Partagez | 
 

 [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zer0
avatar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Perf0rateur / Marque de M0rt
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

MessageSujet: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Lun 6 Nov 2017 - 11:12
Parce que tout a commencé par la fin.






La fin d'un monde tel que ses habitants l'ont connu durant des siècles, la fin d'un monde en perpétuel équilibre, fragile certes mais un équilibre tout de même qui laissait entrevoir des lendemains paisibles.

Ce futur radieux, la société Hyperion l'a fait miroiter aux quatre coins de Pandore des décennies durant : une fois équipés de leurs technologies, les civilisations n'auraient plus rien à craindre de la faune hostile et des pillards sanguinaires, elles pourraient prospérer et devenir un véritable havre de paix a l'image d'Opportunity, la cité parfaite conçue selon l'esthétique utopique du Beau Jack, le visionnaire machiavélique à la tête d’Hypérion. Mais ce dernier avait des projets bien plus ambitieux ; les rumeurs sur l'ouverture d'une Arche contenant une technologie extraterrestre inestimable n'ont pas tardé à courir à ses oreilles et il a aussitôt mis sa redoutable intelligence à l'oeuvre pour parvenir a ses fins, orchestrant la rencontre et le périple d'autres chasseurs de l'Arche qui allaient de péripéties en péripéties faire le boulot à sa place.

Zer0 faisait partie de ces aventuriers de l'Arche.

L'énigmatique tueur à gages s'était rendu sur Pandore en quête d'un sens a son existence parsemée de vermeil, et avait également entendu ces rumeurs lors d'une discussion dans un bar mal famé. La découverte de l'Arche ? Un défi à sa hauteur gravé dans sa mémoire ? Cette perspective avait plu a l'assassin, il avait donc mis de côté son tempérament solitaire pour se joindreà un groupe d'autres chasseurs avec qui il a passé d'incroyables moments dont il se souviendra, selon, avec nostalgie ou satisfaction. Ses compagnons d'infortune l'avaient rapidement intégré et avaient jouit de ses services avec un grand plaisir ; en dépit de ses mystérieux silences, ils pouvaient compter sur son savoir-faire en matière de tueries aussi brèves qu'efficaces, en retour il s'était laissé amuser par les anecdotes tour a tour drôles, tragiques, sordides ou romantiques de ses acolytes.

Ces derniers étaient actuellement entrain de préparer une dernière fois leur inventaire, assis au fond de la cage du dernier ascenseur avant le dernier secteur de Hero's Pass. La traversée de l'ultime chemin qui les séparaient de leur destination finale avait été particulièrement éprouvante et tous n'aspiraient qu'a une chose : mettre fin aux desseins perfides du Beau Jack. Le fond de l'immense cratère d'eridium avait été colonisé par Hyperion et ses redoutables Porteurs, qui les avaient accueillis avec un soin tout particulier en matière de déluges d'explosion ; un de ses camarades avait par ailleurs perdu l'usage d'un de ses bras mais il pouvait compter sur sa tourelle automatique pour continuer à réduire ses cibles en hachis parmentier.

" . . . "

Zer0 tapota machinalement la garde de sa lame. Il n'était pas nerveux, au contraire, faire le vide dans son esprit avant le début de son oeuvre était la garantie de l'accomplissement sans fautes de cette dernière. Une oeuvre fugace, teintée de rouge. L'assassin n'était sensible qu'a l'art des tueries, une douce musique a ses oreilles, une symphonie  de hurlements particulièrement délicate. Dans ses divagations funèbres, il espérait que celle du Beau Jack une fois qu'il lui aura tranché la gorge sera de toute beauté et qu'elle résonnera encore longtemps dans sa mémoire ; après tous ces mensonges et ces tromperies, l'envie de réduire le mégalomane en lambeaux avait prit peu a peu le pas sur son désir de percer les secrets de l'Arche.

Il posa un oeil observateur sur ses associés. La Sirène lui jeta un sourire rassurant alors qu'elle recomptait les munitions de sa mitrailleuse tandis que le Commando compressait le garot autour de son avant-bras, faisant de son mieux pour que l'on ne le voit pas grimacer de douleur.

" Tu sais, en temps que militaire, la patience est une sacrée vertue. Mais ça a ses limites. Il est temps d'en finir, et c'est maintenant que ça se passe." siffla-t-il entre ses dents.

Zer0 appréciait tout particulièrement le Commando même si au bout du compte il n'avait guère eu le temps de s'attacher à ses camarades. L'homme était débrouillard, puissant et maîtrisait ses outils comme personne : qualité que l'assassin ne manquait pas de louer lorsque la démonstration lui était faite au coeur des combats. Leurs regards se croisèrent. Qu'allait-il advenir de ce lien qu'ils avaient forgés malgré eux au cours de cette odyssée épique ? Allaient-ils au moins atteindre leur but ? Au fond de la large cage d'ascenseur, le Gunzerker se mis soudainement à hurler. Ce fut bref, avant que sa voix ne soit engloutie par les torrents de magma sous leurs pieds.

" Bah quoi les nazes ? Faut bien relacher la pression de temps en temps ! "

Le franc-parler du cannibale avait ramené toute l'équipe à la dure réalité ; ils étaient fourbus, amochés, couverts de sang et d'huile, à bout de souffle, à court de munitions, et devant eux se profilaient une imposante silhouette émergeant de la lave, striée d'une lueur violacée et émanant une énergie exceptionnelle.

Leur voyage allait enfin toucher à sa fin. L'Arche allait être ouverte. La prospérité tant promise allait se réaliser. Pandore allait être débarrassée de l'emprise d’Hypérion. Le Beau Jack allait mourir de leurs mains.

" Dis, tu crois que c'est fini ? " murmura la voix du Sadique tout près de lui.

Habitué aux hurlements obscènes du sanguinaire, Zer0 se trouva étonné de le voir aussi inquiet. De temps a autres, lorsqu'ils trouvaient un lieu sûr où panser leurs plaies, il prêtait discrètement attention aux petits monologues de chacun, qu'ils parlaient à leurs armes ou à eux-même pour soulager leur stress. Le Sadique, entre deux crises de rage, faisait des réflexions étonnamment philanthropiques sur ce qui l'entourait et pouvait faire preuve d'un calme déroutant.

"Ce sera jamais fini. Le sang, les râles et les dents... nghh... ça va recommencer... encore, et encore... et encore..."

Mais, c'était toujours de courte durée.

" POUR TOUJOURS ! "

Il se redressa brusquement et empoigna sa scie à os d'un geste ample, se ruant hors de la cage d'ascenseur dans la foulée et brandissant dans tous les sens son arme enduite de sang et de rouille.

" CA VA CHATOUILLER LES MOELLES EPINIERES !! "

La Sirène et la Mechromancienne furent en quelques secondes sur ses talons et le Commando invita Zer0 a faire de même, signe qu'il n'y avait plus de temps à perdre. Tout cela avait déjà trop duré et le temps leur était compté : il fallait en finir une bonne fois pour toutes. Le tueur à gages dégaina sa lame et se lança à la poursuite de ses acolytes en direction du théâtre de l'ultime dénouement.


Dernière édition par Zer0 le Sam 12 Mai 2018 - 12:26, édité 4 fois
Le Beau Jack
avatar
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 29/06/2017
Nombre de messages : 288
Bon ou mauvais ? : Je suis le héros
Zénies : 1150

Techniques
Techniques illimitées : Atouts Jetables / Stun Baton Hyperion JR4000 / Occulteur / Gantelets-Flash
Techniques 3/combat : Fusion / Drone Bouclier
Techniques 1/combat : L'Oeil de Hélios Mk.II

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Lun 6 Nov 2017 - 18:42
Alors comme ça, vous voulez une nouvelle histoire de la part de votre héros favori? Mais bien sur que je suis votre héros favori, l’inverse serait que des mensonges et je déteste les menteurs! Alors, je vais vous raconter comment j’ai libéré le guerrier de sa cellule et de mon combat épique face aux chasseurs de l’arche, tous des psychopathes plus tarés l’un que l’autre. Laissez moi l’honneur de vous les présenter avant de rentrer dans le vif du sujet. Le commando Axton, entêté par de fausses idées héroïques. La sirène Maya dont ces pouvoirs n’avait que d’égale sa stupidité à m’affronter. Le gunzerker Salvator, maître de la compensation par l’armement. L’assassin Zer0 dont son mystère est aussi chiant et ennuyeux qu’une unité CL4P-TP. La Mechromancienne Gaige, une gamine avec un jouet à moitié défoncé comme arme. Et enfin, le sadique Krieg, probablement le plus sain de tout le groupe, et le type veut devenir conducteur d’un train fait d'excréments, c’est pour vous dire le niveau.  Ce petit groupe m’a été un plaie depuis la seconde ils ont arrivés sur Sanctuary. J’avais ce plan de prendre des nulasses et de les manipuler pour niquer les boucliers du repaire des pillards écarlates, et ils l’ont fait mais malheureusement pour ma gueule, ils ont survécu les tirs lunaires et on fait envolé leur cité de merde. Ils avaient buté ma petite amie, Nisha, pour seulement assouvir leur soif de sang et venger l’animal féroce d’un chef de bandit. Ils ont attaqués plusieurs fois Opportunity, en détruisant des chantiers sous les ordres d’une pétasse aux gros seins et en coupant mes fabuleuses statues à la demande de l’IA la plus conne de toute la galaxie. Mais ils ne sont pas arrêté là, non! Ces enfoirés ont corrompu l’esprit de ma fille, ils ont réussi à lui faire croire que c’était moi le méchant de l’histoire et ils l’ont tués sous mes yeux. Ces sadiques m’ont tout pris dans le but de se venger. Et vous savez ce qu’on dit, il ne faut pas chercher de crosse à un type qui n’a plus rien à perdre. Donc j’ai buté leur chef alors qu’ils se causaient face à face, ils ont été arrosés de son sang,et puis en otage sa petite amie sirène. S’ils pensaient que tuer ma fille allait m'empêcher de continuer à réveiller le Guerrier, ils se sont bien trompés. Maintenant, avançons au moment le plus intéressant, l’ouverture de l’arche.

Vous savez quoi, donnez moi quelques secondes que je retrouve une image d’archive,où est elle passée. J'aurais juré l'avoir dans ce dossier... Chic, la voici:
 

Classe comme lieu pour un combat final entre un héros et une coalition démoniaque. VOus voyez l’espèce d’Ange au milieu, c’est Lilith en train de bien sagement charger la clé de l’Arche pour moi. Quel ironie, elle qui avait tellement fait pour m'empêcher de libérer Pandore du chaos, elle en était devenu l’outil principal de mon plan. Mais avec toute cette lave, j’étouffais mais cela m’importe peu, la seule chose que je voulais, c’est voir les assassins de ma fille morts et le Guerrier éveillé. Pour les deux, c’était plus qu’une question de temps. La clé était quasiment prête et les chasseurs de l’arche s'approchaient de ma position. Ils avaient réussi à survivre à toute les forces que j’avais posté à Hero’s Pass, ouais, j’en suis pas surpris dans un sens, je l’espérais même qu’ils en viendraient à bout. La vengeance n’en sera que plus bonne si je les tuaient moi-même. J’entendais le sadique gueuler de tous ces poumons, ils étaient là, enfin. Je me retournait vers eux, mon ton ne pouvait pas être plus sérieux, j’allais les buter.

“Pile à l’heure. La clé est presque prête. Mais, avant de raser cette planète, je vais venger ma fille.”

Aussitôt dit, j’active mon invisibilité et les digi-Jacks apparurent pour commencer l’assaut. Il y a en deux pour chaques chasseurs de l’arche et ils se mirent à tirer vers les chasseurs de l’arche tout en les provoquant. Pendant que les tirs s’échangeait entre eux, j’en ai profité pour me faufiler derrière Maya, c’était une sirène, ces femmes ont un pouvoir dépassant l’entendement et même si elle ne les avait pas encore complètement maîtrisés, il fallait que je la descende en premier pour éviter tout malentendu, et par malentendu, j’attends une capacité complètement pété. En numérisant le Conference Call entre mes mains, je retirais mon invisibilité et d’un seul coup direct, PAN! Un tir du meilleur fusil à pompe dans le dos pour la mystifiée. Et jusqu’au cas où, un second, je ne pouvais pas me permettre de prendre des risques.

“Tu ne veux pas Lilith, ça, c’est sur! “

Disais-je en devenant invisible une seconde fois. Quoi, vous allez penser que j’allais me rester comme un con sur place, non non non, écoute, tu peux te plaindre autant que tu veux que c’est déloyal mais en attendant, qui est encore là pour raconter l’histoire? Moi, donc tu fermes ta grande gueule. Je disais, j’était devenu invisible une seconde fois alors que mes doubles se faisait le pâtée contre les chasseurs de l’arche. J’attendais la bonne opportunité pour frapper à nouveau, alors qu’ils ne pouvaient que tirer au pif pour tenter de m’avoir.  C’est drôle mais à un point… Enfin, fallait que j’intervienne, j’ai balancé en unisson avec le reste de mes atouts jetables :


“Alors, les connards, on a du mal à trouver le vrai Beau Jack?”

Tout en étant camoufler parmi les statues, mes doubles et la lave. Ma vengeance ne faisait que de commencer et ils allaient souffrir un max pour ce qu’ils ont fait à ma petite fille.


Dernière édition par Le Beau Jack le Mar 7 Nov 2017 - 7:58, édité 1 fois
Zer0
avatar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Perf0rateur / Marque de M0rt
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Lun 6 Nov 2017 - 22:34
" Imbécile. "

Alors que le Beau Jack entreprenait de se confondre parmi ses doubles, l'assassin avait déjà une longueur d'avance en allant directement le confronter sur son propre terrain. Alors qu'il déployait un Leurr3 dans la nuée, il se glissa dans le dos de sa cible et décocha un estoc entre ses deux omoplates. Une fois entré dans ce plan parallèle, il était capable de distinguer aisément le vrai du faux, le visible de l'invisible, l'ostensible du dissimulé.

" OWN3D "

Mais alors qu'il s'apprêtait a exécuter sa frappe mortelle, il fut percuté de plein fouet par l'un de ses acolytes qui venait d'être projeté par l'un des digi-Jacks : il avait beau être invisible aux yeux de tous, il n'était pas intangible pour autant. Il aida Le Sadique à se relever et fut immédiatement assailli par les doubles holographiques du président d’Hyperion ; ils surpassaient les chasseurs de l'Arche en nombre et dissimulaient de nouveau leur créateur. Zer0 tenta une offensive pour se frayer un passage et rattraper sa cible tandis qu'il surveillait du coin de l’œil le Commando mal en point et le Gunzerker déchaîné aux prises avec les illusions qui leur servaient d'adversaires.

" Tu ne peux m'échapper / L'instant où tu as tourné le dos / Est celui qui marquera ta défaite. "

Dans leur dos, la flamboyante Lilith voyait son énergie assimilée par l'Arche au fur et à mesure des secondes et plus la diversion du Beau Jack allait durer, plus vite il allait triompher sur eux et s'emparer de ses pouvoirs. Des glyphes lumineux recouvraient son épiderme roussi par le reflet de la lave tout autour d'eux et drainaient toujours plus ses forces. La Sirène écarlate avait beau posséder des pouvoirs incommensurables capables de réduire des campements en cendres et de faire décoller des villes dans les cieux, elle n'était qu'un pantin faible et malléable une fois réduite sous l'emprise du Beau Jack. Jusqu'où était-il capable de braver la morale pour parvenir à ses fins ? Quelle était la véritable étendue de sa puissance ? Était-il virtuellement capable de connaitre la mort ?

" Alors, les connards, on a du mal à trouver le vrai Beau Jack ? "

Un flot d'enthousiasme absolument malsain bouillonna dans tout le corps de Zer0 alors qu'il se rapprochait peu à peu de lui, préparant lentement mais sûrement un assaut décisif. Lui qui était à la recherche d'un défi a sa taille il venait définitivement de trouver son compte, et rien d'autre au monde ne pouvait lui procurer plus de satisfaction. Autour de lui la présence de ses alliés s’effaçait peu à peu et l'assassin déploya de nouveau ses leurres, passant outre les déluges de balles et mobilisant l'intégralité de ses sens pour être certain de ne plus jamais perdre sa trace.

" Tu es à moi. "


Dernière édition par Zer0 le Sam 12 Mai 2018 - 12:32, édité 2 fois
Le Beau Jack
avatar
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 29/06/2017
Nombre de messages : 288
Bon ou mauvais ? : Je suis le héros
Zénies : 1150

Techniques
Techniques illimitées : Atouts Jetables / Stun Baton Hyperion JR4000 / Occulteur / Gantelets-Flash
Techniques 3/combat : Fusion / Drone Bouclier
Techniques 1/combat : L'Oeil de Hélios Mk.II

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Mer 8 Nov 2017 - 16:04
Ok, Ok, d’accord, j’ai exclus le fait que je me suis pris un katana dans le dos pendant une demi-seconde avant que l’un de mes digi-jacks balance le sadique sur la gueule de l’assassin. Voilà, tu veux savoir si j’avais mal? A ton avis, se prendre un katana aux niveau des omoplates juste à côté de la colonne vertébrale, ça te paraît indolore? Si tu as des doutes, je peut te faire essayer. Vu que tu sais ça, autant que j’inclus le cri de douleur et les insultes qui vont.

“Aie! C’est Moxxi qui t’a appris à prendre les gens par derrière, putain de lâche!”

Voila, content maintenant? On peut bouger? Comment tu savais cela de toute façon? M’enfin, j'étais revenu invisible et je me foutait ouvertement de leurs gueules. Ils ne pouvaient pas me voir et ils tiraient dans le vide ou sur mes sosies qui continuaient à réapparaître après leurs “morts”. Oui, je mets des guillemets à mort car ce sont juste des hologrammes, ça meurt pas ça. J’entendais au loin le sifflement des porteurs qui s'approchaient de l’arène. Avant que vous me demandez “pourquoi un sifflement”, je vous rappelle que mes troupes robotiques sont directement tiré d’un canon depuis l’espace. Et ben ouais ma couille, on fait pas chose à moitié chez Hyperion. On avait testé avec des humains, cela n’a fonctionné qu’une seule fois, le reste sont morts, quel dommage, c’était quand même marrant. J'étais là dans l’ombre, attendant un moment opportuniste pour tuer encore l’un d’entre eux mais c’est à ce moment-là que je réalisais quelque chose, une erreur fatal dans tout mon plan.



Je vis le corps de Maya se dématérialisait sous mes yeux. Ils avaient encore accès au service des Stations New-U. Dans tout l’excitation d’ouvrir cette foutue arche et de venger l’Ange, les supprimer de la liste m’avait sauté par dessus la tête. Ce combat n’était plus une histoire d’une confrontation final du héros face ses ennemis jurés mais uniquement les préparatifs pour. Ceci me faisait bouillonner de rage qu’ils survivraient à cette petite rencontre peu importe ce qu’il arrive. Les porteurs atterrissaient sur le sol, prêt à dézinguer du chasseur de l’arche avec leurs fusils d’assauts, tirant des salves de balles sur les cinq barbares. Mon attention était maintenant sur l’assassin qui se croyait stylé avec ces haïkus de merde, et qui s’approchait de plus en plus de moi avant d’oser dire que j’étais sien. Emmène moi au restaurant au moins avant de balancer cela. Mais en parlant, il m’a donné suffisamment de temps pour réagir à son approche et tirer un coup de mon Conference Call vers lui, le touchant probablement à la poitrine. Pourquoi probablement et pas certainement? Car des putains d’entités qui sont au dessus de ma compréhension refusent que mes attaques soient 100% précise, alors qu’elles le sont, c’est une arme Hyperion, tu peux rien manquer avec cela! Ou soit j’ai des problèmes de mémoire que j’assume peu. Et vous savez quoi, après ce tir qui a probablement raté ou réussi, je sais plus moi, j’en avais ma claque, j’ai balancé ma grenade Hyperion slag vers le milieu des ruines. Laissez moi expliquer son fonctionnement. Avant d’exploser, elle attire toute les cibles vers elle avant que ça saute, idéal pour maximiser les dégâts dans des scénarios comme celle-ci. Et je tiens à rappeler pour ceux qui sont au fond de la classe que le slag réduit les défenses des gens qui en sont recouvert. Pourquoi je le précise? Vous allez vite comprendre.

“Vous méritez bien un cadeau pour m’avoir pourri la vie. Attrapez!”

Alors que ma grenade les aspirait tous vers le centre de l'arène et de leur morts temporaires, je me dirigeais vers le tableau de contrôle. Il était temps de leur montrer pourquoi on me fait pas chier. Et quoi de mieux qu’un tir de canon lunaire depuis Hélios pour montrer la toute puissance de Hyperion. Les commandes étaient mise, le tir fut lancé et l’explosif avait fini par sauter. Ils avaient à peine le temps de fuir que le tir les toucha. Je suis sur que deux d’entre eux étaient mort par mon magnifique tir mais je me rappelle plus lesquelles. Mais c’était pas assez, il me les fallait tous mort. Je fis apparaître encore une fois une dizaine d’hologrammes de moi autour d’eux pour les encercler et les dézinguer une bonne fois pour toute. Les clones tiraient dans le lot avec les robots toujours debout alors que je redevenait invisible. J'étais toujours au commandes pour préparer un second tir lunaire pour achever le reste. Mais je gardais un œil sur mes arrières au cas où l’un d’entre eux est l’idée d’essayer de le détruire. Je les accueillerais avec beaucoup de plomb dans la gueule.
Zer0
avatar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Perf0rateur / Marque de M0rt
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Mer 8 Nov 2017 - 22:07
Le Beau Jack était peut-être hors de portée des aventuriers de l'Arche, il n'en était pas moins à l'abri de leurs projectiles. Le raisonnement de l'assassin était non seulement logique mais constituait peut-être le seul moyen qu'ils avaient de remporter cet ultime combat.

Alors que ses acolytes étaient submergés par les digi-Jacks et les Porteurs d'Hyperion, Zer0 s'était retranché en haut de l'un des piliers a moitié fracassés de l'arène. A l'aplomb de sa position, la station faisant office de quartier général d'Hyperion dominait des lieux, veillant sur l'affrontement d'un œil torve. Il chargea son fusil de précision et entreprit de viser le maximum d'hologrammes possibles le temps que son système de Leurr3 se recharge.

10.

Un balle traça une ligne parfaitement verticale qui vint exploser la cervelle de trois d'entre eux. Ils n'avaient beau être que des projections virtuelles ils n'en demeuraient pas moins fidèles à leur modèle ; à l'exception seule que ce dernier était toujours en vie a l'heure où il se faisait la réflexion, et sa frustration vint légèrement perturber son calme. Il repris son souffle et scruta de nouveau le champ de bataille à travers la lunette de son fusil.

9. 8.

Deux tirs bien placés vinrent respectivement prêter main forte au Gunzerker et à la Mechromancienne, qui ne manquèrent pas de le remercier d'un geste bref du pouce.

" Oh oh oh ! Tu l'as explosé ! " s'exclama même la jeune femme en pointant la carcasse du Réparateur fraîchement abattu du doigt tandis que son Piègemort écrasait joyeusement une paire de clones sous ses bras puissants.

7.

Le tueur cherchait la Sirène azurée des yeux mais ne pouvait la voir nulle part. Un doute effleura son esprit. Était-elle déjà au tapis, envoyée à la station New-U la plus proche ? Ou le Beau Jack avait-il bien préparé son plan en les rayant du répertoire de ses stations afin de tracer définitivement un trait sur leurs existences ? Voilà qui avait le mérite d'être inquiétant.

6. 5. 4.

D'ordinaire peu avare en munitions, le chasseur comptait désormais ses tirs avec parcimonie. Les balles qu'il avait reçu dans la bataille n'avaient pas atteint ses organes vitaux mais leurs impacts lui faisait encore mal, l'empêchant de se concentrer convenablement. Plus il en abattait, plus leur nombre semblait croître. Plus il en éliminait, plus le véritable Beau Jack avait d'occasions de cacher sa véritable position.

3.

Le chargeur arriverait bientôt à bout, et réapprovisionner son arme lui prendrait trop de temps malgré son savoir-faire, laissant une potentielle ouverture à une attaque d'opportunité. Il fallait faire vite et bien, comme il l'avait toujours fait. N'était-ce pas ce pourquoi il était réputé et craint ? Sa connaissance presque charnelle des outils avec lesquels il exécutait des bataillons entiers de bandits ? Sa maîtrise d'innombrables manières de tuer un être vivant ? Son tempérament laconique, professionnel, dévoué a son art ? Sa capacité à prendre des décisions importantes tout en gardant la tête froide au coeur des combats ? En contre-bas, la Sirène flamboyante semblait toujours souffrante, vidée de toute sa force vitale. Si Zer0 lui logeait une balle dans le cervelet, les plans du Beau Jack seraient déjoués mais l'Arche serait à jamais condamnée, sans compter les représailles qui seraient faites par la suite de la part des Pillards Écarlates.

2.

Il fut tiré de sa réflexion par un cri rauque. Le Commando venait de se faire bloquer par deux Porteurs et se retrouvait ainsi acculé sans la compagnie de sa fidèle tourelle. A travers le viseur la lunette du fusil, il lui lança un regard teint d'une expression qu'il n'avait jamais vu alors, une expression de détresse qu'il n'aurait jamais pensé possible. Son doigt déclencha nerveusement la gâchette et le projectile vint percer les cockpits des deux Porteurs qui continuèrent à tirer dans les airs avant de s'effondrer dans la lave. Il raccrocha son arme dans son dos et fit un bond agile pour se réceptionner à coté de son allié bloqué par les décombres fumantes des machines d'Hyperion.

" Merci ! On dirait bien que tu m'as sauvé le derche cette fois-ci... Je t'en dois une. "

Ils se dissimulèrent a l'abri temporairement pour refaire le plein de munitions dans leurs mitrailleuses. Alors que le Commando lui dispensait amicalement quelques de ses réserves, l'assassin remarquait qu'en plus de son avant-bras manquant, une de ses jambes était en piteux état.

" Ha... Si on m'avait dit qu'en venant sur cette foutue planète je me serais engagé dans tout ce bordel, peut-être que j'y aurais réfléchi à deux fois... " plaisanta-t-il, toussant péniblement.
" Garde ton calme. " lui intima le tueur à gages, non pas par apathie mais parce qu'il sentait que le Commando était à bout de forces.

La mort, la fin de la vie et de l’existence, Zer0 la côtoyait quotidiennement. Il n'était pas agréable de sentir sa vie glisser entre ses doigts sans pouvoir inverser à temps de cours des événements, qu'il s'agisse d'une mort lente ou d'une douleur qui écrabouille les tréfonds de l'âme. La technologie New-U relevait d'un miracle mais personne n'aimait en abuser.

L'assassin aida tant bien que mal son allié à pour avoir un aperçu de la situation par delà les débris, et il distingua en une fraction le vrai Beau Jack du faux. Il stabilisa l'homme qu'il soutenait, dégaina sa lame en un geste souple et s'avança de nouveau vers son adversaire, réitérant sa précédente menace.

" Tu es à moi. "

Il était tant secoué par l'adrénaline qu'il ne s'occupait même plus de déployer ses leurres. Des images surgissaient devant ses yeux, conjecturant mille et une façon de le réduire a néant toutes aussi cruelles les unes que les autres. Mais ce fut au tour du Beau Jack de prendre l'avantage et alors que Zer0 progressait d'un pas déterminé sous un enfer de balles, il dégaina son fusil à pompes et le cribla d'une nuée de tirs. L'une d'elle se logea dans sa poitrine, le faisant vaciller. Son propre sang gicla, un sang bien rouge, aussi rouge que celui qu'il avait l'habitude de faire couler de la gorge de ses proies. L'assassin empoigna sa lame pour contenir la douleur, mais alors que ses jambes menaçaient de céder sous son poids, il sentit l'air autour de lui le compresser de toutes parts, l’entraînant vers l'avant.

" Vous méritez bien un cadeau pour m’avoir pourri la vie. Attrapez ça ! "

La voix du Commando fusa à ses oreilles.

" GRENADE ! "

Il fut tiré vers l'arrière, hors de la portée de l'explosif. Son camarade n'avait pas tardé a lui renvoyer l'ascenseur pour le coup de main d'il y a quelques minutes et ça, l'assassin appréciait grandement. Mais il ne fallait pas pour autant relâcher son attention. Il chercha le Beau Jack des yeux et l'aperçu qui se ruait vers un tableau de commandes a travers les étincelles. Peu importe ce qu'il comptait déclencher, il était impensable de le laisser faire.

Il se prépara a réarmer son fusil de précision mais ce fut une seconde trop tard ; un grondement assourdissant résonna instantanément a travers tout le cratère et un obus gigantesque s'abattit sur l’intégralité de l'arène. L'assassin se cramponna de toutes ses forces pour ne pas valdinguer, mais il sentait peu à peu la prise du Commando se desserrer autour de sa taille. Il tourna la tête. Ce dernier lui a adressé un dernier sourire, avant de disparaître dans le souffle de l'explosion.






Zer0 ouvrit les yeux a travers la visière brisée de son casque. La première chose qu'il vit fut le canon de la station d'Hyperion luire une fois de plus d'un éclat dantesque. Se tournant péniblement, essayant d'ignorer le sang, son propre sang, coulant sur ses mains, il aperçu a travers la fumée étouffante la silhouette du Beau Jack, son sourire charismatique transformé en un rictus démoniaque terrifiant. Autour de lui, aucun de ses acolytes n'était en vue.

Les chasseurs de l'Arche étaient tous morts, et l'ironie du sort avait voulu que l'assassin soit seul témoin de sa propre défaite.

Il poussa un long soupir, étrangement soulagé, laissant toute la frustration qui le rongeait s'échapper de son corps. Que pouvait-il faire désormais, après toutes ressources qu'il avait épuisées pour ce combat décisif ? Sa lame était restée fermement rangée à sa taille mais son tranchant était fragilisé. Son fusil de précision n'avait plus qu'une seule balle dans son chargeur, et un échec serait fatal. Malgré tout il ne pouvait se résoudre à accepter sa propre mort sans s'être battu une dernière fois pour la retarder.

" Peu importe ce que l'on accomplit / La vie, la mort / Ce ne sont que des conséquences. "

A-t-il pensé pour lui-même, se redressant malgré la douleur qui lui perçait la poitrine.
A quelques mètres de lui, le Beau Jack bombait le torse, triomphant.
Il réarma son fusil de précision et s'efforça de viser sa tête le plus tranquillement possible.

1.


Dernière édition par Zer0 le Sam 12 Mai 2018 - 12:36, édité 3 fois
Le Beau Jack
avatar
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 29/06/2017
Nombre de messages : 288
Bon ou mauvais ? : Je suis le héros
Zénies : 1150

Techniques
Techniques illimitées : Atouts Jetables / Stun Baton Hyperion JR4000 / Occulteur / Gantelets-Flash
Techniques 3/combat : Fusion / Drone Bouclier
Techniques 1/combat : L'Oeil de Hélios Mk.II

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Ven 10 Nov 2017 - 14:49
Je les avait tous eu avec mon tir lunaire? Ma mémoire doit me jouer des tours alors. Mais j'aurais du m'en douter qu'un tir lunaire détruirait ces racailles illico presto. Je m'en souviens maintenant, je regardais leurs corps s'envolaient dans les cieux avant de se faire dématérialiser alors qu'il allait s'écraser par terre comme de vulgaire sac à patates. J’étais à la  fois fier, frustré et déçu. J’en attendais presque plus de la part de ces assassins, de ces salauds mais malheureusement pour ma gueule, ils reviendront plus tard, ils pouvaient revenir à la vie par ma putain de faute! Je vous le dis direct, la première chose que j’ai fait en rentrant à Hélios a été de les virer de la base de données des New-U Stations et mettre une sécurité pour qu’ils ne puissent jamais se s’identifier à l’une de mes machines. Enfin, s’ils s’osent revenir pour une seconde tournée de plomb, car après ce que je leur ai mis dans la gueule, ils ont bien dû comprendre le message. Ne faites pas chier le Beau Jack sous peine de morts répétitives et humiliantes. Maintenant, il fallait juste attendre que la clé se charge. J’avais pris une pose héroïque pour bien me féliciter de ma formidable prestation, il est à rien de mieux pour bien se sentir. Je me retournais du panneau de commande pour voir du coin de l'œil une petite lumière émise par une lunette de sniper. Non, je les avaient pas tous buté avec mon tir de canon lunaire, il en restait encore un et c’était ce salopard d’assassin. Je devais vraiment me taper ces haïkus pour la fin? Les conneries que balancer le Sadique avaient au moins le mérite d’être drôle. Avec le peu de temps de réaction que j’avais, je commençais à activer mon invisibilité tout en s'écartant de sa ligne de vue mais c’était trop tard, il me toucha en plein l’épaule gauche. Tu me diras que c’est toujours mieux que la tête, je te répondrais que c’est toujours plus mauvais que de pas se faire toucher. Surtout que ça faisait un mal comme pas permis. Bien évidemment, il utilisait un putain de sniper Hyperion, bien sur que ça allait faire des dégâts et je ne dis pas cela juste comme une stratégie marketing.

“Sale ordure énigmatique de mes burnes!”

Faut rester poli, merde! Le sang commençait à couleur un peu et je n’ose pas imaginer à quoi le dos de ma veste ressemblait. Elle devait être rouge depuis le temps, Tassiter devait sourire en enfer pour cela. Ce type est obsédé avec le rouge alors que c’est une couleur tellement mauvaise, la couleur du sang, yuck! Alors que le jaune, ça, ça pète, c’est la couleur de l’or et la bienveillance… Aussi de la pisse, sur mais on va pas en parler. C’était le dernier chasseur de l’arche face à moi, je m’était dis que ça serait une bonne idée de faire durer le plaisir avec ce dernier. Je fis apparaître un Digi-Jack derrière lui, qui fit glisser ses bras sous les aisselles avant de joindre ses mains derrière son cou. Le Zer0 était maintenant immobilisé, enfin je crois. Je m’approchais de lui calmement avec un magnifique sourire sur mes lèvres, le sourire d'un héros qui allait enfin avoir justice. J’allais pouvoir m’amuser en attendant que la clé soit complètement chargée.

“Vu que tu aimes autant les Haïkus, je vais t’en faire un avant que tu meurs… Mhh,mhh. Buter une petite fille sans défense.”

A ce moment, je lui donne un magnifique coup de poing du gauche dans le ventre. Normalement, ça lui ferait rien mais mes gantelets flingues qui tirent en même temps que je touche quelqu’un et osez me dire qu’être tiré dessus à bout portant, ça ne fait pas mal. Sans compter les plaies du Conference Call qui va rendre le plus encore plus jouissif. Ces gantelets flingues est surement la seule chose qu’Atlas est bien fait d’ailleurs.

“Un crime digne des plus pires raclures”

Cette fois, c’était un autre poing directement dans sa tronche, plus précisément au niveau de la joue droite. L’hologramme continuait à le tenir du mieux qu’il pouvait mais je sentais bien au prochain coup, peu importe ce qu’il arrive, il finirait par lâcher. Quoi, une belle démonstration de ma force? Ce sont des doubles, ils ont pas ma force ou mon endurance, quand je bloque quelqu’un, je le bloque jusqu'à ma mort si je le veux, comme un utilisateur de Twitter.

“Je suis le héros qui la vengera.”


Cette fois, je ressortit le Conference Call et le visa la tête. Si le clone allait lâcher, autant en finir avec un plomb de la tête de cette racaille de bandit. De plus, la sensation de sang qui quitte mon corps pour de meilleur horizon n'est pas le meilleur des sensations selon moi. Après si c'est le votre, je juge pas, chacun ces pratiques. Et BAM! Le tir est parti et je vécu heureux pour toujours avant de rencontrer Mercury, il y a plus rien à voir, croyez moi.
Zer0
avatar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Perf0rateur / Marque de M0rt
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Ven 10 Nov 2017 - 20:19
BLAM.

Zer0 tressauta a la vue de son Leurr3 se faisant exploser la tête au fusil à pompe. Comme il se l'était precédemment dit, mourir n'était pas une expérience dont il aimait abuser. Si celle des autres le laissait souvent indifférente, la sienne le préoccupait bien souvent après qu'il soit de nouveau digitalisé dans le monde des vivants ; ses souvenirs restaient intacts mais il lui fallait a chaque fois un temps d'accoutumance a ce corps fraîchement virtualisé ce qui le faisait se sentir toujours plus vulnérable a chaque résurrection.

Encore invisible, l'assassin essayait de trouver le meilleur angle d'approche possible maintenant que son fusil de précision était vide et hors de portée. Ses doigts tremblants atteignirent la partie fissurée de son casque d'obsidienne, touchant avec effroi sa peau diaphane constellée de gouttes de sang. Il n'avait plus que quelques instants pour décider d'une nouvelle course vers la ligne d'arrivée qu'était la mort imminente de son adversaire, mais sa concentration était grandement entamée par la douleur qui morcelait ses membres.

BLAM.

Le bruit résonna encore quelques secondes dans sa tête, et ce fut son instinct de survie qui fut brutalement déclenché en même temps que ce tir mortel. Alors qu'il se sentait nauséeux au point de se vider de ses tripes, il fut gagné d'un sentiment d'excitation intense. Un éclair de joie pure traversa son corps meurtri de haut en bas et il renversa sa tête en arrière un bref instant, laissant la sensation enivrante avoir raison de lui.


" Hé. Hé.ḧ̵̛̯͙̟͔̗͓̗̻̩́̈́̉̒̓͐̎͗͊͝͝͠ę̵̳̯̭̥̟̜́̉̈́̿̋̏ ̶̣̳̯̲̥̞̬̥͓̉̑͊͒̊̀͊͆͘ḩ̸̯͍̳̫̟̩̺̜̘̣̟̏͗͌̓͑̈̑̃̀̔ȩ̶̼̩͖̻̙͇́̍̃͐̃̄̽̑̍̒ ̵̨̩̲̳̘̟̲̪̩̺̺̪͈̊̓̄̈̌̑͋̅̊̚͠ͅh̵̢̛͇̫͔̠́͆͐́͒́̓̃͑̕͜͝͝é̵̢̼͍̬̂̀̄̏̐͊̔͂̇̀̎̋̕̚ "


Sa vision se brouilla fortement, ne laissant comme unique repère la lueur rougeoyante de l'hologramme projeté par sa visière. En une fraction de seconde il fut sorti de son invisibilité juste derrière le Beau Jack, levant sa lame très exactement a l'aplomb de sa nuque.


" A̴̢̧̧̢̼̖̩̤͍̼̿̍̑̑̑ḯ̵̜̮̪̼̙͍̖̬̜̞͇n̴͓͉̯̎̈͌̓͛̂͊͌̀͛͝͝s̵̢̡̛͕͎̤͔̎̎̔̑̂͘͝ǐ̸̗͉̻̤̝͔̫͙̪̰̙̿̈̇͆́̑͘̕̚͜͝ ̸͎̖͎̫̰͙̠̳͍͚̌̃̽̓̈́̂ͅͅj̴̧͉̱͓͔̹͛̅͗̌̉̄̑́͑͑͌͌̎̔̈́e̶̙͎̯͎̩͈̦̪̙̖̣͌̀̀͛͛͊̌͆̍̓͛͌͒ ̷̨̭̘̟̖͔̉̉̃̃͜s̶̱͋̆̎͌a̴̢̖͕̥̮̜̜̻̓͐̎̍͊͐́̍̈́v̷̨̛͖̖̼̬̙̺͚̬̪̬͗̑̿͂̅̂̐̄̉̔̕̕o̵̗͖͔̫͙̲̦̱̦̽̓̆̑͛́̎̾̅͘ų̴̗̣͔̞̫̬͈͛͋̈ŕ̵̢̧̛̯͍̪̥͕͖͑̄̍̂̿̆̍̋ͅȩ̵͔̭̠̭̙̰͖̻̺̠̈́͐͑̂́̈̑́̀͑͑́̕͝ ̸̡̧͕̮̘̳͙̻̩̪̳̰͇͎̀̎͜͠t̸̡̡̘̱̮̘͓͗̿͂͠ą̶̦͈̙̤̠̬̖̮͍̮̀̃̑̈̿͑͗̈̀̽̊̕̚ ̵̧̢̹̞͎̬̟̺̖̺̳̪̀͆̊͆̏̕ṁ̸͉̼̤̮̗͈͉̯̟̰͖ǫ̶̼̥̙̍̎́̌̈́̍͑r̸̢̬̠͔̙̙̳̭̘̈́̉̄̄͐͑̈́̍ͅt̵͕̲̹͓̺̯͛̐̑̌͑̽̇͐̌́̅͘ "



Ses bras tremblaient fortement sous l'afflux d'adrénaline, si fort qu'il pouvait lâcher sa lame à tout instant. Tout devenait rouge autour de lui. Lorsqu'il se laissait aller à ces penchants sadiques, rien n'était suffisamment teint d'hémoglobine pour sa satisfaction personnelle, rien ne pouvait le ramener a l'état d'esprit rationnel et calculé qu'il arborait d'ordinaire.


" T̶̨̖̦͖̭̮͓̬̹̦̳͕̍̋͐̏̎́͊̃͜͝o̸̮͈̘̤͋̿į̵̧̺̮̺͍̼̦̥̗̻̯͌ ̸̨̹̳͉̏̈̒̊͒͂̒̂͆͜q̶̨̢͉̯̣̯̂̾̋̓ͅū̶̝̹͐̿̀͋̐̈́̂̇͑̐̕͝i̸̡̛͕̭̘̰̳̱̻̫̯͇̼̯̍̅̆̾̆̓́̐͠ ̷͍̝̩̝̲͈̫͕̭͒̀́͒̕̕̚n̵̠̖̰̼̻̍e̷̢̦̠̎̎͂̔̓̓͛̓̄͗̉͘ ̵̡̗̗̭̖̋̏͛̐̀̅̏͒͘t̸̟͉͇͕̮͎̥͌̏̿́̋͘̚ȇ̶̢͕̫̟̖̪̦̺̳͖̫̻̊̂ͅ ̸̙̻̱̫̙͉̱̎͌̀̽͒̀͑̓͆̂͂͝ḑ̷̖͎̪̩̖̮͉̲͎̪̺͎̂͆́́͘̕͠͝ͅǫ̷̢̪̠̟̤̟̐͊̈̿̎́͊̅͛̔̍̍̽̚͠u̴̢̹̻̫̯͍̦͚̞̒͐́͆͝t̵̗̲̻̾̾̈́̈̉͛͐͋̓e̵̱͎͐̾͑ ̷̖̼͕̩͎̝͍̩̠̍̐͝͝ḓ̸̩̞͙̳̣͇̗̈́̀̐̔e̶̡̹̮͕̤̝̘̗̞̮̱̦̩̊̽͑͂͒̈́̈͛ͅ ̶͙͈̯̣̓̉͑͂̓̍͐̈́̂͘̚͜r̵̡̘̠̣̂̈́̌͑̆̇̔͛̑i̶̡͆͛͂̋̾͗͑́̏̾̈͐̎͝ę̶̛̛̳͕̯̱̟̦͕̘̠̊̓̓̈̐̿̇̅̔̉̆̽n̶̢͍̱̱̰͕̱̜͚͇̟͔̝̣̎͊̏͂͐ "


Plus rien ne pouvait l'arrêter une fois qu'il était plongé dans cette transe. Son corps ne bougeait qu'a la vue des corps immaculés, sa lame pourfendait ciel et terre, ses mouvements devenaient erratiques, déconstruits, son Leurr3 commençait a dysfonctionner de telle sorte que des projections de lui-même soient générées hasardeusement, toutes n'ayant qu'un seul but : duper sa cible jusqu’à ce que celle-ci trouve la mort. Une mort certaine, une mort douloureuse, vive comme la foudre, trompeuse telle l'eau qui dort.


" Q̶̨̪̟̬͍̈́̊͑̄̀̂̏̎u̴̼̠͑̏́͂̀̋͘ȩ̸̠̦̙͉͖͔͓̘͎̩̎̋͊̈̂̆̏͆͗̕͜͠ͅl̷̛͓͇̎̌̆͋͊͛̒̈̏̕͝l̶̢͈̺͈̖̮̳͆̑̾͆̈̿̾͂̃͠ȇ̴̢̨̨̡̧͈͇͇͚͓͚̳̮̀͠ ̵̧̜̲̫̜̦͙̂̄͐͊̈́̓̑̈̔i̷͇͈̐͛͐́͗̐͌̏̆̀͂̚͘n̷̠̼͔̝͎̺̗̝͇̰̺̗̠̭̏̎̓͋͑̐̒̇́̓̒̈́͝ͅç̷̢̼̗̫̲̗͉̦̟̤̪̩͚̘̾̐͝ṛ̴̡͙͈̬̮̩̱̗̻͉̜̲̍̒̊̾̀̿̎̒̓̅͝͝ͅö̶̤̖̥̟͎̞͓̣͔̙̞̥̫́̓̄̅̊͘y̸̹̟̫̱̭̩͖̎͜͜ͅa̷̮̥̒̈͑̆̈̾͊̿̊̉͛b̸̭̥̖͍̒̓͑̌̌́́̓̚l̸̦̱̦̺͎͖̳̱͚̯̫͍̏̓͜͠ͅẻ̷̡̧͇̜̭͍͇̗͐͑͐̇̅ ̸̡̦̹̻̠̠̾̑͗̄̑͜͠s̵̤̤̹̭͈͙̙̲̖͉͖̾̿́͗͋̏̓̋̍̃̕͜͝ͅą̴͕̟̭͔̫̃̆̍̅̆̈̍̔̌̆͘̕̕͜t̷̨̧̢̞̮̙̟̬͉̘͋̓i̵̛̫͔̇̂́̑̈̒̚͝͝͝s̴̺̥̰̰̀̉f̷̩̟͖̥͕̣̘̝̻̥̳̈́͗̒̎͒̍ȃ̴̢̤͙̬̱̜̹̬̣̩͎̤͇̯̫̄͂̏̄̇̑̄̋c̷̡̨͈͖̞͎̱̼̹̥̯̈̋͛͒̏͑̓̂̕̚͜͝ţ̷̛̈́̅̌̄́͐̽i̶̝͎̻̰͔̇͊̽͘͝ǫ̷̘̤̱̮͔̟̖̠͕̊̌̽̏͐̈͒͊̂͒̒̕͘͜ͅn̵̯̪̦̻̹̬̮̜͉̩͚̎̊̀̂ ̸̧͉̩͈̺̈́̽̈́́̆̈́̀̔́̎͠t̵͍͓͚̫͕͕͔̫̮͆͗̍͗͒ư̸̡̨̨̝͕̤̤̥̞͍̣͌̓͆͒̐̅̾͌̐̽͌̅͜ ̶̡̡͔̜̘̱̤̪̹̼̽̿̀͘̕m̵̹̼̦̰͇͇̜̜̉ͅ'̴̢̪͓̜̬̖̟̜̞̓̓̑͊̅̎̐̿̍̂̿ǒ̸̥̱͓̤̬͓̼̬͍̍̎͌̽̃̈́́͑͛͐̔̕̚͘ͅf̴̛̘͕̪̥͈͖̘̺̒̏͑̎̿̈́̓̐̅̊͋͜͝f̶̨̧̛͎͈̮̣̪̟̯ͅṛ̸̛͎̲̥͎̟̫̦̗̾͊̄̌͝͝ͅé̷̡̪̩̩̪̩̲̘̯̺͓͓̃̎̌̎͝s̴̛̙̱̲͓͔̼̲̅̐͐͛͊͛͘ "


Le tranchant bleuté de sa lame mordit la chair de son ennemi. Quelle vision gratifiante ! Quel spectacle a couper le souffle ! Quelle sensation indicible, celle de la vie qui s'échappe en prenant son temps, qui se fait rare, qui coule et abreuve les sillons brûlants de la terre ! Le tueur ne vivait que pour ce moment, mais c'était la première fois que son cerveau faisait basculer son corps dans une telle démence. Ses membres étaient raides d'exaltation, son organisme bouillonnait à l’intérieur, essayant de profiter de chaque seconde passée dans cet état de folie libérateur avant que ses fonctions vitales ne cessent de répondre pour de bon.


Dernière édition par Zer0 le Ven 15 Déc 2017 - 19:20, édité 2 fois
Le Beau Jack
avatar
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 29/06/2017
Nombre de messages : 288
Bon ou mauvais ? : Je suis le héros
Zénies : 1150

Techniques
Techniques illimitées : Atouts Jetables / Stun Baton Hyperion JR4000 / Occulteur / Gantelets-Flash
Techniques 3/combat : Fusion / Drone Bouclier
Techniques 1/combat : L'Oeil de Hélios Mk.II

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Sam 11 Nov 2017 - 19:28
J’avais dis que c’était fini! Mais non, fallait que tu continues le récit, narrateur de mes deux! Bon, c’est parti pour le Director’s Cut! Pendant tout ce temps, j'étais en train de défoncer celui que je croyais être Zer0, mais qui était en réalité un leurre de merde, et il m’a fallu un petit moment pour m’en rendre compte. Ecoute, c’était très convaincant pour de la technologie étrangère à Hyperion. Mais enfin, quand j’ai entendu sa voix, je savais ce qui se passait. Son hologramme commençait en couille en plus. D’un instant à un autre, je me suis retourné tout en reculant et… Je suis vraiment obligé de le dire? Je veux dire, on perds notre temps, si on allait directement au moment auquel je gagne? On perds rien en terme de narration important. Très bien, je le dit… Connard. Malgré ma manœuvre élégante et en aucun cas précipitée, l’assassin m’a eu du bout de son katana. La balafre allait du haut de l’épaule droite jusqu’au centre du bide. Heureusement que c’était uniquement le bout d’ailleurs, je saignais, sur mais j’étais pas coupé en deux. Alors là, je voyais rouge, autant à cause du sang qui coulait de mes vêtements et sur la sol que l'émoticône de merde de Zer0. Franchement, qui espère être pris au sérieux en utilisant ces faces. Je sais pas mais Monsieur Mystère semblait bien croire cela.

“C’est tout? Hein?”



Ce salaud, il avait réussi à m’amocher salement avec son sabre. Je pissais vachement le sang, une vraie fontaine mais en aucun cas je n’allais pas me laisser vaincre aussi facilement. Vous vous rappelez encore de clé que Lilith alimentait? Et ben, elle à fini de charger à ce moment-même. Ma batterie vivante pouvait le gueuler et s’en plaindre autant qu’elle voulait, ça changerait rien!

“Je ne suis pas encore mort”

Je m’approchai rapidement de la clé de l’arche et je l’enfoncai dans la serrure de l’Arche. Je m'effondrai sur le coup, tombant sur le dos mais j’étais encore bon, toujours mieux que Lilith qui s’écrasa à côté de moi. Une sorte de bulle protectrice violet se mit en place autour de nous.  Je faisais de mon mieux pour me révéler malgré cette énorme plaie au ventre, sans compter mes deux autres blessures. Vous comprenez maintenant pourquoi je voulais en finir ici, personne de mérite de me voir dans un tel état. Mais cela n’était le plus important, je venais d’ouvrir l’Arche.

“Tu arrives trop tard bandit… J’AI GAGNÉ! La plus grande puissance alien de l’histoire de Pandore… est ENFIN entre mes mains!”

Ainsi surgir en dehors de la lave le Guerrier . Il était énorme, dans tous les sens du terme mais surtout il était sous mon contrôle. Une telle puissance à disposition pour mettre cette fichu planète à feu et à sang pour y reconstruire un monde paradisiaque. Plus de faune meurtrière, plus de bandits idiots, uniquement la paix de Hyperion mais avant cela, j’ai un dernier problème à régler.

"GUERRIER!!! Va tuer..."


Adieu Assassin.
Zer0
avatar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Perf0rateur / Marque de M0rt
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Dim 19 Nov 2017 - 15:49
Tout le cratère se mit a trembler alors que l'imposant monstre Eridien émergeait de la lave, déchirant ciel et terre dans son ascension. Un torrent de flammes mortelles dégoulinait de sa gueule béante, versant géhenne et désespoir, ébruitant une indicible terreur aux quatre coins de Pandore. Nulle époque dans l'histoire de la planète n'avait assisté a l’éveil d'un tel colosse depuis bien des millénaires, dont la simple présence suffirait a emplir d’effroi le coeur du plus courageux des hommes, a dissoudre instantanément la plus déterminée des armées.

Peut-être était-ce en cela que Zer0 n'était pas tout a fait humain. La démence qui dirigeait sa conscience l'empêchait de prendre décemment la mesure du danger auquel il était confronté, même si ce dernier le surplombait d'une quarantaine de mètres et venait de le balayer violemment de son appendice caudal, l'envoyant valser avec fracas dans une des colonnes qui ornaient les ruines de l'Arche.

Alors qu'il reprenait ses esprit, il aperçut des lueurs fugaces danser au-dessus de sa tête. Il discerna un pictogramme semblable a une pile de cartouches, et compris qu'un distributeur de munitions l'avait sauvé d'une potentielle immolation dans la lave en fusion. De nouveau en possession de ses moyens, le flegme qu'il arborait sans exception en toute situation d'urgence regagna tranquillement tout son corps, son cerveau redéfinissant ainsi les bonnes priorités : recharger ses armes, tuer le Guerrier, tuer le Beau Jack. Ce dernier, bien que couvert de son propre sang, semblait le narguer bien à l'abri derrière le dôme d’énergie qui lui faisait office de répit de fortune -- mais il ne perdait rien pour attendre. Un pictogramme fut envoyé a son intention :

" L4ME "

Cela suffirait a lui faire comprendre le peu d'estime qu'il lui portait désormais. Le défi qu'il representait n'était plus aussi excitant que celui qui se présentait a lui : un concentré gigantesque de destruction qui ne tarderait pas a éteindre toute forme de vie sur Pandore s'il venait a s'échapper de l'enceinte de l'Arche. Ce n'était pas la première fois que l'assassin s'attaquera a une cible bien plus imposante que lui, cela faisait partie de sa quête, quel serait l’intérêt de revendiquer de tels principes s'il s'agissait de faire le travail a moitié, se contentant d'opposants qu'il serait sûr d'abattre ? Mais plus sa route était jonchée de cadavres, moins il parvenait a trouver de menaces a combattre lui apportant au bout du compte la satisfaction tant désirée.

Néanmoins...

Le Guerrier était issue d'une technologie ancienne, d'un âge et d'une civilisation dont le tueur ne savait rien. Il était terriblement excité à l'idée de se mesurer à un ennemi dont il ne pouvait prédire aucun mouvement, aucune stratégie, même si cela impliquait qu'il doive prendre des risques inconsidérés pour l'abattre. S'il était ainsi capable de sceller le Guerrier, il aurait mis a mal la dernière ressource du Beau Jack, et ce dernier serait enfin a sa merci.

" Finissons-en. "

Une fois que tout cela serait terminé, quelle vie allait l'attendre ? Peut-être retournera-t-il errer de systèmes en systèmes, de contrats en assassinats, d'echauffourées en meurtres qui ne sauront guère le sortir de sa routine ordinaire. Peut-être qu'il deviendra nostalgique de cette époquée vécue sur Pandore même si elle s'est soldée par une terrible desillusion, peut-être se surprendra-t-il a avoir une pensée pour ses camarades d'aventure qui se sont battus a ses cotés et avec qui il avait appris a se montrer quelque peu plus sociable. Peu importe. Le moment n'était pas encore venu.

Ses doigts agiles rangèrent sa lame et saisirent hasardeusement la mitraillette située a quelques mètres de lui. C'était tout ce qu'il restait du Commando avec qui il avait partagé tant de combats et noué plus de liens qu'il ne pourrait l'admettre ; et au nom de l'estime qu'il avait en ce dernier, il allait garantir d'en faire bon usage. Il déploya son Leurr3 sans plus attendre : a travers le peu de visière qui lui restait, le torse du Guerrier fut mis en surbrillance, indiquant son unique point faible. L'assassin grimpa en hauteur et le cribla de projectiles d’énergie qui se dispersèrent dans les airs pour être certain de ne pas manquer sa cible.

Ainsi touché, le Guerrier laissa échapper un hurlement rauque de sa mâchoire dégoulinante avant de se laisser tomber en arrière et éclabousser de la lave bouillante autour de lui. Esquivant de justesse le magma en fusion, Zer0 ne perdit pas de temps et recommença a tirer sur le poitrail désormais vulnérable ; la roche qui le protégeait s'était tant effritée que la moindre attaque le faisait se convulser, vomissant un enfer de flammes a chaque impact.

Le titan plongea dans la lave et prit appui sur l'une des statues anciennes qui entouraient le site, brisant la tête de l'effigie de sa patte puissante. Son appendice postérieur vint se placer a l'aplomb du centre de l'Arche et se mit à luire d'une lueur aveuglante, menaçant de déferler de toute évidence un rayon de slag dévastateur si l'assassin ne trouvait pas rapidement un endroit plus sûr. Il en faudrait néanmoins plus pour l'impressionner, même si la prudence était de mise il n'allait pas laisser passer une si belle opportunité de meurtrir son adversaire pour peu qu'un angle mort lui soit exposé.


" Peu importe la menace/ Je dois aller de l'avant/ Tu ne m'impressionnes point. "


Dernière édition par Zer0 le Ven 15 Déc 2017 - 19:21, édité 3 fois
Le Beau Jack
avatar
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 29/06/2017
Nombre de messages : 288
Bon ou mauvais ? : Je suis le héros
Zénies : 1150

Techniques
Techniques illimitées : Atouts Jetables / Stun Baton Hyperion JR4000 / Occulteur / Gantelets-Flash
Techniques 3/combat : Fusion / Drone Bouclier
Techniques 1/combat : L'Oeil de Hélios Mk.II

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Lun 20 Nov 2017 - 15:02
Le guerrier venait de se réveiller, une arme qui pouvait même en défaire avec les dieux de ce monde, et il était sous mon contrôle absolu! Si cela n'est pas badass, rien ne l'est. J'aurais ris comme un maniaque avec autant de pouvoir entre mes mains si je ne pissais pas le sang. Le colosse était prêt pour faire la peau à l’Assassin, l’envoya directement bouler de l’autre côté des ruines. Malheureusement pour moi, ce meurtrier d’enfant n’avait pas atterri dans la lave, non, ça aurait été trop simple. Il percuta l’une des stations de ravitaillement. Et bien sur que l’enfoiré allait s’en servir pour récupérer quelques munitions. Je me demande encore pourquoi je les avait installé ici, bien sur que ça allait me retomber en pleine poire! Enfin bon, ce n’est que quelques cartouches en plus dans son sniper, il n’allait pas vaincre ce monstre des plus brutaux qu’avec cela. D’ailleurs, je voyais au loin sur sa face une pictogramme. L4ME? Pardon? Qu’est-ce qui est nul à propos d’un arme de destruction massive sous forme de bête qui ruine tout. Attendez, je viens enfin de comprendre, c’est qu’il rageait de pas m’avoir tué, et surtout à ce moment-là vu que j’avais mon propre abri éridien anti-connard mystérieux. Oh oh, je peux m’imaginer toute la frustration qu’il devait ressentir. Ah ah ah, quel dommage que j'étais plus occupé à garder mon intestin grêle en moi que le provoquer. Quoique, entre deux crachats de sang, je disais des trucs du genre:

“Abandonne, bandit! Le Guerrier ne peut être pas vaincu!”


Ouais, dans cette esprit-là. Mais bon, le zéro semblait déterminer à l’affronter même si ses chances étaient en plus nul que le respect que j’ai pour les gens qui se croient drôle en balançant des memes sur l’Internet. Vraiment, ces blagues sont chiantes, arrêtez tout de suite de les envoyer à droit et à travers sans aucune raison, bordel! Il attrapa une mitrailleuse qui était par terre, bien sur que ça allait choper des merdes qui joncher le sol, c’était comme un tic pour ces chasseurs de l’Arche. Il déploya ensuite son leurre, comme si le colosse sous MON contrôle allait tomber dans un piège aussi simplet, mais je savais pas où il se dirigeait. L’enfoiré réapparu sous l’une des statues qui ornaient le site et se mit à viser la poitrine du monstre et… Aaaa, je suis obligé de le dire mais aucun d’entre vous sortira de cette salle en vie à la fin de ce conte, tira des rafales de balles dans son seul point faible. Oui, cette arme d’exception pouvait être blessé par de simple cartouches avec un talon d’achille ultra-facile à repérer. Ouais… et ce salopard tueur d’enfants en profiter bien de ce défaut flagrant...

“Non mais tu te fous de ma gueule! Retourne dans la lave, maintenant!”


Le guerrier écouta mes ordres et plongea dans le magma en fusion. Je la menais pas longue à ce moment-là, une telle faille aussi facilement exploitable ne m’arrangeait pas du tout la vie. Le Guerrier sortit de la lave avec sa poitrine complètement reconstruite, tant mieux. Il leva sa queue dans les airs et une lumière pourpre s’en dégagea avant de sortir un énorme laser de slag dans la direction de l’Assassin. C’était glorieux, une telle puissance! Ah, pendant que j’y suis, ce qui ont vu des allusions sexuelles dans les deux dernières phrases, levez la main pour que je vous bute maintenant. Après cela, les souvenirs commencent à devenir flou. Je me rappelle que le titan marcha d’un côté des ruines à l’autre, en espérant que le seul survivant se fasse écraser en dessus de ses grosses pâtes. Vous auriez dû voir cela, chacun de ses pas faisaient trembler le sol et propulsait tout ce qui se trouvait à côté. Il s'engloutissa dans la mare de lave en donnant quand même trois massif coup de queue derrière lui un peu hasardeusement mais je suis quasiment sur que l’un d’entre eux à toucher sa cible. Excusez moi une seconde, je vois un crétin au deuxième rang qui se marre. *BANG* Voilà, pauvre con.

“Allez, c’est tout ce que tu sais faire, Guerrier? Crache moi du feu! Débarrasse moi de ce salopard!”


Je sais plus pourquoi je lui ordonnait de faire cela mais en attendant, il savait le faire. En ressortant encore une fois de la lave, il ouvrit grand sa gueule et cracha du feu vers la créature humanoïde mystérieuse. Sérieusement, on va faire une parenthèse ici mais quelqu’un a une idée de quel espèce est Zer0? Non? Ok, moi non plus, on en reparle plus tard. Le sol était rapidement recouvert de flammes à l’exception de mon petit coin, toujours protégé par cette sorte de bulle violette. Bon, ça fait bizarre de parler d'autre chose que ma fabuleuse personne aussi longtemps, je te laisse la suite vu que tu sembles tout savoir.
Zer0
avatar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Perf0rateur / Marque de M0rt
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Lun 27 Nov 2017 - 2:36
Zer0 retint son souffle. Projeté dans les airs à une trentaine de mètres du sol, le corps a moitié percé par une douleur atroce, il ne pouvait compter que sur son instinct de survie hors norme pour ne pas lâcher la crosse de la mitrailleuse DAHL qu'il serrait dans ses mains comme si sa vie en dépendait.

A une telle hauteur sa chute serait certainement mortelle, mais n'était-il pas garanti que sa conscience soit virtualisée dans un nouveau corps a l'instant même où la vie quitterait son enveloppe charnelle actuelle ? Il n'en était plus si sûr, le Beau Jack n'aurait jamais perdu l'occasion de mettre ainsi définitivement hors d'état de nuire ses plus fidèles adversaires. Il subsistait néanmoins un doute au plus profond des pensées de l'assassin. Se pouvait-il... qu'il soit également dans cette optique ? Celle de vouloir dominer sans aucune concession son opposant le plus digne ? Jouait-il avec sa ténacité ? Peut-être. La réputation de Zer0 s'était bâtit sur son incroyable pertinacité et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait changer.

Les quatre doigts de l'assassin était toujours fermement cramponnés a l'arme qu'ils tenaient. Sans munitions elle l'encombrait, il fallait s'en défausser au plus vite et réfléchir à une posture pour éviter qu'il ne s'éclate en une gerbe fractale contre le sol d'ici quelques secondes. Mais il lui était impossible de s'y résoudre. L'expression étrangement sereine du précédent propriétaire de la mitrailleuse se dessinait dans sa mémoire, alors que le souffle de la grenade déchiquetait ses membres il y avait une tranquillité résolue dans la limpidité de son regard, comme s'il acceptait que le combat puisse se terminer ici pour lui.

Cette expression fugace, bien qu'il n'en ait pas été lui-même la cause, l'assassin l'a eu capturé pour toujours dans sa mémoire. Il n'avait pas eu le temps de saluer ses compagnons une dernière fois. Il n'avait pas eu l'occasion de rendre hommage a leur solidarité. Il avait beau être conscient que la mort n'était qu'une conséquence et qu'il fallait s'y résigner tôt ou tard, il eut un léger pincement au coeur dans toute cette agitation, à la pensée de ses coéquipiers.

Il ferma les yeux et sortit sa lame, laissant son plat se couvrir d'un éclat perçant. Elle étincela si fort que tout sembla comme ralentir fortement autour de lui comme si le temps venait de se figer. Mais il savait bien que ce n'était pas le temps qui s'arrêtait ; simplement la chute de tout son être qui avait dépassé un certain seuil de vitesse. Le flot de ses pensées se calibra alors, lui laissant le temps de contempler sa réflexion durant cette fraction de seconde qui parut durer une éternité. L'intonation de voix narquoise du Beau Jack siffla a ses tympans mais elle paraissait... faible. Néanmoins suffisante pour le replonger dans ce fantasme que jouait régulièrement son cerveau des mois entiers durants : celle de ses mains saisissant la gorge diaphane du mégalomane, incisant de sa lame le masque de chair qui recouvrait son visage meurtri, faisant pousser partout sur son corps des fleurs d'hémoglobine, humant son dernier souffle encore, et encore, et encore, jusqu'à ce qu'il ait enfin accompli ce scénario dans le moindre de ses détails.


Jusqu'à ce qu'il fasse taire pour toujours de sa mémoire ce rire devenu avec le temps affreusement familier.
Jusqu'à ce que son esprit ébranlé par des semaines entières de traques et de tromperies soit en paix.
Jusqu'à ce qu'il soit certain que plus jamais il n'ait à avoir affaire à sa nemesis.



Le Guerrier ouvrit la gueule, sur le point de l'engloutir. D'un geste agile l'assassin envoya la mitrailleuse vide en direction de l'une des paupières rocailleuse du monstre. L'arme ricocha contre la cornée et ce fut suffisant pour dévier tout juste ce qu'il fallait la trajectoire de la mâchoire béante ; il glissa le long de l'arcade et cru que son rythme cardiaque allait le lâcher tant la chute fut intense. Sa lame fondit en un geste parfaitement rectiligne depuis l'aplomb du globe oculaire jusqu'au centre de l'iris contracté tel un poignard. Le titan porta ses deux pattes a son front pour tenter de l'écraser, mais sa propre masse ne lui permettait pas de faire décemment preuve d'autant de mobilité. Zer0 saisit ce moment de vulnérabilité ultime pour réitérer son assaut, le fil de sa lame faisant gicler a chaque entaille la matière visqueuse qui composait son cristallin ; ainsi estropié le mastodonte secoua avec force sa tête mais malgré ses jambes quasiment disloquées, malgré son début d’hémorragie interne, malgré la chair parsemée d'ecchymoses plus ou moins violacées sous sa combinaison, l'assassin n'allait certainement pas être le premier des deux à rendre son dernier souffle.

Renversé dans la lave le Guerrier se débattait en vociférant, vomissant un flot de lave à chaque spasme qui soulevait sa colonne vertébrale, paralysé par le poids tétanisant de la douleur jaillissant depuis son cerveau jusqu'aux extrémités de ses six membres striés de plasma. Zer0 ne semblait même plus affecté par les ondulations sismiques qui finiraient par le calciner de façon imminente tant il était animé par cette résilience qui lui permettait inlassablement de côtoyer tant de fois la mort sans jamais qu'elle ne l'étreigne. Sa lame perforait tour à tour les six iris avec un acharnement méthodique, se couvrant d'une substance dégoulinante qui rongeait le tissu de la panoplie de l'assassin à chaque fois qu'il l'extrayait et replongeait aussitôt sans relâche, sans relâche, sans relâche, sans relâche jusqu'à ce que perte de conscience s'ensuive.
Demigra
avatar
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Mer 29 Nov 2017 - 12:23
De pauvres petites choses réduites au rang d'insecte devant un monstre colossal qui sème le chaos et la désolation. De toute évidence, ce théâtre d'horreur avait bien de quoi attiser la curiosité d'un être qui s'est hissé entre l'espace et le temps pour en voir d'avantage et voyez vous ça... deux toutes petites choses étaient en train de s'amuser avec un jouet bien trop grand pour eux. Leurs anciens ne leur auront donc jamais prévenu ? On ne joue pas avec le feu et il en va de même pour un pouvoir que l'on ne maîtrise pas. Ce fameux « Guerrier » comme l'homme à la chevelure brune brun le nommait, était vraisemblablement sous les ordres de celui-ci et contrairement à ses attentes ; le pouvoir bien trop limité de sa créature n'allait pas venir à bout de ce combattant agile qui s'accrochait tant à la vie que ça n'en était pas raisonnable. En fait, l'issu était déjà toute tracée pour ce monstre... peu importe de quoi il pouvait bien être fait car la fin approchait pour lui. Le diable en personne avait déjà vu la fin de ce combat et l'esquisse du sourire qui se dessinait sur son visage s'amusait de l'existence d'un résultat aussi probable. Le destin, non... SON destin n'allait jouer en la faveur de personne en ce bas monde qui méritait de disparaître depuis déjà trop longtemps.

« Une paire de mortels et un jouet... voilà qui peut-être intéressant ! » ricanait cet être empli de vice.

Ne tardant pas à faire l'usage de l'une de ses failles spatio-temporelles pour parvenir jusqu'au ciel soit le lieu ou se déroulait le combat, il s'amusait en regardant de haut chacun des acteurs de ce combat. Comment aurait-on pu croire que la voix de cet homme stupide pouvait-être aussi irritante ? Ne pouvait-il pas simplement la boucler durant que sa gigantesque bestiole faisait tout le sale travail pour elle et puis... n'est-ce pas le rôle des insectes que de se soumettre en temps normal ? Oui, voilà un raisonnement des plus logiques. Ce monstre nourrit par la chaleur et la lave n'avait pas encore dit son dernier mot mais en revanche, Demigra avait le sien à dire, lui ! En chargeant son énergie maléfique, l'instigateur de terribles événements n'avait pas tardé à donner une alternative beaucoup plus dramatique à la fin de ce sanglant spectacle qui ne faisait que passer à son deuxième acte. Voyez-vous, toute cette première partie n'était qu'une mise en bouche pour le divertissement d'un dieu-démon qui n'avait pas fini de faire entendre parler de lui. A l'origine de bien des catastrophes, celui-ci s’apprêtait à en générer une de plus.

«  Que le spectacle commence ! » s'exclamait le sorcier aux cheveux roux alors qu'il déployait son aura.

Pointant son bâton sur sa cible gargantuesque, il en avait fait son jouet, l'esclave de sa volonté. Non sans tarder, celui-ci faisait sans tarder usage de son influence démoniaque. En octroyant un peu de son énergie au monstre, celui-ci se faisait alors beaucoup plus puissant qu'il ne se l'est montré jusqu'à maintenant. Devenu une bête assoiffée de sang, celle-ci n'avait plus le moindre intérêt envers son ancien propriétaire qui n'était plus rien d'autre qu'une proie supplémentaire à ses yeux. Le diable s'étant complètement emparé de ce Guerrier, il en avait fait l'élément déclencheur d'une toute nouvelle tragédie que rien ni personne ne pourrait arrêter. Malgré la menace, l'homme pale savait très bien que deux idiots allait éventuellement essayer de faire taire cette abomination qui découvrirons bien assez tôt la définition du mot « désespoir » car à ce stade là, il faudrait bien plus qu'un miracle pour espérer causer d'avantage de souffrances à cette bête aussi enragée que déchaînée. Libre de tout détruire autour d'elle, celle-ci n'allait pas s'en priver et c'est ainsi allait commencer une épisode cauchemardesque pour le Beau Jack et le Zéro.

« Je serais bien resté un peu plus longtemps à me délecter de ce spectacle mais je devrais surveiller d'avantage les acteurs de mon tout nouveau jeu. Ce n'est pas comme si un résultat inattendu allait subvenir de toute façon... si ? »
s'amusait le démon avant de disparaître de là ou il est apparu.

Laissant ainsi les deux êtres en proie à ce cauchemar sans nom, le diable s'en est allé sans ajouté un mot de plus... qu'adviendra t-il donc d'eux ?
Le Beau Jack
avatar
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 29/06/2017
Nombre de messages : 288
Bon ou mauvais ? : Je suis le héros
Zénies : 1150

Techniques
Techniques illimitées : Atouts Jetables / Stun Baton Hyperion JR4000 / Occulteur / Gantelets-Flash
Techniques 3/combat : Fusion / Drone Bouclier
Techniques 1/combat : L'Oeil de Hélios Mk.II

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Jeu 30 Nov 2017 - 13:23
Alors, où je commence dans tout ce bordel ? Ah, je sais : commençons par le Guerrier qui se faisait poutrer par un putain de bandit! Ceci n’avait aucun sens, c’était l’arme ultime alien que toute cette planète ait jamais connu, le destructeur à côté était juste un monstre de manga à caractère pornographique mais non, ce salopard réussissait à le foutre en mal en chevauchant le haut de sa tête et en s’attaquant à ses yeux. Et le Guerrier n’avait à aucun moment eu l’idée de replonger dans la lave aussitôt. Bordel, il fallait vraiment tout lui dire à ce gros tas de lave et brutalité, et j’aurais préféré garder mon souffle et ma force pour préserver mes intestins à l’intérieur de mon corps à leur place mais bon, un héros doit souffrir pour atteindre son but. Je me relevais lentement sur mes deux pieds et je regardais d’un air franchement dégoutté mon monstre incapable de faire par lui-même la chose la plus logique possible. Ah aussi, avant que j’oublie, les flammes avaient fini par disparaître, car les bonnes choses ne durent jamais longtemps.

“Bordel, mais tu es con, c’est pas possible. PLONGE DANS LA PUTAIN DE LAVE!”

Ben ouais, vous m’excuserez d’être aussi rude mais face à autant d’inhabileté à faire la chose la plus simple et logique possible. C’est comme les gens qui se plaignent de n’avoir aucune vie romantique mais qui refusent de sortir de leurs chambres, c’est pitoyable et franchement gavant.  Alors que le Guerrier faisait sagement ce que je lui venais de lui ordonner en espérant que l’assassin le suive dans la mare de mort rouge, je vis dans le ciel une sorte de siphon noir, pourpre et rouge et au milieu de cela… un cosplayer de Donjons et Brutasses... Qu’est-ce qui se passait à ce moment, j’en ai toujours pas le moindre idée mais ça se produisait. Le mage (j’imagine, j’ai pas de meilleurs appellations pour ce connard volant suivant chaque clichés du méchant typique d’un jeu de rôle sur papier, en fait si, j’en ai des tonnes) se mit à pointer son spectre vers mon arme de destruction massive complètement teubé fraîchement sorti du magma et se mit à crier “Que le spectacle commence”. Désolé, je suis le chef d’orchestre par ici, pas un méchant qui a rien à foutre là. Enfin, c’est ce que je pensais, car à ce moment-là, le Guerrier se mit à émettre… ce que je peux au mieux décrire comme une aura violette autour de lui. Ma petite bulle protectrice disparut aussitôt, et il fallait pas un génie pour comprendre que ce salopard efféminé avait fait quelque chose à ma précieuse et gargantuesque machine à tuer. Et voilà, le connard aux oreilles pointues venait de partir via son trou du cul flottant en balançant des conneries sur son jeu ou je sais pas quoi ! Mais le vrai souci, c’était que j'étais à nouveau à portée de me faire massacrer par le triple Zer0 ; je me suis mis à me mouvoir vers l’un des distributeurs de munitions et de vie dans les parages pour me ravitailler mais surtout pour me soigner. Pendant ma marche, je pouvais entendre le monstre hurler de toute ses forces, sûrement occupé par l’Assassin, et je pouvais voir derrière moi le passage se faire engloutir par la lave, il venait de faire quelque chose par lui-même ? Je le sentais mal, et ce n’était pas juste parce que mon estomac commençait à faire son chemin pour atterrir sur le pavé brûlant des ruines. J’arrivais devant le distributeur et j’ordonnais un ravitaillement ainsi que tout ce dont j’avais besoin pour empêcher que mes organes se cassent du magnifique monument qu’est mon corps. J’attrapais les trois seringues de vie qui m’étaient proposé et je me les enfonçais dans le bras en même temps. D’un coup d’un seul, je revenais d’un état mal foutu par le tueur d’enfant à un état parfait. Je me sentais en forme, il était temps de donner des directives à mon arme à quatre pattes.

“Guerrier, relance ton laser pourpre dans la gueule de cet assassin.”


La créature gargantuesque se retourna vers moi et leva sa queue en ma direction, j’ai rapidement capté, que ce soit par le biais de l’Assassin ou celui du rejet du monde de Legend Of Zelda, que le monstre était sur le point de m’obéir… Mais il allait en même temps cracher son laser sur ma gueule à la place de celui de Mister Mystère.  Aussitôt, je lançais mon drone bouclier réflecteur pour me protéger. Il envoya son énorme laser horizontalement dans ma direction. Le laser, au moment où il aurait dû me toucher, rebondit sur le champ de force mais ce fut de court durée vu que le drone fut détruit juste après par ce même laser.

“Mais qu’est-ce que tu branles? N’attaque pas ton maître!”


L’arme rugit d’un coup et fonça vers moi dans le but de m’écraser. C’était confirmé, j’avais plus de contrôle sur lui, j’étais plus qu’un autre humain à détruire de son point de vue. Mais quel merde, je suis plus qu’un simple humain, je suis le PUTAIN de Beau Jack! Rapidement, je me rendis invisible et je fonçais vers le centre de l’arène, en espérant que le Guerrier pense m'avoir écrasé alors qu’il plongeait dans la lave après son bout de chemin. C’était mauvais, très mauvais même, pire que de se retrouver entouré de CL4P-TP durant son anniversaire, et je sais de quoi je parle, ils sont tous morts dans la minute tellement ils me faisaient chier. Mais ne craignez pas pour moi. Car vous savez très bien que je m’en sors vivant à la fin, mais comment? C’est simple, j’avais prévu une telle possibilité! Vous me prenez pour quoi, un simple bandit sans jugeote? Non non non, au point de me répéter, je suis le Beau Jack, bordel! Mon système ECHO était branché et mon équipe dans la station était prête à agir sous mes ordres. Et non, ils allaient pas me désobéir, ils ont un instinct de survie qui fonctionne plutôt bien.


“Ok les enfants, le Guerrier ne m’obéit pas aux doigts et à l’oeil. Vous savez ce qu’il vous reste à faire. Balancez moi Saturn!”

Ouais, Saturn avait été à l’origine conçu pour répondre au Guerrier si ce dernier se montrait capricieux, comme maintenant d’ailleurs. Le premier avait été détruit par les chasseurs de l’Arche mais un second avait été rapidement fait pour répondre au problème. Plus puissant, plus résistant, plus beau, c’était la 8ème merveille du monde. On pouvait au moins voir le canon de Hélios tirer son coup mais il allait falloir un peu de temps pour qu’il arrive me buter cette créature démoniaque. En attendant, j’étais seul… enfin, moi et mon armée de beaux gosses. Ouais, j’en avais fait spawn, un maximum, tout le centre des ruines était englouti dans une armée de charismatique gentlemen, un rêve pour vous mesdames, une réalité pour moi. Ils tiraient tous sur le point faible de la créature mais le Guerrier répliquait à chaque fois avec un torrent de flamme qui décimait mes troupes holographiques mais je faisais qu’en remettre à chaque fois, j’allais pas me faire avoir par l’équivalent d’un gamin qui a une crise d’adolescence.

En parlant de tout cela, il était devenu quoi l’Assassin? Je m’en rappelle plus, rafraîchis moi la mémoire
.
Zer0
avatar
MJ
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 30/10/2017
Nombre de messages : 62
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Leurr3 / Rech4rge / Surexcitati0n
Techniques 3/combat : Perf0rateur / Marque de M0rt
Techniques 1/combat : M0isson M0rtelle

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   Mar 26 Déc 2017 - 23:12
Tout s'était passé très vite.

L'éveil du Guerrier...
Une manifestation déformant l'espace-temps...
Et puis...


Allongé sur le dos, l'assassin peinait à reprendre son souffle ; a bout de forces, il s'était fait propulser au loin par le titan eridien avant de s'encastrer près du système de transport rapide disponible aux limites du cratère. Des lueurs dorées dansaient au dessus de ses yeux, indiquant la seule échappatoire qui lui permettrait de limiter les dommages collatéraux -- et ainsi survivre.

Avait-il besoin d'un tel subterfuge pour tromper la mort ?
Était-ce le moment le plus propice pour battre en retraite ?
Allait-il échouer sa mission en étant aussi proche du but ?


Le sacrifice de ses camarades serait vain s'il s'échappait de la sorte, et connaissant la fourberie de sa nemesis ce dernier avait déjà très probablement rayé son matricule du service de voyage instantané et des stations New-U. Les traits de son visage se déformèrent en une grimace de dépit. Son instinct de survie le poussait a outrepasser la lancinante douleur dans tous ses membres fracassés et lui dictait de se battre jusqu’à son dernier souffle comme il avait toujours fait jusqu'alors, peu importe la disponibilité de ses ressources mentales.

La voix du Beau Jack retentissait à ses oreilles mais elle était distante. Au loin, le monstre millénaire se déchaînait tel l'incarnation des Enfers, véritable concentré de désolation pure, s'extirpant dangereusement mais surement de l'arche qui l'avait scellé durant tant de siècles. Un tremblement de terre secoua le sol brûlant sous l'assassin et il vit une forte lueur déchirer le ciel en deux, fonçant droit au centre de la zone où il combattait quelques minutes plus tôt. Le Guerrier était devenu si puissant que même celui qui avait provoqué son éveil n'avait plus aucun contrôle sur lui désormais.

Le tueur fulmina intérieurement avant de se redresser. Il ferma un instant les yeux avant de se traîner avec difficulté vers le centre de l'action. Il enclencha son Leurr3 mais ce dernier dysfonctionnait, ne laissant qu'une image incomplète tressauter devant lui, insuffisante pour duper ses opposants.

Etait-il déja tombé inconscient ? Etait-ce une volonté purement instinctive qui le faisait avancer, tenant sa lame a moitié fendue, marchant sans peur et sans sentiments vers une mort certaine ?

Alors qu'il se frayait un passage au milieu des clones du Beau Jack, ignorant purement et simplement ces derniers, il contempla un bref instant son existence au plus profond de sa mémoire. Il n'y avait rien qui, en cet instant fatal, pouvait le retenir à ce bas monde et provoquer en lui quelconque sentiment de tristesse ou de regret de voir son existence se terminer dans une telle situation.

Pas d'attaches. Pas de relations. Pas d'engagements.

Juste une seule ligne à suivre : une vie en pointillés.


La pointe de sa lame fut brandit droit vers le CEO hystérique, prête a fendre le peu d'espace qui la séparaient de la jugulaire de ce dernier. Sa silhouette se tordit un bref instant parmi les hologrammes avant de se jeter bestialement sur sa cible, seulement animée par des réflexes qui, a ce stade, ne relevaient même plus de ses capacités cognitives.

"Peu importe où tu t'échapperas / Tiens-toi prêt, car inlassablement / Je me dirigerais vers t--"

Son corps frêle se souleva longuement et plongea dans la lave alors que le Guerrier l'envoyait valser violemment au loin d'un unique coup de patte, ne lui laissant pas le temps de porter son ultime assaut sur le mégalomane. 


Dans sa chute, alors que son corps se dissolvait dans les milliers de degrés du magma rougeoyant, il aperçut une dernière fois le visage furieux du Beau Jack ; il ne lui fallut qu'une fraction de seconde pour que cette expression si particulière soit gravée à tout jamais dans sa mémoire, et ce même après son réveil à Sanctuary dans de mystérieuses conditions, sous un ciel écarlate strié de cendres qui ne laisseraient plus jamais les rayons de l'astre solaire inonder les terres de Pandore.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]   
 
[Flashback] Les Serres de Dieu — L'Eveil de la Fin [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-