Partagez | 
 

 Exorcisme: Horcruxe d'Alucard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 241
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Exorcisme: Horcruxe d'Alucard.   Mer 14 Oct 2015 - 15:36
Narumi s'était tiré de la salle du trône: nommée chef des armées, un poste tout à fait convenable pour elle, mais à régner aux côtés du bouffon du Roi... quel énorme privilège dit donc. Cela l'enchantait autant que Kefka, puisque ce dernier avait un problème avec elle – d'ailleurs on ne comprenait pas pourquoi, mais soit. Ce dernier voulait s'approprier le palais ? Qu'il le fasse, le superflus et le superficiel était réservé à ce monarque de pacotille, ça lui allait à ravir. Narumi préférait se concentrer sur l'essence même des choses, ce pourquoi il avait été judicieux de la mettre au gouvernement de l'armée. La jeune femme comptait bien se présenter à ses nouveaux compatriotes et leur inculquer des entraînements digne de sa musculature, mais en attendant quelque chose de plus important l'amenait ici.

La louve avait prit au passage Presea sur son dos: elle n'était pas transformée en loup-garou mais elle courrait tout de même très vite, et son agilité lui permettait de passer d'un arbre à l'autre avec une facilité déconcertante. Après tout la Louve connaissait par cœur la forêt de la Terre, elle l'empreintait chaque jour pour se rendre là où se trouvait son clan, qui s'était reclus loin dans les montagnes – loin des humains.

Les deux jeunes femmes arrivèrent près des tipi des loup-garou. Ces gens vivaient simplement à la manière de ceux que l'on appelaient "Indiens". Cependant, des constructions intelligentes avaient été faites pour irriguer l'eau à travers ce grand village dans les montagnes. On pouvait voir des zones bien à l'écart où se déroulaient différents "exercices": beaucoup de jeunes loups étaient assis à écouter un professeur, d'autres se battaient entre-eux sous les ordres d'un autre maître, d'autres encores apprenaient à taner le cuir ou à forger des armes et des armures... c'était une grande tribue bien organisée depuis des millénaires, après tout.

Narumi déposa Presea au sol lorsque les deux femmes furent arrivée. Elle lui prit la main, un sourire rassurant sur le visage.

- Ne t'en fais pas, ils ne te feront aucun mal. Nous sommes les enfants de la nature.

Elle commença à déambuler dans le visage aux côtés de Presea. Tous le monde saluait respectueusement Narumi qui leur rendait la pareille: ici il n'y avait pas de hiérarchie. Elle était peut-être la louve Alpha mais elle restait leur sœur à tous.

C'est ainsi que Narumi emmena Presea près d'un gros gong, que la louve fit retentir. Comme un automatisme, toute la tribu cessa ses activités et arriva pour se réunir autours des deux femmes.

- Mes frères, mes sœurs, ce soir aura lieu un exorcisme. Ce brin de femme... a été la victime de notre plus vieil ennemi: Alucard.

À ses dernières paroles, ses frères d'armes se mirent un peu à s'agiter, tous ici détestaient Alucard puisqu'il les avaient rendu esclaves.

- Nous allons l'aider à se débarrasser de cet horcruxe... ce fragment de son âme qu'il a placé en elle. Autrement, vous le savez tout aussi bien que moi: il finira par se ré-incarnée en elle au bout d'un moment donné, lorsqu'il aura accumulé assez de force. Je vous demande alors de rassembler les ressources nécessaires au rituel et de préparer un banquet pour fêter notre future victoire sur cet abomination mes frères et sœurs !

Narumi se transforma alors en loup-garou et frappa sur son torse, signe de courage et de victoire avant la bataille. Tous ses frères et sœurs présents ici firent de même, ils étaient une race soudée et prêt à aider toute personne de bien méritant leur aide. Personne ne fit de remarque ou n'émit alors opposition à la décision de leur louve Alpha. En principe, tout se faisait par vote à la majorité ici, mais puisqu'il s'agissait d'éradiquer un fragment d'Alucard, tous étaient forcément d'accord. Ils reprirent ensuite tous leur forme humaine.

Les gens se mirent à bouger dans tous les sens, cela ressemblait à une gros brouhaha, mais un brouhaha organisé puisque chacun savait ce qu'il avait à faire. Narumi en profita pour faire signe à Presea de la suivre jusque dans son tipi. Il était ni plus grand ni plus imposant que les autres, il était tout à fait humble mais tout le contenu que l'on trouvait dedans était du fait main, et minutieusement fait.

- Nous devons te préparer pour le rituel. Des volontaires vont s'occupées de toi, elles vont te purifier pour favoriser l'extraction du mal de ton corps, lui montrer que tu n'es pas prête à être souillé par sa malveillance.

Narumi souriait à la petite créature qui l'accompagnait: après tout son but était de l'aidée, pas de l’effrayée. C'est ainsi que quatre femmes entrèrent dans le tipi, des femmes entre 17 et 38 ans d'après leur physique humain.

- Tu peux te déshabiller derrière le grand paravent et monter dans la baignoire, prends ton temps.

Les femmes préparèrent des herbes, des fleurs et des fruits, mélangeant cela pour créer un mélange "pur", avec des grains de fruits qui parfumait la pièce d'une douce odeur exotique. Les femmes firent également coulé l'eau chaude pour Presea, puis lorsque cette dernière monta dans le bain, elles prirent des sortes d'éponges naturelles, trempées dans le mélange d'herbes, de fuits et de fleurs, afin de laver la petite fille.

Pendant ce temps, Narumi fumait le fameux calumet. Le calumet, dit aussi "calumet de la paix" a toujours été utilisé lors des cérémonies et des négociations, il est d'autant plus important qu'il est dit que sa confection a été offerte par les dieux. Les herbes cependant fumée à l'intérieur de ce dernier n'avait rien à voir avec les herbes donnant lieu à des euphories. Les herbes fumées dans le calumet dégageaient seulement les voix respiratoires et libérait les poumons, ce pourquoi c'était des herbes de menthe ou en liaison avec ceci.

- Une fois que tu auras été lavée, nous devrons laissée tes cheveux détaché et t'habiller avec des choses simples, ainsi tu revendiqueras ton envie d'appartenir à la nature et au monde des vivants, pas à ceux des âmes damnées. Elle prit une bouffée de sa pipe indienne et reprit: Voilà comment cela va se dérouler: tu seras allongée sur un lit de pierre avec des encens et des bougies qui servent à attirer le mal pour qu'il se montre. Je vais devoir ouvrir ta "blessure". Je parle de la morsure qu'il t'a fait. Par cette bléssure, je vais aspirer l'essence de son âme qu'il a fait pénétrer en toi... et je vais la faire passer dans un autre corps vivant qui servira d'hôte. Ensuite nous sacrifierons cette personne pour le bien de l'humanité et de ta survie.

Les choses pouvaient être dures à entendre, Narumi restait stoïque. Du moins c'est l'impression qu'elle préférait donnée...mais tout a un prix, et elle n'était pas aveugle quant à ce fait. Il était dans l'intérêt de tous que ce sacrifice soit fait, et il fallait être un idiot pour ne pas saisir l'importance de la chose.

- Je te présente Emelyne. C'est elle qui s'est proposée pour se sacrifier ce soir. Viens, mon enfant. Dit Narumi en faisant signe à la personne qui timidement, restait à l'entrée du tipi.

Une petite fille s'avança. C'était une petite fille particulière: son bras droit et sa jambe droite semblaient lui avoir été arrachée. Elle se déplaçait alors sur un système à roulette sur lequel cette dernière était assise. Ceci pouvait avoir l'air d'un horrible spectacle, mais il fallait garder à l'esprit que tout ceci était la triste réalité des choses qui arrivent dans ce monde de fou.

- Emelyne est une rescapée d'une tuerie: il y a encore quelque années certains d'entre-nous avaient décidé re resté habiter dans le bois en prétendant que les humains n'iraient pas nous dénicher aussi soin dans nos terres. Mais ils l'ont fait. Voici le résultat de la compassion humaine.

Narumi disait cela sans haine dans la voix, seulement avec beaucoup de regrets... les humains ont peur de ce qu'ils ne comprennent pas, ils ont peur de ce qui est différent d'eux et traquent ceux qui ne leur ressemblent pas. De nombreux massacre avaient été perpétué sur les tribues de loup-garou qui vivaient à l'époque dans la forêt, ce pourquoi ils avaient déménagés dans les montagnes. Il y avait une époque où ces attaques étaient encore plus virulente et où des clans de races s'étaient formée, une époque où loups garou, humains et vampires principalement se faisaient la guerre sur Terre. Bien que cette époque ait été révolue, il restait de mauvaises personnes qui voulaient perpétués ces horreurs.

- Nous sommes assez sages et au dessus du commun de ces mortels pour ne pas livrer de représailles. Nous ne tuons que ceux qui viennent nous attaquer et nous faire du mal, mais nous n'allons pas gratuitement agresser les leurs, comme eux le font. Ce sont des ignorants, la force se trouve dans l'union des races, nous sommes tous des frères. Mais eux ne veulent pas de ça, ce sont des xénophobes de longue date.

Narumi souleva la petite fille handicapée et la prit sur ses genoux pour qu'elle puisse voir Presea qui était à proximité. Les femmes étaient entrain de la séchée puisqu'elle venait de sortir de son bain. La petite fille se mit à rougir en voyant Presea, gênée, mais Narumi l'encouragea à lui parler.

Emelyne: Salutations m..-mademoiselle... elle se blottit dans les bras de Narumi comme pour se cacher par timidité. Je suis honorée, grâce à vous je serai une héroïne au yeux de mon peuple ce soir et... et.... je pourrai retrouver mon papa.

Narumi souri à la petite fille, embrassa son front et la reposa sur son fauteuil roulant. La petite fille baissa sa tête en signe de dernière salutation et quitta le tipi, tout sourire aux lèvres. Elle n'était pas triste: bientôt elle pourrait mourir avec honneur, sauvant son peuple et bien d'autre peuples encore, et retrouvant son père mort en la tirant des griffes de ses agresseurs.

- Bien sûr, il y a énormément d'histoires tragiques à entendre, il y en a à la volée, c'est un fait dans ce monde complètement fou. Mais ton choix de te libérer d'Alucard va nous permettre de gagner une victoire, ainsi que de faire une nouvelle héroïne parmi les nôtres, qui pourra enfin vivre en paix en retrouvant son père.

La louve se releva de sa chaise, posant sa pipe indienne sur un meuble. Les femmes qui s'occupaient de Presea venait de l'habiller d'une simple robe en lin et avait coiffé ses cheveux. Narumi fit signe à Presea de la suivre dehors pour faire un tour dans le village.

- Nous avons d'autres estropiés ici, ils trouvent leur place en trouvant leur passion dans un métier. Ici, il y a beaucoup à faire: spécialistes des plantes, cuisinier, tanneur du cuir, forgeron, joailler, sculpteur, professeur... et j'en passe. Personne n'est forcé à faire quoi que ce soit, c'est une volonté personnelle de vouloir aider les siens. Nous vivons en harmonie. Cette petite fille s'est portée volontaire car aidé son peuple et retrouver ses parents – sa mère est malheureusement décédée à sa naissance – et son souhait le plus cher. Je respecte cela; elle a fait un choix. Mais si elle avait décidée de resté ici, elle aurait continuer d'avoir une utilité, comme chacun dans notre peuple.

Narumi fini par emmener Presea tout en haut de la montagne, là où la vue était imprenable. Une vue panoramique sur la magnifique nature qui les entouraient.

- Je dois te dire que pour ce rituel il y a un risque que tu meurs. Si ton corps ne supporte pas l’extraction de ce fragment de vie implanté en toi, tes fonctions vitales lâcheront. Je ne te force en rien, mais si tu souhaites survivre... je peux te "sauver", mais tu deviendras l'une des nôtres. Voilà ce que tu as à savoir, c'est un rituel potentiellement à double tranchant. Comme tu as un petit corps frêle d'apparence, j'opte possiblement pour le fait que tes fonctions vitales vont lâchées, alors à toi de voir si tu préfères rester un vampire ou devenir un loup-garou. Malheureusement ce genre de processus est rarement irréversible...


Cela n'enchantait guère Narumi qui allait encore se mettre Kefka à dos, et pour une fois il aurait une raison... mais elle devait de prévenir Presea qui était seule maître de son destin.
Presea Combatir
avatar
Autres Races
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 27/08/2013
Nombre de messages : 157
Bon ou mauvais ? : neutre penchant mauvais
Zénies : 440

Techniques
Techniques illimitées : shoubu retsugekka/shikou metsuryuusen/Reppa enshougeki
Techniques 3/combat : raisen goutenbu/chiseijin
Techniques 1/combat : Hien Messhoujin

MessageSujet: Re: Exorcisme: Horcruxe d'Alucard.   Mar 17 Nov 2015 - 20:31
Faire des erreurs, se laisser manipuler pour gagner en puissance semblait être un défaut chez Presea, manipuler pour qu'elle se fasse implanter une exsphère qui augmenta considérablement ses aptitudes physiques, au prix de ce qui faisait d'elle une humaine normale, incapable de vieillir, aucun sentiment tel que la compassion, l'amitié ou même la peur.

La jeune femme avait quittée le château du roi sur le dos de Narumi avec aucune opposition, elle regardait le paysage défiler en silence, même si le pouvoir de l'exsphère n'était plus actif grâce a Kefka, elle n'avait pas encore récupéré sa capacité à exprimé ses sentiments, faute d'avoir une ou plusieurs personnes avec qui apprendre à nouveau ce qui fait d'une personne, quelqu'un d'humain.

Narumi et Presea arrivèrent finalement à ce qui ressemblait à un village, ce qui ressemblait à des habitations en tissu un peu partout, des installations pour ravitailler le village en eau naturelle, le regard de la petite ce posa sur les terrains d'exercices ou les loups-garous suivait les instructions des instructeurs, chacun enseignant quelque chose de diffèrent, la vampire se fit entraînée par la louve Alpha, une expression neutre sur son visage, expression qu'elle gardait la plupart du temps, quelque chose lui signalait un danger proche, ne connaissant pas toute l'histoire entre les lycans et les vampires, elle ne compris que bien plus tard en entendant le discours de Narumi a l'attention de son peuple après que cette dernière ai fait sonnée le gong.

Presea s'étonna de ne voir aucune expression de haine quand le peuple de Narumi la dévisageait ce qui la rassura un peu, observant les lycans se mettre à l'oeuvre pour préparer le matériel nécessaire, suivant finalement Narumi suite à son invitation, elle entra dans le tipi qui semblait être celui ou vivait la louve, les meubles présent semblait avoir été travaillée soigneusement dans la matière dont ils étaient fait.

Les instructions de Narumi étaient claire et précise, bientôt seule de l'autre côté du paravent, le bruit de sa hache touchant le sol, hache qui était beaucoup plus lourde que les haches humaines qui ne servaient qu'à couper des arbres, les habits de la jeune femme aux cheveux roses plier soigneusement, posant ces derniers sur le meuble le plus près , elle se glissa dans l'eau et se laissa faire par les femmes qui s'occupaient de la préparer pour la cérémonie d'exorcisme, écoutant les paroles de Narumi en silence, n'ayant pas son mot à dire dans un certain sens, Presea imagina la scène de l'exorcisme, bloquant non sur le fait qu'elle allais ce faire entailler la peau du cou, mais bien sûr le mot sacrifice. Sacrifier quelqu'un pour pouvoir se débarrasser de la malédiction d'Alucard? Etait-ce vraiment nécessaire... ?

Sortant finalement du bain les cheveux tombant en une cascade dans son dos après que les louves ait finie de la purifier, regardant Emelyne, faisant abstraction du fait qu'elle n'était pas habillée, s'apprêtant à réagir à propos du sacrifice, quand elle aperçut la personne qui s'était désignée pour être le sacrifice, baissant la tête d'un air honteuse, étant humaine elle aussi de base, même si on lui avait arrachée d'une certaine manière son humanité, elle se sentait étrangement coupable pour le sort d'Emelyne, depuis quand c'etait-elle remise à ressentir des sentiments  ?

S'adressant a Emelyne, ses yeux fixant le sol.

-Desolée ... Relevant les yeux, regardant Emelyne dans les yeux après les dernieres paroles de cette derniere Tu es courageuse et forte, je ... te remercie pour ton geste, je n'oublierais ni ton geste ni ton courage et m'en inspirerait...

La tenue en lin finalement sur elle et ses cheveux coiffés, la vampire suivit Narumi, regardant discrètement tout ce qui l'entourait, tout était diffèrent des villages et villes des humains, prenant finalement la parole quand la louve Alpha parla d'Emelyne, Presea pris la parole à son tour.

- Je... lui suis redevable pour son sacrifice... Emelyne sera toujours vivante dans un certain sens... vivante dans ma mémoire, a jamais...

Admirant le paysage magnifique, les cheveux volant au moindre coup de vent, elle réfléchissa aux possibilités qui s'offraient à elle, le visage et les paroles d'Emelyne revint à l'esprit de Presea qui serra les poings, maudissant les humains, race dont elle faisait partie depuis sa naissance.

Je ... Il est trop tard pour faire demi-tour maintenant... Je ferai tout pour que son sacrifice ne soit pas vain, donc, Narumi, fais ce que tu as à faire et ce que tu crois juste le moment venu...

Le moment de l'exorcisme ne devrait plus tarder, tout reposait maintenant sur la volonté de survivre de Presea et sur la louve Alpha, si cette dernière devait la transformé en lycan pour s'assurer que la jeune fille survive, le choix de changer Presea en louve lui était réservée.
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 241
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Exorcisme: Horcruxe d'Alucard.   Mar 22 Déc 2015 - 21:22
Presea était face à une situation peut enviable: sa soif de pouvoir l'avait fait devenir un "corps à intégrer" pour un Dieu très ancien, Alucard. Ce dernier était un lointain souvenir qui n'en était pourtant pas un, puisque tous savait qu'il avait des fameux "horcruxe" à plusieurs endroits dans l'univers. L'un de ces dits "horcruxe" lui permettra ainsi un jour de re réincarner et de venir terminer le travail qu'il avait commencé: l'esclavagisme des humains et des loup-garou.

Narumi ne pouvait pas encourir le risque de laisser la "malédiction " provoquée par la morsure d'Alucard se balader dans le corps de quelqu'un d'autre. La petite Emelyne était un sacrifice nécessaire. Ce n'était ni le premier, ni le dernier, et personne n'était forcé. Les volontaires avaient tous un édifice érigé à leur mémoire, en haut de la même colline où les deux jeunes femmes se trouvaient actuellement. C'était une pierre gravée d'étranges écritures, une écriture très ancienne qui avait été propre aux vampires pendant longtemps, et qui avait été inculquée aux loup-garou lorsqu'ils étaient esclave. Pourquoi se servent-il toujours de cette langue ? Pour ne jamais oublié tous les sacrifices que leur peuple avaient fait depuis la nuit des temps.

Presea était parfois peu expressive, et pourtant Narumi captait aisément ses émotions du moment. La jeune fille aux cheveux roses ressentait parfaitement les sentiments des autres, alors peut-être avait-elle simplement du mal à exprimer les siens ? La louve resta muette à la réponse de la jeune fille. Narumi regardait l'horizon, rêvant de la notion impossible de paix.

L'heure avait sonnée. La nuit tomba sur le village établit par les loup-garou. Un grand feu, traditionnel, avait été allumé non loin de deux longues pierres taillées. Au milieu, une pierre rituelle marquée des noms de toutes les personnes qui avaient subit un sacrifice pour éliminer au mieux, et le plus longtemps possible, la menace Alucard. Le prénom d'Emelyne venait d'ailleurs d'être taillée dans cette pierre.

La petite estropiée qui servait de réceptacle pour le "démon" avait été portée comme un cadeau de la Déesse Freya par les villageois, puis allongée sur l'une des deux longues pierres taillées spécialement pour les rituels. Narumi, en compagnie de Presea, l'invita à s'allonger sur la deuxième pierre. Elle lui lança un regard inquiet, pas très rassurant, puis elle se ressaisit et leva les yeux vers les habitants du village. Tous étaient transformé en loup-garou, la louve Alpha en fit de même. Les villageois portaient des torches, mais pas n'importe lesquelles: des torches en forme d'Yggdrasil, c'est à dire de l'Arbre Monde dans leurs croyances. Cela servait à invoquer l'esprit de Freya avec eux, pendant ce moment difficile.

Narumi s'avança entre les deux pierres où étaient allongé chacune des deux jeunes filles.

- Je suis votre chef, et en tant que tel je me montrerais digne en accomplissant cette tâche, qui me fera prendre la vie d'une de mes soeurs afin qu'Alucard ne puisse se réincarner. Un silence de mort régnait dans l'assemblée. N'ayez crainte de la mort, n'ayez crainte de retrouver vos ancêtres, n'ayez crainte car nous porterons toujours vos âmes jusqu'à la paix, disais toujours les anciens. Elle posa sa main sur celle d'Emelyne, puis caressa ses cheveux de l'autre. Toutes les douleurs que tu endurera ma soeur t'ouvrirons les portes du Paradis. Tu seras gravée dans notre histoire comme étant une héroïne.

La petite fille souria à Narumi: ses yeux brillaient, mais ses paroles l'avait réconfortée.

La Chef s'éloigna de la petite fille et se tourna vers Presea:

- Si Freya te juge digne, tu deviendras l'une des nôtres et vivra comme l'une de nos soeurs, dans le cas où tu corps ne pourra pas supporter le rituel. Autrement tu mourras en restant de la race qui t'étais destinée.

Narumi frappa sur son torse comme un mâle Alpha l'aurait fait, c'était preuve de courage et de loyauté chez eux.

- Nous sommes forts mes frères et soeurs ! Nous sommes les défenseurs de la Terre ! Nous sommes les élus de Freya, nous sommes le dernier rempart face aux démons ! Soyons loyaux, téméraires, NOUS SOMMES LES GARDIENS !

Les loups-garou hurlèrent ensemble comme la tradition l'exigeait, puis une musique produite par plusieurs d'entre-eux se mit à retentir. Narumi tourna son regard vers Presea, se mit à genoux près d'elle, s'approcha de sa nuque puis lui susurra:



- Sentir le mal nous rend plus vivant que jamais. Tu vivras.

Alors qu'elle venait de prononcé ces mots, Les énormes crocs de la louve Alpha se plantèrent à l'endroit où la morsure du vampire avait été faite. Elle arracha littéralement le bout de peau marqué par les canines vampiriques et commença à absorbée le sang de la plaie. Au départ, le sang était celui de Presea, rien de plus banal. Mais lorsqu'elle avait enfin aspirée la couche de sang de la jeune fille qui recouvrait celui versé par Alucard, la couleur du sang changea; bientôt le sang commença à devenir foncé, jusqu'à devenir complètement noirâtre.

Folie meurtrière, sang, beaucoup de sang, des marées de sang. Des océans de sang et de souffrance.
Alors que la louve se retira après avoir absorbée toute l'étendue du "sang maudit", ses yeux s’injectèrent de sang.



Puis ses yeux se mirent à saignés à flot, alors que dans son esprit, elle vivait des scènes de la vie d'Alucard. Elle vivait le rôle de ses victimes. Narumi ressentait les douleurs endurées par les personnes qu'il avait torturée, éviscérés, des gens qu'il avait mené à la folie. Elle ressentait toute la peur, la terreur, l'agonie de ces gens.

Spoiler:
 

La louve se tordait de douleur dans des mouvements et des torsions paraissant tout à fait surnaturelles. Ses yeux se fermaient la plupart du temps, alors que le sang corrompu qu'elle gardait dans sa mâchoire dégoulinait quelque peu de celle-ci.

Spoiler:
 

C'était un spectacle aussi horrifiant que curieux, voir un loup-garou de cette taille se plié de douleurs sous les effets d'une chose qui n'a même pas d'apparence physique, laissait sous entendre l'étendu du pouvoir d'Alucard.

Malgré tout le mal qu'elle pouvait endurée, la jeune femme réussit à se rendre jusqu'à la deuxième "table de pierre" où était allongée Emelyne. La petite fille ne pleurait pas, mais elle parlait dans le dialecte très ancien appelé latin, qu'ils utilisaient encore. Visiblement elle priait leur déesse, Freya. On voyait qu'elle restait calme, comme tous les villageois, malgré le fait que Narumi était dans un état second qui la détruisait de l'intérieur.

Les griffes acérés du loup-garou se plantères au milieu du thoras de la jeune fille. Elle ouvrit ce dernier et fit coulé le sang "maudit" qu'elle avait retiré de Presea dans son nouvel hôte.

L'effet fut immédiat: le sang du démon maintenant dans le corps d'Emelyne lui referma sa plaie. On apercevait des mains à l'intérieur de la peau de la petite fille, comme si quelqu'un y résidait. Des mains aux ongles crochues qui apparaissaient en surface. Le rite était une abomination visuelle.

La louve souleva la petite fille et la serra contre elle. Le bras de l'Alpha venait de traversé la poitrine de la petite fille. On pouvait voir son bras ressortir de l'autre côté du corps de la petite fille, elle tenait son coeur dans sa main. De son autre main, elle la décapita aussi vite qu'elle lui avait retiré son coeur.

Des larmes de souffrance coulaient le long des yeux de l'énorme bête. Ils avaient déjà tant enduré, et ils devaient encore sacrifié tant de vie pour empêcher qu'un jour la Terre, les terriens, et toutes les autres races se fassent asservir par ce Dieu démoniaque... Narumi ne pouvait pas restée de marbre face à une telle situation, bien que ce n'était pas la première fois qu'elle exécutait ce rituel.

Elle déposa le corps inanimé de la petite fille sur la pierre, reposant son coeur sur son corps. Les villageois s'étaient emparé de sa tête, et déjà ils la "recousaient" au corps afin de lui faire des funérailles descentes.

Narumi se retourna, vacillante, ses jambes tremblaient de plus en plus. Son regard étaient aveuglé par le flot de sang qui avait coulé précédemment de ses yeux. Mais elle s'avança vers Presea, vite, chancelante, elle voulait vérifié son état.

Pâleur, transpiration excessive, éprise de spasmes: Comme Narumi l'avait prédit, le corps de Presea ne supportait pas le flot d'énergie vital qui s'était envolé avec le démon.

La louve prit dans sa gueule de son propre sang qui avait coulé de ses yeux, puis mordit à nouveau Presea en lui inculquant de ses gènes. Elle sera la petite fille contre elle. Elle ne voulait pas en perdre une autre.

Elle sentit le pouls de la fille aux cheveux roses s'accéléré. Narumi reprit espoir, elle reposa la jeune fille sur le "matelas de pierre" et referma sa blessure en la léchant. Maintenant, c'était une marque de morsure animale, celle d'un loup-garou, qu'elle abordait dans sa nuque.

Presea devait certainement être plongé dans un coma temporaire après avoir enduré ces évènements.

Narumi, titubante, avança vers le feu du départ. Un jolie bateau de bois, gravé du nom d'Emelyne était dans le feu, avec le corps de cette dernière. Des fleurs et ses biens les plus précieux étaient brûlé avec elle pour que cela l'accompagne au Paradis.

La louve tomba un genoux au sol, tentant de reprendre son souffle, les yeux rivés sur le feu. Les villageois chantaient des rites païens propre à leur culture, dans lesquels il bénissait la jeune fille et demandait à Freya de la guidé jusqu'à ses ancêtres.

Suite à cela, les villageois rependirent les cendres de la petite fille du haut de la colline, gravant son prénom sur le mémorial. Entre temps, des villageois s'étaient occupés de ramené Presea dans le tipi de Narumi pour l'allongée dans le lit de l'Alpha.

Narumi se fit aidé par ses frères et soeurs pour gravir la colline, afin qu'elle puisse assistée à la remise des cendres de la jeune fille dans la nature: elle revenait à son état naturelle d'esprit grâce à cela.

Lorsque le rituel toucha à sa fin, on raccompagna Narumi dans son tipi. La jeune femme voyait encore par moment des images concernant la vie d'Alucard hanté son esprit. Ces images apparaissaient d'un coup, et pas bribes. Les horreurs qui défilaient dans sa tête finirait par la détruire un peu plus. Mais elle savait que cela allait bientôt passé. Elle alluma son calumet et resta au chevet de Presea. Sa nature de loup-garou lui permettait de guérir des plaies au fil du temps.

Ses yeux se rivèrent sur sa nouvelle progéniture... c'était sa fille à présent.
Narumi Karuzaki
avatar
Demon
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 18/07/2012
Nombre de messages : 241
Bon ou mauvais ? : Bon :3 Bawi tu crois quoi ?
Zénies : 240

Techniques
Techniques illimitées : Transposition | Griffes et crocs acérés | Pluie d'énergie
Techniques 3/combat : Rayon Lunaire | Armure naturelle
Techniques 1/combat : Forme Alpha

MessageSujet: Re: Exorcisme: Horcruxe d'Alucard.   Jeu 28 Jan 2016 - 0:18
( Je me permets de double post étant donné que Presea est porté disparue xD )

Le rituel était achevé, Narumi était heureuse d'avoir une nouvelle progéniture, mais sa nouvelle fille avait l'air d'avoir besoin de beaucoup de repos. Elle fit donc amenés du monde pour s'occuper nuit et jour de cette dernière. La louve avait laissé un petit mot sur la table de chevet à côté du lit où reposait sa nouvelle recrue, afin qu'elle ne soit pas inquiète :

* Ma très chère fille, tu es ici comme chez toi. Nous sommes une sorte de grande famille et tu trouveras refuge ici chaque fois que tu en auras besoin. Je dois retourner à mes affaires, mais tu peux facilement me retrouver car mon sang coule dans tes veines, tu sauras toujours où et comment me retrouver. À bientôt ma tendre enfant *

La louve Alpha prit quelques affaires et s'en alla: elle devait à présent avancer dans ses propres desseins.
Presea Combatir
avatar
Autres Races
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 27/08/2013
Nombre de messages : 157
Bon ou mauvais ? : neutre penchant mauvais
Zénies : 440

Techniques
Techniques illimitées : shoubu retsugekka/shikou metsuryuusen/Reppa enshougeki
Techniques 3/combat : raisen goutenbu/chiseijin
Techniques 1/combat : Hien Messhoujin

MessageSujet: Re: Exorcisme: Horcruxe d'Alucard.   Jeu 11 Aoû 2016 - 1:24
Presea ce réveillas après un sommeil qui lui avait semblé court, mais qui avait durée plusieurs jours, le rite avait épuisée physiquement la nouvelle louve ce qui était compréhensible, elle se releva doucement, s'habituant lentement aux nouveaux dons qu'elle venait d'acquérir de part sa nouvelle nature, regardant son environnement, elle reconnut la tente de la louve alpha, Narumi et des membres de sa tribu, ses nouvelles soeurs lui apportèrent de quoi se nourrir, chose qu'elle fit jusqu'à n'avoir plus faim, remarquant le mot sur le chevet non loin du lit, un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme.

Elle se leva, remerciant au passage ses soeurs qui c'étaient occupées d'elle pendant sa convalescence, se regardant dans le reflet d'un miroir, les cheveux descendant jusqu'à un peu plus bas en dessous des épaules, ses affaires non loin sur une commode, elle se revêtit rapidement et après une légère hésitation ne rattacha pas ses cheveux comme à son habitude, ce qui malgré sa petite taille la vieillissait de quelques années.

Après avoir salué les membres de sa nouvelle famille, elle quitta le village, puis les montagnes pour une destination inconnue.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Exorcisme: Horcruxe d'Alucard.   
 
Exorcisme: Horcruxe d'Alucard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'Alucard
» Alucard [fini]
» Crypte d'Alucard
» Alucard Soker
» Capacité D'Alucard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-