Partagez | 
 

 Apparition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 5 Nov 2016 - 4:43
Alors que je tachais de reprendre mon calme, procédant de manière à vider mon esprit et entrer dans une phase de méditation qui me permettrait certainement de reprendre le contrôle de mon corps, je sentais qu'on s'agitait autour de moi. Je n'avais pas reçu d'attaque, visiblement le guerrier n'en voulait pas à ma vie ou bien alors était-il occupé. Les conditions alentours étaient extrêmement inconfortable pour parvenir à atteindre mon état de stase, et pourtant il fallait que je me concentre, je ne pouvais me permettre de rester ainsi privé de mes mouvements. Parvenant petit à petit à atteindre un certain seuil de mon entreprise, je commençais à expulser tout sentiment de peur ou de colère, mes muscles se décontractant un à un. Maintenant, je commençais à entrer en osmose avec la matière alentour. Bien que j'entendais tout ce qui pouvait se dire, je gardais ça dans un coin de mon esprit afin de mieux comprendre quels potentiels phénomènes c'étaient produits durant mon état de stase.

Je ressentais de nouveau l'air pur de ces terres, son souffle était agréable et parfaitement ponctué de douce rafales. Je puisais dans les ressources qui s'ouvraient à moi à travers la terre afin de ressourcer mon esprit, je tachais d'harmoniser mes pensé, écartant la colère envers le guerrier rougeâtre afin de la remplacer par la question du sort des nameks et des raisons pour lesquels je suis ici. Mes membres commençaient à devenir plus léger, je sentais les muscles de mon corps qui réagissait à ma volonté. Enfin, l'engourdissement qui avait saisi mes membres commençait à se dissiper. Je pris une grande inspiration, retenant l'air dans mes poumons un long moment... Et alors que je me décidais à expirer, je sentais mes entraves se défaire. Parvenant à rabattre les bras, je tâtais l'herbe au sol afin de confirmer ma présence physique. Je n'avais pas bougé, personne ne m'avait frappé. Je me savais chanceux, car si mon ennemi avait décidé d'en finir après son attaque, rien n'aurait pu l'en empêcher.

Ouvrant les yeux, je repris conscience de la situation. Tout en poussant sur mes bras encore légèrement engourdi, je me redressais avec quelques difficultés, tachant de me repasser en mémoire ce que j'avais pu entendre et mettre de côté. Au final, je cru comprendre que l'étranger avait également était neutralisé, son corps à quelques pas de moi me le confirmait. Etrangement, il semblait avoir subit le même sort que moi... Des effets secondaires ? Non, il n'aurait pas prit le risque d'utiliser sa technique si elle comportait de pareilles risques. Mais alors, qui l'avait neutralisé ? Je tournais avec encore un peu de difficultés la tête, mon regard s'arrêtant sur un namek. Il était seul, les autres semblaient partis, je ne ressentais pas leur présence. Ce Namek était étrange, il ne laissait percevoir aucune émotion, son visage neutre dégageait une expression qui ne paraissait pas naturelle... Que lui était-il donc arrivé ? Avait-il mit lui même hors d'état de nuire le guerrier à la chevelure ardente ? Je ne parvenais à y croire... Tournant encore un peu plus la tête, j'aperçus enfin l'être que Meruem avait repéré plus tôt... Ah ! Meruem !
Le cherchant du regard, je parvins finalement à le distinguer à quelques mètres de là. La blessure que je lui avais infligé était encore grande ouverte, je grimaçais, qu'avais-je fais ?

Meruem avait encore le bras tendu, des traces d'énergie virvoltait autour de sa main. Je suivis son regard qui me guida directement en direction du Namek, celui ayant apparemment neutralisé l'étranger. Un impact au sol, devant les pieds du Namek, me confirma que Meruem avait tenté de le dissuader d'approcher. Quelque chose me surpris cependant, je ne l'avais pas remarqué au début mais... Qu'est-ce que c'était ? Le Namek concentrait de l'énergie entre ses mains, mais elle n'était pas destiné à nuire. Cette technique, elle me disait quelque chose... Non, c'était impossible. Et pourtant, le Namek canalisait une énergie créatrice, semblable à celle que nous autres Kaioshins utilisons pour mener à bien notre rôle au sein de l'univers. Je ne parvenais à expliquer ce phénomène, mais je commençais à comprendre. Il avait très certainement utilisé la technique de l'étranger pour le neutraliser, j'en étais persuadé, les marques énergétique sur le corps immobile de l'homme étaient semblable à celles qu'il avait utilisé contre moi. Et cette technique qu'il s'apprêtait à utiliser, il l'avait apprise de moi. Mais comment ?

La situation avait prise une tournure très étrange, l'être dont je ne savais rien prenait place à quelques mètres, l'air impassible. Son aura était si faible pourtant, je ne comprenais pas le rôle qu'il jouait dans cette mascarade. Le guerrier qui m'avait infligé sa technique gisait donc au sol, ne dégageant plus réellement une aura menaçante. Je le savais en vie, je le sentais, mais il ne bougeait pas d'un centimètre. Il ne semblait pas connaitre de moyen afin de se défaire de ses entraves, j'avais de la peine pour lui, pris au piège par sa propre technique. En face de moi se tenait le fameux Namek qui semblait pouvoir voler nos capacités. Il me fallait faire très attention à lui, bien que je ne ressentais pas de mauvaises intentions de sa part son aura était perturbé... Ce n'était pas bon signe. Je fini par m'adresser à Meruem, je ne pris même pas la peine de m'excuser pour la blessure que je lui avait infligé, bien que je m'en voulais terriblement il me fallait en savoir plus sur ce Namek. Meruem avait visiblement assisté à tous ce qui s'était passé, de plus, il disposait de capacités qui lui permettait de distinguer ce que je ne discernait pas moi-même.

"Qu'est-ce que tous ça signifie Meruem ? Qui est ce Namek qui parvient à maitriser nos capacités ?"

Tout en disant ces mots, je toisais un instant le Namek avant d'appuyer plus longuement mon regard sur l'être à la peau sombre et aux cheveux blancheâtre. Qui était-il et que faisait-il là ? J'avais un étrange pressentiment à son égard. Me redressant finalement, j'attendais des réponses.
Enrico Pucci
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 5 Nov 2016 - 16:59
Le pouvoir de créer de la matière ! Tel était le pouvoir que Poïko détendait. Le pouvoir que sa condition de futur Koai...Kaioshin - que sa condition de futur Kaioshin lui apportait. Le pouvoir que le Namek avait obtenu. Le pouvoir qui permettra à Pucci d'accomplir son objectif. Le pouvoir pouvant soigner, ou détruire. Avait-il des limites ? Était-il possible de le contrer ? De le combattre ? Le maître de ce pouvoir peut diriger l'univers. Il doit falloir des années de conditionnement pour ne pas en abuser. Et Pucci venait de l'obtenir sans effort. Il venait de gagner le pouvoir de créer ce qu'il souhaitait. Les possibilités étaient à la limite de l'infini. Cependant le prêtre n'avait qu'un objectif en tête. Le rêve de DIO. Leur rêve. Il n'avait plus l'os de son ami, l'objet nécessaire à la création du 「Green Baby」. L'objet qui avait permis à son Stand d'évoluer. L'objet qui avait transformé Whitesnake en C-moon, le Stand maîtrisant l'une des forces les plus puissantes de ce monde. Le stand maîtrisant la Gravité.

Pucci avait voulu tester le pouvoir de création de matière sur Meruem, dont il avait appris le nom en regardant dans le disque de mémoire de Poïko. Cependant, le Kappa était méfiant : L'approche du Namek, sous le contrôle de Pucci, l'avait fait reculé, bondissant en arrière d'une dizaine de mètres, malgré la large entaille sur son torse. Ou il ne ressentait pas la douleur, ou il pouvait la maîtriser. Il se mit alors à parler d'un ton ferme au Namek, le mettant en garde de ne pas s'approcher. Savait-il que le villageois n'obéissait qu'à Pucci ? Il fallait faire attention, cependant. Si le porteur d'un disque de mémoire où d'âme meurt, les souvenirs, connaissances, pouvoirs, et techniques contenus seront perdus à tout jamais. Il ne faudrait pas que le pouvoir contenu dans ces disques disparaisse.


"Très bien, ne le soigne pas alors."

Peut-être était-il masochiste ? Ou alors avait-il un haut ego, ne voulant aucune soin ? Refuser de guérir grâce à un pouvoir est peut-être une tradition chez son espèce. S'était-il au moins rendu compte de ses blessures ? Un être ne ressentant pas la douleur ne rend pas compte de ses maux. Tant de questions sur un individu. Sur une espèce. L'être au casque de tortue est une créature étrange, prête à se jeter sur une attaque pour éviter le combat entre deux êtres puissants, et refusant la soin. Un individu mystérieux, parlant peu, mais noble.

Il ne pouvait donc pas voir quels étaient les effets soigneur de cette technique. Peu importe. Il avait ce qu'il lui fallait. Il fit apparaître un disque de sa propre tête, un disque de mémoire. En gagnant C-Moon, il avait également gagné de l'ADN de DIO. Malgré sa régression vers Whitesnake lors de son apparition dans ce monde, son corps devait avoir mémorisé l'acide désoxyribonucléique du 「Green Baby」. Le code génétique de DIO, voilà ce qui était contenu dans le disque. Il plaça le disque dans la tête du Namek, et marqua dans le disque d'ordre :
"À partir des information du disque, je créerais l'os de DIO".

Le Namek s'attela aussitôt à la tache. Cependant, Pucci vit que cela allait prendre du temps. Reproduire un code génétique entier, à partir de rien, demande beaucoup de temps, et si le possesseur du pouvoir est entièrement concentré sur l'ordre donné par Pucci, inapte à faire des erreurs tout seul, il ne pourra pas accomplir sa tâche en moins d'une heure. Les villageois mettront encore du temps à arriver, et les trois individus ne devraient pas l'arrêter dans sa manœuvre. Ils n'ont pas vraiment de raison pour le combattre. Il n'a fait qu'empêcher le guerrier aux cheveux rouges d'achever son ennemi, à terre, et a emprunté le sort de Poïko afin d'accomplir son objectif. Il n'avait donc qu'à patienter. Se retournant vers Meruem, l'air toujours indifférent, il s'adressa à lui :

"Tu es un être différent de ce que j'ai pu rencontrer jusqu'à présent, Meruem. Tu es noble, tu refuses les soins, tu prends les coups à la place des autres. Tu protège un être qui tue un meurtrier. Qu'es-tu donc ?"

Il vit alors le futur "dieu" se relever. Il n'avait assisté en rien à la situation, et se demandait ce qui se passait. Pucci n'y prêtait que peu d'attention. Il restait debout, à coté du Namek préoccupé, toisant Meruem. Il voulait en savoir plus.

[Je ne sais pas si je l'ai précisé, mais lorsqu'un pouvoir est volé par Whitesnake, l'utilisateur original ne peut plus l'utiliser, jusqu'à qu'il récupère le disque.]


Dernière édition par Enrico Pucci le Sam 5 Nov 2016 - 20:40, édité 1 fois
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 5 Nov 2016 - 20:33
Qui sommes-nous ? Nous nous le sommes déjà demandé, plusieurs jours avant notre mort. La question posée par Enrico nous renvoie à nos réflexions passées. Qui sommes-nous réellement ? Nous sommes le Roi, c'est pour cela que nous sommes né, nous avons été créé dans cet unique but. Régner est notre raison d'exister. Mais de quoi sommes-nous le Roi, exactement ? Sur quoi devons-nous régner ? Après notre rencontre avec Komugi et au bout de plusieurs phases de réflexion, nous étions parvenu à trouver une réponse. Nous devions régner sur tout, le monde entier devait être notre royaume. Cela ne pouvait en être autrement. Il n'y a qu'en régnant sur le monde entier que nous pouvons le refaçonner pour le rendre parfait : supprimer les inégalités, les conflits, la misère et le malheur. Nous voulons que tous les peuples soient unis et vivent en paix, que toutes les créatures soient en harmonie les unes avec les autres, de la même façon que notre côté humain est en symbiose avec notre nature de fourmi-chimère. Alors qu'actuellement, une poignée d'élites disposant de beaucoup de pouvoir et de beaucoup d'argent asservit le reste de la population en profitant d'eux et en accumulant les richesses, nous voulons d'un monde où chaque individu sera l'égal de son prochain. Il y aura suffisamment de ressources pour tous, personne ne mourra de faim et personne n'abusera de son pouvoir. Nous éradiquerons la misère et nous ferons tomber ceux qui, aujourd'hui, se placent au-dessus des autres en accumulant et gaspillant les richesses par pur égoïsme. Notre révolution ne se fera pas sans violence... mais c'est une étape nécessaire pour arriver au bonheur suprême universel. Nous ne cherchons pas la gloire, ni le pouvoir. Nous voulons simplement créer un monde où tout le monde pourra avoir la chance de trouver sa véritable place, quelque soit l'endroit où il naît et où il grandit, et quels que soient ses ancêtres.

C'était la réponse que nous avions trouvé à l'époque. Les choses ont-elles changé, depuis ? Nous sommes mort. Puis, nous sommes revenu, sans que nous puissions l'expliquer. Nous ignorons encore actuellement si nous sommes toujours mort ou encore en vie, mais puisque apparemment l'on peut mourir dans ce monde, nous pensons plutôt être en vie. Et si nous avons été ressuscité, c'est sans aucun doute parce que nous devons accomplir quelque chose d'important, nous n'avons pas terminé le travail pour lequel nous avons été créé. Et nous pensons que cette tâche à accomplir est celle de rendre le monde parfait et d'y répandre le bonheur. Nous en sommes même convaincu. Toutefois, ce monde dans lequel nous sommes revenu ne ressemble pas à celui où nous sommes né. Il y a plusieurs soleils et les habitants y sont différents. Devons-nous régner sur ce monde-ci, ou bien sur celui d'où nous sommes originaire ? Idéalement, il nous faut régner sur tous les mondes, afin de les rendre tous parfait. Cela prendra du temps, beaucoup de temps, et nous ne savons pas si nous pouvons mourir de vieillesse. Mais il nous faut au moins essayer.

Nous avons baissé notre bras lorsqu'Enrico a ordonné au Namek de ne pas nous soigner. Puis, peu de temps après, nous avons vu, du coin de l’œil, Poiko se relever, avant qu'il ne nous demande ce qu'il se passait. Nous n'en savons hélas pas beaucoup plus que lui et ne pouvons que spéculer sur la situation. C'est à ce moment-là que Pucci nous a dit que nous étions quelqu'un de différent, avant de nous demander qui nous sommes.

Nous observons Enrico quelques secondes, puis Poiko, puis l'étranger aux cheveux rouges qui semblent complétement plongés au plus profond de son esprit. Nous décidons de répondre en premier à l'homme à la peau bleue et aux cheveux blancs, après avoir ramené notre regard sur lui.


"Nous ne sommes pas encore sûr de tout comprendre, mais le Namek semble être contraint d'obéir aux ordres d'Enrico. On dirait qu'il utilise sa créature de Nen pour cela, l'être qu'il nomme Whitesnake. Tu devrais être capable de détecter sa signature énergétique, non loin d'Enrico. Si tu concentres ton aura dans tes yeux, peut-être parviendras-tu à distinguer sa silhouette. Whitesnake semble avoir le pouvoir de copier les techniques qu'il voit, et de les attribuer à quelqu'un d'autre, en l'occurrence ce Namek. Il peut aussi imposer sa volonté."

Nos yeux se dirigent ensuite vers le prêtre et sa créature, et nous répondons enfin à sa question à propos de notre identité, après y avoir mûrement réfléchi.

"Ce que nous sommes actuellement n'a que peu d'importance, ce qui compte est ce pour quoi nous œuvrons et ce que nous aspirons à être. Nous voulons d'un monde, non... d'un univers entier, qui soit totalement pacifique, dans lequel tous les peuples seraient unis et tous les individus égaux. Et pour être tout à fait honnête avec vous tous, la seule personne en qui nous avons confiance ici est Poiko, il est le seul que nous laisserons approcher de nous à moins d'un mètre. Nous considérons ta créature, Whitesnake, bien trop dangereuse pour que nous puissions la laisser s'approcher de nous."


Nous lui répondons en toute transparence, car nous n'avons rien à cacher.
Tout en gardant Whitesnake à l'oeil, nous tournons légèrement la tête vers Poiko. Nous lui demandons alors poliment et amicalement :


"Poiko... Accepterais-tu de nous soigner, s'il te plait ?"

Nous pouvons supporter la douleur engendrée par cette blessure sans problème, mais si elle reste trop longtemps ouverte, elle nous affaiblira petit à petit. Nous devons survivre afin d'accomplir notre destin.
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 5 Nov 2016 - 23:07

Apparition

Akuma

Le regard Goutetsu porté sur Akuma en disait long sur ce qu'il pensé à l'égard de Akuma, il avait prit la décision de relâcher Oni mais son frères ainsi que son maître étais venu à temps pour l'en empêcher, Akuma était convaincu que c'était la seul solution, alors que Akuma essayer de ce débattre de l'emprise de son frère qui ce trouvais derrière lui, Akuma semblais à vide de pouvoir, il avait conclus qu'il était bien trop faible et le seul moyen de réglé ce problème était de succombé au grand pourvoir du démon, Akuma prit alors la parole en ce débattant toujours un peu plus:

"LÂCHE MOI !"

Suivit d'un coup de coude dans l'estomac de son frère courbant le corps de ce dernier, suivit d'un coup de la paume de la main sur le front de Gouken le projetant en arrière, Akuma ce tournas alors vers Goutetsu son maître, avant que ce dernier n'utilisa ça main dans la quel émanais la lueur blanche, le coup de poing parti dans le ventre d'Akuma, puis son maître tourna sur lui même lui assénant un coup de pied dans le visage, volant en direction de Gouken entrain de ce relevais qui le récupéra dans les aires en le prenant par le bras, le faisant tourné pour le relancer vers Goutetsu, son maître le rattrapa à son tourne avec un coup de pied du haut vers le bas, le faisant alors chuter au sol, Akuma venait tout simplement de ce prendre une raclé en trois coups seulement, Goutetsu était puissant même si sa puissance était amoindris dans l'esprit d'Akuma, après tout il restait son maître celui qui lui avait enseigner l'art des art martiaux. Paralyser à l’extérieur, bloquer par son frère ainsi que son maître, que pouvait-il faire maintenant, l'issue de tout ça n'était pas en faveur d'Akuma, son maître ainsi que son frère s'approcha alors vers lui, étaler au sol, ce demandant comment allait-il faire pour ce sortir de cette situation, son maître pris alors parole le regardant droit dans les yeux:

"Prendre le pouvoir d'Oni, n'est pas la solution et tu le sais bien mieux que moi..."

Akuma ce releva, avec mal il s'avait qu'il ne pouvait rien faire face à Goutetsu et Gouken, son maître avait raison, et Akuma le savait, mais pour lui c'était là, la seul solution vue la situation à la quel il devait faire face, Oni disparus dans son nuage, d'un air de déception. Akuma regarda alors Goutetsu et prit la parole:

"Que propose tu pour me sortir de cette situation ?"

Goutetsu prit alors parole:

"Ton frère et moi allons insufflé de la force dans t'es bras cela te suffira à te mouvoir, pour la suite à toi de savoir ce que tu doit faire.."

Puis tout deux parti aussi tôt, sans un regard sans un mot de plus, Akuma reprit alors c'est esprit, des frissons passa alors dans c'est bras, il fallait savoir ou allez et quoi faire avec cette force qu'ils lui donnait, le temps lui sera s'en doute compter à partir de maintenant, Akuma essayas de jeter un coup d’œil rapide à la situation, il vit alors Poiko debout, était-il déjà sur pied et prêt à combattre ? Akuma ne perdit pas de temps et ce bascula sur le ventre commencent à ramper sur le sol, mais malgré la force donner, la douleur dans c'est bras était intense, un mélange de chaleur avec, avec d'énorme crampe, des courbatures, il avait comme l'impression qu'on lui déchiré les muscles de l’intérieur, serrant les dents, il vit alors une solution là juste à quelque mètre de lui: de l'eau, on connais les bien faits de l'eau sur le corps pour les muscles, il fallait atteindre l'eau au plus vite avant que leur force ne s'épuisée, et laisse Akuma au point mort, alors que la douleur dans ces bras devenais de plus en plus présente, il fallait en plus de cela tiré le reste de son corps, le démon voulait faire une pause mais impossible de pouvoir y pensé une seule seconde, Goutetsu et Gouken compté sur Akuma, et après ce qu'il venait de ce passé il valais mieux pas les décevoir.

Akuma arriva au bord de l'eau alors que la douleur avait atteint son paroxysme, il regarda un moment son reflet dans l'eau qui était à premier vue de couleur verte, avant de ce laisser glisser dans l'eau, accompagné d'un léger bruit de plongeons, Akuma ce laissa alors couler dans l'eau, utilisant les derniers force dans son bras pour se soigner les jambes paralyser, il savait que les conséquences de ces gestes, mais il devait le faire, le temps lui était maintenant aussi compté dans l'eau, après quelque secondes il reprit le contrôle de ces jambes, encore un peu maladroitement, il essayer de bouger le reste de son corps qui commençais peu à peu à obéir temps bien que mal avec les effets de l'eau sur son corps, alors que la surface s'éloignais, Akuma lâcha quelque bulle d'air de ça bouche, il fallait remonté à la surface et au plus vite, Akuma commença alors à bouger les jambes qui lui faisait encore légèrement mal, il pouvais ce déplacer mais avec mal ce qui était d'un coter une bonne chance, mais cela ne lui servira s'en doute pas pour ce combattre, il agrippa alors le bord de la rive fermement ce soulevant, il tenais avec mal debout un peut recroqueviller et ce tenais une épaule, entièrement tremper, il s'avança, tombant une fois un genoux à terre puis ce releva, levant les yeux vers Meruem, Poiko et Enrico ainsi que le Namek, et fit un petit sourire avant de prendre la parole:

"J'espère que je ne vous ait pas manqué"

Puis fixa Enrico suivit du Namek et continua:

"C'est lui que je veux"

Malgré que son état n'était pas vraiment favorable on combat, Akuma voulait savoir de quoi était vraiment capable ce Namek. Il était aussi conscient que ce n'était pas l'endroit n'y le moment.
                                         
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 6 Nov 2016 - 2:48
[ HRP : Une petite parenthèse pour toi Enrico, rien de bien méchant c'est seulement pour te laisser quelques info' sur le pouvoir que tu as emprunté à Poiko ! Le pouvoir de "création", donc que tu as récupéré, ne permet pas de détruire puisque c'est le rôle des Dieu de la Destruction. Mes techniques offensives n'ont rien à voir avec le pouvoir que tu as récupéré. Peut-être le sais-tu déja mais comme ça c'est clair et tu ne te tromperas pas si jamais tu souhaitais en faire usage. ]


Meruem m'informa sur ce qui se passait, il disait ne pas réellement comprendre non plus mais les informations qu'il me délivrait furent riches en information. Il disait que le Namek était contrôlé par un certain "Enrico". J'en déduis aisément qu'il s'agissait du nouvel arrivant à la peau sombre, et malgré la faiblesse de son ki, j'étais désormais certain qu'il n'était pas à négliger. Une créature dénommé "Withesnake" serait à son service et lui aurait permis de prendre le contrôle du Namek. C'était donc lui, l'être à qui Meruem s'était adressé à la première manifestation de ce fameux "Enrico". Cette créature était étrange, si elle existait, comment ce faisait-il que je ne ressentais pas son énergie ? Même si elle était invisible à mes yeux, j'étais capable de ressentir l'aura de chaque être vivant à des milliers de lieux. Meruem m'informa également sur ses pouvoirs. En effet, cette créature invisible était à l'origine de ce "vol" de capacités, et les avaient lui même implanté dans les connaissances du Namek avant d'en prendre le contrôle. C'était absurde, je n'avais jamais vu de pareilles habilités, du moins pas chez les mortels. Contrôler les faits et gestes d'un être vivant était un véritable tabou chez nous les dieux, et je parvenais difficilement à croire qu'un mortel était capable d'avoir recours à cette technique. Toutefois, était-il seulement mortel ? Je ne parvenais pas même à ressentir la moindre trace de sa présence, Meruem me conseilla de concentrer mon énergie dans mes yeux afin de le voir apparaître. Ainsi Meruem était capable de le distinguer, après tout là où je tachais de ressentir les auras et de percevoir par la vu, Meruem allié ces deux sens. Fermant les yeux quelques instant afin de me concentrer, je les ouvris après avoir appliquer son conseil, le doré de mes yeux brillant bien plus qu'habituellement.

Enfin, je parvenais à distinguer ce fameux "Withesnake". La créature se tenait effectivement à quelques pas d'Enrico, je ne le percevais que sous la forme d'une aura à la silhouette humanoïde. Je me demandais vraiment quels étaient les conditions ce cet être, était-il mortel ? Pouvais-je le toucher ? Je n'avais jamais rien vu de pareille auparavant, ni en avais entendu parler malgré ma formation et les connaissances que j'avais pu récolter du monde. Beaucoup de questions se posaient autour de cet être, mais les paroles de Meruem attirèrent mon attention. Répondant visiblement à Enrico, il parlait de son idéologie du monde, il souhaitait le changer afin qu'il devienne complètement pacifiste, avouant même vouloir entendre cet état d'esprit à travers l'univers tout entier. Il disait avoir confiance en moi, et c'était réciproque. Apparemment, il avait choisi de se garder à distance du Namek car il jugeait Withesnake dangereux. En effet, il l'était. Ce genre de capacités sont redoutables et la plupart des dieux les jugent contraire à la nature, les reniant totalement. Moi même n'avais jamais été confronté à ce genre d'habilité et je ne savais même pas comment il s'y prenait. Quoi qu'il en soit il était bien dangereux, il fallait que je garde Enrico à l'oeil car c'était bien lui qui semblait contrôler sa créature. Meruem avait ainsi dévoilé une part de ses objectifs, ses intentions étaient louable et je me rassurais quand à voir en lui un être potentiellement bon. Bien qu'en tant que Dieu je savais sa vision du monde presque impossible à mettre en place de part la complexité de celui-ci, j'étais admiratif de l'importance qu'il attribuait à son but.

Le guerrier à terre semblait retrouver de sa mobilité. Il se traînait au sol avec difficulté, comptait-il fuir ?Je n'en avais plus grand chose à faire, dans son état il n'était pas réellement une menace. Je me tournais à nouveau afin de faire face à Meruem, se dernier me demandait d'accepter de le soigner. Sa blessure était profonde et il perdait du sang, son état n'ira pas en s'améliorant tant que la plaie n'était pas refermé. Cependant, je ne pouvais me permettre d'utiliser mes capacités divine afin d'agir sur un mortel. J'étais sur ces terres en véritable visiteur et je ne devais laisser aucune trace de mon passage ici. Seulement, c'est bien moi qui lui avait infligé cette blessure, il l'avait encaissé de son gré soit mais pour une bonne raison. J'étais conscient que je ne devais pas agir, mais après tout cette plaie était à elle seule une marque de ma présence en ces lieux, et j'avais déja enfreint les lois en interagissant avec ces gens. Je me décidais à lui venir en aide, c'était une erreur que je devais réparer et Meruem méritait amplement que je me prête à reconstituer sa chaire. "Plouf", le guerrier venait d'atteindre l'eau et s'y était plongé, qu'espérait-il faire ? Il voulait se noyer ? Je n'avais pas le temps de m'en occuper, et de toutes manières je le considérais comme un potentiel danger. L'au-delà pourrait avoir pitié de son âme tourmenté. Alors que je me rapprochais de Meruem pour tenter de refermer sa blessure, je sentis que quelque chose n'allait pas. Qu'est-ce que ça signifiait ? J'étais totalement incapable d'avoir recourt à mon énergie créatrice ! L'assaut du guerrier m'aurait-il fait perdre mes pouvoirs ? J'en doutais.

Soudain, je cru comprendre. Et si les techniques récupérés par Withesnake était littéralement volé ? Je ne voyais pas d'autre solution, car si j'étais incapable d'avoir recourt à mon pouvoir, j'avais très clairement sentis que le Namek l'utilisait. Je plongeais mon regard dans celui de Meruem alors qu'il était tout prêt de moi, le regardant ainsi un instant avant de me retourner pour toiser Enrico.

"Qu'est-ce que ça signifie ? Que m'as tu fais, mon pouvoir m'a quitté pour rejoindre le corps de ce Namek je le sais ! Toi et ta créature en êtes les responsables, sache que ces capacités divines ne peuvent être maîtrisé par de simples mortel, c'est bien trop dangereux ! Je te conseille vivement de me répondre et de réparer ce que tu as commis, les dieux ne peuvent être clément avec les mortels qui tentent de se hisser à leur niveau."

Je ne mentais pas, il était dangereux de se mêler des affaires divines quand on était mortel. Quand bien même je ne savais rien de ce Withesnake, je savais Enrico mortel. Seulement, les risques que j'avais pris en venant ici ne me donnait pas raison. J'avais moi même désobéis et n'était même pas encore un vrai dieu. Je pourrais être déchu de mon rôle de Kaioshin, j'avais fais une grosse erreur en venant ici et désormais je devait me débrouiller seul. J'espérais que mes dires puissent convaincre Enrico, tandis que j'aperçus le guerrier surgir de l'eau. Il semblait avoir récupéré, parvenant à se déplacer afin de nous atteindre. Un léger sourire était affiché sur son visage alors qu'il nous adressait la parole. Il finit par toiser Enrico ainsi que le Namek manipulé, proclamant qu'il "le voulait". Le guerrier n'était plus mon ennemi, et visiblement il avait une dent contre l'homme qui détenait mon pouvoir. Les Nameks étaient partis, et rien ne nous retenait, mais était-il nécessaire de combattre ? J'attendais la réponse à ma question afin d'en juger.
Enrico Pucci
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 6 Nov 2016 - 17:13
[Je sais, Poiko. Je disais que cela pouvait détruire, mais indirectement. Par exemple, pouvoir créer des explosifs peut faire office de pouvoir de destruction, même s'il n'y a pas eu de destruction directe. Cela peut prendre de grandes dimensions si tu crées une étoile proche de la Terre par exemple ^^]

"Oh, je suis extrêmement désolé d'avoir mis les pieds dans ta mission divine de la plus haute importance consistant à envelopper des morts dans des draps."

Ainsi parla Whitesnake. Le Stand de Pucci était conscient, et les aspects les plus enfouis de la personnalité ressortait par sa manifestation psychique. Méprisant, sinistre, moqueur, Whitesnake dit ce que le prêtre se retient d'énoncer. Il avait répondu à Poiko avec un rictus moqueur, la tête penchée d'un coté, le ton de sa voix fantomatique, grave, était sarcastique. Ainsi Pucci avait une une pensée moqueuse à l'égard du "dieu". Peut-être les créatures divines de ce monde ont-elle pour coutume de venir directement faire hommage aux morts ? A moins qu'ils soient des milliards, ils ne pourraient faire ce geste pour chaque créature mourante. Il n'avait pas de raison d'être ici. Les mortels peuvent s'occuper eux-mêmes d'offrir des sépultures dignes à leurs congénères. Que cherchait-il donc ? S'ennuyait-il ? Voulait-il un passe-temps ? Et puis, même si Pucci ne connaissait pas la puissance de l'être aux cheveux rouges, ce dernier avait neutralisé, sans effort trop apparent, une créature divine. Les "dieux" sont-ils si faibles dans ce monde ? Ou bien l'homme aux cheveux de braises était-il lui aussi possesseur d'un pouvoir divin. Non, ce n'était pas possible. Il s'était fait neutralisé trop facilement par son propre pouvoir. Où allait-il d'ailleurs ? Il rampait vers une étendue d'eau. S'il connait sa technique, il doit savoir comment s'en soigner. Recommencera-t-il à se battre contre Poiko ? Pucci l'avait neutralisé afin de l'empêcher de s'attaquer à un être à terre. Ainsi ils ne se causeraient pas de dégâts entre eux.

Meruem avait, il y quelques minutes, répondu à sa question. Il ne se souciait pas de ce qu'il était, il suivait un objectif. Il voulait un univers meilleur. Un univers où les peuples cohabitent sans violence, où les civilisations sont unies, où les individus sont égaux, où les êtres vivants sont libres. Il n'avait confiance qu'en Poiko, un "dieu" qui avait l'air de ne pas être à sa place. Il considérait Whitesnake comme dangereux. Il avait raison. Le Stand est capable de broyer avec facilité la nuque de malfrats ayant le pouvoir de voler, et ayant mis à sac un village à cinq. Mais les intentions de Pucci n'étaient pas hostiles à lui. Où à eux. Il utilisait un pluriel pour se désigner. Étaient-ils plusieurs dans un même corps ? Souffrait-il de schizophrénie ? Ou était-ce un pluriel de majesté, utilisé par les monarques pour se désigner ? Ce n'était pas vraiment la question à se poser en ce moment.


"Si tu t'inquiètes pour ton pouvoir, disait-il à Poiko, Je ne fais que l'emprunter. Je ne vais rien faire de bien méchant, ne t'inquiètes pas. J'ai juste besoin de créer un os avec un certain code génétique. Rassure-toi, je ne te veux aucun mal. Au passage, qu'est-ce qu'un futur Kaioshin - je pense que c'est la bonne prononciation - fait-il ici ? Fais tu des modifications à cette planète ? Ne fut-elle pas assez parfaite pour toi ? Où bien choisis-tu un messie ? Pourquoi es-tu donc là ?"

Il avait adopté un ton poli, mais son visage restait sérieux. Il entendit alors le bruit de quelqu'un sortant de l'eau. Tournant la tête, il s'aperçut que le guerrier aux yeux ardents venait de se placer sur la rive, trempé, souriant, se tenant l'épaule. Il avait l'air encore blessé, mais semblait habité par une énergie neuve. Après une phrase d'introduction moqueuse, il se tourna vers le Namek, et le provoqua en combat. Il n'avait pas l'air de savoir. Whitesnake prit le disque contenant la technique de la tête du villageois, sans le perturber et le mit dans la main de Pucci, qui prit le temps de lire le nom du guerrier. La seule information sur un individu que les disques d'âme peuvent contenir : Son identité. Montrant le disque qui contenait le Shun Goku Satsu (car tel était le nom de la technique.), il s'adressa au combattant :

"Akuma, c'est bien ça ? Tu dois te demander comment est-ce qu'un villageois modeste a pu copier l'un de tes pouvoirs ? Ne t'inquiètes pas, je l'ai juste volé pour t'empêcher d'agresser Poiko lorsqu'il était à terre. Il est dans ce disque. Si tu veux regagner ton pouvoir, tu n'as qu'à mettre le disque dans ta tête. Il disparaîtra alors, et tu regagneras ta technique."

Il lança alors le disque aux pieds d'Akuma. Il espérait que les trois créatures ne l'attaqueraient pas. Il tentait d'être pacifiste. Il ne savait s'il pouvait les affronter en trois contre un. Ils ne devaient pas interrompre le processus de création de l'os du Namek. Il s'essuya le front.

"41...43...47...53...59..."

Il avait recommencé à compter.
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 6 Nov 2016 - 18:52
Suite à notre demande, Poiko s'approche de nous dans l'intention probable de nous soigner. Durant ce même laps de temps, nous remarquons que l'homme aux cheveux rouges rampent en direction du bord de l'archipel, mais son objectif nous échappe. Il semble avoir plus de difficultés que Poiko à se remettre de ses blessures, peut-être est-ce à cause du démon en lui, qui le ronge de l'intérieur. Il doit probablement se sentir en danger et donc tenter de fuir. Nous ne lui voulons aucun mal et ne le rattraperons pas. Soudain, il laisse son corps plonger dans l'eau. A t-il décidé de se noyer ? Supporte t-il si peu la défaite, au point qu'il en vienne à vouloir mettre fin à ses jours ? Ou bien est-ce une autre astuce pour retrouver l'usage de ses membres ? Nous n'en savons rien, et décidons de ne pas agir. Il s'est lui-même jeté dans l'eau, il doit avoir une idée derrière la tête. S'il veut se suicider, il s'agit de sa volonté, et nous n'avons pas à juger cette décision ni à intervenir pour l'en empêcher. S'il s'agit d'une astuce pour recouvrer l'usage de son corps, alors il y parviendra sans aucun doute, nous faisons confiance à son instinct de survie. Notre attention revient donc sur Poiko, désormais tout proche, face à nous et, bien vite, nous comprenons à son regard que quelque chose cloche. Il se tourne alors vers le Prêtre et affirme qu'il n'a pas simplement copié sa technique, mais l'a littéralement volé, ce qui signifie que Poiko n'est plus capable de l'utiliser et de nous soigner. Nous restons sans voix, nous ne l'avons pas vu venir. Whitesnake est encore plus dangereux que ce que nous pensions. Poiko affirme en même temps qu'il s'agit de pouvoirs divins et qu'ils ne doivent pas être utilisés par des mortels. Nous l'avons entendu dire des choses similaires un peu plus tôt. Alors, est-ce vrai ? S'agit-il vraiment d'un Dieu ? Les Dieux existent vraiment ? Mais si c'est le cas... Et s'ils sont tout-puissants... Pourquoi laissent-ils le monde tel qu'il est ? Pourquoi n’œuvrent-ils pas pour le rendre parfait ? Pourquoi laissent-ils les inégalités se creuser, et les innocents mourir injustement ? Et ont-ils un lien avec notre résurrection ? Avec notre mission ? Nous nous posons énormément de questions et nous espérons que Poiko aura les réponses... mais ce n'est malheureusement pas le moment de les lui poser.

Nous avons devant nous un Prêtre, un simple mortel, qui outrepasse ses droits en utilisant des pouvoirs divins à sa guise, agissant dans son propre intérêt. Même nous, futur monarque universel et autrefois être le plus puissant du monde d'où nous venons, n'avons jamais commis cette erreur, nous n'avons jamais prétendu être un Dieu.
Enrico répond qu'il n'a fait qu'emprunter le pouvoir dans le but de créer un objet, et qu'il compte le lui rendre ensuite. Nous restons perplexe face à cette réponse. Ensuite, l'homme aux cheveux rouges parvient à s'extirper de l'eau, il a bel et bien retrouvé l'usage de ses membres, mais il est affaibli. Malgré tout, il sourit et se rapproche. Il fixe le Namek qui est en train d'utiliser le pouvoir de Poiko afin de confectionner un os, et affirme qu'il le "veut". Veut-il le tuer, ou simplement le combattre ? Le fait est que le Namek est innocent dans cette histoire, il n'est que le pantin d'Enrico, mais l'homme aux cheveux rouges ne le sait pas. D'ailleurs, le prêtre lui répond, tout en demandant s'il s'appelle bien Akuma. Comment a t-il su son nom ? Il affirme que sa technique est contenue dans ce disque qu'il vient de faire sortir de la tête du Namek, et qu'il balance vers Akuma afin de la lui rendre.

Nous ne pouvons laisser le Prêtre agir comme il l'entend. S'il voulait l'aide de Poiko pour réaliser son objectif, il aurait dû le lui demander, plutôt que de lui voler sa technique dans son dos. De plus, nous ne savons rien de ses intentions, il est mystérieux, et ses intentions pourraient être maléfiques. Il nous faut en avoir le cœur net. Mais avant toute chose, nous devons faire en sorte que la situation ne dégénère pas.
Nous tournons la tête vers Akuma, et affirmons calmement :


"Akuma... Reste sage, s'il te plait."

Notre ton n'est en aucun cas condescendant, ni provocateur. Nous lui demandons cela de façon amicale, souhaitant éviter un nouveau conflit, et ne voulant pas réveiller le démon qui sommeille en lui.
Puis notre regard vient se fixer à nouveau sur Enrico et Whitesnake et, au même moment, nous répandons des milliers de photons tout autour de nous, utilisant à nouveau cette technique inoffensive que nous avons dévoilée un peu plus tôt. Ils se déplacent très rapidement, enveloppant toute la zone alentour presque instantanément, dans un rayon juste assez grand pour englober les protagonistes de cette scène : Akuma, évidemment, que nous tâchons de surveiller, ainsi qu'Enrico, Whitesnake et le Namek, mais également Poiko puisqu'il est juste à côté de nous. Nous concentrons une bonne partie des photons sur Enrico, avant de lui poser des questions.


"Enrico, nous ne pouvons te laisser continuer sans avoir plus d'informations sur tes intentions. Nous allons donc te poser quelques questions. Premièrement, cet os que tu convoites, à quoi va t-il te servir ? De combien de temps as-tu besoin pour le confectionner ? Ensuite, as-tu eu l'accord de ce Namek pour pouvoir utiliser son corps ? Et, enfin : pourquoi n'as-tu pas tout simplement demandé à Poiko de t'aider, au lieu d'agir dans l'ombre en lui volant son pouvoir ?"

Nous ne pouvons pas l'obliger à nous dire la vérité. Toutefois, grâce à nos photons qui nous permettent d'analyser ses émotions et son activité cérébrale, nous pourrons savoir s'il nous ment et, par conséquent, s'il nous cache encore des choses.
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 6 Nov 2016 - 22:21

Apparition

Akuma

Les gouttes coulaient et tombaient depuis son menton ainsi que ces cheveux, l'état d'Akuma n'était plus vraiment à son maximum, la suite des événements serait eux très compliqué, si la situation venait encore une fois à ce passé mal, le temps lui était encore compté si il comptait faire quelque chose, les effets secondaire serais inévitable, le démon sera la encore une fois dans une mauvaise posture, il avait prit le risque de s’infliger lui même les gestes afin de ce libérée de l'emprise de la paralysie, ainsi il à fallut qu'il passe par des endroits sensible, des organes tel que le cœur, pour en quelque sorte booster l'arriver du sang dans les différents partie qui était jusque là immobile, Akuma était conscient du risque, mais si il ne l'aurait pas fais il l'aurait surement regretter plus tard.

Visiblement pendant son passage dans l'eau, Akuma avait l'impression d'avoir rater un épisode, Meruem lui demanda de resté sage, avec ça blessure ouverte il tenait encore débout, il avait l'air particulièrement solide, Enrico tournas son regard vers le démon, et lui demanda si Akuma était bien son nom, sur le moment le démon était un peu choquer, comment savait-il son nom ? Il n'avait pourtant dévoiler à aucun moment cette information, et dire qu'il avait oublier de ce présenter, puis il poursuivie en lui disant, comment ce fait t'il qu'un villageois de Namek puisse connaitre le Shun Goku Satsu, puis lui avoua qu'il lui avait simplement volé... volé ! comment cela peut être possible, il n'avait absolument rien sentie sur son corps, n'y même ressentie la moindre énergie le toucher, alors que cette action avait était faite dans le but d’empêcher Akuma d'attaquer Poiko lorsqu'il était au sol, ce qui était d'un coter compréhensible, puis lui expliqua comment regagnée ça technique, il fallait simplement, remettre le disque dans ça tête.

Suite à ça Enrico lança le disque aux pied d'Akuma, le démon était un peu perdu, comment faire confiance à simple type sorti de nul par, me lançant un Namek à qui on n'as introduit l'une des techniques volé pour m'attaquer avec, tout cela semblait surnaturel, mais plus rien ne l'étonner vraiment après tout ce qu'il à vécu depuis qu'il est là.

Alors que Meruem fit à nouveau sa technique libérant les particules dans les aires, alors qu'il posa quelque question au prêtre, lui demandant à quoi allait bien servir cet os, combien de temps pour cette opération.

*Comment être sûr que soit bien la technique qui soit dans ce disque et non une ruse pour m'éliminer, en regardant de plus près la situation, Poiko serait lui encore contre moi, Meruem serait lui neutre mais prendrais surement encore une fois ma défense pour éviter tout nouveau conflit, tandis que lui ce Enrico, ces pratiques reste plus que douteuse*

Akuma fit quelque mouliné avec son épaule son corps commencer peu à peu à ce remettre de la paralysie, Akuma regarda un moment le disque posé au sol, ce baissa et le prit en main. Alors que c'est quelque mots que lui avait dit Enrico ce répété dans ça tête: "tu n'as qu"à mettre le disque dans ta tête"

Puis il ce mit en condition rapidement:

*Si je devais maintenant attaqué quelqu'un avec le Shun Goku Satsu...*

Akuma était soudainement étonner, il ne connaissait plus les mouvements à faire, n'y même ou frapper si il le devait, il ressentait comme un vide, comme un case manquante dans ça tête, cela ne faisait alors aucun doute, le disque qu'il avait dans les main comportait bien la technique du Shun Goku Satsu, il leva alors les yeux, regardant Poiko, Meruem et Enrico, puis ferma les yeux rapprocha doucement le disque de ça tête, jusqu'à ce que ce dernier rentre et ne fit qu'un avec lui même, il ne ce sentait pas différent, et reprit connaissance de ça technique, c'était étrange une sensation inexplicable, si il avait était piégé Akuma n'aurait s'en doute pas réfléchie une seule seconde est aurait cette fois ci libéré Oni. Akuma fit encore quelque pas en avant puis s'arrêtas et prit la parole d'un ton calme:

"Tu as donc utilisé ce Namek comme simple pantin, pour m'attaquer, je doit bien l'admettre c'était un plan plutôt bien fichu, à coter de ça tu as utilisé une personne mettant ça vie en péril, si j'aurais eu le temps de réagir il serait surement mort lui aussi, posséder les gens à ça guise est quelque chose de particulièrement fâcheux.. néanmoins il est encore vie, c'est surement ce qui te sauve du sort que j'aurais pus te réservé"

Akuma s'avait que provoqué un combat maintenant, serait une mauvaise idée, il était pas au mieux de ça forme, et le combat serait d'une très mauvaise qualité, puis il continua ignorant encore certaine chose:

"Je voudrais savoir comment tu as fait pour me prendre ma technique, j'avais eu un moment d’égarement, mais je n'est rien ressentie de particulier"
              
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Lun 7 Nov 2016 - 19:37
Withesnake avait parlé, ainsi semblait-il conscient. Il disait être désolé de me gêner dans ma mission divine qui selon lui consistait à "envelopper des morts dans des draps". Je fus plus surpris qu'autre chose, je me demandais toujours quelle sorte de créature était-il. N'apportant pas plus d'importance à ses dires, j'écoutais désormais Enrico qui me répondait à son tour.

Enrico disait que je n'avais aucune raison de m'inquiéter pour mon pouvoir. J'eu du mal à comprendre le sens de cette phrase, il semblait ne pas craindre mes mots, malheureusement, parlant calmement comme si le fait de voler le pouvoir d'un dieu lui était habituel. Je grimaçais, le fait de ne plus avoir accès à mon pouvoir n'était pas la chose la plus importante, à vrai dire cela m'était plutôt égale car tôt ou tard je finirais bien par réapprendre à utiliser mes capacités innées. Je suis née avec ce pouvoir en moi, il se développe de la même façons que le ferait mon corps et mes cellules, tout deux ne faisons qu'un. Non, ce qui me dérangeait c'était de savoir qu'un tel pouvoir était entre des mains mortel. Bien qu'Enrico ne dégageait aucune mauvaises intentions, l'esprit mortel est fragile et facile à manipuler. N'ayant pas suivi, à mon inverse, une mise en conditions rigoureuse quand à mon futur rôle de Kaioshin et ainsi une prise de conscience des obligations et des restrictions qui sont conférés aux dieux, mon pouvoir était dangereux entre ses mains. Quel idiot avais-je été de venir ainsi me mêler de la vie des habitants, en à peine quelques heures j'avais déjà commis l'irréparable en agissant parmi les mortels et pour couronner le tout mes capacités divine avaient été dérobé. Quoi qu'il en soit, il était de mon devoir de réparé toutes les erreurs que j'avais faites.

Enrico continuait à me parler, proclamant qu'il ne faisait qu' "emprunter" mon pouvoir afin de créer un os. C'était déconcertant, le malheureux Namek était bien capable d'user de mon pouvoir, avec aisance qui plus est. Il disait ne rien faire de bien méchant, mais dérober ainsi des pouvoirs divins afin de s'en servir pour son propre compte n'était en rien un acte pure. Au contraire, s'en était même malsain. Alors que je m'apprêtais à lui répondre afin de le dissuader de faire usage de ce pouvoir, je fus surpris par ses propos. Il me demanda qu'est-ce que je faisais ici, moi, un futur Kaioshin. J'en restais muet, il m'avait complètement percé à jour, je me doutais bien que cela avait encore un rapport avec ce fameux Withesnake. En effet, si il était capable de prendre connaissance de mes habilités, je ne doutais pas qu'il puisse par un moyen similaire en savoir plus sur qui j'étais. Décidément son manque de force physique était bien contrecarré par les pouvoirs que lui conférait son compagnon spectral. Je me résignais pourtant à répondre à ses questions.

"Ma présence ici n'a rien à voir avec tes dires, sache simplement que je ne devrais pas être là, à te parler, et le simple fait que tu utilises ainsi mon pouvoir afin de créer cet "os" est un véritable blasphème. Et quand bien même m'aurais-tu simplement demandé de t'aider, je n'aurais pas pu. Mes obligations m'empêchent d'agir parmi les vôtres, et je souhaiterais réparer les erreur que j'ai dors et déjà commises en blessant Meruem. C'est le moins que je puisse faire, alors je t'en prie ne me complique pas plus la tache."

J'espérais qu'il comprenne, qu'il cesse de créer cette chose qui n'aura pas du exister, qui n'avait pas été planifié et ordonné par voix divines. Après avoir écouter ma réponse, Enrico se tourna tout d'abord en direction du guerrier. Il l'appelait Akuma, en effet c'était son nom, il l'avait très certainement deviné grâce à Withesnake une nouvelle fois. Il expliqua les raisons de ce vol de technique, avant de lui apprendre la façons de la récupérer. Il lança ce qui semblait être un disque aux pieds d'Akuma, lui disant qu'il suffisait de le "ranger" dans sa tête afin de recouvrer sa technique. Etait-ce un piège ? Non, j'en doutais. Il me fallait donc récupérer mon disque, ce Withesnake devait très certainement le détenir, mais je ne savais toujours pas si je pouvais ne serait-ce que le toucher. De toutes manières, j'attendais plutôt qu'Enrico se montre compréhensif et coopératif. Je portais de nouveau mon regard en direction d'Akuma qui semblait hésiter à croire en les paroles d'Enrico. C'était compréhensible après tout, car même si je sentais qu'il n'était pas profondément mauvais, ses actions n'en témoignaient pas. Pourtant, le guerrier fini par saisir le disque et se l'implanter dans la tête. Il ne cria pas, cela ne semblait pas faire mal. Pendant ce temps, Meruem en profita pour déployer une nouvelle fois cette étrange technique aux particules lumineuses. Celles-ci se dispersèrent rapidement autour de nous, avant de se concentrer principalement autour d'Enrico. Meruem lui posa de nombreuses questions, qui me parurent tout à fait légitimes. Akuma, qui avait visiblement bien réussi à récupérer sa technique, avançait calmement afin de profiter de la technique utilisé par Meruem, demandant quand à lui comment il s'y était pris pour lui dérober sa technique.

Toutes les questions avaient était posé, et si j'avais réponse à quelques-unes, j'attendais les réponses d'Enrico afin de savoir si ses intentions étaient bonne et si il avait été, pour lui, nécessaire d'appliquer ainsi ses compétences sur nous. Malgré ces questions qui restaient en suspens, je repris conscience de l'urgence de la situation. D'un côté Meruem se vidait de son sang et je ne pouvais rien pour lui, de l'autre cet os que le Namek était en train de créer ne devait pas aboutir tant que je n'en savais pas plus sur ce qu'il représentait. Je manquais de temps et la situation commençait à m'échapper.
Enrico Pucci
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Apparition   Mar 8 Nov 2016 - 19:50
C'était magnifique. Tout simplement magnifique. Meruem avait envoyé vers Pucci des petites boules de lumière. Il était évident qu'elles ne pouvaient infliger des dégâts : Elles avaient touché Akuma et Poiko, sans leur faire de mal. Et puis qui attaquerait un autre en posant des questions ? Mais une pensée traversa alors l'esprit du prêtre. Poser des questions, tout en utilisant une technique..? Cela permettait-il de lire dans les esprits ? L'anxiété reprit son esprit. Il continuait de réciter les nombres premiers dans sa tête. Il n'avait pas vraiment payé attention à Akuma qui regardait le disque, ni à Poiko. Il avait juste écouté les questions de Meruem. Il regarda un petit moment les petites boules lumineuses. L'autre était-il en train de lire ses pensées avec ? Était-ce une sorte de détecteur de mensonges ? Peut-être était-ce une attaque en suspens ? Mais dans tout les cas, il ne devait certainement pas mentir. Peut-être se trompait-il ? Où alors c'était une diversion ? Si quelqu'un l'attaquait, il pourrait se protéger avec Whitesnake. Il devait donc répondre. Pucci prit alors une inspiration, et se lança, toujours d'un ton sérieux, malgré l'inquiétude à l'intérieur de lui :

"Cet os me permettra d'atteindre ce que les hommes appellent le 「Paradis」. Cela me permettra d'atteindre mon but : aider l'humanité à accepter son Destin, en le lui montrant avant qu'elle n'arrive. Cela est très compliqué à expliquer, mais j'ai tenté de le résumer. Je dirais que le Namek, dont je n'ai pas eu l'accord, faute de mauvaises habitudes, n'a plus que 30 minutes environ à le faire. Vois-tu, je ne viens pas de ce monde. J'ai du travailler avec des malfrats, auquel j'ai du donner des ordres par mon Stand afin d'accomplir mes plans. J'ai failli réussir dans ma quête. J'avais atteint le 「Paradis」. Et puis je suis...mort. Enfin, j'ai cru mourir. Je ne sais pas vraiment ce que je fais dans cet Univers qui n'est pas le mien. Peut-être est-ce une nouvelle ère ? Où alors suis-je retourné dans le passé ? Est-ce un Monde entièrement nouveau ? Mais je me perds... quelle était la dernière question déjà ? Ah oui. Poiko. C'est un peu la même raison que pour le Namek. Les êtres ne veulent pas forcément voir le meilleur pour le monde, coincé dans des idées préconçues. J'ai donc, par précaution, pris le disque de son pouvoir pendant qu'il était à terre. En toute honnêteté, je pensais avoir le temps de créer l'os avant qu'il ne se réveille. Quant à toi, disait-il, se tournant vers Akuma, qui, après s'être remis le disque en place, avait posé également une question, je vais te dire. Ce n'est que grâce à mon Stand que j'ai pu te prendre ton pouvoir. Il peut créer des disques dans la tête des individus, contenant leurs mémoires ou leurs techniques. Quelqu'un autre que moi peut utiliser les pouvoirs venant d'un disque "d'âme", comme je les appelle, mais n'importe qui peut lire des mémoires provenant de données.

Avait-il répondu le nécessaire ? Il regarda les boules de lumières. Elles n'avaient pas bougé. Peut-être qu'elles n'avaient aucun effet d'elles-même ? Comme c'est étrange. En tout cas, elles étaient belles. Le prêtre remit son regard sur les trois individus. Akuma s'était légèrement rapproché, mais il avait l'air de ne pas vouloir déclencher un combat. Où alors ses blessures donnaient-elles cet effet ? Meruem, en revanche, restait concentré, sans se soucier de sa blessure. Enfin, Poiko était inquiet, et donnait des coups d’œil à Meruem et au Namek. Si le prêtre devait se battre, il aurait un petit avantage. Deux de ses potentiels ennemis étaient blessés, tandis qu'il possédait l'un des pouvoirs les plus puissants du troisième. Néanmoins, les combattre serait un gâchis d'énergie, et il serait forcément blessé. Le combat était à éviter.

Il regarda l'os en train d'être toujours construit, le Namek imperturbable, concentré sur sa mission. Le fragment de DIO était à moitié complet. Oui, il devait rester environ une demi-heure. Il pouvait peut-être n'avoir besoin que de ce qui fût créé jusqu'à présent. Mais il fallait être sûr.


[Désolé si ce poste parait court, j'avais peu de temps ni envie de vous faire patienter une journée sans rien ^^. Pour ton pouvoir, Meruem, l'émotion générée par Whitesnake est une haine, une colère puissante. Mais il n'y avait pas de raison pour la préciser dans le RP.]
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Mar 8 Nov 2016 - 23:19
[HRP : Merci Enrico. N'aie crainte, ton poste est très bien. ]

En écoutant Akuma, nous remarquons que nous partageons son avis. Utiliser un Namek comme pantin, et le mettre en danger, est inacceptable si cela a été fait contre son gré. Peu de temps avant que nous ne posions nos questions, Poiko avait répondu au prêtre, affirmant qu'il avait commis une erreur en intervenant parmi nous et qu'il souhaitait simplement réparer son erreur, ce qui incluait vraisemblablement de nous soigner.

Désormais, toutes les cartes sont dans les mains d'Enrico. Il a des comptes à rendre à chacun de nous : il a volé les techniques de Poiko et d'Akuma, a blessé ce dernier et, bien qu'il ne nous ait pas fait de mal, nous n'apprécions pas ses méthodes et avons des doutes sur ses agissements. En outre, en empêchant Poiko d'utiliser son pouvoir, il l'empêche également de nous soigner, ce qui est plutôt contraignant. La position d'Enrico est délicate, il pourrait être notre ennemi commun et se retrouver à devoir nous affronter tous les trois. Si nous nous rendons compte qu'il ment ou qu'il nous cache des choses, ou bien si ses réponses ne nous satisfont pas, nous serons peut-être contraints de l'attaquer pour le neutraliser voire, s'il n'y a pas d'autres choix, le tuer.
Enfin, il répond. Bien que nous percevons de la haine inexplicable ainsi qu'une forte colère émanent de Whitesnake, aucune mauvaise intention ne se dégage du prêtre. Nous remarquons qu'il nous répond honnêtement, disant la vérité, bien que certains détails nous paraissent encore flous et mystérieux. Il affirme sincèrement qu'il veut aider l'humanité à accepter son destin, et est persuadé du bienfondé de ses agissements. Mais que veut-il dire par là ? Quel est le destin de l'humanité ? Il s'explique ensuite à propos du fait qu'il a utilisé le Namek, affirmant qu'il est habitué à contraindre les malfrats à travailler pour lui et qu'il a fait de même avec ce Namek à cause d'une mauvaise habitude. Là encore, il le dit avec une grande sincérité. Nous ressentons tout de même de l'inquiétude en lui, mais ce n'est pas étonnant : il sait certainement que nous pourrions tous les trois décider de nous attaquer à lui.
Ce qu'il dit ensuite est particulièrement intéressant pour nous. Il affirme qu'il est mort, puis qu'il est revenu dans un nouveau monde, peut-être une autre époque ou un autre univers. C'est exactement ce qu'il nous est arrivé, serait-il dans la même situation que nous ? Et qu'en est-il d'Akuma ? Car si nous sommes tous trois arrivés ici après notre mort, et que nous sommes en présence d'un Dieu, à savoir Poiko, peut-être que nous avons tout simplement atterri dans un autre monde auquel on accède après la mort ? Une vie après la mort. Est-ce l'Au-Delà ? Poiko doit être en mesure de répondre à ces interrogations. Il le faut.
Il revient ensuite aux questions initialement posées, expliquant qu'il a volé le pouvoir de Poiko de peur que celui-ci refuse de l'aider, puis il explique le fonctionnement de son pouvoir à Akuma.

Après quelques secondes, nous reprenons la parole.


"Tu dis vrai." affirmons-nous.

"Nous ne ressentons aucune hostilité provenant de toi, mais ce n'est pas le cas de ta créature. Dis-nous, quel est le destin de l'humanité ? Tu l'as vu, non ? Par ailleurs, nous sommes dans le même cas que toi. Nous sommes mort, nous aussi, puis nous sommes réapparu ici-même, peu de temps avant cette rencontre. Nous ignorons encore où nous nous trouvons."

Nous nous tournons alors vers Poiko, celui qui se définit comme un Dieu et dont l'aura nous est imperceptible. Il est certainement le plus à-même de nous fournir des explications.

"Poiko, quel est cet endroit ? Cela ne ressemble pas à la Terre. Est-ce la vie après la mort ? Et si tel est le cas, pourquoi-"

Nous nous interrompons soudainement. Notre vue se trouble, nous avons la tête qui tourne et nous nous sentons extrêmement faible. Soudain, nos jambes flanchent, et nous sommes contraint de poser un genou à terre. Surpris, nous baissons la tête, et remarquons l'énorme flaque de sang bleu qui repeint l'herbe juste en dessous de nous. Nous posons la main sur notre blessure qui saigne abondamment, le sang dégouline de partout, autour de l'entaille sur notre torse, sur notre main et sur notre abdomen. Nous n'avons jamais été blessé ainsi auparavant, nous n'avons jamais reçu une entaille aussi profonde. Très tolérant à la douleur, nous avons sous-estimé les dégâts qui nous avaient été infligés. Nous pensions pouvoir tenir encore un moment sans problème. Nous nous sommes surestimés. Nous avons perdu beaucoup de sang, ce qui impacte sur notre quantité d'énergie ainsi que sur nos capacités physiques et mentales. Combien de temps allons-nous encore pouvoir tenir ? Le Namek n'en a plus que pour une demi-heure... mais nous ignorons si nous tiendrons suffisamment longtemps. Secouant la tête, nous tentons de nous ressaisir avant de relever la tête vers Enrico. Nous tentons de nous relever... en vain. Nous sommes définitivement trop affaibli, nous ne pourrons même plus faire un pas. Les particules lumineuses, quant à elles, continuent de flotter dans la zone, mais nous sommes trop faible pour récupérer et traiter leurs données.
Nous nous résolvons à nous asseoir complétement, en tailleur.


"De l'énergie... Donnez-nous à manger..."
affirmons-nous plus faiblement.

Nous brandissons alors un bras en direction du cadavre de l'homme dont Akuma avait écrasé la tête. Il nous faut de la nourriture, afin de récupérer un peu d'énergie, en attendant d'être soigné.
Nous mettre en travers du chemin de Poiko était une erreur. Nous avons surestimé nos capacités en terme de résistance et de survie, nous nous sommes mis inutilement en danger. Nous devrons faire plus attention à l'avenir. Il nous faut survivre, afin de mener à bien notre mission et, nous l'espérons, retrouver Komugi.
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Mer 9 Nov 2016 - 19:27

Apparition

Akuma

Akuma sentais son corps rependre peu à peu son niveau normale, et c'est justement à ce moment qu'il fallait resté vigilant, les effets secondaire ne prévienne pas, alors que les particules de Meruem était entrain de flotter dans les aires, à cette instant le démon ne savait trop quoi faire attaqué une nouvelle fois serais ce mettre un peu plus en danger, alors que Poiko déclarais qu'il ne devait pas être là, il voulait aussi réparé les erreurs faite, les dégâts qu'avait subit Meruem, une nouvelle preuve qu'il voulait faire le bien dans ce monde.

Enrico dévoila alors les objectifs qu'il c'était fixé, il semblerait qu'il voulait crée un "os" pour atteindre le Paradis, il avoua qu'il ne venait pas de ce monde, alors qu'il avait collaboré avec des malfrats, quel genre de personne peut s'appuyer sur l'aide de quelqu'un pour parvenir à ces fin, pour Akuma il avait une toute autre vision des chose quand ta atteindre un but, une vision très simpliste: le fait d'atteindre ces buts tout seul sans l'aide de personne, avec l'unique force de soit. Voilà comment Akuma voyer les choses et cette façon de pensé il la acquis depuis bien longtemps, le prêtre tourna ça tête vers le démon pour lui répondre, lui répondant que c'est grâce à son Stand qu'il est pus réussir à volé ça technique, créant des disques dans la tête des individus, cela était très intéressent pour le démon, il y avait donc quelqu'un ou quelque chose d'autre avec lui, Akuma ce concentra un moment fermant les yeux, puis les ouvrit, il vis alors là, à quelque pas de Enrico ce tenais un créature d'apparence plutôt étrange.

*C'est donc cette chose qui met volé ma technique, impressionnant..*

Cette envie de combattre ne quittais pas Akuma, il voulait bien pouvoir affronter son Stand, voir les limites de ça créature, après quelque minutes de réflexion tout ce mettais en ordre dans la tête du démon, Poiko c'est fait lui aussi volé ça technique et ce Namek était entrain de l'utilisé pour que le prêtre puisse arriver à son but, que pouvait-il faire Akuma face à la situation, cela ne le regardait absolument pas et qui plus est, Akuma était la pour trouvé un guerrier digne de lui offrir un combat. Meruem donna alors son verdict quand à savoir sur les agissements de Enrico était dangereux ou non, et visiblement non il ne ressentait aucun signe d'hostilité, ce qui était dans un premier temps assez rassurant.

Meruem ce demandait ou il était demandant à Poiko si il avait un peu plus d'information, cette situation commencer à agacer Akuma, alors que du sang ce trouvais au pied de Meruem, il était resté beaucoup trop temps avec cette blessure, Poiko ne pouvait pas soigné Meruem temps que l’être à la peau bleu ne récupère ces pouvoirs, la situation était délicate, alors que Meruem demandait de l'énergie, il récupéra le corps dont le démon avait exploser la tête, qu'allait t'il faire Akuma fuir tout ça ou aider un être qui pourras un jour lui donner un combat des plus intéressent, le démon serra alors le poing, il voulait pourtant resté droit dans ces principes de jamais ce mêlé de ce qui le regarde pas.

Akuma écarta alors les deux bras, préparant des boules d'énergie regardant Enrico et prit la parole:

"Rend tout de suite les capacités à Poiko, sinon je serais dans l'obligation de t'éliminé toi et ton Stand, la vie de Meruem est en danger, sache que cette fois ci je ne retiendrais pas mes coups comme j'ai pus le faire avec Poiko, la vie de Meruem est plus importante, ton petit projet attendras encore un petit peu..."

Akuma était sûr de ce qu'il faisait il ce mettais en danger sachant que les effets secondaire ne tarderais pas à faire surface, le temps lui était compté.            
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Mer 9 Nov 2016 - 23:52
Enrico sembmait totalement stupéfait par la technique de Meruem, il observait les innombrables boules lumineuses d'un air fasciné. Visiblement, il savait à quoi s'attendre car il ne se montra absolument pas craintif quand à l'effet qu'aurait cette technique. Après avoir admiré un moment ce spectacle, il fini par répondre aux différentes questions. Enfin, il expliqua quel était cet os et à quoi il servait, proclamant que grâce à lui il aurait le pouvoir d'atteindre le paradis et par la suite de guidée l'humanité et l'aider à accepter son sort. Parlait-il du même paradis qui existe entre nos mondes ? Je n'en savais rien, je ne voyais pas quel rapport cet os pouvait avoir avec ce que je connaissais sous le nom de "paradis". Un détail me fit légèrement grimacer cependant. En effet il semblait vouloir agir dans un domaine qui ne concernait pas les mortels tel que lui, devenir un guide pour les défunts était un travail déja bien répartit à l'échelle divine et les dieux ne toléreraient sûrement pas qu'un mortel vienne se mêler de leurs affaires. Il disait être mort, du moins il avait cru l'être, puis s'était retrouvé ici. Venait-il réellement d'un autre univers comme il l'avait suggéré ? Ce n'était pas impossible. Il expliqua également d'avantage en quoi consistait les talents de son "Stand", capable de matérialiser les connaissances d'un être et de leurs dérober, des disque d' "âmes" comme il les appelait. J'avais toujours du mal à croire à cette histoire de stand, ce Withesnake détenait des pouvoirs dépassant même ceux de certains dieux, j'aurais aimé en savoir plus à son sujet mais ça pouvait attendre.


Meruem confirma qu'Enrico disait la vérité, vraisemblablement il n'était pas du genre à mentir. Il disait également, comme je l'avais deviné, ne pas ressentir d'intentions hostiles à notre égard. Cependant son stand, Withesnake donc, dégagé des émotions totalement opposés à celles d'Enrico. Le Stand ressentait donc des émotions lui aussi, et ne nous voulait pas du bien apparemment. Je mettais à l'écart toutes mes interrogations concernant cet être, le jugeant sous le contrôle de son maître, tandis que Meruem posait de nouvelles questions. Il disait avoir subis une expérience semblable à celle d'Enrico concernant sa mort, et ne savait absolument pas où il se trouvait. C'était bien étrange que ces deux êtres aient été conduit et ressuscité, ce n'était pas dans les habitudes divines d'ainsi redonner un corps et une âme aux défunts. Sans doutes avaient-ils tous deux un rôle à jouer dans l'avenir du monde, une raison de plus pour ne pas me mêler de leurs affaires. Meruem se tourna alors vers moi afin de me questionner à mon tour. Il me demanda quel était cet endroit, il disait que ça ne ressemblait pas à la "Terre", se questionnant sur la vie après la mort. Il n'eu cependant pas le temps de finir sa phrase qu'il s'interrompit brusquement, chutant à genou tandis que sa blessure continuait de saigner abondamment, répandu sa couleur bleutée sur l'herbe alentour.

"Meruem !" M'écriais-je alors qu'il se mettait en tailleur afin d'économiser ses forces.

Il demanda alors à manger, pointant du doigt le cadavre décapité plus tôt par Akuma. J'hésitait à l'approcher, mais je ne pouvais rien faire. Le cadavre était tout prêt, aux pieds du Namek qui usait encore de mon pouvoir pour finaliser l'Os. Enrico avait affirmé qu'il ne restait que 30 minutes avant que l'os ne soit fini, mais Meruem n'avait pas se temps. Tandis que je m'approchais du cadavre et du Namek, j'aperçus Akuma qui semblait concentrer son énergie au bout de ses bras. Souhaitait-il attaquer Enrico ? Il déclara alors vouloir que je récupère mes pouvoirs afin d'en faire usage sur Meruem, menaçant l'homme et son Stand de mort si ils ne coopéraient pas. Non, Akuma ne devait plus combattre, bien que visiblement sous contrôle il restait instable et dangereux. De plus, les pouvoirs et l'identité de Withesnake restaient encore un véritable mystère et nous espérions ne pas avoir à l'affronter. Toujours dans le silence, je décidai de reprendre le contrôle de la situation.

"Akuma, je t'en prie ne tente rien de stupide, ce n'est pas en le combattant que nous aiderons Meruem." Disais-je avant de porter mon regard sur Enrico. "Quand à toi, je te prie de me rendre ce fameux disque qui contient mon pouvoir, il en va de la vie d'un être, un ami, je sais que tu peux comprendre. Et si tu ne veux rien entendre..." Je déployai une nouvelle fois ma lame d'énergie, la plaçant cette fois sous le cou du Namek à l'oeuvre qui ne semblait même pas réagir. "Si je mets fin à la vie de ce Namek, la création de l'os deviendra instable et finira par totalement disparaître, ne laissant pas même une cendre de ce qui a était accompli. Je t'en prie, ne m'oblige pas à faire ça et coopères."

J'espérais l'avoir convaincu, il fallait porter assistance à Meruem au plus vite, et bien que je n'avais pas apporter le cadavre qu'il avait réclamé, je jugeais bien plus efficace de soigner sa blessure. Si celle-ci restait ouverte, peu importe combien d'énergie il parviendrait à récupérer tant qu'il se vidait de son sang.
J'avais pris un air calme et sûr, il fallait qu'Enrico m'écoutes et qu'il me fasse confiance. En ce qui concerne cet os, je ne savais pas vraiment de quoi il s'agissait mais j'étais capable de le créer, j'étais prêt à contourner les règles pour la vie de Meruem.
Enrico Pucci
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Apparition   Jeu 10 Nov 2016 - 14:17
*
*

Ce dont vous avez besoin est mon Stand, "The World". Ce que vous pouvez trouver à travers les pouvoirs de mon Stand est là où vous devez aller afin de trouver le Paradis. Ce dont vous avez besoin est un ami dans lequel vous avez confiance. Il doit pouvoir contrôler ses propres désirs. Il ne doit pas être intéressé dans le pouvoir politique, la gloire, l'argent, la luxure, et préfère la Volonté de Dieu face aux lois des hommes.

Pourrais-je un jour, moi, DIO, rencontrer quelqu'un comme ça ?

Il vous faut la vie de 36 hommes ayant péché, car ceux qui pèchent possède un plus grand pouvoir en leur intérieur.

Il y a 14 groupes de mots que vous devez retenir : Escalier en spirale, scarabée rhinocéros, rue en ruine, tarte aux figues, scarabée rhinocéros, via dolorosa, scarabée rhinocéros, point de singularité, giotto, angel, hortensia, scarabée rhinocéros, point de singularité, empereur secret.

Je les marquerais sur mon Stand pour ne pas les oublier. Ce qui est le plus nécessaire est le "courage", je dois avoir le courage de détruire mon Stand momentanément. Alors qu'il se désintégrera, mon Stand absorbera les âmes des 36 pécheurs, et quelque chose de complètement nouveau naîtra.

Ce qui est nouveau se réveillera, mon ami en qui j'ai confiance dira les 14 groupes de mots. Mon ami aura confiance en moi et je deviendrais son "ami".

Enfin, il me faut une localisation appropriée. Latitude, 28 degrés, 24 minutes. Longitude, 80 degrés, 36 minutes.

Allez là-bas, et attendez la nouvelle lune.

C'est là que le Paradis viendra à vous...

*
*

Enrico Pucci observer l'os en train de se faire. Il s'approchait, lentement, de son objectif. Il regardait le Namek en train de créer un fragment de DIO, en train de rêver. Il se souvenait parfaitement du journal, brûlé, mais dont la lecture fut contenue dans les mémoires de Jotaro Kujo. Il se souvenait de sa mort, de sa joue qui fut arrachée lentement, avant d'être battu à mort par le Stand de son frère, maîtrisé par un gamin égoïste, qui s'était laissé emporté par de basses émotions, qui n'avait pas vu les changements pour l'humanité, focalisé sur une vengeance ne voulant rien dire. Bah ! Il était de nouveau vivant. Cela voulait dire qu'il n'était pas censé mourir. Son plan a-t-il persisté après sa mort ? Sa réussite avait-elle été assurée post-mortem ? Certainement. Mais il était dans un nouvel univers à présent. Il devait recommencer depuis le début, à partir de rien, cette fois-ci. Bien qu'il était prêt pour attendre 19 ans à nouveau, il pouvait réussir beaucoup plus tôt.

Il avait répondu aux questions de Meruem, qui était en accord avec lui. Ainsi Pucci pourrait-il créer ce dont il avait besoin en toute tranquillité. Le Kappa était en train de poser d'autres question, avant soudainement de se couper en pleine phrase. Il pose un genoux à terre, et regarde le sang, avant de se mettre en tailleur, les yeux vitreux. Il tend le bras vers le cadavre à la tête explosée, demandant à le manger. Il avait enfin réussi à gagner la confiance d'un des trois, et ce dernier manquait de mourir. Par Whitesnake, Pucci changea l'ordre du disque, en
"Je construirais l'os à partir des instructions, et en même je soignerais Meruem". Cela allait ralentir la production de l'os, mais le prêtre ne voulait pas de combat, ni n'arrêter complètement sa production : Il ne savait pas s'il pouvait reprendre quelque chose d'aussi compliqué à faire, ni s'il pouvait se contenter d'un os incomplet.

Il vit alors que Akuma, toujours handicapé par sa neutralisation antérieure, était en train de préparer une attaque, sous les brimades de Poiko. Le "dieu" s'était avancé vers le Namek, quoi que dégoutté du corps à ses pieds, et menaçait le prêtre de tuer le Namek, qui s'approchait d'un Meruem blessé. Ce dernier contourna la lame qui se plaçait à coté de son coup, comme si de rien n'était. Whitesnake attrapa alors le bras de Poiko, le déviant du Namek, et s'exprima, avec un ton de sarcasme un peu difficile à entendre à cause de sa voix grave et caverneuse :


"Relaxe. Je vais le soigner, ton pote. Mais si tu veux tuer un Namek innocent que tes "voix divines" ne t'ordonnaient pas de trucider, sache qu'avec lui disparaîtra ton précieux pouvoir, pour toujours, et à jamais. Et je doute que tu puisses être faire le dieu sans ta création de matière."

Il lâcha alors la main de l'être à la peau bleu, en affichant un rictus moqueur, avant prendre le cadavre du malfrat à la tête explosée. Pucci et son Stand suivaient le Namek, qui s'approchait en marchant de Meruem, le prêtre gardant l’œil sur Akuma. Il gardait toujours son air sérieux. Le villageois avait une main faisant léviter un os en création, l'autre brillant de soin. S'arrêtant devant Meruem, le villageois se pencha, et approcha sa main du torse du Kappa, tandis que le Stand à la peau blanche arracha un bras avec peu d'effort, et le tendit à l'être vert. Ainsi serait-il soigné et rassasié, tandis que le prêtre ne portait aucun jugement sur le régime de l'être en face de lui. Il méritait de mourir et de servir de repas à un autre, telle était la nature.

"Le destin de l'humanité est la mort, puis l'au-delà, le jugement dernier. Les hommes et femme devraient avoir pour centre de leur vie d'atteindre le Paradis. Mais il n'en ont conscience. Ils n'ont crainte de ce qui arrive aux damnés. En leur montrant leur destin, je peux leur faire prendre conscience de leur erreurs. Ils n'auront plus peur. Ils n'auront plus de chamailles. Telles des fourmis trouvant une matriarche, ils travailleront dur pour leur bonheur dans l'autre monde. Oui. Tel est le futur d'un homme. Mais avant d'avoir vu ma réussite, je fut tué. Par des êtres égoïstes, n'ayant que pour champ de vision le présent. La vengeance. Oui, j'ai tué pour le futur de tous. Des sacrifices nécessaires. Dieu ait paix pour leur âme. Ai-je réussi ? Je ne sais pas. Mais ma présence dans cet univers là ne fait aucun doute. Je dois de nouveau aider les hommes, ainsi que les autres espèces intelligentes de ce monde."

Le prêtre avait ainsi parlé, répondant aux questions de Meruem. Il se tenait, debout devant lui, et avait parlé avec un ton amical. Il ne voulait pas engager de combat. Il avait gagné la confiance d'un individu. Plus que deux.
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Jeu 10 Nov 2016 - 19:59
La situation ne cesse d'empirer, et cette fois, nous ne pouvons rien y faire. Avec notre puissance d'antan, nous aurions facilement pu régler ces types de conflit, rien ne pouvait nous arrêter. Mais désormais... nous ne sommes plus que l'ombre de nous-même. Nous sommes si faible... que nous ne pouvons même plus nous procurer à manger par nous-même. Quel genre de monarque sommes-nous si nous devons à ce point compter sur les autres ? Si nous sommes incapable de nous protéger nous-même et d'intervenir dans ce genre de situations ? Si nous voulons rendre le monde meilleur, il nous faudra absolument récupérer notre puissance, le plus rapidement possible.

Soudain, Akuma passe en mode offensif. A t-il laissé échapper le démon en lui ou bien est-il toujours lui-même ? En nous concentrant afin de ressentir les fluctuations de son aura, nous nous apercevons qu'il est toujours lui-même, le démon ne s'est pas encore échappé... Mais nous avons vu qu'il en faut peu pour le libérer, Akuma peut rapidement tomber dans une soif de sang insatiable. Il menace le prêtre et son stand si ces derniers ne rendent pas son pouvoir à Poiko afin qu'il puisse me soigner, affirmant que notre vie est plus importante. Une partie de nous lui est reconnaissante, mais en même temps, nous avons honte de nous-même. Nous sommes honteux d'être devenu quelque chose à protéger, et nous le sommes tout autant d'être l'objet d'un conflit. Puis Poiko prend la parole à son tour, tentant d'abord de calmer Akuma... avant de menacer la vie du Namek ! Nous ne comprenons pas. Nous nous connaissons à peine, pourquoi pensent-ils que notre vie est si importante ? Croient-ils, eux aussi, en un monde idéal ? Souhaitent-ils nous aider à accomplir notre mission ? Poiko nous qualifie d'ami... Mais nous ne comprenons pas pourquoi. Pour le moment, nous apprécions globalement sa façon de penser malgré le fait qu'il soit parfois impulsif, mais nous ne savons pas si nous pouvons le considérer comme un ami. Nous n'avons partagé aucun moment distrayant avec lui, nous ne nous sommes pas amusé en sa présence, la seule chose que nous ayons partagé est une confiance mutuelle. Nous sommes très loin de ressentir pour lui ce que nous ressentons pour Komugi. Et, malgré ses paroles, nous ne pouvons accepter le fait qu'il menace la vie d'un innocent.


"Poiko, non... La vie de ce Namek n'est pas moins importante que la nôtre. Il est innocent. Le tuer n'est pas la solution."

Ce Namek n'aura peut-être jamais les capacités physiques, énergétiques et mentales de changer le monde pour le rendre meilleur. Mais ce n'est pas pour autant que sa vie a moins de valeur que la nôtre. Il doit, lui aussi, exceller dans certains domaines, il doit certainement avoir des objectifs et des responsabilités, et il doit être important aux yeux d'autres personnes. Comme nous tous, il a un rôle à jouer dans ce monde, il fait partie du rouage. Nous ne devons pas précipiter sa mort.

Heureusement, le Stand semble décider à coopérer. Il s'approche de nous, tout comme le Namek qui contourne la lame de Poiko sans la craindre. Nous observons les mains du Namek. Nous ne faisons toujours pas confiance à Whitesnake... Mais quelles autres solutions avons-nous ? Nous ne pouvons même plus nous enfuir. Le Namek pose sa main brillante sur notre blessure, et celle-ci commence à se refermer, petit à petit. Pendant ce temps, la créature à la peau blanche nous tend le bras arraché du cadavre. Nous hésitons un court instant, avant d'accepter, attrapant le bras.


"Merci."

Aussitôt, nous nous nourrissons, tout en laissant le Namek nous soigner. Nous avons la capacité d'absorber l'énergie des êtres que nous dévorons, tant qu'ils ne sont pas morts depuis trop longtemps. Même après la mort, le corps conserve une certaine quantité d'aura, qui se dissipe rapidement dans les heures qui suivent la mort. L'aura de cet homme était déjà assez faible de base, et, depuis sa mort, le cadavre en a perdu presque la moitié. Mais ce sera suffisant pour nous rendre un peu d'énergie, suffisamment pour que nous puissions nous déplacer normalement. Nous ingurgitons le bras rapidement, puis passons à la suite du cadavre, tout en écoutant Enrico qui nous en dit plus sur ses objectifs.

Ainsi, il prétend que le destin de l'humanité est de mourir. Il affirme que les humains doivent travailler dur durant leur vie afin de mériter le bonheur au Paradis. Il fait une allusion aux fourmis, et nous sommes bien placé pour la comprendre. Afin que notre mère, la Reine, puisse nous concevoir, les fourmi-chimères ont dû travailler d'arrache-pied pour lui trouver suffisamment de nourriture, d'innombrables sources d'énergie et de pouvoir qui nous ont été transmis. Leur seule raison d'exister était de servir la Reine pour que nous puissions venir au monde. Ils n'ont, finalement, jamais connu le bonheur. Ils n'ont jamais été libres. Nous n'imposerons jamais cela aux peuples. Nous pensons que la liberté est un facteur important du bonheur.


"Si nous avons bien compris, tu souhaites forcer les peuples à travailler durement, et par ce fait les priver de liberté et de bonheur durant leur vie, afin qu'ils puissent avoir droit au bonheur dans leur mort."

Nous marquons une petite pause et cessons temporairement notre repas avant de lever le regard vers le Prêtre.

"Ce n'est pas notre vision d'un monde idéal. Nous pensons que tout le monde a droit au bonheur même durant leur vie, et nous souhaitons que chacun puisse s'employer à ce qu'il sait faire de mieux, à ce qu'il préfère faire, afin qu'il puisse trouver son véritable rôle, tant que cela ne nuit pas aux autres. Nous ne voulons rien imposer, si ce n'est le respect d'autrui. Mais, en tant que simples mortels, nous ne sommes peut-être pas les mieux placés pour définir un monde idéal."

Nous nous tournons vers Poiko. Il est un Dieu, nous nous fierons donc à son jugement. Nous sommes ouverts à l'argumentation et sommes prêt à changer notre vision du monde parfait, s'ils parviennent à nous convaincre.

"Poiko, toi qui es un Dieu. Que penses-tu de la volonté d'Enrico ? Est-ce la voie à suivre ?"
 
Apparition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Ré-Apparition d'un bout de métal rouillé...
» L'apparition de Zeus
» Disparition et Réapparition.
» L'apparition de Zeus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Namek :: Archipel-