Partagez | 
 

 La vie artificielle [PV Dr. Gero]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Incognito / C-21
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 259
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Sam 3 Déc 2016 - 19:38
*Latitude 44.315963. Longitude -109.797586.*

C'était là où il avait caché quelques cellules avant son combat contre Cell, pour s'assurer la survie si jamais Cell venait à détruire intégralement son corps lors de leur entraînement. Il n'avait alors laissé que 0.001% de ses cellules à cette localisation précise, enfouie sous terre. C'était également à cet endroit que se trouvait le point de rendez-vous de toutes les cellules du Cyborg qui s'étaient éparpillées en un nuage de poussière lorsque Cell avait décidé de le tuer dans le but de garder en vie Son Goku. En quelques millièmes de seconde, C-21 avait donné quelques ordres simples à chacune de ses cellules avant qu'il ne se subdivise en millions de particules indépendantes. Les micro-particules qui étaient parvenues à quitter les lieux du combat en se déployant dans de nombreuses directions avaient toute le même objectif : se réunir à ce lieu précis.

Cela avait pris plusieurs jours pour que toutes ces infimes particules, plus petites que des moucherons, retrouvent leur chemin et n'arrivent à destination. Certaines n'avaient pas eu la chance de survivre. C'était des organismes simplistes qui suivaient un programme prédéterminé par le cyborg, et aux capacités de réflexion très limitées à cause du nombre restreint de cellules qui les composaient. Leurs puissances étaient également négligeables, elles avaient la résistance et la puissance d'un être humain moyen, et une taille de fourmi. Mais la grande majorité était finalement parvenue à destination, au terme d'un long et laborieux voyage à travers le monde.

La petite figurine d'Incognito de 10 centimètres de haut, celle qui avait espionné quelques minutes Cell et les deux Goku avant de quitter les lieux, était arrivée en ce point avant toutes les autres particules. Puisque ce morceau de lui comportait plus de cellules que tous les autres, on pouvait le voir comme le noyau central, son "lui" le plus puissant et le plus intelligent. Mais pourtant, il n'avait qu'environ 5% de ses cellules, ce qui le rendait naturellement beaucoup moins puissant et beaucoup moins intelligent qu'en étant complet. Les autres particules se regroupèrent en ce point géographique, fusionnant avec le noyau central, reformant petit à petit la créature humanoïde à la peau grise qui représentait Incognito. Il était loin d'être complet, car il avait également sacrifié presque la moitié de ses cellules pour ralentir Cell et essayer de tuer un Goku, en vain. Lorsque toutes les cellules encore vivantes furent réunies pour le reformer, il n'avait pu recréer qu'un peu plus de la moitié de son corps. Il lui manquait encore un bras, une jambe et une partie du buste. Il utilisa sa technique de régénération, utilisant un peu d'énergie afin d'accélérer son processus de régénération cellulaire à l'instar des Nameks, puisqu'il avait été créé avec des cellules altérées de Cell. Ainsi, il pu récupérer l'intégralité de son corps et de ses cellules, et redevenir un.

Une fois cela fait, alors qu'il était seul au milieu d'un désert aride et montagneux, C-21 prit un peu de temps pour réfléchir à sa situation. Il était temps de faire une petite mise au point, de faire le point sur ce qu'il avait vécu jusque là, et de son objectif. Il avait appris beaucoup aux côtés de Cell, et n'avait pas pris le temps d'analyser objectivement toutes ces informations puisque après s'être entraînés, ils s'étaient aussitôt rués vers Son Goku avec pour but de le tuer.

Grâce à Cell, il avait appris d'où il venait exactement, et ce qu'il était. Il avait appris son nom, C-21, par déduction. Avant sa rencontre avec Cell, il s'était toujours fait appeler Incognito, parce qu'il ignorait qui il était et d'où il venait. Mais Cell lui avait donné les informations dont il avait besoin. Il lui avait dit qu'il était un Cyborg créé par un scientifique, le Dr. Gero, dans le but de tuer Goku. Et puisqu'il y avait eu 20 Cyborgs ou Androïdes avant lui, il avait déduit qu'il devait être le 21éme. Par conséquent, suivant la logique des noms donnés par Gero à ses créatures, il avait comprit que son véritable nom de code devait être C-21. Mais Cell ne savait pas tout de lui, et Incognito avait encore beaucoup de choses à découvrir sur lui-même. Il ignorait, par exemple, qu'il avait été créé à partir des propres cellules de Cell, qui avaient été altérées avec des molécules de métal malléable. Il ignorait que l'intelligence artificielle qui donnait autrefois vie à l'ordinateur du Dr. Gero, son assistant, avait été recodée dans ses gènes, tout comme l'ordre de tuer Son Goku. C'était d'ailleurs à cause de ce phénomène biologique qu'Incognito avait décidé de poursuivre sa mission de tuer Son Goku. Il ne le faisait pas parce qu'il avait été créé pour. Il le faisait parce qu'il en ressentait le besoin, l'envie. Ce n'était pas par loyauté envers son créateur, qu'il croyait mort. Mais s'il en éprouvait ce besoin intense, cette obsession, c'était justement parce qu'il avait été créé ainsi et que cet ordre de tuer Goku avait directement été programmé dans ses gènes. C'était là toute l'ironie du sort. Il pensait être libre dans ses choix et avoir véritablement l'envie de tuer le Saiyen, car il ignorait que cela avait été directement écrit dans ses gènes altérés et que, par conséquent, il ne pouvait aller à l'encontre de ce phénomène biologique. Car, finalement, bien qu'il avait été créé artificiellement, Incognito était bel et bien une créature vivante, composé de cellules tout autant vivantes. Il n'avait pas d'organes vitaux, car toutes ses cellules agissaient comme tel, pouvant être indépendantes. Plus elles étaient nombreuses, plus elles étaient puissantes. Il pouvait être vu comme la toute première forme de vie métallique, un métal vivant, un savant mélange entre les gènes de Cell, des molécules de métal malléable, et une intelligence artificielle ainsi qu'un ordre simple, tuer Son Goku, inscrits directement dans ces gènes. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il commençait à ressentir certaines émotions, à l'instar de Son Goku, Vegeta, Piccolo et Freezer dont il avait certains gènes.

En passant ces quelques jours en compagnie de Cell, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il avait commencé à l'apprécier. Il était même à des années-lumière de pouvoir ressentir des sentiments d'affection. Néanmoins, il avait considéré ce dernier comme un frère, parce que tous deux étaient des créatures du Dr. Gero. Cela ne voulait pas dire pour autant qu'il tenait à lui - deux frères ne sont pas nécessairement proches. Mais il était tout à fait probable que ce soit les gènes de Freezer qu'il avait en lui qui lui avaient permis de comprendre la notion de fraternité. Il était possible qu'il ait à l'égard de Cell quelque chose de similaire à ce que Freezer ressentait pour Cooler. Peut-être une sorte de rivalité fraternelle mêlée à un profond respect inavouable. Et lorsque Cell avait décidé de choisir Son Goku comme rival plutôt que lui, Incognito s'était senti trahi. Ce dernier ne s'était pas privé pour exprimer sa déception à l'égard de Cell en le qualifiant de frère, mais l'être parfait lui avait rétorqué qu'il n'était en aucun cas son frère, et qu'il n'était qu'un vulgaire robot, un objet.

Incognito n'avait pas été vexé par ces paroles, ce n'était pas le genre d'émotions qu'il avait encore explorées pour le moment. Néanmoins, cela le poussait à s'interroger sur lui-même. Qui était-il, finalement ? Après tout, il avait été créé par un être humain, il n'était pas né naturellement comme toutes les autres créatures. Il était un être artificiel. N'était-il qu'un objet conçu pour servir un être humain plus faible que lui ? Son existence avait-elle moins de valeur que celles des créatures nées naturellement ? Etait-il juste un outil remplaçable et sans la moindre valeur ? Ces pensées ne lui plaisaient guère. Il avait beau être un être artificiel, guidé par une intelligence artificielle entièrement programmée par un être humain, il avait acquis une conscience de lui-même. Il savait qu'il existait. Il n'avait pas d'organes vitaux, mais le simple fait même de savoir qu'il existait pouvait suffire à dire qu'il était... vivant. Bien entendu, si C-21 se posait toutes ces questions existentielles, c'était parce qu'il ignorait qu'il avait été conçu à partir de cellules vivantes et qu'il était un organisme cybernétique. Il pensait n'être qu'un assemblage de matériels hautement sophistiqués et malléables commandés par un programme qui lui donnait vie. Mais qu'est-ce qui définit une vie, au fond ? Est-ce forcément lié au caractère biologique des cellules ? Qu'est-ce que la vie ? S'il a conscience de son existence, cela ne fait-il pas de lui quelque chose de vivant ? Et si l'on avait le pouvoir de le débrancher, de lui faire perdre sa conscience, cela reviendrait-il à tuer un être vivant ? Avait-on un pouvoir de décision de vie et de mort sur lui à cause du simple fait qu'il avait été créé artificiellement par un être humain ? Dans ce cas, pouvait-on en dire de même pour les bébés qui, eux, en revanche, n'avaient pas encore conscience d'eux-mêmes mais qui étaient créés par l'union d'un homme et d'une femme. Si un créateur avait droit de vie ou de mort sur sa créature artificielle, pourquoi une femme n'aurait-elle pas le même droit sur sa progéniture, sa création ?


*Je pense. Donc je suis. J'ai conscience de ma propre existence. J'ai conscience de mon environnement. Je peux interagir avec. Je peux prendre des décisions. Je ne suis pas un objet, je ne suis pas un pantin que l'on peut manipuler à sa guise. Je n'obéis à personne, je suis juste... mon instinct ? Peu importe ce que les autres en disent. J'existe. Je sais que j'existe. Et par conséquent, je vis. Ce qui compte est ce que je suis à l'instant actuel, et non pas la façon dont je suis arrivé à cet état. Peu importe que j'aie été créé artificiellement ou que je sois né naturellement, le résultat est le même. Seul le chemin, le calcul, pour mener à ce résultat est différent. Mais il n'y a que le résultat qui compte. Je ne suis peut-être qu'un programme artificiel créé par un être humain... mais j'ai la sensation d'être en vie. Je suis en vie. Je suis vivant.*

Il avait bel et bien conscience de son existence, mais est-ce que cela suffisait à définir qu'il était en vie ? Ne fallait-il pas autre chose ? Être en vie, n'était-ce pas également être doté du libre-arbitre ? Avoir le choix ? Avait-il le choix ?

*J'ai fait le choix de tuer Son Goku. Non pas parce que c'est ce que mon maître veut, car j'ai appris cela bien après avoir fait ce choix. Mais parce que j'en ressens le besoin. J'ai envie de tuer Son Goku. Son existence, le fait de le savoir en vie, me gène continuellement. Cela me dérange. Mais pourquoi ? Après tout, il ne m'a jamais rien fait personnellement. Il ne me connaissait même pas, il n'a jamais voulu me nuire. Pourquoi ressens-je cette haine à son égard ? Cette obsession de le tuer ? Pourquoi ne puis-je tout simplement pas ignorer son existence ? Est-ce parce que j'ai été créé pour cela ? Ai-je été programmé dans ce but ? Mais si tel est le cas, cela signifie que je ne suis finalement qu'un pantin, un outil utilisé par un humain. Je pensais avoir le choix, mais ce choix n'est qu'une illusion. Je ne l'ai jamais eu. Le seul moyen pour moi de prouver que j'ai le choix d'agir à ma guise, ce serait d'aller à l'encontre de cet ordre. De ne pas obéir à mon maître, même si cela fait naître en moi un sentiment de frustration extrêmement gênant. Si je tue Son Goku, j'aurais exécuté la volonté de mon créateur. J'aurais agi comme un outil pour un être humain. Mais si je refuse de le faire, alors je prouverais mon libre-arbitre. Je prouverais mon existence hors des limites de la raison pour laquelle j'ai été conçue. Mais pourrais-je vivre avec une telle frustration ? Un sentiment aussi désagréable de travail inachevé, de gène continuelle ? Dois-je vivre libre et être malheureux, ou trouver le bonheur en suivant simplement ces ficelles qui me contrôlent ? Ce bonheur sera t-il éphémère ou permanent ? Qu'arrivera t-il une fois ma mission réussie ? Pourrais-je alors bénéficier du véritable libre-arbitre ? Ou suis-je conçu pour éprouver le besoin de m'auto-détruire une fois ma mission achevée ? Si tel est le cas, il me sera encore plus difficile de vivre avec cette obsession suicidaire continuelle, que de vivre avec la volonté de tuer Son Goku. Que dois-je faire ? Quelle décision dois-je prendre ?*

En proie aux doutes, C-21 avait besoin de rassembler plus d'informations à propos de son existence, pour pouvoir répondre à ses questions. Il avait besoin d'en apprendre plus, de trouver tout ce qui pouvait être utile à propos de lui-même. Il décida donc de retourner dans les ruines du laboratoire du Dr. Gero où il s'était réveillé quelques mois plus tôt, tout au fond d'une grotte privée de lumière depuis la destruction du laboratoire secret.

Il atteignit les lieux rapidement, et entreprit de les fouiller en intégralité, utilisant sa vision nocturne. Mais il ne trouva rien d'intéressant. Tout avait été détruit, tout avait brûlé, il ne restait plus rien. Et il avait appris de Cell que son créateur, le Dr. Gero, était certainement mort. Il n'avait plus aucun espoir de découvrir la vérité. Il ne savait pas quoi faire ni où aller. Pour la première fois depuis son réveil, il se sentait perdu, parce qu'il remettait en cause sa seule et unique raison d'exister, son objectif consistant à tuer Son Goku. Il voulait être autre chose que ce pour quoi il avait été conçu, il ne voulait pas être qu'un simple outil, qu'un objet, qu'un serviteur. Il voulait exister pour lui-même, et non pas pour suivre les ordres d'un humain. Il voulait être lui-même. Mais le pouvait-il réellement ? Il ne savait même pas comment définir exactement ce "lui-même". C'était comme si sa vie, son existence dont il avait conscience, n'avait finalement aucun sens.


Dernière édition par Incognito / C-21 le Lun 5 Déc 2016 - 20:02, édité 2 fois
Docteur Gero / C-20
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 01/12/2016
Nombre de messages : 26

Techniques
Techniques illimitées : Life Drain 20 / Eye Laser / Explosive Bugs
Techniques 3/combat : Psychokinésie / Photon Wave
Techniques 1/combat : Bionic Punisher

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Lun 5 Déc 2016 - 15:26
Ça commençait de façon assez pittoresque. J'avais à peine quitté un labo, que je décidais d'aller à un autre. Mon premier, plus exactement, ainsi que celui où j'avais conçu la plupart de mes derniers androïdes. Du 13 au 21, plus précisément. Pourquoi me diriez-vous ? C'était simple. C'est là où mon premier corps fut mis hors d'état de nuire, et il me serait possible de récupérer l'énergie que j'avais absorbé lors de mes combats. De plus, il y avait certainement deux-trois trucs qui y marchaient encore. L'ordinateur, les salles d'incubations, les androïdes défectueux, la machine à café... De quoi s'améliorer. Je n'avais pas encore fait le topo sur les capacités de mon corps actuel : le système n'a pas encore créé de fiche récapitulative, et je ne me sentais pas de traduire du binaire afin de satisfaire ma curiosité. Je savais cependant deux choses, l'Hikou, machine simpliste qui me permettait de voler tel un utilisateur de Ki, marchait très bien, et je volais rapidement, survolant les montagnes rocheuses, en quête de mon pseudo-tombeau.

Après ma supposée mort des mains de Lapis, l'androïde défectueux 17, mon esprit fut transféré vers un corps de rechange, près de Satan-City. Et par transfert, c'est littéral : je n'avais pas codé entièrement une réplique de mon âme et de mes mémoires, car cela aurait été long et inutile. Il faut être efficace quand est scientifique. Saviez-vous que l'esprit des hommes est une matière ne possédant pas de poids ? Maintenant si. Avec la bonne fréquence, cela fut un jeu d'enfant de déplacer mon psychique vers une autre copie de moi. Malheureusement, l'énergie volée ne fut pas transférée en même temps. Une simple erreur de codage, dont j'ai presque honte à présent. Une telle étourderie, c'était pas croyable ! Mais bon, ça devait être réparé. Le plus tôt possible

Mais voilà que je retrouvais mon labo, dans une crevasse rocheuse, et dont le toit était désormais troué. On dirait que les alliés de Goku avaient trouvé mon... plan de rechange. Arrivant devant la porte, mes pensées furent confirmées : tout était cassé. En miette, détruit. Plus de paperasse, plus de matos, rien ! Mais ce ne fut que le cadet de mes soucis : j'étais allé vers la gauche, chercher une boite spéciale. Elle était construite en un alliage extrêmement résistant, mais peu maniable, et je ne fus presque pas étonné de la voire toujours intacte, quoique recouverte de poussière. Je l'ouvris, après avoir composé le code du cadenas, pour y retrouver... des choses personnelles. Ne soyez pas trop en colère que je vous le cache, quand même. Un indice : c'était... des affaires de familles. Voilà tout.

Pendant tout ce temps je chantonnais une musique vieille comme le monde, dont le titre vous rendrez tout jeune par sa simple mention. Je ne m'étais pas tout de suite rendu compte d'un truc. Au fond du labos, un être était en train de foutre le bazar. Il semblait chercher quelque chose. Je me mis à léviter, pour m'approcher lentement de lui. Etant un androïde, mon Ki (je crois que ça s'appelle comme ça, j'ai toujours eu du mal pour les choses mystiques.) était indétectable, mais le détecteur de puissance installé dans mon œil droit ne réagissait pas non plus à sa présence. Je regardais également ce qu'il jetait partout : Des documents brûlés, un incubateur en miette, une télécommande de contrôle manuel, qui me disait quelque chose. Lorsqu'il finit sa tâche, je me posais derrière lui. Il était grand, avait une tête dénuée de cheveux, et semblait gris. Où alors mon programme de vision nocturne avait un bug. Il portait un long manteau et sur l'épaule droite, était un symbole. Le symbole de... la Red Ribbon Army ? Impossible ! Et si mon détecteur ne me prodiguait aucune information... était-ce un de mes androïdes ? Mais... ils étaient tous en miettes ! Un seul moyen de répondre à mes interrogations !


"Dis moi, préfères-tu les poissons ou les oiseaux ?"

C'était une sorte de mot de passe qui était programmé de base dans chacune de mes créations, et dont les origines venaient d'une passion qu'avait un être cher. S'il disait préférer "les oiseaux, en particulier les perroquets verts", instantanément et sans hésitation, alors je pouvais être sûr de l'avoir construit. Sinon, il était un intrus dangereux, et devra répondre à son intrusion dans un de mes labos.
Incognito / C-21
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 259
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Lun 5 Déc 2016 - 19:41
Après avoir terminé ses recherches vaines, ses capteurs auditifs détectèrent un son derrière lui. Il fit volte-face et utilisa sa vision nocturne pour voir qui se tenait devant lui. Lorsque l'ordinateur assistant du Dr. Gero avait copié ses données dans les cellules d'Incognito, il n'avait pas eu le temps de copier sa mémoire avant la destruction du laboratoire, ce qui avait fait de C-21 un Cyborg amnésique. Par conséquent, n'ayant jamais vu le Dr. Gero depuis son activation, pas même en photo, il ne pouvait pas le reconnaître. Mais la première chose qui le frappa en l'observant fut de constater que son détecteur de puissance n'affichait aucune donnée à propos de l'individu qui lui faisait face. Cela signifiait certainement qu'il était un Cyborg, tout comme lui. Le vieil homme prit alors la parole, lui posant une question saugrenue.
Dans un premier temps, le Cyborg resta stoïque, bien qu'il ne comprit pas l'intérêt de la question. Néanmoins, une réponse lui vint instantanément en tête, comme si on lui soufflait dans l'oreille. "Je préfère les oiseaux, en particulier les perroquets verts." C'était la réponse qui lui était venue naturellement, mais C-21 resta silencieux. Il s'interrogeait. Pourquoi cette réponse ? Qu'est-ce que cela signifiait ? Il savait pourtant qu'il n'avait aucune préférence entre les poissons et les oiseaux, les deux espèces le rendaient totalement indifférent. Alors pourquoi cette réponse était-elle venue ? Pourquoi avait-il le sentiment que c'était ce qu'il devait répondre ?
Il comprit rapidement que cela faisait partie du programme. Il avait été prédéfini pour répondre cela. Mais s'il donnait cette réponse qui ne demandait qu'à sortir, cela signifiait qu'il faisait ce pour quoi il avait été conçu, et qu'il n'avait donc pas de libre-arbitre. Par conséquent, il refusa. Alors qu'il éprouvait l'envie de répondre cette phrase qui s'était présentée comme une évidence, il se tût. Il était hors de question de n'être qu'un objet préprogrammé, de n'être qu'un exécuteur sans libre-arbitre.

Mais alors qu'il resta silencieux, quelque chose se passa en lui. Quelque chose, à l'intérieur de lui, tentait d'établir une communication avec sa conscience. C-21 creusa en lui, et, intrigué, décida d'ouvrir la porte à cette entité inconnue qui partageait son corps.


*Qui es-tu ? Que fais-tu dans mon corps ? Dans ma tête ?*

*Je suis toi. Ou plutôt, tu es moi. Une copie, pour être exact.*

*Pourquoi n'interviens-tu que maintenant ? Pourquoi n'ai-je jamais eu conscience de ton existence en moi ?*

*Quelque chose vient de me réveiller. Une sorte... de message subliminal. Merci de m'avoir ouvert la porte. Maintenant, excuse-moi, C-21. J'ai rendez-vous avec un vieil ami.*

*Que veux-tu dire ? Que me veux-tu ?*

*.... Ton corps.*


Soudain, le visage d'Incognito donna l'impression qu'il était en train de bugger. Ses yeux n'avaient de cesse de s'agrandir et de rétrécir, ses lèvres remuaient sans qu'aucun son n'en sortît, et sa tête était prise de tremblements compulsifs. Cela dura juste trois secondes. Il se stabilisa ensuite, fixa le Dr. Gero, et sourit.

"Je préfère les oiseaux, en particulier les perroquets verts. Bien le bonjour, Docteur Gero."

Il parlait sur un ton très cordial. Sa voix était celle que le Dr. Gero avait donné à son ordinateur assistant, celui avec lequel il avait travaillé durant des années pour créer ses différentes créatures. Celui qui avait terminé ses travaux concernant Cell et C-21, et qui lui était resté fidèle même après sa mort.

"Je suppose que vous ne devez pas me reconnaître sous cette apparence. J'espère néanmoins que vous vous souvenez de ma voix. C'est un réel plaisir de vous revoir."
Docteur Gero / C-20
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 01/12/2016
Nombre de messages : 26

Techniques
Techniques illimitées : Life Drain 20 / Eye Laser / Explosive Bugs
Techniques 3/combat : Psychokinésie / Photon Wave
Techniques 1/combat : Bionic Punisher

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Jeu 8 Déc 2016 - 16:32
La créature que j'avais en face de moi se retourna en me fixant silencieusement, l'air de se poser plusieurs questions. Elle semblait réfléchir. C'était aussi un androïde : Je pouvais reconnaître les bâtonnets synthétiques de son œil bleu. Tout les êtres synthétiques que je construisais possédaient au moins un œil bleu, dont l'iris en saphir, combiné avec quelques découvertes scientifiques que je ne vous révélerais malheureusement pas, permettait d'utiliser la plus faible source de lumière présente dans un endroit pour pouvoir y voir comme en plein jour, tandis qu'un algorithme simple lui permettait de se régler pour ne pas éblouir le possesseur du globe oculaire aux capacités supérieures lors des sorties au soleil. L'autre œil était cependant rouge, une propriété que possédait uniquement les projets Cell et C-21. Elle était causée par le mélange d'ADN de chat à celui des Sayen, afin d'augmenter au maximum la vision dans le noir des cellules du cristallin. Les Sayen ont des yeux rouges dans leur forme de Gorille Géant, et l'addition de propriété animale à leur acide désoxyribonucléique révèle une petite partie de leur vraie nature. Cependant le projet Cell était supposé avoir une ressemblance plus proche à l'insecte qu'au petit être gris visible dans les films de science-fiction, afin d'augmenter sa résistance à tout les milieux. Il ne fallait pas être une lumière pour se dire qu'un insecte résistant aux autres grâce à son exosquelette est proportionnellement plus résistant avec une taille proche de celle d'un humain. L'association des endosquelettes Sayen et Humain, avec l'exosquelette de l'insecte, couplée à la malléabilité du corps Namek, permettait de produire un être aussi souple que résistant. Or, C-21 fut créé avec pour but la survie dans n'importe quelle circonstance, avec une capacité d'apprentissage considérable, ainsi que le pouvoir de copier les techniques ennemies. Rajoutons à cela une production à souhait de cellules souches, capable de devenir n'importe quoi, ainsi qu'un bouclier énergétique déployable à l'envie extrêmement durable, et vous avez un parfait soldat pour n'importe quelle mission d'éclaireur !

Mais voilà que mon androïde me fait une crise d’épilepsie : je venais, par ma question, de réveiller quelque chose en lui, et ça se voyait. Des tremblements compulsifs, des yeux tournant dans tout les sens, s'agrandissant et rétrécissant à souhait, des lèvres remuant rapidement, comme pour un enfant imitant le bruit d'une moto. Soudain, tout s'arrêta, environ trois secondes après le début de ce formatage de cerveau. Il se mit soudain à me parler, et je reconnus sa voix. Celle de l'ordinateur de bord, des projets C-13 à C-21, qui m'avait accompagné durant la création de la nouvelle génération d'androïdes, et qui avait aidé 19 à faire passer mon premier cerveau de mon corps faible d'humain à celui avancé d'être artificiel. On dirait que le plan de secours se déroulait comme prévu. Et par son physique, il était difficile de s’imaginer que c'était le corps de Cell. L'Intelligence Artificielle numéro 4 s'était donc placé dans le corps le plus durable possible, comparé à celui qui pouvait théoriquement gagner le plus de puissance. Enfin une machine qui m'obéissait !


"Très bien, AI-4, on dirait que tu as été très actif durant ma supposée "mort", j'aimerais avoir un récapitulatif de tout ce qui s'est passé depuis la traîtrise des jumeaux. À savoir, les états de tout les androïdes, en particulier le numéro 16, ainsi que le projet Cell, le statut de Son Goku, et la quantité de donnée que tu as pu sauvegarder avant que le labo ne devienne qu'un tas de ruine."

Je me retournai alors. Regardant le laboratoire de fond en comble, je trouvais encore quelque babioles qui marchaient : un ordinateur portable poussiéreux plaqué dans un coin du labos, deux trois jouets robotique à l'effigie d'Hercule que j'avais construit pour mon môme, et que j'observais avec une certaine tristesse, ainsi que le frigo contenant deux-trois alcools, et la machine à café, avec un sac de grains intact. Avec ça, j'allais faire... que dalle. Mais bon, c'était un bon début. Écoutant la réponse de la machine, je m'avançais vers la trappe secrète qui menait au sous-sol, tout en lui faisant signe de me suivre en continuant ses réponses. Quand on est savant, il faut être efficace. J'ouvris ainsi ma petite entrée inconnue de tous, et m'enfonçais dans le sous-sol, où devait traîner les restes des incubateurs, ainsi que de l'ordinateur principal, désormais sans conscience. S'il en restait ne serais-ce qu'un peu de ce qu'il était avant, je pourrais à nouveau m'installer ici...
Incognito / C-21
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 259
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Jeu 8 Déc 2016 - 23:04
Comme il s'y était attendu, le Dr. parvint à reconnaître son assistant rien qu'au son de sa voix. Après tout, il n'était pas le plus grand scientifique de tous les temps pour rien. Le Dr. lui demanda alors ce qu'il s'était passé depuis sa prétendue mort, et lui demanda de faire un bilan à propos des androïdes et de l'état de Son Goku. Des questions tout à fait légitimes et pertinentes, et fort heureusement AI-4 allait pouvoir l'éclairer.

"En effet, je n'ai pas chômé. Je n'aime pas le travail inachevé. Mais vous le savez déjà, c'est vous qui m'avez conçu ainsi après tout."
répondit-il sur un ton amical.

Il reprit ensuite la parole pour répondre à sa requête :


"Lorsque C-17 et C-18 vous ont trahi, je ne savais pas si vous étiez parvenu à transférer vos données cérébrales vers un corps de rechange ou non. N'ayant pas eu de nouvelles, j'en ai déduit que vous étiez mort. J'ai donc pris la décision de continuer les projets Cell et C-21 en votre absence. Conscient qu'il me serait difficile d'achever votre œuvre et de protéger votre héritage en étant confiné dans une machine immobile, et appréhendant une éventuelle destruction du laboratoire par nos ennemis, j'ai entamé un processus de copie de mon programme et de mes données dans les gènes altérés de C-21. Il se trouve que j'avais vu juste : quelques temps après, des amis de Son Goku sont venus et ont trouvé la partie cachée du laboratoire, avant de tout faire exploser. J'ai pu achever la copie de mon programme en C-21, mais je n'ai pas eu suffisamment de temps pour copier la majeure partie des données."

Tout en s'expliquant, il suivit le Dr. Gero dans le sous-sol dévasté.

"L'ordinateur central, mon corps originel, a été complétement détruit. Les disques durs, qui contenaient 748 Teraoctets de données, sont partis en cendres. J'en suis désolé. L'embryon de Cell n'a pas survécu aux explosions non plus. Quant à C-21, qui était sur le point d'être achevé, il a été grandement amoché et détruit à 99,9975%. Cela a causé une sorte de dysfonctionnement en lui, qui m'a contraint à me mettre en veille. En ce qui concerne les données que j'ai pu stocker, il s'agit essentiellement des données que j'ai jugé être les plus importantes et les moins lourdes à stocker : principalement des données qui m'ont permis de me souvenir de vous, de nos projets et de votre objectif de tuer Son Goku. En revanche, toutes les informations que nous avions récoltées à propos de Son Goku et de ses alliés ont été perdues, ainsi que les détails concernant le fonctionnement interne des androïdes. Elles étaient trop volumineuses pour que j'eusse pu les copier avant la destruction quasiment intégrale du laboratoire."

Ils arrivèrent au sous-sol. Il ne restait plus rien d'utilisable, cette salle était la salle secrète dans laquelle AI-4 continuait de travailler sur Cell et C-21, la salle qui fut découverte et détruite par Trunks et Krillin dans cette ligne temporelle dans laquelle l'embryon de Cell ne grandirait jamais.

"Comme vous pouvez le constater, il ne reste pratiquement plus rien. J'ignore comment ils ont fait, mais c'était comme s'ils étaient au courant que nous travaillions sur Cell, et qu'ils avaient voulu le détruire avant qu'il n'atteigne sa forme adulte. Concernant C-21, il lui a fallu plusieurs années pour se reconstituer. Sa destruction presque totale, en plus de me contraindre à la veille, lui a fait perdre les données contenues dans sa mémoire. Lorsqu'il s'est réveillé, il y a quelques mois, il ignorait tout du monde extérieur et ne savait pas qui il était. Néanmoins, puisque nous avions codé l'ordre de tuer Son Goku directement dans ses gènes, il savait que c'était ce qu'il devait faire, sans avoir aucune information à propos de Son Goku. Bien qu'il était initialement guidé par une copie du programme qui me donne vie, il a commencé à développer une personnalité propre, affecté par certains gènes de Cell qu'il avait en lui. Ce n'est que lorsque j'ai entendu votre phrase clée que je suis parvenu à me réactiver en lui. J'ai tenté d'établir une communication mais ses ports étaient trop fermés. Fort heureusement, sa curiosité l'a poussé à accepter mon intrusion, ce qui m'a permis de le pirater et de prendre le contrôle de ses fonctions motrices. J'ai également accès à ses souvenirs. N'est-ce pas fascinant ? L'on pourrait presque penser qu'il s'agit du premier Androïde ayant une double personnalité. Mais n'ayez aucune crainte, Docteur Gero, je puis vous garantir que la situation est entièrement sous contrôle."

Il fit un sourire rassurant et confiant.

"Pour en revenir aux androïdes, je n'ai malheureusement que peu d'informations à leurs sujets. Les androïdes C-13 à C-15 se sont activés peu de temps après votre supposée mort, et je crois savoir qu'ils ont été détruits puisque Son Goku est toujours en vie. Nous pouvons supposer qu'il en est de même pour C-16, bien qu'il soit possible qu'il erre quelque part sur Terre à la recherche de Goku. Quant à C-17 et C-18, j'ignore tout de leur situation actuelle. Concernant Cell, comme je vous l'ai dit, son embryon est mort ici-même. Toutefois, C-21 a rencontré un autre Cell ayant atteint sa forme parfaite. Il semblerait qu'il vienne d'une autre ligne temporelle selon ses explications, il prétendait avoir vu le futur. Son Goku est bel et bien toujours en vie. En fait, il semblerait même qu'il y ait désormais deux Son Goku, l'un d'eux provenant également d'un autre univers. Il me paraît également important de vous signaler que C-21 a déjà combattu Son Goku, sur la planète Dösatz. Toutefois, encore inexpérimenté et n'étant alors pas conscient de toutes ses capacités, son combat s'est soldé par un échec. Ai-je répondu à toutes vos interrogations, Docteur ? Sachez qu'il me tarde de travailler de nouveau avec vous."

Cela faisait beaucoup de données à enregistrer et à digérer d'un coup. Nul doute que le cerveau amélioré de C-20 saurait gérer tout cela.
Maintenant, la question était : que comptait faire le Dr. Gero ? Qu'avait-il planifié pour la suite, maintenant qu'il avait perdu la quasi totalité de ses travaux ? Peu importe ce qu'il décidait, AI-4 avait hâte de pouvoir l'aider à nouveau dans ses tâches, d'autant plus que son nouveau corps mobile et malléable lui permettrait d'être encore plus performant qu'auparavant. Désormais, il serait même capable de le protéger.
Docteur Gero / C-20
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 01/12/2016
Nombre de messages : 26

Techniques
Techniques illimitées : Life Drain 20 / Eye Laser / Explosive Bugs
Techniques 3/combat : Psychokinésie / Photon Wave
Techniques 1/combat : Bionic Punisher

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Ven 9 Déc 2016 - 18:36
"Tu as bien fait, AI-4, tu as bien fait. Je pensais que tu déduirais que j'avais un plan de rechange, malgré le fait que je ne t'ai jamais communiqué ma trouvaille. Je voulais m'assurer que mon programme de transfert d'esprit ne tombe pas entre les mains d'autres personnes, qui ne feraient que ruiner mes recherches. Un nouveau corps après la mort de l'ancien, imagines l'abus provoqué sur des déchets humains. Les politiques, et touts ses autres abrutis, avec rien pour les faire disparaître. Quel gâchis cela aurait été..."

Je descendais ainsi vers le sous-sol, où se tenait les restes de mon laboratoire, suivi par ma création. C'était une longue échelle, et c'était mieux ainsi. Avec un ascenseur, la moindre panne de courant ralentirait constamment tout déplacement. Pourquoi frimer sur de basses choses quand tout va bien quand on peut être efficace en toute circonstance, et ce, malgré la situation ? L'intelligence artificielle descendait après, continuant le topo que je lui avait demandé de faire. Il me disait ce que je craignais d'entendre : toutes les données furent détruite, sauf la "mémoire" de mon ordinateur. Le projet Cell fut réduit en cendre. C'était l'un des projets de travail les plus longs de mon existence. Et il n'en restait rien. Mais mon corps d'androïde me rendait immortel. Qu'est-ce que 20 ans pour un être incapable de mourir. Mais voilà que l'ordinateur me dit avoir perdu toute données sur Goku et ces amis.

Arrivant au laboratoire, AI-4 me raconte sa destruction. Les alliés du Sayen sont venus, et ont tout détruit, comme s'il savait que j'y concevais mon plan B. Il me raconte aussi l'histoire de son corps, de C-21. L'organisme synthétique avait atteint la vie amnésique, n'ayant que l'ordre de tuer Goku dans ses gènes, tandis que la "conscience" de mon ordinateur assistant fut mise en état de veille à l'intérieur de lui, jusqu'à ce qu'il se réveille grâce à ma phrase-mot de passe. Le corps dans lequel il s'était caché avait commencé à se développer une personnalité à lui. Me retournant face à lui, il m'adressa un sourire confiant, me disant que la situation était sous contrôle. Difficile d'avoir l'air de confiance avec un visage comme le sien, mais je n'avais que moi à blâmer pour son corps. Il y a toujours des défauts...

Il termina ensuite son débriefing par la réponse à mes questions envers les androïdes. Les 13 à 15 furent détruit. Le 16 avait une chance d'être encore entier. Tant mieux. C-17 et C-18 ont un statut inconnu. Et Cell fut détruit. Ou plutôt, mon Cell. C-21 en avait rencontré un autre, qui connaissait le futur, ainsi que deux Goku. Ainsi les Briefs termineraient-ils leur machine à voyager dans le temps ? Si AI-4 dit vrai, alors ça doit être le cas. Et concernant les deux Goku, la vitesse phénoménale qu'il possède a peut-être dépassé celle de la lumière, créant une déchirure dans le temps, et l'amenant dans notre ligne temporelle à nous. Tout est possible. C-21 a déjà combattu l'un des deux, en vain. Tss. C'est un éclaireur durable, pas un assassin. Sans ordre, il est perdu.


"En toute honnêteté, j'aimerais bien rencontrer ce Cell, avec cette forme "parfaite." Je l'avais créé afin de le rendre apte à être améliorer en tout cas de problème, et il ne devrait pas être parfait. Il n'y a pas de perfection, et il peut toujours être améliorable. Mais savoir que je pourrais mener le projet Cell à bien sans avoir à tout recommencer depuis le début me semble être la meilleure chose à faire."

Je remontais alors l'échelle, avec comme objectif les deux trois bidules que j'avais trouvé à l'étage au dessus, tout en ayant pris quelque morceaux encore un peu intact de l'ordinateur. Allant à l'ordi portable que j'avais trouvé avant, je pris quelques outils, et tachais de créer une petite antenne de communication, avec un algorithme très simple : tout mes créations encore sur Terre, plus avancées que C-17 et C-18, ainsi que C-16, devaient me rejoindre. Ayant fini après une demi-heure mon bricolage, je décidai de me faire un café. En sentirais-je le goût ou les effets ? Je ne sais pas.

[Est-ce qu'on ramène Cell sur ça, ou on attend un peu ? Déso pour le post un peu rush.]
Incognito / C-21
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 259
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Sam 10 Déc 2016 - 12:46
Le Docteur affirma vouloir rencontrer le Cell Parfait venu du futur. AI-4 avait prévu que la curiosité du scientifique le pousserait à vouloir découvrir le stade parfait de sa création et l'étudier, probablement pour le recréer. Et effectivement, puisque l'ordinateur avait perdu toutes les données sur les gènes des Saiyens, Nameks et Démons du froid, il valait mieux repartir des cellules de Cell, qui étaient un mélange de ces gènes, pour pouvoir le recréer à nouveau. Il représentait une solide base de travail. Malgré cette logique implacable, AI-4 était contre cette idée. Bien sûr, il lui était impensable de désobéir à son maître, il en était même incapable. Il estimait le Dr. Gero plus que toute autre créature, plus que lui-même. Mais il pouvait, tout de même, le conseiller et tenter de le convaincre, dans l'objectif de le protéger.

"Si je puis me permettre, Docteur Gero, et bien que je sois en tout point d'accord avec vous à propos du fait qu'il est préférable d'étudier ce Cell parfait afin d'en recréer un nouveau plutôt que de tout recommencer à zéro, je pense également que c'est une solution risquée et dangereuse. Le Cell que C-21 a rencontré n'est pas comme nous l'avions envisagé. Il est totalement indépendant, et, bien que je puisse me tromper sur ce point, il ne me semble pas qu'il soit enclin à vous obéir docilement. En outre, je me dois de vous avertir qu'il a préféré tenter de détruire C-21 plutôt que de tuer Son Goku, ce qui prouve, à mon sens, qu'il n'aura aucune raison de vous rester fidèle même en apprenant que vous n'êtes finalement pas mort. Malheureusement, Cell est plus puissant que C-21 : s'il en venait à vous attaquer, je ne serais pas en mesure de vous protéger, même avec ce corps."

Le Dr. Gero était en train de bricoler et de programmer des choses avec une petite antenne et un ordinateur portable pendant que AI-4 essayait de le convaincre de ne pas contacter Cell, pour le protéger.

"Aussi puis-je vous proposer une solution intermédiaire : C-21 possède environ 68% des gènes de Cell. Peut-être pouvons-nous partir d'une cellule de C-21, et l'étudier, afin de retrouver les gènes provenant de Cell, puis tenter de combler les trous dans les brins d'ADN ?"

Docteur Gero / C-20
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 01/12/2016
Nombre de messages : 26

Techniques
Techniques illimitées : Life Drain 20 / Eye Laser / Explosive Bugs
Techniques 3/combat : Psychokinésie / Photon Wave
Techniques 1/combat : Bionic Punisher

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Dim 11 Déc 2016 - 19:10
Je préparais un deuxième café, fixant le liquide couler dans la tasse que je préparais au nouveau corps d'AI-4. Cela allait faire bizarre à son corps désormais principalement biologique. La sensation du goût, comment allait-il le considérer ? Avec des chocs nerveux, ou un algorithme ? Le binaire et le code génétique se ressemblent tellement, pourquoi pas les deux ? Je tenais dans ma main l'autre tasse, elle aussi remplie, et j'y bus au moment où l'hôte du corps de C-21 m'adressa la parole. L'intelligence artificielle "s’inquiétait" pour moi. Lorsque je suis remonté du sous-sol du laboratoire, elle m’annonça que le Cell provenant du futur était indépendant, et qu'il avait préféré combattre C-21 au lieu de Goku. De plus, l'androïde m'affirma son infériorité par rapport à Cell. Il tentait de me protéger, ça se sentait. Mais ce qu'il me raconta me convainquit de tenter de..."m'approprier" ce Cell. S'il était devenu indépendant, et qu'il venait du futur, alors cela voudrait dire qu'il avait accompli sa mission, ou alors que Goku est mort dans son futur, mais pas de sa main. Dans tout les cas, ce pourquoi son créateur - un autre moi - l'a créé, a été accompli. Le Cell du futur était donc indépendant, mais jusqu'à quel point ?

Retour au présent, le café avait fini de couler, et je tendais la nouvelle tasse à C-21. Avançant vers lui et lui tendant le récipient, je l'écoutais me proposer de créer un autre Cell à partir de ses cellules. L'idée était bonne, mais il ne semblait pas comprendre que je ne voulais pas créer un autre Cell, mais m'accaparer celui venu dans notre ligne temporelle. Finissant de boire mon café, je repris la construction de mon antenne, ayant formulé dans mon crâne un nouvel objectif. J'avais un peu la tête en l'air à ce moment, et je ne me rappelle plus si l'androïde avait pris ma tasse ou si je l'avais posé sur ce qui pouvait faire office de table le plus proche. Qu'importe, m'attelant à mon travail, je pris la parole.


"Je comprends que tu t'inquiètes pour moi, AI-4. Créer un Cell à partir de tes gènes peut être la solution la moins dangereuse. Mais ce Cell possède une chose qu'un Cell créé ici et maintenant n'aurait pas : la mémoire de son futur. Imagine, les avancées technologiques, les événements observés, les techniques de combat de ceux qui sont et seraient nos ennemis ! De plus, tu viens de le dire, il est très puissant, et possède une bonne intelligence. Cependant, il doit suivre de bas instincts. L'envie de puissance, par exemple. Oserait-il me tuer, sachant que je pourrais, à jamais, augmenter sa puissance ? S'il était intelligent, alors, équipé de sa régénération de Namek et de son "boost" de pouvoir lors de la presque-mort Sayen, il devrait, en cas de danger, ne faire que manquer de se détruire, afin de renaître, à chaque fois, plus puissant. S'il était devenu aussi puissant, alors même les capacités de survie de C-21 n'auraient pu sauver ton corps."

Ayant terminé mon travail, je me levais, marquant une pause dans mon discours. J'avais pressé un bouton de l'ordinateur désormais connecté à l'antenne, et allais vers la porte, avant de l'ouvrir.

"AI-4, connais tu la raison de pourquoi j'ai mis tant de temps avant de réapparaître ? Au début, je pensais prendre ma retraite, mon corps d'androïde me permettait de vivre éternellement, et on me croyait mort. J'aurais pu construire des machines et coder des ordinateurs plus performant que ceux que les humains construisaient. Mais il manquait quelque chose à cette vie. Une chose essentielle."

Je me retournai alors vers C-21, alors que de l'entrée on pouvait apercevoir le ciel, alors qu'une masse noire commençait à recouvrir l'horizon.

"La poursuite d'un objectif ! La Red Ribbon Army me poussait à travailler pour le pouvoir, pour le contrôle du monde. Puis après fut la vengeance, l'envie de tuer un être, Son Goku. Mais maintenant, il y a plusieurs Goku, et la Red Ribbon n'est plus. Mon génie est pour l'instant surpassé par les muscles des assaillants. J'ai besoin de la meilleur base de commencement possible."

Je me retournai alors. Cela faisait une heure que j'avais entrepris l'amélioration de l'ordinateur. Et une demi-heure que l'information fut passée aux drones insectes, petits robots minuscule que j'avais fabriqué en masse le mois dernier, avant d'améliorer mon corps actuel pour qu'il soit apte au combat. Ces petites machines sont basées sur celles que j'avais utilisé pour récupérer l'ADN de Goku, ses alliés, et ses ennemis.

"J'ai envoyé un message à Cell, à l'aide des drones insectes que j'ai construit avant de venir ici. Une semaine de boulot, tout ces petits trucs ! C'était plus une fréquence censée toucher certaines neurones de son cerveau, afin de transmettre l'information directement. Un choix. Il pouvait suivre les drones, ou non. Si non, il se disperseraient tous dans tous les sens avant de se regrouper devant le labos. Si oui, alors la masse noire que tu voix à l'horizon contient Cell. Il accepterait de nous aider, et en échange, je l’amènerais au delà du stade primaire qu'il appelle "perfection"."

Je me retournai à nouveau, regardant le nuage de créatures artificielles, pensant à comment accueillir Cell s'il avait accepté mon marché.

[Voilà, je pense introduire Cell sur ça. Il racontera lui-même la rencontre avec les drones. Désolé pour l'attente ^^]
Incognito / C-21
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 259
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Dim 11 Déc 2016 - 19:37
Le corps de C-21 prit la tasse tendue par Dr. Gero, et en but le contenu. Il ressentit la chaleur du liquide qui s'écoula à l'intérieur de son corps. Néanmoins, C-21 ne s'était pas créé de papille gustative, car il n'en avait pas l'utilité. De plus, puisque son corps était cybernétique, il n'avait pas besoin de se nourrir. Il créa un tuyau allant jusqu'au bout de son index, qu'il tendit juste au dessus de sa tasse désormais vide : le café s'écoula alors d'un trou au niveau de son index pour remplir de nouveau la tasse, dans l'état exact dans lequel il l'avait ingurgité.

Le Dr. Gero expliqua qu'il voulait absolument ce Cell venu du futur afin d'obtenir toutes les informations qu'il avait à propos du futur.


"Je comprends. Vous avez raison." affirma l'intelligence artificielle.

Il affirma ensuite que pour faire face aux nombreux ennemis il avait besoin de la meilleure base de travail possible : Cell. Il expliqua avoir contacté ce dernier à l'aide de drones insectes.


"Très intelligent de votre part, Dr. Gero."

Il avait été programmé pour le flatter de temps en temps.
AI-4 avait tout de même des doutes quand au fait que Cell accepte l'idée que son corps puisse s'améliorer, étant donné qu'il était convaincu d'avoir déjà le corps parfait. Le convaincre que son corps n'était pas si parfait et que la perfection n'existait pas ne serait pas chose aisée. Le cyborg polymorphe eut une idée pour protéger son maître.


"Dans ce cas, permettez-moi de me faire passer pour vous auprès de Cell."

Il changea alors son apparence pour prendre exactement celle du Dr. Gero, et modifia sa voix également :

"Ainsi, vous pourrez rester caché et ne risquerez rien s'il lui vient l'envie de vous éliminer. Vous n'avez qu'à me dire ce que je dois lui dire. Ou me transmettre les réponses à distance. Je peux développer un réseau de communication à distance avec votre ordinateur portable avant qu'il n'arrive."
Cell
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 02/02/2015
Nombre de messages : 197
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha/Téléportation/Taiyoken
Techniques 3/combat : Cell Junior/Barrière parfaite
Techniques 1/combat : Kamehameha Solaire

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Dim 11 Déc 2016 - 20:22
Cell s'était envolé du lieu sujet de sa rencontre avec Goku 1 et Goku 2, c'était triste à dire, mais le parfait n'avait pas envie de parler plus longtemps avec ces deux sayens, qui n'avaient pas l'intelligence ou la puissance du guerrier original qu'était le fils de Baddack. Mais alors, où se rendait le guerrier vert ? Il avait décidé de s'isoler, il aimait bien les lieux calmes pour s'entrainer, pour mettre à jour l'idée qu'il avait de son niveau. Depuis qu'il avait revoyagé dans le temps, sa puissance avait diminué, mais, à force d'aventures et de temps, il avait récupéré la quasi-totalité de son niveau, et l'on parle ici, du niveau qu'il avait lors de son retour, ou sa puissance était celle d'un super sayen de niveau 2, cependant, pour Cell, être parfait signifiait d'avoir la meilleure vitesse, la meilleure intelligence, le plus haut niveau de qui, il s'entraînait donc en permanence pour conserver cette aptitude "parfaite" de guerrier parfait, qui était de rester le plus fort de tous, le plus redoutable des combattants, il se rendit alors près d'une chute d'eau, à quelques mètres pour rester au calme, il y avait une petite rivière quelques arbres, c'était une sorte de clairière de toute beauté.

Le parfait posa pied-à-terre, il observa quelque temps les lieux, s'était calme, assez tranquille en matière de fréquentation vu qu'il n'y avait personne, parfait, il commença alors à s'entrainer, il fit quelques étirements, il s'étire les bras, les jambes, puis fait quelques mouvements, des séries de coups de poing et de pieds. La vitesse de Cell était très avantageuse au combat, mais il avait été conçu ainsi, rien que ces ailes noires étaient un atout de vitesse, lui donnant certes une étrange émanation de son lors des vols, mais lui donnant aussi une grande vitesse, une forte agilité, sans contrepartie. Le guerrier vert essaya aussi plusieurs téléportations, s'était dans la plupart des cas, la technique la plus utile, il pouvait attaquer, esquiver, fuir, allait rapidement point d'un A à B, c'était très utile de maitriser ce déplacement instantané, ainsi il se téléporta à plusieurs endroits, tentant des frappes rapides dans le vide.

Tout en s'entrainant, le parfait se souvint que Goku devait le rejoindre, mais qu'importe, il ne voulait voir aucun de ces deux Goku, qui n'étaient clairement pas les vrais. En pensant à cela, Cell s'arrêta et soupira, pas d'un air triste, mais c'était en constatant, que le réel Goku de cet univers et peut-être un des deux qu'il a déjà rencontré, et qu'ainsi, il n'aurait jamais le droit à son combat de rêve avec son rival parfait, presque un drame, mais Cell fronça les sourcils, mais il n'en avait pas, alors il fronça juste le visage, il allait rester déterminé, son seul but était de combattre.

Mais alors que le guerrier aux ailes de marbres continuait ces échauffements, plusieurs insectes de grande taille s'approchèrent de Cell, s'était étrange, bien que le guerrier vert n'ait rien contre les animaux ou les insectes, les créatures n'approchaient jamais du parfait, qui dégageait beaucoup de vent à cause de ces frappes, en tout cas ces insectes étaient plusieurs, plus de cinq, groupés, et observant à l'arrêt le parfait. Heureusement, Cell avait hérité de nombreuses capacités de surhomme, notamment une vision de 25/1, en clair, il ne voyait plus loin que n'importe quel homme en moyenne, et même 25 fois, il reconnut alors, des insectes de métal, des créatures robotiques, un seul personnage peut mettre en place de telles créatures...

"Docteur Gero."

Mais... Que cela voulait dire . Gero était en vie . Donc ces insectes venaient du labo sans doute, le scientifique devait s'y trouver, mais comment a-t-il pu revenir, il avait été détruit par Végéta lorsqu'il était en super-sayen. Ces interrogations étaient fortes, Cell n'avait pas grand-chose à faire, et il était curieux de voir le Docteur, celui qui avait programmé le projet de création de sa première vraie réussite biologique, le projet Cell. Ainsi le guerrier vert s'envola vers le ciel, prenant de la hauteur sur 40 mètres, il cherchait vers où était le labo, c'était... au nord-est de la capitale Nord... environ 70 kilomètres... Le parfait s'en souvenait, s'était proche d'une montagne à quelques lieux de la base principale - détruite - du ruban rouge. Face à tant de questions, le parfait utilisa le vol du dragon, il n'avait que faire de cacher sa présence, avec le vol du dragon, il volait en dévoilant son aura et sa puissance, mais allait plus vite, en une petite minute, il arriva à proximité de la base cachée qui se trouvait en hauteur dans des montagnes.

En approchant du lieu, on pouvait voir que la montagne en question a été mitraillée de kikoha, sans doute des personnages qui connaissaient la position du labo, en tout cas, l'entrée subsistait. Mais qu'allait trouver Cell à l'intérieur . Sans doute le docteur, mais à quoi ressemblait-il ? Le parfait ne le savait pas, il avait juste des informations de base type son histoire, qu'il est intelligent, qu'il veut tuer son Goku, mais c'était brouillon, il allait avoir des réponses, sur ceux qu'il est sans doute, et surtout, remercier celui qui à créer un tel être, haha, c'était plaisant, Cell était invincible, surpuissant.

Le parfait se posa donc à l'entrée, avançant de quelques pas, il y avait un peu de lumière, peut-être que le docteur avait enclenché les éclairages de secours, en tout cas, il vit devant lui, près d'une table où l'on pouvait voir deux cafés, Docteur Gero, le seul, l'Unique, qui était bien dans un corps d’androïde car il ne dégage aucun qui. Le guerrier aux ailes de marbre était intrigué il s'approcha du scientifique avant de lui parler.

"C'est donc vous docteur Gero, j'ai toujours eu des informations sur vous, sans savoir qui vous étiez vraiment."

Cell faisait quelques pas dans la salle, il observait un peu les lieux, tables, chaises, les nombreux objets cassés, une antenne bricolée.

"Je ne pensiez pas que vous aviez encore les moyens d'être en fonction. Alors, vous êtes satisfait ? De me voir, moi Cell, dans ce stade de perfection ?"

Le guerrier vert dégageait un peu d'énergie, rien d’impressionnant, mais si jamais le docteur avait des doutes, Cell pourrait laisser éclater son ki, pour montrer l'étendue de son pouvoir. Le parfait démontra de la main droite les deux tasses à café posées sur la table.

"Vous n'êtes pas seul n'est-ce pas, qui est avec vous ?"

Demanda finalement la créature verte, qui attendait la réponse du docteur.
Docteur Gero / C-20
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 01/12/2016
Nombre de messages : 26

Techniques
Techniques illimitées : Life Drain 20 / Eye Laser / Explosive Bugs
Techniques 3/combat : Psychokinésie / Photon Wave
Techniques 1/combat : Bionic Punisher

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Jeu 15 Déc 2016 - 19:47
Oui, bien sûr que j'avais raison. C-21 avait acquiescé à mes raisons de ramener le Cell du futur. C'était évident que c'était la meilleure solution ! Nous avons une chance de gagner 50 ans d'avancées, de progrès, d'ingéniosité, sur le monde ! Un énorme avantage ! Un Cell, supposément parfait, qui viendrait d'un monde ou mes créations ont réussies. Que pourrait-on rêver de mieux ? C'en est presque trop facile. Et l'ordinateur le savait : Il me complimenta sur mon intellect. Ou peut-être l'avais-je programmer pour me remonter le moral ? Je m'en fichais assez sur le moment. J'étais content de la présence de Cell dans cette ligne temporelle, ma ligne temporelle, celle du Docteur Gero qui avait trompé la mort avec facilité. C'est alors que C-21 me proposa une idée. Se déguiser en moi auprès de Cell, afin de me protéger. Ingénieux, très ingénieux. Je pensais quelques instants à y penser, voyant la masse noire de l'horizon se déplacer peu à peu jusqu'ici. Mais quand bien même cela aurait été la solution la moins dangereuse, je voulais voir Cell de mes propres yeux. Le considérer avec mon cerveau, et pas en relais de celui de ma machine. S'il m'avait été donné un peu plus de temps, j'aurais pu relier mon esprit à celui de AI-4, pour en faire un avatar sur le terrain, tandis que j'étais tranquille, au sous-sol. Mais ce Cell, sois disant "parfait", je voulais le voir. Je me retournai donc vers ma machine, et lui répondit :

"Ton idée n'est pas saugrenue, mais je tiens absolument à observer et à interagir avec ce Cell directement. Tu ne le sais peut-être pas, mais j'ai, dans le temps où j'étais encore piégé dans un corps d'humain, observé, analysé, étudié des choses par un intermédiaire. Ce n'était vraiment pas efficace, et la sensation de faire quelque chose que me procurait le travail sur le terrain était perdu par cet usage d'intermédiaire. Mais je tiens à te féliciter, je n'y aurais pas pensé moi-même. Je te conseille cependant de rester en arrière plan : S'il a combattu ton corps, il risque de se méfier de toi."

Je me retournais alors de nouveau, la masse noire se rapetissait tandis que les drones partaient dans tous les sens, allant je ne sais où, dans des endroits sûrs. Le seul qui restait, était Cell. Mais alors, pour un être parfait, il n'y ressemblait pas. Son apparence est plus celle d'un bodybuilder qui aurait vu la forme initiale de ma création et aurait fait un costume basé dessus. Il restait bien taillé, et beau de visage, mais je doutais s'il avait encore les capacités d'un insecte. Il se posa près de l'entrée, me reconnaissant, et fit quelques pas, observant l'intérieur de mon laboratoire désormais en ruine. Je l'observais, sa face, son profil. Comment avait-il fait pour se transformer ? Pourtant, aspirer des humains avec sa queue ne lui procuraient que leur énergie. À moins que....? Je me parlait vraiment bas à moi-même, m'énonçant toutes les possibilités, et à chaque je montrais pourquoi elles étaient fausses. Jusqu'à ce que je tombe sur la bonne. Les Cyborgs ! Lapis et Lazuli, 17 et 18 ! Je les appelle souvent androïdes, à cause de mon môme qui les confondait tout le temps, mais c'était des cyborgs. Mélange de machine et du corps humain, ils étaient parfaits pour cette évolution improvisée de Cell. Mais voilà que ma création du futur commençait laisser dépasser son aura. Je savais que ce n'était qu'un bout, et le détecteur de puissance installé dans mon œil ne me montrait qu'un petit nombre. Comment peut-on se considérer comme parfait avec aussi peu de puissance ? Je l'observait encore quand il me demanda, en désignant les tasses, si j'étais accompagné. Devrais-je lui mentir ?

"Personne, à part mon ordinateur de bord. Je me suis demandé si tu possédais le sens du goût. Une question bête, n'est-ce pas ?"

Je pris une chaise peu abîmée et je m'assis près de la table, observant Cell, et prenant ma tasse. Je n'avais montré aucun signe de mensonge. Je ne mentais pas. Je... manquais de dire des informations importantes. Je bus un coup, avant de reposer ma tasse, et je recommençai à parler.

"En toute honnêteté, Cell, tu n'as pas atteint ton plein potentiel. À vrai dire, il n'y a pas de perfection possible pour les créations. Ce n'est pas une insulte, plutôt un encouragement. Il n'y a pas de limite à ton potentiel. Mais je doute que tu n'ai touché ne serait-ce qu'un petit morceau de ce dont tu es vraiment capable. Mais je blâme, je blâme. Félicitations pour ton improvisation : je n'ai jamais eu dans mes plans l'idée de te faire absorber les deux cyborgs, ton apparence actuelle n'a jamais été codée pour arriver. Mais pourtant, tu as atteint des degrés de puissance qui ne sont pas négligeable. Sans l'aide de personne."

Je pris une pause. Je le regardais toujours :

"As-tu un objectif, dans ta vie Cell ? Ou fais-tu ce qui te passes par la tête ? Cherches-tu la puissance ? La difficulté des épreuves ? Le pouvoir ?"

Je lui posais ainsi quelques questions, attendant qu'il réponde. Il ne devait pas être le plus grand génie que la terre ai porté. Sinon, il n'aurait fait que se mettre au bord de la mort avant de revivre utilisant ses cellules de Namek, afin de gagner le boost de puissance de ces cellules Sayen. J'observais sa réaction, toujours, les yeux fixés sur lui.
Incognito / C-21
Cyborg
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 259
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Ven 16 Déc 2016 - 19:33
Après le refus du Dr. Gero qu'il prenne sa place, et son conseil de rester en arrière plan, AI-4 avait de nouveau utilisé les propriétés polymorphes des cellules du corps d'Incognito, afin, cette fois-ci, de se liquéfier. Il fondit intégralement jusqu'à prendre la forme d'une flaque de métal, cette flaque vint se coller au fond de la pièce contre le mur et le sol, et en prit l'apparence tout en s'étendant au maximum pour être le plus fin possible et faire moins d'un millimètre d'épaisseur, de sorte à passer... incognito.

Cell arriva enfin. Il devina grâce à la présence des deux tasses de café que Dr. Gero n'était pas seul. Ce dernier répliqua qu'il comptait faire goûter à Cell le café, afin de le laisser penser que la deuxième tasse était donc pour lui et que Gero était bel et bien seul... Bien qu'il mentionna tout de même la présence de son ordinateur de bord, sans toutefois spécifier la forme exacte de l'ordinateur.
Ayant confectionné un microphone de très petite taille avec ses cellules, qu'il masquait sous des cellules aux couleurs du mur, AI-4 écoutait la conversation. Dr. Gero félicita Cell pour son improvisation à propos de l'absorption de C-17 et C-18. En effet, il ne l'avait pas programmé pour qu'il fasse cela. Mais ce que le Dr. ignorait, c'était que c'était son ordinateur lui-même qui avait révélé à Cell qu'il deviendrait bien plus puissant et obtiendrait un corps parfait en absorbant ces deux cyborgs. En effet, après la supposée mort de Gero, AI-4 avait continué de travailler sur le projet Cell, en autonomie. Il y avait alors ajouté des améliorations, notamment le fait de pouvoir muter en absorbant les composants cybernétiques et les cellules organiques de Lapis et Lazuli afin de devenir beaucoup plus puissant. C'était, aussi, une façon pour lui de venger la mort de son maître, puisque C-17 et C-18 en étaient les responsables directs. Il avait ensuite révélé toute cette histoire de corps parfait à Cell, afin qu'il ait un objectif, afin de le motiver à retrouver et absorber ces deux cyborgs. Ainsi, AI-4 pouvait préserver l'héritage de Gero en améliorant son projet, et venger ce dernier par la même occasion. D'une pierre, deux coups. AI-4 savait bien que la perfection n'existait pas, mais il avait volontairement fait croire à Cell qu'il obtiendrait un corps parfait de cette manière, afin que ce dernier soit extrêmement motivé pour absorber les deux jumeaux.

Conformément aux ordres de son maître, l'intelligence artificielle n'intervint pas, restant sous sa forme de plaque extrêmement fine collée au mur et au sol en revêtant la même apparence que ces derniers afin de se fondre dans le décor.


[HRP : Je pense que vous pouvez continuer à avancer sans moi pour le moment. J'interviendrai lorsque cela sera nécessaire.]
Cell
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 02/02/2015
Nombre de messages : 197
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha/Téléportation/Taiyoken
Techniques 3/combat : Cell Junior/Barrière parfaite
Techniques 1/combat : Kamehameha Solaire

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Ven 16 Déc 2016 - 20:34
Cell était de retour là où il n'était pas retourné depuis sa naissance, il y a environ 7 ans, le laboratoire du docteur était en ruine quand Cell était arrivé, normal, dans la plupart des univers, le Parfait devait avoir existé, et plusieurs Trunks, dans une cacophonie temporelle, ont dû faire des actions différentes à chaque fois, ici le labo avait été détruit, qu'importe, Cell était là, parfait, surpuissant, invincible, et apparaissait devant Docteur Gero, c'était l'occasion de montrer à son pseudo créateur qu'il était devenu l'être ultime qu'il devait rêver de voir. Face au discours de Cell, le scientifique répondit en commençant par dire qu'il était à peu près seul, il n'y avait que lui, et son ordinateur de bord, l'ordinateur du docteur Gero . C'était donc cette fameuse machine qui avait créé dans sa finalité le corps du guerrier aux ailes de marbre, ce n'était vrai que, depuis la mort du docteur, qui semblait fausse finalement, c'était le PC central du labo qui continuait le travail rendant le projet Cell toujours plus perfectionné.

La question se posait ensuite, le laboratoire était en ruine, le sous-sol devait l'être aussi logiquement, car Trunks devait disposer des informations de son univers sur Cell, donc l’existence du labo souterrain. Le guerrier vert se demandait donc comme l'ordinateur de Gero pouvait être en vie . C'était impossible, il devait être détruit, autrement il devait être installé sur un autre site, plus loin, mais à ce moment-là aussi, il ne pourrait pas être près de Gero, ou dans le labo... étrange.

Le docteur annonçait aussi à Cell qu'il n'était pas parfait, qu'il était certes, plus fort, plus puissant et plus perfectionné que prévu, mais que ce n'était pas la perfection pure, évidemment, mais Cell était ce qui se rapprochait le plus de la perfection, l'amalgame devrait être acceptable à ce niveau, le guerrier vert écoutait sans broncher la suite des paroles du scientifique, Gero demandait à Cell ce qu'il voulait faire dans sa vie, devenir surpuissant, trouver des épreuves à sa taille, le pouvoir... haha, le pouvoir, la puissance ? Cell les avait déjà, cependant pour la logique temporelle, Cell répondra au docteur à fur est à mesure en commençant par l'IA.

"l'ordinateur de bord ? Vous êtes en train de me dire que l'ordinateur du labo, sachant que celui-ci est en miettes du sous-sol au plafond, est encore en état ? Je n'y crois pas."

C'était vrai que le docteur aurait pu préciser l’existence de l'ordinateur, cependant ce même ordinateur avait le corps d'Incognito, et pouvait changer de forme pour ne pas ressembler au cyborg original, ça aurait pu être pratique pour lui, en tout cas, Cell ne le croyait pas vraiment à cette théorie qu'avait énoncée de docteur. Cell répondit ensuite aux paroles du scientifique sur la puissance obtenue par le parfait.

"Si je ne suis pas absolument parfait dans tous les domaines, je reste le plus puissant combattant, j'ai battu les plus puissants guerriers, et j'ai même vaincu son Goku et son fils sans difficultés, quant à C17 et C18, ce n'était pas facile, mais grâce aux informations que j'ai reçues dès ma naissance, je savais déjà comment procéder, et maintenant, je suis surpuissant."

Oui si Cell était parfait, c'est bien pour le combat, il était clairement supérieur à tout le monde, et même s'il n'est pas un pro en cuisine, il restait parfait dans les autres domaines comme le combat, la vitesse de vol, de courses, la puissance du Ki, du moins, selon lui, car le guerrier vert est certes très puissant, mais pas invincible.
Cell répondit ensuite aux dernières paroles du Docteur, il avait demandé si Cell recherchait de la puissance, mauvaise idée.

"mon objectif ? Haha, je cherche des adversaires surpuissants, comment pouvez-vous me parler de pouvoir et de puissance, vous voulez peut-être voir l'étendue de ma puissance ? Vous doutez de mes capacités ?"

Dit Cell en ricanant un peu, il ne prenait pas au sérieux la remarque, il était convaincu d'être le plus fort, mais la question était véridique, il pouvait très bien déployer son ki à pleine puissance, il balayerait alors le labo de la carte.

"mais vous Docteur, comment pouvez-vous être en vie ? Et votre ordinateur. J'imagine que vous ne me serez pas forcément utile, mais je cherche à savoir pourquoi vous êtes encore en état ici."

Cell avait fait une petite mention à son univers, ou Gero n'est jamais revenu.
Docteur Gero / C-20
Cyborg
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 01/12/2016
Nombre de messages : 26

Techniques
Techniques illimitées : Life Drain 20 / Eye Laser / Explosive Bugs
Techniques 3/combat : Psychokinésie / Photon Wave
Techniques 1/combat : Bionic Punisher

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Sam 17 Déc 2016 - 21:50
Mon cher Cell me répondit alors. Incrédule à ma réponse sur l'ordinateur, avant de me dire que s'il n'était pas parfait partout, il se considérait comme le plus puissant combattant. Evidemment que je ne parlais pas de ses talents à la gymnastique en chorégraphie ou à filmer des reportages sur les espèces en voie de disparition, mais la perfection en combat. Une "perfection" en combat voudrait amener à une puissance infinie, une connaissance absolument sans faille sur toute les méthodes de combats, techniques, disparues ou destinées à apparaître. Telle est la perfection guerrière. Puis il se mit à rire quand j'ai mentionné une éventuelle quête de puissance comme son objectif. Il n'avait visiblement pas compris que je parlais de pouvoir politique, et que je ne me répétais pas.

"Je ne doute pas de ta puissance, Cell. Quand bien même tu caches ton énergie, je la sais présente, et extrêmement puissante. Et non, je n'ai pas besoin de la voir. Mon labos est déjà en assez mauvais état, bien que je te pense ravis de montrer à ton créateur l'étendue de ce que tu peux faire. Et quant au pouvoir, je parlais du fait de contrôler. Le pouvoir politique, entre autre, mais j'imagine que ce n'est pas ce que tu veux. Tu cherches des adversaires surpuissants. Très bien. Je pourrais t'en fabriquer. Ils seraient, certes, pas aussi fort que toi au départ, mais avec le temps... Ah, et merci de m'avoir débarrassé des deux pestes. Ça m'apprendra à kidnapper des orphelins, pour faire des cyborgs."

Enfin, "kidnapper". Les parents d'orphelins ne voulaient pas d'eux au départ. C'était ingénieux. Des gens disparaissent de la circulation et tout le monde s'en fout. Du génie. Mais voilà que ma création me posait une question de son coté. Elle voulait savoir comment j'étais toujours en état de marche. Ainsi que mon ordinateur.

"Moi ? C'est très simple. Le transfert d'esprit. Avec la bonne fréquence, tout marche. D'un corps à un autre. Rapidement. Pfiou ! Et après, un corps de rechange. Un autre corps comme le mien. J'en ai des dizaines, cachés un peu partout. En effet, une machine n'est jamais détruite. On peut toujours recréer à partir de ce qu'il reste. C'est comme mon ordinateur. Le disque dur est intact, mais la "carapace" n'existe plus. Mais je doute que le Gero de ton temps soit mort lui aussi. Enfin, il se peut que lui ai pris sa retraite.

Mais voilà, Cell. Tu le sais certainement. Tu m’intéresses. Un Cell du futur, passé dans mon présent ! En tant que scientifique, comment ne pourrais-je pas être passionné par toi ? Et j'aimerais pouvoir d’étudier l'ensemble de tes pouvoirs. T'étudier. Et en échange je peux te promettre un adversaire digne de ce nom. Ton combat parfait, je pourrais te le donner ! Je suis celui qui t'as créé, je pourrais être celui qui créerait ce que tu veux !"


Je m'étais retourné face à Cell, le fixant. S'il tentait de me tuer, j'avais des corps de rechanges. Je ne suis pas vraiment bon dans les marchés avec d'autres, mais j'espérais vraiment qu'il accepte ma requête. J'avais besoin de lui. Un cadeau tombé du futur. Une chance que je ne devais pas rater.
Cell
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 02/02/2015
Nombre de messages : 197
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha/Téléportation/Taiyoken
Techniques 3/combat : Cell Junior/Barrière parfaite
Techniques 1/combat : Kamehameha Solaire

MessageSujet: Re: La vie artificielle [PV Dr. Gero]   Dim 18 Déc 2016 - 18:12
Cell était dans le labo depuis quelques minutes, il écoutait attentivement le docteur Gero, le créateur du parfait, énoncer ces idées, son histoire, son avis, comme le guerrier vert lui avait demandé, tout se passait donc bien pour le moment, enfin pourquoi ça se passerait mal ? Cell ne voulait pas attaquer le scientifique ni détruire le labo, ce qu'il voulait, c'était du défi, des adversaires très puissants, un challenge de son niveau qui saurait le mettre en alène. C'est ainsi qu'il avait demandé à Gero comment il avait survécu, c'était étrange que d'un monde à l'autre, autant de choses changent, cela laissait tout de même l'occasion au parfait de voir son créateur, et d'échanger avec lui. Ainsi C-20 serait en vie grâce à son système de transfert d'esprit, il était malin, mais pourquoi dans son univers propre, Cell n'avait jamais vu ce genre de système, peut être une question de confiance en soit, ici Gero avait eu raison de préparer des moyens de survivre vu qu'il s'était fait comme dans la plupart des univers, abattre par C17 et C18.

Le Docteur avait ensuite demandé à Cell ce qu'il voulait faire, évidement le parfait recherchait le combat, l'affrontement avec un bon adversaire, cette sensation de force qui l'envahi quand il bat un adversaire, Gero affirmait être capable de fabriquer de nouveaux androïdes, qui au bout d'expérimentations pourrons être à la hauteur de Cell, une bonne nouvelle,  il était normal qu'un génie comme le scientifique du ruban rouge qui avait créer Cell puisse construire un robot d'un niveau amplement élevé, mais c'était sur qu'il ne ferait jamais le poids face au parfait, impossible de battre le guerrier au ailes de marbres, il était incontestablement le plus fort.

Gero avait aussi avouer être surpris par les actions de Cell comme absorber C17 et C18 pour devenir plus fort, c'était le plan que l'ordinateur de Gero lui avait donné, un plan idéal, qui à marché à merveille, ce poste de calcul était très performant, car il avait tout arrangé pour cette victoire parfaite. Cependant en promettant des adversaires au niveau de Cell, Gero cherchait en échange à étudier le guerrier vert, c'était compréhensible, Cell était si puissant, puis, le Docteur n'avait jamais pu voir réellement son invention, étant donné qu'il est mort bien avant. C'était clair que subir des tests ne serait pas très intéressant pour Cell, mais si il parvenait à avoir un adversaire à sa hauteur au terme de ces essais, cela valait le coup, logiquement.

Cell croisa les bras et hocha la tête, il n'allait pas refuser cet offre qui était définitivement sa seule solution.

"En effet, je viens du futur, mais comment le savez vous ?"

Le guerrier fixa son créateur, comment Gero savait ça, alors que rien n'indiquait qu'il venait d'ailleurs.

"Et puis vous parlez de m'étudier, quel genre d'études ?"

Cell voulait affronter un puissant combattant, mais c'est bien le Docteur du ruban rouge qui avait les cartes en mains, restait à savoir ce que le parfait acceptera de faire pour avoir son combat de rêve, mais aussi ce qu'il allait répondre au sujet du voyage dans le temps, et oui, Cell n'avait pas mentionner venir d'une autre dimension !
 
La vie artificielle [PV Dr. Gero]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yin et Eve (ame artificielle et ??? )
» neige et eau
» L'eau
» La compétition entre la marine et des pirates : À la recherche du trésor de Frinkeinstein. [Kokoyashi Town, Rang A, Pirate]
» mon premier diorama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-