Partagez | 
 

 Un petit tour du monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Darkus
avatar
Saiyan
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 09/06/2009
Nombre de messages : 4328
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 3160

Techniques
Techniques illimitées : Spirit Cannon, Téléportation, Souls Healer Souls
Techniques 3/combat : Slayers Souls, Souls Healer Souls II
Techniques 1/combat : Souls Stardust Punishment

MessageSujet: Un petit tour du monde.   Mer 12 Nov 2014 - 17:17








La Terre, terre d’une pureté sans pareille. Des paysages somptueux et diversifiés, un mélange de couleurs, de saveurs et de sensations que l’on ne retrouve pas ailleurs dans l’univers.
Les reliefs témoins de la tectonique du sol, formant tantôt des montagnes rocheuses, tantôt neigeuses où l’on se retrouve au-dessus du monde à l’abri de tout, où l’on peut contempler la beauté de la planète du haut de son sommet, tel un Dieu contemplant son œuvre. Un peu comme-ci ce dernier avait créé ses sommets pour permettre aux Hommes de ce mettre au plus proche de lui pour leur montrer la face caché de la Terre. Les yeux fermés, Darkus méditait en haut d’une des plus hautes montagnes du Mont Paozu, il écoutait les éléments qui lui parlaient.
Les bruits sourds étaient filtrés par ses tympans, il y avait le bruit du vent qui caressait l’herbe tout doucement, l’eau qui s’écoulait dans les rapides plus bas pareil au sang circulant jusqu’au cœur. Le soleil qui faisait chanter les insectes et siffler les reptiles venus se dorer la peau sous ses rayons ardents et qui faisaient sourire tout doucement le souverain de ce monde. Il y avait aussi la faune et la flore qui allait à ses occupations habituels et qui raisonnait dans la vallée. Tous ses sons d’une pureté sans pareille venaient chatouiller les oreilles du Roi qui écoutait tout en méditant. Son armure d’or du Phénix luisait sous le soleil. Depuis combien de temps était-il là ? Même lui ne le savais pas, à vrai dire, il s’était déplacé un peu partout dans le monde en ce téléportant entre les reliefs de la Terre, passant des montagnes rocheuses au Mont Paozu. Il ne lui restait que les montagnes neigeuses pour compléter sa liste.
Alors que quelques oiseaux sifflaient gaiement, dans un bruissement quasi inaudible, le Sayen à la balafre sur la joue se téléporta au sommet de la montagne neigeuse. Un tout autre environnement s’offrit à lui, plus silencieux que les précédents. Seul le bruit du vent qui faisait danser la neige jouait seul une musique bien mélodieuse au milieu de ce désert de glace. Le Phénix resta un moment à écouter cet hymne glacial qui réchauffait son cœur, toujours les yeux fermés. La neige dominait les lieux, aux pieds de ses montagnes se trouvaient un lac gelé avec quelques habitations formant un village de pécheur en autarcie bien heureux de leur situation. En venant ici, Darkus savait que ses autochtones n’avaient pas à subir la venue des industries et du système qui bouleverserait leur fonctionnement. Cependant, il réfléchirait à une amélioration de leurs conditions de vie avec des innovations en géothermie par exemple et des réhabilitations des routes pour relier ses villages entre eux et au reste du monde.
La neige se mis soudainement à tomber et l’odeur des cheminées vinrent s’ajouter à la mélodie jouée par le vent. Darkus resta un bon moment à méditer. Puis comme auparavant, il se téléporta et disparue de ses lieux, laissant la trace de ses fesses gravés dans la neige.

A l’ombre d’un platane situé à l’entrée de la forêt, c’est là que Darkus apparu. Ce monde était vraiment somptueux, et c’est dans de pareils moments de médiation que le Roi pouvait s’en rendre compte. A côté de cette forêt se trouvaient les plaines et les champs gorgés de fleurs dont leurs pollens chatouillaient les narines du guerrier de l’espace qui restait impassible, inébranlable dans sa méditation. Les oiseaux chantaient, sifflaient, gazouillaient, tandis que le bruissement des feuilles les cris des autres animaux se faisaient entendre. Au loin aussi, on pouvait se laisser bercer par les vrombissements des tracteurs venues labourer les champs, le cliquetis des chaines de vélo ainsi que les moteurs de sky-car conduisant les habitants ou les touristes sur les routes.
Toujours es yeux fermés, le Roi poursuivait sa méditation en faisant le tour du monde. Il resta assis dans l’herbe contre le tronc du platane sous les branches qui le protégeaient du soleil en déployant dessus leur ombre. Lorsqu’il eut fini d’écouter l’entourage, il disparue de nouveau pour rejoindre une toute autre partie du monde.
Un bruit de vague qui s’écrase sur le sable et les rochers, le chant des mouettes qui s’élevait à l’horizon. La mer, c’est là que Darkus se retrouva. Il s’était téléporté sur une petite bute de sable, toujours les yeux fermés pour écouter. Non loin, un petit village de pécheurs. On pouvait voir à l’horizon des bateaux qui naviguaient tranquillement au transport de marchandise ou à la pêche. Quelques touristes étaient venus bronzer sous le soleil de plomb ou pour se baigner dans l’eau salée de l’océan. Sur les quelques îles un peu reculés de la Terre, quelques crustacés et autre créatures maritimes venaient y pondre leurs œufs, ou quelques guerriers venaient s’entraîner en lançant des vagues d’énergie pour briser celles de l’eau. Toute sorte de choses se déroulait là, le souverain continuait sa méditation, les fesses marquées dans le sable. Lorsqu’il en eut envie, il disparut encore une fois vers un autre bout du monde.

Ici, ce n’était pas la nature qui chantait, mais bien toute sorte de véhicules et d’habitants qui vivaient en masse dans cette grande ville qu’était Satan-City, la capitale. Là-bas, la concentration des gens et des activités laissait entendre un bouquant d’enfer.
Darkus était assis sur le toit de la grande tour de garde implantée au milieu de la ville et qui surplombait les lieux. A l’intérieur, l’escouade Delta s’entraînait dans le but de protéger la Terre de toute forme d’attaque et en prévision des futures guerres. Au même endroit, les miliciens s’entraînaient eux aussi, ou donnaient ou recevaient des ordres de missions pour s’occuper de la bienséance en ville et de la sécurité des gens. Ses hommes et ses cyborgs travaillaient ensemble au respect de la loi et du système. Dans ce même bâtiment travaillaient également les scientifiques à la confection de nouveautés technologiques, aussi bien dans l’armement que dans les innovations pouvant améliorer les conditions de vies des gens.
Du côté du prestigieux Lycée Orange Star, les jeunes apprenaient en classe de nombreuses choses pour leur permettre d’accéder à un emploi qu’ils ont choisi. On pouvait voir des plus vieux qui étaient retournés en cour pour trouver une toute nouvelle voie. Autours de ça, d’autres acteurs étaient venus s’ajouter à ce brouhaha, tel que les restaurants, les bars, les véhicules et les entreprises. Tout semblait bien se passer malgré tout de même quelques personnes venu troubler l’ordre public en commettant quelques larcins. Mais ses personnes seraient interceptées par les milices de la ville selon le quartier où ils se trouvent.
Tout le monde semblait heureux et protégé et pour l’instant, rien ne semblait perturber le bon fonctionnement de la vie sur Terre. C’était une belle journée de paix à Satan-City. Quelques instants restés à méditer sur cette toiture d’architecture Néo-Gothique flamboyant, Darkus se téléporta de nouveau ailleurs.
Dans un tout autre endroit, le Roi apparue en plein cœur d’une zone désaffectée en haut d’une autre tour milicienne, construite pour préserver l’ordre dans ses zones sensibles en totale reconversion. Là y vivaient très peu de gens aux côtés de machines qui travaillaient à la réhabilitation des lieux. Un silence de mort s’y trouvait, un silence troublé par quelques bruits de machines en plein travail. Cet endroit reculé du monde était sombre, il avait vécu toute sorte de choses, aussi bien des guerres que des catastrophes, mais bientôt la vie ressurgirait de la terre. Mais déjà la nature avait par endroit repris ses droits. On pouvait voir des friches recouverte d’une végétation dense qui revivait sur cet endroit délaissé par les hommes, cela donnait une certaine beauté à ses lieux, un certain charisme. C’était beau mais terrifiant à la fois, comme-ci la nature disait aux hommes qu’elle n’avait pas besoin d’eux et de leur folie pour survivre. Darkus était ému par le paysage silencieux, mais bientôt cet endroit serait remis en état.  

On peut donc trouver toutes sortes de paysages terrestre tous plus magnifiques les uns que les autres où vivaient des populations tout aussi différentes également vivant selon les ressources de fourni par leur environnement sans vouloir le détruire. Le Roi l’avait compris, c’est pourquoi des lois écologiques seraient misent en place pour protéger ses lieux tout en tentant de supprimer certaines inégalités sociales, cela serait un travail difficile mais réalisable puisque la guerre n’existait pas entre les hommes depuis qu’un Roi est arrivé à la tête du monde, et cela même avant Darkus. Un si beau monde paisible qui était désormais sous la protection d’un des guerriers les plus puissants de l’univers et des défenseurs de la Terre, des guerriers encore jeunes, mais plein de surprises et d’envie avec un énorme potentiel. Qui oserait bouleverser tout ceci ? Le Roi ouvrit alors les yeux en souriant. Il se leva et il s’envola dans le ciel dans lequel le soleil était sur le point de se coucher dans les nuages. Un joli tableau fauviste se dessinait dans le ciel avec un beau mélange de couleur froide et de couleur chaudes traversés par un guerrier en armure d’or semblable à un avion de chasse se dirigeant au hasard à travers le monde entier qui lui appartenait.
 
Un petit tour du monde.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour du monde virtuel
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-