Partagez | 
 

 Le retour d'un Saiyan en paix .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Sam 14 Oct 2017 - 23:31
Bien que la volonté de l'ange n'était pas de tuer Meruem, Apheriah s'inquiétait malgré tout de son sort. Il n'était parfois pas simple de jauger suffisamment bien la puissance d'une attaque et les capacités de la cible à l'encaisser. En général un guerrier a plus peur de voir son offensive échouer que d'espérer qu'elle n'ait aucun effet. Mais encore une fois ce combat n'avait pas pour but de tuer son adversaire, il n'avait en fait même pas pour objectif de déterminer un vainqueur. Sauf bien sûr concernant le petit pari qu'avait proposé Meruem avant qu'ils ne s'affrontent. Cependant, ce détail n'avait pas donné plus de motivation à Apheriah, elle n'était pas le genre de personne à s'amuser à faire des paris. Il s'agissait plus d'un intérêt pour Meruem que pour l'ange. Pour la femme au képi tout ce qui importait était de pouvoir s'exercer avec un combattant qui serait à la hauteur. Meruem avait démontré qu'il en était un et sans doute l'un des plus réfléchis qu'elle avait rencontré. Sa puissance n'était pas écrasante mais l'utilisation parfaite de ses techniques l'avait rendu dangereux. Il avait gagné le respect d'Apheriah et celle-ci avait gagné un bon entraînement. C'était bien là le seul objectif de l'ange, qui ne s'en cachait d'ailleurs pas.

Apheriah regardait son adversaire avec un air impassible bien que son inquiétude envers la santé du blessé était réelle. L'extraterrestre, ou qu'importe ce qu'il était en vérité, se voulait rassurant en lui affirmant qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter et que les risques étaient calculés. Il avait raison, mais il ne pouvait pas empêcher l'ange de prendre des nouvelles de sa santé. C'était ainsi qu'elle était, même face à ses adversaires, même face à ses ennemis elle pouvait éprouver de la compassion. Pas en plein duel, pas en plein champ de bataille bien sûr mais dans le cas d'une fin de combat elle pouvait se montrer clémente envers un ennemi selon la situation et face à un adversaire comme Meruem il était naturel qu'elle montre qu'elle tenait à ce que ses coups ne soient pas fatals.

« Parfait, je suis contente. T'affronter aura été un bon exercice et je suis ravi d'avoir pu me mesurer à quelqu'un comme toi. »

La plaie de Meruem qu'il avait au torse se refermait petit à petit. Tout allait bien, son pouvoir de guérison était encore actif. Apheriah était rassurée mais elle resta tout de même aux côtés de l'homme-vert jusqu'à ce qu'il ait terminé de se soigner. La femme aux longs cheveux blonds s'était accroupis à côté de lui, silencieusement. Elle regardait l'horizon en l'écoutant, elle ne savait pas s'il était bon pour lui de parler alors qu'il était blessé mais il savait ce qu'il faisait et sa technique lui permettait de se régénérer. Il affirma que tant que son cerveau était intact il pouvait se soigner, ce qui était une bonne nouvelle. Elle pensa que son casque devait alors être extrêmement important pour lui. Puis, il évoqua le combat puisqu'elle avait abordé le sujet un peu plus tôt. Meruem exprima son intérêt pour le combat, il semblait avoir l'amour de la stratégie, tel un joueur d'échec qui aime à réfléchir à la multitude de coups qu'il pouvait porter. Ces paroles firent sourire Apheriah.

« Tu as raison, et tu es bon stratège. Tes pouvoirs peuvent te permettre beaucoup de choses, tu les maîtrises bien. Je n'ai pas vraiment compris ta facilité à te sortir de certaines situations et comment tu te servait de toutes tes capacités mais c'était un beau combat. »

Meruem, même s'il n'était pas un exemple de puissance écrasante avait prouvé que la stratégie était un élément important du combat. C'était une chose dont Apheriah n'avait jamais douté mais certains combattants ont tendance à se reposer sur leur simple puissance et il était bien de rappeler qu'il y avait d'autres moyens de gagner. Vint alors la question de Meruem au sujet du petit marché qu'ils avaient fait. Apheriah afficha un léger sourire encore une fois puis se releva.

« Je ne désire rien, Meruem. Tu m'a bien diverti avec ce combat, c'était tout ce que je souhaitais. »

Cette réponse de l'ange n'était pas surprenante. Elle n'était pas du genre à demander de faveur, même après avoir gagné un pari. Apheriah n'avait jamais eut l'intention de demander quoi que ce soit à Meruem en retour. Contraindre les gens à prendre une décision à leur place n'était pas dans sa logique, excepté lorsqu'elle était confronté à un être malfaisant. Dans ce cas elle était capable d'obliger l'individu à faire certaines choses, pour se racheter par exemple.
Meruem
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 291
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Dim 29 Oct 2017 - 11:11
Les photons que nous avions éparpillés tout autour de nous durant le combat disparaissent petit à petit, s'effaçant dans les airs, pendant que nous conversons avec l'ange. Elle affirme être ravie d'avoir pu nous affronter, puis nous complimente sur notre stratégie. Nous sourions amicalement tout en lui répondant :

"Merci, mais tu es également une bonne stratège et une excellente guerrière. Tout le plaisir est pour nous."

Puis, après que nous lui ayons demandé ce qu'elle désire en récompense à sa victoire, Apheriah nous répond qu'elle ne désire rien de particulier, et que ce combat était tout ce qu'elle souhaitait. Sa réponse nous surprend, et nous sommes quasiment certain que cette surprise peut se lire sur notre visage. Cette réponse... On croirait entendre...

=============================================================================
Flashback

Nous sommes assis en tailleur, face à un plateau de jeu de type échiquier sur lequel sont disposées plusieurs pièces, parfois empilées les unes sur les autres. Face à nous se trouve cette jeune fille si chétive, aux cheveux presque blancs et décoiffés. Ses yeux aveugles de couleur cyan fixent le plateau de jeu avec un regard vide. Elle ne peut pas le voir, mais cela ne l'empêche pas de jouer. Elle se fait une carte mentale de la partie, elle sait exactement où se trouve chaque pièce sur le plateau. Cela implique que nous devons spécifier oralement chacun de nos déplacements de pièce pour qu'elle puisse en être informée. D'énormes sourcils noirs coiffent ses yeux. Et, comme si elle était continuellement enrhumée, de la morve s'écoule de son nez en permanence. Elle renifle, et nous voyons le filet de morve légèrement rétrécir, comme absorbé par ses narines, avant de couler à nouveau. Petite chose fragile et insignifiante, pourquoi avons-nous tant de respect pour toi ? Comment peux-tu parvenir à nous tenir en échec ? Nous pourrions te briser la nuque d'une seule pichenette, nous pourrions t'ôter la vie, et ainsi tu ne nous tiendrais plus jamais en échec au Gun-Gi. Mais nous en sommes incapables. Tu es la première personne à nous tenir en échec sur un domaine précis. Peut-être la seule. Ce qui fait de toi la personne la plus importante du monde, à nos yeux.

"Komugi."

"Oui, votre Majestée ?"

Nos anciens adversaires jouaient pour leur vie. Afin de les forcer à jouer du mieux qu'il le pouvait, nous les menacions de mort s'ils perdaient. Nous les avons tous défaits, puis nous les avons tués, parce qu'ils étaient devenus inutiles, ils ne représentaient pas un challenge suffisant. Mais Komugi ne craint pas la mort. L'avoir menacé n'a rien changé en elle, si elle perd, elle se fiche tout simplement de mourir, car le Gun-Gi représente sa seule raison de vivre. Alors, peut-être que nous devons essayer autre chose.

"Si tu gagnes une fois de plus contre nous, nous pouvons t'offrir tout ce que tu désires. Alors, dis-nous, que veux-tu ?"

Elle marque un petit temps d'hésitation, renifle. Ses yeux brillent, se baignant de larmes.

"Votre Majestée, vous êtes vraiment très gentil... Personne n'a jamais été aussi gentil avec moi. Mais, vous savez, il n'y a rien que je désire plus que de jouer au Gun-Gi contre vous. Vous êtes le meilleur joueur qu'il m'ait été donné de rencontrer. Alors si je gagne, je souhaite simplement jouer une autre partie contre vous."

Il n'y a rien qu'elle désire. Nous affronter est tout ce qu'elle souhaite.

Spoiler:
 

==============================================================================

"Komugi..." laissons-nous échapper dans un murmure.

Nous nous sommes égaré dans nos souvenirs l'espace d'un instant. Nous nous ressaisissons, secouant légèrement la tête, puis nous plongeons à nouveau notre regard mauve dans celui d'Apheriah.


"Excuse-nous. Tes paroles nous ont fait penser à une personne qui nous est chère."

Elle nous manque tellement. Nous ressentons comme un énorme vide en nous. Il faut que nous la retrouvions. Ou au moins, que nous sachions si elle est morte, ou si elle est également arrivée dans cet univers. Mais comment le savoir ? L'univers est si vaste, et nous n'avons aucun indice... Peut-être pouvons-nous nous en remettre au savoir d'Apheriah ?

"Apheriah. Si tu devais retrouver une personne à qui tu tiens beaucoup, sans savoir si elle est toujours en vie ou morte, et qui pourrait se trouver sur n'importe quelle planète... Comment procéderais-tu ?"
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Ven 10 Nov 2017 - 17:07
Pour Apheriah, gagner n'était pas une récompense semblable à un trophée, elle ne donnait d'importance à la victoire uniquement si elle lui permettait de sauver des vies. Dans un jeu ou dans un combat amical elle n'aurait alors pas cette même envie et cette même froideur pour atteindre la victoire. En revanche, donner et avoir le sentiment d'aider des innocents était pour elle une grande satisfaction, il s'agissait justement de ce genre de chose qu'elle pouvait considérer comme un trophée. Ça avait bien plus de valeur. En fait, quand Meruem lui avait demandé ce qu'elle voulait en retour, puisqu'elle venait de gagner le pari, elle aurait plus été tentée de lui demander ce qu'elle pouvait faire pour lui. C'était complètement paradoxale et pourtant rien ne lui aurait fait plus plaisir que d'être utile à quelqu'un qui en avait besoin.

Dans ce combat, l'ange en avait apprit davantage sur Meruem. Lui qui lui paraissait froid et doté d'une vision un peu radicale au premier abord avait vu son image évoluer aux yeux de la femme aux longs cheveux blonds. Meruem n'était pas quelqu'un de mauvais, il avait une vision un peu idéaliste et brutale de faire passer ses idées, ce qui pouvait être une des caractéristiques pour lui dresser le portrait d'un véritable méchant. Mais la réalité n'était pas aussi simple que deux camps tels que les gentils et méchants, même si dans son combat face aux forces du mal Apheriah avait souvent eu cette impression là. Elle avait remarqué son changement d'attitude, peut-être que le combat et ces petits temps de paroles lui avait permis de mieux comprendre l'être vert qui lui faisait face. Il semblait être quelqu'un qui évoluait constamment et qui apprenait rapidement face aux événements et rencontres. Il avait l'air d'être impressionné par la droiture d'Apheriah et ses objectifs avaient été modifiés suite à sa rencontre avec la femme au képi. Cela démontrait son intelligence, en plus de son aptitude à réfléchir de façon judicieuse dans un combat, il pouvait le faire dans n'importe quelle situation. Ce n'était pas quelque chose de si évident que ça lorsqu'on sait que, par exemple, les sayens en général se montrent souvent plus futés dans un combat que dans la vie de tout les jours.

Par la suite, Meruem se montra pensif, les mots d'Apheriah sembla lui raviver des souvenirs, comme il l'avoua quelques instants après être resté dans ses songes. L'ange le regarda en arquant un sourcil, il avait soufflé le nom de l'une de ses connaissances mais cela ne regardait pas la femme aux cheveux longs. Il précisa qu'il venait de penser à quelqu'un qui lui était chère, sans doute Komugi. Ensuite, Meruem demanda ce que ferait l'ange si elle voulait retrouver une personne dont elle ne savait pas si elle était encore vivante ou non. C'était une question auquel il était difficile de répondre et Apheriah ne sût pas quoi dire dans un premier temps. Bras croisés elle avait posé sa main sur son menton en réfléchissant avant de donner une réponse.

« Cela ressemble à une quête difficile. Je ne vois pas beaucoup de solutions, il faudrait connaître une personne dont les pouvoirs lui permette de retrouver n'importe qui, et encore il lui faudrait sûrement des indications. Il y a cependant peut-être un moyen mais il est tout aussi difficile à atteindre que le tiens. Dans ce monde existe un trésor qui, une fois rassemblé permet d'invoquer un dragon à qui on peut demander un vœu... Cela pourrait être une solution. »

Apheriah venait d'évoquer les boules de cristal. Elle ne connaissait pas très bien la Terre mais elle avait déjà entendu parlé des Dragon Balls et de leur pouvoir incroyable. Toutefois elle ne les avaient jamais vus en vrai et ne pouvait pas vraiment savoir ce qu'il en était aujourd'hui.
Meruem
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 291
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Sam 25 Nov 2017 - 17:59
Lorsque nous avons ressuscité dans ce nouveau monde, deux objectifs s'offraient à nous. Mener à bien la mission que nous avions entrepris, celle de changer le monde afin d'en faire un endroit meilleur où chaque être naîtrait avec les mêmes chances d'élever son potentiel propre, ou bien retrouver Komugi, morte à nos côtés, mais qui a peut-être bénéficié du même miracle que celui qui nous a fait ressusciter. Nous voulions faire d'une pierre deux coups. En devenant roi de l'univers, roi de toute chose, nous pensions pouvoir à la fois amener l'égalité pour tous, mais également utiliser nos ressources immenses pour retrouver notre chère amie. Cependant, les rencontres que nous avons faites en ce nouveau monde ont changé notre façon de voir les choses, en particulier celle avec cette ange nommée Apheriah. Un ange, une créature d'une telle pureté que nous ne pensions pas que cela pouvait exister, et qui nous a sagement fait comprendre que vouloir imposer notre vision par la force n'est pas la bonne méthode. Et elle a raison. Qui sommes-nous pour pouvoir décider de ce qui est bien et de ce qui ne l'est pas ? Pour pouvoir décider à la place des autres ? Nous sommes le Roi, oui. Le Roi des fourmis-chimères, et de rien d'autre. Ici, il n'y a plus de fourmis-chimères. Nous ne sommes donc le Roi de rien du tout. Et si les fourmis-chimères existaient dans ce monde, voudrions-nous réellement régner dessus ? Nous sommes né pour régner, mais si nous ne voulons pas de ce règne ? Pourquoi serions-nous contraint de suivre les plans de notre défunte mère ? Pourquoi ne pas laisser les fourmis-chimères décider elles-mêmes de leurs sorts ? Cette mission dans laquelle nous nous sommes donné corps et âme, était-ce un moyen de justifier les nombreux sacrifices commis par notre mère afin qu'elle puisse nous donner naissance ? Une façon de l'excuser ? Ou de faire en sorte que ses sacrifices ne soient pas vains ? Des millions de créatures de toute espèce, des milliers de vies humaines, sacrifiées afin que la Reine emmagasinent suffisamment d'énergie pour pouvoir nous donner naissance et nous la transmettre. Nous sommes né grâce à la mort de millions de créatures diverses et variées. Nous avons leurs vies sur la conscience. Nous sommes constitués de leurs meilleurs gènes, nous les portons en nous, c'est comme si elles vivaient à travers nous. Cependant, ces créatures ne méritaient pas de mourir. Certaines d'entre elles devaient aussi avoir un potentiel à éveiller, des aptitudes exceptionnelles à développer et à dévoiler au monde entier. Notre mère, la Reine, ne leur a pourtant pas laissé le choix. Sommes-nous responsable de tous ces morts ? Après tout, nous n'avons pas demandé à naître. Peut-être ne le méritions-nous pas. Mais nous sommes là, que nous le voulions ou non. Et nous devons faire en sorte que tous les sacrifices effectués pour nous donner naissance n'aient pas été vains. Nous devons donner un sens à ces sacrifices. Un sens à notre existence. Mais lequel ?

Nous voulons retrouver Komugi, parce qu'elle compte beaucoup pour nous. C'est un objectif égoïste. Nous la voulons près de nous, parce que nous apprécions sa compagnie, et que nous aimons par dessus-tout l'affronter au jeu du Gun-Gi. Nous le voulons, pour combler ce vide que nous sentons en nous, pour nous satisfaire. Est-ce cela, le sens que nous devons donner à notre existence ? Vivre pour nous-même, nous satisfaire ? Est-ce à la hauteur des sacrifices dont nous sommes issu ? Probablement pas. En réalité, nous ne savons tout simplement pas quoi faire d'autre. Et peut-être que nous sommes trop égoïstes pour tourner la page, pour abandonner Komugi et passer à autre chose définitivement. Mais d'un autre côté, Komugi mérite tout autant de vivre que n'importe quel autre individu. Peut-être qu'elle est en danger, quelque part, peut-être attend t-elle que nous la sauvions. Peut-être est-elle restée morte. Notre cœur et notre esprit sont en désaccord. Notre raison nous demande de ne plus penser à elle et de donner un sens plus général à notre existence. Mais nos sentiments nous dictent de tout faire pour la retrouver. Que devons-nous faire ? Nous n'en savons rien. En fait, nous ne savons rien du tout, sur ce monde, sur le nôtre, sur ce qui est nécessaire et ce qui doit être fait. Peut-être aurons-nous un jour une illumination, peut-être que nous comprendrons soudainement comment agir de la meilleure des façons. Mais en attendant... il n'y a rien d'autre que nous ne puissions faire que de tenter de retrouver notre amie. En posant notre question à Apheriah, nous espérons qu'elle nous apportera des réponses concrètes et rassurantes. Elle est un être céleste et semble connaître beaucoup de choses.

Cependant, l'ange semble plutôt pessimiste quant à nos chances de revoir Komugi un jour. Elle évoque toutefois une possibilité, un trésor à rassembler, permettant d'invoquer un dragon qui peut réaliser un vœu. Notre visage s'illumine légèrement d'une lueur d'espoir.


"Un trésor à rassembler ? Cela ressemble à un puzzle dont il faut trouver et assembler les pièces... Mais s'il permet d'exaucer n'importe quel vœu, ce trésor doit être très convoité. Sais-tu comment nous pouvons en trouver les différentes pièces ?"
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Ven 1 Déc 2017 - 22:45
Meruem, qui paraissait toujours aussi insensible avec son visage dénué de sentiments, enfouissait peut-être ces sentiments au plus profond de lui. Il paraissait froid à première vue mais ce n'était peut-être qu'une image qu'il se donnait. Apheriah avait encore beaucoup de mal à comprendre quelle genre de personne il était et c'était en discutant plus longtemps avec lui qu'elle pu se rendre compte qu'il n'agissait pas seulement par logique. En effet, il était quelqu'un de très réfléchis et ne donnait pas d'informations sur ce qu'il ressentait mais l'évocation d'une personne à retrouver laissait penser qu'il avait bien des sentiments, comme les êtres humains. Jusqu'ici il n'avait pas eu l'air d'avoir besoin de qui que ce soit mais la question qu'il avait posé à l'ange, en parlant aussi qu'il avait pensé à une personne qui lui était chère prouvait qu'il n'agissait pas que froidement et de façon logique mais aussi guidé par ses sentiments. Oui, car se fier à ce que l'on ressentait n'était pas forcément logique, bien souvent ça allait même à son encontre. Meruem était donc une créature très mystérieuse et s'il avait l'air d'un extraterrestre insensible il n'en était pas moins un être ressentant des émotions et pouvait avoir de l'affection pour autrui.

Pour répondre à Meruem, Apheriah avait évoqué les boules de cristal. Celles qui, une fois rassemblés faisaient apparaître un Dragon capable d’exhausser n'importe quel souhait. En fait elles ne les avaient jamais vu de ses propres yeux et comme elle était quelqu'un de très terre à terre, elle avait du mal à croire en cette légende. Mais ceux qui en avaient parlé dans le royaume des anges étaient des gens de confiance, elle ne pouvait pas douter d'eux. Cette histoire était revenue à son esprit car la quête de Meruem lui semblait quasiment impossible et dans ces cas là une solution toute aussi miraculeuse semblait être le seul moyen d'aider l'homme-vert dans son aventure. A vrai dire, même en évoquant cette histoire elle se demandait si ce n'était pas une mauvaise idée d'en parler. Il lui paraissait aussi difficile de réunir les boules de cristal que de retrouver un être cher dont on a perdu la trace dans l'univers. Elle ne voulait pas faire de faux espoirs à Meruem et puis elle n'en savait pas suffisamment sur ce trésor pour vraiment le guider. Justement, il lui en demanda plus à ce sujet, forcément intéressé de voir qu'il y avait peut-être une solution à son problème. L'ange eu un air songeur avant de répondre, se tenant notamment le menton.

« Pour être honnête j'en connais assez peu sur le sujet. Tout ce que je sais c'est que ce trésor doit exister quelque part. Oui, il doit être très convoité mais je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui. Tu sais, je redécouvre ce monde après 100 ans d'absence. Je ne peux pas te dire où trouver ces boules de cristal : je l'ignore. »

Elle était déçue de ne pas pouvoir plus l'aider et elle ne voulait pas l'amener sur une quête toute aussi difficile que celle qu'il voulait entreprendre. Apheriah avait préféré être honnête avec lui, elle ne savait pas comment il allait réagir face à la difficulté. Allait-il abandonner ou s’obstiner ? Cela dépendrait aussi de la place que prenait cette personne qu'il voulait retrouver dans son cœur. Toutefois, en cherchant un peu plus dans ses souvenirs, Apheriah se rappela de ce qu'on lui avait dit il y a bien longtemps, lorsqu'on lui avait parlé de ces sept boules de cristal. Elle pensa qu'il avait peut-être besoin de savoir ces informations.

« Tout ce que je sais c'est qu'il s'agit de boules en cristal, que l'on compte au nombre de sept. Leur couleur est orange il me semble mais je n'en ai jamais vu de mes propres yeux. On m'avait dit qu'il y en avait sur Terre ou Namek je crois. Mais une chose est certaine, c'est que si ces informations ont déjà été divulgués dans l'univers une partie du trésor doit déjà être en la possession de quelques personnes. »

Elle n'en savait pas davantage et elle ignorait par quel moyen on pouvait les retrouver. C'était une véritable chasse au trésor mais la tâche semblait encore plus ardue car la carte était à l'échelle de l'univers, très certainement. Autant dire qu'avec aussi peu d'indices il serait très compliqué de rassembler le trésor.


Dernière édition par Apheriah le Dim 10 Déc 2017 - 18:41, édité 1 fois
Meruem
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 291
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Dim 3 Déc 2017 - 21:31
Suite à notre demande, Apheriah nous affirme qu'elle ignore où se trouve ce trésor et comment le trouver. Elle dit également redécouvrir ce monde après 100 ans d'absence, ce qui nous fait sourciller du regard. Qu'a t-elle fait durant cette période ? Où était-elle ? Cette révélation suscite notre curiosité. Puis Apheriah nous révèle tout de même de précieuses informations à propos du trésor qui permet d'invoquer un dragon qui peut exaucer un vœu. Ces indices peuvent paraître minces, mais pourtant, c'est déjà un très bon début pour notre piste. Nous lui sourions amicalement.

"Merci beaucoup, Apheriah. Grâce à toi, nous connaissons le nombre de pièces formant ce trésor, leurs formes et leurs couleurs, et nous pouvons même mettre un nom là-dessus. Ce sont des informations très précieuses. Maintenant que nous savons quoi chercher exactement, nous devrions être capable d'en apprendre plus sur ces boules de cristal, en interrogeant des gens et en lisant des livres à ce sujet. Tu as certainement raison, des personnes doivent certainement être en possession de certaines de ces boules."

Nous réfléchissons quelques instants en regardant dans le vide, sur le côté, alors qu'une pensée nous traverse l'esprit. Nous en faisons aussitôt part à l'ange, plongeant notre regard mauve dans le sien.

"Il est même fort probable que certaines d'entre elles aient un objectif similaire au nôtre, ou peut-être même plus noble encore. Peut-être que certains d'entre eux veulent ressusciter des proches, mettre fin à des conflits, ou même améliorer le quotidien de nombreuses personnes. Il serait égoïste de notre part de vouloir nous accaparer ce trésor simplement pour retrouver un être cher... Mais d'un autre côté, la réciproque est vraie : certaines personnes doivent chasser ce trésor avec de mauvaises intentions. Si le dragon peut exaucer n'importe quel vœu, alors il nous semble que ce trésor est bien trop dangereux pour être laissé entre de mauvaises mains."

Ce trésor ne sert à rien si les sept boules de cristal ne sont pas rassemblées. Ce qui signifie qu'en posséder une seule empêcherait quiconque de l'utiliser. Mais sommes-nous assez puissants pour protéger une boule de cristal ? Rien n'est moins sûr dans ce monde-ci, tant notre puissance a diminué.

"Mais avant toute chose, nous allons t'aider à détrôner le roi de la Terre, comme nous te l'avions promis tout à l'heure. Nous devrions trouver de puissants alliés pour cette quête. Après s'être débarrassé du roi, peut-être que nous devrions partir à la recherche d'une boule de cristal, afin de la protéger et d'empêcher des personnes mal intentionnées de réunir les sept, qu'en penses-tu ? Aussi, où étais-tu durant ce dernier siècle ? Tu disais avoir été absente... que voulais-tu dire ?"


Dernière édition par Meruem le Dim 10 Déc 2017 - 22:55, édité 1 fois
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Dim 10 Déc 2017 - 18:47
(Je me suis trompée ce n'était pas 300 ans mais simplement 100, j'édite.)

Révéler l'histoire des boules de cristal à Meruem ne semblait pas être une mauvaise idée selon Apheriah, pourtant elle avait vu sa façon de voir le monde et celle-ci n'était pas forcément heureuse. Mais il y avait plusieurs raisons qui faisaient qu'elle ne craignait pas de dévoiler ce récit à l'homme-vert. Déjà il avait semblé changer d'attitude et ne voulait plus être le dirigeant du monde idéaliste qu'il prévoyait de créer, et même si ce changement d'objectif semblait hâtif c'était toujours plus rassurant. Surtout, le point important était que les boules de cristal étaient un trésor difficile à retrouver. Très difficile, même. Rien qu'en avoir une sur les sept relevait d'une chance inouïe, alors les sept c'était vraiment quelque chose d'exceptionnel. Elle devait se dire que même en révélant l'existance des Dragon Balls il serait difficile à Meruem de les réunir.

Le guerrier au casque remercia Apheriah pour ses informations, il avait l'air de trouver cela utile même si avec ce peu d'indices chercher les boules de cristal revenait à chercher une aiguille dans une botte de foin. L'ange ne savait pas si ses paroles l'avait incité à ne finalement pas partir dans une telle aventure mais elle remarqua qu'il n'avait pas l'air défaitiste, la preuve il avait l'air content d'avoir obtenu de telles informations. La femme aux longs cheveux blond l'observa réfléchir à ce qu'elle venait de lui dire, il devait comprendre la difficulté de la tâche. Il pensa même à voix haute alors qu'elle restait silencieuse. Meruem avait l'air de se questionner sur le choix des vœux que quelqu'un pouvait faire en ayant rassemblé tout le trésor et eu l'air de se demander si ce qu'il voulait demander au Dragon était une bonne chose ou non. L'ange décida enfin de lui répondre.

« Je ne pense pas qu'il y ai de vœu plus égoïste qu'un autre. Par contre il y a effectivement des gens mal intentionnés qui doivent les rechercher. Beaucoup de gens doivent être après ce trésor, bons comme mauvais. L'essentiel est qu'il ne faut pas que ces boules tombent entre de mauvaises mains. Mais ceux qui les détiennent doivent forcément être des personnes puissantes ou pouvant s'appuyer sur des guerriers assez forts pour les protéger. »

Apheriah n'était pas naïve, elle savait qu'après sa longue absence de 100 ans le monde était toujours infesté d'êtres malfaisants et l'univers était dominé par toute sorte de guerriers surpuissants. Pour survivre il fallait soit être puissant ou soit s'entourer de combattants assez puissants. C'était une époque de terreur et de violence comme il y en avait rarement eu. Meruem fut évidemment surpris d'entendre que la femme au képi avait été absente si longtemps, il était vrai qu'elle ne l'avait pas encore mentionné mais ça ne la dérangeait pas d'en parler.

« Oui, j'ai été affectée par un poison lancé par un vil démon. J'ai dû être soignée en suivant un traitement qui nécessitait un long sommeil d'une centaine d'années. Je redécouvre donc ce monde, qui a bien changé sur certains aspects. »

Meruem avait aussi demandé ce qui était bon de faire selon elle. La guerrière ne savait pas trop quoi répondre. Après sa défaite face au roi elle n'avait pas envie de l'affronter de nouveau, pas maintenant du moins. Elle était consciente de sa faiblesse et savait qu'il ne servait à rien de le défier, en l'état actuel des choses.

« Pour le moment je ne peux m'opposer à qui que ce soit, durant ces 100 ans ma puissance a grandement diminuée malheureusement. Je dois retrouver ma force et surtout des alliés. Je pense que tu devrais faire de même. Mais tu peux te mettre à la recherche de boules de cristal si tu veux.»

Elle avait raison, pour le moment il n'y avait pas beaucoup de possibilités qui s'offraient à elle. Les boules de cristal n'étaient pas une priorité pour elle, bien qu'elle estimait qu'il fallait qu'elles n'arrivent pas dans les mains de personnes malfaisantes.
Meruem
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 291
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Dim 10 Déc 2017 - 23:58
Comme toujours depuis le début de notre rencontre avec elle, de sages paroles sortent de la bouche d'Apheriah. Alors que nous pataugeons sans cesse dans l'incertitude, nous questionnant en permanence sur ce que nous devrions faire, sur ce qui doit être fait, constamment en quête de vérité et d'idéal, Apheriah semble toujours savoir exactement ce qu'il faut faire. Ses paroles sont réfléchies, et son ton assuré. Elle a une capacité de décision bien supérieure à la nôtre, elle serait bien plus à l'aise dans le rôle d'une leadeuse que nous. Quel genre de roi aurions-nous été si nous n'avions eu de cesse de remettre en question nos propres décisions et de nous interroger sur la marche à suivre ? En réalité, il est fort probable que nous ne soyons pas fait pour cela. Nous apprenons rapidement, mais notre manque d'expérience, notre faible connaissance du monde, fait que nous ne sommes pas apte à commander qui que ce soit. En revanche, nous n'avons aucun mal à imaginer Apheriah aux commandes d'un groupe d'individus. Peut-être avait-elle un rôle important dans le monde des anges, autrefois. Peut-être était-elle une chef des armées ?

Elle nous en dit plus à son sujet. Après avoir été empoisonnée par un démon, elle a dû plonger dans un sommeil d'un siècle pour récupérer pleinement. Une pensée nous amuse. Nous ne sommes né que depuis quelques mois, et nous faisons face à un être vieux de plus d'un siècle et peut-être même de plusieurs millénaires. Tant de choses nous séparent.

Elle n'a pas l'air de vouloir affronter immédiatement le roi de Dark, elle dit avoir besoin d'alliés et d'entraînement et nous recommande de faire de même, tout en nous disant que nous pouvons partir à la recherche des boules de cristal si nous le voulons. Ce serait une perte de temps. Tout comme elle, nous avons également beaucoup perdu en puissance. Nous ne parviendrions pas à vaincre ceux qui possèdent déjà certaines de ces boules de cristal.


"Ce serait inutile, selon nous. Au mieux, nous pouvons partir à la recherche d'informations, mais tu as raison : dans notre état actuel, il n'y a aucune chance pour que nous puissions vaincre les puissants guerriers qui doivent déjà être en possession de certaines de ces boules. Nous avons également besoin d'alliés, et de plus de puissance. Cela étant dit, nous serons toujours prêt à t'apporter notre aide à l'avenir, aussi maigre puisse t-elle être. Nous ne te connaissons pas depuis longtemps, mais tes paroles sages et la pureté de ton aura nous incitent à te faire pleinement confiance. Nous aimerions te dire que tu peux aussi nous faire confiance, mais nous savons que dans l'état actuel, tu n'as aucune raison de croire que nous en sommes digne."

Contrairement à elle, nous n'avons pas une aura apaisante et pure agissant comme une étiquette pour dire aux autres que nous sommes bons. Et il y a encore quelques minutes, nous aurions emprunté un mauvais chemin pour mener notre mission à bien, si Apheriah ne nous avait pas ouvert les yeux. Nous sommes malheureusement plus enclins à faire des erreurs qu'elle, à cause de notre méconnaissance du monde. Nous comprenons parfaitement que pour Apheriah, il peut être compliqué de nous faire confiance, voire même de nous jauger pour savoir si, dans le fond, nous sommes réellement un être bon ou mauvais. Surtout avec un à priori négatif résultant de notre ignorance de l'univers, de ses valeurs, et de la bonne marche à suivre pour faire le bien. Peut-être que lui révéler notre passé l'aiderait à nous faire confiance et à nous considérer comme un véritable allié. Mais ce passé nous fait honte, à cause des mauvaises décisions que nous avons prises à l'époque. Elle n'appréciera pas ce que nous avons fait et nous considérera sûrement comme un monstre. Toutefois, lui cacher ce passé n'est pas non plus une bonne façon d'obtenir sa confiance. Il nous faut être sincère et lui révéler toute la vérité à notre sujet, même si cette vérité est laide et dure à entendre. Si Apheriah nous accepte en tant qu'allié, il faut qu'elle sache avec exactitude ce que nous sommes, et ce que nous avons fait. Peut-être qu'après cela, elle aura envie de nous tuer, ou peut-être qu'elle voudra simplement ne plus jamais nous voir. C'est un risque que nous devons prendre.

Nous nous asseyons en tailleur devant elle avant de prendre la parole.


"Apheriah, il y a quelque chose que tu dois savoir à notre sujet. Comme tu nous as révélé une partie de ton passé, nous allons en faire de même. Tu dois être en possession de toutes les informations avant de décider si oui ou non, tu nous accordes ta confiance et décides d'accepter notre aide. Nous n'avons pas toujours été comme aujourd'hui. Nous sommes né il y a quelques mois à peine, et nous sommes donc encore en train de découvrir le monde. Nous sommes issu de la race des fourmis-chimères, une race d'insecte qui s'approprie les gènes des espèces qu'elle dévore et ne cesse d'évoluer au fil des générations. Nous étions destiné à devenir le Roi des fourmis-chimères, et à régner sur toutes les autres races, y compris les êtres humains. Afin de nous donner les meilleurs gènes et une puissance suffisante pour écraser quiconque s'opposerait à nous, notre mère, la Reine des fourmis-chimères, a dévoré des millions d'êtres vivants, animaux et êtres humains, hommes, femmes et enfants, et ce sans la moindre distinction. Ce n'est pas un acte que nous cautionnons aujourd'hui, mais avant même notre naissance, nous étions à l'origine de la mort de millions d'individus. Nous sommes né directement sous cette forme adulte, et nous étions doté d'une puissance nettement supérieure à tout ce qui existait sur Terre. Lors des premières semaines de notre existence, nous avons tué de nombreuses personnes, sans aucune raison. Simplement parce que nous découvrions que nous en étions capable et que nous cherchions notre place dans ce monde, notre place sur la chaîne alimentaire. Au bout de quelques semaines, nous avons fait la connaissance d'une humaine remarquable, la seule qui parvenait à nous mettre en échec dans un domaine bien particulier, un jeu de stratégie appelé le Gun-Gi. C'est cette rencontre qui nous a fait apprendre la valeur de la vie, et changer de façon drastique notre vision du monde. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là que nous avons regretté nos meurtres et voulu rendre le monde meilleur. Mais avant que nous ne puissions faire quoique ce soit, nous avons également été empoisonné, tout comme toi, et nous sommes mort. Ou tout du moins, nous devrions l'être. Pour une raison inconnue, nous nous sommes réveillé dans ce monde-ci, qui ne ressemble en rien au nôtre, et nous avons, encore une fois comme toi, perdu une très grande partie de notre puissance. Voilà. Maintenant que tu es consciente des actes horribles dont nous sommes responsables, souhaites-tu accepter notre aide ?"
Apheriah
avatar
Ange
Féminin Age : 23
Date d'inscription : 04/04/2016
Nombre de messages : 608
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 160

Techniques
Techniques illimitées : Barrière divine, Lumière divine, Fouet divin
Techniques 3/combat : Viseur divin, Soins divin
Techniques 1/combat : Lion Divin

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Mer 20 Déc 2017 - 18:14
Finalement ils en étaient venus à se découvrir un peu par le biais de quelques récits de leur passé respectifs. Il s'agissait d'une façon de faire un peu originale que de se battre et puis parler ensuite. On aurait dit une logique de sayens qui ne seyait guère à l'ange. Même si elle était une guerrière et qu'elle avait l'habitude de rentrer rapidement en conflit avec des êtres maléfiques, Apheriah privilégiait le dialogue dans la mesure où elle pouvait placer quelques mots bien sûr. Peut-être qu'elle s'était laissée emportée par l'envie grandissante de Kyuri de se mesurer à eux deux. D'ailleurs, le sayen avait disparu et il y avait peu de chances qu'ils le revoient un jour. C'était amusant de voir comment une situation pouvait évoluer en peu de temps. La relation qu'avait Meruem avec Apheriah avait radicalement changé depuis qu'ils s'étaient rencontrés.

Puisque Meruem était intéressé par les boules de cristal et qu'Apheriah lui en avait dit un peu plus concernant ce fabuleux trésor, elle lui avait dit qu'il pouvait très bien se mettre à leur recherche dès à présent. Avec une telle quête il valait mieux ne pas perdre de temps, en effet. Mais les sages paroles de la femme aux longs cheveux blonds avaient l'air d'agir sur la décision de l'homme au casque qui considérait maintenant que ce serait un pari risqué surtout en sachant que ceux qui possédaient le trésor étaient sûrement très forts. Il avoua ensuite qu'il avait confiance en elle et qu'il comprenait qu'elle puisse être réticente à en faire de même à son égard.

« Je te remercie, Meruem. Tu as raison, il est souvent très difficile de faire confiance aux gens, surtout dès la première rencontre. C'est pourtant un choix que je dois faire dans toutes circonstances. La confiance se gagne bien souvent par des actes mais s'il y a déjà des intentions c'est un bon début. »

Meruem ne semblait pas avoir perdu l'idée d'être un allié de l'ange et ça la flattait beaucoup. Elle avait l'air de l'avoir amené à une autre réflexion sur le monde que celle qu'il avait jusqu'à aujourd'hui. C'était en effet très flatteur de se dire qu'on avait réussi à influencer quelqu'un de cette manière là. Il avait beaucoup de respect pour Apheriah apparemment et cette raison le poussa à en dire plus à son sujet, expliquer qui il était. Apheriah, qui avait fait quelques pas ici et là se retrouva un peu plus près de Meruem, le fixant de ses yeux mauves. Elle l'écouta avec attention. Il avait l'air quelque peu gêné de dévoiler son passé mais il sembla sincère. Il avait dit appartenir à une race nommée fourmi-chimère qui se nourrissait des autres pour devenir plus fort et plus intelligent. Il affirma avoir tué de nombreux êtres vivants et à en voir par les mots qu'il utilisait il devait y en avoir beaucoup, ce qui était très surprenant puisqu'il prétendait n'être âgé que de 1 an. Il avait fait énormément de choses en si peu de temps et Apheriah se doutait qu'il devait évoluer plus vite que la plupart des êtres vivants. L'ange resta impassible face aux paroles de l'homme au casque malgré ses actes dramatiques mais elle compris où il voulait en venir au fil des minutes et sa dernière phrase confirma ce qu'elle pensait. Il lui demandait si malgré son passé elle acceptait d'être son allié. L'ange le regarda droit dans les yeux, elle replaça une mèche de ses cheveux et lui donna une réponse.

« Tu as un lourd passé derrière toi et tu as fait beaucoup de torts à autrui à ce que je comprends. Je ne peux pas te pardonner pour ce que tu as fais, Meruem. Mais j'ai le sentiment que tu regrettes cela, je me trompe peut-être mais c'est cette impression que j'ai. Comme je l'ai dis, ce n'est pas pardonnable mais si tu as l'intention de te racheter saches que c'est possible. Il faudra cependant que tu passes le reste de ta vie à protéger plutôt qu'à tuer, tout en vivant avec ton fardeau. Tu sais, j'ai tué aussi, et même si c'était dans l'intérêt des innocents ça reste pour moi une mauvaise facette de mon passé. Je ne suis peut-être pas la mieux placée pour te faire des reproches, bien que mes intentions soient toujours de servir le bien. Mais pour répondre à ta question, Meruem, je suis prête à t'accepter comme allié. Je ne vais pas te cacher qu'au jour d'aujourd'hui je n'en ai pas beaucoup et que de ce fait tu serais le bienvenu à mes côtés. Mais je crois à ton envie de te racheter. Tout le monde a le droit à une seconde chance. »

Malgré la vie passée de Meruem, elle n'allait pas le rejeter s'il avait l'intention de devenir quelqu'un de meilleur. Ça lui était déjà arrivé d'épargner des criminels parce qu'ils souhaitaient sincèrement se repentir. Elle comptait simplement sur lui pour faire en sorte de faire le bien désormais. Il voulait être son allié, et dans ce monde où elle se sentait bien seule elle était heureuse de compter sur un allié. Cependant, elle avait besoin aussi de faire le point sur ce qu'était devenu cette univers, elle reprit alors la parole.

« Pour le moment, j'ai besoin de prendre du recul et d'en apprendre plus sur ce monde. Nous allons nous séparer maintenant, mais nous nous retrouveront en temps voulu. Ne t'en fais pas, nous pourrons nous contacter grâce à mon pouvoir... »

Elle s'approcha de lui, le regarda fixement dans les yeux, puis elle plaça chacune de ses mains sur chaque côté du casque que portait Meruem. Apheriah venait de se lier avec lui, ce pouvoir leur permettrait de se contacter dès lors qu'ils en sentiront le besoin mais l'ange expliqua un peu mieux comment ça fonctionnait.

« Je viens de te mettre en lien avec moi au niveau télépathique. C'est simple à utiliser, en pensant à moi et en prononçant mon nom tu te lie avec mon esprit où que tu sois dans l'univers. C'est possible aussi dans le sens inverse. Cela nous permettra de nous contacter si besoin... Sur ce, je te souhaites bonne route et que tu saura faire face à tes vieux démons. Nous nous retrouverons... »

L'ange regarda une dernière fois Meruem puis elle s'envola pour quitter les Montagnes Rocheuses. Elle devait en apprendre davantage sur ce qu'était devenu l'univers depuis son sommeil de 100 ans.

(Désolée je quitte le sujet, manque de temps et d'inspiration en ce moment, je te libère mais nous nous retrouverons plus tard Smile )



Meruem
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2016
Nombre de messages : 291
Bon ou mauvais ? : Bon (anciennement Mauvais)
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation - Métamorphose - Photons
Techniques 3/combat : Rage Blast - Guérison
Techniques 1/combat : Echec et mat

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   Jeu 28 Déc 2017 - 15:41
C'est la première fois que nous nous dévoilons ainsi, que nous déballons notre vie, sans taire le mauvais. Même Komugi ignore tout de notre passé et le mal que nous avons fait. Mais pourtant, quelque chose, en nous, nous a laissé croire que c'était la meilleure chose à faire. L'instinct. Et il semblerait que nous ayons eu raison. Bien qu'Apheriah affirme qu'elle ne peut nous pardonner pour ce que nous avons fait - ce que nous comprenons aisément - elle croit tout de même à notre volonté de faire le bien et nous accepte comme allié. Nous en sommes heureux, bien que cela ne se lise pas sur notre visage toujours aussi impassible et froid. Si nous lui avions caché ce passé, nous n'aurions pas été complétement sincère avec elle. Elle aurait pu le découvrir plus tard et nous en vouloir de ne rien lui avoir dit. Maintenant que c'est chose faite, nous sommes en paix. Il n'y a plus de secrets entre nous et nous pouvons pleinement nous faire confiance de façon mutuelle. Apheriah sera une alliée précieuse, nous en sommes certain. Et puisque nous ne savons pas vraiment quel chemin emprunter pour faire le bien, nous serons content de pouvoir l'aider.



Puis l'ange annonce qu'il est temps que nous nous séparions, elle a besoin de prendre du recul pour voir ce qui est advenu de ce monde qu'elle redécouvre. Elle affirme néanmoins que nous pourrons nous contacter grâce à son pouvoir, nous ignorons de quoi il s'agit. Soudain, elle s'approche de nous tout en nous fixant dans les yeux, et pose ses mains sur notre tête. Nous la regardons avec étonnement, notre bouche formant un rond, tandis que nous ressentons comme une petite gène en nous. Nous ne sommes guère habitué aux contacts physiques en dehors des combats, et Komugi est la seule personne qui a eu quelques gestes affectueux à notre égard, en prenant notre main dans la sienne au moment de notre mort. Laisser Apheriah, que nous connaissons à peine finalement, nous toucher le sommet du crâne de façon délicate, nous met mal à l'aise. Nous nous sentons vulnérable. Comme si, soudainement, nous étions sans défense face à elle, alors même qu'elle n'a aucune mauvaise intention envers nous.


Puis elle nous lâche, et affirme qu'elle a créé une sorte de lien télépathique avec nous, afin que nous puissions la contacter par la pensée.

"C'est entendu." répondons-nous simplement.


Vient finalement l'heure des salutations. Apheriah nous souhaite bonne route et dit que nous nous retrouverons.

"A bientôt, Apheriah. Fais attention à toi, ne prends pas de risques inutiles."

Puis l'ange s'envole avec élégance et se dirige vers de nouveaux horizons. Nous restons là, seul, assis en tailleur sur la mésa, fixant l'horizon d'un air songeur tout en nous tenant le menton dans la main gauche. Cette rencontre nous a beaucoup apporté et nous a changé certainement à tout jamais.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le retour d'un Saiyan en paix .   
 
Le retour d'un Saiyan en paix .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-