Partagez | 
 

 L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leech
avatar
Namek
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 218
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

MessageSujet: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Ven 7 Oct 2016 - 18:23


Spoiler:
 
Retirant lentement mon sabre du buste ensanglanté de ma victime, plongeant ainsi mon regard sur le visage agonisant de ce pauvre homme, amenant lentement l’index de ma main libre à caressé ma lame avant de plongé celui-ci dans ma bouche. Le goût du sang… Y avait-il vraiment meilleur délice en ce monde que ce liquide si subtil et unique à chaque individu ? Il y avait peut-être bien le vin, mais là encore la texture pouvait varier d’un pays à un autre, d’une planète à une autre, et la dans tous les cas le plaisir d’apporter ce liquide à la bouche était trop futile comparé à l’exécution gratuite.

Que faire désormais ? Celui-ci n’avait opposé aucune résistance différente si ce n’est la pitié… Quand est ce qu’ils comprendront que je me moque de la pitié… Je décidai de m’asseoir alors sur la dépouille encore chaude, je me passai alors une main dans ma chevelure, aussi blanche et pure que la noirceur de mon âme, oh voilà que je me mets à faire des paradoxes maintenant, c’est marrant ça tiens. Bien entendu je ne parlais pas vraiment, seul ma tête parlait en fait, étais-ce de la folie que de se posé des questions après tout ? Oh j’allais même commencer à trouver un sujet philosophique tiens, il faut que j’arrête sans déconner maintenant.

Spoiler:
 

Je me relevai alors avant de perdre mon regard au loin dans la ville, un regard empli de satisfaction impure, le plus grand des calmes y régnait, seul la brise légère de cette soirée venait s’amusé à concurrencé l’absence de son. Au sol tapis de rouges, une marée de cadavres. Ma lame encore à la main, d’un geste nonchalant, j’appuyai la garde de celle-ci contre mon épaule avant de soupirer d’ennui… Je pourrais continuer ça pendant des années, il semblerait que cette galaxie commence réellement à prendre le dessus sur moi.

Mon ennui allait finalement être rompu, par un évènement imprévu en effet je venais de sentir un ki divin, chose absolument improbable, qu’est-ce qu’un autre dieu viendrais foutre ici après tout, le ciel rouge pourpre de cette planète de nuit noirci encore un peu plus au même moment.

« Hum…Hmm… Je connais très bien ce ki. »

Mon bras qui n’étais pas occupé à tenir mon arme et qui longeait le long de mon corps se leva de côté, laissant ma main montré un geste habituel d’élégance, ou peut être étais ce juste une simple réaction atypique venant de moi.

« Je crois que tu arrives trop tard très chère… Désolé ? »

En réalité j’ignorais bien la raison de sa venue, mais il serait étrange que ce soit moi, après tous les dieu-démon n’ont pas comme monnaie courante de se suivre, mais sait-on jamais, elle et moi sommes de très vieilles connaissances.

Inanna
avatar
Demon
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/10/2016
Nombre de messages : 16
Bon ou mauvais ? : Très bonne, dès lors qu'il s'agit de faire le mal.

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Sam 8 Oct 2016 - 16:55
L'appel des ombres est silencieux.


Ce n'était pas un champ de bataille. Ceux dont les corps gisaient là n'avaient pas combattu avant d'être fauchés par la mort ; leurs vies avaient été arrachées à la chaîne, les unes après les autres ou peut-être toutes en même temps. Leur sang innocent avait tant coulé qu'il couvrait non seulement le sol d'une nappe rouge et gluante, mais qu'il semblait aussi avoir dégorgé sur le ciel nocturne, empourpré. L'odeur métallique du sang alourdissait grandement l'atmosphère, malgré la brise légère qui soufflait au-dessus du carnage.

Elle marchait dans les décombres, foulant les dépouilles de ses pieds nus. Le sang, déjà, avait sali leur plante laiteuse de souillures carmines. Sa démarche silencieuse ne troublait en rien le silence morbide qui régnait en ce cimetière à ciel ouvert. Ses yeux, impassibles, examinaient les ruines fumantes. L'apocalypse tant de fois rêvée -cauchemardée peut-être- venait de frapper cette ville, brutale et impitoyable à l'image de la lame qui avait tranché les gorges de ceux qui la peuplaient. Cela n’émouvait pas Inanna. Les massacres, les guerres, les incendies, les épidémies, tout cela n'était qu'un irrémédiable destin pour toute forme de vie consciente. Le sang finissait toujours par couler, quelle qu'en soit la cause. C'était le prix.

Elle savait où aller et elle ne marqua donc aucune pause. Quelques gémissements, dernières notes de vies agonisantes, parvenaient parfois jusqu'à son ouïe mais elle ne s'en préoccupa pas. Ils mourraient, de toute façon. Ce ne fut que lorsqu'il entra dans son champ de vision que ses pupilles cessèrent de papillonner à droite à gauche pour se fixer définitivement sur lui. Elle ne se hâta pas. Il lui tournait le dos mais savait, naturellement, qu'elle venait à lui. Lorsqu'il s'adressa à elle, elle se mit à sourire.

- J'aime attendre qu'il soit trop tard, tu le sais bien.  

Elle le contourna dans un frôlement, se plaçant face à lui et se pencha avec grâce afin d'être à son niveau, puisqu'il était assis. Elle traînait dans son sillage un parfum de jasmin et d'ambre, si entêtant qu'il anéantissait totalement l'odeur du sang. Elle appréciait la proximité corporelle avec ses interlocuteurs et vint donc quasiment coller son nez à celui du meurtrier, afin qu'il puisse sentir la chaleur brûlante de son souffle et celle qui se dégageait de sa chair.

- A casser si rapidement tes jouets, tu n'en auras bientôt plus, lui glissa-t-elle d'un ton plus malicieux que réprobateur.

Reculant le minois, elle s'accroupit et baissa les yeux pour scruter le visage du malheureux sur lequel trônait son semblable, se penchant en avant pour en effleurer la joue du bout des doigts. La chair était encore tiède. Une grimace fronça ses lèvres. Elle redressa le visage vers l'assassin.

- Comme c'est dommage, celui-là était tout à fait à mon goût.
Leech
avatar
Namek
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 218
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Sam 8 Oct 2016 - 21:08



La morosité ambiante qui apparaissait sur ce village prenait également le dessus sur ma joie de coutre durée, ayant rendu mon œuvre plus facilement mais surtout plus rapidement que prévue. C’est qu’il est dur d’occupé ses journées quand on est immortel. Oui tué et encore tué, il fallait bien que je le reconnaisse à la longue c’était bien barbant.

Ceux qui en revanche contredisaient le scénario qui s’écrivait n’était autre que la coïncidence, ou bien le destin pour ceux qui aiment en parler. Quelle rencontre inopiné devais-je bien m’avouer quand je la senti. Celle-ci avait le secret pour toujours trouvé le moyen de tombé sur moi dans les meilleurs moments, c’était peut-être aussi pour ça qu’elle était ma préféré des douze.

Elle passa dans mon dos, j’avais pris un air nonchalant, à la limite du sarcasme quand j’entendis le son de sa voix arrivant à mes oreilles. Je ne retiens pas un très léger rire suite à ces premier mots, une vieille histoire tout ça, pendant qu’elle profitait pour passer devant, se courbant alors avec subtilité et finesse. M’apercevant que celle-ci mettais très peu de distance entre son visage et le mien je plissais légèrement mes yeux afin de lui lancer un regard des plus charmeurs. Je m’amusais soigneusement à faire ça avec elle, tout comme elle avec moi et sa délicieuse respiration, le fait que nous soyons tous deux les mêmes faisait partie du jeu qu’il existait entre nous… et du plaisir aussi...

Sa seconde phrase me permis de relâcher spontanément une onomatopée pouvant se traduire facilement par
« Tss » permettant de déduire que ses propos m’amusaient. Je souriais à ça, sachant naturellement qu’entre nous deux, c’est elle qui prenait les hommes pour des jouets. Reculant alors pour juger le bellâtre, qui dans sa situation n’avais plus tellement l’air dans être un désormais, elle annonça un petit sentiment de déception.

« Oooh ! Quel dommage… »

Naturellement je prenais une moue des plus moqueuses tout en penchant légèrement ma tête de côté afin d’à mon tour me jouer d’elle avec une pointe de perfidie.

« On dirait que j’ai cassé ton jouet… »

Oui je prenais vraiment un malin plaisir à rentrer dans son jeu, comme elle venait de débuté l’échange, cependant elle marquait un point supplémentaire sur le choix de son parfum qui n’avais bien entendu pas échappée à mon odorat… Rapprochant alors mon visage de son cou, et posant délicatement un doigt sous son menton afin de maintenir sa tête dans la position ou elle était, je pris une profondeur inspiration. L’odeur du sang n’était finalement pas la seule agréable .

« Je suis certain que tu as mis celui-ci exprès… Tu es vraiment très joueuse… »

Oui j’aimais bien donner cette frustration au lecteur de laisser imaginer l’histoire qui pouvait bien découler derrière cette histoire d’encens, car bien entendu je ne rajouterai rien à cela.

« Inanna… ça remonte à quand la dernière fois ? »

Prenant un air rêveur sans le vouloir assurément, j’essayai d’estimer le nombre d’années passé depuis notre dernière rencontre…

Inanna
avatar
Demon
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/10/2016
Nombre de messages : 16
Bon ou mauvais ? : Très bonne, dès lors qu'il s'agit de faire le mal.

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Dim 9 Oct 2016 - 22:13
Inanna frissonna lorsque le doigt de Leech entra en contact avec son menton. Toujours, chaque parcelle de sa chair était extrêmement sensible, en pure contradiction avec la froideur immortelle de son cœur de glace.

- Ce n’est pas grave, susurra-t-elle sur un ton secret, j’en trouverai un autre.

Ses doigts blancs coulèrent jusqu’à l’une des plaies béantes de la malheureuse victime, y cueillant un peu de sang. Elle releva sa main souillée pour l’agiter devant son visage, fascinée par le contraste injurieux entre sa peau de porcelaine et le sang qui la maculait. Elle enfourna subitement un doigt entre ses lèvres afin de goûter le fluide pourpre dont il était enduit. Elle le retira assez rapidement, propre et scintillant de salive. Passant la langue sur sa bouche, elle fit mine de déguster ce qu'elle venait d'ingérer.

- Pas trop mal, mais j’ai connu meilleur.

La conclusion fut prononcée sur un ton badin, comme si elle évaluait un grand cru. Elle ne réitéra pas l'expérience, laissant ses autres doigts ensanglantés. Un rire innocent lui échappa alors qu’elle se redressait, filant entre les doigts de Leech avec la vélocité d’une couleuvre qui se rengorge.

- Je n’ai pas besoin de me parfumer, tu devrais savoir que…

Elle se pencha à nouveau vers l’avant, afin de rétablir la proximité entre elle et son interlocuteur, mais cette fois-ci libérée de toute entrave. Il savait qu’elle affectionnait le marivaudage et le batifolage ; qu’elle appréciait par-dessus tout que son interlocuteur soit capable de lui tenir tête. Leur dialogue l'avait en effet mise tout de suite de bonne humeur. La gaieté irradiait d'ailleurs sur les traits espiègles de son visage.

- …Ce n’est que l’odeur de ma peau.

Elle fronça le nez tout en reculant la tête. Là, elle s’étira comme un chat qui sort de la sieste, de tout son long, délassant jusqu’au bout de ses doigts rougis. Elle ne tenait pas en place. Elle esquissa quelques pas autour de lui, dansant plus qu’elle ne marchait puisqu’elle se mouvait sur la pointe des pieds et de façon si irrégulière que distinguée. Ses bras fuselés s'agitaient autour d'elle dans d'amples arabesques indéfinies mais mesurées.

- Je ne compte plus les siècles depuis quelques millénaires déjà, fit-elle d’une voix faussement innocente.

Elle échoua finalement dans le dos du démon, rompant à nouveau la distance qui les séparait. Après avoir observé le sabre qui reposait sur les épaules de ce dernier, elle vint jouer avec sa lame du bout des doigts, n’hésitant pas à en effleurer le tranchant. Elle se coupa. La douleur ne lui arracha aucun cri. Hypnotisée, elle contempla la petite coupure d’où perlait son propre sang, se mêlant au sang séché qui tachait déjà son doigt.

Cela fit probablement germer une idée dans son esprit retors, puisqu’elle acheva son tour autour de Leech et revint à sa position initiale, face à lui. Leurs regards se heurtèrent aussitôt, résolument joueurs. Ils étaient tous deux grandement sensibles à l’ennui et leur rencontre constituait une précieuse occasion de se divertir. Une occasion qu’il ne fallait pas laisser filer.

Là, elle lui caressa délicatement la joue de son doigt meurtri, jusqu’à ce qu’il atteigne ses lèvres.

- Goûte.

Peut-être avait-il déjà bu de son sang. La créature ne craignait rien et elle s’était déjà dépravée dans des jeux bien plus vicieux que celui-là. Tellement de fois, en réalité, qu’elle n’en avait pas gardé grand souvenir. Elle se remémorait davantage les goûts, les odeurs, les sons et les sensations que des faits. Ce qui se passait n’était rien face à ce qu’elle ressentait.

- Je me suis beaucoup ennuyée ces derniers temps, tu sais, Leech…
Leech
avatar
Namek
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 218
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Mar 11 Oct 2016 - 2:44


Le soupçon de frisson que laissa échappé maladroitement la déesse ne m’échappa pas, je prenais seulement un peu plus le malin plaisir à poursuivre cet échange et m’approchant de son cou et laissant un léger souffle caressait son cou. La succube jouait parfaitement au jeu, savourant le luxe à son tour de stimulé le démon affilié au sang en pénétrant ses doigts dans la rivière rougeâtre qui découlais de la carcasse sous laquelle Leech n’avais pris soin de bouger.

« Il n’est pas fameux… Tu vois, tu ne rates pas grand-chose tout compte fait. »

Un léger rire échappa à ma vigilance. La subtilité dont Inanna faisais preuve n’avais que pour but de me stimuler, et ce ne serais ce mentir que de dire qu’elle s’y prenait mal. S’amusant à jouer de la distance avec moi, tandis qu’elle revenait rapidement à la charge sur inlassablement vers moi, pendant que je ne bougeais pas d’un pouce.

« Haha… Tricheuse… » Lui avouais-je alors. Faisais-je rapprochement au « parfum », ou au fait qu’elle utilise mon plus grand pêché pour me déstabiliser ? En réalité cette réponse rentrait en adéquat parfait pour les deux situations.

Laissant celle-ci usé de son charme exquis, je réfléchissais à la suite de cette histoire dans les minutes qui allait suivre, car j’étais de loin un très grand joueur, mais j’avais une concurrence des plus démoniaques.
Celle-ci s’échouant d’ailleurs sur ma lame, s’amusant avec celle-ci, s’amusant à jaugé l’efficacité de l’affutage, avant de commettre l’irréparable. Oh je savais bien ce que cette diablesse venait de faire, l’odeur arrivant instantanément à mes nasaux, mon regard perça l’horizon instinctivement, démontrant la plus grande définition de ce que l’on appelle : le désir.

Profitant judicieusement de sa position je pus apaiser ces yeux empli de trahison avant que celle ne revienne à moi. Caressant alors ma joue avec la plus grande des complicités elle amena habilement son doigt écorché à mes lèvres avant de me faire la plus belle des propositions. Je saisi la paume de sa main avec la main libre dont je disposais, avant de dégusté avec le plus grand des plaisirs son sang divin dont j’avais perdu le goût depuis tant d’années. Je maintenais mon regard cyan dans les yeux d’améthyste de ma partenaire qui ne se quittait plus depuis quelques secondes déjà. Je retirai lentement son doigt avec lequel ma langue avait dansé.


« Eternelle insatisfaite hein… Je connais ça. »

Spoiler:
 

J’amenai alors avec passion sa main se déposait tout calmement sur mon buste, excepté ma veste je ne porterai rien. La connaissant mes abdominaux traduisait en elle certainement un désir charnel impulsif, tout ce dont j’espérais, ne quittant pas notre jeu de regard intense et brûlant je réduisais inéluctablement la distance entre nous. D’un geste précis et toujours très lent je plantais mon sabre dans le sol, afin que celui-ci ne soit plus une entrave pour moi, et je déposais sensuellement ma main derrière la cuisse de ce corps envoûtant, tout en laissant la liberté innocente à mes doigts de caressé d’un mouvement limpide et tendre le long de sa jambe afin d’entamer une seconde vague de frisson. Désormais plus proche que jamais depuis ces dernières minutes je laissai le contrôle à sa main de parcourir à son aise l’étendue de ceux que je lui proposais.

« Heureusement que tu es arrivée… en retard.»

Inanna
avatar
Demon
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/10/2016
Nombre de messages : 16
Bon ou mauvais ? : Très bonne, dès lors qu'il s'agit de faire le mal.

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Mer 12 Oct 2016 - 20:46
Le corps d’Inanna fut parcouru de multiples frémissements. Le jeu se poursuivait à son rythme et nul ne savait quand cela allait cesser ni jusqu’où cela pouvait aller. Il y avait certainement quelque chose d’outrageux à badiner ainsi au-dessus d’un pareil charnier, et c’était peut-être aussi ce qui avait entraîné la créature sur cette voie. A chacun ses failles. Inanna s’était jouée de celle de Leech, il lui rendait la pareille, menant la main de la créature sur son buste tandis que les siennes s’ébattaient plus bas. Elle mordit la lèvre inférieure de sa propre bouche, plantant ses dents affilées dans la chair tendre. Elle mordit si fort qu’une goutte de sang roula sur son menton.

- C’est vrai, je suis insatiable.

Les mains arachnéennes de la créature remontèrent le long du torse du démon, l’effleurant du bout des doigts avant que ses bras se nouent autour du cou de ce dernier pour l’enlacer. Son corps bouillonnant se pressa contre celui de Leech et elle plaqua sa bouche contre la sienne pour lui voler un baiser mêlé de sang.  

Tout d'un coup, elle desserra l’embrassement, ôtant ses lèvres pour s’échapper brutalement de l’emprise du démon, rompant le contact pourtant prometteur entre leurs deux corps.

Après s’être soustraite à son étreinte, elle s’écarta de lui et le toisa d’un œil étrange. Sa peau était encore hérissée de désir. Son redoutable pouvoir était aussi une terrible malédiction et cela lui avait certainement coûté cher de renoncer à ce qu’il lui offrait. Elle poussa râle si léger qu'il en était presque inaudible avant de tourner le dos à Leech pour contempler la ligne de l’horizon, rougie. Les yeux mi-clos, elle renversa la tête vers le ciel pour sentir la fraîcheur de la brise caresser sa gorge fiévreuse.

- Pas maintenant, articula-t-elle calmement, pas avec toi.

Elle entrouvrit la bouche pour inspirer une large bouffée d’air. A quel moment avait-elle changé d’état d’esprit et pourquoi ? C’était difficile à dire. La créature était versatile, il n’y avait pas besoin de la connaître en détail pour le réaliser. Peut-être, simplement, jouait-elle en soufflant le chaud et le froid avec cet amant potentiel. D’un geste austère, elle essuya les quelques perles de sang qui ruisselaient sur son menton. Elle resta silencieuse durant de longs instants, lutter contre sa propre nature n’était pas chose simple.

Ce fut dans un soupir qu’elle se retourna vers Leech. Ses doigts tremblaient un peu mais elle gardait, en toutes circonstances, un port altier et une mine pleine de fierté. Elle se mit à sourire, à nouveau, avant de demander d’une voix détachée.

- Pourquoi dis-tu que je suis en retard ?

Elle plissa les yeux, le dévisageant comme elle n’avait pas pris le temps de le faire auparavant, toute occupée qu’elle était à céder à sa nature de succube. Elle n’était guère habituée à refréner ses pulsions et probablement avait-elle de bonnes raisons de le faire. Après tout, il n’était pas une simple victime. Il était son égal, son semblable et cela rendait vraisemblablement les choses beaucoup plus compliquées qu’elles n’en avaient l’air initialement. Par ailleurs, ce n’était pas la première fois qu’ils se rencontraient. Le jeu n’était pas aussi aisé qu’habituellement. Peut-être s’en réjouissait-elle malgré tout.

- Tu ne penses tout de même pas qu’assister à ce… massacre... m’aurait intéressée ?
Leech
avatar
Namek
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 218
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Mer 19 Oct 2016 - 0:53


Il m’était difficile de l’avouer, mais rare étaient les moments où je prenais le temps de jouer avec ce genre de plaisir singulier. Je n’étais pas vraiment un mordue des relations et des passions charnelles comme l’était ma semblable ici. Ma vie ne se résumait surtout à la recherche infinie de pouvoir et de violence, avoir un cœur de démon était un atout comme un inconvénient, et j’avais également des obsessions. Mais en ce moment il fallait dire que je m’amusai de cette situation cocasse qui se formait de nouveau entre Inanna et moi. Sentir son corps frémir à chaque fois que je entrais en contact avec elle m’emplissait d’une sensation étrange pouvant s’apparenter à de la joie, mais sans en être… Parfois il est difficile de clarifier exactement nos sens.

La déesse s’amusais donc de mon torse totalement nu que je lui offrais, j’étais devenu bien plus facile que dans l’temps, surement à cause de la tentation à laquelle elle s’était-elle prêtais à m’offrir. Celle-ci se rapprocha alors de moi, se penchant même, enlaçant ensuite ses mains autour de mon cou avant de céder elle aussi à un de ses plus grand péchés. Elle s’avachie totalement contre mon corps, laissant écrasé sa poitrine contre la mienne tout en laissant ses délicieuses lèvres se réjouir de trouver les miennes. Le baiser ne fut pas très long en somme, mais pas ci court non plus, j’en profitai d’ailleurs pour léché délicatement le sang dégoulinant de ses lèvres au moment où elle rompit le contact. Je ne compris pas d’abord dans un premier temps, puis je saisis très vite que celle-ci venait de remporter le jeu.

En soit cela ne me dérangeais finalement pas tant que ça, j’avais pu goûter à son sang à deux reprises, si de son côté elle voulait lutter contre une chose que je lui offrais cette fois très simplement cela la regardait. Ah… Suis-je si mauvais menteur que ça ? Oui j’étais un peu piqué dans ma fierté. Non pas que celle-ci refuse d’en venir à la luxure, mais le fait que celle-ci ai remporté le jeu me gênait bien plus. Je reste néanmoins bon perdant, il fallait reconnaître qu’elle n’usurpé pas son titre de déesse-démon. Celle-ci prit le temps de se remettre de ses émotions à en juger par le frétillement incessant de son corps, en réalité je trouvais ça vraiment très amusant de la voir ans un tel état de contrôle et de tenue, perdre n’avais pas que des désavantages tout compte fait. Je me levai enfin, celle-ci avais gagné une bataille mais pas la guerre et l’idée de continué à la titiller me remplissais d’hilarité.

Celle-ci se retourna ensuite, jouant de finesses verbales pour tenter de me mettre à mal quant à ma dernière phrase. En effet j’avais sous-entendu qu’elle aurait trouvé ici un bon nombre de concubins à se mettre sous la dent, mais qu’en état des lieux il ne restait que moi. Cependant celle-ci avais finalement choisi de ne pas céder, fort bien, le jeu allait donc reprendre pour moi et seulement moi.

« Bien sûr que non. »

Je pris la liberté de la contourné afin de me placer dans son dos renouant avec elle la proximité comme celle-ci s’était plu à le faire, je plaça un main sur une de ses hanches afin de jouer mentalement avec elle qui avait refusé toutes suite dans leurs idées, mais je restais un gentleman derrière cet âme sombre, je ne ferais rien de trop déplacé, enfin je crois…

« Je sais que tu préfères… une toute autre façon de procéder….»

J’avais totalement brisé la distance, ma seconde main avait écarté sa chevelure d’ébène afin de passer mes lèvres et parler calmement à son oreille, laissant ainsi mon souffle heurtais de nouveau son cou.

« Une manière plus douce.. plus sensible… plus raffinée… plus intense...»

Alors que je prononçais ces mots très lentement, certains de mes doigts caressé la chair de ma bien-aimée qui devait être tourmenté de frissons. J’avais approché une zone très sensible, et très privée, jouant tout autour de cette zone très hétérogène, puis ayant fini de parler, je me retirai d’elle instantanément, ramenant ce nouveau jeu de proximité-distance omniprésent depuis nos retrouvailles. Je me mis dos à elle, me laissant le luxe d’imaginé les sensations qui pouvait bien trésaillé en elle actuellement.

« Dis-moi plutôt... Que viens-tu faire ici ?»

J’avais décidé de stopper le petit jeu un moment afin d’être un peu plus sérieux, qu’est-ce qu’un autre dieu-démon faisait ici ? Les univers n’était-il pas assez grand pour qu’une telle coïncidence se produise?


Inanna
avatar
Demon
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/10/2016
Nombre de messages : 16
Bon ou mauvais ? : Très bonne, dès lors qu'il s'agit de faire le mal.

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Jeu 20 Oct 2016 - 20:16
Inanna expira longuement dans un soupir courroucé. La créature était licencieuse ; mais quand elle refusait, elle avait horreur qu’on insistât. Il arrivait, en effet, que la contrariété prît le dessus sur le désir, rompant le charme et faisant momentanément taire l’appel de la chair. Aussi s’écarta-t-elle assez rapidement du démon, ne lui laissant pas l’opportunité de faire s’attarder ses caresses. Qu’espérait-il ? Il la connaissait pourtant suffisamment pour savoir qu’il ne fallait pas la contrarier.

- Leech… Tu le sais déjà, mais justement, tu manques cruellement de finesse et de sensibilité.

Vraisemblablement, le jeu avait déjà lassé Inanna qui avait adroitement récupéré toute maîtrise sur son corps. Elle n’était plus un succube néophyte depuis longtemps, après tout, et savait se focaliser sur ses autres émotions pour étouffer le feu qui brûlait en elle.

- Je ne peux pas nier que ta brutalité a son charme et en d’autres circonstances j’aurais volontiers forniqué avec toi pendant quelques heures.

Elle le contourna avec calme afin de lui faire face. Le temps du badinage était passé, si agréable fut-il. Il était rare qu’Inanna soit sérieuse mais pour le coup, elle en avait l’air. Elle croisa les bras sur sa poitrine, comme si elle était mal à l’aise.

- Une de mes suivantes traînaille dans cet univers, la sotte. J’attends son retour depuis trop longtemps, alors j’ai décidé de venir la chercher moi-même.

Elle faisait la moue. La situation, pour une fois, ne semblait pas tant l’amuser. Elle n’accordait guère d’attention à autrui habituellement, mais elle avait une forte affection pour les succubes qui l’accompagnaient et agissaient en son nom. Et parmi ces dernières, elle en chérissait certaines par-dessus tout, à tel point qu’elle était prête à veiller jalousement sur elles.

- Elle est venue sur cette planète il y a quelques mois…

Elle tourna le visage à droite puis à gauche, constatant une nouvelle fois l’état désastreux dans lequel se trouvait ladite planète. Un nouveau soupir lui échappa alors qu’elle reportait son regard d’améthyste sur Leech. La moue se renforça sur ses lèvres tandis qu’elle le toisait avec une pointe de morgue. Elle fit un pas en avant, se rapprochant de lui. Il ne s’agissait toutefois plus de polissonner ; la démarche était bien plus menaçante qu’auparavant.

- Je suppose qu’elle l’a déjà quittée depuis un certain temps. J’espère tout de même que tu ne l’as pas égorgée.

Elle plongea ses pupilles acérées dans celles de son interlocuteur. Sa bouche cessa d’être boudeuse pour se parer d’un large sourire carnassier.

- Sans quoi, il se pourrait que j’éprouve un peu de rancune à ton égard.
Leech
avatar
Namek
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 218
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Jeu 27 Oct 2016 - 18:57

Je m’interrogeais vraiment sur ce qu’il se passé avec elle. Bien bien elle voulait mettre un terme à ce jeu, c’est elle qui le voulait… Après tout je me moquais un peu d’entreprendre un rapport charnel avec elle, c’était déjà chose faite, mais cela n’en demeurait pas moins une très grande aventure avec cette femme.

Cependant une chose écorcha un peu mon orgueil quand celle-ci ne me qualifié que de brute assoiffé, ce n’était pas digne de parler comme ça d’un de ses semblables, surtout après avoir fait des allusions comme quoi je ne l’as connaissait pas si bien. M’enfin, de toute manière après finalement être sorti de ce petit jeu, les circonstances actuelles n’était pas rassemblé à ce qu’eux deux prennent du bon temps.

Ainsi je restai enfermé dans mon mutisme me contentant seulement d’écouté les raisons de sa venue ici. A vrai dire ma propre arrivé sur cette planète restais très flou, j’agissais très souvent par instinct, comme si le destin était finalement une force inévitable. Tout d’abord ça… puis maintenant Inanna… Cela ne pouvait être une simple hasardeuse coïncidence.

« Une suivante… C’est le mot que tu as choisi. Je vois. »

La démone se replongeant vers moi, mais dans une toute autre posture, apportant de vilains mots de nouveau à mes oreilles, dessinant un sourire que j’aimais voir apparaître sur la bouche d’un de mes ennemis. J’affichai alors une mine des plus fades en voyant le comportement enfantin de ma compagne

« J’espère que tu n’es pas sérieuse…» ajoutais-je sur un ton de déception.
« Tu connais très bien nous lois… Tu connais les répercussions que tout ceci auraient…» laissais-je échappé froidement de ma bouche, tout en signalant à Inanna que sa menace était idiote.

Les dieux-démons ne peuvent se battre l’un contre les autres, tel est la loi. Un énorme pouvoir partageait en douze. Mais tout ceci Inanna le savait bien entendu, elle s’exerçait juste inhabilement dans l’art des menaces à mes yeux.

« Suis moi.» finissais-je en claquant deux de mes doigts, faisant disparaître ma lame encore planté dans le sol.

Je pris le soin de survolé cette zone, le lieu où je comptais amener ma chère ami n’étais que tout prêt, c’est très drôle puisqu’en temps normal je ne justifiais jamais de mes actes, mais il semblerait qu’avec elle se soit bien différent. Je me posais donc au sol plus loin, ou une marée de corps était encore présente dans les rues de la ville, surplombant cette vue, un arbre gigantesque absolument noir et sans vie. Seul son tronc et se longues et énorme branches demeurait. Il devait mesurer plus d’une cinquantaine de mètre et même pour moi c’était toujours impressionnant de voir pareil merveille de la nature.

Le problème était le suivant, un corps d’une femme totalement nue, était enchaîné à ce tronc. Cette femme qui ne devait pas être inconnu aux yeux d’Inanna était morte depuis quelques heures maintenant. Elle portait d’atroces litiges, son corps avait été bafoué et torturé, des souffrances ignobles, des lacérations, des entailles, et toutes autres abominations inhumaines.

« Ce village… s’amusait à faire souffrir cette femme. Une sorcière ayant maudit leur village d’après eux…» Je marqua un petit temps mort, je ne regardais pas mon amie, sans doute que ça réaction me faisait certainement plus peur que l’horreur devant moi.

« Tu l’as reconnu toi aussi hein… Notre fille…»

Malgré le fait que j’étais un démon sans âme ni compassion, cette découverte avais quelques heures plutôt suscité ma rage sanguinaire, je voulais montrer que à Inanna que celle-ci pouvais bien se trompé à mon sujet, je ne tué pas pour tuer, je le faisais toujours pour une raison, et celle-ci en était une.

« Suis-je toujours un monstre sans sensibilité ni finesse… Hein… Inanna…»

Mon visage totalement creux d’expression, et vide de vie s’était retourné vers celle qui me jugeait plus tôt.


Inanna
avatar
Demon
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/10/2016
Nombre de messages : 16
Bon ou mauvais ? : Très bonne, dès lors qu'il s'agit de faire le mal.

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Sam 29 Oct 2016 - 14:08
Inanna éclata de rire lorsque Leech évoqua les lois qui régissaient leur espèce et la répression que leur transgression entraînerait inévitablement.

-  Et pourquoi ne serais-je pas sérieuse ?

Elle affichait toujours le même sourire féroce et ses yeux scintillaient tant elle avait ri. La créature n’avait vraisemblablement pas menacé en vain, et la tentative de son interlocuteur pour la remettre à sa place n’avait guère porté ses fruits.

-  Tu me connais assez pour être conscient qu’il n’est pas de loi que je ne puisse transgresser,  que je pourrais laisser le monde s’effondrer par simple caprice et que j’en tirerais peut-être même une certaine satisfaction.

Nul n’aurait su dire si elle faisait preuve de sincérité ou si elle usait simplement de provocation. Quoi qu’il en fût, elle s’engagea à la suite du dieu-démon, soustrayant son corps au sol afin de s’élever à ses côtés. Ils survolèrent la ville ravagée et atterrirent auprès d’un arbre mort.

Le corps meurtri d’une femme s’étalait contre l’écorce sombre du tronc, maintenu à celui-ci par de lourdes chaînes qui pendaient à ses poignets et à ses chevilles. Une légère surprise marqua le visage d’Inanna alors que ses yeux violets dévisageaient la suppliciée, mais celle-ci s’estompa sans tarder. La créature lâcha un soupir avant de s’avancer vers la pauvre victime, afin de lui faire face et de pouvoir la contempler de plus près. Sans se retourner vers lui, elle s’adressa à Leech.

-  Tu ne penses tout de même pas que c’est elle que je suis venue chercher ? Ton sang coule dans ses veines, chéri, elle n’a jamais eu ce qu’il fallait dans le ventre pour être un succube digne de ce nom.

Elle pivota vaguement, décochant un regard ironique à son interlocuteur. Elle n’était apparemment pas affectée par le spectacle, et ne manifestait ni affliction ni colère. Le triste sort de sa propre engeance n’était pas suffisant pour ébranler l’immobilité glaciale de son cœur de marbre.

-  Cela dit, je veux bien admettre que tu me surprends. Serais-tu devenu sentimental en vieillissant ?

Un rictus moqueur tordit ses lèvres. C’était probablement elle, le véritable monstre, et elle n’en avait jamais douté. Mais lui, dont elle avait porté l’inutile descendance, comment avait-il pu espérer la toucher avec pareil spectacle ? Elle soupira encore.

-  Peut-être qu’elle aurait pu m’aider à localiser ma Lamia…

Sa voix prit un ton accusateur.

-  Que n’es-tu arrivé plus tôt, Leech, cela m’aurait évité de continuer à chercher une aiguille dans une botte de foin…

Se détournant de lui pour observer à nouveau le corps enchaîné, elle éleva l’une de ses mains pour effleurer la joue écorchée de sa progéniture. Ses doigts s’y attardèrent longuement alors que ses pupilles couraient le long de la charogne éployée, constatant un à un les affreux sévices qui l’avaient arrachée à la vie. Cette contemplation silencieuse ne fit pas tressaillir la créature. Sa main s’écarta du visage pour aller jouer sur l’une des chaînes, faisant tinter les épais maillons de celle-ci.

-  Si elle tenait suffisamment de moi, réconforte-toi en te disant qu’elle a dû apprécier cette agonie.

Elle abandonna totalement la martyre pour s’orienter vers Leech, s’étirant avec langueur comme un chat qui se réveille. De sa main, elle étouffa un bâillement.

-  Alors, tu as d’autres surprises pour moi, ou est-ce que je peux reprendre ma quête ?
Leech
avatar
Namek
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 218
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Mer 16 Nov 2016 - 19:17


Je restai réellement sans voix face à puérile attitude. Faisait-elle semblait d’avoir oublié ? Ou juste essayé-t-elle de se chercher un soupçon d’intimidation ? Elle pouvait faire la maline tant qu’elle le voulait, usé de force et de paroles n’y changerai rien, bien entendu qu’elle pouvait transgresser la loi, mais elle y laissera sa vie et son rang de dieu-démon… Je ne pris même pas la peine de poursuivre cet affrontement aussi inutile que stérile, si elle voulait piquer une crise d’adolescente après tout…

Je lui demandai ensuite de me suivre, je voulais lui montré quelque chose, en laissant paraitre cela important sans qu’au fond ça ne le soit vraiment. La charmante créature réagit comme je pouvais m’y attendre, dans un premier temps en me prenant de haut indirectement, bien entendu après le dernier échange musclé que nous avions eu c’était assez logique. La succube examina le corps de ce qui était également sa progéniture et laissa libre court à une petite pique de nouveau. Si prévisible, elle n’avait finalement pas compris le message que je voulais lui envoyé, mon jeu d’acteur n’était pas si mauvais finalement.

« Ta réaction est tellement prévisible… Te faire croire que la vie de cette petite émoustille mon petit cœur… C'est pas moi qui recherche quelqu'un actuellement... » J’insistai sur le petit cœur d’une voix légèrement plus suave laissant paraître l’ironie de la réponse.
« Enfin soit… Je n’ai pas envie de me battre verbalement avec toi, non seulement tu es très douée pour ça, mais tu es la seule que j’apprécie vraiment parmi les nôtres.»
Je revenais sur un contexte d’apaisement, se tiré dessus indéfiniment allait devenir bien trop lassant.
« J’ai simplement rendu « justice », ces pathétiques mortels ont quand même humilié et bafouer ma chair, et je pense que c’était seulement le prix à payer pour ça, au moins te voilà expliqué. »

Inanna pouvait tirer toutes sortes de conclusions, mais pour le coup j’étais sérieux, je n’avais plus envie de me chamaillé avec elle comme un gosse.

« Pour te prouver ma bonne foi, je vais t’aider à trouver celle que tu recherches. Regarde par ici. »

N’ayant cependant aucune information à ce sujet je laissai ma partenaire menait l’enquête néanmoins je n'étais pas idiot au point de décimé tout un village sans laissé une source d'information. De l'autre côté de l'arbre se tenait un homme, plus vieux que les autres, empalé au tronc au niveau des biceps par des dagues sanguinaires crée par ma propre magie.


« Celui ci est le chef du village... Je te le laisse à tes "soins" » terminais-je par une petite révérence de courtoisie.
Demigra
avatar
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 213
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Dim 20 Nov 2016 - 18:58
Quel comble d'arriver en retard alors que l'on a un pouvoir absolu sur le temps, on peut dire que ce petit paradoxe n'allait pas servir d'excuse à Demigra pour être arrivé aussi tard. Alors que cette conversation allait toucher à sa fin, un portail temporel fit son apparition en plein milieu de cette zone chaotique obscurcie par un ciel ténébreux. Deux grands yeux illuminés d'un rouge éclatant, c'est la première chose que l'on pouvait remarquer chez cet individu habillé de vêtements bleus dans lesquels y sont incrustés des motifs semblable à ceux des Majins.

« Suuuuurprise... alors les jeunes, on s'amuse à ce que je vois »
déclara le sorcier qui désignait un cadavre avec son bâton.

Il continua à scruter celui-ci pendant quelques secondes puis posa successivement son regard vers Innana puis Leech qui semblaient tout deux prendre un malin plaisir à participer à ce spectacle tout en échangeant quelques mots. Effectivement, il n'y avait que les démons qui pouvaient se permettre de semer la mort et le chaos en toute sérénité. Écraser totalement un monde et puis passer au suivant sans ne jamais s'en lasser, c'est le principe même qui lie l’existence du diable à celles des mortels.

« Du beau travail, très beau travail même, dommage que je n'ai pas été là pour assister à cela. Qui en est l'auteur ? »

Comme vous pouvez le remarquer, Demigra prenait souvent plaisir à identifier les victimes de massacres, cela l'inspirait dans la réalisation de ses méfaits au travers de l'histoire. Il aurait été bien trop ennuyant pour lui de toujours procéder à ses méfaits de la même façon, surtout après toutes ses interminables années à être prisonnier dans la fissure du temps car l'original ne se trouvait non pas devant ses deux interlocuteurs mais bel et bien dans sa prison temporelle à laquelle il ne pouvait malheureusement pas échapper.

«  Quoi qu'on en dise, vous avez fait des merveilles ici, quelle est la suite du programme ? »


Toujours aussi curieux, l'illusion de Demigra se mit à faire les 100 pas sans pour autant s'éloigner des deux autres démons pour observer l'horizon puis s'arrêta net. Il avait oublié d'annoncer quelque chose d'assez important au sujet de Leech, un détail suffisamment important pour susciter son attention et ce non-seulement parce que ça le concernait mais aussi pour le plaisir de le voir éprouver une réaction suite à la révélation.

« Ah j'oubliais, Leech, tu seras un jour dans la peau Namek. »

Il continua de faire les 100 pas et n'ajouta rien de plus pour faire planer le doute sur la véracité de ses propos. C'était son petit amusement personnel que d'observer les gens chercher à démêler le faux du vrai dans toutes ses affirmations bien que cette fois-ci, seule la vérité était annoncée. Pour ce qu'il en est de Innana, Demigra l'observa de bas en haut avant de lâcher un commentaire sur ses manières de procéder à ses assassinats.

« Tu es une artiste ? Il n'est pas rare que je croise des gens qui prennent plaisir à jouer avec leurs victimes. »
Inanna
avatar
Demon
Féminin Age : 30
Date d'inscription : 05/10/2016
Nombre de messages : 16
Bon ou mauvais ? : Très bonne, dès lors qu'il s'agit de faire le mal.

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Sam 3 Déc 2016 - 21:47
Inanna leva les yeux au ciel alors que Leech essayait tant bien que mal d’ironiser. Elle poussa un profond soupir comme celui-ci lui désignait l’homme crucifié. La créature était peut-être impitoyable, et avait en certaines occasions des penchants sadiques, mais elle n’avait rien d’une brute. Elle aimait que les choses soient faites dans le raffinement et cette mise en scène ne lui apportait guère de satisfaction.  Elle n’était, certes, pas émue par le sort du pauvre homme. Toutefois, l’idée de le tourmenter afin de le faire parler ne suscitait chez elle aucun enthousiasme. A vaincre sans péril, on triomphe sans jouir.

A vrai dire, Inanna avait grand peine à supporter la majorité de ses semblables et Leech, même s’il avait un certain charme qu’elle ne lui avait jamais dénié, en faisait partie. Leur goût excessif pour le sang comme pour la violence l’indisposait régulièrement et elle se lassait vite de leur orgueil bien qu’elle n’en fût pas dépourvue elle-même.

- Penses-tu que j’ai envie de m’amuser avec cette loque ? s’irrita-t-elle, je me débrouillerai autrement pour la retrouver.

Elle se détourna de lui pour s’éloigner de quelques pas. Inanna n’avait jamais eu honte des rares émotions qu’elle éprouvait. Son affection pour ses suivantes, qui confinait à la possessivité, elle ne la taisait nullement. Progressivement, elle s’était décidée à mener sa quête seule. Leech commençait à lui taper sur les nerfs. Peut-être aurait-elle dû se contenter de coucher avec, c’était le type de situation dans lequel elle l’avait trouvé bien plus fréquentable qu'il ne l'était à présent.

Probablement se serait-elle ensauvée sur-le-champ si une arrivée impromptue ne l’avait retenue momentanément. La lumière d’un portail temporel éclaircit quelques temps le charnier et les ruines. Les yeux mauves du Succube se posèrent sur Démigra qu’elle toisa quelques temps avant de lâcher un nouveau soupir. Il ne manquait plus que celui-là… Elle pointa Leech d’une main leste.

- Évidemment que c’est lui, l’artiste. Il ne me viendrait pas à l’idée d’ôter la vie de cette manière.

Inanna était plus funeste qu’elle n’était meurtrière. Elle apportait généralement la mort sans chercher particulièrement à la donner. Elle n’usait guère de torture ni d’armes blanches, trouvant un côté glauque à tout cela. Son indifférence face au sort d’autrui comme sa cruauté ne s’étaient jamais muées en barbarie ; sa férocité s’exerçait toujours avec finesse et civilité.

Sa main retomba lentement sur son flanc, se pressant dans un mouvement élégant contre la courbe dénudée de sa hanche. Elle humecta ses lèvres avant de demander à l’arrivant d’un ton un peu contrarié :

- Que viens-tu faire ici, si ce n’est nous dispenser tes sentences logogriphiques ?
Leech
avatar
Namek
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 218
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   Jeu 15 Déc 2016 - 10:45
(HRP : Je tiens à m'excusé auprès de vous deux, une petite panne d'envie, j'ai donc fait un post très court et je m'en excuse j'espère que vous me pardonnerez <3)



Ah les femmes… Mortelle ou immortelle, humaine ou déesse, elles avaient toujours ce don pour être des plus irritantes par moment, cette façon totalement lunatique d’agir qui ferait perdre patience à plus d’un, malheureusement je m’en foutait royalement et lorsque la sublime créature tourna le dos à la source d’information qui je lui présentait en « excuse » de mon massacre dont elle témoignait un profond dégoût, je ne me posais nulle autre peine de tenté d’apporter son aide à Inanna, après tout dans cet état il valait mieux la laissait faire ce qu’elle souhaitait.

Je levai simplement mes yeux en l’air tout en soufflant un coup, marque de mon profond ennui suite à cette nouvelle réaction puérile. Dans un même temps je laissai volontairement le poison que j’avais injecté au vieil homme mettre fin à sa vie, une mort lente et douloureuse. Alors que la situation entre les deux démons semblait trouvé fin ici, un nouvel élément encore une fois improbable pointa le bout de son nez. Demigra, un autre des nôtres venait d’entrer sur scène avec classe comme il en avait l’habitude.

Trois dieu-démons rassemblaient… Qu’est-ce qu’il se passait aux confins des ténèbres actuellement pour que pareille évènement est lieu… Le démon du temps quant à lui fit une entré de courtoisie, dont Inanna lui répondit directement. Je restais plutôt septique surtout de mon côté, d’abord Inanna, maintenant Demigra, il était déjà très rare de voir deux démons au même endroit, mais trois cela était peut être un signe. Toujours plongé dans mon incompréhension, je ne tins même pas rigueur des propos que Démigra m’adressait, j’étais vraiment le seul à me poser des questions sur l’étrangeté de la scène… Peut-être bien après tout…


« Je rejoins Inanna, qu’est-ce que tu viens faire ici Demigra ? L’univers n’est pas assez grand pour nous ? »

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)   
 
L'Appel des ombres (PV Demigra Inanna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’Appel des Ombres
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Les Ombres
» Le clan des Ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-