Partagez | 
 

 Balade Nocturne [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gheară
avatar
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 12/06/2013
Nombre de messages : 54
Bon ou mauvais ? : Très bon
Zénies : 100

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Point de Gravité, Super Force
Techniques 3/combat : Trou Noir, Métamorphose
Techniques 1/combat : /

MessageSujet: Balade Nocturne [PV]   Jeu 20 Juin 2013 - 17:14
Gheară se promenait lentement dans la forêt. Cet endroit était l'un de ceux qui le reposaient le plus avec le désert, car il y était très rare d'y croisant quelconque être humain. Et le vampire redoutait l'humain plus que tout. Pas l'être en lui-même, non. Ce qu'il craignait le plus, c'était de perdre soudainement son self-control. Certains dirons qu'il n'avait pas raison de s'inquiéter, parce que depuis plus de 500 ans c'était très rarement arrivé. Ceux-ci ont raison, cette perte de contrôle est extrêmement rare chez le compte Dracula. Mais lorsque cela arrivait, on avait le droit à de véritables carnages. Des familles entières massacrées et pompées de leur sang jusqu'à la dernière goutte, du plus petit au plus grand. A vrai dire, Gheară se dégouttait lui-même. On pourrait penser que les principales souffrances de sa malédiction étaient les souffrances physique. Mais c'était faux. Il n'y avait rien de pire qu'un mental déchiré, déchiqueté en morceau. Le vampire n'en pouvait plus. S'il avait trouvé un moyen, il se serait tué de ses propres mains.

Des hurlements sortirent soudainement Gheară de ses pensées. Il leva alors la tête, ses iris rouges brillants dans la profonde obscurité de la nuit. Quelqu'un avait besoin d'aide. Et dès qu'il le pouvait, le vampire étanchait sa soif de sang sur des criminels et autres agresseurs. Cela lui permettait de se rassasier tout en gardant la conscience tranquille, même si ses proies restaient des humains et qu'elle ne méritaient pas forcement une telle fin. Le Comte suivi donc la source des hurlements d'un pas pressé. Lorsqu'il arriva à destination, il vit un homme évanoui au sol, le corps couvert de sang. Qui est-ce qui lui avait fait une telle chose ?

Gheară s'accroupit près du corps pour pouvoir mieux l'analyser tout en sortant des lunettes qu'il posa sur son nez. La victime respirait, c'était déjà ça de gagné. Il lui leva alors légèrement la tête du bout des doigts pour mieux observer son cou.
C'était donc bien ce qu'il pensait.

Dans la peau blanche de la nuque se distinguaient deux petits trous noirs. Une morsure de vampire. Ça devenait donc une affaire personnelle. C'était probablement une de ses ex-victimes qui avait commis cet acte, ou alors une personne mordue par l'autre Originel, Alucard Hellsing. Gheară inspira et expira profondément. Le malfaiteur ne devait pas être loin, les blessures semblaient récentes. Il se remit doucement sur ses jambes, avant de sursauter en entendant un gros bruit. Ciel, il avait failli avoir une crise cardiaque, lui, l'immortel. Il se tourna vers l'origine de cet attentat sonore et vit ainsi deux êtres en pleine lutte. Ils disait "être" car ni l'un ni l'autre n'avait grand chose d'humain. Une vampire et un homme à l'aura étrange, surnaturelle. La première avait sûrement attaqué l'humain au sol et le second avait probablement pris sa défense. Gheară soupira. Sa promenade hebdomadaire venait d'être gâchée. Il mis sa main devant sa bouche et toussota légèrement, se raclant la gorge, tout en se dirigeant vers les deux individus. Alors il ouvrit la bouche et lâcha une vague d'Ultrasons, inaudibles par l'homme. Après quelques secondes, une énorme nuée de chauve souris le rejoignit, volant tout autour de lui. Ce n'était pas très utile, mais au moins il captera l'attention de ses interlocuteurs.

"Je vous donne le bonsoir, très chers. J'effectuais ma promenade de santé hebdomadaire avant de vous voir tous les deux. Je m'appelle Gheară. Veuillez décliner tous les deux votre identité, je vous prie."

L'homme étrange, qui était habillé d'un long manteau, agrippa la vampire et lui mis un coup de poignard dans le dos. Celle-ci tomba mais se releva aussitôt. Elle était en larmes.

"J-je m'appelle Christina. Je vous en supplie, je n'ai rien fait, aidez moi !"

"Vous n'avez pas à connaître mon identité. Je chasse cette sorcière au nom du Seigneur."

Gheară était un pur gentleman, façonné avec les âges. Il était un peu comme l'alcool. Sa bonté venait des nombreuses années qu'il avait traversé. On ne pouvait pas trouvé plus distingué que lui sur cette planète. C'est donc ainsi qu'il accueilli les propos de la femme vampire. De façon distinguée.

"Très chère, je commence à devenir vieux, et j'ai un tas d'années dernière moi. Vous devez sûrement être une de mes précédentes victimes, ou bien celles d'Allucard. Si c'est le cas je ne me souviens pas de vous et je tiens à vous adresser mes plus plates excuses. Quant à l'aide que vous me demandez, j'hésite encore. Voyez-vous là-bas, à quelques mètres d'ici, j'ai fait une découverte étonnante. Un humain évanoui, avec sur le cou une morsure de vampire. Or le seul vampire à être présent près de ce corps - à part moi bien sûr, hu hu - c'est vous. Toute personne saine d'esprit conclurait que vous êtes l'auteure de l'agression."

Gheară retira alors les lunettes posée sur son nez et les rangea dans la poche interne de son manteau. La vampire en face de lui tremblait, des larmes perlant sur sa peau pâle, elle failli prendre la parole, lorsque l'autre homme leva le pied pour la frapper avec. Le comte réagit immédiatement et tendit sa main vers la femme avant d'y créer un point de gravité, point qui lui permettait de contrôler attraction et répulsion. Il attira donc la cible vers lui, l'attrapa dans ses bras et la posa à terre, avant que le probable chasseur ne puisse lui faire du mal. Le vampire tendit ensuite l'index tout en le remuant.

"Vous m'avez l'air bien pressé de châtier cette personne, mon cher ami. Vous serez donc étonné de savoir qu'elle n'a commis aucun méfait."

Gheară marqua une pause, tout en souriant. Il adorait mettre du suspens quand il parlait, ça faisait toujours son petit effet.

"En effet, pour qu'il y est méfait, il faudrait qu'il y est un agresseur et une victime. Or nous n'avons ni l'un ni l'autre. Réfléchissons. Les ultrasons que j'ai libéré tout à l'heure, ils sont inaudibles par l'homme. Vous qui n'êtes pas humain, vous les avez senti. Mais LUI, POURQUOI LES A-T-IL ENTENDUS ?"

Tout en parlant, le comte montrait du doigt la soit-disant victime. Il avait commencé à avoir des doutes dès le moment où il avait vu la morsure. La blessure était trop superficielle et ne saignait bizarrement plus. Pour confirmer ses doutes, Gheară avait ensuite répandu des ultrasons pour voir la réaction du corps au sol, faisant passer ça pour un tour de passe-passe. Et comme il l'avait prévu, celui-ci avait tremblé. Ce qui était purement impossible s'il était humain. Et la façon dont cette femme se battait ne signifiait qu'une seule chose. Elle avait acquis ses pouvoirs récemment. Voir très récemment. Le comte Dracula leva alors le doigt en l'air, à la manière d'un avocat.

"En vérité, il y a bien un méfait. Mais cette femme est victime et cet homme agresseur !"

Alors le dernier cité se leva de son faux sommeil et bondit sur Gheară. Celui-ci créa alors un nouveau point de gravité pour éloigner son assaillant, avant de se diriger vers lui pour lui planter sa rapière dans le coeur. Retrouver et exterminer les vampires violents, c'était un des objectifs qu'il s'était fixé, car il ne pouvait supporter le fait que tant de mal soit répandu par sa faute. Quand la lame sortit de l'autre côté de son corps, le vampire, tout en hurlant, commença à se griser et à se fissurer, avant d'éclater en morceaux pour s'éparpiller dans la nature. Le comte Dracula se tourna ensuite vers la femme.

"Voilà comment ça s'est passé : ce vampire vous a attaqué pendant que vous faisiez votre jogging, comme le prouve le survêtement que vous portez. Il vous a mordu tellement profondément que votre sang s'est répandu aussi sur lui. Vous vous êtes ensuite vampirisée - c'est un phénomène plutôt rapide - et vous l'avez ensuite mordu pour vous défendre. Est-ce la la version des faits ?"

"O-Oui."

"Bien. Je suis désolé, mais je ne peux pas me permettre de laisser un vampire en liberté dans la nature. Ce serait comme lâcher un loup dans un enclot de brebis. Je suis contraint de vous éliminer. A moins que vous n'ayez une objection à faire."

"N-Non ! Je vous en supplie ! Je promets de suivre votre exemple et d'être un bon vampire. J'ai été végétarienne dans ma vraie vie. Donc me priver de sang ne sera pas difficile."

"Très bien Christina. Vous ne semblez pas mentir, faites donc ce que vous voulez. J'ai peur que vous ne regrettiez plus tard votre décision mais je ne peux pas tuer un être qui veut faire le bien. C'est donc sur ces mots que je vous laisse. Quant à vous..."

Gheară se tourna vers le chasseur, qui n'avait toujours pas donné son nom.

"Je suis conscient que vous vouliez faire le bien, mais vous avez très mal réagi au problème. User immédiatement de la violence sans réfléchir ne vous aidera jamais. J’espère que vous retiendrez la leçon."

Puis le vampire sourit et reprit la parole.

"Je vais maintenant à Satan City, voudriez-vous être mon compagnon de voyage ?"

Mais l'homme avait subitement disparu. Qui était-il ? Le comte le saura bien assez tôt, car leurs chemins allaient très bientôt se recroiser. Ce mystérieux individu n'était que la partie émergée de l'iceberg. L'annonce d'un très mauvais présage. Mais Gheară, insouciant, se contenta de lever les épaules et de se diriger vers sa destination.
 
Balade Nocturne [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade nocturne - PV (terminé)
» Balade nocturne [ pv : Matt ]
» Balade Nocturne [PV Itsumy et Deino, si tu veux]
» Petite balade nocturne. [Adrian]
» [FB -3 mois] Balade nocturne sur west blue [ solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: La forêt-