Partagez | 
 

 Le Cercle des Lumières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Légion
avatar
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 04/03/2017
Nombre de messages : 546
Bon ou mauvais ? : "Bon"
Zénies : 1590

Techniques
Techniques illimitées : Souvenir / Toxine / Exécution
Techniques 3/combat : Mâchouille / Terreur
Techniques 1/combat : Marquage

MessageSujet: Le Cercle des Lumières   Mar 2 Jan 2018 - 21:43

La partie la plus difficile de la matinée est certainement le réveil. L’évasion des mains du sommeil, des chaînes de la fatigue, et la perte soudaine de tous souvenirs des rêves faits. La sortie d’un monde autre que le nôtre, d’un monde personnel qui est le sien. Un monde qu’on ne partage avec personne, hormis ses joies, et ses regrets. Un monde bien plus heureux, il semblerait, que le monde où nous nous situons pour l’instant. Un monde où seuls nos cauchemars nous tourmentent.

Les yeux vitreux du spectre fixaient le plafond depuis un petit moment. Le mal de crâne ne s’en allait pas. Ses paupières étaient lourdes, mais pas assez pour cacher entièrement le monde. Il ne faisait qu’entrevoir l’amas de bois qui était en face de lui. Il se demandait ce qui se passerait si l’une des poutres venait à se décrocher pour lui arriver au visage, ou bien si tout le toit s’écroulait, tiens. Des bouts de pensée sans queue ni tête qui arrivaient et partaient. Le retour dans le monde des vivants et des conscients. L’envie de laisser le temps passer indéfiniment, à jamais, et pour toujours. Entendre le monde vivre. Laisser le temps s’écouler dans sa rivière tranquille. Ne pas vivre pendant un peu plus longtemps.

Et puis la place de spectateur repart et il faut entrer sur le terrain. Le spectre se passa la main sur le visage, appuyant sur ses paupières et ses joues, espérant que cela lui permette de se réveiller complètement. Il se redressa, assis, et regarda ses alentours : Une pièce vide, presque détruite, abandonnée. La seule chose qui semblait récente par le manque de poussière la recouvrant était une pyramide de bouteilles vides. Le fantôme fixa un instant la construction. Il n’avait aucune mémoire de la veille. C’était un miracle s’il se souvenait même d’avoir existé hier.

Il se releva difficilement, cognant sa tête sur le rebord d’une table, avant de tituber quelque peu en arrière pour s’adosser contre le mur. Il récupéra son casque, laissé au sommet de la pyramide de verre. Il s’asseya sur une chaise, et regarda le mur difficilement. Que s’était-il passé hier ? Qu’avait-il fait ? Il semblait manquer une partie de l’histoire, une grosse partie. Quelque chose de majeur. Quelque chose qui… semblait loin. Le temps ne passait pas assez vite pour le fantôme. Le mal à la tête qu’il ressentait ne faisait que s’accentuer. Après un long soupir, il poussa la chaise, et se releva. Qu’allait-il faire aujourd’hui ? Peut-être reprendre des réserves d’eau-de-vie ? Ou bien retrouver la créature grise capable de changer de couleur et de forme ? Les choix se suivaient dans la tête du personnage à la cape déchirée. Alors qu’il allait sortir, cependant, il put voir du coin de l’oeil un bout de papier.

Son poul s’accéléra alors que certains souvenirs revinrent : Le Jeu du Diable, et toute ce qui y avait un rapport. La mort de deux autres participants. Le départ d’un autre. L’écriture mauvaise qui en avait humilié un. Et maintenant, c’était son tour. Légion allait devoir jouer le jeu : Le nouvel ordre stipulait sa participation et son voyage vers la forêt, pour se regrouper avec d’autres participants, certainement pour un combat à mort. S’il n’obéissait pas à la règle, il mourrait. Reviendrait-il dans l’autre monde ? Cette question lui fit froid dans le dos. Il avait déjà réussi à s’en sortir, mais une deuxième fois ? Impossible. Mais tuer ? À nouveau ? C’était une perspective qu’il ne souhaitait pas voir. Il prit avec une rage difficilement contenue le parchemin. Une ligne l’avait fait cependant réfléchir un instant. “Pouvoir sacrifier quelqu’un de près à mourir pour soi.” Il pourrait peut-être… non, c’était ridicule. Complètement ridicule. Il avait déjà assez noyé son chagrin, il était temps d’essayer de se prêter au jeu. Tristement, résigné à son sort, le spectre sauta par la fenêtre, arrivant avec une grâce inexistante sur le sol. Il se mit en marche vers la forêt.

Certains souvenirs lui revinrent durant le voyage. Comme l’un d’entre eux, qui était bien plus bruyant que les autres : Une rencontre avec un membre du personnel de l’au-delà qui s’était fait licencier, un squelette bien bâti et qui ne pouvait fermer sa bouche pendant plus de cinq minutes, également faucheur d’âme et incroyablement fort lorsqu’il devait user de son épée lourde. Le spectre était, à contre coeur, parti le voir au sommet d’une montagne où il séjournait la plupart du temps. C’était davantage pour le vent qui flottait dans ses lambeaux de vêtements que pour avoir une vue sur le monde qu’il s’était réfugié là. Ça, et la présence de davantage de réseau : il pouvait facilement communiquer avec son téléphone portable chez les morts. Et c’était justement la raison de la visite du spectre. Après une discussion interminable sur les derniers exploits du faucheur, ce dernier fut enfin d’accord pour téléphoner chez Enma, afin de demander le relâchement des potentiels morts de la main de Légion dans le monde des vivants. “On les aurait dégagé de là quand même”, dit Oyecomova, faucheur Funky de son état, au fantôme qui avait failli s’impatienter, et qui revint de cette discussion l’esprit reposé. Cependant, il n’avait pas obtenu de réponse quant à son sort, dans cette histoire, car “l’ange de la mort” (qui n’aimait vraiment pas ce titre) n’en savait rien. Il lui conseilla "de ne pas mourir." C’était vite dit.

Il arriva enfin en vue d’un cercle de flamme, après quelques minutes de marche, et plusieurs dizaines à tourner en rond. Légion s’y asseya en attendant les autres. Il posa le coude sur l’une de ses jambes en tailleur, et la tête sur sa main. Il n’était pas plus heureux qu’un autre d’arriver ici. Mais peut-être qu’il arrivera à terminer sa nuit, avant l'arrivée des autres participants ? Il laissa ses paupières se fermer...


“...”

[Je n'ai pas mis de PV au cas où certains voudraient ramener des complices, et autre conneries du genre. : ^)]
Beelax
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4188
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 720

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Boule de la mort
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Mer 3 Jan 2018 - 15:34
Pour résumer la situation de Beelax. Il venait de livrer un beau combat contre ce King Végéta aux côtés de Wulhut. C'était même lui qui avait porté le coup final avec sa supernova, mais il ne se voilait pas la face, sans l'aide de Wulhut pour occuper leur adversaire, il n'aurait jamais tué le roi, ni le toucher. Ensuite, passant en troisième forme de réduction, il avait guéri de ses blessures que Majin Végéta lui avait faite lors de son dernier enchaînement sur lui, mais il était terriblement épuisé. Il était donc allé se coucher dans une des chambres de la salle et s'était endormi instantanément. Durant son sommeil, il avait rêvé. Enfin non, pas un rêve, une vision réelle. C'était le sixième ordre : se rendre à la forêt et y retrouver les autres participants choisis. Avant de rejoindre la forêt, il avait fait un détour vers la tour sacrée pour y acheter deux senzu, ça pourrait être utile.


Beelax repensa à son premier ordre. Assez simple, ce n'était pas trop compliqué et cela ne portait pas atteinte à la vie des autres. Il devait simplement détruire une capsule sur la base de lancement de Végéta. En même temps que ça, il avait rencontré le participant numéro 5, un autre saiyan qui voulait détruire les démons du froid, original pour un saiyan. Bref, Beelax allait effectuer son deuxième ordre qu'était pour le moment de se rendre à la forêt. Il se demandant bien ce qu'il y aurait, peut-être une battle royale . Ça lui rappelait des souvenirs, il en avait organisé une et l'avait laissé aux mains de sous-fifre qui l'avaient informé que le vainqueur était ce maudit Nasu. Bon, trêve de blabla, il volait à toute vitesse vers la forêt avec une aura bleutée autour de lui et toujours en troisième forme.


Il arrivait sur place qu'après quelques minutes de vol intensif, sans pour autant perdre de l'énergie. Son repère était un cercle de flamme qu'on pouvait apercevoir via le ciel. Beelax piquait donc une descente rapide directement à l'intérieur du cercle, ressentant une énergie omniprésente. Il atterrit sans finesse, provoquant une petite bourrasque de vent. Un homme, ou d'un moins ça y ressemblait, était déjà là. Il semblait. Le démon du froid s'approcha de lui, tendant sa main vers son épaule, puis la secoua pour qu'il se réveille. Maintenant qu'il fut sûrement réveillé, le bleu prit la parole en supposant qu'il soit un participant du jeu du diable. 


« J'imagine que tu as aussi été victime de ce jeu assez incroyable. Je suis également de la partie, mon nom est Beelax. Tu es le seul à être arrivé ? » 


Après qu'il eut fini, il s'assoit à son tour en tailleur, portant son corps avec ses bras tendus vers le sol derrière son dos. Il attendit quelques minutes que d'autres personnes condamnées par le jeu du diable rappliquent à leur tour. Mais rien ne se passa. Personne ne vint, Beelax se demanda si les deux êtres vivants étaient bien les seuls. Il finit par s'allonger, les bras croisés derrière sa tête. Il reprit la parole en s'adressant à Légion.


« Tu sais ce qui nous attends ? J'ai bien l'impression que personne d'autre ne viendra. Dis-moi, c'est le premier "ordre" que tu vas exécuter ? » 


Beelax faisait preuve de curiosité seulement pour passer le temps, il ne savait pas quand cela allait débuter, alors il s'occupait comme il pouvait. Finalement, le démon du froid s'impatiente et se lève en faisant les cent pas à l'intérieur du fameux cercle, ne se doutant pas ce qui allait se passer ensuite.
Brolya
avatar
Saiyan
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 06/06/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Extermination.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pique de Ki, Zone de l'ombre, Poison
Techniques 3/combat : Energy Blade, Paralysie
Techniques 1/combat : Illusion de l'âme

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Ven 5 Jan 2018 - 1:10
(Une musique bien edgelord pour commencer le rp)


La mort d'un être cher était toujours une rude épreuve à passer... Mais pour Brolya, c'était la mort de la même personne une seconde fois. Encore une fois, elle devait faire face à son destin. Enma avait appelé encore une fois le démon Jin à ses côtés... Après avoir rendu son bien-aimé à Brolya, il lui avait repris ? Ce n'était pas que de sa faute... C'était également celle de Demigra. Ceci était suffisant pour donner à Brolya l'envie de commettre le plus grand génocide que l'univers n'ait connu. Elle qui était souvent désigné comme l'incarnation de la faucheuse, elle allait répandre la mort... C'était sûr pour elle. Elle n'avait aucune hésitation... Son cœur noirci par le chagrin était clair dans sa demande. Jin était mort, la vie allait le payer. Quitte à expier ses crimes en Enfer le restant de ses jours une fois son travail accomplit, elle n'y trouverait que du bonheur ! Il est temps de travailler main dans la main avec la mort elle-même... Qui serait le survivant de ce jeu puéril impliquant la vie de nombreux participants ? Qui serait la prochaine victime de l'assassin au cœur noir ?

Elle qui volait tranquillement au travers de la forêt en traversant sa zone d'ombre, elle s'approchait de plus en plus de la destination annoncée par Demigra. Ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'elle n'arrive sur les lieux... Le cercle de lumière était visible alors que la zone sombre de la tueuse s'était arrêtée... Elle était arrivée comme un coup de vent avant de se retrouver dans le cercle, les bras derrière le dos avec un regard vide. Aucun mot ne sortait de sa bouche. Elle n'était clairement pas là pour parler ou se faire des amis. C'était une journée absolument vide de sens pour elle. Au centre du cercle, elle ne s'était même pas annoncée aux autres participants. L'envie de meurtre était forte... Elle n'avait qu'une envie, c'était d'en finir une bonne fois pour toute avec cette histoire de jeu pour ensuite répandre le néant dans l'univers entier. Elle n'avait que rapidement inspecter les participants. Et en voyant celui qui ressemble à un démon du froid, son expression faciale avait légèrement changé pour montrer un air satisfait. Il ressemblait à Freezer... Les démons du froid ne sont qu'une hérésie dans l'univers...

De toute manière, toutes les personnes présentes ici devaient mourir. Non pas maintenant, non pas demain, mais quand elles seront seules... C'est bien sa manière d'agir après-tout. Tuer ses victimes une à une était un moyen de victoire assurée pour elle. Mais ceux-ci devaient être dégroupés... Le cerveau de la meurtrière n'avait fait qu'un tour avant de trouver l'astuce parfaite à utiliser contre eux. Une fois que Demigra aurait donné ses ordres ou aurait laissé le libre-arbitre aux participants, elle s'amuserait... Le meurtre était désormais la seule manière de réconforter le cœur triste de Brolya. Pour le moment... Il fallait se concentrer sur le jeu du diable. Qu'avait-il en tête en rameutant les participants ici ? À quoi son idée de ne laisser que les silhouettes des participants avait-elle servi du coup ? Il résonnait de manière bien illogique ce Dieu démon. Peu importe... Il finirait comme les autres aux pieds de l'assassin. Ils devaient tous mourir pour Jin... Ils devaient souffrir pour la mort de son bien-aimé démon...

Leurs morts allaient signer le début de la vengeance de Brolya. Elle allait commettre le plus grand crime contre la vie elle-même ! Le seul survivant que Brolya avait fait dans un combat à mort était Raditz... Celui-ci devait peut-être mourir également ? Enfin bon, nous verrons bien ce que le futur allait annoncer pour la tueuse. Ils allaient bientôt connaître la mort...
Boneco
avatar
Saiyan
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 681
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Explosive Wave | Transposition
Techniques 3/combat : Final Spirit Cannon | Spirit Sword
Techniques 1/combat : Genkidama

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Sam 6 Jan 2018 - 3:40
La forêt était immense et je ne savais si j'allais pouvoir trouver ce "cercle magique" dont il était question. La nuit était tombé depuis un moment et je volais toujours à la même allure, les bras croisés, pensant à ce qui pouvait bien m'attendre. Mon regard balayé le paysage sans fin qui s'offrait à moi, mais je n'y trouvais pas ce que je cherchais. Etais-je le premier ? Les autres m'attendaient-ils ? Peut-être était-ce simplement le démon qui se payait notre tête... J'en doutais cependant, il avait l'air attaché à ses petites "règles".
Finalement, comme guidé par une force invisible, je perçu une lueur rougeâtre s'échapper des branchages. Mes certitudes furent renforcés d'avantage lorsque je sentis l'une des énergie qui se dégageait de ce lieu. Je le reconnaîtrais désormais entre milles, cet infâme démon du froid, Beelax. Flottant au dessus du point de rendez-vous, je tâchais de distinguer les autres participants à travers les branches... Deux... Trois... Ils étaient tous déjà là, à m'attendre. Eux aussi m'avaient très certainement repéré, mais j'hésitais à descendre et les rejoindre au milieu de ce cercle maléfique. Le malin nous avait donc tous dans sa poche, nous avions chacun répondu à son appel.

Prenant une grande inspiration, je me décidais finalement à quitter le confortable souffle du vent pour la fermeté du sol et de l'énergie infâme qui le décorait. Je me posais donc doucement, toisant à tour de rôle chaque individu qui prenait place en ce lieu. Evidemment, je grimaçais à la vue de Beelax, mais je savais également me retenir. L'un d'entre eux ne bougeait pas, assis simplement en tailleur et la tête reposant au creux de sa main, il avait l'air d'une statue... Ou bien d'un cadavre. Mais ce n'est que le dernier participant... Ou plutôt participante à en juger par sa poitrine imposante, que je dévisageais avec insistance. Cette femme dégageait une aura réellement pesante, c'était plus une sensation que sa signature énergétique... Elle était dangereuse. Tandis que ma queue de singe remuait nerveusement, je croisais les bras silencieusement avant de prendre la parole.

"Pourquoi êtes-vous venu ?" Déclairais-je simplement.

Question idiote évidemment, puisque que tout comme eux j'avais moi aussi répondu à l'invitation du Diable en personne. Mais je ne connaissais pas ces gens, du moins ne prêtais pas la moindre importance au seul que j'avais déjà rencontré, et je savais que simplement en prenant bien compte de leur manière de répondre je pouvais avoir un aperçu de leur personnalité... Et de leurs intentions. Je me doutais bien que nous n'étions pas là pour jouer au carte, et désormais tous réunis notre hôte démoniaque allait rapidement nous annoncer la suite du programme, toutefois je ne comptais absolument pas le satisfaire et cela même la haine que j'éprouvais envers Beelax n'allait m'y obliger.

J'attendais donc simplement les réponses, si il y en avait, puis l'ordre du malin avant de penser à la suite. Je voulais savoir ce qu'il attendait de nous, pour ensuite juger de si oui ou non j'allais me plier aux exigences d'un être aussi infâme.
Légion
avatar
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 04/03/2017
Nombre de messages : 546
Bon ou mauvais ? : "Bon"
Zénies : 1590

Techniques
Techniques illimitées : Souvenir / Toxine / Exécution
Techniques 3/combat : Mâchouille / Terreur
Techniques 1/combat : Marquage

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Ven 12 Jan 2018 - 21:56



Toute victime de la main de Légion lors du jeu du diable se verra revenir de l’au-delà grâce à la faveur d’un certain faucheur d’âme. Cela devait rassurer le spectre. Il n’y avait pas de soucis à se faire. Absolument aucun. Alors pourquoi était-il toujours empoigné au niveau de son estomac par une force invisible. Pourquoi avait-il tout de même si peur ? Pourquoi était-il tout de même si terrifié par l’idée de devoir meurtrir à nouveau ? D’avoir à nouveau peut-être un sang qui n’était pas le sien, une vie arrachée dans ses paumes. Avoir à nouveau cette ribambelle de remords en face de lui, sortant d’un ventre troué, à l’instar de spaghettis macabres. Non, ce ne devait pas être la souffrance qui le dérangeait autant. Ou bien le meurtre. Il devait s’inquiéter pour lui-même. C’était certainement ça qui le troublait autant.

Les yeux fermés, il rêvait. Malgré son armure et sa cape large, il continuait à flotter. Flotter sur quoi ? Il ne pouvait pas voir, car se retourner lui mettrait le nez dans l’eau, si c’en était bien. Le regard vide, il regardait le ciel qu’il imaginait être le plafond de son crâne. Il se disait qu’il flottait donc sur sa propre matière grise. C’était amusant : ce rêve ne l’amenait pas si loin que ça. Il restait dans sa propre tête. Il entendait quelque chose gouter. Un “plop, plop” continuel. Qu’est-ce que c’était, ça ? Ce devait être le sang qui passe. Son cerveau était peut-être percé ? Et les doutes, ainsi que les peurs, devaient sortir du trou. Peut-être qu’il flottait non sur son cerveau mais sur ses insécurités ? Pourtant, il semblait être bien, là, dans ce monde maussade, sur cette mer de mauvaise anticipation quant à un retour de ses erreurs passées. La mer du chagrin. Cela sonnait bien. Il ne se demandait pas pourquoi il souriait face à tant de mauvaises choses, face à des pensées qui l’accableraient normalement. Il se plaisait juste dans cet univers qui ne devrait pas vraiment l’accueillir ainsi, dans ce monde qui était entièrement le sien. Faisait-il preuve de mauvaise foi ?

La mauvaise foi… C’était ce qu’il aimait le moins entendre dans ses discussions avec lui-même. Il arrêtait le dialogue chaque fois qu’il mentionnait ce mot à lui-même, et se laissait seul, interloqué par cette réaction, alors qu’il sortait de la pièce, troublé. Il n’aimait pas qu’on lui parle de mauvaise foi. Qu’on lui dise qu’il avait certainement le choix. Qu’on lui dise qu’il pouvait peut-être être quelqu’un d’autre, ou bien qu’il n’avait pas à cacher ce qu’il était. Qu’on lui dise que toutes ces histoires qu’il invente ne sont que des excuses. Il en venait à douter de ses actions. Est-ce que se laisser tomber dans l’alcool et la décadence était un moyen d’oublier ? Il se disait oui, mais c’était certainement le contraire. Parler de contraires ne l’intéressaient pas. Il avait raison, un point c’est tout. Il ne pouvait rien faire face au mal qui se déplace sur Terre et ailleurs, il ne pouvait pas changer les choses. Tout était condamné à se répéter. On ne pouvait qu’essayer de rendre le pire un peu moins pire. Mais peut-être que non ?.. Il n’aimait pas cette question. Il n’aimait pas grand chose au final quand on lui parlait de lui.

Qu’est-ce qui lui faisait peur au final ? Se retrouver face à ses idéaux fâcheux par l’intermédiaire de ce jeu ? Face à ses remords, plutôt ? Il buta contre un rocher. Il ne flottait plus. Le courant s’était arrêté. Bougonnant, il comprit qu’il allait devoir se lever. Il était sur une île à présent. Il vit que le liquide sur lequel il flottait était noir. Et par un incroyable manque de réflexion, il pensa que c’était de l’encre. Il était pourtant facile de voir où cette métaphore allait le mener.

Il put observer que c’est de là que venait la mer noire. C’était une petite rivière qui provenait du centre de cette petite île. Une rivière noire comme l’encre. Le spectre était accroupi à côté. Il voyait des petites étoiles dans cette nuit liquide qui allait ainsi rejoindre des plus grandes ténèbres. Il allait suivre le long de cette rivière, pour voir où son fort intérieur prévoyait de le mener. Il monta ainsi une petite colline, car c’était de là que provenait le fleuve morose.

Et là, il put voir ce qu’il ne voulait pas voir : une bête infâme s’acharnait sur un cadavre, le dévorant avec barbarie, dégustant son buffet comme un affamé de plusieurs semaines qui venait de se voir offrir de la viande. Les respirations rapides de la créature allaient de pair avec ses rires malicieux. Les craquements de la chair sous ses molaires inondaient les oreilles du spectateur. Ce dernier put observer du noir couler de son menton. Par petite goutte, une par une. C’était de là que venait le son qui l’avait fait se secouer un peu. Il tenta de faire un pas.

La créature se retourna, et Légion, sans pourtant bouger, ni changer d’expression faciale, put observer avec effroi l’armure de la victime. Une armure de cuir, avec une cape rouge, et un bras plus protégé que l'autre. Des ceintures se liant au niveau du torse. Un casque pointu. Le ventre de l'homme à terre était ouvert, et ses intestins terminaient leurs course entre les doigts de son meurtrier. Celui qui avait les mains pleines d'un sang noir éthérée et presque irréel s'amusa à aspirer l'une des tripes avec sa bouche, tel une longue pâte italienne. Se léchant les lèvres, il releva le visage, fixant celui qui était tombé par hasard, terminant son geste par un grognement guttural, qui ressemblait à un rire.

"Ne fais pas cette tête. Ce n’est rien de grave. Je ne fais qu’accélerer la chose.”

Son rire se fit plus distinctif alors qu’un affreux rictus se posa sur ses lèvres. Il se releva, droit, les dents aiguisées brillantes de mille feux, remplaçant les étoiles dans se monde bien sombre. Il ne se cachait pas le visage, non, car son physique lui plaisait, et qu’il n’avait pas de brûlures sur sa belle face, de toute façon. Légion eut du mal à retrouver ses yeux dans la chevelure blanche qui volait à un vent étrangement fort à présent. La cape de l’individu virevoltait, elle aussi, grâce à l’étrange bourrasque.

"Je me demande lequel de nous deux tu seras à la fin de la journée.”

Il avait penché la tête sur le côté, montrant avec le haut de sa tête, qui n’était pas casquée, le pauvre homme qui avait rencontré sa fin face à un jeu trop hasardeux de divinités malveillantes. Légion put croiser avec animosité le regard littéralement noir de la chose qu’il détestait, et qu’il redoutait le plus au monde. Le monde se mit à trembler alors que le tueur éclata d’un rire effroyable. La voix monstrueuse et grave résonna dans ce monde noirci par les nuages du remord comme le tonnerre des nuits les plus sombres et silencieuses, alors que cet univers bien calme s’effondrait.

La secousse provenait d’un individu à côté de lui, qui lui tenait l'épaule. Bien qu’il fut réveillé, il n’ouvrit pas les yeux. Il se concentra sur la voix de la personne. Il ne répondit pas. C’était une voix assez jeune, qui semblait remplie malgré elle d’une certaine condescendance, alors que les propos qui sortait de la bouche de la personne n’avaient rien de désagréable. Ils étaient plutôt sombre même. Beelax. C’était un nom qui n’avait rien de terrien. Peut-être un Saiyan ?.. Non, cela ne ressemblait pas à quelque chose d’assez brutal sur la langue pour être un nom de guerrier. C’était quelque chose de doux. Légion ne bougeait toujours pas alors que l’individu semblait s'asseoir, pour au final se relever et tourner en rond. Quelqu’un de bien impatient. Ce sera à utiliser contre lui. L’impatience. Il allait devoir faire attention à ça, lui aussi.

Bientôt d’autres personnes arrivèrent. L’une d’entre elles ne dit rien, mais le sifflement du vent témoignait de sa capacité de voler. C’était quelque chose qu’il avait ressenti chez le reste. C’était mauvais pour eux. Plus dure sera la chute. Mais quelque chose semblait s’en dégager. Son aura était de mauvaise augure. Enfin, si on pouvait appeler une noirceur de coeur une aura. L’autre mauvaise âme prit son temps avant de laisser ses pieds tomber au sol, à entendre le son. Il prit, d’une voix dans laquelle il tentait de cacher sa nervosité, la parole, pour demander les raisons de la venue des trois autre participants - à moins que certains n’aient posé pied au sol absolument au même moment, ce qui pouvait compliquer les choses.

Il fallait jouer un rôle durant chaque rencontre. Chaque bataille se jouait autant sur le plan physique de sur le plan psychologique. Légion ne pouvait pas en un instant changer toutes ses tactiques de batailles, mais il pouvait mimer être quelqu’un d’autre. Ainsi restait-il silencieux. Peut-être que cela lui donnait l’air d’un rustre qui ne répondait pas quand on lui parlait. Peut-être avait-il mystérieux, à ne pas bouger, dans son armure, l’air presque mort. Peut-être même qu’il impressionait quelqu’un. Il se demanda alors s’il s’était déjà mis en tête de jouer sur la psychologie de ses potentiels adversaires, ou bien s’il était juste trop timide pour engager la conversation. Il préféra laisser s’en aller cette idée, et ne plus y penser.

La terre se mit à trembler, ce qui ne le fit pas sortir de sa position. Au centre du cercle se dressait quelque chose. Quelque chose de grand, d’imposant, et d’imprégné de malice. Alors qu’il daigna enfin ouvrir les yeux, il put apercevoir la tour du diable, cachant le soleil qui arrivait petit à petit à son zénith. Il ne savait pas combien de temps il avait attendu dans son petit univers mental, mais il savait qu’il allait devoir se lever. Le jeu du diable nécessitait que ses pions entrent dans la tour. Légion n’allait pas se faire prier. Se levant en craquant des os, il se redressa face à l’entrée qui était vers lui. Il profita pour regarder de ses yeux de braises les autres âmes damnées. Il y en avait trois. Beelax, qu’il reconnut instinctivement, était un Démon du Froid à l’air jeune et ingénu. S’il n’avait pas ses cornes, sa tête ressemblerait à un ballon, qui ne demanderait qu’à être percé. Le second était un jeune Saiyan nerveux, qui semblait observer le Démon du Froid avec animosité, lorsque son regard se posait sur lui. Enfin, la troisième était elle aussi une Saiyenne, aux yeux vitreux et au visage vide d’émotion. C’était elle qui dégageait cette mauvaise ambiance, mais Légion n’y porta pas attention. Il n’oublia cependant pas d’observer ses formes discrètement avant d’entrer dans la tour, sans dire un mot.

L’escalier était assez long, mais le spectre n’y prêta guère attention. Alors que ses opposants étaient habitués à voler, lui faisait tout à la marche. Son esprit était encore une fois ailleurs. En haut allaient se trouver des plateformes. Une plateforme par étage. D’après le jugement qu’il avait fait à l’extérieur de la tour, il y en avait quatre : une par participant. Sans faire de commentaires, il continua de grimper les escaliers jusqu’à arriver au sommet de la tour. Il se plaça au centre de la plateforme, et resta debout, les bras croisés, attendant ce qui allait se passer, et qui n’allait certainement pas être bien amusant.

Des dizaines de scénarios virevoltaient dans sa tête. Quelle était la personnalité de ses adversaires ? Deux d’entre eux semblaient être assez fougueux, mais l’un était bien plus stressé que l’autre. La dame semblait émotionnellement perturbée. Jouer sur ses sentiments serait une bonne idée. La peur, la colère, la tristesse. Des émotions primaires semblaient être leurs faiblesses. À en juger par leurs armures, le Saiyan comme le Démon du Froid avaient l’air de représentants classiques de leur civilisation, et il semblait déjà y avoir une certaine rivalité entre eux. Ils se jetteraient l’un sur l’autre à coup sûr. Ils possédaient des armures, ce qui devait signifier qu’ils n’envisageaient pas de pouvoir esquiver tous les coups, contrairement à la guerrière qui n’était pas habillée de façon à recevoir les attaques pour mieux les contrer. Devrait-il y avoir un ordre d’attaque à envisager ? Un ordre de priorité...

Légion s’arrêta de penser un moment. L’ordre n’avait même pas été donné. Il n’y avait rien qui disait qu’il y aurait un combat. Devait-il vraiment s’inquiéter des autres s’il pensait déjà au combat ?
Il observa sa main gantelée. Les pointes des doigts en métal ressemblaient tellement à des griffes...
Beelax
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4188
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 720

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Boule de la mort
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Dim 14 Jan 2018 - 12:16
Le sixième ordre du malin était tombé, les participants élus devaient se rendre à la forêt où s'y trouvait un cercle de flammes. Les quatre choisies devaient tous se placer à l'intérieur pour la suite de l'ordre. Beelax était arrivé le premier, un homme ou plutôt son ombre. Alors que le démon du froid avait commencé à lui parler, il n'avait même pas répondu, occupé par ses pensées. Seul, il s'assit par terre en attendant que tout le monde arrive, il commençait à devenir impatient de savoir la suite des évènements lorsque une femme à l'aura pesante et désagréable. Elle ne dit pas un seul mot, l'ancien maléfique déduit qu'il ne fallait mieux pas lui parler. Il resta donc assit, patientant toujours avant qu'un autre être vivant arrive. C'est... Boneco ! Cette vermine était là ? Lorsqu'il était en face de lui, ses poings se serrèrent automatiquement à vue. Comme lui, il se retient de sauter sur lui et le frapper. Cet être détestait les démons du froid et en conséquences... Beelax ne pourrait que le détester aussi. Finalement le saiyan demanda aux trois autres pourquoi ils étaient venus.

« T'es con ou quoi? Tu sais très bien que je fais partit du jeu du diable et tu ne doute pas qu'on se serait pas venu ici par hasard? Nous sommes là pour la même raison que toi le singe. »

Après cette réponse, il pût observer comme tout le monde la terre tremblé pour laisser apparaître une tour. La tour du diable plus précisément. Beelax en profita pour sortir son parchemin et regarda ce qu'il y avait de nouveau :

Contenu de parchemin:
 

On devait donc rentrer dans cette tour et y choisir une plateforme, il y en avait sept. Une par étage. Legion semblait déjà à l'intérieur et avait choisit le dernier .

« Bon ben je vais y aller aussi. Hey saiyan, ne te perd pas dans la tour ce serait dommage ! »

Il grimpa dans la tour et monta les escaliers un à un jusqu'à arriver à l'avant dernier étage. Juste en dessous de Légion, Beelax n'avait pas trop eu d'idée pour se placer alors il avait décidé de se placer en dessous de Légion. Qu'allait il leur arriver maintenant ? Nous allons bien le découvrir...
Brolya
avatar
Saiyan
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 06/06/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Extermination.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pique de Ki, Zone de l'ombre, Poison
Techniques 3/combat : Energy Blade, Paralysie
Techniques 1/combat : Illusion de l'âme

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Dim 14 Jan 2018 - 15:03
La fête semblait continuée de plus belle ! Alors que Brolya s'était posé sans se présenter aux personnes présentes ici, un nouvel arrivant venait de se ramener. La prochaine hécatombe s'annonçait délicieuse... Pas besoin d'en dire plus, la Saiyan ne pouvait qu'attendre patiemment l'heure du festival des morts. Et mon Dieu qu'ils sont bruyants ! Les entendre parler énervait Brolya. Elle ne pouvait pas supporter les voix des personnes ici présentes ! Bien qu'il semble qu'il y ait un léger conflit entre le démon du froid et le Saiyan arrivé il y a peu. En effet, le démon venait d'appeler celui-ci "le singe". Une idée venait de lui arriver à l'esprit... Ce démon serait utile. Si il veut se défaire de ce Saiyajin, il pouvait servir à Brolya... Faire une pierre deux coups ferait énormément gagner de temps à l'assassin. Toujours sans rien dire, elle pouvait donc sentir le sol tremblé sous ses pieds. Que se passait-il encore ? Ne sourcillant pas, elle continuait de regarder devant elle, observant cette tour qui commençait à sortir du sol.

Le temps passé, les idées de Brolya étaient claires. Elle n'avait pas à mâcher le travail. Si quelqu'un devait mourir aujourd'hui, ce seraient les personnes présentes avec elle. Pendant que la tour sortait du sol, elle regardait donc le parchemin qui se trouvait attacher à sa ceinture. L'ouvrant de sa main gauche jusqu'en bas, celui-ci signalait donc le but de cette mission. Rentrer dans la tour et trouver une plateforme sur laquelle rester en attendant les prochaines directives... Si c'était aussi simple, elle n'aurait pas eu besoin de prendre autant de temps pour se préparer. Enfin bon, tout porte à croire que cet imbécile de Demigra avait quelque chose en tête. Déjà, ce n'était pas normal de réunir tout le monde au même endroit. Surtout que là, il y avait au moins la moitié des participants des épreuves. Cependant, il y avait trois numéros qui avaient disparu. Donc sûrement trois morts déjà... En comptant Jin. Vidant rapidement sa tête de ses pensées, elle retournait donc au travail.

Regardant les autres participants, il semblerait que ce soit l'homme en armure qui avait décidé de rentrer en premier. Ce mec était également assez énigmatique... M'enfin bon, Brolya n'avait que faire de ce gars. Ce qui l'intéressait vraiment, c'était le conflit entre le démon du froid et le Saiyan qui se jetaient des regards de mort à chaque instant possible. Utilisé ce conflit à son avantage serait une bonne chose... Surtout pour se faire faciliter le travail. Continuant sa marche, elle arrivait donc dans la tour... Celle-ci était quand même grande. Pendant ce temps, elle laissait donc les autres membres pendant qu'elle, elle restait au tout premier étage. Le plus bas. Celui qui avait la porte de sortie... Pourquoi ? Vous le découvrirez assez tôt ! Si les plans de l'assassin vont dans le sens de ceux du Dieu démon, alors elle pourrait faire un magnifique spectacle. Bien sûr, il fallait attendre que l'autorisation de tuer soit donnée... Espérons qu'elle arrivait vite ! Comme ça, elle pourrait terminer ce jeu le plus rapidement possible.

La mort est un cadeau qu'il fallait offrir à ceux qui le méritaient. Aujourd'hui, ce n'était pas une, ni deux, mais trois victimes qui auront le privilège de mourir de la main de la magnifique assassin. Ils pouvaient se sentir gâtés ! Ce n'était pas tous les jours qu'ils auraient l'occasion de mourir sans douleur. Mais cela n'empêchait pas Brolya d'y trouver du plaisir... Le malheur des uns faits le bonheur des autres comme on dit ! Ce proverbe était vraiment trouvé... Surtout pour la demoiselle.
Boneco
avatar
Saiyan
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 681
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Explosive Wave | Transposition
Techniques 3/combat : Final Spirit Cannon | Spirit Sword
Techniques 1/combat : Genkidama

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Dim 14 Jan 2018 - 19:21
Seul Beelax prit la peine de répondre, le pire scénario possible puisque chacune de ses paroles m'invitaient à le réduire en poussière, elles m'irritaient au plus haut point. Je parvenais toutefois à garder mon calme, constatant non sans surprise que les deux autres individus ici présents m'ignorèrent totalement. Bien que je m'y attendais, j'étais déçu de trouver en chacun d'eux un adversaire, aucun ne semblait prêt à aller à l'inverse du chemin que le démon s'amusait à tracer pour nous. Seul, je n'avais pas d'autre option que de satisfaire moi aussi la volonté du malin. Il fallait que j'essaie de gagner la confiance de l'un d'entre eux, ou du moins d'atténuer nos différents. En ce qui concernait Beelax, c'était inconcevable, pourtant il était le seul à faire attention à moi... Ou alors était-il plus simple d'esprit que les autres, ça n'aurait rien eu d'étonnant.

"J'ai bien conscience des liens démoniaques qui nous unissent malgré nous, très certainement dans la mort d'ailleurs, et si vous êtes tous ici c'est bien que vous savez ce que nous encourons au sein de ce jeu maudit. Cela me semblait irréaliste, mais je sais désormais qu'il ne faut pas prendre ce jeu à la légère. Je n'ai aucune envie de satisfaire ce misérable démon, et j'imagine qu'aucun d'entre vous ne le fait par plaisir. Mais si nous sommes obligé de répondre à ses attentes alo-..."

Le sol trembla soudainement, m'arrêtant dans ma lancée et interrompant mon annonce. Bon sang, il se moquait de moi ce démon à la noix ! Un immense bâtiment commença à immerger dans entrailles de la terre, se dressant au milieu du cercle d'énergie. C'était une tour, une tour gigantesque. Je restais abasourdi par cet événement si soudain, et fus pris de cours lorsque la voix irritante du Démon du Froid atteint mes oreilles. Il me lançait à nouveau un défi, avant de se lancer à son tour dans la tour, après l'énigmatique être en armure et précédant la jeune guerrière à l'aura si déstabilisante. J'étais décidément le seul à vouloir converser... Tant pis, j'improviserais, mon heure n'était pas venue !

A mon tour, je m'élançais dans la tour tout en attrapant mon parchemin pour lire ce qui y était inscrit.


Contenu du parchemin:
 

Ce message me rappelait une chose, la possibilité d'amener un représentant ! Les personnes que j'avais rencontré plus tôt étaient-elles seulement les véritables joueurs ? Je n'avais pas pris la peine d'inspecter l'avant-bras de chacun pour vérifier si ils portaient eux aussi un numéro, quel idiot. Mais c'était un détail, quoi qu'il allait arriver désormais ils étaient eux aussi des participants, et de potentiels ennemis. J'arrivais au premier étage qui comprenait la première plateforme au chiffre I, la jeune guerrière y avait prit place. Je m'arrêtais un instant, la fixant avec insistance, puis portais mes yeux à ses avants bras. Des bracelets cachaient le potentiel numéro qui lui avait été attribué, pratique... Je ne savais pas si elle avait choisi cette plateforme en fonction de son numéro propre, ou bien simplement dans un autre but. Quoi qu'il en soit, je continuais ma route et gravissait les marches. Effectivement, à en juger par la malice dont faisait preuve le démon, il y avait de grandes chances pour lesquels nous avions à choisir une plateforme qui correspondait à notre numéro, une épreuve de réflexion en somme. Toutefois, je voulais savoir si les autres avaient agis de la sorte, alors sans m'arrêter je continuais mon ascension, passant outre les étages vides, je traversais également le cinquième étage sans m'y arrêter, Beelax devrait donc se trouver au prochain étage puisqu'il portait le numéro VI. Ma supposition était juste, il se trouvait donc au sixième étage, sur la plateforme qui correspondait à son numéro. J'avais grand mal à savoir si il avait eu lui aussi la même intuition que moi, ou si encore une fois sa simplicité d'esprit lui avait porté chance. Dans tous les cas, il avait accompli l'ordre. Je m'avançais de quelques pas dans sa salle, afin de lui faire face, j'avais encore le temps.

"Puisque tu es ici, j'imagine que l'homme en armure se trouve juste au dessus n'est-ce pas ? Il est potentiellement le porteur du numéro VII dans ce cas. J'imagine que tu ne vois certainement pas où je veux en venir, je ne t'en demande pas tant, mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à te donner quelques pistes concernant nos adversaires. Annonçais-je doucement, d'un ton tout à fait moqueur. "Il y a de grandes chances que nous nous opposions à nouveau, Démon du Froid, alors sache que je n'hésiterais pas à t'écraser lorsque l'occasion se présentera à nous. Sur ce, profites bien de tes derniers instants camarade."

Je lui fis un rapide signe de la main, satisfait d'avoir pu lui lancer quelques pics, puis tout en prenant compte de sa potentielle réponse je continuais mon chemin afin de vérifier que le dernier d'entre nous se trouvait bien au dessus, au dernier étage. Arrivé à destination, je ne fus pas surpris de constater qu'il prenait bien place sur sa plateforme. Je m'avançais une nouvelle fois afin de lui poser, à lui, quelques questions.

"Je ne te connais pas, et n'en ai pas plus envie. J'imagine que toi non plus à ce que j'ai pu constater tout à l'heure. Alors je serais bref, quel que soit l'ordre suivant saches que j'ai pour priorité d'éliminer le Démon du Froid en premier, tu peux en prendre compte si cela te sers. Son numéro est le VI, je ne sais pas si cela pourrait te servir, mais il est évident que connaître ces chiffres qui nous sont chacun attribués est un avantage. Alors dis-moi, quel est le tiens ?"

Je n'espérais pas une réponse, mais je ne perdais rien à essayer. J'attendais donc quelques minutes silencieusement, le temps pour lui de me répondre ou non, avant de tourner les talons en lui faisant un signe de la main en guise de bonne chance. Je pris cette fois les escaliers dans le sens inverse, ne m'arrêtant pas même à l'étage de Beelax, afin d'arriver à l'étage contenant la plateforme numéro V. Je fixais cette étrange structure gravée, à l'apparence aussi ancienne que dangereuse. C'était certainement la plateforme qui m'était attribué, et laquelle j'allais devoir rejoindre si je voulais maximiser mes chances de survies... Mais quelque chose me retint. La raison me disait de prendre place sur cette plateforme, mais mon instinct me dictait autre chose, de prendre des risques. Ce misérable démon voulait s'amuser ? Il voulait du spectacle ? J'allais lui en offrir. Je tournais une nouvelle fois les talons, puis dévala les marches à une grande vitesse, pour finalement arriver à nouveau au premier étage où s'était établie la guerrière.

Deux personnes hein ? Essayons-ça. Sans prévenir, je bondis rapidement afin d'atterrir sur la plateforme numéro I, faisant face de très proche à la dangereuse femme. Je la toisais intensément, affichant un sourire emplie de malice tandis que mes yeux semblaient flamboyait tant l'adrénaline montait en moi.

"Nous n'avons pas eu le temps de converser tout à l'heure, je crois qu'il est temps de corriger ça." Affirmais-je alors, satisfait d'avoir "piégé" la femme avec moi, elle allait peut-être pouvoir m'écouter.

L'ordre était accompli, nous attendions la suite.
Demigra
avatar
Demon
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 22/11/2015
Nombre de messages : 195
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Brèche temporelle, Illusion, Kikoha spectral
Techniques 3/combat : Influence démoniaque, Voile démoniaque
Techniques 1/combat : Corruption maléfique

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Lun 15 Jan 2018 - 23:35
[ Note HRP : Suite à vos nombreuses questions via Skype, je vais fixer les règles avec plus de précisions ici. ]

- Les techniques de combat ainsi que la capacité le voler ne sont toujours pas autorisées.

- La violence est autorisée uniquement dans le cas ou quelqu’un veut rejoindre votre plateforme, vous pouvez donc l'en empêcher.

- Si l'on vous empêche de rejoindre une plateforme, vous tombez obligatoirement.

- Vous pouvez vous déplacer jusqu'à deux fois dans la partie.

- Vous pouvez vous déplacer uniquement sur les plateformes adjacentes aux votre.

- Vous tombez dès l'instant ou vous êtes trois sur une seule et même plateforme.

- Vous pouvez effectuer deux déplacements en un seul tour à condition qu'il n'y a personne sur votre passage.

- Il vous est possible de sauter durant la chute de votre plateforme.

Ce post sera édité avec plus de précisions ou retiré sur vos demandes, bonne chance ! ^^
Légion
avatar
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 04/03/2017
Nombre de messages : 546
Bon ou mauvais ? : "Bon"
Zénies : 1590

Techniques
Techniques illimitées : Souvenir / Toxine / Exécution
Techniques 3/combat : Mâchouille / Terreur
Techniques 1/combat : Marquage

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Mer 17 Jan 2018 - 18:53
Comment pourrait-on traquer un démon dont on ne connait même pas le nom ? Légion songeait ainsi, seul sur sa plateforme, à ce qu'il ferait une fois que cette première épreuve serait terminé. S'il n'avait rien à craindre d'une potentielle mort, il serait bon pour lui de peut-être se laisser mourir. Mais quelque chose en lui ne voulait pas se sacrifier pour les autres. Il savait que les morts reviendraient de l'au-delà après ce jeu sadique. Il savait que toute âme n'avait rien à craindre si elle venait à être patiente. Peut-être avait-il peur pour lui même ? Peut-être que mourir d'une malédiction lui serait fatal à lui. Il avait eu une histoire avec l'autre côté du Styx, et peut-être que Charon le ramènera une nouvelle fois aux enfers. Un endroit qui ne lui manquait pas. Il ne souhaitait pas y retourner, d’autant plus qu’il s’en était enfui, la dernière fois. Mais quelque chose en lui souhaitait également avoir cette magnifique excuse pour se salir les mains à nouveau. Il n’aimait pas ça. La violence était un joli voyage, oui, mais la retombée n’était que de l’aigreur, de la haine, et des remords. Ce spectacle terrifiant et addictif qu’était le sang sur les mains, les entrailles éparpillées, et les derniers réflexes du corps condamné. On pouvait rapidement devenir dépendant de toute cette sorte de chose. Et on ne s’en remettait pas facilement. Légion songeait à ce qu’il ferait du démon quand il le verrait. Peut-être s’amuserait-il à briser toutes ses images de mal absolu et incontenable ? Un dieu du mal qui serait forcé vers le bien. Ce serait drôle. Le tuer ne ferait que lui faire plaisir. Quelle conséquence pourrait-il donner à sa vie ? Le forcer à être l’une des personnes qu’il s’amuse à torturer. Peut-être le mettre dans des boy-scout ? Il ferait peur aux enfants avec un nez pareil, cependant. Quand on y pensait, entre son teint pâle, ses cheveux rouges, et ses vêtements ridicules, le malin ressemblait à un clown.

Légion fut interrompu dans ses pensées qu’il savait idiotes par une voix d’un jeune homme. Devrait-on souligner la bravoure dans sa voix ? Car la peur était ancrée en lui, mais sa présence ici n’était qu’un témoin de l’affrontement entre lui et ses frayeurs. Il avait tenté de lancer le dialogue avant l’entrée, ce que Légion avait ignoré. Peut-être que parler serait une bonne idée à présent ? C’était un jeune guerrier, facilement manipulable à coup sûr. Plusieurs joueurs pouvaient se placer sur les plateformes. Peut-être qu’un jeu d’équipe était nécessaire. Légion se sentit légèrement stupide d’avoir ignoré le dialogue des autres. Peut-être que les toucher aurait été utile. Il avait là une occasion de se “rattraper”. Le Saiyan détestait le démon du froid, et c’était visible. Il lui confirma, et laissait dégager à nouveau de l’animosité envers le spectre cette fois ci. Il lui demanda son numéro, après avoir énoncé sa volonté de cibler le démon du froid en priorité et donné le nombre correspondant à ce dernier. Légion avait l’occasion de se faire un allié. Une potentiel pion pour se maintenir en vie. Et puis de toute façon, Demigra n’allait pas annihiler toutes ses poupées d’un seul coup. S’il pouvait garder le Saiyan en vie durant cette épreuve, il pourrait l’utiliser plus longtemps. Il fallait bien choisir ses mots.

”... Je tiens à m’excuser pour ma conduite de tout à l’heure. Voyez-vous, je ne suis pas un des participants. La personne que je remplace, le numéro sept - enfin, je crois que c’est son numéro - est un ami cher, et incapable de combattre. Et… sa mauvaise fortune me fait bon coeur : Je suis chasseur de démon, ici pour trouver des indices sur la position du marionnettiste qui vous énerve tant, et engagé à faire le moins de victime possible. La traque du diable est dans mes priorités, et je tiens à éviter des morts inutiles. Seulement, la haine entre vous et le Démon du Froid, ainsi que l’aura tragique qui entoure la jeune femme, semblent me peiner dans cette idée. Une épreuve me mettra sur la voix du malin, et si je venais à mourir, la quête de toute une vie s’échapperait de mes mains, en même temps que mon souffle. Sachez une chose : Si l’occasion de ne pas vous tuer m’est présentée, je la prendrais, autant pour éviter que du sang innocent ne coule, que pour “gagner du temps” en laissant des participants en vie. Et… pour votre querelle avec Beelax, je vous souhaite la meilleure des chances.”

Légion était bon menteur, mais cependant, certaines de ses paroles venaient d’un sentiment vrai. Il n’avait nulle envie de tuer inutilement. Le symbole sur son poignet était caché par le gant ainsi que l’armure, et ne pouvait traverser avec sa faible lumière le cuir et l’acier. Il vit le guerrier repartir, entendant dans l’escalier son pas s'accélérer. Il semblait vouloir rejoindre quelqu’un. Ou bien le spectre l’avait-il terrifié ? Enfin, il pouvait espérer avoir trouvé un allié. Il était sur la septième plateforme. Peut-être qu’il avait mal compté les étages ? Si le Saiyan venait à gagner contre le démon du froid, il pouvait sauver une vie. La guerrière, elle, semblait remplie de rage. S’il ne la tuait pas maintenant, elle le poursuivra plus tard. Le Démon du Froid, lui, ne semblait pas bien malin, mais il avait raté une occasion de le mettre de son côté. Deux personnes par plateforme. Pourquoi uniquement deux ?

Les réflexions s’arrêtèrent alors qu’il se trouva au milieu d’un gouffre énorme. La plateforme était en train de flotter dans les airs, au bout d’une sorte de spirale constituées d’autres ronds de pierre. Certaines étaient adjacentes, assez pour voyager de l’une à l’autre avec un simple saut. Il observa les deux Saiyen sur le disque central, et Beelax juste à côté. Les règles du nouveau jeu étaient simple. Il fallait voter à voix haute quelle plateforme tomberait la première. Deux sauts étaient possible. Un occupant pouvait empêcher le passage d’un occupé au dernier moment. Si la plateforme de Légion tombait, il pourrait sauter deux fois sur des plateformes de secours, mais il ne pourrait pas atteindre celle du milieu. Dans le gouffre étaient des milliers d’âme damnées, qui semblaient espérer enfin une délivrance, ou bien simplement de quoi rassasier leurs estomacs à jamais vide. Le spectre se demanda combien de temps il pourrait survivre, là dedans, parmi tous ces fantômes. Il ne se trouva pas de réponse.

Les bras croisés, revenant au centre de sa plateforme, le spectre songea. Pour quelle plateforme voter ? Voter pour la plateforme de Beelax ne ferait qu’attiser les soupçons sur lui, voter la plateforme des Saiyen irait à l’encontre de ce qu’il venait de dire. Il devait voter, mais pour quoi ? Quel cercle n’avait rien à faire là ? Les deux voteraient d’abord pour le Démon du Froid. Mais combien de temps faudrait-il à l’aura terrifiante de la guerrière pour faire dégager le jeune combattant ? On dirait que tout cela pouvait aider à une victoire du spectre. Deux retours potentiels après une mauvaise chance, l’un des deux “partenaires” de la plateforme centrale dégageait un sentiment de mauvaise augure, couplée à son expression sterne, et sa petite tenue ne pourrait certainement pas sauver quelqu'un dont le regard hurlait mort et malédiction sur ses récepteurs, et il pourrait certainement sauver le jeune Saiyan. Il avait pris sa décision, préférant les rivalités et envies de mort faire leurs effets. Il espérait juste que la fortune ne permette pas aux gens de deviner exactement ses pensées sur un simple croisement de bras et un seul mot.

”Quatre.”
Beelax
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4188
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 720

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Boule de la mort
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Lun 22 Jan 2018 - 9:02
Les élus du diable avaient été rassembler dans la forêt, un milieu d'un banal cercle de flammes. Le démon du froid avait patienté un moment avant que la totalité des membres arrivent sur place. Après qu'ils furent tous rassemblés, la suite de l'ordre avait été donné, une tout était apparue en plein milieu du cercle. C'était La tour du diable, les êtres sur place devraient chacun rentrer dans la tour et choisir une plateforme, il y en avait une par étage et il y avait quatre étages. Légion avait été le premier à pénétrer dans la grande tour, et s'était planté au dernier étage. Le démon du froid le savait car il n'avait vu personne sur les autres plateforme après avoir suivit Légion, c'est tout simple ! L'ex-soldat de Freezer avait suivit le spectral dans la tour avant se placer juste l'étage dans dessous. Il attend donc seul, debout, les bras croisés, la suite des événements. Alors qu'il patientait, le saiyan Boneco vint à sa rencontre.

« Qu'est-ce tu viens foutre ici toi? Pars vite avant que je te réduis en poussières... »

Cependant, il se semblait pas vouloir partir, et parla finalement à Beelax. Il supposa que Légion devait être juste au dessus de lui puis déduisit qu'il serait le numéro VII. Il continua en disant que le démon du froid ne savait où il voulait en venir mais qu'il n'y avait pas de mal à lui donner quelques pistes. Alors que l'ex-soldat de Freezer allait répondre, il finit par dire qu'ils seront bientôt de nouveau opposer et que le saiyan n'hésiterai pas à exterminer son opposant. Beelax serra les dents, ses poings se serrèrent automatiquement, la haine que le démon du froid cumulait depuis tant d'années et calmée ces derniers temps refit surface en ce moment. L'esprit de Beelax était instable, il pouvait très bien passer du mauvais au bon sur un déclic.

« Dégage... Dégage ! Je te conseille de déguerpir avant que je te pulvérise, tu mourras de ma main. Tu n'es qu'un pauvre macaque qui n'a aucune chance contre moi, je te pulvériserai ! »

Il laissa éclater sa rage, la vue de ce Saiyan le mettait hors de lui, son esprit se corrompant petit à petit, allait-il encore changer d'alignement ? Pourquoi Beelax semblait aussi faible d'esprit en ce moment. Il parvint néanmoins à se contrôler pour ne pas frapper, toute violence sera sanctionnée de la mort. C'était les règles, et Beelax ne voulait pas mourir encore une fois. Il regarda donc d'un œil mauvais le départ de Boneco pour rejoindre Légion. Il était de nouveau seul ? Que lui était donc arrivé ? Quelque chose de mauvais était en lui, à croire qu'il était mauvais et que cela ne pourrait pas changer. Avait-il le bon choix en quittant Freezer ? Il l'avait quitté parce qu'il doutait de sa puissance et de sa réussite à régner sur le monde. Mais quand on y pense, Beelax était en sécurité avec lui, en tout cas plus que maintenant. Il avait un certains confort. Ne vaudrait-il pas mieux retourner à ses côtés ? Peut-être que Freezer passera l'éponge sur l'affront que lui a fait son premier allié. Après ce jeu stupide, il s'occuperait de cela, pour l'instant, il devait s'occuper de sa survie. Alors qu'il était perdu dans mes pensées, il vit Boneco redescendre en bas de la tour pour se placer sur la plateforme I. Le parchemin de Beelax commençait à chauffer, cela signifiait qu'une nouvelle étape de l'ordre y était inscrit. Il sortit donc le bout de papier et regarda le contenu du fameux parchemin du diable.

Contenu du parchemin:
 

Alors c'est ça, ils devraient tous voter pour une plateforme et celle qui aura le plus de votes tombera. Il devait réfléchir, c'était une question de stratégie.


*Voter pour la 1 serait inutile, les deux saiyan pourraient sauter sur la plateforme du dessus. Je suis sur la six, donc Légion est sur la sept, si je vote contre lui et que par miracle un autre aussi, sa plateforme tomberait. Et si il essaye de se rattraper en venant sur le mienne, je le dégage. Oui, c'est la meilleur solution !*

Attendant encore un moment, il entendit la voix de Légion annoncer son vote. Même si il entendit sa voix, il ne fut pas suffisamment rapproché pour découvrir le vote qu'il avait soumis à la tour. Ce fut donc à lui de jeter ses cartes sur la table.

« Je vote pour la plateforme sept. »


Un sourire un peu mauvais prit place sur son visage, il espérait que Légion tombe de son étage pour que Beelax puisse le remballer sur place, il fallait espérer à un miracle, il fallait que quelqu'un d'autre vote la même plateforme que lui. Il croisa donc les bras et attendit la suite. Qui allait tomber ?
Brolya
avatar
Saiyan
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 06/06/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Extermination.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pique de Ki, Zone de l'ombre, Poison
Techniques 3/combat : Energy Blade, Paralysie
Techniques 1/combat : Illusion de l'âme

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Mer 24 Jan 2018 - 4:41
Ténèbres, mort, torture et tristesse... Ce sont les mots qui revenaient le plus souvent dans l'esprit de Brolya. Elle qui n'avait alors que peu à perdre grâce à Jin, elle n'avait plus rien cette fois. Dans son esprit totalement vide de pensée, la haine et la rage avaient pris place. Elle n'avait à ce moment précis qu'un seul est unique objectif, exterminé tous ses adversaires présents dans cette tour... Cet endroit sera le tombeau des ennemis de la guerrière. Elle n'avait plus envie de perdre de temps avec ceci... Elle se devait de gagner le jeu du Diable et donc, de ne pas mourir. Pour Jin, pour celui qu'elle aimait, elle ne pouvait perdre aujourd'hui ou encore demain ou même jamais... Concentrée sur son plan initial, elle continuait de réfléchir sur un moyen de gagner rapidement tout en se débarrassant vite et bien des gêneurs ici présents. L'animosité qui abritait les cœurs de Boneco et Beelax était une aubaine pour elle. L'un avait gagné une alliée temporaire, tandis que l'autre n'avait gagné qu'une ennemie, mais certainement pas la plus tendre...

"Que me veux-tu ?..."

La voix inexpressive de Brolya avait raisonné tel un écho. Ce message s'adressait à Boneco, le guerrier de l'espace qui l'avait rejoint pour lui parler. Encore une fois, il avait causé l'agacement de l'assassin... Ce n'était vraiment pas le moment de lui parler. Ce visage et ces vêtements... Il avait l'air assez jeune comme Saiyan. Il pouvait peut-être penser faire de la tueuse son alliée ? Eh bien, il se trompait bien. En vérité, peu importe ce qu'il pouvait dire, elle n'y prêterait même pas attention. Il pouvait bien parler... Écoutant juste les paroles insignifiantes du guerrier, la plateforme s'était mise à trembler, se déplaçant sous les yeux de la meurtrière. La tour s'était comme aplatit, laissant la porte fermée. Toutes les plateformes sont l'une à côté de l'autre, laissant voir chacune des personnes présentes dans l'épreuve. Le premier à avoir donné un chiffre était l'homme en armure. Il avait opté pour le numéro quatre... Une plateforme sans personne dessus. Pourquoi pas... Ensuite, c'était Beelax. Et qu'elle surprise !

"Écoute... Tu parles beaucoup trop."

Ne disant rien de plus, Brolya venait de se mettre à courir rapidement. Sautant sur la plateforme cinq, elle laissait donc derrière-elle Boneco. Elle hurlait ensuite le numéro de la plateforme qu'elle avait choisie... Comme Beelax d'ailleurs. "Je vote pour la plateforme sept ! Et toi le Saiyan, tu ferais mieux de commencer à prier pour ton salut..." Suite à cela, elle gardait les bras croisés. Regardant ensuite Beelax, ce dernier devait avoir compris qu'il venait probablement de trouver de l'aide extérieure pour se débarrasser du guerrier de l'espace... Une stratégie très simple en soi. Il n'y avait rien de bien méchant ! Il fallait juste éviter de trop parler à Brolya. Elle détestait énormément être dérangée... Si seulement il n'avait pas commencé à parler ! Qui sait comment les choses se seraient passé ? De toute manière, maintenant, le verdict était donné. Il fallait se débarrasser des élus du jeu. Boneco était devenu une proie pour l'assassin... Si le jeu se terminait ainsi, nul doute qu'il serait le premier à se frotter à la demoiselle.

Le jeu du Diable avait beau avoir commencé, pour Brolya, il ne s'agissait que d'un problème à régler rapidement. Elle avait encore tant à faire dans cet Univers... Elle devait exterminer la vie pour y apportait enfin un Univers calme. Mais que ferait-elle une fois que la vie serait éradiquée ? Eh bien, elle se suiciderait... Elle n'avait que faire d'une vie sans Jin. Mais avant d'arrivée à ce stade, il fallait qu'elle détruise toutes formes de vie. En passant des plus perfectionnés aux plus sauvages. Un travail qui lui prendrait toute une vie... Mais qui, au final, apporterait une satisfaction à la demoiselle comme elle n'en avait jamais eu. Désormais, la seule manière pour elle d'avoir un peu de plaisir, c'était de tout détruire sur son passage. Ce foutu Demigra a vraiment énervé Brolya... Il allait le regretter. Elle devait le retrouver, mais pour ce faire, elle devait déjà gagner ce jeu rapidement.
Boneco
avatar
Saiyan
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 18/09/2017
Nombre de messages : 681
Bon ou mauvais ? : Chaotique Bon
Zénies : 1300

Techniques
Techniques illimitées : One Inch Punch | Explosive Wave | Transposition
Techniques 3/combat : Final Spirit Cannon | Spirit Sword
Techniques 1/combat : Genkidama

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Mer 24 Jan 2018 - 18:09
J'avais réussi à converser avec la plupart de mes "camarades de jeu", obtenant parfois les informations que je recherchais, ou simplement dévoilant ma rancoeur envers certains. Finalement, tout ceci n'avait servi qu'à envenimer le conflit qui prenait place entre Beelax et moi-même, du moins en grande partie. L'être en armure m'avait quant à lui révélé beaucoup de choses le concernant, et je faisais peut-être une erreur en l'écoutant aveuglément, toutefois je n'avais pas plus de raison de me méfier. Il semblait le seul parmi nous quatre à ne pas être ici pour tuer, puisque d'après ses dire il n'était pas lui même participant à ce maudit jeu, mais avant tout pour traquer et vaincre le démon qui se jouait de nous. Bien que sceptique, je ne pouvais m'empêcher d'éprouver une certaine sympathie à son égard, j'espérais seulement que celle-ci ne causerait pas ma perte.

Finalement, j'avais décidé de passer outre ma raison pour défier le démon et ses innombrables manigances, décidant de rejoindre la dernière personne à qui je n'avais pas adressé la parole et prenant donc place sur la plateforme numéro I. Mon action ne semblait pas ravir cette femme à l'aura déstabilisante, mais je n'en attendais pas beaucoup plus de sa part... Ce qui était fait était fait, il ne me restait plus qu'à continuer sur ma lancée. Après tout je n'avais rien à perdre à essayer, du moins je le pensais.

"Ecoutes-moi, la suite des événements ne tardera pas à arriver alors je vais tâcher de faire au plus vite, sachant que ma survie n'est pas garantit compte tenu du test que j'ai voulu effectuer. Tu es la seule à qui je n'ai pas encore pu adresser la parole, et si tu ne comptes pas m'écouter ainsi soit-il, mais nous savons tout les deux que tu es dans l'incapacité de me tuer en cet instant, alors je comptes bien en profiter."

La moindre de mes paroles semblait l'irriter au plus haut point, elle n'était décidément pas commode et je risquais gros à lui soumettre ainsi mes paroles. Je repris cependant.

"Quel que soit ton objectif, je suis persuadé que toi non plus n'apprécie pas te sentir manipuler par un être tel que celui à l'origine de ce maudit jeu. Plutôt que de suivre ses petites règles bien gentiment et lui procurer ce plaisir, si obscène, d'autorité suprême, nous devrions faire en sorte de s'accorder pour trouver une faille dans tout ceci. Tu dois très certainement savoir que l'un des élus est parvenu à s'affranchir de l'emprise du démon, c'est à mon sens une preuve qu'il existe un moyen d'échapper à ses griffes, qu'il existe des erreurs dans la "magnificence" illusoire de son maudit jeu ! Je pense sincérem-..."

La terre se mit à nouveau à trembler, coupant ma phrase comme à l'accoutumé. La tour semblait s'écrouler, cependant ce n'était en réalité que les étages qui s'affaissaient les uns après les autres pour disparaître simplement dans un gouffre désormais remplis d'une masse informes constitué de créatures à l'aspect horriblement dérangeant. Ils semblaient prêt à dévorer n'importe quel chose qui leur passait sous la main... Mieux valait se tenir à distance.
Je remarquais rapidement que les étages avaient disparu, laissant seulement nos sept plateformes flotter au beau milieu du vide. Quant à moi, je n'étais pas mort. Instinctivement, j'attrapais mon parchemin pour y lire les nouvelles instructions.


Contenu du parchemin:
 

C'était pire que je ne l'avais imaginé, cet ordre nous poussait inévitablement à la mort, au moins pour la moitié d'entres nous... Et je ne discernait aucune faille potentielle pour tourner ces règles à notre avantage. Maudit démon, il avait réduit mon discours à néant en un rien de temps, comment pouvais-je seulement espérer contourner les règles de celui qu'on appelait, à raison, le Malin. Je n'étais rien de plus qu'un pitoyable Saiyan perdu à une époque qui m'était étrangère... Mais je ne pouvais me laisser abattre, j'étais ici pour une raison bien précise, et j'allais mener ma mission à bien coûte que coûte. Cette épreuve nous poussait à réfléchir au meilleur moyen de se positionner, ainsi qu'à gérer nos déplacements pour tenir le plus longtemps possible... Tout en votant de manière à faire perdre cet avantage à nos adversaires. Aucune violence n'était toléré, mais c'était bel et bien un combat à mort.

Il était clair que nous étions sensé nous mettre des bâtons dans les roues, mais nous avions également une occasion de gagner du temps en votant pour des plateformes qui ne serviraient à personne. Simplement, il nous était impossible de tous survivre étant donné le nombre de personnes acceptés sur la dernière personne... Faire confiance n'était certainement pas la stratégie la plus efficace pour s'assurer la survie, c'était horriblement bien pensé. Le "Chasseur de Démon" s'était prononcé, il avait voté pour la plateforme numéro IV, une plateforme qui n'apportait aucun avantage... Etait-il réellement en train de jouer la carte de la neutralité ? Je me ressaisis rapidement, croyant voir dans cette action une lueur d'espoir.

"Tu dois m'écouter, nous ne devons pas nous affronter pour son plaisir, c'est ce démon notre ennemi ! Je suis prêt à faire l'impasse sur mon ressentiment à l'égard de ce maudit démon du froid, mais tu dois me faire confiance, nous dev-..."

C'était elle, cette fois, qui mit fin à mes paroles. Visiblement, je l'avais plus énervé qu'autre chose et elle avait tout d'une ennemie plutôt que d'une alliée. Tandis que Beelax venait de voter pour la plateforme numéro VII sur laquelle reposait le chasseur en armure, ma partenaire avait prit ses distances en rejoignant la plateforme adjacente, celle portant le numéro V. Elle aussi annonça la plateforme numéro 7, avant de me cracher des menaces au visage... Elle n'avait rien voulu écouter, et prenait désormais l'avantage en disposant de nombreuses plateforme vides, malgré le fait d'avoir dépenser un déplacement...
Il ne lui en restait donc plus qu'un. J'étais en colère, non pas seulement parce qu'elle ne semblait pas vouloir entendre raison, mais parce que j'imaginais le visage du Malin se tordre de plaisir à la vue de la tournure que prenait les choses.

Je n'avais plus beaucoup d'options, et disposais potentiellement d'une vie entre mes mains, celle de cet homme en armure sur qui le destin semblait s'acharner. Il n'allait pas mourir maintenant, oh non, j'allais m'en assurer. Portant un regard d'incompréhension en direction de la jeune femme, j'annonçais à mon tour mon choix, préférant préserver au mieux la vie du seul participant capable de me comprendre... Si il était question de former des équipes, qu'il en soit ainsi.

"Bon sang... La plateforme numéro IV !"

Ainsi nos votes s'équilibraient et le hasard, si hasard il y avait dans tant de malice, allait devoir se charger de faire chuter une plateforme. J'étais désormais à peu prêt sûr des intentions de chacun, et allait devoir faire avec.
Légion
avatar
Masculin Age : 34
Date d'inscription : 04/03/2017
Nombre de messages : 546
Bon ou mauvais ? : "Bon"
Zénies : 1590

Techniques
Techniques illimitées : Souvenir / Toxine / Exécution
Techniques 3/combat : Mâchouille / Terreur
Techniques 1/combat : Marquage

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Dim 28 Jan 2018 - 17:04
Était-il stupide ? Complètement attardé ?! Légion avait confondu la position de deux plateformes. Comment est-ce que c'était possible ? Beelax était devant lui ! Qu'est-ce qui lui était passé par la tête pour le faire halluciner la position d'un personnage au loin. Non... il lui fallait reprendre son calme. C'était certainement un effet secondaire de la claque qu'il a eu la veille. Il faudrait ne pas avoir une autre raison de retourner boire. Le spectre avait toujours les bras croisés, observant le noir et les damnés qui y étaient. Il se demanda combien de temps il pourrait tenir là-dedans, entourés de toutes ces pauvres âmes. Il songea que peut-être, s'il venait à être victorieux, il pourrait aller tous les sortir de cet au-delà. Les envoyer chez le faucheur, les laisser avoir une chance dans l'au-delà. Ou bien peut-être refaire leur vie grâce à une réincarnation ? Une résurrection ? Il semblait qu'ils ne méritaient que ça. Une autre chance après tant de souffrances... Cela lui rappela presque... non, n'y pensons pas. Les souvenirs comme ceux-ci ne doivent pas reparaître. Il valait mieux ne plus y penser… Réfléchir à la situation était la chose à faire.




Légion dégaina de sa ceinture une bouteille, et prit la peine de boire un coup durant le décompte faussement inquiétant. La plateforme numéro trois tomba. C'était... très décevant. Rien ne s'était passé. La guerrière et le démon du froid avaient voté contre lui. L'air mesquin sur le visage de Beelax ne faisait que démontrer qu'il ne devait son salut qu'à la gentillesse du Saiyan. Gentillesse ? Ou bien peur pour sa propre vie ? Dans tous les cas, Légion était toujours aussi vivant, aussi peu vivant que cela soit. La guerrière avait insultée son partenaire. C'était peut-être une très mauvaise idée qu'elle venait d'avoir, surtout quand elle se plaçait sur une plateforme externe peu après. Elle était sur la plateforme numéro cinq. Entre Beelax et son ancien camarade. C'était une très mauvaise posture. C'était même complètement stupide. Si Légion venait à tomber, puis le guerrier après avoir usé de sa rivalité, alors leur affrontement se jouerait au hasard. Elle aurait pu rester sur la plateforme, profiter d'un deuxième vote qui resterait en sa faveur... et tuer le Saiyan après l'épreuve. C'était vraiment très idiot. Complètement. Légion sentit alors un regard posé sur lui. Le maître du jeu regardait le joueur qui semblait le plus disposé à ruiner sa partie par ses pouvoirs et son statut. Le spectre regarda en retour celui qui observait l'abîme. Il voyait presque le diable, et ses yeux étaient remplis de la même agressivité tranquille qu'un chat qui voyait un rongeur piller son maître. Quand bien même il ne se sortirait pas de cette épreuve, il trouvera le moyen d'aller voir le démon. Et il lui fera payer.

Il valait mieux observer la scène pour l'instant. Nous avons affaire à une forte rivalité entre deux des participants. Le Saiyan comme le Démon du Froid semblaient être des xénophobes l'un contre l'autre. Leurs civilisations belliqueuses ne semblaient en effet pas faites pour s'entendre. Cependant, il était clair que le Saiyan était de son côté. En effet, face à Beelax ainsi que la tueuse, il serait la prochaine victime, et quand bien même il avait une échappatoire pour un vote, sa vie était sous le décompte s'il venait à être seul. Il était de même impensable de se dire que celle qui semblait être une assassine était dans de beaux draps. Entourée d'un Saiyan trahi ainsi que d'un démon du froid mesquin, son but était de capitaliser sur Beelax avant d'espérer gagner par un coup de chance. Le combattant blanc et bleu était certainement le plus gros pion de l'histoire. Quoi que... user du Saiyan n'était pas quelque chose de moralement correct non plus... Celui qui avait voté le premier contre lui était justement sur la plateforme à côté, à une distance qui permettait de lui parler sans avoir à se faire entendre par les autres.

"Ainsi donc, moi qui te croyais être une bonne âme, tu votes directement contre moi ?"

Il craqua sa nuque à droite puis à gauche uniquement par un mouvement du coup, les bras toujours croisés. Il n'y avait pas d'agressivité dans sa voix, juste cette intonation très désagréable de quelqu'un qui donne un nouveau sens à vos actions par le choix de ses mots. On pouvait se dire qu'il y avait néanmoins une pointe de reproche alors, mais la voix monotone du spectre ne le laissait pas sortir. Ses yeux bien ouverts brillaient toujours dans la pièce mal éclairée.

"Ton plan est certainement de m'envoyer rejoindre les mauvaises âmes, avant de t'occuper du Saiyan, puis espérer qu'en votant contre la guerrière, le hasard la fasse tomber avant toi. Et encore, cela sera si ton amie ne préfère pas voter contre toi au lieu du garçon qu'elle vient d'abandonner."

Il regarda le Saiyan qui venait de lui éviter un mauvais voyage, et lui fit un signe de la main, fermant le poing hormis pour le pouce, dans sa direction. C'était le plus proche d'un remerciement qu'il pouvait faire. Il parlait toujours à Beelax avec une intonation de voix toujours inaudible passé la plateforme voisine.

"Tu dois être bien plus suspect envers moi à présent. Mais voilà la chose. Je lui ai dit la vérité : Je ne suis pas le participant numéro VII. Mon physique et mes origines sont trop obscures pour le pauvre diable, en effet. Je suis chasseur de démon, et ami de celui qui normalement devait venir ce soir. Disons que sa malchance a fait mon bonheur, car ce même maître du jeu qui nous joue des tours est l'une de mes cibles depuis un bon moment déjà. Sachez donc que je n'aime pas les morts inutiles, et que seule la guerrière à la mauvaise aura représente un danger réel."

Il se retourna, dégaina sa dague et son épée, avant de les planter par terre, dans la plateforme. Il enleva de même ses gants griffus, laissant apparaître en dessus une deuxième paire en cuir faible, permettant d'éviter les frottements contre le métal. Le signe sur son poignet ne pouvait toujours pas apparaître eux yeux des autres. Quel bonheur d'être habillé ! Il détacha enfin les quelques outils quelconque à sa ceinture. Son décapsuleur pouvait être dangereux après tout. Ainsi, il était complètement désarmé. Reprenant la parole, son ton n'était même plus dénué de reproches à présent.

"Il peut y avoir deux participants par plateforme. Une seule plateforme doit rester à la fin. Ainsi, deux personnes peuvent survivre, et non une. Je n'ai à présent aucun moyen de me défendre. Mon physique ne rivalise pas avec les muscles de chacun des participants ici. Je n'ai plus le moyen de t'empêcher de sauter sur ma plateforme, ni de pouvoir me protéger si je devais venir sur la tienne."

Il avait de nouveau croisé les bras, une position mauvaise si l'on devait se battre. Il n'était pas du tout préparé ainsi à combattre.

"Il n'y a possibilité de n'avoir que deux sauts durant cette partie. Le Saiyan ne pourra pas m'atteindre avec. S'il survit, il sera seul à pouvoir, car ni toi ni la guerrière ne semblaient l'apprécier. Cette dernière souhaite survivre seule. Elle a déjà abandonnée le jeune homme, et semble avoir pour cible ceux qu'elle ne peut manipuler. Tu es sa dernière proie, et elle te dévorera après ton rival."

Bien que son dialogue soit adressé à Beelax, il ne s'était toujours pas tourné vers lui. Cependant, ce dernier pouvait toujours l'entendre.

"Si besoin est, je ne t'empêcherais pas de venir te réfugier sur cette plateforme, et j'ose espérer de même de ta part. Après tout, Il semble croire que toi et tes compères n'êtes que des barbares sanguinaires. Tu peux tenter de survivre seul, ou bien avec un autre. Et ils ne semblent pas très disposés à rester avec toi. Mais je te prie, ne saute pas tout de suite, si acceptais ma proposition. Tu laisserais une plateforme de libre à la traitresse, et nous serions les cibles principales de leurs votes.

Libre à toi de me croire ou pas. Ce serait dommage que nos vies se terminent ici."


Il espérait avoir touché Beelax. Sa mort n'était pas nécessaire à la "survie" du spectre. Il voulait juste atteindre le diable. Cependant, Légion semblait triste pour le Saiyan. Il n'avait pas envie de le laisser seul. D'une voix cette fois-ci audible par tout le monde, le fantôme prit la parole.

"Je vote pour la plateforme cinq."

C'était le cercle de pierre où se trouvait la guerrière à l'aura terrifiante. Elle n'était pas une personne à laisser en vie. Cependant Légion avait dans sa voix une réticence face à ses paroles. On pouvait entendre qu'il n'aimait pas voter contre les autres du tout.


Dernière édition par Légion le Ven 2 Fév 2018 - 12:53, édité 1 fois
Beelax
avatar
Démon du Froid
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 12/07/2017
Nombre de messages : 4188
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 720

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Déplacement instantané / Rayon de la mort
Techniques 3/combat : Fresh Canon / Boule de la mort
Techniques 1/combat : Supernova

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   Lun 29 Jan 2018 - 20:03
Les participants avaient pris place sur les plateformes. Beelax était sur la sept, Boneco sur la une et la guerrière à l'aura terrifiante sur celle juste en dessous de lui, la cinq. Dans le tour précédant, le saiyan avait réussi à le faire sortir de ses gonds et d'être complètement devenu fou. N'ayant pas tout ses esprits, Beelax avait fait la sottise d'avoir voter la plateforme juste au dessus de lui, il avait voté contre un être bon et maintenant qu'il avait reprit, il s'en voulait. C'est alors qu'il se morfondait en silence qu'une voix se fit entendre, juste au dessus de lui, c'était Légion. Ce spectre disait qu'il avait cru voir en Beelax une bonne âme, mais ce dernier avait directement voté contre lui. Faisant une pause, Légion craqua les os de son cou, donc le démon du froid en profita pour lui répondre.

"Ce que je viens de faire était idiot, ce saiyan me fait complètement perdre la tête. Rendu fou par ses provocations, je n'ai pas réfléchis lors de mon vote et j'ai opté inconsciemment pour le plus. Je voudrai m'excuser envers toi, puisses-tu accepter mes excuses."
Dit-il avec regrets.

Le silence accompagna ses paroles pendant quelques secondes. On n'entendait rien si ce n'est la respiration saccadée de l'ex-soldat du Seigneur Freezer. Le silence fut de nouveau rompu par Légion, il disait que son plan était de faire tomber le spectre pour ensuite voter Boneco afin qu'il puisse tenter de faire tomber Brolya en dernier lieu.

"Comme je l'ai dit, je n'avais pas l'esprit en place, je vais me rattraper sur ce vote tu peux me croire. La seule aura menaçante ici était celle de la femme, sans compter Boneco mon ennemi. Je vais mettre mes sentiments de côtés pour qu'on puisse éliminer la première menace et ensuite, j'aviserai." Répondit-il à la dernière parole de Légion.

Continuant sur sa lancée, l'homme à l'armure métallique apprit à Beelax qu'il n'était en vérité pas le participant n°7. La vérité était qu'il était un chasseur de démon et qu'il avait pris la place de son ami et cela l'arrangeait car sa cible était le dieu démon Demigra. Il finit par dire qu'il n'aimait pas les morts inutiles et que pour lui, seule la guerrière représentait une menace ici.

"Et bien, j'ignorais cela, mais tes intentions sont louables. Rassure toi que si le marionnettiste laisse apparaître une faille, je la saisirai à deux mains."

Une multitude de cliquetis se fit entendre, Légion semblait se désarmer de fonds en comble, se laissant à nue aux yeux de tout le monde. N'importe qui aurait pu l'attaquer en ce moment même, mais ce n'était pas le but de Beelax, il avait mal agis au précédent tour et il le reconnaissait. Il comptait évidemment rattraper ses erreurs. Légion dit qu'il n'avait plus aucuns moyens de se défendre et qu'il ne pourrait pas empêcher Beelax de rejoindre sa plateforme vu la différence de force physique.

"Sache que je ne rejoindrai ta plateforme qu'en cas de nécessité et si je te rejoins, ce sera pas pour t'éliminer." Annonça-t-il au spectre.

Il continua en disant que si besoin subvient, il n'empêcherait pas Légion de rejoindre la plateforme qu'il s'était approprié et Beelax était satisfait de pouvoir rejoindre Légion en cas de besoins.

"Je te laisserai rejoindre ma plateforme si tu es en dangers, n'hésite pas, et je suis heureux que j'ai un soutien si la saiyan m'attaque. Préparons nous, bonne chance."


Il croisa à son tour les bras en se plaçant au centre de son espace libre. Il annonça d'une voix forte pour annoncer son vote.

"Je vote également pour la plateforme cinq !"

Il décroisa les bras, attendant le jugement du marionnettiste ici nommé Demigra.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Cercle des Lumières   
 
Le Cercle des Lumières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Entrez dans le Cercle des Fées !
» 7ème cercle de l'enfer - mardi 6 mars, 13h10
» Titres du Cercle d'Or, titre à Ambre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: La forêt-