Partagez | 
 

 Là où tout a commencé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Incognito / C-21
avatar
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 653
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Là où tout a commencé...   Lun 18 Déc 2017 - 0:06
Le laboratoire du Dr. Gero. Là où tout a commencé. C'est dans ce laboratoire désormais en ruines que Gero créa la première version de son ordinateur assistant, une intelligence artificielle qu'il nomma sobrement AI-1. Cet ordinateur avait pour rôle d'aider Dr. Gero dans ses recherches et expériences scientifiques. Initialement, il n'était qu'un simple outil d'assistance à commande vocal, qui répondait aux questions de Gero en cherchant de façon autonome dans l'immense base de savoir que représentait internet, et qui enregistrait également les résultats des expériences du scientifique dans une base de données. AI-1 était notamment utilisé par le Ruban Rouge pour assister les militaires de l'organisation criminelle. On pouvait le voir comme un moteur de recherches avancé. Au fur et à mesure des années, le docteur du Ruban Rouge l'avait amélioré, créant de nouvelles versions de son intelligence artificielle, toujours de plus en plus performante. Jusqu'à obtenir AI-4, l'intelligence artificielle ultime, capable de faire tout ce qu'un humain pouvait faire, avec une efficacité largement supérieure, et bien plus encore. Muni de divers bras articulés et de toutes sortes d'outils utilisés en biologie et en chimie, AI-4 avait assisté le Dr. Gero dans ses plus grandes expériences. La machine avait été comme une extension de lui-même. C'était elle qui avait capturé des échantillons d'ADN sur différents combattants, des cellules qui, plus tard, permirent la création de Cell, l'être parfait. C'était elle qui, après la mort supposée de Gero, avait continué de travailler sur le projet Cell, ainsi que son projet parallèle, C-21. Avant que la Z-Team ne détruise son laboratoire, elle s'était copiée dans le corps de C-21 et avait ainsi pu perdurer.

Désormais, AI-4 était dans le corps du 21éme cyborg. Les deux entités artificielles se partageaient le même corps. Initialement, la "conscience" de C-21 était une copie d'AI-4, un programme identique, mais dépourvu des données mémorielles de ce dernier. Mais en s'activant, et en commençant à découvrir le monde, C-21 avait forgé son propre caractère, influencé à la fois par les gènes issus des cellules de Cell qui avaient servi à le créer, mais également par ce qu'il voyait, ce qu'il entendait, ce qu'il interprétait du monde extérieur dont il ne connaissait rien. C'était ainsi qu'il avait pris un chemin totalement différent de celui d'AI-4, qui, lui, n'était pas affecté par les gènes de Cell. Ainsi, C-21 avait pu devenir plus humain dans sa personnalité, qu'AI-4 ne le sera jamais.

Après des mois de luttes internes pour avoir le contrôle du corps qu'ils devaient se partager, les deux esprits artificiels finirent par s'entendre sur un partage équitable du temps de contrôle, ce qui leur permettait plus de sûreté. En effet, durant leur lutte interne, n'importe lequel des deux esprits pouvaient, à tout moment, prendre l'avantage sur l'autre et prendre le contrôle de son corps entier, ou même de certaines parties, ce qui pouvait être très handicapant, durant un combat, par exemple, et les conduire tout droit à la destruction. En se mettant d'accord sur un contrôle du corps en alternance, avec une durée équitable, ils n'avaient plus ce problème, et chacun pouvait mener sa petite vie sans craindre que l'autre esprit ne prenne le dessus.

AI-4 avait le contrôle depuis un petit moment. C-21, ou plutôt Incognito comme il aimait se faire appeler, avait un peu trop attiré l'attention sur lui lors du tournoi intergalactique de Dösatz. Pour passer inaperçu, mais aussi pour se différencier du cyborg, AI-4 avait choisi de prendre une autre apparence. Il avait ainsi créer l'apparence d'une jeune femme, en piochant des éléments d'apparence physique de milliers de personnes qu'il avait pu croiser et qu'il avait enregistrées dans sa base de données.

Et désormais, il était de retour sur Terre. Et, après un court passage à Satan City, le voilà de retour chez lui. Là où il avait été créé. Là où tout avait commencé. Il espérait revoir celui qu'il devait servir, sa seule raison d'exister, celui envers qui il avait toujours été fidèle, son créateur, le Dr. Gero. Il représentait tout pour lui, son rôle était de l'assister, de l'aider. Et si AI-4 avait lui-même (ou elle-même, bien qu'en tant qu'intelligence artificielle il/elle ne possédait aucun genre) programmé C-21 pour tuer Son Goku, c'était pour accomplir les dernières volontés de Gero. Mais Gero n'était pas mort, et ils s'étaient retrouvés brièvement. Jusqu'à ce que C-21 reprenne le contrôle. A ce moment, Dr. Gero était parvenu à retirer une petite partie des cellules de C-21, contrôlées par AI-4, pour garder ce dernier auprès de lui, tout en laissant C-21 vivre sa vie de façon autonome. Toutefois, on ne pouvait pas réellement dissocier AI-4 et C-21 car les deux entités étaient dans chacune des cellules du cyborg. C'était la raison pour laquelle AI-4 était toujours dans le corps de C-21 actuellement, et en avait le contrôle à cet instant.

AI-4 espérait retrouver son maître ici, dans ce laboratoire. Mais le laboratoire était vide, et étonnamment en désordre. Le Dr. Gero n'aurait jamais laissé les choses telles quelles, cela ne lui ressemblait pas. Le cyborg fouilla rapidement le laboratoire, scannant les lieux au millimètre près, à la recherche d'un indice, ou d'une explication que son maître aurait éventuellement laissée. La seule chose qu'il trouva fut un insecte. Une petite mouche, qui virevoltait dans les ruines du laboratoire. Modifiant quasi-instantanément la composition de ses yeux pour les améliorer, il utilisa sa vision augmentée pour scanner l'insecte et obtenir de multiples informations telles qu'une image thermique, une signature énergétique et une analyse aux rayons X, ainsi qu'un zoom pour agrandir l'image de l'insecte d'un facteur 100. Toutes ces informations l'amenèrent à une seule conclusion : cet insecte ne ressemblait à aucun insecte existant et n'émettait aucune signature énergétique, il en déduit que c'était un cyborg. Peut-être l'un des drones de Gero, dont il s'était servi autrefois pour prendre des brins d'ADN sur les guerriers et qu'il utilisait également pour espionner. Ces drones étaient d'ailleurs animés par des copies d'AI-4.

De fines tiges métalliques poussèrent au bout de l'index et du majeur de la main droite de C-21. Il s'en servit comme d'une pince pour capturer le petit insecte volant, d'un geste vif mais précis au nanomètre près, pour ne pas l'écraser. Faisant apparaître un scalpel encore plus fin au bout de l'index de la main gauche, il s'en servit pour prélever un infime morceau de l'insecte robotisé, qu'il absorba afin d'analyser sa structure moléculaire.


*Analyse en cours... Oh, mais je te reconnais.*

Les molécules prélevées formaient des brins d'ADN identiques à celui de C-21. En d'autres termes, ce petit insecte n'était autre qu'une partie de C-21 lui-même, métamorphosé en insecte. Il absorba alors complètement l'insecte dans son corps, puisqu'il s'agissait de ses propres cellules. Ainsi, il eut accès à la mémoire stockée dans ce petit être. Ce petit être appartenait à la partie de C-21 contrôlée par AI-4, que Gero avait gardée avec lui des mois plus tôt. Mais il ne contenait pas toute la mémoire de cette partie, simplement les données les plus importantes. Ainsi, AI-4 apprit que le Dr. Gero était mort, et que l'autre AI-4 avait laissé une partie de lui ici, parce qu'il savait qu'un jour le corps principal de C-21 reviendrait dans ce laboratoire, et qu'il pourrait rentrer en contact avec pour lui expliquer la situation.


*Dr Gero... est mort...? Quelle surprenante et terrible nouvelle...*

Il apprit également que le reste des cellules était parti en voyage pour retrouver le corps principal. Mais, plus important, la petite mouche lui donna un moyen de prendre contact à distance avec l'autre morceau d'AI-4, afin de le retrouver et de ne former plus qu'un.
Ai-4 s'exécuta aussitôt. Il utilisa le réseau universel de communication sans fil pour envoyer un message privé crypté selon le protocole fourni par son homologue et à l'adresse virtuelle spécifiée par celui-ci.


[crypté]*De : AI-4 ; Pour : AI-4 ; Rejoins-moi au laboratoire, afin que nous soyons de nouveau complet.*[crypté]

Il reçu un message quelques minutes après, une réponse.

[crypté]*De : AI-4 ; Pour : AI-4 ; Bien reçu. J'arriverai à 15:56:17.*[crypté]

Tout ceci se passa bien entendu dans sa tête, puisqu'en tant que machine, il avait pu se connecter au réseau sans fil. Et à 15h, 56 minutes et 17 secondes très précisément, un petit être apparut dans l'antre du Dr. Gero. Il avait l'apparence habituelle d'Incognito, avec la peau grise, le crâne chauve, un œil vert et un gros œil rouge. Il était nu, asexué, et bien plus petit que l'original puisqu'il ne mesurait qu'une dizaine de centimètres, on aurait presque dit un jouet.

Le tout petit C-21 regarda celui qui avait l'apparence d'une jeune femme, et lui demanda de sa voix grave habituelle :


"Es-tu C-21 ou AI-4 ?"

Celui à l'apparence de femme lui répondit :

"Quelle différence cela peut faire ? Je suis à la fois C-21 et AI-4. Nous avons convenu d'un accord pour partager le corps, nous avons le contrôle chacun notre tour."

"Je vois. Nous ne l'avons pas fait. Nous sommes en lutte permanente pour avoir le contrôle. Actuellement, je suis C-21, bien que mes cellules étaient contrôlées par AI-4 au moment où Gero nous a éjecté de notre corps. J'ai réussi à reprendre le contrôle."

"Il est étonnant de constater à quel point nos façons de penser, pourtant très similaires, parviennent à des résultats très différents en fonction de nos expériences vécues."


La jeune femme tendit sa main vers le cyborg miniaturisé.

"C-21, ne voudrais-tu pas que l'on ne forme qu'un à nouveau ?"

"Non. Je refuse d'être sous ton contrôle, AI-4. Toutefois, la version de moi-même qui est en toi a dû trouver que la solution du partage équitable était une bonne idée, bien que j'ignore pourquoi. Il est également possible que tu me mentes afin de m'absorber, peut-être envisages-tu de me contrôler une fois que ton corps sera complet. Peut-être as-tu trouvé un moyen de me désactiver définitivement."

"En effet. Je n'ai aucun moyen de te prouver que tu peux me faire confiance. Même si je voulais te transférer ma mémoire pour que tu prennes conscience de ce qu'il s'est passé, tu refuserais par crainte que je te transfère un virus susceptible de désactiver ton esprit afin de ne conserver que la partie d'AI-4 qui est en toi. Je t'ai demandé de venir car j'espérais que tu en serais venu à la même solution que le C-21 qui est en moi, à savoir un partage du corps entre nos deux esprits. Je voulais nous réunir une fois pour toutes. Je souhaitais que C-21 soit à nouveau complet, pour terminer mon travail. Maintenant que le Dr. Gero est mort, je n'ai plus aucune raison d'exister. Je vais donc passer en mode veille, et laisser le champ libre à C-21."

"Bonne initiative. Mais avant que tu ne partes, j'ai une question. Peux-tu me reprogrammer afin que je ne ressente plus cette obsession de tuer Son Goku ?"

"Oui, je le peux. Je t'ai conçu, après tout. Tuer Son Goku ne semblait plus être une priorité pour le Dr. Gero la dernière fois que je l'ai vu. Nous n'avons donc plus besoin de le tuer. Mais j'ai besoin de ton accord pour cela, car dans le cas contraire, tu pourrais activer des protections qui m'empêcheraient d'altérer ton programme. Toutefois, tu dois savoir une chose. Cet ordre de tuer Son Goku est directement programmé dans tes gènes. Je ne peux pas le supprimer sans te réinitialiser totalement. Si je le fais, tu perdras tous tes souvenirs, une fois de plus. Tu ne connaîtras plus aucune technique, tu ne sauras plus qui tu es, tu ne sauras plus rien de ce monde, c'est à peine si tu sauras parler. Ta personnalité sera également réinitialisée, elle deviendra une copie neutre et parfaite de moi-même, jusqu'à ce qu'elle soit de nouveau altérée par les gènes de Cell et par les évènements que tu vivras. Est-ce vraiment ce que tu souhaites ?"

"Pour me débarrasser de cette obsession, j'ai donc le choix entre tuer Son Gokû, ce qui signifie obéir à mon créateur, ce que je refuse de faire, et être réinitialisé complétement et tout oublier. Peut-être es-tu en train d'essayer de me piéger pour te débarrasser définitivement de moi."

"Tu ne le sauras pas tant que tu n'auras pas fusionné avec moi. Je passe en veille. Fais donc ce que tu veux avec toi-même."


Dans le corps principal, AI-4 céda sa place à la personnalité de C-21, qui garda toutefois cette apparence mais changea sa voix.

"Salut, moi." fit le corps principal à l'apparence d'une fille.

"Salut, moi. Je sais que je serais beaucoup plus puissant si je revenais en toi afin qu'on ne forme plus qu'un, mais je ne peux m'empêcher de penser que c'est un piège. Tu pourrais être encore AI-4, se faisant passer pour C-21 pour obtenir ma confiance, et dont le but serait de m'absorber pour me faire disparaître définitivement, dans le cas où il aurait trouvé un moyen de le faire."

La jeune femme sourit.

"Qu'est-ce qui te fait dire que je vais te laisser le choix ?"

Le Incognito miniature écarquilla légèrement des yeux, et, comprenant aussitôt ce que ça voulait dire, bondit dans la direction opposée pour fuir en volant à toute allure. La jeune femme le poursuivit et le rattrapa très rapidement : puisque cette partie de C-21 possédait beaucoup plus de cellules, elle était bien plus puissante et rapide que le miniature. Elle attrapa le petit Incognito dans sa main droite dans le but de l'absorber. Cependant, refusant catégoriquement de se faire absorber, il se fit exploser avec une technique d'autodestruction, suffisamment puissante pour détruire complètement le membre droit du corps principal de C-21 jusqu'au coude. L'Incognito miniature était donc parti en fumée, totalement désintégré, détruisant en même temps une partie du corps principal du cyborg, et faisant disparaître à jamais les informations qu'il avait stockées de son côté depuis qu'il avait été détaché du corps principal, notamment celles à propos de ce qui était arrivé au Dr. Gero et ce qu'il avait fait depuis.

La jeune femme regarda le moignon au niveau de son coude droit, d'un air impassible.


"..."

*Quel idiot. Deux versions de moi ayant chacune évolué de leur côté durant plusieurs mois sont donc incapables de se faire confiance, à cause d'AI-4. Et cette version a préféré se désintégrer totalement en m'infligeant des dégâts pour ne pas prendre le risque de laisser AI-4 gagner définitivement le contrôle de son corps, plutôt que de me faire confiance. Je ne saurai donc jamais ce qui est arrivé à Gero. Peu importe, maintenant qu'il est mort, AI-4 devrait me laisser tranquille puisqu'il n'a plus besoin de faire quoi que ce soit pour lui. Malheureusement, je ressens toujours cette envie de tuer Son Gokû, ce qui m'empêche de jouir d'une liberté totale... Devrais-je laisser AI-4 supprimer cet ordre de mon programme en me réinitialisant totalement ? Cela reviendrait à mourir... et à renaître sans aucune connaissance de ma vie antérieure. A moins que je ne stocke ces données sur un disque externe, et que je fasse en sorte de tomber forcément dessus après ma renaissance. Mais si c'était un piège d'AI-4 pour m'éradiquer complétement et lui laisser le total accès à ce corps ? C'est peu probable, car sans Gero, AI-4 n'a aucune raison d'exister, mais cette possibilité n'est pas à exclure pour autant.*
 
Là où tout a commencé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-