Partagez | 
 

 Les choses que cache notre coeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sharotto
avatar
Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 808
Zénies : 3750

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Eveil Berzerk
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

MessageSujet: Les choses que cache notre coeur...   Dim 18 Sep 2016 - 13:26
Riki – (Frère de Sharotto)
Spoiler:
 
Nininku – (Mère de Sharotto)
Spoiler:
 
Tamegi – (Père de Sharotto)
Spoiler:
 


      --- Ce flash-back remonte à l’année 737, sur la planète Végéta ---

Petite parenthèse temporelle avant de commencer cette histoire, il assez étrange de voir Sharotto dans l’état actuel ou vous allez le découvrir, lui qui dorénavant haï au plus haut point le Roi et qui possède un caractère bien plus sombre et froid qu’auparavant, ainsi vous serez sans doute surpris de percevoir son trait de caractère totalement différent.



Ce jour… devait être un jour de bonheur pour Riki, ce fameux jour dans la vie d’un saiyanjin, ou celui-ci reçoit enfin la marque royale signifiant son appartenance à l’armée saiyanne mais aussi son affection à l’élite de la classe sociale de ces guerriers. Sharotto était aussi fier de son petit frère et de cette cérémonie que lorsqu’il était lui aussi passé par là, voilà maintenant quelques années qu’il est reconnu comme un Elite et comme un des guerriers les plus puissants du Roi. Il se souvient encore de son test et de sa réussite, mais au fond de lui il ne pouvait plus le nier désormais, son jeune frère est encore plus fort qu’il ne l’était à son âge et bien plus prometteur que lui. Il avait réussi le test d’entré haut la main et avait réussi cela à l’âge de 12 ans, un record battu qui était détenu par le prince Végéta à l’âge de ses 13 ans. Là ou Sharot avait égalé la famille royale, Riki lui avait montré aux yeux des saiyans qu’avec rigueur et force n’importe qui pouvais pouvait battre un prince, quel honneur pour notre Père Tamegi qui pouvais se vanter de ses deux fils.

Mais revenons plutôt à ce jour-là, celui de la première affiliation d’une mission de rang d’élite qui allait être attribué à Riki…

 « Voilà qu’après ton frère, toi aussi tu rejoins l’Elite de notre race, à tout juste 12 ans… C’est juste impressionnant, tu rends honneur à ton père et à la famille.»
« Hihihi, merci papa, mais tu sais ce n’étais si compliqué que ça ! »
« Tu parles ! L’examin de l’Elite est devenu bien trop faible, ils font rentrer n’importe qui maintenant !»
« Héé ! Mais ce n’est pas vrai tout le monde dit que ça fait longtemps qu’il n’avait pas vu autant de talent chez un jeune saiyan ! »
« Allons allons Riki, Sharotto se moque de toi, il ne le pense pas vraiment, mais n’oublie pas, ce n’est pas parce que tout le monde parle de toi comme étant le futur guerrier le plus puissant de notre peuple que tu dois oublier qui tu es. Reste comme tu es mon fils, je t’aime. »
« Je t’aime moi aussi maman ! »
« Bien allons-y, ne soyons pas en retard inutilement au palais, cela ne plairai pas à notre bon Roi Vegeta »
« D’ailleurs p’tite tête, penses à t’adresser à lui avec beaucoup de courtoisie, c’est le roi après tout, notre modèle à tous ! »
« T’en fais pas pour moi grand frère ! »


Les trois saiyans mâles de la famille se mirent donc en route vers le palais royal et plus précisément dans la salle du trône ou avait habituellement lieu depuis des années durant l’élévation officielle des soldats de l’armée. Riki était plein de fougue, pour un jeune de 12 ans en pleine jeunesse cela était relativement normal, bien qu’il ne voulait pas le montré Sharotto lui aussi étais tout excité à l’idée d’assister à la cérémonie et à voir le Roi apposé le sceau royal sur l’armure de son frère. Beaucoup de saiyans se rassemblait au palais en ce jour de remise, il n’y en avait qu’une par année, et les basses castes jalousait souvent les meilleurs guerriers et s’imaginait à rêver un jour faire partie eux aussi de cette élite. Comme s’ils pouvaient vraiment devenir membre d’Elite comme ça, c’était assez risible les faibles n’ont pas leur place au sein de la haute classe, tout le monde le savait.
 Enfin soit, après tout c’était déjà un honneur pour eux de se dresser aux portes du palais pour apercevoir les nouvelles têtes qu’après tout ce n’étais pas bien grave. Les gardes du palais reconnurent rapidement Tamegi et ses deux fils et leur laissèrent la voie pour pénétrer à l’intérieur. Riki y venais pour la première fois et Sharotto souriait en voyant le regard émerveillé de son cher petit frère qui semblait rempli de joie face aux luxe des lieux.

Le tapis rouge interminable qui coulait le long des marches de l’entrée trouvais finalement issu jusqu’au pied du trône, jusqu’au pied du Roi Végéta confortablement assis sur son trône, dominant le point de chute du regard sur lui et sur sa prestance exemplaire de souverain. Il était bon de soigner admirablement son image. Cette année-là était marqué d’un autre record historique, en plus de celui battu par Riki, le nombre de promu n’atteignait seulement le nombre des trois, une performance pour le moins basse. Certain s’emploierons à dire que le Roi préférais désormais limiter le nombre d’adhésion à la classe la plus élevé de la hiérarchie, certains s’emploierons à dire que l’examen était bien trop difficile, et certain encore ne s’en soucierons même pas.

La cérémonie se déroula comme à son habitude par un procédé des plus classiques, l’inclinaison devant le Roi prouvant une fois de plus l’allégeance, l’apport du sceau royal sur le pectoraux de l’armure et enfin l’attribution de la mission. Les deux premiers passèrent puis vint enfin le tour du plus jeune Elite que l’armée saiyanne n’avait jamais élevé. Riki s’avança et se prosterna à son tour.

 « Riki… C’est donc toi le jeune enfant qui a réussi à passer le test de l’Elite… Félicitations pour avoir battu le record de notre ordre… »

Le Roi prit ensuite le soin d’ajuster le logo de sa famille sur l’armure de Riki qui avait bien du mal à garder enfoui son admiration et sa joie, et ce n’est pas parce que Sharotto était son frère qu’il pouvait le voir, simplement car cela était bien trop visible.

« Oui bravo à toi… J’entends beaucoup de rumeurs à ton sujet tu sais, beaucoup de mes hommes t’annoncent comme étant le guerrier élu, celui qui deviendra le saiyan le plus puissant de notre armée… Je me demande si ils ont raison ou non, en vérité nous nous le demandons tous et c’est pourquoi je sais exactement qu’elle mission est parfaite pour nous donner cette réponse ! »

D’un geste de la main le Roi demanda à un de ses sous-fifres de lui apporter le dossier qui contenait les informations sur la mission qu’il allait lui donnait.

« La mission que je vais te confier est une mission à laquelle de nombreux saiyan n’ont jamais réussi, mais pour une Elite cela ne devrait pas poser de problème, il s’agit de la planète Dethyk qui nous pose problème depuis quelques mois maintenant »

Suite à cette annonce Sharotto écarquilla les yeux en grand, il connaissait le nombre de victimes saiyannes que cette planète avait commises. Des escadrons saiyans n’avaient pas même réussi à en venir à bout, alors il était actuellement impossible que son petit frère puisse faire quelque chose, il ne pouvait pas encore créer de lune artificielles en plus de ça…

« Père… Non il ne peut pas… »
« … »
« Père !»
« Calme toi Sharot, nous n’avons pas le droit d’interférer avec la décision du Roi. »

N’écoutant d’ores et déjà plus son père Sharotto fit irruption en plein milieu de tapis rouge, alors qu’il se tenait sur les côtés de la salle. Il lui était impossible de ne pas réagir à ça, c’était comme envoyé son frère à la mort


« Mon Roi ! Non vous ne pouvez pas confier cette mission si périlleuse à un enfant ! »
« Sharot ! »

« Hum ! Tu oses contester ma décision et mon autorité ?! Tu oublies que nul n’as le droit à ça ! Rentre dans le rang et tiens-toi à ta place si tu ne veux pas que je te jette dehors sur le champ ! »
« Sharot… Tu me fais honte… Je te déteste !

Avant qu’il n’eut pu faire quel que soit de plus Tamegi son père passa derrière lui et lui plaça un coup assez puissant pour l’envoyer faire dodo, ce n’est que plus tard qu’il se réveilla…



Dernière édition par Sharotto le Jeu 26 Oct 2017 - 10:25, édité 1 fois
Sharotto
avatar
Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 808
Zénies : 3750

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Eveil Berzerk
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

MessageSujet: Re: Les choses que cache notre coeur...   Dim 18 Sep 2016 - 14:27
Monstre de Dethyk (dethykien)
Spoiler:
 




L’aînée de la famille était dans son lit lorsqu’il ouvrit les yeux, en général pour n’importe quel être normalement constitué, il faut une petite marge de temps pour revenir à soi et se souvenir de pourquoi on est là et de ce qu’il s’est passé. Pour le coup Sharotto se souvenait exactement des derniers moments avant le noir, sans doute un rêve éveillé, quoiqu’il en était-il s’extirpai rapidement du lit et descendit de sa chambre pour rejoindre la salle commune de la maison, l’objectif, sans l’ombre d’un doute une discussion musclé avec son père !

« C’est toi qui m’as assommé hein ! Tu te rends compte au moins ?! »
« … »
« JE SUIS EN TRAIN DE T’CAUSER !»
Sharotto était dans une colère incroyable, il n’avait jamais autant était mis en rogne qu’en cet instant, il avait saisi son père par le haut de l’armure, agacé que celui soit toujours aussi stoïque quand il ne devait l’être
« Que veux-tu ?! Un ordre royal ne peut être contesté ! Je n’avais pas le choix que de te maîtriser ! Tu as déshonoré la famille, moi, ton frère ! T’en rends tu comptes au moins ?! »
« ET TOI ! TE RENDS-TU COMPTE QUE TU VA PERDRE TON FILS !!!»
Sharot tenta ensuite de redescendre un peu
« J’arrive pas à croire que tu es laissé faire ça…» Sharotto lâcha ensuite son père et prit la direction de la porte.
« On peut savoir où tu vas ? Pas sur Dethyk j’espère !»
« Pourquoi ? Tu comptes me retenir en frappant à nouveau dans l’dos ? Hein ? Toi qui es réputé pour être quelqu’un de juste et de droit ! Je ne te reconnais pas papa ! Je n’arrive pas à croire que tu ne sois pas révolté… Ne tente vraiment pas de m’arrêter cette fois ci !»
« … »
Tamegi ne rajouta rien et cela faisait bien les affaires du guerrier d’Elite cette fois ci.

En sortant Sharotto était plus que décidé à partir au plus vite, mais il fut retenu quelque instants supplémentaires par sa mère qui avait assisté à la débâcle familière Père/fils.

« Je t’en supplie… sauve Riki… C’est exceptionnel mais je suis d’accord avec toi cette fois çi ! Il est parti il y a un moment mais tu peux encore le rattraper… Le Roi a dit que tu serais surement prêt à faire ça il a dépêché des gardes à la base de lancement, ce ne sera pas si facile que ça… mais ramène moi mon petit garçon… »

Sa mère pleurait, c’était une femme et bien que saiyanne, il était humain de pleurer, Sharotto fit un câlin réconfortant à sa mère.
« Il n’y a personne de vivant dans ce monde qui m’empêchera de le ramener tu m’entends, rentre à la maison et attends notre retour ! Je te le promets. »

Sharotto pris son envol avec le plus de vitesse qu’il pouvait, il arriverait ainsi à la base de lancement en moins d’une minute, il ne fallait pas se leurrer, il passerait outre tous ceux qui se mettrons devant lui et la capsule. Aussitôt arrivé, aussitôt cueilli à froid, une dizaine de soldat se mirent en opposition, mais à l’heure actuelle Sharot n’avais plus de temps à perdre.

« Poussez… VOUS ! » son niveau d’énergie augmenta directement à un stade supérieur, les détecteurs implosèrent tout de suite à ce niveau, et comme pétrifiés les soldats regardèrent le jeune guerrier passé devant leur yeux, totalement inefficace à leur tâche.

Il pénétra dans une capsule et après avoir entré les coordonnées de Dethyk, il fila à travers l’espace, le voyage durant approximativement 3 bons jours, alors il se mit en immersion le temps du voyage afin d’être prêt directement à l’arrivée de la capsule.

Le crash de la capsule le réveilla de son sommeil artificiel, et il descendit apercevant ainsi la capsule qui avait dû amener Riki ici aussi, vide bien entendu… Sans perdre plus de temps Sharotto scanna les forces de la planète pour repérer ou était son petit frère qui avait environ 3 bonnes heures d’avances sur lui, et il nota cinq forces élevé au même endroit alors que les milliers d’autres forces n’arrivait pas à un palier si haut. Il en déduit que son frère devait se battre la bas, mais la distance était énorme il le savait, une bonne heure le séparait du lieu de rendez-vous… Le temps qui défilait lui paraissait être une éternité, toute sa concentration restait sur ses forces-là, l’une d’elles était celle de son frère, et aucune ne disparaissait, cela voulait dire que le combat s’éternisai dans la durée et ce n’étais pas un bon signe, surtout dans un quatre contre un pas besoin d’être un savant génie de guerre pour pouvoir le déduire… La distance qui le séparait maintenant du lieu du combat était minime, mais Sharotto avais dépensé un bon nombre d’énergie et la fatigue le gagnait, mais sa détermination à avancer tenait bon, alors qu’il arriva enfin à portée de vue du combat il constata avec dépit que son jeune frère avait mis genoux à terre, son énergie était très basse tandis que les quatre Dethykien l’entouraient. Autour du champ de combat des centaines de leurs semblables déjà tué par la mission de Riki…

Les yeux de Sharotto se posèrent alors sur le monstre rose et rouge qui semblait être le « leader » du quatuor, juste avant de lâcher un…

« Noooon !!!!! »

Au même moment le dethykien qui avait déjà vu arrivé le saiyan avait plongé ses griffes dans l’abdomen du jeune Riki qui cracha une gerbe de sang par sa bouche… Le monstre envoya le corps de l’enfant valsé au loin et immédiatement Sharotto stoppa la chute de son frère en l’attrapant juste avant que celui-ci ne s’écrasa lourdement au sol. Les séquelles du coup de griffe étaient sévères et la profondeur de la blessure très importante, le guerrier assailli de peur désormais regardait le visage de son frère avec une crainte des plus terribles à son égard.

« Riki ? Réponds-moi ! Ouvre les yeux je t’en prie…» l’espoir vain d’un frère qui tenait dans ses bras son frère meurtri par le combat…
« Sharot… Je... suis content que tu sois la... » l’espoir naissant de son frère encore vivant
« Ne t’en fais pas ça va aller, je suis la désormais !» les larmes d’espoir qui se formait dans les pupilles du guerrier orgueilleux
« Non… Pas pour ça… Je… Je suis content de pouvoir te dire… que je ne te déteste pas… » les larmes heureuses du petit frère qui avait un sentiment de soulagement d’avoir pu racheter ces dernier mots, avant de fermer ses yeux à jamais…
« Riki… Non… Non ! NOOOOOOON !!!!!!!!» le râle de douleur et de tristesse du guerrier qui laissa ses sentiments prendre le dessus sur son être et son âme…

Son cœur se déchira totalement, une brûlure des plus difficiles à laquelle il ne guérira probablement jamais. Le visage souriant de son petit frère entaché de sang… Riki avait pu voir quelqu’un qui lui étais cher avant de sombrer définitivement, mais la peine que ressentais actuellement le saiyan était insondable, les larmes coulait le long de ses joues… Serrant le corps défunt de son frère contre lui, n’arrivant pas à stopper l’hémorragie de sa tristesse, luttant pour tenir son esprit stable qui faisait face à des pulsions étranges… Puis… Un rire, puis un autre, d’autres… Un vrai rire de satisfaction et sincère des dethykiens. Ce rire fit écho dans le crâne de Sharot, et déclencha un sentiment profond qui ne demandait qu’à exploser. Il releva son visage. Visage dessiné de colère et de haine, ses veines sanguines prenait place petit à petit sur son corps montrant son sentiment excessif de haine. Se tenant à présent debout un cri de couleur de rage comme il n’avait jamais pu crier avant traversa les lieux, un cri fort et puissant et insoutenable.

Spoiler:
 

Le sol se scinda en plusieurs morceaux, craquelant de plus en plus la croute du sol pour finalement marquer une demie sphère, la puissance de Sharot avait enfoncé le sol sous ses pieds, son aura alors écrasante de force vira au dorée, ses yeux était blanc, ses pupilles avais simplement disparu, un contour rougeâtre apparu même autour d’eux et pendant qu’il criait interminablement sa force montait en flèche, ses cheveux clignotait, au dorée puis au brun avant de complétement se dresser au-dessus de sa tête et de garder leur nouvelle teinture éclatante.

Spoiler:
 

Le sol continua encore une fois à se craqueler et se fissurer de toute part, avant qu’un second halo de ki remplace la demi-sphère toujours visible, par un autre encore plus gros… Le vent se leva et des nuages commençait à se former, seul un trou dans le ciel laissait filtrer un rayon de soleil qui se juxtaposa sur le saiyan devenu super saiyan légendaire. Dans un état anormal et meurtrier, les yeux vides de toutes émotions excepté celui de la colère, le guerrier n’était plus un homme, il était devenu quelque chose d’autre. Dictée par son seul désir de vengeance il commença alors par dézinguer littéralement les meurtriers de son frère d’un revers de ki, sans avoir bougé de sa place, il avait seulement levé le bras et avais annihilé le décor qui se trouvait devant lui, aucun des quatre monstres n’avais résisté. Les autres suivirent, se précipitant tous à cet endroit de la planète et venant trouvé le mort chacun à leur tour, jusqu’à que la planète soit libéré de vie qui l’habitait, à la fin de tout ceci le dernier regard que posa Sharot étais sur le corps de son frère sur lequel il avait veillé, puis il tomba inconscient…
Sharotto
avatar
Saiyan
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 808
Zénies : 3750

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Eveil Berzerk
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

MessageSujet: Re: Les choses que cache notre coeur...   Jeu 22 Sep 2016 - 0:34

Inconscient… L’esprit de Sharot vagabondait entre le bien et le mal. Il avait des brèves de souvenirs, de son enfance, de bon comme de mauvais moment, de son adolescence, puis encore plus récemment des souvenirs proches, puis d’un coup son frère étendu au sol dans une mare de sang…

Le guerrier se réveilla alors en sursaut, il lui fallut ce coup-ci un moment pour se rendre compte que ce rêve, bien qu’irréel, portait les séquelles de la vérité, il se souvint de la mort de son frère, mais en regardant autour de lui il reconnut assez rapidement l’édifice et la prison de Végéta. Sa tête était lourde, et sa mémoire lui faisait défaut, impossible de se souvenir autre chose que la mort de son frère, il scruta, fouillai, repassant toutes les infos, attrapant même son crâne à deux mains et se donnant même une migraine des plus horribles, mais rien ne s’affichait excepté la terrible mort de Riki… La peine le gagna quand il comprit que c’était fini, la promesse faite à sa mère, la vie de son frère… Il était là, dans cette prison, au cœur des ténèbres, dans la noirceur et la froideur… Seul…Perdu… Se lamentant sur son sort. Il réussit à trouver le sommeil sans pour autant se reposer…

Durant plusieurs jours rien ne se passa, Sharot étais même lui résigné… A quoi bon vivres pour servir ce Roi la… Etais-ce vraiment un Roi ? Tous ces jours, sa haine grandissait à l’égard du suzerain saiyan. Il n’avait pas les yeux ouverts, mais... Maintenant… Tout était clair. La mort de son frère n’étais du qu’as une seule personne, le Roi ! Un être égoïste… Comment n’avait-il pas pu le comprendre avant, rien qu’à voir comment son traité les basses classes… Lui qui avais toujours vécu dans l’Elite était-il aussi orgueilleux que ces semblables de haute classe…. Il se dégoûta lui-même de cette incompétence de jugement inéquitable… C’est toujours dans ce genre de situation qu’on arrive à ressentir ce genre de choses. Après une interminable attente dans cette cellule sombre, deux guerriers saiyans vinrent le saisir et le sortir.

« Allez bouge toi, tu vas être jugée pour avoir enfreint l’autorité du Roi ! »

A bout de forces par la sous-alimentation qui lui était imposé contre son gré, Sharot ne pouvais rien faire, il se laissa traîner jusqu’au-devant du trône ou le Roi se tenait comme à son habitude, le petit prince également présent abordais un rire des plus méprisants au regard du guerrier déshonoré.

« La loi, les règles, l’autorité… est sur quoi est fondé notre empire. Tu as transgressé aux yeux de tous les trois. Tu as bafoué mon autorité et partant dans une mission qui n’était pas la tienne, tu connais le jugement qui est réservé à ceux qui désobéissent à mon autorité… La mort. »

Il regarda le Roi dans les yeux, ce n’était même pas pour le défier, il était bien trop faible, et pourtant il ne voulait qu’une chose sur le coup, saisir son cou et l’étranger jusqu’à la mort, il avait une haine profonde envers lui, une haine marqué dans son cœur par une entaille, celle de la mort de son frère.

« Majesté, si je puis me permettre de vous demander une faveur, la voici, épargner mon fils… »

La voix de son père lui ramena un peu de gaieté au fond de son cœur, sans pour autant réparé le mal qui le possédait. Le Roi marqua une pause face à cette intervention.

« Félicité vous plutôt ! Dethyk est désormais libéré et cette planète va vous rapporter gros ! Au final vous êtes même plutôt gagnant dans l’affaire… »

« Hummm… Je vais accéder à ta requête Tamegi, mais son titre de membre d’Elite lui ai retiré, son appartenance à l’armée également, il ne serais plus soldat de Végéta, simplement un citoyen reconnu comme basse caste et cela restera immuable »
« Je vous remercie mon Roi… »

Son père vint ensuite l’épaulé pour l’aider à bougé et sortir du palais. Sharot voulais attendre d’être plus loin pour pouvoir parler librement à l’abri des oreilles

« Tu n’aurais jamais du te rabassé devant cet enfoiré… »
« Si j’navais rien fait, tu serais mort comme ton frère…»
« Au moins je l’aurais retrouvé…»
« Je t’en prie, n’oblige pas un père à perdre son second fils et mesure tes mots…»
«…»


Finalement les rôles étaient inversés, cette fois ci c’était le fils qui resta silencieux. Son père avais certainement du encaissé un moment horrible lui aussi et Sharotto comprenais le fait qu’il est abandonné son honneur pour sauver son héritage. Alors que le chemin jusqu’à la maison semblait sans fin, Sharot ne s’imagina pas à quel point il avait raison… En cet année 737, Végéta disparu, suite à une collision avec une météorite, enfin c’est ceux que l’histoire voulais laisser entendre, en réalité il s’agissait d’un autre mal bien plus important…

La suite de l’histoire ? Eh bien je vous laisse le soin de lire ma fiche de présentation.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les choses que cache notre coeur...   
 
Les choses que cache notre coeur...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les choses que cache notre coeur...
» 03.Au sein de chaque monstre se cache un coeur
» Quelqu'un faussement oublié reste toujours dans notre cœur [ PV : SANI ! ]
» Le venin de la haine coule dans notre coeur.. [Pv : Cristouille ♥]
» Quand la nostaldie s'empare de notre coeur, tourne la tête et revient en arrière. /pv : Cheyenne/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-