Partagez | 
 

 [En cours] D'une planète à l'autre (14+)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Ven 30 Juin 2017 - 20:55


Partie 28

Jiaï déconseilla fermement au savant vulnérable de se lancer dans l'affrontement. Le chat se redressa en fier et robuste guerrier pour encaisser les assauts de Million et ce malgré ses blessures. Le voleur galactique, toujours sous sa forme d'or, ne cracha aucun sarcasme venimeux, ne fit preuve d'aucune condescendance. Ce comportement prouva une nouvelle fois à Jiaï qu'il n'était pas, plus lui même. L'ombre de Teltron planait au dessus de sa personne.

Million chargea férocement sans laisser l'opportunité au protagoniste de remodeler son membre à partir de son ki. Le duel tourna donc en faveur de la marionnette qui n'hésita pas à frapper l'épaule ensanglantée. Jiaï éprouvait des difficultés à contenir les frappes. Lorsque le robot du scientifique vint donner un coup de tête à Million, l'estropié craignit la pire des représailles. Heureusement, le savant myope commandait la machine à distance depuis une cachette à l'arrière. La diversion permit à Jiaï de reconstituer son second bras dans un effort précipité. Celui-ci se terminait désormais non pas par une main mais par une lame tranchante incurvée. Avec elle, il réussit à entailler largement la poitrine bombée de Million, qui tituba en reculant. L'ennemi n'abandonna pas pour autant. Il retenta d'enfermer Jiaï dans une cage énergétique. Immédiatement alerté, cette fois-ci, la cible réalisa un kiaï qui déstabilisa suffisamment la marionnette.

« Ça ne marchera pas deux fois ! Pesta le vaillant soldat aux grandes oreilles. »

La chat lança une épaisse vague déferlante que Million se prit de plein fouet. L'habitant de Tremarecq s'élança de suite pour distribuer davantage de coups de poings vengeurs. Il cru avoir définitivement pris l'ascendant quand Million pivota pour recouvrir son opposant d'une gangue  malléable. Jiaï vit sa jambe droite être enfermée dans ce plâtre doré.

« Qu'est-ce que c'est que ça ? grogna le héros en écarquillant les yeux de stupeur. »

Il lança instinctivement une série de salves à bout portant dans le visage de Million pour se défaire du piège. Bien mal au point, l'assistant du savant recula tout en encaissant d'autres directs ennemis. Le paysage se recouvrit progressivement d'un opaque drap d'or autour des deux personnages. Jiaï se soucia sérieusement de cette capacité effroyable et inédite.

« Fichtre, je n'ai pas le matériel nécessaire pour atteindre le point de fusion du métal, marmonna le savant dans sa moustache, depuis son précieux recoin ombragé. »

Le petit homme se creusa savamment la tête en détaillant le contenu de ses poches. Il se surprit lui même en découvrant des créations insolites qu'il pensait avoir égaré dans la tour.

« Ça...non, ça non plus...ça, ça creuserait un trou sans fond...puis il me faudrait isoler l'ennemi de son environnement aussi...un casse tête. Ah, peut-être qu'en combinant cette pile et ce pistolet...la transmutation...  »

Non loin de là, le bras de ki de son assistant disparu une nouvelle fois. Le scientifique stoppa net ses élucubrations interminables. Il compris que cette action était volontaire et pris même peur quant à la décision risquée que Jiaï s'apprêtait à prendre.

Million, hostile et silencieux, tenta un ultime coup destiné à clore le combat et transformer le chat en statue entière. Le protagoniste, en génie du combat, se laissa partiellement s'enfoncer dans la boue pour éluder la tentative adverse. Il alla énergiquement plaquer son moignon contre le cœur du bandit et s'écria en matérialisant pratiquement tout son ki en un point. Une lance étincelante sortit subitement dans le dos de Million, perforant son cœur pourtant renforcé. Le voleur manipulé se figea.

La lance éclata peu après en paillettes de lumière. Les deux combattants s'écroulèrent de concert. Un étrange liquide s'écoula des plaies du pantin d'or et commença à colorer l'eau des marais dont la végétation perdit son aspect doré. Le vieil homme, réactif, évacua difficilement son assistant avant que cette substance ne le contamine.

- Si tu meurs, je ne te le pardonnerai pas, sanglota le scientifique en époussetant la tenue de son ami.
- Je n'en, ai pas l'intention, susurra Jiaï en souriant faiblement. Maintenant il, il faut que j'aille combattre Tel, tron...

Le guerrier s'évanouit après ces quelques mots, n'ayant plus la force de les concrétiser. Le savant, inquiet, jeta alors un regard à la fois déterminé et tendre vers le ciel. L'affrontement y faisait toujours rage entre le cyborg et la sayenne. Deux types de détermination s'opposaient ardemment.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Ven 30 Juin 2017 - 21:15


Partie 29

Un punch imparable ébranla fit voler en éclats la garde de Pan. La guerrière chevronnée en eut le souffle coupé sur l'instant. Si sa vivacité diminuait avec le temps, il lui semblait que la force du cyborg croissait en opposition. Vexée dans son amour propre, l'héroïne grimaça.

« Mais comment cette chose s'est-elle créée, pesta t'elle en s'essuyant la lèvre inférieure gonflée. »

Sanguine, la jeune femme refusa de relâcher la tension. Elle relança de nouveau les hostilités avec une hargne impertinente. Teltron, lui, ne pris plus la peine de parer et le coup ne le stigmatisa pas. Pan saisit là toute la mesure de sa fatigue.

« Tch, si seulement j'avais becté avant de m'engager là-dedans, geignit t'elle avec un humour amer. »

Un coup de coude la propulsa bien loin en arrière. Jetant un œil dans son dos, elle distingua la haute tour futuriste de la cité.

« Il a réussi à me repousser aussi loin ? s'indigna t'elle, désabusée. »

Sans envoyer d'alerte, le cyborg tira une vague déferlante en direction de la ville paisible en arrière plan. N'écoutant que son cœur, Pan se précipita aussi vite que possible pour dévier la technique. Elle ne réussit qu'à la ralentir et le rayon de ki l'emporta au travers de trois bâtiments. Teltron, tous capteurs éveillés, patienta sagement. Pan ne revint pas.

« Le Xione catalyseur doit se trouver dans cette tour, supposa l'antagoniste invincible. »

Désormais libre de ses mouvements, le cyborg vola à faible allure vers la superstructure et y entra en découpant une ouverture circulaire à l'aide de son laser oculaire. Teltron atterrit dans un couloir. Deux automates pianotaient sur un clavier d'ordinateur. Leurs doigts se figèrent d'effroi artificiel. L'imposante machine leur passa devant sans les pulvériser. Il ne fut pas aussi clément lorsqu'un groupe armé d'androïdes apparu dans un virage un peu plus loin. Ils disparurent dans un déluge de ki, déluge qui détruisit également un laboratoire de chimie voisin. Le chaos s'installa progressivement dans la tour infernale. Aucune des sécurités imaginées par le vieux savant ne stoppa l'avancée inexorable de Teltron. Tous scanners allumés, celui-ci fouilla minutieusement les lieux, sachant que le Xione ne pouvait pas être détruit facilement du fait de sa composition particulière. C'était là la raison pour laquelle il n'avait pas cru Jiaï au dehors.

Les minutes passèrent, sans résultat ni piste de recherche. Agacé dans ses plans, le cyborg attrapa un automate désorienté et se brancha à ses ports informatiques. Il appris alors que Bra, qu'il avait déjà affronté et identifié sur Xontya, avait été prise en charge dans une salle d'opération de niveau prioritaire. Teltron téléchargea les cartes pour s'y rendre directement. Une salve tirée avec précision l'empêcha cependant de finaliser le transfert de données.

« Hey, mon gros, on a en a pas terminé nous deux, bougonna une voix. »

Exténuée et de retour à sa forme de base, Pan s'aidait du mur pour tenir debout. Les cheveux en pagaille, elle luttait pour sauver les apparences. Las de cette combativité téméraire et inutile, Teltron éjecta son poing, relié à l'avant-bras par un câble. Pan fut saisie comme une poupée de chiffon et traînée jusqu'à la machine inaliénable. Celle-ci commença à la presser comme une balle anti stress. La pauvre jeune femme se débattit vaillamment mais suffoqua petit à petit en glapissant. Sa vision se brouilla progressivement.

« Bra, viens, m'aid... »

Son appel au secours s'évanouit au milieu des grésillements électriques engendrés par la destruction orchestrée par l'antagoniste. Ce dernier s'apprêta enfin à briser la nuque de sa victime quand ses scanners détectèrent un signal anormal. Teltron stoppa son action, réjouit à l'idée d'avoir atteint son objectif. Une ombre furtive vint alors traverser les parois métalliques comme un éclair. L'événement fut si rapide que ses systèmes intégrés ne validèrent aucune hypothèse. Cette incertitude s'effaça lorsqu'un incroyable ki connu prit de l'ampleur de manière exponentielle.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 1 Juil 2017 - 15:05


Partie 30

Le cyborg ne tarda pas à s'activer. Il s'envola telle une fusée vers le haut de la tour en empruntant le passage créée par l'ombre agressive à travers les étages. Pan fut donc abandonnée, inconsciente, comme un jouet obsolète. Teltron progressa en altitude mais se reçu un direct magistral avant même de se retrouver à l'air libre. On l'enchaîna avec un coup de pied retourné qui le propulsa à nouveau dans le bâtiment. Les dégâts furent considérables et certains automates n'hésitèrent pas à sauter dans le vide en clignotant de toute part. Fortement irrité, l'antagoniste libéra son énergie en une vague explosive d'envergure. Les pièces des derniers étages de la superstructure futuriste se disloquèrent les unes des autres et se dirigèrent vers l'assaillant.

« C'est moi qui l'ait, ton foutu appareil, s'écria nerveusement Bra. Viens le chercher ! »

Enfin rétablie de son mal préoccupant, la jeune femme, transformée en super sayenne, passa à la vitesse supérieure pour s'éloigner dans les cieux. Teltron, tenace, la visa à l'aide de salves qui se perdirent dans la nuit sans toucher leur cible. Le cyborg entrepris de poursuivre l'héroïne et d'en finir avec elle une bonne fois pour toute. La halte sur cette planète n'avait que trop duré. Il lui envoya d'autres sphères énergétiques lors de la course poursuite mais Bra s'en amusa. Afin de marquer son agacement, Teltron finit par s'en prendre au milieu naturel. La protagoniste ne pu ignorer cet acte destructeur et fit demi tour. Un duel féroce débuta, rappelant celui que Pan avait mené peu avant. Le poing de Bra enfonça le métal de l'ennemi qui s'écarta brusquement, stupéfait.

- J'te dédicace la taule, balança la guerrière en mimant un pistolet avec ses doigts.
- Donnes-moi le Xione, se contenta d'exiger sévèrement Teltron.
- Tu m'apparais bien moins intimidant, d'un coup, piqua la jeune femme d'un rictus sarcastique et dédaigneux.

Le cyborg envoya son poing saisir Bra pour la ramener à lui. Étonnamment, celle-ci ne chercha pas à lutter. Teltron scanna son corps pour détecter le Xione catalyseur. Contre toute attente, il ne trouva rien. L'héroïne n'attendit pas la fin de la fouille pour l'aborder :

« Oups, suis-je bête, entama la fille de Vegeta. C'est vrai que je ne l'ai plus sur moi. J'ai dû l'oublier dans une certaine dimension parallèle ! J'te passe les détails. »

Prenant cette déclaration pour une raillerie supplémentaire, Teltron s'engagea dans l'étranglement de Bra. Le regard de la combattante se durcit soudainement, comme les traits de son visage. Bien que solidement prise par la gorge, elle saisit fermement le bras du cyborg.

« Et maintenant finit de blablater, tu vas payer pour tout le mal que tu as causé ! En commençant par le bras de Jiaï que tu as tranché ! »

D'une impulsion sauvage, Bra malmena le membre mécanique du cyborg. Plaquant ses pieds sur le corps métallique, la sayenne tira de toutes forces jusqu'à amputer son ennemi dans un cliquetis net. Des émissions électriques vinrent accompagner la rupture. La jeune femme se débarrassa du bras et lança un regard assassin. Sa sortie d'opération s'accompagnait indubitablement d'un gain de force extraordinaire, suffisant pour infléchir le combat vers une conclusion favorable.

« C'est la fin pour toi ! »

Bra leva ses paumes ouvertes au ciel et se concentra pour former une sphère de ki considérable. La lumière émise miroita sur les parties encore intactes de l'armure du cyborg. La combattante jeta sa création en l'accompagnant d'un cri déchirant. Plutôt que de se protéger, Teltron offrit son buste anguleux. Celui-ci s'ouvrit largement comme un coffre, laissant apparaître toute la technologie intérieure, mêlée à de rares parties héritées du corps du défunt Sunji. La technique de Bra emporta l'ennemi au loin mais sa trajectoire s'arrêta lorsque l'énergie fut entièrement assimilée.

« Parce qu'il sait aussi aspirer ce genre d'attaque ?! Hallucina la fille de Bulma et Vegeta, l'air hébété. »

La sayenne s'attendit à un assaut revanchard mais révisa bien vite sa déduction.

Teltron s'apprêtait à exploser.

Son sang ne fit qu'un tour. Elle fila se placer à vingt mètres sous le cyborg pour lui adresser une vague déferlante destinée à le propulser dans l'espace. L'antagoniste abattit sa dernière carte à ce moment. Bra pria silencieusement au moment où la pression exercée sur ses muscles se décupla. L'heure était grave.

########
N'hésitez pas à me faire part de vos impressions par message privé, hein ! N'ayez pas peur !  pirat
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Dim 9 Juil 2017 - 20:46


Partie 31

La fille de Vegeta n'eut pas le choix et darda d'emblée toutes ses ressources dans son attaque finale. Le volume de la déflagration menaçant sérieusement l'avenir de la planète, le cyborg en désintégration devait impérativement être éloigné. La vague déferlante de Bra contint cette débauche incroyable d'énergie, empêchant les cimes des arbres d'être carbonisées. Au grand dam de la sayenne, le pouvoir libéré ne cessait de stresser son organisme charnel. Des picotements gênants l'assaillirent en abondance, la fragilisant au moment où elle devait se montrer plus forte que jamais.

« Il est, hors de question, d'échouer, siffla Bra les mâchoires serrées et les veines tambourinantes. »

Mettant à profit toute la rage disponible, elle atteint le deuxième stade de transformation, celui qui lui avait permit de vaincre Khopsy sur Xontya. La tension grimpa magistralement et la combattante, dernier rempart encore dressé, pris conscience des enjeux colossaux. Le rapport de force tendit à l'équilibre, ce qui était toutefois suffisant pour menacer largement la surface de Tremarecq et donc la vie qui s'y épanouissait.

Entièrement isolée du monde extérieure, Bra n'entendit pas la manifestation sauvage et mémorable de soutiens de taille. Surgissant subrepticement des marécages permanents, de gigantesques Srégos aux gueules immenses et garnies de dents se rangèrent de son côté et tirèrent des rayons énergétiques flamboyants en grognant. Bra n'en pris connaissance que lorsque les rais la dépassèrent pour se joindre à sa technique initiale. Les frissons la parcoururent comme une décharge céleste. Jiaï, perché sur le museau de l'un des reptiles et accompagné du vieux savant totalement ébahi y alla lui aussi de sa contribution à l'effort commun. Après de trops longs instants de persévérance acharnée, l'alliance improbable finit par avoir raison de Teltron, dont seuls quelques noyaux persistants demeuraient au milieu de la vague explosive démentielle. Ceux-ci ne furent heureusement bientôt plus qu'une étincelle spatiale insignifiante, évacuée dans le vide infini.

Les muscles crispés à l'extrême et les tendons bouillants, Bra se détendit par gestes successifs et progressifs. Alors que les impressionnants Srégos s'évanouissaient déjà dans les marais, Jiaï rejoint sa camarade en lévitant péniblement, la mine exténuée et les yeux explosés.

- Tu as, réussi, Bra ! Scanda t'il entre deux grimaces révélatrices.
- Hé, héhé, bégaya t'elle en retrouvant précocement sa forme normale, cette victoire est, clairement collective.
- L'intervention des Srégos a, été déterminante, en effet, salua Jiaï en contemplant l'immensité des marécages redevenus paisibles. Ce fut, le plus terrible combat de ma vie, avoua t'il enfin, l'esprit encore bouleversé et brumeux.
- Ouais, je dois reconnaître que cet enfoiré nous a filé du métal à tordre.
- L'arrivée inopinée de ton amie Pan a également joué en notre faveur. Elle m'a sauvé, reconnu le chat en souriant comme il pu. J'espère, qu'elle va bien.
- Je ne pense pas qu'on doive s'inquiéter pour elle, rassura Bra en réarrangeant grossièrement ses mèches de cheveux ébouriffées. Je sens encore son énergie. Elle est stable. Vite, allons la retrouver.
- Oui.

Le duo repêcha le scientifique myope et barbu au passage. Des étoiles plein les yeux, ce dernier était encore sous le choc et ne fit que bafouiller dans sa moustache jusqu'au retour à la tour centrale. Les dégradations constatées n'aida pas le docteur à retrouver son encourageante lucidité. Il déambula ainsi comme un fantôme prisonnier dans l'éternité, en marmonnant des onomatopées. Trouée comme un fromage, la superstructure vomissait littéralement des câbles électriques et des machines sophistiquées hors d'état d'usage. Les circuits imprimés grillés, quelques automates tournaient inlassablement en rond dans différentes pièces ou couloirs. Un véritable chaos, dans lequel Bra finit par retrouver Pan, opposée dans un intense duel de regards à un petit androïde désormais défaillant. Lorsque la fille de Gohan et Videl aperçue son amie, elle détourna son attention, ce qui lui valut un coup sec mais inoffensif sur la tête.

- Bra ! Ça faisait un bail ! Se réjouit la jeune femme à la chevelure noir de jais.
- Toujours là au bon endroit au bon moment, balança l'intéressée en s'adossant à un mur.
- Et toi, toujours fourrée dans les réjouissances.
- Y a pas mieux pour maintenir la forme, tu l'sais, railla l'autre. Merci.
- Oh, c'est rien, assura Pan en glissant son bâton dans son dos. Par contre, cette tour à quelque peu subit...
- Je pense qu'on peut pardonner vos excès de combativité, plaisanta Jiaï en apparaissant lui aussi. Les dégâts ne sont que matériels, je...
- Que matériels !? Intervint soudainement le savant revenu à une raison fataliste. C'est la science et la recherche elles-mêmes qui sont en deuil aujourd'hui ! Des années et des années de travaux parties en fumée ! Je suis destiné à hanter les lieux pour toujours...
- Ne surjouez pas non plus, répliqua Jiaï avec légèreté. Ce n'est pas comme si vous n'aviez pas copié vos données sur d'autres serveurs.
- C'est, pas faux, admit la scientifique en séchant promptement ses chaudes larmes. Un véritable expert comme moi sait prendre ses précautions. Un véritable chercheur assure ses arrières. Je suis à la science ce que vous êtes à la bagarre, continua t'il sans interruption ni hésitation.

Face à l'extravagance du personnage, ni Bra ni Pan ne purent rester de marbre. Le groupe, bientôt rejoint par des automates rescapés, se laissa aller aux rires face à tant d'extravagance et d'éloquence dramatique. La menace n'était plus.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 15 Juil 2017 - 16:25


Partie 32

L'après guerre fut organisé par étapes. Premièrement, on invita la population de la cité à sortir des galeries sans bousculade. On les rassura immédiatement, en quelques formules sincères, sans omission. Jiaï, recouvert de bandages, énonça les grandes lignes aux habitants et introduisit les deux glorieuses héroïnes. On les acclama frénétiquement, si bien qu'elles mêmes n'entendirent pas leurs mots. Plutôt que de laisser le savant partir ensuite dans ses tirades interminables et incompréhensibles, Jiaï appela à la mobilisation inconditionnelle pour reconstruire les bâtiments détruits ou endommagés. La cité étant quasiment intacte, la population ne fut pas difficile à motiver.

Parmi ces gens, Bra cru reconnaître un chien à huit pattes. S'en suivit une minute de silence, hommage solennel à Dormatue, rasée par Teltron. Au cours des deux jours qui suivirent, les jeunes guerrières se rendirent sur les lieux du massacre pour se recueillir. On les invita évidemment à contenter leur appétit dans les meilleurs restaurants localisés au pied de la tour du scientifique. La faim inextinguible des protagonistes en étonna d'ailleurs bon nombre. Certains la comparèrent même à ceux des Srégos.

Jiaï ne manqua d'ailleurs pas de parler d'eux et de leur intervention décisive. Après tout, il était bon de savoir que les reptiles veillaient eux aussi en cachette. C'est dans cette merveilleuse effervescence que les travaux de reconstruction débutèrent. De l'avis de tous, il fut décidé d'orner le nouveau toit de la tour d'une statue représentant les sauveurs, humains comme reptiliens. On regroupa les meilleurs artistes sur la question en formant un comité technique. En dehors de ça, le savant se pencha sur deux dossiers impératifs. D'abord, la remise en état du vaisseau de Million le voleur, qui permettrait à Bra et Pan de quitter la planète, puis sur la création pour Jiaï d'un bras artificiel en remplacement de celui qui lui avait été tranché. D'autres questions s'ajoutèrent aux préoccupations. Lorsque les héroïnes découvrirent leur aéronef revisité, leurs yeux se remplirent d'étoiles scintillantes révélatrices de leur état d'admiration béat. On du claquer des doigts pour les arracher à la contemplation.

- Quand je pense que je suis arrivé ici dans une boite de conserve d'occasion, lâcha Pan à haute voix. Là, c'est le grand luxe.
- J'hésite à l'appeler le camping car ou la machine de guerre, rajouta Bra pour sa part.
- Ni l'un ni l'autre, bougonna son amie en plissant de nez. Tu me laissera régler cette question, c'est mieux.
- Répètes un peu ? Bondit alors la jeune femme à la queue de cheval. Tu prétends que je ne sais pas donner de noms cools à un vaisseau, peut-être ?
- Exactement, oui ! Insista l'autre en penchant la tête sur le côté. Il s'appelait comment, le dernier déjà ?
- Gros Bra !
- Ridicule !
- C'est tout le contraire ! Tu mesurera la lourdeur dans dix ans, peut-être.

La scène de théâtre laissa le public interdit, dubitatif ou amusé selon les âges. On s'échangea des regards suspicieux quant au bon déroulement du voyage imminent.

- Et si vous attendiez d'en découvrir les commodités, intervint le savant en remontant ses fameuses lunettes rondes.
- Un bon conseil, rajouta Jiaï en souriant. Toutes vos affaires ont été chargées dans les soutes. Eau et nourriture, vêtements chauds et froids, gadgets indispensables et...dispensables.
- Vos capsules de rangement sont une invention pratique, souligna le docteur. Je regrette de ne pas y avoir pensé moi-même. J'aimerai bien rencontrer votre mère un jour, lança t'il à Bra. Je suis convaincu qu'elle doit avoir des théories passionnantes sur les trous noirs. Personnellement, je...
- Merci, interrompit brusquement la fille de la chercheuse, sans révéler la triste vérité marquée au fer rouge dans sa mémoire et son vécu.
- La mienne aimerait bien rencontrer vos cuistos, glissa légèrement Pan en levant le pouce.
- J'espère que les commandes n'ont pas été trafiquées, cette fois.
- Promis, déclara Jiaï, amusé par la référence sous-jacente.

Les échanges s'étalèrent encore un peu. Vint finalement les au-revoir à proprement parler. Les propulseurs du véhicule spatial étant pensés pour créer le moins de turbulences possibles dans la zone du décollage, l'envol se fit en douceur. Les deux jeunes femmes en furent épatées. L'espace leur ouvrit bientôt ses infinies destinations. D'innombrables planètes étaient dissimulées dans ce décor. Désormais isolées, les langues se délièrent et l'ambiance s'alourdit significativement.

- Je suppose que tu n'es pas venue me voir sans raison, s'enquit Bra en fixant intensément les ténèbres offertes par le cosmos. Dis-moi tout. Il y a, un problème ?
- Oui, et il risque de prendre de l'ampleur si on n'intervient pas, répondit Pan d'un air contrarié et crispé.
- Est-ce que ça aurait un rapport, avec la pastille que tu as filé à Jiaï lors du combat ? Il m'en a parlé.

Pan déglutit en clignant des yeux. Puis ses lèvres s'entrouvrirent :

« Je vais tout te raconter. »


############
Hmmm, oui, on peut considérer cette partie comme étant la dernière d'un "arc" narratif. Razz Comme d'hab, j'attends toujours vos petits messages d'encouragement ! Embarassed
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Dim 16 Juil 2017 - 7:47


Partie 33

Le vaisseau des deux héroïnes avançait à allure modérée et économique, sans qu'une destination précise n'est été validée dans l'ordinateur de commande. L'heure était aux explications. Désireuse d'agencer au mieux son récit, Pan prit une profonde inspiration et, fixant l'infini comme sa voisine, entama d'une voix neutre et mesurée :

« Ça se passe dans le système solaire Bihélios. Comme toi, j'ai beaucoup bougé, ces derniers temps, vu tout ce que l'espace nous offre à découvrir. Je me suis cependant installée il y a deux mois de ça dans cette partie de la galaxie. Tu me connais, une bonne entente entre les instances dirigeantes des planètes, des coutumes culinaires succulentes et voilà que j'ai envie de me poser, de profiter, enfin. A Bihélios, les gouvernements ont récemment développés des dispositifs efficaces pour lutter contre le crime. J'ai aidé à le combattre lorsqu'on m'a invité à rejoindre les rangs. Il a également été décidé d'exploiter certaines ressources naturelles. Le problème, c'est que la découverte d'un minerai sur une lune, le ghui, a mit en évidence la présence de poches de gaz. Un gaz rare, d'après les échos. Une organisation secrète, à l'origine notamment de la pastille que j'ai passé à Jiaï, s'est très vite intéressée à ce gaz pour mener des expériences pharmaceutiques illégales. J'ai mené mon enquête et ses motivations sont profondément hostiles, contraires à l'éthique. D'après quelques...témoignages forcés, l'objectif final serait de développer un marché de guerre, ou quelque chose qui s'en rapprocherait. Les pirates galactiques nourrissent de gros intérêts dans ces traffics. Je te laisse imaginer les risques que ça engendrerait. »

Lorsque Pan eut terminé sa présentation solennelle et grave, Bra se leva de son siège en silence et parti s'adosser dans la carlingue, à l'arrière, en croisant les bras. Elle poussa un râle, traduisant sa réflexion du moment.

- Une organisation secrète ? Ça m'a l'air bien vague, comme information. Tu n'as pas d'autres détails ? En agissant ensemble comme on sait si bien le faire, cette menace pourrait vite être soufflée.
- J'ai, j'ai des pistes, avoua la fille de Gohan d'une voix hésitante ou encore peu convaincue. Enfin, j'ai le nom d'une personne qui pourrait nous filer des infos plus consistantes, mais...
- Mais, quoi ? Interpella Bra en haussant les sourcils, l'air captivé.
- Il va falloir qu'on gère nos...notre... impulsivité.
- Hum ? Pourquoi ?
- Notre indic se trouve dans le vaisseau Thor. C'est là qu'il exerce ses activités de renseignement.
- Le Thor ? Glapit Bra, interloquée. Tu veux dire, cet immense repère de crapules flottant ?!
- Exact ! Ni plus ni moins, confirma Pan avec un large sourire pincé.
- Je veux pas paraître pessimiste mais...y a aucune chance que ça se passe sans accroche là-bas ! Y a pas plus impulsif que nous !
- Bouarf, je suppose que deux brutes supplémentaires dans un navire pirate ça fait peu de différence.
- Mouais, pas faux, la rejoint Bra en ricanant malgré elle. Et on le trouve comment, ce vaisseau ? Il est plutôt difficile à localiser, d'après ce que j'ai déjà pu entendre.
- Pas d'inquiétude, il suffit tout simplement d'envoyer dans l'espace une certaine suite d'ondes idliènes, à des fréquences déterminées.
- Iglydi... ? Dis, t'aurai pas passé un peu trop de temps avec le petit savant barbu toi ?
- Non, t'inquiètes. Je te recraches simplement ce qu'on m'a dit, avoua Pan avec franchise. On m'a filé les instructions précises, en plus, continua t'elle en révélant une sorte de clé USB en forme de chat étrange. Y a plus qu'à le propager pour recevoir des coordonnées. Une histoire de radio pirate, un truc du genre.
- Alors go, balança Bra en sautant par dessus le dossier de son siège pour se rasseoir avec fracas.

Grâce à l'interface intuitive de l'aéronef, les protagonistes réussirent à émettre les ondes à la troisième tentative seulement. Vingt bonnes minutes passèrent, sans réponse. Les deux amies en profitèrent pour siroter des cocktails et feuilleter les manuels d'utilisation de leur nouvel appareil. Quand enfin les coordonnées retours furent captées par l'aéronef, le duo s'émerveilla presque. Elles les validèrent sans plus attendre. Une voix artificielle leur intima d'attacher leur ceinture de sécurité. Rebelles tout d'abord, les copines cessèrent de flâner lorsque l’hyper propulsion vint déformer l'espace devant leurs yeux en courbant les lignes de l'horizon. Le voyage, plutôt déstabilisant, ne dura que quelques minutes seulement. Assez toutefois pour insuffler des vertiges saisissants aux guerrières. Une fois ceux-ci dissipés, le fameux bâtiment Thor leur apparu dans ses proportions impensables. Véritable forteresse de métal, le vaisseau était gigantesque, anguleux métallique et froid. Les baroudeuses cosmiques déglutirent simultanément :

- Dingue, lâcha simplement Bra en collant immédiatement son visage contre la vitre.
- Va falloir qu'on se change, prévint intelligemment Pan. A partir de maintenant, on est des gangsters intersidéraux, des loubards, des pirates !
- Des pirates prêtes à casser des nez, renchérit l'autre en balançant ses poings.
- Mais pas trop non plus, hein, tempéra sa voisine tant bien que mal.

Une escale décisive et délicate dans un terrible refuge où se côtoyaient une foule d'individus exécrables. C'est ainsi que les deux héroïnes au caractère bien trempé s'engagèrent en territoire ennemi à la recherche de leur mystérieux informateur.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Dim 23 Juil 2017 - 12:06


Partie 34

Bra et Pan n'eurent qu'à renseigner sur une console leurs exigences concernant l'habillage. Un laser polarisé aux traits délicats leur dessina deux tenues correspondantes avant de les matérialiser selon leur morphologie : deux épaisses gabardines, pantalons et hauts de cuir, bottines noires et chapeaux roses pour la coquetterie. Ainsi vêtues, les deux amies rentrèrent dans la peau de leur personnage ainsi que dans le dangereux vaisseau Thor, où une longue piste intérieure d’atterrissage était percée dans la coque métallique. Des appareils de formes, de tailles, d'époques et d'horizons divers y stationnaient déjà sur toute la bande avec plus ou moins d'ordre. Aussi multiples que leurs véhicules, les équipages rejoignaient des entrées latérales avec un enthousiasme bruyant voire impertinent. Les héroïnes eurent la chair de poule en débarquant. Loin de les intimider, les pirates nourrissaient plutôt leur désir brûlant de se défouler. Un automatisme du à leur sang sayen.

- Alors, on va par où ? articula Bra à voix basse en lançant de furtifs et curieux regards inquisiteurs. Ça m'a tout l'air d'un vrai labyrinthe.
- Aucune idée, souffla Pan en réajustant scrupuleusement son magnifique et large chapeau. On va devoir explorer...un peu.
- Super, railla ouvertement la fille de Vegeta. C'est gigantesque. Il ressemble à quoi, ton gars ?
- Un petit, cornu, mima t'elle grossièrement.
- Et ?
- C'est tout, conclut Pan en souriant bêtement. Au pire on demandera.

Un véritable mastodonte vint nonchalamment à leur rencontre quelques secondes seulement après leur sortie, avec à la main une large chope débordante de mousse fumante. L'individu massif ressemblait vaguement à un crapaud, autant dans le physique que dans la gestuelle.

- Yeah, cool le style, héla t'il d'une voix graveleuse avant d'avaler une gorgée de breuvage. Je ne vous ai jamais vu, alors que j'ai une excellente mémoire visuelle ! Grogna t'il ensuite d'un air suspicieux. Z'êtes qui ?
- Les, Pink Twins, lâcha immédiatement Pan en adoptant une expression sévère et assurée.
- Classe, même si la ressemblance entre vous deux n'est pas bien flagrante, souligna l'imposant personnage en se grattant le menton.
- Qu'est-ce que ça peut t'faire, riposta Bra en serrant nerveusement les poings.
- On, on vient de loin, repris Pan en faisant preuve d'un tact précautionneux. On s'est fait voler un beau butin par un enfoiré et on nous a dit qu'un gars ici saurait nous filer de bonnes infos pour qu'on se venge.
- Haha, tempéra alors le géant en baissant les épaules. Z'êtes sympathiques. Vot'gars, c'est  Goguenard, l'un des types les plus importants dans ce monde. Vous le trouverez dans la cinquième salle, en passant par cette porte, là, orienta t'il en la désignant du doigt.

L'individu adressa un sourire aux jeunes femmes. Il poursuivit ensuite son chemin à coups de gorgées, en se dandinant. Il parti rejoindre un groupe enivré, probablement le sien.

- Le ki de ce type est spécial, commenta Bra en se penchant vers l'oreille de sa collègue. Je me demande qui c'est.
- Il s'appelle Palartock, informa Pan en engageant sa marche. Il est très branché alcool et gastronomie. Il n'est pas foncièrement méchant, disons que c'est un opportuniste.
- Ok, admit Bra en rattrapant son amie. T'es sacrément au courant. Sinon...les Pink Twins, sérieux ? On vient pas pour se trémousser sur le dancefloor, hein !
- C'est toujours mieux que le « Super Vengeresses Cuirassées » que tu t'apprêtais sûrement à brailler, cracha l'autre.
- Super Venge... ? Jamais j'aurai sorti un nom aussi naze ! Franchement ! Se braqua t'elle, empourprée.
- Ah ouais ? T'en es sûre ? insista Pan en se retournant promptement, l'air malicieux et hautain.
- Absolument, oui, Miss, Pink !

Front contre front, les deux combattantes furent interrompues par un petit homme au long nez crochu et aux yeux perfides qui leur adressa un :

« Doucement, les donzelles, vous risquez de vous casser un ongle ! »

L'inconnu macho et malpoli se prit deux poings fermés dans la figure. Il voltigea à trente pas de là, recueillant au passage de nombreuses moqueries et insultes crues. Suite à cette mise au point expéditive et nécessaire, les deux amies passèrent enfin la porte, gardée par une armoire à glace taciturne déjà séduit par l'impulsivité des Pink Twins.

Visiblement, le meilleur moyen de se fondre dans la masse était de laisser parler ses émotions, même les plus physiques, primaires et violentes. Un véritable cliché qui amusa sans décontenancer le duo belliqueux d'héroïnes.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Dim 23 Juil 2017 - 13:49


Partie 35

La première pièce dans laquelle les deux amies mirent les pieds était le théâtre d'une bagarre à générale. La situation possédant toutes les caractéristiques d'un quotidien sans code ni loi, elles ne purent réprimer leurs remarques piquantes. Cela ne manqua pas d'en irriter certains et la situation dégénéra comme processus naturel. La salle étant faiblement éclairée et animée d'une musique électro douteuse, la cacophonie fut totale. Les Pink Twins s'extirpèrent du brouhaha après distribution de quelques mandales anesthésiantes.

Dans la deuxième salle, le tableau s'inversait totalement. Tous ses occupants étaient mollement installés dans des canapés et fumaient abusivement en dessinant la fumée exhalée. Pan et Bra identifièrent quelques noms reconnus pour avoir perpétrés divers crimes, mais ne s'y arrêtèrent pas. Étonnamment, malgré des regards torves, personne ne leur barra la route. Les produits consommés faisaient indubitablement planer les esprits.

La troisième salle, ensuite, avait ses murs tapissés d'affiches hautes en couleurs, en muscles, en collants moulants, en grimaces et en slogans chocs. Au milieu de celle-ci se déroulait sur un ring aménagé un concours de bras de fer acclamé par un public aux mines revêches ou hébétées. Dans d'autres circonstances, les héroïnes s'y seraient  immédiatement inscrites pour briser des poignets et caractères condescendants. Le trophée final n'était malheureusement qu'un tonneau d'alcool vendu par l'arbitre borgne comme étant capable de dupliquer la conscience. Les protagonistes haussèrent les sourcils.

La quatrième salle, quant à elle, leur fit tourner la tête. Les cloisons de celle-ci se trouvaient en effet composées de miroirs plus ou moins déformants devant lesquels des voyous bien imbibés aux mines extatiques dansaient maladroitement en se frappant de temps en temps sur fond de musique classique. Interloqué, le duo pressa le pas, le nez plissé et la tête rentrée dans les épaules.

Après cette traversée psychédélique et parallèle s'ouvrit enfin la cinquième et dernière salle. Ce qui interpella immédiatement Pan et Bra fut l'écran monumental disposé au dessus d'un bar. L'écran affichait des noms, associés à un portrait et une suite d'étoiles. Les Pink Twins reconnurent promptement le classement qui déterminait le degré de notoriété des hors-la-loi, en fonction de leurs méfaits, dangerosité, relations et d'autres critères encore. Le plus grand nombre d'étoiles possible était de douze, la première place étant attribuée à un certain Diactalon, avec dix étoiles. Toutefois, une croix en pointillés était tracée sur sa figure.

Pan et Bra sondèrent consciencieusement la pièce. La plupart de ses occupants avaient les yeux rivés sur l'écran et discutaient calmement soit en sirotant un verre soit en jouant aux cartes ou aux dés. Une douce musique aux notes fruitées berçait les lieux qu'un lustre central imposant illuminait idéalement. Les aventurières déguisées se dirigèrent spontanément vers le barman, un gros personnage au physique ingrat et au visage barré d'une cicatrice incorporée dans un tatouage. Prêtes à le questionner, les guerrières révisèrent leur plan comme elles avisèrent une file de personnes dans un renfoncement exigu de la salle.

- Tiens, déclara Bra en relevant le menton, je suppose que notre Goguenard se trouve au fond.
- C'est probable, acquiesça Pan en se décalant pour tenter d'apercevoir l'individu installé dans dans cette impasse. Oui, un petit cornu. Pas de doute.

Mains dans les poches de leur gabardine, les héroïnes se raccrochèrent à l'impressionnante continuité de clients. Elles furent rapidement suivies par d'autres.

- Il a l'air d'avoir une sacrée renommée notre ami, babilla la fille de Vegeta. J'espère qu'il est au moins capable de nous jouer quelques tours de magie.
- Qui sait, il a peut-être plusieurs talents. Peut-être même qu'il sait choisir de bons pseudos, comme moi.
- Tch, tu vas pas recommencer, grommela Bra.

Entre leurs échanges habituels et conflictuels, les jeunes femmes jetaient un œil intéressé à l'écran géant. Des informations y apparaissaient continuellement, révélant tel ou tel actualité, tel ou tel casse perpétré par des bandits. Le classement se reconfigurait en direct et défilait lentement suivant la nature des notifications. Tendant l'oreille, les Pink Twins entendirent parler d'une salle des paris associée.

Devant elles, des clients du dénommé Goguenard s'exclamaient, s’esclaffaient ou s'énervaient, mais toujours sans s'en prendre à l'informateur. La plupart ressortaient directement de la pièce après leur entretien, sûrement avec un objectif désormais fixé en tête. Bra et Pan remuèrent les mêmes pensées sur cette forte concentration de voleurs, de pirates, de tueurs, de chasseurs de primes. Des individus certainement indispensables à l'équilibre d'un l'univers corrompu et malfamé.

Ce fut au tour du client les précédant d'être reçu par le fameux Goguenard. Un garde en costume, au visage buriné et aux yeux masqués l'invita à s'avancer d'un progressif geste de la main. Large d'épaules, la sentinelle faisait littéralement office de porte pour isoler les entretiens physiquement et acoustiquement.

« C'est bientôt à nous, murmura Pan en se rassérénant silencieusement. »
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 7 Aoû 2017 - 14:54


Partie 36

Les deux amies entendirent le bandit taper fiévreusement du poing sur la table avant de quitter la salle d'un air renfrogné. Le regard noir, il poussait des jurons vengeurs. Nul doute qu'il avait obtenu les informations espérées et qu'il allait régler quelques affaires personnelles. Muet comme une tombe, le garde invita enfin d'un geste de la main le duo à s'avancer. Les Pink Twins déglutirent avant de passer dans le dos de la sentinelle, qui se repositionna sans attendre. Les jeunes femmes découvrirent une petite pièce circulaire, avec au milieu une table de la même forme. Les murs étaient ornés de tapisseries artistiques plutôt banales. Une lampe posée sur un petit meuble émettait une lumière jaunâtre. L'objet était judicieusement positionné de manière à garder le fameux Goguenard dans l'ombre. Malgré cet agencement, on pouvait distinguer les contours de son large visage noir et rond ainsi que les deux courtes cornes qui saillaient sur son front. Le personnage avait des allures de petit diable, avec un nez crochu et des yeux renfoncés mais globuleux. Les guerrières s'assirent sur des tabourets bas en bois.

- On est reparti, lança l'individu cabalistique d'une voix grinçante. En quoi puis-je...vous aider ?
- Hum, balbutia Pan, on aimerait en apprendre plus sur une, organisation secrète.
- La tribu des Palspoons ? La secte Hééro ? Les érudits de Trankfort ? Lista ardemment l'hôte.
- On ignore son nom, communiqua Bra d'une voix maîtrisée.
- D'après ce qu'on sait, repris la fille de Gohan, elle créée des produits, des drogues, même, capables de doper ceux qui les consomment. Elle s'intéresserait à un gaz découvert dans le système solaire Bihélios.
- On aimer...
- Stop, interrompit Goguenard en levant une petite main à six doigts devant Bra. Je n'ai que faire de vos motivations. De toute manière, vous comme moi savons très bien que les « Pink Twins » ne sont que des couvertures. Ça me va, poursuivit-il alors que les héroïnes, légèrement décontenancées, réajustaient leur chapeau pour se dissimuler. J'aime le mystère, ça me permet d'en découvrir les vérités. C'est une distraction dont je raffole, papillonna t'il en ricanant dans l'ombre.
- Et donc ? Relança Pan en penchant la tête.
- Et donc oui, il se peut que je sois au courant de certaines choses. Trois choix s'offrent à vous. Le premier, vous me payer 100 000 raftols maintenant. Le deuxième, vous acceptez de me rendre un petit service...pas bien compliqué. Le troisième et dernier, vous commandez un Talisman.
- Un...talisman...murmura machinalement Bra en essayant de se souvenir si elle déjà entendu parler de ce produit.
- Merveilleux choix, s'amusa subitement Goguenard d'un air conspirateur.
- Ah, non, je...se justifia tant bien que mal la fille de Vegeta. Je réfléchissais juste ! C'était pas mon ch...
- Trop tard ! Il faut savoir surveiller sa langue, ou elle risque de vous brûler !

Les deux amies commencèrent à se chamailler comme souvent lorsqu'un disque au centre de la table s'affaissa avant de remonter avec une coupe impressionnante. Le sourire jusqu'aux oreilles, Goguenard délicatement poussa le récipient avec l'une de ses cornes frontales.

« Qui va avoir l'honneur de se...rafraîchir le gosier ? Lâcha t'il avec une excitation palpable. »

Les Pink Twins se dévisagèrent mutuellement comme une série de bulles explosait dans la coupe.

- C'est toi qui a tranché, glissa malicieusement Pan. Jamais je ne m'opposerai à ton choix.
- Ha, ha, ça t'arrange bien hein ! S'offusqua l'autre en grimaçant. Aller, j'accepte ! Glapit-elle en bandant sa volonté. J'suis pas une petite nature moi !

Bra saisit violemment la coupe, espérant déverser un peu de liquide sur la table pour en avoir moins à boire. Malheureusement pour elle, le breuvage ne déborda pas. La combattante, méfiante malgré ses forfanteries, baissa les yeux pour observer le contenu. Une odeur âcre lui piqua intensément les narines.

« J'attends, s'impatienta Goguenard en s'humectant les lèvres, le nez retroussé d'appréhension pressante. »

Irritée par cette pression constante, Bra avala la boisson d'une traite, sous les yeux exorbités de petit diable et devant la mine dégoûtée de Pan, qui tirait la langue comme si c'était elle qui avait ingurgité l'étrange breuvage.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Mer 9 Aoû 2017 - 17:37


Partie 37

Bra reposa la coupe comme on aurait donné un coup de poing hargneux. Les yeux rouges et l'écume aux lèvres, elle réfrénait tant bien que mal les tremblements de son organisme brûlant. Les traits du visage crispés comme jamais, elle s'adressa directement à l'informateur, sans se soucier de la mine choquée de Pan :

- Et, maintenant crache, le morceau, balbutia t'elle en transperçant Goguenard du regard.
- Euh, bégaya l'autre en vérifiant le récipient à trois reprises. Bi...bien sûr. Hum...oui, alors l'organisation dont vous parlez est connue sous le nom de « La Constellation ». Je n'ai...aucune idée, à vrai dire, de qui la dirige, avoua t'il en agitant les mains pour évacuer son émotion. Elle doit cependant être en relation avec de grandes figures, influentes et riches... Plusieurs noms circulent : Eyes, Léclat ou encore Faces. Le groupe semble assez mobile, si bien que l'hypothèse la plus plausible penche en faveur d'un vaisseau pirate, à l'image de celui-ci. Je n'ai actuellement pas de...vous, n'avez pas un peu chaud ?
- Hum ? Moi, non, répondit calmement Bra dont le visage rouge transpirait pourtant fortement.
- Vous avez bien une piste pour leur tomber dessus, persista Pan en captant l'attention du petit diable sonné.
- Eh bien, vu leur domaine d'activité, il faut des sujets d'expérimentations. Des appareils disparaissent, parfois dans l'espace. Je ne crois pas à la coïncidence. Je suis sûr qu'on peut piquer leur curiosité rien qu'en les recherchant...
- Bon ! S'écria Bra en se levant brutalement de son tabouret. Merci pour tout, mon p'tit père. On est pressé, Pan, hein, alors on va s'arrêter là ! Bye bye !

Au bord des larmes, la fille de Vegeta attrapa sa voisine par le bras en l'emporta de force. Goguenard les salua de la main, un rictus d'incompréhension mêlée de satisfaction se dessinant enfin sur son visage rond. Les Pink Twins passèrent en trombe devant la file d'attente qui ne raccourcissait pas. Visiblement très mal à l'aise, Bra n'hésita pas à assommer d'un coup sec ceux qui eurent le malheur de se trouver sur son chemin. Sa température grimpait en flèche.

« On dirait que tu as le feu au derrière, railla Pan qui se laissait traîner par le col. »

Le convoi exceptionnel passa devant l'écran géant, où une actualité apparue sous la forme de deux portraits barrés. La fille de Gohan et Videl reconnu les deux ennemis qu'elle avait affronté sur Tremarecq de Ty. Les étoiles attribuées aux hors-la-loi, cinq pour Million et huit pour Teltron, se noircirent progressivement. Un mélange assourdissant d'acclamations, de glapissements et de plaintes retentit dans la salle.

« Et, deux de moins, susurra malicieusement Pan en dissimulant son visage sous son élégant chapeau rose. »

Le duo retraversa dans l'autre sens les différentes salles à une allure folle. Littéralement sur le point d'exploser, Bra ne laissa aucune chance à ceux qui osaient l'aborder ou se délecter de sa pauvre et bouillonnante condition interne. Une traînée de vapeur flottait derrière elle sans que son aura ne soit activée.

« Ça risque de voler dans la salle de la baston, commenta Pan en souriant à celles et ceux que les frappes de son amie intimidaient. »

Les Pink Twins traversèrent la pièce des fumeurs comme un train lancé à pleine vitesse. Tous les occupants étant tranquillement enfoncés dans leur fauteuil, il n'y eut aucun dégât humain ou matériel. Un téléphone en forme d'épais cigare sonna à l'une des tables. Un personnage masqué, au bras droit entièrement tatoué, décrocha le combiné en suivant avidement les héroïnes du regard.

« Les voilà, articula dans le combiné une faible voix désincarnée. Tu sais ce qu'il te reste à faire. »

L'inconnu raccrocha sans dire mot et repris son calumet en effritant quelques feuilles desséchées à son extrémité.

« Barrez-vous ! »

La mise en garde agressive de Bra ne suffit pas à dégager le passage. Une bonne vingtaine de personnes récolta par conséquent une frappe ultime qui la plongea dans un sommeil sans rêves. Pan en riait aux éclats pendant que Bra agonisait purement et simplement. Débarquant finalement dans l'aéroport spatial interne au vaisseau forteresse, la fille de Vegeta lâcha négligemment sa copine et partit cracher les plus gigantesques flammes jamais vues. Quatre appareils furent instantanément carbonisés sur place avant que le déluge provenant de sa gorge torturée ne s'estompe. Haletante, Bra tomba à genoux, les avant-bras frémissants et les veines des tempes encore battantes.

« Qu'est-ce que c'était, que, cette merde...croassa t'elle avec peine en bavant. »
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Dim 13 Aoû 2017 - 11:57


Partie 38

« Soif soif soif ! »

Les flammes qui venaient de jaillir hors d'elle avaient profondément meurtri son organisme. Son discernement effrité, Bra slaloma malhabilement entre les rires gras des pirates pour se précipiter vers son vaisseau à la recherche d'eau fraîche. Après avoir correctement travaillé ses abdominaux par le fou-rire, Pan rejoint sa collègue, qui vidait un imposant bidon au goulot.

- Waouh, elle est incroyable ta nouvelle technique, railla la fille de Gohan en s'essuyant le coin des yeux. Tu vas être obligée de me l'enseigner !
- La ferme, bougonna Bra en reposant bruyamment le bidon vide. Je sais pas ce que c'était que sa mixture, mais ça arrache ! Ça a dû en tuer plusieurs avant moi ! Haleta-t-elle.
- T'imagines même pas, compléta Pan en hochant la tête.
- Attends, t'es pas en train de me dire que tu savais ce que c'était !? Se révolta t'elle en serrant les poings, le front plissé par le doute naissant.
- Évidemment que non, tu t'en doutes ! Par contre, ton numéro de cracheur de feu en a contrarié certains, apparemment...

Pan roula des yeux pour accompagner sa parole. En effet, un groupe d'une trentaine d'individus progressait vers leur position en laissant transparaître leur mécontentement. Les grognements abusifs ne laissaient nullement planer le doute.

« Ok, on quitte le navire ! »

Plutôt que de faire dans l'audace et le grand spectacle, les extravagantes Pink Twins s'empressèrent de passer aux commandes de leur bel appareil. Le bouclier énergétique fut activé en priorité pour se prémunir des premiers élans vengeurs. Les hors-la-loi commencèrent à lancer leurs kikohas rageurs vers le vaisseau mais ceux-ci rebondirent de ce fait sur d'autres engins stationnés aux environs. Pan et Bra décollèrent en vitesse, filant sans louvoyer vers la sortie du Thor. Dans la base, une bataille à grande échelle et désordonnée fut déclarée. Les pirates éméchés pour la plupart ne réussirent pas à s'unir clairement contre les protagonistes en fuite. Le résultat devint chaotique et les déflagrations se multiplièrent. Alors que le vaisseau des héroïnes quittait désormais le bâtiment, cinq autres appareils seulement se lancèrent finalement à leurs trousses. Lorsque tous furent suffisamment éloignés du Thor, celui-ci disparu comme par enchantement. Après tout, le vaisseau pirate devait rester discret. Une explication entre équipages débuta alors. Des rayons d'énergie éblouissants menacèrent directement les Pink Twins, qui se débarrassèrent de leur gabardines et chapeau pour se mettre à l'aise.

- C'est rare ce genre d'affrontement, déclara Pan en maniant le vaisseau aussi bien que possible. Par contre, c'est cool !
- Je vais leur envoyer quelques réponses argumentées, gronda Bra en prenant certains leviers en main.

Des canons jusque là dissimulés dans la coque se déployèrent sur les côtés et la guerrière valida les cibles sur un écran tactile. Les salves des différents vaisseaux illuminaient désormais les ténèbres de l'espace. Une cacophonie s'était établie, digne d'une production cinématographique à gros budget. Deux véhicules ennemis furent neutralisés alors que les camps se reformaient constamment. Un autre aéronef battit lui en retraite pour s'en sortir sans encombre. Un choix raisonnable, d'autant plus que son blindage paraissait léger. Le quatrième se retrouva malgré lui entre deux rafales ennemies.

- Ça va animer leur classement étoilé, rugit Bra alors en extase.
- Les Pink Twins, entrée fulgurante avec douze étoiles, haha, renchérit Pan en infléchissant la trajectoire du vaisseau. Aller, plus qu'un.

Positionnées sur un nouvel axe, les héroïnes se retrouvèrent nez à nez avec le dernier opposant, aux allures de cow-boy avec sa petite veste ouverte sans manches. Doté d'un masque rudimentaire représentant une sorte de soleil souriant, l'inconnu était actuellement debout, à l'extérieur, sur la pointe avant de son véhicule immobilisé. Le bras droit tatoué sur toute sa longueur, le personnage intrigua immédiatement le duo féminin.

- Qu'est-ce qu'il fait ? Il nous nargue ? S'indigna la fille de Vegeta et de Bulma en contenant le rugissement de son sang guerrier.
- Aucune idée, grommela Pan. Il sait respirer dans l'espace, en tout cas.

L'individu effronté porta nonchalamment une main et sa ceinture, saisit un pistolet relique à long canon et le brandit vers les jeunes femmes qui, les doigts sur les manettes, étaient déjà prêtes à contre attaquer.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Lun 4 Sep 2017 - 20:44


Oui, ça faisait longtemps !!!

Partie 39

La tension était palpable et gagnait assurément le cœur des deux voyageuses. L'étranger masqué et tatoué, imperturbable, posa son index sur la gâchette comme pour la presser quand la poche de son pantalon se mit à vibrer. Il avorta alors immédiatement son initiative, baissa instantanément le canon de son arme sans considérer celles qui lui faisaient face, l'air renfrogné. Soudainement et totalement décontracté, l'inconnu pris l'appel juste devant les deux combattantes en ignorant leurs gesticulations agrémentées d'insultes.

« Attends, il se fout de nous le type ! Hurla Bra en frappant durement le tableau de bord. »

Impulsive, comme toujours, elle voulu tirer via les canons sans autre forme de procès mais l'intéressé, d'un salto arrière, était déjà revenu dans son étroit cockpit. Il évacua alors les lieux sans explication, sans salut particulier ni geste dédaigneux à l'égard des héroïnes.

- On...a dû l'intimider, plaisanta Pan sans spécialement suivre l'aéronef du regard.
- Tu parles..., bougonna l'autre, amère.
- Y a pas de son, dans l'espace, argumenta Pan. Je suis sûre que personne ne l'appelait. Il a fait semblant pour pas perdre la face ! Ha !
- On le reverra sûrement, cracha Bra encore énervée. Bon, sinon, qu'est-ce qu'on fait maintenant ? On traîne dans l'espace en attendant d'être enlevées par la constellation, notre nouveau meilleur ennemi ?
- Je te cache pas que j'aurai espéré un peu plus d'indices de la part de notre petit diable, confia la jeune femme aux cheveux noirs en regagnant son sérieux. Le plus simple est d'aller directement dans le système Bihélios. Puisque ce groupe s'intéresse au gaz, je suppose qu'on a plus de chance de les croiser par là.
- Je pense pareil. Comme tu m'as l'air de kiffer piloter cet engin, je vais aller me poser à l'arrière.
- Ok. De toute façon, même à l'arrière tu ne restes qu'à quelques mètres de moi. En cas de pépin, je sais où te trouver.
- Parles pas de malheur...
- T'inquiètes ! Si j'avais pas eu ces capacités innées pour le combat, je serais devenue pilote de ligne intergalactique.

Sur cette note de légèreté propre au duo fracassant, la destination fut enregistrée dans l'appareil. Si des indications tendancielles orientaient Pan, elle gardait cependant le contrôle des commandes. Contrairement à Bra, elle préférait la conduite manuelle plutôt que de laisser un ordinateur gérer les courbes et accélérations. Fascinée par le paysage qui s'offrait à elle, la jeune femme se mit à chantonner en repoussant les appréhensions qu'elle pouvait entretenir vis-à-vis de l'aventure périlleuse à venir.
L'héroïne scruta les étoiles lointaines comme lorsqu'elle était enfant, dans son berceau. Cette sensation de liberté totale, loin de l'intimider, l'apaisait plus que tout. Au fond du vaisseau, dans la zone réaménagée où Million avait auparavant disposé les œufs de Srégos volés, Bra s'était allongée. Elle sortit son collier de sous son haut en cuir. Elle le déposa devant son visage et s'assoupit progressivement.

L'hyper propulsion n'étant pas indispensable, une vitesse modérée suffit. Il s’avérait que le chemin effectué pour rejoindre le vaisseau Thor avait rapproché les protagonistes du système solaire Bihélios. La concentration infaillible, Pan aperçu après bientôt trois heures la ceinture externe d'astéroïdes.
Composée de la matière n'ayant pas pu s'agglomérer à temps lors de la création du système solaire, cette ceinture d'un diamètre astronomique garantissait une cohésion gravitationnelle indispensable. Seulement, pour accéder à ses planètes, il fallait traverser cette zone et faire preuve d'une belle capacité à prévoir le déplacement des objets suivant leur vitesse. Si les énormes astéroïdes se bougeaient quasiment pas, le passage de plus petits corps célestes pouvaient surprendre les voyageurs les moins réactifs et compromettre, pour ne pas dire stopper net, leur trajet initial. Heureusement pour Pan, elle avait eu l'occasion d'échanger avec les bonnes personnes à ce sujet. L'astuce était de se servir de la force d'attraction des astéroïdes les plus imposants. En volant au creux de leurs renfoncements, cavités ou saillies, une part du trajet était déjà sécurisée. Parcourir la distance entre deux astéroïdes s'avérait toutefois plus délicate. Aussi Pan se félicita lorsqu'elle passa de l'autre côté en ayant frôlé la collision qu'une petite dizaine de fois. La jeune femme pris soin de s'essuyer le front avant que son amie ne se réveille. Il en fallait plus pour la tirer de ses songes.

- Alors, interpella Bra en baillant et s'étirant, on est bientôt arrivé à Bibénos?
- Yep ! Nous voilà dans Bi-hé-lios ! Le trajet s'est déroulé sans problème, assura Pan en omettant des détails jugés anodins.
- Et voilà ! J'en étais sûre !
- Hein ? De quoi ?
- Là-bas, au fond ! Il y a bien deux soleils, scanda t'elle en s'aidant du grossissement des radars à sa disposition. Bihélios ! Bi, comme deux ! Scanda-t-elle en oubliant sa grossière et mauvaise prononciation précédente.
- Oui..., désespéra Pan. Ça n'avait rien de l'énigme du siècle non plus, dit-elle en soupirant. Tiens, regardes, c'est sur la Lune là que se trouve les poches de gaz, indiqua-t-elle ensuite sur l'écran de zoom. Mais avant, je te propose une escale sur Bombo. Je vais te présenter à quelques amis !
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 9 Sep 2017 - 10:19


Partie 40

La planète Bombo, depuis l'espace, ressemblait à un bonbon, ou bien à une barbe à papa géante. Ses teintes rosée et blanche s'entremêlaient harmonieusement dans l'atmosphère, formant une épaisse et complète couche nuageuse que les héroïnes traversèrent lentement, avec douceur. Une fois cette épaisseur sucrée derrière elles, Pan amena le vaisseau à faible allure jusqu'à une étonnante fleur dressée dans les cieux. Ressemblant à une marguerite, la fleur servait en réalité de piste d'atterrissage. Celle-ci, plantée au sein d'une charmante agglomération, dominait des collines féeriques en arrière plan.

Équipées respectueusement du bâton rouge et du sabre laser, les amies sortirent de leur appareil flambant neuf, déclinèrent promptement leur identité puis se glissèrent dans un toboggan une fois l'étape administrative actée. A l'intérieur du tube, le duo se laissa bercer par un défilement d'images relaxantes, oniriques. Une fois arrivée sur une terre moelleuse, au milieu d'une petite ville animée et haute en couleurs, Bra s'empressa d'aborder sa voisine :

- Ha, tu m'étonnes que tu te sois installée ici ! On se croirait dans un conte de la princesse du royaume Pâtisserie. Y a beaucoup, beaucoup de rose, se sentit-elle obliger de souligner.
- T'as vu ! S'extasia l'autre en sautillant comme une enfant sortant d'une journée d'école. Et encore, tu n'as pas goûté à leurs spécialités ! Elles sont, elles sont...

Un soldat pour le moins étrange sauta par la fenêtre d'une petite maison de garde jaune. L'homme, en léger surpoids, arborait une belle moustache poivre et sel qui se terminait en spirale à chacune de ses extrémités. Habillé d'une veste rappelant la texture de la chantilly, équipé d'une lance ondulée, le personnage atypique s'approcha de Pan en pas chassés. Un style déconcertant qui ne manqua pas d'étirer un sourire moqueur sur la figure de Bra.

- Mademoiselle Pan ! Mademoiselle Pan ! Je suis heureux de vous savoir de retour ! S'égaya t'il en montant dans les aigus à chaque fin de phrase.
- Moi aussi je suis content de te revoir Nuu II, répondit chaleureusement la jeune femme en s'inclinant légèrement. Je te présente Bra, mon amie !
- Ooooh, s'emporta le soldat, enchanté mademoiselle Bra ! Bienvenue sur Bombo, dans la ville de Bombobo !
- Ooooh, merci merci, réagit-elle en imitant spécialement le ton particulier de l'interlocuteur.
- Mesdemoiselles Pan, Bra, vous arrivez à point nommé ! Le conseil est installé dans le palais ! Vous allez pouvoir être informées des dernières nouvelles !

Pan invita sa complice à venir poser sa main sur Nuu II. Le trio disparu dans un nuage blanc. Ce même nuage apparu pour déposer le groupe dans une grande et haute salle au décor architectural saisissant. De larges tables en bois massif, disposées en rectangle, occupaient la majeure partie de l'espace. A l'opposé des guerrières, de grands vitraux lumineux offraient une vue directe mais déformée sur la couverture nuageuse rose opaque. Observatrice, Bra remarqua que les murs semblaient constitués de pain d'épice. Si une rangée de personnes n'occupait pas une dizaine de chaises, la fille de Vegeta aurait demandé confirmation à sa voisine.

Une moitié de ces individus affichait une grande taille et une forte corpulence. L'autre moitié se composait au contraire de petits et frêles gabarits. L'alternance d'un géant et d'un nain marquait le contraste. Le personnage central, un immense monsieur dans la force de l'âge, portait une longue barbe rousse tressée sous deux joues potelées, ainsi qu'une couronne que Bra soupçonna fortement d'être en chocolat. Son estomac lui lança des signaux inquisiteurs pour lui demander de penser à lui.

« Mademoiselle Pan est de retour, annonça solennellement Nuu II en se raidissant. Elle est accompagnée de mademoiselle Bra, son amie ! »

Suite à sa brève mais nécessaire introduction, le soldat glissa en pas chassés douteux vers un coin de la salle.

« C'est du grand n'importe quoi, cette planète, susurra Bra en se pinçant la lèvre. »

Le géant à la couronne terminait d'écrire un message à la plume sur un parchemin qui bruissait. Il fit passer le papier à ses voisins avant d'articuler d'une grosse voix caverneuse :

- Bon retour à toi, Pan ! Bienvenue à toi, Bra !
- Merci, saluèrent respectueusement les protagonistes.
- Courte présentation pour notre nouvelle arrivante. Je m'appelle Zimitibello IV. Je suis le roi planétaire. Voici, à ma gauche et à ma droite, les rois et reines des autres planètes de notre plaisant système solaire. Ensemble, nous présidons le conseil, dont la réunion vient juste de se terminer.
- Je vous avais promis de revenir avec du renfort, déclara Pan en s'avançant de deux pas. Pouvez-vous s'il vous plaît nous informer des nouvelles ?
- Bien évidemment, répondit Zimitibello IV avec amitié. Mais pas sans avoir quelque chose à se mettre sous la dent, rajouta t'il en claquant des doigts.

Merveilleuse annonce. L'idée réjouit naturellement et exagérément les deux gloutonnes. L'estomac de Bra se mit à palpiter comme un cœur soumit à un effort herculéen. Toutefois, le roi planétaire arborait une mine anxieuse, ce qui n'échappa pas à Pan. Elle savait l'heure critique.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Sam 9 Sep 2017 - 20:34


Partie 41

Avant qu'on ne vienne déposer les délicieux mets préparés de véritables chefs au savoir incontestable, Pan glissa quelques mots à son amie :

- Malgré les apparences, ce ne sont pas que des sucreries. Ça fournit aussi sa dose de protéines, je t'assure. De quoi faire crépiter ton aura.
- Je vais me faire mon propre opinion, hein...

A grandes tables, grands gâteaux. En quelques instants seulement, des serviteurs se déplaçant sur des monocycles avaient apporté de nombreux plats délicatement placés devant chaque personne. Les plus petits gabarits, dont les deux terriennes, disparurent derrière les pâtisseries disproportionnées. Les membres du conseil, à défaut de les voir, les entendirent cependant se régaler sans retenue ni effort de discrétion. Chose amusante, afin de simplifier la discussion et d'apercevoir ses interlocuteurs, chacun dû avaler une bonne proportion de pâtisseries déposées devant lui. Certains eurent toutefois la subtile intelligence de décaler les plats ou bien leur chaise. Des étoiles dans les yeux et des tourbillons de douceur dans l'estomac, Pan et Bra se claquèrent les joues pour ne rien rater des paroles graves du roi planétaire :

« Ha, ha, je vois que nos recettes ont toujours l'air aussi succulentes, se réjouit le président du conseil alors que ses voisins sortaient aussi de leur état second. Bon, maintenant que nos panses sont convenablement repues, parlons sérieusement. »

Un silence respectueux ou bien pesant s'installa.

- Lors de la réunion qui s'est clôturée juste avant votre arrivée, nous sommes entrés en sérieuse discussion. Sans surprise, nous pensons stopper l'exploitation du ghui sur la Lune III. Peut-être définitivement. Depuis ton départ, Pan, des disparitions inexpliquées de nos équipes d'extraction ainsi que de nos appareils spatiaux ont semé la peur parmi nos peuples respectifs. Ce mystérieux groupe dont je t'ai déjà parlé auparavant semble en être responsable. Malgré nos efforts pour les localiser et les identifier, nous n'avons rien obtenu de probant et le mystère, au lieu de se dissiper, s'épaissit. Même les enquêteurs que nous avions recruté se sont évaporés ou ont fuit sans nous confier quoi que ce soit. Je pense que notre histoire les dépasse également. Pour le bien de tous, la zone spatiale de la Lune III deviendra donc un no man's land, interdit à la circulation quelle qu'elle soit. C'est le seul moyen que nous avons trouvé pour éviter le pire.
- Nous avons également réfléchi l'idée de détruire la Lune, compléta une vieille femme au teint basané à droite du roi de Bombo. Comme nous redoutons les représailles, cette possibilité a vite été écartée. D'autant plus qu'elle aurait coûté des sommes et des moyens démentiels capables de mettre nos systèmes économiques à mal.
- Merci, Raäni, d'avoir complété mon propos repris tristement Zimitibello IV. Toutefois, nous restons vulnérables aux enlèvements et aux pressions malgré nos précautions. Nous sommes dos au mur, termina t'il, maussade et résigné.
- Si seulement leur position était connue, se manifesta un gros moustachu à l'extrémité gauche de la table en tapant du poing jusqu'à faire tournoyer ses couverts en l'air. Il serait toujours possible de lancer une offensive ! Pour les repousser !
- Tu n'y penses pas, maugréa une autre femme aux allures de renard. Aucun de nos peuples n'est guerrier. Ce serait comme programmer des pertes, des massacres à grande échelle. Impossible. Oublies ça, Paratown.

Les membres du conseil s'apostrophèrent les uns les autres pendant que Pan et Bra, gênées, s'interpellaient à voix basse. Dans son coin, Nuu II fixait longuement le sol, contrarié. Pan se leva finalement pour faire faire entendre sa voix et distiller quelques informations intéressantes :

« Avec Bra, nous revenons juste du vaisseau pirate Thor. Grâce aux éléments que l'on m'avait fournis, nous avons pu rencontrer Goguenard, le bandit qui sait tout. D'après lui, l'organisation responsable de cette tourmente s'appelle « La Constellation » et serait dirigée par un mystérieux personnage répondant au nom de Léclat, ou Eyes. Ce groupe, disposerait d'un ou plusieurs vaisseaux pirates et enlèveraient des gens pour disposer de...de cobayes, pour des expériences défiant toute, éthique... »

Une vague de frissons palpable parcouru la direction du conseil. S'ils s'étaient intimement doutés de la raison des kidnapping, son officialisation leur glaça littéralement le sang. Chacun cessa ses plaintes et lamentations. Certains rentrèrent la tête dans les épaules.

- Ces maudits savants fous n'ont pas hésité à lâcher leurs drogues en pastilles dans certaines de nos villes, lâcha Zimitibello IV en retenant difficilement ses larmes. Beaucoup de nos enfants sont désormais malades, craqua t'il finalement. Ils veulent nous acculer pour développer leur commerce, nous asservir...
- Je vous promet qu'on va les trouver et leur botter le cul comme il faut ! explosa inopinément Bra en tremblant de colère de la tête aux pieds.
- Exact, repris Pan avec une expression d'une dureté remarquable. Ils n'auront pas le dernier mot. Si on arrive à faire en sorte qu'ils nous capturent, Bra et moi, croyez-moi, vous apercevrez un joli feu d'artifices dans l'espace !

La fougue et la détermination sans faille du duo atypique et impulsif à souhait redonna un peu de baume au cœur des dirigeants meurtris par cette actualité. A cet instant précis, un étrange petit bonhomme, au visage recouvert par un masque inhalateur d'une logique complexe, fit une entrée tonitruante dans la salle.

« Ils, ils nous envoient encore leurs saloperies, cracha t'il avec toute la peine du monde avant de tomber misérablement à genoux, le torse frémissant. »
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Dim 1 Oct 2017 - 15:51


Partie 42

Alertés par la brusque et préoccupante intervention de l'homme cacochyme, l'équipe du conseil ainsi que les deux redoutables guerrières prirent la décision de sortir pour constater de quoi il retournait. Pan et Nuu II s'attardèrent toutefois pour précautionneusement soutenir le malade, incontestablement à bout de forces.

« Je vais m'occuper de lui, assura fermement le soldat. Va voir ce qui se passe dehors. S'il-te-plaît, s'attacha-t-il même à rajouter en implorant la jeune femme du regard. »

La combattante aux cheveux noirs opina du chef en raffermissant son cœur et partit rejoindre le reste du groupe en survolant les escaliers. Tous se retrouvèrent massés à l'entrée monumentale du palais, sous une véritable pluie de pilules aux formes et couleurs affriandes et trompeuses. Les adultes présents dans les rues s'empressaient d'attraper leurs enfants pour ne pas qu'ils cèdent aux tentations candides.

« Que personne ne touche à ces maudites drogues, croassa Zimitibello IV en rougissant instantanément du visage. »

Déjà, les autres membres du conseil se munissaient d'appareils communicants pour s'informer sur l'instant de la situation sur leur planète respective. La distribution de pastilles y était également en cours dans certaines villes. Les dirigeants haussèrent immédiatement la voix dans leur dispositif, trahissant leur sentiment d'inquiétude, de désespoir et de bienveillance. L'ouïe fine, Pan et Bra distinguèrent au milieu du tumulte un vrombissement permanent mais diffus au dessus de la ville, dissimulé dans la couche nuageuse.

« Il doit y avoir quelqu'un là-haut ! Balança durement Pan en carrant les épaules. Bra ! »

N'écoutant que leur courage et l’embrasement de leur sang, les deux amies s'élancèrent sans peur vers les cieux. Elles se transformèrent conjointement en super sayennes, leur aura auréolant leur corps athlétique. Les héroïnes ne tardèrent pas à atteindre la crème atmosphérique. Aucune énergie vivante n'y fut finalement repérée. A la place, les bourdonnements s'intensifièrent.

- Pan, ce sont des drones qui libèrent ces produits ! S'époumona Bra en en pointant un du doigt.
- Il faut les détruire immédiatement, rugit la fille de Videl.

Les yeux fermés, la perception décuplée, elles se focalisèrent sur l'activité des machines et tirèrent d'innombrables kikohas, tous guidés par l'instinct. Au bout de deux minutes d'effort, la zone était nettoyée. Des particules métalliques encore fumantes tombèrent sur les toits des habitations, sans causer le moindre dégât. Alors que le duo pugnace amorçait sa descente verticale, un ki se détacha finalement dans l'environnement nuageux. Désireuses de mobiliser l'attention sur elles, Pan et Bra fusionnèrent leur énergie pour envoyer une vague déferlante en direction de cette présence intrigante. Comme aspirés dans un tambours en rotation, les nuages glissèrent vers le haut, avant de retomber sur les côtés. La présence se volatilisa dès la fin de l'attaque, sans avoir été anéantie pour autant.

- J'espère que ça va les bousculer un peu, confia Pan, sourcils froncés.
- En espérant qu'ils ne s'en prennent pas à la population par des moyens plus barbares, rajouta sévèrement Bra.
- Je ne les laissera pas s'en prendre à ces gens, se renfrogna sa voisine en attisant sa rage.

La fille de Bulma sentit la colère monter chez Pan, prouvant l'attachement que celle-ci entretenait pour ce monde.

« Aller, on retourne au près d'eux, Pan, enjoint la jeune femme aux cheveux verts. »

Bra quitta sa position, bientôt suivie par sa collègue récalcitrante. De retour devant l'entrée du palais, la jeune femme à la queue de cheval s'adressa directement au roi planétaire, mobilisant l'attention des badauds encore haletants :

- Il n'y avait personne...je crois. Des drones ont été programmés pour relâcher leurs saloperies au-dessus de la ville.
- Si je leur met la main dessus..., pesta Pan avec un regard implacable.
- Ne sois pas trop dure avec toi, Pan, tempéra sagement Zimitibello IV. Grâce à vous, ces maudites machines sont détruites.
- Où sont passés les membres du conseil ? Lança Bra en constatant leur absence.
- Ils ont préféré rejoindre leur astre en vitesse. Ils ne se dérobent jamais à leurs devoirs.

Sur ces mots, Nuu II apparu sur le seuil de la porte du palais, soutenant toujours l'homme au masque inhalateur. Pan laissa sa colère se dissiper pour le rejoindre, l'air inquiet.

- Est-ce que ça va, Per'nu ? S'en préoccupa t'elle.
- J'ai, connu des jours meilleurs, ma petite, répondit-il faiblement avant qu'une vilaine toux ne l'assaille.
- Tu as besoin de quelque chose ? Un verre d'eau ?
- Non, merci. C'est, de la paix dont, on a besoin. Heureusement, je sais que ton retour est, est la promesse de jours meilleurs.

Inéluctablement, l'espoir insufflé dans ces mots touchèrent vivement Pan, qui se fit une promesse silencieuse en prenant les mains tremblantes du vieil homme.
 
[En cours] D'une planète à l'autre (14+)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Hors Rpg :: Ecrits des membres :: Ecrits en cours-