Partagez | 
 

 [En cours] D'une planète à l'autre (14+)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Dim 30 Avr 2017 - 9:50
Bonjour ! Je me présente, The_captain, fan de l'univers Dragon Ball (depuis plus d'une décennie maintenant  Goku ) et auteur de fictions autour de celui-ci. Je viens aujourd'hui partager l'histoire sur laquelle je bosse depuis plusieurs mois, "D'une planète à l'autre". Elle est loin d'être terminée et j'ai besoin d'avoir des retours pour me motiver à la continuer et la mener à terme !  cheers

Je ne vous tease rien dans cette présentation et me repose sur votre curiosité ! Le seul indice que je peux partager est déjà transcrit dans le titre...on va parler d'aventure galactique !  Cool Je choisis aussi d'appliquer la balise "14+" à cause de quelques scènes plus ou moins dures. Aller, on se lance sans plus attendre, avec une intro qui comportera trois parties ! Bonne lecture aux motivés. Smile


*D'une planète à l'autre*



Introduction - Partie 1






- Et ben, le job de journaliste galactique, c'est plus ce que c'était...
- Wuf !

L'homme, la quarantaine assumée, venait de lâcher sa phrase comme un soupir longtemps retenu. La peau violacée mise à part, l'individu était d'apparence humaine et portait une paire de lunettes extravagante, parcourue de voyants lumineux verts et rouges qui clignotaient alternativement. La tenue du personnage, elle, avait tout de celle de l'aventurier en herbe : chapeau, veste sans manche et short percés d'une multitude de poches, hautes et chaudes chaussettes, chaussures de randonnée à l'extrémité renforcée. Le personnage, actuellement assis sur un rocher au bord d'un marécage peu réjouissant, tenait un carnet dans une main et un crayon dans l'autre. A côté de lui, un drôle de chien à huit pattes était assis sur son derrière et donnait la réplique à son maître en battant le sol de la queue. Les deux compères observaient un troupeau de ruminants à trompes, atypique et nonchalant, en train de paître paisiblement en face, dans la zone humide.

- Non, bien sûr, Ruckty, bien sûr que les liantchons sont remarquables, repris l'homme en griffonnant distraitement la feuille. Ils rendent en plus un grand service en débarrassant ces milieux naturels des plantes invasives.
- Wuf !
- C'est juste que...bon, je vais pas y aller par quatre chemins. C'est juste que ça manque un peu d'action, en fait. Je suis un journaliste galactique, enfin ! Il doit y avoir des sujets bien plus galvanisants à traiter ! Je ne demande pas la Lune Exiguë non plus !
- Wuf ! Wuf !
- Oui, évidemment que je ne choisis pas mes sujets ! Que certains d'entre eux, les plus importants ou dangereux, sont réservés à l'élite, aux journalistes qui savent aussi se battre ! Je ne suis pas ceux là...
- Wuf !
- Tu parles, ce gars est tombé tout seul. Il était complètement ivre je te signale ! J'appelle pas ça un combat. Mon punch est mou, en plus.

Tout en discutant avec son fidèle compagnon, le journaliste, répondant au nom de Vioty, continuait à gratter sur son carnet, détaillant les liantchons, leurs habitudes, leurs déplacements, leur régime alimentaire. De temps à autre, Vioty sortait un appareil photo et immortalisait certaines scènes. Cela lui permettait de bouger un peu, voire de grimper aux arbres pour obtenir un meilleur angle de vue.

Le journaliste pris un énième cliché. Subitement, le troupeau s'agita et évacua la zone dans un vacarme monstre. Chaque individu pesant plus d'une tonne, un tel déplacement n'était pas sans faire bourdonner les oreilles.

«Ah, j'ai dû enclencher le flash sans faire attention, argua Vioty.»

Le reporter n'avait pourtant rien à voir avec le brusque affolement des bêtes. Peu après leur départ, le personnage aperçu un point flamboyant, haut dans le ciel. Il ne lui fallut qu'un instant pour reconnaître un vaisseau spatial en train de chuter dangereusement.

« Oh, je sens que ça va secouer ! Ruckty, vite, à l'abri ! »

Vioty descendit précipitamment de son arbre et retourna vers son rocher en plongeant derrière. Son complice à huit pattes l'imita sans réfléchir. L'appareil s'écrasa violemment dans le marécage, provoquant des secousses dans tout le périmètre. L'eau vaseuse fut soufflée partout aux alentours. Le duo n'échappa d'ailleurs pas à cette épaisse vague nauséabonde. La température grimpa en flèche le temps d'une minute, avant de rechuter. Hésitant mais intrigué, Vioty jeta tout de même un œil au dessus de son rocher. C'est alors qu'il vit un grand et musclé personnage s'extirper difficilement de la carcasse. Armé de pistolets et de longs couteaux tranchants, le journaliste sut qu'il s'agissait d'un criminel peu fréquentable. L'inconnu, d'humeur bougonne, vacilla sur quelques mètres en grommelant, puis s'étala finalement de tout son long. L'eau, qui retournait petit à petit dans le marécage, commença à recouvrir son corps immobile.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Suite   Lun 1 Mai 2017 - 10:38


Introduction - Partie 2

Courageux mais pas téméraire, Vioty finit par sortir fébrilement de sa cachette pour renseigner convenablement l'événement auquel il venait d'assister malgré lui. Évitant autant que possible de se rapprocher du bandit vraisemblablement décédé, le journaliste préféra user du zoom de son appareil.

« Ruckty, évites d'aboyer de trop, susurra t'il précieusement. Même si notre ami là-bas à l'air d'être mort, je n'ai pas envie de le déranger. »

Obéissant, le chien se fit discret. Il alla se soulager contre un buisson touffus, comme si rien ne l'avait auparavant bousculé. Pendant ce temps, Vioty s'empressa de réaliser des clichés du vaisseau avant qu'il ne soit englouti par l'eau vaseuse au fond de son cratère. L'engin avait été sérieusement endommagé. La taule était déformée, noircie, percée.

« Il a dû y avoir une bataille spatiale, chuchota Vioty. C'est dingue. Il ne se passe jamais rien sur cette petite planète sauvage, d'habitude. C'est peut-être ma chance d'obtenir une promotion ! Mais pour ça, il faut que j'arrive à identifier ce pirate...ah, il va falloir que je m'approche, alors...ça ne m'enchante pas beaucoup. »

C'est finalement sur la pointe des pieds que Vioty contourna le marécage pour progresser vers le corps inerte, désormais à peine visible. Le reporter ne cessa de déglutir, méfiant et pessimiste. Bientôt, l'eau lui monta quasiment aux genoux. Surveillant de près le bandit, Vioty tendit le bras pour attraper une espèce de parchemin qu'il découvrit, entre deux lames de couteaux aiguisées. Une fois le papier récupéré, le journaliste pris ses pointes de pieds à son cou et détala comme un lapin pour rejoindre son chien, qui s'amusait bêtement avec une grosse libellule vrombissante.

« Mission accomplie, s'extasia Vioty en exposant son trophée sous les yeux de son compagnon à huit pattes. »

Le journaliste regagna son fameux rocher et déplia le parchemin avec délicatesse. Par chance, le papier dont il était constitué était partiellement hydrophobe. La majorité des mots était en conséquence encore lisible.

« Alors, voyons voir ce que ça m'indique... « échange de bons procédés »... « le trésor pèse environ 300 000 kta »...ça fait une somme... « veillez cependant à éliminer...éliminer »...ah, c'est difficile à lire... « éliminer...Bach...Bachton et ses conseillers »...Bachton ? Qui ça peut bien être ? Aucune idée... Ah, il y a quelques mots ajoutés à la fin. « Il faut à tout prix supprimer cette femme, elle met en péril notre petit business »... Une femme ? Qui ça...oh, mais attendez, il ne s'agirait pas de cette...cette espèce d'héroïne ? Celle qui s'en prend aux hors-la-loi pour les voler ? Elle commence à se faire connaître. Non, si c'est elle je n'ai jamais été aussi chanceux ! Vite, je dois porter mes hypothèses à l'écrit ! »

La lecture, enrichissante, se prolongea. Les pages se noircirent à une vitesse folle, la calligraphie étant toutefois mise de côté. Vioty s'autorisa même des croquis de la scène et des schémas recoupant diverses informations appuyant ses thèses. Rien ne fut laissé au hasard, et l'acharnement du journaliste galactique provoqua chez Ruckty une subite envie de danser.

- J'espère que le boss me confiera l'écriture d'un dossier complet sur le sujet, ou au moins qu'il m'intègrera à l'équipe.
- Wuf ! Wuf ! Wuf !
- Aller, je crois que j'ai tout ! Retour à la navette, envol immédiat pour la maison mère !
- Ahouahou... ! S'enthousiasma le précieux acolyte à poils en saluant la libellule.

C'est un tout petit module que le duo partit rejoindre. Il recroisa les liantchons sur le chemin, le calme retrouvé.

Trois, deux, un, décollage.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Jeu 4 Mai 2017 - 20:39



Introduction - Partie 3

Vioty, son drôle de chien calé sur le dos à l'aide de ses huit pattes entremêlées, entra en trombe dans le bureau du responsable, autrement dit du rédacteur en chef. Une corbeille à papier mal rangée manqua de le faire trébucher. Par chance pour le journaliste chahuté, son supérieur s'entretenait actuellement avec l'équipe chargée de recueillir des informations et de reconstituer l'histoire de cette femme cabalistique, voleuse des voleurs, justicière à ses heures perdues ou non. Des photographies de planètes, de réseaux criminels et d'itinéraires spatiaux étaient épinglées sur un imposant mur blanc, reliées entre elles par des ficelles de couleur. Le groupe dévisagea évidemment Vioty dès la seconde où il passa la porte en faisant son numéro d'acrobate.

- Mais, bordel...Vioty, où est-ce que tu crois entrer, là ?! S'offusqua d'office le rédacteur en chef, qui portait un béret, fumant une cigarette électronique.
- On ne peut plus penser paisiblement, rajouta, agacée, une reporter en dégageant ses mèches blondes derrières ses longues oreilles pointues et percées. Je viens de perdre l'une de mes idées...bravo, ronchonna t'elle.
- Hey, Vioty, t'es en train de déranger une réunion importante là, termina un autre homme d'un ton désinvolte et las.

Imperturbable, l'intéressé ignora les plaintes et reproches, progressa d'un pas décidé jusqu'au bureau du responsable et y plaqua ses propres documents fraîchement rédigés.

- Voici des infos supplémentaires concernant cette mystérieuse femme ! Lança t'il avec fermeté.
- Hum ? Quoi, elle chevauchait des liantchons ? Se moqua la femme, provoquant les rires de trois personnes chargées de la prise de notes au second plan.
- Le vaisseau d'un bandit s'est écrasé sur Tropp, pendant que j'observais ces animaux, informa Vioty. Vous trouverez là dedans pas mal de révélations !
- Bien, bien, laisses tout ça ici, on y jettera un œil. Tu peux sortir, maintenant ? marmonna le rédacteur en chef en bougeant la main comme pour chasser une mouche envahissante.
- Je ne sortirai pas d'ici tant que je ne serai pas intégré à l'équipe ! Insista Vioty en défiant sans trembler son supérieur du regard.
- Hey, Vioty, t'as pas l'impression de faire ton foufou là, intervint l'autre journaliste avec toujours ce même ton désintéressé.
- Wuf ! Wuf !
- Fais taire ton chien !
- Ni lui ni moi ne nous tairons tant que nous n'aurons pas obtenu ce que nous sommes venus chercher, s'imposa Vioty en restant campé sur ses positions.

Sans quitter son journaliste des yeux, le rédacteur en chef attrapa ces fameux documents et les feuilleta grossièrement. Découvrant en effet quelques révélations intéressantes, il préféra reposer sa cigarette avant qu'elle ne tombe au sol.

« Mais, ces noms...saperlipopette, oui, il se peut que ça corresponde avec les profils mystères qui restaient au mur ! Oui, cette histoire là complète...elle complète bien les hypothèses avancées hier. Là, le bracelet lankq est mentionné ! Merde, c'est ça ! »

Le supérieur se tourna précipitamment vers le mur, y laissa ses yeux s'y balader puis se gratta la tête avant de la rediriger vers Vioty, dont l'assurance inédite était troublante.

« Mon gars, entama t'il tout d'abord, c'est d'accord, tu intègres l'équipe. Mais attention, c'est moi qui pose les conditions. Si tu ne les respectes pas, tu vas vite retourner dans tes marécages ! »

Les sourires des uns répondirent aux grimaces et aux chuchotements mécontents des autres. Complètement réjouit par la tournure idéale et secrètement inespérée des événements, Vioty porta un regard au seul cliché, flou, de la jeune femme jusque là disponible au journal. Sur celui-ci, elle adressait, depuis le cockpit d'un petit vaisseau de fortune, un joli doigt d'honneur au photographe, pour dissimuler son visage.

« Cette femme, repris le rédacteur en chef, risque bien de bousculer l'espace à grande échelle dans peu de temps. Ses agissements finiront tôt ou tard par attirer les gros poissons. Des pirates voudront sûrement la supprimer. Quelque soit l'issue de la carrière de cette femme, nous devons nous préparer ! »

Vioty, qu'une vague de frissons et d'excitation parcourut de la tête aux pieds, espérait bien évidemment que la jeune femme en question ne connaisse pas de destin tragique.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mar 9 Mai 2017 - 20:37


Partie 1

Les écrans de la tour de contrôle, reliés aux balises de surveillance du marécage, se mirent à biper anormalement. Des sentinelles déshumanisées, vêtues de combinaisons de camouflage partirent s'équiper de canons à plasma avec une discipline militaire. Communiquant entre elles dans un langage inconnu et rudimentaire, elles quittèrent des bâtiments rectangulaires unicolores pour gagner le marécage autour d'eux.

La nuit, jusqu'alors paisible, était soudainement interrompue par la rentrée dans l'atmosphère d'un appareil inconnu. Celui-ci vit sa coque prendre une teinture rouge en chutant en ligne droite. Le pilote avait visiblement perdu le contrôle de son vaisseau. Le crash paraissait désormais inévitable. Les sentinelles, sans lâcher l'engin des yeux, montèrent sur des planches flottantes à propulsion pour gagner la zone probable de l'imminent point d'impact. La trajectoire de l'astronef dévia toutefois légèrement avant de terminer sa course folle, comme si les commandes avaient été récupérées temporairement. Il s'écrasa en plein dans les eaux troubles du marécage mais avec une vitesse moindre que ce à quoi les sentinelles s'étaient attendues.

L'une des plaques déformées du vaisseau, visiblement construit pour n'accueillir qu'un passager, se souleva lentement en grinçant. Des volutes de fumée s'en échappèrent instantanément. Une toux retentit ensuite dans l’habitacle et deux mains se posèrent sur le rebord. Munies de gants coupés aux extrémités des doigts, elles appartenaient à une femme. Cela fut confirmée lorsqu'elle s'échappa entièrement de son appareil en bien mauvais état. L'inconnue poussa un juron élaboré en remarquant qu'elle venait de poser les pieds dans de l'eau boueuse qui lui montait bientôt au niveau des genoux. La végétation des lieux était peu séduisante, constituée de touffes d'herbe épaisse et de vieux troncs tordus. Des bulles de gaz explosaient par endroit, traduisant une importante activité de fermentation.

La voyageuse, à la longue chevelure verte attachée en queue de cheval, était habillée d'une combinaison violette moulante s'arrêtant peu avant les coudes et les genoux. Une espèce de poncho aux couleurs plus vives et aux motifs tout en courbes la recouvrait. La femme portait en plus autour du cou un collier incrusté de pierres précieuses qui scintillaient dans la nuit. D'une vingtaine d'années environ, la jeune femme se retourna pour récupérer un gros sac à dos dans son appareil spatial. C'est à ce moment qu'une quinzaine de lasers pointa sur son corps.

« Et rebelote, toujours des emmerdes, grommela t'elle durement. Dans l'espace ? Course poursuite ! Dans un trou paumé ? Pas mieux ! L'inverse m'aurait étonné, aussi, pesta la demoiselle en fronçant les sourcils. »

Elle attrapa tout de même son sac et l'enfila sur son dos, sans céder à la panique. Une voix aux sonorités presque robotiques lui adressa alors ces mots depuis la pénombre :

- Qui que vous soyez, veuillez décliner votre identité, votre provenance, votre race et les raisons de votre venue sur Tremarecq de Ty.
- Un petit « bonsoir » n'aurait pas été de trop, maugréa t'elle. Ou un petit « mon dieu, mademoiselle, vous allez bien ? ». Je viens quand même de subir un accident violent. Heureusement que j'ai la tête du...
- Je répète, qui que vous soy...
- Oui, oui, bon, ça va, je ne suis pas sourde non plus. Alors, je m'appelle Arb, commença t'elle à mentir, j'ai vingt-deux ans, je viens de la planète Michetiche, je suis donc une ticherenne et je suis ici parce que je me suis écrasé ! N'ayez crainte, je ne veux pas raser vos magnifiques marécages.

Pour un fait exprès, c'est à ce moment qu'une ligne d'arbres s'écroula en arrière, brisés net par le vaisseau lors de sa chute. La dénommée Arb, subitement gênée, présenta son plus beau sourire éclatant aux sentinelles dissimulées dans le paysage nocturne. Cela ne suffit évidemment pas à éviter l'inévitable. Les soldats appuyèrent sur la détente.

« Ok. Au moins j'aurai essayé. »

Les rubans de plasma tracèrent leur chemin vers la cible mais se croisèrent sans faire mouche. La jeune exploratrice venait simplement de disparaître. Ses adversaires appuyèrent sur un interrupteur présent sur leur tempe gauche et des faisceaux lumineux jaillirent de leurs yeux. Ils commencèrent à passer les environs au crible. Un éclair fila au milieu du groupe. Un instant plus tard, toutes les sentinelles s'évanouirent. Leurs yeux s'éteignirent. La voyageuse réapparu alors sur son vaisseau et, du pied, appuya sur un bouton. L'appareil disparu dans une capsule miniature que la jeune femme saisit au vol et glissa dans une poche à fermeture automatique.

- A, tten, dez un peu ! Bégaya une voix.
- Comment ? J'en ai oublié un ?

Effectivement, l'un des soldats avait échappé à la parade de Arb. Ou plutôt résisté. Un combat, vu comme un simple contretemps par la belle combattante, s'engagea donc dans le marécage, en pleine nuit.


Dernière édition par The_captain le Mer 17 Mai 2017 - 6:58, édité 1 fois
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mer 17 Mai 2017 - 6:57


Partie 2

Les soldats évanouis gisaient sur de tortueuses racines d'arbres ou dans l'eau sombre, dans des positions plus ou moins loufoques. Sans se défiler après cette démonstration, la sentinelle rescapée et pugnace banda ses muscles et développa une aura ovale, aux contours nettement définis, presque surnaturels.

« Oh, ça ne plaisante pas, déclara la jeune femme, enjouée. On y va franchement dans ce cas ! »

A l'image de son adversaire du moment, la voyageuse laissa son ki bleuté auréoler son corps athlétique. Elle plia légèrement les jambes et monta ses bras au niveau de son visage. La sentinelle s'élança dans un grésillement électrique. Elle arma son bras pour décocher un direct renforcé par une prise d'élan. Arb ne cilla pas. Elle bloqua la frappe d'une seule main et répondit aussi par un direct. L'opposant para à l'aide de son genoux. S'ensuivit un échange au corps à corps. La phase prit fin lorsque la jeune femme repoussa l'assaillant d'un kiaï bien pensé.

« Aller, on va pas faire durer ! J'ai un vaisseau à réparer...enfin, à faire réparer... »

La guerrière tira un kikoha que l'autre dévia d'un coup de poing. Il venait de réagir comme souhaité, puisque Arb se téléporta sur le champs et écrasa son pied sur le crâne de l'automate. Sa tête lui rentra dans les épaules avant qu'il ne fonde vers le marécage comme un boulet de canon. Le choc fut si violent que l'eau s'évacua sur les côtés. La sentinelle disparut dans la vase avant que le liquide ne regagne le périmètre. Fin du duel.

« Même pas besoin de me transformer, souligna Arb en soufflant. En même temps, ils n'ont que le niveau de... de protecteurs de marécages... Si ce niveau existe... Bon, il me semble avoir vu une ville assez étendue tout à l'heure. J'y trouverai sûrement de quoi réparer mon engin. Décidément, j'ai vraiment du mal à le manier ce truc... »

Sur ce, la demoiselle décolla comme une fusée, son aura formant un cône devant elle. Arb monta d'une centaine de mètres en un instant et scruta l'horizon. Les marécages étaient immenses mais uniformes et plutôt silencieux. Au delà, dans la nuit noire, la tâche urbaine ne fut pas difficile à localiser grâce à sa luminosité.

« Aller, ma petite Bra, je suis sûre qu'on va te foutre la paix suffisamment longtemps pour que ce soit toi qui exiges à nouveau de l'action. »
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mer 17 Mai 2017 - 7:01


Partie 3

La jeune femme avait atterri sur Tremarecq de Ty, une petite planète recouverte à quatre-vingt dix pour cent de milieux humides boisés et de lacs. Pas plus d'une dizaine d'agglomérations s'y dénombraient, bâties sur des plates-formes surélevées. La particularité de Tremarecq de Ty, c'était que la population vivait en exploitant une énergie générée par de gigantesques reptiles pacifistes tapis dans les zones inondées sauvages. Ceux-ci la fournissait en recueillant la lumière de la nuit, ou plutôt celle transmise par deux lunes semblables en orbite. Afin de protéger ces animaux, considérés comme sacrés, de toute menace, des patrouilles d'automates quadrillaient les marécages. Bra, sans le savoir, venait d'ailleurs de se défaire de l'une d'entre elles.

Loin de se poser des questions existentielles au sujet de cette planète, la jeune femme filait en direction de la ville aperçue tout à l'heure. Plus elle s'en rapprochait et plus elle en distinguait les formes urbaines. Elle releva la présentation ordonnée des bâtiments, qui s'élevaient vers le centre de l'agglomération. Les toits étaient unicolores, mais de teintes vives. Les marécages atteignaient quasiment le pourtour des lieux et de larges ponts suspendus s'y engouffraient dans diverses directions en se servant des arbres comme supports. A cause de la densité du bâti, Bra ne pu se décider directement de là où elle allait poser pied pour commencer à chercher un mécanicien.

« C'est une véritable fourmilière vu du ciel. Je ferai mieux de me m'arrêter sur l'un de ces toits, déj...hum ? Quelqu'un approche ! »

Une bourrasque froide lui passa dans le dos et la bouscula légèrement. Une ombre floue se promena dans les airs quelques instants avant de se stopper à vingt mètres de la jeune femme. Les contours devinrent plus nets et enfin un personnage apparu. Il s'agissait d'une espèce inconnue pour la combattante, sorte de croisement entre un namek, pour la couleur de la peau, et un chat pour la forme de la tête et le pelage, même si celui-ci était inégalement réparti. L'individu possédait de larges oreilles et une fine queue reptilienne en partie cachée par un épais manteau de fourrure.

« C'est toi, qui a neutralisé l'une des patrouilles des marécages ? Entama t'il d'une voix rauque hostile. Oui, vu ton énergie, ça ne fait aucun doute, repris t'il en plissant les yeux. »

La voyageuse de l'espace serra les dents en étudiant le nouvel arrivant. Visiblement, elle aurait mieux fait de jouer la discrétion au lieu de batifoler comme elle l'avait fait.

- Euh, écoutes, mon vieux. C'est un malentendu, s'enquit-elle d'éclairer. Je ne veux nuire à personne. J'ai simplement besoin d'aide pour réparer mon, vaisseau spatial. Suite à quoi je repartirai. J'ai un rendez-vous important...ailleurs...
- Tu t'es défais d'une patrouille sur un malentendu, aussi ? C'est un peu...

L'inconnu grimaça, écourtant même sa parole. Quelque chose vibrait dans l'une de ses poches. Vraisemblablement contrarié à l'idée de saisir l'appareil, le personnage se résigna tout de même. Il le sortit, tendit son bras sur le côté et appuya sur un bouton. Une projection holographique se dessina progressivement en grésillant faiblement. Un petit bonhomme en blouse boutonnée apparu. Celui-ci portait une longue barbe blanche, une épaisse paire de lunettes et une lampe frontale, qu'il prit soin d'éteindre.

- Jiaï, tu allais encore n'en faire qu'à ta tête, n'est-ce pas ? Prononça le savant en se caressant la barbe.
- Hum ? Mais, pas du tout, docteur, se braqua le dénommé Jiaï en perdant son caractère revêche. Si vous n'aviez pas lancé le signal je l'aurai fait dans l'instant, se défendit-il en agitant les bras.
- Menteur, je te connais très bien. Je lis en toi comme dans un livre ouvert !

Visiblement, les deux personnages s'engageaient dans un dialogue de sourds. Bra, perplexe, tenta de glisser verticalement vers la ville en dessous d'elle. Elle se fit rappeler à l'ordre sans tarder.

- Hey, toi, n'essayes pas de filer, intervint le félin à la peau verte.
- Changes de ton enfin, conseilla le binoclard. Je ne penses pas qu'elle soit une ennemie...n'est-ce pas ?
- E-xac-te-ment, articula la jeune femme en montrant patte blanche. Vous...lisez en moi comme dans un livre ouvert.

Le vieil sourit dans sa barbe. La reprise de son expression lui faisait apparemment plaisir. Par contre, Jiaï, moins crédule, ne semblait pas être séduit par la formule rhétorique.

« Dans ce cas, vient nous montrer ce que tu caches dans ton sac, décida t'il en durcissant ses traits. »
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 20 Mai 2017 - 20:19


Partie 4

Bra accepta l'échappatoire du dénommé Jiaï. Après tout, elle n'avait rien à se reprocher, à part peut-être son différent expédié dans les marécages, qu'elle avait déjà effacé de sa mémoire. L'assistant du savant éteignit la projection holographique, rangea l'appareil dans sa poche et fit signe à la jeune femme de le suivre. L'individu était un combattant, aucun doute possible. Un combattant à ne pas sous estimer.
Bra fut invitée à pénétrer dans l'une des plus hautes tours de la ville. L'ouverture qui se présenta à elle se révélait être un ascenseur. Jiaï entra après elle dans l'espace clos. Lorsque les portes se refermèrent, la descente débuta.

« Sacré machinerie, se permit de commenter Bra, sans recevoir de réponse. »

L'assistant à tête de chat restait impassible, bras croisés sur la poitrine. Le voyage vertical se termina bientôt et les portes s'ouvrirent sur une grande pièce octogonale. Toute une courbe de sentinelles comme celles du marécage pointait Bra avec leur canon à plasma. Parmi elles se tenaient le vieil homme en blouse. Il nettoyait ses verres avec un chiffon.

« Hum, hum, désolé pour tout ce dispositif, déclara le savant après s'être éclaircit la gorge. C'est que nous sommes très branchés, sécurité, en ce moment. »

Avec le regard pesant que lui jetait Jiaï, Bra décida de ne pas se montrer trop démonstrative.

« C'est normal, oui. Tout à fait compréhensible. »

Elle jugea qu'elle venait justement de dire six mots de trop. Alors que l'assistant n'avait pas bougé de sa place devant l'ascenseur, la guerrière, plus avancée, se vit enfermé dans une cage énergétique.

« Maintenant, vous pouvez ouvrir votre sac, informa le vieil homme. Comme on ne sait pas ce qu'il contient, on préfère ne pas prendre de risque. »

A moitié rassurée, Bra s'exécuta scrupuleusement. Elle ôta son contenant et déballa ses affaires. Beaucoup de nourriture séchée, des bouteilles d'eau, un kit de soin et des capsules que la jeune femme dû ouvrir. Elles révélèrent une chaise longue, quelques appareils de transmission radio, quelques cartes spatiales, en format papier et en trois dimensions, un sabre laser rose et d'autres babioles de la vie quotidienne. En résumé, rien de suspect pour ses interlocuteurs. Un scanner vint toutefois analyser le sac pour vérifier que celui-ci était bien vide. Bra vida également les poches de son étrange poncho. C'est ainsi qu'elle révéla son vaisseau spatial endommagé.

« Et voilà mon fameux véhicule, lâcha la demoiselle en ouvrant les bras. Le véhicule qui, avec une bonne réparation, pourrait m'aider à quitter cette planète comme j'y suis venue. Enfin, non, oubliez la fin de ma phrase, termina t'elle en riant maladroitement. »

La barrière énergétique disparut. Le savant, ainsi qu'une poignée de sentinelles ayant posé leur arme, s'avancèrent.

- Vous permettez ?
- Un peu oui, répondit Bra en s'inclinant magistralement.

Le savant, faisant preuve d'une étonnante agilité pour son âge avancé, se mit à observer l'appareil sous tous les angles. Visiblement très compétent dans le domaine, il réussit en seulement quelques pressions à accéder aux moindre recoins internes de l'engin. Le voilà qui n'hésita pas à introduire sa tête entre les composants, en allumant sa lampe frontale. Autour de lui, les automates s'activèrent également et dressèrent un diagnostic à partir de lasers sortant de leurs épaules. Le savant ressorti bientôt, la blouse noircie.

- Mademoiselle, ce n'est pas un modèle bien récent que vous avez là. Le comburant de décollage n'est pas le top du top. La batterie défie le temps à chaque voyage. Le catalyseur nécessaire au bon fonctionnement des circuits hydrauliques est encrassé. Quelques taules sont mal soudées entre elles. Vous êtes une aventurière, pas une ingénieure en aérospatial !
- On est d'accord, approuva t'elle instantanément. Alors, il est possible de faire quelque chose pour...ça ?
- Certainement. Nous disposons d'une technologie plus que satisfaisante, repris le génie,  loquace. Je dois d'ailleurs posséder un propergol qui devrait faire des merveilles sur la propulsion de votre appareil. Mais il faut surtout miser sur une bonne maniabilité...n'est-ce pas ?
- Naturellement, confirma Bra en faisant mine d'être l'égale du binoclard barbu.
- Une petite heure peut suffire à tout préparer. Seulement, je dois vous prévenir que ça n'est pas...gratuit.
- Alors, pour ça, je devrai avoir quelque chose d'intéressant à vous filer, monsieur le scientifique !

Aussitôt, Bra sauta dans la cabine de son vaisseau et récupéra un épais livre dans un petit compartiment.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 22 Mai 2017 - 20:41


Partie 5

L'ouvrage était épais et visiblement très ancien. La reliure, recouverte de cuir, arborait des figures, vraisemblablement d'artefacts ancestraux. Un mot était écrit en gros, dans une langue inconnue. Heureusement, il était inscrit « alchimie » en dessous. Sans descendre de son aéronef, Bra exposa la couverture au savant. Celui-ci ne fit que replacer ses lunettes, dans un premier temps.

« Ce n'est pas la première fois que j'atterris en catastrophe sur une planète, se vanta presque la jeune femme. Après quelques aventures sur Sirénia, une planète habitée par des animaux qui parlent, on m'a donné ça. »

Un automate vint délicatement se saisir du manuscrit et l'amena au savant. Ce dernier alla jusqu'à enfiler une paire de gants à usage unique sortie d'une poche avant de manipuler l'ouvrage. D'un calme olympien, le vieil homme commença à feuilleter son présent. Dix pages plus tard, seulement, son front s'humidifiait déjà. A en croire ses expressions fascinées, il allait de découverte en découverte. En face, Bra, assise en tailleur, avait le sourire jusqu'aux oreilles et hochait la tête comme si elle connaissait le contenu par cœur.

- Qu...qu'a tu fait pour recevoir un, un bijou pareil, balbutia le savant en s'épongeant le front avec l'une de ses manches. Le contenu de ce manuscrit est...est, j'en perds mes mots.
- Haha. Oh, je n'ai rien fait d'extraordinaire, expliqua t'elle avec une fausse modestie. Disons que je leur suis venue en aide pour repousser une menace...plutôt, coriace.
- J'ai entendu quelques rumeurs, intervint subitement Jiaï en s'avançant de sa position près de l'ascenseur.
- Tu n'aurai pas, combattu le cyborg Teltron ?

A l’évocation de ce nom, le visage du savant s'assombrit presque exagérément. Il se retira temporairement pour traiter son excès émotionnel. Quant à Bra, elle ne cacha pas son étonnement. Elle se retourna pour s'adresser directement à l'assistant combattant.

- Sirénia est assez éloignée d'ici. Comment peux-tu être au courant ?
- Le cyborg Teltron est le genre de personnage qu'on préfère ne pas croiser. Il est assez connu pour les désastres erratiques qu'il cause partout où il passe.
- Oui, c'est ce que les séréniens m'ont dit. J'ignorais que sa...popularité s'étendait jusqu'ici.
- Tu l'as...vaincu ?
- J'aurai préféré. J'ai juste réussi à le faire fuir...il cherchait à améliorer son corps et j'ai contrarié ses plans.

Jiaï ne cligna plus des yeux et reconsidéra la force de Bra. Bien qu'il estimait déjà une grande puissance chez elle, cette révélation poussa son jugement encore plus loin. Respect et excitation se mêlèrent dans ses yeux de félins.

- Désolé d'interrompre votre discussion, coupa promptement le savant en effectuant son retour, mais...j'accepte le cadeau. Je mène justement quelques travaux auxquels ce précieux ouvrage pourrait faire écho. Même si les objets étudiés sont évidemment différents, puisque la planète n'est pas la même. Ton vaisseau sera réparé, voir customisé dans une heure, donc.
- Merci beaucoup, salua Bra, légèrement émue. Si j'écris mes mémoires un jour, votre nom y apparaîtra !
- Huhum, oui, bien sûr. Pourquoi ne profiterai-tu pas de notre merveilleuse ville, proposa le savant. Il a quelques plats et cocktails à ne surtout pas rater. Jiaï, peux-tu l'accompagner ?
- Hum ? Moi ? Hoqueta légèrement le guerrier mi namek mi félin. Euh, oui.

C'est ainsi que Bra et son guide exclusif quittèrent le bâtiment, laissant le vieil homme à ses travaux de réparation. Par la voie des airs, le duo gagna les rues de la ville sous un ciel encore sombre. Lorsque Jiaï posa pieds sur les pavés, on le salua, abondamment et amicalement. L'individu n'était visiblement pas n'importe qui, mais prenait tout de même le temps d'échanger avec la population, composée d'humanoïdes écailleux ou poilus. Pendant ce temps, Bra s'arrêta pour caresser un étrange petit chien à huit pattes, féru de ce genre d'attention. L'assistant du savant pénétra dans un petit restaurant nommé « La patte du Srégo ». L'établissement mariait lumières et ombres à la perfection, attirant les regards.

- C'est quoi, un Srégo, demanda Bra en passant la porte d'entrée.
- C'est un gigantesque reptile sacré qui vit dans les marécages. C'est son qui espèce fournit l'énergie qui alimente toutes nos installations.
- Heinhein, ça claque, lâcha la jeune femme en jetant encore un œil à la sublime décoration extérieure.

Jiaï s'arrêta au comptoir et apostropha une grosse femme, qui cessa de discuter avec deux autres types. Le combattant réserva une table dans l'arrière pièce et commanda un plat du jour.

- C'est par ici, dit-il en montrant la voie à son invitée. Je nous ai commandé la soupe Niéton. Un délice.
- Merci bien.

Sur ce, ils escaladèrent quelques marches et partirent s'installer tranquillement.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mer 24 Mai 2017 - 7:45


Partie 6

Une admirable sculpture en bois peint était exposée au centre de la pièce arrière, parmi d'élégantes et entremêlées compositions florales riches en formes et en couleurs. Elle représentait un Srégo, sorte d'immense crocodile doté de six pattes et d'une longue queue aplatie sur l'extrémité.

- Ils ressemblent réellement à ça, vos créatures sacrées ? S'enquit Bra en plissant les yeux comme si elle imaginait la créature en mouvement.
- Plus ou moins. Il y a une part d'imagination dans toutes les représentations exposées en ville. Chacun exprime sa créativité par le biais de l'art, expliqua Jiaï.

Une petite fille au sourire communicatif vint effectuer le service. Elle déposa deux larges assiettes creuses sur la table. De douces odeurs montèrent aux narines des clients. La jeune serveuse, avant de se retirer en fredonnant, laissa également une bouteille en verre contenant un liquide bleuté et quelques épices.

« A toi l'honneur, introduit Jiaï. »

La soupe, épaisse, paraissait délicieuse. Elle contenait des morceaux de viandes et de légumes bouillis découpés en cubes. Sûre d'elle et de sa gorge, Bra saupoudra son assiette avec un assortiment d'épices inconnus. Elle plongea sa cuillère et ouvrit la bouche. Les papilles gustatives s'activèrent progressivement et l'aventurière fondit de bonheur sur sa chaise. Jiaï sourit étrangement à ce moment. La jeune femme comprit le sens de ce sourire lorsqu'une bouffée de chaleur l'envahit peu après. Rouge à l'extrême, elle se mit à cracher du feu. Le duo se mit ensuite à rire, sous les yeux complices et amusés des autres clients. Puis l'ambiance devint plus traditionnelle au fur et à mesure des bouchées. Le liquide permit à Bra de se rafraîchir le gosier.

La discussion revint sur Teltron avant que Jiaï n'interroge l'aventurière sur les raisons de son voyage.

« C'est moi qui suis à l'origine de l'idée, répondit fermement Bra. Les jeunes femmes dénuées de pouvoirs, de ki, veulent faire le tour de la planète. Moi je veux en visiter un bon paquet et en profiter pour devenir plus forte. Puis, l'aventure, c'est cool, termina t'elle en serrant le poing. »

La guerrière passa volontairement quelques détails, plus ou moins gros, sous silence. Jiaï ne chercha pas à creuser davantage non plus. Le duo termina son repas. Bra ne manqua pas de complimenter le personnel qu'elle pu croiser en ressortant du restaurant. Sous les regards impressionnés des badauds, les combattants décollèrent depuis les pavés. Là-haut, Jiaï fit une demande particulière :

- J'aimerai que tu me frappes avec toute ta puissance. Je dois savoir si je suis capable de défendre cette planète et les Srégos comme il se doit.
- Je ne sais pas pourquoi, mais je m'y attendais, souffla Bra en croisant les bras.

La guerrière se positionna face à l'assistant du scientifique. Elle fit exploser son aura blanche en un instant. Sa queue de cheval se mit à léviter dans le halo lumineux. Comme effrayés par l'énergie ainsi déployée, les nuages s'écartèrent. Jiaï assista au spectacle en silence. Il adopta une position défensive :

« Viens, lança t'il sèchement. »

La jeune femme se téléporta en souriant et réapparu juste devant le félin à la peau verte. Elle décocha un redoutable direct. L'autre bloqua le coup des deux mains mais sentit la pression augmenter de manière exponentielle. Il développa une aura légèrement rosée pour opposer plus de résistance. Ses bras commencèrent à trembler malgré ses précautions. Lorsque Bra se mit à crier, Jiaï fut propulsé en arrière comme un boulet de canon. Il réussit à stopper sa course avant de traverser le toit d'une tour étroite et revint au près de son adversaire.

- Impressionnant. Je comprends que tu ai finalement choisi de ne pas y aller à fond.
- Ah ? Tu as deviné ?
- Bien sûr. J'ai d'ailleurs aussi fait la même. Les lieux ne sont pas très, propices, à une telle débauche d'énergie.
- Hé, c'est sûr, souligna la voyageuse. Bon, il est temps de retourner à la tour ! J'ai beaucoup de chemin qui m'attend !

En retrouvant le savant à la lampe frontale dans la superstructure, Bra vu sa langue se dérouler d'elle-même. Ses pupilles cédèrent la place à deux étoiles scintillantes.

- Non ! Arrêtez ! Vous avez été chercher un autre vaisseau, c'est pas possible, s'époumona t'elle en dévisageant le docteur et ses sentinelles rangées sur le côté.
- Ça aurait pu être une solution, maintenant que tu m'y fait penser, répondit le vieil homme en se grattant le menton au travers de sa barbe. Mais non, j'ai simplement mit beaucoup de moyens à l’œuvre. C'est qu'il me tarde, pour ne rien cacher, de retourner feuilleter mon précieux cadeau, révéla t'il en réajustant malicieusement ses lunettes.

L'aéronef n'avait plus rien à voir avec sa précédente version. Le savant et son équipe avaient fait des merveilles et Bra se destina quelques petites tapes sur la joue pour sortir de son état second.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Ven 26 Mai 2017 - 18:35


Partie 7

Les courbes de l'appareil avaient été habilement repensées. Le vaisseau avait même gagné en volume. Il restait malgré tout très aérodynamique. Les propulseurs arrières et les coussins d'air du dessous avaient subit une révision appréciable. Le savant avait procédé au remplacement des fluides de fonctionnement en ajoutant quelques mélanges de sa composition personnelle. Le vieil homme n'avait par contre pas ou peu révisé le système de commande, jugeant que Bra avait déjà dû s'habituer à l'existant, malgré ses accidents. Il s'était cependant permit de rédiger une petite notice d'aide qu'il avait glissée dans la cabine. Il expliqua brièvement les clés de compréhension à la jeune femme avant qu'elle ne vienne l'enlacer en le soulevant du sol.

« Merci merci ! C'est dingue ! Jubila t'elle fortement. »

Ni une ni deux, Bra s'élança dans l’habitacle et apprécia du fessier son nouveau siège. Elle retrouva vite ses repères et vérifia la présence de deux trois objets, dont son sac de capsules et de vivres.

« Bon, sur ce je vais vous laissez ! Encore merci pour tout ! »

Elle appuya sur un bouton et la cabine se referma. Puis elle fit l'action inverse.

« Euh, la sortie, c'est par où ? »

Un automate bienveillant parti commander l'ouverture du plafond. La sortie donnait directement sur l'une des deux lunes de  Tremarecq de Ty. Bra l'admira brièvement puis leva le pouce en direction de ceux qui l'avaient aidé malgré des débuts délicats. Son vaisseau prit de la hauteur en douceur le temps de quitter l'enceinte du bâtiment. Une fois dans le ciel, l'aéronef fusa comme une étoile filante, vers d'autres mondes. Le docteur et Jiaï, visages fermés, fixèrent un instant le sombre lointain avant que l'automate n'actionne la fermeture.

- Tu as bien trafiqué le pilote automatique ? Entama Jiaï sans tourner la tête.
- Bien sûr. Son vaisseau devrait se diriger automatiquement vers Xontya dans quelques minutes à peine.
- Tu es prêt à partir également ?
- Plus que jamais, assura l'assistant en plissant les yeux. Elle est suffisamment forte.

***

Désormais ressortie de l'atmosphère de la planète escale, Bra pu se concentrer sur la suite de son périple. Elle attrapa l'une de ses cartes spatiales et la déplia devant elle. Après avoir repéré Tremarecq de Ty, elle chercha sa destination finale.

« Ok, donc avant d'y arriver j'ai encore quelques occasions de faire du tourisme. »

La jeune femme passa sans l'arrêter le doigt sur Xontya. Elle préféra valider la planète suivante, du nom de Pa. Celle-ci était représentée d'un bleu vif sur le papier.

« Ah, les paysages sont magnifiques sur celle-là parait-il ! On va prendre un peu de bon temps. »

Levant les yeux de sa carte, Bra aperçu même Pa dans l'immensité obscure spatiale. C'est à ce moment que son appareil commença à dévier. Réactive, l'aventurière chercha à reprendre énergiquement les commandes, en vain. L'écran du vaisseau valida Xontya par défaut et en afficha les caractéristiques : une planète recouverte d'épaisses brumes, très peu peuplée, dépourvue d'un pouvoir en place. En résumé, il s'agissait d'un astre de non-droit. Bra fit les gros yeux et ragea sans vergogne contre le savant, qui l'avait visiblement manipulé. Sachant qu'elle ne pouvait pas respirer dans l'espace, son seul choix fut d'accepter son sort mystérieux. Qu'est-ce que Xontya allait lui réserver ?
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Ven 26 Mai 2017 - 18:39


Partie 8

Les deux colosses, chacun posé sur une vieille souche peu confortable à côté de leur capsule spatiale respective, avalaient leur liqueur en gloussant bruyamment. L'épiderme verdâtre et rugueux, l'un des personnages était habillé avec des couleurs vives alors que l'autre l'était avec des couleurs sombres. Tous deux portaient des piercings sur toute la surface de leurs longues oreilles pointues, des grosses bottes ornées de piquants et des massues métalliques. Leur mâchoire étaient carrées, taillées dans la pierre et leur regard, bien qu'endormit par l'alcool, trahissait leur caractère belliqueux.

- Bwahaha, t'as eu une super idée Ktyon, cracha celui qui était vêtu d'une veste grise en s'essuyant la bouche.
- Après l'butin qu'on vient d'récupérer, c'est normal de s'offrir un peu d'détente, Tatono, répondit l'autre en vérifiant évasivement le niveau de sa bouteille. On est pas obligé de r'joindre le boss directement !
- Surtout qu'en les rejoignant ça, hic, ils voudraient aussi goûter à ce t'élixir !
- Hors de question, hahaha !

Perchés sur une petite crête, les deux énergumènes aperçurent entre deux éructations un point brillant qui filait dans le ciel. Le phénomène les intrigua immédiatement, mais avec un temps de latence. Le dénommé Tatono se leva et vociféra de sa voix grasse à son homologue :

- Hey, j'parie deux gorgées que j'arrive à exploser ce truc en une tentative !
- Gwaha, impossible ! J'suis sûr que tu vois double ! Pari tenu !

Le géant posa précautionneusement son récipient et matérialisa une salve rouge dans sa large paume ouverte. Affichant un sourire plein de dents, il lança son kikoha avec une force incroyable. Celui-ci fila à toute allure, décrivant une courbe qui l'amena directement vers la cible encore à découvert.

***

Bra s'était renfrognée dans l'espace et n'avait pas changé d'expression depuis. Dans sa tête se bousculaient des vengeances toutes plus musclées les unes que les autres.

« Quand je vais retourner sur cette foutue planète, j'vais faire de la confiture de toutes leurs patrouilles, de tous leurs gros lézards, de tous leurs vieux barbus et de tous leurs chats verts ! »

Des reflets aveuglants apparurent à ce moment sur la vitre renforcée de la cabine. La jeune femme tourna la tête et entrepris de s'éjecter de l’habitacle pour échapper à la collision funeste. Le radar intégré de son vaisseau détecta cependant la salve et effectua une pirouette plutôt imprévisible. Bra, nullement déboussolée par cet instant, ne fit que s'énerver davantage.

« Les atterrissages m'énervent en ce moment ! Si je trouve celui qui m'a visé...! »

La digne fille de Vegeta bouillait intérieurement. C'est dans cet état nerveux qu'elle foula enfin le sol, au beau milieu d'une forêt de conifères aux troncs jaune pâle et aux épines bleues. Bra ôta son espèce de poncho, vérifia sa queue de cheval et son collier de pierres précieuses, bu un peu d'eau, s'équipa de son sabre laser et enferma son vaisseau dans sa capsule. L'air était chaud et sec, si bien que la voyageuse apprécia le confort de son débardeur sans manches.

« Tiens, je sens deux forces par là, murmura t'elle après s'être brièvement concentrée. Vu leur position, ce sont ceux qui ont essayé de me descendre. Je vais me les faire ! Ouais, ça m'botes ça ! »

La jeune femme leva la tête et décolla à la verticale. La gravité devait être approximativement double à celle de la Terre. Rien de bien déstabilisant donc pour l'aventurière. En dépassant la cime des arbres, elle inspira un grand bol d'air en fermant les yeux. A cette hauteur, l'atmosphère était moins étouffante que sous la canopée. Bra serra la poignée de son sabre laser et s'élança vers ceux qui l'avaient visé. Lorsqu'elle amorça sa descente, elle passa comme une brise entre les branchages. Les deux colosses ivres furent bientôt visibles. La guerrière arma son bras, valida sa cible et balança la lame. Il y eut un choc assourdissant et une onde sonore vint faire craquer les écorces à proximité.

« Tiens tiens, qui es-tu ? »

Celui qui venait de parler d'un ton rieur était habillé d'une sombre façon. Surtout, il venait de bloquer le coup à l'aide d'un bracelet qu'il portait au poignet.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 27 Mai 2017 - 6:26


Partie 9

Tatono venait de stopper le sabre laser de Bra. Tout en maintenant le bras levé, il s'avala goulûment une gorgée de breuvage. Ktyon quant à lui s'élança sans prévenir et percuta la jeune femme de plein fouet avec son épaule carrée. Vu la violence du choc, celle-ci lâcha son arme, que le colosse resté à terre ne manqua pas de balancer près de sa capsule spatiale. L'ennemi parti à la charge était une brute épaisse et ses poings ne manquaient pas de pilonner sérieusement l'aventurière. Jamais elle ne se serait attendue à une telle déconvenue. Elle tenta un coup de pied fouetté mais Ktyon passa dans son dos et la précipita au sol des poings liés. Bra se réceptionna de justesse. Le sol s'affaissa brusquement. Tatono la rejoint à son tour et dû dévier quatre kikohas tirés par réflexe. La guerrière fit exploser son aura et fondit sur le colosse. Elle balança pieds et poings avec une fougue incroyable mais l'autre ne broncha nullement. Il brisa l'enchaînement adverse d'un coup de coude basique. Bra bascula en arrière et sa vue se brouilla l'espace d'un instant. Lorsqu'elle se ressaisit, Ktyon lui cala son tibia dans les côtes. La malheureuse combattante partit traverser trois troncs avant de s'incruster dans un bloc de pierre jaune dont des fragments se détachèrent comme des feuilles à l'automne.

- Ktyon, il te reste un peu de liqueur ? Balança l'un des géants d'un ton détaché, avant de bailler grossièrement.
- Je dois en avoir encore, une gourde dans mon vaisseau, répondit l'autre en se massant nonchalamment le cou. Qu'est-ce qu'on, fait d'elle ? On l'amène à Million ?
- Il voudra la, hic, vendre comme esclave. Faut pas trop l'amocher.
- Ah ouais, merde...

D'une démarche mal équilibrée, le duo se dirigea vers Bra en repoussant les arbres abattus. Lorsque le passage fut dégagé, ils remarquèrent que la jeune femme, dont le visage était traversé par un filet de sang, les fixait d'un regard noir intense. Ils s'attardèrent également sur le collier de pierres précieuses à son cou. En écarquillant les yeux, Bra fit exploser la roche dans son dos. Pieds écartés, la belle se pencha en avant et poussa du dos de la main les épines dispersées sur le sol. Elle inspira subitement puis se vida les poumons plus lentement. Elle adopta une position digne d'un départ de sprint olympique.

« Haha, c'est une véritable actri... »

Ktyon ne pu terminer sa phrase sarcastique. Son flux d'air venait d'être coupé par un terrible direct logé dans son ventre. Le colosse postillonna sous le coup et se recroquevilla avant d'être propulsé comme son opposante avant lui. Tatono, sans s'exciter le moins du monde, s'adressa à Bra :

- Haha, t'es plutôt coriace, hic, gamine.
- C'est de famille, lâcha t'elle sans lever la tête. Puis j'aime bien botter des culs.

Tatono tenta de l'attraper par les cheveux mais la jeune femme se téléporta habilement. Elle réapparu directement sur la tête du colosse. La brute réessaya de la saisir mais Bra sauta en l'air, tourna sur elle-même et vint écraser son talon sur le crâne de Tatono qui se mordit la langue lorsque ses mâchoires claquèrent. Un flash lumineux s'afficha alors en fond de décor. Ktyon venait de balancer une vague déferlante écarlate. Bra voulu fuir mais Tatono matérialisa une barrière énergétique autour de lui. La jeune femme, prise dans cet espace, ne réussit pas à se téléporter. Ne disposant que d'une mince marge d'action, elle ne pu que croiser ses avant-bras pour encaisser un redoutable crochet. Le coup l'éjecta vers l'attaque de Ktyon. Bra dû répliquer elle aussi, en un battement de cils, par une attaque du même type pour limiter les dégâts. Une explosion monumentale ébranla les conifères comme des dominos. Un nuage de poussière gonfla dans la forêt.

- T'y es allé trop fort ! Morigéna Tatono à son homologue.
- Elle m'a énervé ! J'ai pas de temps à, hic, perdre avec ça ! Répondit l'autre.

D'un mouvement de tête, les deux colosses se mirent d'accord et retournèrent au près de leur capsule. Une imposante aura dorée se manifesta alors dans leur dos. Le duo s'arrêta net et se prépara pour la manche surprise. Chacun concentra son ki. C'est alors que Tatono reçu un choc dans l'arrière de la tête. Ktyon, croyant que Bra était responsable, se dirigea vers son acolyte. Sa course fut écourtée par la jeune femme, démontrant ainsi qu'un nouvel adversaire inconnu venait d'apparaître.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 27 Mai 2017 - 8:18


Partie 10

Tatono, en dépit de sa force avérée, ne réussissait pas à prendre le dessus sur le trouble fête qui l'avait sournoisement agressé. Celui-ci parvenait à faire pencher la balance en sa faveur par parades simplement composées d'un blocage et d'une riposte. Faisant preuve d'un calme olympien et d'une grande discipline, l'inconnu avait le don d'énerver la brute.

- Mais bordel, t'es qui toi !? S'égosilla Tatono en se renfrognant davantage.
- Simplement quelqu'un venu récupérer ce qu'on lui a dérobé, répondit-il mystérieusement en plissant les yeux.
- Haha ! Tu ne sais pas à qui tu as affaire ! Gronda l'autre sans véritablement prêter attention à la réponse.

Le colosse envoya un crochet monumental, sacrifiant sa défense. Déterminé à prouver sa supériorité, l'adversaire encaissa la frappe, sans fléchir. Il contra automatiquement par une vague déferlante qui emporta la moitié du ventre de Tatono. Son visage tuméfié se figea d'horreur et ses yeux devinrent livides dans les instants qui suivirent. L'inconnu se désintéressa de l'énorme carcasse en train de chuter pour fixer son attention sur l'autre duel en cours. Dans celui-ci, Bra, dont la chevelure dorée s'était libérée de son élastique, enchaînait les offensives sans pitié. Dépassé par les événements, Ktyon n'avait plus le temps de placer de contre et subissait davantage à chaque nouveau coup porté. Dans une ultime tentative énervée, il tenta un kiaï pour s'offrir un peu de répit. Bra le brisa grâce à son aura et revint avec un dernier direct. Ktyon voltigea au milieu de ses dents brisées et disparu au loin. Ce combat à peine terminé, la jeune femme fila droit sur l'autre vainqueur qu'elle reconnu et le plaqua contre un tronc en lui pressant l'avant-bras sur la gorge :

- Donne-moi une raison de ne pas t'anéantir là, maintenant ! Cracha t'elle alors que d'étranges pommes de pin décrochées par le choc tombaient de l'arbre.
- Tu vas avoir besoin de moi, pour rester en vie et quitter cette planète, se défendit Jiaï en toute sérénité.
- Pourquoi avoir trafiqué mon vaisseau ? Réponds !
- Parce que sans toi je ne pourrai pas mener ma mission à bien. Il me fallait de l'aide.
- Tch, le coup du « on va devoir bosser ensemble », cracha Bra.

La voyageuse dévisagea son interlocuteur sans toutefois relâcher la pression exercée. Les mâchoires serrées, elle arma son bras, prête à frapper. Cependant, au terme d'efforts intérieurs conséquents, elle renonça devant l'inactivité maintenue en face. Elle ôta progressivement son avant-bras et s'écarta directement d'un petit saut, mettant fin à sa transformation par la même occasion.

- Je suppose que tu vas refuser d'intervenir sur mon vaisseau si je ne t'aides pas avant ?
- Naturellement. Même sous la torture, termina t'il avec un rictus.
- Ça vaudrait quand même le coup d'essayer.

Bra lança un de ses fameux regards assassins. L'autre le soutint sans ciller. Vu l'aisance avec laquelle Jiaï s'était débarrassé de la brute, une confrontation directe n'était assurément pas la meilleure chose à faire, réfléchit Bra. La jeune femme progressa donc vers les capsules spatiales des ennemis défaits. Le combattant la suivit en silence, mains jointes dans le dos. Bottant dans une bouteille vide, l'héroïne ramassa son précieux sabre laser qu'elle passa à sa ceinture.

- Bon, puisqu'il n'y a pas moyen, racontes-moi, abdiqua t'elle enfin tout en fouillant les deux engins.
- C'est simple. Peu avant ton crash sur Tremarecq de Ty, des bandits sont passés. Ils ont réussi à voler des œufs de Srégo. Je suis ici pour les récupérer, mais comme l'opération s'annonce ardue, nous avons saisit l'occasion de ta rencontre.
- Ah ouais ? Et pourquoi ne pas me le demander, tout simplement ? S'offusqua t'elle en prenant la pose.
- Cela aurait aussi pu se faire, en effet, se contenta de déclarer l'autre.

Bra esquissa un sourire en coin avant de tomber sur quelques bijoux et sacs de pierres précieuses qu'elle pris soin de ranger dans l'une de ses petites capsules. Elle tomba ensuite sur un intriguant petit appareil métallique. De forme cubique, celui-ci disposait d'une série de prises identiques et de petits voyants. Vu la taille réduite de l'objet, Bra le garda aussi, dans le but de le revendre éventuellement plus tard.

- Alors si je comprends bien, y a juste à récupérer tes œufs et à rétamer des voyous ?
- Dans l'idée, oui. Mais...
- Alors c'est parti ! Inutile de faire traîner ! trancha t'elle, pleine d'assurance.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 27 Mai 2017 - 8:24


Partie 11

Le volume du butin gonflait au fur et à mesure des va et vient, dans un brouhaha joyeux et arrosé de liqueur. Les voleurs, aux physiques ingrats et aux visages balafrés, rassemblaient leurs trésors dans le hall d'un vieux manoir en pierre abandonné, à la lisière de la forêt de conifères. Certains pans de mur s'étaient écroulés avec le temps et la végétation investissait les lieux sans retenue. Malgré l'aspect ébranlé des lieux, le bâtiment était devenu l'une des nombreuses planques des pillards, dispersées sur plusieurs planètes peu ou pas habitées. Ils y faisaient le compte et le partage de leurs gains, la fête ainsi que des accords avec des partenaires peu fréquentables et souvent belliqueux. Au total, la bande se composait d'une quinzaine d'individus avec chacun leur navette respective, même si leur taille et forme variaient, avec des capacités de stockage propres. Le meneur du groupe, répondant au nom de Million, était assis dans un vieux fauteuil non loin de la montagne d'or et de bijoux. La tête penchée sur le côté, posée sur sa main droite, il observait avec des yeux pétillants les richesses s’amonceler. Contrairement à ses hommes, il avait un physique plus commun, une peau pâle et des traits moins durs, plus épurés. Il était également bien plus jeune que les autres. Habillé de manière ostentatoire et colorée, il ressortait de son apparence une fausse noblesse. Ses doigts étaient ornés de bagues étincelantes et sa coiffure mêlaient mèches dressées et tombantes. Dans son dos se tenait un grand personnage raide, au style gothique. La peau grisâtre, il était chauve et portait une couronne dorée qui lui ceinturait le crâne juste par dessus les yeux.

- Oi, vous savez où sont planqués Ktyon et Tatono ? Interpella d'une voix lasse le meneur à ses hommes.
- Pff, connaissant leur penchant pour la bibine, ils doivent s'avaler des gorgées à l'ombre, répondit un gros gaillard en déposant un coffre.
- Les enfoirés, repris un autre, on aurait dû séparer l'alcool entre chacun de nous ! On devrait aller les chercher !
- Reste où tu es Balt, ordonna Million d'un ton désinvolte. Khopsy, ramène-moi ces crétins. Quand ce sera fait, on s'attardera sur ces fameux œufs et la commande de notre prochain client.

Le grand personnage opina du chef dans un silence sinistre et sortit du manoir, mains dans le dos. Les autres bandits déglutirent à tour de rôle en s'écartant précautionneusement de son chemin en ligne droite. Une fois à l'air libre, l'étrange individu disparut en déchirant le vide devant lui.

***

Après sa fougueuse déclaration, Bra regagna son calme en tentant avec peine de dissimuler son caractère lunatique. Observant Jiaï du coin de l’œil, la jeune femme compris qu'il ne savait pas où chercher précisément les œufs volés pour les récupérer.

- Toi, tu ne sais pas repérer les ki, lâcha Bra, sarcastique.
- Disons que pour les personnes aussi, disons, expressives que toi, ce n'est pas très difficile. Mais les voleurs savent se faire bien discrets, du moins quand ils le veulent, termina t'il en repensant au duo précédent.
- Et tu n'as pas non plus une technologie ultra sophistiquée créée par ton pote le savant ? C'est décevant. Extrêmement décevant, même, si j'allais au bout de ma pensée...
- Disons que ta venue a un peu bousculé les événements. Je serait en mesure de localiser les nouveau nés Srégos, mais les œufs n'ont pas encore éclos.
- Humhum, humhum, commenta distraitement Bra.

La fille de Vegeta se concentra subitement et tenta d'identifier les pirates à distance. Sa recherche, sur le point d'être fructueuse, fut comme interceptée et la jeune aventurière frissonna légèrement.

- Bizarre, susurra t'elle à son voisin. J'ai l'impression que c'est moi qu'on a trouvé.
- Je, sens qu'il vaudrait mieux filer sans tarder, se préoccupa Jiaï en tournant sur lui-même, agité par une sensation de trouble.
- Au contraire, ça va plutôt accélérer les choses ! J'en ai marre d'aller chercher les problèmes. Qu'ils viennent à moi, comme ça on règle ça sans attendre !
- Mais, réfléchis un peu !

Les deux caractères bien trempés se confrontèrent durement sur cette décision. Avant qu'une issue de soit finalement décidée, une brèche surnaturelle se dessina au-dessus des arbres. Deux grandes mains squelettiques vinrent en écarter les parois pour laisser son propriétaire jouer les espions.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 59

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 27 Mai 2017 - 16:02


Partie 12

Au terme de quelques instants seulement, l'inquiétant exécutant de Million cessa de surveiller les deux inconnus en train de se chamailler. Laissant la sombre ouverture dentelée se refermer sur lui comme la gueule d'un monstre, il partit survoler les environs boisés et finit par identifier la zone où Bra et Jiaï avaient triomphé des deux colosses. Sans s'attarder davantage à reconstituer un déroulement évident, Khopsy retourna sagement au près de son donneur d'ordre. Derrière celui-ci, le personnage à la couronne ne fit que passer sa tête hors d'une nouvelle brèche afin de discrètement glisser ses mots rigoureusement choisis à l'oreille attentive de Million.

« Ils se sont donc faits buter, quels abrutis, fustigea le meneur en décollant le menton de sa main et en  redressant le buste. Je suppose que leurs trésors ont été volés par la même occasion. Je leur avait pourtant confié le Xione catalyseur. »

L'effrayant homme de main poursuivit son rapport d'une voix à peine audible, sans éveiller donc la curiosité des autres voleurs qui poursuivaient leurs besognes en entamant des chansons paillardes dont il manquait un tiers des paroles.

« Bien. Ramène l'un d'eux ici, ça me permettra de passer le temps. Tue l'autre. Tu as carte blanche. La priorité reste le Xione. Il doit nous revenir, il y a beaucoup d'argent en jeu et je n'ai pas envie de me mettre ce client à dos... »

Une sinistre grimace de satisfaction déforma les traits raides de Khopsy. La brèche se referma d'ailleurs sur cette expression malsaine. Million, quant à lui, se leva de son trône de fortune et s'adressa au reste du groupe après avoir contemplé ses bagues :

« Messieurs, entama t'il d'une voix volontairement radoucie, nous allons avoir un invité surprise ! Faîtes preuve d'originalité pour lui réserver l’accueil qu'il mérite ! »

Les malfrats galactiques levèrent brutalement les poings vers le plafond ou le ciel en poussant des cris barbares. Pensif, leur meneur se dirigea ensuite vers son appareil personnel, pour y observer les quatre œufs volés sur  Tremarecq de Ty. Ceux-ci étaient placés sur un robuste support pour limiter l'impact des turbulences spatiales. Million plaqua avidement ses mains sur la vitre arrière et articula avec malice :

« Je me demande combien vous pouvez valoir, mes petits ? »

***

Sachant que Bra était sanguine et têtue comme peu de personnes, Jiaï dû inévitablement corriger son humeur anguleuse pour calmer le jeu. Il n'avorta pas son avis pour autant. Toutefois, avant qu'il n'enclenche une argumentation valable pour relancer plus intelligemment le débat, la jeune femme reprit la parole :

« Quelques minutes plus tard, et toujours rien ! Tu vois que ce n'est pas la peine d'angoisser comme ça ! »

Jiaï voulu répondre à cette démonstration absurde mais une sensation de malaise l'en empêcha. Une vague de frissons lui caressa l'échine. Un instant plus tard, deux longs bras à la peau grisâtre surgirent de nulle part pour tenter d'attraper Bra. L'espèce de chat combattant réagit au quart de tour. Il poussa la guerrière sur le côté et dévia les deux membres squelettiques avec des coups de pieds fouettés. Malgré ses sens développés, la voyageuse manqua le gros de la scène.

- Qu'est-ce que c'était ? S'enquit-elle en serrant dents et poings.
- Les ennuis, contenta t'il de lâcher en demeurant sur ses gardes.
- Je ne l'ai pas vu venir...

D'un commun accord, les deux équipiers du moment se mirent dos à dos en position de combat. C'est là que l'assaillant mystère s'afficha entièrement. Apparaissant progressivement sur une branche en hauteur, il balançait lentement la tête de gauche à droite, comme un métronome. On lui tira deux salves qui partirent se perdre plus loin sans avoir été déviées ni fructueuses.

« C'est un putain de fantôm... »

Une main vint empêcher Bra de terminer sa remarque en bâillonnant sa bouche. Les longs doigts faisaient pratiquement le tour de son crâne. Une lueur violette apparue ensuite dans la paume creusée. Jiaï se précipita, tenta de trancher l'avant-bras avec son ki. Son attaque passa au travers. L'autre bras émergea à son tour et saisit Jiaï à la gorge. Sans perdre raison, la jeune sayenne décida de frapper des mains avec une force inouïe. Une onde se propagea et perturba visiblement l'ennemi avant d'aller cisailler de l'écorce. Khopsy se retira. Il emporta malheureusement son prisonnier, Jiaï, avec lui, sous les yeux agrandis d'une Bra surprise et impuissante sur l'instant.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
note : J'envoie pas mal de parties en ce moment parce que j'en ai énormément d'écrites, déjà. king
 
[En cours] D'une planète à l'autre (14+)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Hors Rpg :: Ecrits des membres :: Ecrits en cours-