Partagez | 
 

 Les Derniers feux de l'Apocalypse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Boss Stinger
avatar
Terrien
Masculin Date d'inscription : 05/06/2009
Nombre de messages : 715
Bon ou mauvais ? : -
Zénies : -

Techniques
Techniques illimitées : They are no redemption
Techniques 3/combat : for those
Techniques 1/combat : who shatter the time

MessageSujet: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Jeu 6 Fév 2014 - 11:53

" Monsieur White, nous somme prêt pour la transmission de la journée"

"Merci Rapabiensky"


Victor poussa alors légèrement sr les propulseurs, laissant alors le vaisseau avancer avec une lenteur calculé, jusqu'a se placer juste devant l'entrée dans Léto. Il débuta la transmission avec ne voix forte, en plein milieu de la passerelle. Sur la planète, on voyait l'homme en hologramme :


"Mes amis, chercheurs et économistes, nous sommes aujourd'hui a l'aube d'un grand jour ! Ici Boss Victor et nous sommes entré dans ne nouvelle aire : vous connaissez sûrement mon fils, Robert, qui vient d'avoir ces vingt ans à peine hier ! Eh bien à partir d'aujourd'hui, je vous offre un nouveau leader, un nouveau White vient remplacer l'ancien, et dirigera ce centre avec  fermeté j'en suis sur. A tous, nous avons démarré cet aventure ensemble, bâti l'impossible ensemble et maintenant, il est temps de faire grandir notre empire. Léto, je te salue !"


La réponse de Léto se fit immédiatement entendre dans le micro, les hommes et les femmes de l'astéroïde hurlaient leur joie. Les White avaient toujours été aimé. Robert se leva alors, et pris la place de son père, avec une pose triomphante. La transmission se coupa sur le père posant une main sur l'épale de son fils. Quand les caméras arrêtèrent la diffusion, l'image dans le vaisseau changea du tout au tout. Le père s'éloigna du fils, le sourire se transforma en un rictus d'impatience et l'homme repris avec un ton désapprobateur et en colère. C'est à peine si il crachait sur son fils


"Aucune prestance Robert... Je ne t'ai pas appris à être un feignant, je t'ai appris à être l'homme qui dirigera mon entreprise quand je mourrai. Ce n'est pas comme ca que les employées vont t'aimer. Ton  capital sympathie est à zéro"

Robert se retourna, et leva aussi la voix

"Père, ils était extatiques!"

"Ce n'est pas suffisant"


Tout le monde retourna à sa place, et le jeune homme s'assit à coté du siège du commandant son père. Ils ne parlèrent plus une seule fois, et son père ne lui dit même pas au revoir le lendemain, quand il partit définitivement dans des galaxies lointaines, finir ces vieux jours seul.

Quand la navette arriva sur Léto, le hangar était quasiment vide, seul les dockers était la, déchargeant les marchandises et les matériaux de construction nécessaires à la construction des étages inférieurs du monstre. Ces étages étaient sensées accueillir les futurs bureaux et laboratoires de recherches de Stinger Industry. Pour l'instant, seul les niveau au niveau de la surface était accessibles. L'astroport était immense, comme toutes les pièces de cette oeucuménopole. Depuis des générations, Léto se passait de générations en générations, avec comme objectif de rendre l'astéroïde de plus en plus gigantesque, de plus en plus magnifique. Victor avait quand à lui repoussé les limites de la taille des pièces à un tel point que des nuages se condensaient souvent dans les plus grands dômes. Ainsi, les poumons de la planète, un dôme au proportions quasi mythologiques, se trouvait avoir son propre écosystème, recréé, ou le cycle de l'eau était complet.

Appelé Gaïa Majoris, il arborait quatre  fenêtres , en forme de triangle, de plusieurs centaines de mètres de haut et se regroupant en haut du dôme. La végétation était si dense que le contraste entre la stérilité de la planète et l'intérieur du complexe était frappante.  Malgré Gaïa Majoris, tous les dômes était équipé d'une flore et d'une faune minimale, avec des petits parcs pour emmagasiner le maximum d'air pour la cité. La planète était ainsi cerné de bulles de vies, toutes reliées par un métro à très haute vitesse. Dômes industriels, résidentiel, de recherche, commerciaux ou même de loisirs, ils formaient un total de plus d'un milliers de dôme. Au centre de toute cette vaste ville-astéroïde se trouvait Jupiter, la zone ou les plus grands noms de la galaxie en matière de recherche était regroupé, ou le futur se dessinait des centaines d'années avant tout le monde. Il y avait les appartements du Président directeur,  de sa famille et de ces associés. Il y avait tant de chose sur Léto qu'une vie ne suffisait pas pour tout explorer et découvrir. Certains avait déjà appliqué la téléportation, d'autres des armes assez puissante pour détruire des planètes ou encore le voyage dans le temps. Et ce dernier point intéressait Robert comme jamais.

Passionné par le temps, il avait eu l'idée d'une machine qui permettait a tout les citoyens de se protéger des pouvoirs des plus grands danger de l'humanité. La machine fonctionnerait comme un inhibiteur de puissance, transformant le moindre super-héros en humain lambda. Basé sur une pierre commune sur l'astéroïde, la Létonite, il était possible de retirer toute capacités à toute personne, et lui donner les caractéristique d'un homme à l'instant ou l'appareil devait être porté. Cependant, le futur Boss avait besoin de cobayes, de héros prêts à se dévouer pour faire avancer la case de l'humanité, et accessoirement devenir plus forts. C'était pourquoi il avait rendez vos dans moins d'une heure dans le dôme Neptune, ou le futur était en train de s'écrire.




Robert marchait vite, il avait le souffle court. Il entra dans le métro, serrant des mains, recevant des sourires qu'ils rendait avec une certaine timidité et une appréhension de ce qui allait se passer dans les minutes à venir. Le jeune homme ne sentit ni l'accélération ni la décélération du véhicule, et il arriva avant même d'avoir fini de dire bonjour à tout les chercheurs dans le métro. Il arriva alors dans une pièce plutôt petite (ce qui signifiait moins de cent mètres de hauteur sur l'astéroïde), dans lequel au milieu se présentait une machine aux allures extra-terrestre. Au loin, Robert vit Nate et son équipe, en train de procéder aux derniers réglages. L'homme courra vers le scientifique et l'appela. Le magma se retourna, un air sombre et triste


"Père est partit, je suis désormais seul Nate"


Il laissa répondre l'homme, mais avant qu'il ait terminé, Robert se jeta dans ces bras. Il était maintenant le dernier encore avec lui, la dernière "famille" qui lui restait.


"J'ai besoin de toi pour m'aider, je n'y arriverait jamais seul..."


Le jeune White savait que le scientifique tenterais de le rassurer, comme à son habitude... Finalement, l'homme se reprit, essuya une petite larme d revers de son costume et pris une mine faussement grave, par ailleurs mal exécuté, avec le sourire que lui avait appris son père pour cacher ces émotions


"Reprenons nous je te prie ! Ou en sommes nous avec le portail quantique ?"


Alors, quelques minutes plus tard, le jeune fut fébrile. Pour la première fois, on allait tenter d'ouvrir un portail dans une époque extrêmement lointaine. Les vitres furent fermés, les lumières entièrement éteinte. Seul les écrans de contrôle brillait encore. Les hommes hurlait des indications à Nate, jouant le chef d'orchestre de cet instrument si incroyable. Sur les ordres du scientifique, l'énorme boule noire au milieu de la pièce s'étira, pour gagner la forme d'une gigantesque lentille opaque et noire. La machine se mit à vrombir, un escalier sortit du sol jusqu’à la base du rond, qui lui se mit a tourner follement. A mesure que les secondes passait, le rond accéléra dans sa rotation, provoquant d'énormes bourrasques dans la pièce, annonçant des vitesses si folles qu'arrêter l'engin serait passible de la destruction de l'astéroïde tout entier. Alors, ce qui semblait impossible aux yeux du boss, le rond tourna à la vitesse de la lumière, et émis un son si grave qu'il fit trembler la pièce dans laquelle ils se trouvait. Nate semblait devoir hurler à pleine voix pour que ces instructions soit entendue. Robert semblait entendre des rires de la part du scientifique. Et apparemment, ce n'était pas fini.

A mesure que le bruit diminuait, montant dans les aigus, le rond accéléra à un tel point qu'il devint transparent, la lumière n'ayant plus la possibilité de toucher de plein fouet l'appareil. Alors la vitesse se stabilisa quand le rond fut finalement à peine visible et le vent semblait créer un ouragan. Tous sentirent alors un sensation étrange, comme si leur corps devenait intemporels, infini. Alors, comme dans un murmure (alors que Nate hurlait toujours), tout le monde entendis le mot magique, prononcé avec une excitation tel, la même que tous


"Rupture !!"

Un flash éclaira alors la pièce d'une couleur blanche aveuglante, plongeant tout le monde dans ne cécité temporaire. Puis, plus rien... Le vent s'arrêta immédiatement, le bruit n'existait plus, le portail tournait lentement et une lumière sortait du cercle précédemment noir, éclairant la pièce avec une chaleur si douce sur la peau. Tous  crièrent leurs joies, rirent avec entrain, tous s'embrassant et se faisant des accolades, même Robert s'était joint à eux. Alors, l'homme se dirigea avec Nate, et lui murmura à l'oreille


"Tu l'a fait Nate, tu est rentré dans l'histoire."


Par le portail quantique, on pouvait voir de gigantesques montagnes et des lacs a perte de vue. Devant eux marchait alors paisiblement une troupe de dinosaures, bramant à en faire trembler les montagnes.

Nate avait alors ouvert une porte sur le Jurassique, et vers l'avenirs de l'humanité aux yeux du jeune White.



Les jours suivant, le plan de Robert se mit en place, et il démarra les voyages entre les dimensions. Son objectif était de trouver les hommes les hommes les plus enclin a tester la machine, et à vouloir participer à cette folle aventure. Il nota trois individus, à des époques différentes, qui pourrait lui donner l'aide nécessaire. Et avec ces trois héros, il y avait aussi une femme, u ne mécanicienne qui pourrait lui permettre d'avancer sur le prototype. Il savait qu'il y en avait des millions dans la galaxie, et certaines plus talentueux qu'elle, mais il ressentait quelque chose, un besoin de l'avoir avec lui. Chaque homme et femme était amené sur Léto dans la tranche d'âge entre 16 et 20 ans, alors que leur vie était encore en formation.  Chaque jours il ramenait un des participants ici, dans le passé ou même le futur pour certains. Il avait créé des appartements pour chacun d'entre eux, leur offrant le meilleur confort possible dans un environnement le plus à leur goût, réalisant leur rêves les plus fous.

Souvent, il débarquait dans leur monde, buvait un verre avec eux, leur montrait qui il était et repartait avec le cobaye.  Cependant, chacun avait réagi différemment, que ce soit à la rencontre de Robert ou bien à l'arrivée sur l'astéroïde. Il vint chercher Jade en dernier. Avec l'assurance d'une blatte et la délicatesse d'un éléphant, il lui expliqua la situation et qu'il avait besoin d'elle pour ces recherches (rouge comme ne tomate, il avait tenté d'expliquer que par "besoin", il entendait besoin "matériel", et pas "comme de l'amour", selon ces termes). Une semaine plus tard, tout le monde était arrivé sur l'astéroïde et vivait désormais ensemble.

Le jeune White se leva de son lit, n'ayant pas réussit a dormir. Il s'habilla vite, pris sa matinée pour régler l'aspect commercial de l'entreprise, l'aspect qu'il trouvait le plus barbant. Enfin, il partit pour le lieu de rendez-vous qu'il avait donné a tout les participants, dans un dôme fraîchement construit appelé Pluton, ou était regroupé un petit centre technique,  ou les scientifique allait travailler et les cobaye s’entraîner. Tous se réunirent alors dans une grande salle, qui servait de salle de réunion. Avant d'arriver, il laissa dix bonnes minutes aux différents protagonistes pour se présenter entre eux et tisser les premiers liens d'une relation qu'ils allaient encore améliorer plus tard.
Alors, au bout de ces fameuses dix bonnes minutes, Robert White entra avec Nate, le visage fermé, le pas sur.

Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/02/2013
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Masamune, Trancheuse, Téléportation
Techniques 3/combat : Ultima, Guérison
Techniques 1/combat : Sacré

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Ven 7 Fév 2014 - 22:17
La guerre contre Wutai s'achevait enfin, les corps des victimes du massacre jonchaient le sol ne laissant que peu de place pour circuler.
Quelques soldats de la Shinra les ramassaient pour les jeter dans un grand feu.

"Toutes mes félicitations mon général, nous avons gagné la guerre. Quels sont les ordres ?"
"Personne ne gagne dans une guerre. Nous aussi nous avons perdu de braves soldats. Continuez de brûler les cadavres jusqu'à ce qu'il n'en reste aucun. Ensuite, vous pourrez rentrer à la base.
"Aucun ? On ne va quand même pas brûler ces chiens de Wutai si ?"

Sephiroth fixa le soldat qui sentit son sang se glacer.

"A vos ordres!"

Le SOLDAT se dirigeait vers un aéronef quand il vit un homme très beau en costume debout devant lui.

"Tu es Sephiroth n'es ce pas ? Je m'appelle Robert White. Je ne sais pas comment mais je te connais. Enfin surtout la légende que tout le monde conte à ton sujet. Je suis là pour te proposer une aventure extraordinaire. Je viens d'un autre temps et je suis le directeur de l'expérience du siècle. Je peux t'aider à devenir encore plus puissant que tu l'es déjà. Ça parait dingue je sais mais c'est le cas."
"Si vous venez d'un autre temps, pourquoi me choisir moi ?"
"Parce que tu fais partie de l'élite bien sur... Alors qu'en dis-tu ?"
"Je vous suis."

Robert White ouvrit un portail temporel et invita Sephiroth à entrer.
Il le guida jusqu'à son nouvel appartement sur Léto.
C'est un grand loft avec tout le confort qu'on peut rêver.
Il lui donna un gps avec une adresse enregistrée dessus.

"Viens à cette adresse dans trois jours, je te présenterai le reste de la bande."

Sephiroth, vêtu d'un costume noir et d'une chemise argentée, entra le premier dans la grande salle de réunion dans le bâtiment Pluton où il devait rencontrer les autres membres de son équipe ainsi que Robert White, le directeur de ce projet.
Il s'installa dans un coin dans la pièce, dos au mur et attendit patiemment ses nouveaux coéquipiers.


Dernière édition par Sephiroth le Lun 14 Avr 2014 - 18:18, édité 1 fois
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Lun 10 Fév 2014 - 22:39
Jade courrait à vive allure, des documents et des carnets de notes pleins les bras, dans les immenses couloirs de Leto. Elle avait coiffé ses longs cheveux dans une tresse complètement désordonnée, sans doute la veille avant de passer une nuit agitée. Des mèches ondulées et rebelles flottaient tout autour de sa tête et lui donnaient une allure de gamine mal fagotée, et ses vêtements passés en hâte n'arrangeaient rien. On lui avait donné un tailleur, vêtement super chic qu'elle n'avait jamais porté. Une jupe... Elle qui s'était battu dans son village natal contre les robes imposées aux filles... Elle avait longuement hésiter à ne pas rentrer dans le jeu, mais face à tout ce qu'on lui avait offert comme confort et cette opportunité, elle avait abdiqué. Des escarpins... ses mollets clairs dénudés, elle se sentait bien ridicule. Comme un homme en tutu : elle ne se sentait pas du tout féminine et pensait être dans un costume grotesque pour le carnaval, quasiment travestie. Ironie.
D'ordinaire, sa longue blouse volait par dessus un pantalon large et un pull à manche longue, donnant à sa silhouette miniature de femme de petite taille un air de rat de labo : la seule chose qu’elle avait put gardé étaient ses de grandes lunettes rondes qu'elle devait remonter de temps en temps dans sa course vers le rendez-vous.
Il faut dire qu'outre le fait qu'elle soit totalement en retard, la jeune Métamol cultivait presque son air négligé habituellement, même si son côté naturel lui donnait un air charmant malgré elle : les hommes de son milieu professionnel ne passent pas de temps à se faire beaux, et pour être l'égal d'un mécano, elle n'allait pas jouer au potiche en agissant autrement que ses confrères masculins. Surtout vu l'introduction que ce charmant et timide dandy lui avait chanté : elle s'en rappelait encore, et ne savait toujours pas quoi en penser...

Un bel humain débarque de nulle-part, en costume, belle gueule, jeune, bien bâti... Et vous déclare qu'il a besoin de vous...
Vous, vous êtes une simple métamole, vouée à rester sur votre petite planète modeste pour toujours. Ce mystérieux M. White avait fait irruption dans sa vie au parfait moment : Enolc, qui avait offert à Jade la connaissance et les outils pour apprendre le métier d'ingénieur-mécano, venait de se faire bouter par Fugma de la planète après que ses manigances horribles aient été révélées au grand jour. Jade avait donc vu son "libérateur", son héros lui offrant une porte ouverte sur l'univers et ses secrets se transformer en tyran sanguinaire et elle de se retrouver à la case départ, sans vaisseau pour explorer le monde, frustrée d'avoir tant découvert mais de ne pouvoir mettre que peu de choses en pratique, vu le niveau de développement faible de la planète Métamol.
Robert White...
Si Jade avait cru au destin et aux miracle, elle aurait volontiers pu le prendre pour un ange venu du ciel.
Mais un peu spécial l'ange.
Du style grand dadet hésitant qui rougit ayant peur qu'un quiproquo. Pas très assuré mais qui a assez de charisme pour vous laisser imaginer que ce qu'il avance n'est pas de la prétention.
Jade l'avait regardé sans trop comprendre, la tête penchée et le regard plissé, incrédule. Son attitude d'ado qui invite une collégienne était complétement passé au dessus de la tête -à juste titre vu leur différence de taille- de la jeune ingénieure en devenir qui avait déjà l'esprit ailleurs imaginant rêveuse les affaires reprendre ailleurs dans la galaxie. Elle avait donc accepté, même si elle se demandait comment ce type avait pu la dénicher, elle que personne ne connaissait, à la minute même où elle venait de tout perdre... Pas le temps d'être parano, Jade avait une philosophie : foncer. Si on commence à mettre des bâtons dans les roues du destin, on est pas prêt d'avancer bien loin.
Foncer... C'est donc ce qu'elle faisait dans les dédales de l'astéroïde, vers le point de rendez-vous. Le dôme qui se rapprochait était immense, comme tout ici. Une ville géante, pour des géants : Jade se sentait très intimidée, ayant grandit dans des villages troglodytes, sous des plafonds bas et avec peu de lumière. Autant dire que c'était le jour et la nuit, au sens littéral.
La jeune femme avait cependant un orgueil et un courage qui la poussait à ne pas laisser filtrer la moindre appréhension hors de son cœur qui battait à tout rompre. Et même si elle se sentait comme une petite souris affolée dans un accoutrement qui lui sied mal et qui court dans un labyrinthe aseptisé, c'est le regard fier et le torse gonflé qu'elle poussa la porte.
Elle fit un pas, remontant ses lunettes sur ses joues roses de son effort, calmant une respiration un peu excitée, et tentant de remettre ses cheveux un peu en ordre d'une seule main. (ce qui fut complètement inefficace.)
Un seul homme était ici : il avait un regard glacial et sa stature ne donnait pas envie du tout de se le mettre à dos. Le genre de guerrier froid qui ne vous donne pas pour autant envie de vous en faire un ami. Avalant sa salive, sentant un peu d'adrénaline monter, Jade s'avança vers la table centrale, les bras toujours chargés de notes, sans montrer le moindre signe de faiblesse... Exceptée une petite moue comme en font les enfants qui veulent se donner des airs d'adultes se lisant sur sa bouche alors qu'elle levait les yeux vers l'homme.
"Bonjour." dit-elle d'une joie dynamique et claire, presque enfantine de part le ton léger qu’elle avait pris dans sa volonté de faire retomber un peu la pression.
Elle choisit un emplacement -presque à l'opposé de lui- et attendit, debout, tenant fermement ses papiers. Pas qu'elle refuse de les lâcher, mais simplement qu'inconsciemment elle n'avait même pas pensé à les poser sur le mobilier si hi-tech de la salle de réunion.
Des pas se faisaient entendre dans le couloir, sans doute que d'autres -y compris M. White- allaient faire leurs entrées.


Dernière édition par Jade Highwind le Lun 14 Avr 2014 - 13:14, édité 1 fois
Lightning Farron
avatar
Autres Races
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 31/08/2013
Nombre de messages : 158
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 600

Techniques
Techniques illimitées : fire X, slash combo, changement: armure
Techniques 3/combat : Army of one,Lightning X
Techniques 1/combat : Summon: Odin

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Ven 28 Fév 2014 - 11:53
Lightning avais été contacter, devant son supérieure de la garde civile, le seul homme qu'elle respectai par un homme en costume venant soi disant d'une autre époque, il lui proposa d' améliorer ces compétences physiques autant que magique, après en avoir discuter avec son supérieure, elle accepta et suiva le jeune homme a travers sa machine étrange, venant d'un passé pourtant pas si loin que sa, la guerriere n'en avais jamais entendue parler, d'une machine permettant le voyage entre le futur et le présent.
Elle suivit le jeune homme après être arrivé sur Leto pendant que les présentations se faisait.
Enchantée Robert White, on me nomme Lightning Farron.
Il amena la jeune femme dans une vaste chambre, qu'elle pourrait habiller a sa guise, étant la seule a y logée, puis accéda a la demande de l'homme d'affaire de se présenter a l'endroit qu'il avais choisi trois jours plus tard.
Les jours passérent vite, jusqu'au jour J ou elle se arriva un peu en avance, se mettant silencieusement dans un coin, observant les deux autres personnes convier, sans pourtant leur adresser la parole, ne jugeant pas le besoin de s'adresser aux inconnus.
Elle attendis que l'hôte prenne la parole, tout en faisant apparaitre de régulierement avec des éclairs a la surface de ces mains, toujours appuyez sur le mur opposé a l'homme aux cheveux blancs, et a proximité de la jeune femme vêtue d'un tailleur.
*Comment peuvent ils porter un truc comme sa?.... C'est peut être beau a voir mais extrement génant pour se déplacer convenablement....


Dernière édition par Lightning Farron le Lun 14 Avr 2014 - 19:08, édité 1 fois
Ajito
avatar
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Dim 13 Avr 2014 - 20:25
Il faisait noir, la nuit était tombée depuis plusieurs heures dans les rues de la grande ville.
Il n’y avait plus âme qui vive excepté une bande de chat errant attroupé près de deux jeunes enfants nu-pied qui semblaient partager avec eux le maigre repas qu’ils possédaient.

Le plus grand des deux enfants, un gamin rachitique pourvus d’une tignasse brune sortit d’une des nombreuses poches de son pantalon un bout de parchemin jaunie qu’il commença à déplier, non sans lancer deux ou trois regards inquiets pour s’assurer qu’ils n’étaient pas suivi.

Il posa le parchemin sur une souche non loin et l’examina  longuement avant d’inviter la gamine qui semblait l’accompagner à le rejoindre, il lui indiqua la carte qui était dessiner sur le parchemin et plus particulièrement les longs et complexes réseaux d’égout qui passaient sous la ville.

"Je pense qu’un mois ici serait sure, si nous savons nous montrer discret nous pourrons même considérer cette endroit comme notre..."

Il ne finit pas sa phrase qu’un bruit de botte se fit entendre. Mû par la peur, les deux enfants se précipitèrent sans bruit dans l’obscurité afin de rejoindre les égouts.

Le jeune garçon frappa du poing sur les parois d’un air mi désespéré mi énervé, il chuchota.

"Ils nous ont trouvé même ici…"

Il se tourna vers la petite fille et remarqua son visage barbouillé de sang. Il sortit un mouchoir de sa poche et entreprit d’essuyer son visage.

Il eut à peine le temps de finir ce qu’il faisait quand un portail lumineux s’ouvrit laissant apparaitre un autre monde dans lequel se tenait fièrement un jeune homme d’allure noble. Ce dernier tendit sa main vers le portail avant de dire :

"Tu n’en as pas assez de vivre dans une tel misère Ajito ? J’aimerais te proposer un contrat…"

[…]

Quelques heures plus tard Ajito et la petite fille qui l’accompagnait se trouvaient propre dans un costume que l’homme, il s’appelait Robert, avait fait faire pour eux.

Il ouvrit timidement la porte de la salle dans laquelle on lui avait demandé d’attendre.

Il y avait déjà deux personnes dans la salle, Ajito passa une main dans ces courts cheveux bruns comme gêné par la présence de ces inconnus, la petite fille accroché à sa manche tira dessus avec insistance jusqu’à ce qu’Ajito reprenne ces esprits.

"Bon… Bonjour ! Je suis Ajito et heu… J’espère qu’on va bien s’entendre…"

Il s’arrêta manifestement pas à l’aise tandis ce que la petite fille tira une nouvelle fois sur sa manche.

"Et puis heu… voici ma sœur : Illya."

La jeune fille était en costume elle aussi, ces cheveux étaient blonds, longs et sur ces yeux étaient pausé un bandeau, elle était aveugle de naissance.

Elle fit une légère révérence et laissa s’ouvrir sa bouche sur une rangée de crocs pointus afin de prononcer de sa voix cristalline un léger

"Bonjour"

Elle avait placé sa main devant sa bouche pour cacher ces crocs, bien que cela se voyait peu elle était honteuse de cette "particularité".

Elle et son frère prirent place et attendirent la suite.
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 1008
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3374
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Mer 23 Avr 2014 - 18:57
Nate se trouvait dans sa chambre en face de son miroir en train de se regarder dans un costume que lui avait apporté Stinger. On pouvait voir un petit papier trainer sur un meuble sur lequel il était écrit : « Je trouvais que ta garde-robe n’était pas assez diversifié. PS : viens avec. PS2 : je compte sur toi. PS3 : me sors pas d’excuse moisi comme d’habitude ». Stinger avait déjà tenté dans le passé à de nombreuses reprises de changer le look du magma, mais ceci s’était toujours avéré être un échec : les excuses était variées, mais toutes autant pitoyable les unes que les autres. En effet on passait du : des rats mutants ont mangé les habits à une entité non identifié c’est amusé à transformer les habits en blouse. Nate comprit que Robert tenait absolument à voir le magma bien habillé, et le magma se senti obligé de respecter les choix de Robert. Bien entendu il avait tenté de trouver néanmoins une excuse, mais pour une fois il allait faire exception. Mais le magma ne semblait pas spécialement ravi de se retrouver habillé ainsi, ce dernier étant habitué à trainer dans sa blouse, avec en dessous un t-shirt vert. Nate posa sa main dans son cou, trouvant son col trop serré. S’habiller ainsi, ce n’était pas vraiment son genre, et il n’avait qu’une chose en tête : arracher ses habits pour mettre ceux qu’il met habituellement.

« Que c’est désagréable. »

Annonça le magma à lui-même désespéré de se voir ainsi. Il faut aussi dire que la garde-robe du magma était composée essentiellement des mêmes habits, et qu’il s’en foutait du regard des autres vis-à-vis de sa façon d’habiller : pour lui il était plus important de se retrouver dans des habits confortables qui avaient aussi tendance à augmenter la productivité et il avait pris l’habitude d’utiliser ses blouses et ses multiples poches dans lesquelles il stockait de diverses choses. Le côté esthétique passait après le côté pratique. Même le jour de son entretien pour rentrer sur la planète Leto il n’avait pas fait l’effort de s’habiller correctement, il ne ferait que passer pour une personne qu’il n’est pas. Le seul changement qu’il a réalisé était un changement d’apparence : il avait pris une apparence humaine depuis son arrivé sur Leto. Il avait tout de même gardé son identité, le magma ayant un sacré CV il aurait été bête de s’en passer. Cette histoire remonte à 20 ans plus tôt.

Le magma était en train de travailler tranquillement dans son laboratoire et il était en train de réaliser une nouvelle expérience. Hélas au bout de quelques heures Nate prit un dictaphone et expliqua à haute voix :

« L’expérience c’est avoué être un échec, il va falloir trouver une autre piste pour revoir mon fils. »

Le magma frappa le mur, énervé par l’échec de l’expérience pour lequel il avait mis tellement d’espérance. Il avait une autre piste en tête mais pour cette dernière il avait besoin de matériel pour y arriver. Il n’avait pas encore conceptualisé cette machine, mais il savait qu’il était inutile de le faire s’il n’avait pas le matériel pour le faire. C’est pour cette raison que Nate s’en alla sur une planète possédants un incroyable commerce, afin d’être sure de trouver tout ce qu’il a besoin. Le magma débarqua alors sur la planète Castoramo et prit son apparence humaine pour marcher tranquillement. Le beau temps n’était pas au rendez-vous, une averse était en train de tomber. Le magma qui marchait sous cette forte pluie trouva cette dernière vraiment désagréable, mais tellement habitué à ce genre de sentiment qu’il fit abstraction de la pluie. Il continua de marcher pour arriver dans une ruelle, et entra dans un bâtiment et il secoua sa tête pour sécher ses cheveux. Il s’avança vers un homme assis derrière son comptoir.

« Bonjour monsieur Kurasawu ! Que puis-je faire pour vous aujourd’hui? »

Le magma posa sa main droite dans une poche de sa blouse et en sorti un papier qu’il donna à l’autre homme. Il regarda rapidement cette feuille, et au bout de quelques secondes on pouvait voir se dernier grimacer et juste après il annonça :

« Je pense qu’il va y avoir un hic. Bon pour les composants habituels il n’y aura pas de problème, mais il y a pas mal de choses qui risque de poser problème. Comme tu dois deviner je n’ai pas tout en stock, et certaines de tes requêtes sont beaucoup trop couteuses. Tu peux comprendre que ne vais pas prendre le risque d’aller commander des choses aussi couteuses. Et même si je le faisais, je doute que tu es les moyens pour te les payer. Tu vas sans doute devoir trouver une autre solution. »

A vrai dire le magma se doutait qu’il ne serait pas aisé de tout obtenir, il avait surtout besoin d’un devis pour savoir ce qu’il lui resterait à obtenir.

« Donne-moi le minimum alors. »

L’homme s’en alla dans l’arrière-boutique, et il revint avec de nombreuses pièces qu’il posa sur la table. Il donna la facture à Nate qui paya sur le champ, le prix était abordable, mais hélas un gros problème subsistait.

« Désolé c’est tout ce que j’ai pu d’obtenir. »

Nate n’avait reçu seulement que la moitié des composants de la liste, il risquait d’être difficile pour le magma d’arriver à ses fins, et même attendre que les prix baissent ne risque pas d’être suffisant vu que certaines pièces sont extrêmement couteuses. Le magma devrait donc travailler pendant des siècles pour enfin de payer l’une d’entre elle, le projet risquait donc de tomber à l’eau. Le scientifique salua le vendeur et s’apprêta à partir quand ce dernier le retint en annonçant :

« Mais il reste une solution. »

Plusieurs jours s’étaient écroulés et le magma attendait impatiemment sur la planète Terre dans une zone vide. Il regarda tout autour de lui, il y avait une dizaine de personne qui attendait. Ils étaient tous habillé dans des habits de luxe, le magma faisait peine à côté même s’il avait fait l’effort de rajouter une cravate. Mais finalement au bout de quelques secondes cette dernière l’énervant il l’arracha et la jeta dans une poubelle. Quelques secondes après un vaisseau fit son apparition juste à côté d’un panneau ou il était écrit zone 51. Un homme en sorti et annonça :

«  Je suppose que vous êtes tous là pour le projet Leto. Vous faites partie de l’élite, et si vous êtes ici c’est que les White ont jugés que votre talent pourrait nous être utile. Bien entendu pour notre projet nous attendons quelqu’un d’extrêmement bon, et il sera récompensé à sa juste valeur. Mais cela veut également dire que nous prendrons qu’une personne. Bien entendu les autres pourront toujours postulé pour un autre post, mais ses personnes seront au même niveau que les autres habitants de Leto. »

Ce qui intéressait personne ici, la plupart des personnes ici présent étaient déjà riche, et le fait d’aller sur Leto leur ferait perdre leur privilège : tout le monde est au même niveau. En effet pourquoi passer d’une planète ou ils font partie de l’élite, à un autre monde ou ils ne font partie que de la foule ? Ils sont intéressés par la récompense : les White étaient prêt à offrir des choses que même certaines grandes fortunes étaient incapables d’obtenir. Tout le monde rentra dans le vaisseau, et le sous-fifre des White reprit la parole :

« Chacun son tour ira passer son entretient en entrant dans cette pièce. Vous allez rencontrer Victor White, et puis le reste je vous laisse deviner. Je tiens à préciser que vous sortirez par une autre porte. Je vous souhaite bonne chance, les scientifiques.»

Sans doute pour que ceux qui vienne de s’entretenir avec le boss évite de discuter avec ceux encore en attente. Plusieurs personnes passèrent, et Nate bougea ses jambes frénétiquement, ce qui était plutôt rare le magma laissant rarement mangé par le stress, mais c’était seulement sa seul occasion : et il devait la saisir. Soudainement le sous-fifre annonça :

« Monsieur Nate Kurusawu ! »

Le magma se leva sous le regard amusé des candidats encore en attente. Il rentra dans la pièce où il put enfin faire la rencontre du fameux Victor White. La première chose qu’il le marqua c’était la forte présence que marquait le boss. Nate s’approcha de la chaise et le boss fit signe à Nate qu’il pouvait s’assoir. Le scientifique prit place, et le boss regarda le terrien un peu surprit et annonça :

« Très jolie … euh … blouse. »

Le magma remercia ce dernier et attendit qu’il prenne la parole, et au bout de quelques seconde il prit la parole.

« Bon j’ai regardé ce que vous avez réalisé, et votre profil m’intéresse. Mais le problème c’est que j’ai déjà sélectionné l’élite, et donc votre profil est similaire aux autres qui postulent. Du coup j’aimerais savoir ce qui vous différencie des autres ? »

La conversation continua, restant sur une conversation classique d’entretien d’embauche. Soudainement le boss demanda :

« Êtes-vous intéressé par les défis que je définirais de défis impossibles ? »

Le magma fut surprit par les paroles de ce dernier, on était enfin entré dans le vif du sujet. Après quelques secondes d’attente Nate répondit :

« Je dois avouer que c’est mon quotidien. »

Le boss croisa ses bras et ajouta :

« Oh, et quel est votre dernier défi ? »

Le magma se mit à réfléchir, il n’avait aucune envie de parler de son dernier échec, car légalement ce n’était pas top, mais finalement n’ayant pas le choix il se décida de lui dire la vérité : il devait être prit.

« Je compte créer une machine à remonter le temps. »

Victor tenta de masquer sa surprise, mais malgré tout elle restait visible. Nate le remarqua, et comptait continuer sur sa lancer. Le Boss prit alors la parole pour annoncer :

« Intéressant, et vous pensez y arriver ? »

« J’ai déjà réussi des choses qu’on croyait impossible. Mais actuellement la seule contrainte que j’ai est financière, mais je suis certain de pouvoir y arriver, c’est d’ailleurs la raison de ma venue ici. »

Le Boss se leva, et annonça à Nate.

«Ce sera tout, merci de bien vouloir sortir de cette pièce. »

Le magma en sorti, avait-il réussi ? En sortant il retrouva l’intégralité des gens qui avaient déjà passé l’entretient, et tout le monde semblait avoir le sourire. Le Boss ne semblait pas avoir annoncé de gagnant. Finalement tout le monde passa, et le sous-fifre annonça un nom qui rejoignit avec lui une autre porte. Etait-il l’élu ? Mais après quelques minutes un autre nom fut annoncé, et ainsi de suite. Nate fut le dernier à attendre et il entra finalement dans la pièce où il vit les corps des autres candidats entassés et endormis.

« Ne vous inquiétez pas, on a juste effacé leurs mémoires, car ils ont eu des informations confidentielles. »

Annonça le sous-fifre. Finalement il fut également rejoint par Victor White qui arriva avec un grand sourire et annonça :

« Ah le voilà le grand gagnant ! »

Nate fut surpris par les paroles de ce dernier qui ajouta :

« Je dois avouer, que je me suis ennuyé avec les autres. Tu as quelque chose de différent Nate. Es-tu prêt à partir pour Leto ? »

« Pourquoi moi ? »

Se demanda le magma, et Victor annonça avec un grand sourire :

« Car nos objectifs convergent. »

Le magma avait pour objectif de créer une machine à voyager dans le temps, dans le but de pouvoir retrouver son fils et empêcher sa mort. Mais une telle machine demande bien entendu beaucoup de matériaux, mais également de la main d’œuvre. Ici il aurait d’où d’autant plus que Victor est également intéressé par la machine. Les corps endormis des scientifiques furent déposés sur le sol de la planète Terre, et le boss ajouta :

« Nous allons bientôt partir, et comme indiqué dans l’annonce : toute votre famille peut venir. »

Nate regarda la porte du vaisseau qui était en train de se fermer et ajouter :

« Je n’ai plus de famille, je ferais voyage seul. Mais par contre je pense qu’il serait intéressant de récupérer une personne qui pourrait nous avérer utile. »

Le boss afficha un grand sourire et annonça :

« Je peux bien faire ça pour quelqu’un qui pourrait faire des merveilles. Comment se nomme-t-il ? »

Nate attendit quelques secondes avant de répondre :

« Rapabienski. »

C’est ainsi que Nate rejoignit l’aventure de la planète Leto, qu’il fit connaissance du fils de Victor. Rapabienski rejoignit également Leto, accompagné de sa femme. Les années passèrent et finalement le petit Robert devint le nouveau Boss. Des débuts forcement difficile, le magma se souvient que ce dernier lui avait même confié ses craintes :

« Père est partit, je suis désormais seul Nate »

Le magma avait alors répondu :

« Je m’inquiète pas pour toi tu as la capacité pour y arriver. »

Mais le terrien surenchérie en annonçant :

« J'ai besoin de toi pour m'aider, je n'y arriverais jamais seul... »

Le magma hésita quelques secondes avant de répondre,  mais finalement il afficha un grand sourire sur son visage et lui répondit :

« Ne t’inquiète pas je serais toujours là pour te taper sur les doigts si tu fais quelques chose de travers ! »

C’était une façon pour le magma de lui expliquer qu’il serait toujours là pour l’épauler. Sauf que le magma avait un problème de taille : son fils. Lorsqu’il ira remonter le temps pour pouvoir sauver son fils, le cours de l’histoire changerait et il n’aurait alors jamais connu Robert. Nate avait prétexté à Victor une envie de connaitre le passé des planètes. Bien entendu cette histoire n’était qu’un mensonge, car ce qu’il comptait faire était bien de changer l’histoire. Mais en faisant ça le Leto qu’il connaissait n’existerait pas, car il n’aurait jamais rejoint l’aventure et du coup il ne pouvait pas annoncer ça à Victor qu’il lui aurait sans doute empêché. Mais avant de réfléchir à ça il se devait de terminer la machine. La machine était à présent au stade expérimental, et une réussite pourrait annoncer que la machine soit bien terminée. Le test fut lancé, et à la grande surprise le magma avait réussi à réaliser ce défi impossible : Nate était rentré dans l’histoire. Bien entendu une telle découverte ne fera pas annoncée publiquement : rien de plus dangereux qu’une machine à remonter le temps. Le temps passa, et le magma se décida dans un premier temps de continuer à aider Robert, et une fois fait il fera son voyage : il va changer l’histoire. Ainsi de nombreuses personnes arrivèrent et l’aventure continua.

Nate qui venait de se remémorer son passé se regarda une dernière fois dans le miroir. Il y avait encore des choses à faire, mais son esprit était tourmenté par une seule chose : retrouvé son fils. En effet après avoir enchainé echec sur echec il venait enfin de réussir un projet, et il suffisait juste de démarrer la machine pour aller le retrouver, mais les conséquences seraient alors drastiques. Finalement le magma s’en alla se dirigeant vers la porte et jeta un coup d’œil vers sa porte, et jeta un coup d’œil à son porte-manteau. Le magma retrouva alors Robert, la réunion s’approchant grandement. Le magma avait bien porté le costume que lui avait donné son Boss Robert mais au dernier moment il avait craqué et s’était rajouté en plus sa blouse. Il avait dans ses poches tous ce qu’il utilisait habituellement, et il ne pouvait pas sortir sans. Le temps d’attente écoulé Nate accompagné de Stinger rentrèrent dans la fameuse salle de réunion.
Boss Stinger
avatar
Terrien
Masculin Date d'inscription : 05/06/2009
Nombre de messages : 715
Bon ou mauvais ? : -
Zénies : -

Techniques
Techniques illimitées : They are no redemption
Techniques 3/combat : for those
Techniques 1/combat : who shatter the time

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Lun 5 Mai 2014 - 21:34
Robert entra dans la salle avec Nate, et déjà il discerna les personnalités de chacun des protagonistes autour de la table : certains rebelles, d'autres un peu perdus, d'autres encore faisant montre d'une certaine retenue... Chacun vivait se moment de sa façon. C'eut été compliqué de réunir tout les hommes et femmes ici présent. Ils avait tous leur propre vécu, leur propre époque, certaine lointaine, d'autre perdues... Le nouvellement nommé Boss prit place sur son immense fauteuil, et balaya la salle du regard. En réalité, cela pris quelques secondes mais dans son esprit, cela prit une éternité...

Le premier homme, tout à droite était Séphiroth, un homme a multiples facettes, tantôt bon, tantôt mauvais... Les lignes du temps semblait lui réserver bien des choses. Mais avant tout cela, Robert remonta au meilleur moment, une époque de voile dans l'esprit du guerrier, ou il pouvait avoir la sureté que rien ne se passerait mal. Comme a son habitude, l'immense disque de métal noire tournait a une vitesse ahurissante, et le vent sifflait de façon assourdissante.


"RUPTURE"


Le temps sembla se figer tout autour d'eux, et il sortit du portail une lumière sombre. Les nuages de cette planète semblait empreint d'une guerre qui venait d'avoir lieux. On entendais encore les avions volant au loin, rentrant à la base. Des troupes, amassés, dans un gigantesque brasier de corps humains, entremêlés les uns au autres. Robert du se retenir pour ne rien laisser paraitre quand a sa nausée, alors que deux scientifique derrière ne purent se retenir. Le portail resta ainsi ouvert, pendant un moment, le temps qu'on effectue les teste pour voir si le pont était bien relié et que les conditions de l'autre "coté" était vivable pour eux.


"Monsieur, vous pouvez y aller.  L'atmosphère est chargé de poussières toxiques du a explosions mais elles sont trop minimes pour vous affecter durant votre sortie. Veuillez cependant a ne pas rester plus de cinq minutes, l'intégrité du pond ne tiendra pas plus longtemps. Rencontre avec le dénommé Séphiroth dans 20 secondes"


C'était la première fois que le Boss traversait ce pont, il avais vu de nombreux hommes le faire, mais jamais il n'avait eu l'occasion de plonger. Le passage entre deux époque provoquait la suspension de la vieillesse, tant que la personne n'était pas revenu à son époque d'origine, le temps refuserait de couler a travers l'homme : les éléments qui n'avait pas leur place dans l'espace et le temps était rejeté. Il avait été ainsi calculé qu'un corps pouvait se décaler dans le temps dans un intervalle de cinq minutes sans provoquer ce problème.

Alors, prenant une grande inspiration, son corps traversa la porte. Et quel sensation de passer ainsi à travers le temps ! D'un instant à l'autre, on passait d'une atmosphère à l'autre : le calme de la pièce sur Léto fut soudainement envahis de bruit de chenilles, d'homme au pas, de paroles, de cris de joie dans tout les sens. Le nez était attaqué par l'odeur de poudre à canon et de chair en putréfaction, rapidement balayé par un vent d'une force considérable. Réajustant sa cravate, Robert chercha autour de lui, compta dans sa tête, et comme prévu, à la seconde près, le héros de cette guerre apparut dans le champ de vision de l'homme d'affaire. Grand svelte, une coupe de cheveux douteuse, il était bien celui qu'il cherchait...

" Tu es Sephiroth n'est ce pas ? Je m'appelle Robert White ..."

Tournant légèrement la tête dans la salle de réunion, White passa sur Lightning : évidemment, elle n'était pas venu dans un costume, comme ces hommes lui avait dit. Il fallait effectivement s'y attendre.


"RUPTURE"


C'était une cité cette fois ci, et le portail était arrivé en plein dans un poste de police, situation délicate...  Des hommes braquait maintenant le portail, certains beuglant, d'autres courant, certains tirant, tentant de faire traverser les projectile à travers le portail. Cependant, soit les boucliers prenait le choc, soit le temps es transformait en poussière avant même d'effleurer la surface du présent. Quand les hommes comprirent enfin que cela ne servait a rien, et qu'il semblait y avoir un moment de battement, Stinger envoya un robot, expliquant la situation, et calmant le jeu. Quand une mini-trêve fut déclaré, il restait 2 minutes avant que le pont ne cède.

Robert traversa, et se retrouva dans l'ambiance confiné de cet étage en pleine ville, ou planait une odeur encore omniprésente de peur. Calmement, le fils White expliqua sa situation, certains reconnaissant l'homme d'affaire. On lui évoquait ces exploits, sa fortune, sa solitude... Rapidement, White chercha a écouter la conversation, cherchant à en savoir le moins possible sur lui même pendant que le chef de la section amena Lightning  Quand elle arriva, ils entrèrent immédiatement, après quelques échanges de phrases

"Enchanté Robert White, on me nomme Lightning Farron..."

Légèrement a gauche, silencieux, observant absolument tout, cherchant n'importe quel détail dans la pièce, analysant ... Cet Ajito, un enfant recueilli dans une misère sans nom avec sa petite soeur, une situation doublement intéressante pour l'homme d'affaire : avancer sur ces expériences et sauver deux jeunes de cette situation de proie constante. En plus de cela, il semblait y avoir quelque chose


"RUPTURE"


Les égouts sentait terriblement mauvais, il était très peu éclairé et Stinger pouvait voir les deux enfants plus que mal en point dans le coin d'une des artères fétides de la mégalopole juste au dessus d'eux. Recroquevillé dans l'ombre, ces deux petits êtres tentait de survivre. Il semblait y avoir quelqu'un d'autre qui leur voulait du mal. Avant toute chose, Stinger débarqua dans les égouts pour parler au plus vieux des deux enfants, et après son accord sécuriser la vie d'Ajito et d'Ilya. Rapidement les deux était emmené ensemble se laver et mettre des vêtements propre avant de faire quoi que ce soit d'autres. Après, on leur proposa un repas particulièrement riche puis on fit leur fiche d'installation : le contrat stipulait un appartement le temps de la mission. White avait expressément demandé de mettre les deux dans le même bâtiment que les autres qui participaient à l'expérience.

Maintenant, ils étaient tous deux assis ici, bien habillé, tout sourire et rigolaient tout bas en attendant que quelqu'un prenne la parole.
Et enfin, il y avait Jade... Mais qu'est-ce qu'il avait été ridicule, stupide, et tellement naze ! Il se sentait affreusement bête, et maintenant, elle était la, avec un grand sourire et un tailleur absolument magnifique. Avant de se perdre dans ces courbes, White fut légèrement poussé par Nate derrière lui, ce qui lui permit de reprendre ces esprits.

"Tout d’abords, a vous tous, j'aimerais vous remercier quand à votre présence ici, sur Léto. Je vais résumer maintenant tout ce qui attrait à l'expérience qui va être mené ainsi que la situation actuelle sur l'astéroïde"

Robert pris un temps, puis repris

"Donc effectivement, nous somme sur un astéroïde, une base scientifique de taille raisonnable, appartenant à ma famille. Ici, je suis le directeur général, mais appelez moi Robert, pas de mondanités entre nous. Ensuite, nous sommes dans les années 1990 pour ceux un peu perdus dans le temps et nous nous situons actuellement en orbite autour de Mars. Vous pourrez probablement assister a un des saut spatial qui redirigera cet immense caillou vers une nouvelle destination"

Un rire, puis encore un temps. White sortit un petit bracelet et les posa sur la table devant lui. Il y en avait 3, un pour chaque combattant

"Vous êtes ici pour découvrir l'étendue de vos pouvoirs, l'augmenter, l'éprouver. Je me trouve en possession d'un produit fini, qui requiert cependant une dernière phase de test, pour en améliorer les capacités ainsi que son autonomie. Ce bracelet, que je vais vous demander de porter au poignet, va affecter votre pouvoir en diminuant drastiquement son étendue. Vous vos sentirez légèrement nauséeux en premier lieu, mais cela se rétablira très vite."

L'homme d'affaire attendis que chaque personne mette son bracelet et ressente les effets de l'appareil : réglé de telle façon qu'il s'adapte au pouvoir de son porteur, il enlevait temporairement 95% de la puissance surnaturelle de la personne. Si jamais le cobaye se sentait trop mal et que son corps ne supportait pas une si forte perte de puissance, il allait y aller graduellement, pour que le lendemain, le seuil des  95% soit atteins.

"Votre sécurité est ma plus grande responsabilité sur ce rocher : jamais il ne vous arrivera de mal. Aujourd'hui, personne n'est mort d'une émeute sur le sol que vous foulez, l'administration a su écarter les cas graves avant que cela ne dégénère. Maintenant, sachez que jamais nous remonterons le pourcentage de cette machine tant que l'expérience n'est pas termibé, cela va être a vous de redévelopper vos compétences, pour qu'a la fin de votre séjour, vous ne soyez plus a 100% de vos capacités, mais entre 190 et 250%"


Robert laissa alors s'installer un silence, attendant les probables questions des "nouveaux-mortels" comme les scientifique du labo aimés les appeler. Nate pouvait être fier de son invention
Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/02/2013
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Masamune, Trancheuse, Téléportation
Techniques 3/combat : Ultima, Guérison
Techniques 1/combat : Sacré

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Mar 6 Mai 2014 - 20:21
Avant d'arriver à la réunion, Sephiroth avait préféré laisser son équipement de guerre à l'hôtel : les matérias soigneusement rangées dans un tiroir et sa Masamune dans une housse dans un placard. La guerre était derrière lui alors il n'en avait pas besoin. En tout cas, pas aujourd'hui. Lorsqu'il avait ouvert les yeux au réveil, il s'était demandé ce qui l'inspirait dans la vie.

*Apportez la paix...*

Voilà la raison qu'il avait poussé à tenter cette expérience de l'homme au costume. Peut être pouvait-il lui donner un coup de main pour y parvenir.

Quand il entra dans la pièce, il remarqua la luxueuse table de réunion en verre avec plusieurs fauteuils en cuir noir. Ce fut seulement au bout de quelques minutes qu'il remarqua la présence tapis dans l'ombre, un jeune femme aux cheveux roses, probablement un soldat vu sa tenue. Il alla s'adosser au mur opposé et préféra respecter le silence qu'elle avait instauré. Il avait l'impression de la connaitre, comme s'ils s'étaient déjà affrontés, lui sous les ordres de Chaos et elle, la protectrice de Cosmos. Tout ça avait peut être eu lieu dans une autre vie. Ses pensées fut interrompu quand une mécano aux cheveux roux entra dans la pièce. A son allure, elle ressemblait beaucoup à un ingénieur qu'il avait connu brièvement, un dénommé Cid Highwind. Elle alla se mettre à l'opposé de lui, non loin de la femme aux cheveux roses et apparemment, le "bonjour" adressé à Sephiroth prouva qu'elle n'avait pas remarqué sa présence. Peu de temps après, deux enfants entrèrent dans la pièce, ils se présentèrent comme Ajito et Illya. La porte de la pièce se rouvrit une minute plus tard pour laisser entrer le boss et son assistant en blouse. Robert présenta un peu le projet et sortit un étrange bracelet dont il détailla les caractéristiques. Avant de le mettre, Sephiroth avait plusieurs questions :

"Avant de se précipiter dans l'inconnu, je pense que vous nous devez quelques réponses. Es-ce que nous formons une équipe ou devons-nous nous affronter ? Pourquoi nous donnez autant de confort ? Où est le piège ? Qu'es-ce que vous y gagnez vous à nous augmenter nos pouvoirs ? Et qui vous dit que nos corps pourront supporter notre nouvelle puissance ?"

Il ne laissa pas le temps à White de répondre et enchaîna aux autres :

"Suis-je le seul à trouver ça bizarre ? Qu'es ce que vous en pensez vous ?"
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Dim 11 Mai 2014 - 18:24
Jade, se sentant à l'étroit dans son tailleur, avait gardé ses bras tenant ses carnets de notes contre elle, les jambes serrées -une jupe... Elle en était là après toute une vie à se rebeller contre sa condition de femme- et un sourire fin pour apaiser le silence et apparaître la plus amicale possible aux lèvres. L'homme aux longs cheveux blancs l'impressionnait grandement et être seule avec lui était un brin déstabilisant : heureusement une jeune femme entra à son tour, et Jade et l'homme tournèrent la tête vers elle.

"Bonjour. " hésita la métamole, alors que sa salutation raisonna dans la pièce, sans réponse.

Malgré son impolitesse, cette femme était magnifique, d'une démarche sûre et agile, sans doute une combattante à en voir son regard et sa tenue. La petite mécano levait ses yeux pour la suivre du regard et devant le mutisme de la nouvelle venue n'ajouta rien : de toute façon la porte s'ouvrit à nouveau. Cette fois-ci deux silhouettes apparurent et à la surprise générale, c'étaient un jeune ado et une gamine qui, en costume, affrontèrent la salle du regard. Jade surprise les regarda avec les yeux ronds : le garçon se présenta et introduisit sa soeur qui lâcha d'une voix ravissante un mot elle aussi. Jade, tendrement amusée leur adressa son plus doux sourire :

"Bonjour, je suis certaine que l'on s'entendra bien. Ravie de faire votre connaissance, moi c'est Jade." Enfin des personnes chaleureuses se dit-elle intérieurement. Ils étaient les seuls dont elle savait les noms pour l'instant.

La gamine semblait être aveugle, au vue de son bandeau et du fait qu'elle ne lâche pas son frère. Ils avaient l'air très complices et la métamole fut touchée par leur joli duo. Un autre duo entra et cette fois-ci, ce fut le maître des lieux, accompagné d'un homme en blouse blanche. Ce dernier avait l'air terrien et d'âge moyen, mais ses cheveux étaient blancs. Peut-être était-il d'une province similaire à celle du guerrier qui était arrivé en premier. M. White était aussi élégant que lors de leur première rencontre. Jade se demandait comment il pouvait être aussi puissant à son âge, et avait entendu pendant la poignée de jours d'attente qu'il avait pris la suite de son père : il devait être stressant et difficile de diriger autant de monde, et Jade n'arrivait même pas à imaginer quelle vie cela devait être : celui qui l'accompagnait pouvait être son bras droit, ils avaient l'air d'être habitués à se côtoyer, à leur façon de se tenir l'un à côté de l'autre sans avoir besoin de se regarder.

Celui qui était à l'origine de ce colloque prit alors la parole, et Jade l'écouta attentivement. D'ailleurs ce n'était pas difficile, sa façon de s'exprimer, son ton, son élocution et ses gestes étaient ceux d'un politicien, habile pour garder sur lui toute l'attention et pour se montrer le plus charismatique possible. Un art qui trahissait une éducation stricte et savante, imposant un respect naturellement.
A côté de lui, l'homme en blouse avait au contraire une tenue bien moins distinguée, et il était clair que les deux n'était pas du même monde. Il ne se tenait pas droit, et ses cheveux étaient mal coiffé : son air nonchalant rassura Jade qui elle non-plus n'était pas très à l'aise avec ce genre d'effet de style et jouait nerveusement de ses chevilles dans ses escarpins neufs.

"Robert", comme il voulait être appelé, rappela l'année et le lieu où il étaient. Jade avait du mal à imaginer qu'elle se trouvait quelques années dans le passé et n'était pas très à l'aise avec cette théorie. En réalité elle avait même éviter d'en parler leur de son arrivée ici, au risque d'être encore en train de poser des questions. Pourtant, tout sur Leto lui donnait le vertige tant tout y étaient un mystère qu'elle avait envie de résoudre... Jusqu'à l'interrupteur de sa lampe de chevet. Elle avait envie de démonter tout ce qui les entourait et c'est précisément pour ça qu'elle ne regrettait pas d'avoir osé traversé ce portail pour rejoindre cet inconnu. Sa mission ici était encore flou mais les explication de Robert éclairait un peu sa lanterne quand il distribua un bracelet capable de canaliser la puissance d'Ajito et des deux autres guerriers. Jade fut surprise de voir l'adolescent être du côté des sujets de l'expérience, et se demanda si tout ceci était sain pour un môme de son âge. Drôle de choix de M. White qui à présent insistait sur la sécurité qu'il offrait sur son astéroïde. Jade silencieuse attendait de savoir ce qu'elle aurait à faire pour eux.

J'ai besoin de vous, lui avait-il dit à leur rencontre.

Alors que Robert en avait fini, le premier venu fit enfin entendre sa voix : elle était glaciale. Il expliqua douter de la bonté de leur hôte, était incertain de l'efficacité de l'expérience et de l'intérêt que l'on pouvait trouvé en entrainant de parfaits inconnus. Jade le fixait, comprenant très bien ses craintes : elle venait elle-même de vivre une trahison semblable, dans un contexte quasi-similaire. Les cauchemars de la métamole était d'être à nouveau utilisée pour le compte d'un fou fada de science ivre de puissance, comme Enolc l'avait été. En acceptant de venir ici, elle avait longuement hésité de peur de commettre une deuxième fois la pire erreur de sa vie en suivant un inconnu tombé du ciel, deux fois de suite.

"Vous n'êtes pas le seul à trouver cela bizarre..." murmurra Jade d'une voix timide qui s'adressait tout de même à tous. "Mais personne n'avance sans risque : et je crois que l'on a déjà tous accepté de jouer le jeu dès lors que nous avons répondu à l'invitation de M. White en débarquant sur Leto, n'est-ce pas ?" A la fin de sa phrase, se rendant compte qu’elle avait peut-être été insolente envers un guerrier redoutable elle baissa le regard. Elle évita surtout de croiser le regard de Robert et son second, par pudeur.
L'insatiable curiosité de Jade l'avait poussé à se dire ça quand elle avait comme Sephiroth douté... Mais c'était il y avait plusieurs jours et Jade trouvait que la poussée de stress de ce guerrier arrivait une semaine trop tard : s'il avait attendu tant de temps pour réaliser qu'il avait signé pour une aventure risquée il allait retardé le début de tout cela : et Jade avait envie d'en voir plus... Elle avait déjà trouvé interminables ses journées sur Leto à attendre que tout ceci se concrétise et que Robert apparaisse à nouveau devant elle.
Lightning Farron
avatar
Autres Races
Féminin Age : 26
Date d'inscription : 31/08/2013
Nombre de messages : 158
Bon ou mauvais ? : neutre
Zénies : 600

Techniques
Techniques illimitées : fire X, slash combo, changement: armure
Techniques 3/combat : Army of one,Lightning X
Techniques 1/combat : Summon: Odin

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Lun 12 Mai 2014 - 6:46
Lightning ce matin avais eu du mal a se décider a laisser son arme dans sa chambre, ne sachant pas si les dites chambres était visités par un personnel d'entretien, qui pourrait accidentellement se tirer une balle dans la tête ou a un autre endroit en examinant l'arme venant d'un futur pourtant pas si loin... Tant pis si sa arrivait, on ne touche pas aux affaires des autres sans s'avoir ce qu'on a entre les mains. La salle de rèunion était luxueuse, loin du genre de chose dont s'occupait le sergent Lightning, titre qu'elle a dans monde d'ou elle vient. Finalement elle reconnu l'homme aux cheveux blanc/argentés pour l'avoir affronter une fois, s'en souvenant vaguement, Lightning se demandais si il s'en souvenait et si elle devais se méfiée de lui...

On ne se serait pas déja rencontrée? dit elle en s'adressant a Sephiroth. La sergente tourna la tête pour apercevoir une jeune fille, rousse, entra dans la salle, puis se mis a côté de Lightning adressa un Bonjour qui semblait s'adresser a toute la salle, la jeune femme aux cheveux roses lui répondit d'un signe de la tête. Elle aurait surement le temps de se présentée plus tard, étant donnée le temps qu'ils allaient passé ici. Et puis, sa se trouve Lightning ne reverra pas de sitot cette petite rousse.
Puis la gardienne fut surprise intérieurement par l'arrivée de deux gamins dans la salle.
*Non sèrieux? Ils sont trop jeunes pour participer a ce projet...*
Enfin, Robert et surement un de ces assistants scientifique se présentèrent, la "rèunion" pouvait commencer. Lightning écouta le discours de Robert, puis les questions de Sephiroth, étant plus ou moins d'accord, elle pris la parole à l'attention du guerrier:

J'approuve les questions que tu te pose, mais j'ai accepter tout ce qui allait se passer dès que j'ai traversée ce portail.

La sergente examina les bracelets présent sur la table devant Robert White, examinant la situation, elle fût la première a ce saisir d'un des bracelets et a se le placer au poignet gauche, ce qui ne gènerai pas son emprise sur son arme. Lightning ressentis la baisse de force, malgrè qu'elle n'en montra aucun signe aux autres, fixant Robert attendant qu'il reprenne.
Ajito
avatar
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 30/11/2006
Nombre de messages : 717
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Force supérieur - Entraide des plantes - Couronne solaire
Techniques 3/combat : Mouvement de la terre et des métaux - Soin par apposition
Techniques 1/combat : Foudre divine

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Ven 13 Juin 2014 - 1:28
"Grand frère, j’ai faim…"

La toute petite voix, presque honteuse de son adorable sœur ramena Ajito à la réalité, cette dernière lui avait chuchoté ces mots à l’oreil.

Ils sortaient pourtant d’un énorme festin, digne d’un roi… ou du moins digne d’être ce que le garçon imaginait comme un festin de rois. Il la regarda sans rien dire pour éviter que la salle puisse comprendre ce qu’il se passait.

Le garçon avais jusque-là évité de mentionner ce léger détail, même face à Stinger (qui pourtant le savait probablement déjà vu les analyses qu’il avait préalablement effectué sur les différents protagonistes.) et aurais aimé le garder pour lui plus longtemps.

En parlant de Stinger ce dernier entra dans la pièce avec un drôle d’homme pourvus d’une blouse sur un costume. Enfin, il imaginait que c’était un drôle d’homme habillé de manière peu conventionnel vu l’air inconfortable qu’il affichait sous ces vêtements.

"J’ai vraiment faim grand frère"

Elle chuchotait avec un air presque geignard au fond de la voie. Ajito commençait à s’inquiéter bien qu’il n’en laissait rien paraitre, alors qu’au même moment les bracelets furent posés sur la table. Il déduisit vu les propos du boss que les personnes présentes dans cette pièces étaient majoritairement des surhommes, c’était ça… c’était ça qui attisait la faim de sa sœur...

Les explications  du boss, il ne les écouta qu’à moitié, il stressait. L’idée que la faim prenne le dessus sur l’esprit de sa sœur était tout sauf plaisant. Enfin voyant Lightning s’emparé d’un des bracelets, il fit de même, surement avec un brin trop de précipitation pour quelqu’un de "net" et l’accrocha au poignet de celle pour qui il avait été conçu : sa sœur.

Son adorable sœur le gratifia d’un sourire et il comprit que la machine faisait effet…

Elle se leva et manqua de trébucher, ces sens tellement amoindris par le dispositif qu’elle avait comme l’impression qu’elle ne savait plus vraiment marché. Elle se pencha tout de même vers l’avant en s’agrippant à son frère pour ne pas tomber tandis que son frère dit, rayonnant de joie et de surprise

"Votre machine marche ! "

La faim de sa sœur semblait s’estomper en même temps que ces pouvoirs et il ne semblait pas y avoir d’effet secondaire autre que cette diminution de sens.
Nate Kurusawu
avatar
Magma
Masculin Age : 1008
Date d'inscription : 21/11/2009
Nombre de messages : 3374
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 280

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Black Hole - Sword
Techniques 3/combat : Shukumei : Psychique - Electric
Techniques 1/combat : Benizakura

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Sam 12 Juil 2014 - 16:35
Nate se gratta machinalement le cou, pas vraiment habituer à ce genre de costume, heureusement la blouse qu'il portait par dessus lui sauvait la mise. Le magma sous forme humaine jeta un coup d’œil rapide dans la salle : il y avait une jeune femme venant d'une planète qui lui était inconnu. Elle n'était pas la seule personne représentant la gente féminine une autre femme, une guerrière semble t-il soit également de la partie, mais cette dernière ne vint pas dans le fameux costume imposé qui fit ragé intérieurement le scientifique. Son regard se pencha ensuite vers les deux jeunes puis vers Sepiroth. Après un coup d’œil rapide sur tous les participants le magma poussa Stinger pour qu'il puisse prendre la parole. Le terrien prit alors la parole pour tout résumer. Il en vient finalement au fameux bracelet, une des inventions de Nate. Ce dernier pourrait-être d'une grande utilité pour par exemple tenir captif des criminels. Le scientifique était resté muet pour le moment, et il s'occupa en écoutant les remarques des différents protagonistes. Sephiroth se montra extrêmement craintif, cherchant un piège où il y en avait pas. L'étrange fille rétorqua que venir ici revenait donc à jouer le jeu. Finalement Lightning porta le bracelet la première, ce qui évita à Nate ne faire une démonstration. Ajito accompagna cette dernière dans le mouvement en donnant un bracelet à sa sœur d'une manière bien hâtive. Le magma prit alors la parole pour la première fois de la réunion, profiant du blanc qui venait de s'installer.

" Pour ceux qui me connaissent pas je suis Nate Kurusawu, l'inventeur de cette machine. Pour ceux qui me connaisse, je suis toujours Nate Kurusawu. Cette machine que vous allez tester a la capacité d'absorber votre énergie : je vous déconseille d'essayer d'augmenter brusquement votre énergie, vous risquez seulement de subir d’atroce douleur, à telle point que vous me supplierez de vous achevez."

Le discours de Nate n'allait pas rassurer les plus septique, mais il se devait de prévenir de tout effet qui pourrait se montrer indésirable. En effet si une personne augmente brutalement son niveau d'énergie, le bracelet de mettra à absorber une plus grande quantité d'énergie, ce qui risque de donner des sensations très désagréables. 

"Mais ne vous inquiétez pas, ceci ne devrez pas vous arriver et en cas de soucis je peux à tout moment vous retirer ces bracelets."

Nate avait bien mis un système de sécurité permettant de délivrer une personne de son bracelet à tout moment. Ce gadget se présente sous forme de télécommande que possède le magma dans la poche droite de sa blouse. Il tourna sa tête vers Robert, attendant la suite de son discours.
Boss Stinger
avatar
Terrien
Masculin Date d'inscription : 05/06/2009
Nombre de messages : 715
Bon ou mauvais ? : -
Zénies : -

Techniques
Techniques illimitées : They are no redemption
Techniques 3/combat : for those
Techniques 1/combat : who shatter the time

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Mar 29 Juil 2014 - 19:57
"Mes amis, je peut comprendre votre peur, et je peut vous assurer que si il y avais un danger plus que déraison, je ne vous aurez pas permis de porter cet appareil! Cependant, veruillez au moin le prendre sur vous pour l'instant, vous le porterez alors quand bon vous semblera, mais surtout durant les sessions de test."

Robert souriait, les mains tendues vers les autres protagonistes. Il comprenait leur inquiétudes ainsi que le fait que certains rechignent a porter cette toute nouvelle technologie. En y réfléchissant bien, il aurait eu la même réaction. Il regarda l'assemblée au complet, et leur adressa a chacun un sourire. Alors, comme il l'avait appris de son père, il leur parla et tenta de leur redonner espoir

"Cependant, si je vous ai humblement appelé ici, c'est surtout parce que j'ai besoin de vous, tous autant que vous êtes. Vous avez des pouvoirs qui dépassent l'entendement humain, et qui donne des ailes à la science d'aujourd'hui. Nous vous avons personnellement choisi pour nous rejoindre sur Léto la magnifique après de nombreuses délibérations. Vous êtes les plus à même de réaliser ce que nous voulons atteindre : la protection des hommes et de leurs intérêt"

Stinger se retourna, ouvris la porte de réunion et fit un signe à tout les protagonistes de les suivre dans le grand dédale qu'était le dôme A-94, le lieu de vie qu'ils allaient avoir pour un petit moment. Tout en traversant les immenses corridors au murs nacrés de blanc, il continuait avec un large sourire


"Un être humain, qu'il soit bon ou mauvais, se doit d'avoir son destin en main. Il doit pouvoir lutter contre ceux qui ont un pouvoir plus grand que le sien. Combien de fois nous avons vu mourir des hommes sous le joug de dieu en puissance? Demain doit être fait d'équité et de besoins offert en quantité égale a tous."


Le couloir qu'ils avaient emprunté  était fait d'un matériaux transparent sur le plafond et le sol, donnant une vision quasi-divine du lieu, ou on pouvait observer aussi loin qu'on regardait en haut ou en bas la procession lente et calculée de scientifiques et d'hommes de tout milieu. Ils sortirent du tunnel pour déboucher sur une salle au proportions simplement démesurées, a un tel point que la condensation s'était formé en haut du bâtiment, créant nuage naturel recouvrant un soleil artificiel. Le blanc succéda alors a une myriade de couleurs dominé par le vert : les arbres et le gazon impeccable au sol semblait pousser paisiblement, alors qu'à un mètre du sol des immenses barges antigrav flottait dans les airs, avec pour chacune une dizaine de scientifiques et mécanos travaillants au algorithmes et au réglages des fameux appareils. Toutes reliés par un faisceau laser, elles tournait lentement autour d'une plateforme bien plus grande, accueillant aussi de la végétation et un sol rocailleux similaire à celui de la Terre. Sur les bords du dôme, une trentaine d'étage de bureau travaillait sur des projets en rapport au bracelet. Le tout dans un gazouillis d'oiseau et d'une flore locale aussi insolite qu'inimaginable dans ce lieu. Stinger souria

"Je suppose que vous ne vous imaginiez pas de tel moyens mis en place pour vous hein? Hahaha"

Le jeune white jeta un regard vers Nate, amusé par la situation. Il attendis que les différents protagonistes le suivent et se regroupe autour de lui. Quand ils furent tous sur la gazon, Stinger s'éclaircit la voix, puis parla de façon clair et précise.


"Catleia, ma chère, volez vous bien activer l'ascenseur en direction de la plate-forme principale je vous prie ?"

Une voix fluette, jeune et féminine se fit entendre dans la totallité du Dome

"Bien monsieur Stinger, voici pour vous!"

Et alors qu'ils n'étaient que sur un gazon propre et taillé, sous leurs pied se matérialisa un grand disque holographique qui monta, jusqu'a ce que tout les héros ainsi que le Boss et Nate soit finalement debout sur ce plateau bleutée et non plus sur le sol. Et avant qu'ils n'ai eu le temps de le sentir, il était déjà élevé au niveau de l'immense zone de combat. Dépassant le kilomètre de longueur, il semblait être bordé d'un biome de terre, de pierre, ainsi que d'un petit lac. Le lieu était une représentation fidèle d'un paysage qu'on trouverait aisément sur Terre.


"Messieurs dames, c'est ici que vous prendrez place pour combattre, tester et améliorer vos pouvoirs ! Sachez que vous pourrez sans aucun soucis utiliser vos plus puissante techniques sans risquer de blesser les scientifiques autours, le terrain étant entouré d'un bouclier qui a été réalisé dans le but de résister de des explosions nucléaires, j'ai nommé le bouclier à antimatière!"


Le lieu était idyllique, et si il n'avait pas été utilisé pour des combat, on aurait pu aisément passer une bonne journée dans ce lieu. D'ailleurs, après les constructions du terrain, Nate et Robert en avait profité pour s'installer et siroter une bière ici, au grand dam de son père. Après que chacun et pu voir le lieu, il pris la parole plus fort que d'habitude, pour se faire entendre des scientifiques plus haut. Il prit un ton a moitié sérieux, avec cependant toujours ce grand sourire


"Monsieur Rapabienski, je sais que vous êtes nouveau ici mais notez bien! Sachez tous que nous commencerons les entrainements demain, les uns après les autres, deux par deux, pour vous affronter les uns les autres avant les combat en équipe. N'oubliez ce pendant pas que vos premiers combat seront très probablement composé exclusivement de coups de poings et de courbatures. Mais avec les jours passants, vous retrouverez un équilibre par rapport à votre puissance jusqu'a dépasser la capacité de la machine. Alors après, vous aurez atteins une véritable étape dans vos techniques. En premier, Lightning affrontera les frères et sœurs, puis ce sera au tour de Sephiroth et Lightning, puis Ajito et Sephiroth. Vous aurez autant de temps pour vous reposer entre chaque combat, mais n'ayez pas peur de les enchainer : plus vos émotions seront fortes, plus vos coups et votre force sera puissante!"

Stinger s'éloigna alors de tout ces hommes et femmes, en direction de l'ascenseur de nouveau

"Il est temps pour moi de vous laisser, j'ai de nombreuses choses a régler. N'hésitez pas a vous balader dans le dôme, sans trop déranger les scientifiques si possible. Vos appartements sont tous situé au dessus et accessible par l'ascenseur qui se situe au quatre coins des lieux. Vous avez quartiers libres jusqu'a demain matin, alors apprenez a vous découvrir entre vous et détendez vous, la journée de demain sera très longue!"

Alors qu'il commençait a se retourner, il oubliait qu'il allait laisser Jade seule alors qu'elle n'était pas combattante. Elle devait avoir passé une journée plus qu'éprouvante. Alors qu'il allait s'exprimer, il se ratta totallement :

"Mademoiselle Highwind, est-ce que.. euh... Voulez vous bien, euh... Je souhaiterais que vous m'accompagnez, voila."

Le Boss s'éloigna alors définitivement, les laissant volontairement perdu en plein milieu de cet immense bâtiment. Une première épreuve en quelque sorte, vu qu'ils allaient devoir découvrir le reste des lieux tout seul, et atteindre leur chambres par leur propre moyen. Même leur portes étaient un système complexe de reconnaissance faciale et il avait ordonné a Catleia de leur être silencieux. Il espérait trouver Jade a ses coté pour la suite, et malgré le stress en étant a coté d'elle, Robert riait avec dans l'esprit l'image de ces grands champions venues de toute les époques vaincu par la technologie. Il prit son téléphone et envoya simplement un message à Nate : Ne les aide pas trop à se repérer, et rejoins moi au bar ce soir, on va fêter l'arrivée de nos cobaye!

Il sortit de l'immense Dôme, la boule au ventre, ne sachant qu'a moitié quoi faire, totalement désemparé
Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 23/02/2013
Nombre de messages : 63
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1100

Techniques
Techniques illimitées : Masamune, Trancheuse, Téléportation
Techniques 3/combat : Ultima, Guérison
Techniques 1/combat : Sacré

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Ven 1 Aoû 2014 - 17:21
Après les réponses de chacune des personnes présentes, Sephiroth prit un bracelet et le glissa dans la poche intérieure de sa veste, il le mettrait plus tard. Quand Robert White sortit de la salle de réunion, il prit soin de fermer la marche, toujours en analysant son nouvel environnement et ceux qui l'entouraient et là il avait de quoi faire car depuis le tunnel de verre sur lequel il se situait, il pouvait tout voir, à perte de vue. Des scientifiques travaillaient d'arrache-pied pour que leur projet se passe sans encombre. Ils avaient calculé et re-calculé toutes les constances en jeu pour que rien ne viennent perturber leurs plans. C’était comparable à un magnifique orchestre dont White était le chef. Ils prirent un ascenseur jusqu'à la plate-forme principale, la zone de combat. Elle semblait immense. Sephiroth fit quelques pas, comme pour sonder les lieux. Robert expliqua que c'est ici que se déroulerait les combats. D'abord des duels et ensuite des combats par équipe. Pour son premier combat, Sephiroth affronterait la jeune femme aux cheveux roses. Lors de cette annonce, il eut une légère "absence". Une nouvelle vision de leur précédent affrontement inonda son esprit, leurs lames s'entrechoquaient avec violence et aucun des deux n'arrivaient à avoir le dessus sur l'autre. Lorsqu'il revint à la réalité, Robert quittait déjà la zone avec Jade et Nate à ses côtés, les laissant libre jusqu'au lendemain. Il avança et s'adressa à Lightning à son tour.

"Votre visage me dit aussi quelque chose mais je n'arrive pas vraiment à me remémorer quand nous nous sommes déjà croisés. Tout ce que je sais, c'est que nous nous battions. D'ici demain, que diriez-vous de passer un moment ensemble, dans la paix et le respect pour changer. Nous pourrions visiter Léto."
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   Mar 5 Aoû 2014 - 23:44
Un duo bien singulier : Jade regardait le numéro presque caricatural mais tout aussi impressionnant de l'orateur leader qui convainc et rassure, entrecoupé par l'intervention inquiétante et peu engageante du scientifique en blouse. Bien différents, les hommes semblaient s'accorder parfaitement néanmoins.
Robert White et Nate Kurusawu.
Les deux cerveaux de cette opération, et c'est entre les mains de ces deux là que Sephiroth, Lightning, Ajito, sa soeur et elle, la petite mécano de Métamol avaient laissé leur destin.
Ajito contre toute attente avait donné le bracelet à sa soeur. Jade, tout comme d'autres, fut surprise, n'imaginant pas que le cobaye combattant était cette enfant aveugle et frêle... Ces deux-la, qui paraissaient les plus "normaux" jusque là s'avéraient être finalement pleins de mystères : de quelle race étaient-ils ? Quels pouvoirs avaient-ils ? Ajito était-il lui aussi un sujet de test ?
Lightning et Sephiroth eux continuaient d'être calme et mystérieux, laissant la métamole bien seule avec ses questions... Elle suivit Robert comme tout les autres pour découvrir les quartiers dédiés à l'expérience. Leur hôte tenait un discours libérateur sur les hommes asservis par des Dieux de pouvoir... Discours qui semblait paradoxal : ici, au milieu de ses pièces sans fins et lumineuses, où tous les employés respectent et obéissent à leur "boss"... Robert n'avait pas grand chose à envier à un Dieu omnipotent qui avait même réussi à convaincre des êtres plus forts que lui à mettre des bracelets inhibiteurs.
Monsieur White avait-il des objectifs auto-destructeurs ou avait-il une vision du monde bien plus complexe ? Quels obstacles ce monde "élitiste" avaient placé sur la route du milliardaire pour le pousser à vouloir élever les individus de la sorte ?
Quoiqu'il en était la jeune femme en tailleur était dorénavant elle-même face à un obstacle : Robert les faisaient passer par un tunnel de verre -grandiose et magnifique- mais dont la traversée laisserait au monde plus bas une vision dégagé sur ses dessous non dissimulés par une jupe. Elle ralentit, maudissant les caprices de Robert, regarda la nuque de ce dernier qui s'éloignait devant, jalousa Lightning qui elle n'avait pas obéit et portait un pantalon, et avança d'une démarche non naturelle, tenant sa jupe dans un coin pour la resserrer sur ses jambes, avec toujours ses dossiers inutiles sous un bras.
Soit. Premier et dernier jour en jupe.

Jade admirant tout de même les lieux était presque prise de vertige devant tant de grandeur, d'horizon lointains, de lumières spectaculaires, de végétaux improbables. Tous les scientifiques semblaient être des fourmis dans une jungle accueillante mais titanesque. Tout était démesuré, tout était merveilleux et futuriste. Qui pourrait croire qu'elle était dans le passé, cette endroit semblait avoir des milliers d'années d'avance sur Métamol ! Même les installations modernes d'Enolc dans le dôme qu'elle avait fuit il y avait quelques jours (non, en réalité se n'était pas encore arrivé ici... Foutue logique de voyages temporels) lui semblait être précaire comparé à ses installations.
Les souvenirs d'Enolc.

Elle ferma fort les yeux, comme pour ravaler cette horrible pensée. Les rouvrant l'instant d'après elle vit Robert prendre en témoin l'un de ses employés pour annoncer le déroulement des épreuves des combattants. Derrière les autres, elle se hissa sur la pointe des pieds -malgré ses escarpins- et plissa les yeux. Son coeur sembla se jeter dans ses entrailles quand elle cru voir un instant Edmund Enolc devant eux, en la personne de ce "Rapabienski".
Si elle avait pu devenir plus pâle, elle le serait devenue, faisant un pas en arrière. En conséquence, elle n'écouta rien de la suite, comprenant simplement que les combats auront lieu ici, et voyant le groupe se disperser. Elle avait toujours les yeux rivés sur le pauvre scientifique quand la voix du maître des lieux la réveilla : il semblait lui aussi avoir perdu un peu de son assurance et ce sont deux visages empruntés qui se firent alors face.
Elle jeta un dernier regard à Rapabienski avant de presser le pas pour rejoindre Robert, non rassurée. Non : elle devait simplement être nerveuse, ce ne pouvait pas être son ancien initiateur en robotique... Ce n'est pas lui. Ce n'est pas lui. Ce n'est pas lui.

Elle regarda les autres s'éloigner, et un peu intriguée lança un dernier regard à Ajito et sa soeur, espérant qu'ils seraient plus à l'aise qu'elle dans cette cité géante. Se reprenant, elle arriva donc au niveau de leur hôte et réajustant ses lunettes, elle leva la tête vers lui -l'écart de taille était assez marqué- et pris la parole.
"Je vous remercie encore de votre invitation : j'étais loin d'imaginer que je trouverais un tel cadre pour travailler... D'ailleurs euh... J'ai hâte de connaître plus précisément ce que vous attendez de moi : vous semblez avoir déjà pas mal de techniciens sous le coude, je... Me demande ce que je vais apporter à votre équipe."
Un peu timide et impressionnée, elle remonta à nouveau ses lunettes, en baissant un peu la tête. Elle savait que Monsieur White avait cherché ceux qu'il avait appelé comme ceux ayant des "pouvoirs dépassant l'entendement humain, et qui donne des ailes à la science d'aujourd'hui". ... Enfin d'hier. Question de référentiel.
"Durant ces quelques jours d'attente j'ai préparé quelques documents sur des projets qui pourraient être novateurs : certains sont des dispositifs robotisés qui s'adapteraient parfaitement à des modules d'entrainement, mais je ne suis pas sûre que ce soit ce que vous attendiez de ma présence ici." Dit-elle en le regardant dans les yeux, tapotant les dossiers qu'elle tenait.. Jade avait du mal à concevoir qu'elle puisse être utile à Léto : en réalité, la jeune femme ne se rendait pas vraiment compte de son niveau, n'ayant jamais exercé ailleurs que sous la tutelle d'Enolc : Elle n'avait aucun recul sur le niveau qu'il lui avait donné, et ne suspectait pas qu’elle était pourtant une mécanicienne assez unique : les secrets du savoir-faire exceptionnel et futuriste d'Enolc, couplé à sa curiosité et son aisance naturel à l'improvisation -les métamols se débrouillent toujours avec ce qu'ils ont sous la main, faute de mieux- étaient plutôt un cocktail efficace, bien qu'un brin bordélique entre les mains de la jeune fille inexpérimenté et sans enseignement classique.
Pour l'heure, son cœur battait la chamade.
L'excitation de savoir qu’elle allait apprendre tant de chose.. ce projet innovant pour l'entrainement des guerriers... Léto... Tous ces gens si différents de ce qu'elle avait connu jusqu'alors... Elle était une candide lancé en plus coeur de l'univers et de ces plus grands secrets.
C'était si fantastique.

Elle se rappelait avoir ressenti la même excitation quand adolescente elle était entrée sous le dôme de Métamol. Regardant au loin le poste où travaillait Rapabienski, elle gonfla sa poitrine, espérant que tout irait bien. Cette fois-ci. Tout finira bien.
"Les quatre personnes que vous avez sélectionnées... Sont plutôt surprenantes quoiqu'il en soit. Particulièrement les deux plus jeunes. ...Je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises." Elle faisait deux pas, lorsque Robert en faisait un seul, et cela lui donnait un air de gamine pressée de tout explorer : elle tourna la tête vers un point de vue et admira l'horizon et le décor à couper le souffle. L'endroit parfait pour tourner la page.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les Derniers feux de l'Apocalypse   
 
Les Derniers feux de l'Apocalypse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» rapport de bataille apocalypse
» Les Feux de l'Enfer
» Les feux d'alarmes sont allumés
» Codex Apocalypse
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-