Partagez | 
 

 La progéniture royale [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yuno Gasai
avatar
Autres Races
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 85

Techniques
Techniques illimitées : Sinister Strike / Blade Furry / Vanish
Techniques 3/combat : Cheap Shot / Tourments
Techniques 1/combat : Smoke Bomb

MessageSujet: Re: La progéniture royale [Solo]   Sam 18 Mar 2017 - 14:34
Sans vie. Yuno l'avait tué de plusieurs coups de couteau après lui avoir dit cette phrase exprimant le fait qu'elle se considérait comme étant l'Alpha de toutes les Yuno, exprimant le fait qu'elle n'avait pas peur de toutes les massacré s'il le fallait. Cette innocente Yuno de ce monde - certainement la seule qui existait parmi la multitude d'univers - avait péri, assassiné par un de ses doubles venu d'ailleurs. Les gardes avaient laissé leur Reine légitimement faire, ils étaient au courant de ses pouvoirs d'ailleurs puisqu'elle s'entraînait avec les soldats depuis longtemps, et ils étaient fier d'avoir une souveraine sachant se défendre en cas de menace. Aujourd'hui elle leur prouvait qu'elle n'était pas une peureuse et qu'elle savait agir si une situation dérapait. Et surtout, qu'elle ne laisserait personne faire du mal à sa famille, s'emparer d'eux... ou prendre sa place. Ainsi, après son meurtre, les sayens la félicitèrent pour son sang-froid et son courage, et qu'elle se salisse elle aussi les mains lorsque c'était nécessaire. Elle n'avait pas refilé le sale boulot à ses subordonnés, elle avait eut les burnes de faire le travail elle même, et cela était une qualité pour le peuple sayen. Cette dernière les remercia et bientôt l'affaire fut dévoilé à tout le peuple. La yandere expliqua également ce qui était arrivé - en leur disant le mensonge bien sûr, pas la vérité - comme quoi une personne mal intentionné avait voulu prendre son apparence et son aura afin de l'assassiné et de prendre sa place auprès d'eux. Heureusement, ce n'était pas arrivé..

Ses enfants ? Oh, pardon. Ils avaient déjà quatorze ans lors de cet évènement tragique. Ils étaient largement en mesure de comprendre l'étendue du problème et se fichait au final de ce qui avait pu se passé puisque leur mère avait bien agit. Cette histoire dura un moment et les sayens redoublèrent la sécurité un peu partout sur la planète, mais notamment encore une fois au château - à force ça allait être une armée de sayen qui allait surveiller les lieux. Yuno quant à elle allait très bien depuis cette rencontre opportune ! La Yuno de ce monde était venue d'elle-même et c'était fait tué comme un vulgaire insecte sous sa semelle. Quelque chose d'aussi facile était réjouissant, mais... elle se méfiait. Une telle Yuno ça devait être vraiment très rare. Elle n'était ni guerrière ni quelqu'un... comme elle, puisque cette dernière avait eut une vie épanouissante jusqu'à la mort de ses parents et que, pleine de bonne volonté, elle avait décidé de continuer à vivre en donnant le meilleure d'elle. La Reine restait perplexe encore une fois en se remémorant qu'elle n'avait aucun bon souvenir de son enfance, de son adolescence... et d'une grande partie de sa vie d'adulte avant de rencontrer Pythar. Et puis, elle aurait fini par vouloir lui voler Pythar cette autre Yuno... c'était obliger, n'est-ce pas ? même si elle n'avait pas vécu la même vie qu'elle, c'était sûr... elle aurait fini par vouloir briser sa vie et lui prendre la seule chose qui avait vraiment de l'importance !

La vie était redevenue calme après cet événement... mais la présence étrange qu'elle ressentait depuis plusieurs années, elle s'était intensifié. Comme si les récents événements avaient renforcé le fait que cette présence se fasse plus lourde..
Yuno Gasai
avatar
Autres Races
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 85

Techniques
Techniques illimitées : Sinister Strike / Blade Furry / Vanish
Techniques 3/combat : Cheap Shot / Tourments
Techniques 1/combat : Smoke Bomb

MessageSujet: Re: La progéniture royale [Solo]   Dim 19 Mar 2017 - 14:00
' Avance ! On a pas toute la journée ! '

Encore. Elle avait l'impression d'être de nouveau une esclave. Aucun de ses pouvoirs n'avaient d'effet ici. Les liens qui l'entravaient jusqu'ici aux poignets, bloquant ses pouvoirs, avaient disparu une fois qu'elle s'était retrouvée dans l'arène. Yuno se retrouvait en terrain hostile. Dans une arène énorme et ressemblant à une jungle. Il n'y avait pas d'armes à disposition. Cette dernière balaya d'un regard les immenses tribunes. Le "balcon VIP" était voilé par une sorte de bouclier magique qui l'empechait de distinguer les visages et les apparences de ceux qui s'y prélassaient. Cette dernière, très calme et silencieuse malgré la situation, restait toujours aux aguets. Se retrouver dans une situation aussi... singulière méritait tout de même quelques précisions quant à ce qui lui était arrivé.

Yuno avait été enlevé. Cette dernière se faisait suivre par cette foutue présence depuis des années sans découvrir de quoi il s'agissait en détail et... un jour, ils étaient venu la chercher dans la plus grande des discrétions. Un type aux cheveux blancs et qu'elle avait eu a peine le temps de voir l'avait agriper et l'avait transporter loin, très loin... impossible de se débattre. Il n'avait pas d'aura mais il était impossible à attaquer, impossible à repousser. Elle fut transporter dans une cage... confortable ceci dit. Plus aucune nouvelle de cet intrus qui l'avait emporté. La yandere se fichait de savoir où elle se trouvait, ce qui l'inquiétait était de savoir si Pythar allait bien - et ses enfants. Bien qu'elle sortait de son mutisme pour poser des questions aux gens qui passaient devant " sa cellule" - semblant noter des choses sur elle en l'observant - cette dernière n'obtenait aucune réponse. Des liens avaient été, comme par magie, déposé sur ses poignets. Ceux qui n'étaient pas liés, mais cela l’empêchait visiblement d'utiliser ses pouvoirs et il était tout bonnement aussi impossible de s'en défaire que de se défaire de l'étreinte de l'autre gland qui était venu la kidnappé.

On ne lui disait rien et elle ne voyait pas l'extérieur de sa chambre. Elle ne voyait que ses beaux appartements, ceci dit, mais la porte qui la ferait sortir d'ici était fermée. Yuno inventa bien des stratagèmes judicieux pour s'échapper, mais aucun n'aboutir. Elle ne savait même pas où elle se trouvait en ce moment ! Si le temps passait pareillement que sur Terre, ou plus vite, ou moins, ou même si un jour elle sortait de là... Yuno restait la plupart du temps en transe pour méditer, n'offrant  que très peu de réponses aux interlocuteurs qui venaient parfois lui poser d'étranges questions. Ici, cette dernière ne devait pas être seule, elle avait déjà entendu des gens crier ou s'énerver en leur posant des questions logiques, du gêner: " qu'est ce que je fais ici ? " et " pourquoi ". La yandere restait calme, ouvrant son fameux téléphone pour observer les moindres faits et gestes de Pythar - quelque chose qu'elle faisait chaque soir avant de dormir - mais ici... ça ne fonctionnait nullement. De quoi s'inquiéter.
Yuno Gasai
avatar
Autres Races
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 85

Techniques
Techniques illimitées : Sinister Strike / Blade Furry / Vanish
Techniques 3/combat : Cheap Shot / Tourments
Techniques 1/combat : Smoke Bomb

MessageSujet: Re: La progéniture royale [Solo]   Lun 20 Mar 2017 - 18:24
' La mienne est la meilleure vous verrez. Hihihi ! '

' Incontestablement  ....-sama, incontestablement... ' Répondit-il en grinçant à moitié des dents - mais doucement, il ne fallait pas qu'il s'en rende compte, sinon il le tuerait d'un claquement de doigt.

Ces gens "privilégiés" au balcon VIP discutaient, mais l'un d'eux avec sa petite voix enfantine semblait confiant. Yuno se demandait ce qui se tramait dans tout ce bordel. Des jours ou des semaines ou... des mois, elle avait été enfermé ici. Loin de ses enfants ( qui avaient vingt ans lorsqu'elle fut kidnappée ) cette dernière se posait mille question sur ce qui étaient advenu d'eux. Elle espérait qu'on les avaient laissé en paix. Si Yuno devait mourir... elle accepterai cette fatalité. Elle avait vécu la vie que cette dernière avait désiré auprès de Pythar et de sa famille. Cependant, l'echec restait vivement impossible à envisager malgré tout: cette dernière se défendrait bec et ongles pour sortir de ce bordel dont elle ne comprennait pas un mot. On l'avait enfermé ici, puis envoyé dans une arène pour s'entre-tuer visiblement avec d'autres personnes. Qui que ce soit, même les pires criminels de la galaxie, elle les aurait. Yuno était passé en mode yandere, ses pupilles avaient disparu pour laisser place à deux immenses prunelles rosacées... dénués de tout sentiments et de tout remords. Il était l'heure de faire un massacre, chose pour laquelle la yandere était douée - en plus du fait que ça ne lui pose plus de problème de conscience depuis très, très longtemps..

L'arène était une sorte de forêt ou de jungle étendue. Il n'y avait visiblement aucun animal sauvage... mais il y avait certainement d'autres tueurs dans les parages. Yuno se dissimulait dans les ombres et observait la faune en silence, guettant le moindre froissement de feuille ou le moindre faux mouvement des prétendu autres participants. Tout semblait être naturel, pourtant on aura jamais vu un tel endroit pousser de nul part au milieu des gargantuesque tribunes de métal. Le ciel était bien visible d'ici, il n'y avait pas de plafond hémisphérique ou de plafond tout court à l'arène. Yuno leva la tête une dernière fois en direction des tribunes: toutes les personnes qui observaient avaient une aura. Cependant il lui était impossible de sentir la moindre aura en provenance du balcon VIP, qui de base était protéger par un puissant sort leur permettant de cacher leurs apparences... ces enfoirés. Ils ne l'avaient pas foutu là par hasard, si ce n'était pas pour affronter d'autres personnes, c'était peut être pour faire face à des genre de monstres ou de bêtes. Peu importe, tout ce qui comptait en ce moment était la survie et ses facultés à se dissimuler entièrement dans le paysage afin d'assurer ses arrières. Cette dernière était totalement immobile, ses yeux semblaient capter le moindre mouvement alentours. Yuno gardait son sang-froid et sa détermination de fer. Elle voulait pouvoir sortir d'ici, rien à faire de comprendre de quoi il s'agissait. Si elle voulait retourner de là où elle venait, cette dernière devait probablement gagner cette épreuve étrange. D'autant plus étrange que les autres participants...

... étaient-eux aussi Yuno.
Yuno Gasai
avatar
Autres Races
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 85

Techniques
Techniques illimitées : Sinister Strike / Blade Furry / Vanish
Techniques 3/combat : Cheap Shot / Tourments
Techniques 1/combat : Smoke Bomb

MessageSujet: Re: La progéniture royale [Solo]   Mar 21 Mar 2017 - 10:40
' Yuno du système RK018-56DI74K est ma combattante pour cette arène, je pense qu'elle est celle qui s'en sort le mieux pour l'instant '

' N'importe quoi ! Répliqua un autre assez agressif et opulent, bien qu'on ne puisse pas voir distinctement son apparence. Moi, je dis que la Yuno du système RK019-56DI75K est plus performante. Elle va te le prouver ! '

' Hihihi vous avez tous tort. Ma Yuno est unique '

Ils se taisaient. Ils cessèrent de se chamailler lorsqu'il parla. Ils se regardèrent entre-eux et baissèrent les yeux en signe d'approbation silencieuse à ce que venait de dire cette personne. Du haut du balcon, ils avaient des écrans qui leur permettait de suivre la moindre action de leur Yuno personnelle. Ils voyaient en détail ce qu'elles dépensaient en énergie, ce qui leur restait donc comme ressources, le listing de leurs attaques et savoirs faire... et aussi ce qu'elles pensent et ce qu'elle comptent probablement faire. De telles appareils aussi performant pour une arène qui semblait déjà émoustillé le publique... et les VIP. On voyait des gens prendre des photos, des selfies, et même filmer entièrement tout ce qui allait se dérouler ici. Il y avait même des caméras partout et des micros implantés dans le terrain pour être au courant du moindre détail.

Notre Yuno fronça les sourcils un instant en constatant que deux autres de ses doubles se battaient en ce moment, non loin de là où elle se trouvait. C'était une bonne idée que de laisser d'abord les autres s'entre-tuer et d'agir en dernier, comme le coup fatal, la cerise sur le gâteau. Pourquoi s'épuiser alors que ces autres imbéciles de Yuno étaient à découvert et entamait le combat ? Il lui suffirait d'agir en secret et de rester cacher un moment. Elle savait que ses doubles n'avaient pas les mêmes pouvoirs qu'elle. Sur toutes les autres planètes où Yuno avait pu tuer de ses autres elle, celle-ci avait constaté que ces dernières avaient toutes leurs particularité et leurs aptitudes bien à elles. Sur le terrain, ici, il y avait même une Yuno avec des cheveux verts, et une avec un oeil en moins.

Il y avait bien des déclinaisons de Yuno différente dans cet espèce de tournoi sanglant, pour le bon divertissement d'un peuple qui lui était inconnu, et celui de ces espèces de sadiques dans le balcon VIP. Malheureusement Yuno n'était pas en mesure de se sortir d'ici: elle marchait silencieusement, sans bruit grâce à sa technique dans le paysage, tout en étant dissimulée. Elle avait fait tout le tour de cette arène en cherchant la moindre faille pour s'y faufiler et sortir d'ici. Mais il n'y avait rien, bordel ! Rien, aucune toute petite faille exploitable. Il fallait se rendre à l'évidence: cette dernière n'avait d'autre choix que de se donner au jeu dans lequel on l'avait embarqué.

Yuno prenait de grandes inspirations. Il fallait être attentif et écouter tout ce qui se passait autours de soi, ne rien laisser au hasard. Il fallait donc être très calme, obtenir une certaine plénitude pour être capable de faire cela. Cette dernière continuait de déambuler doucement dans la faune, toujours invisible aux yeux des autres. Elle vit plusieurs Yuno se foutre sur la poire, certaines perdaient forcément face à d'autres: les hostilités étaient engagés. Qu'importe, Yuno ne comptait absolument pas se mêler à ce trop grand nombre de conflits, autant laisser les faibles Yuno et les moins malignes se tuer entre-elles.
Yuno Gasai
avatar
Autres Races
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 85

Techniques
Techniques illimitées : Sinister Strike / Blade Furry / Vanish
Techniques 3/combat : Cheap Shot / Tourments
Techniques 1/combat : Smoke Bomb

MessageSujet: Re: La progéniture royale [Solo]   Mer 22 Mar 2017 - 16:37
La yandere était astucieuse. Les autres Yuno s'affrontaient, moins malignes visiblement. Certaines perdaient des membres et/ou la tête, d'autres se faisaient arracher les yeux ou la langue.. ça ne manquait pas d'être divertissant, ça c'est sûr. Un tas de membres déchiquetés, broyés, coupés volaient dans le coin. La Reine quant à elle se taisait et restait à l'affût. Loin d'elle l'idée de se déconcentrer et de croire la partie gagnée d'avance: enfin, elle était croyante en ses propres capacités, mais elle n'ignorait pas qu'il s'agissait... de copies d'elle-même. Si l'une d'entre-elle était assez intelligente pour agir comme elle, ce qui était probablement le cas, il fallait rester vigilant au cas où cette dernière finisse par agisse ou puisse par un quelconque talent repérer notre Yuno. Alors la souveraine de Végéta 2 observait ses ennemies et s'imprégnait mentalement de leur façon de combattre et de leurs pouvoirs. Certaines maîtrisaient des choses classiques, c'est à dire des éléments comme le feu, l'eau etc. D'autres avaient des pouvoirs semblable à ceux de super-héros digne de marvel, comme la capacité d'envoyer des rayons laser, la capacité à devenir élastique, ou transformer son corps en métal... bref, il y en avait pour tout le monde. L'une de ces dites Yuno avait donc la capacité de faire de son corps un métal très puissant. Plusieurs Yuno s'étaient momentanément allié juste pour faire tomber cette Yuno là qui était plus difficile que les autres à meutrire à cause de son don lui conférant une très grande résistance physique.

D'autres alliances s'étaient naturellement constitué entre certaines Yuno. Face à des ennemis trop puissant pour être combattu en un contre un, plusieurs d'entre-elles s'entre-aidaient de façon normale afin de vaincre ces adversaires de trop grande puissance. Les éléments semblaient être déchaîné dans cette arène pleine d’agitation, et on voyait aussi des mouvements en direction du balcon VIP : certainement les « rois » d’ici en train de s’extasier ou de se disputer pour crier à l’injustice sur ce qui se déroulait en ce moment dans le « coin combat ». La Reine apparaissait dans certains combats cette fois, donnant le coup de grâce à des proies faciles à assassiner grâce à ses pouvoirs où tout ce joue dans la dissimulation, la discrétion et la finesse. On voyait l’écolière apraitre d’un coup aux yeux des autres Yuno une fraction de seconde pour leur « voler leur kill ».. ou pas, puisqu’on ne pouvait pas savoir l’issu du combat en avance. Yuno faisait juste en sorte de poignarder par derrière d’autres Yuno imprudentes ou occuper à attaquer lors d’affrontement. Quand elles attaquent, leur défense est minime et une faille béante s’ouvre aux yeux d’une « fufu » comme notre Yuno. De ce fait, elle profite de ce genre d’occasion pour tuer ses rivales, son fameux couteau de cuisine en main…traversant des thorax, des vertèbres, la colonne vertébrale de ses opposantes, leur boite crânienne.. que des endroits qui lui permettait de les achever sous un coup fatal.

Cette dernière redevenait directement invisible après son action, ce qui était très pratique dans ce genre de situation. Très certainement que d’autres Yuno la cherchait et essayaient d’ouvrir l’oeil, mais son pouvoir lui permettait de se tenir à l’abri.. du moins face à ceux qui n’ont pas la capacité de voir les personnes invisibles. Cette dernière s’écarta de la grosse zone de combat pour éliminer des Yuno imprudentes se baladant dans cette large jungle. Des cibles isolées, des cibles faciles. Elle tomba nez à nez avec une Yuno assise par terre, enveloppée dans un genre de bouclier, une bulle de protection, elle pleurait. La Reine s’approcha en fronçant des sourcils, toujours invisible à l’oeil nu : soit cette Yuno était une genre de timbrée lunatique, soit c’était… comme cette Yuno qu’elle avait rencontré dans son univers actuel, une Yuno pas grande combattante, juste une Yuno avec une vie normale… normale… ?

Moi, je te vois. Mais je ne veux pas qu’on se batte, s’il te plaît laisse moi..

Cette phrase tira la reine de ses pensées. La Yuno a l’air fragile et dépourvu de tout comportement sanguinaire la regardait tout en séchant ses propres larmes. La Reine fronça d’avantage les sourcils : c’était donc elle, la fameuse personne qui pouvait voir les gens même invisible. Il en fallait bien une dans tout ce tas de Yuno !
Yuno Gasai
avatar
Autres Races
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 85

Techniques
Techniques illimitées : Sinister Strike / Blade Furry / Vanish
Techniques 3/combat : Cheap Shot / Tourments
Techniques 1/combat : Smoke Bomb

MessageSujet: Re: La progéniture royale [Solo]   Jeu 23 Mar 2017 - 14:44
La reine restait en retrait, méfiante face à cette autre copie d’elle qui était capable de le voir. Vu son aura, elle n’avait pas l’ai d’être une guerrière aguerrie, cependant il ne fallait pas la sous estimer pour autant… mais elle lui remémorait cette fameuse fille qui avait voulu venir à sa rencontre sur Végéta. Cela lui faisait un effet assez étrange, mais au fond… Yuno ressentait rarement des choses. Alors au final, elle se contenta de rester près d’elle, là, observant cette bulle pleine d’énergie qui l’entourait. Elle s’était visiblement cacher ici depuis le début et, trop sensible face à ce qui se passait, pleurait… ses vêtements n’étaient ni tâché ni abîmé. Il fallait cependant rester vigilent face aux apparences, alors l’écolière resta camouflée. Même si elle la voyait, les autres Yuno n’ayant pas son don ne détectaient pas notre Yuno à nous. Du coup, cette dernière préférait resté dans l’ombre au cas où, après tout les dernières survivantes finiraient par retrouver les dernières participantes pour les butés, elles aussi. La Yuno a l’air tout mignon et tout gentillet était assise, adossé contre un gros rocher. Elle commençait à moins pleurer, et regardait souvent l’autre Yuno qui lui faisait face en essayant de retrouver un semblant de sourire ou de bonne humeur… malgré tout ce massacre. Notre Yuno à nous restait insensible, le ton neutre sur son visage prouvait le fait qu’elle était toujours à l’affût du danger.

Je ne comprends pas comment je me suis retrouvé ici, je me suis faite enlevé par un type avec des cheveux blancs et un collier étrange, je crois qu’il avait un sceptre.. je ne suis plus sûre… je ne veux plus être ici ! Je ne comprends pas comment ils sont fait toutes ces copies de moi… ils ont dû prendre mon ADN et le modifier pour faire en sorte de créer d’autre moi et d’en faire des super-combattantes pour égayer leur publique et animer leur arène… pourquoi moi… ?

Elle se questionnait à voix haute. Le fait qu’elle semblait penser que les autres Yuno n’étaient que des genre de copie créer à partir de son ADN laissait supposer qu’elle ignorait qu’il existait réellement une multitude d’univers. Sa naïveté donnait envie à la Reine de la tuée dès maintenant : à quoi cela servait qu’une personne aussi faible survivre ici ? De toute évidence elle finirait pas y laisser sa peau, elle n’était visiblement pas de taille pour survivre à une telle épreuve… mais son bouclier si chargé en énergie laissait penser qu’il était incassable, et qu’elle finirait peut-être par gagner ce « match à mort » grâce à ce biais. Yuno resta silencieuse, elle n’avait que faire des questions existentielles de cette autre Yuno et préférait observer la faune, parce que ça bougeait de ce côté-là. Une aura se fit sentir, et la silhouette d’une Yuno commença à se distinguer parmi la forêt environnante. Cette dernière était tatoué de la tête aux pieds, même sur le visage. Il y avait beaucoup de textes de tatoué sur son corps, comme des textes sacré, surtout que la langue ressemblait à du latin. Cependant, l’expression de meurtrière aimant son « métier » et ces pratiques sanguinaires, trahissait le fait qu’elle ne soit pas du tout une sainte. Cette dernière s’approcha sans se bousculer de la Yuno assisse, avec son bouclier protecteur.

C’est toi la seule garce qui reste ? C’est pathétique que ce soit toi, après tout ce que j’ai affronté jusqu’ici, je me retrouve devant une gamine apeurée.

La Yuno tatouée eut un rire gras. Elle était jolie même avec tout ses tatouages, mais elle avait l’air d’avoir un caractère masculin très trempé. Cette dernière marchait autours de la Yuno assise qui restait là, dans sa bulle, sans bouger. Elle l’observait en tentant de trouver la faille qui lui permettrait de faire tomber ce bouclier… mais il n’y en avait visiblement pas.

Lève-toi et bats-toi, la vie n’est faite que de ce genre de chose. Alors tu vas me faire le plaisir de lever ton..

Un trou béant venait de s’ouvrir à l’endroit où résidait l’estomac de cette Yuno.
Yuno Gasai
avatar
Autres Races
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 85

Techniques
Techniques illimitées : Sinister Strike / Blade Furry / Vanish
Techniques 3/combat : Cheap Shot / Tourments
Techniques 1/combat : Smoke Bomb

MessageSujet: Re: La progéniture royale [Solo]   Ven 24 Mar 2017 - 13:45
Oh mais non !! Impossible, j’avais misé sur elle !! Grrrr !!!

Vociféra l’un des hommes tout en haut du balcon VIP, alors que ses congénères semblaient se moquer de lui. Ce dernier serra les dents, serrant la rambarde du balcon entre ses mains. Visiblement cela semblait vraiment le contrarié. Il venait de perdre son « poulain » sur lequel il avait misé quelque chose d’important. On entendit un rire cristallin résonner depuis le balcon. La Reine quitta des yeux un moment la Yuno tatoué qui gisait morte au sol pour s’inquiéter des agissements des créatures perché depuis le balcon. Pourtant ils ne firent rien. Seul les cri du publique et les rires des spectateurs créaient une ambiance encore plus lourde.. et ce petit rire enfantin qui s’élevait depuis le balcon.

La Yuno qui était entouré d’un bouclier venait de se changer en un monstre impressionnant. Sa musculature et son pelage ressortaient, comme en relief, dans ce paysage qui était redevenu une faune tranquille. La Reine avait fait un bond pour se retrouver dans un arbre, loin de la bête sanguinaire en laquelle s’était changé la Yuno qui avait l’air inoffensive il y a deux minutes. Son bras venait littéralement de traverser le corps de l’autre Yuno tatoué. Le monstre tourna sa tête pour regarder la Reine depuis son emplacement. Son bras imprégné de sang était lourdement retomber le long de son corps. Son regard était toujours celui d’une personne meurtrie, visiblement elle n’était pas heureuse d’avoir causé la mort de cette autre personne. Son instinct et ses sens se sentant menacé avaient dû la forcé à agir. La bête prit de grandes inspirations, comme pour se remettre de ces instants difficiles. Le corps gisant, inerte, de l’un de ses doubles était maintenant au sol. Et lorsque Yuno leva ses yeux vers le « tableau des scores » ils ne restaient qu’elle et cet autre monstre. Une Yuno… loup-garou !

J’ai été forcé de faire ça… elle… je le savais, elle allait me tuer, j’ai senti son coeur battre plus vite…

Comme pour se justifier, la Yuno sous forme de monstre parlait encore à voix haute en disant cela. Visiblement elle devait être très fragile mentalement et il valait mieux éviter de titiller ce genre de personne… puisqu’elles peuvent vite agir à cause du stress et de l’oppression. Yuno savait qu’elle n’avait certainement aucune chance face à cette bestiole pleine de rapidité et de puissance, surtout que cette satané double la voyait même lorsqu’elle se camouflait avec son invisibilité. Cette dernière ne pouvait pas se rendre à l’évidence en se disant que c’était perdu ! Il fallait qu’elle réfléchisse à une stratégie, qu’elle…
Un de ces types bizarre aux cheveux blancs sembla se manifester en une seconde, attrapa le loup-garou par le bras et se téléporta. Yuno n’eut pas le temps de comprendre ce qui se passait qu’elle fut elle aussi téléportée. Elle se retrouvait maintenant sur le balcon, face à… des formes. Des ombres. Les gens qui étaient face à elle étaient toujours couvert par une puissante magie qui semblait dissimuler leurs apparences au reste du monde – ou du moins à Yuno. Cette dernière fronça les sourcils : comme par magie, elle ne pouvait pas utiliser ses techniques ni se dissimuler. La personne qui la tenait par l’épaule semblait avoir une force si gigantesque qu’elle ne pouvait même pas bouger : elle était condamnée à rester là, debout, devant ces quelques personnes qui semblaient la dévisagé malgré leurs apparences cachée à sa vue. L’autre Yuno loup-garou, immobilisé également par la force d’un autre type aux cheveux blancs était là.

Je suis satisfait, tu étais loin d’être la plus forte mais tu as survécu car tu es maligne. Je le savais, c’est moi qui t’ai façonné pour que tu sois une Yuno comme cela. Je dois reconnaître que l’autre Yuno qui a survécu est peut-être mentalement faible mais elle a ce petit quelque chose qui a su faire la différence… je suis repu de ces combats d’arène, je vous accorde toutes les deux de vivre ! À très vite !profite des mortels que tu aimes bien, parce que je viendrais bientôt te chercher ! huhu

La yandere se demandait à qui il parlait. Si c’était à elle qu’il s’adressait…. qu’est ce que cela pouvait vouloir bien dire ? Cette dernière voulait lui montrer les crocs, démontrer le fait qu’elle n’était pas satisfaite et qu’elle voulait des réponses ! Pourquoi ils l’avaient emmené ici, foutu dans une arène, à part pour se divertir ? Pourquoi serait-elle… «  sa chose » ? !

Ses questions restèrent sans réponse. En un clin d’oeil, elle se retrouva téléporté dans son lit au château. Cette dernière se leva d’un bond, comme un sursaut après un mauvais rêve. Elle commença à dévaler les couloirs de la demeure pour se rendre dans la chambre de ses enfants : elle n’était plus là. Plus de lit, plus de jouets plus de…

Maman ? '

Lorsqu’elle se retourna, elle tomba nez à nez avec Akari, l’un de ses fils. Ce dernier était toujours ce jeune adolescent de quatorze ans qu’elle avait laissé en partant. Il avait déjà le physique d'un homme. Cela n'était pas si paradoxal au vue de ses facultés déjà exceptionnelle en matière d'intellect.

Spoiler:
 

Alors combien de temps exactement elle était partie ? Pourquoi il ne semblait pas choqué de la voir ? … comme si elle n’était jamais partie… comme si tout ce temps où elle avait été absente n’avait pas existé. Pourtant Yuno savait bien qu’elle avait été absente un moment… visiblement, les espèces d’êtres supérieurs qui l’avaient faite prisonnière avaient des pouvoirs phénoménaux.  Mais qui sont ces gens, bon sang ? Qui l’avait enlevé, observé tous ces jours dans sa « cellule », foutu dans cette arène pour tiré des conclusions sur elle… qui avait inventé ce processus fourbe pour que ses propres gosses et le monde où elle vie en ce moment ne se souvienne pas de sa disparition ? Fallait-il qu’elle embrouille l’esprit de tout le monde en leur demandant s’ils ne se souvenaient pas du fait qu’elle avait disparue ? Non. Inutile d’envenimer les choses ou de semer le doute. Qu’importe ce qu’ils avaient fait, au final elle était saint et sauve chez elle.

- Hihihi, Akari, j’aime bien retourner dans cette pièce et vous imaginer toi et ton frère, encore tout petit dans votre parc avec vos petites bouilles !

Ce dernier qui avait un café à la main adressa un sourire à sa mère. Il lui ressemblait beaucoup à cause de la couleur de ses cheveux. Ce dernier enlaça sa mère et la laissa vaquer à ses occupations. Yuno trouva alors son deuxième fils, Darius, déjà entrain de s’entraîner alors qu’il devait être très tôt. Elle l’observa un moment depuis l’encadrement d’une porte. Il était devenu un très beau garçon, comme Akari, mais ils avaient deux styles bien distinct. Darius semblait fort, sûr de lui, mais aussi très bon vivant, curieux et jovial. Akari semblait plus froid et réservé. Ce dernier fini par remarquer sa mère, et cette dernière l’enlaça également très fort : elle était fière de toutes ses avancées ici, auprès de ses fils… il ne pouvait pas y avoir plus grand bonheur après ces anciennes vies pleine de tourments que de pouvoir enfin avoir réalisé ses rêves.

~ Fin de la petite histoire...
... To be continued.


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La progéniture royale [Solo]   
 
La progéniture royale [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Al'naelyn Keithiel Nil'eria — ❝ L'oiseau en cage rêvera des nuages. ❞
» |G.Royale|
» présentation Bob Solo [Validée]
» Une fleur de Lys pour l'Allumeuse Royale
» [Lieu] La Feuille Royale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-