Partagez | 
 

 [PV Teinein] Comme au bon vieux temple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: [PV Teinein] Comme au bon vieux temple.   Ven 28 Juil 2017 - 23:50
La navette privée se posa non loin du temple : Jade en sortit, se dit qu’elle aurait du attendre d'avoir une tenue un peu plus adaptée comme Capeldi l'avait proposé, se dit que cette veste Stinger Industry n'était pas si mal, et se mit finalement en route vers l'entrée du temple.


Elle adorait l'architecture renversante du lieu qui lui arracha un sourire, avant de s'adresser respectueusement aux moines présents : l'un d'eux ignora la paria qu'elle était, sans surprise, mais un autre heureusement alla à sa demande signaler sa présence à l'intendante d'Ajito. Elle se dit qu'il devait aussi faire ça pour ne pas la laisser déambuler seule : dangereuse était la réputation de meurtrière de Jade ici, et les souvenirs douloureux ont la vie dure dans le cœur des habitants.

La mécano attendit donc sagement qu'on l'invite à la rencontre de la seconde du prophète : elle avait apporté avec elle une capsule avec pas mal d'équipements nécessaire à des réparations éventuelles de la prothèse du guide des métamols, mais avant de soigner Ajito prendre des nouvelles de la planète et de la vie ici bas serait une bonne chose. Enfin, Jade était inquiéte de ce qui était arrivé à son "client" et ami, et espérait être rapidement informée, au moins suffisamment pour patienter jusqu'aux retrouvailles.
Caleera Teinein
avatar
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 20/07/2017
Nombre de messages : 5

MessageSujet: Re: [PV Teinein] Comme au bon vieux temple.   Sam 21 Avr 2018 - 20:48
Cela faisait probablement plusieurs heures déjà que Jade attendait dans la pièce d’à côté. Caleera ne voulait pas… n’osait pas aller la voir, elle restait là, figé, comme si son absence de mouvement pouvait figer le temps… l’univers tout entier dans son deuil à elle.

Pourtant, elle sentait qu’elle n’avait pas le droit ni le luxe de s'asseoir comme ça, pitoyable à même le sol. Elle avait une dérnière responsabilité, non pas à l’égard de Métamol et de son peuple qu’elle n’avait jamais totalement porté en son coeur mais bien envers Ajito. Elle avait prêté serment le jour où elle l’avait rencontré et depuis ce jour n’avait eu de cesse de se préparer pour un jour qui ne viendrais jamais.

Elle agrippa ces lunettes de soleils d’une main tremblante et les remit sur son nez. Elle se sentait un peu lasse. D’aussi loin qu’elle pouvait se souvenir, elle n’avait jamais trouvé sa place. Et les choses n’étaient pas prêtes de changer malgré tous les espoirs qu’elle avait pu avoir.

Elle entra dans la pièce d’un seul coups, aussi rapidement que possible, sans vraiment y réfléchir, pour ne plus se laisser le choix. C’était une forme de gravité… comme une chute. Elle planta son regard dans les yeux de Jade, qui elle ne pouvait pas voir les siens derrières d’épaisses lunettes de soleil.

Elle enviait Jade qui ne savait pas encore. Elle enviait Jade qui avait connus Ajito comme elle même ne l’avait jamais connus. elle soupira légèrement, presque imperceptiblement. Elle s’en voulait de venir annoncer la mauvaise nouvelle.

Elle lui fit un semblant de souvenir désolé avant de poser le bras artificiel cassé que Jade avait fait pour Ajito il y avait une éternité de cela

“Ajito est mort.”

Elle ne savait pas quoi dire de plus, elle ne savait même pas s’il y avait quelque chose de plus à en dire.

Elle n’arrivait plus à regarder Jade dans les yeux. De toute les manières, il était trop tard. Il avait toujours été trop tard. Elle savait que Jade ne resterait pas longtemps, plus rien ne la retiendrait ici maintenant que Ajito était partit, tout comme elle d’ailleurs. Aussi décida-t-elle de rester jusqu’à son départ avant de définitivement quitter le temple.

Les moines avait entamé des chants pour symboliser leurs deuils d’Ajito.

c’était la fin d’une ère

Caleera se sentait terriblement mal.
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: [PV Teinein] Comme au bon vieux temple.   Dim 22 Avr 2018 - 22:39
La métamole qui secondait le Prophète avança vers elle enfin : Jade ne sut si l'expression sur son visage était de la froideur ou de l'embarra. Jade tourna la tête vers les sages, sans s'en rendre compte, peut-être pour comparer leur regard. Elle était habitué à ce que sur Métamol on l'accueille avec appréhension... Si on l'accueillait. Elle avait patienté un long moment avant que cette femme se décide à venir à elle et Jade avait été à deux doigts de partir, et revenir quand Ajito lui-même serait là, persuadé que cette attente était due au fait qu'elle soit une indésirable.

La mécanicienne bannie resta donc immobile, et laissa venir à elle son hôte qui, comme on lâche un aveu, fit résonner trois mots.

Ajito
est
mort.

Jade ne percuta pas, et s'apprêtait à demander le sens caché de ses mots, mais vit alors qu’on lui tendait la prothèse nacrée qu’elle était venue réparée.
C'est marrant à quel point il est facile de se mentir quand on ne veut pas voir la réalité : Jade, fébrile devant l'alliage blanc, se vexa.
On lui mentait, obligatoirement. On ne voulait pas d'elle pour prendre soin du Prophète, du saint sauveur. Elle, elle était la paria, le mal, le vice, et la laissa corrompre par sa seule présence le guide était une hérésie, un crime à éviter.

Lui faire croire à la mort d'Ajito la ferait sans doute partir, et avec un peu de chance, la lâcheté de Jade Highwind la pousserait même à ne pas revenir.

Elle ouvrit la bouche, hésitante. Mais ne parla pas.
Devait-elle se saisir du bras robotique ? Partir ?

Mais... Une chose la retenait. Un doute. Non, en fait, elle ne doutait pas, elle savait qu'Ajito était mort, elle le savait depuis un moment... Depuis la pyramide. Depuis le tombeau de Robert, depuis qu'elle l'avait vu, amaigri, changé. Quand elle ne le reconnaissait pas totalement sur les écrans diffusant le tournois. Quand elle le trouvait moins assuré, et quand elle remarqua que le bras ne lui obéissait plus.
Cet homme depuis le tombeau, n'était pas Ajito. Et donc, depuis lors, son Ajito, le prophète, était mort. Elle changea d'expression : d'accusatrice, elle devint implorante. Elle avait vu, dès le premier instant, tout ça. Elle aurait pu peut-être intervenir ce jour là, mais ce qu’elle avait enduré elle-même dans la pyramide l'avait détruite également, et elle avait choisi de d'abord s'occuper de ses maux à elle. Pour une fois. Pour un putain de fois...

"Un imposteur." Articula-t-elle tout bas. "Ce n'était pas lui..."
Elle se demanda si Ajito pouvait être vivant, malgré tout. Au fond de son esprit, le souvenir de la vision du sang au sol ce jour là lui susurrait qu'il n'y avait pas d'espoir à avoir. Que la réalité était devant elle, alors que des naibs se formèrent en une chorale traditionnelle et que des centaines, des milliers de fidèles sortaient de la grotte, chandelles allumés, pour entamer un éloge funèbre sans précédent sur la planète. Un éloge qui alluma dans chaque village, au sommet de chaque volcan que le miraculeux permis d'apprivoiser, au coeur de chaque nouveau territoire conquis.

Jade sentit la culpabilité mais surtout, à présent, la tristesse l'envahir.
A un point bien plus grand qu'il ne devait.
Comme si elle perdait un ami d'enfance, une très vieille connaissance. Un petit frère, peut-être un fils... Et si la clairvoyance avait été de son côté, une fille, plus précisément.

"Comment..." Jade, avec retenue, fit un pas pour se poster contre la femme. Difficile d’interrompre un tel moment, mais... Elle toucha le bras... "Vous êtes sûre ? Sûre, que c'était lui ? Comment est-il...?" Elle ne finit pas la phrase, ne prononça pas le mot.
Elle sentit dans sa jambe, dans sa propre prothèse, le coeur de métamol, le présent d'Ajito, caché précieusement. Cette pierre qui contenait aujourd'hui le souvenir et la conscience endormi de Robert. C'était comme si elle cachait le tueur, qu'elle était complice. Robert, à ses funérailles, avait fait quelque-chose. Déclenché un truc, un bordel sans nom. Il avait balayé sa vie à elle et peut-être tué le Guide des métamols... Son ami.

Elle espérait que les paroles de Teinein lui donnerait tort ou, du moins, l'éclairerait. Le doute, l'espoir, persistait...
Derrière les deux femmes, une encadrure de porte laissa voir une petite pièce, sans doute l'antre où le Prophète se retirait pour s'isoler, s'adonnait à sa sagesse : une lueur dessinait sur le mur l'ombre du fauteuil rouge qu'elle reconnut sans mal. Ajito n'avait pas livré tous ses secret, elle le savait. Et il était trop tôt pour qu'elle dise au revoir à ce mystère.
Caleera Teinein
avatar
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 20/07/2017
Nombre de messages : 5

MessageSujet: Re: [PV Teinein] Comme au bon vieux temple.   Mar 8 Mai 2018 - 17:03
Ajito, traversait l’univers, nageant dans son immensité, y noyant sa folie et son ennuie dans des jeux toujours plus futile et aléatoire. C’était ce qu’il avait toujours fait. C'était ce qui était condamné à être, ce à jamais.

Sa rencontre avec le Boss avait donné un nouveau souffle à ces errances, de nouveaux buts, de nouveaux jeux, de nouveaux camarades. Mais l’immortalité et la folie prenait leurs dû, comme elles l’avaient toujours fait. La mort de Priscilla pesait chaque jours un peu plus sur un être incapable de mourir ou de réellement porter le deuil, perdu qu’il était ne serait-ce qu’à maintenir son identité... perdu qu’il était dans sa malédiction.

C’est lors d’une mission de routine, alors qu’il mit les pied sur Métamol que tous changa.

Il eut une une prémonition, une lecture, plus claire qu’aucune autre jusqu’alors. Il eut la vision, ou plutôt il “sut”, au plus profond de lui, comme une prophétie : “Ajito meurt sur Métamol”. Comment étais-ce possible ? comme un souffle, en boucle, ininterrompus. Il sentait qu’il mourrait ici. C’était un mystère improbable, un message impossible à nier. Et Ajito, comme un junkie de la nouveauté n’eut qu’une envie. Résoudre le mystère de sa mort. Qu’importe les moyens à mettre en oeuvre ou les risques encourus.

Ajito sut, à cette instant qu’en acceptant de se rendre sur  Métamol, son heure était pour bientôt. Il sut qu’il allait mourir sur Métamol. C’était excitant mais il l’accéptait sans mal il était vieux et n’attendais plus grand chose de la vie. Il se souvient encore de sa demande au boss quand la fanfare battait son plein.

“Je veux cette planète.” C'était la première fois qu’il demandait un service aux Boss en des années de bon et loyaux services. Le boss, fin requin qu’il avait toujours été sut catalyser les envies d’Ajito en un projet rentable. Ensemble, ils prirent Métamol...

Ajito savait qu’il s’aventurait dans un territoire dangereux… Il aurait pu ne jamais revenir sur Métamol. Fuir la prophétie, fuir le danger… Il n’avait rien dit à Boss évidemment. Ca mort ne lui appartenait qu’à lui.

A moins qu’il arrive à empêcher la prophétie, Ajito sentis qu’il voulait laisser quelque chose. Aussi se prit-il d'affection pour le peuple de Métamol qu’il voulut aider. Il voulut laisser bien plus et choisit une habitante de Métamol pour être son élève. Son bras droit personnel. Quelqu'un qu’il formerait. Quelqu’un qui recevrait ces pouvoirs à lui. Une sorte de “fille” spirituel.

[...]

Ajito est mort. Ces mots comme poisseux semblait coller au murs. Ils salissaient la pièce et les âmes. Elle les avait laissé échappé de sa bouche et pourtant ils étaient encore accroché, comme ancré au plus profond de sa gorge.

Caleera se sentait mal. Les émotions de Jade déteignait légèrement sur elle. Elle n’était pas Ajito… ni l’une ni l’autre mais ces pouvoirs de lecture, bien que tous juste bourgeonnant, la rendait extrêmement empathique.

Elle sentait la culpabilité de Jade… Elle avait envie de la réconforter. Jade n’y était pour rien, c’était elle qui aurait dut protéger Ajito, c’était elle qui avait été choisi par Ajito. 


Mais tout était arrivé si vite. En l'espace d’un instant seulement il avait disparu. Elle savait que l’autre Ajito était un imposteur… Au début, elle voulut le tuer… il était sûrement coupable, qui osait dépouiller Ajito de son propre visage ? 

Jade toucha Caleera, la prenant par surprise. Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase laissant poindre de discrète goutte sur les joues de Caleera. Par peur de se faire voire dans un moment de faiblesse elle fit un léger saut en arrière, refusant tout contact physique. Surtout avec quelqu’un comme Jade. Ajito appréciait Jade, mais Caleera en Métamol était peut être un peu prompt à se méfier d’elle.

Dans sa précipitation, Caleera fit tomber ces lunettes de soleil révélant deux yeux étincelants… d’une manière si similaire à Ajito. Elle remis précipitamment ces lunettes. Et reprenant son calme répondit à Jade d’une manière un peu plus faible que voulus.

“Un imposteur… de mon point de vue oui, bien que de ce que je sait, notre Ajito pourrait ne pas être le premier Ajito. Du coups selon le point de vue, notre Ajito pourrait être vue comme un imposteur. Je n’en sait pas vraiment plus malheureusement. Toujours est-il que le second Ajito devait continuer le travail de la première… protéger Métamol, me former...”

elle marqua un temps de pause en se frottant le bras à l’endroit où Jade l’avait saisie.

“J’étais lié par télépathie avec Ajito… Les deux, à l’instant de leurs mort. Le deuxième Ajito, celui sortit du temple c’est...” 

elle hésita un temps avant de dire ça, comme si elle n’était pas certaine d’avoir le droit de le dire 

“Il s'est donné la mort, il… Il ne se sentait pas à la hauteur de son nom après tout ce que la première Ajito avait fait. Pour notre Ajito c’est plus floue… Elle est morte pour ramener ce Ajito là à la vie.”

Elle s’adossa au mur comme pour ce donner un peu de contenance.

“Un jour, j'essayerais d’en comprendre plus. Ajito avait tendance à dire que cette planète et lui était lié mais je n’ai que peu d’information là dessus. Pour le moment, je veux juste que la volonté d’Ajito soit maintenus. Il me faut rencontrer Fugma et discuter avec lui de l’avenir de cette planète. Sans les prédictions d’Ajito, Métamol va avoir besoin d’un centre de volcanologie et vite si son peuple veut pouvoir maintenir son rythme de vie actuel.”

*et si je veux pouvoir maintenir l’héritage d’Ajito.*
Jade Highwind
avatar
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 590

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

MessageSujet: Re: [PV Teinein] Comme au bon vieux temple.   Dim 20 Mai 2018 - 0:14
Jade écouta avec attention la femme devant elle. Et Jade... ne comprenait rien. Il, Elle, la première, le second, l'imposteur, le nom. Jade se sentit écrasée par la réalité, celle où on lui confirmait que son allié était mort, mais aussi qui lui faisait comprendre violemment qu'elle n'était rien, elle qui ne savait rien. Elle qui ne comprenait rien. Et pour une femme autodidacte en mécanique, ne rien comprendre était plus qu'énervant.
Jade avait donc des milliers de questions... Qui pouvait être résumées par une seule :

Qui était Ajito ?

Celui qui lui avait tendu la main -sans mauvais jeu de mot- quand elle s'était sentie inutile lors de la prise de pouvoir.
Celui qui avait été pour elle comme un fils selon Robert.
Celui qui avait aidé les siens.
Celui qui lui avait fait comprendre que les anges et les dieux existaient, et lui avait fait réaliser qu'il y aura toujours de la magie qu'elle ne pourrait comprendre... Il était celui qui l'aidait à supporter cette idée. L'idée qu'elle ne pourrait pas saisir ce qu'était le mystère des pouvoirs mystiques mais qui lui donnait l'occasion d'être tout de même liée à eux à travers lui.
Elle s'était senti quelqu'un quand il lui avait confié ses secrets, son bras, cette pierre.

Mais elle n'était personne puisqu'il avait choisi de la laisser seule en disparaissant...
Non la véritable question était une autre en réalité : une qui lui brulait les tripes, égoïstement.

Qui était cette métamole ? Celle qui en savait autant ? C'était Jade qui aurait dû être liée à Ajito ! Qui était cette métamole qui comprenait mieux qu'elle les pouvoirs du prophète ? Jade était LA métamole qui avait la connaissance. LA prodige qui avait conquis le savoir au prix de sa place ici.
Jade écouta alors les chants redoubler et sentit son coeur exploser dans sa poitrine. Elle pleurait.

Elle pleurait en voyant le peuple métamol rendre hommage à celui qui l'avait élevé au dessus de sa condition en apportant outils, connaissances, courage, foi. Elle pleurait en comprenant qu'elle était jalouse de ce peuple qui avait eut tout ceci sur un plateau, grâce à Ajito, sans rien payer... Elle avait jusqu'alors pensé qu'elle avait au moins pour elle le fait d'être la préférée, celle qui avait tout perdu mais à qui il restait une chose, l'orgueil, la fierté d'être unique, l'enfant prodige, l'intermédiaire.
Ajito était parti. Et une autre métamole se tenait là, à mieux savoir qu'elle, à être liée à ce demi-dieu qui avait osé partir. Cette métamole inconnue qui avait été choisie pour s'entretenir avec Fugma, pour faire ce qu'elle avait toujours voulu faire : apporter le savoir aux métamols.

Jade pleurait de jalousie.

Non, c'était encore une autre question : la réelle était... Qui était-elle, elle... qui était Jade Highwind ?
La paria qui avait été bannie en voulant accomplir trop tôt ce que les métamols faisaient avec honneur aujourd'hui. En chantant des louanges et en s'alliant avec ce connard de merdeux de putain de Fugma.

Jade pleurait de rage.

Cette cérémonie était une comédie, un défilé d'hypocrisie de ce peuple traditionaliste et renfermé qui pleurait la disparition d'un extra-métamol. Sérieusement ? C'était une injure pour elle. Une souffrance. Une nouvelle punition injuste ! Ce peuple n'avait plus peur des autres, de la technologie, de prendre des risques. Ce peuple était libéré.
Grâce à Ajito.

Jade pleurait... De honte.
Elle n'arrivait pas à se réjouir de cette victoire. Son rêve de toujours était vivant devant elle, vivant même sans Ajito. Les métamols aimant les autres, les pleurant, priant pour que le savoir coule toujours à flot, que leur grandeur reviennent, que l'espace continue d'apporter ici des gardiens d'outre monde, des amis.

La mort d'Ajito fit comprendre à Jade qu'en plus d'être une sale petite jalouse, possessive, égoïste et irrespectueuse en plein éloge funeste, elle ne se sentait plus métamole. Elle méprisait ce peuple autant qu'elle-même. Il lui avait fait du mal, il ne l'avait pas reconnue alors qu'elle faisait exactement ce qu'ils faisaient tous là en bas, en aimant un homme qui leur avait apporté une porte de sortie pour quitter l'enfer.

Vous aimiez votre Ajito, Elle aimait son Enolc. Il vous a abandonné, eh bien apprenez paysans, ce que c'est d'être abandonné par celui qui était tout pour vous. Jade a un train d'avance sur vous là dessus... Jade est déjà loin, et d'ailleurs Jade partirait loin. Son coeur ici semblait prompt à faire ressortir les pires facettes de son être... Le revers sombre façonné par la haine et le rejet qu'elle avait enduré ici.

"Si Ajito était lié à Métamol..." Elle regarda la femme en levant la tête. Cette femme qui semblait si grande à côté d'elle. "C'est pour ça... Qu'il vous a choisi." Jade avait dit ça en souriant tant bien que mal, alors que ses larmes avaient redoublé pendant le dernier mot, l'étouffant à moitié. Il avait choisi de se lier à une métamole naturellement... et Jade, n'était en aucun cas liée à cette terre. Le reconnaître aida la mécano à passer outre sa colère, et accepter d'être hors du coup. Son esprit se calma, et elle sentit alors enfin le vide dans cette pièce. "Excusez-moi."

Jade n'était pas prête à demander plus de détails, et n'était pas sûre de vouloir en savoir plus sur Ajito, ce double enfant, fille ou fils, que son passé détenait. Elle pouvait au contraire se détacher de tout ça, de ce lien vers cette planète et vers ces secrets oubliés des derniers feux. Jade tournerait le dos à l'apocalypse... Et tournant le dos à Caleera, elle quitta l'apadana du prophète. Les moines verraient d'un mauvais oeil qu'elle quitte au milieu d'une cérémonie. Elle sortit du temple la tête baissée, sans un mot. Ce temple illogique, sans dessus-dessous. Ce temple fou comme tout ceci ici-bas, comme Lui l'avait été.

Les quelques routes en plein air qui reliaient le temple sous la falaise aux villages troglodytes voisins étaient désertes. Tous les habitants étaient réunis dans des lieux de recueillement. Métamol semblait vide et Jade était seule dans une allée balayée par le vent et le sable. Rien autour, le silence hanté au loin par les chants omniprésents.
"Putain de merde." Murmura-t-elle, toujours tête baissée, les yeux sans doute toujours humides. Elle s'arrêta, sans trop savoir quoi faire, et sans trop réfléchir elle sortit de sa poche la capsule qui contenait une coque de rechange du bras droit du prophète. Une réplique inutile à présent qui ne serait jamais assemblée ni complétée. Elle la posa sur une pierre -petit autel ridicule- et la fixa. Elle sortit la flasque de Nate de sa poche et but une gorgée d'alcool sous le soleil de plomb. "Rejoins-le Ajito. Rejoins Robert. Rejoins tous ceux que tu veux, toi dont la vie était encore plus bordélique et dévastée que la mienne. Je ne sais pas à quoi ressemble ta mort, je n'ai jamais saisie à quoi ressemblait ton existence, si tu existait réellement. Alors Repose en paix... J'espère." Elle but à nouveau. "Adieu." Jade dit le mot pour lui, mais aussi pour tout cette planète où elle ne voulait plus revenir. Elle rangea sa flasque et enleva ses lunettes pour passer sa manche sur ses yeux. Elle garda son bras devant son visage quand elle fit un pas pour sortir de la cité et rejoindre la base de lancement. Un pas qui posa sa jambe métallique sur la pierre, écrasant la capsule dont les miettes se mêlèrent au sable, s'envolant vers le désert.

Une capsule de la Stinger Industry téléporta en son sein la femme qui regagna le Coeur de Fer sans un bruit, comme un fantôme disparaissait.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [PV Teinein] Comme au bon vieux temple.   
 
[PV Teinein] Comme au bon vieux temple.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme au bon vieux temps [libre]
» (Terminé) Comme au bon vieux temps ? (Griffin & Ophelia)
» Comme au bon vieux temps ! (feat Stefan)
» Comme au bon vieux temps ? | Simon.
» Comme au bon vieux temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Métamol :: Temple-