Partagez | 
 

 Comment ça, ce ne sont pas des lums ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MαΓκ II
avatar
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 384
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : ChuKoNu / Varu / GangKou
Techniques 3/combat : BuShiDo / Hwacha
Techniques 1/combat : Asahi

MessageSujet: Comment ça, ce ne sont pas des lums ?   Dim 11 Fév 2018 - 23:19




Au milieu de la rue avançait Mark II. Portant avec un certain charisme sa paire de lunettes de soleil à laquelle il manquait un verre, ainsi qu'un passant à la main qui sentait lentement toute son énergie vitale s'en aller, il effrayait tous les pauvres conducteurs qui, par peur, changeaient brusquement de direction, parfois pour se retrouver vers les murs. L'insecte anthropomorphe humait une musique de vieux rock, réfléchissant certainement à ce qu'il pouvait faire avec ses pouvoirs temporels. Il se disait qu'il pourrait peut-être créer une bombe, qui en explosant le ferait revenir dans le temps, ce qui créerait une boucle temporelle jusqu'à ce qu'il en ait marre. Ce serait complètement ridicule, en fait. Il devrait ne pas penser à ce genre de chose. L'énergie de la pauvre âme qui l'avait croisé en pleine ville était délicieuse.

Il venait de sortir d'une petite discussion avec lui-même, pas grand chose d'intéressant. De mauvaises pensées lui sont revenues en tête, pour ensuite repartir. Au final, il s'était juste rendu compte d'une chose : il était venu profiter de cette dimension comme il le souhaitait, et profiter d'un monde signifiait généralement semer la destruction à son bon plaisir. Il se fit stopper dans ses pensées par une voiture qui lui rentra dedans. Il ne bougea pas d'un pouce, mais le moteur du véhicule, ainsi que son capot, fut sauvagement endommagé. D'un geste volontairement lent, Mark II tourna la tête, laissant craquer sa nuque. Ce n'était pas pour se libérer le cou, ou bien pour profiter de l'infime douleur, non. Il ressentait un certain plaisir à voir le pauvre conducteur observer ce monstre en entendant le bruit très désagréable des os qui claquent. Se cramponnant derrière le volant, il put voir la créature lever le bras dans sa direction, avant de sentir lentement son coup se faire serrer. Dans un hurlement de tristesse et de peur, il se mit à disparaître lentement, avant de ne plus être. Son corps avait disparu à distance, alors que son énergie avait été transmise à l'insecte. Mark II en profita pour envoyer la voiture dans un immeuble.

Les gens avaient fuis la scène depuis un bon moment déjà, pourtant, le prédateur savaient où ils se cachaient : Satan-City était habituée aux attaques, et pour protéger les citadins, des bunkers résistant à l'énergie étaient présents un peu partout. Ainsi, Mark II ne se fit pas prier. Il alla vers l'un des dômes de fer et de matériaux autres, et arrivant lentement devant le mur, il utilisa de sa nouvelle technique : Vitesse Lumière, un déplacement tellement hors du temps qu'il lui permettait de passer à travers les choses. Il se retrouva ainsi dans un espace clos, en compagnie de beaucoup de faibles quantités d'énergie. Ses yeux avaient une tournure meurtrière, et il savait très bien ce qu'il allait faire ici. Avant qu'on ne puisse faire quelque chose par rapport à l'énorme insecte qui était entré dans l'espace sécurisé, ce dernier leva la main, laissant échapper un rire de cinglé, qui sonnait un peu niais. Ses sclères avaient tourné au noir, et ses pupilles devinrent rouges l'espace d'un instant. Les gens autour de lui se mirent à léviter, et comme ses deux premiers avant-gouts, il se mirent à disparaître petit à petit, alors que de milliers de petites boules d'énergie, lucioles de vie, allèrent vers l'insecte prédateur. Lorsqu'il ne resta qu'une pluie de vêtements vides, Mark II prit une grande expiration, satisfait de son petit massacre. Il utilisa la même techniques de déplacement qu'avant, afin de sortir sans avoir à réfléchir aux portes.

"Délicieux. L'énergie des êtres humains est toujours aussi fragile, et pourtant toujours aussi revigorante. Cependant, je me demande bien combien d'entre eux n'ont pu se réfugier. après tout, le monde est toujours gouverné par les hautes classes. Je me demande : si je casse assez de Bunker, est-ce qu'il y aura le communisme ? C'est tentant à savoir."

Il prit son envol, se plaçant à la hauteur du toit de grands immeubles. Visant deux fondations, il envoya deux vagues déferlantes de couleur différentes, ce qui fit s'écrouler les gens de marbre et de vitre. Il restait comme il le pensait des survivants à l'intérieur, et comme les autres, ils subirent le même sort. Leur énergie mélangée aux cris d'angoisse faisait un plat bien délicieux. Il avait un sourire benêt sur son visage, portant toujours sa paire stupide de lunettes. Il semblait s'être mis en tête l'idée d'en faire sa signature. Un monstre dont l’œil changeait de couleur.

"C'est vraiment peu, comme nouvelle puissance..."

Animé par un désir typiquement Majin de causer la destruction, et un autre typiquement Saiyan d'augmenter son pouvoir, il se trouva à contracter ses bras. Sur cinq cent mètres carrés, les êtres humains sentirent leur énergie se perdre petit à petit. Des veines furent visibles sur le visage de Mark II, alors que des dizaines et des dizaines de sphères d'énergie entamèrent leur chemin vers l'insecte animé d'une nouvelle soif meurtrière. Avoir fais la paix avec ses gènes, et s'être souvenu de ses mémoires oubliées, avait donné un bonus d'envie de violence à l'insecte gigantesque. Les boules d'énergie volées continuèrent leur chemin, atteignant l'épicentre du meurtre de masse. Ivre de sa légère nouvelle puissance, l'imparfait se mit à nouveau à rire comme un idiot, avant de ramener à lui rapidement, l'énergie qui allait à présent être la sienne. Il se posa doucement au sol, après une récolte rondement menée. Quand bien même cela faisait du bien, ce ne serait pas assez pour s'opposer aux grands de ce monde. Ainsi se tenait-il entre deux immeubles effondrés, et un bout de ville désert. Ses yeux passèrent au blanc violet. Il ne devait pas chercher absolument la puissance comme ça, car sinon, il en deviendrait dépendant. Ce serait fort mauvais. Il devait garder une certaine tenue. Faire preuve de vertu, en quelque sorte. Il bailla alors, avant de se demander si quelque chose allait égayer sa journée.
Brolya
avatar
Saiyan
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 06/06/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Extermination.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pique de Ki, Zone de l'ombre, Poison
Techniques 3/combat : Energy Blade, Paralysie
Techniques 1/combat : Illusion de l'âme

MessageSujet: Re: Comment ça, ce ne sont pas des lums ?   Lun 12 Fév 2018 - 0:28
]


Le retour à la vie... Le retour parmi les vivants... Enfin quelque chose d'utile qui lui permettrait de mener à bien son envie d'extermination. Elle s'était retrouvée au néant avec un Saiyan qui était fou d'elle. Bien qu'elle n'était pas intéressée, il aurait pu être un minimum utile pour ses plans. Mais bon, si ce dernier s'était donné la peine de massacrer des innocents ou toute autre personne, alors ce serait déjà vraiment avantageux... Bien que Brolya pourrait s'occuper elle-même des grosses tâches, elle devait déjà se remettre, elle-même, de la mort qui lui avait il y a peu, rendu la vie. Ce n'était pas des plus commodes pour elle ! Elle vivait en direct ce que ses victimes devaient vivre après être allé dans l'au-delà... Peut-être faisait-elle tout ceci pour rien ? De toute manière, cela ne priverait pas la demoiselle de continuer son massacre en y éprouvant un grand plaisir. Elle n'avait désormais plus aucune notion d'humanité... La seule règle de son retour était simple. Obéir à la faucheuse quand celle-ci lui dicterait ses ordres.

*Pouvoir agir à ma guise en me privant de ma liberté... C'est vraiment du double-sens, hein ?*

La folle trouvait cela amusant. Pour elle, ce n'était vraiment pas grand-chose à perdre ! De toute manière, elle n'avait plus Jin à ses côtés... Donc à quoi bon ? Autant trouvé du plaisir par elle-même en s'amusant avec la vie si fragile des êtres vivants. Elle se devait de faire perdurer les massacres... En ouvrant les yeux, elle s'était ainsi rendu compte de sa position. Dans une ville vide... Non, pas vraiment vide. Cette cité avait simplement des vêtements un peu partout. Comme si les gens s'étaient volatilisées sans raison. Se concentrant sur les énergies environnantes, l'assassin avait ressenti une force plutôt haute. Pas trop mal pour un guerrier... Du moins, là où il se trouvait, d'autres énergies s'éteignaient en même temps en augmentant celle de l'inconnu qu'elle nommerait X. X attisait la curiosité de la demoiselle. Si il était en train d'éliminer les civils, alors c'est qu'elle n'avait pas besoin de s'occuper de cette partie-là... Un avantage pour elle ! Mais elle avait justement envie de voir qui était X.

"Mademoiselle ! N'allez pas vers ce lieu ! Il y a un insecte géant qui tue tout ce qui bouge !"

Qu'il était bruyant ce citoyen ! Il s'était rapidement dirigé vers Brolya juste pour lui parler ! Mais le pire dans l'histoire, c'est qu'il gueulait vraiment fort. La panique se faisait bellement voir dans sa voix... Sans respect, Brolya avait juste utilisé une pique de KI qui venait lui transpercer la gorge en le laissant au sol, se vidant de son sang. Au moins, il ne la ramènerait plus... Un insecte ? Qu'est-ce que s'était que cette histoire ? Les mortels eux-mêmes sont des insectes géants ! Mais bon, c'était sûrement un alien ou quelque chose dans le genre. La curiosité de la femme l'avait poussé à avancer, commençant donc son périple dans cette rue où résidaient plusieurs vêtements abandonnés par leurs propriétaires. Il aurait donc la possibilité d'absorber les corps des vivants ? Intéressant. Sa longue route l'avait amené en premier lieu devant un gros bunker... Ouvrant la porte pour voir ce qu'il y avait derrière, elle refermait aussitôt celle-ci. Que des vêtements... Mais une trace énergétique très présente.

Cette fois, s'était un gros vacarme qui s'était fait entendre. Bien plus proche même que ce qu'elle avait pensé ! Disparaissant dans une zone d'ombre, Brolya s'était avancée à grande vitesse vers le lieu du bruit pour y découvrir plusieurs bâtiments détruits... Mais également le fameux insecte géant au milieu de tous les débris. Décidément, cette chose ne manquait pas de se faire remarquer ! S'étant ainsi mélangé à la fumée des flammes dans sa zone d'ombre, Brolya pouvait donc observer les agissements de cette créature... Mais peut-être pourrait-elle aider à concrétiser le projet de l'assassin en ce qui concernait le massacre de masse ? Il avait déjà fait une belle prestation ! Pour l'instant, voyons juste ses réflexes... Inutile de s'encombrer d'une grosse brute sans cervelle qui ne savait que détruire et non se défendre. Ainsi dissimulait dans sa zone, Brolya levait deux doigts de sa main droite. Deux piques de KI se créaient directement sous les pieds de Mark II... Comment ce dernier allait réagir ?

Brolya observait, dans l'ombre, la réaction de son nouveau cobaye... Le pire dans l'histoire, c'est qu'elle ne savait même pas que ce type était un ami de Demigra ! Ce Dieu démon qu'elle voulait tuer plus que tout au monde... Qui sait, peut-être qu'un jour elle en aurait la possibilité ? Pour l'heure, c'était Mark II qui allait être mis à l'épreuve. Voyons de quoi est capable ce cafard de grande taille à la couleur bleue avec des lunettes de soleil style monocle !
MαΓκ II
avatar
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 384
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : ChuKoNu / Varu / GangKou
Techniques 3/combat : BuShiDo / Hwacha
Techniques 1/combat : Asahi

MessageSujet: Re: Comment ça, ce ne sont pas des lums ?   Mar 13 Fév 2018 - 15:12

Mark II se sentait bien. Cela était certainement dû à sa nouvelle puissance. Il savait très bien, en superposant les mémoires de ces donneurs involontaires, qu'il ne devait pas en abuser, au risque de devenir un jour dépendant et accro au gain par le massacre de masse. Cette activité ne devait pas uniquement consister d'un vol par la gravité et des pouvoirs qui ne s'accordaient pas du tout avec les lois de la physique, mais également par une chasse amusée des pauvres petits êtres inférieurs qui ne pouvaient faire autre chose que fuir et hurler. L’insecte anthropomorphe pouvait peut-être commencer à se poser de questions sur lui même, à se demander s’il était un être mauvais. Mais il n’y pensa pas. Il était sûr qu’il n’était pas quelqu’un de bien gentil, et c’était littéralement et indubitablement inné en lui. En fait, il serait plus rapide de compter quels parents lui ayant donné de leurs gènes n’étaient pas des êtres destructeurs, des conquérants, voir même des dieux homicidaires. Il se demanda surtout lequel d’entre eux était en train d’influencer le plus à l’heure actuelle sa façon de penser. Il regarda ses mains un nouvel instant, semblant toujours ne pas croire la facilité avec laquelle il absorbait de l'énergie, de la puissance. C'était presque trop facile. Il se dit qu'il faudrait mieux ne pas réfléchir ainsi, au risque d'attirer la malchance. C'était quelque peu superstitieux. Il n'empêche qu'il avait eu raison : ses pieds s'étaient retrouvés empalés par des pointes apparues de nulle part.

"AH, SA MÈRE LA-"



Je tiens à m'excuser pour toutes les génitrices et enfants de femelles humaines qui seraient en train de lire ce post. Il est vrai que peu importe le métier qui leur permet de survivre, et qui est souvent causé par la société et le fait que peu de mesures sont prises en place pour aider celles qui ratent leurs études ou bien immigrent et qui se retrouvent entre les mains de proxénètes en dépit d'aides humanitaires, elles restent des individus de la même espèce que vous et moi, et demandent notre respect. Je tiens également à dire qu'il ne faudrait pas dégrader toutes formes de cétacés enceintes par la comparaison avec les individus précédemment. Il est également question de différence entre les hommes et les excréments. L’inceste est également une source de dégoût commune à une grande majorité des êtres humains, et je tiens à vous affirmer que vous n’en êtes pas les produits. Enfin, je vous souhaite une excellente après midi.

"...DE SES MORTS"

Mark II venait d’insulter sauvagement un être qui n’était même pas présent, voulant juste évacuer la colère causée par la douleur. Il avait enlevé les pieds des piques, et regardait avec cette même aigreur les trous dans ses pieds. Ce n’était pas fort sympathique que de faire ça. Quelqu’un voulait-il l’empêcher de se nourrir ? Ce serait fort dommage pour le justicier lui-même. Mais pourtant, il ne ressentait aucun Ki dans les environs. Un être capable de diminuer ses émissions énergétiques, hein ? Mark II regarda aux alentours. Autour de lui étaient des flammes et des bâtiments détruits. Il ne serait pas étonnant qu’avec des pouvoirs un peu fantastique quelqu’un puisse utiliser la fumée et la poussière pour cacher sa présence. L’insecte déploya les ailes, et usant à nouveau de sa Vitesse Lumière, se retrouva à plusieurs dizaines de mètres du sol. Les veines dans ses bras se contractèrent, alors que ceux-ci se levèrent lentement. Les deux immeubles semblèrent trembler un instant. L’insecte anthropomorphe, enfin fit se joindre ses mains rapidement devant lui. Les deux énormes amas de bétons, à une vitesse incroyable, s’écrasèrent l’un sur l'autre, leurs déplacement forma un demi-cercle, couvrant la totalité des incendies et autres sources de fumées. C’était assez télégraphié, comme attaque, mais terriblement dangereux pour tout être vivant qui viendrait à se prendre l’attaque.

L’oeil visible de Mark II tourna au violet, et les multiples égocentriques irascibles qui lui avaient offert de leurs cellules pouvaient être ressentis alors que dans ses deux mains se chargea de l’énergie. Deux vagues déferlantes sortirent de ses mains, au départ devant lui, et qui s’écartèrent petit à petit afin d’attaquer un éventuel fuyard. Ce même fuyard qui aurait osé l’attaquer en se cachant dans de la fumée, par exemple. Il ne hurla pas en envoyant son concentré de destruction, préférant regarder l’Infrarouge et L’Ultraviolet faire leurs effets, un spectacle son et lumières tout ce qu’il y avait de plus magnifique. Il était facilement conquis par sa propre puissance, il est vrai. Lorsque la destruction de la planque supposée fut complète, Mark II ne se posa pas. Il savait qu’un être qui avait besoin de se cacher n’avait pas de cachette dans le ciel. Et ses attaques avaient plus de portée que les simples trappes pointues qui sortaient du sol. Ainsi, il avait l’avantage de la distance et des dégâts.

"C'est pas très sympa d'attaquer quelqu'un sans rien dire. Si tu es encore vivant, dis-moi où t'es. Je mettrais un terme à tes souffrances comme ta mère aurait dû faire à sa grossesse. Mais ne t'inquiète, chéri, la mort c'est pas bien grave. Tout le monde en ressort..."

Il éclata dans un rire aussi diabolique que ridicule, toujours avec une distance de son ennemi potentiel, et toujours dans les airs. S'il avait des problèmes, il avait toujours de quoi se défendre. Il lui restait à voir ce que ses ennemis avaient prévu.
Brolya
avatar
Saiyan
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 06/06/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Extermination.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pique de Ki, Zone de l'ombre, Poison
Techniques 3/combat : Energy Blade, Paralysie
Techniques 1/combat : Illusion de l'âme

MessageSujet: Re: Comment ça, ce ne sont pas des lums ?   Jeu 15 Fév 2018 - 3:42
Ah, qu'il était amusant de faire souffrir les gens... Mais le plus amusant, c'était de voir un tortionnaire se faire torturer. M'enfin, le but n'était pas de le tuer ! Juste de voir les réflexes qu'il pouvait avoir. Peut-être avait-il un pouvoir plus grand que ce qu'il laissait montrer ? Du moins, c'est ce qu'aurait bien voulu la tueuse... Malheureusement, les piques de KI avaient simplement empalé les pieds de Mark II ! Celui-ci avait lâché une injure sans queue ni tête. Mine de rien, la situation était amusante ! Toujours cachée dans son ombre, elle pouvait voir l'insecte douiller. Bon, bien sûr, c'était loin d'être ce qui le tuerait. Mais voir qu'il pouvait ressentir la douleur était un bon point. Non pas qu'elle allait s'acharner dessus, mais au moins, elle avait la preuve que celui-ci pouvait être torturé. L'assassin continuait de regarder la scène tout en restant cachée, appréciant la vue imprenable de son camarade de jeux qui devait sûrement ce posé des questions ! Comme par exemple, qui serait l'enfoiré qui viendrait l'attaquer sans se présenter ? Haha, il aurait une belle surprise en découvrant que c'était une femme !

Ne disant toujours rien, Brolya voulait voir ce que compter faire l'insecte géant. Et cette fois, il avait déployé des ailes ! Donc il était bien une sorte de cafard géant bleu avec des tâches... Intéressant. Quelle sorte d'alien était-ce ? De toutes les races enregistrées dans la base de données de la planète Vegeta, il était bien l'unique représentant de son espèce. Enfin, si encore il s'agissait d'une espèce alien... Peut-être était-il une expérience ayant mal tourné ? Ceci pourrait expliquer beaucoup de choses. D'ailleurs, il venait d'utiliser une grande vitesse... Il était aussi rapide que ça ? Classe ! Par contre, la seconde chose qu'il venait de faire était d'utiliser son pouvoir pour détruire les deux bâtiments et ainsi éteindre les feux et dissiper les fumées dans les environs. Brolya avait donc changé de secteur, toujours sous sa forme d'ombre... Cette fois, elle s'était fondue dans le décor d'un bâtiment en ruine très proche, dans l'ombre avec sa zone. Cette méthode faisait un peu penser aux sorciers qui se cachaient dans l'ombre pour éviter d'être en contact direct avec les humains normaux ! Mais Brolya était loin d'être une sorcière. Elle était une assassin... Et le camouflage, elle connaissait extrêmement bien.

Observant cette fois les bâtiments qu'il avait fait écraser, la tueuse pouvait voir plusieurs giclées de sang juste devant. Haha ! Il avait tué des humains en même temps ! Un vrai coup de génie ! Bon, qu'allait-il faire cette fois ? Eh bien, il chargeait deux attaques dans ses mains. Les faisceaux d'énergies partaient en cercle, sûrement pour toucher ce qui pouvait se trouver à gauche et à droite... Brolya avait donc tout bonnement utilisé une pique de KI massif pour rentrer dedans, utilisant ainsi celui-ci pour se protéger de l'attaque. Lors du choc entre la pique et le faisceau d'énergie, Brolya s'était tout simplement écarté en dehors de sa technique, suffisamment loin pour ne pas être prise dans l'explosion qui venait de se former. La Saiyan pouvait voir l'insecte dans les airs. Avec un petit sourire, celle-ci disparaissait dans une fumée noire qui montait rapidement à sa rencontre pendant que celui-ci parler tout en riant à la fin. Décidément, il était amusant cet insecte ! Arrivant devant lui, la tueuse avait simplement gardé sa zone d'ombre à ses pieds et ceux de Mark II.

"Tu es intéressant toi ! Désolé si je t'ai fait mal, je voulais juste voir ce dont tu étais capable. Dis-moi... Comment t'appelles-tu ? De plus, je n'ai jamais vue d'espèce comme la tienne ! Tu es quoi ? Un alien ? Une création ?"

Le premier contact était établi. Désormais, elle devait juste attendre que Mark II se présente ! Mais bon, si jamais celui-ci voulait l'attaquer, elle utiliserait ses techniques contre lui. Il pouvait très bien être quelqu'un de borner qui chercherait le combat ! Mais Brolya ne cherchait qu'à exterminer les populations. Si celui-ci était intéressé, il pourrait être un très bon allié. Ou bien un ennemi comme les autres. C'était à lui de voir ! De toute manière, Brolya n'irait nulle part pour l'instant. En y repensant... Elle n'avait aucun allié. Jin n'étant plus près d'elle, celle-ci n'avait déjà plus d'attache sentimentale. Mais maintenant qu'elle n'avait plus le Roi Vegeta également, elle n'avait plus d'alliés du tout. Le seul était Orrive... Enfin, ce n'était pas comme si elle voulait de lui dans son équipe ! Du temps qu'il s'amusait avec les vivants, loin d'elle, elle était soulagée. De toute manière, il n'était pas très fort. Mais cet insecte semblait être d'un tout autre niveau... Espérons qu'il soit également intelligent. Après, tout ceci pouvait être un simple échange ! Même si le truc bleu avait désormais des trous dans les pieds, il n'était peut-être pas trop rancunier ?
MαΓκ II
avatar
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 384
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : ChuKoNu / Varu / GangKou
Techniques 3/combat : BuShiDo / Hwacha
Techniques 1/combat : Asahi

MessageSujet: Re: Comment ça, ce ne sont pas des lums ?   Lun 19 Fév 2018 - 0:13

Ses poumons se remplissaient de destruction. Ses yeux tremblaient. Quiconque était dans la tête de Mark II à ce moment là devait être bien destructeur. Les râles des derniers êtres qui étaient dans les bâtiments résonnèrent comme musique dans les deux trous symétriques qui constituaient ses oreilles. Il se mit à agiter les doigts frénétiquement alors que ses deux vagues d’énergie venaient de détruire ce qui restait du tas de béton et de verre. La tuyauterie qui partait dans tous les sens le faisait rire. En particulier quand mélangé à l’eau était du sang. Cela allait bénéficier les rats.

Il eut soudainement une légère pensée : Qu’est-ce qui était arrivé aux rats de Leech ? Si ce dernier avait disparu, qu’arrivait-il aux petites boules de poils ? Il se demanda s’il pouvait en dresser d’autres. Se faire une armée des petites boules de poils serait fort utile pour semer peine et dévastation sur une étendue de terre et de constructions et civilisations. Comment ferait-il pour se mettre les rats sous la patte ? Il pourrait peut-être les corrompre… Mais avec quoi ? Il devrait aller rencontrer les dirigeants des vermines et leur offrir du cheddar pour leurs graisser les mains. Et par cela il pourrait les envoyer sur les champs de bataille et les utiliser comme hommes de mains…

Alors que Mark II réfléchissait à tout cela, il put voir que son adversaire était un nuage de gaz bien noir qui s’approcha de lui. Enfin, cela semblait être du gaz, car sinon ce serait juste une aura qui parle. Ce serait un peu stupide, quand on y pense. Un nuage d’ombre et de ténèbres qui parle et qui se mouvoit tranquillement, c’est un peu ridicule… Quoi que, ça pouvait être classe ! Imaginez, un tas d’ombre très vénère, qui veut tout détruire ! Et, pour tuer tous les êtres humains, ça leur enlève la lumière et les photons de leurs corps ! Quoi que, c’est un peu ridicule. C’est juste un nuage toxique, alors. Un nuage qui suce. Mark II, par instinct, se demanda si le nuage en face avait déjà sucé.

Lorsque le nuage se mit à parler, ses yeux passèrent d’un violet concentré, méfiant, sérieux, qui témoignait d’une activité cérébrale digne d’un assassin à celui d’un Saiyan un peu benêt qui semblait capable de faire la causette avec quelqu’un qui l’avait agressé il y a quelque secondes. Il se demanda un instant s’il venait de Shanghai ou de Pittsburg. Le nuage s’excusa de ses actions, comme par exemple de la violence, alors que Mark II comprit pourquoi il ne lui avait pas infligé de dégâts. L’amas de gaz avait une voix féminine, d’ailleurs. C’était étonnant, mais après tout, ce n’est pas à un insecte gigantesque de définir le genre de l’air pollué.

Après l’avoir complimenté, et s’être excusé, le smog se mit à demander l’origine, l’espèce, et le nom du monstre qui avait dévoré l’énergie de tant d’êtres vivants des alentours. C’était sympa de demander le nom de quelqu’un que l’on ne connaissait pas. C’était la première étape vers l’amitié. Se calant dans les airs, les mains derrière la tête, ses yeux prirent une allure rieuse, satisfaite, presque féline.

"Eh bien, nuage, mon nom est Mark II. Je suis un concentré de destruction, cellules, et guerriers qui se sont et se seront démarqués dans les années qui nous précèdent, et celles qui vont suivre. Je peux arrêter le temps, effacer de la matière, et détruire l’humanité en me concentrant assez. Mais, ce serait trop facile, et pas drôle. J’ai beaucoup d’ADN de n’importe qui, et je sais pas trop à qui c’est au final. Mais c’est pas grave, l’important, c’est que cela puisse me permettre de m’amuser. Le monde est un bac à sable, un terrain de jeu. Mon immortalité me permet de profiter un maximum de cet espace détente permanent."

Il s’était mis à tourner, assis, dans les airs, avant de pointer le dard de sa queue vers le nuage.

"Mais, dis-donc, mec. T’es qui toi ? Non pas que je n’aime pas raconter ma vie, mais il me semble que les nuages d’ombre ne sont pas si fréquents que ça non plus. De plus, m’attaquer en premier lieu pour ensuite s’excuser est un geste que je ne connais pas, qu’importe la culture. Je te pris donc de faire la présentation de toi-même."

Ses pieds s’étaient entièrement régénérés.
Brolya
avatar
Saiyan
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 06/06/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Extermination.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pique de Ki, Zone de l'ombre, Poison
Techniques 3/combat : Energy Blade, Paralysie
Techniques 1/combat : Illusion de l'âme

MessageSujet: Re: Comment ça, ce ne sont pas des lums ?   Mar 20 Fév 2018 - 14:17
Mine de rien, cet insecte était plutôt jovial ! En effet, il ne lui avait pas fallu très longtemps avant d'arrêter son côté méchant pour ensuite faire la causette... Bien que Brolya n'avait pas trop envie de parler de nature, celle-ci se trouvait un peu amusée par son nouveau camarade de jeux. Mais bon, elle ne pouvait pas non plus prendre le risque de se dévoiler tout de suite en dehors de sa protection. L'assassin continuait de l'écouter pendant que ce dernier raconté tout ce qu'il était. Une fusion de plusieurs cellules expliquant que de lui-même, il n'était pas un être organique naturellement créé... Il était une création d'un savant fou ! Voilà tout ! Mais ce qui intéressait Brolya, c'était surtout ses fameuses facultés dont il était en train de se vanter. Il pouvait arrêter le temps ? Il pouvait même effacer la matière ? Détruire l'humanité... S'il y avait bien quelque chose que Brolya pouvait comprendre, c'était que tout détruire d'un coup, cela enlèverait le plaisir de le faire. Pour l'assassin, elle voyait en Mark II une véritable occasion de s'amuser pendant de nombreux jours à faire la fête... Façon de parler.

"Tu es fascinant... Tes techniques pourraient vraiment être très exploitées avec plus de voyance !"

Concentré de destruction... C'était vraiment un bon surnom ! S'il était aussi puissant, alors Brolya pourrait lui servir d'œil et le guider parfaitement... Lui la puissance, elle le cerveau. De quoi faire pâlir un bon nombre de guerriers trop sûr d'eux. L'assassin voyait vraiment une très bonne occasion de se faire un nouvel allié pour son plan. Un allié qui pourrait vraiment s'amuser à ses côtés ! Dans un monde de sangs et de mort, ils répandraient l'anti-vie partout sur leur chemin... Ainsi, plusieurs civilisations pourraient s'éteindre. Si ce n'était pas merveilleux ! Et ce qu'il disait après était tellement vrai ! Mais... Il pouvait aller bien plus loin que ce monde pour s'amuser. Brolya lui montrerait bien des choses où il pourrait vraiment profiter d'un bac à sable universel. Ce serait le nouveau moyen de vivre. Répandre la mort partout où ils allaient pour passer le temps et ainsi prendre du bon temps. C'était sympa comme idée... La tueuse écoutait simplement ce qu'il disait ensuite, le voyant tourner en rond en pointant son dard vers elle.

"Eh bien... Je suis Brolya. Je suis une assassin... Une combattante de l'ombre. Et actuellement... Ce que tu es me fascine. Comme tes idéaux ! Tu as une très bonne vision des choses. Pour ma part... Je tue, je ne combats pas. J'observe et... J'agis."

Brolya marquait une pause, laissant donc sa zone d'ombre se dissoudre pour que Mark II puisse voir qui était à l'intérieur. Il y trouverait une jeune femme avec un regard totalement vide. Les sentiments... Elle s'en était débarrassé. La seule chose qui comptait pour elle, c'était d'exterminer toute vie dans l'univers entier de causer un véritable champ de morts en y prenant du plaisir. "J'aime beaucoup ta façon de t'amuser. Écoute... Allons-nous. Ensemble... Ce n'est pas un simple monde qui sera notre terrain de jeu. Nous pourrions nous amuser sur toutes les planètes, sur l’univers entier !... Ne serait-ce pas plus enivrant et amusant ?... Avec mes capacités, tu serais protégé des attaques en traître. Dans les ténèbres, tu serais guidé pour frapper vite et bien. Je te propose un partenariat sur la longue durée, Mark II. Quelque chose qui permettrait de vaincre n'importe quel adversaire... Même les plus grands." C'était une façon bien à elle de s'amuser. Humilier les autres et les plus forts pour faire réaliser la faiblesse de ceux-ci était toujours quelque chose de vraiment amusant ! Enfin, pour sa part.

"Cet univers n'est qu'un vaste plateau dont les guerriers sont des pions. Un jour ou l'autre, mon maître viendra les faucher, car l'espérance de vie de ces derniers se serait terminée... J'ai obtenu l'immortalité en acceptant de travailler pour mon maître. Je ne mourrai pas, mais je serai cependant dans l'incapacité de me mouvoir pendant un moment."

Elle voulait expliquer à son camarade sa façon de procéder... Bien sûr, libre à lui de refuser ce dont elle parlerait par la suite. "En échange de mes pouvoirs d'être invincible, je dois, une fois par mois, éliminer quelqu'un pour la faucheuse... Si tu m'aides, je suis sûr que tu en serais récompensé. Qu'en penses-tu ?... Nous pourrions établir un véritable univers de mort !..." C'était tellement stimulant ! Maintenant qu'elle avait fait sa proposition à ce très cher Mark II, il ne restait plus qu'à voir si ce dernier serait d'accord d'aider Brolya, qui, en échange, l'aiderait à son tour. Bien sûr, il pouvait très bien refuser ! Mais ce serait tellement dommage... Elle pourrait trouver en cet insecte un allié de taille qui lui permettrait, autant à elle qu'à lui, de s'amuser pendant très longtemps. Elle n'avait peut-être pas les pouvoirs d'un Dieu démon, mais elle avait des choses bien à elle qui lui permettait de mettre la pagaille d'une façon très amusante. Maintenant, il ne restait plus qu'à savoir si notre nouvel ami allait accepter...

"Alors ? Qu'en dis-tu, Mark II ?"

Le petit sourire de Brolya montrait bien là qu'elle était sérieuse dans sa demande... Elle avait besoin d'un allié de puissance comme lui. Lui... Il gagnerait un soutien non-négligeable pour ses propres plans, si plan il avait. Puis bon... C'était bien plus amusant à deux que seul ! Non ?
MαΓκ II
avatar
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 31/12/2016
Nombre de messages : 384
Zénies : 1430

Techniques
Techniques illimitées : ChuKoNu / Varu / GangKou
Techniques 3/combat : BuShiDo / Hwacha
Techniques 1/combat : Asahi

MessageSujet: Re: Comment ça, ce ne sont pas des lums ?   Mer 28 Fév 2018 - 14:27

Mark II était toujours aussi content. Les yeux fermés, le sourire presque félin ne l’avait toujours pas quitté alors que le nuage lui dit qu’il le trouvait fascinant. Ah oui, il était intéressant, mais ça, c’était obligatoire ! Après tout, il avait tant des parents différents et tant d’êtres capable de tout détruire en lui qu’il attirait toujours le coup d’oeil. Généralement, il arrachait l’oeil derrière, mais bon, ça, on s’en fiche. C’était pas le plus important, ça. Quoi que ? Enfin, le nuage lui dit qu’avec un peu plus de voyance, ses techniques seraient bien mieux exploitées.

"Bof, c’est pas comme ça nécessitait bien trop d’effort. En ce monde, ou bien les gens sont trop forts et faut les éviter, ou bien ils sont trop faibles et tu peux les éclater. C’est rare que l’on puisse trouver un moment où il faille user de sa tête, ah ah ! C’en est presque ridicule, toute cette histoire de puissance. Je me demande quand les gens pourront annihiler les lois de la physique avec ça… Ah, c’est déjà le cas… pauvre gravité..."

Il venait de se souvenir qu’à peu près tout le monde qui faisait vingt pompes pouvait voler à présent. Sauf les noirs. Il s’était rendu compte qu’à peu près tous les guerriers qu’il avait vu étaient tous blancs. Cela manquait de diversité tout ça ! Non mais sérieux ! Hein ?! Bon. Mark II devait revenir à son fil de pensée d’avant. Mais c’est vrai quoi tous les Saiyen ont la même couleur de peau ! Si ça se trouve ils purgent les gens de couleurs chez eux ? Cela donnait à réfléchir…

Le nuage semblait en fait être une madame aux yeux sans âme. Mark II aurait certainement fait quinze blagues sexistes si la madame en question ne s’adressait pas à lui comme à un ami. Surtout qu’elle le complimentait sur sa façon de pensée. C’était rare. Cela changeait de tous ceux qui lui disaient qu’il était con. Quand ils n’avaient plus de cerveaux dans la tête, c’était eux qui avaient le crâne vide. Ils pouvaient plus se prononcer sur le sujet à partir de ce moment. Brolya, car c’était son nom, disait ne pas combattre, mais tuer, observer, et agir. C’était donc pour ça qu’elle restait dans son nuage en permanence ? Mark II avait les bras derrière la tête, comme un dieu qui était bien installé dans son hamac. Il écoutait les dires de sa nouvelle camarade.

Donc, pour résumer l’histoire : Brolya travaillait pour un maître qui disait s’appeler la faucheuse. Ou bien elle bossait vraiment pour un squelette en capuche, ou bien c’était une métaphore faite par les trouducs qui aiment Baudelaire. Elle voulait un pote pour l’aider à casser la gueule à à peu près tous les êtres vivants qui existent. Sachant que Mark II semblait apprécier plus que tout au monde la montée d’adrénaline donnée par la vision d’une autre personne qui disparaît, il était bien heureux de savoir que quelqu’un s’engageait à le protéger en échange de la cause de mort. C’était bien pour lui ça. Plus, il y aurait supposément des récompense. Cela pouvait être intéressant. Mais bon, il voyait surtout là une occasion de pouvoir avoir un God Mode gratos. Un #LifeHack, quoi. Il allait rejoindre tous les autres comme l’arrêt du temps, l’accélération du temps, le ralentissement du temps, le voyage entre les lignes temporelles… Wow, pour une quatrième dimension, le temps est facilement cassable.

Bon, un discours bien peu valorisant à l’égard des personnes qui existaient dans l’univers - pas comme si on en avait quelque chose à foutre - plus tard, Brolya demanda à l’insecte géant s’il voulait bien se joindre à elle pour annihiler l’univers comme il se doit d’être fait. Mark II se décida de sortir de sa pose de détente hamaquesque, se recroquevillant comme s’il était sur une chaise, un coude posé sur le genou, et le bras soutenant sa tête. Il semblait donner l’impression de réfléchir, ainsi. À quoi pensait-il exactement ?.. Il pensait au fait que le diamètre du diadème sur la tête de sa nouvelle amie par rapport à celui de son crâne était assez énorme, et qu’il se demandait comment son maigre petit cou pouvait supporter tout ça. Certainement les fameux pouvoirs de la faucheuse.

"Ouais, OK."

Il regarda les environs un petit instant. Il avait fait un sacré carnage. Pas un seul être vivant à la ronde.

"Par contre faudrait changer de bled. Si on continue de tout ravager par là ils vont pas se repeupler. Histoire qu’on ait de quoi défoncer la prochaine fois qu’on passe par là, je propose qu’on bouge. Mais alors, qu’est-ce qu’on pourrait défoncer ?"

Il avait toujours posé sa tête dans sa main, et ses doigts tapotaient contre sa joue. Il réfléchissait toujours.

"Je sais ! Végéta ! On va aller défoncer des Saillants ! On va leur casser la figure, et les pendres par les clavicules ! Je ne sais pas où ça se trouve, mais ça doit être les os des couilles !"

Fier de son idée, il partit devant, ne laissant pas Brolya répondre. Cependant, il était sûr qu’elle suivrait.
Brolya
avatar
Saiyan
Féminin Age : 19
Date d'inscription : 06/06/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Extermination.
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pique de Ki, Zone de l'ombre, Poison
Techniques 3/combat : Energy Blade, Paralysie
Techniques 1/combat : Illusion de l'âme

MessageSujet: Re: Comment ça, ce ne sont pas des lums ?   Jeu 1 Mar 2018 - 5:09
Dire que Brolya ne comptait pas se faire d'amis de sitôt ! Maintenant, elle avait un nouveau camarade qui semblait avoir un certain sens de l'humour qui plaisait énormément à la tueuse. Si elle, elle était une meurtrière silencieuse, lui, il était un guerrier qui fonçait dans le tas et n'hésitait pas à prendre violemment les autres pour faire un beau massacre. Bien que cette rencontre semblait très intéressante, Brolya n'oubliait pas son travail. En passant, elle devait apporter la mort au pauvre peuple de la Terre qui croisait sa route. Bien sûr, elle ferait tout ceci pour son propre compte. Le travail qu'elle menait pour la faucheuse n'était que sur des cibles bien définies qui pouvaient avoir un certain intérêt pour elle de temps en temps. Mais pour l'heure actuelle, elle était plutôt intéressée par Mark II. Cet insecte dont les gênes n'avaient de limite que le nombre de pères qu'il pourrait potentiellement avoir... Oui, cette créature avait vraiment un paterne très développé ! Son arbre généalogique serait un véritable bordel à en perdre la tête. Surtout si par malheur, il devait y avoir une fille dans ses gênes qui pourrait être prise pour la mère... Imaginer la tête des gens en voyant le nombre de pères pour une seule mère !

"J'imagine que bientôt, la gravité retrouverait sa logique ! Si je parviens à exterminer les vivants de cette pitoyable galaxie, il ne resterait plus que nous deux pour la défier. Mais j'insiste vraiment sur le fait que tes techniques pourraient être utilisées de façon plus meurtrière."

Après avoir dévoilé son véritable visage avec le nuage s'évaporant, le duo pouvait enfin converser avec un bon regard. Brolya avait juste fait apparaître une faux de KI sur laquelle elle s'était mise assise. À première vue, elle ressemblait à une sorcière sur son balai ! Mais c'était juste pour être à l'aise. Et puis... Mark II s'était également mis d'une manière bien tranquille pour être à son aise. Après tout ceci, elle avait proposé un duo avec ce dernier. Ainsi, ils pourraient fusionner leurs méthodes et façon d'agir pour un maximum de fun et d'amusement ! Autant travailler en s'amusant. C'était bien plus cool et au moins, ce n'était pas emmerdant comme la plupart des travaux. Là, ce n'était pas un travail, mais plutôt une façon de se divertir. Certains aiment regarder la télé ou rp, d'autres passent leur temps à faire un maximum de morts qui pourraient être comptés par une voix artificielle gueulant à chaque meurtre "DOBELLE KILLEU" un truc du genre. De toute manière, Mark II ne refuserait probablement pas ! L'offre de Brolya était alléchante.

Suite à cela, l'insecte avait pris une pose assise. La tête sur ses mains, coude posé sur ses jambes, il semblait réfléchir à la proposition de l'assassin. Et bien sûr, la réponse n'avait pas tardé à arriver. Et il était bien d'accord. Brolya ne pouvait pas vraiment lâcher un sourire, ayant totalement abandonné les sentiments. La seule chose qu'elle pouvait ressentir, c'était de l'ennui et de l'amusement suivant ce qu'elle faisait. Ainsi que de la satisfaction. Mais ça... C'était plus personnel qu'autre-chose. Laissant sa faux disparaître, elle s'était remise droite dans les airs. La proposition de Mark II était simple. Il voulait changer de lieu pour pouvoir faire un massacre sur un autre secteur. Décidément, il ne manquait pas d'imagination ! Mais bon, ce n'était pas non plus une mauvaise idée. Il fallait dire que cette zone était déjà totalement explosée et rétamée. Après un petit moment de réflexion, encore une fois, l'idée n'avait pas pris longtemps à émerger dans le crâne totalement surdimensionné de son camarade. Suivant celui-ci qui partait après avoir partager son idée, Brolya répondait pendant le trajet.

"Ce n'est pas une mauvaise idée. C'est vrai que ce monde devient très vite chiant. Les habitants sont tellement faibles... Je pense que sur la planète Vegeta nous tomberons sur deux ou trois petits coriaces qui voudraient nous empêcher de faire la fête."

Il était super cet insecte ! Par contre, il ne réfléchissait vraiment pas à ce qu'il disait parfois. "Humm... Les clavicules sont des os au niveau du torse... Donc ils auront quand même bien mal ! Mais le mieux, c'est la colonne vertébrale. Crois-moi que la paralysie, une fois le disque intervertébral usée faite, est magnifique à regarder suivi des hurlements de douleur... Je te montrerais ! Bon, puisque nous partons directement, laisse-moi juste faire ceci." Se dissimulant dans sa zone d'ombre, elle rejoignait donc l'ombre de Mark II. Cette fois, elle était juste dans son dos... C'était comme si le duo ne faisait qu'un. La prochaine cible est donc la planète Vegeta... L'amusement n'en sera que plus complet !
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Comment ça, ce ne sont pas des lums ?   
 
Comment ça, ce ne sont pas des lums ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Myyu, la petite Riolu
» Silver Blaze, la flamme
» Les mystères de ce monde
» Après tout, je ne suis qu'une femelle parmi tant d'autres... Comment savoir si mes sentiments sont réciproques ? [PV Eclair Foudroyant]
» (f) shelley hennig -> cupidon + amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-