Partagez | 
 

 Le retour d'un Saiyan en paix .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kyūri
avatar
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 15/01/2017
Nombre de messages : 466
Bon ou mauvais ? : Je prends la direction qui me plait
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Zanzoken , Hunkusu Hinshou , Vague sereine
Techniques 3/combat : Esprit Saiyen serein , Hunkusu Hinshou X2
Techniques 1/combat : Rayon de la Paix

MessageSujet: Le retour d'un Saiyan en paix .   Sam 15 Avr 2017 - 5:33
Le vent soufflé dans les montagnes rocheuse et neigeuse , une silhouette observait l'horizon les cheveux au vent , un chapeau de rônin recouvrant son visage , ne laissant apparaître qu'une petite barbiche

"Cela fait bien longtemps que je ne t'es pas sortis ... Halala"

Avait-il dit en sortant un petit émetteur de sa poche appuyant dessus pour qu'une lumière et un bruit de vrombissement se fasse entendre au fond d'une crevasse , la lumière se rapprochant de plus en plus pour laissé apparaître le célèbres fureur . Une queue de primate se dégageant du pantalon du mystérieux protagoniste . Oui un Saiyan ... Et quel Saiyan ? Kyûri l’exilé , celui qui avait déjà vu la mort de près . Après une prise de conscience il avait décidé de s'écarté .. De disparaître pour entraîné son corps et son esprit . Sa puissance avait bien augmenté depuis sa dernière apparition . Son énergie était devenus pur , signe d'une harmonie avec son âme , il lui arrivait de laisser ses émotions prendre le contrôle mais il fallait une bonne raison , d'ailleurs on pouvait remarqué ses changement a la couleur de son Ki . Une aura blanchâtre recouvrait le corps du saiyan qui libéré une grande partie de son énergie bien faisante , comme un sonar pour les êtres bon , sans trop de démesure non plus , la puissance était réglé juste pour être vu et non pour être affiché , le saiyan avait changé depuis son exile .

"Je vais avoir besoin d'un professeur pour progressé plus a présent , autant faire appel aux divins en montrant ma nouvelle bonté ... Je me demande ce que Enma dirait en me voyant tiens

Un léger rire échappa du Saiyan qui entama des léger kata de Aikido en attendant un "bienfaiteur" plus puissant que lui ou juste plus expérimenté ...
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Sam 15 Avr 2017 - 15:02
Que faire, à présent ? Apheriah venait de perdre une amie sur Dark, tuée par les mains de Seishiro Kasai. Cette perte restait encore dans sa mémoire évidemment, comme chacun des guerriers tombés au combat que l'ange avait pu côtoyer, aucun d'entre eux n'avait été oublié. Elle venait de retourner sur Terre, une planète qui était encore sous le pouvoir du démon qui contrôlait Dark mais la Terre avait encire un parfum de paix, pour on ne sait quelle raison. Peut-être que le roi avait du mal à sévir partout où il passait. C'était une bonne nouvelle de savoir que cette planète n'était pas plongée complètement dans les ténèbres malgré son roi. Il y avait encore de l'espoir...

La Déesse de la Guerre, comme elle était autrefois nommée ne pouvait pas restée accablée par l'échec qu'elle venait de rencontrer sur Dark. Elle devait avancer, comme chaque être vivant pour survivre. Elle devait retrouver sa force d'antan pour pouvoir protéger les innocents, servir le bien et pour ça elle avait beaucoup de travail à accomplir. Elle n'était pas encore au niveau. Serait-ce une bonne idée de s'entraîner ? Sûrement mais un simple entraînement n'apporterait qu'un petit plus. Et seule, le résultat était beaucoup moins intéressant. Si elle n'avait pour l'instant pas d'idée sur la suite des événements, la blonde gardait la certitude qu'elle pouvait trouver un moyen de s'améliorer. Il y en avait un, toujours un. Il suffisait de chercher, de ne jamais se décourager, d'aller de l'avant encore et encore.

Apheriah volait depuis la base de lancement. Elle volait seule, ne pouvant plus invoquer le Lion Divin avant un certain temps après son combat contre SK et Narumi. La femme au képi voulait lui donner un peu de répit, il s'était bien battu lui aussi. C'était pour ça qu'elle se contentait de voler par ses propres moyens. C'était à l'approche des Montagnes Rocheuses que l'ange repéra une force particulière. Les guerriers puissants se faisaient de plus en plus nombreux et sans trop savoir si c'était une bonne ou une mauvaise chose elle décida d'aller voir dans cette direction. Elle arriva vers un homme avec un chapeau, il venait de dégager une puissance intéressante. Apheriah se demandait ce qu'il comptait faire d'une telle force. Elle le regarda d'en haut, dans les airs, à quelques centaines de mètres de là. Puis elle se posa jusqu'à lui. Elle n'avait pas entendu les mots qu'il avait prononcé juste avant son arrivée mais elle prit la parole.

« Encore une puissance remarquable. Perfectible... Que recherches-tu, guerrier ? »

Fidèle à elle-même, Apheriah fut directe, demandant directement ce que recherchait le guerrier dans ces montagnes. Elle avait remarqué sa queue de singe, il s'agissait de l'un de ces guerriers sayens qui étaient décidément très nombreux, même sur Terre. Elle se souvenait d'avoir rencontré Pythar face à Warui, par exemple. Qu'est-ce que les sayens pouvaient bien vouloir à la Terre ?
Kyūri
avatar
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 15/01/2017
Nombre de messages : 466
Bon ou mauvais ? : Je prends la direction qui me plait
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Zanzoken , Hunkusu Hinshou , Vague sereine
Techniques 3/combat : Esprit Saiyen serein , Hunkusu Hinshou X2
Techniques 1/combat : Rayon de la Paix

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Dim 16 Avr 2017 - 21:24
Pendant qu'il effectué des kata le saiyen senti une énergie de bonne augure approché . Kyûri arrêtait ses kata en faisant un salut pour attendre la dite personne .. Qui n'était autre qu'une "jeune femme" blonde aux yeux bleu , et pourtant le saiyen sentait quelque chose au fond d'elle , une perte récente peut être ..? Elle prit la parole pour complimenté le saiyen et ce que recherché Kyûri ..?

"Je te remercie étrangère . Ce que je recherche ...? La paix , je veux pouvoirs me battre sans que ce ne soit forcément un combat à mort , je ne veux pas que les faibles soit opprimé par les plus forts .. Je veux devenirs plus fort , surement a cause du sang saiyen qui coule dans mes veines . Je veux évité d'avoir a perdre des être cher ... Comme vous mademoiselle , je me trompe ..? Je ne veux pas me sentir coupable ."

Avait t'il dit en remontant son chapeau pour regardé son interlocutrice droit dans les yeux . Un léger sourire rassurant et amicale se dessiné sur les lèvres du bon saiyen .

"Je m'appelle Kyûri ... Je suis un saiyen . Quelle est ton nom étrangère ...?"

Entamait Kyûri avant d'enchaîner .

"Et quel est ton but en venant me voir ainsi ?"

Le saiyen croisa les bras en la regardant dans les yeux .
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Lun 17 Avr 2017 - 21:20
Apheriah ne savait pas si son intuition était la bonne, suivre cette aura qui s'était manifesté dans les montagnes pouvait aussi bien représenter un danger que l'inverse. Il y avait tant de guerriers différents qu'il était impossible de savoir à quel genre de personne elle avait à faire. Certains avaient une aura plus maléfique ou plus angélique mais pour celui-là c'était difficile à dire. Au premier abord il avait tout l'air d'être un sayen. De ce qu'elle savait, les gens de cette espèce recherchaient toujours des adversaires à combattre et étaient en principe peu amicaux. Toutefois, elle avait rencontré Pythar sur Terre l'autre fois et bien qu'il avait l'air d'un flambeur il n'était à priori pas quelqu'un de mauvais. Il était vrai que de considérer les membres d'une même espèce comme étant tous mauvais était quelque peu réducteur, c'était pour ça aussi que la curiosité de l'ange ne s'arrêta pas là.

La réponse du guerrier fut sans hésitations, il aligna les mots avec sérénité en affirmant ne pas vouloir que les faibles soient opprimés par les plus fort. C'était drôle d'entendre ces mots sortir de la bouche d'un sayen, ils aimaient en principe montrer toute leur force à autrui, sans se soucier du reste. Apheriah avait l'impression que ce combattant était sincère mais comment pouvait-elle en être certaine ? Une intuition, encore ? Ce ne sera pas suffisant. L'ange, toujours si peu expressive regarda l'homme qui portait un chapeau, il lui souriait et avait décelé le chagrin qui accablait celle qui était autrefois appelée la Déesse de la Guerre. Puisqu'il s'était présenté, il était d'usage de faire de même. La femme aux longs cheveux blonds toucha la visière de son képi en regardant l'horizon, comme pour trouver les bons mots.

« Je me nomme Apheriah. J'ai simplement senti ta force qui m'a intriguée. Non pas que je suis intéressée par la puissance mais disons que je cherche à ce que le monde soit en paix. Or, une puissance comme la tienne est susceptible de troubler cette paix. Je me dois donc d'établir un fait, si tu es une menace ou non. »

Elle n'avait pas réagit aux mots de Kyuri lorsqu'il avait évoqué la perte d'une personne chère, elle ne trouva pas ça utile. Apheriah avait été d'une franchise implacable, comme toujours. Ce n'était pas dans ses habitude d'essayer de feindre la vérité ou de la cacher dans le but de laisser ses interlocuteurs se dévoiler. Elle était pure, honnête. L'ange regarda de nouveau l'homme au chapeau.

« Si tu as envie de te battre pour éviter que des gens meurt dans un combat qui ne les concerne pas, alors je n'ai aucune raison de te chasser comme je le ferai pour n'importe quelle menace. Nous avons en quelque sorte les mêmes idéaux. »

Apheriah ne savait pas si elle pouvait faire confiance à cet homme, il ne semblait pas agressif et avait l'air d'être sincère. Mais puisqu'elle venait tout juste de le rencontrer elle resta méfiante, il existait des êtres capable de tromper leur monde, à l'image du roi de Dark, Seishiro Kasai, qui s'était fait passé pour plus bon qu'il ne l'était, avec succès.
Meruem
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 291
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Lun 17 Avr 2017 - 23:45
Plusieurs jours se sont écoulés depuis que nous avons quitté notre ami Poiko. Nous n'avons eu aucune nouvelle de ce dernier, pour le moment. Nous ne nous inquiétons pas pour lui, cela signifie simplement qu'il n'a rien trouvé d'intéressant pour le moment. Il saura nous contacter le moment venu, après tout, il est un être divin, un Kaïo Shin, et ses facultés de perception des auras et des êtres sont nettement supérieures aux nôtres.

Nous nous sommes donné pour mission de rechercher des informations à propos des dirigeants de cette planète, afin d'accomplir notre objectif. Unir les différents peuples, les différentes races, amener la paix et l'égalité dans l'univers tout entier, tel est notre dessein. Ce ne sera pas facile, et parfois l'objectif nous paraît même inatteignable. Tout roi que nous sommes, tout puissant que nous fûmes autrefois, ce n'est définitivement pas une tâche que nous pouvons accomplir seul. Mais nous ne désespérons pas. Nous savons que des gens se rallieront à notre cause, nous savons qu'il existe des personnes qui veulent se battre pour les autres, qui veulent se battre pour répandre le bonheur universel et pour renverser les puissants qui gouvernent de façon égoïste et qui s'accaparent toutes les richesses pour servir leurs intérêts personnels. Poiko fut le premier à nous rejoindre, et il y en aura d'autres, nous en sommes convaincu. Mais si nous voulons mener notre mission à bien, il nous faut procéder par pallier, nous ne pouvons pas éradiquer la misère et mettre fin à l'individualisme dans toute la galaxie, d'une seule traite. La Terre nous paraît être un bon point de départ. Si nous parvenons à mettre fin aux inégalités et aux conflits sur cette petite planète, conflits aussi bien territoriaux que religieux, ou de n'importe quelle autre nature, nous aurons déjà une solide base pour faire de l'univers un monde meilleur. Unifier tous les terriens ne sera déjà pas une tâche aisée, et pourtant ce n'est que la première marche d'un long escalier qui nous conduira au sommet. Et une fois que nous serons tout en haut, nous pourrons répandre le bonheur partout, un bonheur à l'échelle universelle.

Notre quête nous conduit dans les montagnes rocheuses que nous survolons assez rapidement, muni de nos grandes ailes d'ange de couleur violette. Très vite, nous ressentons une énergie plus puissante que la moyenne de cette planète. Quelqu'un, dans les environs, ne prend pas la peine de masquer son aura. Peut-être est-ce volontaire, peut-être le fait-il pour attirer les êtres qui seraient capables de le ressentir. Que cherche t-il ? Est-ce un piège ? Ou veut-il se faire des alliés ? Cherche t-il simplement un puissant guerrier ? Notre curiosité nous pousse à nous diriger vers cette énergie.

Au fur et à mesure que nous nous approchons, nous ressentons une autre présence. L'énergie est cette fois masquée, il nous est donc impossible de quantifier sa puissance. Mais l'aura que nous ressentons nous paraît pure. Nous n'avons encore jamais rien ressenti d'aussi pur, c'est une aura apaisante, qui nous fait nous sentir bien, sans que nous puissions véritablement en comprendre la raison. Elle est toutefois très différente de celle de Poiko, que nous ne pouvions pas sentir à cause de son rang de Kaïo Shin. Quel être vivant peut posséder une aura aussi pure, aussi bienfaisante ? L'aura qui ne masque pas son énergie est plus mitigée, beaucoup moins pure, mais nous ne ressentons pas non plus de mauvaises intentions en émanant.

Toujours en volant, nous nous approchons du couple que nous avons perçu à des kilomètres. Nous atterrissons calmement à dix mètres d'eux.


Spoiler:
 

Ils discutent. L'aura pure provient d'une créature femelle aux longs cheveux blonds et aux yeux mauves, vêtue relativement légèrement si l'on compare sa tenue vestimentaire aux standards humains. L'autre personne est une créature mâle portant un chapeau. Ils ont tous deux une apparence humaine, mais une queue de singe s'agite dans le dos de l'homme. Il correspond à la description qu'Akuma nous a faite des Saiyens, il doit donc probablement être de cette race. Tous deux respirent l'assurance. Ils sont également tous les deux plus grands que nous, ce qui n'est pas étonnant, car nous avons remarqué que nous sommes objectivement de petite taille par rapport à la plupart des espèces existantes.

Tout en marchant à allure normale vers eux, nos ailes se rétractent, puis disparaissent rapidement, comme si elles étaient absorbées par notre dos. Bientôt, il n'en reste plus rien. Nous nous arrêtons à trois mètres d'eux, et nous observons l'un, puis l'autre.


"Bonsoir."
affirmons-nous simplement.

Notre ton est neutre, notre expression faciale impassible. Il serait probablement très difficile de savoir si nous sommes venu en ami ou en ennemi, pour quelqu'un ne nous connaissant pas. Nous en venons rapidement au fait, en nous tournant vers l'homme :


"Ta puissance nous a attiré ici. Elle n'est pas anodine."

C'est un euphémisme pour affirmer que nous le trouvons puissant, mais également pour sous-entendre qu'une telle puissance, non masquée, peut attirer bien des êtres, et parfois pas tous aussi pacifistes que nous, ou que la femme qui l'accompagne.

"Que cherches-tu à attirer en dévoilant une telle énergie ?"

Une fois encore, notre question est neutre. Une simple curiosité. Nous ne le prenons pas de haut, nous sommes simplement direct.


Dernière édition par Meruem le Mar 18 Avr 2017 - 12:49, édité 1 fois
Kyūri
avatar
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 15/01/2017
Nombre de messages : 466
Bon ou mauvais ? : Je prends la direction qui me plait
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Zanzoken , Hunkusu Hinshou , Vague sereine
Techniques 3/combat : Esprit Saiyen serein , Hunkusu Hinshou X2
Techniques 1/combat : Rayon de la Paix

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Mar 18 Avr 2017 - 8:28
Kyûri laissait son interlocutrice s'expliquer sentant une autre énergie venir a son tour attiré par le sonar de Kyûri qu'il coupa immédiatement , il attiré bien trop de monde a son gout , l'arrivé d'un ennemis surprise pourrait se faire a tout moment . Le Saiyen sentait l'incertitude chez l'ange quand au jugement qu'elle devait avoir pour lui . Après tout il était un saiyen , qui plus est inconnus . Kyûri avait bien une idée pour prouvé la bienfaisance de son interlocutrice , et même pour prouvé son innocence et sa défiance comparé aux autres saiyen .

"Hum si tu veux prouvé mon innocence nous n'avons qu'à nous battre ... Ca peut te paraître barbare mais chez les artistes martial , échangé un coup de poing peut parlé bien plus que deux amis autour d'un verre . Je suppose que tu veux en apprendre un peu plus sur moi , et puis ça peut nous permettre d'évaluer nos niveau et d'entraîner notre corps et notre esprit pour maintenir cette paix fragile ... Il faut bien se battre pour la défendre . Je me trompe ..?"

Disait-il plaçant ses mains dans son dos un sourire sincère et chaleureux aux lèvres , après tout il n'allait pas être sexiste , les dieux lui ont envoyé une femme plus pur que lui et tous ce qu'il a déjà vu .

Finalement le deuxième protagoniste fit son entrée avec un simple "bonsoir" Kyûri l’accueilli avec un signe de tête , sans même se présenté il parlait de la puissance du saiyen , il posa pratiquement la même question que la femme venu il y'a peu de temps .

"Ce que je cherche ..? Huum ... Un mentor , un maître je cherche a accroître ma puissance pour m'en servir a bonne escient . Et puis mon sang  de saiyen bouillonne a l'idée de devenirs plus puissant que maintenant ... Cela répond il a ta question mystérieux protagoniste qui n'a toujours pas doné son nom."

Avait-il dit en étouffant un rire . Puis il se concentrait sur Apheriah attendant sa réponse .
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Jeu 20 Avr 2017 - 20:14
Évaluer une personne n'était jamais évident, c'était pourtant ce que devait faire Apheriah à chaque fois qu'elle rencontrait quelqu'un. Elle était un ange alors elle devait et pour vaincre le mal il était essentiel de savoir le déceler. Pourtant il était très dur d'avoir des certitudes sur une personne, puisque la plupart n'agissaient pas en étant complètement mauvaise ou complètement bonne. Il y a un peu de mal et de bien en chacun, même chez les anges, bien que pour la plupart ils ont fait le choix de préserver la paix. En effet, tout était en vérité une question de choix, faire le bien ou le mal ne tenait qu'à ça. Être égoïste ou altruiste, donner ou prendre, avoir de l'intérêt pour quelqu'un ou n'en avoir rien à faire. Il y a bien la nature d'une personne au départ, mais inévitablement ses choix également dicte son alignement.

Pour l'instant rien n'était établi concernant Kyuri, il était simplement un guerrier sayen que venait de rencontrer Apheriah. Il avait l'air d'être pacifiste mais les apparences sont parfois trompeuses, l'ange l'avait apprit amèrement par le passé, dernier exemple en date SK et sa fausse gentillesse qui amena la mort de son amie Zangya. La femme au képi doutait logiquement de Kyuri puisqu'elle ne le connaissait pas et la réponse du sayen la fit sourire. Un combat pour prouver son innocence ? C'était typiquement sayen de toujours ramener les choses au combat. Elle ne voyait pas trop comment le fait de l'affronter l'aiderait à déterminer sa bonté mais il affirma que se battre contre quelqu'un pouvait en dire long sur son adversaire. C'était une drôle de façon de voir les choses mais il fallait être ouvert. Apheriah n'était pas non plus contre un peu d'exercice, ça pouvait lui faire du bien après ce qui s'était passé sur Dark. Alors que l'ange n'avait à la base pas prévu de rester très longtemps ici elle fut intriguée par la proposition du sayen et voulait vérifier ses dires.

« Pourquoi pas ? Je ne suis pas convaincue par tes dires mais j'accepte le défi. » Avait-elle dit dans un sourire.

Ce petit affrontement allait toutefois devoir attendre. Une tierce personne vint faire son apparition. Il s'agissait d'un bonhomme petit et vert, aucun doute vu son apparence qu'il ne s'agissait pas d'un humain. Il était capable de développé des ailes, qu'il avait d'ailleurs fait disparaître dans son dos. Tout comme l'ange, il s'adressa à Kyuri en le questionnant sur sa force. C'était amusant, le sayen était interrogé par deux fois sur le même sujet, on pouvait presque croire à la boucle temporelle si les deux individus avaient été en réalité la même personne. La réponse du guerrier au chapeau fut sensiblement semblable à celle qu'il avait donné à Apheriah, à quelques détails près. Il avait avoué chercher un mentor, ce qu'il n'avait pas révélé à l'ange dans un premier temps. Bien évidemment son but était toujours de devenir plus fort. Silencieuse jusqu'ici, Apheriah se tourna vers le nouvel arrivant et le questionna à son tour.

« Et en quoi la puissance t'intéresses-t-elle ? Pourquoi as-tu été attiré par sa force ? »

Comme pour Kyuri, Apheriah devait déterminer si l'homme vert avait de bonnes intentions ou non mais pour le moment son attitude ne laissait paraître aucun indice, il avait un air tellement neutre et dénué de sentiment qu'ils était impossible de juger. L'ange avait été attirée par l'énergie de Kyuri uniquement pour savoir si cette force allait servir le bien ou le mal mais qu'en était-il de cet extraterrestre ?
Meruem
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 291
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Jeu 20 Avr 2017 - 21:37
Il cherche un mentor, un maître, un roi peut-être. C'est donc pour cela qu'il a jugé bon de libérer une partie de son énergie, afin d'attirer ceux qui auraient des aptitudes suffisamment développées pour le repérer et qui seraient suffisamment courageux pour le rencontrer. C'est un bon moyen d'attirer de puissantes personnes, mais c'est à double-tranchant : il pourrait attirer des êtres ne trouvant du plaisir que par le combat, des êtres plus puissants que lui et qui pourraient le tuer sans la moindre pitié. Il a de la chance d'être tombé sur la jeune fille pure ainsi que sur nous. Sans doute l'a t-il compris, puisqu'il a aussitôt cessé de libérer son énergie, entrant pratiquement dans un état de Zetsu*, et ce afin d'éviter que des personnes malintentionnées puissent le trouver. Mais peut-être aussi a t-il obtenu ce qu'il voulait, en la personne de la fille pure, ou en la nôtre. Un mentor, un maître, un roi, un guide, nous pouvons être tout cela à la fois. Après tout, nous sommes né dans l'unique but de régner. Mais, en toute objectivité, qu'avons-nous à lui enseigner ? Nous sommes nés il y a à peine trois mois, nous avons une connaissance très restreinte du monde qui nous entoure, et de l'univers tout entier. Et pourtant, le peu de temps que nous avons vécu nous a suffit pour comprendre à quel point ce monde, notre monde, a besoin de changement. Nous avons très rapidement observé les inégalités entre les êtres vivants, les injustices, les conflits incessants et inutiles, le malheur d'une majorité au profit du bonheur de quelques uns. Où que nous allions, nous les voyons. Tous ces gens, souffrants, malades, mourant dans la misère parce qu'ils n'ont pas la force ni les moyens de trouver de quoi se nourrir, ou de quoi se soigner, parce qu'ils ne sont pas nés du bon côté de la frontière, ou parce qu'ils sont victimes de conflits qui ne les concernent en rien. Ce sont ces visions cauchemardesques et pourtant bien réelles qui nous ont poussé à vouloir agir ainsi. A vouloir rendre le monde meilleur. Ces visions et, bien sûr, le fait que nous sommes finalement parvenu à comprendre la valeur de la vie, la valeur de toutes ces vies qui nous entourent, grâce à notre chère Komugi. Avant de la rencontrer, nous n'accordions aucune importance à la vie d'autrui. Les autres êtres vivants ne représentaient, pour nous, que de la nourriture. Parfois bonne, parfois mauvaise. Jamais utile. Jamais indispensable. Jamais importante. Puis il y a eu Komugi. Cette fille si faible, si fragile, si insignifiante à nos yeux... et pourtant tellement imbattable. A son jeu de prédilection, la seule activité où elle excellait, activité dont elle était la championne officielle, le Gungi*, jamais nous n'avons pu la mettre en échec. Alors même que nous avions vaincu haut la main les champions des autres jeux de stratégie les plus réputés, et ce dés notre première partie de chaque, Komugi nous a toujours tenu tête. Comment était-ce possible ? Nous, roi des fourmis-chimères, destiné à devenir roi de toutes les espèces, comment pouvions-nous rester en échec face à un simple être humain ? C'est là que nous avons compris. Komugi avait un don. Et dans ce domaine particulier, elle nous était supérieure. Nous ne pouvions donc plus nous considérer supérieur à elle, puisqu'elle nous dépassait dans au moins un domaine. Par conséquent, sa vie était tout aussi importante que la nôtre, tout aussi précieuse. Et ce qui s'applique à Komugi s'applique à tous les êtres vivants : ils ont tous, certainement, au fond d'eux, un potentiel caché pour une discipline particulière. La plupart d'entre eux l'ignorent probablement. Potentiellement, ils sont tous capables de nous dépasser dans un domaine précis, et de ce fait, malgré le fait que nous soyons né pour régner, nous ne pouvons nous sentir supérieur ne serait-ce qu'à un seul d'entre eux. Chaque vie est aussi importante que la nôtre. Et pour que l'ensemble des êtres dotés de conscience de soi puissent réveiller leur véritable potentiel, ils doivent être libérés, égaux, et heureux, ils doivent pouvoir s'épanouir. A quoi bon régner sur un peuple entravé, malheureux, au potentiel gaspillé, à cause d'une poignée d'individus qui ne vivent que pour s'accaparer les ressources et les richesses ? Il est temps de mettre un terme à cette société, pour en bâtir une meilleure, une société dans laquelle le bien de tous prévaudra sur le bien individuel.

Mais nous nous dispersons. Le Saiyen rit. L'humour est quelque chose qui nous a toujours échappé. Il vient de nous demander notre nom, de façon relativement indirecte. Notre nom, qui avait tant de valeur à nos yeux autrefois. Et pour cause, nous ne l'avons appris que tardivement, le jour de notre mort pour être exact. Jusqu'à lors, nous étions un roi sans nom, nous n'avions aucune identité, nous n'étions personne. Mais à présent, nous avons connaissance de cette information essentielle. Nous ne sommes pas simplement le Roi, ou Sa Majesté. Nous sommes...


"Meruem. C'est ainsi que notre mère nous a nommé." répondons-nous sur un ton posé.

Meruem, qui signifie "ce qui illumine tout". Tel est notre nom. Tel est notre destin. Illuminer le monde pour chasser les ténèbres qui l'envahissent, pour guider les peuples, tel un phare, vers un avenir radieux et les unir.
Puis, la jeune dame à l'aura pure s'adresse à son tour à nous. Elle nous demande pourquoi nous avons été attiré par sa puissance. Question intéressante. Lorsqu'une créature dégage une énergie bien supérieure à la normale, la plupart des animaux sauvages auront tendance à fuir. Ils fuient un danger potentiel, car ils ont naturellement peur de l'inconnu. Mais nous ne sommes pas une bête sauvage, et l'inconnu nous intrigue. Tournant notre regard vers elle, nous répondons directement à sa deuxième question : pourquoi avons-nous été attiré par sa force ?


"Parce qu'elle sort du lot. Les habitants de cette planète ont, en grande majorité, une puissance très faible, en comparaison de la sienne. Et la plupart de ceux ayant une puissance remarquable la cachent, afin de ne pas attirer l'attention."

Nous prenons soin de ne pas laisser d'indices sur notre propre puissance, dans nos paroles comme dans nos actes, continuant de masquer notre aura afin d'apparaître du même niveau que la plupart des terriens.
Toujours stoïque, nous la fixons droit dans les yeux, et après un court instant nous ajoutons :


"Mais tu as également éveillé notre curiosité. Ton aura est pure, régulière... parfaite. Aucun être humain ne peut se targuer de posséder une énergie aussi stable et bienfaisante."

Nous ne pouvons quantifier sa puissance, mais elle ne peut cacher la nature de son aura si apaisante. Quel est donc cet être ?

"Qu'es-tu ?"


*Zetsu : dans Hunter-x-Hunter, état consistant à empêcher les gens de détecter son aura.
*Gungi : jeu de stratégie ressemblant aux échecs, mais en 3 dimensions au lieu de 2 et avec plus de catégories de pièces différentes, et donc d'infinies possibilités.
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Jeu 4 Mai 2017 - 22:31
Si Kyuri avait laissé entrevoir son énergie de cette façon c'était pour attirer l'attention et il pouvait être content du résultat. Apheriah puis cet homme au casque vert avaient été attiré par la puissance du combattant sayen, qui n'espérait peut-être pas que deux personnes viennent directement à lui en si peu de temps. D'après ses dires, il cherchait un mentor, un guide, dans sa quête de puissance. Il espérait peut-être l'avoir trouvé en la personne d'Apheriah. L'ange avait une puissance particulière, au-dessus de tout ce que l'on pouvait espérer... Du moins c'était le cas à l'époque où ses ennemis craignaient la « Déesse de la Guerre » mais aujourd'hui elle était à peine plus forte que Kyuri et encore il était difficile de juger la puissance des deux combattants. Kyuri était un sayen et ce détail était important car il possédait certainement un grand potentiel de combat, comme la plupart de ses semblables. Il était peut-être conscient de ça mais ne savait pas comment s'y prendre pour évoluer.

Trouver un mentor serait bénéfique au sayen portant un chapeau, en effet. Mais il avait prit un risque en dégageant son aura de la sorte. Des guerriers simplement avide de combats auraient très bien pu surgir pour venir le tester. Il avait eu de la chance de tomber sur la femme aux longs cheveux bonds, dont les intentions étaient toujours bonnes. Mais qu'en était-il de ce troisième personnage, arrivé il y a quelques instants ? Il semblait impossible de sentir une aura maléfique ou l'inverse chez lui. C'était un peu inquiétant mais Apheriah ne tira pas de conclusions hâtives. Il ne sembla pas menaçant et bien qu'elle avait une réputation de dure à cuire l'ange laissait bien souvent place au dialogue avant d'agir. Son passé avait parfois fait oublié à quel point elle pouvait être pure mais de toute manière ici il n'y avait personne qui la connaissait de sa vie d'avant. Tout ce que l'on pouvait deviner de la femme au képi était qu'elle appartenait au monde des anges comme son aura pure le laissait deviner.

L'homme vert se présenta, il s'appelait Meruem. C'était un drôle de nom, pas courant. Il sembla pacifique, acceptant de répondre aux questions de Kyuri et Apheriah. Il s'était tourné vers la femme pour lui expliquer que comme elle, il avait été attiré par la puissance que représentait le sayen, justifiant en disant qu'elle sortait du lot. C'était aussi ce qu'avait remarqué Apheriah. Toutefois, puisque Kyuri était un sayen et non pas un humain de cette planète, il n'était pas si étonnant de le voir plus fort que les habitants de la Terre. Après tout beaucoup de races semblent surpasser les terriens dans ce domaine là et pour les sayens il y avait une grande différence. Meruem ne répondit cependant pas à la première question de l'ange, laissant planer le doute sur ses intentions. Hostiles ou amicales ? Il adoptait une attitude conciliante pour l'instant qui laissait à penser à la première option mais était-ce vraiment le cas ? Il s'interrogea ensuite sur la blonde qu'il avait fixé depuis quelques instants.

« Je m'appelle Apheriah et j'appartiens au monde des anges. Si mon aura est pure c'est parce qu'elle vient de là-bas, où les gens veillent sur les autres. Mais... Tu n'as pas répondu à ma question, pourquoi la puissance et la nature d'une énergie t'intéresse-t-elle ? Tu es un guerrier, toi aussi ? Tu recherches la puissance ?»

L'attitude énigmatique de Meruem laissait toujours autant planer le doute à son sujet. Mais Apheriah n'était pas le genre de personne à laisser tomber. D'autant que s'il cachait son jeu et qu'il avait de mauvaises intentions elle se devait de protéger Kyuri qui était visiblement la source de sa motivation à venir jusqu'ici. Il venait aussi d'avouer que l'ange l'intéressait, ce qui voulait dire que ce n'était plus seulement le sayen qui attirait son attention. Mais qu'attendait-il d'eux ? Alors que Kyuri se faisait bien silencieux, elle attendit une réponse.
Meruem
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 291
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Mer 10 Mai 2017 - 20:08
Un très léger sursaut de nos paupières, presque imperceptible, témoigne du vif intérêt que nous avons soudainement ressenti pour cette ange du nom d'Apheriah. Un monde où les gens veillent les uns sur les autres. Une société altruiste, en totale opposition avec la société humaine individualiste que nous avons pu observer jusqu'à lors. Un monde désirable. Voilà d'où elle vient, selon ses dires. Nous aimerions beaucoup voir un tel monde de nos propres yeux. A bien des égards, cela ressemble au monde que nous voulons, non pas pour nous, mais pour toutes les créatures qui peuplent l'univers. Et jamais encore nous n'avons pu observer une société dans laquelle les gens œuvrent pour le bien commun plutôt que pour leurs intérêts personnels. Notre monde parfait ressemble à une utopie, et pourtant, il existe bel et bien : cela semble être le pays d'Apheriah, le monde des anges.
Nous ignorons ce qu'est un ange, n'ayant vécu que quelques dizaines de jours, nous n'avons encore jamais entendu ce terme. Mais selon ses dires, ce sont des personnes bonnes par nature, et nous devinons à ses paroles que tous les anges, ou du moins une grande majorité, doivent avoir une aura tout aussi pure. Ils nous ont tout l'air d'être des créatures fascinantes et merveilleuses.

Elle réitère ensuite sa question, souhaitant que nous nous explicitions d'avantage sur la nature de notre présence ici, et plus exactement sur la raison pour laquelle nous nous sommes approché. Elle se questionne à notre sujet, cherchant à savoir si nous sommes un guerrier et si nous sommes en quête de puissance.

Nous ne nous considérons pas comme un guerrier, même si nous pensons être un excellent combattant, puisque là d'où nous venons, aucune créature n'est parvenue à nous vaincre. Un guerrier, par définition, n'est animé que par la guerre, c'est là sa seule raison de vivre. Nous ne sommes, en rien, intéressé par la guerre. La guerre est simplement un moyen d'arriver à ses fins, mais pas une fin en soi. C'est une solution destructrice qui ne devrait arriver qu'en dernier recours, lorsque tous les autres moyens ont été épuisés. Nous serons peut-être amenés à déclarer la guerre et à la mener à bien afin de pouvoir faire tomber les puissants de ce monde et façonner notre monde parfait en répandant l'égalité universelle. Mais nous ferons tout pour éviter d'en arriver jusque là.

Quant à la puissance... Il en est de même. La puissance n'est qu'un moyen de mener à bien l'objectif que nous nous sommes fixé, nous la recherchons uniquement dans ce but.


"La nature d'une énergie peut en dire long sur la personnalité et les intentions d'une personne. En cela, c'est une caractéristique très intéressante chez un individu. Nous ne sommes pas un guerrier, nous préférons éviter les conflits mortels. Toutefois, nous apprécions affronter de valeureux combattants capables de nous tenir tête."

Nous voulons éviter les guerres, pour éviter les morts inutiles. Mais nous aimons nous battre contre de puissants adversaires, qu'il s'agisse d'un combat physique, ou mental. Nous aimons les défis en tout genre, nous apprécions plus que tout explorer nos limites et déceler celles de nos adversaires pour les mettre en échec.

"Mais ce n'est pas pour cela que nous nous sommes approché. En réalité, tu as vu juste : nous recherchons la puissance."

Nous recherchons notre propre puissance, bien sûr, espérant un jour retrouver le niveau que nous avions avant notre résurrection. Mais nous recherchons également la puissance à travers des alliés potentiels, car nous savons que nous n'avons que très peu de chances de réussir notre objectif tout seul.

"Néanmoins, la puissance n'est pas une fin en soi. Simplement un moyen de parvenir à notre objectif."

Nous pouvons probablement faire confiance à Apheriah, comme nous l'indique son aura. Lui révéler notre volonté ne devrait pas être dérangeant. Mais qu'en est-il du Saiyen dont nous ignorons encore le nom ? Rien chez lui n'indique qu'il soit bon ou mauvais. Nous nous rendons alors compte qu'ils ressentent certainement la même chose à propos de nous, et ont toutes les raisons de se méfier. Nous décidons donc d'être honnête, espérant ainsi gagner leur confiance, même si nous savons qu'il ne faut généralement pas croire les inconnus sur paroles et que leurs actes sont plus révélateurs de leurs véritables personnalités que leurs dires.

"Nous avons l'intention de changer le monde, afin de créer une société égalitaire basée sur le partage et la bienveillance. Mais la tâche s'annonce ardue, c'est la raison pour laquelle nous avons besoin de puissance. De puissance personnelle, bien sûr, mais également d'alliés puissants. Par ailleurs, nous aimerions beaucoup voir ton monde de nos propres yeux, Apheriah, afin d'avoir un modèle sur lequel nous pourrions nous fonder."


Dernière édition par Meruem le Jeu 11 Mai 2017 - 13:06, édité 1 fois
Kyūri
avatar
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 15/01/2017
Nombre de messages : 466
Bon ou mauvais ? : Je prends la direction qui me plait
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Zanzoken , Hunkusu Hinshou , Vague sereine
Techniques 3/combat : Esprit Saiyen serein , Hunkusu Hinshou X2
Techniques 1/combat : Rayon de la Paix

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Mer 10 Mai 2017 - 22:17
Kyûri écouté calmement la discussion les bras croisé étant donné qu'il n'aime pas interrompre les gens comme il n'aime pas être interrompu . écoutant le discours des deux interlocuteur . Alors donc ce petit être vert est un œuvrant de la paix , Kyûri eût un sourire quand ce dernier à dit qu'il aimait bien affronté de vaillant combattant pour le plaisir , mais qu'il n'appréciait guère les combat à mort . ce dernier laissait cette être étrange terminé avant d'ouvrir la bouche .

"Je vois , au final j'avais vu juste , ton âme n'es pas aussi "repoussante" que ton corps ,
sans offense bien évidement , juste que pour un habitant de cette planète tu serais qualifié de "monstres"
. Je suis Kyûri le saiyen , ne t'inquiète pas je ne suis pas conventionnelle , je ne suis pas la brute sans cervelle qu'un saiyen peut être basiquement , bien que de temps en temps ce côté peut ressortir . Il est d'ailleurs ressorti quand tu à évoqué que tu apprécié légèrement te battre avec de vaillant guerrier je me trompe ? C'est peut être idiot de ma part et un peu puéril mais j'aimerais bien t'affronté toi aussi , tu m'a l'air très intéressant , et je suis certains que tu dois être un très bonne adversaire , ça pourrait nous permettre de progresser tout les deux ."


C'était une journée riche en rencontre pour le saiyen , tout d'abord un ange viens lui parler , puis ensuite une créature prônant la paix , il faut croire qu'être bon rapporte des fois .
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Sam 13 Mai 2017 - 0:30
Il était triste de se rendre compte que dans ce monde là tout le monde était méfiant et peinait à accorder sa confiance à autrui. Bien qu'il semblait normal d'avoir quelques doutes sur quelqu'un qu'on venait tout juste de rencontrer, est-ce que être sur la défensive à ce point était légitime ? Dans ce monde là, oui. L'éclosion d'un très grand nombre de puissants combattants avait forcément amené des guerres, causés par des quêtes de pouvoirs principalement. L'univers était tellement opprimé par des êtres malveillants et puissants que chacun pouvait craindre celui ou celle qu'il rencontrait au coin d'une rue. Il s'agissait d'un monde dangereux que la femme au képi ne connaissait que trop bien. Elle qui devait montrer l'exemple, apporter un peu de réconfort dans le cœur des gens et accepter de faire confiance à son prochain avait également cette attitude un peu hostile. En tant qu'ancienne chef de guerre elle avait apprit à se méfier et rester vigilante, son rôle était de combattre le mal. Il fallait être réaliste, malheureusement le mal était omniprésent et les véritables défenseurs de la justices trop peu ou trop faibles.

Directe, Apheriah avait demandé ce qui intéressait réellement ce nouveau personnage qui avait dit s’appeler Meruem. Elle avait aussi remarqué sa façon étrange de parler, toujours à la première personne du pluriel, c'était la première fois qu'elle voyait quelqu'un s'exprimer de cette manière là et elle se demandait quels éléments de sa vie l'amenait à parler comme ça. Toutefois, ce n'était qu'un détail qui n'était pas le plus intéressant aux yeux de l'ange, qui se demandait toujours en quoi Meruem avait été attiré par la puissance de Kyuri. Il donna ensuite des précisions lorsque la femme aux longs cheveux blonds avait insisté pour qu'il s'explique. Il avait dit qu'il n'était pas un guerrier, du moins il ne se considérait pas comme tel, avant d'avouer qu'il était effectivement en quête de puissance. Apheriah reprit la parole rapidement.

« Et qu'attends-tu de la puissance de Kyuri ? Tu souhaites en faire un allié ? C'est la même chose pour moi j'imagine. »

L'homme vert avait expliqué qu'il cherchait à créer un monde égalitaire qui serait juste et où la paix régnerait. C'était un idéal encore une fois semblable à celui de Apheriah et des anges en général, tout comme celui de Kyuri, d'ailleurs. Ils avaient tout les trois quelque chose en commun. Meruem avait dit aussi qu'il aimerait visiter le monde des anges, ce qui risquait d'être difficile à réaliser. Là d'où venait Apheriah, il y avait une forme de paix qui était instaurée mais ça ne voulait pas dire que tout le monde était du bon côté de la barrière. Beaucoup d'anges avaient fait tout l'inverse de ce qu'on attendait d'un ange, c'est-à-dire protéger les innocents et se battre pour la justice. Toujours très franche, la femme en tenue légère répondit à Meruem.

« Peu de monde ont accès à notre monde. Et même si c'était facile à faire, je ne vois pas ce qui m'obligerais à amener quiconque là-bas. C'est un lieu sacré qui suit des règles très strictes mais qui est aussi divisé. »

Kyuri avait fait part de son envie de se mesurer à Meruem, il l'avait déjà fait avec l'ange. Pas de doutes il s'agissait bien d'un sayen, toujours très attiré par une confrontation. Apheriah ne fit pas de commentaire à ce sujet pour l'instant, elle avait déjà dit qu'elle était d'accord pour s'entraîner avec le sayen au chapeau et elle n'était pas contre voir une autre personne les rejoindre. Mais avant ça elle se tourna de nouveau vers Meruem.

« Instaurer la paix est une belle idée, c'est aussi ce pour quoi je me bats. Néanmoins, imposer ses propres idées au monde entier est aussi un acte qui peut mener à des guerres. De grands conquérants faisant des ravages sur leur passage avaient aussi cet idéal mais ça impliquait de tuer ceux qui s'opposaient à eux. On peut dire que de cette manière là ils ont créé ce qu'ils voulaient supprimer...»

Ces mots ressemblaient à une mise en garde. Même si Apheriah se battait elle aussi pour la paix, ses intentions étaient un peu différentes que d'imposer un mode de vie. Son rôle était plus axé sur la protection de personnes innocentes ou l'annihilation de groupe de personnes tuant et détruisant ceux qui se mettait sur leur chemin afin d'imposer leurs lois.
Meruem
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 291
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Sam 13 Mai 2017 - 20:43
Nous n'avons aucune réaction lorsque le dénommé Kyûri affirme que notre corps est repoussant. Nous ne le prenons aucunement mal, il nous en faut plus pour nous vexer. Nous comprenons aisément que notre apparence si singulière puisse repousser les êtres humains. A leurs yeux, nous sommes certainement un monstre, et cela n'a rien d'étonnant. Nous sommes le fruit de millions d'années d'évolution des fourmi-chimères. Les fourmi-chimères sont une race très particulière d'insectes, qui s'approprient les caractéristiques génétiques des espèces qu'elles dévorent, et qui font perdurer ces caractéristiques génétiques dans leur descendance. Notre mère, la Reine des fourmi-chimères, a dévoré des milliers de créatures de dizaines d'espèces différentes. Et avant elle, sa mère, ancienne Reine, avait fait de même, et encore sa mère avant elle, et ce depuis des millénaires.
Les meilleurs gènes des différentes espèces ont perduré au fil des générations, jusqu'à ce que notre défunte mère mette au monde le nouveau roi : Nous. Elle a mis tout son cœur, toute son âme, dans la confection de cet être destiné à régner sur toutes les espèces. Des centaines de milliers d'individus sont morts pour que nous puissions naître avec cette énergie colossale que notre mère avait accumulé. Cette même énergie que nous avons soudainement perdu en mourant puis en ressuscitant dans ce nouveau monde. Nous sommes Meruem, roi des fourmi-chimères, destiné à devenir roi de toute chose, stade ultime de l'évolution de toutes les espèces. Voilà ce que nous représentons. L'union de ce qui se fait de mieux au sein de toutes les espèces, un savoureux mélange de leurs meilleurs patrimoines génétiques. Alors, oui. Nous comprenons parfaitement que les humains nous voient comme un monstre repoussant, et nous ne leur en voulons pas.

Nous ne connaissons rien des Saiyens, en dehors de la description que nous en a faite Akuma :


*********** Flashback ***********

Akuma : "Euh... bah un sayen, c'est euh... c'est un guerrier à la forme humaine (...)"

*********** Fin du Flashback ***********

Kyûri correspond tout à fait à la description, mais également Apheriah, qui a pourtant dit être un ange. Nous remarquons que l'une des principales différences entre ces deux là, outre leur sexe et la nature de leur Ki, est le fait que Kyûri possède une longue queue poilue. Nous devinons qu'il s'agit là d'une caractéristique morphologique propre aux Saiyens. Selon ses propres dires, sa race est composée de gens belliqueux, des "brutes sans cervelle". Mais il affirme être différent, tout en précisant qu'il a également envie de se battre contre nous. Pour ce qui nous semble être la première fois depuis notre atterrissage ici, nous sourions d'une manière amicale.

Spoiler:
 

Nous n'avons toutefois pas le temps de lui répondre immédiatement, car Apheriah nous questionne à nouveau. Bien que son aura soit totalement pure et que nous ne nous méfions aucunement d'elle, la réciproque ne semble pas se vérifier : il nous apparaît qu'elle se méfie encore de nous malgré nos dires. Nous ne pouvons lui en vouloir, car notre bonté intérieure ne peut se lire dans notre aura. A vrai dire, nous ignorons nous-même si nous pouvons véritablement être considéré, objectivement, comme un être "bon". Nous essayons tout du moins d'être un être "juste".

Apheriah affirme ensuite qu'elle ne peut nous conduire à son monde, car il suit des règles très strictes. Notre sourire s'efface et la neutralité se peint à nouveau sur notre visage. Peut-être sommes-nous un peu déçu, mais nous ne pouvons pas reprocher à Apheriah les règles de son monde. En réalité, cela nous paraît même plutôt logique. Dans un monde aussi hostile que le nôtre, le petit monde paisible d'Apheriah ne peut se permettre d'accueillir des étrangers qui risqueraient de semer le trouble chez eux ou qui pourraient avoir des intentions belliqueuses. Ils se protègent en restant enfermés sur eux-mêmes, c'est tout du moins ce que nous pensons. Mais il y a une chose qui nous intrigue : pourquoi a t-elle affirmé que son monde est divisé, alors que les anges doivent veiller les uns sur les autres ? Y a t-il des rebelles parmi eux ? Et si tel est le cas, comment sont-ils traités ? Vont-ils en prison ? Sont-ils bannis ? Ou bien tout simplement exécutés ? Ce sont des problèmes qui se poseront également pour nous. A l'heure actuelle, nous ne savons pas encore exactement de quelle façon nous devrons traiter ceux qui ne respecteront pas les règles.

Ensuite, l'ange nous affirme qu'elle se bat pour une cause semblable à la nôtre : instaurer la paix. Mais elle semble nous mettre en garde : en voulant imposer notre idée, nous pourrions faire exactement ce contre quoi nous nous battons. Nous en sommes conscient. Nous voulons éviter au maximum les conflits armés et les morts, mais nous savons bien que certains puissants d'aujourd'hui refuseront de se soumettre et d’œuvrer pour la paix et l'égalité. Il y aura certainement des guerres, et des morts de tout côté. Nous la regardons droit dans les yeux et affirmons sans aucune hésitation :


"Nous sommes prêt à faire les sacrifices nécessaires, et à en assumer pleinement la responsabilité. Nous ferons tout notre possible pour éviter les guerres et les morts inutiles, mais il y aura toujours un risque de devoir employer la force brute. Si nous devons en arriver là, nous considérerons que cela sera un mal nécessaire pour le plus grand bien."

Nous ne tirerons aucune gloire, aucune fierté, des batailles que nous mènerons et des morts que nous laisserons derrière nous. Chaque perte sera douloureuse, et nous en serons directement responsable. Nous sommes prêt à assumer cela, à porter ce malheureux fardeau, seul. Nous aurons toutes ces morts sur la conscience. C'est le prix à payer pour créer un monde désirable pour tous.

"Tout à l'heure, tu as vu juste, Apheriah. Nous serions très honoré de vous avoir à nos côtés pour rendre le monde meilleur."

Notre regard alterne ensuite entre Kyûri et Apheriah durant nos paroles suivantes qui leur sont adressés.

"Nous acceptons de nous entraîner avec vous deux. Mais avant cela, nous avons besoin de renseignement. Nous souhaitons rencontrer les hauts dirigeants de la Terre pour tenter de les convaincre de s'unir et d'amener l'égalité entre les peuples de cette planète. Mais nous sommes nouveau dans ce monde. Que savez-vous à propos de ceux qui nous gouvernent ?"
Kyūri
avatar
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 15/01/2017
Nombre de messages : 466
Bon ou mauvais ? : Je prends la direction qui me plait
Zénies : 750

Techniques
Techniques illimitées : Zanzoken , Hunkusu Hinshou , Vague sereine
Techniques 3/combat : Esprit Saiyen serein , Hunkusu Hinshou X2
Techniques 1/combat : Rayon de la Paix

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Lun 15 Mai 2017 - 17:09
Kyûri suivait leur discussion avec intentions , ne voulant pas intervenir bien qu'Apheriah avait soulevé des point non négligeable sur les intentions de Muruem , ce dernier avait d'ailleurs fait un petit sourire qui partit aussitôt . Muruem avait montré son désir de devenirs alliés avec Kyûri ce qui ne le dérangeait pas réellement .

"Pourquoi pas , c'est toujours bien d'avoir des alliés dans cette galaxie ."

Avait-il argumenté assis sur son rocher . Il finit par une phrase montrant qu'il accepté le combat d'entraînement mais posant une dernière question .

"Ca par contre je ne sais pas . Je ne suis pas de cette planète après tout . Sinon je me disais que pourquoi pas un deux contre un , vous deux contre moi ... ça vous dit ?

Kyûri eu un petit sourire , pas d'arrogance mais d'enthousiasme , ce genre de combat le rendrais plus fort quoiqu'il arrive , physiquement et mentalement .
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Sam 20 Mai 2017 - 18:04
Les intentions de Meruem étaient plus claires désormais. Il était à la recherche de personnes partageant ses idéaux, sa quête ambitieuse d'un monde en paix. C'était en quelque sorte la même chose pour Apheriah mais l'ange n'avait pas l'intention d'imposer sa loi partout où elle passait. Là était la divergence d'opinion avec l'homme vert, qui apparaissait déterminé à mener à bien sa mission, quoi qu'il en coûte. La femme au képi lui rappela que sa façon de voir les choses risquaient grandement de l'amener à être le genre de personne contre lequel il avait l'intention de se battre mais Meruem ne fut pas plus affecté que ça par ses mots. Il était déterminé à réaliser ses projets et l'affirma clairement à l'ange, à qui il répondit qu'il était prêt à faire les sacrifices nécessaires, même si cela coûterait la vie de quelques innocents. Ce n'était pas une vision des choses qui s'accordait avec celle de la femme aux longs cheveux blonds.

« Dans ce monde, nous sommes obligés d'employer la force, il y a trop de puissants, c'est vrai. Mais nous ne pouvons pas impliquer des innocents. Tes intentions sont peut-être bonnes mais impliquer des innocents, même en petit nombre est déjà un pas vers le chemin qui te mènerait à ceux que tu veux supprimer. »

Apheriah insistait sur ce point là, il en était peut-être conscient mais ce n'était pas ce qui avait l'air de l'inquiéter. Meruem répondit à l'ange lorsqu'elle avait supposé qu'il comptait faire d'elle son alliée, l'ange resta avec un air impassible sur son visage puis elle lui donna une réponse.

« Je ne suis pas convaincue par une association avec toi. Je me bats surtout pour que les innocents n'aient pas à pleurer des membres de leur famille ou leurs proches. Je ne peux pas accepter de voir des innocents mourir sous mes yeux. Ce n'est pas compatible avec ma vision des choses. »

Apheriah se montrait toujours franche, elle l'avait encore été à l'instant. Elle ne voulait pas s'allier à des conquérants, quel que soit leurs idéaux, en revanche nous pouvons remarquer qu'elle n'avait pas rejeté complètement la proposition de Meruem. Pourquoi ça ? Parce qu'elle avait le sentiment d'être la seule à vouloir affronter le mal et qu'il était pour le moment son seul potentiel allié avec Kyuri. Mithos avait disparu et depuis qu'elle était revenue de son long sommeil elle n'avait vu aucun défenseur de la justice se manifester. Ils existaient peut-être, quelque part sur Terre ou ailleurs, mais ils étaient étrangement passifs, absents alors que SK était en train de dominer une partie de la galaxie et que sûrement d'autres menaces se manifestaient ailleurs.

Depuis le départ il était question d'un entraînement, Apheriah avait accepté la proposition de Kyuri et Meruem se manifesta à son tour en se disant lui aussi partant pour ce genre d'activité. Restait à savoir comment ils allaient s'organiser puisqu'ils étaient trois. Avant cela, Meruem voulait des informations sur les dirigeants de ce monde, il avait l'intention de leur proposer de s'unir pour rassembler les peuples. Apheriah connaissait bien SK, le roi de la Terre, puisqu'elle venait de l'affronter sur Dark avec peu de succès.

« Je connais le roi, je l'ai rencontré il y a peu. Il ne partage pas les mêmes idéaux que les tiens. Enfin... Il veut unir les peuples lui aussi mais il s'agit plus d'un homme qui utilise la force et la ruse pour parvenir à ses fins. Je l'ai affronté et ait perdu bien plus qu'un combat... Il me semble peu probable qu'il veuille instaurer la paix dans le monde.»

Apheriah avait été brève et son regard plongea dans le vide quelques instants. Elle repensa évidemment à Zangya, son amie, qu'elle avait vu mourir des mains de SK. Elle pensait toujours que ceci était de sa faute, elle était responsable de la venue de l'extraterrestre à la peau bleue sur Dark, avec elle. Mais l'ange releva la tête et se distingua par un sourire lorsque Kyuri prit la parole.

« Un deux contre un ? Tu es prêt à nous affronter tout les deux ? C'est ambitieux, tu sembles très sûr de toi. Mais ça ne me dérange pas, faisons ça. »

Apheriah était surprise de la proposition du guerrier au chapeau mais après tout il s'agissait d'un sayen et les membres de cette espèce se montrent toujours très sûrs d'eux, plus particulièrement en combat. Il devait être excité à l'idée de se battre contre deux adversaires en même temps.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   
 
Le retour d'un Saiyan en paix .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-