Partagez | 
 

 Reckless [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20856
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 3470

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Reckless [PV]   Dim 19 Nov 2017 - 19:49



La chaleur sur magma était la première chose que l'on pouvait ressentir, et remarqué. Entre ses deserts, ses villages, ses "volcans éteints" tout ça dans une ambiance où la lave règne, on ne pouvait qu'être étreint dans une infernale fièvre endiablée. Cela fit sourire Claire. Ce genre de pensée lui rapellait ses instants auprès de son mari, qui eux aussi étaient toujours bouillonants et ardents... et bien plus plaisant que la lourde chaleur qui s'abattait sur les épaules de la guerrière.

Cette dernière marchait paisiblement, comme toujours. Le buste droit, les épaules alignées dans un axe parfait, le regard assuré et le visage neutre: elle était semblable, aux yeux d'autrui, parfois, à un genre de divinité, que l'on retrouve dans ces livres fantasques et imaginaires, où l'on dépeint les aventures d'une déesse guerrière ou quelque chose de grotesque dans le genre. Ce genre de réflexion de la par des autres, ça aussi ça la faisait rire. Tantôt on la jugeait à son allure d'une sorte de prêtresse mystique, tantôt on la comparait à une sage lorsqu'on lui adressait la parole: était-elle le mirage d'un prophète, comme l'était son vieil ami Ajito ?

Certainement pas. Claire n'était rien dans ce paysage vivace de la vie et de l'univers. Elle n'était que la guerrière à l'épée claymore, la très vieille femme qui pouvait servir de Bouddha dans ce monde-là. Elle ne cherchait qu'à surpasser les limites de son esprit et à tendre la main à ceux qui le méritaient. La guerre, les conflits, les combats, elle en était las. Les mortels passent leur temps à se chamailler pour des choses absurdes, sans penser à élever leurs connaissances, leur discernement, sans penser à changer leurs philosophies...

Cette dernière faisait cavalier seul très souvent. Cette fois ne faisait pas exception. Aujourd'hui, après ses périodes d'entraînements sous l'eau des lacs gelés sur Terre, elle venait ici pour combattre la lave. La folle, pourrait-on dire... à tort ou à raison, à vous de juger.

La guerrière était connue pour ses longues méditations, jugeant que tout passe par l'esprit. Claire s'entraînait à simuler les pires choses au fond de son propre fort intérieur pour s'y préparer si cela arrivait réellement. Elle apprenait à appréhender ses peurs, à les combattre, voir à les dévier et les comprendre. Bien sûr, Claire était aussi reconnue pour sa puissance, entre autre, mais cela ne l'intéressait guère. Ce qui l'importait le plus résidait dans cet élément futile aux yeux de certains, et pourtant le point primordial de ses entraînements à ses yeux: forger son mental, faire progresser son esprit. Dépasser ses limites, et pas juste physiquement.

La combattante retira son armure et l'entiéreté de ses vêtements, comme elle l'avait fait lorsqu'elle s'entraînait de plus en plus de temps dans l'eau glacée. Son regard fixait la lave à ses pieds. Il y avait des personnes, des magmas, qui se baignaient non loin d'ici, sans évidemment craindre les représailles d'un tel acte puisqu'ils sont constitués de lave eux-même. Ils la dévisagèrent. Peut-être que certains l'avaient reconnnu: ses actions depuis toute ses années étaient passé sur des chaînes mondiales, tout comme passait à la télivision des émissions où on parlait des alliances connues et des personnes connues, guerriers inclut, vraisemblablement.

Ils avaient sûrement prit cela pour un acte de suicide et, cela en avait tout l'air. Trop tard, le corps nu de la combattante venait d'être ensevelit dans la lave.

Une sensation étrange naquit en elle. Même si Claire n'était pas morte, son corps brûlait d'un feu si intense qu'elle croyait être dissoute sur place. Son rictus facial était grimaçant de douleur. Impossible de crier, ici, même si ce n'était pas trop dans ses habitudes de le faire, ça n'aurait pas été de refus cette fois. Ses yeux s'étaient fermés, crispés, et son corps semblait vouloir se recroqueviller comme pour se protéger. Ses doigts et doigts de pieds étaient si engourdis et crépitant de chaleur qu'elle ne les sentit plus pendant plusieurs secondes. Son corps entier voulait s'extirper de ce bourbier embrasé, et pourtant...

Après plusieurs minutes de lutte mentale à se faire violence, ses yeux s'ouvrirent. La souffrance ardente qui rongeait jusqu'à ses os était plus que réelle et épineuse. Claire voulait surmonter tout. Claire voulait dépasser ses limites au prix de sa vie si elle devait en arriver jusqu'ici, mais qu'importe. Le mental avant tout.

Le mental avant tout.

Elle se répétait cette phrase sans cesse dans sa tête. Cela lui conférait un genre d'espoir et de courage inespéré. Comment survivait-elle sous la lave ? Parce qu'elle utilisait ses pouvoirs x3: "Renvoi d'offensive" censé préservé son corps contre l'utilisation d'une autre x3. Ici, elle n'avait pas le choix. La lave tuerait n'importe qui n'étant pas immunisé, surtout quand on y plonge de la sorte.

Les magmas curieux qui se baignaient plus loin avaient plongé, eux aussi, à la recherche de: "la folle". Ils la trouvèrent. La bouche grande ouverte, les yeux écarquillés. Ils regardaient la combattante s'entraîner, par des gestes très lents d'abord, puis de plus en plus à l'aise, ici, dans la lave.

Elle répétait des mouvements d'art martiaux digne d'une danse. Ses yeux reprenaient, à mesure du temps, la mine assuré qu'ils avaient d'habitude. Claire ne lâchait rien. Elle voulait continuer à s'assagir, elle voulait continuer à surpasser ses capacités et à progresser. Sans l'ombre d'un doute, même si aujourd'hui elle ne pourrait que rester peu de temps dans ces conditions extrêmes, les jours suivants lui seraient plus bénéfiques. S'adapter. Avancer, et ne jamais abandonner.
Ilo Plankwist
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/07/2017
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Modular Size / Dragon d'eau / Vents des soins
Techniques 3/combat : Immobilisation / Electrical Storm
Techniques 1/combat : Cocoon Tree

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Ven 24 Nov 2017 - 16:44
S'il y avait bien une chose que l'on pouvait penser au sujet des mammifères poilus, c'était qu'ils craignaient affreusement la chaleur. C'était logique de voir les choses de cette manière puisque leur fourrure leur permettaient de se protéger du froid, et donc par la même occasion de leur fournir un peu de chaleur quand les temps sont rudes. Les Moojuus existaient pour justement tordre le cou à cette logique. En effet, ils étaient des êtres à la silhouette humanoïde recouverts entièrement de poils mais il fallait savoir que leur fourrure n'était pas comme celle des autres. Non, lorsqu'il fait plus de 30 ou 40° degré, ils ne sont pas là à haleter au moindre coup de chaleur. Il s'agissait d'un phénomène qui, à première vue défiait toutes lois scientifiques mais il existait en réalité une explication à tout ça. Les poils des Moojuus n'étaient pas comme les autres, ils agissaient naturellement pour s'adapter à n'importe quel climat. Lorsqu'il faisait froid, ils leur offraient une résistance sans égal jusqu'à des températures très basses. Et lorsqu'il faisait chaud, ces poils servaient plus à récupérer le peu de fraîcheur, ils étaient un peu plus longs et leur mouvements profitaient du moindre coup de vent pour le changer en air frais. Cela ne changeait en rien la température extérieur mais cela leur permettait de ne pas subir totalement. Pour faire un raccourci assez simple, on pouvait dire qu'une sorte de protection invisible se formaient autour d'eux grâce à leur fourrure et leur permettaient de ne pas d'être dérangés par un climat trop chaud. Ils ressentaient la chaleur, certes, mais ils n'en souffraient pas. D'ailleurs, les Moojuus ne transpiraient presque pas grâce à ça. Voilà l'explication pour laquelle un membre de cette espèce se définissait avant tout par sa fourrure, qui était bien particulière.

Ilo était en visite sur Magma, il venait à peine d'arriver sur la planète et il ne savait pas encore trop ce qu'il allait y faire. Il avait déjà entendu parler de ce monde couvert de lave, ou presque. C'était une planète assez paisible, il n'y avait pas énormément de conflits, ou pas depuis longtemps au moins et le panda roux appréciait beaucoup ce genre d'endroit. C'était l'environnement idéal pour passer le temps tranquillement sans être embêté. Ce qui l'inquiétait un peu avant d'arriver c'était de savoir comment il allait pouvoir se débrouiller à vivre quelques temps ici. Ilo savait très bien s'adapter aux différentes planètes mais du fait de ses volcans et de sa lave Magma était une planète spéciale où toutes les espèces ne pouvaient pas forcément vivre. Il y avait peut de chances pour que le Moojuu y trouve des grandes forêts verdoyantes par exemple. Cependant, il était bon de noter qu'il y avait une population assez importante sur Magma, ce qui voulait dire qu'il était bien possible d'y vivre. Les gens d'ici devaient avoir l'habitude et de ce qu'il savait ils étaient très familarisé avec l'élément du feu. Cela voulait dire que les flammes, la lave etc... Ne devait pas les déranger le moins du monde. Mais Ilo n'en savait pas assez sur les Magmas pour être au courant de leur mode de vie et de leurs capacités spéciales. Il comptait sur son séjour ici pour en apprendre plus sur eux.

C'était un peu par hasard que Ilo s'était rendu jusqu'à la mer de lave. S'il s'était intéressé un peu à la planète avant de venir, il n'en connaissait par contre pas tout les lieux. C'était logique. Il fut d'ailleurs très étonné qu'ici, il n'y avait pas de mer d'eau mais de lave. C'était une particularité tout à fait incroyable. Le vieil animal était stupéfait de voir que même des habitants se baignaient dedans. Cela lui paraissait insensé, comment pouvait-on se baigner dans quelque chose qui faisait littéralement fondre tout ce qui était organique ? C'était invraisemblable, et pourtant bien réel ici,sur Magma. Pas de doute, les Magmas étaient des êtres très spéciaux pour réaliser un tel prodige. Le Moojuu souriait alors qu'il flottait calmement dans les airs en observant tout ça, puis quelque chose l'intrigua.

"Oh, mais ce n'est pas un Magma ça !"

Il avait vu une jeune femme au loin, aux traits humains mais l'était-elle réellement ? Si c'était le cas, elle ne serait pas aller plonger dans la lave ! Si ? Ilo fut une nouvelle fois surpris par ce qu'il voyait sous ses yeux. Déjà le corps nu de la femme était magnifique et invitait à le contempler un peu plus longtemps mais Ilo n'était pas un pervers semblable à ce vieux type qui habitait sur Terre à KameHouse. Bien sûr, le Moojuu appréciait les belles formes mais il resta assez impassible, toujours avec son petit sourire bien sûr. Surtout, ce qu'il se demandait c'était pourquoi elle avait plongé dans la lave, avait-elle l'intention de se suicider ? Elle n'avait pourtant pas eu l'attitude de quelqu'un qui désirait mettre fin à ses jours, sinon pourquoi aurait-elle prit la peine d'enlever ses vêtements ? Ça n'avait pas de sens, quand on est dans l'optique de mourir qu'importe ce qu'on as sur le dos, non ?

Ilo avait remarqué que plusieurs Magmas qui se baignaient par là avaient réagit en essayant de la chercher, il décida alors de ne pas intervenir. En fait il ne croyait pas trop à un danger pour cette femme, il avait ressenti son énergie aussi : elle n'était pas une personne ordinaire. Le vieux panda roux décida de se poser sur un gros rocher non loin de la mer de laves, il prit place en tailleur et observa ce qui se passait. Cette guerrière avait piqué sa curiosité et il allait attendre qu'elle remonte à la surface. Pour patienter, Ilo Plankwist sorti de sa poche des poissons qu'il avait pêché sur Namek, il grignota en regardant les remous provoqué par les techniques de la jeune femme, toujours avec sa petite tête d'animal trop kawai.
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20856
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 3470

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Dim 3 Déc 2017 - 16:45


Le temps s’écoulait lentement, les battements de son coeur semblaient pulser au rythme de la lave qui continuait invariablement son chemin. Autour d’elle, la lumière aveuglante, la chaleur infini. Son corps ne faisait qu’un avec son esprit, réagissant à la moindre inflexion, au moindre ordre. Elle ne respirait plus, elle retenait son souffle pour ne pas avaler le liquide infernal qui semblait vouloir l’emporter au loin. Elle était enveloppée de cette énergie si infinie, le battement de ces tempes résonnant avec l’inflexion de chacun de ces muscles. Le silence, le froid, le vide, l'obscurité… Tout cela était en cet instant remplacé par le grondement de la terre, la chaleur de la lave, la plénitude de son esprit et la lumière en son sein. Tout n’était qu’un ici, rien n’était laissé au hasard. Alors qu’elle bougeait un bras, le plaçant perpendiculairement à son torse et prêt à faire face à un ennemi invisible, elle écoutait, elle ressentait. La terre lui parlait un langage puissant, un langage composé d’émotions et de sensations pures. La douleur, cette planète lui communiquait une douleur sans limites. Les lacs de lave trahissaient d’une activité tectonique presque démoniaque, un cycle de destruction infini. Jamais cela n’allait s’arrêter, la planète rouge semblait à jamais punie par un crime divin dont les mortels n'entendrait jamais parler. Mais elle voulait écouter, elle voulait comprendre et tout savoir. Elle le savait, les livres racontent l’Histoire alors que la terre raconte la Vérité. Mais cet instant de rêvasserie, si infime soit-il, avait laissé son avant-bras à la merci de la chaleur infernale. La douleur vrilla son bras et remonta dans son dos comme un éclair. Elle serra les dents, maudissant à ce moment-là une curiosité mal choisie. Non, Claire n’avait pas le temps, elle ne pouvait pas se permettre de passer des jours et des nuits entières à écouter Magma et son histoire. Elle ne cilla pas, ne plissa pas les malgré tout cela. Même si le hurlement sans fin de cette lave était atroce, tout cela n’était qu’une sensation de plus, qu’une nouvelle épreuve où il était nécessaire de s’adapter.

S’adapter pour affronter n’importe quel démon, ceux en elle comme ceux passé au fil de son épée, s’adapter pour ne plus jamais être prise au dépourvu, s’adapter pour triompher face à toutes les situations… Ses bras et ses jambes bougeaient de plus en plus vite, brisant le calme apparent à la surface de la lave. Elle sentait les natifs de cette planète, qui jusqu’à maintenant venaient à elle pour la secourir, s’éloigner peu à peu en comprenant qu’ils n’avaient pas besoin d’intervenir. Ils restaient là, à l’observer, regardant le calme plat se transformer en remous, le remous en gerbe de lave et les gerbes de lave en geysers. Petit à petit, elle comprenait comment son armure magique pouvait se concentrer en points précis, choisi stratégiquement pour prendre le gros des dégâts, comme les boucliers d’un vaisseau assurait son intégrité en répartissant l’énergie en différents endroits. Chaque nouvel enchaînement lui donnait de la vitesse et de la force, ces mouvements étaient millimétrés, son bouclier la protégeant toujours mieux, devenant une seconde peau encore plus lumineuse que la lave. Son corps nu ne l’était plus, elle semblait vêtu d’une combinaison brillant d’un éclat bleu impressionnant. Son esprit contrôlait la situation, maîtrisait alors chaque aspect de ce qu’elle était. Son coeur battait au rythme dont elle avait besoin, ses nerfs n’envoyaient plus de douleur apparente, ces souvenirs et son existence même était entreposés dans une partie de sa tête alors qu’elle était devenue un prolongement de la force de Magma. Par son corps passait l’énergie puissante de ces lieux, devenant un creuset prêt à accueillir un pouvoir infini. La douleur n’était plus, son corps et son esprit ne faisaient qu’un. La rapidité de ces mouvement, l’intensité qu’elle y insufflait, la force qui se dégageait de ces pieds et de ses paumes… La femme ferma à nouveau les yeux, elle n’avait plus besoin de voir ce qui se passait autour d’elle, elle le sentait. Un ballet infernal, une danse de la vie ou une femme lumineuse projetait autour d’elle des jets de lave précis, calculés, mesurés. Un coup après l’autre, une posture méditative après la précédente, sa pensée était loin, son corps n’avait plus besoin d’elle. Alors qu’elle ressentait et qu’elle partageait avec Magma son énergie, la planète chercha à la comprendre, à explorer ces souvenirs comme on suit le cour de l’eau. La symbiose parfaite, l’infinie douceur de la douleur, la guerre et la paix, l’amour et la haine, le plaisir et l’agonie.. La planète lui donnait tout, Claire lui donnait tout aussi. Elle savait qu’elle pouvait décider de ne plus jamais bouger, de définitivement fusionner avec cette entité si gigantesque que cela en était fou, mais elle devait avancer.

Avancer pour ne pas sombrer, avancer pour toujours gagner, avancer pour laisser le passé là ou il est. Quand ses yeux s’ouvrirent, le monde autour d’elle était flou. Ces mouvements successifs repoussait désormais tellement bien la lave qu’elle semblait s’écarter sur son chemin, la laissant aller là ou elle pourrait le décider. Il fallait y regarder de plus près, se concentrer de toutes ses forces pour voir que Claire frappait autour d’elle pour se creuser un chemin. Mais pour les autres, pour ceux qui n’avaient pas cette acuité, Magma elle même s’écartait sur le chemin de cette femme. Elle avait ressenti l’énergie d’un être non loin de la mer, une créature devenue en ces temps troublés monnaie courante. Si elle n’en connaissait pas assez sur ce peuple étrange, elle connaissait ce qui se racontait dans toute la galaxie. Calmement, le regard fixé sur lui, pas après pas, elle s'avança vers ce qui semblait donc être un Moojuu. Sortant lentement de la mer, le bouclier qui lui avait permit de survivre disparut, révélant à nouveau sa peau de nacre. Elle n’en avait que faire, le poids des vêtements n’étaient en ce moment qu’un fardeau dont elle n’avait aucune utilité. Elle fixait droit dans les yeux la créature, sérieuse mais amusée par l’aspect pelucheux que son corps pouvait dégager. Dans son esprit, au loin, Magma résonnait toujours, comme si le lien disparaissait petit à petit sans pour autant s’en aller définitivement. Elle savait qu’elle aurait toujours cette ancre à la planète, ce lien au creux de sa main, tant qu’elle resterait à sa surface.

"Eh bien, Moojuu, espionner une femme s'entraîner nue est-elle une de vos coutumes ?" Dit-elle, un sourcil levé, prenant volontairement le ton interrogateur qu’avait pu prendre Fen'harel à leur dernière rencontre.

Mais avant qu’il ne puisse répondre, elle tourna son regard en un réflexe en direction des terres, plus loin. Des Magmas couraient de toute part, affolés, l’esprit brisé par des évènements trop grands pour eux. Il fallait les aider, elle savait qu’elle devait intervenir. Ne jamais abandonner, jamais. Peu importait le peuple, la planète, l’univers… Jamais elle ne laisserait désormais d’autres mortels souffrir des agissements inconsidérés de ceux qui pouvaient se faire passer pour des héros.

Ne jamais abandonner, ne jamais céder à la peur et avancer, toujours s’adapter pour triompher… Voilà quel était la résolution de la claymore ressortie de la lave, le corps encore brûlant de son dernier exercice.

Ilo Plankwist
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/07/2017
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Modular Size / Dragon d'eau / Vents des soins
Techniques 3/combat : Immobilisation / Electrical Storm
Techniques 1/combat : Cocoon Tree

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Mer 6 Déc 2017 - 18:04
Magma était peut-être un lieu hostile pour la plupart des espèces, peu d'êtres vivants étant capable de résister à de la lave hormis les habitants de cette planète. Mais les aspects à priori négatifs de cette planète pouvaient aussi avoir du bon. On dit bien souvent que c'était dans la difficulté qu'on apprenait, qu'on devenait plus fort et ce n'était pas pour rien qu'un tel dicton existait. Ilo, toujours jovial et curieux de découvrir des nouveaux mondes, n'était pas apeuré par le danger pourtant très présent qui existait partout sur Magma. Pourtant, si les Moojuus étaient capable d'être plus résistants à la chaleur, la lave leur serait certainement menaçante s'il arrivait qu'elle soit en contact de l'un d'entre eux. C'était la nature très positive, très optimiste de Ilo qui faisait qu'aujourd'hui, même entouré d'une improbable mer de lave, il avait le sourire aux lèvres et le regard pétillant de curiosité. Le vieux panda roux avait vu dans cette planète, ce que cette inconnue avait dû également apercevoir. Un terrain d'entraînement. Cet univers était rempli de guerriers redoutables et la perspicacité du Moojuu l'avait amené à penser que cette femme n'était pas allée se jeter dans la lave pour mourir mais plutôt pour tester ses aptitudes. Il avait d'ailleurs senti une puissance certaine émaner de son corps, et ce qui se passait dans la mer de lave, où elle était englouti, démontrait qu'elle était capable de faire face à des situations incroyablement extrêmes. Mais ce genre de jeu dangereux était aussi un moyen de progresser, chose qu'elle avait manifestement compris.

Curieux, Ilo restait attentif à ce qui se passait à la surface de la mer de lave. Il ne pouvait pas voir ce qu'il se passait en dessous mais les remous et autres geysers qui en ressortaient produisait un spectacle incroyable et très divertissant pour la peluche sur pattes qu'il était. Le panda roux grignotait ses poissons tranquillement en observant la scène de ses petits yeux. Il avait laissé les quelques habitants Magmas qui s'inquiétaient pour la jeune femme se rendre compte d'eux-même qu'il n'était pas nécessaire d'intervenir. Ils comprirent assez rapidement qu'ils avaient affaire là à un être d'une puissance incroyable, capable de se protéger de la lave comme peu de gens le pourraient. En tant que Magma ce n'était pas exceptionnel pour eux, toutefois ils savaient que les autres espèces n'avaient pas les mêmes caractéristiques qu'eux et que la plupart fondaient comme de la glace au soleil face à la lave. Ils étaient donc impressionnés par la demoiselle, tout comme Ilo d'ailleurs, qui ne perdait pas son sourire, ni une seule miette des jolis poissons qu'il avait pêché l'autre jour sur Namek. Le plaisir était donc bien là. Il ne s'attendait pas à être diverti de la sorte dès son arrivée sur la planète et cette situation pour le moins étonnante lui apparaissait comme une chance de satisfaire sa curiosité.

Le vieil animal se demandait combien de temps elle allait tenir là-dedans, elle voulait sans doute repousser ses limites et évoluer aussi. C'était pour cela qu'on s'entraînait après tout. Il était important de progresser et de ne pas se reposer sur ses lauriers, Ilo le savait très bien et c'était d'ailleurs pourquoi chaque jours et autant qu'il le pouvait il essayait de s'améliorer. Cette femme devait être dans le même état d'esprit que lui. C'était après de nombreuses minutes, qui n'avaient pour autant pas émoussé la patience du Moojuu, que la créature aux cheveux blonds sorti de la lave... Nue. Il ne fallait pas s'attendre à ce qu'elle trouve des habits dans la mer de lave en même temps. Ilo, qui avait fini de grignoté et laissé uniquement les arrêtes des poissons la regarda avec son petit sourire. Ce n'était pas une tête de pervers, précisons-le quand même au cas où. En la voyant émerger de la lave il avait aussi remarqué qu'elle avait fait disparaître une sorte de bouclier autour d'elle, sans doute le résultat de son entraînement et la raison pour laquelle elle était encore en vie après avoir plongé. Ilo la laissa s'approcher en la fixant, il attendit sa réaction et elle fut la première à prendre la parole. Ses mots amusèrent beaucoup Ilo, qui se mit à rire en plaçant ses main devant son museau, comme un petit enfant qui se retient de s’esclaffer, puis il s'arrêta en gardant son sourire malicieux, reposant ses mains sur le rocher sur lequel il était posé.

"L'espionnage ne consiste-t-il pas à rester cacher ?"

Une réponse à l'image de cette situation qui l'avait fait rire. En effet, Ilo n'avait pas cherché à se dissimuler ou quoi que ce soit, c'était pourquoi les paroles de la jeune femme l'avait fait glousser. Le panda roux remarqua que la jeune femme était distraite par ce qui se passait au loin sur la planète. Elle avait tourné la tête dans cette direction comme si ce qu'il s'y passait l'invitait à aller voir. Le vieil animal sauta de son rocher et fit quelques pas vers elle, puis il regarda à son tour dans la même direction. Il semblerait qu'il y ait du grabuge dans l'une des villes les plus importantes de la planète. Un être malfaisant s'amusait à ôter la vie d'innocents. La situation était préoccupante et il comprit en constatant la réaction de la jeune femme qu'elle était affectée tout comme lui en sentant ces âmes quitter leur corps. Bien qu'il avait toujours ce sourire, Ilo était en lui profondément attristé par ce qui s'y passait. Toutefois il sentit aussi quelques motifs d'espoirs, il tourna alors sa tête vers la guerrière.

"Il semblerait que des gens se battent pour ces innocents. J'ai l'impression que tu as envie de les aider mais ce n'est peut-être pas nécessaire."

Il y avait effectivement des êtres au cœur pur pour défendre Kazan et ses habitants. Le criminel était seul et pouvait probablement être maîtrisé. Mais peut-être que la guerrière voudrait tout de même s'en charger, emporté par un fort sentiment d’empathie et de justice. Ilo, lui, avait également le cœur pur mais il n'aimait pas trop se mêler des affaires des autres, sauf si la situation l'exigeait. Il voulait lui aussi défendre les innocents et repousser le mal, il vivait aussi pour ça.
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20856
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 3470

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Dim 10 Déc 2017 - 16:46


Les fragments du passé de Magma s'emparaient de la moindre parcelle de son corps. Rarement on observait le corps de la claymore sous une certaine tension, prit de quelques tremblements. Les poils des avant-bras hérissé par quelque chose qui arrivait à percer en elle au delà de ces signes physiques, prouvant que quelque chose l'atteignait. Avoir été en contact avec la lave, le coeur même de cette planète, avec sa nature la plus profonde en somme, avait créé quelque chose entre elles deux. Magma et Claire n'avaient fait plus qu'un pendant plusieurs instants, longs pour ceux qui croyaient qu'elle s'était donné la mort, court pour elle qui n'avait pu que ressentir et comprendre des bribes de l'histoire que renfermait ce lieux atypique.

Il y avait eut comme partout des massacres. Les échos des cris des jeunes femmes, des enfants, des hommes les yeux grands écarquillés à l'approche de leur mort, aux décès de leurs proches et de leurs voisins sous les yeux. Rien de très original à première vue. Les horreurs générés par la guerre sont monnaie courante à toutes les époques, dans toutes les civilisations. Personne ne peut s'en préserver, et Magma n'avait pas été épargner. Ses yeux percevaient des visages figé, à jamais dans leur dernier souffle, dans une terreur profonde, comme si la peur elle-même s'était emparé des corps de ces individus. Des siècles de cadavres. Un génocide tellement grand qu'à quelque chose près, 98% des habitants de la planète avaient périt dans un certain contexte du passé. Le savoir que lui transmettait la nature de magma lui fit voir des emblèmes vivants parmi leurs natifs, notamment Nate, Warui, Fugma. Elle avait reconnue Fugma petit. Cela la fit sourire, malgré le lot d'horreurs qu'avaient vu les contrées de cette planète.

La guerrière avait eut du mal à recentrer son attention sur la réalité. Même si elle était sortie de la lave, sa tête tournait légèrement, et ses membres répondaient encore à un appel mystique, comme si Magma avait encore besoin de transmettre son savoir. Claire ne pouvait pas ignorer ce fait et ne tarderait pas à se replonger dans les souvenirs qu'avait à lui offrir cette nature si vieille et sage. Cette dernière avait toujours eut des affinités avec le savoir à son sens large, mais il semblerait que certaines "capacités" se soient débloqués ou améliorés avec le temps chez elle, ou depuis sa fameuse rencontre avec Fen'harel. Pouvoir ressentir avec une telle intensité ce que cherche à nous faire comprendre la nature même d'un lieu, son passé, les affres que le temps lui ont fait subir, son histoire... C'était un fardeau et un apport en expérience, en sagesse si grandiose, amenant à comprendre avec discernement ce qu'est l'essence de ces endroits.

Difficile de résister à une telle emprise. La combattante toujours nue commença à s'habiller lentement, pendant que le petit être poilu se bidonnait de rire, les pattes devant le museau. Difficile aussi de ne pas être amusé par ce genre de réflexe un tantinet croquignolet et mignon. Alors la grande dame aux cheveux blonds lui rendit un sourire sincère, même si ses yeux étaient rivé vers le lointain, là où elle voyait et entendait les gens fuir et s'affoler.

La peluche sur pattes disait vrai. Claire sentait les énergies des protagonistes présents sur les "lieux du crime". Il y avait trois personnes. Dur d'avoir le cœur net sur quel "faction" avait l'avantage, sentir l'aura des autres ne permettait normalement pas de savoir leurs intentions. Cela dit, ils sauraient probablement vite si ce sont les mauvais ou les "gentils" qui gagnent, puisque des auras finiraient par s'éteindre ou fuir, assurément.

"Des paroles sensées, mon ami." Dit-elle calmement en terminant de se vêtir. "Je m'appelle Claire. Enchantée de te connaître Ilo, d'autant plus de rencontrer des personnes qui ont le coeur pur." Ajoutait-elle sur une note légère et égayé. "Je suis venue ici pour devenir meilleure. Pas juste physiquement ou mentalement, mais toujours en tant qu'être. Voudrais-tu participer à ma quête ? Ta compagnie me remettra les pieds sur terre, j'ai tendance à toujours avoir la tête dans l'ailleurs à force d'être seule."

Par "ailleurs", cela sous-entendait évidemment les nuages, les cieux, les rêves et les songes. Claire passait beaucoup de temps à méditer ou à essayer de comprendre. Sa curiosité la poussait constamment à vouloir en savoir plus sur les autres, sur l'histoire des lieux dans lesquels elle posait pied, sur les différentes planètes, les galaxies. Rien n'échappait à son esprit qui se complaisait à analyser, à observer, et à s'ouvrir chaque jour d'avantage pour accepter les informations reçues et pouvoir les appréhender de la bonne manière. Quant au fait qu'elle puisse connaître son prénom, c'était devenu une habitude pour la claymore. Son don lui permettait de lire dans un livre ouvert dans chaque individu possédant une conscience. C'était devenu une routine qui gâchait les surprises de la vie, alors elle tentait de freiner ce don naturel un maximum pour ne pas savoir tout d'avance sur l'autre.

"Possèdes-tu des dons pour soigner ? Je n'ai pas de tels pouvoirs, mais je sais faire des bandages et des remèdes à base de plantes, c'est là l'avantage d'être livré à soi-même pendant longtemps. Même si nous n'intervenons pas tout de suite, voir peut-être pas du tout dans le conflit interne à la ville, nous devrions aider les rescapés aux alentours." La combattante accrocha son épée gigantesque dans son dos avant d'ajouté: "Nous pourrions les réunir ici, panser leurs blessures du mieux que nous pouvons et leur offrir une oreille attentive pour ce qu'ils ont à nous dire. Je te propose d'ajouter à cela un défit de vitesse mais aussi de qualité. C'est à dire que l'on va chacun compter combien de personne on peut ramener ici en un temps donné de dix minutes. Dans ces dix minutes, tu dois inclure non seulement les gens que tu ramènes ici, mais aussi le fait que tu dois t'occuper de leurs blessures éventuelles. Qu'en dis-tu ? C'est intéressant de vouloir toujours se surpasser pour devenir quelqu'un de meilleur. Pour soi, comme pour ceux que l'on souhaite guider et aider."

Ilo Plankwist
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/07/2017
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Modular Size / Dragon d'eau / Vents des soins
Techniques 3/combat : Immobilisation / Electrical Storm
Techniques 1/combat : Cocoon Tree

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Lun 18 Déc 2017 - 23:14
Malgré les incidents qui se passaient en ville, Ilo Plankwist, qui était du genre philanthrope resta étrangement calme et serein. C'était l'une des caractéristiques de sa personnalité, même dans les moments critiques il restait très calme et ne s'affolait jamais. Il était un vieux sage qui avait apprit que la patience et l'analyse d'une situation était primordiale pour ne pas opérer de choix hâtifs. Il avait remarqué que la jeune femme qu'il venait de rencontrer était elle aussi préoccupée par ce qui se passait là-bas, preuve s'il en est que celle-ci était comme lui, quelqu'un qui se souciait des autres et avait envie de défendre les opprimés. Ilo pensa d'ailleurs qu'avec la puissance qu'elle avait, elle ne ferait sans doute qu'une bouchée de la menace qui pesait sur cette partie de la planète Magma. Peut-être fallait-il la laisser faire ? Mais il y avait déjà du monde pour se battre contre la personne qui tuait des gens. Difficile de dire s'ils étaient bons ou mauvais mais il était certain qu'à l'heure actuelle ils proposaient une opposition au criminel et empêchaient ce dernier de continuer ses méfaits. En soit Ilo ne cherchait pas à empêcher la blonde d'aller voir ce qu'il se passait et d'aider ceux qui en avaient besoin, il avait juste posé sa question innocemment.

La guerrière donna raison à Ilo alors qu'elle finissait de se vêtir mais elle n'était peut-être pas très ravie de laisser des gens se faire massacrer, elle devait être sensible à ce qu'il se passait là-bas et le Moojuu le ressentait. Elle se présenta en disant qu'elle s'appelait Claire, mais le plus curieux dans tout ça c'était qu'elle se disait enchanté de le rencontrer en l'appelant par son prénom. Le vieux panda roux se demanda un instant s'il n'avait pas la mémoire qui flanchait, il ne se souvenait en effet pas de lui avoir donné son identité. En y réfléchissant un peu mieux il était sûr de ne pas l'avoir fait, même un vieillard comme lui n'était pas assez sénile pour ne pas se souvenir d'une chose pareil. Il en était venu à la conclusion suivante : elle devait avoir un pouvoir spécial pour savoir le noms des gens qu'elle rencontrait. Oui, car il était vraiment peu probable qu'elle ait entendu parlé de Ilo Plankwist. Il avait l'habitude de rester discret, et même lorsqu'il aidait autrui en utilisant ses pouvoirs il évitait souvent de donner son nom à qui que ce soit. Il n'aimait pas trop se mettre en avant et être vu comme un héros, surtout avec le passé qu'il avait, ce n'était pas quelque chose qu'il lui faisait plaisir. Le panda roux pouvait laisser passer mais il était bien trop curieux pour ne pas lui demander comment elle avait fait pour savoir son nom.

"Oh ? Tu connais mon nom ? C'est étrange, je ne te l'ai pas donné pourtant. Mais je suis ravi de te rencontrer, Claire. J'imagine que tu n'a pas dû entendre parler de moi, ça m'étonnerais beaucoup hihi, alors comment as-tu fais ?"

En attendant sa réponse il écouta également ce qu'elle avait à dire. Comme il l'avait imaginé depuis qu'il l'avait vu elle était bien là pour devenir meilleure, précisant que c'était aussi bien mentalement, physiquement mais aussi en tant qu'être qu'elle désirait progresser. Ils avaient la même vision des choses de ce côté là : toujours se surpasser. Claire lui proposa ensuite de la suivre dans sa quête, prétextant se sentir seule pour ça. Tout sourire, la réponse de Ilo fut assez rapide.

"Oui, ça me va. Je ne sais pas si je pourrais t'apporter plus que ce que tu possèdes déjà mais je suis curieux et j'ai moi aussi envie de devenir meilleur."

Il était conscient de n'être pas aussi puissant qu'elle et n'avait pas envie d'être vu comme un fardeau mais pour lui c'était une opportunité à saisir que d'apprendre aux côtés d'une telle guerrière. Par la suite, elle lui demanda s'il avait des pouvoirs de guérisons, Ilo se demanda pourquoi elle lui posait cette question puis lorsqu'elle dévoila ses intentions il compris rapidement. Elle voulait venir en aides aux blessés de la ville attaquée, preuve que cela la travaillait et qu'elle préférait s'enquérir de leur situation. Par chance Ilo possédait ce genre de pouvoir mais il y avait quelque chose qui le dérangeait dans la proposition de la blonde. Toujours avec sa tête d'animal trognon, il lui répondit en toute simplicité sur un ton calme.

"Oui, je possède ce genre de technique, je suis prêt à l'utiliser et c'est avec plaisir que je le ferais. Mais pour être franc je n'aime pas trop l'idée de faire une compétition en jouant avec la vie des autres. Je veux bien qu'on procède à une intervention pour les aider mais unissons avant tout nos forces pour que tout le monde puisse s'en sortir. Tu ne crois pas ?"

Ilo ne doutait pas de ses intentions mais il pensait que ce n'était pas la meilleure idée de faire cela dans un temps record. Sa technique de soins allait l'épuiser fortement à force de faire ça en continue et il pouvait le faire mais il ne voulait négliger personne. Mettre une pression de temps pouvait être risqué, dans la précipitation on a bien souvent tendance à être moins attentif à ce que l'on fait. Alors certes ça entraînerait beaucoup Ilo mais il voulait privilégier la qualité de ses soins et de l'organisation pour le faire.
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20856
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 3470

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Dim 24 Déc 2017 - 10:22


Son regard tentait de percer au loin ce qui se déroulait. Les magmas détalaient du point culminant qu'est leur centre-ville pour se diriger nul part en particulier, juste loin du plus gros danger actuel sur la planète. Claire avait le regard assuré et lointain, comme souvent, et pas seulement parce qu'elle observait ses priorités. Elle avait en quelque sorte fusionner avec l'histoire et la terre mère de cette planète qui faisait vibrer la moindre petite parcelle de vie qui l'habitait lorsque quelque chose s’effondrait. Même si des cadavres et de la décomposition naît la vie, il y a parfois des forces qui ravagent tellement toute l'essence de la vie à des endroits qu'elle ne peut jamais renaître de ses cendres. La terre paniquait naturellement parce que l'équilibre des choses était perturbé et menaçait peut-être de s'éteindre. Cela dit, la combattante restait parfaitement sereine. Elle essayait de transmettre son calme supérieur à la force de la nature qui pesait sur ses épaules.

Son regard analysait les fuyards au loin afin de savoir dans quel "ordre" elle devrait aider qui, en fonction de critère d'urgence et d'importance, savoir qui est dans la situation la plus critique pour venir l'en sortir en premier. Son regard emplit de compassion se tourna un moment pour regarder son petit ami à poils qui s'étonna de l'entendre prononcer son prénom. Claire lui adressa un nouveau petit sourire, et en même temps son esprit était las de savoir tant de choses à l'avance sur autrui, bien que cela l'émerveillait de découvrir une personne en lisant en elle comme dans un livre. La surprise, découvrir quelqu'un dans un quotidien ou par ses actions lui manquait, comme à l'époque où elle était plus fébrile, moins puissante, moins consciente des forces qui l'entouraient et avec l'esprit plus fermé.

" Tu n'es pas le seul à être avancé en terme d'âge, bien que j'ai la chance d'être préservé des affres du temps au moins physiquement. Je peux connaître ton prénom comme je connais ton histoire, mais parce que c'est là ma vocation il me semble. Je veux aider les personnes qui ont des causes justes, tout comme aider toutes les forces qui m'entourent si elles veulent préserver l'équilibre et pas le détruire. Pour faire plus concis, j'ai une sorte de pouvoir qui me permets de voir jusque dans l'âme des autres et d'y plonger pour connaître cet esprit que je visite."

Claire trouvait son don lassant sans qu'il le soit. Comme je l'avais dit, découvrir une personne dans ses actes sans pouvoir lire en elle relève de la surprise - bonne ou mauvaise, d'ailleurs - et cela rend les choses intéressantes à long terme. Mais d'autre part, un pouvoir qui vous permet d’effleurer le fond des gens et des choses, de caresser du bout des doigts leurs âmes, de plonger à coeur ouvert dans leurs souvenirs, admirer leurs bienfaits ou leur méfaits sur vous et autrui, de comprendre qui vous êtes et ce que vous voulez tout au fond de vos entrailles... est une sensation unique et déstabilisante pourtant si pure, puisqu'on peut ressentir réellement qui est l'autre. La guerrière n'échangerait pour rien au monde son don, tout simplement parce qu'il lui permettait de distinguer réellement qui sont les autres et les choses, les forces qui l'entourent, afin de les aider ou leur mettre des bâtons dans les roues.

"Ceux qui écartent l'autre parce qu'ils se croient supérieur à lui sont des personnes pathétiques en terme d'esprit. Tu as un savoir que j'ignore, s'intéresser à autrui apporte toujours de la connaissance, et tu es assez sage pour être de bonne compagnie visiblement, alors on va passer de bons moments, je l'espère. Je suis ici pour trouver des amis sincères comme tu l'es, autant dans les êtres vivants de toutes sortes que dans l'essence même des planètes."

Cela pouvait naturellement paraître abstrait. Claire sous-entendait qu'elle entretenait des genres de relations spirituelles avec les forces résidentes des planètes, et cela n'était pas un "art" vraiment étudier dans la galaxie. Les gens se préoccupent surtout des problèmes des mortels uniquement, pas de ceux de la nature et des forces qui l'accompagnent. Cette dernière croyait cependant qu'Ilo était loin de n'être qu'un vieux Moojuu, elle le pensait capable de ressentir et de comprendre ce dont elle parlait au fond de lui. Il avait l'air d'être une personne de confiance et d'un grand savoir, elle ne pouvait que vouloir apprendre auprès d'un tel compagnon de voyage.

" Ta remarque me plaît. Je n'aime pas la compétition non plus, et je comprends que ce que j'ai dis puisse être interprété d'une telle manière. Ce que je voulais réellement dire est le fait que je cherche à m'améliorer, à être meilleure dans toutes les situations pour être plus performante dans mes manières de porter assistance aux nécessiteux. Ce pourquoi je vais déployer toutes ma force au maximum pour les aider, au mieux que je le puisse, et le plus rapidement envisageable, pour sauver le plus d'innocents possible. "

Après ces dernières paroles, Claire ferma les yeux. D'un coup, une sorte d'énorme vague d'énergie pulsa autours d'elle. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle fut entourée d'une aura bleue crépitante, mais son aura n'était plus détectable pour Ilo, comme pour tous ceux qui ne possédaient pas encore la force du god blue. Cette dernière leva son regard vers le ciel et un nouveau sourire s'empara de ses lèvres. Elle espérait que Whis et Beerus la voyait en ce moment, et elle pensait souvent à ces deux êtres incroyables qu'elle percevait comme des amis, malgré que le chat soit très distant et sévère, comparé à son acolyte bien plus ouvert et accueillant.

"Ton pouvoir de soin est une bénédiction. Comme quoi le "hasard" fait bien les choses, j'ai la chance de me tenir auprès d'une personne qui sauve des vies compromises. Cette dernière tourna son regard vers Ilo. Un sourire étincelant régnait sur son visage. Ta présence est une aubaine pour tous ces gens, ainsi que la planète. Ensemble, apportons du réconfort là où d'autres préfèrent la facilité qui réside en la destruction sans morale."

D'un coup, cette dernière sauta en l'air et s'envola à pleine balle jusqu'à la première personne que son esprit avait analysé comme étant "la situation critique". La guerrière était comme une étoile qui brillait intensément mais qu'on avait pas le temps de réellement distinguer, via la force qu'elle déployait actuellement. Cette dernière arriva derrière un magma, sans pression aucune, qui courrait comme un dégénéré, et lui trancha les jambes d'un coup d'épée. Le coup était net, propre, la "coupure" avait été dirigée vers ses mollets, donc il lui restait toujours ses genoux et ses cuisses. Le malheureux tomba en avant et sa face s'écrasa lourdement contre le sol, alors que sa douleur s'exprima par un vif cri entre la surprise et la souffrance.

Claire se posa face à une jeune fille qui fuyait elle aussi, et qui était poursuivit par cet homme que la combattante venait de mettre hors d'état de nuire. Ses mains se posèrent sur les épaules de la jeune fille, et Claire connecta immédiatement son esprit à elle pour la rassurer et lui montrer qu'elle était là pour la soutenir.

"Ne t'inquiète pas, Léliane. J'ai senti ta détresse et je la comprend. Certaines âmes malveillantes profitent du chaos pour générer d'avantage de mal. Maintenant il n'est plus en mesure de t'agresser et de profiter de toi."

La jeune fille s’effondra au sol en pleurs. Ses habits étaient à moitié arraché, visiblement le dégénérer qui la poursuivait avait essayé de lui faire des choses inhumaines. Le magma au sol, les jambes coupés, ne faisait que geindre comme un porcelet égorgé.

"J'ai appris à ne plus tuer directement mes cibles, sauf si cela est réellement nécessaire. Endurer la souffrance et jouer ta propre survie me semble un meilleur compromis."

"L-l...la ferme... espèce de pouf !...." Articulait-il difficilement en crachant du sang." Si je survis... héhéhé... tu crois que je ne vais pas... recommencer...?! idi..ote... !"

L'homme riait machiavéliquement bien qu'il baignait dans son propre sang. Le regard de Claire s'assombrit comme si la lune brillait pour démontrer le côté sombre du soleil. Cette dernière s'avança vers le magma qui s'étouffait de rire. Ce dernier commença à paniquer et à lui balancer des "dégage!" et des "non, t'approche pas!". Il l'insulta à plusieurs reprises. Claire dégaina son épée à nouveau et le cri de l'homme s'éleva encore plus haut dans le ciel. Cette dernière venait de le castrer sans aucun remord. Les magmas pouvaient rétracté leurs appareils, mais ce connard bandait tellement même dans cette situation qu'il fut dans l'impossibilité de le "ranger" assez vite et convenablement pour se protéger. Cela dit, elle n'ignorait pas non plus qu'ils pouvaient se régénérer, même si elle ignorait si tous pouvaient le faire ou non.

" Ne t'en fait pas. Mon esprit s'est imprégné de toi. J'ai lu en toi. Si tu recommences, je reviendrais chaque fois te faire subir le même sort."

Cette dernière regardait l'homme au sol, terrifié et traumatisé par ce qui venait de se passer, et dans une souffrance ultime. Son regard noir faisait froid dans le dos, mais cette dernière se détourna bien vite de lui et retourna voir la jeune fille effondrée. Claire la souleva dans ses bras et, en un clin d'oeil, elle la déposa en volant à toute vitesse vers la "safe zone", là où Ilo et elle étaient auparavant.

"Reste ici, tu seras en sécurité. Je ne suis pas loin de toi, mais je dois aider d'autres personnes."

Claire lui adressa un sourire réconfortant et la jeune fille sembla se calmer. Pouvoir se connecter avec d'autres personnes par des liens mentaux était très utile, surtout pour leur faire comprendre qu'on ne veut que les aider, et aussi pour les calmer.

Sur ces dernières paroles, la claymore s'envola à toute vitesse à plusieurs autres endroits, rendant justice si besoin, aidant les fuyards ensevelit sous les décombres. Chaque fois, elle ramenait autant de survivants que possible au "point de rencontre" et s'occupait de panser leurs blessures. Ilo devait être lui aussi très occupé à faire de même, et ils n'avaient pas le temps de vraiment se croiser pour l'instant. Claire venait et partait comme une flèche sous sa forme god blue.

Ilo Plankwist
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/07/2017
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Modular Size / Dragon d'eau / Vents des soins
Techniques 3/combat : Immobilisation / Electrical Storm
Techniques 1/combat : Cocoon Tree

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Mar 2 Jan 2018 - 23:48
Alors qu'ailleurs sur la planète c'était la panique, le petit panda roux gardait un calme olympien. Durant sa longue vie il avait vécu de nombreuses situations comme celle-ci et il avait apprit à agir de manière lucide, réfléchie. Il avait ciblé le problème et celui-ci semblait s'être un peu paralysé, sans doute grâce à l'arrivée de défenseurs du bien. Il n'y avait donc aucune raison de se presser et d'agir sans un peu de réflexion en allant l'affronter directement. Il y avait des blessés cependant, et Claire avait eut raison d'en parler. C'était pour eux que la guerrière et le Moojuu pouvaient endosser un rôle de sauveur. Ilo connaissait sa tâche désormais. Il aurait été sans doute égoïste de fermer les yeux là-dessus et d'entamer un entraînement sans se soucier de ce qui arrivait, en faisant comme s'ils ne savaient pas. Si Ilo était calme il n'était pas non plus insensible, loin de là.

Rapidement, il devait faire connaissance avec cette femme aux cheveux blonds qui lui apparaissait comme un être surpuissant. Mais avec elle il ne fut pas difficile de faire les présentations le plus vite possible. En effet, Ilo avait été surprit de la voir le connaître alors qu'il n'avait encore rien dit à son sujet. C'était surprenant et sans aucun doute l’œuvre d'un pouvoir mystérieux et le simple fait d'imaginer cela le rendait assez admiratif de la femme qu'il avait en face de lui. Il était toujours très curieux de découvrir des pouvoirs auquel il n'avait pas encore été confronté. Forcément curieux face à un tel prodige, il interrogea son interlocutrice et la réponse de celle-ci ne tarda pas. Elle commença par dire qu'il n'était pas le seul à avoir un âge avancé. Encore une preuve qu'elle lisait en lui mais aussi une indication sur elle, Claire signifiait ainsi qu'elle aussi n'était pas toute jeune. C'était incroyable, elle n'était pas la jeune femme qu'elle paraissait être. Voilà qui confirmait aussi qu'elle n'était définitivement pas humaine, mais après son bain de lave Ilo était déjà venu à cette conclusion.

"Oh, je vois... C'est un pouvoir absolument fascinant. Incroyable, c'est certain, mais il doit aussi supprimer toutes surprises concernant l'identité d'une personne c'est dommage. Il est pourtant bien plus intéressant de découvrir soit-même quelqu'un avec le lot de joies et de déceptions que cela comporte. Cela retire beaucoup de saveur d'une rencontre..."Il avait baissé le regard en réfléchissant, puis releva la tête avec son petit sourire en coin. "Mais cela t'as sans doute permis de voir qui je suis, et de connaître mes bonnes intentions ! Dommage que je ne puis avoir les mêmes certitudes... Hihi hi ! Mais qu'importe, nous verrons bien ce que l'avenir me réservera !"

Ilo ne fit pas d'exception, il parlait avec franchise. Le panda roux était quelqu'un de vrai, sans artifices, pas ce genre de personne qui parlait à tort et à travers pour se donner un genre. Parce que malheureusement il y en avait des gens, comme ça, qui prétendaient être franc, sous prétexte qu'ils racontaient tout haut ce qu'ils pensaient sans avoir aucune crainte de le dire. Il ne fallait pas confondre sincérité et bêtise. Ilo savait faire la différence, l'honnêteté ce n'était pas de raconter ce qui nous passait par la tête mais bien donner un avis, qu'il plaise ou non, en ayant bien réfléchis s'il était opportun de le dévoiler et pas une pensée qui au final ne signifiait rien, hormis peut-être de prétendre être honnête alors qu'il ne s'agit que de bêtise ou de vantardise. C'était aussi ça l'intelligence, savoir peser ses mots pour ne pas blesser inutilement autrui. Un art que malheureusement beaucoup de gens ne maîtrisaient pas. Au final la franchise ne consiste pas à dire tout ce que l'on pense mais à penser tout ce que l'on dit.

Claire l'avait visiblement sondé, il ne savait pas jusqu'à où mais ça devait être suffisant, elle avait d'ailleurs l'air de lui faire confiance. Ilo acquiesça aux dires de la jolie blonde, elle n'aimait pas ceux qui se pensaient supérieur et c'était une idée qu'il partageait avec elle. Claire espérait passer un bon moment avec Ilo et avait envie d'acquérir du savoir à ses côtés, c'était flatteur dans la mesure où elle devait en savoir bien plus sur l'univers qu'un vieux nomade errant de planètes en planètes comme lui. Mais il garda son sourire en étant ravi d'apprendre qu'elle était contente de passer un peu de temps avec lui mais il n'était pas sûr de comprendre ses derniers mots, comme si elle avait un lien direct avec la nature. Était-elle comme lui à être proche de la nature ? Cela ne voulait pas pour autant dire que Ilo avait un pouvoir avec celle-ci mais c'était peut-être le cas de Claire ? Par ailleurs, Ilo avait avoué ne pas aimer l'esprit de compétition quand il y a des vies en jeu et il lui avait fait savoir. Mais la guerrière rassura le panda roux, assurant qu'elle voulait se rendre utile à ceux qui en avaient besoin de la plus performante des manières. Elle fit ensuite éclater son aura et étrangement c'est à ce moment là que Ilo ne la ressentait plus, il ne savait pas ce qu'elle venait de faire et la regarda simplement d'un air interrogatif, se demandant ce qu'elle avait prévu pour la suite. Claire affirma ensuite que c'était une aubaine de rencontrer un guérisseur comme lui, ce qui le fit rire, de son petit ricanement enfantin.

"Hihi hi ! C'est surtout une aubaine qu'une guerrière comme toi se trouve sur cette planète alors qu'il y a une menace qui pèse sur la ville."

Ilo était bien conscient de la force qu'elle possédait, bien qu'il n'arrivait pas à la mesurer tant elle était au-dessus du lot. A côté d'elle il n'était rien ou pas grand-chose, plus de 1200 ans à vivre ne suffisait donc pas pour lui pour atteindre une telle puissance. Il avait beaucoup perdu lors de ce fameux combat, aussi, et c'était dur de retrouver son niveau mais même avec sa puissance maximale il n'était pas certain d'arriver à la cheville de Claire. Mais pour le moment il n'avait plus le temps d'admirer sa puissance, il fallait agir. Comme convenu ils allaient unir leurs forces pour venir en aide aux gens qui en avaient besoin. Claire fut la première à partir et Ilo se dépêcha à son tour, elle s'occupa de quelques innocents et Ilo en trouva lui aussi aux abords de la ville. Il commença à utiliser sa technique de soins sur les gens aux alentours. Il s'approcha vers chacun d'eux, posa sa main au sol, le vent se mit à souffler autour de lui et les victimes commencèrent à guérir. Claire faisait son boulot de son côté alors il décida de revenir au point de rendez-vous où elle avait amené des blessés. Ilo devait les soigner, mais il avait remarqué que Claire était beaucoup plus rapide que lui, il s'arrêta alors de faire l'aller-retour et commença à soigner ceux qu'elle avait ramené. Puis, lorsqu'elle refit son apparition, il l’attrapa par le bras, fermement mais sans vouloir la brusquer.

"Je vais rester ici pour soigner les gens que tu ramènes, ce sera plus efficace. Tu es plus rapide que moi et je perdrais du temps à faire l'aller-retour. Je compte sur toi."

Le Moojuu avait un air plus sérieux, c'était la preuve qu'il ne prenait pas les vies qu'il avait entre ses mains à la légère et qu'il voulait vraiment aider. En faisant ainsi ils avaient plus de chances de soigner plus de monde. Claire et Ilo avaient des qualités différentes, il pouvait soigner et elle voyageait plus vite, il était plus logique qu'ils procèdent de cette manière là. Le Moojuu savait qu'il allait finir épuiser, il avait déjà fait ça par le passé, mais c'était le mieux qu'il pouvait faire et il allait tenir bon. Il avait lâché Claire et se mit directement au travail soigneusement avec sa technique Vent des Soins comme tout à l'heure, en étant le plus rigoureux possible.
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20856
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 3470

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Sam 13 Jan 2018 - 22:51



Les remarques du panda roux étaient subtiles et aussi véritables. Tout savoir de l’autre à l’avance était une bénédiction et un « handicap » à l’effet de surprise. Claire avait réussi à s’y faire tout simplement parce que ce pouvoir étrange l’avait aussi rapproché de l’essence même des choses, et cela lui transmettait un savoir infini sur ce qui l’entoure, à chaque instant. Dans sa quête de sagesse absolue, cela l’aidait à trouver la voie de la raison, et aussi de garder un calme supérieur face à toutes les étapes de sa vie, aussi difficiles soient-elles. Avec 1200 ans d’âge à son actif, Ilo était encore bien plus vieux que la claymore, totalisant déjà un bon score de 800 ans. Cette dernière avait finement jouer au jeu de la vie pour sortir du lot en effet, mais ce n’était pas pour autant qu’elle se considérait comme immortelle ou intouchable. La combattante avait vu de ses propres yeux et combattu des ennemis coriaces, des dangers redoutables qui continuaient de sévir à travers la galaxie. Même si elle était une miraculée des guerres et de ses affrontements passés pour ne jamais être morte, Claire ne restait pas à l’abri que la main froide de la mort se pose sur son épaule prochainement. Cette dernière avait cependant apprit à être en paix avec cette idée.


La seule chose qui la déconcertait assez pour que la mort l’ennui était son mari, Motta. Celle-ci le savait sérieux et débrouillard, avec bien assez de self-control pour continuer à avancer sans elle. De plus, il était revenu d’entre les morts. Peut-être qu’elle serait une des élues qui pourrait en faire autant ? Difficile à dire, mais elle l’espérait. Laisser Motta seul dans ce monde en proie à la débauche, à l’incompréhension et au mal sous toutes ses coutumes la débectait au fond. Il était d’ailleurs lui-même, aux yeux de Claire, la plus pure des douceurs que ce monde lui apportait. Elle ne souhaitait pas perdre dans sa mémoire cette sensation agréable qu’il lui procurait lorsqu’il lui faisait l’honneur de sa présence. Motta était sa première préoccupation, et il l’accompagnait positivement dans tous les moments de sa vie, qu’il soit physiquement là ou non. Même quand il lui manquait, Claire ne désespérait pas. Cette dernière se mettait à méditer et se rappelait de tous leurs moments ensemble, heureux, de leurs retrouvailles ardentes, de leurs regards passionnés… et cela lui suffisait à se remettre d’aplomb pour affronter la suite.


Cette dernière comptait discuter plus longuement avec Ilo prochainement, après avoir secourue le plus de rescapés possible. C’est d’ailleurs sur cette pensée positive d’échange, qui promettait d’être intéressant, que Claire poursuivait sa « course-poursuite » aux rescapés. Tantôt elle se téléportait pour protéger des individus des morceaux de bâtiments qui menaçaient de les écrasés, en les balayant de plusieurs coups pour les réduire en des petits morceaux insignifiants, tantôt cette dernière les attrapaient de justesse avant qu’ils ne meurent d’une quelconque manière durant tout ce bordel monstre. Ilo l’arrêta dans sa « furie » à un moment, en l’attrapant par le bras. Les réflexes de Claire étaient tels que ses yeux virèrent au jaune vif lorsqu’elle sentit le contact ferme de la poigne du moojuu sur son bras. Lorsque son regard se posa sur lui et que le danger potentiel fut écarté de son esprit en l’apercevant, ses yeux reprirent cette teinte très spéciale qu’ils avaient habituellement. Cette dernière lui adressa un sourire rassurant.


« à vos ordres, chef » dit-elle sur le ton de la plaisanterie, se téléportant de plus belle ailleurs lorsqu’il la relâcha.
Il avait raison, Claire l’avait vu par séquence faire sa technique de soin lorsqu’elle revenait au point « safe ». Ils gagnaient du temps à chacun agir dans leur propre « domaine d’expertise », c’était d’une logique implacable.


À un moment donné, il ne restait plus d’énergies aux alentours en danger. Claire avait fait tout le tour extérieur de la ville, proches des limites de celle-ci. Une multitude de magma avaient défilés, sauvés conjointement par Ilo et Claire. Ces derniers les avaient remerciés maintes fois. Grâce à la claymore, ils avaient évités des morts imminentes, et grâce à Ilo, ils avaient évités des morts progressives en se vidant de leur sang, dans les grandes lignes. C’était grâce à leurs efforts combinés qu’ils avaient réussi à atteindre un tel résultat positif.


La guerrière retourna donc au « point de rendez-vous », essoufflée après autant d’efforts sous sa forme god blue. C’était un bon moyen de l’utiliser et d’apprendre à être à l’aise avec, ceci dit. La combattante n’était pas revenue les mains vides : elle avait réussie à récupérer une fontaine à eau qui était ressortie indemne des ruines, par chance. Cette dernière venait de servir un verre d’eau à son ami moojuu, elle en prit un également pour sa pomme, puis prit place en s’asseyant en tailleur. La plupart des magmas étaient parti, d’autres dormaient installés sur leurs vestes étalées sur le sol dans les alentours, afin de rester proche de leurs sauveurs.


« Je suis contente, tu as sauvé tous ces gens grâce à ta magie. Même si je pouvais les sauver des morts soudaines qui les attendaient, toi, tu les guéri leurs blessures. C’est ça qui a réellement assurer leur survie. » Cette dernière regarda les quelques magma qui s’étaient assoupi, leur sommeil était tout de même agité, ce qui était normal. « Est-ce que tu crois que tu peux m’apprendre ? Je suis douée de magie également. J’aimerais que tu m’apprennes ton art. Je sais panser des plaies et faire en sorte qu’elles ne s’infectent pas, mais toi tu sais préserver la vie. J’aimerais beaucoup que tu prennes le temps de me montrer… si ça ne t’incommodes pas, bien sûr. »


Entre temps, plusieurs centaines des magma sauvés avaient laissé des petites choses pour leur sauveur. Souvent ils disaient que c’était peu, mais qu’ils tenaient à les remercier pour leur aide malgré tout. Certains avaient laissé des capsules avec des meubles dedans, d’autres des vivres, d’autres encore des « portes bonheur ». La claymore tendit le bras pour attraper une clémentine et en lança une à son ami plein de poils.


« Tu as raison Ilo. C’est d’abord rassurant et amusant de pouvoir lire dans le coeur et la tête d’autrui. D’une part car on sait qu’on pourra leur accorder un sourire moqueur s’ils nous mentent, car on peut voir la vérité en eux. De l’autre, parce qu’on peut s’amuser à les tourmenter en leur rappelant certains passages désagréables de leur vie par exemple, pour les faire mettre à genoux ou, plus « gentiment » pour les embêter. Alors tout dépend de l’intention de l’utilisateur d’un tel don, et j’en conviens : si cela tombait entre de mauvaises mains, alors beaucoup seraient bien embêté. » Tout en épluchant le fruit entre ses mains, Claire leva son visage vers le ciel. « J’ai appris à voir cela comme une lecture de l’essence des autres. Tout comme je suis proche de l’essence de la nature et de ses forces. J’ai appris à apprécier un tel don au lieu d’être déprimé à l’idée de tout connaître des choses et des autres. Il faut être heureux de ce que l’on possède déjà, et si possible le partager pour le bien commun. Ce pourquoi j’aimerais apprendre à mon tour ta magie de soin, et la transmettre si je le peux à mon tour. »


Cette dernière commença à manger la clémentine tout en pensant à ses amis morts ou disparue. Si elle avait fait preuve d’une telle clairvoyance dans le passé, il est fort probable qu’elle aurait pu évité leurs morts. Claire n’avait pas vraiment des regrets, parce que cela ne serait pas raisonnable étant donné que l’on ne peut pas changer le passé. Mais prendre conscience de cela lui permettait au final d’avoir une vision positive de l’avenir, de se dire qu’elle pourrait changer les choses dans le futur grâce à sa constante évolution mentale, mais aussi physique.


« Même si je peux lire ce qui me plaît chez autrui, je me retiens de le faire. À part si c’est vraiment nécessaire et que j’ai des doutes à confirmer quant à la fiabilité de quelqu’un, je l’avoue. Alors j’aimerais que tu me racontes ton histoire si tu es prêt à partager. Je te sens ouvert d’esprit, et je ne connais Baelfire et ses habitants que par le biais des mémoires de ton peuple. J’ai rêvé de Baelfire grâce à ce qu’ils m’en ont rapporté, les moojuu qui habitent sur Terre depuis un long moment déjà. Leurs récits, leurs histoires m’ont fait découvrir les plaines de cette planète qui est un vestige encore bien vivant du passé. J’ai vu à travers l’expression de leurs yeux des guerres horribles, l’odeur du sang qui leur faisait hérissé les poils, le désespoir des victimes. J’aime apprendre, comprendre. Vu ton âge, cela me paraît plus que probable que tu aies vécu sur la planète avant la catastrophe. J’aimerais voir à travers tes yeux comment elle était. Qui était tes proches, ta famille. Ce que tu as emportés avec toi ici, ou non. Je souhaites comprendre qui tu es à travers ton vécu, qui doit être celui d’un sage je présume. Du moins, tu en as l’air. Vieux, mais plein de malice… et de sagesse. » Ajoutait-elle en riant doucement.


Claire attrapa une couverture qui avait été laissée là pour soutenir les magma qui dormaient dans la zone ou pour « les sauveurs » quand ils souhaiteraient se reposer. Cette dernière l’enroula autours de ses épaules et posa son dos contre un gros rocher, toute ouïe pour l’histoire certainement fascinante qu’allait lui livrer son nouvel ami.


Ilo Plankwist
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/07/2017
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Modular Size / Dragon d'eau / Vents des soins
Techniques 3/combat : Immobilisation / Electrical Storm
Techniques 1/combat : Cocoon Tree

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Sam 20 Jan 2018 - 0:27
Peut-être que Claire et Ilo étaient différents sur bien des points mais ils partageaient tout deux quelque chose hormis leur souhait d'aider autrui, c'était la longévité ! Pour le Ailurus fulgens son âge avancé, bien trop pour un Moojuu normalement puisqu'ils vivaient jusqu'à environ 400 amaximum, était simplement dû à sa technique de soin qui, dès qu'elle était utilisée sur lui-même lui permettait également de préserver son corps de la vieillesse un peu plus longtemps. En vérité, Ilo n'avait pas pour but d'être immortel -il ne l'était d'ailleurs pas- mais il aimait tellement la vie qu'il voulait l'apprécier le plus longtemps possible. Cela ne voulait pas dire que sa technique de soins sera toujours aussi efficace, elle l'avait déjà bien aidée jusque là. Il pourra certainement mourir de vieillesse mais peut-être faudra-t-il encore attendre 100 ou 200 ans. Et il y avait toujours la possibilité qu'il soit tué autrement, bien sûr. Ce n'était pas réjouissant de parler de ça mais de toute façon Ilo avait bien l'intention de vivre aussi longtemps qu'il le pouvait et quand son heure arrivera il l'accepterait. En ce qui concernait la guerrière aux cheveux d'or, Ilo n'avait aucune information concernant sa longévité, excepté le fait qu'elle lui avait dit qu'elle était également très vieille. Il ne savait donc pas jusqu'à quel point mais ça prouvait au moins qu'elle n'était pas humaine. En partant de cette conclusion il était difficile de savoir quel âge elle avait réellement et Ilo devait forcément s'interroger sur le comment elle avait pu vivre très longtemps. Il existait d'autres races semblables aux humains mais le Moojuu n'en avait pas connu avec de telles caractéristiques, à part peut-être les Druides de Baelfire mais il était peu probable qu'elle en fasse partie. Cette femme devait être quelqu'un d'absolument exceptionnel pour survivre aussi longtemps, quel que soit son origine et puisqu'elle était une guerrière elle avait sûrement dû braver de nombreux dangers. Ilo lui, avait surtout eu la chance de ne pas toujours rencontrer des ennemis surpuissants et de pouvoir survivre aux quelques terreurs qu'il avait rencontré sur sa route. C'était pour ça que Claire lui paraissait si impressionnante mais il n'allait peut-être pas lui demander son âge, après tout ce n'est pas le genre de question qu'on posait à une femme.

Ilo avait remarqué que Claire était beaucoup plus rapide que lui et il s'était dit qu'il était sans doute préférable qu'il reste au point où ils ramenaient les blessés plutôt que de perdre du temps à voler à chaque fois. Ce n'était pas qu'il voulait jouer à un jeu de rapidité mais il était évident qu'ils devaient perdre le moins de temps possible à des efforts inutiles, surtout quand ils pouvaient faire autrement pour que tout le monde puisse bénéficier des soins du Moojuu. Cette idée plu à la Claymore, qui plaisanta, ce à quoi Ilo afficha un sourire. Le panda roux était content d'avoir rencontré cette guerrière, elle avait l'air d'être une jeune femme merveilleuse et il était facile de faire passer une idée avec elle. Bien, maintenant Ilo se concentrait sur sa tâche principale : sauver ces pauvres innocents. Le mage s'était assit en tailleur calmement et concentrait son énergie, puis d'un seul coup il plaça brusquement sa main droite sur le sol, le vent se mit alors à souffler, entourant le blessé qu'il y avait devant lui. Soudainement, ses blessures se résorbèrent subitement alors que son sang s'était arrêté de couler quelques instants auparavant et petit à petit il fut guérit. Le processus ne durait que quelques secondes seulement et si ça avait l'air aussi simple c'était en réalité une technique plus compliquée et qui surtout consommait beaucoup d'énergie si elle était utilisée de façon répétée... Et c'était d'ailleurs ce qu'allait faire Ilo pour sauver les Magmas.

"Je vous en prie, ne mourrez pas..."

Bien qu'il avait toujours sa tête toute mignonne qui lui donnait l'air de sourire constamment, Ilo semblait préoccupé par ses patients. En effet, plus que tout il voulait sauver leurs vies mais il ne savait pas s'il arriverait à tous les soigner à temps, il se pouvait qu'il ne puisse pas aller jusqu'au bout de son objectif. Il n'y avait rien de pire que de voir quelqu'un mourir devant soit et c'était quelque chose que le panda roux voulait absolument éviter. Ilo n'était pas non plus un novice en la matière il fallait le préciser, le vieux mage avait déjà vécu des tragédies alors il était préparé à ça et savait encaisser même si c'était quand même difficile. Il était surtout animé par une grande détermination, ces vies qui étaient en jeu n'étaient pas à négliger et il allait tout donner pour elles.

Comme prévu, Ilo ne ménagea pas ses efforts, réitérant l'exercice aussi rigoureusement qu'il le pouvait. Claire allait vite, elle ramenait beaucoup de blessés, ce qui faisait prendre conscience à Ilo de l'étendu des dégâts qu'avait causé le criminel en ville. Avec tout ce monde, le Moojuu devait prendre parfois quelques minutes de pauses entre les soins mais malgré cela on voyait bien qu'au fil du temps il était de plus en plus fatigué, sa respiration était plus forte et son regard plissé montrait qu'il avait plus de mal à se concentrer. Heureusement, il était un mage expérimenté, la fatigue ne l'empêcherait pas de mener à bien ses soins. Il continua ainsi jusqu'à ce que Claire ne ramène plus personne, apparemment il semblerait qu'ils aient réussit leur mission. Quelques minutes suivirent après l'arrivée de la Claymore où Ilo administra les derniers soins avec sa technique. Ilo s'était assis en tailleur en soufflant longuement, essayant de reprendre sa respiration. Il avait parfois failli vaciller mais son envie de bien faire avait été plus forte. On aurait dit qu'il avait à peine remarqué la présence de la blonde mais en fait il se concentrait juste pour tenir bon. A noter qu'après de tels efforts il ne pouvait utiliser son pouvoir sur lui-même : en effet il utilisait son énergie pour ça et sa technique de soins ne restaurait pas l'énergie, elle pansait simplement toutes blessures. Le panda roux attrapa le verre que lui donna Claire, la remerciant d'un hochement de tête avec son air toujours souriant malgré son état de fatigue.

"Merci c'est gentil ! Mais c'est moi qui te remercie. Tu sais, il m'aurait été impossible de faire ça tout seul. Tu ne dois pas minimiser ton importance dans ce sauvetage. Je crois que c'est un peu la leçon d'une vie, on peut survivre tout seul mais pas pendant toute une vie..."

Les mots du vieux sages étaient parfois lourds de sens et d'autres fois un peu plus mystérieuse, ça allait sans doute avec le stéréotype du personnage de vieux sorcier qu'il avait. En tout cas il pensait ses mots, sans Claire peut-être qu'une poignée de victimes auraient survécu, ce qu'ils avaient fait là était tout à fait incroyable et Ilo en était bien conscient. Par ailleurs, Claire fit part de son envie d'apprendre la technique d'Ilo, celle qui lui permettait de soigner autrui comme il venait de le faire. Le Ailurus Fulgens fut un peu surpris de cette demande, il retira son museau du verre après avoir bu et regarda Claire de ses petits yeux, clignant à plusieurs reprises. Puis, il ricana avec sa petite tête de panda.

"Longtemps qu'on ne m'avait pas demandé une telle chose... Tu sais, c'est un pouvoir que tout le monde ne peut pas maîtriser malheureusement."

Il avait dit ça en tourna la tête vers l'horizon, laissant en suspens sa réponse, la réservant pour plus tard. Claire était ensuite revenu sur son pouvoir de lire le passé d'autrui, Ilo avait trouvé ça complètement incroyable mais il avait aussi émit quelques bémols. La Claymore approuva ses dires mais avoua que ça l'amusait beaucoup aussi de sonder les autres ainsi, argumentant avec quelques exemples qui firent sourire Ilo. Elle était de bonne compagnie. Le Moojuu avait attrapé la clémentine qu'elle lui avait lancé et avait commencé à la grignoter, n'hésitant pas à aller chercher le goût du fruit avec sa langue. Il répondit ensuite à Claire.

"Tu as l'air de beaucoup t'amuser avec ce pouvoir hihi hi ! Je ne pense cependant pas que ce soit agréable pour tout le monde de ne pas pouvoir garder des choses secrètes, les gens se sentent ainsi comme dénudés et vulnérable. Enfin, moi, ça ne me dérange pas, je n'ai rien à cacher ! Mais tu as raison il faut apprécier ce que l'on possède déjà, beaucoup ne comprennent pas les dons qu'ils ont, la chance qu'ils ont..."

Ensuite, Claire demanda à Ilo de raconter un peu son histoire. On pouvait dire qu'elle savait surprendre d'autant plus qu'elle avait ajouté qu'il y avait des Moojuus sur Terre, ce qui étonna Ilo. Oui, depuis qu'il avait quitté Baelfire il avait rencontré très peu des siens et n'était jamais allé sur Terre. "Oh ? Vraiment ? C'est incroyable ! Je ne savais pas que mes semblable avaient réussi à survivre sur une autre planète. Il faudra que je découvre cette Terre dont tu parles." Cette information eu le mérite de l'émouvoir, ça lui faisait tellement plaisir que sa race ait réussi à survivre. Il était aussi surprenant qu'elle veuille qu'il dévoile son passé alors qu'elle pouvait justement aisément le lire en un rien de temps grâce à son pouvoir. Elle se justifia en disant qu'elle se retenait d'utiliser son don, sous-entendant qu'elle n'avait pas sondé Ilo. Ce dernier la cru sans hésité, en fait il n'avait pas de raison de douter d'elle. Il hocha alors de la tête, il accepta car il savait aussi que ça lui permettrait de se reposer un peu.

"Je vois. Très bien ! Comme tu l'as si justement deviné je suis assez vieux pour avoir vécu sur Baelfire... J'en suis sans doute le seul survivant d'ailleurs... Enfin, preuve que non puisqu'il y a eu visiblement des descendants mais je suis sûrement le seul encore en vie à y avoir vécu... Ohhh, c'était une planète tellement magnifique tu sais. D'un vert éclatant. Je me souviens des vallées enneigés de Dedriebon en hiver, c'était sublime ! J'ai eu la chance de vivre dans un milieu aisé, avec mon meilleur ami Edon Zilbraga. Je m'en souviens comme si c'était hier." Il s'arrêta un instant, son regard était empli de nostalgie. Puis, ne voulant pas casser l'ambiance, il releva soudainement la tête en regardant Claire avec son sourire, malheureusement son histoire n'avait aucune chance de la réjouir. "Excuses-moi, je vais te paraître prétentieux mais les anciens avaient prédit qu'un de nous deux, Edon et moi serait l'élu pour sauver Baelfire et puisque j'étais le meilleur des deux en magie j'étais l'élu pour le peuple... Mais au final je n'ai rien sauvé du tout, à part ma peau et celle de quelques uns de mes camarades... Hum, j'ai l'air d'un lâche dit comme ça n'est-ce pas ? Tu n'aurais pas tort de le penser. J'ai voulu sauver ceux que je pouvais et au final une poignée d'entre nous avons quitté Baelfire à bord d'un vaisseau. Trop peu d'entre nous... Logiquement la majorité des membres de l'équipage m'en ont voulu et j'ai dû m'exiler alors que nous étions arrivés sur une autre planète. Je ne peux pas leur en vouloir, après tout j'étais supposé les sauvés et je n'ai pas pu. Malheureusement eux aussi moururent quelques temps plus tard, attaqués par les habitants hostiles de cette planète... J'ai survécu, encore une fois. J'ai de la chance, pas vrai ? C'est bête mais j'ai parfois regretté d'avoir été aussi chanceux... Depuis, je navigue dans l'espace, allant de planète en planète, car tu vois, malgré tout j'ai gardé foi en la vie. Elle est tellement belle, tu ne trouves pas ? Je pense personnellement que c'est une chance inouïe. J'espère que tu en as conscience."

Il se racla la gorge puis fini sa clémentine, la grignotant comme s'il s'agissait de son dernier repas. Il posa ensuite les restes à côté de lui et se leva, faisant craquer son vieux dos qui était resté trop longtemps dans cette position assis. Il fit quelques pas en regardant l'horizon, puis se retourna, avec son air malicieux.

"Tout à l'heure, je t'ai dis que mon pouvoir de guérison n'était pas accessible à tous. Mais tu m'a aussi avoué posséder une relation particulière avec la nature. C'est justement un élément essentiel pour maîtriser ma technique, je crois donc que tu as tout ce qu'il faut pour que je te l'enseigne. Alors c'est d'accord ! Son nom est Vent des Soins. Dans un premier temps il va falloir que tu t'ouvres à la nature, que tu essayes de te connecter à elle, ce qui d'après ce que j'ai vu ne devrait pas être trop difficile pour toi hihi hi ! Une fois que ce sera fait il faudra que tu trouves le vent et sa vertu principale, celle qui nous intéresse pour soigner autrui. A ce moment là ton énergie devra réalisé ton envie la plus chère, celle de soigner. C'est la partie la plus difficile. Je t'avoue que j'ai eu beaucoup de mal à comprendre et de simple mots ne suffisent parfois pas. C'est plus complexe que ça mais en écoutant la nature tu trouvera la voie. Cela te demandera plusieurs heures de méditation sans doute. Bref, reposons-nous et demain tu commencera ta méditation, une fois que tu aura trouvé le vent et comment l'associer à ton énergie je t'expliquerai comment l'utiliser."

Il parti se coucher, se mettant en fait en boule, sa longue queue enroulant son corps, il eu un peu de mal à trouver le sommeil, craignant que ce qui se passait en ville ne continue. Le lendemain, il se leva assez tôt et trouva de quoi manger pour lui et Claire, ce n'était pas difficile puisqu'il y avait quelques offrandes des victimes qui avaient été sauvés. Il commença ensuite à s'entraîner en solo comme il en avait l'habitude, se plaçant non loin de la Claymore qui devait méditer.
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20856
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 3470

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Mar 23 Jan 2018 - 20:08


Sa venue sur Magma se trouvait être plus intéressante qu’à l’accoutumé. Enfin, pouvoir fusionner avec la terre de cet endroit et en comprendre l’histoire était une fabuleuse aventure pour l’âme. Mais physiquement, elle était aussi confrontée à une situation qui lui permettait de venir en aide à des innocents, alors c’était une chance que de pouvoir être là au bon moment pour épauler les nécessiteux. La claymore était en plus en l’agréable compagnie d’un panda roux vieux de centaines d’années, il avait des grands savoir à partager, ce qui l’égayait d’autant plus d’être passé sur cette planète. Après avoir allié leurs forces pour sauver les rescapés du drame en ville, Claire s’assura que la menace était neutralisée. Visiblement elle l’était, l’aura maléfique au loin semblait avoir disparu. La claymore souhaitait rester un peu dans le coin au cas où, s’assurer que tout était bien terminé avant de s’éclipser – et puis même, passer un peu de temps avec cet inconnu de qui elle se sentait déjà si proche apaisait son esprit.


En effet, Ilo avait un bon fond, un cœur pur, et des intentions nobles. Toutes ces choses réunies faisaient de lui une personne d’une rareté extrême. Beaucoup pouvaient avoir des bonnes intentions sans pour autant les laisser dominer leurs choix. La majorité préfèrent la facilité, qui réside souvent dans les mauvaises actions, au final, à la difficulté que de faire les choses bien. C’était donc réconfortant d’être en compagnie d’un être ayant essayé toute sa vie durant de prendre les bonnes décisions. Ce n’est jamais évident de savoir si on fait vraiment bien ou non, mais essayer et suivre jusqu’au bout ses idéaux lorsqu’ils sont louables est la clé vers la paix. Claire était peut-être plus expérimenté que ce dernier en matière de combat, et alors ? Cela ne voulait rien dire à ses yeux, parce que la puissance était utile pour déjouer les plans des gens mauvais ainsi que rendre justice, mais sinon ce n’était pas là un élément essentiel de la vie. La claymore aimait penser que le plus gros travail en tant qu’être, individuellement, était de savoir raisonner ses mauvais penchants, de savoir les contrôler et les domptés, afin de toujours tenter d’être quelqu’un prônant le bien et la paix.


Tout cela avait l’air d’être une pensée du monde des bisounours, quelque chose d’irréalisable. Pourtant, Claire se devait d’essayer et de continuer d’œuvrer sur ce chemin du bien. Elle voulait épauler et inspirer d’autres gens à faire de même, à trouver la plénitude intérieure et à la transmettre aux autres. Elle voulait que tous puissent vivre dans ce monde en craignant le moins possible pour leurs familles, leurs amis et leurs vie… même si c’était un doux rêve, tout cela, au moins elle savait une chose : en elle résidait le pouvoir de faire basculer certaines situations. Toute la puissance que la jeune femme avait accumulée lui servait maintenant à essayer de préserver le peu de bien restant en ce monde. Claire savait que son existence et sa venue pouvait changer la donne dans des situations critiques, et cela réchauffait son cœur que d’imaginer pouvoir faire en sorte d’arrêter ceux qui veulent la souffrance des autres.


C’est en mangeant un délicieux fruit qu’elle écoutait l’histoire d’Ilo. Ce vieux moojuu savait raconter d’une manière attrayante son vécu, et cela fit inévitablement sourire la guerrière. Bien que son histoire soit tragique, comme malheureusement énormément de personnes, il était là, toujours en vie. Malgré le fait qu’il se sentait quelque part coupable d’être toujours vivant, il n’était pas là par hasard. Rien n’était le fruit du hasard. En voyant sa mélancolie, Claire pensa à son propre passé. Cette dernière éprouvait de la compassion à l’égard de son interlocuteur qui avait eut une vie bouleversante, qui avait d’ailleurs tout perdu… sa planète, les vestiges de son passé, ses amis, sa famille, son meilleur ami… il n’avait physiquement plus rien, et pourtant il continuait d’avancer et de trouver la vie belle. Il était un exemple pour tous en ce sens.


Il se releva et observa l’horizon. La claymore releva sa tête pour suivre le regard d’Ilo. Après un moment, ce dernier se retourna avec cette petite lueur maligne dans ses yeux, ce qui donnait constamment le sourire à la combattante. Il venait de revenir sur le fait que la blondinette était désireuse d’apprendre sa technique de soin. Ce dernier semblait hésitant tout à l’heure, mais à présent il semblait plutôt convaincu quant au fait que Claire pourrait possiblement apprendre ce savoir. Cette dernière se réjouit de son acceptation et de ses dires : ses conseils étaient précieux et elles les approuvaient d’ailleurs. Elle qui méditait énormément, ça serait l’occasion de s’y adonner une fois encore pour acquérir cette précieuse technique.


Sur ces paroles, la boule de poil alla se coucher. Claire lui fit un signe de tête pour lui souhaiter bonne nuit. La combattante, en tant que guerrière de la caste des claymores, ne dormait que très peu (environ quatre heures tout les deux jours). Cette dernière mangeait aussi très peu, une fois par semaine à vrai dire – et une simple pomme suffisait à la sustenter. C’était un métabolisme très spécial que possédait les guerrières de sa race, mais aussi utile. Cette dernière ferma donc les yeux et se plaça en tailleur, prête à « en découdre » mentalement via l’art de la méditation qui était depuis des années l’élément phare de ses entraînements.


Tout en suivant les précieux conseils de son « maître », la combattante se plongea dans sa transe méditative avec facilité. Son corps et son esprit appartenaient depuis longtemps à la nature, aux énergies qui l’entourent, elle savait se manifester auprès d’elles et les comprendre. Ces dernières lui communiquèrent une fois encore des révélations troublantes concernant le passé de Magma. Les éléments se confiaient à elle comme si Claire était un genre de messie prêt à accueillir leurs émotions. Ces derniers lui montraient le sourire sadique de ceux qui voulaient dominer le peuple de magma. Elle avait vu Warui être à l’apogée de son pouvoir, mais aussi se faire vaincre par Fugma. Elle avait vu son vieil ami magma enfant, puis adolescent, perdre de ses proches. Elle avait vu Enolc. Claire s’imprégnait des histoires les plus fortes qu’avait vu passé cette planète unique en essayant de toutes les comprendre.


La fusion avec les éléments était tel que Claire avait l’impression d’être un aspect de ceux-ci. C’était comme si elles s’emparaient de son âme pour l’accompagner à travers le temps, les âges qui s’étaient écoulés ici, lui montrer la douleur, la joie, mais surtout la mort puis la vie, continuellement… l’essence même de la nature. Cette dernière se laissait guider, son ouverture d’esprit était telle que celle-ci ressentait la plus grande des joies en compagnie des éléments qui se confiaient à elle. La claymore passa la nuit à entendre leurs histoires, mais aussi à essayer de comprendre et d’appréhender l’essence même de l’élément clé de sa réussite pour obtenir la technique de soin : le vent. Claire communiquait avec lui en ouvrant son cœur et son âme, prouvant par sa bonne foi qu’elle nécessitait sa compréhension pour apprendre un savoir qui lui permettrait de protéger les innocents.


Après une danse interne très intensive avec les éléments, l’histoire de Magma et le vent, ses yeux s’ouvrirent doucement. La combattante ignorait combien de temps s’était exactement écoulé depuis sa transe, mais il faisait jour. Son corps entier était en plein essor de la zen attitude. La guerrière avait l’impression de s’être reposée d’une manière parfaite, alors qu’elle n’avait pourtant pas dormi. Mais méditer en se mélangeant aux éléments était une expérience galvanisante à n’en pas douter.


Ilo s’entraînait non loin de là. Claire se releva et marchait paisiblement vers lui, tout en regardant le ciel, les mains jointes dans son dos.


« Ton histoire était intéressante, Ilo. Je pense que tu as tout fait pour préserver le bien que tu pouvais autours de toi. Souvent, on ne sait pas si on prend la bonne direction. Mais il faut écouter ton instinct, ta raison, ce qui t’emmène là où tu feras s’établir le bien. Les autres ne peuvent pas tous concevoir les choses sous notre angle, mais tu as préservé la vie. Quoi qu’ils pussent en penser à cette époque, leurs esprits voient maintenant clairement les intentions de ton âme. J’en suis persuadée. Tous les morts nous observent, et puisqu’ils ne peuvent plus intervenir dans le monde des mortels, ils peuvent découvrir qui nous sommes vraiment et ce que nous faisons pour changer ou améliorer les choses en ce bas monde. » Le regard toujours ailleurs, elle ajouta : « aux yeux de certains nous faisons des erreurs monumentales, pour d’autres nous sommes un exemple. Ce qui compte est que tu agisses en préservant la paix et le bien que tu peux atteindre. J’ai connu de nombreux échecs dans ma vie et ce sont eux qui nous apprennent la vie et les morales à tirer de tout cela. Mais il ne faut jamais être fataliste, et continuer d’ouvrir son esprit aux autres et à la compréhension mutuelle. J’ai vu en toi une détermination aussi forte que la mienne. Si tu es encore vivant, alors c’est que tu as un rôle à jouer dans l’immense jeu de ce monde. Tu as le pouvoir de changer des choses, petit être au grand savoir. »


Cette dernière eut un petit rire taquin en prononçant ses dernières paroles. Cette dernière baissa son regard vers sa propre main gauche et y observa son alliance.


« Tu as raison, la vie vaut la peine d’être vécue. C’est un combat perpétuel, et le plus dur est de savoir continuer d’être optimiste malgré les embûches sur nos chemins. Mais elle est belle, d’autant plus quand on trouve et qu’on préserve ce qui nous apporte le plus de bonheur. Pour moi, c’est de rencontrer des gens aux intentions nobles comme les tiennes… et mon mari, Motta. »


Cette dernière montra fièrement sa bague de mariage tout en souriant bêtement. Les joues légèrement rosies, ce qui était rare chez Claire.


« Sans sa présence, je ne serais pas capable de m’accrocher autant à la vie, à sa préservation. Et je n’aurais pas une telle détermination qui sommeille en moi, prête à bondir pour m’aider à accomplir mes desseins. Il est une grande partie de ce qui m’inspire, de ce qui me pousse à ne jamais abandonner. Il est ma plus grande force, et va de pair avec cela ma plus grande faiblesse. » Cette dernière s’approcha d’Ilo calmement. Sa posture suggérait toujours le fait qu’elle était détendue, calme. « Pour en revenir à la Terre, c’est une planète où il fait bon vivre. Ses paysages te rappelleront sans doute Baelfire… et oui, il y a des Moojuus qui y vivent. J’espère que tu rencontreras des gens de ton peuple, que tu leur expliqueras les vestiges de votre passé avec la même ardeur qu’à moi. Si un jour tu te sens seul, désemparé, n’hésites pas à appeler la Z-team. C’est une alliance qui préserve la paix et le bien au sein de la galaxie, et j’en fait partie. Nous sommes là pour venir en aide autant que nous le pouvons. Alors saches que tu n’es pas seul, Ilo. »


La claymore lui adressa un tendre sourire. La jolie combattante aux cheveux blonds ferma les yeux un instant. Le vent souffla dans sa chevelure soyeuse et un nouveau sourire s’empara de son visage.


« Je crois que le vent est disposé à m’épauler pour apprendre ton savoir, Ilo. Dois-je t’observer et tenter de t’imiter pour apprendre, mon cher maître ? »


L’expression faciale de Claire était amicale et disposée à l’apprentissage. Cette dernière avait hâte de pouvoir discuter davantage des choses de la vie avec ce vieux sage, mais aussi d’analyser ses capacités.

Ilo Plankwist
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/07/2017
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Modular Size / Dragon d'eau / Vents des soins
Techniques 3/combat : Immobilisation / Electrical Storm
Techniques 1/combat : Cocoon Tree

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Mar 30 Jan 2018 - 1:23
Le passé d'Ilo était tragique mais lorsqu'il l'avait raconté à Claire il avait été honnête et son but n'avait pas été de se faire plaindre pour obtenir sa compassion. Le vieux sage avait conté son histoire avec sincérité et tout ce qu'il avait évoqué était la triste vérité d'un destin qui au départ se voulait doré mais qui aurait pu le faire sombrer. Aurait pu, car le Moojuu au regard malicieux avait un amour pour la vie tel qu'il ne se laissait pas démoraliser par les coups durs de la vie. Quelle que soit la difficulté qu'il avait rencontré sur son chemin, le Ailurus Fulgens s'était toujours relevé et même si parfois il se demandait pourquoi il avait été épargné par la sentence de la mort il ne pouvait que se réjouir d'être encore debout pour braver encore d'innombrables péripéties, mais surtout pour vivre intensément en découvrant de nouvelles personnes et ce que cette vie avait encore à lui offrir.

Ilo avait accepté d'entraîner Claire, plus précisément de lui transmettre son savoir sur a technique Vents des soins, qui, comme son nom l'indiquait était capable de rétablir sa condition physique à quiconque avait subit une blessure. Elle ne permettait en revanche pas de restaurer le ki, il fallait croire que certaines choses ne peuvent se rétablir qu'avec du temps et du repos. Justement, parlons-en. Ilo, comme tout Moojuu devait dormir un certain nombre d'heures, cela variait selon les individus et comme les humains ils exerçaient ce rituel lorsqu'ils en avaient besoin. Cependant, le vieillard n'avait pas pensé au fait que Claire n'ait pas besoin de se reposer, ou du moins que très peu. Il n'avait pas du tout pensé à ça et lui avait suggérer d'aller se coucher avant de se mettre en boule pour à son tour roupiller. C'était un peu bête si on y réfléchissait, mais il ne se doutait pas que cette femme avait une endurance aussi impressionnante. La majorité des races qu'il avait rencontré en parcourant la galaxie avait besoin de dormir et il n'avait jamais fait la connaissance de ce genre d'individu qui pouvait s'en passer, excepté des robots mais ça c'est différent. Et puis, Ilo était très curieux mais il n'avait pas toujours l'occasion d'examiner en profondeur toutes les particularités de chaque espèce qu'il croisait sur son chemin. Peut-être que parmi celles qu'il avait eu la chance de croiser certaines étaient comme Claire et pouvait se priver de sommeil très longtemps. Mais il n'en avait aucune certitude. La Claymore n'avait d'ailleurs pas révélé à quelle race elle appartenait et comme elle était semblable à ces formes humanoïdes qu'il avait déjà côtoyé, il ne s'était pas posé plus de question sur ce détail qui finalement lui paraissait si banal.

Comme à son habitude, Ilo Plankwist avait entamé la journée par des exercices physiques, il s'était levé tôt et avait rapidement entreprit un entraînement où il effectuait plusieurs enchaînements qu'il connaissait par cœur. Il variait parfois les exercices bien sûr sinon ça devenait vite lassant. Il était cependant conscient de la nécessité de s'exercer tout les jours pour entretenir sa forme physique, c'était aussi ce qui lui permettait d'avoir une meilleure santé. Il était certain que des efforts physiques quotidiens permettaient d'être dans les meilleurs conditions et ça se vérifiait d'ailleurs très bien chez Ilo qui semblait être un jeunot alors qu'il avait plus de 1000 ans. Le panda roux remarqua ensuite que Claire se dirigeait vers lui, elle lui adressa des paroles réconfortantes en réponse à la petite histoire qu'il lui avait conté la veille.

"Tes paroles me vont droit au cœur, Claire. Tu me semble être quelqu'un de bon toi aussi et en plus de ça tu as l'air d'avoir la lucidité d'un sage ! Je n'aurai pas grand chose à t'apprendre du coup hihi hi ! J'espère bien avoir un rôle à jouer dans cet univers, n'est-il pas quelque chose de plus triste que de vivre avec le sentiment de n'avoir rien accompli ? Je pense que toute vie a son destin, son utilité, encore plus pour des êtres de consciences, encore faut-il la trouver. Mais je pense que tu seras d'accord avec moi sur tout ça hihi hi ! " Claire ne s'était pas trop dévoilé au Moojuu jusqu'à ce qu'elle évoque son mari, un certain Motta. Ilo, qui avait les mains dans le dos regardait la guerrière avec son petit sourire. "Aaah... L'amour ! Il n'y a rien de plus beau que de vivre pour quelqu'un d'autre. Je ne te connais pas très bien mais tu m'a l'air d'être une personne aimante. Je ne peux que t'encourager à continuer à vivre ce bonheur avec ton époux et lui témoigner tes sentiments dès que tu le peux. Tu as beaucoup de chance toi aussi, l'amour n'est pas quelque chose de facile à trouver mais quand il se déclare à soi ça peut être la plus belle expérience d'une vie. Tu parlais d'erreurs tout à l'heure, c'en serait justement une de négliger un tel bonheur. Gardes bien précieusement ce trésor que tu as là et ne le perds jamais de vue. Rien n'est éternel dans la vie et puisque tu as la chance d'avoir quelqu'un qui partage tes sentiments alors tu dois tout faire pour être auprès de lui afin de profiter de cette chance."

Ilo lui disait ça mais il pensait qu'avec la sagesse qui semblait déjà la guider elle devait elle aussi être venue à cette conclusion. Le Ailurus Fulgens avait dit qu'il n'y avait rien d'éternel dans la vie, c'était vrai parce qu'un jour tout pouvait s'arrêter ou la mort faisait en sorte que ça s'arrête. Par contre ce lien qu'elle avait pu tisser avec cet homme pouvait survivre à tout ça. Ne dit-on pas que l'amour est plus fort que tout ? Claire en avait dit un peu plus à Ilo au sujet de la planète Terre, le panda roux était heureux de voir qu'il y avait une descendance à son espèce.

"Je me rendrais volontiers sur Terre. Je ne connais pas cette Z-Team mais c'est avec plaisir que j'irais rencontrer ses membres. Merci pour tes conseils, Claire. J'aimerais beaucoup en savoir plus aussi sur ton histoire. Mais tu pourras m'en parler plus tard si tu veux, quand tu le souhaiteras."

Il était maintenant temps d'avancer dans son apprentissage de Vents des Soins, Ilo la regarda et eut l'intuition qu'elle avait déjà fait beaucoup de boulot, ou bien elle était tout simplement un véritable prodige lorsqu'il s'agissait d'apprendre. Ilo leva un doigt et reprit la parole, riant qu'elle l'appelle maître.

"Tu sais, je pourrais t'appeler maître aussi, tu sembles avoir beaucoup de vécu et de savoir ! J'estime aussi que le maître a toujours quelque chose à apprendre de son élève. Et oui, même quand on est un vieillard comme moi on continue d'apprendre hihi hi ! Bien, puisque tu sembles prêtes je vais d'abord t'avouer  quelques choses. Ce pouvoir ne te permettra pas forcément de prolonger ta vie, je l'ai amélioré pour qu'il fonctionne mais il m'a fallu énormément de temps pour parvenir à ce résultat... Sachant que l'acquisition de cette technique requiert souvent une longue période d'apprentissage ça peut mettre du temps avant de parvenir à un résultat. Toutefois, tu semble liée aux éléments et tu as une forte détermination. J'ai l'impression que tu as tout ce qu'il faut pour m'impressionner." Ilo se déplaça et continua, toujours les mains dans son dos. "Oui, faisons une petite démonstration. Observes bien mon rapport au vent et le moment où intervient mon énergie. Ensuite, il faut une volonté forte de réussite. Lorsque le vent commencera à danser autour de toi puis de la cible que tu veux soigner ça signifiera que tu sera sur la bonne voix."

Le panda roux se concentra quelques secondes, puis, d'un seul coup le vent dansa autour de lui et il se mit à frapper le sol. Par terre, une sorte de tourbillon déplaçait les feuilles pendant quelques secondes avant de s'arrêter. Ilo se releva, regarda la réaction de Claire puis recommença deux fois pour bien lui montrer. Ensuite, il reprit sa place, droit, et lui fit un signe de la tête pour lui dire d'essayer. Ilo supervisa pendant tout le temps de l'apprentissage de la guerrière, ce qui pouvait durer des jours mais avec elle ça se compterait sûrement en heures. Soudain, il leva sa main droite. D'un seul coup il s'entailla le bras gauche, les gouttes de sang coulèrent sur le sol et il fixa Claire.

"Puisque nous n'avons plus de blesser dans les environs, il fallait une mise en situation pour voir si tu est capable de soigner. Ne t'en fais pas, c'est une blessure superficielle et si tu n'y arrive pas je le ferai moi-même plus tard. Mais je veux te laisser cette chance d'essayer. Ne te mets pas de pression, soit juste concentrée."

Ilo n'avait pas peur de se blesser, il était capable de se guérir lui-même et il n'était pas assez bête pour s'entailler sérieusement. Le Moojuu savait qu'il y avait rien de mieux que d'apprendre en essayant de faire les choses et il ne doutait pas de la détermination de Claire.
Claire
avatar
Modérateur
Féminin Age : 28
Date d'inscription : 12/08/2008
Nombre de messages : 20856
Bon ou mauvais ? : Tu devrais le savoir.
Zénies : 3470

Techniques
Techniques illimitées : Dodging bullets | Fen'harel's elgar | Transposition
Techniques 3/combat : L'inflexible | Purification
Techniques 1/combat : Doomhammer

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Mer 7 Fév 2018 - 19:51

Son regard s’attardait sur les détails. Ils n’étaient parfois pas d’une grande importance, et parfois ils révélaient qui était l’autre. La guerrière ne se contentait pas d’observer, elle analysait en profondeur ce qui l’entourait, et ce jusqu’à la moindre petite particule de force ou d’énergie qui l’entourait. La claymore avait appris de la sagesse autant que du supplice, explorer le fin fond de son être pour y trouver la paix et se détacher de la souffrance. Pour ceux qui aiment emmagasiner du savoir, apprendre, ce genre de principe repose sur des croyances bouddhistes, selon lesquelles l’homme doit apprendre à se débarrasser de la douleur. C’était la voix qu’avait choisi d’emprunter la combattante il y a fort longtemps, et qu’elle continuait de suivre afin de pouvoir garder, en toute circonstance, un contrôle sur ses émotions.

Le vieux sage qu’était ce Moojuu était doué d’un certain charisme, mais aussi de bonnes intentions et de bons conseils. Ce qu’il disait par rapport à l’amour était une vision des choses que partageait également Claire, comme il le pensait. Cette dernière souriait assez bêtement pendant qu’il parlait de ce qui était, entre Motta et elle, depuis des années déjà. Celle-ci ne pouvait qu’être aux anges de conserver une telle relation à travers le temps, et surtout de pouvoir compter sur son mari. La claymore était consciente que si elle avait un coup de mou, si elle ressentait cette fameuse apathie qui traîne en chacun de nous, alors il lui suffisait de retourner « chez elle ». C’est-à-dire, dans les bras de l’être qu’elle aimait de tout son être et de toute son âme ; autant qu’elle était capable d’idolâtrer les forces bienfaisantes de ce monde.

Ce dernier voulait aussi en savoir plus sur l’histoire de la guerrière. Cette dernière acquiesça en guise de signe pour lui faire comprendre qu’elle était disposée à effectivement, lui en raconter un peu plus sur elle, plus tard. En attendant, ils avaient encore un peu de boulot à faire, ensemble. Ilo devait lui enseigner sa fameuse technique de soin, à laquelle la guerrière s’intéressait afin de venir en aide à son prochain dans des proportions pour importantes à l’avenir.

Il riait qu’elle le nomme maître et lui retourna la chose – ce qui n’était pas faux, la vieillarde qu’était Claire restait discrète puisque physiquement cela ne se voyait pas, et pourtant…. Bref, ce dernier la renseigna lui aussi davantage, quant à sa fameuse technique. Il l’avait peaufiné pour qu’elle lui permette d’allonger son espérance de vie, ce qui était une expérimentation des plus captivantes. Posséder un tel pouvoir et apprendre à le manier pour lui donner d’autres effets bénéfiques… relève d’une sacrée maîtrise de ses capacités, en plus d’un intellect certain.

La blondinette buvait ses paroles. Ses grands yeux suivaient le moindre geste d’Ilo, et lorsqu’il débuta sa démonstration, Claire se préparait mentalement pour imiter ce qu’il lui montrait. Cette dernière ferma les yeux quelques instant après avoir visualisé plusieurs fois les manières de faire de la boule de poil. Elle fit quelques gestes pour s’étirer, être parfaitement en phase avec son corps, détendu. Une fois concentrée, la guerrière commença ses premiers essais. Ses muscles se tendaient et se pliaient à la volonté de la guerrière dont la réputation n’était plus à faire. Cette dernière faisait de son mieux pour concilier son esprit avec le vent, sa détermination à servir autrui, à rendre justice.

Plus elle répétait les mouvements, plus le vent semblait souffler dans ses cheveux, répondre à son appel. Pour l’heure, elle essuyait des échecs, mais pas aussi cuisant qu’ils auraient pu l’être quelques années en arrière. Claire savait contrôler son esprit, laisser les bonnes ondes l’envahir, laisser les forces de la nature rentrer en communication avec elle, tel un chaman. Cette dernière savait comment les appâter en s’ouvrant à eux, et puisqu’elle n’avait pas de mauvaises intentions, ces dernières s’invitaient volontairement dans l’esprit de la combattante, curieuses de savoir quel être s’ouvrait avec autant d’aisance à leurs appels.

Au bout d’un long moment à répéter les mouvements d’Ilo et à concentrer toute son énergie dans le maniement de cette technique, Claire se redressa pour souffler quelques secondes. Ce dernier devait percevoir qu’elle n’était pas si loin de réussir, mais qu’il lui manquait le petit coup de pouce nécessaire à ce qu’elle arrive à maîtriser ce savoir. Ce dernier s’entailla de lui-même pour l’aider à s’exercer sur « un cas concret ». Cette dernière lui adressa un sourire en guise de remerciement. Le meilleur moyen d’apprendre était en effet celui-ci, d’être vraiment en situation « d’alerte ».

Bien que le Moojuu n’était que blessé superficiellement, Claire se concentrait sur le bruit des gouttelettes de sang qui ruisselaient le long du bras d’Ilo avant de s’écraser au sol. Son regard se focalisait sur la vue de l’hémoglobine qui était capable de générer tant de mauvais souvenirs au fond de son esprit… cette dernière faisait en sorte de rester parfaitement concentrer sur ces indicateurs de « menace », d’alerte, afin de plonger son esprit entièrement dans « le bain » et de réussir.

Elle persistait. On décryptait aisément l’intensité avec laquelle Claire s’adonnait à la tâche. Cette dernière répétait de plus en plus facilement les gestes, son corps semblait à la fois trembler et à la fois se mouvoir dans des gestes si gracieux qu’on aurait dit que cette pratique lui était prédestinée. Ses yeux virèrent à un jaune doré, vif. Ses prunelles avaient changé en un clin d’œil pour se transformer en ceux d’un prédateur, d’un démon. C’était souvent le cas lorsqu’elle déployait certains « pallier » de sa puissance en combat, c’était en quelque sorte l’élément déclencheur qui permettait de dire que les choses devenaient sérieuses.

Cette fois, lorsqu’elle frappa au sol, le vent se mit à danser de façon mouvementé et égayé. Les feuilles virevoltaient de part et d’autre du point d’impact, et une aura verdoyante imprégna l’air. Le son des gouttelettes de sang dans son esprit s’estompa au même titre que son obsession visuelle pour la blessure, puisque cette dernière venait de se refermer.

Son expression faciale venait de passer d’une concentration ultime à un sourire zen, révélateur de son succès. La combattante se redressa, ses yeux venaient de reprendre leur couleur habituelle. Un peu sonnée par sa réussite, elle regarda par deux fois, de près, le bras d’Ilo. La blessure était réellement guérie, et la jeune femme souffla un bon coup. Cette introspection pendant la nuit, afin de créer des liens avec les forces liées au vent avait été très utile pour réaliser l’exercice d’aujourd’hui.

« Merci pour ton aide et tes conseils, ce pouvoir va m’être des plus utile. » Cette dernière leva ses yeux vers le ciel. « Le temps s’est écoulé… aussi vite que cela ? » Dit-elle en constatant les couleurs pastel qui y régnaient, signe de fin de journée. « J’étais tellement concentrée à la tâche que je ne me suis pas rendue compte de tout le temps que j’ai pris pour expérimenter ce nouveau pouvoir. J’espère ne pas t’avoir fait perdre trop de temps, j’imagine que tu dois avoir hâte d’aller visiter la Terre, d’ailleurs. »

La « vieille dame » se dirigea vers les « offrandes » laissées par les rescapés, et trouva une capsule avec des thés tout prêt. Cette dernière en offrit une tasse à son nouvel ami et regarda l’horizon en se tenant à ses côtés.

« J’ai vécu huit cent ans, et pourtant j’ignore encore beaucoup de détails concernant ma conception. » Claire était mentalement épuisée, encore plus que physiquement, mais elle se devait de remercier Ilo en respectant son approbation de tout à l’heure : lui raconter son histoire. « Je suis la créature d’un Dieu. Il m’a façonné pour apporter la paix entre les peuples de sa planète. J’étais un genre d’ange de la justice. J’ai dû tuer certains de ses semblables pour protéger les mortels, et comme ma puissance ne cessait de s’accroître, je suis devenue un danger pour lui aussi. Du moins, il l’a perçu ainsi. Je ne me souviens que de bribes de cette époque, mais mon créateur et moi devions être très proche, parce qu’il ne m’a pas tué. Il a séparé mon âme en deux, et m’a donné la vie de nouveau avec une partie d’âme. Avec le deuxième morceau, il a également donné la vie à une autre personne, qui était donc en quelque sorte mon « âme-sœur », puisqu’elle n’était qu’une partie de ce que je fus autrefois. Une histoire perchée, ma foi, les Dieux sont toujours créatifs. » Claire se mit à rire et avala une gorgée de thé. « Ma vie en tant que mortelle fut longue, compliquée et mouvementée, mais la finalité dans tout cela est que j’ai réussi à retrouver ma partie d’âme manquante. Depuis ce jour, mon créateur de base s’est montré à moi, il y a peu. Je n’avais pas compris qui il était sur le moment, mais je sais maintenant que c’est lui. » cette dernière repensait à Fen’Harel, l’homme entouré de cette aura mystique, qui lui avait enseigné la fusion avec Akuma. « Je ne sais pas qui il est et ce qu’il veut à l’heure actuelle, et même si au fond de moi, je ressens beaucoup d’amour à son égard, je crois qu’il n’est pas un Dieu si bon qu’il voudrait l’être… et les bribes de mon existence d’il y a jadis sont trop vague pour confirmer mes propos. »

La jeune femme venait de finir son thé, après tout elle avait déjà craché un beau morceau concernant son histoire.

« Je ne vais pas traîner trop longtemps dans le coin. J’ai apprécié te rencontrer et surtout apprendre de toi. Si tu as besoin de quelque chose avant que je ne m'éclipse, je serais ravie de te rendre service. Je dois t'avouer que j'ai un pressentiment. Je sens que quelque chose de conséquent va se passer dans peu de temps…. En réalité, ce sont les forces de la nature qui me font ressentir cela. Je ne sais pas de quoi il s’agit, mais je dois méditer et être prête pour ce que le futur me réserve. »
Ilo Plankwist
avatar
Moojuu
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 04/07/2017
Nombre de messages : 46
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Modular Size / Dragon d'eau / Vents des soins
Techniques 3/combat : Immobilisation / Electrical Storm
Techniques 1/combat : Cocoon Tree

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   Mar 13 Fév 2018 - 1:10
Il n'était pas rare d'entendre ou de lire que l'amour était une force et qu'elle pouvait surmonter tout les obstacles. Si pour cette dernière chose Ilo n'en avait pas eu la preuve de ses propres yeux, il était certain que l'amour était une force. Elle permettait de réaliser des exploits qu'on ne se serait pas imaginer faire avant, nous booste comme un moteur et est forcément une source de bonheur. Deux êtres qui éprouvent ce même sentiment peuvent s'estimer extrêmement chanceux car ce n'est pas quelque chose qui arrive cent fois dans une vie. Il semblerait que Claire soit au courant de la chance qu'elle a de pouvoir compter sur quelqu'un qui l'aime et qui veut son bien, même s'il est parfois loin. Mais l'amour est quelque chose qui va au-delà du physique, c'est spirituel, magique. Peu importe la distance ou les événements, lorsque ce lien perdure on peut dire qu'il est quasi indestructible. On parle dans ce cas là d'amour pur mais, évidemment l'amour a aussi d'autres formes, ça peut-être celui d'un parent ou d'un ami. Cela ne change pas le fait qu'il donne de la force et s'il est moins fusionnel il est toujours aussi efficace quel que soit la forme.

On ne savait pas, en vérité, si Ilo avait connu ce qu'on pouvait appeler le grand amour, il était très discret à ce sujet, peut-être qu'il cachait un amour perdu ou bien, malgré son millénaire passé à travers l'univers n'avait pas trouvé chaussure à son pied. Dans ce dernier cas, c'était évidemment triste mais c'était ainsi qu'on se rendait compte de la chance qu'avait une personne de trouver son autre moitié dans ce monde infini. Ce n'était pas donné à tout le monde. Il serait alors bien dommage de passer à côté de quelque chose d'aussi rare, précieux et capable de procurer un tel bonheur. Il faudrait être fou pour le négliger. Si l'amour était si extraordinaire cela ne voulait pas non plus dire qu'il était acquit. Une erreur était vite faite, un malentendu, d'autres priorités, une fierté mal placée... Un petit rien pouvait tout bouleverser. S'il rendait fort, l'amour pouvait aussi être fragile lorsqu'on le laissait de côté. C'était un peu comme une maison qu'il fallait entretenir, si on ne s'en occupait pas elle finissait par prendre la poussière et dépérir. Alors pour ne pas avoir de regrets il valait mieux profiter d'avoir cette chance et essayer de préserver ce sentiment quoi qu'il arrive. D'ailleurs lorsqu'on dit être chez soi ce n'est pas plutôt parce qu'on y retrouve ceux, celui ou celle qu'on aime ?

Reprenons là où nous en étions avec cet entraînement. Ilo avait décidé de faire une démonstration de son pouvoir, il avait confiance en la capacité d'analyse de la Claymore et elle semblait déjà suffisamment expérimenté pour arriver à ses fins. Bien que l'enseignement du panda roux était complètement désintéressé, il avait tout de même envie de la voir réussir. Le Moojuu aimait apprendre aux autres et lorsqu'il le faisait il avait vraiment envie de voir ses élèves réussir. C'était quelque chose de très beau que de voir quelqu'un maîtriser ce que l'on savait faire de mieux et c'était agréable de savoir que l'on pouvait aider quelqu'un d'autre à faire exactement la même chose. Il était donc très motivé pour que Claire apprenne Vent des Soins, il avait confiance en elle. Et puis il n'avait aucune craintes, sa technique était bienveillante, il était impossible d'en faire quelque chose de mauvais. Voir quelqu'un d'autre posséder cette capacité à soigner autrui ne pouvait qu'être une bonne chose.

Les gestes de Ilo avaient été fait de façon très nettes, ses démonstrations avaient été réalisés lentement au départ pour ensuite s'accélérer. Il voulait qu'elle comprenne bien comme ça marche et espérait qu'avec ses conseils elle arriverait à faire de même. Le panda roux l'observa ensuite, non pas sans s'exercer lui aussi, il faisait des mouvements physiques pour garder la forme. Passé un temps il était même la tête à l'envers, les pattes en l'air, forçant sur ses bras pour les muscler, il avait fait pareil avec sa queue qui était aussi très entraîné. Il ne faisait cependant pas d'exercices qui nécessitait trop de concentration pour garder un œil sur la guerrière. Celle-ci s'adonnait à sa tâche avec beaucoup de sérieux mais pour le moment les résultats n'étaient pas là. Cependant, Claire n'était pas loin de réussir, Ilo le sentait, il décida alors au bout d'un moment de revenir vers elle et de s'entailler le bras pour la mettre dans une situation réelle. Quoi qu'il arrive le Moojuu survivrait mais il pensait que c'était le meilleur moyen de l'amener à réussir. Il fallait parfois se faire du mal pour arriver à quelque chose. Il remarqua alors que les pupilles de la blonde changèrent, Ilo se demanda sur le coup s'il n'avait pas fait une bêtise et réveillé quelque chose en elle. Mais il resta calme et l'observa. Cette fois, lorsqu'elle frappa le sol, le vent souffla de manière à faire danser les feuilles. Ilo sourit, il se disait que cette fois ça allait être bon. Sans même qu'il s'en rende compte, sa blessure au bras avait disparu, il le remarqua en voulant vérifier si ça avait fonctionné.

"Ooooh.... Incroyable, il n'y a plus une trace ! Tu as réussi."

Ilo reporta son regard sur la guerrière, elle avait fait une prouesse en réussissant à maîtriser Vent des Soins aussi rapidement, jamais personne avant elle n'avait fait ça dans un temps record. Sa maîtrise serait sans doute à peaufiner mais il était certain qu'elle saurait comment l'utiliser parfaitement rapidement. Claire le remercia, ce à quoi il répondit par un hochement de tête. Elle s'étonna du temps qui était passé, ce qui fit sourire Ilo de plus bel. Le mage avait plus vu le temps passé qu'elle et avait fait pas mal d'exercices pour s'entraîner. Il ricana en l'entendant dire qu'elle espérait qu'elle ne lui ait pas fait perdre de temps.

"Hihi hi ! Bien sûr que non ! J'ai pris beaucoup de plaisir à t'entraîner. La Terre ? Mmmh oui ça m'a l'air d'être une destination intéressante, je compte y aller."

Claire était ensuite allée chercher du thé parmi les offrandes qui leur avaient été laissés. Ilo décida de s'asseoir, en tailleur, pour boire le thé. Il adorait cette boisson. La guerrière profita de ce moment pour lui raconter son histoire comme il le lui avait demandé tout à l'heure. Il était vrai qu'il ne savait rien d'elle. Claire commença par dire qu'elle avait 800 ans et avait été créée par un Dieu. C'était bien au-delà de tout ce qu'imaginait le Moojuu mais il aimait être surpris par les histoires qu'on lui racontait. Elle lui fit comprendre que son existence servait à protéger les mortels, ainsi son rôle depuis le départ était bienveillant, ça n'étonna pas trop le panda roux. Son histoire était un peu compliquée, elle l'avoua elle-même mais Ilo n'avait pas de mal à comprendre, cet univers était si vaste qu'il offrait d’innombrables possibilités.

"Tout ceci est très mystérieux. Tu n'es pas quelqu'un de banal toi hihi hi ! Nous deux sommes pareils finalement : promis à sauver autrui. Dans ton cas, tu n'a peut-être pas en mémoire tout tes faits passés mais l'important est que tu ai gardé cette envie d'aider les autres. Cela démontres pour moi ta bonté d'âme. Tu sais, Dieu n'est qu'un mot qu'on utilise pour donner un sens à ce que l'on ne comprends pas. Les croyances sont faites ainsi, mais rien ne dit qu'il n'y a pas une part de vérité dans tout ça hihi !"

Maintenant il connaissait son histoire, Ilo était heureux de la connaître. Il était toujours curieux de ce genre de choses. Mais apparemment Claire avait prévu de s'en aller, il trouva ça dommage mais n'avait aucune raison de la retenir. Il était content de l'avoir trouvée sur son chemin, ce n'était pas tout les jours qu'on faisait la connaissance d'une telle personne. Le Moojuu se releva après avoir fini son thé, gardant ses bras derrière son dos comme un petit vieux.

"Tout le plaisir est pour moi Claire ! Je sais que tu fera bon usage de ta nouvelle technique. Je m'inquiète cependant de ton pressentiment, tu sais je peux aussi t'aider si tu en as besoin. En tout cas si nos chemins se séparent aujourd'hui, j'espère que nous pourrons nous retrouver très bientôt."

Ilo était un peu inquiet par les mots de la guerrière. Un mauvais pressentiment ? Il ne savait pas si elle avait un pouvoir de prédiction mais elle avait une relation assez forte avec son environnement, son pressentiment signifiait sûrement quelque chose. Quoiqu'il en soit il était temps pour eux de se quitter, Ilo prit alors une nouvelle direction en s'éloignant par la voie des airs de la mer de lave.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Reckless [PV]   
 
Reckless [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Magma :: Mer de lave-