Partagez | 
 

 Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kid Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 965

Techniques
Techniques illimitées : Gravité / Foudre / Glace / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Brasier
Techniques 1/combat : Comètes

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Dim 11 Mar 2018 - 13:28
Lorsque Raditz avait demandé si Sephiroth venait d'une autre dimension, le terrien avait été surpris mais n'avait pas réagi immédiatement. Il s'était sans doute dit que Raditz disait cela de façon sarcastique bien qu'il avait l'air sérieux, son sérieux pouvant aussi s'expliquer par le fait qu'il souffrait. Il avait donc continué son discours comme si de rien n'était tout en conservant soigneusement cette information dans un coin de sa tête.

Puis, alors que Sephiroth expliqua qu'il n'avait jamais eu l'intention de l'emmener dans un hôpital car les sbires de Freezer iraient sans doute le chercher dans ce genre d'endroits en priorité, le Saiyan aux longs cheveux affirma qu'il ne pensait pas qu'ils étaient à sa poursuite et que s'ils se faisaient trop remarquer, ils attireraient les foudres des Black Feathers. Le SOLDAT aux cellules de Jenova apprit ainsi une chose intéressante. Ces fameux Black Feathers, l'alliance dont Claire lui avait parlé et qu'elle combattait au sein de la Z-Team, étaient donc en quelque sorte ceux qui régnaient sur cette planète. Ils devaient donc être plus ou moins l'équivalent de la ShinRa chez lui. Mais étaient-ils vraiment mauvais ? Sephiroth ne connaissait rien des BF, il n'avait que la version de Claire qui les faisait passer pour des mauvais mais... et si elle avait tord ? Il était probable que la Z-Team soit en réalité un groupe de terroristes, ou peut-être même d’écoterroristes, tout comme le groupe AVALANCHE qu'il combattait dans son propre monde car ils s'opposaient à la ShinRa. Bien entendu, de là d'où il venait, la ShinRa était un peu le clan des "méchants" puisqu'ils détruisaient la planète à petits feux pour fournir de l'énergie aux habitants et ainsi rendre leur vie plus simple et plus confortable. Mais Sephiroth ne voyait pas les choses sous cet angle : élevé et manipulé par la ShinRa depuis son plus jeune âge, il les voyait comme les gentils et considérait les écoterroristes d'AVALANCHE comme des méchants, alors qu'en réalité, il n'y avait pas vraiment de gentils ni de méchants. Simplement des personnes avec des principes et des objectifs différents. Certains voulaient la richesse et le pouvoir au détriment de la planète, comme le président de la ShinRa, d'autres préféraient préserver la planète même si cela signifiait avoir un niveau de vie moins confortable pour l'ensemble des humains et ne pas bénéficier de la protection de la très grande force militaire de la ShinRa, qui, en tant que représentant de l'ordre, protégeait les habitants des attaques de monstres.

Tout cela pour dire que Sephiroth commençait à voir quelques similarités avec le monde d'où il venait bien qu'il n'en savait pas suffisamment sur les Black Feathers. Il fallait qu'il en apprenne plus également sur eux ! C'était assez difficile de se retrouver dans un autre univers, puisqu'il devait réapprendre tout ce qu'il avait appris chez lui. Il ne connaissait pratiquement rien de son monde, son histoire, sa géographie, sa situation politique, les différentes races qui existaient, il ne savait rien de tout ça et avait donc beaucoup à apprendre. Dans ces circonstances, il ne pouvait se fier à personne. Pas même à Claire qui lui avait fait forte impression par ses capacités de guerrière chevronnée, car il n'avait aucune certitude qu'elle lui ait dit la vérité ni même qu'elle faisait partie du "bon" camp, "bon" du point de vue de Sephiroth.

Raditz reprit en admettant qu'il lui avait également caché une partie de la vérité, affirmant qu'il était le caporal de l'armée Saiyan, ce qui lui donnait la possibilité de donner des ordres aux autres soldats. Un point commun de plus qu'il partageait avec l'être aux cellules aliens. En effet, en tant que SOLDAT de première classe, Sephiroth avait le droit de commander les SOLDATS de troisième et seconde classe, ce qui ne plaisait pas à la plupart d'entre eux évidemment, qui ne voulaient pas se soumettre aux ordres d'un gamin. Mais Sephiroth avait également une personne au-dessus de lui, un autre SOLDAT de première classe bien plus expérimenté, un maître en quelque sorte qui le guidait et lui apprenait tout et qui était considéré par tous comme l'un des meilleurs SOLDATS : Ensof. Sephiroth faisait toutes ses missions en compagnie de son maître Ensof, par conséquent, même si le jeune gamin était habilité à commander aux troupes inférieures, c'était essentiellement Ensof qui dictait les ordres principaux. D'ailleurs, il était également sur le navire militaire en voyage vers le continent d'Utaï lorsque celui-ci avait été pris dans un typhon. Il n'était pas impossible qu'il ait également survécu et se soit retrouvé quelque part sur cette planète tout comme Sephiroth.

Raditz continua son discours en faisant une nouvelle proposition au jeune guerrier : il lui promettait de le conduire au général Motta si l'enfant le soignait. Voilà qui était plutôt intéressant. Sephiroth réfléchit quelques instants, cela ne dura que quelques centièmes de seconde.


*C'est une proposition intéressante. Je sais que Motta possède 2 Dragon Balls et qu'il est très puissant. J'ai déjà rencontré Claire, qui avait l'air plutôt amicale. Si je travaille pour Motta, je pourrais l'aider à rassembler les 7 Dragon Balls, comme ça nous pourrons faire nos vœux. Je demanderai à Motta si je peux faire le vœu de ressusciter les enfants de Toriel, et ainsi elle aura une dette éternelle envers moi. Mais je pourrais aussi faire le vœu de rentrer dans mon monde. Je ne suis pas encore fixé là-dessus, car pour le moment ce nouveau monde me plait bien, je me sens plus libre que jamais je ne l'ai été auparavant. Ici, je n'ai personne pour me donner d'ordres, je peux faire tout ce que je veux. En outre, si je rencontre Motta, qui est un général Saiyan, j'aurai de fortes chances de retrouver également Broly. Mais comment puis-je faire confiance à Raditz ? Et s'il essayait de me piéger ? Oui, c'est évident. Il veut m'emmener dans la base des Saiyans, comme ça ils pourront me capturer et m'enfermer, ou même m'exécuter. Je vois clair dans son jeu.*

Sephiroth resta calme et plissa légèrement les yeux avant de répondre :

"Bien essayé. Tu crois vraiment que je vais te suivre jusque dans la base militaire des Saiyans ? Il est évident que c'est un piège, une fois là-bas, tu demanderas à tes amis de me capturer. Si je dois le rencontrer, ce sera à un endroit que j'aurais choisi, et seul à seul. J'ai une meilleure idée. Tu vas-"

Il s'interrompit brusquement. Il venait d'entendre des bruits de pas lourds, se rapprochant lentement. Il tourna la tête dans la direction des bruits. Après quelques secondes, il vit deux énormes silhouettes un peu plus loin dans la forêt, qui marchaient vers eux. C'était des êtres géants et corpulents, avec une peau verte épaisse, vêtu de façon primitive d'un simple pagne en fourrure d'animaux, et tenant chacun un gros gourdin en bois.

Spoiler:
 

Les deux Ogres des Forêts marchèrent jusqu'aux deux soldats et s'arrêtèrent à côté d'eux. Il mesurait dans les cinq mètres de haut. Ils reniflèrent à plusieurs reprises et tournèrent lentement la tête vers le Saiyan couvert de sang.

"Sniiifff snurrrrf.... Odeur de sang !... Viaaande fraîche !"
fit l'un d'entre eux d'une grosse voix lente qui ne respirait pas l'intelligence.

Aussitôt, celui qui avait parlé fit un pas vers Raditz et se pencha vers lui pour tenter de l'attraper avec son énorme main gauche (alors qu'il tenait son gourdin de la main droite).


"Hey !"
s'exclama Sephiroth.

Réagissant au quart de tour, le SOLDAT utilisa sa magie de Glace pour créer un javelot de glace dans sa main droite, et le lança vers la main gauche de l'Ogre qui essayait d'attraper Raditz. Le javelot de glace se planta dans la main de l'Ogre, qui poussa un cri de douleur tout en interrompant son geste et en tournant lentement la tête vers Sephiroth.
L'autre Ogre, également tourné vers Sephiroth, leva son gourdin et l'abattit en direction du gamin en s'écriant :


"Moi vais t'écrabouiller ! Insecte !"

Rapidement, Sephiroth fit un bond sur le côté pour éviter le coup de massue qui frappa violemment le sol, faisant trembler ce dernier tout en créant un petit cratère ! Aussitôt, le jeune gamin sauta sur le gourdin, sur lequel il prit de nouveau appuie pour se projeter vers la tête de l'Ogre qui venait de l'agresser, et lui donna un puissant coup de genou en pleine tête. Il enchaîna de deux coups de poing très rapide, un dans chaque œil afin de l'aveugler, puis effectua un puissant coup de pied rotatif en tournant sur lui-même, en plein dans le nez de l'Ogre. Ce dernier perdit l'équilibre et tomba en arrière, dans un énorme vacarme qui fit à nouveau trembler la terre. Puis, après avoir atterrit sur le gros ventre de l'Ogre qu'il venait de mettre à terre, le gamin tourna rapidement la tête vers Raditz pour voir s'il était capable de s'occuper de son Ogre malgré son état.
Raditz
avatar
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 534
Bon ou mauvais ? : Sayen
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Mar 13 Mar 2018 - 14:41
Avec une offre aussi alléchante de la part de Raditz pour le soldat à la recherche du Général, ce dernier allait recevoir des soins très rapidement. De son point de vue fatigué, il y avait aucune raison pour son interlocuteur refuse de le soigner, c’était assuré! Son plan était d’être remis sur pied et de laisser seul Sephiroth derrière sans lui en dévoiler davantage. Malgré qu’il soit agacé par ses manigances, il n’allait pas l’attaquer pour autant. Il lui aurait sauvé la vie, il allait lui laisser la sienne sauve en échange. Ceci semblait un bon compromis pour les deux protagonistes de cette histoire.

Néanmoins, le guerrier à la chevelure argentée n’entendait pas les choses de la même oreille. Il était convaincu que le mourant comptait lui tendre un piège en le conduisant dans une base de l’armée saiyan. Il y avait aucune confiance entre les deux et ce qui venait de se passer le prouvait une fois de plus. À aucun moment un tel plan était apparu à l’esprit du manipulateur, bien que ce soit dans ses cordes : l’idée ne pouvait lui effleurer l’esprit tant il était faible et désespéré et qu’il ne cherchait qu'à pouvoir se soulager de ses blessures de plus en plus criantes. Le morveux proposa alors une alternative à l’offre du combattant blessé : que le lieu soit celui de son choix et que la rencontre se fasse en tête en tête sans être accompagné du caporal. Ce dernier serrait des dents par pur agacement : il en demandait bien trop, bien plus que ce que son grade lui permettrait de faire. Il s’apprêtait à lui couper la parole, quand soudainement un nouveau danger se profila à l’horizon.

Deux créatures géantes, armées de gourdins en bois et de pagnes n’offrant aucune armure, rentrèrent en scène. Les traces de sang laissées derrière Raditz les avaient conduites jusqu’ici, vraisemblement à la recherche de viande fraîche pour se rassasier. Devenir de la nourriture pour de bêtes monstres terriens n’était pas un destin qui lui plaisait, ceci n’était pas une fin digne d’un saiyan de son grade. Voulant esquiver la prise, Raditz tenta de faire un bond en arrière mais à sa grande surprise, il se fit attraper par la jambe droite par l’un des ogres. Avant même qu’il puisse riposter face à l’odieuse créature, le soldat lança un javelot de glace sur l’ennemi, le touchant précisément au niveau du poignet. La douleur fut suffisante pour que le géant lâche prise du guerrier à la longue crinière noire. Tombant dos à terre, il ne fallut pas longtemps avant que son adversaire à la peau verte ne tente de l’écraser de son massif gourdin. Le caporal roula sur le côté, évitant de peu l’arme primitive de son adversaire qui fit trembler le sol. Profitant que l’ogre se soit abaissé suite à sa tentative d’attaque, le saiyan tira un kikoha bien précis au niveau de la tête de ce dernier pour l’aveugler. Le tir fut un franc succès : la cible mit sa main gauche saignante au niveau de ses yeux pour les protéger, il était maintenant désorienté, donnant des coups de massue de droite à gauche hasardeusement. Profitant de ce temps de répit, le guerrier rampa vers l’arbre le plus proche et s’en servit d’appui pour se relever sur ses deux jambes. Il manqua de tomber quand le sol se mit de nouveau à trembler lorsque l’adversaire de Sephiroth s’écroula à terre.

Le regard de l’adolescent était dirigé vers lui qui se tenait à peine debout. Il devait lui montrer que malgré son état pitoyable, il n’allait pas être une cible facile à abattre. D’un bond, il se rapprocha au corps-à-corps avec le monstre ventripotent et lui donna un puissant coup de poing dans l’abdomen. Le coup fut suffisamment puissant pour transpercer la peau et la chair de la créature, il avait maintenant sa main droite à l’intérieur du bide de son opposant. Le géant vert hurla de douleur mais ce n’était que le début. La main dans ses entrailles, il utilisa le Shining Friday pour pulvériser l’intérieur de celui qui avait cru pouvoir le manger il y a quelques secondes. L’ogre n’eut le temps de sentir quoique ce soit, il était déjà mort. Son corps tomba en arrière, entraînant Raditz dans sa chute, le bras encore enfoncé en lui. Il le retira d’un mouvement brusque avant de détourner en son tour son regard vers Sephiroth.


“Tu attends quoi pour l’achever, mes ordres?”

Sa ton laissait transparaître sa frustration de la situation. Il respirait de plus en plus fort, il avait donné pas mal pour cette offensive désespérée pour montrer qu’il n’avait pas besoin de l’aide du mioche pour se sortir d’une mauvaise passe. Il descendit du cadavre du géant avant de se vautrer au sol, ayant de plus en plus de mal à tenir sur pieds.
Kid Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 965

Techniques
Techniques illimitées : Gravité / Foudre / Glace / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Brasier
Techniques 1/combat : Comètes

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Dim 18 Mar 2018 - 18:11
Le regard tourné vers son allié d'infortune, le jeune SOLDAT put voir que Raditz était encore debout, appuyé contre un arbre, face à un ogre visiblement blessé au niveau des yeux, qu'il couvrait de sa main gauche tout en balayant ses alentours avec de maladroits et hasardeux coups de gourdin. Le Saiyan aux très longs cheveux bondit sur l'ogre pour perforer son ventre avec son poing, puis lança une technique énergétique qui eut pour effet de détruire l'ogre de l'intérieur. Le géant s'effondra sur le dos avec le caporal sur son ventre. Ce dernier se tourna vers Sephiroth et lui demanda sur un ton sec s'il attendait ses ordres pour achever son propre ogre. Le gamin prétentieux sourit, et répondit d'un ton calme :

"Je m'assurais que tu ne te fasses pas dévorer. Ta prestation était plutôt pas mal, pour un mourant."

A peine eut-il terminé sa phrase qu'il entendit un déplacement d'air provenant de derrière lui. L'ogre sur lequel il se tenait venait de lever sa main gauche et la dirigeait vers Sephiroth pour essayer de l'attraper. Sa main se referma dans le vide, sous les pieds du guerrier qui venait de bondir vers le ciel avec une grande vivacité, pour éviter de se faire attraper. Fixant froidement l'ogre qui se trouvait à quelques mètres sous lui, le fils de Jenova leva le bras droit en l'air. Son bras s'illumina d'une lueur cyan, ça avait déjà été le cas lorsqu'il avait créé le javelot de glace un peu plus tôt, sauf que cette fois-ci, ce fut cinq stalactites glacées qui se matérialisèrent tout autour de lui. Alors qu'il était toujours dans les airs à environ six mètres de l'ogre allongé, il abaissa subitement son bras vers l'ennemi, et aussitôt, les cinq stalactites s'abattirent droit vers l'ennemi pour le perforer à de multiples endroits, essentiellement là où devaient se trouver ses poumons et son cœur si son anatomie était similaire à celle d'un être humain.
Juste après avoir lancé sa magie, alors qu'il était au sommet de son bond, Sephiroth fut irrémédiablement attiré par la force de gravité puisqu'il n'avait pas utilisé sa magie de Gravité pour s'envoler ni son Ki pour effectuer la Danse de l'Air, il avait simplement sauté assez haut. Il effectua plusieurs saltos arrière durant sa chute puis atterrit avec classe et élégance sur le sol.
Pendant ce temps, l'ogre sembla s'étouffer quelques secondes en crachant une grande quantité de sang tout en toussant, puis il cessa tout mouvement, laissant sa tête et ses membres tomber mollement sur le sol.

Une fois cette basse besogne achevée, le jeune soldat d'élite marcha à un rythme normal vers Raditz qui était vautré sur le sol. Il s'accroupit à côté de lui, posant ses mains sur ses propres genoux.


"Bon, je t'avoue que ça m'ennuierait un peu que tu meures maintenant, parce qu'une fois mort, tu ne me seras plus d'aucune utilité. Alors je vais être sympa, je vais te soigner tout de suite. Mais avant ça, je veux juste savoir une chose. Tout-à-l'heure, tu m'as demandé si je venais d'une autre dimension. J'ai pris ça pour du sarcasme sur le moment mais, en y repensant, tu avais l'air vraiment sérieux. Qu'est-ce que tu sais à propos des autres dimensions ou des univers parallèles ?"

C'était plus important encore que rencontrer Motta ou retrouver Broly ou Claire. Si Raditz avait parlé sérieusement à propos de cette histoire de dimensions parallèles, ça voulait peut-être dire qu'il avait déjà croisé la route d'une personne venant d'un autre monde, avant Sephiroth. Le jeune soldat ne s'était pas encore décidé pour savoir s'il devait trouver un moyen de rentrer chez lui ou profiter de ce nouveau monde et voir ça comme la chance de commencer une nouvelle vie. Mais une chose était sûre, il voulait tout savoir à propos de ces histoires de voyages interdimensionnels. Il voulait comprendre ce qu'il s'était passé, comment cela avait pu se produire, et s'il y avait un moyen de retourner chez lui, il voulait également le savoir, même s'il ne l'utiliserait pas forcément.
Raditz
avatar
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 534
Bon ou mauvais ? : Sayen
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Mar 20 Mar 2018 - 17:30
La confrontation avec les deux ogres s’était finie de façon décisive : l’un était devenu une carcasse fumante de l’intérieur et le second avait fini sa vie en éternuant son propre sang. La destinée n’a pas été des plus cordiales avec eux, pour qu’ils soient tombés sur nos deux protagonistes à ce moment-ci. L’enfant avait mit fin au combat de façon gracieuse et se permettait quelques saltos durant son atterrissage pour frimer davantage. L’adulte, quand à lui, venait de tomber grossièrement au sol après avoir trop dépensé de son énergie pour tenter vainement de préserver son honneur. Maintenant à terre, le jeune soldat se mit à ses côtés en se baissant à son niveau. Il admit qu’il ne pouvait pas le laisser mourir, non par bonté d’âme mais parce que le caporal lui deviendrait inutile une fois décédé. Cet élan de pragmatisme de la part de Sephiroth aurait de quoi agacer Raditz, surtout dans son état et ce même s’il aurait agit de même dans une situation similaire, mais il était plus rassuré par l'aubaine de se faire soigner plus qu’autre chose. Néanmoins, le terrien avait une dernière chose à lui demander avant d’utiliser sa magie blanche. Il revint sur l’une des remarques précédentes du sayen, lui demandant si il venait d’une autre dimension et mentionna qu’il avait prit cela pour du sarcasme à l’origine mais qu’en y réfléchissant, le guerrier à la longue coiffure noire semblait pour le moins sérieux.

Raditz rit discrètement en entendant cela, il en déduisait qu’il avait bel et bien eu raison concernant la “vérité incroyable” de l’impertinent en face de lui. Avant de répondre, avec le peu de force qu’il lui restait, il se mit dans une position plus confortable et moins humiliante : il était maintenant assis, dos contre le cadavre de sa victime géante et sa main gauche contre son ventre qui continuait à saigner abondamment. Il prit son détecteur dans sa main droite pour l’éteindre, les informations qu’ils étaient sur le point de se dire étaient suffisamment confidentielles pour que le caporal prenne le temps de s’assurer que ça n’aille pas à l’attention d’une personne tierce.

“Héhé… pourquoi ne pas me soigner maintenant, tu as peur que je m’envole? Héhé...aaar.”

Le ton était purement sarcastique, le saiyan à l’armure brune savait pertinemment quelle était la raison derrière le choix de son collège de mésaventure de ne pas le guérir tout de suite. Et le mioche avait raison d’agir ainsi, cette stratégie était passée dans l’esprit du caporal plus d’une fois durant le peu de temps qu’il se servait de sa magie. Son petit rire s’arrêta avec la douleur, prévenant le militaire de sa fin s’approchant à grand pas. Son expression devient plus sérieuse alors qu’il regardait dans les yeux celui qui allait choisir de sa vie ou de sa mort.

“J’en connais pas tant que ça sur les dimensions parallèles à la seule exception qu’elles existent et que je suis originaire d’une d’entre elles. Je vais supposer que le sujet m'intéresse car tout comme moi, tu n’es pas originaire de ce monde, arrr… La seule chose que je sais est que les Dragon balls peuvent te… aarrr… faire voyager d’une à l’autre, ou soit par la guise des dieux. Je connais quelqu’un qui pourrait t’en dire davan.. aaaa…”

La douleur commençait à prendre le dessus, il n’arrivait plus à parler. Enfin du moins, c’était que le caporal espérait faire croire à son interlocuteur. Il était dans un sale état, sûr, mais il l’exagérait à cet instant précis pour s’assurer que le morveux le soigne. Après tout, il allait pas tout lui dire avant de s’être assuré que sa vie soit sauve… après, rien de garanti qu’il ne fuira pas une fois que l’occasion lui sera présenté.
Kid Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 965

Techniques
Techniques illimitées : Gravité / Foudre / Glace / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Brasier
Techniques 1/combat : Comètes

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Dim 1 Avr 2018 - 17:05
Accroupi aux côtés du mourant, le jeune Sephiroth écouta attentivement sa réponse à propos des univers parallèles. Le Saiyan lui apprit qu'elles existaient bel et bien. Donc, la supposition qu'avait faite Sephiroth peu de temps après son arrivée dans ce monde était exacte. S'il avait pu comprendre de lui-même qu'il n'était pas dans son monde, tout simplement grâce au fait que plus rien n'était pareil, il ne pouvait pas avoir la certitude d'avoir été téléporté dans un autre univers. D'autres explications auraient pu expliquer le fait qu'il se retrouve dans un endroit complétement différent : un voyage temporel par exemple, une téléportation sur une autre planète dans une autre galaxie sans pour autant changer d'univers, une illusion. Une autre explication aurait également pu être qu'il soit mort et que son esprit ait atteint un autre endroit sans le savoir. Mais désormais, il en avait le cœur net : il avait bien effectué un voyage dans une autre dimension, et Raditz avait subi la même chose que lui à en croire ses dires. C'était plutôt curieux, puisque contrairement à Sephiroth, le caporal semblait provenir de cet univers-ci. En effet, il existait d'autres Saiyans dans cette dimension. Mais d'un autre côté, ce n'était pas si étonnant. Si l'on admettait qu'il existait une infinité de dimensions, certaines devaient avoir beaucoup de similarités tandis que d'autres devaient être complétement différentes. Ainsi, il paraissait assez évident que deux dimensions différentes, mais d'une certaine manière parallèle, pouvaient toutes deux abriter des Saiyans, de la même manière que cette dimension abritait aussi des êtres humains, tout comme celle dont Sephiroth était originaire.
Raditz confirma également qu'on pouvait voyager entre les univers en formulant un vœu avec les Dragon Ball, comme Sephiroth l'avait déjà supposé depuis qu'il avait appris l'existence de ces artefacts magiques. Enfin, il lui dit que quelqu'un pourrait lui en dire davantage, mais sembla trop mal en point pour révéler l'identité de cette personne.

Cette fois, Sephiroth en eut assez. Puisqu'il n'était pas de ce monde, il n'avait aucune raison d'aider les gens qui y vivaient, autant tout faire brûler. Soudain, il utilisa toute l'énergie de la Planète pour se transformer en une sorte de demi-ange appelé Safer Sephiroth puis il invoqua une météorite géante, sobrement nommé le Météor, afin de détruire la planète dans son intégralité et en finir avec ce monde qui n'était pas le sien. Il y eut une très grosse explosion et tout le monde mourut. Sauf qu'en fait, on est le premier Avril et ce paragraphe est une farce dans son intégralité, il ne faut donc pas en tenir compte.

Revenons-en à notre histoire. Raditz était donc aux bornes de la mort et semblait ne plus pouvoir tenir, alors qu'il était sur le point de révéler le nom d'une personne qui pourrait potentiellement aider le jeune soldat ! Sephiroth fronça des sourcils, il agrippa brusquement le haut de l'armure du caporal, et le secoua légèrement pour l'empêcher de sombrer dans l'inconscience, ne tenant aucunement compte du fait que cela allait amplifier la douleur du Saiyan.


"Qui ça ? Parle !" s'exclama t-il.

Mais le Saiyan semblait incapable de dire quoique ce soit, sa vie ne tenait plus qu'à un fil et ce fil était sur le point de se déchirer.


*Quel dommage, on dirait bien que je ne vais pas avoir le choix...*

Si Sephiroth voulait connaître le nom de cette personne, sa seule solution était de guérir Raditz pour qu'il puisse parler. Mais il n'avait aucune garantie que le Saiyan respecte sa parole. Peut-être même que ce qu'il venait de dire n'était qu'un mensonge pour que le SOLDAT le soigne. Mais en y réfléchissant plus loin, c'était finalement assez peu probable. Raditz étant à deux doigts de la mort, il devait certainement penser à tout prix à survivre, et ne se risquerait pas à inventer de tels mensonges juste avant de mourir. Tant pis, il fallait tenter, après tout, il n'avait pas grand chose à perdre à part un peu d'énergie, ou plutôt de MP (Magic Point) comme on disait chez lui.

Le jeune guerrier reposa donc Raditz doucement, avant de poser la main gauche sur son armure. S'il avait besoin d'un contact physique avec la personne pour la soigner, la magie passait tout de même à travers les vêtements et armures et il n'avait donc pas besoin de lui toucher la peau. Son bras gauche s'illumina quelques secondes d'une lueur cyan, au moment où il utilisa sa magie de Guérison. Petit à petit, le sang cessa de couler, la douleur s'atténua et les plaies de Raditz se refermèrent. Cependant, le jeune SOLDAT cessa son action avant d'avoir complétement guéri le Saiyan, bridant ainsi sa magie de Guérison. Il l'avait utilisée avec une efficacité de 50% au lieu de 100%, mais le coût de sa technique en énergie restait le même, ce qui était donc un gaspillage d'énergie. Si Sephiroth avait fait une chose pareille, c'était pour garder un avantage sur son interlocuteur, en le maintenant dans un état de faiblesse. Pour Raditz, la douleur avait complétement cessé, il n'avait plus aucune cicatrice et ne saignait plus. Mais le sang qu'il avait perdu ne s'était pas pour autant renouvelé, pas en intégralité en tout cas, tout comme l'énergie qu'il avait dépensée, et son état de fatigue demeurait. Le caporal devait donc se sentir non seulement très fatigué, mais également faible, comme quelqu'un qui venait de perdre beaucoup de sang, puisque c'était le cas. Toutefois, il était désormais hors de danger et devait se sentir beaucoup mieux que quelques secondes plus tôt.

Après cela, Sephiroth se releva et croisa les bras tout en fixant Raditz dans les yeux.


"Qui est cette personne qui peut m'en dire davantage ? Et que sais-tu sur les Dragon Balls ? On m'a dit qu'elles permettaient d'invoquer un Dragon capable d'exaucer n'importe quel souhait. Mais j'imagine qu'on est limité en nombre de souhaits, non ?"

HRP :
 
Raditz
avatar
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 534
Bon ou mauvais ? : Sayen
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Mar 3 Avr 2018 - 18:43
Le subterfuge avait bel et bien marché : l’enfant croyait le saiyan au bord même de la mort et l'appât judicieusement placé avait attiré l’intérêt du SOLDAT perdu. Sephiroth l'agrippa du haut de son armure et le secoua en voulant le garder conscient pour avoir ses réponses sur la personne que Raditz éludait. C’était pour le moins pénible pour le guerrier à la longue chevelure noire de se faire agiter dans tous les sens dans son état physique actuel mais il devait le supporter pour le moment, pas de meilleures options lui étaient proposées.

Mais à cet instant-là, quelque chose vient lui vient à l’esprit : et si l’adolescent lui avait menti sur ses habilités de guérisseur ? Ça ne serait pas tiré par les cheveux qu’il lui aurait menti afin que l’adulte lui dise ce qu’il savait dans l’espoir de se faire guérir. Mais dans tous les cas, même si sa pensée s’avérait être juste, il n’avait tout simplement pas d’autres chances. Soit le gosse avait véritablement une magie de soin, soit il allait mourir comme un chien au milieu de nulle part sur cette satanée planète pour la seconde fois.

Le morveux le reposa doucement contre la carcasse de l’ogre avant de placer l’une des mains contre l’armure et la douleur commença petit à petit à disparaître : la sensation désagréable du sang fuyant par chacune des plaies sur son corps s’effaçait enfin. Le saiyan ouvrit les yeux pour voir une lumière cyan émaner du bras de son sauveur. Il s’arrêta d’un coup, le processus devait être certainement terminé. Le saiyan regarda son bras droit couvert de sang pour ne plus y voir quelconque balafre ou blessure ouverte. Son regard se dirigea vers le second bras, puis vers le torse et le constat était le même. Le mioche insupportable avait bien dit la vérité sur ses capacités. Il venait de lui sauver la mise. La fatigue était encore là et il pouvait parfaitement sentir qu’il était loin d’être à 100% de sa forme mais au moins, la faucheuse ne l’aura pas aujourd’hui. Enfin, si le gosse ne se retourne pas contre lui pour essayer de le trucider mais à ce point, c’était peu probable. Comme Sephiroth lui a dit et répété avant, si il voulait l'achever ou le torturer, il aurait fait bien avant.

L’enfant fixa son regard dans celui de Raditz en l’interrogeant à nouveau sur ce qu’il allait lui dire avant de jouer les inconscients et sur ce qu’il savait sur les Dragon Balls. La question était maintenant de savoir s’il devait lui mentir ou lui dire la vérité. Mais plus il y pensait, moins il voyait de raisons d’être malhonnête avec ce gosse. À part qu’il était plutôt agaçant aux yeux du fier combattant à l’armure brune, il lui a été plus bénéfique qu’autre chose, vous savez, pour lui avoir guéri des blessures mortelles sur la durée. De plus, avoir un être avec ce genre de compétences de son côté pourrait lui être utile dans l’avenir. Qui sait ce que l’avenir lui réservait ?

Il prit une grande inspiration, soulagé de la douleur enfin disparue avant d’expirer longuement, le temps de réfléchir sur comment agir avec son interlocuteur et gérer sa fatigue. Il se mit à sourire amicalement envers le SOLDAT en prenant une posture plus confortable, toujours assis contre le cadavre de l’ogre.


“Tu m’as sauvé la vie, je te dois au moins cela. Queen Nemor pourra t’aider à mieux comprendre les dimensions. Qui sait, elle pourra même trouver une solution sur comment rentrer chez toi sans passer par les Dragon Balls. Elle sera certainement dans son manoir sur Dösatz, dis lui que je t’envoie si elle se montre résiliente à l’idée de t’aider.”

Il prit une pause pour passer sa main sur sa face, toujours souriant, avant de continuer sa réponse.

“Quant aux Dragon Balls, je ne pourrais t’être d’aucune aide en dehors de te confirmer qu’elles peuvent apparemment exaucer n’importe quel souhait. J’imagine qu’il y a une limite au nombre de souhaits, ça me parait évident, mais je ne pourrais pas te dire laquelle…”

Malgré l’épuisement, Raditz essaya de se relever en utilisant sa géante victime comme appui pour se redresser après avoir donné à l’enfant les réponses qu’il attendait. Une fois debout et dos à lui, il souffla un coup. Malgré les soins de Sephiroth, il était pas entièrement rétabli. Ici pouvait se finir cette rencontre. Une vie sauve contre des informations importantes : une situation gagnant-gagnant pour chaque partie mais Raditz avait d’autres plans. L’enfant savait détecter le Ki, et bien qu’encore fatigué, il voulait maîtriser cette compétence au plus vite. Rien lui disait que l’assassin du roi Vegeta ne serait pas la prochaine personne qui lui tomberait dessus. Mais l’enfant allait certainement vouloir quelque chose en échange… hmmm… peut être qu’il avait la solution à cela.

“Dis moi, Sephiroth, ton Ki… jusqu'où tu le maîtrises? Serais-tu capable de faire autre chose qu’un simple kikoha ?”
Kid Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 965

Techniques
Techniques illimitées : Gravité / Foudre / Glace / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Brasier
Techniques 1/combat : Comètes

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Mar 3 Avr 2018 - 20:29
Les options étaient très claires dans l'esprit de Sephiroth lorsque celui-ci fixait son interlocuteur après avoir soigné ses blessures. Soit Raditz tenait parole, et le jeune garçon en serait satisfait. Soit Raditz essayait de fuir ou de l'attaquer, auquel cas le jeune SOLDAT n'hésiterait pas une seule seconde à rouvrir ses blessures lui-même, et même à en créer de nouvelles, pour le faire parler. De son point de vue, c'était un petit échec : il avait été contraint de soigner Raditz avant d'avoir pu obtenir les informations qu'il souhaitait. Il se retrouvait donc dans une situation où son adversaire, ou plutôt interlocuteur, avait eu ce qu'il attendait, et où il pouvait lui-même ne pas obtenir ce qu'il voulait. Il n'était donc pas très satisfait de la tournure des évènements et guettait les moindres faits et gestes, s'attendant presque à ce que ce dernier tente de fuir. Ce n'était pas qu'il était mécontent d'avoir guéri Raditz ; ça ne le dérangeait pas tant que ça de dépenser de l'énergie pour guérir d'autres personnes, tout dépendait de la personne en question. Ce qui le dérangeait vraiment, c'était d'avoir dû le faire avant d'avoir pu obtenir les réponses qu'il voulait. Il ignorait de quoi Raditz était capable, et peut-être même que dans un tel état de faiblesse, le Saiyan saurait échapper à la vigilance de Sephiroth maintenant qu'il était guéri.

Mais contre toute attente, les choses se passèrent autrement. Raditz tenu paroles, ce qui étonna quelque peu Sephiroth. Curieusement, il y avait eu une telle méfiance entre eux deux depuis le début, que Sephiroth s'était presque convaincu que ce type allait le trahir et le mener en bateau. Alors qu'au final, cette méfiance était partie de rien, ou presque. C'était simplement leurs caractères qui les avaient poussé à se méfier l'un de l'autre alors qu'aucun des deux n'avait cherché à nuire à l'autre. Si ces deux guerriers se méfiaient déjà de ceux qui ne leur avaient rien fait, qu'en serait-il de ceux qui leur causeraient de maigres ennuies ?

Sephiroth écouta attentivement ce que Raditz avait à lui dire, notant mentalement chacune de ses paroles dans un coin de sa tête. Désormais, il avait un objectif, et il pouvait même lui donner un nom : Queen Nemor. Encore une fois, il n'avait aucune certitude que Raditz disait vrai, mais il avait l'air sincère dans ses paroles. Alors peut-être qu'il était assez imaginatif pour inventer de tels mensonges instantanément et qu'il était le meilleur acteur de l'univers, mais ça valait tout de même le coup d'essayer.
Le Saiyan affirma également qu'il n'en savait pas plus que lui sur les Dragon Balls.

Finalement, Sephiroth se mit à sourire, alors qu'il avait gardé un air sérieux depuis qu'il avait été contraint de le soigner. Pendant que Raditz se relevait en s'appuyant sur le cadavre de l'ogre, le gamin s'exclama :


"Bon sang, c'était pourtant si facile ! On aurait dû commencer par ça dés le début, ça nous aurait évité de perdre vingt minutes."

Si facile, dans le sens, si facile de se faire confiance et de tenir paroles. Si seulement ils avaient eu confiance l'un envers l'autre dés le début, Sephiroth aurait pu le soigner quelques secondes seulement après leur rencontre et Raditz lui révéler toutes les informations qu'il voulait, et ce dans n'importe quel ordre. Au lieu de cela, ces deux couillons avaient perdu une vingtaine de minutes à se méfier et à se suspecter. Bon c'était quand même un peu, voire beaucoup, la faute du guerrier de la ShinRa, qui avait voulu faire croire au Saiyan qu'il allait l'emmener dans un hôpital alors qu'il comptait le guérir lui-même depuis le début mais qu'il attendait juste de voir s'il le méritait et qu'il pouvait lui apporter quelque chose en échange.

Après s'être relevé, le caporal de l'armée des Saiyans demanda au fils de Jenova jusqu'à quel point il maîtrisait son Ki. Sephiroth replaça des mèches de cheveux derrière ses épaules, puis haussa ces dernières, avant de répondre en croisant les bras :


"En fait, je me suis un peu vanté tout-à-l'heure, quand je t'ai dit que je maîtrisais le Ki. En réalité, je suis encore débutant dans ce domaine, car le Ki n'existe pas là d'où je viens. On a une énergie similaire, mais on appelle ça la Magie, et on ne l'utilise pas tout-à-fait de la même manière. J'ai appris à contrôler le Ki très récemment, grâce à un Saiyan. En plus de créer ces petites boules d'énergie que tu appelles kikoha, je peux l'utiliser pour voler, et pour détecter les autres énergies à proximité, de façon plus ou moins fiable. Mais j'ai besoin de plus de pratiques pour vraiment le maîtriser."

Puis un petit sourire apparut au coin des lèvres, et il rajouta sur un ton amusé :

"Pourquoi ? Tu voulais que je t'enseigne quelque chose, peut-être ?"

S'il ne savait pas maîtriser le Ki à la perfection, il connaissait tout de même les bases de la détection d'aura, et pouvait donc en transmettre les principes à autrui, exactement comme Broly l'avait fait avec lui. Sephiroth n'était pas vraiment contre cette idée, puisque cela lui permettrait de progresser également.
Raditz
avatar
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 534
Bon ou mauvais ? : Sayen
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Jeu 5 Avr 2018 - 19:13
C’était pourtant si facile… enfin, ça l’aurait été si la paranoïa  du saiyan n’avait pas eu raison de lui. Si il avait laissé Sephiroth le toucher pour le soigner plus tôt, il ne se serait pas trouvé dans un tel état, dans lequel sa seule option était de révéler des informations importantes au terrien. Admettons : si Raditz avait été soigné plus tôt, et donc aurait été moins fatigué et aurait moins perdu de sang, il aurait certainement fui sans y réfléchir à deux fois, même si cela lui aurait coûté l’opportunité d’apprendre la détection de Ki. Il se contenta tout simplement de soupirer à la réflexion de son interlocuteur, avant de se trouver complètement debout sans devoir s’aider du support que lui offrait le cadavre de l’ogre. Il était aussi fautif que le gosse dans cette affaire, qu’il aimait ou pas ce fait.  

Le caporal de l’armée saiyan posa au SOLDAT une question qui allait enfin faire avancer les choses concernant son Ki. Il avait théorisé que ce dernier ne savait pas grand chose de la maîtrise du Ki, malgré le fait que l’enfant sache le détecter, contrairement à lui. Ce dernier rétorqua qu’il avait en effet exagéré ses capacités et qu’elles se limitaient en fait à générer des kikohas, à voler et à sentir l’aura des autres. Il informa également le général d’une autre dimension qu’il avait une source de pouvoir similaire nommée “Magie” dans son monde, pas une différence majeur dans cette univers, et que sa connaissance en terme de Ki lui venait d’un autre saiyan. En voilà une information intéressante pour le guerrier à l’armure brune. L’un de ses confrères lui aurait-il appris les bases ? Il ne savait pas si cela était rassurant ou plutôt inquiétant. Savoir de qui il s’agissait pourrait lui donner la réponse. Après tout, si c’était un traître, peut-être qu’il pourrait l’informer de sa position pour s’en charger personnellement et ainsi monter en grade. Mais d’abord, autant être sûr que le mioche lui apprenne ce qu’il voulait avant d’aborder des sujets qui pourraient fâcher.

Le prépubère le questionna ensuite sur les raisons de son questionnement et devina justement que Raditz aimerait qu’il lui enseigne quelque chose, le tout avec un sourire aux lèvres pour le moins orgueilleux aux yeux du caporal. Mais cela ne le distrayait pas de son objectif. Sephiroth ne savait que tirer des kikohas, alors il avait la parfaite monnaie d’échange pour savoir enfin détecter d’autres êtres vivants sans avoir recourt à son scouter. Il sera enfin à un pied d’égalité avec l’assassin qui se camouflait si fréquemment dans l’obscurité, elle ne pourra pas s’y cacher de façon si efficace face à lui comme la dernière fois.

Le saiyan passa sa main dans sa longue chevelure et le long de sa nuque avant de croiser les bras, mimant involontairement l’arrogant gosse en face de lui avant de répondre d’un ton déterminé et fier :


“Disons plutôt qu’on pourrait se bénéficier mutuellement davantage. Tu n’es qu’au début de ton initiation au contrôle du Ki et il s’avère que j’ai besoin d’apprendre comment le détecter sans l’aide d’une tierce technologie”

Il décroisa ses bras avant de lever son poing fermé droit de niveau de son visage, avec un sourire.
   
“Quand dis-tu ? Tu m’apprends à détecter les auras et de mon côté, je t’enseigne davantage sur l’utilisation offensive du Ki. Cela me paraît un bon arrangement pour nous deux, tu ne penses pas ?“

En fait, Raditz ne savait aucunement comment il allait pouvoir enseigner à son possible futur élève comment améliorer ses capacités. Sûr, il savait le contrôler comme tout saiyan qui se respecte, mais jamais il avait eu à transmettre ce savoir à une autre personne, et encore moins à un terrien qui a uniquement les bases en la matière. Il allait devoir apprendre sur le tas, en tant que maître comme en tant qu’étudiant : si Sephiroth acceptait l’offre, toutefois.
Kid Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 965

Techniques
Techniques illimitées : Gravité / Foudre / Glace / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Brasier
Techniques 1/combat : Comètes

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Sam 7 Avr 2018 - 16:33
Quel curieux rebondissement. Alors que nos deux protagonistes avaient passé près d'une demi-heure à se méfier l'un de l'autre et à tenter de trouver un compromis qui allait les satisfaire tous deux, on aurait pu s'attendre à ce que leur relation, qui avait particulièrement mal commencé, s'arrête là et que chacun des deux retourne à ses occupations, chacun de son côté. Et pourtant, malgré toute la méfiance qu'il avait eu à son égard dans un premier temps, Raditz proposa un nouveau marché au très jeune SOLDAT de première classe. Il n'était cette fois plus question de vie ou de mort, l'acceptation ou le refus du garçon aux longs cheveux argentés n'aurait pas un grand impact sur leurs vies. Après tout, si Sephiroth refusait de l'aider à détecter les auras, Raditz parviendrait bien un jour ou l'autre à trouver quelqu'un pour le lui apprendre. Le soi-disant fils de Jenova, quant à lui, n'aurait sans nul doute besoin de personne pour parvenir à utiliser le Ki de manière offensive de façon bien plus efficace qu'en faisant de simples kikohas basiques. Maintenant qu'il connaissait les bases de cette énergie, il était suffisamment débrouillard pour s'améliorer sans l'aide de personne. Certes, mais un petit coup de pouce ne pouvait pas faire de mal non plus. Et surtout, Sephiroth avait quelque chose d'autre à y gagner, autre que les connaissances de Raditz en matière d'attaques énergétiques. Un potentiel allié, tout simplement. Étant étranger à ce monde, Sephiroth n'avait pas beaucoup d'alliés, et pourtant, malgré lui, il avait déjà des ennemis. Parmi ses alliés, on pouvait compter Toriel, qui ne savait pas se battre, et Slothy qui ne pouvait pas vraiment être considéré comme un allié. Il y avait également Claire, qu'il n'avait vu que très peu de temps finalement et qui pourrait se retourner contre lui à tout moment. Et bien sûr, il y avait Broly, qui était pour ainsi dire son seul véritable pote dans cet univers, mais qui lui avait fait faux bond lorsqu'ils avaient été attaqués par les deux prétendus dieux. Finalement, Sephiroth se retrouvait tout seul, alors que deux types qu'il n'avait jamais vu voulaient sa peau avec comme seul prétexte celui de poursuivre une mission divine visant à punir ceux qui traversaient les univers. Par conséquent, un allié supplémentaire ne serait pas de trop. Et en aidant ainsi Raditz, il espérait pouvoir tisser avec lui quelques liens amicaux qui, à terme, lui permettraient de compter sur lui si jamais il avait des ennuis.

Ainsi, à la proposition du Saiyan, le gamin répondit d'un air suspicieux :


"Mais qu'est-ce qui me prouve que tu tiendras paroles et que tu ne chercheras pas à t'enfuir dés que tu auras su ce que tu voulais, avant même de m'enseigner quoique ce soit ?"

Il attendit quelques secondes pour voir la réaction de Raditz, espérant l'irriter une fois de plus par pur amusement, avant de s'exclamer avec un sourire :

"Je plaisante ! On a passé cette étape désormais. Très bien, j'accepte ta proposition. Mais à une condition : une fois que tu seras pleinement rétabli, je veux un combat amical entre nous, pour déterminer qui de nous deux est le meilleur. Ça sera une bonne façon de mettre en pratique ce que nous aurons appris, tu ne crois pas ?"

Sephiroth était un guerrier avant tout. En tant que tel, il aimait se battre, en particulier contre de valeureux adversaires, et il était très curieux de voir de quoi le caporal de l'armée Saiyan était capable. Il n'était pas si différent des Saiyans, finalement.
Raditz
avatar
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 534
Bon ou mauvais ? : Sayen
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Lun 16 Avr 2018 - 15:20
L’offre venait d’être faite : le caporal de l’une des armées les plus redoutées de l’univers allait entraîner un terrien à utiliser son énergie plus efficacement, en échange du secret de la détection de Ki.  Dire qu’il y a quelques instants, ils ne se faisaient aucunement confiance l’un envers l’autre en raison de suspicions à peine justifiables. Mais l’opportuniste ne pouvait laisser passer la chance d’apprendre comment repérer n’importe quel type de danger sans l’aide de son scouter. Néanmoins, il ne comptait pas se débarrasser de la technologie saiyan volée à l’armée de Freezer pour autant. Avoir la puissance exacte sous ses yeux de son adversaire restera toujours un atout non négligeable pour estimer le danger et choisir d’engager ou fuir l’affrontement. Disons que la détection de Ki sera surtout un moyen pour lui de s’en sortir si son scouter n’arrivait plus à suivre les mouvements de son opposant ou si il explosait à cause d’une montée en puissance trop importante.

Mais encore fallait-il que Sephiroth accepte le deal. Après tout, il pouvait très bien le refuser pour n’importe quelle raison. Il avait ce qu’il voulait : des informations sur les dimensions parallèles et un nom qui pourrait l’aider à mieux comprendre la situation dans laquelle il s’est retrouvé bloqué. L’enfant prit un air suspicieux avant questionner la véracité de ses paroles, et si il n’allait pas le planter sur place après que ce dernier lui ait appris ce qu’il voulait. L’expression de Raditz passa d’un sourire fier et déterminé à une moue agacée, les dents serrées et le regard noir. Il laissa fuir subitement un soupir mélangé à un grognement alors qu’il plaçait sa main droite sur son front.


“Tu es sérieux ? J’y crois pas… Très bien, je t'enseignerai en premier comment utiliser ton Ki de façon optimale, et après, tu m'apprendras la détection !“

Ce fut sur un ton clairement exaspéré qu’il eut dit cela, avant de retirer sa main de son visage et croiser les bras en attendant une réponse du mioche. Ce dernier se mit à sourire avant d’avouer que c’était qu’une plaisanterie. Il jouait véritablement sur les nerfs à vif de l’adulte. Néanmoins, il déclara qu’il acceptait l’échange de connaissances mais à une seule condition bien précise : une fois que son interlocuteur se sera pleinement remis, il voulait un combat amical pour voir lequel d’entre eux était le meilleur et pour mettre en pratique ce qu’ils auraient respectivement appris. En voila une condition intéressante pour un saiyan comme Raditz. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il décroisait les bras et s’avançait vers le jeune soldat.

“J’aime bien ta façon de penser pour un terrien : j’accepte ! “

Un entraînement pour se garantir une défense supplémentaire contre l’assassin et une opportunité d’apprendre à ce gamin le respect dans une joute amical. Mais avant cela, il allait devoir enseigner l’enfant comme rendre son Ki encore plus dévastateur. Le seul souci est qu’il n’a jamais appris quoique ce soit à quiconque. La majorité de ses techniques avaient été inventées par lui-même, bien sur, mais c’était inné chez lui. Il prit un air pensif, réfléchissant par quoi commencer. Il jeta son regard vers la carcasse de l’ogre qu’il avait précédemment tué. Peut être ceci était un bon début pour l’apprentissage du terrien. Mais qui sait si il pourra le faire lui-même… dans tous les cas, ça ne sera pas faute d’avoir essayé.

“Je sais par où commencer ! Je vais t’enseigner la technique que j’ai utilisé pour tuer cette créature primitive : Shining Friday, l’une de mes créations. Vu que tu sais déjà faire des kikohas, je suppose que tu connais toutes les bases. Alors suis bien mes mouvement, je vais le faire au ralenti pour que tu puisses suivre.”

Il se mit à lever son bras droit dans les airs, mais la paume de sa main ouverte tournée vers le sol.

“Tu vas commencer par emmagasiner de l’énergie dans ta main droite, normalement, si tu le fais bien, tu devrais avoir comme des étincelles qui commence à apparaître autour de tes doigts.”

Effectivement, des étincelles commençaient à jaillir petit à petit de la main du général d’une autre dimension.

“Et ensuite, tu envoies ta main en avant tout en concentrant tout le ki dans la paume de la main, et tu t’arranges pour que le kikoha reste à l'intérieur.”

Il exécuta ensuite ce qu’il venait de dire, créant ainsi une boule d’énergie pourpre de taille moyenne dans le creux de sa main. Ceci était en dessus de la taille normal de l’attaque. Raditz était encore épuisé par la perte de sang considérable qu’il venait de subir, et même le zenkai n’allait pas équilibrer cela. Il réalisa cela rapidement avant d’arrêter et de regarder son élève de passage.

“Bon, d’habitude, ce que je produis est bien plus gros, la taille idéale pour infliger des dégâts majeurs à une ennemi trop proche de toi ou pour te protéger de projectiles quelconques. Essaie de le faire à ton tour, Sephiroth. Si tu arrives à cette taille du premier coup, ça serait déjà bien.”

Les explications étaient loin d’être les meilleures, on y voyait clairement le manque d’expérience du saiyan pour faire preuve de pédagogie. Mais il faut un début à tout. Espérons que la patience de l’enfant soit suffisamment développée pour pardonner les lacunes de son professeur.
Kid Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 965

Techniques
Techniques illimitées : Gravité / Foudre / Glace / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Brasier
Techniques 1/combat : Comètes

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Sam 5 Mai 2018 - 19:09
Le prétendu fils de Jenova fut satisfait lorsque Raditz accepta sa proposition : après un apprentissage mutuel pour améliorer leurs capacités à utiliser le Ki, et une fois que Raditz serait complétement remis - ce qui pourrait prendre quelques jours - les deux guerriers allaient pouvoir mettre en pratique leurs savoirs dans un combat amical. Ainsi, le jeune SOLDAT d'élite allait pouvoir prouver sa supériorité, enfin, c'était ce qu'il pensait. Mais avant cela, ils avaient du pain sur la planche. Sephiroth n'avait aucun doute sur sa propre capacité à apprendre comment améliorer l'efficacité offensive de ses attaques de Ki, en revanche ça n'allait pas être simple d'apprendre au caporal comment détecter les auras, en se basant uniquement sur ce que lui avait dit Broly.

Raditz s'était proposé pour tenir en premier le rôle de professeur, suite à la fausse suspicion de Sephiroth, ce qui arrangeait bien le gamin. Le Saiyen à la coupe de métalleux affirma qu'il allait lui apprendre l'une de ses propres techniques, le Vendredi Brillant. L'enfant se demanda bien pourquoi il avait donné le nom d'un jour de la semaine à sa technique, peut-être l'avait-il inventée un Vendredi ?

Le caporal leva alors la main droite vers le ciel, paume tournée vers le sol. Sephiroth haussa un sourcil.


"Suis-je vraiment obligé de prendre une posture aussi ridicule ?"
demanda t-il avec un petit sourire moqueur.

Il se résigna et imita le geste de son professeur, levant à son tour sa main droite vers le ciel en dirigeant la paume vers le sol. Raditz lui demanda ensuite de concentrer son énergie dans sa main droite. Le garçon aux cheveux d'argent ferma les yeux pour faciliter sa concentration, et fit monter légèrement son niveau d'énergie, avant de la concentrer dans sa main droite. Seulement, aucune étincelle n'apparut.
Le Saiyen lui dit ensuite de brandir sa main devant lui tout en gardant son énergie concentrée dans sa main, avant de lui montrer. Sephiroth s'exécuta, brandissant d'un mouvement brusque son bras vers un arbre. Toutefois, le guerrier fut incapable de retenir son énergie du premier coup, et toute l'énergie qu'il avait concentrée dans sa main la quitta sous la forme d'une petite boule d'énergie qui vint s'exploser contre un arbre. En fait, il avait juste créé un Kikoha basique qu'il avait involontairement balancé droit devant lui.


"..."

*Il semblerait que j'aie besoin d'un peu plus de pratique.*

Il haussa des épaules, puis son regard revint vers Raditz.

"En fait, je vais plutôt essayer avec la main gauche, je manipule un peu mieux mon énergie de cette main."

En effet, le jeune Sephiroth avait la particularité d'être gaucher. Il était plus habile de la main gauche que de la main droite, et c'était autant valable pour l'utilisation de la magie et de l'énergie que pour la maîtrise du katana. Lorsqu'il se battait avec la Masamune, il la tenait généralement de la main gauche pour augmenter la puissance de ses coups et la résistance de ses parades, ce qui le contraignait à lancer ses sorts de la main droite. Mais il avait plus de facilité à concentrer son énergie et à maîtriser les sorts avec la main gauche.

"Hm... Je vais aussi ôter cela pour le moment."

Il positionna sa main gauche paume tournée vers le ciel et posa son regard dessus. Après quelques secondes, une lueur cyan apparut dans la paume de sa main, et une petite sphère lumineuse émettant la même lueur, et un peu plus petite qu'une boule de pétanque, apparut dans sa main. Il s'accroupit et posa la sphère à ses pieds, avant d'en faire apparaître cinq autres successivement, pour les poser sur le sol les unes après les autres.

"Là d'où je viens, on appelle cela des matérias. C'est ce qui me permet d'utiliser la magie. Mais lorsque je les équipe, j'ai un peu plus de mal à me concentrer sur le Ki."

Ça pouvait être un peu risqué de révéler ce type d'informations. Après tout, sans matéria, il n'avait plus aucune technique à cet instant, et pouvait être considéré comme davantage vulnérable. Mais pour améliorer l'efficacité de sa capacité à manipuler le Ki, il devait se résoudre à les abandonner temporairement. En effet, lorsque Sephiroth absorbait les matérias, il les utilisait presque instinctivement. Par conséquent, quand il devait se concentrer pour utiliser le Ki, il devait faire un effort supplémentaire pour ne pas utiliser ses matérias, étant donné que les deux types d'énergie se ressemblaient beaucoup dans leur utilisation. S'il ne faisait pas cet effort supplémentaire de concentration, il pourrait lancer une magie sans le vouloir, simplement en essayant de générer un Kikoha. Dépourvu de matéria, il pourrait se concentrer à 100% sur le Ki et donc améliorer sa capacité à le contrôler. Il valait donc mieux les retirer pour le moment, le temps d'apprendre à mieux maîtriser le Ki. Il savait qu'en faisant une chose pareille, le Saiyen allait l'interroger sur ces mystérieuses petites sphères lumineuses. Il avait donc décidé de devancer ses questions en lui expliquant directement ce dont il s'agissait. Cela pouvait aussi être vu comme un signe de confiance du gamin envers le caporal : il n'aurait pas révélé le secret de sa magie à quelqu'un dont il se méfierait. Mais d'un autre côté, dans son monde, tout le monde connaissait l'existence des matérias, le fait qu'il les utilise pour lancer de la magie n'était un secret pour personne là-bas. Ça l'était devenu uniquement à partir du moment où il était arrivé dans ce nouveau monde.

Sephiroth répéta alors le geste que Raditz lui avait montré. Il ferma les yeux, leva le bras gauche cette fois, en tournant la paume vers le sol, et prit une profonde respiration avant de souffler lentement par le nez. Il était calme, sa respiration était lente. Petit-à-petit, il fit abstraction des quelques bruits qu'il pouvait y avoir autour de lui, entrant dans une phase de méditation, visualisant son énergie, comme un flux qui parcourait l'ensemble de son corps, traversant chacun de ses muscles, des pieds, à la tête, en passant par les bras. Son corps était comme un lac, et ses quatre membres ainsi que sa tête représentaient des fleuves qui prenaient leurs sources dans ce lac et qui se déversaient à ses extrémités. Son énergie, son Ki, c'était l'eau qui constituait ce lac et qui s'écoulait le long des fleuves. S'il voulait augmenter le niveau de l'eau dans l'un des fleuves, il fallait créer un barrage ailleurs. Diminuer le flux d'un fleuve augmenterait celui de tous les autres. En bloquant le flux d'énergie de trois fleuves, cela augmenterait considérablement le niveau du quatrième. Le quatrième fleuve, c'était son bras gauche. Concentré à tel point qu'il ne faisait plus attention à ce qui l'entourait, il parvint à faire barrage au niveau de ses jambes et de son bras droit, forçant ainsi l'énergie à fluctuer vers le bras gauche. Puis il concentra davantage l'énergie vers sa main gauche, en diminuant le niveau de son épaule, de son bras, puis de son avant-bras gauche, pour augmenter celui de la main gauche. Cela lui prit quelques minutes, mais, enfin, quelques étincelles firent leurs apparitions autour des doigts de sa main gauche.

Il rouvrit les yeux, et un sourire fier se dessina sur son visage lorsqu'il remarqua les étincelles autour de sa main.

*Première étape : faite.*

Maintenant, le plus dur restait à faire. Contenir l'énergie accumulée à l'intérieur de sa main, ne pas l’extérioriser tout de suite, ne pas la perdre ni la gaspiller.
Il brandit son bras gauche devant lui en concentrant l'énergie dans sa paume, comme le lui avait montré Raditz. Mais il ne fut pas capable de la contenir dans sa main. L'énergie accumulée se dégagea, ce qui forma une petite vague d'énergie qui se dissipa rapidement à une trentaine de centimètres de sa main. L'énergie qui s'était dégagée était plus grande que celle d'un simple Kikoha, mais elle n'aurait fait guère plus de dégâts dans une situation de combat : elle était bien trop disparate, sans forme, sans consistance. Un adversaire n'aurait ressenti qu'une vague de chaleur peu douloureuse s'il s'était trouvé dans le très court champ d'action de la tentative ratée de la technique, à savoir à moins de 30 cm de sa main.


"Hm... Dommage, j'y étais presque. Je devrais bientôt y arriver, ne t'en fais pas, mais si tu as un autre conseil à me donner, je suis tout ouïe."

Sephiroth n'était pas du genre à se décourager et à abandonner facilement. Il avait confiance en ses capacités, il savait que ça n'était qu'une question de temps avant qu'il ne parvienne à faire comme Raditz, il avait juste besoin d'un peu plus de pratiques. Mais un petit conseil supplémentaire pour apprendre à comment maintenir le Ki dans la paume de sa main et à ne pas le relâcher n'importe comment ne serait pas de refus.
Raditz
avatar
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 534
Bon ou mauvais ? : Sayen
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Mar 8 Mai 2018 - 6:00
Et l’enseignement de sa technique fétiche allait commencer. Raditz allait apprendre à un vulgaire terrien comment moduler son ki pour en faire une technique des plus polyvalentes… du mieux de ses capacités cela dit. La maîtrise de l’énergie vitale était innée chez le caporal comme une grande majorité des saiyans, et par conséquent, jouer les professeurs pour quelque chose qui lui venait naturellement n’était pas une tâche aisée. Alors qu’il lui montrait lentement la procédure pour réaliser l’attaque, le terrien taquin se moqua de la posture qu’il qualifia de ridicule. Le professeur amateur soupira un coup avant de réaliser la technique sous les yeux de l’enfant.

À son tour d’essayer de l’imiter. Le saiyan se posa contre un arbre pour admirer les tentatives de son élève, et surtout, il profitait de cela pour se reposer de sa perte de sang conséquente. Aussi proche de la mort, il avait dû recevoir un Zenkai et cette seule pensée suffit à le faire sourire. Le tyran l’avait rendu plus fort par pur inadvertance. Il s’imaginait déjà la prochaine rencontre avec l’ennemi juré de son espèce et de la raclée magistrale qu’il allait pouvoir distribuer l’heure de leur prochaine rencontre, si elle arrivait. Il pouvait toujours demander à Nemor pour sa localisation pour l’intercepter mais il avait d’abord un soucis à régler avant cela, celui de l’assassin. Cette dingue allait connaître la rage d’un Super Saiyan.

Il fut sortit de ses fantasmes de gloire par le bruit d’une explosion. Il regarda droit vers l’amas de bois fumant avant de retourner son regard vers Sephiroth. Le premier essai était un pur échec, il comprit rapidement qu’il avait réalisé un kikoha en essayant de répliquer le Shining Friday. Le caporal laissa fuir un petit rire amusé face à cela, c’était assez cathartique de voir le mioche qui l’avait mené en bourrique pendant un moment échouer ainsi. Le SOLDAT ne semblait pas agacer par son échec par contre, se retournant vers son enseignant pour l’informer qu’il allait utiliser sa main gauche pour l’exercice.


“Peu importe quel main tu utilises, cela ne change rien à la technique.”

Le prépubère se mit à observer sa main pour quelques secondes pour la confusion de l’adulte, avant que ce dernier la lève en l’air pour y faire apparaître une sphère verte avant de la poser par terre, et il répéta la manœuvre cinq fois. Qu’est-ce que ces boules pouvait signifier ? Avant qu’il ne put le questionner sur celle-ci, l’élève avait anticipé cela et il lui expliqua que ces artefacts s’appelaient des matérias et que ces derniers lui donnait ses pouvoirs durant les combats.

“Je vois… donc tu es forcé de te baser sur une force tierce pour avoir tes pouvoirs ? Heureusement que je suis là pour t’apprendre l’utilisation du Ki.”

Il ne réalisa pas l’ironie de la chose, lui qui a besoin d’un détecteur, une technologie tierce, pour repérer l’énergie des gens autour de lui. Il observa tranquillement l’enfant essayer une seconde fois. Cette fois, la concentration semblait absolu, rien ne pouvait le perturber dans cette instant précis. Il repris la position que Raditz lui avait montré et de sa main apparurent les fameuses étincelles. L’enfant était fier de lui, le guerrier à l’armure brune pouvait facilement le lire sur son visage, et au fond de lui, il l’était aussi. Pouvoir communiquer son savoir était quelque chose de… relativement satisfaisant, même si c’était pour un misérable terrien perdu entre les dimensions. Sephiroth passa à la seconde phase de la technique avant de rater pitoyablement, lança à la place une sorte de vague déferlante minuscule. Celui fit exploser de rire le saiyan par le simple ridicule de la chose avant que le gosse l’interpelle pour lui demander des conseils, même s’il se disait proche du but.

Le général en chef d’une autre dimension se décolla du tronc auquel il était appuyé avant de s’approcher du gosse, l’air pensif. Certainement un moyen pour l’aider à maîtriser davantage son Ki pour qu’il puisse sortir sa fameuse technique. La tête baissé et sa main droite sur son menton, il cogita quelques secondes avant d’avoir une idée. Aussitôt, il mit sa main sur le côté pour y faire apparaître une boule de ki de la taille d’une boule de bowling qu’il gardait empoigner dans le creux de sa paume.


“Le Ki est quelque chose d’inné pour nous, donc transmettre ce savoir ne m’est pas des plus aisés mais j’ai une idée pour t’aider. Tout à l’heure, tu as fait apparaître une boule de ki de cette taille. Refais-la.”

Il attendit quelques instants, le temps pour son apprenti de faire de même.

“Ensuite, tentes de moduler la taille comme bon te semble pour que tu sois le plus confortable avec, plus petite ou plus grande, peu importe. Maintenant, bouge la main comme ceci tout en faisant en sorte que la Ki y reste.”

Il fit une rotation du poignet lentement, pour accompagner le mouvement de son élève, avant de le redresser légèrement vers le haut. D’un coup, il fit grossir la taille de la sphère d’énergie, il faisait tout son torse avant de disparaître soudainement quand il referma sa main.

“ Ceci était un façon alternative de le faire, un poil plus longue à faire mais j’assume plus simple pour toi. Tente de maîtriser cette manière avant de réessayer l’original. Ça pourrait t’aider à mieux comprendre comment ça fonctionne.”

Les instructions n’étaient pas des plus clairs et son enseignement se basait sur l’espoir que Sephiroth puisse mimiquer ses mouvements à la perfection. Pas la meilleur méthode pour apprendre mais la seule que le saiyan pouvait trouver pour l’instant.
Kid Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 965

Techniques
Techniques illimitées : Gravité / Foudre / Glace / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Brasier
Techniques 1/combat : Comètes

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Ven 18 Mai 2018 - 23:52
Malgré ses capacités surhumaines et son statut de héros légendaire dans son monde d'origine, le très jeune guerrier aux yeux cyans avait quelques difficultés à apprendre à utiliser le Ki de façon efficace. Et pour cause, il n'avait appris l'existence de cette énergie que quelques jours plus tôt, et n'en connaissait que les bases. Curieusement, ressentir l'aura des autres personnes était l'une des premières - et seules - choses que Broly lui avait appris, avant même de lui enseigner comment manier son Ki le mieux possible. Il fallait rappeler que le cours que lui avait donné Broly à propos du Ki avait été très expéditif. Il lui avait expliqué brièvement les bases, en quelques minutes à peine, puis Sephiroth n'avait dû compter que sur lui-même pour se familiariser avec cette nouvelle énergie durant ces derniers jours. Il était donc loin d'égaler sa maîtrise des matérias, qu'il manipulait depuis le plus jeune âge.

Échouer n'était pas quelque chose qu'il appréciait particulièrement, comme tout le monde. C'était encore pire lorsqu'il devait subir les moqueries de son professeur. Cela agaçait quelque peu l'enfant, malgré cela, il n'en montra rien. Il n'était pas du genre à céder à la colère. Et encore moins à s'apitoyer sur son sort et abandonner. Bien au contraire, la perspective d'apprendre de nouvelles choses et de devenir meilleur était un grand facteur de motivation. Confiant en ses propres capacités, il savait qu'il allait y arriver tôt ou tard, et il savait que ce serait même plutôt tôt que tard. Après tout, il avait toujours excellé dans ce qu'il entreprenait. Il possédait une grande force de volonté, ce qui l'empêchait de se décourager et le pousser à toujours donner le meilleur de lui-même pour progresser.

Suite à son échec ridicule et sa demande de conseil, Raditz lui apporta plus de précisions. En fait, il lui montra une façon alternative et plus simple de réaliser sa technique. D'abord, créer une simple boule d'énergie. Ça, Sephiroth savait le faire. Depuis que Broly le lui avait appris, il s'était focalisé essentiellement sur cette partie afin de pouvoir créer des petites boules d'énergie à volonté. Bien que peu puissantes, elles pouvaient toujours trouver une utilité. Ensuite, concentrer plus ou moins d'énergie dans la boule afin de la grossir ou de la rétrécir. Puis effectuer un mouvement rotatif de la main en faisant en sorte de conserver le Ki dans le creux de la paume.


*Les gestes qu'il fait ont l'air d'avoir une grande importance. J'imagine que la façon dont le Ki est concentré est directement influencée par nos mouvements musculaires et les postures de notre corps. Voilà pourquoi il est obligé de prendre une posture ridicule au début de sa technique. En prenant certaines postures particulières, on doit certainement faciliter le flux énergétique à travers notre corps, et certains mouvements précis doivent accélérer la concentration d'énergie à certains endroits. Un peu comme le Yoga.*

La magie qu'il employait habituellement ne nécessitait pas de mouvements particuliers. Toutefois, il était plus aisé de la contrôler en effectuant certains gestes, essentiellement avec les mains et les bras. Cela permettait de mieux se concentrer sur l'objectif, le point d'impact de la magie, voire même sa trajectoire, en utilisant des raccourcis instinctifs entre nos gestes et notre volonté d'envoyer la magie d'une façon particulière. Par exemple, lever le bras en l'air pour lancer une magie depuis le sol et vers le ciel était quelque chose d'instinctif : la magie suivait le mouvement du bras, c'était donc plus simple de l'exécuter ainsi. Rien n'empêchait de lancer une magie du sol vers le ciel en exécutant le mouvement inverse, à savoir baisser le bras, ou même sans aucun mouvement, mais c'était bien plus compliqué, cela nécessitait un plus grand effort de concentration, donc une plus grande perte de temps en combat, pour une efficacité réduite.

Sephiroth suivit donc les conseils du caporal Saiyen. Dans un premier temps, il créa une boule d'énergie de la même taille que celle qu'il avait faite plus tôt. Toutefois, il savait qu'il ne pouvait pas garder en main une boule de cette taille très longtemps. Généralement, elle explosait toute seule au bout d'un moment alors il la balançait plus loin. Une boule plus petite, concentrant moins d'énergie, serait plus stable et donc plus facile à contenir. Il se concentra de sorte à diminuer la quantité d'énergie insufflée dans la boule d'énergie, réduisant ainsi sa taille jusqu'à ce qu'elle fasse la taille d'une matéria tenant parfaitement dans sa main. Dés lors, il pouvait essayer le mouvement de Raditz. Il effectua une rotation rapide de la main, mais manque de bol, la boule d'énergie s'éloigna lentement de la paume de sa main, emportée par l'élan du mouvement du poignet. On avait l'impression de voir une petite boule en apesanteur, dont on aurait insufflé une légère impulsion en la touchant du doigt, provoquant un léger déplacement latéral. Sephiroth tenta aussitôt de récupérer la boule d'énergie avec son autre main, dans un mouvement précipité, mais la petite boule d'énergie explosa au contact avec son autre main, lui infligeant quelques égratignures légères.

Le SOLDAT réessaya aussitôt, créant une nouvelle petite boule et effectuant le mouvement rotatif de la main. La boule s'échappa à nouveau. Il retenta encore une fois, sans résultat. Alors il recommença. Encore et encore, répétant chaque fois les mêmes gestes, inlassablement. Au bout d'une dizaine d'essais, il parvint à maintenir la boule d'énergie dans sa main tout en bougeant cette dernière. Après quelques essais supplémentaires, il parvint à faire doubler le diamètre de la boule après le mouvement rotatif de la main.


"Je crois que j'ai compris le truc." affirma t-il.

"Bien, je vais continuer de m'exercer à faire ta technique, mais avant ça, je vais t'enseigner ce que je sais. Comme ça, tu pourras t'entraîner à repérer les énergies pendant que je reproduirai le Shining Friday, ça nous fera gagner du temps."

Il s'assit en tailleur et invita Raditz à faire de même en face de lui. Puis il posa ses mains sur ses genoux tout en plongeant ses yeux Mako dans le regard sombre du guerrier de l'espace. Les yeux Mako, c'était ainsi qu'on surnommait les yeux des membres du SOLDAT. Tous ceux à qui l'on insufflait de l'énergie Mako pour booster les capacités physiques et magiques avaient cette lueur étincelante de couleur cyan dans le regard. C'était comme une marque de fabrique, un signe qui ne pouvait tromper. Tout le monde savait le reconnaître, dans le monde d'où il venait, car seuls les SOLDATs avaient une telle couleur d'yeux.

"Tout d'abord, sache que je n'ai eu qu'un cours très rapide sur l'utilisation du Ki, je ne suis donc pas forcément le mieux placé pour t'apprendre à détecter les auras, mais je ferai de mon mieux. Tu as l'avantage d'être déjà familiarisé avec les techniques de Ki depuis un bon moment, alors si j'y arrive, il n'y a aucune raison pour que tu n'y arrives pas. En fait, tu as certainement déjà toutes les capacités requises pour détecter les énergies aux alentours, mais tu ne le sais pas car tu t'es toujours reposé sur ton scouter."

Sephiroth n'avait jamais eu besoin de l'assistance d'une technologie pour se battre, et avait même toujours refusé d'en utiliser, par pur orgueil. Très jeune, il avait appris à se fier à ses sens pour détecter les présences autour de lui. Il avait eu de nombreux entraînements où on le privait de certains sens tels que la vue ou l'ouïe, afin qu'il s'habitue à en utiliser d'autres. L'ouïe était un excellent moyen d'obtenir des indications sur les présences tout autour de lui, y compris celles qui n'étaient pas dans son champ de vision. Quant au touché, il lui permettait de repérer certains mouvements par le déplacement d'air qu'ils occasionnaient, mais également d'améliorer ses réflexes en réagissant au quart de tour dés que quelque chose rentrait en contact avec son corps. Il utilisait un peu moins son odorat en revanche, et encore moins le goût, ces sens étant beaucoup plus limités chez l'être humain. Il n'avait donc pas eu besoin d'attendre de connaître le Ki pour pouvoir repérer les ennemis proches, même dans son dos, de façon plus ou moins fiables.  En outre, grâce à son expérience sur le terrain, mais sans doute aussi aux cellules de Jenova, il avait développé une sorte d'intuition qui lui permettait de ressentir les menaces et dangers alentours. En fait, cette intuition n'était qu'un prémisse de la capacité à percevoir les énergies des autres mais il n'en était pas conscient à l'époque. Il avait notamment ressenti cette notion de danger lors de son combat contre Claire et Broly, à cause de l'effroyable puissance qu'ils avaient tous les deux dégagés. Ce ne fut qu'un peu plus tard, lorsque Broly lui apprit l'existence et les bases du Ki, qu'il avait compris que c'était certainement grâce à cela qu'il avait pu ressentir cette notion de danger qui émanait des deux guerriers, une sensation désagréable de pression qui s'abattait sur lui.

Raditz, de par son âge plus avancé, avait certainement encore plus d'expérience de terrain que le gamin aux cheveux d'argent. Sans doute avait-il déjà dû ressentir ce genre de choses lui aussi, mais peut-être qu'il n'y avait jamais fait attention, trop focalisé sur son appareil. D'une certaine manière, en s'appuyant à ce point sur un outil technologique, Raditz avait sûrement, involontairement, diminuer sa capacité à ressentir les choses autour de lui. Tandis que Sephiroth s'était toujours fié à ses sens et à son propre instinct pour se battre, ce qui pouvait expliquer pourquoi il était parvenu assez facilement à ressentir les énergies, malgré sa relative difficulté à créer des techniques énergétiques efficaces.


"Bon, pour commencer, il va falloir faire le vide dans ta tête. Ferme les yeux. Inspire profondément... Expire lentement... Tu dois être parfaitement détendu. Tu dois faire abstraction de tout ce qui t'entoure dans un premier temps. Focalise-toi sur ta respiration et sur ma voix pour le moment. Ignore tout le reste. Petit à petit, tu devrais entrer dans un état de méditation. Tu auras une sensation de légèreté, comme si ton corps flottait dans le vide..."

Il marqua une pause de quelques dizaines de secondes pour laisser à Raditz le temps de se concentrer et d'appliquer tout cela. Puis il reprit, d'une voix toujours calme, tel un hypnotiseur :

"Autour de toi, il n'y a plus rien. Tout est noir. Tout est vide. Tu ne ressens plus rien."

Il resta silencieux encore un long moment pour que Raditz s'habitue à cette sensation, tout en exécutant lui-même ce qu'il disait afin d'entrer également dans un état de semi-méditation.

"Maintenant, visualise l'énergie qui est en toi, ton Ki. Fais la fluctuer à travers tout ton corps. Pour toi, ça devrait être la partie la plus facile. Au lieu de la concentrer en un point précis comme pour faire une technique, essaye de la disperser au maximum, dans tout ton corps, laisse la s'écouler librement dans chaque recoin, de façon équilibrée. Ensuite, essaye d'étendre ton aura autour de toi, délicatement. Imagine la comme une bulle qui t'enveloppe, et que tu fais grossir petit à petit. Cette bulle d'aura, c'est ta zone de détection. Cela fonctionne comme un radar. Lorsqu'une autre énergie entrera en contact avec ta zone de détection, tu devrais être capable de la ressentir, comme un intrus qui entre dans ton espace vital. Au début, ta zone de détection sera très restreinte, mais tu apprendras à l'agrandir très rapidement."


Après ses explications, Sephiroth tendit la main gauche vers Raditz qui devait avoir les yeux fermés s'il avait bien suivi les conseils, puis il fit apparaître une boule d'énergie dans le creux de sa main, qui devait normalement se trouver à l'intérieur de la zone de détection que Raditz avait dû créer.

"J'ai créé la même boule d'énergie que tout-à-l'heure. Est-ce que tu la ressens maintenant, Raditz ?"

C'était le premier exercice. Repérer une boule d'énergie concentrée dans une zone de détection restreinte était la solution la plus basique que Sephiroth avait pu trouver pour ressentir les énergies. Cette première leçon était la plus simple, car Sephiroth ne souhaitait pas brûler les étapes, contrairement à ce que Broly avait fait avec lui. La prochaine leçon consisterait à repérer les énergies des êtres vivants aux alentours, en plus des énergies des boules et autres techniques énergétiques, et à identifier chaque être par sa signature énergétique unique. Puis, avec de l'expérience et de l'entraînement, Raditz apprendrait à étendre son champ de détection sur des kilomètres, et même à sauter toutes ces étapes de préparation qui n'étaient là que pour lui faciliter la tâche mais qui augmentait grandement le temps de détection. A termes, il pourrait repérer les énergies à proximité avec un minimum d'effort de concentration.
Raditz
avatar
Saiyan
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 534
Bon ou mauvais ? : Sayen
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Lun 28 Mai 2018 - 17:54
Après que Raditz lui ait montré une version supposée plus facile de son attaque, Sephiroth se mit à essayer d’imiter le caporal de l’armée saiyan. Le premier essai fut un échec, comme le second et la troisième et ainsi de suite.il observait son élève échouer encore et encore sans réelles réactions ou conseils supplémentaires à lui donner, les bras croisés. L’apprentissage par l’échec était une méthode bien connue et généralement appréciée des siens. Après tout, leur métabolisme suivait cette philosophie en les rendant plus forts en les mettant à rude épreuve. Fait ironique, néanmoins, pour le soi-disant guerrier qui préférait en général fuir l’échec à tout prix, privilégiant les coups-bas ou encore le combat contre plus faible que soi. Ceci l’avait empêché depuis un bon moment de devenir aussi fort que ses semblables et plus le temps passait, plus il réalisait cela. Il fallait qu’il change sa façon de voir le combat s'il souhaitait devenir suffisamment fort pour se définir comme un vrai saiyan et d’être à sa hauteur…

Une dizaine voire une vingtaine d’essais plus tard, Raditz fut tiré de ses pensées par le bruit d’une boule de Ki gagnant énormément en taille en une fraction de secondes. Son apprenti avait finalement réussi à reproduire le Shining Friday, enfin, sa version simplifiée. Un élan de fierté traversa le corps du combattant à la longue crinière, sûrement le fait de transmettre ses compétences à une autre personne qui avait de quoi booster son ego. Son sourire reflétait ce sentiment. L’enfant affirma ensuite avoir compris le processus de la technique.


“Je commençais à croire que tu y arriverais jamais, gamin. Tu es largement plus compétent que la majorité des terriens que j’ai pu rencontrer.”

Le ton était d’abord moqueur, avant de devenir sincère. Le SOLDAT était en effet plus puissant que la majorité de ses comparses, peu importe l’univers, et l'adulte à la longue crinière noire commençait à voir un potentiel allié en ce gosse. Certes, il n’était pas un saiyan, mais tout comme lui, il avait la distinction de ne pas véritablement appartenir à ce monde. La raison derrière l’apparition de l’adolescent aux longs cheveux blancs dans cette dimension lui était encore inconnue, mais il avait le sentiment que ça importait peu pour le moment. Le principal était d’apprendre de lui, de l’affronter et peut-être d’en faire un camarade de taille pour ses futurs combats.

En parlant d’apprendre de lui, Sephiroth proposa de lui enseigner ce qu’il savait sur la détection de Ki. Il se mit en tailleur en l’invitant à faire de même. Il s'exécuta sans se faire attendre avant que son regard ne fixe celui de son apprenti devenu enseignant. Ce dernier l’informa qu’il n’avait eu qu’un cours rapide sur l’utilisation du Ki, qu’il était loin d’être un expert mais qu’il allait faire de son mieux pour lui transmettre ce qu’il savait. Il affirma également que vu la familiarité que son élève avait déjà avec l’énergie, il devrait réussir sans trop de difficultés, juste que l’utilisation abusive de son détecteur l’avait empêché à la longue de développer cette capacité pourtant naturelle pour bien des guerriers de son calibre.

Le cours commença finalement : il écouta attentivement les instructions du jeune professeur. Faire le vide dans son esprit. Raditz essaya de lâcher prise de toutes ses pensées, que ce soit les bonnes ou les mauvaises. Il ferma ses yeux, inspirant profondément et expirant lentement. Chaque bouffée d’air le détendait de plus en plus. Le monde autour de lui semblait disparaître petit à petit de sa conscience. Sa concentration était entièrement sur sa respiration et sur la voix de Sephiroth. Il se sentait léger, un état avec lequel il n’était pas familier avec, mais loin d’être désagréable.

Il suivit chacune des instructions qui lui était donnée au pied de la lettre. Il oublia le monde qui l’entourait et ses émotions. Il visualisa l'énergie qui était contenue en lui et commença à la faire circuler dans tout son corps. Cette étape ne fut pas aussi facile qu’elle pouvait sembler l’être. Raditz était habitué à concentrer son énergie dans des endroits précis de son corps, mais la laisser aller librement de façon volontaire tout en l’équilibrant ? Ceci fut d’abord compliqué pour le guerrier mais alors qu’il commençait à se déconcentrer en essayer de maîtriser cela, il décida de lâcher véritablement prise. Aucune pensée, juste se concentrer sur l’exercice. Petit à petit, son aura commença à s’étendre tout comme Sephiroth lui avait dit. Doucement, le ki se dissipa autour de lui. Ceci allait être la zone qui allait pouvoir repérer la vie qui l’entourait. Il commençait déjà à ressentir des auras minuscules, ce qui le fit sortir de sa concentration en premier lieu. Il ouvrit les yeux pour voir l’enfant en face de lui avait également les yeux fermés tout en récitant son discours.

Ravalant sa salive, il referma les yeux, tournant son regard envers sa respiration et lui-même. Il ressentit les mêmes énergies qu’il y a quelques secondes mais il ne se laissa pas se déconcentrer pour autant. A ce moment-là, l’enfant créa une boule de Ki dans sa main et l’annonça à son élève qui ne la ressentait pas directement. Il lui fallu une bonne minute pour pouvoir la détecter : elle faisait tâche dans la ribambelle d’auras qu’il avait pu ressentir avant, elle était largement plus imposante que le reste ? Il ne dit aucun mot, il garda les yeux fermés et hocha de la tête pour répondre au SOLDAT. Il était arrivé jusqu’ici, il n’allait pas s’interrompre en si bon chemin.
Kid Sephiroth
avatar
Terrien
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 15/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Héros et légende vivante.
Zénies : 965

Techniques
Techniques illimitées : Gravité / Foudre / Glace / Flash lumineux
Techniques 3/combat : Guérison / Brasier
Techniques 1/combat : Comètes

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   Ven 8 Juin 2018 - 19:49
Sephi le Kid eut à son tour un petit sourire fier lorsque Raditz hocha la tête pour dire qu'il percevait bel et bien la boule d'énergie que le petit venait de créer.

"Parfait, on va pouvoir passer à la phase 2."

Il se concentra quelques secondes sur la boule d'énergie en la fixant, et parvint à la faire disparaître sans explosion.

"Lorsque je m'exerçais, j'ai remarqué qu'il était plus facile de détecter l'énergie qui se dégage d'une boule de Ki, par rapport à celle qui se dégage des êtres vivants. J'imagine que c'est parce qu'elle est davantage concentrée, pour en faire une technique offensive. La phase 2 va consister à repérer directement l'énergie dégagée par les êtres vivants. Le principe est le même que pour une boule d'énergie, sauf que l'intensité de l'énergie dégagée est moins grande, ce qui rend la détection plus difficile. Je vais commencer par augmenter l'intensité de mon aura jusqu'à ce que tu parviennes à la détecter parfaitement. Ensuite, je la diminuerai progressivement, ce qui te permettra d'affûter ton sens de détection."

Après ces quelques paroles, Sephiroth se releva, et se dégourdit les jambes et les bras. Il reprit :

"J'ai une idée ! On va faire un petit exercice, simple pour commencer. Je vais me placer quelque part, autour de toi, à environ deux mètres, avant de concentrer mon Ki. Tu devras la détecter, puis révéler ma position, tout en gardant les yeux fermés. Prêt ? Let's go !"

Le futur Cauchemar se concentra alors durant quelques secondes, et utilisa son Ki pour effectuer la Danse de l'Air, comme le lui avait brièvement appris Broly. Il parvint ainsi à léviter à quelques dizaines de centimètres au-dessus du sol. S'il faisait cela, c'était pour pouvoir se déplacer autour du Saiyen sans faire de bruit de pas. Tout en lévitant, il se plaça à gauche de Raditz, à environ deux mètres. Puis il ferma les yeux, plia légèrement les coudes, serra les poings, et se mit à concentrer toute son énergie en lui, de sorte à intensifier son aura, tout en restant silencieux, tandis que l'aura qu'il dégageait faisait virevolter ses cheveux argentés. Si Raditz n'avait pas éteint son Scooter, il aurait pu voir les chiffres grimper en flèche sur le monocle de réalité augmentée. Normalement, l'exercice aurait dû se faire en privant Raditz de la vue et de l'ouïe. Si ce dernier pouvait volontairement maintenir les yeux fermés, il ne pouvait pas choisir de ne plus entendre, et la concentration d'aura causait un léger son caractéristique, ce qui pouvait rendre l'exercice moins fiable.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]   
 
Are you feeling it now, Raditz? [PV: Kid Sephiroth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» 05. Can't fight this feeling anymore.
» Bed, stay in bed, the feeling of your skin locked in my head
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: La forêt-