Partagez | 
 

 Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pluton
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 593
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

MessageSujet: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Mar 23 Jan 2018 - 23:30
C’est dans le brouhaha de la rue que le dieu de la mort se posa au sol, après avoir volé depuis le palais du tout puissant. Les passants qui virent son entrée distinguée le dévisagèrent. Il n’était pas conscient que pour ce peuple que ce genre manipulation n’était pas commun. Ne cherchant surtout pas à se faire remarquer il releva sa capuche pour cacher son visage, et se fondit rapidement dans la masse. Il avait encore beaucoup à apprendre de ce monde, lui qui venait tout juste de commencer son apprentissage ici. Il était à la recherche de ce qu’on appelait couramment une grande surface. Il s’amusa à regarder les différents éléments composant la ville. Une douce odeur se fit sentir, et le dieu de la mort regarda en direction d’un stand ambulant vendant des sucreries au passant. Tout cet univers animé dans lequel il c’était retrouvé était agréable, et un bien différent de la vie morose qu’il avait dans le monde des démons.
 
Il continua son périple en continuant de traverser cette route qui semblait interminable. Il s’arrêta un cours instant en voyant un majestueux miroir trouvant sa place sur le mur d’une maison. Il pouvait voir à travers ce dernier un Hôtel, et il se retourna pour voir ce dernier de plus près, à la recherche de potentiels informations. Mais en regardant plus attentivement le coin dans lequel il se trouvait, il vit finalement la grande surface. Alors qu’il comptait entrer, un étrange homme porté à l’entrée de ce dernier s’avança vers lui, et lui fit signe de retirer sa capuche. Quelle ironie pour le dieu de la mort qui cherchait à se faire discret de se faire finalement remarqué. Le dieu de la mort s’exécuta immédiatement, et s’excusa auprès de l’agent avant de rentrer finalement à l’enceinte de l’établissement tout en regardant un avis de recherche sur le mur. Un plan vigipirate a été mis en place à cause d’attaques de criminels trop récurrentes.
 
Pluton se retrouvait à présent perdu en plein milieu du magasin. C’était grand, et riche en choix de quoi donner le tournis à une personne n’ayant pas trop l’habitude d’avoir le choix. Il passa un premier temps à observer les différents articles. Il se trouva troublé devant la multitude de couleurs proposés par les différents vêtements, proposant une garde-robe relativement différente de ce qui pouvait retrouver dans sa garde-robe personnalisée. Il passa à côté d’un stand de rayon visiblement en promotion, proposant un lot de cravates. Le dieu de la mort regarda cet étrange objet ressemblant à une flèche, se demandant quel pourrait être son utilité. Peut-être pouvait-il voir en cet accoutrement une sorte de passe-droit ?  Il continua sa route, jusqu’à un stand téléphonique, sa destination.
 
Le dieu de la mort regarda avec attention tous les modèles, se savant une nouvelle fois pas où donner de la tête. Il était déjà difficile pour lui de prendre une décision ne savante même pas ce qu’était un téléphone, il l’était d’autant plus difficile devant tant de possibilité. Un vendeur s’approcha de lui, pour tenter de lui porter conseil. Mais c’est à ce moment-là qu’un simple marcheur se dirigea vers la sortie, avec une tonne d’objet électronique entre les mains. Le vendeur regarda ce type, et le reconnu immédiatement le type de l’affiche de recherche. Le criminel poussa alors le commerçant et tenta alors de fuir avec ce matériel. Pluton se déplaça rapidement et se plaça face au voleur et lui administra un puissant coup de poing dans le ventre arrêtant net son adversaire qui s’écroula devant lui. Pluton attrapa l’intégralité des choses volé et les posa au sol. Le vendeur se releva et s’empressa de remercier le dieu de la mort qui venait de sauver le magasin.

Pluton sortit du bâtiment tout en sortant de son carton le téléphone qu’il venait de récupérer, intrigué par cette merveille technologique. Grace à son action, le magasin avait décidé de faire un geste en lui offrant cet objet qu’il convoitait. Il continua de marcher, tête baissé, s’informant sur ce merveilleux objet. Il avait réussi à l’obtenir, et même plus, grâce au vendeur il avait obtenu toutes les informations nécessaires à ce sujet. Il venait de finir une quête de sa dernière rencontre. Mais il ignorait, qu’il allait en faire une nouvelle, alors qu’il venait de justement de rentrer de manière involontaire dans une personne, se retrouvant au sol, trop focalisé sur son téléphone qu’il venait d’obtenir. 
Moka
avatar
Moojuu
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 50

Techniques
Techniques illimitées : Tarrazu - Éclair divin - Force sacré
Techniques 3/combat : Lance dorée - Larme de la nature
Techniques 1/combat : Jugement des Oromos

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Jeu 25 Jan 2018 - 15:42



Des millions de fourmis faisant plus de sept fois sa taille dans une jungle de béton au schéma labyrinthique… Si les plus grandes villes du petit peuple était tout aussi dense, voir plus encore, jamais leurs dimensions n’avaient pu égaler celle ci, que ce soit en nombres d’âmes ou en superficie. Dans ce monde prévu pour les géants, Moka créait son propre chemin à travers les immenses jambes des humains et autres races. Du haut de ses vingt cinq centimètres et demi tout compté, il esquivait habilement et roulait parfois sur le côté par manque de temps. Mais même malgré cela, on lui marcha sur la queue trois fois avant qu’il ne réagisse en prenant de la hauteur. Grâce à la puissance magique qui coulait dans ses veines, il sauta assez haut pour atteindre les toit des immeubles les plus bas, courant sur les façades assez poreuses. Avec la taille qu’il faisait, peu de gens semblait réellement le voir ou s’y intéresser, ce qui lui laissait le loisir d’être un peu plus tranquille pour penser. D’ici, les hommes et les femmes semblaient encore plus étrange, accoutré dans des tenues de villes bien différente de celle qu’ils pouvaient porter. Et malgré la tension qui pouvait se sentir à cause de l’état de la planète (la jeune souris s’était renseigné sur le destin tragique des gouvernements, des attaques terroristes et du banditisme avancé) , les gens semblaient essayer de se changer les idées à travers des achats compulsifs et inutile à leur vie.

En fin de matinée, il se posa sur une terrasse en hauteur, près d’une place d’ou affluaient une quantité affolante de monde, arrivé depuis plusieurs rues aussi longue qu’il semblait impossible d’en voir le bout. Se saisissant d’un morceau de pain et de fromage acheté plus tôt, ou plutôt récupérer gracieusement par un vendeur qui, je cite “avait trouvé son client le plus mignon”, il laissa son esprit se perdre dans les nuages et le ciel rayonnant au dessus de lui. La tête lui tournait, la Terre semblait si vaste qu’il ne savait pas par ou commencer, ou même ou aller. Si il avait croisé des Moojuus, il n’avait pas osé leur adresser la parole, de peur de ne pas savoir quoi demander au final. Il préférait se ballader ainsi, et laisser son destin lui tomber dessus. Et si rien n’arriverait aujourd’hui, il réessayerais demain, encore et encore, jusqu'à que quelque chose se montre. Il avait entendu dire que la ville avait besoin de vigilants, il pourrait parfaitement s'accommoder à cette vie… Encore que la densité de ces grandes villes ne lui allait pas réellement.

Après son copieux repas, il laissa le son de la foule bercer son esprit alors qu’il s'étendit sur le rebord de la balustrade, fermant doucement ses yeux. Il pouvait ressentir alors la même excitation citadine que celle sur sa planète natale, cette terre qui les avait accueilli après la catastrophe de sa planète d’origine. Au vu des trajets proposé à la base de lancement, il semblerait qu’elle ne fasse même pas partie des principales destinations, un seul trajet partait là-bas tout les mois. Mais cette galaxie avait un nombre de routes stellaires impressionnant, la dame de l’accueil lui avait même annoncé qu’une nouvelle ligne avait été ouverte avec une planète principalement désertique, faisant passer le nombre de liaisons régulières avec la terre de neuf à dix. Tout était si vaste ici, rien ne semblait simple. Mais le frisson de l’aventure parcourait la totalité de l’échine de Moka, faisant redresser tout ses poils. De nouvelles espèces, de nouvelles technologies, de nouvelles problématiques… Par le loup a six yeux, il était prêt à voir toute les merveilles qu’on allait lui offrir !

Il se laissa tomber du sixième étage et atterrit gracieusement au sol, sans que personne ne s’en aperçoive ni ne s’étonne. Il esquiva à nouveau les jambes et se dirigea vers ce qui paraissait être une grande surface. Peut être que la bas il tomberait sur des gens qui pourraient avoir besoin de ses services ?

Mais en avancant, alors qu’il entrait à peine dans la galerie marchande, un jeune homme entra dans une véritable armoire a glace, tombant au sol en faisant chuter l’appareil qu’il possédait entre les mains. Si il n’avait absolument pas la force ou la taille nécessaire pour rattraper ce qui apparaissait être un jeune adolescent, il se précipita vers la petite machine éléctronique. Plus rapide que l’éclair, d’un simple bond, il se saisit en vol de l’objet et protégea sa chute. Fier, il célébra sa première bonne action dans ce monde en bombant bêtement le torse, le regard souriant porté vers le jeune garcon affalé au sol. Mais alors qu’il semblait qu’il voulait parler a celui qui avait provoqué ce contact, cet homme à la carrure impressionnante, il semblerait qu’il s’était déjà éclipsé, préssé de faire ce qui semblait important pour lui. Alors, il retourna au jeune homme son regard proche de la hauteur de Moka, plus enclin à avoir une discussion. Comme il faisait généralement, il parla par la pensée, ses cordes vocales n’étant pas assez puissante pour émettre un son couvrant le bruit de la foule. Il tendis ce qui semblait être une sorte de téléphone à son interlocuteur.

“Eh bien, tout ce monde est fou, par Nef Relha ! Vous devriez décrocher votre regard de ces écrans, petit homme, ou vous risquez d’avoir à affronter à nouveau le jeu des bousculades !” dit la souris avec un rire puissant. Sa voix grave, légèrement nasillarde, avait toujours eu le pouvoir d’apaiser les esprits.

Alors qu’il attendis que celui ci se releva, il resta près du jeune homme. Quand celui ci fut remis sur ces pieds, il lui adressa une révérence, une de ses mains sur le pommeau de son épée.

“Je suis Moka Oromos, paladin du petit peuple, chevalier descendant de Klick Tarrazu et messager d’Irheis, ma planète ! Il semblerait que vous soyez le destin que le loup à six yeux à prévu pour moi ! Et si nous faisions un brin de route ensemble ? Je cherche un compagnon d’aventure, ne serais-ce que pour cette journée”


Pluton
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 593
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Ven 2 Fév 2018 - 0:28
Pluton était en plein immersion dans le monde des vivants, et sans le vouloir retombait dans les mêmes travers que les personnes de cette société. Obnubilé par sa nouvelle acquisition il avait oublié le monde qui l’entourait pendant un cours instant. Le retour à la réalité fut brutal, via la percussion de ses fesses contre le macadam. L’homme de carrure bien imposante le regarda d’un air provocateur puis soupira avant de s’éloigner. Le shinigami n’étant pas de nature sanglante laissa partir l’homme sans faire la moindre remarque. Après tout, il était totalement fautif, et cette simple bousculade était surtout à prendre comme un avertissement. Ce monde est certes beaucoup plus accueillant que celui d’où il vient, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne doit baisser sa garde. Pluton toujours posé au sol essuya d’un coup la poussière qui avait accumulé sur ses deux jambes. C’est à ce moment précis qu’il vit son téléphone être tendu dans sa direction.
 
Ironiquement, Pluton avait oublié pendant un cours instant l’objet qui lui avait provoqué sa chute. Fort heureusement pour lui, quelqu’un de plus averti que lui avait récupéré sa dernière acquisition. Il tourna sa tête pour contempler la personne se cachant derrière cette main. A sa plus grande surprise, c’était un être, pas plus grand d’un enfant de bas âge. Ce monde était vraiment fascinant, et cachait visiblement son lot de surprise. Le moojuu prit alors la parole profitant de ce moment pour avertir le dieu de la mort. Ce dernier plaça sa main droite derrière sa tête et afficha un léger sourire idiot, savant lui-même que la souris avait entièrement raison. Pluton attendit la fin de son discours pour attraper son téléphone et se relever dans la foulée. Reconnaissant, il ne tarda pas à faire une légère courbette en guise de reconnaissance. Moka était certes petit, mais il gagnait en taille grâce à son expérience alors que Pluton pêche à cause de son insouciance et de son manque d’expérience.
 
Suite à cette légère mésaventure le moojuu se présenta dans la foulée. Malgré tout sa bonne volonté, le dieu de la mort se retrouva très vite perdu dans les dires de la petite souris. Il fallait dire qu’il ressortait un tas de noms compliqués, difficile au final de pouvoir ressortir des informations de tout ça. Néanmoins, il avait retenu l’essentiel, son nom. La suite de son discours fut encore moins limpide, évoquant au passage un fameux loup à six yeux. Qui était-il-il ? Comment connait-il Pluton ? Il y avait vraiment tout un tas de mystère sur cette planète. Et surprise, Moka lui proposa alors de partager un bout de route avec lui. C’était une proposition fort intéressante, montrant qu’il avait finalement dans la chance dans son malheur. Il avait déjà rencontré des guerriers, maintenant un sage, et son aventure ne faisait pourtant que de commencer. Moka termina sa présentation, et un blanc s’installa pendant quelques secondes. Finalement Pluton voyant que c’était à son tour de parler se précipita pour prendre la parole, ayant peur de manquer de respect envers son futur partenaire de route, et un peu impressionné par la sagesse enfermé dans une si petite personne.
 
« Je suis Pluton, un dieu de la mort ou également appelé Shinigami. Je viens tout droit de mon village dans le but de voyager, et de gagner en connaissance. »
 
Si Moka était un être fascinant, Pluton n’en était pas des moindres, car derrière ce qui semblait être un gamin sa cachait une énigmatique sensation de mort. Il faisait partie d’un peuple disparu de la civilisation depuis des décennies, il ne serait même pas surprenant que Moka en entende parler pour la première fois à moins qu’il est entendu une des nombreuses légendes existant à leurs sujets. Pluton c’était arrêté pendant un cours instant de parler, car il y avait un point sur lequel il voulait absolument aborder, et il cherchait le bon moyen pour s’exprimer.
 
« Ce serait un plaisir de pouvoir accompagner vos pas. Néanmoins je n’aurais qu’une petite question. Qui est ce fameux loup à six yeux qui aurait prémédité notre rencontrer ? »
 
De part de son manque d’expérience, Pluton n’était pas trop à l’aise avec les expressions, et cela lui donnait la fâcheuse habitude de souvent prendre au premier degré les paroles des gens. Ce genre de problème peut l’emmener dans des situations rocambolesques contre son gré. Pluton recentra rapidement son débat par de nouvelles paroles, voulant absolument encore remercier Moka pour son geste.
 
« Encore merci pour le sauvetage de mon appareil. Je découvre le monde, et je viens de faire cette acquisition. Grace à cet objet on peut appeler quelqu’un n’importe où, c’est fou n’est-ce pas ? »
 
Pour Pluton c’était une incroyable découverte, pour Moka cela pourrait lui sembler tout simplement banal, mais c’est également ça le choc des cultures. Un peu intrigué par la proposition du moojuu, le dieu de la mort chercha tout de même à en savoir plus.
 
« Monsieur le paladin descendant, quelle est la destination que vous avez prévu pour ce voyage ? »
 
Il était un tant soit peu normal que Pluton s’intéresse tout de même au voyage qui était prévu. Il était impatient de savoir ce qui pourrait l’attendre à présent.
Moka
avatar
Moojuu
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 50

Techniques
Techniques illimitées : Tarrazu - Éclair divin - Force sacré
Techniques 3/combat : Lance dorée - Larme de la nature
Techniques 1/combat : Jugement des Oromos

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Ven 2 Fév 2018 - 3:38





Le jeune homme en face de lui parut étonné, ce qui était parfaitement normal a la vue d’une souris parlante. Quasiment entièrement caché derrière le téléphone qu’il avait tendu, Moka ne pouvait s'empêcher de sourire à son interlocuteur, par politesse et par la simple excitation de trouver quelqu’un à qui parler dans le brouhaha de cette cité. Le silence installé juste après sa présentation figura qu’il se trouvait effectivement auprès d’un jeune homme au allures sveltes, calme et douce. De par le regard, le Moojuu pouvait aisément comprendre que l’adolescent en face de lui ne venait pas de cette planète lui non plus. Et c’est quand celui ci lui donna son nom ainsi que le but de son voyage que la souris fut réellement étonné. Sur son petit visage s’esquissa un sourcil levé et des yeux écarquillés mais il enchaîna rapidement après un rire furtif :

“Eh bien, que je soit tranché de ma propre épée si je ne me suis pas trompé du tout au tout à votre égard ! Un dieu ! Voila que je rencontre un dieu au allures d’enfant, ici pour découvrir ce monde tout comme moi ! Tant d’histoires de dieux descendu sur la terre des mortels m’ont été compté dans ma jeunesse, je suppose que vous faites partie de ceux la, au vu de votre présence en chair et en os” finit il en touchant d’un de ses doigts griffus le tibia du jeune homme, seule chose a sa hauteur désormais.”

Pluton était un nom dont il avait entendu parler une fois, il s’en rappelait vaguement. Il se rappelait simplement que le nom lui avait plu, il aurait bien voulu en cet instant se souvenir de plus de détails. Mais peu importait, au vue de l'enthousiasme de son tout nouveau camarade, Moka pourrait en savoir plus très vite. Il écouta la question qu’on lui posa attentivement, tendant ses deux oreilles en direction de Pluton, puis réfléchis un court instant à ce qu’on lui demandait. Parler de son dieu à un dieu, voilà une entame intéressante pour une relation peu conventionnelle.

“Vous parler de celui qui guide mon épée sera un très bon sujet de discussion dans quelques instant, ami Pluton. Mais pour le moment, je souhaiterais vous emprunter votre épaule” dit il en même temps qu’il faisait mine de s'échauffer rapidement. Et en un saut bien calculé, il atterrit délicatement sur l’épaule du garcon. Pesant un peu plus d’un kilo et demi avec tout son équipement, il avait cependant la possibilité d’imprégner son corps de magie pour diminuer drastiquement le poid que pouvait ressentir son porteur. De la, il avait une bien meilleure vue sur le monde qui les entourait et pouvait plus facilement se diriger dans cette jungle urbaine. Ayant appris à chevaucher des êtres bien plus sauvages, une épaule, même en mouvement, semblait être un jeu d’enfant. Cela semblait tellement simple pour le Moojuu qu’il prit même le luxe de s’asseoir en se tenant délicatement à la nuque.

“J’espère ne pas vous déranger par ma proximité, le béton chaud commençait à brûler mes pattes et il était impossible de m’orienter en bas. Depuis cette hauteur, trouver son chemin semble être une chose réalisable. Marchons un peu, voulez vous ? Nous pourrons parler en chemin tout en découvrant ce monde qui doit vous paraître tout aussi étrange que moi”

Le jeune le remercia pour le téléphone, ce à quoi il répondit par un simple hochement de tête accompagné d’un sourire franc. La chose n’avait même pas été compliqué ou héroïque, cela faisait partie des codes les plus basique de la chevalerie. Ces choses semblaient avoir été entérré dans cette galaxie, elles semblaient plus que dépassé. Il sentait qu’a chaque pas il devait être prudent, qu’il devait le plus possible suivre le courant du peuple terrien ainsi que ses coutumes. Sans connaitre quoi que ce soit sur la vie de tous les jours sur la planète bleue, il allait à tâton pour savoir si ses gestes ou ses actes paraissaient normaux ou déplacés. Mais il avait l’impression qu’il s’en sortait bien pour l’instant. Et alors qu’il surveillait chaque tic de language des hommes et des femmes de ce monde, qu’il regardait les faits et gestes de toute la foule amassés, ils avançaient tout deux en s’éloignant du centre commercial. Le jeune homme repris rapidement la parole alors que la souris laissait son esprit se perdre au son des discussions croisées, des rires, des pleurs, de la vie à profusion. Demandant la raison de sa présence dans ce monde, Pluton souleva un point intéressant qui laissa pendant un instant Moka mélancolique. Que fallait-il dire ? Devait il parler de son amour pour l’aventure ? De son besoin de liberté sans limites ? De la recherche qu’il menait pour trouver le maître épéiste ultime ? Ou devait il parler des raisons plus profonde, celle qui l’avait enfin décidé a faire la pas, à sauter dans l’inconnu ? Koliepa, par tout ce qui était sacré, devait il parler de toi ? La souris secoua rapidement la tête pour qu’elle sorte de son esprit un instant et pris un air déterminé, joyeux, plein d’entrain :

“Cher dieu Pluton, mes pas sont guidé par le dieu que je sert ! Je suis un mercenaire à la solde de ceux qui auront la volonté et le besoin de m’engager ! Pour une modique somme, en zénie bien évidemment, ma lame est au service du plus offrant. Disons qu’aujourd’hui, vu votre statut divin, je vous offre avec grand plaisir mes services gratuitement, tant que nos intérêts se rejoigne ! Alors, le plus logique à faire pour moi est de me faire entendre sur la place publique, voir par les hommes et les femmes de cette galaxie comme une nouvelle issue à leur problèmes ! Quel destination ais-je prévu pour notre voyage ? Celui de la célébrité !” finit il, l'epée tendu vers le ciel, son autre poing serré contre son torse, la cape volant au vent.

Après un rire léger et de bon coeur, il rengaina son épée et s’assit à nouveau. Il laissa passer un court instant avant qu’elle ne hante à nouveau sa vision. Il avait tant de question a poser à ce dieu au traits d’adolescent. D’ou venait il ? Quel était son pouvoir ? Qu’est ce qui amenait sa sainteté a fouler la terre à travers les yeux d’une créature limité par sa propre chair ?

“Vous me demandiez tout à l’heure qui était ce dieu que je sers et qui aurait prévu notre rencontre, ce fameux loup à six yeux… Selon les légendes, il posséderait plusieurs formes, chacune représentant une facette de sa personnalité complexe. Nef Relha, comme nous l'appelons parmi le petit peuple, est un dieu qui n’est ni bon ni mauvais, jamais réellement impliqué dans un conflit, jamais réellement intéressé par les mortels que nous sommes. Il est le dieu solitaire, celui-qui-chasse-seul, le fourbe… De nombreux surnoms qui cherche a décrire un concept qui me prendrait des heures a vous expliquer clairement. Je serais ravi de vous en parler plus en détail plus tard, mais je pense que tout cela ne vous intéresse guère. Maintenant que j’ai beaucoup parlé, c’est à vous de me dire ce que nous faisons ! Je vous propose de vous accompagner tant que vos pas sont guidé par la lumière que je sert ! Il parrait que cette cité est constamment attaqué par des bandits de toute sorte, nous pourrions nous faire un nom en luttant contre eux, qu’en pensez vous ?” dit il en terminant avec un sourire esquissé et un air joueur.

“Ah oui, et vous pensez qu’ils fabriquent de ses objets que vous avez obtenu adapté à ma taille ? Aussi pratique que votre appareil semble être, je ne vois pas ou je pourrais ranger une pareille machine si titanesque par sa taille”


Pluton
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 593
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Jeu 8 Fév 2018 - 0:19
Une rencontre entre un jeune dieu de la mort, et un valeureux aventurier moojuu semblait plus être le début d’un compte, mais pourtant cette scène avait lieu en plein milieu du brouhaha provoqué par la population, qui ne purent remarquer l’originalité de cette rencontre. Ils étaient sans doute trop occupés, dommage pour eux. Pluton écouta Moka, remplit d’entrain dans ses paroles. Cela était bon à entendre, changeant de l’humeur morose qui se dégageait de l’enfer. Le dieu de la mort fut surpris de voir à quel point le moojuu semblait ravis de pouvoir le voir. Néanmoins, il ne put s’empêcher de s’inquiéter. Certes il y avait le mot dieu dans son nom, mais il ne c’était jamais vu comme une entité supérieure aux autres. De ce fait, il ne put s’empêcher d’avoir peur d’annoncer qu’il n’en était pas réellement un. En effet, ce dernier avait annoncé visiblement lui-même qu’il se trancherait s’il c’était trompé à son égard.
 
Pluton afficha un sourire légèrement gêné. L’histoire de ce dernier était largement moins fascinante que celles de véritables dieux venant dans le monde des vivants. Néanmoins il y a un fait réel, il ne faisait bien pas parti des mortels, étant lui-même dans un certain sens, la mort. Le dieu de la mort n’annonça donc rien, pour le moment. Il restait un fait pourtant ironique, le nom de Pluton provient d’un vrai dieu romain réputé en outre pour … être un dieu du monde des morts. Rapidement l’attention de Pluton se porta de nouveau sur Moka, ce dernier demandant de pouvoir utiliser son épaule. N’étant pas très gros, et sans doute relativement léger, le shinigami ne voyait donc là aucun problème…
 
« Bien entendu ! »
 
Soudainement Pluton se demanda bêtement, si ce dernier ne voulait tout simplement pas récupérer vraiment son bras ? Fort heureusement pour lui Moka surgit pour se retrouver sur son épaule, balayant au passages tous les doutes, certes ridicules, qu’il pouvait avoir à ce sujet. Il fut surpris, par le fait d’à peine sentir Moka sur son épaule, rendant le moojuu encore plus impressionnant aux yeux de Pluton. Le dieu de la mort décala légèrement sa tête pour pouvoir observer Moka du coup de l’œil. Ce dernier profita donc de la vue pour contempler l’environnement. Il s’installa plus confortablement, et démarra à nouveau la conversation, parlant du chemin à pouvoir prendre.
 
« Vous pouvez rester ici tout le temps que vous le désirez, si je n’avais pas ressenti la chaleur de vos pattes quand vous avez posé pied sur mon épaule, je n’aurais sans doute même pas remarqué votre présence. En tout cas, très bien en route ! »
 
C’est vers l’inconnue que le dieu de la mort se dirigea. Même s’il ne faisait aucun que le moojuu resterait tranquillement sur son épaule, Pluton prit tout de même la peine de calmer ses pas, évitant ce dernier de trop braver la résistance de l’air. Moka lui donna plus d’explication sur son quotidien. Il était donc un mercenaire, qu’on pouvait utiliser monnayant une certaine somme. C’était un métier fort intéressant, et vu le gaillard les gens avaient sans doute pour leurs argents. Par chance il se proposa gratuitement en vue du statu divin de Pluton, ce qui géna une nouvelle fois légèrement le dieu de la mort qui suite à ses événements avait mis de côté cette histoire. Il ne pouvait pas garder ça plus longtemps. Il laissa tout de même terminer Moka avant de vouloir s’exprimer à ce sujet. Il avait trop attendu, et ce poids devenant un véritable fardeau pour lui.
 
Moka avait terminé son discours, et Pluton chercha alors les mots. Cela était difficile, car il était sincèrement impressionné par la présence que dégageait Moka malgré sa petite taille. Ironiquement c’était peut-être celui qui était vu comme un dieu qui avait le plus d’admiration pour l’autre. Ce dernier semblait se diriger vers un chemin lumineux, alors que celui de Pluton était sinueux. Ce dernier reprit d’ailleurs la parole pour donner plus d’explications sur son fameux dieu. Puis il vint une proposition, forte intéressante mettant de côté les soucis de Pluton, et il en profita pour finalement reprendre la parole, alors qu’il avait jusqu’à présent essentiellement écouté, les récits intéressants du moojuu.
 
« Je suis venu ici dans le but de découvrir un maximum de choses, et d’aguerrir le plus d’expériences possible. Si en plus d’arriver à obtenir ce que je souhaite, je peux œuvrer pour aider les personnes brimées, ce sera avec le plus grand plaisir et je dégainerais avec le plus grand plaisir mon épée à côté de la vôtre. Je sais que dans le monde dans lequel je viens, il existe des lieux où les gens sont mis à prix. Si on arrive à mettre la main sur un des criminel, cela permettrait alors de satisfaire nos ambitions. Qu’en pensez-vous ? Néanmoins, je dois avouer que ne connaissant pas trop ce monde, je ne sais pas trop par où commencer pour la recherche … »
 
Moka ajouta également le fait qu’il était intéressé par trouver un objet équivalent à ce qu’il avait obtenu mais en taille réduite. Pluton avait réussi à mettre la main sur ce gadget grâce justement au dieu de cette planète, comme quoi ce mot était vraiment au cœur de l’histoire. Néanmoins, il devait retrouver une nouvelle grande surface, même s’il n’avait pas vu de modèles plus réduit dans ses souvenir.
 
« Le dieu de ce monde m’avait dit qu’on pouvait trouver ça dans une grande surface, mais d’une taille réduite risque d’être une tache un peu plus ardue… Attendez, je vois au loin un marché. Il y a peut-être moyen qu’on puisse trouver ce genre de bricole là-bas. C’est généralement un lieu d’objets assez diversifiés. »
 
Pour le coup Pluton se sentait un peu plus dans son élément, le marché étant également très répandu dans le monde des dieux de la mort. Il se dirigea donc dans cette direction, sans même attendre une confirmation de Moka, se sentant plutôt sûr dans sa décision. Alors que les pas de Pluton devait bercer le moojuu toujours installé sur ce dernier, le dieu de la mort se décida finalement à prendre son courage à deux mains pour mettre fin au malentendu.
 
« Depuis avant vous me comparez à un dieu. Néanmoins dieu de la mort n’est plus qu’un nom à présent, et non plus un status, et ça depuis de très nombreuses années. Si vous êtes curieux je pourrais donner plus d’explications à ce sujet. Par contre je ne suis effectivement pas un mortel. »
 
Pluton termina volontairement sur une pointe de mystère pour faire comprendre à Moka qu’il n’avait pas totalement tort, et qu’il ne fasse ainsi pas de bêtises. Pluton était à présent soulagé, et il pouvait donc parler de son passé en toute tranquillité. Ils arrivèrent finalement dans le marché, et Pluton s’arrêta quelques secondes pour observer ce magnifique décor. De nombreuses personnes se suivant s’avancèrent tranquillement se rendant à de nombreux petits commerçants vendant leurs marchandises. De nombreuses odeurs se mélangèrent via de nombreuses épisses, allant jusqu’à faire vibrer le ventre du dieu de la mort. Après quelques secondes s’observation il trouva finalement son graal, voyant de loin ce qui semblait être une vente de téléphone.
 
« Tenez-vous bien ! »
 
Annonça Pluton alors qu’il rentra en plein dans le marché, bravant la foule. Il arriva finalement tranquillement jusqu’au vendeur, tout en faisant attention de ne pas faire tomber Moka. Son regard parcourait ensuite l’ensemble du stand, et finalement trouva quelque chose qui pourrait sans doute correspondre aux attentes du moojuu. Pluton leva les yeux pour regarder le vendeur. Ce dernier qui avait les bras croisés était visiblement très baraqué derrière sa chemise à carreau. Le dieu de la mort continua de lever le regard, et ce dernier croisa celui de l’homme roux qui lui lança un regard noir. Pluton n’avait plus qu’à espérer qu’ils puissent arriver à obtenir ce qu’ils souhaitent. Mais il avait totalement confiance aux capacités de Moka.
Moka
avatar
Moojuu
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 50

Techniques
Techniques illimitées : Tarrazu - Éclair divin - Force sacré
Techniques 3/combat : Lance dorée - Larme de la nature
Techniques 1/combat : Jugement des Oromos

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Jeu 8 Fév 2018 - 22:20





Posé sur l’épaule de ce qui paraissait être un jeune garçon, il observait ce monde si intéressant. Le vent entre ses oreilles, la douceur de l’été venant toucher sa fourrure réchauffé par un soleil bien plus doux que sur sa planète… Il pouvait aisément rester oisivement installé ici sans problème, il sentait le calme apaiser son esprit déjà reposé, comme des vacances passé loin de tout les tracas de l’univers. Alors s’il ressentait cela ici, en plein milieu d’une population abondante et stressé, il était impatient de découvrir les autres lieu de cette planète si foisonnante. Que disait il, les autre lieux des autres planètes ! Ce secteur regorgeait de mondes habitables, il était même impossible de voir tout en une seule vie. Accompagné d’un compagnon d’aventure, il sentait son coeur léger, ses pas guidés par une destiné qu’il acceptait volontiers.

Quand la souris évoqua la lutte contre le mal qui pouvait ronger cette planète, il fut ravis de voir l’enthousiasme que Pluton pouvait dégager. Entendre quelqu’un parler de façon aussi motivé donnait à Moka un véritable élan, sa poitrine se gonflait comme si il allait en cet instant faire face à un monstre plus grand encore que les plus hauts immeubles de cette planète. Campé sur ses deux pattes, il sautilla tout contrôlant sa trajectoire pour ne pas tomber ni déranger son porteur. Au bout d’une de ses mains, Tarrazu servait a découper l’air devant lui.

“Eh bien dis donc ! Me voilà ravis d’être accompagné d’un jeune homme si motivé à l’idée d’occire les démons de cette planète ! Mon épée et la votre chanteront la plus belle musique du champ de bataille et nos aventures seront compté à travers tout le cadrant de cette galaxie ! En route ! Je sais par ou aller si nous voulons trouver la source du mal ! Cette Terre possède une sorte de bâtiment ou tout les crimes sont répertoriés et ou des hommes en drôle d’uniforme semble partir sans revenir. Partons vers notre destin, mon jeune ami !” dit il en pointant du bout de son épée une rue adjacente à celle ou ils étaient.

Sur la route, quand son camarade lui indiqua son statut et qu’il ne possédait effectivement plus exactement les pouvoirs d’un dieu, Moka ne put s'empêcher de rire d’une voix grave et douce. Voila exactement à quoi il s’attendait de la part de ce destin : un dieu qui n’en est pas vraiment un accompagné d’une souris qui n’en est pas vraiment une, guidé par un destin…
Deux souris qui n’en sont pas vraiment, guidé par le destin hasardeux dicté par un dieu d’entre les mondes. Liés par les anneaux d’El’Rhondis, lié par un destin à jamais incertain, ils sont les Amants du chaos.
… la situation souffra de la comparaison entre lui et Koliepa, ce qu’il préféra rapidement laisser au fond de son esprit, loin de ce monde. Elle était resté la bas, ce qu’elle était, ce qu’ils étaient le resterait aussi.

“Comme vous pouvez vous en douter, Nef Relha ne fais jamais les choses simplement ! Le fait que vous ne soyez pas véritablement une divinité de m’étonne guère, cher Pluton !” dit il en lui souriant directement. Il repris alors “Même si vous n’êtes plus un dieu, le fait que vous l’ayez été un jour vous donne malgré tout le privilège d’avoir un garde du corps tel que moi ! Je ne sais pas quel relations vous avez gardé avec votre panthéon, mais je suis sur qu’ils seraient triste de voir disparaître un être tel que vous ! Alors ne soyez pas gêné ! Que vous soyez un dieu, un guerrier ou un vulgaire marchand de poisson, le dieu fourbe m’a amené à vous pour une raison, et nous la découvrirons ensemble, par Gartigal !

A nouveau, il souria à cet être si étonnant. Il paraissait constamment gêné, comme s’il n’avait jamais eu l’occasion de réellement voir quelqu’un de son espèce. Et c’est en voyant le sourire de Pluton que Moka sentait réellement son coeur battre. Si il ne le connaissait pas depuis longtemps, il sentait que cet être avait quelque chose de bien plus profond enfoui en lui, des démons contre lesquels il devait lutter. Au fond de lui, la souris pensa au derniers mois et à la lutte qu’il avait dû entreprendre, celle contre lui même et contre ses pensées. Par Mythal, et si il devait aider ce demi-dieu ? Voila qu’une souris de la taille d’une main devait aider un dieu déchu. Au fond de lui, l'épéiste imaginait qu’il lui suffisait de tendre l’oreille pour entendre son dieu ricaner de cette situation. Mais alors qu’ils allaient arriver au bout de la place et qu’il n’y avait plus tant de boutiques que ca, le jeune homme lui demanda tout d’un coup de s’accrocher. Réflexe de guerrier, il se cramponna de toute ses forces et à quatre pattes, en faisant cependant attention de ne pas griffer son porteur. Et Pluto brava la foule avec une vigueur impressionnante, comme un navire en pleine tempête, fauchant les vagues les unes après les autres, esquivant des épaules et des coups de coudes. Le tout était une vraie danse alors que Moka ne put retenir un couinement de souris sous l’excitation. Arrivé au stand, il ne put s'empêcher de jouer sur l’effet théâtral et sauta avec un salto de l’épaule du dieu de la mort en direction de la table. La réception fut parfaite et il put finir en saluant avec une révérence.

“Mon bon seigneur ! Je suis heureux de rencontrer quelqu’un qui, semble t il, construit des objets d’une valeur inestimable à mes yeux ! Serait il possible d’obtenir une de ses merveilleuses machines pour mon usage personnel ?” joignant les mains en les plaçant sous son museau, le regard aussi attendrissant que possible, la montagne de muscle qui se trouvait en face de lui ne put garder très longtemps son sérieux. Si sa façade restait de marbre, Moka aperçut au commissures des lèvres de l’homme un sourire retenu aussi fortement que possible.

“Bon, servez vous. De toute façon, personne n’est assez petit pour les acheter, donc je vous le donne. Et faites de la pub pour moi hein !” dit il, cherchant à cacher son envie irrépressible de serrer la souris dans ses bras.

Une courbette, un remerciement, un vers cité d’un poête terrien, et ils étaient repartis. Il plaça l’appareil dans son sac à dos, il s’en occuperait plus tard. Mais maintenant, il avait une tache bien plus importante à faire ! Ils foncèrent tout les deux en direction du commissariat de police, immense bâtiment qui avait été ravagé de nombreuses fois, mais qui avait été récemment reconstruit. Après une bonne dizaine de minutes de marche, laissant alors la parole à son camarade sur le trajet, ils arrivèrent tout deux au pied d’un immense immeuble de verre et de végétation. Regardant Pluton, les bras ballants, il lui fit un signe du museau pour rentrer dans le bâtiment.

“Je vous préviens cher Pluton : si il est possible de mettre une de leur tenues et qu’il y en a une a ma taille, nous allons devenir policier d’un jour !”


Pluton
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 593
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Mar 13 Fév 2018 - 22:25
Alors que le petit être venait de sauter de son épaule pour aller négocier directement avec le vendeur, Pluton resta bloqué pendant quelques instants dans ses pensées. Le dieu de la mort était soulagé de voir le moojuu bien prendre sa véritable identité. Il avait peut-être mal interprété les propos de ce dernier, ça restait en effet tout à fait envisageable. Il viendra peut-être le moment où il devra expliquer toute son histoire, et il le fera avec beaucoup de plaisir. Néanmoins elle reste complexe, certes pas au point de certaines créatures mi-ange mi démone, et pour voir expliquer toutes les subtilités de cette dernière il devait prendre son temps. Ils n’étaient plus des dieux, mais même s’ils avaient perdu ce statut, ils avaient gardé tous les privilèges faisant d’eux une communauté redoutée.
 
Pluton ne semblait pas être la seule chose aux cotés de la sourie, également accompagnée par la chance. En effet le vendeur ne pouvant se débarrasser de ces modèles de mobile en donna un tout simplement à Moka, espérant ainsi par la même occasion, pourquoi pas, créer un peu de pub. En soit la stratégie n’était pas idiote, et cela allait pour le coup profiter au Moojuu. A son tour le dieu de la mort fit une légère courbette alors qu’il avait gardé le silence jusqu’à présent. Sur le départ, le dieu de la mort jeta un dernier regard sur l’homme qui malgré son apparence très impressionnante semblait cacher un cœur beaucoup plus important. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine.
 
« Je vous conseillerez d’être prudent avec, je peux vous assurez qu’il pourrait vous arriver bien des bricoles ! »
 
Annonça le dieu de la mort sur le ton de la plaisanterie, faisant donc une référence à leur rencontre. Néanmoins cette fois-ci il voyait mal une personne encore plus petite que Moka lui venir à son aide, même si visiblement dans ce monde, tout était possible. La marche continua, et la détermination du dieu de la mort ne cessait de grandir. Il fallait dire que le Moojuu avait réussi à plutôt bien vendre le truc. Cela ne l’étonnerait même pas s’il était un jour vendeur sur ses terres natales ! C’était d’ailleurs une excellente question.
 
« Maitre Moka, serait-il possible que par le passé vous puisez être un marchant, où bien un compteur d’histoire ? Votre manière de pouvoir échanger avec les gens avec tant de facilité est assez troublante. »
 
De de cette façon il relança la discussion, cherchant à en savoir plus sur cet étrange petit gars. Le temps s’écoula, et finalement Pluton s’arrêta machinalement à la vue du grand bâtiment, faisant donc office de commissariat de police. Il leva sa tête, pour le contempler pendant un cours instant. Une des choses les plus marquantes était sa propreté, signe qu’il fut reconstruit il y a peu de temps. D’ailleurs Pluton remarqua rapidement que tout le quartier était à la même enseigne. Il n’était pas difficile d’en déduire qu’il dû y avoir des dégâts par le passé. Nul doute que cette ville aurait besoin d’un petit coup de main de la part de ses deux justifiers venant de l’autre bout de l’univers. Moka lui fit signe de rentrer, et lui rajouta qu’il aimerait bien trouver une tenue à sa taille.
 
« Attention si je me retrouve déguiser en justicier, je ne sais pas si l’on pourra m’arrêter ! Allez, je suis persuadé qu’on pourra trouver quelque chose à notre taille. Bon, rentrons ! »
 
Pluton ne cacha pas qu’il trépignait d’impatience de faire son entrée dans ce bâtiment. Il marcha pendant quelques secondes, et fit un tour sur lui-même découvrant les merveilleux motifs parcourant le mur. Cela lui donnait une petite sensation d’ancienneté, alors que le bâtiment fut visiblement récemment rénové. Il s’approcha et regarda un étrange vase, d’une couleur grise. C’était assez originale, et le dieu de la mort trouvait ça très plaisant. Hélas, il semblerait qu’il fut déjà détérioré par de nombreuses personnes, n’hésitant pas à jeter de divers objets à l’intérieur. Alors qu’il comptait continuer son inspection, il se fut interrompre par une femme à la voix insupportable.
 
« Monsieur ….Monsieur … Monsieur ! »
 
Pluton se retourna en voyant cette étrange personne insister. Il remarqua rapidement qu’elle semblait l’appeler. Il s’approcha rapidement du guichet auquel elle était attitrée. Elle redressa ses lunettes et sortit une tonne de papiers, et reprit la parole.
 
« Alors si vous êtes là suite à l’explosion à la zone Est 7Z4B prenez ce formulaire 4Z547YBE, si vous êtes là suite à l’attaque du gang des chauves-souris capillaires prenez ce formulaire R3GN1TS, si vous êtes là pour porter plainte pour tricherie au loto à l’hospice CestLaFinLol prenez ce formulaire R2D2C3PO. Si vous … »
 
Voyant la femme lancée dans une folie sans nom, Pluton se sentit rapidement dans l’obligation d’intervenir au risque de devenir rapidement fou. Il commençait à voir des chiffres et des lettres partout. Comment faisaient-ils ici pour s’en sortir avec tant de paperasses ?
 
« Non non, on est juste ici pour effectuer des missions pour le bien de la ville. Pour nettoyer cette ville ! »
 
Elle se redressa et baissa légèrement ses lunettes pour regarder directement dans les yeux le jeune homme qui lui fit face, et son regard se lança ensuite en direction de la petite souris. Elle semblait blasée et retourna au fond de son siège et reprit alors la parole.
 
« D’accord j’ai très bien compris votre demande…. Allez au bureau de Jann Itor, il vous donnera un balai. SUI… »
 
Pluton posa ses mains sur la table, il eut une totale incompréhension. Alors qu’il se faisait une véritable joie de pouvoir aider la population, le voilà à se retrouver comme balayeur. Certes il aurait bien un costume, mais il ne faisait aucun doute que ce n’est pas exactement ce qu’il souhaitait.
 
« NON ! Pardon, non, nous sommes là pour faire des vraies missions, de vrais bonhommes. Combattre pour la ville vous voyez ? »
 
Il montra alors son bras droit et il fit une contraction. Hélas pour lui n’étant pas spécialement musclé la scène paressait assez ridicule. La vieille femme soupira un cours instant, et tapota sur son clavier, touche par touche et très lentement. Au bout de secondes qui paraissent comme une éternité elle releva sa tête de l’écran, et sans décrocher le moindre sourire annonça :
 
« Alors allez à votre gauche, SUIVANT »
 
Pluton regarda à sa gauche et il vit des personnes attendre. Les yeux du dieu de la mort se mit à briller en voyant tout ce beau monde. Il s’approcha et se posa ses fesses sur l’une des chaises. Son regard de posa tout d’abord sur un policier qui fit rentrer une personne dans la pièce. Gardant un donuts dans sa main, et avec un costume pas assez large en vue sa corpulence il retourna dans une salle avec l’une des personnes. Il était sans doute la personne qui allait les accueillir. Pluton regarda les allentours, il y avait de tout. Un chauve baraqué, un géant avec un maillot de basket, un Samurai, et pour finir un Ninja Clown Pirate mi chauve mi roux mi escalator. Il était vraiment impressionnant, et Pluton tourna sa tête en direction de Moka pour lui demander.
 
« A ton avis, on aura quoi comme genre de missions ? Tu penses quoi des gens ici présents ? J’ai l’impression que c’est rempli de gens formidables. »
 
L’aventure ne faisait que commencer pour eux, mais hélas ils étaient tombés dans un premier temps dans le merveilleux monde de l’administration. Pluton ne put s’empêcher de fixer le Ninja Clown Pirate mi chauve mi roux mi escalator, qui dégageait une sérénité certaine.
Moka
avatar
Moojuu
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 50

Techniques
Techniques illimitées : Tarrazu - Éclair divin - Force sacré
Techniques 3/combat : Lance dorée - Larme de la nature
Techniques 1/combat : Jugement des Oromos

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Lun 26 Fév 2018 - 20:06





Après la remarque de son compagnon d'aventure, Moka ne put s'empêcher de rire. L'idée de se faire bousculer par un être de sa taille et aidé par… une fourmi ? La simple pensée à cette situation cocasse m'amusais beaucoup. Quand il alluma précautionneusement l'appareil électronique, il se mit à lire rapidement le manuel, puis rangea le tout dans une poche secrète, au niveau du dos. La scène qui s'était déroulé quelques minutes auparavant avait étonné le dieu de la mort avec lequel la souris voyageait, jusqu'à même se demander si il avait été vendeur sur sa planète natale. Un grand sourire sur le visage, il se gratta l'arrière de sa petite tête.

“Maître Moka ! Vous exagérez la ! Je ne suis qu'une humble souris a votre service, dieu de la mort. J'espère ne pas rendre jaloux mon dieu en vous accompagnant le temps de quelques perigrinations ! Sinon, non, je n'ai pas été vendeur. Mais il y a un fait connu de tout le petit peuple : les êtres humains ou abritant la grande majorité de la galaxie trouvent adorable de petits êtres ayant le pouvoir de leur parler. J'ai peut être un petit peu abusé de la situation la bas.” dit il en faisant réagir ses pupilles pour paraître les plus grosses possibles, laissant ses oreilles tomber en arrière, les deux pattes sous le menton. Certaines situations dans se monde pouvait être réglé par un rire complice, Moka ne l'oublierais jamais. Il repris : “Quand à la partie compteur… Je dois avouer que j'ai toujours aimer compter au jeunes de nos tribus les aventures que nous vivions ma belle Koliepa et moi. Dragons, serpents de mer, immenses colosses de pierres, tout y passait ! J'ai toujours eu l'immense plaisir de voir une assemblée accroché au moindre mot que vous puissiez prononcer. Et puis, en tant que paladin, je me doit d'être irréprochable et le plus chevaleresque possible ! Ce vendeur recevra comme promis une publicité de tous les instants !” finit il en riant de bon coeur.

En entrant dans ce qui pouvait s'apparenter à un gratte ciel, il explora la pièce du regard, tout aussi curieux que son compère. C'est alors que s'en suivit un échange étrange de procédés humains, composé de formulaire, de plaintes et de nettoyage. Mon écoutait attentivement, les oreilles tourné vers la dame au teint pâle et au traits creusé par les sillons de l'âge. Quand Pluton frappa du creux de sa main sur la table, la souris fut surpris, lâchant un couinement involontaire tout en rétablissant son assiette à quatre pattes, accroché à l'épaule sur laquelle il avait élu domicile. Après cet échange vif et quelque peu étrange, ils étaient redirigé dans une pièce relativement large. Ayant retrouvé une certaine contenance après la discussion, Moka bomba le torse, pensant offrir une de ses fameuses répliques pour motiver les troupes. Mais ce fut un nouveau couinement ridiculement linon qu'il lâcha, sautant sur place et manquant à nouveau de quelque peu ma chute. La salle était rempli de valeureux guerriers, d'hommes tous prêts à offrir leur puissance au service de la ville, mais il y en avait un… Les yeux écarquillés, les bras ballants, un air terrifié sur le visage...

“Par Nef Relha !”

Un homme gigantesque, au bras et au mains immenses, au jambes et au pieds ridiculement fins, à la tête minuscule et au cou volumineux. Sur lui, une tenue de camouflage mais bariolé. Sur son visage, un cache oeil mais aussi un nez rouge festif. Et ces cheveux… Cet homme, ou plutôt ce monstre, avait des cheveux couleur braise, bouclés, érigé comme deux pics de chaque côté de sa tête. Moka avait affronté les marécages hantés de Frengola, les mines morbides des trois plateaux, le temple fongique du mage-écureuil, mais ça… Et si il n'y avait que ça, il semblait posséder sur ses rotules ainsi que sur ses épaules des escaliers mécaniques ? Non, cette scène d'horreur était impossible. La souris se frotta les yeux et se concentra pour reprendre son courage. Dans cette salle, de nombreux guerriers semblaient valeureux, ils devaient tous avoir une histoire si passionnante à raconter. Avant de s'installer sur une chaise près de Pluton, le pépite pris son courage à deux mains et se dirigea vers son cauchemar ambulant. S'éclaircissant la voix, il tenta de prendre des notes épiques dans sa voix, la rendant plus grave que nécessaire.

“Par tour ce qu'il y a de sacré ! Quel gabarit ! Vous devez être une véritable machine à tuer pour vous présenter ici ! Je vois à votre figure féroce que les forces de polices sont pour vous une option de choix, n’est ce pas ! Quel est votre nom ?”

L'homme releva lentement la tête, révélant des yeux globuleux et sombres, dans lequel milles tourments semblaient tourner jusqu'à la fin des temps. Moka déglutit, tendant la main vers cet homme, ne pouvant pas empêcher ses oreilles de se baisser en signe de danger. Malgré cela, il gardait un sourire aussi forcé que possible. Mais c'était un sourire ! Quand l'immense bête ouvrit la bouche, une voix fluette en sortit, la voix d'un enfant de douze ans.

“Ah mais c'est pas ici pour passer le balais ? Mince ! J'ai encore perdu du temps, maman va être furieuse…” dit la montagne en se levant, marchant bruyamment, puérilement, vers la sortie. Bouche bée, Moka était bouche bée. Il ne put s'empêcher de suivre la course de son interlocuteur jusqu'à la sortie, gardant un air ahuri jusqu'à s'être assis près de son véritable compagnon d'aventures.

“Ce monde est fou, complément fou…” repris la souris, la voix presque chevrotante. En un instant, tout lui semblait terrifiant et monstrueux, mais le genre de monstrueux ridicule. Soudainement, toute cette situation sans queue ni tête évolua quand Pluton lui demanda ce sur quoi il pensait tomber en mission. Secouant la tête, reprenant ses esprits, il retrouva un semblant de voix plus assuré.

“Eh bien, je suis dans l'expectative la plus totale Pluton ! En voyant toute les richesses qu'à à offrir ce monde, je me dit que tout cela doit attirer de grandes convoitises. Peut être allons nous régler le cas de malfrats, ou des cas de vol. Mais il me semblerait plus pertinent, au vu de nos pouvoirs dépassant la moyenne, que nous pourrions lutter contre les vilains qui hante cette cité ! J'espère en tout cas tomber sur ce genre d'affaires.”

En parlant, il s'aperçut à nouveau pendant un bref instant que le visage du jeune homme semblait perturbé, lointain, en proie au fantômes du passé. Et si son épreuve demandé par son dieu n'était pas de protéger son corps des attaques physique mais plutôt de l'aider à trouver la voie de la rédemption ? Tout cela semblait impensable tant la tâche semblait insurmontable : il e connaissait pas le dieu qu'il avait en face, et comment pouvait il lui donner une aide quelquonque, lui qui avait sombré, dévoré par ses démons ? Quoi que lui avait réservé le loup à six yeux, Moka ne pouvait pas laisser son nouveau camarade ainsi. Il remonta sur son épaule, se plaça stratégiquement pour être en direction du visage de son compagnon et regarda plus profondément dans ses yeux. Il était impossible de déterminer ce qu'il allait y voir, la douleur qu'il allait ressentir, la douceur caché derrière ses facettes… Moka n'avait aucun pouvoir autre que son instinct animal. Et en cet instant,  si il n'en comprenait pas toute les ficelles, il avait vu ce qu'il voulait voir dans les yeux de Pluton. Il commença la voix et le regard les plus doux possibles.

“Je suis venu dans cette galaxie pour enterrer un passé qui me hante, maître Pluton. Si certains problèmes se règlent au fil de l'épée, d'autre demande que le temps creuse son chemin loin de la source. Je ne sais pas ce qui vous tracasse ou ce qui fait que vous ne soyez pas à l'aise sur le fait que j'utilise votre titre, je peux d'ailleurs arrêter si vous le souhaitez, mais je sens qu'il y a une chose que vous gardez pour vous. Je ne veux pas que vous pensiez que j'ai eu l’envie de vous forcer la main, loin de moi cette idée, mais je suis à votre écoute si vous souhaitez me compter vitre histoire. Laissons un instant les dragons et les colosses à côté et racontez moi votre histoire, l'histoire d'un dieu”


Pluton
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 593
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Mar 13 Mar 2018 - 1:00
Pluton était toujours autant émerveillé par les personnes se trouvant dans la pièce. En effet ce lieu était un véritable melting-pot. Moka également intrigué par les choses qui l’entourait, chercha même à s’intéresser davantage à son environnement. Pluton n’était pas totalement rassurée de voir de quelqu’un de si chétif s’approcher de ce tas de muscles. Il s’attendait donc à entendre une histoire tragique, émouvante semé d’embuche. Quelle ne fut donc pas la surprise quand le dieu de la mort entendit parler le grand gaillard ! Il s’avérait être en effet être encore un enfant, et Pluton ne put s’empêcher de lâcher un rire léger. Ce monde était vraiment intéressant, et plus il avançait sur cette planète plus il se sentait rentrer en harmonie avec. Peut-être que la Terre lui correspondait plus que son monde d’origine ?
 
Après cette interlude très surprenante, la conversation rebascula sur les missions. Pluton comme à son habitude but les paroles du Moojuu qui semblait totalement en accord avec ses pensées. Il afficha un léger sourire suite à ses paroles et se chargea donc de lui donner à son tour son point de vu.
 
« J’espère aussi pouvoir me mesurer à quelqu’un de forts. C’est justement pour ce genre de choses que je suis venu ici. Et si en plus on peut rendre service … c’est parfait. »
 
Pluton leva son poing remplit de détermination, avant de se reperdre dans ses pensées. En voyant à quel point ce monde était visiblement plus adapté à lieu, il commençait même à douter de sa propre identité. S’il se sentait plus à l’aise en ce monde, le statut de dieu de la mort serait-il encore adapté ? Il s’attendait en effet à ce qu’il est des difficultés d’adaptations, mais en fait il avait presque peur du contraire. Serait-il amène à revenir chez lui ? Sa vision actuelle des choses ne risquerait-il pas de rentrer en conflit avec son espèce ? Alors qu’il était en pleine réflexion, Moka l’interloqua ce qui le fit revenir tout aussitôt à la réalité. Pluton écouta alors Moka, qui était prêt à écouter son récit. Ce n’était pas une mauvaise idée, il n’avait jusqu’à présent compter à aucune personne son histoire. D’une certaine façon le dieu de la mort restera ainsi toujours ancré à son passé, et son identité perdura même à travers des récits.
 
« Pour un dieu de la mort, je suis relativement jeune, puisque je ne suis âgé de seulement 28 ans, donc je ne connais l’histoire de mes ancêtres qu’à travers des livres. Néanmoins pour compter mon histoire il est nécessaire d’avant, de compter l’histoire des dieux de la mort. »
 
Les traits du visage du dieu de la mort étaient marqué son sérieux profond, preuve qu’il comptait bien raconter une histoire, lourde de conséquences.
 
« Il y a bien longtemps, il existait 3 dieux. Le premier Paradisum tout vêtu de blanc, et par sa grande générosité représentait le bien. Le second Infernum, recouvert de vêtements noirs, de par sa malice et sa perversion représentait le mal. Ces deux dieux étaient très puissants, et si l’un venait à mourir, l’équilibre du monde s’écroulerait, provoquant ainsi la fin de ce dernier. Pour donc empêcher cette tragique finalité, il existait un troisième dieu, Nihil, représentant l’impartialité. Et quoi de plus impartial que la mort, chose pour laquelle tout le monde était égal. Sa puissance était égale aux deux autres, mais pour éviter que le monde se retrouve sans médiateur il était pourvu d’un pouvoir qui lui permettait de revenir, sous une nouvelle apparence à chacune de ses morts.
 
Ne pouvant tout gérer à eux trois, ils décidèrent de bâtir chacun à empire. Le premier, voulait représentait la pureté, et créa les anges, dont les ailes étaient un symbole de la liberté qu’il prônait. Le second, de nature colérique créa les démons, une race avide dont les cornes représentait leurs fourberies. Le dernier créa une espèce à son image, les dieux de la mort. Si le problème des vivants était réglé, il fallait s’occuper des mortels. Afin d’éviter le chaos, ces trois dieux transformèrent leur entité en lieu. Le premier se transforma en paradis, le second en enfer, et le troisième en néant afin de pouvoir accueillir ces êtres. »
 
L’histoire de Pluton était longue, mais il avait surtout parlé de cette légende. Il n’y a jamais eu de preuves de cette véracité, seuls quelques livres parle de cette histoire. Néanmoins c’était une excellente base pour bien situer les dieux de la mort dans son histoire. Il était temps de passer dans les faits.
 
« Cette trialité a longtemps perduré, jusqu’au jour où les anges, représentant le bien, ne pouvait comprendre qu’une autre espèce puisse les juger. Ils profitèrent alors d’un conflit interne chez les dieux de la mort, et leur effectif bien plus réduit pour les congédier en enfer, ne pouvant pas les tuer de par leurs immortalités. Les anges devinrent ainsi le seul représentant de la justice, poussant les dieux de la mort à de vulgaires vagabonds. Rapidement notre nom fut barré de l’histoire, passant d’une trialité à une dualité. »
 
Les dieux de la mort malgré un grand pouvoir ne pouvaient rien faire face à une telle puissance n’avait forcement pas le choix. Si les gens voient les anges comme une représentation de la pureté, pour les dieux de la morts, ce blanc est devenu rouge, à cause de tout ce sang coulé. Le bien et le mal avait tourné à une chose bien plus complexe, pour lequel il devait plus difficile d’avoir un jugement fiable.
 
« Azrael devint notre leader pendant cette escapade chez les démons, et l’est toujours de nos jours. Sa grande puissance nous a toujours protégé de toutes les menaces, et certain voit en lui comme la réincarnation de Nihil. De très nombreuses années passèrent et je suis née, dans ce contexte difficile. Même si notre espèce avait pris l’habitude de ce lieu, cela ne restait toujours pas leur foyer. C’est dans ce contexte difficile que je suis né. La naissance d’un dieu de la mort est toujours un événement rare. On voyait en moi un grand potentiel, ce que j’avais rapidement compris, et je faisais donc de mon mieux pour aider ma communauté, même si on peinait à me faire confiance. Néanmoins un jour, Azrael m’a pris à part et m’a expliqué qu’il serait intéressant pour moi de voyager afin de m’aguerrir d’avantages. Donc me voilà ici ! »
 
Azrael avait visiblement fait cela pour se débarrasser de ses pattes un dieu de la mort trop faible qui avait besoin de recevoir des leçons pour grandir. Pluton n’avait pas réalisé cela, où faisait semblant de ne pas comprendre. Peu de temps après avoir fini son récit, juste le temps pour Moka de réagir, que le policier, avec une donuts dans chacun de ses doigts se dirigea vers eux. Finalement c’était leur tour. Pluton tourna sa tête vers Moka et afficha un sourire. Ils rentrèrent donc dans le bureau, prenant place à la chaise. En deux temps trois mouvement, le policer avala l’intégralité de sa nourriture, passant de policier à magicien le temps d’un cours instant.
 
« Bon… que recherchez-vous mes petits gars ? »
 
Pluton trépidant d’impatience posa rapidement ses deux mains sur la table et avança sa tête étrangement de celle du policier.
 
« On veut affronter des vilains. »
 
Le policer regarda étrangement le dieu de la mort, beaucoup trop étrange à son goût. Il soupira finalement, et ne pris pas garde à leurs apparences frétilles. Il en avait peut-être en réalité pas grand-chose à foutre, la seule chose qui l’intéressait serait de finir sa journée le plus rapidement possible. Il sortit alors un dossier, et l’ouvrit.
 
« Je vous présente Kramer, un dangereux criminel pyromane. Toutes ses victimes ont étés retrouvés carbonisés. Autant dire que ce n’est pas un rigolo. Alors toujours intéressés les gugusses, ou bien vous n’irais vous pas plutôt nettoyer les cendres ? »
 
Le policier montra alors les photos des différentes victimes. Ce dernier testa donc la détermination de ces derniers en montrant bien la réalité. Il y avait sans doute de nombreux pseudo héros qui sous-estimait les dangers. Pluton afficha tout simplement un grand sourire et répondit.
 
« Parfait… tu en penses quoi Moka ? »
 
Le policier ce leva et montra alors un grand coffre et annonça tout en faisant réapparaitre pleins de donuts.
 
« Je vous laisse vous servir, prenez l’équipement que vous voulez. Vous partirez en mission avec trois autres héros. Une fois que vous serez habillé, il sera alors grand temps de vous présenter Méduz, l’homme Lavecarreau Bio, et la grosse roue. Vous allez faire une sacrés équipe. »
Moka
avatar
Moojuu
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 50

Techniques
Techniques illimitées : Tarrazu - Éclair divin - Force sacré
Techniques 3/combat : Lance dorée - Larme de la nature
Techniques 1/combat : Jugement des Oromos

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Mar 15 Mai 2018 - 14:15





Assis tranquillement près du jeune homme, laissant la voix de son compagnon l'emporter par delà les étoiles dans des aventures et des mondes inimaginable, Moka retenait chaque mot, chaque intonation, chaque inflexion. A sa taille, Tarrazu semblait vibrer lentement, comme un lent ronronnement. Le fil du temps courait à chaque mot, avançant petit à petit dans un récit fou d'anges vaniteux et de démons avides. Et entre les deux, un groupe d'êtres cherchant l'équilibre le plus parfait, entre le bien et le mal, la neutralité absolue. Pluton comptait l'histoire de son peuple, celle qui faisait des dieux de la mort des parias de cet univers dichotomique. Le jeune homme semblait si loin de ce monde qu'il décrivait, autant que la souris qui l'écoutait au final. Dans cette pièce de monstres et d'êtres fantastiques, il en étaient au final deux exemples vibrant, tout aussi colorés que l’enfant pirate clown au épaulettes escalators. A cette pensée, perdu lui même dans les similitudes que son histoire pouvait avoir avec cela, il s'était presque involontairement saisi de l'amulette de Torn qui ornait son cou. Dans sa main, la surface dorée brillait et reflétait les lumières neutre de la pièce, les souvenirs de l'aigle emportant sa mémoire, l'improbable puissance des sentiments qui les avaient abrités remettant en perspective toute cette histoire de bien et de mal. Quand Pluton finit son récit, Moka ne pris pas immédiatement la parole, laissant la fin du récit résonner en lui. Partir à l'aventure loin de son foyer, se découvrir soi même pour pouvoir efficacement aider son peuple, tout cela lui rapellait la chevauchée d'argent, ce départ de Fresk un matin froid ou l'hiver se terminait, ou le coeur était lourd et la compagnie… Il préférait oublier cette partie de son histoire. Il ne releva pas la tête, le regard toujours perdu dans l'amulette. Involontairement, la voix de la souris fut plus froide et sombre qu'il aurait voulu l'avoir.

“La mort est impartial ? Allez dire ça au mages qui repousse l'heure fatidique encore et encore à coup de sortilèges, allez dire ça au paysan qui va mourrir à moins de trente ans d'une maladie incurable développé en cultivant son champ, allez dire ça a la mère d'un nouveau né mort à la naissance. Rien n'est impartial, mon jeune ami, pas plus la naissance que la mort.”

Il voulais raconter l'histoire de Koliepa, de ces morts à répétition, de cette histoire qui ne pouvait finir que tragiquement même si elle avait commencé si bien. Au fond de lui, il savait que cela ne servait à rien de dire cela. Dans l'histoire que Moka avait compris, tout le culte des dieux de la mort était surtout basé sur l'égalité et comme toute croyance, il était nécessaire de baser leur cultes sur des axiomes fort, imparable. La souris soupira, se levant du siège bien trop grand sur lequel il était assis, posant une patte sur la jambe du jeune homme, levant sa tête en direction de son camarade. Il affichait un visage désolé.

“Quel ironie, me retrouver aujourd'hui au côtés d'un défenseur de l'ordre, moi, paladin du chaos” dit il en riant, éprouvant une soudaine tendresse pour Pluton

Jusque là, Moka n'avait pas montré la véritable forme de Tarrazu, offrant au yeux de Pluton un leurre, un déguisement magique destiné à éloigner les curieux cherchant à y prêter attention. Jamais il ne degainait Tarrazu sous sa vraie forme si il n'avait pas en face un adversaire à sa taille, préférant alors ses poings ou la réplique d'épée qu'il utilisait comme déguisement. Pour un bref instant, sans dégainer la lame, il révéla la véritable forme de Tarrazu : de la garde au pommeau, le cuir et le fer laissèrent leur place a des matériaux bien plus nobles. L’ivoire avait remplacé le métal, un rubis enchâssé dans trois griffes dans le pommeau scintillait puissamment, une douce mélodie semblait envahir les oreilles de la souris et de son compagnon. Même sans être dégainé, même sans montrer la lame blanche et pure, même si l'épée pouvait paraître d'une taille ridicule pour tout observateur dans ce monde éloigné, personne ne remettait jamais en doute la magnificence et la puissance qui émanait de la lame. Dans ce tintement si doux provenant de Tarrazu, la voix grave dans la souris s'imposa dans l'esprit de son compagnon :

“Le bon côté n'existe pas, pas plus que le mauvais. Les actes définissent ce que nous sommes, nos décisions forge notre destinée. Je pense qu'en chacun de nous réside une balance qui penchera tout au long de notre vie dans des positions différente. Ami Pluton, combien de peuples de Galeï ais-je entendu me dire que tel ou tel chose était impartial ou encore le chemin vertueux. Selon moi, la seule voie qu'il faut suivre, celle qui est la plus digne et la plus courageuse, est celle du coeur. Mais vous pourrez voir très bientôt que je suis moi aussi, dans un certain sens, en recherche d'une balance entre toute choses.” finit il avec un sourire complice et amusé.

Au moment même où il réactiva le déguisement de son épée, Moka pu alors apercevoir un homme entrer dans la salle d'attente en les appelant lui et Pluton, des anneaux en sucreries à chacun de ses doigts boudinés : chaque nouvelle rencontre faisait de ce monde un endroit de plus en plus étrange. Rapidement conduit dans un bureau relativement banal, ce fut Pluton qui pris la parole et s'occupa de toute la discussion, exprimant leur volonté d'affronter des ennemis au pouvoirs surnaturels. Quand le dossier des victimes fut posé devant eux, le jeune homme sembla s'en soucier guère, demandant immédiatement l’aval de la souris pour lancer la suite des opération, ce que Moka lui offrit. Mais la souris, elle, pris un moment sur les fiches des victimes, observant chaque visage, retenant chaque brûlure. Si les humains étaient inexistant sur Galeï, sa planète natale, les brûlures de ce type ressemblait terriblement à celles provoqué par le souffle des dragons, menace bien présente sur ses terres. Pendant un instant, la rage s'empara de Moka, tordait son visage dans un rictus de colère, mais il repris rapidement le dessus, gardant la main sur ses émotions. Pendant que les deux hommes parlaient équipement, la souris retourna sur le profil du tueur silencieusement. Un visage et un corps caché par une énorme armure rouge, un casque rouge au traits presque démoniaque, des lances flammes au bout des bras… Celui qui se cachait derrière cet équipement était un véritable fou, l'assemblage complet présentant un risque de mort probablement immense même pour le porteur. En voyant les mensurations, Moka fut cependant rassuré de voir sa taille ne pas dépasser les quatre mètres, à peine plus petit qu'un dragon vert. Le dossier était avare en détails, ce monstre ayant été peu croisé, les témoins ayant rarement survécu au passage de ce tueur. Pourtant, chaque petit détail, chaque photo, la souris analysa le tout méticuleusement, observant la structure et les points faible de l'énorme pièce de métal qui servait de protection et de réservoir à napalm. Impossible d'atteindre une pareille abomination sans risquer de soi même se faire exploser. Le challenge allait être de taille, comme affronter une bombe vivante. Pourtant, Moka était prêt et plus que jamais motivé à montrer ce qu'il savait faire. Encore quelques secondes, puis il referma le dossier et se dirigea vers la caisse d'équipements. A l'intérieur, des armes, des munitions et de nombreux équipements pour la répression des foules. Un simple coup d'oeil lui permit de voir que rien ne pouvait lui servir. La seule chose qu'il cherchait, c'était…

“Pour les tenues réglementaire, le placard à l'extérieur de mon bureau à ce qu'il faut pour toute les tailles. Notre souverain bien aimé a offert des uniformes pour tous les formats. Je suis même convaincu que tu pourrais trouver ce qu'il te faut, la souris” dit alors le comissaire en enfilant de nouvelles bagues donuts.

Le regard de Moka scintilla en se dirigeant vers le fameux placard, sans même attendre Pluton, cédant au plaisir le plus total. Il trouva son bonheur, enfila le costume mythique bleu, la casquette lui allant parfaitement. En ressortant, il porta ses pattes à sa ceinture, des lunettes de soleil recouvrant ses yeux. Seul son épée ceint à son baudrier le faisait sortir de l'ordinaire. Jouant avec son nouveau rôle, il pris un regard impénétrable, un visage neutre, hochant de la tête quand un camarade passait. En revenant vers pluton, Tarazzu vibrait d'excitation tout comme son porteur. Enlevant ses lunettes, les nettoyant avec un chiffon dans une de ses poches, il se tourna vers son compagnon

“Maitre Pluton, il est temps d'y aller. Il semblerait qu'on ait un pyromane…”

Moka enfila à nouveau ses lunettes de soleil d'aviateur

“... à refroidir.”


Pluton
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 593
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Dim 27 Mai 2018 - 18:31
Avant de se rendre dans le bureau et d’enfin trouver une mission, Pluton c’était plongé dans un monologue expliquant son histoire et celle de sa race. Moka souleva un point de son récit, ce qui étonna le jeune shinigami. Il ne semblait pas d’accord sur le point de la mort. Il fallait aussi dire que nous avons là deux personnes appartenant à un univers tellement différent, qu’on se croirait dans une imitation du MCU. Les deux ont certes vécu avec la mort, mais pour Pluton immortel dieu, avait un regard bien différent de la chose. Ses proches étant aussi des dieux de la mort, il ne connaissait pas les terribles sentiments provoqués par la mort d’un proche, ni même la peur de voir son tour sonner. C’était peut-être pour cette raison qu’il fut envoyé dans le monde des vivants, lui qui avait un œil beaucoup trop lointain. Il donna alors sa réponse, tout en gardant son calme, la mort étant un sujet sensible pour certains, pour lui c’était dans ses gènes.
 
« La mort est impartiale car elle finit toujours par atteindre tout le monde. Les gens peuvent vivre une vie différente, mais au final la mort reste toujours la même, certes elle peut être provoqué de diverses manières et à de différentes époques mais au final cela annonce pour tous leur fin de leur vivant. Cela sonne à tous le début de leur jugement, en fonction de leur vécu. Tout le monde est au même niveau, tout ce qui garderont ce seront des remords. »
 
Il semblerait inutile pour Moka d’essayer de discuter beaucoup plus longtemps sur ce sujet, Pluton étant clairement statué sur sa vision des choses. Il lui manquait l’expérience pour comprendre de nombreuses choses, et cela il l’obtiendra un jour ou l’autre.  Ce dernier évoqua également rapidement le jugement effectué par Enma quand une personne décède. Moka ajouta une phrase et le dieu de la mort répondit dans la foulée.
 
« Défenseur de l’ordre ? Même si cela reste notre ADN, nous sommes plutôt devenus nos propres défenseurs. »
 
La souris montra ensuite la véritable forme de l’épée, une petite merveille, et le dieu de la mort ne put s’empêcher de s’émerveiller devant, comme il l’avait fait déjà à de nombreuses reprises depuis qu’il est arrivé sur cette planète. Il expliqua ensuite sa vision de la vie. Pluton resta attentif, curieux de voir comment ce dernier voyait les choses. Pluton lancé la conversation se chargea pour donner une réponse digne, à ce qui semblait être une petite souris mais remplis de sagesse.
 
« Les actions de chacun définissent la personne. Si la balance de l’univers penche de trop, il est .. enfin était de notre devoir de rétablir l’équilibre. Le bien existe car le mal existe et réciproquement. En tout cas ces propos sont celles que je dis en tant que dieu de la mort. »
 
Pluton semblait très axé sur cette philosophie de l’impartialité, il fallait dire qu’il avait grandi dans ces règles, et cela faisait à présent parti de lui. Les expériences qu’avaient vécus Moka étaient forcement différentes de Pluton et ont donc forgés une vision des choses bien différentes.
 
 
« Mais je pense que chacun devrait vivre sa vie comme il le doit, et ne pas être dicté par certaines choses. »
 
Annonça ironiquement Pluton alors qu’il vivait justement comme ça, mais il était ici pour apprendre à penser par lui-même, ce qu’il commençait à faire.
 
Finalement, le moment de vérité arriva, et un rapide échange eut lieu avec le policier. La cible était à présent connu, les alliés également, il ne restait plus qu’à s’équiper. Moka ne se fit pas attendre et se précipita pour aller se changer. Pluton récupéra aussi du matos mais se retrouva dans un costume bien trop grand pour lui. Il avait pris au jugée, c’était une véritable erreur. Il trouva finalement la bonne taille, et à l’instar de la souris il n’hésita pas à prendre la casquette et des lunettes de soleils. Il regarda les lunettes, un peu surpris. Il y avait une inscription dessus, « capsule corp ». Sans doute une boite qui fournis des lunettes. Il se tourna ensuite vers Moka et annonça :
 
« Et le feu ça brule. »
 
Annonça d’un air satisfait le dieu de la mort qui n’avait pas du tout compris le principe des jeux de mots. Il rejoignit son ami, et ils se dirigèrent vers une nouvelle salle, où se trouvait chacun des alliés, tous en tenue pour la mission. L’homme au donuts les fit disparaitre et se chargea de prendre la parole.
 
« Vous avez tous eu vent de la mission. Nous avons localisé notre homme, et votre but sera de l’arrêter. Avant de partir je vous laisse le temps de vous présenter. »
 
Chaque personne se présenta donc, un par un. La première personne était une femme dont le visage était recouvert de bandeaux.
 
« Je suis Méduz, j’ai la capacité de méduser les gens. »
 
« Je suis l’homme lavecarreau Bio. Je nettoie les fenêtres très rapidement, tout en restant respectueux de l’environnement. »
 
« Je suis la grosse roue. Et mon pouvoir, c’est que j’ai une grosse roue. »
 
« Je suis Pluton, et … »  Le dieu de la mort se rappela qu’il lui était déconseillé de trop évoquer son statut. En effet il risquait de faire peur à ses coéquipiers. « .. euh, je suis jeune et dynamique. »
 
Il ne restait plus qu’à Moka de se présenter. La mission pourrait donc finalement commencer. La grosse roue s’en alla en premier, cherchant sa grosse roue qu’il avait garé sur le parking, ce qui semblait bien entendu logique.
 
Pluton accompagné de Moka et de sa fine équipe regarda au loin la ville, il venait d’arriver à destination. Ils avaient localisé l’adresse du fameux Kramer. L’homme Lavecarreau décida de commencer la mission en premier. Il se dirigea vers les carreaux de la maison de la cible. Il lava à toute vitesse, c’était très impressionnant. Le but était de profiter de ce moment pour voir si la cible était ici discrètement. Mais finalement, un homme sortit tout en se caressant l’arrière de sa tête.
 
« Allez, allez. Qu’est-ce que tu es en train de faire ? »
 
L’homme lavecarreau fut surpris par la sortie de la cible et resta bouche bée quelques secondes avant de répondre rapidement :
 
« Je lave vos carreaux ? »
 
De mauvaise humeur, Kramer avança vers ce dernier et rajouta :
 
« Bien entendu que j’avais compris ça, ma question c’est pourquoi tu fais ça ? »
 
Très rapidement il regarda les allentours, et forcement il vit de loin la grosse roue qui n’était pas très discrète, ainsi que les 3 autres personnes, tous en tenues de policier.
 
« Enfoiré. »

Kramer fit apparaitre du feu dans sa main droite et visa l’homme lavecarreau. Ce dernier utilisa son saut d’eau pour le lancer vers son adversaire et ainsi l’empêcher de lui lancer du feu. Ce dernier à moitié trempé rentra dans une colère noire, et fonça à toute allure vers son adversaire et le souleva avec sa main droite.
 
Pluton vit la scène avec effrois, et se prépara à se battre, pendant ce temps des passants regardaient le spectacle, et l’un d’entre eux annonça :
 
« Ce ne serait pas les Avengers ? »
 
« Nan je crois que c’est la Z-Team. »
 
« Ils ont tous le même maillot se serait pas le Satan Football Club ? »
 
Ils prirent fuite juste après que Kramer crama complètement son adversaire, sous le regard de Pluton impuissant. Le criminel se tourna en direction du reste et s’envola puis se posa à coté de ce qu’il restait de l’équipe.
 
« Moka… tu as une idée de comment gérer la situation ? »
 
Questionna Pluton un peu surpris par la tournure des choses. Il fit apparaitre une épée d’énergie, prêt à se battre. Il espérait que la souris puisse lui donner un plan d’attaque, car son adversaire ne semblait pas si faible que ça. Mais pendant ce temps, la grosse roue énervée fonça vers la cible.
 
« Je suis pas content ! »
 
Annonça la grosse roue. Mais alors qu’il allait écraser son adversaire, Kramer se déplaça rapidement et se retrouva juste à côté du conducteur. Il l’attrapa par le cou, et donna le même sort que l’autre partenaire, ne laissant plus que 3 personnes. La pression montait, et Kramer regarda en direction de Moka.
Moka
avatar
Moojuu
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 50

Techniques
Techniques illimitées : Tarrazu - Éclair divin - Force sacré
Techniques 3/combat : Lance dorée - Larme de la nature
Techniques 1/combat : Jugement des Oromos

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Jeu 31 Mai 2018 - 14:02





Voyant ses alliés se faire décimer un à un sans même essayer de faire leur devoir de policier consterna Moka. Et quand ceux-ci moururent sous les coups de Kramer, la souris n'avait pas eu le temps de s'attacher suffisamment à eux pour en avoir quelque chose à faire. Au contraire, il se dit qu'ils allaient bien moins les gêner désormais. Quand Pluton lui demanda son plan d'action, il posa une patte sur l'épaule de son partenaire.

“J'ai dit être à vos côtés en tant que garde, il en va donc de mon honneur d'attaquer cet individu en premier. Si je peux le vaincre seul, vous n'aurez pas à vous salir les mains, l'ami. Cependant, observez sa technique de combat, regardez attentivement comment il bouge. Si je suis en difficulté, vous me serez alors d'une aide indispensable”

La souris lui adressa un sourire chaleureux, il savait au fond de lui que leur ennemi nécessiterait qu'ils s'y mettent à deux. Cependant, il voulait qu'un d'entre eux l'observe, cherche une faille à cette immense armure. Pluton était capable de tenir tête à ce monstre tant que son camarade trouvait une solution, il le sentait. Moka se dévoila alors que leur ennemi riait, brûlant encore jusqu'à carboniser le corps de Will, le roux, dit la grosse roue. L’odeur de chair brulée, de cheveux, la fumée épaisse… Tout cela n’empêchait pas les badauds de venir voir. La souris saisit le talkie-walkie qu’il possédait, accroché à sa tenue et appela le central pour demander que des policiers établisse un périmètre de sécurité pour protéger les citoyens. Lentement, il monta sur un tas de gravats, les lunettes sur son museau, les pouces à l’intérieur du pantalon, le regard droit et impénétrable...

“Humain, ici la police de Satan City ! Au vu de vos actions récentes, de votre mépris de l'autorité et selon les délibérations du tribunal pour le meurtre de 12 victimes, tué par le feu, vous avez été jugé coupable par la cour et condamné à la peine maximale, c'est à dire la mort. Nous sommes ici pour exécuter la sentence de manière immédiate, la décision est sans appel.”

En rangeant son badge, Moka dégaina Tarrazu, caché par le sort de dissimulation, son aura puissante cependant facilement détectable pour qui pouvait y prêter attention. Même sans le pouvoir de son épée, sans la totale puissance qui lui était donné, il savait qu'il était capable de battre cet idiot. Certes il était fort, mais son armure le rendait affreusement lent. Jetant non loin ses lunettes d'aviateur ainsi que sa casquette, regardant droit dans les yeux son ennemi, pointant son épée droite devant lui, il continua.

“A votre condamnation s'ajoute les nouvelles victimes que vous venez de tuer devant nos yeux. En tant que témoin et bourreau, nous prendront la peine de ne montrer aucune pitié. Cependant, si vous acceptez de vous rendre, une mort rapide et sans douleur vous sera administrée”

“Me rendre ? Devant ce spectacle absolument ridicule ? Une souris, un gamin et une femme poisson…” dit alors Kramer, s’esclaffant d'un rire puissant. Il reprit : “Jamais je ne vous laisserais vous opposer à mon plan de domination, jamais vous ne m'empêcherez de capturer tout Satan City !” puis il fondit vers les survivants, lances flammes en avant, le napalm dégoulinant sur le sol à son passage.

La souris était prête, il s'attendait à ce que son ennemi soit réticent à se rendre sans résister. Fermement ancré dans le sol, les deux mains serrant plus fort le manche de son épée, il vit les extrémités des lace flamme s'éclairer telle la gueule d'un dragon. S’il avait su, il serait venu dans cette galaxie avec un des boucliers de la confrérie de granit. Alors que le torrent de feu éructa des extrémités de Kramer, Moka virevolta, s'écartant du danger avec une simplicité déconcertante. Observait son ennemi, il laissa celui-ci attaquer encore et encore, brûlant bitume et voitures, sans jamais atteindre la souris. Mais un revers de la main, alors que Moka ne s'attendait pas à cela, il balaya l'air à toute vitesse, forçant le Moojuu à parer avec son arme et à s'écarter quelques instants. Kramer avait attaqué une dizaine de fois en moins de dix secondes et semblait commencer à se fatiguer.

“Vermine ! Tu crois pouvoir m'échapper ?” dit alors le pyromane dans un élan de fureur.

“Je crois pouvoir te vaincre surtout !” dit alors Moka en faisant tourbillonner son épée.

Se repositionnant en quelques instant, fermant les yeux, il se concentra. Petit à petit, son énergie augmentait, laissant la rage guerrière prendre le dessus sans jamais perdre de vue le calme stratégique dont il avait besoin. Et dans un mouvement plus rapide que les autres, filant à une vitesse que le regard pouvait difficilement suivre, il fondit sur son ennemi, l'épée prête à ciseler son ennemi. Et dans un jeu de saut, de coups d'épées, de salto et de parade, Moka frappait de tous les côtés à la fois, laissant de puissantes marques sur l'armure rouge de son ennemi, des entailles de plus en plus profonde, touchant de plus en plus aux systèmes vitaux, cherchant à provoquer une explosion contrôlée pour détruire l'homme dans la machine. En quelques secondes, l'armure rouge étincelante s'était fait rayer et entaillé de partout, laissant des morceaux de métal tranchant partout sur l'armure. Peu à peu, Moka s'approchait du cœur du réacteur de cet exosquelette, laissant ses coups alerte toujours plus loin face à un ennemi fatigué, haletant. Mais alors que celui-ci semblait perdu, alors que ce combat semblait gagné

“Ça suffit !” et dans un cri, frappant de son pied le sol qui trembla, une immense onde explosive envahis le champ de bataille, l'origine étant Kramer lui-même.

La souris aperçut tout juste à temps la technique et s'écarta assez in extrémis. Une partie de sa tenue de policier était brûlé, laissant apparaître les poils de Moka. Naturellement résistant aux chaleurs extrêmes, la fourrure que la souris avait réagissait automatiquement à la chaleur, absorbant une grande quantité de cette énergie et en la rédigeant au niveau des pieds. Sous lui, la terre commençait à rougeoyer. En se replaçant, laissant son corps se débarrasser de cette chaleur superflue, il observa le centre de l'explosion encore recouverte d'une épaisse fumée. Au bout de quelques secondes, le nuage se dissipa, révélant Kramer, posant triomphalement, immobile mais bien vivant. Son armure, que la souris avait abîmé, se trouvait alors plus brillante que jamais, comme si jamais elle n'avait été touchée par Tarrazu. Du dos du pyromane, deux capsules bleutées s’éjectèrent et un écran bleuté apparut sur toute la surface du corps du tueur. Une nouvelle puissance provenait de l'homme. Celui-ci ria, laissant transparaître une voix provenant des enfers.

“Eh bien eh bien, tu m’as distrait convenablement, petite souris. Il est maintenant temps pour toi de laisser la mort t’emporter alors que je vais t'offrir le dernier combat de ta vie. Observe le véritable pouvoir de l'armure KR-4 M3R !” hurla t'il

Et en un instant, la forme de la combinaison changea, révélant des réacteurs, une surface rougeoyante, des lances flammes supplémentaires, et une couche d'armure bien supérieure. Moka compris alors qu'il était impossible pour lui de gagner sans se donner à fond, que son aventure allait s'arrêter là s’il ne donnait pas une leçon à ce monstre.

“Tu ne te donnais donc pas à fond ? Bien, je vais donc pouvoir moi aussi te montrer le pouvoir qui m'a été donné !” répondis Moka

La terre trembla légèrement sous les pieds de la souris alors que son énergie augmentait grandement. Il ne voulait pas révéler des maintenant le pouvoir immense de Tarrazu ou il risquait d’attirer bien trop vite le regard sur lui. Lentement, il désactiva le sort de camouflage, révélant la véritable forme et puissance de son épée mais il fit en sorte de ne pas provoquer la moindre démonstration de puissance. La lame blanche scintilla mais ne mit aucun son, sa puissance était palpable mais la souris cachait une partie de son réel potentiel. Et avant qu'il eût pu poser ses deux mains proprement, caler ses pieds de la façon la plus adéquate pote ce deuxième round, il était déjà mentalement prêt au combat.

Plus vite que tout ce qu'il avait pu voir, Kramer s'était téléporté sur lui, frappant avec une vitesse bien plus grande, ces mouvements amples comme si aucune armure ne venait le gêner. Moka para de justesse, utilisant toute sa force pour envoyer le bras finir sa course plus loin pendant qu'il tentait de frapper la coque rigide qui protégeait le pyromane. Celle-ci semblait plus dure encore, l'épée étant presque inefficace, rayant uniquement la peinture. Moka avait beau y mettre plus de force, toujours plus de force, il avait beau être bien plus rapide que son ennemi, ses attaques semblaient vaines. Une vingtaine, une trentaine, une quarantaine de passes d'arme entre les deux combattant et rien ne se passait. L'épéiste, plus rapide que jamais, laissait de longues traînées argentées sur la carrosserie, des millions de coups avaient fait mouche mais aucun n'avait semblé se montrer efficace. Kramer lança une nouvelle attaque que Moka para trop tôt, voyant alors que le coup de son ennemi était une feinte. L'immense bras robotique vint percuter le dos de la souris, lui coupant le souffle et l'envoyant voler plusieurs mètres plus loin, sur un tas de gravats. Moka eu un moment d'absence, le choc puissant lui faisant perdre quelque instant ses esprits. Quand il reprit connaissance, quelques instants après, Meduz était à terre. Elle s'était probablement interposée. La colère grondait en Moka, il était temps que Pluton rejoigne le combat.

Se relevant douloureusement, sentant les côtes cassées qui semblait lui couper la respiration, il effectua une incantation inaudible, bien trop basse pour que qui que ce soit ne l'entende. L'instant d'après, des ailes dorées venaient entourer Moka, déployés au maximum. Dans le même temps, il pointait son épée vers l'ennemi qui le regardait en riant. Les ailes le faisaient légèrement léviter au-dessus du tas de gravats, restaurant petit à petit sa santé, soignant les dégâts que son ennemi lui avait infligé.

“Alors, vermine, tu te rends compte maintenant que ta mort est inéluctable ? Ton cure dent a beau être tout brillant, il ne dépassera jamais les couches d'acier trempé et de carbone Métamol qui font de cet exosquelette l'armure la plus puissance de tout cet univers ! Hahaha” dit-il en riant, observant sa cible comme s’il allait l'écraser en un instant.

“Pluton, maintenant !” hurla la souris dans l'esprit du jeune homme alors que ces côtes se réparèrent d'un coup, bercé par le pouvoir de son médaillon.

En même temps que Pluton lançait l'assaut, Tarrazu s'allongea à une vitesse folle, changeant d'un blanc blafard à une lance dorée brillante longue de plus de dix mètres. La lance transperça sa cible qui hurla sous le choc. Augmentant sa force, se cramponnant au sol, il était alors impossible que Kramer ne fasse alors voler Moka. Sa seule solution était de reculer, de se sortir de ce guêpier ou Pluton allait n'en faire qu'une bouchée.

Seul, Moka n'aurait pas pu vaincre ce monstre, il le savait. Sur Galeï, il était le meilleur, le plus grand combattant. Mais ici, sur terre, le moindre ennemi semblait plus redoutable que tout ce qu'il avait pu affronter. Il allait falloir dépasser ses limites, découvrir de nouveaux pouvoirs, repousser ce qui semblait être impossible. Il eut une pensée pour Torn, pour Koliepa, pour Latte. Il fallait qu'il soit plus puissant, il devait se montrer digne du dieu du chaos, signe d'être son paladin. En voyant Pluton passer à l'action, Moka eu un sourire en coin. Ensemble, ils pourraient tout deux être une force de destruction massive.


Pluton
avatar
Autres Races
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 14/02/2017
Nombre de messages : 593
Zénies : 980

Techniques
Techniques illimitées : Épée énergétique - Bouclier énergétique - Vague déferlante
Techniques 3/combat : Super Vague déferlante - Arc énergétique
Techniques 1/combat : Faux énergétique

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   Dim 3 Juin 2018 - 17:58
Le retour à la réalité fut difficile pour Pluton, un peu surpris par tout ce qu’il venait de se passer. Il n’avait pas eu le temps de vraiment les connaitre, donc il n’eut aucune compassion pour lui, comme pour les nombreuses morts qu’il a assisté depuis qu’il est né, mais il n’avait pas l’habitude de voir des gens de son camp mourir, et cela montrait de suite qu’il ne fallait pas sous-estimer cet adversaire. Ne sachant pas trop quoi faire il attendait de voir de la part de Moka une bonne initiative pour les sortir de ce mauvais pas avant que l’intégralité de l’équipe se fasse carboniser.
 
Moka prit la parole annonçant qu’il pourrait sans doute en venir à bout seul. Serait-il possible qu’une si petite chose puisse abriter un si grand potentiel ? Cela n’étonnait pas Pluton, qui avait senti en lui depuis le début quelque chose de bien particulier, et il était bien placé pour savoir qu’il ne fallait pas juger la puissance de quelqu’un sur son apparence vu les choses bien folkloriques qu’il a pu voir chez les siens.
 
« Ok Moka. Je te laisse t’en occuper pour le moment. Tu peux me faire confiance, je serais là si cela devient délicat. »
 
Annonça Pluton tout en tenant toujours entre ses mains son épée d’énergie. Il allait pouvoir beaucoup apprendre en observant Moka se battre tout comme son adversaire. Analyser les forces et faiblesses de ses alliés et de ses adversaires est le b.a.-ba du guide du bon stratège. Le poids sur les épaules du shinigami étaient importants, mais sans doute pas autant que celles que s’apprêter à porter Moka, prêt à se jeter dans l’inconnu.
 
Moka commença par sécurisé les lieux alors que Médusa semblait complètement tétanisé après avoir assisté à ces scènes. Il remarqua rapidement qu’il portait une lourde armure qui le ralentissait dans des mouvements contrairement à Moka qui semblait très agile. L’adversaire était résistant, et arrivait à mettre le doute. Pluton resta en garde, prêt à agir et retira son épée d’énergie, préférant attendre le dernier moment pour savoir quel outil utiliser quand il sera mobilisé. Kramer tout comme Moka surenchérissaient, montrant tous les deux un potentiel caché.
 
Mais les choses se compliquèrent et Moka se retrouva avec un moment d’absence. Pluton se décida alors à foncer pour l’aider, mais finalement la première qui put intervenir fut Meduz qui se retrouva ensuite inconsciente par terre. Le shinigami ne pouvait pas laisser le combat continuer comme ça, il se devait d’aller aider son compagnon. C’est d’ailleurs à ce moment-là que Moka appela l’aide de Pluton qui fonça vers son adversaire tête baissé. Son adversaire se mit à rire, et tenta de contre-attaquer via son bras robotique, mais à ce moment-là que Pluton choisissait de faire apparaitre un bouclier énergétique devant lui pour le protéger. Alors qu’il luttait avec contre son adversaire il parla pour la première fois à ce criminel :
 
« Ce n’est pas l’arme qui fait le guerrier. Sans personne pour l’utiliser l’arme seule n’a aucune valeur, si la personne ne sait pas l’utiliser elle ne sera d’aucune efficacité. C’est le guerrier qui fait qu’une arme peut être dangereuse ou pas. Et je peux t’assurer que tu devrais craindre celle de Moka. »
 
Pluton avait volontairement gagné du temps pour laisser la possibilité à Moka de bien se préparer. Avec le bouclier il pouvait ainsi facilement entraver son adversaire sans pour autant se prendre d’attaques. Le dieu de la mort sentait que son allié avait terminé son offensive. Pluton tourna sa tête au dernier moment et retira son bouclier pour laisser passer l’attaque du moojuu. L’attaque transperça alors Kramer qui recula sous la puissance du coup. Il ne pouvait pas perdre ainsi, pas après tout ce qu’il avait réussi à faire.
 
« Si je ne peux pas vous vaincre par la force, je vais devoir tout cramer ! »
 
 
Il leva ses bras, prêt à balancer la sauce tout autour de lui, et détruire tout ce qu’il se trouvait dans les environs. Pluton ne comptait pas le laisser faire. Le corps de son adversaire semblait bien trop rouge à son gout, sans doute qu’il était en train de dégager une forte chaleur. Le moment n’était pas venue pour lui de le laisser faire.
 
« Vise ses bras ! »
 
Annonça rapidement le dieu de la mort qui créa tout aussitôt un arc d’énergie. Il lança une flèche en direction d’un des bras de son adversaire afin de le rendre invalide, il espérait que Moka en fasse de même. Quoi qu’il arrive, le dieu de la mort ne pouvait pas en rester là, il n’y avait qu’une chose à faire : que le jugement gronde. Le dieu de la mort avança doucement, tout en gardant un air neutre, formant dans sa main droite cette fois-ci, une faux d’énergie.
 
« Tu cherches la gloire dans la destruction. Un être tel que toi ne mérite qu’une seule chose : être oublié, et vivre dans la solitude, celle que tu redoutes tellement. »
 
Pluton se déplaça rapidement et fonça vers son adversaire qui était visiblement en train de tenter de s’autodétruire. D’un coup puissant coup horizontal, le dieu de la mort attaque son adversaire. Hélas rien ne se produisit, et ceci provoqua un rire de la part de Kramer.
 
« Ahah, tout ce baratin pour ça ? On se retrouvera en enfer mon petit gars ! »
 
« L’enfer ? Tout ce que tu vas trouver, c’est le néant. »
 
C’est à ce moment-là que le terrien se retrouva coupé en deux, malgré la puissante armure qu’il portait. Pluton n’était pas allé de main mortes, il venait d’utiliser sa plus puissante technique. Tué de ses propres mains, ce dernier n’aura pas l’occasion de rencontrer Enma. Pluton se précipita vers Moka et lui demanda.
 
 « Comme tu te sens, pas trop blessé ? En tout cas ton combat fut une vraie merveille. »
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]   
 
Le début d'une nouvelle aventure [PV: Moka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Début d'une nouvelle aventure.
» Un pokémon pour une nouvelle aventure !
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» Une nouvelle amie de nouvelle aventure [Privé : Petit Emeraude :) ]
» Lily Potter • Chaque jour est une nouvelle aventure.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-