Partagez | 
 

 ~ Wind of change (PV. Illidan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20668
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 2970

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : Renvoi d'Offensive | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: ~ Wind of change (PV. Illidan)   Mar 28 Jan 2014 - 20:28
C'était le retour triomphant de la Reine des vampires sur Terre. La jeune femme s'était faufilée lentement dans la forêt, elle connaissait le chemin de son magnifique château perdu dans cette dernière. D'autre ne pourrait certainement jamais trouvé le chemin, mais il était impossible pour la reine des lieux de se perdre en chemin. En effet, Claire avait à peine poussé la porte du château que Sebastian, son fidèle majordome, l'attendait et l'avait devancé en saisissant la poignée de la porte pour l’ouvrir totalement, laissant la dame entrée. Eric était aussi là, les mains jointes dans le dos, son éternel air entre le stoïcisme et l'expression de sentiments profond sur le visage. Oui cet homme était tout simplement indescriptible; il était l'alliance de l'homme froid et distant et d'un être hypersensible. Mais personne ne voyait ce côté-là de lui dans ses yeux, à part cette très chère Claire qui le connaissait depuis bien des lustres.

Sebastian sauta au coup de sa créatrice, l'embrassant tendrement sur la joue, comme un fils retrouvant sa mère. En effet, c'était la relation qui s'était installé entre-eux après qu'elle n'ait fait de lui sa progéniture. Les relations changeaient en fonction de chaque être transformé, et c'était toujours une réelle bénédiction: le créateur et le "façonné" ne pouvait qu'être dans l'osmose la plus total, peut importe la relation qui s'installait entre eux, ils se comprenaient chacun de façon parfaite car ils avaient en quelque sorte "fusionné". D'où le fait que le créateur et la progéniture pouvait ressentir ce que l'autre ressentait, et savoir s'il était par exemple en danger. C'était le genre de relation tout à fait unique que chacun cherchait. Et c'était celle que pouvait transmettre les vampires.

Eric s'approcha d'elle, la jeune femme leva alors son visage pour le regardé: après tout, le joli morceau mesurait 1m92, ce qui n'était pas une mince affaire. Ce dernier enlaça la succube, embrassant son front, comme si ce fut un objet convoité et idolâtrer auquel il tenait plus qu'à sa propre vie. Il la regardait avec tant de tendresse, tant d'envie, comme si elle fut la toute première femme qui la fascinait autant. Bien que le viking n'était pas sa progéniture, en revanche son créateur était la progéniture de Claire. Leur relation était alors assez exceptionnelle, il la prenait comme son éternelle sœur, mais elle était aussi une divinité des plus respectés.

Eric: Je me suis inquiété pour toi.

Et ce fut juste cette phrase qui fit sourire la jeune femme, elle le regarda alors dans les yeux pour lui montrer qu'elle souriait. Elle ne voulait pas qu'il s'inquiète, non, il y avait des affaires plus urgentes. Eric ne devait pas se faire du mouron pour la déesse, après tout, elle en avait vécu d'autre, des tragédies.

Lorsque leur étreinte fut terminée, la jeune femme n'eut même pas besoin de se tourner vers la personne concernée, elle comprendrait le message.

- Va donc rendre visite à tu sais qui. Il est l'heure que tu ramène ce bouffon face à son destin.

Sebastian inclina la tête pour démontrer qu'il avait comprit le message, il partit directement après cet ordre.

Quant à la succube, elle partit de son côté prendre un bon bain après tout ce remue ménage des entraînements qu'ils avaient subit. C'était un petit moment de repos bien mérité, la jeune femme pouvait enfin se détendre et penser... mais ses pensées s'étaient vite tourner vers Motta, ce qui fit froncé les sourcils de la vampire. Pourquoi fallait-il toujours qu'il hante son esprit ? N'avait-elle pas déjà cette "malédiction" d'être aussi éprise de lui ? C'était signe qu'elle n'arrivait toujours pas à enlever cette culpabilité, qui au fond d'elle régnait. La vampire se demandait bien comment elle pouvait culpabilisé pour "ça". Oui, elle avait choisi son camp, c'était une chose, mais elle n'avait pas trahit ses sentiments pour lui: elle l'aimait toujours de plus en plus, comme si c'était une tumeur grossissante et persistante qu'elle ne pourrait jamais combattre.

La succube décida alors de sortir de son bain, elle s'apprêtait maintenant à se préparer tranquillement. Sa bonne humeur générale sembla revenir: elle pensait aux évènements qui allaient bientôt se présenter... un spectacle plaisant dont elle serait spectatrice, pour son plus grand plaisir. Illidan allait avoir une surprise remarquable aujourd'hui, il ne devait pas se douter de quelle genre de surprise il s'agissait depuis tout ce temps. Mais Claire avait plus d'un tours dans son sac et elle pensait que c'était enfin le bon moment pour son élève de montrer ce qu'il avait apprit à ses côtés. Et cela serait une histoire des plus intéressantes.

Une longue robe noire en satin, le dos était en dentelle laissant paraître ce dernier, la robe était fendue sur sa jambe droite jusqu'au milieu de sa cuisse, et ses talons rouges vernis ressortissait avec la couleur de ses lèvres. On pouvait dire qu'elle faisait toujours dans l'élégance, mais c'était aussi une occasion particulière qui se présentait à la vampire, comme à Illidan. La jeune femme ne faisait jamais à moitié les choses après tout, et peu importe l'occasion, elle trouvait la tenue "adaptée" selon ses critères personnels. Quoi qu'il en soit, c'était une épreuve de plus qui allait se montrer à Illidan, une épreuve peu commune, une épreuve qui faisait partie de son passé et qu'il n'avait pas encore traversée "réellement" jusque maintenant. Sa créatrice lui donnait l'opportunité aujourd'hui de pouvoir réalisé cette épreuve.

A peine fut-elle arrivée dans son hall d'entrée, tout en haut des marches, qu'une voix abasourdissante et lourde vint s'élever dans la pièce. C'était ce gros piaf ridicule qui répondait au nom de Malfurion.

Malfurion: Comment oses-tu profaner mon lieu de retraire, créature vile et porteuse de mort ! Tu ne peux pas arrêter la force des druides, traîtresse !

D'énormes ronces commencèrent à entouré la succube, mais la jeune femme mordit à pleine dents dans ces dernières, délivrant le poison qui était contenu dans son corps. Au contact de ce dernier, les ronces s'écroulèrent au sol aussi rapidement qu'elles étaient venues à elle.

- Voyons, voyons mon cher, un peu de tenue, vous êtes dans ma demeure. Dit-elle calmement en descendant les longues marches. Sebastian t'as causé du tort ? Il t'as obligé à venir me voir ? Comme c'est triste, j'en suis sincèrement désolée pour toi, druide. Mais tu n'es pas ici pour venir m'accabler de tes sermons. J'ai un cadeau fraîchement rapporté par mes soins, rien que pour toi, mon cher.


Le druide fronça les sourcils, il était toujours dans une position offensive, regardant avec un regard emplit de haine la femme qui se trouvait en face de lui. Cette même femme avait combattu avec Arthas à l'époque, et avait rejeté les druides par la même occasion. Il ne pouvait que la haïr, surtout qu'elle avait participé à faire souffrir l'âme de Tyrande, ce que Malfurion savait car il était comme " connecté" à elle. Il ne pouvait cependant pas savoir qu'Illidan avait fait tout le boulot. Le piaf n'était pas au bout de ses surprises...







Spoiler:
 
Illidan Stormrage
avatar
Demon
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/11/2012
Nombre de messages : 49
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: ~ Wind of change (PV. Illidan)   Mar 28 Jan 2014 - 23:39

La zone d’atterrissage était vide, Claire n’était pas là, quelque chose ne tournait pas rond, était-elle simplement parti d’avance pour préparer le cadeau qu’elle avait promis au gigantesque démon. A la lumière de cette pensée, Illidan était d’humeur enjoué, il allait retourner au près des siens, la où il avait été acceuillis sans jugement et à bras ouvert, là où il avait été transformé en vampire. Il allait être à nouveau dans ce château, la demeure de Claire, son nouveau Foyer et sa vraie famille.


Il ne savait plus très bien où se situait le château, Il n’avait pas eu beaucoup l’occasion de se promener depuis sa transformation, il avait toujours été un peu surmené par les événements et sa formation. Le moyen le plus simple de se retrouver était bien entendu de voler. Le démon déploya ses ailes avant de s’élancer dans les airs avec force, le monde était toujours tellement plus beau depuis les cieux. En effet, quel beau spectacle lui était offert, il pouvait voir ce que la nature avait de meilleur à offrir, une forêt à perte de vue bercé par le bruissement des arbres, l’air n’était que pur bonheur, la pollution engendrée par les humains semblaient tellement inexistante en ce lieu. Illidan avait toujours eu une énorme admiration pour la nature et les beaux paysage. Il fut autrefois un elfe à part entière, un peuple immortel protecteur et gardiens de la nature. Cet aspect là de son passé ne partirait probablement jamais mais cela ne dérangea en rien le chasseur de démon, au contraire, il se sentait bien ici. Sur le moment, il se promis qu’un jour, il emmènera Claire voir son monde comme elle lui avait montré le sien, certes ce n’était pas pour tout le monde quelque chose d’extraordinaire mais c’était son monde et il avait accepté de partager ceci avec elle.


Spoiler:
 

Là dans les cieux, il était simple de trouver le château, ce n’était pas la première fois qu’il y accédait par la voie des airs. Il battit des ailes et se dirigea vers celui-ci, le vent était semblable à une caresse au contact de sa peau. L’heure n’était pas à la détente, bien qu’il avait finit son entrainement, il restait encore pas mal de chose à faire et la première d’entre elle était de rejoindre sa créatrice et de voir cette fameuse surprise ! Les portes du château était ouvertes, quelque chose ne tournait pas rond, Le démon amorça une descente en piquet avant d’atterir devant l’entrée du château, il se mit à courir en direction des portes. Un sentiment lui brula l’estomac, quelque chose clochait réellement, c’était une certitude. C’est alors qu’il entra avec rapidité dans le hall et c’est là qu’il le vit... Son frère, Malfurion. L’elfe qu’il avait toujours voulu dépasser, le même qui l’avait banni et humilié. Que faisait-il là ? Pourquoi Claire était là, elle aussi, ne faisant rien ? Bon sang mais que se passait-il ?

https://www.youtube.com/watch?v=xJKfm3VcOEQ

Malfurion
: Illidan, c’est toi ? Aide moi mon frère, Abattons cette chose, elle a tué notre Tyrande !

Illidan : Comment oses-tu m’appeler ton frère ? Tu m’as trahi Furion. Tu m’as abandonné moi et tout les autres. Tu m’as exilé pour des crimes que je n’avais pas commis, par simple peur de mon pouvoir. Regarde maintenant où tout cela nous a mené mère n’est plus par ta faute, où étais tu lorsque les démons vinrent en Hyjal ? Répond moi Furion !

Malfurion : L’heure n’est pas aux querelles du passé ! Le temps presse, elle na va pas rester là sagement à nous entendre débattre, unissons nos forces !

Illidan : Ne parle pas de choses dont tu ne peux comprendre l’ampleur, « elle » comme tu le dis si bien est ma créatrice, je ne suis plus elfe, ni démon à présent, je suis devenue bien plus, je suis sa progéniture.

Malfurion :Sacrilège ! Tu as corrompu notre sang, bafoué le monde jusqu’à ses fondements en devenant l’abomination que tu es à présent ! Tu n’es que traitrise et déception, tu ne mérite pas le nom des Stormrage !

Illidan : Tu fais toujours autant preuve de répartie toi qui jadis j’appelais frère. Tu es bien placé pour parler d’honneur n’est ce pas Furion ? Le druide qui, bannit son propre frère pendant 10 000 ans. Sache une chose, druide, c’est moi et moi seule qui ai tué, ta chère et tendre Tyrande.

Malfurion : Tu as... quoi ? Tyrande ? Non je n’oses y croire, pas toi ! Tu l’aimais, je l’ai toujours su !

Illidan : Elle n’était rien,  de mes yeux aveugles, j’ai vu ce qu’elle était vraiment. Elle n’était que mensonge, si un démon à bel et bien existé se fut elle. Vous êtes encore plus répugnant que ce que vous appelez démon. Vous manipulez, utilisez les gens et leurs sentiments pour vos propres ambitions et c’est cela « mon frère » que tu appelles être humain ?

Malfurion : Tu vas le payer Illidan... sois en sûr, tu vas expier tes péchés par la mort. SOIS MAUDIT !

https://www.youtube.com/watch?v=-0I5KYfQgXY


Malfurion victime de sa propre rage fonça tête baisser tel un oiseau  en direction du démon, Illidan ne pu s’empêcher de voir son propre reflet dans l’acte de son frère. Avant de rencontrer Claire il aurait réagit de la même façon, il aurait été l'instrument de sa colère, il voyait à présent en tant que spectateur ce que signifiait être victime de ses propres sentiments.

Illidan arrêta net la course de son frère en l’attrapant d’une main avant de le projeter hors du château. Après tout ce combat était le sien et ce château possédait trop d’objets de valeur susceptible de subir les conséquences du combat. Furion fut projeté avec force devant le escalier menant au château avant de se rétablir dans une acrobatie assez spectaculaire, il tenait bien son nom de Stormrage. Malfurion avait encore quelques tours de réserve dans son sac. Il fit appelle à des ronces qui vinrent immobiliser Illidan et lança une nué de hiboux à la poursuite de ce dernier.

Spoiler:
 

 Ce que Furion ne savait pas c’est que son frère avait en tout point changé depuis tout ce temps, il n’était plus ce garçon pathétique qu’il avait été. Non il était la progéniture d’une Déesse. Illidan se dégagea sans peine des ronces en tentant de marcher. Les hiboux n’étaient que de petites fritures en comparaison au démon. Il était une bête ailé beaucoup plus importante. D’un battement d’aile il décapita les invocations de ce chère Malfurion.

Illidan :
Est-ce là, tout ce dont tu as à m’offrir Furion ? De pathétique volatiles ? Je t’ai laissé une chance de me vaincre mais de toute évidence tes tours de magie ne sont rien comparé aux fruits de mon entrainement. Goutes à 10 000 ans de souffrance !

Illidan fonça à une vitesse folle vers le druide, il commença par un puissant coup dans le diaphragme avant d’enchainer sur un sectionnement de l’artère brachiale pour finir par un coup faible dans l’os occipitales.

Le corps de Furion s’immobilisa, de toute évidence, le combo acquis lors de son entrainement était dévastateur. Le druide essaya tant bien que mal de se soigner en utilisant sa piètre magie mais Illidan avait prévu cette éventualité et lui avait coupé le système nerveux en le frappant dans l’os occipitales.

Illidan : Maintenant « mon frère » tu ne pourras jamais rejoindre ta catin, elle ne pourra jamais aller de l’autre coté, je l’ai anéanti depuis le Styx. Repose pour l’éternité à présent.
Illidan écrasa la crane de son frère à l’aide de sa poigne de titan. De main morte, il avait tué son propre frère. Celui qui avait été sa famille, son idole et même son héro. C’est ainsi que la flamme qui alimentait  Stormrage Malfurion s’éteignit à jamais.

Le démon n’éprouva pas de regret, il éprouva même une certaine satisfaction, il ne valait pas mieux que cette catin de Tyrande, tout deux avait voulu enfermer Illidan, se servant de lui que pour leur bien sans se soucier de lui. Justice avait été rendu.

Illidan, arpenta les escaliers menant aux châteaux tête haute. Sa créatrice à n’en pas douter avait assisté à cette scène. Le regard du démon se dirigea vers la Succube. Il posa une de ses mains dans le bas du dos de Claire avant de l’embrassé sur le front. Le démon ne s’attarda pas ici, n’offrant aucun cercueil, ni funéraille pour son frère défunt. Il se dirigea simplement vers une chambre du château où il fut rejoins peu de temps après par la Déesse.


Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20668
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 2970

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : Renvoi d'Offensive | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: ~ Wind of change (PV. Illidan)   Lun 17 Mar 2014 - 18:59
Claire, égayée par la "tragédie" et autre forme d'art assez lugubre disons, riait de sa petite voix cristalline tout à fait détestable face à la scène qui se présentait devant elle. La jeune femme avait prit place sur un luxueux siège de son hall d'entrée, ses fidèles acolytes avaient ouvert les portes de son immense manoir pour qu'elle puisse profité du spectacle. D'ailleurs, "ses animaux de compagnies" vinrent la rejoindre: elle avait deux panthères ainsi que deux loups garoux. Une petite collection personnelle dans ses "esclaves" qui lui étaient fidèle depuis bien des années. Les bêtes s'étaient allonger au sol, près de leur maîtresse. Ils étaient évidemment tous quatre humain mais prenait des formes de bêtes car ils s'y sentaient plus à l'aise et que c'était pour eux leur véritable nature. La succube caressait les têtes des loup garoux à ses pieds, deux énormes bêtes colossales qui barrait le passage à quiconque voudrait s'en prendre à leur gouvernante. Eric et Sebastian étaient non loin, tout deux les bras croisés, sans expression visible. Il n'y avait que le rire agaçant de Claire qui résonnait dans l'immense pièce.

Illidan avait un choix à faire, la vampire n'allait cette fois pas le jugée sur ce qu'il déciderait de faire de sa vie. C'était son histoire et, laissé la vie ou non à Malfurion lui appartenait. Mais visiblement, son choix était déjà tout tracé dans sa tête: avait-il bien réfléchis aux conséquences ? Bien sûr, il voulait le tué pour ce qu'il lui avait fait mais, cela s'appelait réagir comme un égoïste. Illidan restait toujours comme il était, bien qu'avec un peu plus de sagesse: il était trop impulsif. Le démon avait déjà décidé qu'il le tuerait, mais ne voyait pas plus loin que le bout de son nez, au final. Il fallait savoir évalué toutes les variables possibles, Furion était l'un des derniers druides et la Terre avait besoin d'eux pour garder son équilibre. Qu’adviendrait-il de cette planète si les derniers druides se faisaient tuer, un à un ? Illidan y avait-il pensé une seule minute ? Bien sûr que non, car il était toujours aveuglé par la haine, au fond de lui. Claire le sentait. Illidan ne serait jamais le parfait exemple de ce qu'elle était, il restait une boule de nerf guidé par ses instinct primaire de vengeance, poussé par une impulsivité débile. Mais soit, il était ainsi, rien ne pouvait le faire changer. La jeune femme respectait le choix qu'il avait prit, bien que cela aurait effectivement un impact considérable sur la Terre.

Oui, Illidan avait beau être loin d'être bête, il n'était quand même pas assez futé quand il s'agissait de ce genre de situation, à cause de cette dite impulsivité qui le gagnait toujours. Se doutait-il que Cénarius, Roi de la forêt, serait interpelé par la mort de l'un de ses plus fidèles serviteurs depuis plus de 10 000 ans ? Le démon était-il si peu concerné par le monde ? Il restait là, centré sur son minuscule nombril, sans penser aux conséquences pour le reste. La succube n'en dit pourtant pas un mot: Cénarius ne lui faisait en aucun cas peur. Ils ne s'étaient pourtant que rarement vu tous les deux et, elle savait que le demi-dieu ne l'appréciait guère pour sa nature de "non-morte", mais ils n'en étaient jamais venu aux mains. Pourtant, Illidan venait de faire basculer la balance de l'équilibre en prenant le choix d'exploser le crâne de son frère. Oui, à cet instant même, l'équilibre fut bouleversé, comment la Terre et les druides feraient-ils pour continuer leur travail en ayant perdu l'un de leur plus vieux membres ? Survivraient-ils à cette perte ? Comment la Terre deviendrait-elle au fur et à mesure des années ? Si Claire n'avait touché un cheveux des druides, c'était bien parce qu'ils possédaient le pouvoir de maintenir cette planète en vie.

Cénarius était pourtant mort depuis des années et des années, tombé face à Grom Hurlenfer, lors de la bataille confrontant les elfes de la nuit à Mannoroth. Mais celui qu'on appelait " le coeur de la Terre" subsistait toujours: son esprit était là, parmi les mortels, et il pouvait aussi interagir et communiqué avec les druides via leurs rêves pour les conseillés et les épaulés. La mort de Malfurion était une grande perte pour le cercle druidique, et Cénarius n'était certainement pas très content en ce moment, d'ailleurs. La jeune femme sortit de son manoir, elle se doutait que le demi-dieu était venue récupéré la dépouille de son ami druide décédé. A peine eut-elle poussé les portes de son manoir qu'il était là, contemplant les restes du corps du druide. C'était l'esprit de Cénarius qui s'était matérialisé près de son ancien "apprenti", et il lança un regard peu favorable à la succube lorsqu'il la vit s'approcher de lui, et de la dépouille.

Cénarius: La perte occasionné par ton... "apprenti" n'est pas des moindres. Tu savais pourtant que Malfurion était l'un des derniers détendeur de la magie druidique de façon poussée. J'ignore comment nous pallierons à ce manque, mais vous ne resterez pas impunis..

- Je t'accorde que tu as le don de faire beaucoup de blabla, Cénarius, mais tes menaces resteront sans conséquences pour moi. Comment compte-tu tuer un être immortel ? As-tu oublié que moi aussi, je fais partie des divinités ?

Cénarius: Ne crois pas qu'il s'agira de toi, succube, je sais que nous ne pouvons rien dans ton cas. Mais pas dans celui d'Illidan.

C'est la laissant sur ces derniers mots que l'esprit du demi-dieu se volatilisa en même temps que le corps du druide déchu. La jeune femme fronça les sourcils, quel coup fourré attendait sa progéniture ? Après tout c'était le juste retour de ses actes, et si c'était son destin, il était légitime. Mais elle ne souhaitait pas qu'il quitte ses rangs ou qu'il "meurt" une deuxième fois, pour de bon. L'esprit de Cénarius disparu avec les restes de Malfurion, mais son regard se voulait menaçant. Elle ignorait lequel de ses larbins il allait envoyer pour venir enquiquiner Illidan, mais quoi qu'il en soit, il était prêt. Il pourrait enfin exploiter son nouveau potentiel.

La succube se téléporta alors de façon toujours aussi discrète là où se trouvait sa progéniture. Son regard se voulait neutre: bien qu'elle n'était pas en accord avec la mort de Malfurion , mais qu'elle n'y pouvait rien car c'était dans la nature de ce dernier d'agir sur des coups de têtes, elle n'en dit rien. La jeune femme s'adossa à un mur, les bras croisé, et son regard ne quittant pas une seconde son apprenti.

- Cénarius est passé me faire un petit... coucou. Et d'après ce que j'ai compris, tu vas avoir de la visite prochainement, certainement pas amicale. Elle marqua un temps d'arrêt. Je ne m'inquiète pas pour toi, tu es prêt. Je te conseil de visiter les autres planètes ou d'aller à la rencontre de nouvelles têtes, qui sait, tu pourrais te faire des alliés... mais surtout, ne dit rien me concernant. Le fait que l'on se fréquente et que je sois ta maîtresse ne regarde personne.

La jeune femme se redressa, décroisa les bras: elle était entrain de disparaître lentement.

- A bientôt, mon cher...

La vampire disparu presque aussitôt.





Spoiler:
 
 
~ Wind of change (PV. Illidan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wind of Change ? Sevastyan
» ..:: Wind of change ::.. (Pv Einar)
» Un oiseau qui chante....
» a wind of change ? nausicaa
» The wind of change - Kol & Kyra [Hot]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: La forêt-