Partagez | 
 

 [libre] Apocalypse s'il vous plait.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kefka Palazzo
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 542
Bon ou mauvais ? : Mauvais ! HAHA !
Zénies : 794

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

MessageSujet: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Jeu 2 Jan 2014 - 1:31
Kefka se posa sur la grande place : elle était si sinistre, et la grande arcade qui la dominait ressemblait à un monument inquiétant qui ferait frissonner n'importe quelle personne qui la voyait pour la première fois. Si Kefka avait choisi cet endroit, c'était par instinct... une sorte d'envie mystique... A moins qu'il ait bien une idée en tête.
En effet l'endroit, comme beaucoup d'autres sur Dark, était emprunt d'une aura magique, idéal pour un magicien comme lui pour s'entrainer, méditer ou encore... se mettre en scène. Mais aujourd'hui il avait un souhait qui ne le concernait pas, un souhait qui concernait son apprenti.

Préséa lui avait confié avoir un père à venger, avoir perdu des années de sa vie à cause d'un caillou... Des événements importants qui laissent des traces dans le cœur d'une jeune guerrière, aussi forte soit-elle. Une colère, une frustration que Kefka admirait, mais qui pourrait être une faiblesse.
Il se mit sous l'arche du monument et après un instant il leva les bras pour créer un arc électrique, se concentrant. Usant de son ki il sembla tresser une sorte de maille électrique qui le fatiguait un peu, où il projeta son énergie. L'énergie malsaine de Dark l'aidait à mieux se concentrer pour sa triste idée.
Une fois son œuvre achevé, il attendit la jeune fille.

Les dalles de la places étaient sombres, et le ciel drôlement violacé. Leurs pas y résonnaient dans un silence pesant.

" Tu veux devenir plus forte... " dit-il dos à elle. " Tu as dis vouloir me suivre aussi. Ces deux volontés sont compatibles, mais avant il va falloir que tu me prouve que ta confiance est aveugle et inconditionnelle. " Il se retourna enfin. La faible lumière des environs lui déformait le visage : ses yeux étaient ronds et écarquillés à outrance, son sourire large et crispé exagérément. Il avait l'air plus fou que jamais. " Je t'ai préparé une petite surprise, Pré--A."

Sur ce, en un éclair, il s'élança tel un boulet, son manteau au vent se placer contre la petite à côté du quel il s'arrêta net. En un quart de seconde il fit un nouveau grand geste du bras d'où une sorte de fibre d'électricité statique sembla se dessiner ; Kefka de son autre main, toujours très rapidement, plaqua sa main sur le front de Préséa. Comme si un connexion mentale se produisait, les souvenirs de la petite furent transmit au magicien, laissant Kefka les voir tel un film d'impulsions électriques la genèse de sa protégé.

" MA-GNI-FIQUE... Toutes tes souffrances, tes souvenirs passés... Tes pertes et tes colères... Laisse-moi admirer ce qui a forgé cette petite tueuse adorable que tu es....... " Il gloussait de plaisir en voyant les images sanglantes du passé de Préséa : son père malade, la violence de la pose de l'exsphère, la douleur et les cris... Vharley.... " Alors c'est ce gros laideron ton objectif ? ... Eh bien voilà qui m'aidera à le retrouver.... "

Préséa de son côté pouvait assister à son propre passé : douloureuse vision... Kefka lui riait à tout rompre avant de se reprendre plus sévère : " Si tu éprouves de la colère, de la rage devant ce spectacle, laisse-la s'évaporer. Profite-bien de cette chance que je t'offre de canaliser ta folie : apprends à utiliser ta douleur comme une force. Ne la laisse jamais t'aveugler en combat... Ressens ton péril comme une bénédiction et non comme une entrave."



( Je sais pas si ça te plait, si tu veux pas que Kefka assiste à ça je peux éditer. Wink)
Presea Combatir
avatar
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 27/08/2013
Nombre de messages : 157
Bon ou mauvais ? : neutre penchant mauvais
Zénies : 440

Techniques
Techniques illimitées : shoubu retsugekka/shikou metsuryuusen/Reppa enshougeki
Techniques 3/combat : raisen goutenbu/chiseijin
Techniques 1/combat : Hien Messhoujin

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Jeu 2 Jan 2014 - 21:09
Presea se posa a la suite de Kefka sur la place ou il avais choisi de se rendre, c'était lugubre, une grande arcade au centre de la dite place, qui fit frissonné la fille a la hache. Son compagnon semblait avoir prèvu quelque chose, mais quoi? Cela inquiétai un peu Presea, qui resta pourtant silencieuse.
Le pantin créa un arc électrique juste en dessous de l'arche, après quelques secondes, il sembla attendre qu'elle le rejoigne. Ce qu'elle fit bien sur, elle entendais le bruit de chacun de ces pas, il faisait très sombre sur cette place, ce qui pouvait apeuré la première personne qui passait par la, pourtant Presea restais calme.

La guerrière écouta ce qu'avais a dire Kefka silencieusement, une surprise? Pour elle? Il ne semblait pas que sa soit un cadeau déjà. La par contre elle était un peu anxieuse à propos de ce qui allait se passer. Kefka disparut a une vitesse qui surprit Presea, il réapparut juste devant elle, elle le vit faire un mouvement de la main qui semblais être chargé d’énergie.
*De l’électricité statique? Que va t'il faire?*

Il posa la main sur le front de Presea, qui ne bougea pas dans les premières secondes du contact physique, puis elle revit surgir brusquement toute les souffrances qu'elle avais enduré ces dernières années...
Pourtant, elle ne bougea pas, malgré que son corps devais trembler sous la colère et la haine de Vharley, des larmes se mirent a couler sur ces joues, mais pas des larmes de tristesses comme on pouvais le penser, mais des larmes de colère, de haine, c'était bien la première fois que les sentiments de la jeune fille débordait ainsi.

Cela cessa aussi vite que cela avais commencé, Presea soulagé se ressaisit et essuya ces larmes de colère et de haine rapidement. Elle écouta a nouveau Kefka parler, et se promit a elle même de faire ce qu'il disais.
*Utiliser ma douleur comme une force? Vharley payera pour ce qu'il a fais a ma sœur et a moi!* C'était facile de ce convaincre, maintenant il ne restais plus qu'elle arrive a le faire.
-Je ferais tout mon possible Kefka, Vharley payera pour ces crimes... Bientôt, ce n'est qu'une question de temps. Mes sentiments ne me guideront pas, mais je les utiliserai a mon avantage le moment venue.
Presea se montrai surement violente dans ces propos, cela pourrait plaire a Kefka, ou justement lui déplaire...La jeune fille n'arrivais pas tellement a cerner Kefka sur sa façon de penser et d'agir. Elle avais encore beaucoup a apprendre maintenant sur le monde comme sur les gens.
Euh... as tu prévu quelque chose de spécial en venant sur cette planète Kefka?
Kefka Palazzo
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 542
Bon ou mauvais ? : Mauvais ! HAHA !
Zénies : 794

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Sam 4 Jan 2014 - 1:17
Kefka regarda Préséa pleurer mais tout aussi vite se reprendre pour afficher un air déterminé. Elle déclara avoir compris, être prête à venger les siens comme il lui conseillait de le faire : avec une force attisé par la haine, maitrisé et inébranlable.
Le magicien des Black Feather la regardait de haut, de riant plus. Elle était une guerrière si prometteuse, mais il ne pouvait s'empêcher de ne pas être convaincue. Séchant ses larmes trop vite à son goût, elle lui demandait déjà quels étaient ses plans futurs sur Dark, et la raison de leur présence ici.

" Dark... J'ai milles et une raison d'être sur cette planète ; c'est ma terre d'accueil. Mais elle a la particularité d'avoir une atmosphère remplie d'onde négative... l'air y est vicié par les âmes de tous les fantômes qui la hante... Une terre maléfique qui boost mes pouvoirs et m'inspire grandement."
Il eut un sourire en coin, et bavard comme à son habitude, il continua : " Tu as compris que tu devais ne pas laisser ta peine d'aveugler... Mais même si tu as su très vite sécher tes larmes PréSéA, tu me donne plutôt l'air de vouloir vite fuir mon entrainement. Tu n'es pas prête. Tu es trop vulnérable. " dit-il froidement, avant de sortir son arme qu'il avait acheté avec elle sur Kanasa. Il joua avec la chaine et continua. " Dark... ses martyrs, ses fantômes... le cadre idéal pour hanté l'esprit torturé d'une demoiselle qui refoule le visage de l'homme qui lui a tout pris. "

Préséa devait alors voir ses sens se brouiller... Kefka se déformait devant elle... Elle dont l'esprit avait été libéré de l'exsphère par le sort de Kefka, elle était facilement sous son emprise... Et l'arlequin ne s'en priva pas : très vite, pour elle, il avait dorénavant l'apparence de Vharley.

" Heureusement que je n'ai cette apparence que dans ton esprit, cet homme est ABJECTE. Mais... C'est un exercice bien trop intéressant pour que je passe à côté, petite bûcheronne. Laisse-moi prendre l'apparence de ton cauchemar... Laisse-moi te torturer.... HAHAHAHAHA " Kefka semblait se régaler et son rire se déforma aussi pour devenir celui de Vharley. Maintenant le magicien continua avec la voix de l'ennemi juré de la jolie, lui saisissant le menton, la regardant avec mépris, comme le fairait Vharley. " Petite Bûcheronne... Montre-moi le pouvoir de l'exsphère que je t'ai implanté ! HAHA... Après tout tu devrais m'être reconnaissante non ? " Kefka mit alors un coup de pied dans le ventre de la jeune fille avant de la saisir par les cheuveux et la plaquer au sol dans un grand coup puissant. Il s'éloigna d'elle dans un bond, sachant qu'elle était assez puissante et que s'il avait eut l'avantage de la surprise, la riposte de la jeune Préséa serait redoutable. Dans un rire fou, il se mit en garde.
Presea Combatir
avatar
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 27/08/2013
Nombre de messages : 157
Bon ou mauvais ? : neutre penchant mauvais
Zénies : 440

Techniques
Techniques illimitées : shoubu retsugekka/shikou metsuryuusen/Reppa enshougeki
Techniques 3/combat : raisen goutenbu/chiseijin
Techniques 1/combat : Hien Messhoujin

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Sam 4 Jan 2014 - 23:45
Presea fût étonnée par la tournure que prenais les choses, les paroles de Kefka, elle le vit sourire, tout d'un coup, les sens comme la vue et l'ouïe de la jeune fille se brouillèrent, les sons ainsi que les images étaient déformés. Quand ses sens revint vers elle, Kefka avais disparu, Vharley était présent maintenant, sur cette place, mais ou était passé le pantin? La jeune fille avais entendu pour la dernière fois la voix de son compagnon avant que toute trace de sa présence est disparu. Maintenant elle ne sentais que l'aura maléfique de Vharley. Il pris d'ailleurs la parole, avec la voix qu'elle détestai temps, elle? Lui être reconnaissante? Comment était-il arriver ici? Que voulait-il a Presea exactement?

Elle le sentais, ces sentiments bouillonnai en elle, sur le point d'exploser, elle s'en servit comme d'une force, ce qui la rendit extrêmement dangereuse et imprévisible. La fille a la hache se prit un coup de pied dans le ventre, Vharley l'attrapa ensuite par les cheveux et la jeta au sol après un autre coup puissant, qui ne faisais que attiser la haine et la colère de Presea. Il s’écarta ensuite de elle craignait surement la contre attaque qui sera violente.

Vharley!!!!! Je t'ai enfin trouver, et crois moi tu payera pour ce que tu as fais a toute ma famille! On entendais toute la haine qu'elle avait envers lui dans sa voix. Et qu'as tu fais de Kefka?

Presea pris sa forme de combat, elle grandit, ces cheveux devinrent long, lui descendant jusqu’à la taille, un visage beaucoup plus adulte, et encore plus puissante que auparavant. Prenant sa hache d'une main, elle se dirigea a toute vitesse vers Vharley, fit briller son arme d'une lumière bleu sous la colère, elle fit tournoyer son arme horizontalement tentant de blesser l'homme qui a détruit sa vie puis créant une tête de bête faite de l'énergie bleu qui entourait la hache de Presea, se dirigeant vers son ennemi, ce qui avais pour but de le le toucher au ventre et l'envoyant heurter un arbre a une dizaine de mètres violemment.

Ce n'est que le début, tu en a pas déjà assez je l’espère, car je prévois de faire durée ce combat. Que tu ressente ma haine et ma colère, par les coups que je te porterai. Je me vengerai, ainsi que je vengerai ma soeur Alicia.


( a toi de voir ce que tu veux faire et comment tu arrêtera Presea plus tard^^)
Kefka Palazzo
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 542
Bon ou mauvais ? : Mauvais ! HAHA !
Zénies : 794

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Lun 6 Jan 2014 - 23:15
( je sais ce que je fais, mais pas sûr que tu apprécie :p )

Existait-il une recrus plus docile et plus obéissante que Préséa ? La jeune guerrière à qui il faisait endurer un sombre et perturbant entrainement avait l'air de vite mettre à exécution ses conseils, à savoir tenter de bien utiliser sa rage intelligemment. Kefka esquissa un sourire voyant arriver devant lui la hache emprunt d'une aura bleue, véritablement démonstration physique de la haine de la jeune femme.
Quel délice, quelle beauté ! Du dégout, de la souffrance, de la colère ruisselait de Préséa ! C'était un spectacle délectable pour le fou obsédé par la douleur et le fatalisme qu'il était ! A chaque coup, la belle semblait trembler de rancœur et ses gémissements de combattante donnaient des frissons de plaisir à l'arlequin, comblé par le succès de son œuvre.
Son entrainement était si efficace qu'il dût se protéger pour bien encaisser les coups de sa larbine, qui le projeta même d'une attaque puissante vers un mur de la place qui céda dans une pluie de gravats.
Du nuage de poussière, Kefka allongé au sol -toujours sous les traits de Vharley dans l'esprit trompé de Préséa- ricana tout son saoul.

" Merveilleux !! Merveilleux HAHA ! "

Le fou se releva : il avait quelques bonnes égratignures mais ne semblait pas trop affaiblit. Le combat ne faisait que commencer et la jolie n'était pas aussi expérimentée que lui... Mais il savait qu'il ne devait pas baisser sa vigilance, la bûcheronne était redoutable et pourrait tout de même réussir à le blesser sans mal. " Quelle force petite ! Tu te bats comme une chef ! Quelle ironie, vouloir me tuer en utilisant ce pouvoir alors que je t'ai permis de l'obtenir... Ne serais-tu pas une hypocrite ? Ton exsphère t'as beaucoup apporté à ce que je vois... sans elle -et sans moi- tu ne serais même pas capable de soulever ta hache... Pourquoi m'en vouloir ? N'EST-CE PAS CE QUE TU VOULAIS ?! DEVENIR PLUS FORTE ?!" Kefka qui faisait exprès d'aviver la colère de son élève pour en tirer le plus de puissance possible n'attendit pas plus : il venait de dire des choses assez dérangeante pour elle, et c'était le moment de l'attaquer physiquement après cette atteinte psychologique. Il n'utilisait pas ses pouvoirs magiques, sa spécialité, mais seulement son arme : il voulait du corps à corps pour mieux sentir les coups de la jeune combattante, et ainsi mieux les juger : et puis ne jouait-il pas un rôle ? C'était marrant de se battre différemment pour être un Vharley plus convainquant.
Kefka lança une de ses petites haches vers Préséa : la guerrière devra l'esquiver pour ne pas se la prendre dans le ventre. Cette arme, projetée vers son adversaire aux cheveux roses, était reliée à son autre hache par une chaine dont il tenait l'autre bout :  il s'élança aussi, tirant l'autre côté de la chaine vers elle pour l'encercler. Bientôt, Préséa n'aurait pas d'autre choix que de tenter de contrer la chaine ou bondir.  De toute manière le magicien fou arrivait près d'elle et quoiqu'elle fasse il s'apprêtait à lui donner coup de chaine ou de hache selon ce qu'elle laisserait comme ouverture. La vitesse de Kefka était assez élevée, mais le plus perturbant était que ses mouvements étaient complétement désarticulés : le pantin marchait et courrait n'importe comment et en demeurait imprévisible. La chaine était autour de la belle près du sol et  limitait les mouvements de la jeune fille quand il bondit pour l'attaquer d'un coup de pied au dessus d'elle : pirouette grotesque qui lui donnait des allures de poupée de chiffon dans ses vêtements amples et colorés... Mais dans l'esprit de Préséa c'est bien une silhouette ronde et grasse qui venait de lui tomber dessus. Voulant enrager sa victime, il tira sur la chaine pour la resserrer d'un coup autour d'elle. Il vint se plaquer contre elle et avec un grand sourire lui mit un grande claque humiliante sur la joue, avant de la projeter au loin d'un nouveau coup de pied : alors qu'elle serait à son tour projetée, il garda en main une extrémité de la chaine pour la tirer à nouveau vers lui et l'attendre avec à son tour un coup de hachette. A peine le coup porté, il tourna sur lui même pour desserrer les liens et récupérer son arme au complet, libérant sa partenaire.
" Joli enCHAINEment n'est-il pas ?! HAHA ! " Mais pourtant en disant cela, il semblait plus sérieux : son élève était douée mais il voulait qu'elle encaisse un maximum pour devenir encore plus redoutable... Il irait jusqu'à l'user jusqu'au bout, quitte à ce qu'elle ne meure de cet entrainement, pour bien assimiler les conseils de Kefka, son nouveau maître. Il lui adressait un regard froid comme la glace, même s'il était fier d'elle au fond de lui. Cette femelle était une source infinie de satisfaction pour lui, et il était ravi de l'avoir à ses côtés : mais ce n'est pas pour autant qu'il serait tolérant avec elle. Il attendit qu'elle l'attaque à nouveau et resta sur place, pour parer. Il voulait la voir s'énerver contre lui et juger de la puissance des coups. " Plus fort, PLUS FORT ! TU ES DIGNE DE CETTE EXSPHERE OUI OU NON ?! Utilise-la à fond, je veux voir son pouvoir ! Je veux que tu te donnes tout ce que tu as ! Quitte à t'épuiser ! Ton ki et ta colère ne fond plus qu'un, alors vide-toi totalement de cette colère en me balançant toute ta force !!!! "
Presea Combatir
avatar
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 27/08/2013
Nombre de messages : 157
Bon ou mauvais ? : neutre penchant mauvais
Zénies : 440

Techniques
Techniques illimitées : shoubu retsugekka/shikou metsuryuusen/Reppa enshougeki
Techniques 3/combat : raisen goutenbu/chiseijin
Techniques 1/combat : Hien Messhoujin

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Mer 8 Jan 2014 - 12:16
Merveilleux? Vharley allait bientôt comprendre la raison caché de Presea qu'elle avais eu pour accepter l'implantation de l'expshere, allait-elle lui faire comprendre?

Parce que... Tu crois que j'ai accepter l'implantation seulement pour devenir plus forte? Tu crois que je te dois quelque chose? La vrai raison, a l'époque je voulais te faire payer ce que tu as fais a ma sœur, seulement je n'avais pas la force requise, ce n'est plus un problème maintenant. disa t'elle avec une voix mélangeant les émotions négative.

Vharley envoya une partie de son arme en direction du ventre de Presea, puis l'attaqua au corps a corps, ne laissant le temps a Presea que de bloquer la lame aiguisée en utilisant une de ces techniques, lui laissant le temps de bloquer l'attaque directe mais pas la suite de l'enchainement. Elle se prit un coup de pied violent, puis une grosse claque de la part de Vharley.
La colère de Presea éclata en une grande vague de puissance après que l'homme se soit écarté d'elle, la jeune fille devint la force a l'état pur, elle n'était plus humaine, seulement sa force la guida, tellement qu'elle utilisa son ultime instantanément, mais en version réduite, le potentielle de dégâts était identique mais la vitesse d’exécution était beaucoup plus rapide que quand elle l'avais utilisé devant Kefka sur Kanasa. Elle ne prononça même pas le nom de la technique sous l'effet de la colère qui lui dictait son comportement actuellement elle ne réfléchissais plus, mais que faire? Vharley semblait être beaucoup plus forte qu'elle, Presea tenta le tout pour le tout mettant la plupart de sa puissance dans cette technique, quitte a s'épuisée et ne pouvoir plus rien faire, voir mourir....

Presea s'affaissa, le manque d'énergie restante se faisait ressentir, seul chance d'avoir battu Vharley, qu'il ai reçu l'attaque et que sa lui ait été fatale. Si ce n'étais pas le cas, Presea allait passer surement mourir des mains de Vharley.

La fumée présente se dissipa, mais les sens de Presea ne lui donnait que très peu d'informations, elle voyait flou.
On verra bien ce qu'il va arriver, je n'ai aucun regret,Alicia...
Ces dernières penser furent pour sa sœur, qui avais mourut des mains de Régal après qu'elle ait été implanté d'une exsphere non serti ce qui la changea en monstre et elle fût tuée par celui qu'elle aimais.
*Qui sais je vais peut être la rejoindre, mais ou est Kefka?...*


(si sa te plaît pas dis moi :p)
Kefka Palazzo
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 542
Bon ou mauvais ? : Mauvais ! HAHA !
Zénies : 794

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Mer 8 Jan 2014 - 19:16
Kefka prenait plaisir à combattre sa guerrière : elle était douée, admirablement douée, et sa force brute était si impressionnante poru une silhouette aussi frêle que la sienne. Elle était une vraie force, une batterie pleine à exploser d'énergie et de potentiel... C'est pour ça que Kefka la voulait à ses côtés. C'était un honneur d'être suivit par un tel joyau.
Mais le joyau était brut et il faisait le tailler. A coup de hachette et de poings, manifestement, mais aussi à coup de torture mentale pour la renforcer.
Car elle devait être forte pour supporter de vivre dans ce monde si pourri que haïssait Kefka. Il voulait qu'elle abandonne toute foi en cette réalité d'un monde de faux-espoir et de déchéance. Le fou était asocial pourtant, et il ne tolérait seulement l'existence des gens qui lui était utile. Comme SK, ou les autres pantins de l'alliance. Mais Préséa... Préséa c'était encore différent. Elle était la première qu'il appréciait alors qu'elle était à sa totale merci. Parce que dans les yeux de la belle il se voyait. Lui aussi avait reçu un pouvoir contre nature qui le surpassait. Lui aussi avait connu l'envie de se venger et de tuer... Et il y était parvenu. Préséa avait droit à suivre le même chemin que lui, et il était prêt à l'aider.

A sa manière.

D'ailleurs l'entrainement faisait son effet : Préséa qui jusque là avait été exemplaire, canalisant sa haine dans ses coups admirablement, avait soudainement atteint un niveau de rage qu'il n'avait jamais vu. Entre méfiance, inquiétude que ça lui tombe dessus, et admiration, le fou se protégea mais arborait un sourire béat face au spectacle. Préséa était tellement ivre de rage qu'elle ne semblait même plus humaine : qui pouvait imaginer autant de frustration, de colère, de pouvoir sombre se dégager de son adorable minois à la tignasse rose ? C'était parfait, splendide, non mieux, apocalyptique !! Une vision quasi-mythique d'une fin aussi redoutable que belle, une faucheuse sous les traits d'une jeune fille, la mort au visage aussi doux qu'elle n'était fatale.
Il en aurait pleuré de joie, le Kefka, si la belle n'avait pas commis un faux pas. Elle avait précipité son heure, trop aveuglée par sa folie, utilisant toutes ses forces dans une attaque certes puissante mais trop incertaine : c'était bien joué, mais s'il esquivait ou survivait, elle serait à sa merci.

Kefka vit l'attaque lui arriver droit dessus. Il était un brin déçu, et fit la moue. Il n'avait pas l'air d'avoir envie d'esquiver, et dans un soupir se contenta de placer une main tendue devant lui, face à l'énergie de l'assaut de Préséa. L'impact ne se fit pas attendre : au moment où Kefka aurait du être projeter en arrière, toute l'énergie sembla disparaitre dans une pluie dense de lumière qui émergea devant lui : une Lumière Sentencielle, sa plus grosse technique qui avait pour effet de neutraliser ce qui se trouver sur sont chemin, en l’occurrence l'ultime déferlante d'énergie de la bucheronne.

Quand la poussière se dissipa, il fit alors la petite poupée de chiffon à terre. Elle était à bout de souffle... Kefka marcha jusqu'à elle et près de son corps, il lui toucha le front pour stopper l'illusions et ne plus être sous les traits de Vharley pour elle... même si elle voyait flou dans son état, elle reconnaîtrait la voix malsaine de son maître.
Le magicien la regarda, calme, sans expression, et leva deux doigt devant elle.

" Deux choses. Une, tu as été digne de mes attentes. Ton pouvoir est comme je l'imaginais, à la hauteur de mon espérance... Cette exsphère... Soit en fière, à défaut d'apprécier le destin qu'elle t'as offert, elle est ironiquement ce qui te mènera à ton succès. Et deux... Tu as compris comment canaliser sa colère, mais tu as eu un moment d'égarement. Certes je t'ai poussé à bout, mais tu l'as lancé n'importe comment. Vidé toute son énergie est une force, la force du désespoir... et j'adore le désespoir... Mais tu aurais pu d'abord t'assurer que je ne pourrais l'éviter si facilement. Cependant il est vrai que notre écart de force était handicapant pour toi... Mais je suis certain que tu aurais pu m'affaiblir plus que ça en restant maître de toi-même un peu plus longtemps." Il lui souriait cependant. Pour la première fois, il affichait un sourire presque doux, voire bienveillant. Il se mit accroupit près d'elle et lui caressa le front, alors qu'elle haletait au sol. " Tu as encore à apprendre, si cela avait été le vrai Vharley, tu aurais été indigne de ta famille en ratant cette occasion de vengeance par mégarde. Mais heureusement que je veille sur toi... Oh ouiiiii, je veille sur toi. Et je te le promets, tu auras ta vengeance, et je ferai de toi la plus grande guerrière que l'univers aura connu : ton père et ta soeur seront si fièrs, rien ne te résistera... Tu seras... Mon chef d'oeuvre. " Il se releva et la toisa toujours au dessus d'elle. D'une voix apaisante et calme il conclut son discours. " Je ne veux plus jamais te voir trop vite à terre en combat, et pour pas que tu n'oublies mon enseignement... " Kefka en un instant changeant de son attitude posé pour plaquer sa main sur la gorge de sa favorite. Gardant son sourire amical il déclara d'une voix exagérément douce : ".... que cette défaite te serve de leçon... A plus tard ma chère PRE-SE-A." Sur ce une décharge électrique gagna tout le corps de la belle, lui secouant tous les musque et court-circuitant tous son système nerveux. Kefka avait décider de tuer son apprentie. Et n'en était absolument pas affecté.
Il se releva, satisfait d'avoir choisit un moyen de la neutraliser sans trop se tâcher, et commença à chantonner... Il adorait Dark, cela le mettait de bonne humeur...

( Je m'attendais pas à ce que tu te laisse si bien faire ^^ En fait j'avais prévu une autre fin... Mais te voir mourante à mes pieds c'est irrésistible. <3 Si tu veux survivre dis-le moi par MP, j'ai une issue de secours pour toi dans la manche. T'auras rien à faire c'est déjà prévu Wink Sinon bah, salues Enma de ma part Very Happy)
Hikaritatsu
avatar
Ange
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3804
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Lun 13 Jan 2014 - 18:54
La grande place fantôme était aussi sinistre que le reste de la planète, un simple coup d’œil sur cet endroit pouvait convaincre de ne pas y retourner. Dark était vraiment la noirceur incarnée, et pas seulement sa couleur mais aussi le mal qui semblait être partout. Chaque habitant de ce monde devait avoir la crainte d’être tué du jour au lendemain tout en pouvant également prévoir d'ôter des vies. Cette planète était connue pour être quasiment anarchique, aucun roi ne réussissait à y faire régner l’ordre jusqu’au dernier en date, et qui était toujours actuellement au pouvoir. Celui-ci devait être quelqu’un de vraiment spécial pour avoir réussit à rassembler autour de lui autant de monde alors qu’ici rares étaient ceux qui arrivaient à régner sur la durée. Hikaritatsu avait eu connaissance de tout cela avant de venir, cela ne lui disait rien de bon mais justement c’était peut-être pour mettre un peu de lumière sur ce monde si sombre qu'il était venu ici.

L’ange du Destin arriva enfin là où il avait prévu de se rendre puisque petit à petit il freinait la vitesse de son vol. Oui, après s’être téléporté de sa capsule à la base de lancement, Hikari était réapparut un peu plus loin, là où il n’y avait personne et avait continuer sa route par la voie des airs. Il craignait qu’on le repère avec son flash de lumière aveuglant lorsqu’il se téléportait, et c’était compréhensible puisqu’il faisait tout noir sur cette planète. Hikaritatsu arriva donc à la place fantôme et apercevait au loin la silhouette d’un homme mince. L’homme vêtu de blanc se posa à quelques mètres de lui puis il regarda les alentours. Il était certain que quelque chose venait de se passer, un meurtre avait eu lieu et il le savait, mais il ne pouvait plus empêcher cela désormais. Il savait par contre qui était l’auteur de ce meurtre. Hikari décida d’adresser la parole à celui dont il ne connaissait pas le nom.

"Bonjour… Ou bonsoir, difficile à dire sur cette planète. Est-ce que par hasard vous auriez vu passer par là une jeune fille aux cheveux roses ?"

En vérité Hikari connaissait déjà la réponse mais d’un naturel poli il avait décidé de poser la question. Les mains dans les poches il fit quelques pas en regardant les alentours, il y avait bien évidemment des traces de combats autour. Bien sûr cela pouvait être celles laissés par d’autres affrontements auparavant mais il y avait quelques traces récentes assez distinctes. De plus ses visions qu’il avait du passé ou du futur lui avait indiqué qu’il s’était bien passé quelque chose ici entre la fille et cet homme peu banal qu’il avait en face de lui. Ses visions étaient toujours justes, il était impossible qu’il y ai une erreur. Hikari avait songé à un moment au fait qu’il pourrait être venu trop tôt mais il avait le sentiment que ce n’était pas le cas. Tout portait à croire que la fille qu’il recherchait n’était plus ici, le mal semblait déjà être fait.

"Quelque chose me dis que la fille dont je vous parles ne vous est pas inconnue. J‘apprécierai que vous m‘en disiez un peu à son sujet."

Quel que soit la personne en face de lui, Hikaritatsu agissait toujours en gentleman et ne devenait pas plus violent face à quelqu’un qu’il l’était ou quelqu’un de vraiment détestable. Il gardait son calme en toute circonstances et son attitude amicale ne changeait jamais.
Kefka Palazzo
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 542
Bon ou mauvais ? : Mauvais ! HAHA !
Zénies : 794

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Lun 20 Jan 2014 - 0:00
C'était comment cette musique déjà ? Celle que ce foutu commandant bleu passait à chaque fois que Kefka devait le voir dans ses appartements, dans cette foutue forteresse du Ruban Rouge ? ta ta taaaa, taaaa, ti taaa ...
"Ta... Ti taaaaaa.
Taaaa."


Kefka regardait de la plateforme de la place fantôme de Dark l'horizon violacé. Non, en fait, cela tirait plus sur un rouge vermeil... Le ciel ensanglanté de Dark. C'était ravissant. Il y avait de quoi être d'humeur chantante.

Une journée parfaite.

"Bonjour… Ou bonsoir, difficile à dire sur cette planète. Est-ce que par hasard vous auriez vu passer par là une jeune fille aux cheveux roses ?"

Ou une nuit parfaite. En effet. Difficile à dire.

Kefka avait arrêté net de chanter quand la voix clair d'un jeune homme se fit entendre dans son dos. Le fou se tourna et regarda le bellâtre. Un costume blanc dans l'obscurité de Dark, cela faisait presque mal aux yeux. Toujours souriant, -rien ne pouvait entacher sa bonne humeur- il le regarda un instant, entre la surprise de ne plus être seul alors qu'il venait de descendre sa seule compagnie, et surpris de voir que quelqu'un la cherchait.
Kefka fit quelques pas vers l'inconnu qui renouvela sa demande, charmant, par ailleurs. Un exemple d’amabilité même... Cela faisait plaisir à voir dans ce monde de brute.

" Et qui la demande, le prince charmant ? " Dit Kefka avec un sourire presque charmeur justement, sans aucune once d'animosité. Après tout qui se baladait avec un gueule de Casanova et un costume immaculé sur la planète démoniaque si ce n'est un connard sortit du songe d'une gamine de 7 ans ? Mais c'était une bonne surprise et Kefka se plaisait en fait à avoir un nouveau jouet devant lui. Au oui, chaque rencontre était une nouvelle distraction. Kefka fit une grimace dessus et balançant sa tête sur le côté il refit un pas comme pour tourner un peu en rond sur lui même, manifestement embêté. " C'est fâcheux, elle ne m'a jamais parlé de vous. J'imagine que cela doit être douloureux de savoir que celle qu'on cherche ne s'intéresse pas à vous. " continua-t-il, s'amusant d'Hikari. Il le regarda et tourna un peu autour du nouvel arrivant dans son errance pleine de manières, gesticulant des bras à chaque parole. "Mais si cela peut vous rassurer mon gars, Préséa -c'est son pti prénom voyez-vous- est plutôt le genre de fille discrète." Kefka eut un petit rire attendri en disant cela, presque paternel. "D'ailleurs elle est si discrète qu'elle n'a aucune famille, aucune attache à part moi. J'irai même jusqu'à dire que sa discrétion est telle que personne ne savez qu’elle était sur Dark. Personne. " Sur ce Kefka s'arrêta près d'Hikari avec un regard plus menaçant. Un feu follet apparut de la main de Kefka et tourbillonna autour d'eux deux sans les toucher. Kefka les laissa danser de façon inquiétante quelques longues secondes avant de reprendre son discours. "Alors forcément je me demande bien quel genre de pervers en costume blanc a pisté jusque là ma protégé, c'est normal." Sur ce les deux boules de feu finirent leur course pour frapper l'ange à deux endroits. Kefka lui, dévisageait l'air sévère et impassible l'inconnu devant lui, après cet avertissement, attendant des réponses.
Hikaritatsu
avatar
Ange
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3804
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Jeu 23 Jan 2014 - 19:02
Il était sans doute déjà trop tard pour Presea, la jeune fille que Hikaritatsu recherchait, mais il pouvait faire connaissance avec son meurtrier, essayer de savoir dans quelles circonstances elle avait été abattue. Juste pour s’amuser ? Vu l’air étrange de Kefka on pouvais se poser la question. A moins qu’il n’y ait une autre raison et c’était ce que Hikari allait essayer de découvrir. Peut-être que cet homme ne lui dirait rien et qu’il allait finir par devenir violent mais c’était un risque qu’avait prévu l’ange du Destin. D’ailleurs il connaissait les dangers en s’aventurant sur cette planète sombre où une grande partie de la population était constituée de malfrats, soit des démons ou des bandits venus se réfugier. Ici il n’y avait pas de règles, et Hikari savait à quoi s’attendre.

L’homme que venait de rencontrer Hikari était pour le moins original, avec un accoutrement particulier et une attitude peu commune. Il s’adressa à l’homme en blanc de manière plutôt courtoise mais fit ensuite des gestes un peu bizarres, tournant sur lui-même sous le regard impassible de Hikari. Il lui avait demandé son nom en le qualifiant de « prince charmant » ce qui ne fit pas spécialement réagir l'ange qui lui répondit simplement, toujours avec son air sympathique et poser.

"Je suis Hikaritatsu, mais tu peux m‘appeler plus simplement Hikari. Ce n‘est pas un problème. Mais toi, qui es-tu ?"

C’était après que Kefka avait tourné sur lui-même et avait définitivement pris une attitude étrange. Il insistait bien sur certains mots, avait une façon de s’exprimer assez particulière mais cela ne fit rien à Hikari. Peut-être que le clown faisait cela pour intimider, intriguer ou il se pourrait même que ce soit sa façon à lui de communiquer tout simplement. Il sembla s’arrêter sur un point précis, le fait que Presea n’avait jamais parlé d’Hikaritatsu et pensa que cette information pouvait se révéler douloureuse pour l’ange mais il n’en était rien. En effet Kefka était à côté de la plaque, s’imaginant surement que Hikari s’annonce comme un proche de la fille aux cheveux roses,  mais c’était normal il ne pouvait pas connaître les pouvoirs de l’homme aux airs sympathique. D’ailleurs l’individu sembla s’amuser de cela comme si la douleur pouvait être une source de plaisir pour lui, rien de surprenant pour une des nombreuses canailles de la planète. Kefka ajouta aussi que personne n’était censé savoir que Presea était sur Dark à part lui, car elle n’avait pas de famille, pas d’attaches. Le meurtrier s’approcha de l’ange avec un air plus menaçant et Hikari lui répondit simplement.

"Ce n’est pas étonnant qu’elle ne me connaisse pas, d’ailleurs moi non plus je ne suis pas censé savoir qui elle est, je viens même d’apprendre son prénom de votre bouche…"

Il n’eut pas vraiment le temps d’en dire plus que Kefka l’attaqua avec ses feux follets, mais Hikari s’attendait un peu à cela. Et sans que le terrien ne s’en rende compte, il avait créer un vent autour de lui qui agissait comme une mini tornade qui devint plus forte au moment où l’attaque adverse allait le percuter. Le vent emporta les feux follets pour les envoyer dans le ciel, là où ils finiraient par s‘estomper et ne toucher personne. Il arrêta son vent pour répondre au vulgaire personnage qu’il avait en face de lui. Toujours sans aucune animosité.


"Intéressant. Ta protégée ? Ta chère Presea ? Morte de tes propres mains ? Étonnant que tu n’ai pu la protéger de toi-même. Et ça je trouve que c’est anormal justement. "

Le ton était légèrement monté sur la fin mais Hikari n’était pas du genre à se donner en spectacle en hurlant ou étant injurieux. Il se contentait d’énoncer les faits avec un calme implacable qui pouvait quelque fois irriter, surtout un homme instable comme Kefka. Pour montrer qu’il n’était pas quelqu’un à prendre à la légère Hikari lança une puissante vague de vent sur le clown afin de le mette à terre, il s’approcha ensuite de lui afin d’écouter ce qu’il avait à dire pour sa défense.
Kefka Palazzo
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 542
Bon ou mauvais ? : Mauvais ! HAHA !
Zénies : 794

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Lun 27 Jan 2014 - 15:27
Kefka regardait, planté sur ses deux longues jambes, le nez vers le ciel sombre ses deux boules de feu disparaître, propulsées dans les cieux par le petit tour d'Hikari. C'était triste en quelques sorte.
L'arlequin, silencieux et bouche close écouta Hikari, avec un petit air déçu.

"Intéressant. Ta protégée ? Ta chère Presea ? Morte de tes propres mains ? Étonnant que tu n’ai pu la protéger de toi-même. Et ça je trouve que c’est anormal justement. "


Tiens. Le prince charmant perdait un peu patience... Il était clair qu'il prenait sur lui pour rester digne mais un petit rien dans sa voix avait tremblé. C'était mignon. D'ailleurs il montra qu'il n'était content en déferlant à nouveau une bourrasque vers Kefka qui ne résistant pas tomba à la renverse. L'ange marcha alors et le domina, attendant des explications.
Pour toute réponse il put constater que Kefka convulser au sol... Un choc trop fort à la tête ? ... Non simple spasmes silencieux qui précédaient un énorme éclat de rire qui retentit dans toute la place : le clown se tordait hilare, contre toute attente, malgré qu'il soit dans une position de soumission manifeste.

"AAhahHAHHAHAhaaahHHAhAha HIHIhi HOUhou !"

Puis il gémit, un long son aiguë de soulagement, essuyant une larme au coin de son oeil et se redressant un peu pour être assis, au pied de l'homme.

"Tu poses beaucoup de question : tu débarques ignorant tout, sans savoir de qui et à qui tu parles et tu me juges déjà. C'est pas très chic."
avait-il dit avec une voix sérieuse, passant du tout au tout, complétement lunatique mais surtout fou. Il fit une grimace qui avait l'air de vouloir dire qu'il trouvait Hikari bien naïf et se releva, doucement, sans aucune agressivité.
"Hikari Hikari Hikariiiiiiii.... Oui, je l'ai tué. C'est vrai, et la cavalerie arrive trop taaaaaard..." Il souriait avec un air apaisé et presque bienveillant : cela ne collait pas du tout à ses propos. "Mais petit fouineur, tout ça ne te regarde pas. Elle est en effet MA protégée, et cette épreuve était une bonne chose pour elle." Kefka ne regardait presque pas son interlocuteur... il était plutôt occupé à remettre de l'ordre dans les nombreux pans de tissus de sa tenue colorée. "D'ailleurs, aller, tiens, SOYONS FOUS je te proposes un truc : tu rentres chez toi gentiment et tu reviens me voir le jour où elle sera revenue d'entre les morts... tu pourras lui demander si elle a besoin qu'on lui porte secours. Hum hum.  Et tu verras qu'elle n'aura aucune envie qu'on l'éloigne de moi. Je suis son protecteur, même si mes méthodes t'échappent. Le monde est complexe mon cher Hikariiiiiiiii, et Pré-sé-a fait partie de ces femmes compliquées et sophistiquées qui ont besoin d'hommes comme moi pour les guider. Hin Hin."

Il riait mais n'avait pas l'air de s'amuser. En vrai il était clair qu'il ne plaisantait pas et qu'il considérait avoir rendu service à Préséa, mieux, il semblait même tenir à elle. Son rire en fait n'avait fait que ponctuer sa petite phrase de fin qui était une raillerie : homme et femme, Kefka et Préséa n'étaient pas réduit à cela. Elle était un miracle et lui un Dieu.
Et quiconque se mettrait entre eux deux devrait s'attendre à une bonne paire de claques. Pas que Kefka n'éprouve le moindre sentiment amoureux -c'était un sentiment bien trop animal pour lui, il était bien au dessus de ce genre de connerie pour gamines de 9ans- il garderait farouchement un œil sur sa petite seconde qu'il adorait à sa manière. Comme parfois les plus grands prédateurs adopte une proie blessée. Ouais, c'était e-xac-te-ment ça.

Et se faisant, Kefka avait pris un regard bien plus dur et menaçant en ultime avertissement à l'ange fouineur qui n'avait rien à faire là. Il déclara une nouvelle parole, d'une voix normale, presque grave, qui pourrait faire froid dans le dos tant elle était différente de celle qu'il avait avant... comme quoi, en étant sérieux, on peut avoir l'air presque normal, si on est un peu motivé à se faire comprendre.

"Déguerpi, petite vermine. C'est mon territoire ici. Et l'histoire ne t'as pas été comptée... Tu ne peux pas comprendre les paroles de nos chansons." Et son regard fixe et assuré ne quittait plus les yeux de l'ange. Kefka était déterminé et sûr de lui... Et possiblement très en rogne... D'ailleurs l'électricité dans l'air était telle qu'elle se matérialisait autour de la silhouette du magicien fou... Suivant sa rage qui le parcourait de ses pieds jusqu'à sa tête, prête à s'envoler sur la belle gueule qui était venu lui casser son petit moment de bonheur après un moment où pour la première fois de sa vie, Kefka avait voulu, justement, rendre service et aider une tierce personne.
Hikaritatsu
avatar
Ange
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3804
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Mar 28 Jan 2014 - 19:06
Pour venir sauver Presea, comme cela semblait être le cas, Hikaritatsu n’avait pas fait assez vite puisque la fille aux cheveux rose était déjà partit dans l’au-delà. L’ange se retrouvait face à un personnage énigmatique, le meurtrier de Presea, un brin jovial et carrément déjanté. Ce personnage avait des manières bien particulières et sa façon de parler était pour le moins théâtrale. Il alignait les mots en jouant avec sa voix ou le ton qu’il prenait. Hikari essayait de le comprendre en l’observant mais plus il cherchait plus il se disait qu’il n’y avait rien à comprendre. Cet homme était tout simplement fou à lier ! L’ange du Destin n’avait pas rencontré beaucoup de personnes comme Kefka, guidé par la folie, mais il était certain d’une chose: les meurtrier n’ont pas le droit de continuer leurs affaires sans être punit.

L’ange avait montré qu’il ne fallait pas le sous-estimer malgré le fait qu’il n’ait pas trop l’air d’un guerrier avec son costume blanc. Il avait envoyé du vent pour renverser Kefka, plus ou moins pour l’impressionner en attendant des réponses de sa part. Mais le fou ne faisait que ricaner, ne comprenant visiblement pas l’ampleur de son acte, son crime. Il parlait de jugement alors qu’il était le premier à caricaturer Hikari, c’était assez ironique en fait mais l’ange ne releva pas, ce n’était pas important à ses yeux. Kefka avoua ensuite avoir tué Presea, chose que Hikaritatsu savait déjà mais ce dernier voulait surtout comprendre ce qui l’avait poussé à faire ça, et voir aussi s’il avait des remords. Par ailleurs, ce type paraissait toujours aussi dérangé, s’occupant plus de ses vêtements que de se concentrer sur son interlocuteur. Selon lui tuer Presea était une épreuve et son acte était totalement justifier comme s’il ne se rendait pas compte de ce qu’il racontait. Le clown prétendait aussi que la jeune fille qu’il avait tuer ne voulait pas être éloignée de lui, du blabla assez incompréhensible. A moins qu’elle ne soit aussi folle que lui, il y avait peu de chance qu’elle ait approuvé le fait de mourir. Ou bien, Kefka Palazzo avait sût lui bourrer le crâne de ses idées pas très net.

"Je vois. Mais pour un protecteur c’est quand même étonnant de devoir tuer sa protégée, à moins que tu ne comprennes pas le sens du mot « protéger ». En effet, tes méthodes m’échappent. Tu devrais pourtant savoir que chaque vie à un prix, et tu n’a pas l’air de l’avoir payer. Tu sembles t’amuser de ce qui t’entoures, et des personnes aussi. Mais es-tu sûr de comprendre le cœur de Presea ? Certes je ne la connais pas, mais je ne pense pas que tu la comprennes mieux que moi ou n‘importe qui d‘autres, d‘ailleurs. "

C’était complètement surréaliste de penser protéger une personne en la tuant et il semblerait que Kefka croit dur comme fer en ses propres paroles. La folie l’avait décidément envahit, il n’y avait plus rien à faire pour lui. Hikari était un homme bon et pensait qu’il y avait toujours moyen de raisonner quelqu’un mais quand l’esprit est encombré par ce genre de troubles il n’y a pas grand-chose à faire. De plus le mal était déjà fait, Hikari n’avait pas beaucoup de solutions. Entamer un combat ne l’enchantait guère mais laisser un homme comme Kefka sans surveillance aller s’en prendre à n’importe qui serait une erreur. Avant de prendre une décision, Hikaritatsu décida de s’intéresser d’un peu plus près au cas du clown.

"Hum… Dis-moi, tu es un terrien n‘est-ce pas ? Que fais-tu donc sur cette planète dominée par les démons ? D‘ailleurs ça me surprends que tu ai emmenée ta « protégée » dans un endroit si dangereux. "

Obtenir des informations était aussi l’un des rôles d’un ange. Les connaissances sont essentiels pour comprendre l’univers et aussi parfois ses ennemis. La présence ici de Kefka était assez intrigante, à moins que sa folie le mène n’importe où, il y avait certainement une raison pour qu’il soit ici.
Kefka Palazzo
avatar
Terrien
Masculin Age : 33
Date d'inscription : 23/01/2010
Nombre de messages : 542
Bon ou mauvais ? : Mauvais ! HAHA !
Zénies : 794

Techniques
Techniques illimitées : Eclair Zap-trap, Twist de glace, Feu-Follet
Techniques 3/combat : Ultima, Dancing Mad
Techniques 1/combat : Lumière sentencielle

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Ven 7 Fév 2014 - 22:04
Alors que Kefka tentait de prévenir Hikari qu'il n'avait rien à faire là, sérieux, retenant sa rage en la laissant filtrer dans une enveloppe électrique autour de lui, ce petit idiot en cortume blanc restait là à lui faire la morale encore une fois.
Que soi-disant un protecteur ne tue pas sa protégée... que la vie c'est sacré, qu'il devait payer pour ça, que le magicien fou n'était pas mieux placé qu'un autre pour savoir ce que le cœur de Préséa contenait. Un joyeux dégueulis de conneries qui donnait à Kefka la nausée, tant c'était niais, con et primaire. Le monde est beau, le monde est gentil. La vie c'est bien, les gens sont faits pour vivre d'amour et d'eau fraiche.
Comment se retenir d'instruire ce petit con ? ... Honnêtement, il n'en voyait pas l'utilité. Il avait déjà pris sous son aile Préséa car elle avait l'intelligence et la clarté d'esprit de ne pas être un mouton qui sourit quand on lui demande. Une jeune fille qui avait vu le vrai visage de l'univers : et qui savait que c'était pas beau à voir.
Il voulait comprendre Kefka ? Si seulement !
Kefka n'était pas idiot. Il était justement lucide. Il était même malade de voir des gens comme Hikari ne pas comprendre que le monde était pourri, que la vie était une grosse blague, que l'espoir était un mirage et qu'il n'y avait rien à faire de sérieux ici bas. Toute chose vivante finissait par mourir. Tout espoir naissait pour être détruit.
Tous les éléments concrets et abstraits qui constituent l'univers n'avaient qu'un seul point commun : ils auraient une fin. Dès lors à quoi bon vivre ? A quoi bon construire des choses ? Et pour Kefka, son lot de folie avait été de se réveiller un matin avec cette révélation. De ne plus savoir pourquoi on marche. Pourquoi on mange. Pourquoi on est.
Les gens dans la rue lui semblaient être des insectes qui avançaient sans se poser de question, presque pitoyable de suffisance. Il se sentait si seul, seul à avoir compris que vivre était vain.
Mais il était trop orgueilleux pour se laisser oublier et se faire petit. Il voulait que la foule ouvre les yeux. Être le prophète apportant la vérité. Et si les gens ne voulaient pas entrer dans son monde, celui qui unit les initiés qui méprisent comme lui les lois de l'univers, alors il précipiterait la fin de l'univers.
Quitte à ce que tout finisse un jour, autant que cela soit par sa main... Histoire d'être au moins une fois victorieux sur le grand jeu de l'univers.

Kefka continua donc à fixer son interlocuteur. Un ignare conformiste comme il y en avait tant. Que lui dire ? Que lui faire subir ? Kefka n'avait aucune motivation face à ce genre de connard.
"Ce n'est pas que tu ne comprends pas. C'est juste que tu ne veux pas comprendre. " Dis le magicien d'une voix calme. Il n'avait pas bougé d'un pouce mais il avait cessé le champ électrique autour de lui. " Préséa, comme moi, a compris où était son intérêt. La vie lui a déjà donné une assez grosse baffe dans sa jolie petite gueule pour qu'elle ouvre les yeux et voit que le monde n'avait rien à offrir. Moi je ne fais que lui interdire de tendre l'autre joue. Je lui apprend à la place à rendre les coups. Hier le monde lui en a fait baver, demain c'est elle qui lui botterait le cul. C'est pas plus compliqué."
Il tremblait. Un peu. Comme si penser à cette injustice le rendait malade... Non pas malade. Fou.
Regardant Hikari, froid, il s'avança vers lui tout en reprenant son discours.

"Je ne suis qu'un justicier... Je veux simplement que les gens cessent d'avoir le cœur brisé, de voir leurs rêves mourir... Ne me dis pas que jamais tu n'as connu si ce n'est une injustiiice dans ton existence, face à laquelle tu n'as rien pu faire, et qui t'aurai donné envie de tout maudire ? Je lutte contre cela ! J'arme les foules afin qu'elles n'attendent plus rien de la vie en leur passant l'envie effleurer la moindre ambition, la moindre envie. Sans espoir, plus de déception. Sans amour, plus d'état d'âme. Moins de souffrance en somme... Je suis un grand misanthrope ! C'est pas si illogique."
S'en suivit alors un petit gloussement fou, comme un écho de toutes les absurdités du monde qui dans son rire se déformaient, s’amplifiaient... Dans les yeux de Kefka toutes la souffrance de l'univers devenait burlesque, une ode à l'apocalypse et à la dérive, une rébellion sordide envers la création.
"hahahAhAH HAHAHHAhAHAahAAHA HiiiiiIIH HA HA !"

Il était juste devant Hikari quand il finit son éclat de rire, le fixant alors avec un regard humide et hagard. Kefka avait l'air aussi pathétique que dangereux, aussi déprimé que joyeux. Un mélange qui le rendait malsain et inhumain, même plus semblable à ses confrères terrien tant il était une abomination.
L'ange lui posa d'ailleurs la question... En tant que terrien que faisait-il là ? Sur Dark... Et semblait comprendre le but de tout ça. Et alors que la seconde d'avant Kefka semblait pleins d"émosion, le rire tremblant, des frissons sur sa peau, parlant de la déchéance du monde et de son souhait avec passion et mélancolie, il devient d'un coup figé, sérieux et presque normal.
Son sourire fou bouche ouverte se referma et devint plus discret, plus humain. Son regard exorbité s'éclipsa pour revenir neutre et presque méprisant. Il était passé d'un clown miteux évadé d'un asile à un noble homme hautain et fier.
"Me prendre pour fou est une chose. Me prendre pour une bille en est une autre, Hikariii." Il plongea son regard dans celui de l'ange avec la froideur d'un glacier. "Tu n'es pas qu'un simple connard qui vient jouer au chevalier étincelant, missionné pour guérir le mal qui occupe la planète ténébreuse de Dark... T'es aussi un fouineur. Un détestable et abjecte petit fouineur..." Le sourire fin de Kefka devint une grimace crispée. "Je déteste déteste déteste déteste les fouineurs !"

Il commença à faire un peu froid autour de Kefka qui était sur le poing de lancer un twist de glace pour amorcer un combat. Si ce mec faisait du renseignement sur Dark il ne pouvait pas le laisser faire... Mais il s'arrêta quand un son aiguë le stoppa, ne comprenant pas ce qui pouvait faire ce bruit qui venait de ses propres poches. Il se décrispa et oubliant presque Hikari il sortit de sa poche l'émetteur, constatant qu'un signal lumineux le faisait clignoter. Kefka sourit.

"Sauvé par le gong...."


Kefka fit éclater un nouveau rire sonore en se penchant un peu en arrière, sur ces deux jambes maigres. Il s'arrêta de rire et regarda une dernière fois l'ange, menaçant. " Je retiens ton nom, Hikaritaaaatsuuu." Il lui tourna le dos et chantonna presque. "La prochaine fois que je te croise je te refroidis." avait-il lâché avec une voix monotone et sans émotion avant de s'envoler sans prendre la direction du chateau. Il tournerait plus tard... N'ayant aucune envie de donner le moindre piste à ce petit blanc-bec.
Hikaritatsu
avatar
Ange
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 04/05/2010
Nombre de messages : 3804
Bon ou mauvais ? : Purement bon
Zénies : 1060

Techniques
Techniques illimitées : Elevation // Vertigo // Kite
Techniques 3/combat : Electrical Storm // Ultra Violet
Techniques 1/combat : Even Better Than The Real Thing

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Sam 8 Fév 2014 - 19:30
Curieux était ce personnage coloré au cœur pourtant si sombre, un contraste digne de la folie qui l’habitait. Cet homme était sûr de lui, sûr de ses convictions sans savoir que tout ceci n’était finalement qu’hérésie. Ce pauvre Kefka semblait avoir perdu toute foi en ce monde ou carrément l’univers entier. Il faisait face à Hikari en développant ses idées, contrant les paroles de l’ange par encore plus d’absurdité. Il ne fallait pas chercher bien loin, ce clown était tout simplement perdu, avait sombré dans une folie certaine qui faisait de lui un être vivant ayant pour simple but de détruire. Avec un tel mur en face de lui, Hikaritatsu n’avait pas grand-chose à faire, le raisonner était impossible, une perte de temps et d’énergie assurée. Le mal qui rongeait Kefka était bien trop profond en lui, il avait dû connaître un grave traumatisme par le passé, personne naît ainsi. L’homme en costume ne lui en voulait pas d’être ainsi, c’était ce qui arrivait parfois à certaine personnes, sombrant dans les ténèbres lorsqu’ils ne trouvent plus aucun espoir de trouver la lumière.

Kefka semblait mépriser Hikari mais cela ne le choquait pas, ils étaient totalement différents en fait. Il se disait misanthrope, à juste titre alors que son interlocuteur pouvait sans doute plus s’apparenter à un philanthrope. L’ange voulait croire en l’humanité, pouvait voir du bon en chacun alors que l’autre avait perdu toute confiance, au point d’en vouloir la destruction. Encore une fois c’était une façon de pensée diamétralement opposée, mais l’ange du Destin ne désespérait pas pour cet homme même s’il semblait vraiment être atteint. Kefka Palazzo prétendait être un justicier et parla d’une injustice que pouvait avoir connu Hikari. Quelle ironie, celui ici qui semblait le plus avoir connu l’injustice était bien l’homme au regard fou. Hikaritatsu ne réagit pas à ces propos, sachant bien qu’il avait en effet connu un événement difficile. Mais cela faisait partie de la vie, personne ne sait ce qui nous est réservé, à part peut-être le Destin, mais on peut être sûr qu’on connaîtra tous des peines… Et aussi des joies ! Chose à laquelle Kefka ne semblait absolument pas dans ses propos. En détruisant ce monde il effacerait les injustices mais aussi les moments de joies, ce pour lesquelles on vie. Chose qui fait qu’une personne se bat pour rester dans ce monde. Et en détruisant tout ça c’était comme mettre fin à tout. Alors ce que voulait Kefka c’était le néant ? Il n’y avait pas à se poser trop de question avec un esprit aussi délirant que celui-ci, l’incohérence était un trait important de la personnalité de ce genre de personne.

Le fou fut cependant un peu déstabiliser par les questions de l’ange, il s’était figé et avait perdu son air étrange, comme s’il était redevenu normal après un rire improbable témoignant de sa folie. Finalement, reprenant son rôle, le clown déballa des paroles vulgaires à son interlocuteur et ne révéleras rien à l’ange, ne faisant aucun effort pour répondre à ses questions. Il se contenta de le traiter de « connard » ou de « fouineur » visiblement de simples questions sur lui le déboussolait complètement. L’ange fit la moue avant de lui répondre, toujours si calme et sympathique.

"Désolé. Loin de moi l’envie de te mettre en colère. Enfin, ce n’est pas grave si tu ne veux rien me dire. Je voulais simplement être honnête en te demandant deux-trois choses. Mais je le saurai sans doute un jour, ne t’en fait pas. "

Kefka avait l’air énervé au point d’être sur le point d’entamer un combat, l’ange fronça légèrement les sourcils et se prépara à se défendre. Il n’avait pas spécialement envie de se battre mais si on le provoquait il n’allait pas se laisser faire. Un ange doit représenter la justice, et face à un homme comme Kefka, sans foi ni loi il n’y avait pas de pitié à avoir. Hikari avait tenté la diplomatie mais cela avait échoué. Dans ce cas il n’avait plus d’autres choix que le combat. C’est alors que Kefka fut arrêté par un son provenant d’un appareil situé dans sa poche. Apparemment il venait de recevoir un message qui l’empêchait de commencer un combat. Il devait partir, sans doute appelé par son boss. Après un rire toujours aussi bizarre et menaçant Hikari il s’envola. Hikari le regarda quitter les lieux sans bouger, se doutant que Kefka ne le mènerait pas à son chef aussi facilement. Mais surtout son but n’était pas de se frotter au mystérieux roi de Dark aujourd’hui. Hikaritatsu disparu quelques instants plus tard dans un flash de lumière aveuglant pour s‘en aller.
Presea Combatir
avatar
Autres Races
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 27/08/2013
Nombre de messages : 157
Bon ou mauvais ? : neutre penchant mauvais
Zénies : 440

Techniques
Techniques illimitées : shoubu retsugekka/shikou metsuryuusen/Reppa enshougeki
Techniques 3/combat : raisen goutenbu/chiseijin
Techniques 1/combat : Hien Messhoujin

MessageSujet: Re: [libre] Apocalypse s'il vous plait.   Sam 19 Avr 2014 - 4:00
Presea réapparut lentement au milieu de la place fantôme, après son voyage au royaume des morts, plus prècisement chez Maître Kaioh. Sa plus le combat qu'elle avais mené juste avant de mourir l'avais renforcé, l'enseignement de Maître Kaioh, chez qui elle venait d'apprendre le Kaioken, lui avais un peu ouvert l'esprit malgré qu'elle soit toujours un peu trop obéissante. La fille a la hache examinant son corps, rien d'anormal, et elle ne portai pas la tenue ridicule que le Maître lui avais fais porter la bas! Aucune blessure apparente ce qui l'étonna un peu. Elle se demandais ou était aller Kefka, bon c'était un peu normale qu'il n'attende pas le retour de la jeune femme.
Pffft il aurait pu me récéptionner quand même, tant pis sa me laisse le temps de tester ma nouvelle force.
Presea se calma, se rappellant les conseils du vieux maître pour canaliser son énergie et utiliser le Kaioken, après une période étonnament courte, elle se sentis dotée d'une grande puissance, physiquement elle était entourée d'une aura rouge. La jeune guerrière tapa sur tout ce qui passait a porter de sa hache, qui semblais étonnament légére depuis son retour sur Dark, les chocs a répétitions de la hache devais provoquer pas mal de remous et de bruits a en juger la puissance. Se rappelant comment elle avais rencontrer Kefka, elle tenta le tout pour le tout en faisant appel une nouvelle fois a son ultime.
Si la Kefka ne se ramène pas, c'est qu'il n'est plus ici, qui c'est il est peut être avec Light.
Presea continua de tester sa nouvelle force jusqu'a qu'une personne, ou qu'un groupe qu'elle ne pris pas la peine de fixer, vienne la déranger pendant ce petit entrainement.
 
[libre] Apocalypse s'il vous plait.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [MISSION] L'addition s'il vous plait!
» Un moment s'il vous plait
» Une tarte, s'il vous plait ! [Yahto] [TERMINÉ]
» Double ration de Tzinpaf s'il vous plait! [LIBRE]
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dark :: La grande place fantôme-