Partagez | 
 

 Play, of the game ? [PV Beelax]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mercury
avatar
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 20/07/2017
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Ca n'a aucun sens.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Offense command, Field command, Shield command.
Techniques 3/combat : Blazar Beam, Warp command.
Techniques 1/combat : Astral command.

MessageSujet: Play, of the game ? [PV Beelax]   Mar 1 Aoû 2017 - 22:30
" Dégage, je te dis ! J'ai pas besoin d'incapables dans mes pieds, foutez-moi la paix ! "

Putain. Les habitants de cette planète semblaient vraiment avoir du mal à comprendre une affirmation, pourtant des plus simples... Je, ne, veux, pas, d'assistants !... Est-ce compliqué à interpréter ? Non, cela ne l'était pas et ce n'était certainement pas de MA faute, si des petits scientifiques débutants, péteux et soutenus par leurs parents, venaient encore me faire chier à insister sur la question. C'est ainsi... J'ai besoin de concentration et de temps. L'argent filait certes, bien que je n'en sois pas au point d'accepter la résolution d'une contrainte, par l'apparition d'une autre... Alors oui, ce gamin fortuné, je l'envoyai bouler, un bon coup de pied au cul... Oh, ça va ! Hé, t'aurais fait quoi, toi, si ça faisait déjà la troisième fois que le même plaisantin venait te déranger, en plein travail, pour une demande que t'as déjà refusée ? J'étais dans mes droits.

Oh, puis, oublions ça... J'avais tellement plus important à faire, que de me nuire l'esprit, avec ce genre de pensées inutiles... Au cas où tu ne le saurais pas encore, je représentais l'espoir de la science. Le docteur ou le professeur Mercury. Précurseur et prodige reconnue, à travers la galaxie... Une célébrité telle que moi, ne passe jamais inaperçue très longtemps. En plus de cela... j'ai un certain caractère, il est vrai. Certains me haïssent, d'autres m'admirent, mais tous s'avèrent bien obligés de reconnaître mon génie scientifique. Le pouvoir, c'est lorsque même tes pires ennemis ne parviennent pas à se passer de toi... Le talent, engendre les clients. Il provoque les envies, les désirs, les besoins. Il exauce vos voeux les plus chers, les plus intimes. Voilà pour quelle raison je leur suis indispensable. Voilà pour quelle raison des connards veulent se l'appro, non, j'ai dit qu'on en parlait plus...

Donc... J'avais passé le reste de la matinée à fignoler une autre de mes inventions. Enfin, il ne s'agissait pas de grand chose, en soi. Juste une recherche classique... celle d'une structure aqueuse, ne se liquéfiant qu'à partir de 45 degrés Celsius. En dessous de ce seuil, l'eau en question commençait à se congeler... Ouais, ça devenait un glacon, quoi. Théoriquement, cette particularité pourrait trouver de nombreuses applications. Faudrait que je dépose un brevet dessus. Seulement... il y avait encore un problème. Mes manipulations chimiques semblaient avoir développé une particularité, avec cette glace... Celle de convertir les molécules d'eau environnantes en Glace-neuf. Oui, j'avais pas été chercher bien loin, pour nommer ma découverte... J'étais fatiguée, merde ! Toute la nuit, j'ai bossée dessus, je te ferais remarquer !... C'est ça, avoir la passion du métier. C'est ça, être scientifique !... Bah oui, je divague, Mokko ! Mais faut bien le faire rentrer dans la tête des gens, ça ! En particulier de ceux qui me... Une minute... on a toqué à la porte, là, non ?...

Intriguée par le bruit, je m'étais relevée de ma chaise de bureau... Mon entretien avec mon drone utilitaire allait devoir s'écourter. Ce n'était pas bien grave... toutefois, j'espérais, pour le responsable de ce bruit, qu'il ne s'agisse pas encore d'un vendeur de babioles. Honnêtement, je ne pourrais pas garantir de faire preuve de patience, avec ce genre de type... Je me rappelle d'ailleurs qu'une fois, avec l'un de ces arnaqueurs, particulièrement insistant, j'avais été jusqu'à lui fabriquer des répliques de ses produits, en tout point meilleures, juste pour lui rabattre le clapet. Ce n'est pas à une vieille chatte que l'on apprend à faire ses griffes... C'était pas ça, le dicton ? Je les mélange, à force... Enfin, ce qu'il faut retenir de l'histoire, c'est qu'il me proposait de la merde, alors que je suis géniale. Fin du game.

Donc, je me dirigeai, sans grande conviction, vers la porte principale de mes appartements. D'habitude, la personne qui désire me voir, de l'autre côté, se montre un peu plus insistante... Pourtant, ici, non. Deux simples coups... Allons bon. Serais-je enfin en présence d'un individu à la limite du respectable ?... Oui, non, raté, hein. Mais je m'en doutais. Il n'y avait personne... juste un message, à mes pieds... Celui-ci me demandait de me pointer, à un endroit précis du centre-ville. Je l'aurais probablement déchiré et foutu à la poubelle, si la suite des écritures ne m'avait pas, ne serait-ce qu'un peu, intriguée... Visiblement, le mec qui avait pondu ce torchon, m'assurait de pouvoir me trouver un bon vaisseau, à bas prix. Bien sûr, fallait que je me déplace jusqu'à l'endroit marqué, on ne pouvait pas en discuter dans mon laboratoire, non... Vous voulez que je vous dise ? Ca, ça sent le début des emmerdes.

Franchement, au mieux, il s'agissait d'un troc pas net... au pire, je me prenais une embuscade. Qu'à cela ne tienne, je suis assez grande pour me défendre toute seule et j'ai le matériel pour. Alors, le temps de me préparer adéquatement, et me voilà partie pour le centre-ville. Mokko allait m'accompagner, on ne sait jamais. Je prends des risques, mais pas trop non plus... Trouver un bon vaisseau, pas trop cher, et suffisamment spacieux pour transporter un peu de matos, ce n'était pas si évident qu'on aurait été en droit de le penser. Il s'agit un peu de vouloir le beurre et l'argent du beurre, je l'admet... Eh ! C'est avec cet état d'esprit, qu'on fait des économies ! M'en fous si je l'achète en noir. Je m'y connais assez pour déterminer si oui ou non, on ne se fout pas trop de ma gueule...


" Oh ! Professeur Mercury ! S'il vous plait, signez-moi un aut- "

" Scchhht... " répondis-je, à l'un de ces énergumènes, en appuyant mon doigt sur ses lèvres, avant qu'il n'ait le temps de finir sa demande.

Je le repoussai ensuite faiblement, afin qu'il me laisse passer... Non, ils n'allaient pas me niquer toute ma journée. Ca commence avec le doigt, puis ça te bouffe tout le bras. Mais pas aujourd'hui, j'avais à une affaire à régler... Je m'avançai donc, à travers la ville, marchant en regardant quelques passants de cette planète touristique et commerciale. Mis à part les quelques gêneurs récurant, Dösatz restait habituellement un endroit agréablement animé... Bon, ça ne me faisait ni chaud ni froid, à vrai dire, mais ce cadre parvenait à ne pas m'occasionner du stress ou de la lassitude. Un savant mixte d'activité, de sécurité, d'intérêts financiers. J'avais correctement choisi mon point de passage. Oh, il y avait bien quelques histoires de meurtres et d'attaques localisées... m'enfin, sincèrement, ça c'est un peu partout. Il faut savoir relativiser... Meh. Quoi qu'il en soit, me voici enfin à l'endroit indiqué. La pénombre paraissait présente, en cette place circulaire. Cela à cause des bâtiments limitrophes, mais aussi faute au cycle rotationnel de l'astre.


" Alors... on mord à l'hameçon, la grande... que dis-je... la fantastique Mercury ?... Cela malgré votre intelligence prétendument démesurée ?... " se risquait à affirmer une silhouette reconnaissable, en s'avançant modérément.

Oooh... Et voilà. J'ai perdu mon temps... Je le savais, pourtant, que c'était une idée à la con... Et le voilà, ce gamin auquel j'avais incrusté une marque durable au fessier... Il n'était pas seul, bien évidemment. Un fils à papa, tel que lui, n'avait certainement eu aucun mal à se dégoter quelques gardes du corps, qui m'encerclaient présentement... Mon petit Mokko en lévitation, auprès de mon épaule, je posai alors l'une de mes mains sur mon bassin, un faible déhanché venant accompagner l'action. De l'autre main, je tenais mon bâtonnet de sucette, cette dernière se trouvant presque constamment en bouche... Enfin, je fixai ce faiblard de lâche, d'un air dubitatif et supérieur. Petit... Si tu pensais me foutre dans la merde, avec ton armée de guignols, tu risquais d'être bien surpris. Non. Sérieusement. Suffisait de regarder leur sale gueule bien banale, pour se rendre compte de leur triste rôle de sous-fifre...


" ... T'as la sensation de me tenir en échec, là ?... Gamin, t'es pas assez méticuleux pour devenir scientifique. Tu n'analyses rien et tu fonces comme un débile. Ce trait comportemental te poursuivra, tant que tu refuseras d'en admettre l'existence... Tu ne te renseignes pas assez sur tes cibles. Tu négliges leurs moyens et ne te concentres que sur les tiens... qui demeurent bien peu menaçants, de surcroit... " avouai-je alors, à cette petite bite.

J'avais tout mon matériel offensif sur moi. Je ne pars jamais sans, pour ce genre de risques, justement... J'admets cependant une chose... je ne m'attendais pas à une menace si ridicule... À la suite de mes dires, la petite fiotte sembla se vexer, en dévoilant ses belles dents blanches, ainsi que des traits faciaux peu avantageux pour sa gueule. Ok... J'ai compris... On allait régler ça, à coups de patates dans la poire... Mh, ça me donnait faim, cette histoire... Ha ! Voilà la première offensive... Un gars musclé pensait pouvoir m'attaquer dans le dos, sans que je ne l'entende arriver. Mais, eh, j'ai dit quoi, avant ? L'analyse... L'ouïe conférée par mes oreilles félines et transplantées, me permit de rapidement contrer cette traitre tentative. Ainsi, je me pencha, afin d'esquiver le coup, en profitant pour sonner mon agresseur, d'un high kick arrière... C'est bon, le carbyne ? Non parce que ça ne me dérangeait plus vraiment, à ce stade, d'en faire bouffer à tout le monde.




Allez, c'est parti ! Profitez-en bien, les gars, car c'est ma tournée !... Gauche et droite ? Mes lunettes comblent la lacune de mon champ de vision, en réfractant la lumière sur 180 degrés, jusqu'à mes pupilles verticales. Pas besoin de bouger la tête, je les ai donc tous les deux en ligne de mire... Ils approchaient, chargeant leur poing... Moi, j'attendis bien sagement que leur position se rapproche suffisamment de la mienne, afin de devancer leur attaque, en prenant ces humanoïdes par le col de leur tee-shirt. D'un geste franc et sans hésitation vraisemblable, je les tirai fortement vers moi, avant de me retirer et de les laisser s'écraser l'un sur l'autre... Une fois bien séparés, je m'incrustai à nouveau entre eux, profitant de leur confusion pour les foutre dans les pommes, d'un explosif coup de coude au menton. Une action simultanée particulièrement efficace... Mais visiblement, j'en avais pas terminé. Pour eux, je représentais une fragile demoiselle qui a juste eu un coup de chance, bien que cela soit en réalité tout le contraire.

Le regard au sol, mains dans les poches et admirant ma générosité légendaire, j'observai une ombre se créer, en dessous de mes pieds... ma prochaine victime, qui me tombait dessus... ou qui du moins avait tenté de le faire. Oui, car, au dernier moment, je m'étais tout de même permise de lui briser ses espoirs, en me retirant de sa trajectoire, alors que lui fissurait désormais les pavés de la place... Oh, il avait quand même un peu de force, le bougre. Mais honnêtement, ça restait du niveau d'un colosse humain... M'appuyant sur le sol, de mon soulier propulsant, je revins assez rapidement sur ma dernière position, pour envoyer valdinguer ce type contre un mur, d'un coup de genou à la face... ce à quoi l'un de ses petits copains jugea bon de répondre, en essayant de m'éclater la tête, entre ses deux poignes massives. Malheureusement pour lui, ma double queue de smilodon me prévint à temps, de par les fluctuations de l'air, étant exercées sur elle... Ainsi, il ne me fallut longtemps, avant de dévier légèrement la tête, pour constater la menace, l'esquiver, et tirer franchement sur ses bras, en profitant de son élan... Pour quoi faire ? Pour le propulser contre le mur, lui aussi, avec un joli coup de pied circulaire dans la nuque, en prime. Profiter de l'élan, pour la propulsion... profiter de la rotation, pour un gain de puissance... Pris en tenaille par la surface rigide et ma jambe, j'entendis son cou craquer... Et merde, je l'ai buté.

Alors que je grimaçais de ma boulette, envisageant déjà un moyen de cacher le corps, le dernier de ces aliens commença à charger son énergie, pour me balancer moult boules de ki, que je commençai à esquiver sans plus attendre... La place se faisait ravager en petites explosions, tandis que la vitesse conférée par mes souliers propulseurs, parvenait déjà à faire rager mon opposant. Arrivant auprès de lui, je fis exprès de me laisser toucher par une énième manifestation énergétique, pour le surprendre adéquatement... L'émission plasmatique glissant plus sur moi que ne me causant un réel choc, surtout au vu de sa puissance ridicule, je ne fus pas vraiment ralentie dans ma course. Ce qui me permit de charger mon poing en arrière, pour ensuite foutre une droite monumentale à ce crétin, qui se vit éjecté, d'une bien fulgurante façon, à travers la petite place... Cet acolyte frôla ensuite le visage déconfit du garçon fortuné, soulevant une faible bourrasque de vent, ainsi qu'un sourire provocateur, sur mes lèvres. On dit merci, à la propulsion par sustentation électromagnétique, de mes bracelets !


" Bon alors... On fait quoi, maintenant ?... Je m'occupe de ta fesse droite tout de suite, ou t'attends bien sagement que la gauche récupère ? " m'amusais-je finalement, en m'approchant de ce péteux, d'une démarche lente bien qu'assurée.

Aux alentours, des renforts arrivaient déjà. Mokko me l'avertit prestement, alors que plusieurs mecs se positionnaient déjà sur les toits, une arme à la main. Bah putain, il avait dû casser sa tirelire, le gosse, pour me sortir ainsi le grand jeu... Note à moi-même, ne plus provoquer un gosse de riches, cela finit par rendre les combats longs et chiants. Les blagues les plus courtes sont les meilleures, après tout. C'est le problème avec les pourris gâtés, ils ne savent jamais quand s'arrêter... et je dis ça alors que j'avais représenté la princesse de mon royaume, hein... Les parents, de nos jours, ne savent plus éduquer leurs gosses convenablement. Mais t'en fais pas, gamin... tata Mercury est là pour te foutre ta branlée. Et crois-moi que celle-là, tu vas t'en souvenir pour longtemps... Ca va être un Play of the game, maggle !


illustration xD:
 
Beelax
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4444
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Boule de la mort
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Play, of the game ? [PV Beelax]   Mer 2 Aoû 2017 - 11:34
Je m'asseyais après que l'homme qui m'avait recruté pour je ne sais trop quoi, apparemment il cherchait les fameuses boules de cristal, la fameuse légende que j'avais déjà entendue je ne sais où, sans doute quand j'étais de passage sur terre. Ces boules pouvaient exaucer plusieurs vœux en fonction de leur origine, mais celle qu'il parlait était sans doute celle de la terre qui exauçait qu'un seul voeu. Ça pourrait tourner à mon avantage, si je me débrouillais bien. Puis il m'avait parler de ce que j'y gagnerai, l'immortalité . Très intéressant ! C'est ce qui m'avait fait accepter cette offre. Je sortis de ma rêverie et regardais le carnage que je venais de commettre cratère, c'était exactement magnifique, cette salle de l'esprit et du temps m'avaient transformé, j'étais devenu beaucoup plus fort. J'avais beaucoup moins de pitié et je vais le prouver à l'instant même. Un homme agonisait près de l'immeuble que j'avais littéralement détruit, je chargeai un petit rayon au bout de mon doigt et le relâchait sur l'homme avec un rire sadique qui pourrait faire peur, j'étais vraiment extraordinaire. Il n'eut pas de renfort pour venir essayer de me faire arrêter car il savait que je les exploserais, ce n'était pas ce genre d'ennemi qui le ferait arrêter. Ah, je repensais à Bleen, cette vermine que je devais sûrement surpasser à cette heure, j'étais devenu beaucoup plus fort que lui, à coup sûr. Un homme qui devait encore jouer aux héros, devenant une habitude sur cette misérable planète, me sortit de mes pensées une nouvelle fois. Cependant cet homme avait l'air d'avoir une force supérieure à ses congénères il devait avoir subi un entraînement spécial. Mais il restait bien faible face à ma puissance je m'avançais vers cette vermine qui ne méritait même pas que je me déplace pour lui, mais bon. Je le scrutais d'un air supérieur, d'une façon hautaine.

"décidément sur cette planète, vous voulez tous mourir. C'est quelque chose d'assez étonnant, vous voulez combattre même si vous savez que vous perdez, ça mérite cependant une part de respect."

Un sourire cruel prit place sur mon visage. J'allais faire quelque chose pour récompenser son courage mais il allait tout de même mourir ici même, sans aucun doute.
"et pour récompenser ce courage, je me battrai seulement avec ma queue. Mais n'est pas d'espoir, je te tuerai par la même occasion."
L'homme semblait satisfait de ma proposition, il ne s'attendait pas à perde. Il fonça sur moi en tentant de me porter un coup au visage, c'était misérable. Ma queue s'enroula autour de son bras pour que je le propulse plus loin sans donner d'effort. Ah que c'était ennuyant de me battre avec autant de faciliter, je décidais finalement d'abréger ce combat au plus vite. Mon adversaire, si on pouvait appeler cela comme ça, avait sorti une épée et tenta de couper ma si belle queue mais sans succès. j'attrape le manche de l'épée et brisa ensuite l'épée puis ma queue se dirigea vers la gorge de l'humain puis l'étrangla en si peu de temps que je ne m'amusais même pas. Oh ! Tout cela m'avait donné envie d'essayer de m'assoupir sur un bloc de pierre juste à côté, sûrement un débris. Il s'allongea puis tenta de s'assoupir.

J'avais donc essayé de dormir en vain, car mon esprit ne pouvait dormir maintenant, de plus de coups de feu avait retenti pas loin, c'est principalement ce qui m'avait empêché de dormir. Mais qui était cette misérable créature qui osait perturber mon sommeil ?! Ils allaient découdre, je me levais puis me dirigeai vers l'endroit exact des coups de feu. J'arrivais en plein carnage et c'était une femme rose qui faisait cela, elle avait l'air assez intéressante pas comme ces misérables humains qui me trainait dans les pieds. J'avançais vers la femme en claquant dans ses maisons avec un petit sourire, comme à mon habitude. Un peu à l'instar du Beau Jack avait fait avec moi.[b]"eh bien... Je te félicite, c'est de l'eau travaille ! Mais dis-moi, quelle est cette raison ?[/b;Je lui décrochais un sourire cruel qui montrait que j'aimais le carnage, je la regardai puis attendît sa réponse.
Mercury
avatar
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 20/07/2017
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Ca n'a aucun sens.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Offense command, Field command, Shield command.
Techniques 3/combat : Blazar Beam, Warp command.
Techniques 1/combat : Astral command.

MessageSujet: Re: Play, of the game ? [PV Beelax]   Jeu 3 Aoû 2017 - 9:54
Le bruit de mes talons résonnait, à travers cette pénombre de faible intensité. À mesure que mes pas m'approchaient de ce puceau, je pouvais ressentir en lui une rage sans nom, commencer à se développer... Continue donc à t'enliser dans la haine, que t'inspire un désespoir mérité. Toi qui essayes de battre une génie par la ruse, parviendras-tu seulement à t'échapper d'une destinée, t'immobilisant un peu plus à chaque seconde ?... Reviens à la réalité, pauvre raté. 728 ans d'expérience parcourent mes veines, je n'ai plus rien à prouver... Et pourtant, je me tiens là, veste flottant au vent, prête à refaire ton éducation... Et oui, gamin. Sache que personne ne commande mes actions, ni même celle de marcher sur la dépouille d'un de tes copains... Car mes pieds, je les mets où je veux, little boy... et c'est souvent dans la gueule.

" Aah... Aahh... aaaaAAAAHH ! Butez-là. Butez-là ! BUTEZ-LÀÀÀÀ ! "

C'est de la peur que je distingue, au sein de ce regard larmoyant de médiocrité ?... Les ordres sont donnés. Tu m'obliges donc à briser, une fois de plus, tes attendes... Ca ne fait rien. En fait, j'aime plutôt ça. J'apprécie de voir un bon à rien donner tout ce qu'il a en réserve, pour le mettre, par la suite, face à son incompétence la plus totale. Tu m'as cherchée, tu vas me trouver. C'est ainsi... Pour toi, une vie n'est rien. Pour moi non plus. La problématique, vient du fait que tu pensais représenter l'être en position de force, d'entre nous deux. Mais je ne me suis pas rendue immortelle pour crever aussi bêtement, mon coco... Garde les yeux ouverts, mon enfant, et laisse-moi briser une à une la moindre de tes convictions crasseuses. Chacun de tes larbins va tâter de mon Skill... Maintenant !

Les oiseaux s'envolaient prestement, sous la multitude de coups de feu, résonnant à travers les airs... Moi, j'usais toujours de ma vitesse impulsive, afin de mener en bourrique ces tireurs du dimanche. Si, j'en trouve l'appellation des plus pertinentes... J'esquivais les offensives, d'une succession de petits bonds, se croisant parfois dans leurs trajectoires. J'aurais certes pu abattre tous ces gars, sans même avoir à me dégourdir les jambes... Mais vous savez... cela ne sert à rien de manger un 3 avec un 9. Le cran au-dessus suffit largement... Des atouts, cela se garde pour un moment opportun, d'autant plus que je ne pouvais savoir à l'avance si il s'agissait là des meilleures unités, qu'il me serait donnée d'affronter, par la faute de ce bien aveugle garnement. Donc... j'éprouvais naturellement le besoin de clôturer cette comédie, avec simplicité.

Profitant d'une opportunité, dans la trajectoire des balles, je m'appuyai alors fortement sur mes souliers... contractant ainsi une force qui me permit, l'instant d'après, de bondir sur l'une des façades, afin d'y prendre appui du pied gauche... me servant donc de la nouvelle pression, pour la déployer de nouveau. Cette fois ci en direction du mur opposé, que je réceptionnais du pied droit... et c'était repartit ! Encore du pied gauche... puis le pied droit. Gauche, droite, gauche , droite, vous avez compris... Bien évidemment, plus que d'esquiver les coups, je montais surtout perceptiblement, jusqu'au toit des bâtiments limitrophes. Ouvrez grand vos yeux, mes mignons ! J'arrive pour semer la pagaille, dans ce véritable rassemblement de quilles !... Ouais mon gars ! J'allais me faire un beau strike ! Peut-être vous demandez-vous de quelle manière ?... Oh, rien de bien compliqué, même si cela restait pourtant des plus stylées, comme action... Oui, à mon image, en quelque sorte. Cela te surprend ?

Une fois en face du premier trou du cul, siégeant naïvement sur l'un de ces toits obliques, j'entamai mon petit plan amusant... La distance parcourue avait fini par abaisser la vitesse de mon vol, mais pas suffisamment pour ne me permettre d'atteindre ce robuste torse, sur lequel je m'appuyai de mon pied droit... Bingo. On allait les renverser, ces dominos ! L'un après l'autre, ils tombaient, sous l'effet de mes forts appuis, la propulsion me permettant systématiquement d'atteindre un autre individu, qui subirait très prochainement le même sort. Fallait imaginer ma dextérité et mon analyse, car il paraissait nécessaire d'acquérir une rapidité suffisante, pour déstabiliser, comme pour envisager d'atteindre une prochaine cible, en toute sécurité... Comme des mouches, ils s'écroulèrent sur la toiture, qui ne manqua de faire glisser leur pauvre tronche, jusqu'aux durs et froids pavés de la place circulaire !...

Enfin, je pus venir à bout du dernier gêneur, écrasant bien ma semelle sur sa belle face de salopard... Je fis exprès de changer la trajectoire de ma prochaine destination, puisque j'avais bien pour ambition de revenir les pieds sur terre, si vous voyez ce que je veux dire... Bah oui, c'est à prendre au sens littéral, banane ! L'autre interprétation s'accordait plus à ce gamin, auquel mon regard fit don de son attention, maintenant mes membres inférieurs en contact avec ce sol bosselé... J'avais atterri dans un petit nuage de poussière, momentanément accroupie par l'impact causé... Autour de moi, un petit monticule d'incapables, tout juste encore assez conscient que pour oser tenter de m'asséner un coup en traitre. Oh ça non ! J'allais vous montrer, moi, joueuse invétérée, ce que signifiait une offensive réussie !... Ni une, ni deux, j'attrapai mon Nova Blaster. Plus rapide que mon ombre, je me retournai prestement, afin de causer une explosion à la gueule du premier couillu. Un deuxième crut bon de me prendre de vitesse, ce à quoi je répondis avec un tir par dessus mon épaule, arme à l'envers. Je pouvais déjà l'imaginer, son corps se retournant dans l'air, sous l'effet du souffle causé par la présente détonation... Passe le bonjour au marchand de sable, du con... Ah mais il ne fut pas le seul à se retrouver bien carbonisé à la tronche. Non... Pratiquement tous essayèrent de profiter de mon champ de vision limité, pour me foutre une balle dans l'omoplate. Cela devenait prévisible, au point où je n'eus même plus besoin de me retourner, pour les poutrer à distance... Oui, du No Scope, maggle.


" Finish Him ! " formulais-je alors finalement, en braquant mon arme sur le gosse de riche, d'un ton volontairement dramatique.

Oui, parce que, sous mes airs de scientifique coincée du cul, je demeurais encore capable de faire preuve d'un humour, que peu seraient pourtant en mesure d'apprécier, à sa juste valeur... Quoi qu'il en soit, je m'apprêtais à en finir, ici et maintenant, avant qu'un évènement imprévu ne se pointe tristement... Absolument... Alors que je pressais la poignée de mon flingue, une sorte de gros porc... Non, je sais que je peux me montrer grossière, mais là, objectivement, je ne vois pas d'autres dénominations. Il est gros, et c'est un porc... bipède... si tu veux... Bref. Un gros tas rose, qui s'était pointé à toute vitesse, se tenait désormais devant le trouillard en blouse, et venait de se manger un résidu de fusion nucléaire... certes de faible ampleur... mais en pleine gueule tout de même... et ce, sans broncher ! Logiquement, je pouvais supposer qu'il s'agissait du gros morceau. Meh. Aux oubliettes, mon Fatality de PGM...

C'est alors qu'une seconde surprise se manifesta... Putain, j'étais gâtée, moi, aujourd'hui... je vous jure... Allons bon. Je me retournai pour constater, oh bordel non !... Un Démon du froid ? Sérieusement ?... Bon ok, je veux bien concevoir que cet enfant de putain possède de la ressource monétaire, m'enfin pas jusqu'à se payer les services d'une de ces créatures ! Si ?... Non, mais, de toute façon, il n'aurait pas été jusqu'à prévoir la branlée de tous ses copains. Pas ce débile à la tête de gland. Non, je n'y crois pas un seul instant. Mais passons... Tous les protagonistes de cette petite scène paraissaient lui porter attention, moi y compris, donc il s'agissait du moment idéal pour qu'il nous dévoile la cause de ses applaudissements et de sa présence. Mais autant le dire de suite, ces godemichés représentent souvent de vicieux personnages... et croyez-moi, lorsque je vous affirme en savoir quelque chose... Bah oui, j'ai dû en buter un, je vous rappelle. Ce pour ma propre survie...


" Je fais toujours du bon travail, quoi que j'entreprenne. C'est dans ma géniale nature... Pas comme ce p'tit con, pourri gâté jusqu'à la moelle, qui en plus se permet de vouloir porter atteinte à mes jours, pour la simple raison que je le refuse en tant qu'assistant... pour la troisième fois !... Mais dis-moi, euh, Cold, là, enfin j'imagine, au vu de l'expression singulière sur ta tronche... je vais devoir aussi t'envoyer racler le pavage, ou vous allez enfin tous me laisser botter le cul de cette sous-merde ? Nan parce que, surprise sur surprise, je vous avoue que je vais finir par perdre patience et tout faire sauter, si ça continue... " répondis-je donc, à la question que ce nouvel intervenant me posa, avec la délicatesse caractéristique de son peuple.

Délicatesse qu'il m'arrivait personnellement d'égarer, de temps à autre... par exemple, lorsqu'on me faisait chier avec 3 vagues successives d'ennemis... Enfin, il ne fallait pas tirer de conclusions hâtives. Cet être, blanc et bleu, ne me paraissait pas particulièrement hostile. Ou du moins, vis à vis de mon existence. Sa question laissait supposer qu'il arrivait comme un cheveu dans la soupe et qu'il me vouait une certaine admiration. Probablement modérée... Fallait pas trop se faire d'illusions là-dessus. Ces bêbêtes là possédaient bien souvent un égo au moins digne du mien, bien que pour ma part, cela ne se révèle que trop souvent justifié... Soit. Admettons. Je devais réfléchir à la suite des évènements. Les risques, les avantages, les contraintes, toussa toussa... Je repris donc une position plus digne de ma personne. Celle d'une stratège... Je me tenais en effet de profil aux deux potentiels dangers, portant mon majeur au centre de mes petites lunettes, mon coude gauche soutenu par ma main droite. J'avais la tête faiblement inclinée sur la gauche, par habitude, une expression pensive au visage. Mokko, quant à lui, se contentait d'analyser le nouveau venu, comme il le pouvait, de sa caméra intégrée. Une bonne chose, car des deux guignols présents, il restait probablement celui que j'avais le plus à craindre, même si mon caractère froid et impassible me permettait de ne pas en communiquer maladroitement l'information.


" J... Je... EH TOI !... Tu sais te battre ?! Alors défonce-là ! Ouais... Démolis-là et je te donnerai de l'argent ! Plein d'argent ! T'en veux, hein ? Ouais, tout le monde en veut. Alors aide-moi maintenant et je te rendrai la pareille ! "

Oooh, pitié... J'avais honte de le connaître... ne serait-ce qu'un peu... Cette demande, qui ressemblait d'ailleurs plus à un ordre... déjà, c'est pas bien malin, au vu de sa situation... ne parvenait qu'à m'arracher brièvement à mes pensées, pour me faire lever les yeux au ciel, d'un air blasé... Alors, certes. Dans les faits, provoquer l'avarice d'un Démon du froid, ce n'était pas la pire des initiatives. Mais là, sincèrement, ça tournait au ridicule, au vu de la mine, déformée par l'effroi, de ce jeune crétin... Après, je dis pas, il avait son gros porc avec lui poufoouaahahahah ! Oh non, je déconne, il était dans la merde jusqu'au cou... Boh, je pouvais même lui tourner le dos. Rapide ou pas, pour ce que ça me coûterait... Ouais, bah cette action me valu un coup de feu, en direction de mon ventre. Oui oui, vous avez bien lu. On venait de me tirer dessus. Genre, un peu au-dessus du nombril, quoi... Je l'admets, je pensais avoir sonné tout le monde. Peut-être que l'un d'eux avait été suffisamment intelligent pour simuler, attendant le moment propice... La balle s'écrasa donc sur ma peau en carbyne, avant de tomber avec désarroi... Je regardai la zone d'impact... puis le tireur... puis ma peau... puis le gros con... Il fit de même, l'espace de quelques instants, entre son flingue et moi, alors qu'un silence de mort régnait désormais. Toujours dubitative, je sortis finalement mon Nova Blaster pour l'achever, d'une explosion à la gueule.

" Ben merde, je l'avais pas achevé, celui-là ? Mh, peu importe. " m'exclamai-je, l'arme encore tendue, avant de la ranger finalement, en reportant mon attention vers l'originaire de Freezer.
Beelax
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4444
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Boule de la mort
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Play, of the game ? [PV Beelax]   Jeu 3 Aoû 2017 - 11:23
Je venais d'avancer vers cette femme assez agile avec ces armes, elle était plutôt impressionnante mais bonne, je restais plus puissant qu'elle, à coup sur. Elle finit de buter quelques gars avant d'enfin se retourner vers moi, elle se vanta un peu en disant que c'était dans sa nature de faire bien le boulot mais elle n'avait pas tout à fait tort. Elles les avaient bien buté pour une femme. À mon désarroi, elle me confondit avec le seigneur Freezer, quelle ironie. Après cela elle me demanda si j'allai l'empêcher de casser la gueule à ces connards, mais qu'est-ce j'en avais à foutre d'eux ?... Rien.

"Je vois ça que vous faites bien votre travail, félicitations. Ce serait un honneur pour moi mais je ne suis malheureusement pas un cold, je suis ne suit pas parent de notre maître. Eh oui débarrassez-vous d'eux, je n'en ai rien à foutre. Fais-toi plaisir ma belle !" Lui dis-je avec un petit sourire satisfait sur mes lèvres.

Après qu'est ce que ça me ferait des voit crever. Bah rien... Ah si, un beau spectacle. Je pensais pouvoir admirer ce spectacle tranquillement quand un petit con me dit de buter la femme rose, mais pour qui se prenait-il ?! J'allais lui apprendre le respect... Dans l'au-delà !

"eh bien petit enfant gâté, je vais t'apprendre le respect, tu aurais dû fermer ta gueule et te faire petit."

Je formai un rayon au bout de mon doigt et je le relâchai en plein du coeur avec mon sourire cruel habituel. Je remis mon attention à la disposition de cette femme. Cette malheureuse venait de se faire tirer dessus par un autre homme présent, flingue à la main. Étonnamment la balle ne fît rien dans le corps de la scientifique, ce qui m'étonnait  fortement. Son cops était donc flexible, avantageux ça dis donc. Après les coups de feu n'atteignait en aucun cas ma belle peau lisse et heureusement ! En tout cas, elle venait de buter le tireur en un temps trois mouvements avec une facilité déconcertante pour une habitante de cette planète ! Mais habitait elle vraiment là ? J'en savais rien et je m'en foutais complètement. Tout ce que je voulais savoir était comment faisait ces acrobaties hilarantes. J'en profitais pour en savoir plus sur elle.

"dis moi, tu viens d'où ? Tu as des qualités que ses habitants misérables n'ont pas, d'après ce que j'ai vu ? Tu es de quelle race ?"

Je regardais autour de moi pour examiner la scène et les occupants, les ennemies de la scientifique étaient tous morts ... Enfin pas tous, il restait quelqu'un en effet, mais je le tuai en un seul coup. Je commençais à me lacer de cette planète avec ces misérables combattants, j'espère que ma prochaine destination sera plus riche en guerriers, parce que là, c'était limite exaspérante. J'étais venu sur cette planète en croyant qu'il y aurait beaucoup de combattants avec la réputation du tournoi, mais bon. J'espère revoir le Seigneur Freezer pour m'entretenir pour discuter de ma place dans son armée, lui demander une augmentation car mon supérieur lui était beaucoup moins loyal que moi ! Je commençais à m'énerver mais je retombai aussi vite que j'étais monté dans ma fureur et je reportais mon attention sur la femme et attendais sa réponse à mes questions.


Dernière édition par Beelax le Ven 4 Aoû 2017 - 18:30, édité 3 fois
Mercury
avatar
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 20/07/2017
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Ca n'a aucun sens.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Offense command, Field command, Shield command.
Techniques 3/combat : Blazar Beam, Warp command.
Techniques 1/combat : Astral command.

MessageSujet: Re: Play, of the game ? [PV Beelax]   Ven 4 Aoû 2017 - 17:29
Et beh... En rétrospective, il me fallait bien avouer que rencontrer ce Démon du froid représentait plus une aubaine que son contraire... Ah si, je l'affirme. Me débarrasser du gamin et de son porc ainsi, méritait au moins une faible considération de ma part. Le Rayon de la mort restait une technique des plus foudroyantes, pour qui ne prenait pas la peine de s'y préparer adéquatement... Une attaque d'énergie concentrée des plus perçantes... Comment le savais-je ? Vous n'êtes vraiment pas attentif... 718 ans plus tôt, soit à l'âge de mes 10 ans, je vous rappelle que je fus recrutée, au sein du corps scientifique de la flotte d'une de ces créatures... J'ai eu l'opportunité, pendant près de 14 années, d'observer un Cold à l'oeuvre, sur le champ de bataille. Cette chose, non, ce monstre en puissance, semait la ruine et la discorde sur son passage... réduisant des populations à néant, établissant des accords inégaux, de par sa position... Un être infect, un tyran comme l'on n'en fait plus, faisant de l'esclavage une politique de premier ordre. En soi, je me fichais pas mal de ses initiatives malsaines, mais il avait fait une erreur... celle de se penser supérieur à mon intellect et de vouloir s'en jouer.

Je n'ai pas de pitié, pour ceux qui osent tenter de mettre à mal mon existence. Je ne représente pas un jouet, dont on peut se servir à travers un puéril chantage, lié au rapport de force... Ce Démon... était infiniment plus puissant que moi. Lorsque j'y repense, la face de la galaxie se serait possiblement montrée radicalement différente, si ce jour là... je n'avais pas saisi l'opportunité d'en finir, avec la vie de ce gros opportuniste. Le saviez-vous ? Il existe de nombreuses méthodes, afin de briser une entité quelconque. Développer un cancer en celle-ci, n'en demeure qu'une parmi tant d'autres... Ah oui, je suis fourbe, mais je tiens surtout à ma vie ! Mon passé m'a montré, à de nombreuses reprises, qu'il valait souvent mieux ravaler certains principes, pour pouvoir avancer au coeur de la mêlée... Certains me blâmeraient d'avoir agi comme je l'ai fait, d'autres m'en féliciteraient. Lequel d'entre eux possède les moyens d'affirmer agir avec justesse ? Les leçons de morale ont été inventées pour servir leur créateur. C'est un fait, rien n'est juste, au sein de cet univers. Tout simplement car l'inverse serait injustifiable, au niveau fondamental de la matière, où tout n'est qu'une question d'informations, d'équations primordiales... Le cause à effet représente ma vision de la justice, la vision la plus rationnelle qui soit. Ta mère est morte ? C'est la justice. Les circonstances universelles ont décidé qu'il ne pouvait en être autrement, depuis la création initiale de ce monde, ne représentant qu'un gigantesque effet papillon. Toutes nos actions ne sont que le résultat d'un calcul. Ces morts à mes pieds, mes décisions, mes pensées à cet instant et sur lesquelles je ne peux avoir la moindre emprise objective.

La vie de ce gamin ne signifiait rien, pour moi. La vie de personne, à vrai dire, si ce n'est la mienne ou celles pouvant servir mes intérêts... Quoi de plus logique ? Dans les faits, tout ce qui nous entoure ne se distinguera jamais d'une mort décorée. Tout n'est que froide machinerie, pour qui s'avère assez perspicace pour l'admettre. Mais peu importe... Cette vision des choses ne m'empêchera jamais de profiter de ma conscience illusoire, pour m'autoriser la moindre de mes envies, pour profiter de mes découvertes avec enthousiasme, pour changer ce monde selon mes désirs... Je veux tout comprendre. Je veux tout maîtriser. Je veux acquérir ce savoir que m'offre ce véritable terrain de jeu. Et qui sait... Un jour, parviendrais-je peut-être même à dépasser le statut prétendument intouchable d'un dieu. Déjà un beau doigt d'honneur pour leur gueule, avec ma découverte de l'immortalité. Une étape indispensable à l'apprentissage et l'une des plus grandes barrières à la révolte des mortels. Doux nectar que celui d'une vengeance s'exerçant.

Le sadique personnage, me faisant face, m'avait semblé montrer un signe d'étonnement, à la vision de l'offensive m'ayant été portée, quelques secondes plus tôt... Ce n'était pas bien compliqué de le comprendre. Les balles de ces mercenaires avaient beau être à la pointe de la technologie... n'ayant pas déposé le brevet de certaines de mes dernières découvertes, je gardais un train d'avance sur certains domaines. La découverte du carbyne en représentait un exemple des plus frappants, en ces instants... Une structure carbonée 40 fois plus résistante que le diamant, souple mais pratiquement inétirable. Peau, armes, vêtements, j'en avais foutu partout, de ce matériau d'à peine quelques atomes d'épaisseur. Croyez ma bonne foi, lorsque je vous affirme que nous pourrions en faire un filet, prévenant le crash d'un vaisseau, sans sourciller. Alors, vous vous doutez qu'une simple balle n'avait pas à m'inspirer la moindre crainte. Tout ce temps, je n'avais fait que jouer le jeu, me retenir pour en dévoiler le moins possible sur ma personne. Hélas, faute à une rébellion surprise, je venais de perdre l'un de mes nombreux atouts... Oui, ma frustration s'avérait présente, bien que je sache aisément contrôler mes émotions, avec un peu de bonne volonté...


ANALYSE ACCOMPLIE. STRUCTURE CORPORELLE DE L'INDIVIDU, RELATIVE AUX NORMES DE SA RACE. MISE EN STOCKAGE DES INFORMATIONS OBTENUES.

" Désolé. Il s'agit d'un processus automatique, au-delà d'un certain niveau de puissance. Vois ça comme une sécurité. " répondis-je à la bête blanche, afin d'éviter un regrettable malentendu.

Mokko disposait d'une quantité d'options utilitaires, aussi utiles qu'envahissantes, par moments... Son intelligence artificielle lui permettait également de s'infiltrer dans le réseau galactique, pour trouver la mise à disposition d'une quantité de modules supplémentaires, lui permettant de s'adapter à certaines situations. M'enfin, ça restait un robot accompagnateur, dans les faits... En conséquence, ses réactions demeuraient liées à un certain groupe de fonctionnalités... et c'était mieux comme ça ! Il me fait déjà assez chier dans la journée, pour que je lui donne encore davantage de moyens d'y parvenir !... Non non, faut savoir se montrer raisonnable et définir des limites acceptables. Le contrôle, c'est aussi une question de sagesse, voyez-vous ?... Non, vous vous en foutez. Je le vois bien. Ce qui vous importe, c'est ma réaction à la question venant de m'être posée... ou plus exactement, la suite de l'histoire, mmh ?...

Mais que valait-il mieux répondre, à cette bien orgueilleuse silhouette ?... Ma double queue rosée ondulait calmement, faisant don à ses extrémités de courbes plus serrées... Je réfléchissais avec méticulosité. La question m'étant posée pouvait me valoir des problèmes, en fonction de la réponse que je daignerais y apporter. Après, les évènements sensibles remontaient à loin. Il restait assez probable que cet alien n'en ait jamais eu vent, ou du moins pas avec suffisamment de détails... Je disposais également d'une autre possibilité, celle de mentir à mon sujet. Malheureusement, j'ignorais totalement les possibilités informatives de mon interlocuteur... Et ces deux foutues marques sur mon front ne m'aidaient pas vraiment... s'avérant représentatives de mon identité, de celle de mon triste peuple éteint... Oh, sinon, l'éventualité de l'envoyer bouler restait tentante, bien qu'inenvisageable. Il valait en effet mieux éviter de froisser les Démons du froid... et en particulier celui-ci. Pour lui comme pour moi, il restait préférable de rester en bon terme. C'est pourquoi mon choix se porta sur une révélation partielle de mon passé.


" Je viens d'Antapia, une planète assez isolée dans le cosmos... Les Ogres d'Antapia. Ca te dit quelque chose ?... La planète s'est faite recolonisée, il y a un petit temps de cela. Je représente le docteur ou le professeur Mercury, en fonction des situations... mais t'as pas besoin d'utiliser ces titres avec moi. Je suis une scientifique portant un fort intérêt aux mathématiques, à la physique, à la chimie et à l'avancée technologique en général... Tu t'en fous peut-être, néanmoins tu apprendras que la science peut résoudre bien des imperfections, bien des situations. Car la science explique absolument tout, pour peu que l'on se montre suffisamment compétent en la matière... Et toi ? Renvois-moi donc l'ascenseur, en guise de bonne foi, si tu le veux bien... "

Ca va, j'avais été délicate, là, tout de même ! Bon, je me forçais un peu, afin de me montrer un minimum sociale, avec ce drôle de personnage. Comprenez-moi... Je ne connais rien de lui. En conséquence, il serait imprudent d'agir avec la désinvolture légendaire, caractérisant pourtant la perfection que symbolise mon existence. Ha ! Oui, je m'aime. Cela vous contracte-t-il une frustration ?... Non ?... Elle me paraîtrait justifiée, quoi qu'il en soit. C'est vrai. Le génie, il se définit dans les gènes. Vous avez le droit de me le jalouser, car il vous sera toujours impossible d'accès... Après, bien évidemment, la science peut aider à construire un organisme supérieur, puisque sa manifestation se démontre déjà, pratiquement et naturellement, par ma présence. Bla bla bla, j'entends pas les rageux !... Bref. Je venais de donner à cet énergumène, quelques informations sur ma personne. Rien de particulièrement compromettant, toutefois. Juste de quoi alimenter la soif qu'il commençait à éprouver, concernant ma fantast, ma modeste représentation... De mon côté, qu'espérais-je ? Mmh... Déjà, un nom, pour commencer. Avec un nom, on peut parfois obtenir une foulée d'autres renseignements. Je faisais confiance à mon petit robot-drone, pour entamer immédiatement des recherches, si une telle information venait à se profiler... Toujours un coup d'avance, ça peut sauver.

Au milieu du carnage, nous discutions assez courtoisement, sans prêter véritablement attention aux cadavres environnants... C'est un peu triste, je ne comptais pas vraiment les tuer, à la base. En fait, ça m'énerve... Suis-je vraiment responsable de ces meurtres, après tout ? Je veux dire... merde, je développe mes inventions dans le but de me défendre contre des menaces, de plus en plus dangereuses. Et bah, à un moment, oui, les corps les plus frêles ne résistent plus à mes plus faibles offensives... Je ne vais quand même pas me laisser taper dessus gratuitement, si ? Un peu de sérieux, voyons. Je restais en position légitime. En revanche, il valait mieux ne pas s'attarder sur les lieux, d'après moi, car il me serait dommageable de rencontrer les forces de sécurité... Oui, je pourrais les buter, elles aussi. M'enfin, on ne va pas faire un ascenseur spatial de cadavres, non plus ! Non, là, c'est bon, on avait allongé tous les potentiels témoins et j'avais pas laissé de traces, ayant l'opportunité de prouver quoi que ce soit. Blanc comme neige, mon gars... J'habite ici, moi ! c'est pas dans mon intérêt, ni dans celui de mon laboratoire, que de m'attirer des emmerdes, pour des raisons aussi futiles... Alors, un manque flagrant d'expressions faciales me définissant, j'observai les alentours, d'un oeil inquisiteur, tout en replaçant une main sur mon bassin et une autre, sur mon bâtonnet de sucette.


" ... Mouais, par contre... Bon, je dis pas, c'est pratique, ils partiront pas... Mais si on pouvait juste discuter de tout ça en marchant, ça me déplairait pas, tu vois ? J'apprécierais simplement un peu de tranquillité, après tout ce merdier. En plus... me suis fait chier. Et c'est pas avec l'intervention d'autres péquenauds, que je risque de me divertir, crois-moi... Anyway. Je te suis. " osai-je formuler, en retirant temporairement la sucette bleutée de ma bouche, tandis que je balançais négligemment la main la soutenant, au fil de mes paroles.
Beelax
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4444
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Boule de la mort
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Play, of the game ? [PV Beelax]   Ven 4 Aoû 2017 - 19:17
Je venais de poser des questions pour en savoir un peu plus si cette femme tout simplement mystérieuse. Je voyais bien qu'elle hésitait à me dire ces informations, sans doute croyait elle que je lui voulais du mal, pas si étonnant vu ma parfaite dégaine. Je ne passais effectivement pas pour un ange, on était d'accord. J'allais lui dire qu'elle pouvait me dire ce que je voulais savoir sans risque car je ne lui voulais aucun mal mais une voix de robot parla.

ANALYSE ACCOMPLIE. STRUCTURE CORPORELLE DE L'INDIVIDU, RELATIVE AUX NORMES DE SA RACE. MISE EN STOCKAGE DES INFORMATIONS OBTENUES.

Je venais de former une boule de KI dans ma main, croyant que c'était une menace pour moi, mais la femme se nommant Mercury me rassura en disant que c'était automatique pour les forces un peu élevées de la moyenne, c'était une sécurité pour elle. Je dis donc disparaître ma boule de KI après ces explications et écouta la scientifique qui répondait enfin à ma question.

Elle venait donc d'Antapia qui m'était inconnu, sûrement trop minable pour que je puisse là souiller de mes pieds. Elle était une scientifique spécialiste de plusieurs matières qui je ne retiens pas tous. Puis elle me demanda de lui retourner la pareille en me présentant à mon tour, j'allais accepter donc j'allais lui offrir un grand honneur dont elle pourrait être fière dans le futur. J'allais commencer à me présenter quand me demanda de changer d'endroit pour être au calme pour parler. Elle me suivit pendant que je me dirigeai vers un banc un peu éloigné pour fuir cette scène de crime... Ou plutôt de spectacle.

"Très bien, nous y sommes. Donc je commence, je viens de la planète Freezer dont tu dois sûrement connaître l'existence. Je suis un démon du froid de la même race que du Seigneur Freezer dont je prête allégeance, mais ce n'est qu'un détail. Oh et j'oubliais, je me prénomme Beelax."

Je déballais tout cela sous me douter que son robot puisse enregistrer ce que je disais et les éléments importants, mais bon, je n'avais rien dit de compromettant envers le Seigneur Freezer. Devrai-je proposer à cette scientifique de rejoindre nos rangs en tant que scientifique ? Elle se plairait bien mieux qu'ici avec notre technique avancée et avec la sienne encore plus, elle pourrait exploiter encore plus ses connaissances.

"Mais dis-moi, ça ne te dirai pas de rejoindre nos rangs en tant que scientifique ? Tu pourrais bien plus exploiter tes connaissances avec notre matériel avancé bien que le tien l'est aussi. De plus tu aurais un grand espace rien qu'à toi. Tu serais bien traité et nourris. Après c'est à toi de voir mais c'est une bonne proposition..."

Je ne connaissais pas ses préjugés sur notre race mais ça ne coûtait rien d'essayer surtout ce que je disais était totalement vrai, il n'y avait aucun mensonge. Après tout, c'était à elle de choisir. Elle disposerait d'un laboratoire et d'un grand espace rien qu'à elle ! Mais bon, attendont sa réponse.
Mercury
avatar
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 20/07/2017
Nombre de messages : 109
Bon ou mauvais ? : Ca n'a aucun sens.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Offense command, Field command, Shield command.
Techniques 3/combat : Blazar Beam, Warp command.
Techniques 1/combat : Astral command.

MessageSujet: Re: Play, of the game ? [PV Beelax]   Lun 7 Aoû 2017 - 12:19
Semblant approuver ma demande, mon nouvel ami m'invita à le suivre, afin de parvenir à trouver un endroit plus adapté à une discussion des plus détendues... Alors, je le dis ainsi pour faire genre, mais personne n'a jamais représenté une figure amicale, à mes yeux. Sympathique, tout au plus... Je ne me lie jamais aux autres et je n'en ai de toute façon jamais ressenti le besoin. Premièrement, car cela nécessite de se découvrir mutuellement et que je n'apprécie pas avoir le sentiment d'être sondée, même si je ne me prive pas d'une telle action, envers les personnes que j'observe. Deuxièmement, connaître l'autre, c'est connaître ses faiblesses. Je ne vois pas ce qu'il me faudrait rajouter à cela. Je ne base pas mes stratégies sur des sacrifices, ou du moins, pas en ce qui concerne mon importante personne... Il est toujours possible de récolter des informations, sans en dévoiler soi-même. Dans le pire des cas, il reste envisageable de révéler des renseignements de faible gravité... Enfin, troisièmement... Nouer des amitiés revient à se poser des barrières, des limites. Cela restreint véritablement notre champ d'actions, en fonction de certaines situations. Hésitation, gentillesse, sens du sacrifice, en représentent les tristes résultantes. Si vous voulez mourir bêtement, en vous ramollissant, il n'y a pas meilleur moyen.

Alors, cette créature paraissait avoir découvert un coin à son goût... Nous devions probablement nous trouver à l'orée du parc de cette modeste ville. Un banc s'apprêtait donc à assumer l'honneur de soutenir nos fessiers. Surtout en ce qui concernait le mien, à vrai dire... Pour l'avouer, je doutais que ce Démon du froid face preuve d'un quelconque mérite, si ce n'était dans l'art du combat et encore, cela restait de par une cause génétique... Oui, je connaissais un peu les spécificités liées à sa race. Plus par besoin que par curiosité, je l'admets... Pour sûr, nous pouvions en déduire un rapport avec mon passé, mais pas seulement. Durant un certain nombre d'années, la famille Cold avait beaucoup fait parler d'elle... Des individus tels que Cooler ou Freezer, avaient semé une véritable panique, dans certaines régions de la galaxie. En toute franchise, leurs histoires ne m'avaient jamais suscité un intérêt particulier... Des tyrans, il y en a partout. C'est naturel que de vouloir s'affirmer comme le meilleur. Tout comme l'univers se servait de cette règle, pour créer des galaxies et des systèmes solaires tournant autour d'un astre dominant, les organismes faussement conscientisés se plaisaient à définir une entité capable de les rassembler autour d'un projet. Cette particularité ne les distinguait guère d'autres animaux, vivant en troupeaux... Restait encore à définir un berger compétent à leur tête.

Désormais bien installés, je portai attention aux prochaines paroles de l'alien... Je l'écoutais me communiquer des informations sans grande importance, telles que sa race ou bien son lieu de naissance. Cela ne m'apportait qu'une confirmation de ce dont je me doutais déjà... Il demeurait plus intéressant de savoir qu'il portait en estime, voire même qu'il s'estimait au service, de l'un des plus célèbres Démon du froid qui soit. Donc il n'était pas mort, ce mec ?... Freezer s'apparentait comme une sorte de virus tenace, une mauvaise herbe, hargneuse, qui trouvait toujours un moyen de contourner les emmerdes ou de s'en sortir. Plutôt impressionnant, pour quelqu'un d'aussi bourrin, dans ses ambitions... Grand bien lui fasse. Pour ce que j'en avais à foutre... Mh, en tout cas... savoir que mon petit compagnon portait la douce appellation de Beelax, m'intéressait bien davantage... Une fois nos échanges vocaux clôturés, il me serait en effet possible d'en apprendre plus sur lui, sans avoir à forcer la main. Je t'aime, Mokko... Enfin, j'aime tes fonctions, plus précisément. Du coup, vu que c'est moi qui les ai programmées, il serait plus juste d'affirmer apprécier mon génie. Tout simplement... Je sais, cela tourne souvent autour de moi. À cela, je répondrais qu'il ne s'agit peut-être pas d'un hasard, de ce fait.


" Je vois... Enchantée, alors, Beelax...  " répondis-je au Démon, sans grande conviction.

Bah quoi ?... J'allais pas lui sauter au cou pour l'embrasser, non plus... Faut pas déconner. Puis, j'aurais pas eu l'air fine... Actuellement, je me retrouvais un peu affalée, sur mon support temporaire. Ouais, plutôt posée, les deux bras sur le dossier du banc, tête en l'air... Mon regard inexpressif scrutait les formations nuageuses avec ennui, tandis que ma langue coulissait, frénétiquement et nonchalamment, sur la sucette détenant un Trou Noir Quantique en son centre... Sincèrement, moi je trouve ça assez déroutant, de me dire que je flirte avec l'une des forces les plus terrifiantes, sévissant au sein de notre univers. Ha... Inoffensive dans l'instant, sans le moindre doute. Néanmoins, je déconseille à qui que ce soit, de se retrouver sous l'influence gravitationnelle d'un tel monstre, une fois libéré et alimenté... Absolument. Le but restait de pouvoir s'en servir comme une arme, au moment opportun. Ah, depuis que je suis en mesure d'en créer, il serait dommage de m'en priver. Je m'en sers même pour mon Quasar Beammer, comme son nom l'indique... D'ailleurs, histoire de me sentir plus à l'aise, sur mon support en bois, je n'avais pas hésité à décrocher mon canon de ma veste, afin de le poser à proximité de mes jambes, allongé sur le banc. Le magnétisme, le magnétisme, le magnétisme c'est génial... ... ... Mais ça brise le rythme de certains publicités, par contre...

Oh well, Mercury... concentre-toi sur la suite des évènements, au lieu de raconter des conneries pour pomper des lignes de narra, oups... Et bah je suis comme ça, ma bonne poire ! Tous les moyens sont permis, pour divaguer un peu ! Puis, ça me fait un peu de repos, entre tous mes efforts acharnés, passés sur une quantité de travaux des plus diversifiés... C'est pas un mal, de se sortir la gueule de son bousin, de temps en temps. Ca donne même parfois de nouvelles idées. Mais peu importe... Beelax venait de me faire une proposition, somme toute assez singulière. Il reconnaissait mon talent, mes compétences, et me proposait donc une place d'honneur, au sein du corps scientifique de son maître... Alala... Je ne savais pas comment prendre le fait qu'il m'en estime digne, sur base du peu qu'il avait pu constater... D'un côté, je dois avouer que cela flatte. Non mais, c'est vrai... je considère qu'il n'a vu que de la merde, là. En plus, à tous les coups, il sait même pas comment ça fonctionne, cet inculte. De ce fait, il ne peut réaliser le plein potentiel de mes créations, leurs différentes exploitations possibles... Bref, il ne voit que la surface de l'iceberg et c'est déjà beaucoup dire. Mais ça me dérange pas pour autant. Non... Ce qui m'emmerde légèrement plus, par contre, c'est que du coup, il me prend moins au sérieux et me propose une place insultante à mon talent. Ouais, mon pote, il est là le problème. Après, il réside aussi en le fait qu'une mouche trouvera toujours une merde à son goût, car elle s'en contente depuis toujours... Et la technologie de son armée...

Ca me fait doucement rire... Je peux pas m'en empêcher. J'ai constaté l'émergence de révolutions technologiques dont ce crétin n'a pas idée... Des inventions, des découvertes parfois incroyables et inimaginables, qui resteront probablement à l'abri des regards, pour encore plusieurs siècles à venir... De bêtes Démons du froid n'ont absolument rien à m'apprendre sur la technologie. J'ai 723 années d'expérience dans le domaine... J'ai enfanté les premières esquisses d'une quantité incalculable d'inventions, qui se sont juste vues améliorées, au fil du temps, par plusieurs péquenauds bien péteux. J'ai réalisé des avancées majeures dans le monde de la science, qui m'ont valu nombre de prix Nobel galactiques... Je représente la vision innovatrice du secteur. Ma valeur est inestimable et je le sais. Si tu me veux, rien que pour toi, tu va devoir me chier des lingots de platine h24... Ca me pose pas de problèmes, de travailler avec des fils de pute. Je n'ai pas non plus à m'affirmer comme une enfant de coeur, de toute manière. Juste que je mérite un minimum de respect, mon gland... Alors, ayant à présent un oeil sur mon interlocuteur, je laisse échapper un léger sourire amusé, avant de reprendre une position plus convenable... croisant mes deux jambes, déposant mon avant-bras gauche et mon coude droit sur celles-ci, ma main droite soutenant mon menton, tandis que, courbé, je me mis finalement à le toiser.



" Hu... Tu veux me recruter ?... J'admets que tu y mets du tiens... Mais tu vois, sans vouloir te vexer, la technologie de ton peuple... je la connais. Et même très bien. Vous n'avez pas beaucoup évolué, sur ce plan, depuis tout ce temps, bien que cela puisse se comprendre pour certains points... Vous vous servez encore de ces armures de combat, dont j'ai inventé la composition. Plusieurs de vos armes fonctionnent encore, selon un modèle que j'ai conçu, il y a déjà bien longtemps. Et... pourquoi penses-tu que Mokko, mon robot-drone, parvient à détecter ton niveau de puissance ?... Et ouais... C'est pas les Tsufuls qui ont inventé ça, tu sais. Oh, ils en ont fait des améliorations, au fil du temps passant. Mais ça, tout le monde peut le faire... me suis pas non plus tournée les pouces. En fait, je suis quelqu'un d'assez indépendant et ça se ressent, dans la nature de mes travaux... Ce qui m'intéresse, c'est pas de copier ou d'améliorer, mais d'innover, de créer. Regarde autour de toi, regarde cette ville... As-tu déjà ressenti la sensation d'être responsable de tous les processus environnants ? Un peu comme si tu représentais l'étoile d'un système solaire ? Pour ma part, trop souvent je le constate. "

Oklm, je pose mon Skill sur la table, maggle... La vérité, mon frère. Sur Dieu. Tu sens ça ? Ce fumet que tu humes... indique qu'il est temps de changer ton slip pour un autre. Voilà l'effet que je procure, chez la plupart de mes semblables, un minimum documentés, à propos de la légende que je représente... Ah ben oui, on est loin, très loin, de Gilbert avec son pauvre bac+8, qui peine à trouver une place, dans un petit labo miteux... Après, bien évidemment, le temps joue en ma faveur. Mais celui-ci permet surtout à mon génie de perdurer, à travers les siècles. J'ai beau ne pas avoir partagé toutes mes découvertes, dont les plus exceptionnelles... la dernière représentante de ma race, reste l'une des premières contributrices de l'avancée scientifique, mon coco. Mmh, mh mh, je comprends... Ton cerveau a du mal à l'interpréter, mais ne provoque pas sa surchauffe pour autant. De toute façon, t'as juste pas le potentiel de comprendre en profondeur l'étendue de mes compétences... C'est pas de ta faute. Cesse de t'en vouloir. T'es juste né comme ça. C'est génétique d'être con. Alors tente au moins de vivre heureux... Tu verras, c'est déjà pas si mal. Moi, en attendant, je dois régler certaines affaires, comme par exemple cette proposition d'engagement. Ah... Au vu des forces militaires de cette armée, j'ose espérer qu'ils vont faire un effort pour ma paye. Non parce que... je bosse pas pour la reconnaissance, la bouffe ou le logement. À un moment, faut arrêter de se foutre de ma gueule... Mon petit Beelax, je pense qu'il est plus que temps de te révéler le statut de la personne, à laquelle tu t'adresses. Car là, on va avoir besoin de revoir les conditions d'un éventuel accord... En ce sens, je donnai l'instruction à Mokko de me soutenir, dans mes futures explications.

INITIALISATION DU DIAPORAMA HOLOGRAPHIQUE, EN CORRESPONDANCE AVEC LES COMMUNICATIONS FUTURES...

" Beelax... Il est possible que mon nom ne te déclenche la moindre réaction et en particulier si tu es à la fois jeune et coupé de la sphère scientifique... Mais je le redis, afin de donner l'opportunité à Mokko de mieux m'illustrer... Je représente la scientifique Mercury. Comme tu peux le voir sur ces divers documents, issus du web galactique lui-même, je suis considérée par mes pairs, comme une icône incontournable de la science. Mon cerveau reste comparé par beaucoup, à un véritable trésor. Il n'est pas rare que l'on m'attribue des titres honorifiques, tels que... Précurseur de la science, ou encore, Prodigue des temps modernes... Mon nom a fait le tour de la galaxie, à de nombreuses reprises. Je ne compte plus les prix qui m'ont été attribués, dont une foulée que je n'ai même pas pris la peine d'aller récupérer. Car, qu'on se le dise... cela reste de la babiole, qui bouffe de la place pour pas grand chose. Mais soit... Tu peux aller te renseigner où tu veux, la réponse sera toujours la même. Je suis l'une des meilleures scientifiques de cette galaxie, pour faire preuve de modestie. Cela s'explique à la fois par mon génie et par ma longévité, dans le secteur... J'ai vu tellement de choses, découvert tellement de choses, que l'avancée scientifique de ton peuple, les outils en sa possession... Je vais te paraître insultante, si je continue... Retiens juste que si vous voulez me recruter, il va falloir y mettre le prix ou l'ambition. Et les deux, c'est mieux... Il va également de soi que, dans le cadre d'un véritable poste, plutôt que dans celui de simples commandes... je ne pourrai pas me satisfaire d'un autre rôle, que de celui de responsable de tout votre département scientifique. Ce qui représente un minimum acceptable, au vu de ma supériorité effarante dans ce domaine. Même ainsi, on va avoir beaucoup de retard à rattraper, crois-moi... Ce que tu as pu remarquer, me concernant, ne représente même pas 1% de mes capacités, des découvertes que mes fonctions cérébrales m'ont permises de réaliser... Je ne suis pas n'importe quelle scientifique, Beelax. Je suis la seule et unique, Mercury. "

Aaaaah, c'est si bon de gonfler ainsi son égo... Honnêtement, je prends autant de plaisir, sinon plus, à le faire par moi-même... Bon, cela se justifie également de par le fait que je me connais mieux que n'importe qui, à mon sujet... L'objectivité dont je fais preuve, dans mon auto-critique, ne peut donc que me faire resplendir davantage. C'est une question de logique, voilà tout... Aussi me permis-je d'arborer un air suffisant, sur mon visage... une expression de supériorité... sans pour autant qu'elle soit destinée à rabaisser mon jeune ami, que je préférais fixer avec neutralité, pour éviter un quelconque malentendu. Cela, également afin de lui faire comprendre que je ne faisais qu'énoncer des vérités, ayant simplement des raisons de provoquer en moi une certaine forme de fierté... Ce n'était pas une mauvaise chose, car la fierté se rattache au besoin de faire constamment ses preuves, de vouloir se prouver aux autres, pour compenser un manque notable d'attention. Du moins, ça en constitue une description assez facilement admissible... En ce qui me concerne, le regard des autres m'indiffère, je suis bien au-dessus de cela... Même si je peux donner l'impression d'être au service absolu de ceux pour qui je bosse... dans ma tête, il n'y a que moi et moi seule qui compte. Tout ce qui peut m'être profitable, à moindre risque, je l'entreprends. C'est dans ma nature et je vis très bien avec cet aspect de ma personnalité, quoi que l'on puisse justement en penser...

Lors de mon petit monologue, mon accompagnateur informatisé s'était mis à diffuser divers de mes exploits, recensés par la presse scientifique, avec toutes les sources correspondantes, qui permettraient au Démon du froid de vérifier la véracité de mes dires, si toutefois lui ou son maître en ressentiraient le besoin... Mes inventions demeuraient nombreuses et souvent bluffantes d'ingéniosité. En exemple l'exploitation de l'intrication quantique, pour les réseaux de transmissions immédiates d'informations, en se servant d'un système de morse automatisé, basé sur l'inversion maitrisé du spin d'une particule, influant donc celui de sa partenaire complémentaire... Ca semble con, mais fallait y penser. Fallait saisir l'opportunité. Probablement ce que je savais faire de mieux... Mais assez parlé de moi... Une fois mon discours clôturé, mon petit robot décida d'éteindre son module holographique, afin d'entamer un processus de retranscription des informations consultées. Ouais, d'une certaine façon, il me faisait une sorte de CV compacté, qu'il fit sortir d'une fente rectangulaire, se formant à partir de sa coque... Vous l'aurez deviné, je ne stocke pas des feuilles dans mon drone. Il les imprime directement à partir d'une matière première liquide, devenant à la fois fine, souple et solide... Maintenant les éléments en place et la feuille sortie, je ne mis longtemps avant de la prendre et de la tendre au Démon du froid, tout en lui précisant qu'il pourrait la plier plusieurs fois, sans en risquer la moindre trace... Il s'agissait de la particularité de la matière utilisée...


" Oh et, pour la nourriture, mes raisins me suffisent. " crus-je bon de préciser, tout en prenant l'une de mes boites de raisins secs, car me rappelant de mon besoin nutritionnel, qu'une seringue m'aiderait bientôt à satisfaire, tandis que je m'affalais à nouveau sur le dossier du banc, en m'exerçant prestement à la tâche.
Beelax
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4444
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1220

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Boule de la mort
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Play, of the game ? [PV Beelax]   Lun 7 Aoû 2017 - 14:11
Je venais donc de m'asseoir sur ce foutu banc en bois inconfortable. En général, je ne me posais jamais comme ceux ci en ville. Je venais donc de me présenter brièvement en donnant que les points non compromettant envers ma précieuse personne. Sans blague, je n'étais pas aussi con pour lui donner des informations secrètes, qui pourraient nuire à ma personne. Ensuite je lui avais fait une proposition qui sembla la rendre surprise sur le moment mais elle sera rattrapa de suite. Elle commença d'abord par me répondre qu'elle connaissait parfaitement la technologie des arcosiens et qu'elle n'avait pas beaucoup évolué. Je serrais les poings, cette créature étrange insultait notre race ? Ensuite, d'après elle, c'était cette scientifique qui avait créé les armures que nous autres, soldat de Freezer portait, ainsi que les armes que j'utilisais pas. Elle se vanta sur son satané robot : Moko. J'étais un peu perdu dans la suite de ses paroles, en même temps elle partait dans un monologue de biologie. J'avais qu'une envie : qu'on en finisse et que j'aille faire mon rapport au Seigneur Freezer. Elle fit quelque chose qui commença à me faire chier : expliquer ses exploits. Oui bon, j'en avais rien à foutre de ses exploits, tout ce que je voulais c'était qu'elle travaille pour nous afin d'améliorer nos vieilles technologie comme elle le pensait. Après cela elle repartit dans un délire dont je ne donnais pas beaucoup d'attention, vient ensuite les exigences de cette femme. Elle ne voulait donc pas un simple métier de scientifique mais diriger tout le corps scientifique. Très bien, j'allais en parler au Seigneur Freezer mais ça ne devrait pas poser beaucoup de problèmes à mon avis. Elle rajouta à la fin, que des raisin lui suffirait par manger, très bien. Putain nous allons en finir de cette femme égocentrique.

"Oh d'après ce que j'ai compris tu veux être la dirigeante des scientifiques ? Ça devrait ne pas poser de problème, mais j'en parlerais au Boss. Sur ce, j'y vais de ce pas ! On va sans doute se revoir si tu rejoins nos rangs."

J'avais fait vite car je ne voulais rester bloqué ici avec ses exploits qu'elle citait. Je la salua puis prit mon envol pour me diriger vers la base de lancement afin de quitter cette misérable planète ennuyeuse.

[Désolé si c'est court mais c'est pour le départ ^^]
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Play, of the game ? [PV Beelax]   
 
Play, of the game ? [PV Beelax]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Let's play a new game, ok?" [Sweets]
» Evanora: Good morning, my lady. I thought we could play a little game!
» ╳ wash — LET'S PLAY A LOVE GAME.
» Wanna play a game ?
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz-