Partagez | 
 

 Apparition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Apparition   Mer 26 Oct 2016 - 15:42
L'eau y était incroyablement claire, on y voyait à travers comme une vitre et pourtant elle réfléchissait aussi bien qu'un miroir les quelques îles alentours. Aussi calme que pure, mon apparition ne la fit vibrer qu'un court instant, répandant à sa surface une légère onde qui vint briser cette magnifique harmonie. Celle-ci ne mit pas longtemps à se rétablir, et réfléchissait désormais mon reflet à la perfection, seul le vent léger et tiède qui parcourait l'archipel parvenait à déformer ce reflet, ondulant doucement.

Je baissais les yeux afin d'admirer ce spectacle, ne me tenant qu'à un centimètre au dessus de l'eau. Je fini par inspirer une grande bouffée d'air, il était agréable et s'infiltrait dans mes poumons avec délicatesse et douceur. Pourtant il portait une pointe d'acidité, comme si quelques particules de colères s'était mélangé à la pureté originelle dont il était pétri. Je ne me posa pas plus de question et tacha de prendre de l'altitude après quelques minutes. Je parvenais à distinguer des formes de vie à l'ouest, peut-être devrais-je aller voir discrètement de quoi était faite la vie des habitants, j'en mourrais d'envie à vrai dire. Le lieu dans lequel j'étais arrivé semblait vierge et je ne distinguait aucune forme de vie aux alentours. Quelques îlots entouraient ma position, certains semblaient dénué de la moindre trace d'habitat, visiblement la planète n'avait pas totalement était colonisé. Je commençai alors à arpenter l'endroit, déambulant totalement au hasard entre les amas de terre et de roche, impressionné par la diversité de la végétation. J'éprouvais alors un délicat sentiment de bien-être, j'étais libre. Comment avais-je pu rester si longtemps au Kaiôshinkaï alors que le monde me réservais surement encore nombres de ces merveilleuses régions ? Peu m'importais désormais, j'avais une année pour calmer ma soif de connaissance, c'était bien trop court.

Finalement, je me décidais à me poser sur une île, faisant face aux nombreux soleil qui éclairaient ces terres en permanence. Leur chaleur était agréable, je me laissa aller un petit instant face à cette agréable sensation, droit, le sourire aux lèvres. Soudain, un frisson me parcourut l'échine. Un étrange mélange d'énergie malsaine se déversait à quelques lieux d'ici, quelque chose se passait, un... un violent combat ?
Quoi qu'il en était, je ne pouvais me permettre d'interagir dans un conflit, d'autant plus que ce n'était pas ma galaxie... Peut-être devrais-je faire abstraction de ce phénomène et continuer ma visite discrète des lieux. Et pourtant, je ne parvenais à me résoudre.

Que devais-je faire ?


Dernière édition par Poiko le Sam 26 Nov 2016 - 2:16, édité 1 fois
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Mer 26 Oct 2016 - 23:24
De l'eau... Nous avons soif. Il nous faut de l'eau. Notre gorge est sèche, nos lèvres pâteuses. Il s'agit de notre première sensation depuis que nous avons quitté Komugi. Petit à petit, mais tout de même assez rapidement, notre corps prend connaissance de son environnement, alors même que nous sommes encore plongés dans l'obscurité infinie. Nous ressentons quelque chose de frais et d'humide sous notre corps, vraisemblablement une forme de végétation, probablement de l'herbe. C'est la première chose que nous touchons depuis... depuis notre mort.

Nos souvenirs reviennent subitement à la surface. C'est vrai, nous étions mort, ou tout du moins nous étions supposé mourir. Le poison s'était répandu au travers de notre complexe réseau sanguin, nous affaiblissant, s'attaquant à toutes nos cellules, et nous plongeant dans un sommeil profond qui devait être éternel. Nous étions allongé dans notre palais, tenant la main de Komugi dans la nôtre, alors que nous nous éteignions à petits feux. Et petit à petit, toutes nos sensations se dissipaient, à l'exception de la sensation de légèreté infinie. Nous ne ressentions plus l'existence de notre corps ni de nos membres, nous ne ressentions plus le contact avec la main de Komugi ni même celui du sol froid du palais, c'était comme si... comme si notre corps flottait dans l'espace, en apesanteur, sauf qu'aucune étoile ne permettait d'éclairer l'obscurité dans laquelle nous étions plongé. Nous ne pouvions plus voir, entendre, toucher ni même sentir quoique ce soit, nous flottions dans le néant. Nous ignorons combien de temps nous sommes restés dans cet état, cela a pu durer 10 minutes, ou bien 10 semaines, nous n'en avons aucune idée : notre perception du temps elle-même n'existait plus.

Et puis, quelque chose de totalement inattendu s'est produit. Depuis quelques minutes, nous retrouvons progressivement nos sensations. Nous ignorons tout de la date actuelle et du lieu où nous nous trouvons. Un léger vent frais caresse notre dos, tandis que nous ressentons l'herbe fraîche sous notre corps allongé sur le ventre. Nous avons soif, et nous nous sentons, plus que jamais, extrêmement faible. Pour une raison qui nous échappe encore, nous sommes revenus à la vie, à moins qu'il ne s'agisse d'une réincarnation, ou de la vie après la mort. Quelque chose cloche : nous sommes morts au palais, allongé sur le carrelage, et, pourtant, nous sommes à présent allongé dans de l'herbe. Quelqu'un nous a t-il déplacé durant notre mort ? Après quelques secondes, ou minutes, la notion du temps nous est encore un peu floue, nous décidons enfin d'ouvrir les yeux.

Nous nous relevons lentement, puis nous balayons du regard les alentours. L'herbe sur laquelle nous étions allongé est assez courte, et possède une couleur particulière, un vert presque bleuté. Nous distinguons une vaste étendue d'eau verte à proximité, tandis qu'autour de nous se dessinent de nombreuses zones montagneuses formées de falaises abruptes et de mésas. Nous levons les yeux vers le ciel aussi vert que l'étendue d'eau, et remarquons assez rapidement les deux soleils qui diffusent leur lumière intense. Nous comprenons alors une chose simple : nous ne sommes plus sur Terre. Nous n'avons pas vécu longtemps, mais nous savons que la Terre ne possède qu'un seul soleil, et que son ciel est, la plupart du temps, bleuté lorsqu'il fait jour. Une question toute aussi simple mais non moins primordiale se pose alors : où sommes-nous ? Vraisemblablement, il s'agit d'une autre planète, mais nous n'excluons pas l'hypothèse qu'il puisse s'agir totalement d'un autre monde. Peut-être que la mort n'est qu'un voyage entre deux dimensions ? Ou alors, peut-être que la mort n'est simplement qu'une autre forme d'existence ? Il est possible que nous soyons dans un monde où seuls les morts auraient accès. Nous disposons de trop peu d'informations à ce sujet. Mais il y a plus important : Komugi a probablement dû mourir peu de temps après nous, contaminée elle aussi par le poison. A t-elle effectué le même voyage ? S'est-elle retrouvée également sur cette planète ou dans ce nouveau monde ?

Nous nous posons énormément de questions, nous nous retrouvons face à l'inconnue et, pour la première fois de notre vie, nous ne comprenons pas. Mais nous ne pouvons résister à l'appel de l'eau. Nous marchons vers cette vaste étendue verte, avant de poser un genou près du rebord. Nous nous penchons vers l'avant, et regardons notre reflet dans l'eau. Nous n'avons changé en rien, notre apparence est exactement la même qu'avant notre mort. Mais pourtant, au-delà des apparences, nous avons considérablement changé. Nous ne ressentons plus les effets néfastes du poison dans notre corps, ce qui nous amène à penser que nous en sommes guéri. Malgré tout, nous nous sentons extrêmement faible. Non pas fatigué, mais simplement... Bien plus faible qu'avant notre mort. Autrefois, nous avions l'impression de pouvoir réaliser l'impossible, nous étions au-dessus de tout et rien ne pouvait nous dépasser. Mais à présent, nous avons l'impression d'être à des années lumières de ce que nous étions, nous avons l'impression de pouvoir nous faire écraser très facilement, comme un vulgaire insecte, par des puissances qui nous auraient pourtant semblé insignifiantes auparavant. Jamais nous n'avons ressenti pareille faiblesse. C'est un sentiment étrange. Nous nous sentons... vulnérable. Pour la toute première fois depuis notre naissance, nous sentons que nous avons besoin de notre garde royale pour nous protéger... Mais elle n'est plus là. Nous ne devons pas compter sur eux, il nous faut retrouver notre puissance d'antan.
Nous plongeons nos deux mains dans le lac avant de les ressortir doucement, transportant un peu d'eau dans leur creux, que nous amenons à nos lèvres sèches. Nous buvons une gorgée, puis une autre, et encore une, et petit à petit, nous sentons notre corps se revitaliser, légèrement. Et, lorsqu'enfin, notre gorge n'est plus aussi sèche, une autre sensation s'empare de notre corps et plus particulièrement de notre abdomen : la faim.
Nous sommes chanceux, puisque c'est justement à ce moment-là qu'un croassement se fait entendre, à quelques mètres de nous. Nous tournons lentement le regard vers l'origine du bruit, et apercevons une espèce de crapaud bleu à tâches rouges. Nous ne pouvons nous empêcher de sourire, tant cette créature arrive au moment opportun. Soudain, nous disparaissons, et réapparaissons presque instantanément à côté du petit animal, puis nous nous empressons de l'attraper dans notre main droite. Nous avons énormément perdu en vitesse, toutefois nous sommes encore suffisamment rapide pour attraper cette petite proie avant qu'elle n'ait pu se rendre compte de quoique ce soit. Le contraire aurait été vexant. Rapidement, nous amenons ce crapaud près de notre immense mâchoire qui semble s'être agrandie sur le coup de la faim, et nous lui arrachons la tête entre nos dents.




Nous l'avalons rapidement, puis à la bouchée suivante nous dévorons le reste du corps. Cela nous procure une quantité négligeable d'énergie, mais nous permettra au moins de tenir un peu plus longtemps. Alors que, petit à petit, nous retrouvons les habitudes de la vie, nos sens de prédateur naturel se mettent en éveil, et nous restons attentif à chaque petit indice qui nous permettrait de trouver une autre de ces petites créatures à proximité, afin de nous nourrir. Nous ressentons alors plusieurs énergies bien plus fortes que celle émise par le crapaud, à quelques kilomètres de là. Cela éveille notre curiosité, et nous décidons d'aller voir. Rapidement, des ailes se déploient dans notre dos qui en était dépourvu jusque là, grâce à notre technique de Métamorphose que nous avons acquise avec l'aide de notre garde Yupi. Puis, d'un puissant battement d'aile, nous nous envolons vers ces puissances.

Au terme de quelques minutes, nous arrivons au bout de ce trajet qui ne nous aurait pris qu'une seconde avant notre mort. Nous préférons avoir une approche discrète pour le moment, conscient de notre faiblesse nouvellement acquise, et nous prenons donc soin de masquer notre aura, tout en atterrissant sur le sommet d'une mésa tandis que nos ailes disparaissent, comme absorbées par notre dos. Nous regardons en bas et apercevons ce qui semble être un petit village formé de maisons blanches ornées de pointes. De grands hommes à la couleur de peau verte et portant des antennes sur le front, ce qui nous rappelle nos origines de fourmi-chimère, semblent se faire malmener par un groupe d'individus aux aspects tous très différents. Certains des hommes verts sont allongés sur le sol, baignant dans une flaque mauve que nous supposons être leur sang. Nous ne pouvons laisser un tel phénomène se produire sous nos yeux. Autrefois, cela ne nous aurait pas dérangé et nous ne serions pas intervenu. Mais nous avons beaucoup appris auprès de Komugi, et nous avons compris que chaque vie était précieuse. Même celle de ce crapaud que nous avons dévoré un peu plus tôt : nous n'avons pris aucun plaisir à le faire, mais c'était une nécessité pour notre survie. En ingurgitant ce crapaud, nous avons fait de lui une partie de nous : il va donc nous aider à accomplir de grandes choses, et c'est une façon pour nous de l'honorer. Mais ces individus ici-bas s'en prennent aux hommes verts par simple cruauté, il s'agit de violence gratuite. En tant que futur monarque d'un monde parfait, égalitaire et pacifique, il est de notre devoir de mettre fin à cette agression.

Nous plongeons dans le vide, et après une chute vertigineuse, nous atterrissons sur nos pieds, jambes semi-fléchies, tandis qu'un cratère se creuse sous le poids de notre chute. Deux hommes verts sont déjà morts, tandis que cinq autres semblent effrayés par les individus. Nous comprenons rapidement la situation : les hommes verts sont des villageois, ils vivent ici, ils sont natifs de cette planète. Les autres créatures, au nombre de trois, ne leur ressemblent pas du tout, leurs couleurs de peaux et leurs tenues sont différentes, ce sont des étrangers. Ils viennent probablement les piller ou s'emparer de leur territoire. A notre arrivée, dans leur dos, ils se retournent vers nous , avec des expressions à la fois étonnées et agressives. Nous nous approchons d'eux en marchant, restant calme et sérieux.


"C'est quoi ça ? C'est pas un Namek !"

"Qu'est-ce que tu veux ?"

Nous nous arrêtons à quelques mètres d'eux et les observons quelques instants, avant que notre regard ne s'abaisse vers les deux morts. Après quelques secondes, notre regard se lève de nouveau vers ces trois étrangers plus grands que nous, et nous nous décidons enfin à leur répondre. Ou plutôt, à leur retourner la question.

"Et vous, que voulez-vous ?"

Les trois individus se lancent des regards, puis éclatent de rire. Nous reprenons la parole, sur un ton plus sec et ferme, bien que nous restons calme :

"Silence ! Pourquoi tuer ces gens ? Cette planète n'est-elle pas suffisamment grande pour que vous puissiez avoir vos propres terres et laisser les autres villageois vivre en paix ?"

Les étrangers éclatent de rire de plus belle, nous commençons à nous agacer. Soudain, l'un d'entre eux nous lâche :

"Pour qui tu te prends ? Tu veux savoir pourquoi on les tue ? Je vais te le dire : on le fait, parce que ça nous fait marrer, voilà ! On a appris que le roi de Namek était mort y a pas longtemps, tu sais ce que ça veut dire ? Ça veut dire qu'on peut faire tout ce qu'on veut ! Y compris buter des Nameks pour se marrer ! D'ailleurs tu vas y passer aussi !"

Aussitôt, l'individu qui nous a répondu brandit une main vers nous, et balance une boule d'énergie. Nous l'évitons sans problème en sautant en l'air puis, dés que nos pieds touchent de nous le sol, nous bondissons rapidement en direction de celui qui nous a attaqué, le frappant d'un puissant coup de poing au niveau de l'abdomen pour lui couper le souffle. Alors qu'il se plie en deux, nous lançons un bref regard de chaque côté et remarquons que ses deux partenaires lui viennent en aide. Nous donnons un puissant coup de queue au visage de celui venant par la gauche, ce qui lui fait perdre l'équilibre et le contraint à tomber en arrière, et nous enchaînons aussitôt d'un coup de pied dans le menton de celui arrivant par notre droite, avant de le projeter d'un puissant coup de la paume de la main gauche au niveau du torse, de sorte à ce qu'il finisse par s'encastrer dans l'une des maisons blanches dix mètres plus loin.
Nous agrippons alors l'épaule gauche du premier que nous avons frappé, avec notre main droite, et le fixons dans les yeux.


"Nous sommes ton Roi, à présent. Et puisque tu t'es permis d'ôter des vies sans notre autorisation, nous te condamnons à mort."

Le dard de notre queue effectue un mouvement vif et précis et, l'instant d'après, la tête de cet individu roule à nos pieds, juste avant que nous lâchions son épaule, laissant tomber son corps sans vie en arrière.
Alors que ces Nameks semblent hésiter entre nous remercier et nous supplier de les laisser vivre, nous ne leur accordons pas beaucoup d'attention, plutôt focalisé sur le cadavre qui gît à nos pieds. Nous avons encore faim, et cet individu sans tête fera un bien meilleur repas que le crapaud.
En ligne
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Jeu 27 Oct 2016 - 1:08

Appartition

Akuma

Akuma parcourais Namek il était la seulement depuis quelque heure, et il volait sans trop ce souciais de ce qui ce passait autour de lui, il était content de de découvrir une nouvelle planète, toute étais différent le ciel, l'eau et même la terre en elle même, il s'arrêta un moment ce posant au sol, touchant un peut le sol et l'eau, alors que le petit vent soufflé dans ces cheveux, il regarda autour de lui et ne voyais personne, n'y même quelqu'un de la planète, était-il abandonner, à vrai dire Akuma sans manquer pas mal du sort dans la quel était Namek, il reprit alors sa vadrouille à pied marchant sur une petite île avant de bondir sur une autre, au loin il aperçu un petit village, il arriva à distingué avec mal les quelques villageois présent, il reconnue alors le physique d'un Namkien il ressemblais à son amie Cello, avec qui il avait fait connaissance sur Terre, il était rassuré d'une part de ne pas s'être trompé de planète et d'une autre qu'elle était vraiment habité, Akuma décida de ne pas allé vers les villageois et de continuer à parcourir ses terre, qui était bien vaste.

Il volait quand soudain il sentie quelque chose de particulièrement étrange, il ce posa au sol regardant au alentour, une énergie était bien présente quelque part, il avait du mal à distingué ce que c'était vraiment, il était certainement trop loin pour savoir où ce trouvais l'endroit de cette énergie et encore moins qui pouvais avoir ce genre d'énergie, cella l'intrigué et voulais en savoir plus, mais il n'était pas chez lui, et ne voulais pas vraiment rentré dans un conflit direct, néanmoins il avait toujours cette âme de guerrier en lui, il pouvait être plus libre de lui même depuis que son démon Oni est maintenant contrôler, alors qu'à ce moment un doute lui passa par la tête, sera t'il encore capable de pourvoir combattre comme avant, il n'as plus combattu depuis que Oni est contrôler, il décida finalement de trouvais l'endroit ou ce trouvais cette source d'énergie, peu importe ce qu'il lui arriva son instinct guerrier parlais au fond de lui, guider par l'envie de savoir, il vola quand soudain il vit au loin un homme peut être une femme difficile de distingué réellement quel était le genre de cette personne, Akuma ralenti, il ce posa alors sur une petite île qui était présente juste en dessous de lui, l'avait t'il vue, peut être, Akuma ne se trouvais pas forcement loin, Akuma ce mis alors accroupie ne quittant jamais la personne du regard, posant son sac au sol, cette personne était étrange elle ne ressemblais pas comme les Namekien que l'on peut voir, Akuma ne savait pas vraiment si c'était cette personne qui dégager cette énergie, après quelque instant il semblerait que non, il continua d'observer cette personne sa couleur de peau était violet, cheveux blanc, Akuma ne savait pas vraiment quoi faire sur le moment, lui parlé, fuir, ou serré le poing.  
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Jeu 27 Oct 2016 - 4:14
J'en étais certains désormais, un combat prenait bien place à quelques lieux d'ici. Une aura venait de disparaitre... Un mort ? Comment ce faisait-il que ce paysage paradisiaque abritait pareilles violence ? L'énergie malsaine que ces êtres dégageaient s'était lié à l'air, je le sentais. Il n'était pas de mon devoir de prendre part à ce conflit apparent, et puis, je doutais réellement pouvoir agir si le besoin s'en faisait sentir. Les forces qui étaient à l'oeuvre me dépassait, s'en était effrayant. Cette soudaine manifestation de Ki malsain me préoccupait, les quelques énergies que j'avais pu percevoir aux environs paraissaient totalement dénué de mauvaises intentions. Trop de questions tournait dans ma tête, d'un côté ce n'était pas à moi de régler ce genre de problème, mais de l'autre, qui le ferait ? Je n'étais pas encore Kaioshin... Et les lois ne s'appliquaient pas réellement en ce cas. Finalement, la tentation était bien trop forte, je pris mon envol et décidai de faire route vers ces êtres.

Voila déja quelques dizaines de minutes que je traversais l'archipel, il était aussi grand que magnifique à observer, ces formes que formait l'eau et la roche m'apparaissait tel un tableau. Evidemment, je prenais mon temps, encore peu sur de ce que je risquais et approchant de ce conflit. Beaucoup d'énergies avaient disparu depuis la première fois que je les avais ressentis, finalement peut-être serait-il plus sage de ne pas approcher, de continuer mon escapade... Qui qu'ils soient, ils finiront bien par quitter ces terres, je n'avais pas à m'en préoccuper. Tout en volant, je regardais la paume de mes mains. Elles étaient moites. Je doutais, ce n'était pas bon signe, le doute est un sentiment négatif. Bon sang, je ne devais pas perdre mon calme, je n'étais pas fait pour me battre, il fallait que je reste à l'écart... Je commençais à ralentir, quand je ressentis un nouveau frisson. Une autre aura s'était manifesté, tout prêt d'ici, en plein coeur de l'archipel. Etrangement, je ne parvenais pas bien à la sonder, pourtant elle n'était pas loin... Moins encore que ces auras qui m'avaient tant interpellé. Je m'arrêtai net.

"Des vies s'éteignent..."

Dis-je alors. En effet, je m'étais tellement focalisé sur ces auras malsaines que j'en avais totalement négligé les alentours. Je parvenais à ressentir l'aura des habitants de ces terres, quelques-unes faiblissaient, tandis que d'autres disparaissaient totalement. D'autres auras, différentes de celles des autochtones, semblaient tout à coup faiblir rapidement. Une seule, celle qui m'avait procuré cette étrange impression, semblait garder de sa vigueur. Le ki en question était complexe, je ne parvenais à déduire de sa nature, comme une sorte de... mélange ? Sans plus attendre, je changeai rapidement de direction, à vrai dire c'était même bien mieux, je ne pouvais rien faire au sujet de ce conflit lointain. En revanche ici, il était question d'innocent, de simples villageois, je le savais, je le sentais. Un autre de ces ki étranger venait de disparaitre, il fallait que je me dépêche. De ce fait, je pris la peine d'accélérer, déployant un maximum d'énergie afin d'arriver à temps.

Finalement, j'arrivai enfin au dessus de ce qui semblait bien être un petit village. Restant d'abord discret afin de bien me rendre compte de la situation, je survolai doucement la zone. C'était horrible, quelques êtres à la peau verte gisaient au sol, sans vie, tandis que leurs semblable tachait de leur faire reprendre connaissance... En vain. Au milieu de ce massacre, je distinguai un de ces êtres portant un ki radicalement différent des villageois. Encastré dans ce qui semblait être une habitation, l'être était bien différent des habitants, portant une sorte d'armure et arborant une peau d'une toute autre couleur. Mon regard se porta soudain plus au centre du village, là se tenait l'individu qui avait éveillé ma curiosité. Il tenait un de ces hommes en armure par l'épaule puis, d'un coup vif et précis, lui trancha la tête sous ma plus grande surprise. J'observais attentivement, étais-ce lui le responsable de ce massacre ? Pourtant, bien que je ne parvenais pas bien à discerner la nature de son ki, je ne descellais pas de mauvaises intentions. Alors que l'individu à l'allure étrange guettait sa victime décapité, je me décidai à l'approcher, me posant délicatement au sol à quelques mètres de lui. Quelques-uns des villageois me toisaient avec crainte, ils avaient visiblement vécu quelque chose d'horrible... Je portai alors mon attention sur celui qui m'avait dirigé ici, lui adressant ces mots :

"Qui es-tu ? Es-tu le responsable de ce massacre ?"


Dernière édition par Poiko le Jeu 27 Oct 2016 - 23:52, édité 1 fois
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Jeu 27 Oct 2016 - 19:56
Cela fait plusieurs secondes que nous fixons notre victime, alors que son sang repeint l'herbe dans laquelle il se répand abondamment. Mais au moment où nous nous accroupissons à côté de ce corps sans vie, un discret mouvement attire notre attention. Un nouvel être vivant vient d'arriver sur les lieux, il s'est posé à quelques mètres de nous. Tout en restant en position accroupie, nous redressons lentement notre tête vers ce nouvel arrivant. Sa peau est bleue et ses cheveux blancs forment une crête, il ne ressemble en rien aux villageois, il doit donc s'agir d'un étranger. Un détail nous frappe cependant : nous ne l'avons pas senti arrivé. Son aura est presque imperceptible, et d'une nature complétement différente de tout ce que nous avons pu rencontrer jusque là, ce qui ne signifie pas pour autant qu'il est moins puissant que nous. Quelle est donc cette mystérieuse créature ? Nos regards se croisèrent sans qu'aucun de nous deux n'expriment la moindre émotion puis, assez rapidement, il prend la parole et nous pose une question. Ou plutôt deux.
Nous restons silencieux dans un premier temps, détachant notre regard du sien pour observer ce qui nous entoure. Il y a en tout cinq corps à terre. Parmi ces cinq corps, deux d'entre eux sont des Nameks qui ne respireront plus jamais. Deux autres sont inconscients, il s'agit des étrangers que nous avons mis au tapis mais que nous n'avons pas pris la peine de tuer. Enfin, le cinquième corps est notre seule victime, celle qui gît sans tête, à nos pieds, et qui est sur le point de nous revigorer. Nos yeux reviennent à leur point de départ, sur ce mystérieux être à la peau bleue, et nous décidons de répondre d'abord à la deuxième question, et ce en toute franchise :


"En partie, oui."

Nous nous asseyons alors complétement à côté de notre victime, comme si nous étions en confiance. Le sommes-nous vraiment ?

"Nous nous apprêtions à nous repaître de sa chair pendant qu'elle est encore fraîche. Souhaites-tu te joindre à nous pour le déjeuner ? Nous pouvons partager." affirmons-nous de manière amicale.

Et pour accompagner nos dires, nous indiquons d'un geste de la main une place à côté de nous, où ce mystérieux personnage pourrait s'asseoir et profiter du repas. Nous nous efforçons même de lui adresser un léger sourire amical. Nous n'avons aucune connaissance de ce dont il se nourrit et il en est de même pour ces êtres à la peau verte, toutefois nous essayons de faire preuve d'hospitalité et de bienveillance en proposant de partager cette proie que nous avons chassé nous-même. Nous n'avons, pour le moment, aucune raison de nous méfier de cet individu.


"Nous nous prénommons Meruem. Et toi, quel est ton nom ? L'aura que tu dégages est d'une nature très différente à celle de la plupart des créatures que nous avons rencontré."

Notre nom, que nous avons appris le jour de notre mort, suffira en guise de présentation. Il ne nous semble pas utile de lui parler de nos origines de fourmis-chimères, ni de tout ce que nous avons vécu, pour le moment.
Tout en discutant, nous nous concentrons afin de ressentir les énergies environnantes, dans l'objectif de ne pas nous faire surprendre de nouveau : quelqu'un de mal intentionné pourrait profiter d'un effet de surprise pour nous nuire. Nous pourrions utiliser notre technique des Photons afin de détecter toute forme, tout obstacle, tout être vivant et tout mouvement autour de nous dans un périmètre assez large, mais nous ne le faisons pas : nous ne voulons pas donner l'impression d'être hostile en déployant de l'énergie autour de nous. Nous nous contentons donc de ressentir les énergies aux alentours, tout en étant conscients que nous ne pourrons pas détecter celles qui seraient trop bien masquées. Qu'allons-nous détecter d'autre que cet homme à la peau bleue et ces Nameks qui nous observent avec des sentiments mitigés ?
En ligne
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Jeu 27 Oct 2016 - 21:32

Apparition

Akuma

Contre tout attente la personne, ne l'avait pas remarqué, c'était bizarre pour Akuma, l'épreuve qu'il avait passé sur terre lui aurait donc donné certaine aptitude qu'il n'avait pas auparavant, c'était étrange il n'y prêta pas plus d'attention alors que la personne prit alors son envole, Akuma resta concentré, il fallait suivre à tout prit cette individu, il ce dirigeas visiblement par la source d'énergie qui était encore un vrais mystère, le démon resta à distance, ne voulant pas ce faire repéré par l’individu qu'il était entrain de prendre en filature, nous étions alors entrain de traversé une partie de l'archipel, après un moment de déplacement nous arrivions à l'endroit ou la source d'énergie était présente, Akuma ce cacha rapidement derrière un rocher, ils arriva à un village, le démon aperçu rapidement une tête couper, jonchant le sol dans une marre de sang, d'autre corps étendus sur le sol, des namekien parmi les corps y étais aussi présent, Akuma ne savait pas vraiment ce qu'il ce passait, une autre personne était présente il semblerait qu'elle soit l'auteur de tout ce petit carnage, l'homme que nous avions suivit, ce cacha un moment avant de ce présenter, Akuma regardais autour de lui, il était un peu perdu et ne savait pas quoi faire, il a tout de même des morts, mais il s'en moquer au finale, le démon voulais en savoir plus sur la personne qu'il avait suivit ainsi que cette personne qui avait l'aire encore plus étrange que l'autre, alors que l'individu sorti de sa cachette pour ce présenter ou peut être pas, à la distance ou ce trouvais Akuma il étais difficile de savoir ce qu'il lui avait réellement demandé, il regarda autour de lui avant de prendre la décision de ce rapprocher, à ce moment la il entendit distinctement "Meruem" et disait que son aura étais différente, Akuma avait-il était repéré peut importe, puisqu'il décida de ce montré sortant de derrière son rocher, et marcha vers les deux individus, peu importe ce qu'il allait ce passé, Akuma étais sur de lui, regardant une fois droite et une fois gauche, regardant ensuite les corps sur le sol, le démon froncer les sourcil et serré les poings, non pas pour commencer un combat mais il ne savait de quoi ils étaient capable, à premier vue il n'avait pas l'air de ce connaitre, après quelque mètre parcourue, il s’arrêta, alors que le vent passa sur ces cheveux balayant ces quelque mèche dresser sur ça tête.

Akuma déposa son sac au sol, ce mit accroupie posant ces avant bras sur c'est genoux, avant de pointé du doigt l'individu à la queue qui était Meruem, avant de tourné son regard vers la personne à la peau bleu, ces habille étais plutôt beau, cela devait être une personne importante, le démon resta là regardant les deux, d'un air plutôt intriguer, avait-il fait le mauvais choix en ce montrant, peu importe il n'était pas encore réellement en danger, si danger il y avait.   

     
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Jeu 27 Oct 2016 - 23:50
"En partie, oui"

Ces mots avaient eu pour effet de me faire serrer le poing, je fronçais les sourcils, faisant face à l'être qui prenait alors place au côté de sa victime. Visiblement, il n'avait pas l'air hostile, peut-être était-ce un stratagème voué à me distraire... Mais j'en doutais, il ne dégageait rien de mauvais, et visiblement les quelques êtres à la peau verte ne semblait pas tant effrayé par sa personne. Il n'était pas le responsable, mais alors qui ?

"Nous nous apprêtions à nous repaître de sa chair pendant qu'elle est encore fraîche. Souhaites-tu te joindre à nous pour le déjeuner ? Nous pouvons partager."


Je restais perplexe face à sa proposition. Pourtant je me détendais doucement, alors qu'il m'incitait d'un geste doux accompagné d'un sourire amical à prendre place à ses côtés. Esquissant un léger sourire involontaire provoqué par cette scène étrange, je refusai l'invitation d'un simple signe de main. Le voir se "repaître" de sa victime ne m'intéressait pas, je me dirigeais alors en direction des quelques survivants qui s'étaient regroupé autour des corps inanimés de leurs confrères. Gardant toutefois un oeil sur l'étrange personnage qui m'avait amené ici, je tachais d'approcher doucement du groupe de villageois, affichant un sourire bienveillant dans le but de les mettre en confiance. Je pensais avoir réussi, ils me laissèrent approcher. M'accroupissant face à l'un des cadavres lui-même étreint par l'un des siens, je tendis les bras afin de l'examiner. On me délivra simplement le cadavre, m'adressant par la même occasion la parole :

"Vous pouvez faire quelque chose pour lui ?"

Passant ma main au niveau de sa poitrine, je fermais les yeux. L'étranger au ki si particulier n'était pas mon ennemi, j'en avais pris conscience.

"Nous nous prénommons Meruem. Et toi, quel est ton nom ? L'aura que tu dégages est d'une nature très différente à celle de la plupart des créatures que nous avons rencontré."

Dit-il justement. Je levai la tête afin de regarder dans sa direction, il semblait avoir commencé son repas. Je grimaçai un instant avant de lui répondre.

"Je suis Poiko, la tienne aussi n'est pas commune, à vrai dire c'est elle qui m'a porté jusqu'ici. Elle m'a intrigué."


Je me tournai en direction des survivants, annonçant qu'il ne restait plus aucun espoir pour leur camarade, son coeur avait cessé de battre pour de bon. Leur adressant mes condoléance, je pris la peine d'invoquer un drap dans lequel était désormais enroulé le défunt, faisant de même pour le second. Je leur demandai ce qui s'était passé, et quel avait été le rôle de Meruem dans ce massacre. Un d'entre eux répondit, il avait la peau ridé et arborait des yeux fatigué, à priori il n'était pas jeune et semblait relativement important :

"Ces trois individus à terre nous ont attaqué, nous avons tenté de les dissuader de nous nuire en leur offrant quelques biens, mais ils ne voulaient rien entendre... Votre ami nous a sauvé la vie."

Un ami ? Je ne l'entendais pas de cette oreille là, mais en effet il n'était pas responsable de cette attaque et avait même défendu ces innocents. Ses intentions étaient bonne, j'en étais convaincue. Me redressant après avoir pris soin d'aligner dignement les corps des deux victimes, je me tournai face à Meruem afin d'en savoir plus sur ses intentions. Cependant, en me retournant j'aperçus un homme approcher. Encore un ? Son ki était imperceptible, je ne l'avais même pas sentis approcher. Comment ce faisait-il que je ne parvenais pas à sonder son aura ? Sur mes gardes, je m'arrêtai soudain alors qu'il continuait à approcher. Il fini par s'arrêter également, déposant son bagage avant de s'accroupir face à nous. Sans un mot, il tacha simplement de nous observer. Je ne savais comment réagir face à pareille individu. Il portait un habit déchiré ainsi que des cheveux rougeâtre, son regard bouillonnant de rage.

Fronçant les sourcils, je tachais également de l'observer, Meruem ne semblait pas le connaitre. J'attendais, simplement, de voir ce qu'il allait se produire.
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Ven 28 Oct 2016 - 21:44
Alors que nous affirmons être en partie responsable du massacre qui s'est déroulé, nous remarquons que le nouveau venu à la peau bleu se crispe. Peut-être pense t-il que nous avons également tué ces Nameks, il est vrai que notre réponse n'est pas des plus explicites. Malgré cela, il décide de ne pas nous attaquer, et se contente de refuser notre invitation à déjeuner d'un léger geste de la main. Alors qu'il se dirige vers les villageois pleurant leurs morts, nous arrachons un membre de notre victime avec nos mains, puis nous amenons l'extrémité de ce membre à notre bouche pour le grignoter. Tout en le mâchant, nous observons attentivement cet être mystérieux à l'énergie si particulière.

Il semble se soucier beaucoup plus du sort des Nameks tués que nous-même. Cela nous amène à penser qu'il ressent certainement une grande empathie pour eux, peut-être est-il proche de ce peuple, d'une manière ou d'une autre. Après avoir rapidement gagné la confiance de ces hommes dont les antennes rappellent nos congénères, il examine un cadavre en posant sa main sur son torse. C'est à ce moment là que nous décidons de répondre à sa première question à propos de notre nom, brisant le silence qui s'était installé, et par la même occasion nous lui demandons le sien.
Il se présente sous le nom de Poiko, et affirme que notre aura est également peu commune. Nous nous demandons ce qu'il veut dire par-là, peut-être est-ce parce que nous sommes issu d'une race qui conserve les meilleurs attributs génétiques des espèces qu'elle dévore, nous n'en avons pas conscience mais peut-être que notre aura porte une trace de chaque espèce ayant été sacrifiée et dévorée par notre mère afin que nous pussions voir le jour.

Poiko affirme aux villageois qu'il n'y a plus aucun espoir pour leurs semblables restés inertes, puis les traite avec le plus grand des respects en les couvrant d'un drap qu'il fait littéralement apparaître de nulle part. Il semble doté de pouvoirs très fascinants. Il leur demande ensuite ce qu'il s'est passé ainsi que notre part de responsabilité dans cette histoire, nous nous demandons alors pourquoi il ne nous le demande pas directement. Peut-être est-ce parce que notre première réponse était trop mystérieuse. Nous écoutons attentivement la réponse du Namek, nous assurant qu'il n'y a aucun malentendu quant à nos intentions. L'un des plus vieux villageois lui dit la vérité, tout en nous qualifiant d'ami de Poiko, ce qui nous paraît curieux. Nous connaissons la définition du mot 'ami', mais elle nous a toujours paru abstraite. En avons-nous déjà eu ? Komugi était certainement celle qui se rapprochait le plus de la définition du mot 'ami'. Oui, nous en sommes certain : elle était notre seule amie. Nous ne ressentons pas du tout la même chose à l'égard de cet inconnu à la peau bleue. Néanmoins, nous apprécions sa façon d'agir, et son étrange pouvoir lui permettant de créer un drap, et peut-être d'autres objets, a éveillé notre intérêt.

Nous sommes déjà aux trois quart de notre repas, lorsqu'un nouvel individu fait son apparition. Ses sourcils froncés et ses poings serrés lui donnent un air hostile, et tout en l'observant, nous nous interrogeons à propos de lui. A t-il un rapport avec ceux qui ont tué les deux Nameks ? Peut-être est-il l'un des leurs ? Peut-être a t-il l'intention de venger celui que nous sommes en train de manger ? C'est en tout cas ce que ses actions laissent à penser : après avoir déposé ses bagages et s'être accroupi, il nous fixe, et nous pointe du doigt. Peut-être s'agit-il là d'une provocation, ou d'une demande de duel. Aussitôt, nous interrompons notre repas. Nous attrapons la tête de notre victime par les cheveux, puis nous levons lentement, sans lâcher des yeux cet homme aux cheveux rouges qui semble très costaud.

Après l'avoir fixé quelques instants dans un silence tendu, nous lançons la tête de notre victime à ses pieds, comme s'il s'agissait d'un vulgaire ballon. La tête roule un peu sur le sol avant de s'arrêter juste devant le nouvel arrivant accroupi, le regard vide tourné droit vers le visage de cet homme. Nous lui adressons alors la parole avec une expression neutre :


"Es-tu venu pour venger cet homme ?" demandons-nous en parlant de la tête que nous venons de lui lancer.
En ligne
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 29 Oct 2016 - 0:14

Apparition

Akuma

L'homme à la peau bleu fit une technique permettant de faire apparaître des draps, qu'il utilisa pour recouvrir les corps sans vie, on pouvait ce douter qu'il était présent pour faire le bien, alors que l'autre individu, manger le corps de ces victimes sans être gêner plus que cela, c'est une manière comme une autre fêter ça victoire après tout, l'apparition d'Akuma fit quelque peu faire venir une certain tentions, les regards ce croisais, et personne n'avait réellement l'intention de faire quelque chose de mal ou de mal placer, alors que les Namekiens présent ce sentais un peu plus en sécurité du coter des deux personnes, le démon n'y prêta pas plus d'attention après tout il était sorti de nul par sans donner de réel explication, alors que Akuma ce souvenais de ce que lui avait dit Cello "Tu verras mon peuple son des personnes gentils une fois qu'il connaisse la personne" aurait-il fait quelque chose de spéciale ce Meruem pour ne plus être craint par les Namekiens présent ici.

Peu importe le regard qu'échanger Akuma avec Meruem était plutôt étrange, le démon était vraiment très intrigué par Meruem, dans sa façon de faire, comme manger ces victimes et son regard qui ne trompé pas, une chose est sur c'est qu'une fois l'avoir croisé il serait difficile de l'oublier, alors qu'il prit la tête du cadavre qu'il avait soigneusement coupé, pour la lancer aux pieds d'Akuma encore accroupie, la tête fit quelques rebonds avant de rouler et de finir son petit chemin, Akuma n'avait pas quitter des yeux la tête qui venais de s'arrêter devant lui, Meruem prit alors la parole lui demanda si il était venue venger cet homme, suite à cette demande, Akuma fit un petit sourire du coin de la bouche, le démon avait-il autant donner l'impression d'être hostile, malgré ça le geste qu'avait fait Meruem, déranger un peu le démon qui était à ce moment la un peu chagriner par une grosse envie de régler ce petit différent, qui l'avait prit lui comme un signe de provocation, alors que Akuma prit le dessus de la tête toute en ce relevant, regardant le visage du cadavre avant de diriger son regard vers Meruem et de prendre la parole:

"Je me bat seul, je me contre fiche de c'est gars mort, si j'ai cette tête dans les mains c'est surement que ce type avait mériter de mourir, tu as l'air fort"

Puis lança la tête au pied de l'homme à la peau bleu

"Tandis que toi tu m'impressionne"

Akuma ce détendit un peu, Meruem avait surement pensé que je faisait parti de cette bande d'incapable qui son maintenant mort et entrain de ce faire bouffer, comme des vulgaires morceau de viande.
             
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 29 Oct 2016 - 2:42
L'homme qui était apparu ne me disais rien de bon. D'après ses dires, il était étranger et non affilié à ces êtres qui avaient attaqué le village, pourtant je ne pouvais m'empêcher d'être méfiant à son égard. Là où Meruem avait su gagner ma confiance, cet homme ne semblait pas se soucier des présentations. Il était pourtant apparu, plutôt que de rester caché ou de simplement poursuivre sa route, il voulait surement quelque chose.

"Tandis que toi tu m'impressionne."


M'adressa-t-il, envoyant par la même occasion la tête ensanglanté qu'il avait reçu de Meruem. Je passai ma main sur ma bouche, grimaçant face à pareille horreur. Son visage crispé et emplie de douleur, j'imaginais ce qu'avait pu ressentir l'homme qui autrefois portait cette tête sur ses épaules. Tandis qu'elle roulait à quelques centimètres de mes pieds, je tachai de m'écarter du côté de Meruem afin de prendre mes distances. Serait-ce une provocation ? Il disait que je l'avais impressionné, j'avais en effet utiliser mes pouvoirs afin de créer un drap pour ces malheureux. Comprenant mon erreur quand à ce que cette action aurait pu révéler de mon identité, je me rassurai en me disant qu'il était de mon devoir d'honorer ces morts. Simplement, si cet étranger au regard farouche avait pu prendre note de mon action, c'est qu'il devait nous observer depuis un moment déja. Pourquoi ? Quels étaient ses intentions ? Peut-être même qu'il était là depuis bien plus longtemps, je ne parvenais pas à ressentir son aura, de ce fait il aurait bien pu échapper à ma vigilance. D'ailleurs, comment se faisait-il que j'étais dans l'incapacité de le sonder ? Il devait surement cacher quelque chose.

"Meruem, tu disais pouvoir ressentir mon aura, qu'en est-il de lui ?"

Demandais-je alors, tachant de ne pas adresser la parole à l'homme récemment arrivé, je gardais pourtant mon regard fixé sur lui. Peut-être que j'en faisais trop, ses intentions n'étaient pas forcément mauvaises. Seulement quelque chose me gênait. Au fond de moi, j'espérais ne pas avoir à me battre. Si Meruem pouvait s'avérer mon allié dans ce conflit, les compétences de l'étranger m'étaient totalement inconnu. A son physique et ses vêtements en piteux état, je devinais aisément qu'il était un combattant. Impossible de savoir si il était mortel, mes devoirs de futur kaioshin ne me permettait pas d'agir dans le commun des mortels, et encore moins pour ce genre de futilité. Mais si jamais il était bien plus qu'un simple mortel, un être maléfique aux intentions barbares et sanguinaires, si il était hostile à ces gens qui venait de subir une attaque, j'agirais.

Je devais en avoir le coeur net.
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 29 Oct 2016 - 12:14
Alors que nous observons et écoutons cet étranger aux cheveux rouges hérissés, il nous est très difficile de comprendre ses motivations. La raison pour laquelle il est venu ici nous échappe encore. Peut-être devrions-nous utiliser nos Photons. En plus de détecter les objets environnants, ils nous permettent de déceler les émotions des êtres vivants situés à proximité, la quantité et la qualité des informations récupérées dépendant du nombre de photons que nous déployons sur la cible. Cela ne nous permet en rien de lire dans les pensées, mais nous pouvons ainsi ressentir des émotions comme la peur, l'affection ou l'hostilité. Toutefois, cette technique nécessite un déploiement d'énergie tout autour de nous, qui pourrait être perçu comme une action agressive bien qu'elle ne fasse aucun dégât, or ce n'est pas ce que nous voulons.
Il ne fait pas partie de ce groupe qui a attaqué les Nameks, et nous complimente à propos de nos capacités physiques. Sommes-nous toujours fort ? Nous nous sentons pourtant très faible par rapport à notre niveau d'antan, et le repas que nous venons d'ingurgiter ne nous a apporté qu'une quantité négligeable d'énergie. Peut-être sommes-nous fort comparativement aux faibles individus que nous venons de vaincre, mais à l'échelle de l'univers, il ne fait aucun doute que nous sommes devenu extrêmement faible. Si nous nous confrontions aux puissants guerriers qui ont attaqué notre palais le jour de notre mort, nous serions rapidement vaincu. Nous sommes à des années lumières de la puissance de nos gardes royaux, que nous dépassions pourtant de très loin autrefois.

Tout en renvoyant la tête à Poiko, le nouveau venu affirme également être impressionné par ce dernier. Nous ressentons la même chose vis-à-vis de Poiko, sa technique consistant à créer des objets à partir de rien est vraiment très impressionnante, il est tout simplement capable de créer la matière, créer des molécules qui n'étaient pas là l'instant précédent. Nous pensions que seul un Dieu pourrait avoir ce genre de pouvoir. Nous sommes curieux de connaître la limite de cette technique.
Malgré les compliments de l'étranger, Poiko semble se méfier de lui. Nous ne savons pas trop quoi en penser. Alors qu'il se rapproche de nous, il nous demande si nous pouvons ressentir l'aura de ce nouveau venu.
Sans lâcher l'étranger du regard, nous répondons à l'être à la peau bleu :


"Nous nous sommes certainement mal fait comprendre, Poiko. Ton aura nous est imperceptible, nous ressentons simplement de très infimes variations dans l'air dues à ta présence physique, mais le flux qui émane de toi ne ressemble en rien à celui des autres êtres vivants. Nous pouvons ressentir la présence de toutes les créatures vivantes à proximité, même les plus faibles, mais pas la tienne. C'est comme si tu n'existais pas, c'est donc en cela que nous considérons que ton aura est d'une nature très particulière. En ce qui concerne ce nouvel individu, son flux est semblable à celui des autres créatures, nous détectons son existence même sans le voir, toutefois il nous est impossible de déterminer la puissance de son aura, ni même sa nature. Son aura est trop bien masquée pour que nous puissions détecter si elle est maléfique ou bienfaisante. Dans son état actuel, il ne semble guère plus dangereux qu'un crapaud."

Nos sensations sont difficiles à expliquer, c'est comme un sixième sens pour nous. Nous sentons que Poiko est un être très différent des autres, mais il nous est impossible de dire pourquoi, de le comprendre, ni même de l'expliquer. Mais concernant le nouvel étranger, nous ressentons bien qu'il s'agit d'un être vivant ordinaire, comme ces Nameks, ou encore ceux que nous avons tué. Toutefois, sa puissance semble très faible car il la masque probablement, et nous ne parvenons pas à savoir si son aura est hostile ou non.
Nous reprenons rapidement la parole :


"Nous ne pouvons pas sonder son aura, néanmoins nous pouvons essayer de sonder ses émotions. Ce ne sera pas douloureux."

Nous décidons finalement d'utiliser notre technique, après avoir cherché à rassurer les personnes présentes. Nous brandissons notre main en direction de l'étranger, et une petite sphère lumineuse et transparente apparaît devant notre main. Aussitôt, de nombreuses particules de lumière s'en échappent et s'éparpillent tout autour de nous.

Spoiler:
 

Nous nous adressons désormais à l'homme aux cheveux rouges :

"Fais-nous confiance, il ne s'agit pas d'une technique offensive."

Ces particules d'énergie, capables de passer au travers des objets et des êtres vivants, ne sont en aucun cas dangereuses : elles ne causent aucun dégât. Mais elles servent à nous transmettre un certain nombre d'informations sur notre environnement. Dans le cas présent, nous ne les déployons que dans un rayon restreint de 10 mètres autour de nous. Les informations transmises nous permettent d'avoir une cartographie en 3 dimensions et à 360° de tout ce qui se trouve dans cette sphère virtuelle (et invisible) de 20 mètres de diamètre qui nous englobe et dans laquelle les particules de lumière, ces Photons, flottent paisiblement. Nous avons alors conscience de chaque objet, chaque forme, chaque obstacle, chaque être vivant qui se trouve à l'intérieur de cette sphère, comme si tout se trouvait dans notre champ de vision.
Puis, soudain, et par notre seule volonté, une bonne partie des photos se regroupent en se dirigeant en direction de l'homme costaud aux cheveux rouges, le traversant de part en part sans lui infliger la moindre douleur, ni le moindre dégât. Normalement, il ne doit même pas les sentir passer, il peut simplement les voir, des particules lumineuses intangibles flottant dans l'air. En regroupant les photons sur lui, nous sommes capable d'obtenir des informations détaillées sur l'intérieur de son corps. Nous pouvons, par exemple, savoir s'il est blessé ou malade. Nous avons également une idée de son activité cérébrale, ce qui nous permet de déceler ses émotions, mais en aucun cas de lire ses pensées.

Alors, que ressent-il actuellement ? Peur ? Haine ? Affection ? Amour ? Tristesse ? Joie ? Surprise ? Méfiance ? Confiance ? Hostilité ? Nous pouvons connaître toutes ces choses, et ainsi savoir s'il a de bonnes ou de mauvaises intentions à notre égard, toutefois nous serons incapable de deviner les causes et raisons de ces émotions.
S'il sort du champ d'action de 10 mètres que nous avons défini autour de nous, nous pourrons toujours forcer les particules à le suivre jusqu'à environ 50 mètres de distance. Nous ne pourrons plus rien détecter s'il s'éloigne trop, ou qu'il décide de nous attaquer avant que les particules ne l'atteignent.


Dernière édition par Meruem le Dim 30 Oct 2016 - 9:58, édité 1 fois
En ligne
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 29 Oct 2016 - 20:39

Apparition

Akuma

Visiblement les deux personnes n'arrive pas à savoir de quel nature était Akuma, c'est certain maintenant l'épreuve qu'il avait passé avant de quitter la terre l'avait changer, cella ce faisait inconsciemment de la part de Akuma ou peut être pas cela était encore un vrai mystère pour le démon, qui allais s'en doute cherché à savoir ce qui ce passe vraiment avec son corps, mais pour le moment il devait être concentré sur ce qui ce passe à l'instant, la personne à la peau bleu faisait mine d'ignoré le démon, en ne lui adressant pas la parole, ce monde est donc fait de personne qui regarde de haut les gens mal habillé ou qui on certain trait repoussant, visiblement cette personne était louche et ce méfier du démon, mais Akuma s'en moquer il à toujours vécu le plus claire de son temps seul, les personnes de ce genre lui passé bien au dessus de lui.

Akuma venais de se rendre compte que les deux aura devant lui étais bien étrange surtout celle de la personne à la peau bleu qui étais tout simplement invincible, Akuma pensa rapidement qu'il était un être bien supérieur, Akuma ne faisait que de simple hypothèse dans ça tête, Meruem l'avait sans doute lui aussi remarqué, alors que Meruem levant le bras vers Akuma, qui ce mis rapidement en position d'attaque, ça garde était prête et pouvais contré toute attaque à n’importe quel moment jambes écarté bras levée, Akuma regardé les deux individus, un sphère blanche lumineuse et transparente fit son apparition, Akuma était de plus en plus sur ces gardes, regardant rapidement autour de lui pour contré toute attaque par surprise, mais visiblement Meruem n'avait pas vraiment l'air de faire une attaque offensive, alors qu'il prit la parole, en le mettant en confiance et en lui avouant qu'il ne s'agissait pas d'une technique offensive, Akuma prit en compte ce qu'il lui avait dit malgré cela il resta sur ces gardes qui peu prouvé qu'il ne ment pas pour camoufler une attaque surprise, après tout cela ne faisait que quelque minutes qu'ils étaient la, et que quelque heures sur cette planète pour Akuma.

Alors que des particules ce déplacer dans les aires, Akuma resta concentré regardant les particules puis les deux individus, alors qu'à ce moment il entendit au fond de lui les chaînes s’entrechoquer, Akuma fronça un peu plus les sourcils, cela était la faute des particules ou simple coïncidence, Meruem avait bien affirmé que ce n'était pas une attaque offensive, et pourquoi maintenant, pourquoi Oni arrive encore à me faire ressentir certaine chose, il fallait ce concentré sur beaucoup trop de chose à la fois, Akuma secoua la tête essayant de ce ressaisir alors que le bruit des chaîne diminua jusqu'à disparaître, le démon avait une certain crainte, des peurs, avant, tout ça n'était pas présent en lui, au fond de lui il ce reposais sur Oni, qui peut importe la situation et le danger, Akuma pouvait ce laissé succombé et laissé faire Oni, malgré cela il n'y jamais eu recoure, mais maintenant que Oni est enchaîner, les chose ce présente différemment face à Akuma.

Soudain les particules fila sur Akuma, regardant tout c'est particules venir sur lui, le démon prit le risque de resté sur sa position, faisant confiance à Meruem, ce que Akuma n'avait pas l'habitude de faire, faire confiance à un simple inconnue, les seuls personnes en qui il avait une totale confiance était son frère son maître ainsi que Nemor. La tentation de foncer sur Meruem était bien présente, une attaque à cette distance serait pour le moins bien efficace, Akuma était prêt à ce défendre si il le fallait, alors qu'il avait simplement suivit cette personne a la peau bleu, le voilà dans une bien mauvaise posture entre doute et mystère, alors que les particules était à quelque centimètre de lui, Akuma fit des gestes comme pour repoussé la particule, il ce rendit compte que sa main passa à travers, le démon était comme étonner, les particules le traversa, de part en part lui infligeant absolument rien comme dégât et aucun ressentie particulier, et à Oni non plus d'ailleurs, Akuma fit quelque pas sur la droite puis sur la gauche, comme pour ce rassuré d'une certaine manière.

*C'est étrange je n'est jamais une telle chose pourquoi fait-il cela*

Akuma prit alors la parole pendant ce spectacle bien étonnant:

"Pourquoi fait tu cela, pense tu que je suis un danger pour toi ?"

Avant de rependre légèrement ça garde, et fixa la personne à la peau bleu, le danger viendrais surement de lui en premier, si il y avait mis une attaque en place, si jamais quelque chose ce passé quand même.                          
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 30 Oct 2016 - 2:56
Meruem m'avait confirmé qu'il ne pouvait sentir mon aura, cette confirmation me rassura dans l'idée qu'il ne pouvait me sonder et ainsi en savoir plus sur moi. Je ne devais laisser aucune trace de mon passage en ces lieux et si il ne pouvait m'identifier ça ne m'en sera que bénéfique. Simplement, cette caractéristique propre aux miens de détenir une aura indétectable par le commun des mortels pouvait me faire défaut. En effet je sentais qu'ils se méfiaient. Si j'étais sur mes gardes de par l'incapacité à sonder correctement l'aura de l'étranger, je ne doutais pas qu'eux aussi puissent douter de mes intentions. Meruem me confirma également que l'homme aux cheveux de braises cachait son aura, voila pourquoi je ne pouvais la sonder correctement. Pourquoi la cachait-il ? Simplement, je me demandais si Meruem pouvait en savoir plus sur les intentions de l'homme. Si je n'étais pas capable de déceler la moindre informations sur celles-ci, comment Meruem le pouvait-il ?

"Nous ne pouvons pas sonder son aura, néanmoins nous pouvons essayer de sonder ses émotions. Ce ne sera pas douloureux."

Annonça soudain Meruem. Je fus agréablement surpris par cette nouvelle, j'avais visiblement sous-estimé les capacités de cet être étrange aux coutumes discutables. Les émotions, entités révélatrices de bien des choses et communes à tous les êtres vivants, étaient un parfait moyen de déduire les intentions de cet étranger. Si ma capacité à dévoiler efficacement le mal en chaque être ne pouvait agir correctement sur l'homme, alors la mise au claire de ses sentiments pouvaient s'avérer d'une grande utilité. Ces émotions, bien que complexes et à interprétation variable chez chaque être, trahissait à coup sur les intentions de ce dernier. Simplement, même nous les dieux avions du mal à les interpréter, si toutefois nous parvenions à les dévoiler. Comment s'y prenait-il ? Meruem disposait de bien étranges pouvoir... Pourtant il ne portait pas l'aura d'un dieu. Les mortels étaient réellement admirables.

"Fais-nous confiance, il ne s'agit pas d'une technique offensive."

Affirma-t-il alors qu'il brandissait la main en direction de l'homme, ce dernier s'étant naturellement mit en garde afin de parer une éventuelle attaque. Sa réaction était justifiable, bien que je ressentais la sincérité de Meruem. Une étrange entité lumineuse se matérialisa au niveau de sa main, de nombreuses particules semblable à cette sphère s'en échappèrent, se dispersant tout autour de nous. Certaines même me traversais, je ne ressentais rien qu'en à ceci, aucune douleur, aucun impact. Je restais muet face à ce spectacle. Soudain, une étrange sensation me parcourut, je fronçais les sourcils quand je parvint à deviner d'où provenait cette sensation. Quelque chose s'était manifesté chez cet étranger, quelque chose d'anormal. Un tout petit instant, aussi minime était-il, je parvint à ressentir quelque chose qui s'apparentait à une aura. Ce fut horrible, un sentiment de rage et d'immense colère, j'en eu presque le souffle coupé. Qu'est-ce que c'était ? Avant que je puisse m'exprimer , une bonne partie des particules lumineuses se regroupèrent aux alentours de l'étranger, le traversant de toutes part. Visiblement lui non plus ne montrait aucun signe d'éventuelle douleur, les particules se contentaient de vagabonder à ses alentours. Quelle étrange technique, on aurait dit que ces particules avaient leur propre volonté, mais je me détrompais quand à l'absence total d'une quelconque aura les concernant. Comprenant que ces choses ne lui étaient pas néfaste, il reprit son calme avant de tourner son regard vers le mien. Ces yeux ardents se posant sur moi, je sentis mes muscles se crisper, il était prêt à bondir au moindre geste offensif. Je restais sur mes gardes, me remémorant cette étrange sensation qui s'était échappé de lui il y a quelques instants. J'attendais silencieusement le verdict de Meruem, quelque chose n'allait pas.
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 30 Oct 2016 - 9:49
Notre attention est entièrement focalisée sur l'homme aux cheveux rouges, qui s'est mis en position de garde dés que nous avons commencé à déployer les photons. Nous comprenons parfaitement sa méfiance, et, par prudence, nous serions également resté sur nos gardes si nous étions à sa place. Soudain, nous ressentons quelque chose d'étrange. L'espace d'un très bref instant, une aura hostile s'échappe de lui. Il ressent de la peur, il n'a pas l'air de se sentir bien. Nous ne comprenons pas pourquoi : nos particules sont censées être inoffensives, qu'est-il en train de se passer en lui ? Il secoue la tête à plusieurs reprises et semble se concentrer, il semble refouler quelque chose au plus profond de son être, mais il nous est impossible de savoir de quoi il s'agit. Puis il semble se calmer, tandis que son aura redevient neutre. Analysant les informations émises par les photons, nous observons qu'il ressent du doute, de l'interrogation, ainsi que de la méfiance. Tout ceci peut s'expliquer par le fait qu'il ne sait pas ce que notre technique va lui faire. Malgré tout, il a choisi de nous faire confiance.
Il y a également une légère pointe d'agressivité en lui, qui semble être la conséquence directe de sa méfiance. Il nous demande ensuite pourquoi nous utilisons cette technique, et si nous pensons qu'il est un danger pour nous.

Nous baissons alors notre bras, puis toutes les particules se dissipent dans l'air jusqu'à disparaître complétement.


"Nous voulons nous assurer que ce n'est pas le cas."

L'homme aux cheveux rouges attarde son regard sur Poiko, cela nous interpelle. Il semble se méfier de lui, mais pour quelle raison ?

"Tu sembles te méfier de Poiko, est-ce parce que nous ne pouvons ressentir son aura ? Par ailleurs, nous avons ressenti de la peur en toi, l'espace d'un instant. Est-ce de nous que tu as peur ? Ou bien... As-tu plutôt peur de ce que tu nous caches et que tu gardes enfoui au plus profond de toi ?"

Notre ton est totalement neutre et calme, il n'est en rien accusateur. Tout en l'interrogeant sur ses craintes, nous affirmons que nous avons bel et bien senti quelque chose d'étrange en lui, et que nous savons qu'il nous cache quelque chose de sombre. Ce doit être la raison pour laquelle il masque son aura.

Sur ces mots, un Namek s'approcha de nous trois et prend la parole tout en nous observant à tour de rôle.


"S'il vous plait... Pouvez-vous vous quereller ailleurs ?... Nous avons déjà beaucoup souffert... Nous aimerions pouvoir pleurer nos morts en toute tranquillité."

Nous le fixons, puis replongeons notre regard en direction de l'homme aux cheveux rouges. Pour nous, il n'y a pas de raison de se quereller. Mais la suite ne dépendra que de cet homme mystérieux qui cache un sombre secret.
En ligne
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 30 Oct 2016 - 17:56

Apparition

Akuma

Le visage de la personne en bleu se crispa quelque instant, à ce moment la Akuma ce posais plusieurs question, avait-il remarqué quelque chose cella était une fois de plus étrange, avant personne ne pouvait remarqué ce qu'il ce passait au fond de lui, mais cela ne faisait aucun doute, l'inconnue à la peau bleu avait belle est bien ressenti quelque chose, Meruem l'avait s’en doute lui aussi ressenti, le démon devait maintenant faire attention à ce que cela ne ce reproduise plus, mais comment faire, Oni agit tout seul, comme il la toujours fait et comme il le feras toujours.

Meruem baissa son bras alors que les particules ce dissipas, Akuma regarda la fin de ce petit spectacle jusqu'à ce que les particules qu'il avait libéré disparaisse totalement, Meruem avoua à Akuma qu'il voulait simplement ce rassuré que les intentions du démon n'était pas dangereuse, le démon avait comme une certaine envie de savoir ce qui aurait pus ce passais si c'est intention était mauvaise, Meruem continua de parlé en demandant à Akuma pourquoi il ce méfier de Poiko, puisque nous arrivons pas détecter son aura, et cela étais toute aussi étrange que la personne en elle même, Akuma venais de s'en apercevoir, par la même occasion le démon connaissais maintenant le nom de cette personne, il avait ressentie de la peur en Akuma, le démon était intrigué, comment as t'il fait pour avoir toute ses informations, s'en doute la technique qu'il venait terminé, ce qu'il venait de lui dire lui affirma que lui aussi avait senti quelque chose, Meruem avait l'air plutôt calme.

Un Namek s'approcha regardant chacun de nous en demandant si nous pouvions nous quereller ailleurs, il voulait simplement être tranquille maintenant, Akuma prit le risque de ce d'étendre relâcha ça garde et prit une posture neutre, à ce moment la il repensa à son amie Cello, Akuma fit un geste de la tête comme d'une certaine manière s'excuser de tout ça, il fixa alors de nouveau les deux individus et marcha doucement vers c'est dernier et prit la parole:

"Je doute que ce qui se cache au fond de moi te regarde, mais sache que si j'aurais voulus vous tuez je l'aurait fait depuis bien longtemps, je suis à la recherche d'un adversaire pouvant me donnais un combat digne de ce nom... et... je suis à la recherche d'un sayen.."

A ce moment là, Akuma avait mis au point un tout nouveau plan, pour arrivait à ces fin, comment ne l'avait t'il pas pensé avant, toute était claire dans ça tête, alors qu'un petit sourire ce dessina sur son visage, regardant une fois Meruem puis Poiko.  

Code by Joy
 
Apparition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Ré-Apparition d'un bout de métal rouillé...
» L'apparition de Zeus
» Disparition et Réapparition.
» L'apparition de Zeus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Namek :: Archipel-