Partagez | 
 

 [En cours] D'une planète à l'autre (14+)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 72

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Dim 11 Fév 2018 - 15:53


Partie 58

À l'intérieur du repère secret et labyrinthique de l'organisation cabalistique, l'angoissant et vil Msyo'Lay faisait les cent pas dans un sinistre silence, face au jeune prisonnier. Ce dernier s'efforçait farouchement à ignorer ses inflexibles allers retours autant que possible. Le tempérament obstiné du frêle détenu amputa finalement l'antagoniste de sa patience. Il stoppa sa lente marche.

- Qu'est-ce que tu me veux ? Cracha alors l'homme-coccinelle en durcissant au mieux les traits de son visage éreinté.
- Tu es vraiment quelqu'un de surprenant, admit doucereusement le dirigeant d'un faux sourire complice. Tu réussis à localiser cette base, tu t'y introduis à l'insu de mes équipes de patrouille et tu trouves le moyen de saboter autant de vaisseaux alors qu'ils s'apprêtaient à accomplir une étape primordiale du plan d'asservissement des planètes cibles.
- Dingue, en effet, ponctua l'autre avec un rictus de satisfaction.
- Hm. Quel dommage, nonobstant, d'appartenir au mauvais camp, déplora Msyo'Lay en passant nonchalamment son index sur l'un des cercles qui lui recouvrait le dos de la main. Ta cause, quelle qu'elle soit, est perdue d'avance. La Constellation se trouve être soutenue par de puissants groupes et personnalités de l'ombre.
- Le, speech habituel. Je m'en serais, douté...
- Tu pourrais être promis à un poste idéal, si tu acceptais de passer du côté des gagnants. A mes côtés. Mais, continua-t-il avec une moue hypocrite, comme je suppose que toute offre est inutile, autant te supprimer, n'est-ce pas ?

Msyo'Lay pourfendit son interlocuteur d'un regard torve, aussi profond qu'un trou noir. Le prisonnier ne répondit pas, cette fois. Simultanément, sa bouche se fit pâteuse, sa gorge se noua et ses paumes devinrent moites. Il tenta de masquer son inquiétude pressante en feintant une maladroite et désinvolte surdité. Son sentiment véritable n'échappa malheureusement pas au responsable ennemi. Son étrange corps frétilla de délectation sous son épaisse robe. Le détenu déglutit difficilement, alors que la pièce semblait désormais tourbillonner.

***

Sur la Lune aux paysages désertiques, chaotiques et poétiques, le fidèle assassin de La Constellation s'élança sans annonce ni bruit vers le petit homme miraculé pour le découper en rondelles sanglantes. Se faisant, il éluda trois balles de pistolet en se téléportant. Alertée par ses sens aiguisés, Pan fusa pour intercepter le tueur avec dureté. Elle qui venait de recevoir une offensive blessante passait outre et retournait directement en avant. Quelle ne fut pas sa surprise, alors, lorsque Per'nu se retransforma visiblement volontairement en monstre massif vascularisé.

« Qu'est-ce que ? S'étonna immédiatement Badr'Arto en relevant les paupières. Mais, hm, qu'importe en fin de compte ! »

L'antagoniste aux robustes sabots tira ses lames énergétiques, mais Per'nu effectua un saut aussi magistral qu'étonnant pour s'affranchir d'une position défensive. Le personnage avait bien l'intention d'attaquer quelqu'un de beaucoup plus puissant et dérangéque lui. Une véritable mission suicide.

« Imbécile ! S'époumona Pan en matérialisant une vague déferlante à la va-vite. »

Badr'Arto déploya ses armes naturelles avantageuses, alors que des flammes dansaient dans ses yeux perfides. Il tenta de découper sa large cible comme un pauvre morceau de viande. Malheureusement pour lui, Per'nu regagna subrepticement sa taille d'origine à ce moment précis, ce qui lui permit de survivre. Puis l'assassin sentit ses muscles se tétaniser subitement. De foudroyantes et douloureuses crampes prirent son organisme d'assaut. Là, Pan et le cow-boy lancèrent simultanément leur technique. La tentative collective fit mouche, Badr'Arto n'étant momentanément plus capable de dresser son bouclier. Les balles perforantes lui pénétrèrent la peau et la vague déferlante lui retourna les entrailles. Le long cou de l'antagoniste en fut malmené, pris de convulsions improbables. Le Némésis tomba lourdement au sol, se réceptionnant maladroitement. Lorsqu'il voulu maudire ses opposants, une contraction cardiaque le força immédiatement à poser les genoux à terre. Le masque de la souffrance s'imposa de lui-même.

« Que...que..., bégaya l'assassin en perdant la capacité à articuler. »

Pan se hâta intelligemment à décocher une suite de frappes âpres à Badr'Arto, dont le contre apparu décousu. Dans la continuité, la jeune femme parvint à lui enfoncer le pied dans le ventre sans que l'ombre des griffes ne plane sur sa tête. Deux balles à la précision chirurgicale vinrent fragiliser davantage les chevilles branlantes de l'assassin.

« C'est le moment ! Lança férocement le cow-boy à Pan. Il est enfin vulnérable ! »

L'intéressée acquiesça aussitôt et joint ses mains sur la droite pour préparer un kaméhaméha final destiné à clore cette longue bataille acharnée. Malgré tout, Badr'Arto fut en état d'avaler une pilule supplémentaire. Deux rayons lasers oculaires brûlèrent avec fulgurance l'épaule de la guerrière. Un bref regain d'énergie de la part de l'antagoniste lui offrit l'occasion de graver une cicatrice supplémentaire sur le buste de la fille de Gohan. Alors que l'urgence ne le permettait nullement, l'aura de Pan perdit sa constante électrique. Un revers impitoyable. Sa chevelure flamboyante retrouva sa teinte noire en l'espace de quelques instants. A son grand désarroi, Pan ne dut son salut qu'à un Per'nu transformé qui se dressa pour contenir le coup de grâce de Badr'Arto, dont le sang coulait continuellement de la bouche et des narines. La masse du monstre protecteur fut profondément lacérée. Per'nu s'affaissa net, rendant un dernier souffle court et étouffé. Enfin, une ultime contraction cardiaque priva le redoutable tueur de toute autre geste menaçant. Ses muscles commencèrent à échapper à tout contrôle et les veines se tortillèrent énergiquement sous sa peau reptilienne écailleuse.


Badr'Arto poussa un dernier glapissement strident et bascula en arrière, laissant échapper un flot écarlate entre ses dents acérées.
The_captain
avatar
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2017
Nombre de messages : 72

MessageSujet: Re: [En cours] D'une planète à l'autre (14+)   Dim 11 Fév 2018 - 16:59


Partie 59

Deux torrents cristallins naquirent inexorablement sur les joues rougies de Pan, complètement abattue aux côtés de son ami récemment décédé. Mais, comme si le chagrin ne suffisait pas, la guerrière chevronnée mais bouleversée commença à suffoquer, son aura crépitante ne lui assurant plus aucune protection tangible. Le cow-boy, jusqu'à resté interdit en retrait, compris l'incapacité de Pan à respirer dans cette atmosphère ténue et pauvre. L'allié se précipita alors de manière chevaleresque et ôta résolument son masque pour la première fois depuis son apparition.

« Il va falloir me faire confiance, déclara-t-il solennellement en plongeant ses yeux flamboyants dans ceux de l'héroïne en détresse. »

Pan découvrit le visage totalement brûlé et couturé de cicatrices du tireur d'élite. Elle ne le repoussa pourtant pas lorsque celui-ci vint coller ses lèvres contre les siennes pour lui fournir l'oxygène transformé par ses poumons singuliers.

« Mes poumons ont la capacité de traiter l'air que je respire, expliqua rapidement le cow-boy tatoué. Il va falloir que tu retiennes ta respiration, continua-t-il en l'aidant à se relever malgré les émotions accablantes qui envahissaient la jeune femme. Désolé pour, pour ton ami. Il faut vite partir d'ici. Je dois retourner au repère de La Constellation. Impérativement. Écoutes, tu vas devoir me suivre. »

Suite à ses mots, l'homme renfila consciencieusement son masque représentant un soleil souriant. Le visage marqué, Pan s'attarda quant à elle momentanément sur la dépouille encore tremblante de Badr'Arto, lui destinant un mollard. Elle y récupéra ensuite quelques pilules et les glissa dans une poche. Son bienfaiteur, reconnaissant l'intérêt de l'idée, l'attrapa alors par la taille et fila prestement hors de l'atmosphère, jusqu'à rejoindre son petit vaisseau, stationné là-haut. Le duo dû se contorsionner pour s'installer à l'intérieur. Pan pu au moins respirer plus librement dans l'habitacle. La mine sombre et fermée, elle ne dit mot durant les premières minutes de trajet. Peu bavard, le cow-boy respecta ce silence qui permit à son alliée de débuter son deuil. Une trêve brève mais nécessaire avant d'atteindre la base ennemie. Pan nota intimement que le pilote s'éloignait de Bombo et de ses voisines. Elle distingua bientôt la colossale ceinture d'astéroïdes qui entourait le système Bihélios. C'est à cet instant que la protagoniste se manifesta à nouveau :

- Alors, leur...repère, se trouve hors de Bihélios, extrapola-t-elle d'une petite voix rauque.
- Non. Leur repère est, un astéroïde, révéla-t-il fermement.

Pan en resta muette. D'étranges modules géométriques à peine visibles les doublèrent alors.

«  Mais, ces choses ornaient les colonnes qui concentraient le gaz sur la Lune, réalisa la guerrière. »

Le cow-boy se contenta de les observer diligemment avant de les suivre. L'hyperpropulsion raisonnée accéléra le voyage et propulsa le duo au sein de la ceinture spatiale. Débuta alors une course délicate où la conduite du cow-boy fut mise à rude épreuve. Des objets de différentes tailles, formes et vitesses compliquèrent le trajet, forçant le pilote à infléchir brutalement la direction de son petit appareil. Quelques chocs inéluctables plus tard, le conducteur plissa les yeux en reconnaissant un astéroïde d'apparence pourtant banale.

- C'est là, dit-il à sa passagère en pointant l'index.
- Regardes, on dirait que les...récipients de gaz rentrent par ces cratères, là. On y va aussi ?
- Non. On se ferait atomiser à coup sûr. Mon vaisseau n'est pas assez robuste pour supporter les lasers que cette voie nous promet.
- Tu es bien renseigné. Alors, comment s'introduit-on là-dedans ?
- J'ai un, un ami, infiltré, qui s'est chargé de trafiquer l'une des portes.
- Un ami ? Tu n'es donc pas seul.

L'intéressé ne rebondit pas. Un large détour semé d’embûches conféra au duo l'assurance de rester en vie. Au bout du compte, c'est par un conduit sombre et tortueux que les guerriers posèrent pied à l'intérieur du sinistre repère de La Constellation. À peine l'aéronef fut-il stationné dans une impasse dépourvue de capteurs espions que le cow-boy sortit un bouton de sa poche. Il émit un grognement anxieux, qui arracha Pan a ses pensées tristes et nébuleuses. Elle ferma ses poings, tout en notant quelques grincement lointains.



« Merde, marmonna le tireur affecté, Spam s'est fait capturé. »
 
[En cours] D'une planète à l'autre (14+)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: Hors Rpg :: Ecrits des membres :: Ecrits en cours-