Partagez | 
 

 Face à face [PV Enrico Pucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 69
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Face à face [PV Enrico Pucci]   Lun 28 Nov 2016 - 19:05
Nous apparaissons au dessus d'une grande plaine gelée. L'air est glaciale et diffère radicalement de l'atmosphère de Namek, il en est de ce fait bien plus difficile de respirer. La différence de température entre ces terres et celles des précédentes est relativement brutale, mais reste tout de même supportable. Flottant à quelques mètres du sol, pas plus de 2 mètres, je relâche mon emprise sur Enrico que je tenais encore pas la veste, le laissant chuter au sol tandis que je me décidais à rester en l'air. En effet, je devais me tenir à distance de son stand, j'en ai assez vu à son propos pour savoir à quoi m'en tenir et garder quelques mètres entre nous puisqu'il ne peut visiblement pas aller bien loin de son détenteur. Remontant afin de me tenir cette fois à bien cinq mètres de hauteur, je toisais Enrico qui commençait à se relever.


"Je ne souhaites pas te combattre Enrico, bien que je me doutais que tu avais encore quelques tours dans ton sac afin de survivre à l'attaque d'Akuma, je n'aurais pas été tranquille si tu venais à mourir. Je ne suis pas fait pour me battre, comme toi tu n'es pas fais pour le pouvoir que tu m'as dérobé. J'ai de fortes raisons de penser que tu le détiens encore contrairement à ce que tu m'as fais savoir. Je te prierais de me rendre ce disque, je sais que tu en es capable alors ne me force pas à t'abandonner ici..."


Je doutais pour le coup de la capacité à Enrico de survivre sur cette planète gelée, quand bien même elle serait habité, la température actuelle ne laisserais pas l'homme indemne si il ne se réfugiait pas bien vite. Après tout, j'aurais aussi bien pu l'envoyer gelée dans l'espace encore plus glaciale qui façonne le monde, mais comme je l'avais annoncé plus tôt, je ne souhaitais pas le voir mort.


J'attendais sa réponse avec impatience.
Enrico Pucci
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 56
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Face à face [PV Enrico Pucci]   Mer 30 Nov 2016 - 13:25
Ainsi Akuma obéissait-il à Meruem ? Le kappa ne l'avait pas suivi, préférant poursuivre le poisson contenant le disque de mémoire ? Ou juste rester en arrière ? En tout cas, c'était le guerrier aux yeux de feu qui l'avait poursuivi. Ce dernier s'était mis à le bombarder de petite boules d'énergie. Bien qu'elles auraient pu paraître redoutables, elles furent faciles à contrer : Pucci ordonna à des poissons de foncer sur chacune des orbes, sautant hors de l'eau pour les faire exploser dans l'air, provoquant une énorme quantité de fumée, assez pour pouvoir contre attaquer. Mais le prêtre s'attendait à une riposte de la part du guerrier s'il tentait quelque chose. Expérimenté dans le combat, ses réflexes pouvaient être absurdes. Il fallait continuer à fuir. Soudain, il vit quelque chose s'approcher de lui à grande vitesse. Cette chose entra dans l'eau à toute vitesse. C'était la boule de feu qu'il avait Akuma créer, plusieurs dizaines de minutes plus tôt. Les poissons se jetaient dessus, mais ne la firent pas exploser. Comment allait-il s'en sortir ? Il vit alors Poiko apparaître à coté de lui. Une chance ! Il pourrait le placer sur la trajectoire de la boule afin de se protéjer ! Se précipitant vers le kaoishin pour l'attraper, il fut étonné de le voir faire de même. Que voulait-il faire.

Soudain, la température changea brusquement : La chaleur de la boule de feu si proche de lui s'estompa, pour laisser place à un énorme froid. Il remarqua alors qu'il était à deux mètres du sol, retenu par Poiko, qui le laissa tomber, sur de la neige. Se relevant difficilement, le prêtre s'aperçut alors que cette neige recouvrait tout ce qui était autour de lui. Le ciel était nuageux, et tout l'horizon était blanc. Où le kaioshin l'avait-il emmené ?

Il entendit alors ce dernier lui parler, lui disant qu'il ne voulait pas que le prêtre meure. Il souhaitait également récupérer son pouvoir, celui de créer la matière, sans quoi il serait obligé de l'abandonner ici. Il était vrai qu'il n'aurait aucun moyen de survivre, seul, dans un désert glacé. Il était obligé d'accepter. Plongeant la main dans sa poche, il s'aperçut que seul un ronger était présent. L'autre, porteur de la téléportation, était resté sur Namek. Le mulot portant le pouvoir de création de matière, cependant, avait terminé son travail, et Pucci toucha de ses doigts le petit os terminé. Prenant le disque appartenant à Poiko, il lui lança, tout en s'adressant à l'être à la peau bleue :


"Tu ne veux donc pas me tuer, malgré ce que j'ai pu te causer ? Pourquoi m'avoir sauvé, et amené ici ? Que veux-tu donc ?"

Malgré le froid, Pucci se tenait debout, regardant le Kaoishin qui était dans la portée de Whitesnake. Cependant, avant de tenter quelque chose, il fallait savoir pourquoi Poiko avait fait ça. Pucci attendait la réponse à ses questions.
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 69
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Face à face [PV Enrico Pucci]   Mer 30 Nov 2016 - 23:40
Tout en me lançant le fameux disque qui contenait ma technique, Enrico me demanda ce qui m'avait poussé à agir de la sorte après tout ce qu'il avait pu faire, pourquoi avais-je soudainement abandonné l'idée de le mettre hors d'état de nuire. En effet, mes intentions à son égard avaient changé. Bien que je le considérais toujours comme un être dangereux, je ne pouvais me résoudre à abattre un homme qui ne cherchait pas à me tuer. Les quelques coups qu'il avait pu me porter n'avaient jamais été mortel, et bien que je n'adhéré pas à ses idées il ne dégageait pas de mauvaises intentions. Il n'était pas mauvais.


Attrapant le disque, l'inspectant un instant, je trouvais ça étrangement suspect qu'il se soit résolu à me rendre mon pouvoir aussi facilement... Il l'avait bien toujours sur lui... Ou bien serait-ce un piège ? J'en doutais, ses intentions n'avaient pas bougé d'un pouce je le sentais. J'attendais tout de même afin de porter le disque à ma tête comme l'avait fait Akuma plus tôt, je voulais d'abord éclaircir certaines choses.


"Enrico, bien que je ne te pense pas sur le bon chemin et que nos idées diffèrent radicalement, tu les défends avec ardeur et courage alors que tu étais seul face à trois adversaires. Je ne sais pas ce que tu comptes faire de cet os que tu as créé avec mes pouvoir, mais sache que si tu t'oppose à la volonté des dieux, il ne te sera fait aucun cadeau. Tu ne mérites pas de trouver la mort aussi futilement que tu as risqué ta vie, de plus je suis en grande partie responsable de la prise de position de Meruem à ton égard, il ne fait aucun doutes qu'il cherche à te tuer."


Suite à ce discours, je me décidai enfin à implanter le disque dans mon crâne, tandis que je reprenais peu à peu connaissance de ma capacité divine. J'étais de nouveau digne de mon rôle... Du moins en pratique, car mes agissements n'étaient eux pas digne de mon rang. Je répondrais de ces actes un jour ou l'autres, quoi qu'il en soit j'avais encore beaucoup à découvrir, je n'allais pas faire marche arrière maintenant. Etrangement, bien que j'avais transgressé les règles en agissant parmi les mortels, ces quelques instants que j'avais passé à converser avec Meruem, à me confronter au redoutable pouvoir d'Akuma ainsi qu'à l'intelligence d'Enrico m'avait fait prendre un plaisir dont j'avais presque honte. Le monde me révélerait sûrement encore nombre de ces surprises, et je pensais sincèrement qu'elles soient indispensable à un dieu pour comprendre le monde qu'il modèlera.


"Tu es un homme brillant Enrico, en tant que futur Kaïôshin je n'ai aucun droit d'agir sur ta vie... Dis-moi où je dois te renvoyer, j'exécuterais cette dernière offre avant de te laisser seul une bonne fois pour toute."


En vérité, je savais au fond de moi que cette excuse n'était qu'un prétexte, l'homme était parvenu à piquer ma curiosité, j'aimerais découvrir jusqu'où il serait prêt à aller pour accomplir ses objectifs. Un jour je sais que nos chemins se croiseront à nouveau, et ce jour venu, je sais que je devrais agir dans un sens ou dans un autre.
Enrico Pucci
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 26/10/2016
Nombre de messages : 56
Bon ou mauvais ? : "Le pire mal, celui qui ne sait pas qu'il fait le mal"
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Whitesnake / DISC : MEMORY / DISC : POWER
Techniques 3/combat : Digestive Mist / An Illusion
Techniques 1/combat : Mind Control

MessageSujet: Re: Face à face [PV Enrico Pucci]   Jeu 1 Déc 2016 - 12:41
Comment pouvaient-ils penser que le disque contenant leur pouvoir pouvait être dangereux ? Poiko, attrapant le disque, ne voulait pas l'assimiler à son âme directement, préférant répondre aux questions de Pucci avant toute chose. Il lui présenta indirectement son respect, ainsi que des excuses vis à vis de la prise de position de Meruem à l'égard du prêtre, et le menaça de ne pas s'interférer aux commandes des dieux. Ainsi il y en avait plusieurs ? Non. Les kaoishins devaient être les équivalents des archanges. La hiérarchie divine était capable changer sur plusieurs univers. C'était l'explication la plus logique. Le Tout-Puissant devait gérer plusieurs dimensions.

"Poiko, je suis un homme d'Eglise. Ma volonté est celle du tout puissant, et mon objectif d'aider l'homme à connaitre la raison de son existence. Celle d'atteindre le paradis. Les humains sont des êtres encore incomplets, et en tant que prêtre, je dois de tout mon possible les aider. Cet os m'est indispensable. Il m'aidera à atteindre le stade supérieur, le "Paradis". De ce stade supérieur je pourrais aider les hommes. Je ne sais comment la hiérarchie des Kaioshins fonctionne, mais je pense que Celui que j'appelle "Dieu" est en haut de votre pyramide sociale. Je ne sais où la prochaine étape de ma quête se trouve. L'os doit être amené à la "vie", et de là il pourra faire naître quelque chose de "nouveau". Telle est le prochain objectif de mon plan."

Le prêtre se prit alors une bouffée de vent glaciale en pleine figure. Il faisait très froid, et cela commençait à être vraiment dérangeant. Il devrait partir d'ici au plus vite.

"En toute honnêteté, j'aimerais pouvoir être ramené sur Terre. C'est là où j'ai atteint mon but la première fois, c'est là ou je l'atteindrais encore. Mais honnêtement, je doute que ce n'est que par respect que tu m'as sauvé. N'as-tu pas autre chose en tête ?"
Poiko
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Nombre de messages : 69
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Kaikai - Création - Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kami Retsuzan - Kanashibari no jutsu
Techniques 1/combat : Jibaku

MessageSujet: Re: Face à face [PV Enrico Pucci]   Jeu 1 Déc 2016 - 22:55
"Un homme d'église", ainsi s'était-il identifier tout en ressassant ses idées concernant le destin des hommes, les siens. Il souhaitait toujours "guider" son peuple dans ce qu'il appelait le "Paradis", peut-être semblable à ce lieu qui accueil les défunts à l'âme pure dans l'au-delà. Si c'était bien de ce Paradis qu' Enrico parlait sans cesse, j'avais peine à croire qu'il puisse un jour l'atteindre, et je ne comprenais pas comment cet os pouvait lui être d'une quelconque utilité dans le processus. Il parlait de le faire revenir à la vie... L'utiliser afin d'accomplir son plan et sauver ses confrères... Plus que de l'inquiétude je ressentais désormais à ses dires une sorte d'incompréhension, oui, Enrico était intéressant. Je ressentis l'inconfort du prête suite à une bourrasque glaciale, il ne fallait pas qu'il reste aussi longtemps dans ce froid.


Continuant pourtant, il répondit à ma proposition en admettant vouloir revenir sur terre, le lieu où il souhaitait accomplir sa tâche. Il m'avoua ensuite qu'il n'était pas convaincu par les raisons qui m'avaient poussé à le tirer d'affaire, il voulait savoir ce que j'avais derrière la tête. Un léger sourire apparut soudainement sur mes lèvres. Je répondis sincèrement.


"Je ne te cache rien Enrico, je n'ai pas de raison de te cacher quoi que ce soit. Comme je te l'ai dit, je ne pouvais me résigner à te laisser mourir, pas simplement par respect pour toi loin de là, mais car tu ne méritais pas tant d'acharnement. De plus, si ta vie s'éteignait j'en serais en grande partie responsable, il fallait absolument faire le moins de victime possible. Vois-tu, j'apprend tout juste à vivre dans le commun des mortels, une activité que nous autres les dieux ne devrions même pas pratiqué. Seulement, je reconnais que tu as des valeurs Enrico, et le fait de les défendre ainsi témoigne de ta sincérité."


Descendant alors doucement, je fini par me poser devant l'homme qui commençait visiblement à ressentir les effets du froid. Lui tendant alors la main, j'étais étrangement confiant face à lui alors que plus tôt il m'inspirait presque un sentiment de peur. Je prendrais le temps d'étudier sa créature qu'il appel Stand, ce Withesnake.


"Cette "Terre" que tu veux joindre, s'agit-il de ta planète natale ? Tes semblables vivent-ils encore sur celle-ci ?"
 
Face à face [PV Enrico Pucci]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Sans malice et Kakakok; Un Face à face
» Face à face [PV]
» Speed Dating
» [Abandonné] Face à Face entre deux maitres dans l'art de la Manipulation (Pv William M.Keynes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-