Partagez | 
 

 Paumé dans l'ère moderne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Reiji Kogarashi
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 28/11/2016
Nombre de messages : 17
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 180

Techniques
Techniques illimitées : Fuujinken - Raibaku - Suisei Hebi
Techniques 3/combat : Doushouha - Shinrin Kasai
Techniques 1/combat : Musou Tenrai Ha

MessageSujet: Paumé dans l'ère moderne   Sam 3 Déc 2016 - 11:31
Voilà quelques minutes que Reiji venait de débarquer sur Terre. A force de se balader un peu au hasard, il a fini par se laisser guider vers une grande ville du nom de Satan City. Drôle de nom pour une capitale, surtout du point de vue de quelqu'un qui chasse des Onis.

Le premier problème se posa alors : Reiji voyait des voitures, dont certaines flottantes, ainsi que toute sorte d'engins des temps modernes qui n'étaient pas présents à l'époque de son vivant. Du coup, il est complètement perdu. On dirait qu'il n'y a pas que son Dojoutsurugi qui demande un temps d'adaptation, la culture de ce monde aussi.

En étant aussi perdu, la recherche d'éventuels Onis s'avérait difficile. On ne sait pas toujours quand et comment ils interviennent, et le seul moment où on peut s'attendre à leur venue était à la mort de quelqu'un : ces derniers temps, lorsque l'âme d'une personne quitte son corps, il y a du genre 3 ou 4 Onis qui surgissent pour l'attraper. On n'a jamais su ce qu'il en font avec, mais vu que les âmes ne pourraient plus aller voir le Juge Céleste, cela chamboulait pas mal de choses.

Bref, tout ce que Reiji fait en ce moment, c'est d'aller par-ci par-là sans se soucier du regard de ceux autour de lui, en espérant pouvoir trouver une piste...
En ligne
Yukko
avatar
Demi-Sayen
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 2564
Bon ou mauvais ? : Onctueusement Neutre
Zénies : 2310

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Dim 4 Déc 2016 - 2:49


Quelques semaines s’étaient écoulées depuis la dernière altercation de Yukko avec Mike. Depuis, elle s’était largement laissé succomber à la monotonie de sa vie. Le plus clair de son temps le passait-elle à glander, couchée au sommet d’un building. Son regard fixant le ciel admirant le spectacle des nuages dérivant au gré du vent, sachant se complaire de quelques plaisirs simples et de la tranquillité du moment. Elle vous dirait bien qu’il s’agit d’une sorte de méditation mais il n’en n’est rien, ce serait uniquement pour se donner bonne conscience. Elle ne faisait guère plus d’activité que cela au cours de la journée, le gros de son entraînement ne se limitant qu’à un footing quotidien et à la forme de Super Saiyan à laquelle elle continuait de s’accoutumer; c’est que ses cheveux étaient bien plus souvent blonds que bruns ces derniers temps.

Aujourd’hui encore la jeune fille méditait au sommet d’un gratte-ciel. Cependant son repos fut vite troublé par une énergie anormale.

L’acuité avec laquelle elle pouvait ressentir les énergies signifiait qu’elle n’avait aucun mal à différencier cette émanation particulière de la foule de piétons à Satan-City. Elle pensait qu’une telle occasion de faire une excitante rencontre valait bien la peine qu’elle quitte son perchoir. Sautant sans crainte dans le vide en face d’elle, la Saiyan se laissait tomber jusqu’au sol avant d’amortir sa chute et d’effectuer un parfait atterrissage en douceur et à l’abri de tout regard, n’étant pas dans ses intentions de se faire remarquer.

Quelques pas l'emmenèrent hors de la ruelle vide et en plein milieu de l’immense foule qui parcourait quotidiennement le centre-ville de la capitale. On aurait pu croire que trouver une seule personne dans un tel attroupement se serait avéré être une tâche ardue mais il n’en était rien. Comme si l’aura que ce personnage dégageait n’était pas un repère suffisant, de nombreuses têtes semblaient tournées vers le même endroit. Au centre de cette attention se trouvait un jeune homme un look pour le moins atypique.

L’adolescente eu un léger rictus en voyant l’accoutrement totalement désuet de la personne. Une sorte de hakama qui n’était pas sans lui rappeler l’habit des anciens samouraïs, et même le sabre qui allait avec. Sur le coup, elle ne savait pas si c’était juste un gamin qui jouait un rôle ou qui se filmait pour poster une vidéo sur internet. Mais le Ki lui ne mentait pas, et de cet étrange individu émanait bien une aura au moins aussi unique que son costume.

La demoiselle avançait de quelques pas pour se rapprocher du pseudo-samouraï et se retrouvait rapidement à ses côtés.

« Ohayo. dit-elle pour le saluer. Elle n’avait jamais été très forte pour aborder les gens ou même pour leur parler d’une manière générale, ses talents sociaux lui faisant constamment défaut. Il est beau ton sabre. Tu sors du dojo ? »

Elle ferait bien la remarque que se balader en public avec une arme pouvait ne pas être bien vu par tous mais ce serait fort hypocrite de sa part étant donné qu’elle exhibait sa propre lame attachée à son dos.
Reiji Kogarashi
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 28/11/2016
Nombre de messages : 17
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 180

Techniques
Techniques illimitées : Fuujinken - Raibaku - Suisei Hebi
Techniques 3/combat : Doushouha - Shinrin Kasai
Techniques 1/combat : Musou Tenrai Ha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Lun 5 Déc 2016 - 20:59
Se balader dans cette rue pendant un certain moment commençait à gêner le samouraï. Et puis, ce qui lui gênait encore plus, c'est qu'on braque le regard sur lui, alors qu'il y a un sacré paquet de types avec un corps humain mais des têtes d'animaux partout. Ça, en revanche, ça ne choquait absolument personne. Il avait même croisé un homme-dinosaure tout à l'heure. Fort heureusement, le côté prédateur de tels personnes ne semble pas être dominant, du moins pour l'instant.

Alors qu'il attendait devant un passage piéton le temps que les voitures passaient, le voilà qu'il se fait interpeller par une fille.


-YUKKO : Ohayo. Il est beau ton sabre. Tu sors du dojo ?
-REIJI * dans sa tête* : *Un dojo ? Il y en a ici ? Si oui, il doit être bien caché.*
-REIJI : Non. Je viens tout juste d'arriver, sans savoir qu'il y a un dojo. En ce qui concerne les armes, on peut en dire autant de votre arme sur le dos, bien forgée, en plus.


Pendant qu'il parlait, il scrutait encore les environs du regard, à la recherche de ses cibles, mais sans succès. Il semblerait qu'il va falloir faire preuve de patience, surtout dans ce monde qu'il ne connaît pas. C'est une chance que les habitants savent parler presque la même langue que lui, avec une certaine différence de génération. La première étape qui se présentait à lui n'était déjà pas facile : se familiariser avec la culture de ce lieu et les personnes.

-REIJI : On dirait qu'il n'est pas près de se passer quelque chose d'anormal ici... Je peux faire quelque chose pour vous ?
En ligne
Yukko
avatar
Demi-Sayen
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 2564
Bon ou mauvais ? : Onctueusement Neutre
Zénies : 2310

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Mar 6 Déc 2016 - 21:39


Même si les rencontres que faisait Yukko étaient pour le moins clairsemées, elles n’en était pas moins surprenantes pour autant. Si on lui avait dit qu’aujourd’hui, elle rencontrerait ce qu’elle pense être un samouraï d’un distant canton, elle n’y aurait probablement pas cru. Après, c’était quand même ce genre d'événements particuliers qui valaient qu’elle se lève le matin et endure toutes navrantes journées pleines d’ennui. Tant que cela ne se terminait pas comme son aventure avec le King, elle était prête à prendre tout ce qui pourrait bouleverser la mélancolie de son quotidien.

Il n’était pas d’ici selon ces dires, chose que Yukko n’avait absolument aucun mal à croire. Pour être habillé de la sorte sans qu’il ne sorte d’un quelconque dojo, c’est qu’il devait surement venir d’un petit et lointain village.

Elle voyait bien son regard flotter tout autour de lui, on aurait dit qu’il était à la recherche de quelque chose. Que ce soit quelque chose de précis ou qu’il cherche juste à prendre ses marques, Yukko serait bien incapable de le dire. Elle pouvait bien comprendre qu’un nouvel arrivant tout droit sorti des régions rurales puisse se sentir perdu au beau milieu de l’immense métropole.

« Quelque chose pour moi ? De nous deux, c’est plutôt toi qui as l’air perdu. »

La jeune fille s’amusait à le châtier un peu, étouffant un petit rire. Elle se plaçait en face de lui, prenant juste soin à ne pas empiéter sur le passage piéton, puis s’inclina légèrement pour le saluer, comme il était coutume dans les pays du lointain orient. Vu l’accoutrement du garçon, elle se doutait qu’il ne devrait pas avoir trop de mal à reconnaître ce geste.

« Je m’appelle Yukko. Hajimemashite. »

C’était plus par jeu que par réelle politesse. Elle continuait à avoir un peu de mal à le prendre au sérieux, comme c’était certainement le cas pour la plupart des passants. Et pourtant, cela ne serait pas la première fois que Yukko verrai quelqu’un porter ce genre de vêtements en dehors des écoles d’Arts Martiaux. Elle même portait son dogi presqu’en toute circonstances avant qu’elle ne décide assez récemment de changer cette habitude.

« T’entends quoi exactement quand tu dis quelque chose d’anormal ? »

On pouvait voir son regard s’affiner, un grand sourire décorait son visage espiègle. L’anormal comme il l’avait dit restait l’un des meilleurs moyens d’attirer l’attention de la demoiselle et vu comment sa journée avait été jusqu’à présent totalement vide d’intérêt, le samouraï se risquait à devoir supporter l’adolescente un peu plus longtemps qu’il ne l’aurait sûrement souhaité.
Reiji Kogarashi
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 28/11/2016
Nombre de messages : 17
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 180

Techniques
Techniques illimitées : Fuujinken - Raibaku - Suisei Hebi
Techniques 3/combat : Doushouha - Shinrin Kasai
Techniques 1/combat : Musou Tenrai Ha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Sam 10 Déc 2016 - 13:40
La fille qui l'avait abordé avait pris la peine de se présenter, avec la formule traditionnelle du "Hajimemashite". Malgré cela, il y avait comme un atmosphère moqueur qui planait autour du fantôme. Tout cela était majoritairement dû à l'apparence particulière de Reiji. Le paradoxe dans cette histoire, c'est que nous sommes quand même dans un monde où l'on trouve des animaux avec une stature humaine. Par exemple, il n'y a pas si longtemps que cela, Reiji avait croisé un homme-dinosaure. Fort heureusement, le côté prédateur de ces individus n'était pas dominant, sinon on aurait pu imaginer la catastrophe.

-REIJI : Mon nom est Reiji. Yoroshiku. Si je suis perdu ? Oui et non.

Si le samouraï se mettait à parler des Onis à cette fille, il n'y aurait aucune chance qu'elle ne le croit. Déjà qu'il n'est pas pris au sérieux dès le départ, tout cela ne ferait qu'empirer les choses. Il lui fallait donc raconter tout cela d'une manière un peu plus subtile.

-REIJI : Disons que je suis en "mission" ici. Il y a des individus en particulier que je devais arrêter, mais je les ai perdu de vue en arrivant ici.

En réalité, il voulait faire mention d'une présence démoniaque qu'il avait senti à Satan City. Remarque, avec un nom pareil, on pouvait s'y attendre un peu... pour quelqu'un qui ne connait pas le fameux monsieur à la coupe afro. En arrivant ici, ce qu'il avait senti avait disparu. Habituellement, un Oni ne ressentirait pas le besoin de cacher sa présence. S'il le fait, c'est toujours lorsqu'il se doit échapper à quelqu'un. Ce dont Reiji ignore, c'est que ce monde est justement rempli de combattants capables de sentir une présence pareille. Dans des cas comme ça, les Onis se regroupent pour se cacher et se contentent de corrompre les personnes les plus faibles, formant ainsi une secte.

-REIJI : A mes souvenirs, ce sont des types qui ont pour habitude d'endoctriner et d'enlever des gens. Est-ce qu'on en parle récemment dans le coin ?
En ligne
Yukko
avatar
Demi-Sayen
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 2564
Bon ou mauvais ? : Onctueusement Neutre
Zénies : 2310

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Lun 19 Déc 2016 - 19:22


Le garçon répondit à Yukko d’une manière qui la fit sourire. Il avait bien reconnu la manière dont elle s’était présentée et en adapta sa réplique. Cela continuait d’amuser la demoiselle puisqu’au delà de son accoutrement, même la manière de parler du prénommé Reiji paraissait sortir d’un autre âge. Même s’ils parlaient bien la même langue, son dialecte lui avait l’air d’être tout aussi vieux que sa tenue. Si c’était juste un rôle qu’il se plaisait à jouer, il fallait bien admettre qu’il était bon.

Il avait réussi à piquer l’intérêt de la jeune fille en évoquant, selon ses propres dires, l’anormal. Elle ne manqua certainement pas de relever ces paroles en l’invitant à lui fournir plus de détails, mais n’eut en retour qu’une réponse au moins aussi vague que la question. Yukko fut rapidement déçue de voir que Reiji ne serait pas aussi ouvert qu’elle ne l’aurait espéré, même si la réaction du samouraï restait logique. Tout de suite, sa mine changea pour refléter sa déception.

L’anormal qu’il décrivait alors était un groupe de personnes qui enlevaient des gens. Pour les faire rentrer dans leur gang, ou leur secte peut-être. En soit, de la manière dont il le décrivait, ça sonnait relativement mineur pour la demoiselle; plutôt le genre de problèmes dont la police avait pour devoir de s’occuper, et malheureusement pour elle bien loin de la vision qu’elle se faisait de l’anormal.

« Oh, des criminels donc ? On en voit beaucoup moins ces derniers temps, depuis que la ville est sous la protection de l’armée. Elle faisait référence aux nombreuses réformes de Narumi, la chef des armées, qui avaient effectivement amené le taux de criminalité à son plus bas niveau depuis longtemps. Ils sont toujours là bien sûr, ils ont juste appris à mieux se cacher. »

Elle doutait qu’il ne soit réellement qu’à la recherche de quelques voyous de banlieue qui n'étaient plus une menace pour grand monde. Elle avait du mal à croire que ce type qui avait l’air de n’avoir jamais quitté son petit village figé dans le moyen-âge ait décidé de partir en guerre contre les gangs de la cité. Il se disait en mission. Quelqu’un avait peut-être eu vent de ses talents et décidé de se payer ses services pour régler quelques comptes. Cela restait une possibilité bien que l’adolescente n’y croit pas trop.

« Enfin personnellement, je n’ai rien ressenti d’anormal non-plus; et je suis assez sensible à ce genre de choses. »

Lui répondit-elle, espérant pouvoir entraîner Reiji à lui dévoiler plus d’informations. Elle misait sur le fait que révéler au samouraï qu’elle n’était elle-même pas vraiment normale l’aiderait à prendre confiance. Mais comme cela pourrait tout aussi bien le forcer à se renfermer, elle le faisait de manière subtile; ou en tout cas, aussi subtilement que son esprit déplacé en était capable.
Reiji Kogarashi
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 28/11/2016
Nombre de messages : 17
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 180

Techniques
Techniques illimitées : Fuujinken - Raibaku - Suisei Hebi
Techniques 3/combat : Doushouha - Shinrin Kasai
Techniques 1/combat : Musou Tenrai Ha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Lun 2 Jan 2017 - 20:22
-YUKKO : Oh, des criminels donc ? On en voit beaucoup moins ces derniers temps, depuis que la ville est sous la protection de l’armée. Ils sont toujours là bien sûr, ils ont juste appris à mieux se cacher.

-REIJI : La protection de l'armée ? En voilà qui ne lésinent pas sur les moyens.

Le taux de criminalité a donc baissé, et visiblement, aucun signe d'attaque ne s'était présenté dans la ville. Cela était bien paradoxal, puisque Reiji était pratiquement sûr d'avoir senti l’œuvre d'Onis dans ces environs. La façon de Reiji pour les ressentir est la suivante : un Oni dégage une énergie particulière qui se propage autour de lui, et cela a souvent tendance à perturber les méditations du samouraï. Il en suit parfois une âme qui crie à l'aide, ou bien même une âme qui part carrément dans l'au-delà dû à ses œuvres.

Oui, Reiji peut voir les âmes des défunts récents dans le monde des vivants, puisqu'il est lui-même un fantôme. Heureusement que personne parmi les vivants ne le connaît, sinon il y aurait un risque de panique.


-YUKKO : Enfin personnellement, je n’ai rien ressenti d’anormal non-plus; et je suis assez sensible à ce genre de choses.

-REIJI : Qu'est-ce que vous entendez par "sensible", au juste ?

C'est alors que l'on entendit des bruits de pas lourds et régulier, comme une marche militaire de plus en plus proche. Reiji se retourna alors et aperçut un petit groupe de soldats qui patrouillaient dans le coin. Les gens s'écartaient pour leur libérer le passage, et au moment où ils passaient devant le fantôme, l'un d'eux se tournait et le fusillait brièvement du regard avant de se remettre à sa marche.

Ce petit geste avait donné quelques idées, mais probablement pas des bonnes. En effet, des Onis sous le couvert de criminel, c'est une chose... mais s'ils étaient parvenu à endoctriner une minorité des forces de l'ordre ? Cela était peu plausible, mais ça aurait tout expliqué.

Cependant, il fallait être sûr de ne pas s'être trompé, sinon le résultat pourrait être catastrophique. Pendant que les soldats marchaient, on pouvait remarquer quelque chose au niveau des pieds. A l'arrière de certaines de leurs bottes se trouvaient des traces de poussière en forme de semelles. Cela attirait un peu l'attention de Reiji.


-REIJI : Dites-moi, il y a des patrouilles régulières de ce genre par les forces de l'ordre par ici ?
En ligne
Yukko
avatar
Demi-Sayen
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 2564
Bon ou mauvais ? : Onctueusement Neutre
Zénies : 2310

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Mer 11 Jan 2017 - 17:19


En effet, depuis les très nombreuses réformes de l’armée instaurées par leur nouvelle chef, il était vrai que le taux de criminalité dans les grandes villes avait très largement chuté. Une chef en la personne de Narumi que la demi-Saiyan avait d’ailleurs eu la chance de pouvoir rencontrer. C’était une personne réellement attentive et assidue, il n’y avait donc rien de bien surprenant à ce que l’armée ne connaisse un âge d’or sous sa direction. Du peu dont Yukko s’était renseignée, cette nouvelle armée reposait sur l’exploitation des dons et talents uniques à chaque individu. Une vision quelque peu utopique du milieu où chacun travaillait là où il était le meilleur, Narumi avait étonnement su rendre cet idéal réalité.

« C’est la capitale après tout. Ils peuvent bien faire quelques efforts. »

Les richesses y sont nombreuses, forcément les bandits encore plus. Pour ne rien arranger, son statut de capitale et sa population démesurément grande en comparaison des autres cités en faisait une cible de choix de toute attaque extra-terrestre. Quand bien même il s’agit de l’une des villes les plus récentes, la pauvre Satan-City a le malheur d’avoir subi la majorité des assauts contre la Terre depuis longtemps.

Le samuraï questionna Yukko sur le terme “sensible” qu’elle avait employé, ce qui était exactement ce qu’elle voulait. Avec un peu de chance, elle arriverait à amener la discussion aux points qui l'intéresse plus largement. Elle croisait les bras et fixait Reiji d’un sourire malicieux.

« Au cas où tu ne l’aurai pas encore compris, je suis une artiste martiale de haut niveau. En réalité, il n’y avait aucun indice qui aurait permit au fantôme de comprendre cela. Son seul sabre attaché à son dos ne faisait pas plus d’elle une grande combattante qu’une geek qui sortait d’une convention de bande dessinées. C’est comme ça que je t’ai trouvé; j’ai ressenti ton énergie. »

Leur conversation fut cependant coupée court tandis qu’une patrouille de soldats attirait l’attention du samouraï. L’un des militaires interrompit courtement sa marche, son regard scrutant brièvement le fantôme avant de rejoindre le reste de son groupe. Un acte qui semblait avoir perturbé Reiji, mais il fallait admettre qu’il n’y avait rien de plus normal pour les forces de l’ordre d’être suspicieux en voyant quelqu’un porter un sabre ouvertement dans la rue. En fait, que les soldats n’aient pas voulu arrêter les deux épéistes étaient plus surprenants qu’autre chose.

« Quelques-unes, ouais. J’imagine que c’est pour que les gens se sentent plus sûrs. C’est même bizarre qu’ils ne nous aient pas questionné. Avec ces katanas, on cherche un peu les ennuis. »

Elle ajoutait avec un petit rictus. La gravité de la situation dans laquelle ils auraient pu se retrouver ne semblait pas du tout l’atteindre. C’est que les forces de l’ordre n’avaient jamais été une réelle menace pour la Saiyan qu’elle était.

« Enfin si quelque chose te tracasse, on peut toujours les suivre. Ou leur parler. »
Reiji Kogarashi
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 28/11/2016
Nombre de messages : 17
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 180

Techniques
Techniques illimitées : Fuujinken - Raibaku - Suisei Hebi
Techniques 3/combat : Doushouha - Shinrin Kasai
Techniques 1/combat : Musou Tenrai Ha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Jeu 19 Jan 2017 - 0:45
-REIJI *dans sa tête* : *Alors

-REIJI : Le port d'arme est interdit ici ? Si ce que vous dites est vrai, alors oui, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Je pense que je vais leur parler. Je n'ai pas l'impression qu'ils sont à leur place...


Reiji, et sûrement la fille avec lui, se mirent alors à suivre le groupe militaire de tout à l'heure. Pour le moment, ils ne s'aperçurent de rien. En plein milieu de leur patrouille, ils surprirent des cambrioleurs qui sortaient d'une bijouterie. A ce moment-là, ils engagèrent le combat. Reiji, quant à lui, se contentait d'observer sans intervenir. Jusqu'ici, rien d'anormal. Juste des militaires qui faisaient leur travail, et ils se défendaient plutôt bien. Le niveau, en revanche ne semblait pas aussi élevé que ce que l'on attendait d'un soldat militaire. On aurait presque envie de se dire... que c'était juste des gens qui savaient se battre un petit peu, rien de plus. On peut le voir sur quelques blessures qui sont apparues, et ça c'était une première chose de suspect.

Lorsque tout cela fut terminé, ils emportèrent les criminels qu'ils venaient d'arrêter avec eux et partirent avec les remerciements des commerçants du coin. Le fantôme se remit alors à les suivre discrètement.

Après deux ou trois blocs, voilà que la troupe tourna dans une petite ruelle. Arrivés au cul de sac, ils furent accueilli par un homme mystérieux portant un espèce de manteau à capuche, comme un espèce de prophète des ténèbres... enfin, vous voyez un peu le délire. Là, par contre, c'était louche.


-SOLDAT(?) : 4 nouveaux sacrifices...

A peine ils avaient commencé leurs phrase que l'homme à capuche fit sortir des cambrioleurs une boule de lumière de chacun d'eux. Ces victimes tombèrent alors inanimées pendant que l'entité suspecte absorbait en lui tout ce qu'il venait de récolter.

-SOLDAT(?) : C'était plutôt facile. Sauf pendant la marche de patrouille. Je me demande bien comment les vrai militaires y parviennent.

Là, il n'y avait pas besoin d'un expert pour comprendre la supercherie.

-REIJI : C'est bien ce que je craignais, c'était des faux soldats. Bon, je ne sais pas pour vous, mais je vais devoir les engager. Si vous voulez vous joindre à moi, c'est comme vous voulez.

La samouraï se montra alors auprès du groupe d'individus. Ceux-là se mirent en garde en le voyant arriver.

-FAUX SOLDAT : Qui va là ?
-REIJI : *moment de silence* Ce... sacrifice dont vous parliez... C'est pour le compte d'un Oni, n'est-ce pas ?

Ces mots surprirent alors le groupe, qui avait l'air de se dire "Comment il connaît les Onis ?". Ils se mirent alors plus sur la défensive, sauf l'homme mystérieux.

-REIJI : Je prends ça pour un "oui"...
En ligne
Yukko
avatar
Demi-Sayen
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 2564
Bon ou mauvais ? : Onctueusement Neutre
Zénies : 2310

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Mar 24 Jan 2017 - 1:58


Le samouraï ignora totalement les dires de Yukko concernant le fait qu’elle soit une artiste martiale, ce qui ne manqua de l’agacer. Il était décidément beaucoup trop troublé par ce groupe de soldat au point de suivre le faux conseil de l’adolescente et de les suivre. Motivée par sa curiosité, elle suivit Reiji jusqu’à ce que les militaires se retrouvèrent en combat face à un petit groupe de cambrioleurs. Ils mirent rapidement, mais non sans difficulté, à l’acte criminel et emportèrent les détenus avec eux. Un détail attirait l’attention de la Saiyan; après une telle intervention, elle s’attendait à ce que les forces de l’ordre appellent leur quartier général pour faire un rapport et demander renforts et supports médicaux, mais il n’en fut rien. Pour avoir déjà vu l’armée à l’oeuvre, c’était bien surprenant.

« Tu as raison. Il y a quelque chose d’étrange chez ses soldats. Chuchotait-elle aux oreilles de Reiji. La troupe reprit la marche qui les emmena étrangement au fond d’une ruelle sombre et sans issue, au lieu d’un poste de police où les cambrioleurs étaient attendus. Ils y rencontrèrent une silhouette étrange. Un homme portant un long manteau à capuche. Les soldats lui parlaient de victimes.

Yukko se souvint alors qu’effectivement, le samouraï s’était présenté à elle comme étant à la recherche d’individus ayant pour habitude d’enlever des gens. Son implication dans la situation devenait tout de suite plus claire. On pouvait lire la surprise sur le visage de Yukko tandis que l’encapuchonné semblait prélever l’énergie vitale des cambrioleurs avec un art que la Saiyan n’avait jamais vu auparavant. Le plus proche à ses souvenirs était la technique d’absorption de certains cyborgs, et même cela restait assez différent.

Yukko comprit bien vite que cette patrouille n’était pas de vrais militaires, chose que les dires des prétendus soldats confirmaient. Reiji décidait de ne pas rester plus longtemps spectateur de cet acte et se préparait à engager l’affrontement tout en laissant le choix à l’adolescente de le joindre ou non. Mais face à une telle menace surnaturelle, la jeune fille ne pouvait rester de marbre.

« A ce niveau là, je n’ai plus trop le choix. Elle lui annonçait d’un ton sérieux. Je couvre tes arrières. »

Le fantôme se dévoila alors aux yeux des faux soldats, Yukko quant à elle restait cachée pour le moment. Le jeune homme prononça quelques mots qui parurent grandement surprendre la troupe. Ils brandirent leurs armes, décidément prêts à abattre quiconque s’opposerait à eux. C’est à ce moment que l’adolescente intervint. S’entourant de son aura de Super Saiyan, elle surgit de l’ombre pour venir frapper rapidement la main de l’un des imposteurs, celui-ci contraint sous la douleur de lâcher son fusil. Elle attrape le pseudo soldat par le col et balaie ses deux jambes d’un rapide coup de pied qui l’envoie valser contre le sol. Un second individu se faufilait pendant ce temps derrière elle pour tenter de la poignarder mais Yukko se retournait hâtivement pour dévier l’avant-bras de son assaillant qui manqua alors sa cible. Elle décocha un vif coup de poing à la mâchoire qui le rendit groggy. Il tituba en arrière sur quelques mètres avant de s'effondrer.

Il ne restait plus que deux bandits. La Super Saiyan se mit légèrement en retrait, certaine que Reiji saurait leur régler leur compte comme il se devait, et par curiosité d’avoir un aperçu du style de combat du samouraï. Il ne resterait plus que l’homme au manteau que Yukko avait volontairement épargné. Elle avait pour postulat que le fantôme au sabre le connaissait, et ne voulait pas l’attaquer avant qu’elle ne sache comment les choses allaient évoluer entre eux. Dans tous les cas, elle restait prête à toute éventualité, notamment à aider Reiji si ce dernier se retrouvait en mauvaise posture.
Reiji Kogarashi
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 28/11/2016
Nombre de messages : 17
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 180

Techniques
Techniques illimitées : Fuujinken - Raibaku - Suisei Hebi
Techniques 3/combat : Doushouha - Shinrin Kasai
Techniques 1/combat : Musou Tenrai Ha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Dim 5 Fév 2017 - 23:05
La fille qui l'accompagnait avait décidé de ne pas se mêler dans le combat, du moins pas encore. Cela était compréhensible, car l'endroit où Reiji et les faux soldats se trouvaient était un peu étroit. Le groupe se lança alors sur le samouraï qui se baissa pour éviter un coup d'avant bras. Celui-ci se retrouva alors encerclé par ses ennemi. Fort heureusement, le sabre qu'il portait avait deux particularités : d'abord, le sabre était particulièrement long, mais en plus sa lame n'avait pas de fil, juste un acier long qui ne coupe pas si on l'utilise de façon ordinaire. Reiji en profita pour saisir son sabre par le milieu de cette lame et le manier comme un bâton pour attaquer de plusieurs côtés.

Lors de cet enchaînement, il envoya un mec dans le mur, puis un autre par terre. Et ensuite, il lança son sabre dans les airs juste pour se libérer ses deux mains pendant quelques secondes, le temps de saisir deux faux soldat par la tête et les fracasser entre eux. Le sabre fut réceptionné après coup par son propriétaire pour finir sur le visage de ces 2 mêmes soldats. Cela ne les coupait pas, mais ça offrait un visage moins beau.

Enfin, le fantôme se mit juste à l'entrée de la ruelle en plaçant son sabre juste devant sa face.


-REIJI : Dojoutsurugi - Taifuu Ryuu... FUUJINKEN

A l'annonce de cette technique, Reiji effectue un slash devant lui dans le vide. Le coup provoqua soudainement un gros coup de vent accompagné d'un grondement très audible. Une entaille apparut instantanément sur les soldats se trouvant sur la trajectoire du vent. Ces derniers furent également éjectés vers l'arrière. Heureusement pour eux qu'ils peuvent encore tenir debout.


-FAUX SOLDAT : C'était quoi, ça ?
En ligne
Yukko
avatar
Demi-Sayen
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 2564
Bon ou mauvais ? : Onctueusement Neutre
Zénies : 2310

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Mar 7 Fév 2017 - 3:41


Les deux combattants avaient traqué le petit groupe de soldats, leur curiosité éveillée par leur comportement suspect, voir plus du point de vue de Reiji. Il avait effectivement pour mission de retrouver et de confronter un groupe de criminels responsable d’un certain nombre d’enlèvement et les ersatz militaires devaient cocher toutes les bonnes cases pour lui. La demi-Saiyan n’en avait pas tant à faire de cette histoire mais l’appât du combat eut raison d’elle et elle se retrouvait à suivre les pas du samouraï. Leur petite poursuite les menèrent jusqu’au fond d’une allée sans issue où les pauvres otages furent victime d’un étrange phénomène. Le grand homme lourdement vêtu, certainement à la tête de ce groupe de mercenaires, paraissait prélever l’énergie de ses victimes, qui tombèrent ensuite sans vie sur le sol.

Reiji se présenta face aux criminels, et ceux-ci ne tardirent pas à s’élancer vers lui. Yukko en profita pour surgir de nul part et n’eut aucun mal à éliminer la moitié du groupe, non sans l’aide de sa forme de Super Saiyan. Le reste de ses ‘onis’ s’attaquaient au phantôme, dont le style de combat attirait fortement l’oeil de l’adolescente. Il en vint rapidement à bout à l’aide de son sabre bien particulier, qu’il maniait d’ailleurs plus comme un bâton. Il usa ensuite d’une technique pour le moins unique, qui lui permit de trancher à distance ses ennemis. C’était typiquement le genre de mouvements que Yukko aimerait bien maîtriser, mais dont elle n’avait pas encore su percer le secret.

Un soldat s’étonna de la technique. La lycéenne dirigeait sa main ouverte dans sa direction, sa paume lui faisant face, puis usa d’un Spirit Shot de faible puissance. L’onde de choc s’écrasait sur lui et le plaquait au mur. Il se laissait ensuite glisser doucement vers le sol.

« Ça, c’est ta punition. Le bandit finit par perdre conscience, le choc ayant sûrement cogné sa tête. Le sourire de Yukko s’élargit. Ces soldats n’étaient pas très forts, mais ils restaient un bon échauffement pour ce qui devait suivre; elle dirigeait son regard vers l’homme encapuchonné. Et maintenant, c’est à ton tour. »

La guerrière de l’espace pouvait clairement ressentir que cet individu au long manteau était plus puissant que ses mercenaires, ce qui n’était tout de même pas beaucoup dire. Le défi ici serait de réussir à le terrasser mais en le laissant en suffisamment bon état pour qu’il puisse parler. Un objectif, bien que secondaire pour Yukko, restait de savoir quel tour de passe-passe il avait utilisé pour voler l’énergie des détenus, et si possible de pouvoir inverser le processus. De plus, Reiji avait l’air de le reconnaître. Peut-être arriverait-il à le faire parler.

Yukko s’élança rapidement vers le mystérieux gaillard, se rapprochant à très grande vitesse avant de lui asséner un coup de poing. Cependant ce dernier évita l’attaque, ainsi que la frappe suivante de la Saiyan, un crochet du droit. Il se déplaça derrière elle, mais elle réussit à anticiper le mouvement et l’atteint d’un coup de pied retourné. L’encapuchonné virvolta dans les airs mais se ressaisit et amortit sans mal sa chute.

L’adolescente restait surprise que ses attaques eurent aussi peu d’effet. Elle était loin d’utiliser toute sa puissance mais ne pensait pas que ses coups seraient aussi peu efficaces. Elle utilisa le Shunkan Idō pour se téléporter derrière lui, ce qui le prit par surprise. Un coup de coude dans la nuque et un mawashi plus tard, le guerrier se retrouvait au sol.

« Allez. Maintenant tu vas être gentil et me dire ce que tu as fait à ces gens. »

Manifestement, Yukko fut peu convaincante puisque l’homme mystérieux se relevait sans un mot, et sans réellement montrer de signes de faiblesse. La demi-Saiyan soupira en haussant les épaules, faisant quelques pas en arrière pour s’éloigner du bonhomme, laissant sa place à Reiji. Elle espérait qu’il arrive à le faire parler.

(Je sais pas quelle puissance le gars est censé avoir, je suppose qu’il offre un meilleur challenge que les soldats.)
Reiji Kogarashi
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 28/11/2016
Nombre de messages : 17
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 180

Techniques
Techniques illimitées : Fuujinken - Raibaku - Suisei Hebi
Techniques 3/combat : Doushouha - Shinrin Kasai
Techniques 1/combat : Musou Tenrai Ha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Lun 20 Fév 2017 - 23:44
(T'inquiète pas, c'est pas un boss. Il est censé être certe un poil plus fort que les soldat, mais naze quand même. Le challenge nous attends un peu plus loin, si tu veux toujours continuer)

Reiji menait à bien son combat, et en fin de compte, la personne décida de l'y rejoindre. Déjà, la première chose que le samouraï remarqua, ce sont ses cheveux qui ont littéralement changé. Heureusement qu'elle n'avait pas changé de tenue, sinon il ne l'aurait probablement pas reconnue. Sous cette nouvelle forme, elle n'eut aucun mal à mettre à terre une grande partie de la troupe, plus un mur...

L'autre moitié était occupé à se ruer vers lui. Il abattit donc 2 de ces clowns avec son sabre, et le 3ème, il le pris par le visage et l'enfonce dans le sol. D'autres arrivèrent, alors il rangea son sabre dans son fourreau et se mit en position. Ensuite, il dégaîna tout en assénant un coup au premier, puis un au deuxième, au troisième et ainsi de suite. Après les avoir frappé au moins une fois, il re-frappe le tas d'un seul coup, le faisant revenir à son point de départ, le sabre pas entièrement rangé.


-REIJI : Dojoutsurugi - Ikasuchi Ryuu... Raibaku !

D'un coup, il claqua son sabre en le rangeant dans le fourreau et un coup d'électrochoc grilla les adversaires façon cartoon Dragon Ball. Ceci est du à l'accumulation de l'électricité statique à force de frotter le sabre sur les adversaires.

Il restait maintenant plus que l'homme au manteau, que la fille avait visiblement bien amoché.


-YUKKO : Allez. Maintenant tu vas être gentil et me dire ce que tu as fait à ces gens.

Mais l'homme refusa de parler. Reiji procéda à une méthode plus rusée pour le faire avouer.

-REIJI : Inutile de parler. Il est dévoué à servir un ou plusieurs Onis, qui lui ont incombé la mission de leur confier des âmes pour les alimenter en puissance et leur permettre d'attaquer plus férocement le moment venu.

En entendant cela, l'homme fut surpris par ces paroles et posa machinalement la question.

-??? : Qui êtes-vous ? Comment diable êtes-vous au courant ?
-REIJI : Quoi ? J'avais raison ? Je savais pas.
-??? : Gggh !?

Le samourai s'approcha alors, laissant petit à petit apparaître des boules spectrales qui flottent autour de lui. Dans la culture japonaise, ces boules désigne la personne qu'elles entourent comme un fantôme. Afin de mener à bien sa mission, on avait accordé à Reiji la possibilité de les cacher.

-REIJI : Tu sais... il y a des voix qui circulent chez les défunts... Des voix qui parlent des personnes décédés... il y a un bout de temps. Apparemment... ils manquent à l'appel, alors... on m'a envoyé, moi...

Avant de finir sa phrase, le samouraî saisit l'homme encapuchonné par le col et le plaqua violemment contre le mur.

-REIJI : Un fantôme venu vous hanter jusqu'au plus profond de votre âme... tout comme vous avez hanté vos victimes.
-??? : Kuso !

L'homme mystérieux n'eut donc pas d'autres choix que de faire exploser un écran de fumée au sol avant de s'échapper. Lorsqu'elle se dissipa, la porte du sous-sol par laquelle il était venue était toujours ouverte. Sans l'homme sous la main, il n'y avait guère d'autres choix que d'y entrer.

-REIJI : *soupir* Je suppose qu'il va falloir entrer pour arrêter ces trucs.

(Pour info, l'homme encapuchonné est entré là-dedans, et il y a des ennemis à affronter quand on y sera.)
En ligne
Yukko
avatar
Demi-Sayen
Féminin Age : 20
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 2564
Bon ou mauvais ? : Onctueusement Neutre
Zénies : 2310

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Mar 21 Fév 2017 - 3:37


Tandis que Yukko s’attaquait à ces kidnappeurs, Reiji menait de son côté son propre combat. Même s’il ne possédait pas la force brute de la Super Saiyan, il usait toute de même de son lot de techniques intéressantes. La façon dont il se servait de son sabre était pour le moins intrigante, et assez éloigné du style de combat plus traditionnel de certains combattants tels que Trunks, mais il n’en n’était pas moins efficace. A l’aide d’une technique digne des plus grands samouraïs d’animés, Reiji vint facilement à bout de ses opposants, et rejoint Yukko pour faire face au type à la capuche.

Ce dernier refusa de dévoiler quoique ce soit à la demoiselle, mais cette dernière se doutait que Reiji saurait le faire parler. Et effectivement, le bretteur semblait connaître parfaitement les ordres de l’encapuchonné qui ne cachait pas sa surprise. Il mentionna de nouveaux les Onis, des démons à la tête d’un plan machiavélique. L’idée d’avoir de nouveau à affronter des Démons n’enchantait pas vraiment l’adolescente, elle qui avait perdu un être cher à cause d’eux. Sur le coup, il lui vint l’envie de toute de suite mettre fin à son existence, mais elle se retint pour laisser Reiji s’en occuper, lui qui avait un peu plus l’air de savoir à qui il avait à faire et donc de potentiellement capable de sauver la vie des otages.

Reiji se présenta ensuite à son adversaire comme étant un fantôme, apparemment revenu du Royaume des Morts avec pour seul but de vaincre les Onis. Cela confirmait donc les doutes de Yukko, qui n’était pas sûre que le samouraï soit humain étant donné la nature particulière de son Ki. Il était donc fondamentalement opposé à ces Onis ce qui le rendait forcément beaucoup plus sympathique aux yeux de la demi-Saiyan. Mais l’homme fit soudainement exploser une bombe fumigène ce qui lui permit de s’échapper. Mais dans la hâte, il laissait un très clair indice de l’endroit où s’était enfui.

« Je me sens d’attaque pour aller ruiner leurs plans. »

Yukko ne perdit pas de temps et descendit l’escalier menant au sous-sol. L’endroit n’était éclairé que par quelques lampes rouges, formant un chemin lumineux menant à la sortie. Du reste, c’était très sombre. La combattante eu pour idée de faire légèrement exploser son aura de super guerrière pour éclairer les lieux, mais elle y renonça bien vite. Ils étaient ici pour se battre, et cela donnerait certainement un avantage à ses adversaires. Grâce à leur Ki, elle les voyait de toute manière aussi bien de jour que de nuit.

« Ces imbéciles se croient malins. Ils se cachent juste derrière ce mur. »

Ces guerriers avaient sans doute dû êtres prévenus de l’arrivée de Reiji et de Yukko, et comptaient leur tendre une embuscade en profitant de la noirceur. Pas de chance pour eux, cela ne risquait pas d’arrêter la Super Saiyan. Elle ressentait quelques sources d’énergies au détour d’un couloir, la plupart étaient à peu près au même niveau que les faux soldats qu’ils avaient affrontés à la surface.

La combattante s’avançait sans crainte dans le couloir. Un guerrier surgit de derrière elle pour essayer de la poignarder, mais son coup passait complètement à travers à sa grande surprise. Il n’avait frappé qu’une image rémanente que la demoiselle avait laissé grâce au Zanzōken. Elle réapparut derrière le type et le vaincu d’un seul coup de pied. Rapidement, elle entraperçu l’homme encapuchonné. Ce dernier courait de toute ses forces dans la direction opposée, il ne s’attendait sans doute pas à ce que les deux épéistes ne le rattrape aussi rapidement. Une poignée de combattants se dressèrent rapidement entre lui et la super guerrière. Certains étaient vêtus comme des soldats, mais d’autres portaient des habits de police et même des kimonos de combat et maniaient des armes d’Arts Martiaux. C’était logique qu’un groupe cherchant à procéder à des enlèvements se feraient passer pour des personnes capables de se battre.

« Tiens, occupe-toi avec eux, Fantôme ! Moi j’ai un combat à finir. »

Les guerriers s’élancèrent vers Yukko puis ils la virent soudainement disparaître. A l’aide du Shunkan Idō, elle se téléportait juste en face de l’homme à la capuche, le coupant dans sa course à sa grande surprise. Elle lui envoyait un rapide jab mais il l'évite avec agilité, une fois de plus. A défaut d’être réellement fort, il ne se laissait pas facilement toucher. La lycéenne enchaînait avec une droite mais qui n’était réellement qu’une feinte. Cela lui permit de se rapprocher du type et de l’agripper au niveau du col, puis de lui balayer les jambes pour le faire tomber. Il roulait au sol et se releva tant bien que mal, mais ne put éviter le coup de pied sauté de Yukko qui le frappait en pleine tête. Elle levait ensuite sa main dans sa direction pour l’achever avec un Kiai. L’homme fut comme frappé par une force invisible qui le poussait à distance à aller se fracasser contre le mur.

Yukko attrapa l’encapuchonné par la tunique avant de l’envoyer aux pieds de Reiji. L’homme était encore en vie mais respirait à peine, la guerrière n’y était pas allée de main morte avec lui. Il ne faisait que faiblement se débattre, c’était bien clair qu’il n’était plus une menace pour personne.

« Je te laisse t’occuper de lui. Récupère les âmes des gens ou peu importe ce que tu es venu chercher. »

Un sourire narquois se dessinait sur son visage. Elle fit craquer ses doigts, se tournant vers la seule porte de l’endroit qui n’était pas celle qui menait vers l’extérieur. C’était là que le type à la capuche espérait parvenir à s’enfuir avant que la jeune fille ne l’arrête, alors elle se doutait que si son chef, ou l’un de ses chefs, se trouvait dans les parages, c’était sûrement derrière cette porte.

« Moi, je m’occupe du boss final. »
Reiji Kogarashi
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 28/11/2016
Nombre de messages : 17
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 180

Techniques
Techniques illimitées : Fuujinken - Raibaku - Suisei Hebi
Techniques 3/combat : Doushouha - Shinrin Kasai
Techniques 1/combat : Musou Tenrai Ha

MessageSujet: Re: Paumé dans l'ère moderne   Mar 7 Mar 2017 - 19:02
Yukko était bien décidée à foncer dans la planque ennemie pour les attaquer de front. Jusqu'ici, elle était nettement supérieure à toutes les personnes qu'elle rencontrait sur son passage, y compris l'homme en capuche. Cela dit, le nombre d'assaillants qui sont intervenus n'était pas bien grand, ce qui laisse quelques soupçons derrière. Evidemment, car un bon nombre de guerriers étaient caché sous le sol. Et c'est au moment où le fantôme et la Saiyenne se trouvaient au centre de la salle que ces derniers enfoncèrent leurs épées entre les tatamis et les planches vers le haut.

Cela paraîtrait dangereux pour des guerriers inexpérimentés, mais pour ces deux-là, ça représentait à peine un vulgaire échauffement. Le fantôme effectua quelques mouvements de droite à gauche.


-REIJI : Non, non et non. Quand on enfonce un sabre entre les tatamis, il faut faire COMME CA !

Puis il enfonça son sabre entre les tatami et fit péter le sol, faisant ainsi sortir par la force les personnes qui s'y trouvaient. Lorsque ceux-là fut en l'air, le fantôme s'empara de l'homme à la capuche qui était à ses pieds et le lança dans le tas, avant d'effectuer un autre Fuujinken pour les expulser vers le mur. Une fois qu'il fut débarassé de ces gêneurs, il alla accompagner Yukko.

-REIJI : C'est bien gentil de vouloir t'occuper du boss final... mais si ce boss final est un Oni, alors c'est lui qui les a.

Les deux entrèrent dans une nouvelle salle. Cette fois-ci, ils avaient devant eux un escalier qui allait bien en profondeur avant d'aboutir à une grosse plateforme en béton, sur lequel était dessiné un cercle d'occultisme entouré de chandeliers encore allumés. Comme dans tous les clichés, il y a le sang des sacrifiés dessus. Les deux guerriers se trouvèrent devant ce cercle, mais c'est à ce moment-là que l'homme encapuchonné, qui possédait encore les âmes qu'il avait absorbé tout à l'heure, les fit sortir de lui et les lança à distance sur le cercle.

Un tremblement de terre s'ensuit, avec le cercle qui s'illumina. Un portail s'ouvrit à cet endroit et laissa sortir 4 boules de feu sombres qui se dirigent vers les 4 fossés qui entouraient la plateforme. Quelques seconde passèrent avant que des espèces de géants avec des cornes et une tête de lion surgissent de ces fossés. Chaque poil de leurs crinière avait une tête de serpent, capable de cracher un projectile représentant 1/10ème d'un kikoha normal. Si la puissance de ces projectiles paraît faible, elle puise sa force sur le nombre. La tête de lion, en revanche, est capable de cracher des gros obus explosifs. Pour l'instant, on pouvait clairement voir que l'invocation n'est pas encore terminé, puisque le bas du torse de chacun de ces géants étaient encore en pleine construction par des flammes sombres. Leurs gros bras les aidaient à s'accrocher à la plateforme en attendant.


-REIJI : 4 Onis... Si vous voulez choisir votre boss final, vous êtes servi.

(Juste une question, est-ce qu'on a le droit de faire sortir ces monstre sachant qu'ils feront des dégâts à la ville ?)
 
Paumé dans l'ère moderne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Débat] La musique dite classique dans la musique moderne
» Sommes-nous finalement entré dans l'ère de la stabilité?
» Abd Al Malik - Un poète de l'ère moderne.
» Haïti passe sous l'ère Natcom
» D'un trou paumé à un autre ... T-T

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-