Partagez | 
 

 Apparition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Ven 11 Nov 2016 - 23:43

Apparition

Akuma

Akuma retenais ces boules d'énergies dans les mains, rien ne pouvais réellement le retenir, si ce n'est ce Namek innocent effectuant les ordres que Enrico lui avait demandais de faire, le démon ce questionna, sur le fait que le Namek ne puisse pas résistais aux demande du prêtre, Akuma avait mis au point son plan si il devrait intervenir, causant aucun dégât au Namek, malgré son plan au point les conséquences pour le démon serais lui toute autre, alors qu'il sentait peu à peu son corps lâché, ça ne faisait aucun doute les effets secondaire était entrain de ce manifesté, et cela n'aller pas être bon pour la suite, il fallait agir vite c'était maintenant ou jamais, analysant rapidement une dernière fois la situation, quand soudain Poiko prit la parole lui demandant de ne faire rien de stupide, serait ce un deuxième rappelle à l'ordre, puis l'être à la peau bleu tournas son regard vers Enrico lui demandant de lui rendre son disque de pouvoir, sortant à nouveau ça lame d'énergie, atteindras telle cette fois ci son but, nul doute que personne ne ce mettra entre cette fois là, plaçant ça lame sous le cou du Namek, Akuma percuta rapidement que son plan ne fonctionneras pas ci Poiko ce trouve si proche du villageois de Namek.

Le démon prit une grande inspiration, cherchant irrémédiablement une solution de secours, Akuma renonça finalement à son plan faisant dissipé peu à peu les boules qu'il avait dans chaque main, Poiko ressentais surement encore quelque effets du Shun Goku Satsu, et son code de guerrier lui interdit formellement d'attaqué ne serais ce un cheveux du guerrier qu'il a en face si ce dernier et déjà affaiblis ou pas apte au combat, le démon redressa alors ces bras, avant de mettre ça main au niveau de son cœur, et de faire de grand yeux, crachant un peu de sang, cela était la manifestation des effets secondaire, qu'allait-il faire maintenant, son temps d'agissement était écouler, et le démon était bien plus qu'une cible facile, néanmoins il n'avait surement aucune raison de s'inquiétais, les personnes qu'il avait devant lui était plutôt du genre pacifiste, Akuma devant restait sur ces gardes malgré tout. Ce tenant droit les premières crampes eux arriva aussi rapidement, le démon serrais les dents et évitais de montré le mal qu'il ressentait, pour Akuma cela faisait bien longtemps qu'il ne c'était pas retrouvait dans une situation si délicate.

Meruem demanda à Poiko de ne pas faire ce qu'il avait l'intention de faire, lui qui était là pour la paix le voilà dans une posture qui trahit tout ce qu'il avait dit plutôt, Meruem avait raison ce Namek n'y absolument pour rien, ce n'est pas lui qui doit payé les pots cassés, alors que le Stand du prêtre s'approcha de Poiko puis lui attrapa le bras, lui disant qu'il allait s'occuper de Meruem, le relâchant avant d'aller arracher le bras de l’ennemie que Akuma avait éliminé un peu plutôt, et de lui tendre à Meruem, visiblement la situation avait retrouvé un certain calme, avant que Enrico prenne la parole disant que le destin de l'humanité était de mourir, des paroles forte que Akuma encaissa plutôt mal, pensant rapidement à Nemor, avant de tombé à genoux, son front touchant légèrement le sol, fermant les yeux, Akuma s'avait qu'il devait ce retenir, contenant en lui Oni, Akuma était faible, Oni, lui son démon pourrait profitais de la situation et dans l'état qu'Akuma ce trouve actuellement ce n'était pas la meilleure des choses.

Akuma ressentais une certain rancœur à présent en vers le prêtre, que pensait-il des faibles, des gens sans défense, qui eux ne pourrons pas travailler durement, Akuma lui n'était pas dans cette situation, en règle générale, mais pour lui ce que venait de dire Enrico, était surement le mot de trop, alors qu'il serra les poings toute ces pensées allais à ce moment la pour Nemor, il fallait mettre une correction à ce genre de personne qui délatter ce genre connerie, que Akuma haïssais au plus haut point, le démon commença peu à peu à faire le vide dans ça tête pour affronter ce genre de personne il fallait avoir un esprit des plus pure, son aura rouge commença à l'envelopper tout doucement, alors que ces bras ce souleva pour prendre un élan, pour finir leur course sur le sol, frappant fortement et violemment, tandis que le sol ce fissura légèrement, avant de frapper une deuxième fois sur le sol, plus fortement écartant un peu plus la fissure qu'il avait crée, avant de prendre la parole, d'une voix grave et forte:

"Tu n'as pas le droit... Tu n'as pas le droit de décider, que fait tu des gens faible !"

Redressant son buste toute en restant à genoux fixant le prête avec des yeux rouge plus scintillant que jamais:

"Ce monde ne te mérite pas prêtre, je vais te faire ravaler t'es paroles, et t'envoyer toi ton os, et ta chose, moi même dans un monde qui pourras accueillir t'es idéologies, sache qu'il y auras des personnes qui s'opposerons à tes idées, j'en suis le premier..."

Akuma n'affichais aucun sourire, était très sérieux, ce genre de pensées lui déranger au plus haut point, essayant de ce relever avec mal, accompagner par les courbatures et crampes, fixant toujours Enrico et son Stand.    

                       
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 12 Nov 2016 - 2:14
Je fixais toujours Enrico, celui-ci porta un instant son regard sur moi, visiblement mes paroles ne l'ayant pas atteinte comme je pouvais le deviner à l'expression de son visage. J'entendais alors Meruem qui, bien que faible, me pria d'épargner la vie du Namek. Grimaçant, je ne répondai pas malgré l'envie d'expliquer mon geste. Je comprenais son avis, j'avais simplement espéré qu'Enrico prenne peur et décide de me rendre mon pouvoir sans quoi tout le travail qu'avait effectué le Namek aurait été vain. Mais j'avais été naïf de penser ça, le Namek n'était plus du tout conscient. Je le voyais avancer, ne craignant pas ma lame alors qu'il m'obligeait à reculer le bras tout en avançant au risque de se voir trancher la gorge. J'étais surpris par sa réaction, et faillit bien mettre fin à ses jours de par ses gestes aveugles. Cependant, et heureusement j'en conviens, Withesnake intervint à temps pour me saisir le bras et de ce fait défaire ma lame d'énergie. Le Namek me contourna alors, toujours dans ce même état d'inconscience, tandis que le Stand d'Enrico m'adressait la parole. Il me demanda, à travers un ton que je jugeais extrêmement désobligeant, de me relaxer. Il disait vouloir porter secours à Meruem. Sûrement comptait-il sur mon pouvoir pour soigner Meruem, mais ainsi il devrait mettre en attente la création de l'os pour se concentrer sur la création des cellules manquantes à Meruem. Cela me permettra de gagner du temps. Withesnake m'informa également sur le fait que si le Namek venait à mourir alors qu'il était détenteur de mon pouvoir, ce dernier viendra à disparaître avec lui. Il disait qu'alors je ne serais plus digne du statut de Kaioshin, et il avait raison. Mais l'étais-je encore après avoir ainsi agit auprès des mortels et ainsi être devenu la principale cause de ce qui s'est passé sur ces terres ? J'en doutais. Je ne répondais pas, fixant la créature que je discernais toujours à travers une couche d'énergie, alors qu'il relâcha mon bras pour arracher celui du cadavre à nos pieds. Il avança alors en direction de Meruem qui était déja en train de recevoir les soins du Namek. A ma plus grande surprise, celui-ci était parvenu à effectuer les deux taches à la foix, créer l'os et les cellules de Meruem. J'étais tout simplement stupéfait, en plus d'avoir recours à mon pouvoir parvenait-il à le maîtriser à son paroxysme ? J'avais du mal à croire tout ce qui se passait depuis peu, l'arrivée d'Enrico avait grandement fait évoluer ma vision de voir les mortels. Ils étaient capables de choses incroyables.


Meruem remerciait Withesnake qui lui tendait le bras déchiqueter afin de le nourrir, après tout, c'était tout ce qu'il avait demandé. J'avais était incapable de lui offrir ce qu'il réclamait, et ce que je comptais lui offrir lui avait été offert par un autre. Je doutais grandement de mon utilité ici, moi un futur Kaioshin qui décidera de comment ordonner le monde, j'étais un poids en ces lieux. Cette pensée se dissipa alors qu'un spasme parcourait mon corps, une goutte de sang ayant par la même occasion perlé sur le coin de ma bouche. Mon corps n'était plus engourdi, mais complètement contracté. Serait-ce les effets de la technique d'Akuma qui se manifestait ? Si c'était le cas, je devais faire vite et trouver un moyen de récupérer mon pouvoir... Ainsi que stopper la création de cet os. Bien que je n'étais plus digne du rôle de Kaioshin, il me fallait réparer les erreurs que j'avais commises ici, Meruem avait était soigné et il ne me restait plus qu'à arrêter la création de cet os qui ne devrait pas exister. Mais comment allais-je faire si ce Namek ne craignait pas la mort, et Enrico mes menaces ? J'étais désormais persuadé qu'il n'arrêterais pas de son plein gré ce qu'il était en train de commettre. Tandis que je réfléchissait à tous ça, j'entendais Enrico qui étalait son idéologie du "destin" des mortels. Il disait vouloir les guider vers leur salut en leur montrant ce qui les attendaient, en l'occurence la mort, afin qu'ils cessent leurs conflits incessants et stupides et ainsi travailles ensembles pour leur futur vie après la mort. Mais qui était-il pour parler ainsi ? Les dieux eux mêmes ne s'autorisent pas à ordonner la vie des mortels, ces derniers étant libres de choisir leur destin et détenant un libre arbitre caractéristique qui ne doit pas être ébranlé. J'étais totalement opposé aux idées d'Enrico, pourtant il avait parlé calmement et amicalement, il semblait sûr de lui. Meruem déclara également qu'il n'était pas acceptable d'ainsi vouloir diriger les mortels, privilégiant la liberté dans leur vie plutôt que dans leur mort. Le concept de la vie et de la mort lui même est extrêmement fragile et même un dieu tel que moi ne saurait le définir correctement, il n'était absolument pas bon de vouloir interpréter l'un et l'autre.


Meruem se tourna alors vers moi, insistant sur le fait que j'étais un dieu, il me questionna sur ce que je pensais des paroles d'Enrico. Il n'avait pas l'air de m'en vouloir pour ce que j'avais fais, ce qui me rassura quelque peu sur ce que j'avais pu accomplir. Bien que je doutais encore de moi-même, je tachai de lui répondre :


" J'ai beau être un dieu je ne sais pas tout sur ce monde, la preuve en est que je suis venu ici pour en savoir plus. Toutefois, j'ai du mal à suivre Enrico dans ses idées, il souhaite agir à travers un domaine extrêmement compliqué que même nous les dieux ne parvenons à comprendre totalement. Les mortels ont étaient créé de sorte à ce qu'ils décident eux même du chemin à suivre, et personne même les dieux ne s'autorises à agir sur leur destin. Ce que j'ai pu faire en rentrant en contact avec vous témoigne déja d'une grosse erreur de ma part, et ce que prévoie Enrico est d'une ampleur encore plus grande. J-"


Je sentais tout à coup une étrange sensation, Akuma avait frappé le sol d'une force telle qu'il s'était fissuré. Il déployait son aura néfaste encore une fois, j'espérais qu'il sache se contrôler. Je voyais que lui aussi semblait souffrir du même mal que moi, c'était bien sa technique qui nous procurait pareille douleur. Il frappa une nouvelle fois avec autant de puissance, visiblement il était en colère. Déclarant qu'Enrico n'avait pas le droit de tenir un tel discours, nous rejoignant dans l'idée qu'il n'était pas apte à décider ainsi de l'avenir des mortels. Il menaça Enrico et son stand de mort, proclamant qu'il y aura toujours des personnes pour s'opposer à ses idées. Je me tournais cette fois en direction d'Enrico afin d'observer sa réaction, portant juste après mon regard sur l'os qui était bientôt complété. Je devais empêcher qu'il aboutisse.


Mon corps était complètement crispé, le sang qui avait perlé plus tôt coulait désormais du coin de ma bouche jusqu'au menton. J'essuyai le sang d'un revers de la main avant de toiser le Namek qui s'était pleinement remis au travail sur l'os. Enrico portait son attention sur un Akuma enragé et prêt à bondir. Je n'allais pas l'en empêcher cette fois. L'os était presque complètement fini, et je manquais de temps. Qu'importais mon avenir, je devais empêcher cet homme de continuer sur ses idées. Il s'était montré effroyable, ses capacités de manipulations étaient supérieur à celles des dieux et je savais qu'il cachait encore beaucoup d'autres tours. Déployant une troisième et dernière fois ma lame d'énergie, je me téléportai l'instant d'après devant le Namek, tout prêt de Meruem. Aussi vite que j'étais apparu, je portai le coup fatal en transperçant le coeur du Namek. Ce dernier ne réagit pas au début, mais c'est quand il cessa de créer l'os et que celui-ci tomba à terre que je pu entendre son cri. Il rugissait de douleur, semblant avoir soudainement repris conscience. Grimaçant face à la scène, j'avais espéré qu'il ne comprenne même pas ce qui était arrivé mais cet horrible cri de douleur me prouva le contraire. Retirant ma lame, les vêtements et le visage taché du sang du Namek qui tombait lourdement au sol sans vie, je restais figé. J'avais du mal à réalisé ce que j'avais fait, et pourtant je l'avais fait. Ma lame d'énergie se dissipa, et avec elle je parvins à voir l'os incomplet se désagréger, les cellules qui le constituaient disparaissant une à une.
Mes muscles crispés ne me permettaient de trop bouger, et de toutes façons j'étais bien trop sous le choc pour faire le moindre geste. Alors que je regardais ma main recouverte de sang, je constatais en effet ne plus pouvoir recourir à la création de matière. Enrico avait dit vrai, mon pouvoir avait bel et bien disparu avec la vie du Namek, et le projet du prêtre. J'imagine que c'était le prix à payer pour avoir désobéis et agis parmi les mortels, j'étais désormais incapable de répondre à mon statut de Kaioshin, j'étais déchu.
L'os n'avait pas été créé, et la blessure que j'avais laissé sur le corps de Meruem refermé. La seule trace de ma présence en ces lieux restait la vie du Namek que j'avais dérobé. On a rien sans rien comme on dit, et je pensais avoir agis au mieux... Mais à quel prix ?
Enrico Pucci
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 12 Nov 2016 - 17:23
Cela avait empiré. La situation ne devait pas dégénérer comme ça.

Pucci avait montré ses idées à Meruem. Il lui avait expliqué sa vision du monde. Il lui avait montré son point de vue. Le kappa n'était cependant pas d'accord, préférant que les vivants aient droit au bonheur durant leur vie. Point de de vue défendable, il est certain que les humains peuvent s'offrir des plaisirs. Si ils peuvent se centrer sur un objectif, ils n'en restent pas moins humains. Ils possèdent toujours des émotions. Le bonheur dans la vie sert à permettre à l'homme de ne pas craquer en attendant le bonheur de l'au-delà. Meruem demanda alors alors à Poiko quels étaient ses idéaux, la vision d'un dieu. Le kaoishin répondit vaguement, disant qu'il n'avait pas à interférer dans les vies des mortels, et qu'il était là pour connaitre mieux le monde qu'il allait diriger. Mais voilà Akuma qui commençait à se déchaîner, frappant deux fois le sol, qui fut décoré de crevasses. Il demanda où les faibles se plaçaient dans les idéaux de Pucci, avant de se placer comme ennemi du religieux et de son idéologie. Le prêtre n'avait-il pas été assez clair ?


"Aurais-je oublié de préciser ? Chacun doit pouvoir faire de son mieux dans la limite de ses capacités, de ses richesses. La clémence envers son prochain doit être l'un des centres de la vie des puissants. Ils doivent partager leurs richesses avec les pauvres, protéger les faibles. La haine n'a pas de raison d'exister envers les hommes. Mais le choix peut-être mauvais. Si on donne aux gens un choix libre, ils risqueraient de se faire avoir, de prendre le mauvais chemin. Il faut les éduquer, il faut leur montrer les conséquences de leurs actes. Ainsi peuvent-ils aller vers un avenir radieux ! Ainsi peuvent-ils -hein ?!

Le prêtre fut interrompu par un cri de douleur, un cri suivi d'un bruit d'objet qui tombe. Se retournant, il vit le Namek, criant, du sang dans la bouche, l'os de DIO à ses pieds, se désintégrant. Non ! Le prêtre attrapa rapidement le disque, l'empêchant de disparaître avec la vie du Namek. Il ne devait pas perdre ce pouvoir. Il était nécessaire pour la création du Green Baby. Il ne devait pas disparaître dans le néant ! Il vit alors Poiko, la lame d'énergie toujours autour de sa main. Allait-il l'attaquer ? Par réflexe, Pucci envoya Whitesnake, qui frappa violemment la tête de l'être à la peau bleue du poing. Les pensées allaient et venaient dans la tête de Pucci, tellement rapidement que le temps s'était comme ralenti. Par son Stand, le prêtre observa sa victime. Il avait fait disparaître sa lame. Du sang coulait de sa bouche et avait commencé à tacher ses vêtements. Son regard était troublé. Regrettait-il son geste ? Les pensées du prêtre furent stoppées par un bruit de craquement. Whitesnake était un Stand extrêmement puissant au niveau physique, mais assez lent comparé à d'autres, et Pucci ne serait pas étonné qu'il aie cassé un bout du crane de Poiko. Mais fut-ce vraiment un réflexe ? Ou était-ce cathartique ? Une vengeance sur l'interruption de la création de l'os ? Qu'importe la raison, la conséquence était là. Il avait frappé violemment un être déjà neutralisé, les blessures dont souffrait Poiko devait être des conséquences de sa libération trop rapide du Shun Goku Satsu.

Aux yeux du prêtre, le temps revint à la normale. Poiko fut envoyé à une dizaine de mètres, laissant une petite ligne de sang sur son chemin, qui sortait de sa bouche. Fut-ce fatal ? Non, un "dieu" ne peut pas mourir aussi facilement. Ce n'était pas possible. Mais il aura du mal à se relever, c'est sûr. Pucci se pencha alors sur le Namek, mort. Il ne méritait pas ça. C'était un sacrifice qui n'avait pas été nécessaire. Il n'y avait aucune raison pour qu'il meure. C'était un meurtre qui n'aurait pas dût se passer.


"Es-tu fier, Poiko ? Est-ce que ce fut utile ? Pour un dieu, tu n'as pas vraiment l'air de te soucier trop de la vie d'un être. Il faut que tout sois en ordre, pas vrai ? Rien ne doit changer ? Tu comptes te l'enlever quand, ton balais dans le cul ?"

Une pensée qui fut interprétée par Whitesnake. Une vision de ce qui vient de se passer. Un songe rapide de Pucci. Avait-il manqué quelque chose ? Certainement pas. Enfin..peut-être ? Venait-il de signer le début de ses ennuis ? Il y avait deux autres personnages présents, dont un qu'il venait de soigner. L'autre était-il victime des mêmes effets que Poiko ? Pourtant, il possédait une sorte...d'aura de puissance phénoménale. Était-il apte à combattre ? S'il se prenait cette technique, le Shun Goku Satsu, Pucci survivrait-il ? Il n'éait pas surhumain, et si Whitesnake augmentait un peu sa résistance, il ne ferait pas le poids. De plus, si Meruem venait à se mettre contre lui, il serait en désavantage de nombre. Il n'y avait personne qui pouvait utiliser une technique volée dans les environs, sauf le seul malfrat encore vivant, qui avait les bras cassés, et qui fixait le vide. Le prêtre se tourna vers Meruem, et, d'un air coupable mais toujours sérieux, lui dit :

"Je suis désolé."

Par Whitesnake, Pucci commença à créer du brouillard. Le Digestive Mist, brouillard rendant les gens prônes aux illusions, et les faisant se dissoudre petit à petit. Il empêchait toute détection du prêtre, et de son Stand, même par d'autre forme de visions. Il épargnerait Meruem, qui ne soufrera pas du brouillard. Dans quelque minutes, il aura rempli le village, et pourra alors s'enfuir. Pendant ce temps, le prêtre fit rapprocher son Stand de lui, prêt à se protéger d'une attaque d'Akuma, ou autre. Ce n'était pas le moment de mourir.

Cela n'aurait pas dût empirer comme ça.
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 13 Nov 2016 - 16:30
Tout en écoutant la réponse de Poiko, nous reprenons notre repas, ressentant petit à petit l'énergie parcourir notre corps alors que le Namek achève de nous soigner. Le Kaïo Shin, puisque c'est ainsi qu'il se fait appeler bien que nous ignorons ce dont il s'agit, nous donne une réponse plutôt vague, mais affirme tout de même être opposé aux idées d'Enrico. Il dit que les dieux n'interviennent pas dans le destin des mortels et qu'ils doivent être libres de se diriger eux-mêmes. Nous comprenons, de par ses paroles, que nous ne sommes pas revenu à la vie par la volonté d'un quelconque dieu, puisque les dieux semblent ne pas se soucier du monde des mortels. Cela ne change rien à nos plans.

Soudain, un tremblement de terre ainsi qu'un bruit de fracas attirent notre attention et interrompent le discours de l'être divin. Nous tournons la tête vers Akuma, tout en mâchant un morceau de chair du cadavre qu'il a tué un peu plus tôt. Il semble ne plus pouvoir contenir sa colère et une très puissante aura émane de lui. Son énergie est plus puissante que celle que nous pouvons déployer à notre maximum actuellement, et nous comprenons rapidement qu'il nous serait très difficile de le vaincre sans une excellente stratégie. Mais Akuma n'est pas notre ennemi, sa fureur est dirigée envers Enrico, qu'il menace tout en frappant le sol de ses puissants poings. Akuma nous dévoile un autre visage, il veut protéger les faibles, les gens sans défense et nous sommes en accord avec ses idées. Toute notre attention est concentrée sur le démon et le prêtre, alors que nous continuons de nous nourrir, et nous ne prêtons plus aucune attention à Poiko : nous avons confiance en lui et savons qu'il ne causera pas d'ennuis.
Enrico répond que les puissants devront aider les faibles, que chacun devra travailler dans la mesure de ses capacités, que les riches devront aider les pauvres. Sa volonté est louable, mais nous voulons mieux que ça. Dans notre monde idéal, il n'y aura plus de riches ni de pauvres, il n'y aura ni puissants, ni faibles. Chacun pourra être puissant dans un domaine particulier. De plus, Enrico veut priver les peuples de leur libre-arbitre. Si nous sommes d'accord sur le fait que nous devrons instaurer des règles afin que tout le monde puisse avoir droit au bonheur, des règles basiques telles que "ne pas tuer un semblable", et que nous savons qu'il faudra punir ceux qui ne respecteront pas ces règles, nous souhaitons tout de même que chacun soit libre d'agir comme il l'entend. En tant que souverain, nous ne serons là que pour vérifier que les règles soient respectées, mais pas pour dire aux peuples ce qu'ils doivent faire, ni où ils doivent aller.

Tout à coup, un cri surgit tout près de nous, et nous tournons aussitôt la tête devant nous, détournant notre attention du prêtre. Nous assistons alors, en totale impuissance, à la chute du Namek dont le cœur vient d'être transpercé par la lame d'énergie de Poiko. Écarquillant légèrement les yeux de surprise, l'incompréhension se lisant dans notre regard, nous lâchons notre nourriture et tendons les bras vers l'avant afin de réceptionner le corps du Namek avant qu'il ne touche le sol. Nous baissons notre regard et observons le prêtre quelques instants, pour nous rendre compte qu'il n'y a plus aucun espoir pour lui de survivre et qu'il a déjà quitté ce monde.
Que s'est-il passé ? Qu'avons-nous manqué ? Nous faisions pourtant entièrement confiance à Poiko, nous étions persuadé qu'il ne commettrait aucune mauvaise action. Pourquoi a t-il ôté la vie d'un innocent ? Alors que nous sommes plongé dans nos pensées, nous n'accordons plus aucune importance à ce qui nous entoure. Nous observons le corps inerte du Namek que nous tenons dans nos bras, et un souvenir douloureux nous revient soudainement en mémoire.


Spoiler:
 

Komugi... Komugi aurait pu être à la place de ce Namek. Elle aurait pu être manipulée par Enrico puis tuée par Poiko, exactement comme ce Namek innocent. Nous avons alors une étrange sensation de déjà-vu, nous nous retrouvons dans la même situation que celle qui nous a jadis plongé dans les ténèbres les plus obscurs. Nous ne connaissons rien de ce Namek, nous ne ressentons aucun sentiment pour lui. Mais nous sommes persuadé qu'il était aussi important pour certains de ses semblables que Komugi l'est pour nous. Il avait un rôle à jouer, son destin n'était pas de mourir si tôt. Il était innocent.
Comment avons-nous pu laisser pareille chose se produire juste sous nos yeux ? Si nous sommes incapable de gérer une situation de conflit qui ne concerne que quelques personnes, comment pouvons-nous espérer maintenir la paix à l'échelle de l'univers ? Quel piètre monarque nous faisons...
Où avons-nous commis une erreur ? Sommes-nous restés trop passifs ? Avons-nous pêché par notre inaction ? Ou est-ce parce que nous avons trop facilement accordé notre confiance à Poiko et que nous n'avons pas suffisamment surveillé les agissements d'Enrico ? Ne peut-on donc faire confiance à personne dans ce monde ?

La vérité nous éclate en pleine figure. Poiko et Enrico sont tous les deux autant responsables de la mort du Namek. Ils sont dangereux, et se cachent derrière des notions divines pour justifier leurs actes. Ainsi, ils sont capables de commettre les pires atrocités, au nom de dieux qui n'ont aucune considération pour nous autres mortels. Puisque les dieux ne sont pas capables, ou ne veulent tout simplement pas, perfectionner le monde et répandre le bonheur universel... alors nous nous hisserons au-delà des Dieux. Nous avons vu que Poiko est vulnérable, qu'il peut saigner. Si les dieux peuvent saigner, alors ils peuvent mourir. Ils sont différents de nous uniquement parce qu'ils vivent dans un autre monde et ont une aura imperceptible, mais cela ne signifie pas qu'ils nous sont supérieurs.


Spoiler:
 

Soudain, nous laissons échapper la totalité de notre aura, sans même que nous nous en rendions réellement compte. Bien qu'elle n'est pas aussi puissante que celle d'Akuma, elle est extrêmement sombre. En repensant au fait que Komugi aurait pu être à la place de ce pauvre Namek, et que Poiko et Enrico sont clairement responsables de sa mort, nous ressentons une colère froide. Notre aura meurtrière prend alors la forme d'une tête de mort, et toutes les autres créatures à des centaines de mètres à la ronde s'enfuient, terrorisées, comme si elles ressentaient soudainement un danger imminent.

Spoiler:
 

Nous sommes resté trop longtemps dans l'inaction. En tant que futur souverain d'un monde de paix, nous ne pouvons laisser une telle chose se reproduire. Nous ne pouvons laisser Poiko et Enrico mettre en péril la vie d'innocents en utilisant le divin pour justifier leurs actes. Nous nous sentons trahi par Poiko, et Enrico est tout autant responsable en ayant manipulé ce Namek contre son consentement. Ils doivent servir d'exemple.

"Ce Namek était innocent... Et il est mort par votre faute. Nous vous avions pourtant prévenu."

Notre ton, bien que très sombre, reste calme. La colère que nous ressentons est froide, nous ne nous sentons pas exactement énervé, mais nous sommes plus qu'agacé de leurs agissements.

Nous nous apercevons qu'un brouillard enveloppe la zone, mais nous pouvons encore ressentir les énergies d'Akuma et Whitesnake, ainsi que la faible aura d'Enrico. Il nous faut agir rapidement, quelle que soit la source du brouillard. Nous devons neutraliser le prêtre et le dieu afin de les empêcher de faire d'autres victimes, bien que nous ne prendrons aucun plaisir à employer la violence.
Nous attaquer à Whitesnake serait une perte de temps, tel que nous l'avons compris, c'est l'équivalent d'une créature de Nen, il est possible que nous ne puissions pas la blesser, et le vrai coupable est l'humain. Nous nous téléportons afin de nous retrouver instantanément dans son dos. Nous tentons alors de donner un coup de la tranche de notre main droite au niveau de sa nuque, en retenant grandement notre force afin de ne pas le tuer. N'ayant pas encore pris de décision définitive sur leurs sorts, nous préférons essayer de l'assommer pour le moment, et nous espérons que cela suffira à faire disparaître Whitesnake.
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 13 Nov 2016 - 22:11

Apparition

Akuma

Akuma était particulièrement en colère, mais Oni était encore loin d'être présent, et tout ce qu'il avait dit et fait venait de lui, visiblement Akuma avait interrompus Poiko, dans cette situation la colère ne suffiras pas pour vaincre le prêtre d'autant plus que si il doit l'affronter il seront deux, Enrico lui répondit, il avait oublier de précisé que tout le monde devais faire de leur maximum, aider par les plus fort, ainsi que de partager les richesses avec les plus pauvres, ce qui fit gloussé Akuma, qui essayas de ce relever avec mal prenant appuie sur son genoux pour ce redresser il s'entait qu'il n'allait pas tenir longtemps dans son état actuel mais il devait essayé de faire le maximum, fallait qu'il donne tout ce qu'il la, peu importe le prix à payé, Akuma na jamais lâcher et peut importe les circonstances, dans cette situation Akuma ne ce battait pas pour trouvé le guerrier le plus fort, mais pour protéger ces idéaux, ce prouver à lui même que jamais il ne quittera un champ de bataille ou un adversaire temps qu'il n'auras pas finis le combat, il considérais cela comme un respect en vers son adversaire.

Quand soudain Poiko avait agis, tuant sans aucune retenu le Namek qui s'écria, un crie de douleur, sur le moment Akuma fut choqué par la décision prise particulièrement vite, alors que l'être à la peau bleu restait figé, il semblait lui même choqué par cet acte, qui était s'en doute démesuré, mais peu importe, il avait agis ainsi et qui pourra lui reproché, ce n'est s'en doute pas Akuma qui lui diras qui la prit une mauvaise décision ou non. Le stand du prêtre cogna alors Poiko, il vola alors à quelque mètres, le démon agis rapidement, ce téléporta pour réceptionné Poiko qui fonçais doit sur lui, alors qu'il avait juste à amortir ça chute, Akuma fut tiraillé par ces muscles, la douleur était telle qu'il perdis la concentration pour ralentir Poiko dans son élan, ils tomba tout deux au sol amortissant un minimum la chute, alors que le démon laissa échapper un grognement, pas envers Poiko mais bien pour montré ça colère en vers le prêtre, qui semblait être prêt à tout pour arriver à son but, alors qu'il prenait la parole, lui demanda si il était fière de lui pour un dieu.. Un dieu Akuma l'ignorait encore, un détail qui lui sauta au yeux, qu'importe qu'il soit dieu ou non pour le démon cela ne faisait aucun différence, il était la avec nous, et cette situation était surement toute aussi difficile pour lui comme pour les autres. Akuma ce releva alors une nouvelle fois avec toujours plus de difficulté serrant les poings regardant Poiko et prit la parole:

"Il faut que tu te relève, que tu cherche Meruem et que vous partiez d'ici au plus vite, je me charge de le retenir, je vais récupéré ta capacité, moi j'ai rien à prouver au yeux de quelqu'un, mais quelqu'un m'attend surement, alors si cette personne doit apprendre que je ne suis plus de ce monde, je veux qu'elle soit au moins fière de ce que j'ai fait avant de rendre mon dernier souffle"

Puis tourna la tête vers Enrico:

"Si tu pense que tes idéaux irons loin tu trompe, tu est bien naïf si tu pense que beaucoup de gens vont te suivre dans ta démarche, il y auras bien plus d’égoïste que de gens qui s'allierons à ta cause, ça serait plonger le monde dans le chaos, et je refuse de ne rient faire devant la personne qui en sera la cause !"

Meruem libéra son aura, en forme de crane, cella était plutôt impressionnant à premier vue, tout comme ça puissance, qui n'était pas à négliger, il proclama que le Namek était mort par la faute du prêtre et du dieu, alors qu'un brouillard fit son apparition, Akuma utilisa une fois de plus ça téléportation prenant le bras de Poiko pour l’éloignait lui aussi, Akuma ce tenais le cœur, l'utilisation de technique lui faisait terriblement mal, c'était la les répercussions de s'avoir infliger les gestes du Shun Goku Satsu pour pouvoir être libre de ces mouvement l'espace de quelque instant mais ce temps commencer à lui manqué, la situation c'était emballer en quelque minutes, Poiko n'était non plus plus en sécurité au yeux de Meruem, et le plan qu'Akuma avait mis en place était lui incertain, ce qui était d'autant plus difficile à géré, le démon se rendit compte qu'Enrico ainsi que son stand était indétectable, le brouillard les camouflaient Akuma restais sur ces gardes, il pouvait venir de n'importe quel coter, il n'était pas dans une des meilleure positions, il commença alors à charger un GoHadoken, prenant une partie de son énergie vitale, ce qui le fit poser un genoux à terre regardant droit devant lui, si Enrico ou son stand apparaissais, si il devra la lancé il n'auras qu'une seul chance, dans son état il était aussi difficile de contenir la technique, si cela dure trop longtemps il sera obliger de la lancer ou tout simplement de l'annuler, alors que Akuma serré les dents, il devait resté concentré au maximum, alors que son cœur lui faisait mal ainsi que le reste des ces muscles, peu importe ce qu'il allait ce passé, il serait prêt à ce sacrifier pour donner la chance à Nemor de continuer de vivre une vie paisible.          
       
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 13 Nov 2016 - 23:15
Ce sang n'était pas le mien, et pour la première fois de ma longue vie j'étais totalement effrayé par la vision d'horreur qu'il m'apportait. Alors que je fixais toujours ma main ensanglanté, un violent coup au visage me tira de mes songes. Withesnake avait frappé, si fort même que je cru entendre mon crâne éclater en milles morceaux. La douleur, pourtant, ne me parut pas insupportable à côté des effets ressentis suite à la technique d'Akuma, le tout se mélangeant afin de raisonner à l'unissons dans mes os et mes muscles. C'était extrêmement désagréable, je n'avais jamais ressenti pareille douleur. Le coup du Stand était si puissant qu'il me propulsa à une dizaine de mètres en arrières, Akuma me réceptionnant tant bien que mal avant de chuter sous le poids de l'impact. Nous nous retrouvions ainsi à terre, pour ma part incapable de bouger en l'état actuel des choses, ma vision et mes pensés brouillé par l'acte que j'avais commis et le coup de Withesnake. Du sang coulé de ma bouche avant de se répandre sur le sol, Akuma m'ayant couché de côté afin que je ne m'étouffe pas avec et en ayant profité pour se relever, genou à terre.

J'entendais sans réellement écouter, toujours dans l'esprit embrouillé, les paroles de Withesnake. Il me semblait l'entendre me sermonner sur mes devoirs de dieu, dieu que je n'étais plus désormais, j'avais accomplie mon dernier acte en tant que tel. Une secousse dans l'air me rappela à la réalité, du moins je parvins à comprendre d'où elle provenait. Meruem, le cadavre du Namek entre les bras, laissait déborder toute son énergie. Elle était extrêmement menaçante, à tel point qu'elle semblait littéralement prendre la forme d'un crâne. Je regardais la scène, sans réel expression faciale bien que j'étais surpris qu'un être aussi bienveillant que Meruem pouvait dégager pareille aura. C'était certains, pour la première fois depuis notre rencontre il dégageait de réels intentions meurtrières. Je compris d'où venait ce changement lorsqu'il prit la parole. Il était contre moi. Il jugeait ma victime innocente, et elle l'était, qu'elle était morte par ma faute. Je compris qu'il en avait aussi après Enrico, bien que le véritable coupable et je le savais, c'était moi. J'avais fait un choix, le dernier sous mon statut divin, et je l'avais jugée le plus judicieusement possible. Meruem avait tout les droits pour me traiter de meurtrier, je m'étais moi même emporté suite à la mort bien trop violente de ces malfrats. Quoi qu'il en était j'étais à sa merci, et je n'essaierais pas de me défendre, de toutes façons j'en étais incapable. C'était sûrement le destin d'un dieu qui désobéissait aux mises en gardes des siens.

Akuma s'adressait à moi, il me demanda de partir avec Meruem, visiblement il ne comprenait pas la situation. Il disait vouloir reprendre mon pouvoir, je ne comprenais pas, il devait pourtant avoir disparu avec la vie du Namek, sans quoi sa mort aura était veine. J'imaginais qu'il se trompait, il disait ne rien avoir à prouver et que si quelqu'un l'attendait quelque part, il préférait mourir au combat tel le guerrier qu'il était. Voulait-il réellement se battre ? Je voyais que son état ne laissait pas à désirer, lui aussi souffrait du même mal que moi et je savais bien que se mouvoir était déja bien trop éprouvant pour espérer se battre. Peut-être avait-il une idée. Il s'adressa ensuite à Enrico, le sermonnant de nouveau sur ses idéaux. Enrico s'était adressé à Meruem, bien que je n'avais pas bien entendu ses dires, je perçu une once de culpabilité dans ses paroles. Aussitôt, il commença à invoquer une sorte de brouillard qui se répandit très rapidement. Akuma attrapa mon bras avant d'effectuer une sorte de technique de téléportation, ce qui eu pour effet de me faire perdre la notion d'espace un court instant, cet effet renforcé par le brouillard qui s'était bien installé. Akuma était toujours à genou, il semblait préparer une attaque, voyait-il à travers ce brouillard ?

Je ne parvenais toujours pas à bouger, et je ne voyais ni ne ressentais plus rien aux alentours. J'étais une proie facile pour quiconque aurait souhaité m'attaquer, bien qu'Akuma semblait être là pour me protéger je doutais de son efficacité de par son état physique. Ainsi réduit à l'état de simple proie, je comprenais l'ampleur de ma bêtise en étant intervenue dans le destin de mortels. J'avais perdu mon statut de dieu ainsi qu'un pouvoir qui ne devait tomber entre de mauvaises mains, et dont je ne savais pas la réelle situation. J'espérais qu'il ait disparu pour toujours, mes les dires d'Akuma me firent me poser la question. Enrico n'avait rien dit à propos de l'os, il ne semblait pas tellement atteint par l'échouement de son plan. De plus, il semblait désormais que Meruem souhaité ma mort. J'étais prêt, un dieu qui s'était détourné des préceptes divins n'était même pas digne d'être jugé par ses semblables, les mortels eux-mêmes allaient décider de mon sort.
Enrico Pucci
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Apparition   Mar 15 Nov 2016 - 19:44
Ainsi c'était donc ça, des "auras" ? Pucci observait, par les yeux de Whitesnake, un Meruem en colère. Ce dernier avait attrapé, de façon dramatique, le Namek tué par Poiko. Il regarda le prêtre utiliser son Stand pour asséner un coup de poing au "dieu", le visage caché par les ombres, la lumière du soleil bloquée par son "casque". On se croyait dans une pièce de théâtre, une tragédie, ou le vaillant héros tient sa bien-aimée dans ses bras. Cela s'arrêta soudain. Akuma possédait un sort de téléportation, ou alors ça y ressemblait, et il se plaça derrière un kaoishin projeté tel un projectile de catapulte. Le timing était parfait : quand le guerrier aux yeux de feu attrapa avec peu d'adresse Poiko dans sa chute, Meruem avait déployé une "aura", un flot d'énergie l'entourant, et qui fut décoré d'une tête de mort géante, flottante au dessus du kappa, et dont l'image était perturbée par chaque onde d'énergie venant de l'aura, comme pour un drapeau sur le flot d'une rivière. Les animaux étaient apeurés, et s'enfuyaient dans toutes les directions. Deux mulots des champs foncèrent vers Pucci, qui les attrapa, et, à l'aide d'un disque d'ordre, les assomma. Les animaux étaient capables de gagner les techniques contenues dans les disques, mais les plus puissantes risqueraient de les blesser. Au moins il avait deux petites créatures vivantes comme plan de secours.

Mais Meruem avait disparu. Pucci sentit alors un choc au niveau du haut de sa tête, et fut propulsé d'un mètre. Se tenant la tête, il se releva et courut dans le brouillard, qui était maintenant dense. C'était douloureux, mais c'était tenable. Dans quelque minutes, il ne sentira plus rien. Que c'était-il passé ? Le brouillard les camouflait, lui et son Stand. Les ennemis ne pouvaient rien voir ou entendre, à moins d'être à deux mètres du prêtre ou de Whitesnake. Il pouvait réfléchir un peu, et agir discrètement. Avec une force comme ça, un seul poing bien placé pouvait le tuer ! Mais pourquoi lui frapper la tête ? Peut-être...peut-être Meruem avait-il voulu lui frapper la nuque, afin de l'assommer, de le tuer ? Non, pas de le tuer, sinon sa blessure saignerait. Il s'en tirait avec juste un bleu. Le brouillard ! Le brouillard avait dût prendre un peu effet, désorientant le kappa ? C'était l’explication la plus plausible. Mais si le brouillard est complètement actif, alors les peaux de ses ennemis devraient commencer à se dissoudre. Cela les affaiblira. Oui. S'ils ne souffrent pas, le brouillard est mortel pour les humains y restant plus qu'une heure. Combien de temps pourraient ces gens là survivre ? Heureusement que Pucci lui même y est invulnérable.

Pucci pouvait voir dans le brouillard, mais pas les autres. Cela lui offrait un avantage. Il fallait faire le point. Il se situait à coté de Meruem, à 7 mètres environ - non, 8, à la droite du chemin où il s'était enfui. Akuma se situait plus loin, mais toujours dans le brouillard. Il préparait une sorte de boule d'énergie. Il ne faut pas qu'il la lance sur Pucci. Si cette boule de feu est rapide, et qu'il ne parvenait pas à l'esquiver, il n'y survivrait pas. Mais... il n'avait pas l'air très en forme. Il était toujours sous l'emprise de sa propre technique de neutralisation. Il devait donc être mis hors d'état de nuire le premier.

Whitesnake prit une grosse pierre, environ la taille de la main d'un ouvrier. Oui, ça suffira. Il se mit à léviter, contournant Akuma, et observant Poiko à ses pieds. Le "dieu" était toujours assommé. Il n'allait pas se relever avant un petit moment. Pucci était à environ 20 mètres d'Akuma. Le guerrier aux cheveux rouges était dans la portée de Whitesnake, et ce dernier était derrière lui. Il n'y avait rien pour l'arrêter. Le Stand leva la main, tenant la pierre. Le combattant aux yeux de braise ne l'avait pas vu. C'était le moment. La pierre s'abaissa rapidement, touchant la partie gauche de sa tête, de sa tempe au haut de sa joue. Un bruit sourd se fit entendre. Akuma fut envoyé dans sa propre boule de feu, mais le Stand ne pouvait voir l'expression de son visage. Pucci s’approcha alors du corps du guerrier. Il voyait les disques contenus dans sa tête. Ils ne disparaissaient pas. Akuma était donc encore en vie. Juste assommé. Pucci verra ce qu'il fera de son sort plus tard. Il devait d'abord neutraliser Meruem. Ce dernier était encore en forme. Pucci s'éloigna donc des deux personnages assommés. Il mit tout de même un coup dans le dos de Poiko, dans la colonne vertébrale. Non, ce n'était pas cathartique, c'était juste pour éviter qu'il se relève. Oui, juste pour le neutraliser.

Il songeait à comment il allait s'y prendre contre Meruem. Le village faisait environ 50 mètres, mais les bords ne doivent pas encore être complètement enveloppés dans le brouillard. Il avait deux rongeurs dans sa poche, et quelque part dans le village doit se trouver l'homme sans conscience et aux bras brisés. D'un geste de la main de Whitesnake, le prêtre rendit les créatures sous son contrôle invincibles aux brouillard. Pucci fixait ce qu'il tenait dans la main. Un disque. Il l'avait pris sur Akuma, de peur que s'il se réveillait, il balayeraient les environs avec, sans avoir besoin de connaitre la position de Pucci. Ainsi, il n'en aurait pas peur.  Le disque contenait le "Kongou Kokuretsuzan".

Il n'en reste plus qu'un à neutraliser.
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Mer 16 Nov 2016 - 19:35
[HRP : Juste un petit rappel pas méchant, n'oubliez pas qu'on n'est pas sensé donner les résultats de nos actions sur les autres joueurs, mais simplement les intentions. ^^ ]

Raté. Nous avons bel et bien touché l'ennemi à l'endroit souhaité mais... notre attaque n'était pas suffisamment puissante pour l'assommer. Cela ne nous étonne qu'à moitié. Notre corps a grandement perdu en puissance par rapport à notre ancienne vie, il nous faut nous réhabituer. Nous nous sommes retenu pour ne pas le tuer, comme nous l'aurions fait avec notre ancienne puissance, mais la relation de proportionnalité ramenée à notre puissance actuelle fait que notre coup était vraiment peu puissant. Cela ne fait rien, nous le saurons pour la prochaine fois. Lors du prochain assaut, nous attaquerons avec toute notre puissance, mais nous ne viserons aucun organe vital. Nous nous contenterons de lui prendre l'une de ses jambes, cela devrait suffire à lui faire avouer sa défaite.

Mais pour cela, il nous faut le retrouver : Enrico a disparu dans le brouillard et, soudainement, toutes les auras que nous ressentions disparaissent, y compris celles d'Enrico et Whitesnake. Pourtant, ils n'ont pas montré d'aptitude quelconque à masquer leurs auras depuis le début de la rencontre, et celle d'Akuma a également disparu alors que nous la ressentions très nettement juste avant, alors qu'il était en train de préparer une attaque. Serait-ce un effet secondaire du brouillard ? En trouver la cause serait une perte de temps, nous devons reprendre rapidement conscience de notre environnement. Nous déployons de nouveaux photons tout autour de nous à la vitesse de la lumière et, aussitôt, nous obtenons une cartographie en trois dimensions extrêmement précise de tous les objets et créatures environnants. Nous discernons parfaitement les formes d'Akuma, de Poiko, d'Enrico et de Whitesnake, ainsi que celle du malfrat aux bras cassé et deux animaux qui semblent restés à proximité du prêtre. Les manipule t-il ?
Nous fermons les yeux afin de faciliter notre concentration sur cette cartographie. Whitesnake vient de ramasser une pierre, et tente de la fracasser contre le crâne d'Akuma. Nous nous hâtons vers lui pour l'aider, mais trop tard. Enrico et Whitesnake se sont éloignés. Et alors que nous nous apprêtons à les poursuivre pour attaquer de nouveau le Prêtre, les informations émises par nos photons nous interpellent.

Que se passe t-il ? Quelles sont ces micro-particules qui s'échappent de notre corps ? Nous ne ressentons aucune douleur, mais nous discernons nettement une sorte de poussière qui émane de nous avant de se dissiper dans l'air. Il en va de même pour Akuma et Poiko ! Qu'est-ce que...? De la peau ? Petit à petit, nous perdons des cellules de peau, qui sont tout simplement dissoutes. Ce doit être un autre effet du brouillard, Whitesnake et Enrico ne sont pas affectés. Il n'y a pas de temps à perdre, nous ne pouvons rester ici dans ce brouillard plus longtemps.
Nous attrapons Akuma ainsi que Poiko par les cols de leurs vêtements, puis nous nous téléportons à plus de soixante mètres, sur une petite colline qui nous permet de prendre un peu de hauteur par rapport au village.

Une fois fait, nous relâchons Akuma et Poiko et les observons afin d'analyser leurs états. Nous avons également sauvé Poiko, bien que nous voulions initialement le neutraliser, car nous n'avions pas encore décidé si nous devions le tuer ou non. En outre, Enrico semble s'être déjà chargé de le neutraliser, il ne reste donc plus que le prêtre, caché dans cet épais brouillard qui a enveloppé l'ensemble du village. Nous notons également que nous ressentons une vive douleur à l'endroit où notre peau s'est dissoute sur une petite partie de notre corps, laissant notre chair à vif.

Puisque le prêtre et son stand se cachent dans le brouillard, il nous est impossible de les attaquer au corps-à-corps pour le moment, puisque nous ne pouvons pas rester au contact du brouillard. Toutefois, une attaque à distance telle que notre Rage Blast serait beaucoup trop puissante, nous ne voulons pas réduire ce village en cendres, les Nameks en ont besoin. Nous n'avons donc qu'une solution : dissiper le brouillard.
Pour se faire, nous utilisons la technique de Métamorphose que nous avons apprise de notre garde royal Yupi. En un battement de cil, de gigantesques ailes de couleur mauve nous poussent dans le dos et se déploient, tel un ange.


Spoiler:
 

Nous battons alors puissamment des ailes à plusieurs reprises, lançant de puissantes bourrasques en direction du village, dans l'objectif de dissiper le brouillard gênant.
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Mer 16 Nov 2016 - 23:01

Apparition

Akuma

Akuma était là avec sa boule chargé, le corps dans un état instable, genoux à terre alors que l'autre jambes tremblait non pas de peur mais de manque d'énergie, Poiko lui était là juste à coter et n'arrivais pas à bouger, voilà un autre point noir pour la situation actuel, il fallait faire un choix dans la position dans la quel il se trouvait peut importe que Poiko soit un dieu ou non, fallait pourvoir l'aider il fallait réfléchir et vite, pour ce sortir de cette fâcheuse situation, balançant son regard un peut partout alors que le brouillard, parvenais à venir sur eux, cette fois impossible de ce téléporté une nouvelle fois, Akuma sera s'en doute le premier à être attaqué, de plus il était aussi trop tard pour ce plongé dans son esprit pour trouvé une quelconque aide, faire cela maintenant serais totalement du suicide, alors que le démon compresser un peu plus la boule dans ces mains pour éviter que cette dernier ne prenne trop d'ampleur.

Le brouillard était maintenant bien présent, Akuma savait qu'il allait ce passé quelque chose même restant sur c'est garde et concentré il ne pourras rien faire contre une attaque surprise, alors que le Stand ce trouvais à quelque mètres de Akuma qui ne ressentais rien dans ce brouillard, alors qu'il vit arrivé du coin de l’œil quelque chose de plutôt sombre, il était bien trop tard pour faire quoi que ce soit surtout dans la position dans la quel il ce trouvait, même si il lanceras son GoHadoken il feras s'en doute des dégâts qu'il n'aurait pas voulus, dans un bruis sourd quelque chose frappa le démon au niveau de ça tempe, la boule d'énergie s’estompa peu à peu entre les mains d'Akuma, avant que ces yeux ne ce ferme doucement laissant une vue flou, sonner essayant de jeter un coup d’œil sur qui avait fait ce geste, mais le coup était bien précis, et Akuma tomba au sol sans savoir qui ou quoi avait pus faire cela, ce coup avait-il était fatale, le démon ne l’espérais pas.

Il était impossible pour Akuma de rejoindre son esprit étant donné qu'il avait était assommer et de plus contre ça volonté, jusqu'à ce qu'il entend une voix, plutôt faible et difficile de distingué ce qu'on lui disait, ni même savoir qui peut bien lui parlé, une certitude était que uniquement Akuma pouvais entendre cette voix, des chuchotements de plus en plus présent, le démon était assommer comment pouvait-il entendre quelque chose, la possibilité que cette voix vienne de son esprit n'est pas à écarté, pour l'instant toute les fois ou il avait était plongé dans son esprit était de sa volonté ou celle d'Oni, tout cela était étrange, Akuma avait l'impression d'être à moitié achevé, conscient mais sans avoir possession de son corps, c'était pourtant impossible, Akuma avait belle est bien était assommer, alors que son corps étais au sol sans réaction, il était pas mort pour autant mais tout porté à croire qu'il pouvait encore rejoindre son esprit malgré son état actuel, et puis même si il le pouvait son manque d'énergie lui suffirais pas, c'est justement la qu'il ne faut pas tout mélanger entre force physique et force mental, Akuma pouvait-il rejoindre son esprit malgré son état au plus mauvais, les légendes racontes qu'un mental fort peu vaincre n'importe quel ennemie le tuant sans même donner un coup, en générale ce sont des légendes qu'on raconte aux enfants des montagnes pour les endormir, pourtant personne n'avait dit que cette légendes était fausse, puisque aucun guerrier n'en avait parlé ni fait une allusion, il disait que cela porté malheur durant un combat, le maître de Akuma en avait vaguement parlé lors d'un entrainement

*** Flash Back ***

"Et surtout n'oublier jamais un mental fort peu vaincre les plus grande peurs, et les plus grand adversaires"

*** Fin du Flash Back ***
 
Après un moment il sentie son corps comme transporter, impossible de savoir si la situation aller en ça faveur ou allais t'il encore ce retrouvais, lui qui venais d'arriver depuis quelque heures mainetant sur cette planète et le voilà assommer, en présente d'un dieu, Meruem, et d'Enrico le prêtre accompagner de son Stand, qui prône des paroles bien désagréable aux oreilles du démon. Les chuchotement commença à s'arrêter petit à petit jusqu'à plus rien entendre, si les légendes son vrais Akuma pouvait rejoindre son esprit malgré son état actuel, mais il était encore bien trop difficile pour imaginer ce genre de chose.  


Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Ven 18 Nov 2016 - 0:37
J'avais beaucoup de mal à discerner ce qu'il se passait, je cru bien entendre un violent choc, ressentant même une légère vibration dans l'air. Que ce passait-il ? Meruem et Enrico étaient-ils en plein combat ? Mon sort à moi, dans tous les cas, semblait être bien définie. Se retrouver ainsi totalement incapable de bouger m'était insupportable, et le fait de ne pas comprendre ni savoir ce qui se tramait n'améliorait pas la situation. Je parvenais encore à distinguer la silhouette d'Akuma à mes côtés, la boule d'énergie qu'il avait formé plus tôt était toujours là, il semblait contenir cette énergie avec difficulté. Se brouillard était néfaste, je ressentais depuis peu des picotements sur ma peau, celle-ci comme rongé doucement. Il était évident que le brouillard déclenché par Enrico était à l'origine de ce mal, bien que largement supportable, je doutais de mon état physique si je restais encore longtemps exposé à cette atmosphère corrosive.


Soudain, un violent choc. Akuma chancela, l'énergie qu'il s'était efforcé de contenir s'évaporant en même temps qu'il chutait. S'affalant ainsi à terre, j'avais du mal à distinguer qui avait ainsi frappé akuma. Peut-être était-ce Meruem, pourtant il n'en avait pas après le guerrier... Mais la colère aurait pu l'amener à frapper Akuma. Alors que je tentais de me calmer, espérant avoir recourt une nouvelle fois à une phase de méditation afin d'espérer récupérer la maîtrise de mon corps, le brouillard acide et mes nombreuses pensés m'empêchaient catégoriquement d'avoir recours à pareille stratagème. Je ne tardai pas à recevoir un coup, mon assaillant pris la peine de me retourner sur le ventre de ce qui me semblait être un coup de pied. Je n'eu pas loisir de broncher que déja je recevais un puissant coup à la colonne vertébrale. La douleur était horrible, à tel point que je cru bien perdre connaissance. Tout était flou, le brouillard semblait s'épaissir encore et encore, les picotements sur ma peau se transformant en une sensation de brûlure. Mon heure semblait donc venu, défait par un mortel, ou du moins par une entité inconnu qui en servait un. Le brouillard s'insufflait dans mes poumons à chaque respiration, qui devenaient de plus en plus pénible. Je commençais à manquer d'air, ma vision commençait elle aussi à décliner, j'étais en train de mourir. Puis, sans que je ne comprenne ce qu'il se passait, je fus tiré par le col. L'instant d'après, je me retrouvais à l'air libre tandis que Meruem me relâcha. Je pris une grande respiration, qui se dissipa au rythme de plusieurs autres jusqu'à ce que je parvienne de nouveau à respirer normalement. Mes sens étaient encore engourdi par le brouillard ainsi que les coups portés par Withesnake. J'étais en vie, Meruem m'avait sauvé d'une mort certaine... Peut-être afin d'en finir lui même ? J'en doutais, il ne prêta pas même attention à nous, son regard focalisé sur l'épais nuage qu'avait formé le brouillard à quelques mètres en dessous de nous.


Je portais un instant mon regard en direction de cette fumée qui faillit bien en finir avec moi, où était Enrico ? Je ne ressentais pas son énergie aux alentours, cela voulait sûrement dire qu'il était encore présent au sein de son brouillard. Il se cachait. Le prêtre ne pouvait plus s'enfuir et visiblement Meruem l'avait prit pour cible, de plus le fait que mon pouvoir ait disparu était incertains. Si Enrico l'avait encore en sa possession, alors il fallait le récupérer. Un tel pouvoir ne pouvait rester entre les mains d'un homme aussi dangereux, nous ne pouvons savoir ce qu'il ferait avec pour parvenir à réaliser ses idées. De plus, peut-être avais-je encore une chance de ne pas être déchu, je devais la saisir, mon destin n'était pas encore scellé. Toutefois, mon état physique m'empêchait d'agir et je ne pouvais compter que sur l'aide de Meruem qui semblait tout aussi bien m'en vouloir. C'est d'ailleurs un mouvement de sa part qui détourna mon regard afin de le toiser. Meruem avait déployer des ailes violassé, j'étais stupéfait face à cette énième capacité, qui était-il réellement ? Il usa de celles-ci afin de prendre son envol, survolant la zone ou le brouillard se tenait encore. Battant à plusieurs reprises des ailes, je devinais ce qu'il était en train de faire, j'espérais que ça marcherais. Enrico ne devait pas fuir.


Dernière édition par Poiko le Ven 18 Nov 2016 - 18:48, édité 2 fois
Enrico Pucci
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Apparition   Ven 18 Nov 2016 - 18:13
Un geste noble. Meruem, malgré le fait qu'il voulait s'en prendre à Poiko, avait sorti ce dernier du brouillard, par un sort de... téléportation ? Où peut-être voulait-il en finir directement avec lui ? Non. Il l'avait juste placé sur une colline, près du village, mais pas dans la portée de Whitesnake. Il avait l'air d'avoir compris le pouvoir de "digestion" du brouillard. Si les deux autres ne bougeaient pas, toujours assommés, le kappa, lui, était sur ses gardes. Perché sur la colline, il fixait le village. Soudain, des ailes mauves poussèrent soudainement de son dos. Comment était-ce possible ? Avait-il des ailes rétractable ? Un mélange entre un homme, une tortue, et un oiseau. Cette créature était comme une incarnation d'art contemporain entièrement créée par la nature. Où alors, l'homme au casque de carapace était capable de transformer son corps à volonté ? Cela voudrait dire qu'il sacrifie alors une autre partie de son corps, où alors possédait-il des limites. Sinon il aurait très bien pu se soigner tout seul, sans problèmes. Il aurait pu reformer la partie de son abdomen manquant, puis recréer le sang perdu. Il pourrait être simplement invincible ! Il a donc une faiblesse dans cette technique, mais laquelle ?

Le flux de pensées de Pucci s'arrête soudainement : utilisant ses ailes, Meruem commence à envoyer des bourrasques d'air, tentant de dissiper le brouillard. Le vent produit fait en effet reculer le nuage permettant à Pucci de se cacher, mais est-ce si problématique ? En effet, le prêtre n'est pas capable de faire reculer le brouillard de lui-même, et l'acte de l'homme tortue l'aiderait en effet à s'enfuir. De plus, le kappa ne s'était pas placé de sorte à l'amener vers l'eau, la colline se situant en face d'une partie de la forêt aux alentours. Cependant, il ne faudrait pas que l'être à la peau verte sache que son opposant gagne à sa manœuvre. Par Whitesnake, le prêtre crée des disques. Ces derniers ne contiennent aucun ordre, ils servent juste à faire mal une fois lancés sur un ennemi, tels des shuriken, mais en plus tranchant. Marchant à reculons, toujours dans le brouillard, Pucci, par son Stand, lance alors les disques offensifs sur Meruem, visant principalement ses jambes et bras, afin de ne pas blesser les ailes, qui risqueraient de ne plus fonctionner. Ce serait stupide de rater ainsi une chance de s'enfuir.

Il possédait deux disques. L'un contenant le pouvoir de création de matière, l'autre contenant une technique de création d'éclairs fracassant le sol autour de l'utilisateur. Ce dernier pouvoir, dérobé à Akuma, pouvait être contrariant pour le prêtre. Attaquer toute une zone sans avoir besoin de savoir où était l'ennemi est un avantage considérable, et il devait s'assurer que le guerrier ne possède pas cette technique. Il ne savait pas combien de temps il fallait pour que ce dernier se réveille, mais s'il réussissait à revenir dans le combat rapidement, ce pouvoir lui ferait gagner l'avantage sur Pucci. Il ne devait pas perdre maintenant. Il vit alors quelque boules de lumières tremblant dans les airs. Meruem pouvait-il voir grâce à elle ? Cependant, elles n'ont pas l'air de résister longtemps dans le brouillard. Soudain, certaines d'entre elles disparurent. Les petits soleils ne pouvaient donc pas rester indéfiniment dans le brouillard, mais si le kappa pouvait les utiliser à volonté, cela ne donnerait aucun avantage de le savoir. Il passa alors à coté de l'homme aux bras brisés, et utilisa son Stand pour lui donner l'ordre de le suivre en restant caché dans le brouillard. Il pourrait en avoir besoin.

Le prêtre marchait toujours à reculons, lui, son Stand et le malfaiteur cachés dans le brouillard, les mulots toujours dans sa poche. Il observait Meruem, attendant ses réactions.


[Un peu cours, j'avais pas trop le temps de faire un post long, d'autant que ce que j'avais prévu de faire tenait en un paragraphe ^^]
Meruem
Autres Races
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 110
Bon ou mauvais ? : Neutre Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Apparition   Ven 18 Nov 2016 - 20:01
Le plan fonctionne, au fur et à mesure de nos puissants battements d'ailes, le brouillard recule, libérant progressivement le village Namek. En réalité, nous pensions qu'il se dissiperait en s'éparpillant dans l'air, mais il est très dense, très épais, et ne se dissipera pas aussi facilement. Cela ne fait rien, bientôt le village sera entièrement libéré du brouillard, et Enrico nous apparaîtra enfin. Plus rien ne le protégera d'une attaque rapide au corps-à-corps, mis à part Whitesnake qu'il nous faudra éviter.

Soudain, des disques d'énergie tranchantes quittent la fumée et filent vers nous rapidement. Aussitôt, nous donnons un violent coup d'aile sur le côté de sorte à nous déplacer latéralement. Nous parvenons ainsi à éviter la majeure partie des disques d'énergie, toutefois deux d'entre eux parviennent à nous entailler au niveau du bras et de la jambe gauches, creusant deux plaies rectilignes d'environ deux centimètres de profondeur et provoquant chacune un giclement de sang bleu, ainsi qu'une douleur qui nous est très supportable.

Nous nous remettons aussitôt à la tâche, battant des ailes de façon plus virulente. Mais, bien vite, nous nous apercevons que quelque chose cloche. Le village est presque totalement libéré du brouillard, mais il n'y a aucune trace d'Enrico. Nous comprenons aussitôt l'évidence même : lui et son Stand, ainsi que les êtres qu'il manipule avec ses disques, se déplacent en même temps que le brouillard de sorte à rester cachés. Ils se rapprochent petit à petit d'une forêt, et comptent là-dessus pour fuir.
C'est parfait. Dés lors qu'ils seront suffisamment éloignés du village, nous n'aurons plus à nous soucier des dégâts matériels. Nous pourrons alors utiliser notre Rage Blast à pleine puissance, ce qui réduira la forêt et tout ce qu'elle abrite en un tas de cendres. Nous devons donc continuer ainsi et faire comme si nous n'avions pas compris sa manœuvre, pour le forcer à s'éloigner du village et, enfin, l'attaquer. Il y a tout de même un inconvénient à cette stratégie : Enrico aura de fortes chances de mourir avec cette attaque. Nous aurions préféré le neutraliser proprement, sans le tuer, afin de pouvoir lui laisser une dernière chance de justifier ses actions et de changer. Mais mérite t-il vraiment une dernière chance ? S'il paraît évident qu'il ne semble pas avoir conscience qu'il fait le mal, c'est justement cela qui le rend aussi dangereux. Convaincu de faire le bien, il est prêt à tout pour atteindre ses objectifs, y compris tuer de nombreux innocents. Il doit penser que c'est un mal nécessaire pour un bien plus important. Et s'il est à ce point convaincu de faire le bien, justifiant ses actes avec des préceptes religieux et divins qui nous dépassent, alors il sera impossible de changer sa vision des choses. Le laisser en vie serait donc un risque trop important...
Mais est-ce à nous d'en décider ? Après tout, nous sommes le Roi, qui d'autre pourrait prendre une telle décision ? Mais dans ce cas, devons-nous le tuer ici et maintenant sans l'écouter d'avantage ? Il a manipulé le Namek, certes, mais ce n'est pas lui qui a pressé la détente. Poiko est le responsable directe de la mort du Namek, même si tout cela ne serait jamais arrivé sans les agissements d'Enrico. Mais le prêtre semblait sincère dans ses paroles lorsqu'il disait être désolé, il ne voulait probablement pas la mort du Namek lui non plus. Peut-être qu'il n'est pas trop tard pour lui... Peut-être peut-il réellement changer, en fin de compte.

Nous décidons alors de prendre la parole, en faisant comme si nous n'avions pas compris son plan de fuite.


"Enrico, tu peux encore te rendre. Ne nous oblige pas à te tuer. Sors de ta cachette, dépose les armes, et nous discuterons calmement de ce qu'il vient de se passer, et de ce qu'il va se passer ensuite."

Nous sommes sincère dans nos paroles, nous voulons lui offrir une vraie chance de se défendre, nous ne sommes pas obligé de le condamner à mort. Nous espérons même très franchement pouvoir trouver une solution qui nous permettrait de le laisser en vie. Notre aura meurtrière a disparu dés que nous avons commencé à faire notre premier mouvement d'attaque, et bien que nous laissons encore entrevoir notre puissance, l'énergie que nous déployons n'a plus rien de malsain.

Et soudain, une pensée subite nous permet de prendre encore plus de recul. Nous accusons Enrico de faire le mal alors qu'il est convaincu de faire le bien. Mais n'est-ce pas aussi ce que nous faisons ? Et si nous étions dans le même cas que lui ? Tout comme lui, nous avons un idéal, et nous sommes prêt à tout pour qu'il se réalise. Nous voulons rendre le monde meilleur, et nous savons que cela demandera des sacrifices. Certains devront donc périr pour qu'un plus grand nombre puisse vivre dans le bonheur. Un mal nécessaire pour un bien plus important... Nous avons exactement le même type de pensées qu'Enrico, bien que nous n'ayons pas le même idéal.

Et si nous nous méprenions ? Et si notre vision du monde parfait n'était pas la meilleure, ou était tout simplement irréalisable ? Nos sacrifices seraient alors vains... Cette pensée nous trouble, nous remettons en cause à la fois notre idéal, mais également sa faisabilité et la façon de nous y prendre. Nous ne sommes peut-être pas si différent d'Enrico. Peut-être même que nous n'agissons pas mieux que lui. Nous sommes tant troublé par cette pensée, que nous cessons aussitôt tout mouvement, comme si notre esprit avait soudainement quitté notre corps. Le Prêtre va t-il utiliser cet instant de faiblesse de notre part pour nous attaquer, ou bien va t-il se rendre comme nous lui avons préconisé ?
Akuma
Demon
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2016
Nombre de messages : 306
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1140

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - GoShoryuken - GoHadoken
Techniques 3/combat : Kongou Kokuretsuzan - Shun Goku Satsu
Techniques 1/combat : Tenchi Sokaigen

MessageSujet: Re: Apparition   Ven 18 Nov 2016 - 22:51

Apparition

Akuma

Akuma ne savait absolument pas ce qui était entrain de ce passé, alors que la voix qu'il avait entendus recommença peu à peu à reprendre, il fallait absolument savoir d'où elle venait, lors de son entrainement avec Queen le démon avait entraîner son corps et très peu son mental il en avait pris conscience le jour il avait quitter Nemor à la salle de l'esprit et du temps, un échec pour Akuma serait très désagréable pour lui, habitué à être dans une situation plus favorable pour lui. Comment avait-il fait pour ce retrouvait dans un pareil état, au sol et inconscient, cela ne lui ressemblait pas, et encore moins de resté si longtemps avec des inconnues qu'il ne connaissait ni de nom et ni de vue, Akuma était-il encore capable de ce battre, était-il trop vieux, les forces que dégageais chaque individus n'était pas à prendre à la légère, toutes ses années à cherché le guerrier le plus puissant pouvant lui donné un combat digne de ce nom, ce rêve était s'en doute entrain de s'échapper, pourtant il avait comme le sentiment de pratiquement le touché du bout des doigts, malgré cela, certaine personnes compté sur lui, en vérité son but semblait si loin, devait-il passé par toute cela pour arrivé à atteindre ce qu'il souhaite, il se sentait ridiculement petit ayant l'impression d'être passé dans la cours des grands pensant qu'il avait dépasser ce stade depuis bien longtemps.

Akuma allait s'en doute regretter d'avoir dompté la bête qui est lui, enchaîner Oni en lui était s'en doute la pire dès action qu'il aurait fait jusqu'à maintenant, laissant place à un Akuma plus faible que jamais, physiquement comme mentalement, c'est en tout ses question, qu'il faut arrivé à la fâcheuse conclusion que Akuma n'est rien sans Oni, difficile d'admettre de telle chose, malgré cela Oni pouvait mettre en danger son corps pire encore mettre en danger la personne qu'il aime, fallait-il donc rayer l'amour pour faire place à Oni, ce qui pourrait laisser croire qu'Akuma n'aurait jamais le droit d'aimer ou d'être aimer c'était la une fâcheuse conclusion de plus, le démon n'avait jamais cesser de croire qu'il ne mérité personne, la seul chose à la quel il s'accrochait était les codes de guerriers en combat, le respect entre guerrier, c'est certainement l'unique chose qu'il la fait vivre jusqu'à aujourd'hui.

Le démon ouvrit les yeux mais visiblement c'était pas dans l'endroit dans le quel il s'y attendait, encore inconscient, toute autour de lui l'environnement était noir, voyant une main blanche puis toute un bras s'approcher de lui, le regard flou impossible de s'avoir à qui appartenais cette main, visiblement cette personne voulait s'en doute aider Akuma, mais qui ? Qui pouvait bien vouloir aider le démon, Akuma ne ce posait pas plus de question, il tendit à son tour son bras pour prendre la main qui ce trouvait devant lui, alors qu'il ce fit tiré passant la moitié de son corps dans une surface plat et blanche pour ce retrouvait devant son maître Goutetsu qui lui mit un violent coup de poing dans le ventre, lui faisant rependre ces esprit il ouvrit soudainement les yeux regardant autour de lui, il ce trouvait sur une colline, avec un mal de crâne et le mal de ventre du au coup de son maître, le regard encore flou regardant autour de lui il arriva à distingué Poiko avec mal, puis reconnu la silhouette de Meruem, que c'était-il passait qu’es qu’il faisait là, sur cette colline alors qu'il se trouvait plus bas avant d'avoir prit ce coup, l'un d'entre eux étaient venu le sauver, impossible d'imaginer une chose pareil.

Akuma voulait ce relevé, impossible pour le moment, pas avec toute ces douleurs, que pouvait-il faire, il voulait ce rendre utile il voulait combattre contre Enrico peu importe son état, peu importe la conclusion du combat. Essayant de regarder un point d'eau dans le quel il pourrait ce jeter, mais hélasse c'était hors de porté, ce plonger à nouveau lui aurait certainement fait du bien une fois de plus, le démon tourna son regard vers Poiko, visiblement il était aussi dans un état qu'il empêchait d'agir à sa guise, le démon cherché une solution au plus vite.
             
Code by Joy
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 72
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 19 Nov 2016 - 14:24
L'idée qu'avait eu Meruem pour débusquer Enrico semblait compromise. En effet, le brouillard bien trop dense pour être dispersé et ne faisait que reculer au rythme des bourrasque exécutés par les battements d'ailes de Meruem. Le Malin semblait bien en profiter, car il ne sortais vraisemblablement pas de sa cachette et de ce fait semblait reculer avec son brouillard. De plus, celui-ci semblait se diriger vers la seule forêt de l'île où nous nous trouvions, une chance pour Enrico. Meruem l'avait-il lui aussi compris ? Je n'en savais rien, quoi qu'il en soit il continuait son labeur. Peut-être souhaitait-il lui laisser l'occasion de s'enfuir. Je ne pouvais le permettre, cet homme détenait potentiellement un bien grand pouvoir, mon pouvoir. Soudain, des disques transpercèrent l'épais brouillard en direction de Meruem. Il parvint à en éviter la plupart d'un vif battement d'aile, mais quelque uns arrivent à le blesser. Il ne semblait pas broncher, les blessures semblait superficielles en effet. Après un instant de silence, Meruem décida de prendre la parole afin d'avertir Enrico sur ce qu'il comptait faire. Il lui demandait de se rendre, qu'il n'était pas obliger de le tuer. Apparemment, il n'était pas pour le fait de le laisser fuir, j'avais fais fausse route. Finalement, il semblait avoir un plan pour en finir avec le prêtre si il en était obligé. Il disait vouloir discuter avec le prêtre sur tous ce qui s'était passer et d'en aboutir sur un accord commun. Pour le moment, aucune réponse d'Enrico, quelle qu'elle soit. Etait-il seulement encore présent ? Peut-être avait-il caché quelques autres techniques qui lui aurait permis de disparaître.


Il m'était insupportable d'être ainsi cloué au sol sans pouvoir faire le moindre mouvement, je n'allais pas laisser Meruem s'occuper seul de neutraliser Enrico, après tout j'avais encore plus à perdre que Meruem à laisser s'échapper le prêtre. Je commençais petit à petit à retrouver de ma motricité, mes doigts réagissant aux ordre de mon cerveau. C'était un bon début. J'inspirais un grand coup, puis tentai de me retourner sur le ventre afin d'avancer au bord du surplomb afin d'analyser en détaille la situation. J'eu un mal extrême à me retourner, mais j'y étais parvenu. J'avançais en rampant, mes bras et mes jambes étaient lents et me faisaient souffrir, mais je pouvais bouger. Une fois arrivé au bord, je parvenais à voir que le nuage n'était plus qu'à quelques dizaines de mètres de la forêt, et à la vitesse où il avançait il entrera en contact avec elle d'ici quelques minutes. Enrico pouvait même décider de sortir du nuage en avance afin de rejoindre la forêt, il faudrait alors une très grande pour le rattraper, il avait largement le temps de disparaître dans les ombres. Je fermais les yeux, tachant d'entrer dans un nouvel état de méditation, relaxant ainsi mes muscles et me ressourçant. L'air était enfin respirable et je n'étais pas en danger direct, je pu donc me plonger librement dans mes pensés, j'allais bientôt pouvoir agir.
Enrico Pucci
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 57
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 20 Nov 2016 - 17:33
"Enrico, tu peux encore te rendre. Ne nous oblige pas à te tuer. Sors de ta cachette, dépose les armes, et nous discuterons calmement de ce qu'il vient de se passer, et de ce qu'il va se passer ensuite."

Le brouillard avait atteint une partie de la forêt, recouvrant au moins trois lignées d'arbres. De là, Pucci pourrait s'enfuir. Cependant, Meruem avait parlé. Il demandait au prêtre de parlementer, sans quoi il le tuerait. Il semblait avoir compris les intentions du manieur de Stand, et son plan de fuite. Pouvait-il l'attaquer depuis sa position, là-haut, volant à plusieurs mètres du sol ? Il était capable de créer des petits soleil, de se téléporter, et de se créer des ailes. Il devait certainement être capable de pouvoirs purement offensifs. Contrôlait-il un élément ? Possédait-il une force mentale ?..Crachait-il du feu ? Peu importe. Pucci doit se trouver dans une position de faiblesse si son ennemi lui tient ce discours. Mais pourquoi maintenant ? Pourquoi passer à une offensive plus grande maintenant ? Lui qui aimait la vie, pourquoi l'attaquer lorsque Pucci se trouve dans la forêt ? Voulait-il préserver le village ? Contrôlait-il les arbres ? Les animaux ? En tout cas, il se tient dans les airs, à trop haute portée de Whitesnake. Pucci est toujours caché dans le brouillard, suivi de l'homme aux bras cassés, et avec les mulots dans ses poches. Il se tient près de quelques arbres. Il n'y a aucune boule de lumière aux environs. Akuma et Poiko sont assommés, certainement près de la colline d'où Meruem avait décollé. Le disque de matière ne pouvait pas l'aider du tout, et le kappa était trop loin pour subir l'attaque volée à Akuma. Que faire, sachant toute ces informations ? En quelques secondes, le prêtre eut une idée.
Spoiler:
 
Plaçant le disque contenant le pouvoir d'Akuma dans la tête du malfrats aux bras brisés, avec un disque d'ordre, le prêtre grimpa sur un arbre. Malgré ses vêtements, il n'avait aucun mal à le faire, aidé par Whitesnake. Se plaçant dans le feuillage, il claqua des doigts. Le malfrat fit alors un Kongou Kokuretsuzan, concentrant l'énergie dans son pied, plutôt que dans sa main. L'onde de choc causée arracha les arbres aux alentours, dont celui de Pucci, avant les propulser dans toute les directions. Le prêtre, dans son missile de bois et d'écorce, fut envoyé vers un Meruem comme dans la lune. S'attendait-il à ça, ou était-il perturbé par d'autres rêveries. Qu'importe, il ne pouvait pas esquiver. L'impact se fit, et Pucci, bien placé, ne fut qu'un peu secoué. Le kappa fut emporté avec l'arbre, et le Stand du prêtre en profita pour voler deux disques à Meruem. L'un d'entre eux contenait le Déplacement instantané, le pouvoir de voyager extrêmement rapidement d'un coup, de parcourir des distances assez longues en un clignement d’œil. Le prêtre n'avait pas prêté attention à là où l'arbre avait touché le kappa. Peut-être s'était-il cogné à une partie importante du feuillage, ne recevant presque aucune blessure ? Ou peut-être s'était-il fait empalé sur une branche ? Qu'importe. Whitesnake fit un coup de pied retourné à l'être à la peau verte, après avoir donné les disques à Pucci, dans le but de le dégager vers le sol. Le prêtre, lui, plaça le disque de téléportation dans la tête d'un des rongeurs.


"Il n'y a aucune raison pour que cela ne marche pas."

dit-il d'un air calme, l'arbre allant bientôt toucher la colline d'où Meruem avait décollé. Vite ! Il écrivit sur le disque d'ordre du rongeur : "Je nous téléporterais, moi et le prêtre, loin d'ici.". Soudain, il n'était plus dans l'arbre. Il était autre part, débout, près de l'eau, avec la forêt à coté. Il pouvait apercevoir plusieurs îles depuis le rivage, autres morceaux de terre de l'archipel. Il regarda vers l'étendue, et entendit, dans la direction de l'île la plus proche, le bruit d'un arbre se fracasser sur le sol. Il semblait s'être téléporté sur une autre partie de l'achipel. Le rongeur était fatigué. En effet, un être aussi petit ne pouvait certainement pas réutiliser une pouvoir très rapidement. Que faire ? Il garderait l'autre mulot pour un cas extrême. Oui, un cas d'urgence. Il semblait être à un peu plus de 100 mètres de là où il était avant. Se couvrant d'un peu de brouillard grâce à son Stand, afin de camoufler son...aura, il s'enfonça dans la forêt. Le temps de trouver la direction d'une autre île proche, le rongeur reprendrait de l'énergie...

Il tenait toujours le deuxième disque volé à Meruem dans la main. Un disque de mémoire.


[Oui j'ai un peu abusé le pouvoir de TP ^^'. Je me suis basé sur le fait qu'un rongeur, étant un peu débile, ferait toujours le maximum de pouvoir, quitte à se tuer de fatigue. J'enverrais par MP le contenu du disque à Meruem, histoire de pas gâcher la surprise aux autres. ]
 
Apparition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Ré-Apparition d'un bout de métal rouillé...
» L'apparition de Zeus
» Disparition et Réapparition.
» L'apparition de Zeus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Namek :: Archipel-