Partagez | 
 

 L'éternel repos de l'ultime champion [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Charlo
avatar
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 10/04/2012
Nombre de messages : 6181
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 5850

Techniques
Techniques illimitées : Super Kamehameha, Morsure du soleil, Shogekiha
Techniques 3/combat : Explosion d'énergie, Tamashi No Kurosu
Techniques 1/combat : Rage Familly Kamehameha

MessageSujet: L'éternel repos de l'ultime champion [PV]   Lun 14 Mai 2018 - 5:55
Le déplacement entre le poste des frontières et le paradis fut quasi instantané, permettant au guerrier en vert d’accéder rapidement à destination finale. Il était aujourd’hui doté du corps parfait que rechercherait un pratiquant des arts martiaux modernes. Un corps ne dépendant pas de la faim, de la soif, du sommeil ou de quelconques limites. Charlo possédait aujourd’hui un corps qui ne se fatiguait pas, du moins en théorie. Des guerriers ayant entré dans l’histoire du monde avait sans doute déjà enfreint cette loi posée par mère nature, ayant réussi l’exploit de fatiguer un corps pourtant jugé infatigable.

Le guerrier se sentait léger, il n’avait plus de pression, toutes les douleurs de courbatures qu’il devait sans cesse endurer à cause de son difficile entraînement récurrent, avait à présent complètement disparu pour laisser place à une paix intérieure. Une paix qui était malheureusement rongée par une culpabilité sans merci, une haine lourde à porter pour un combattant ayant pourtant mis sa vie pour œuvrer pour la justice. Il ressentait une sorte d’agacement en ce moment, et il craignait la raison de tout ça, il ne voulait pas se l’avouer.

Il pouvait aujourd’hui se considérer comme un des plus guerriers ayant développés sa sensibilité au Ki, il avait une perception de l’énergie que peu pouvaient égaler, voir personne. Pourtant, malgré ce talent qu’il avait cultivé depuis bien longtemps, qu’il avait réussi à parfaire grâce à ses origines ancestrales, il n’arrivait pas à percevoir le Ki de celle qu’il recherchait. Il ne savait pas si ses émotions l’aveuglaient dans sa concentration, mais il avait un mauvais pressentiment. Il était un guerrier qui avait exécuté son art et qui avait su maîtriser son corps et ses émotions, et bien que sa maîtrise comportait évidemment certaines failles, il ne pouvait pour l’instant que ce rendre à l’évidence, Katsura n’avait pas eu le privilège d’accéder au Paradis.

Cette évidente conclusion enragea le guerrier qui serra les poings, impuissants. Certes, il y avait bien évidemment des personnes qu’il tenait haut en estime au Paradis, mais il n’arrivait pas à se faire à l’idée qu’il pourrait passer une éternité sans l’unique personne qui était parvenu à lui faire connaître l’amour. Il ne pouvait se résoudre à abandonner sa bien-aimée dans l’Enfer ou dans le Néant, mais pourtant, il devait se rendre à l’évidence. Bien qu’il ait atteint le niveau d’un dieu, il n’en était pas un et par conséquent, il n’avait pas son mot à dire, il était individu exceptionnel sur Terre, mais ici, il n’était qu’un rare privilégier qui n’avait que comme privilège sa destination.

Il soupira donc un long coup, regardant l’auréole surplombant sa chevelure imposante. S’il était parvenu à revenir deux fois d’entre les morts, peut-être que Katsura le pourrait elle aussi. S’il ne pouvait pas à l’avoir à ses côtés pendant une éternité, il se rassurerait en se disant qu’elle pouvait au moins une fois de plus jouir de la vie. Il l’attendrait. Si cette pensée avait pour but de le rassurer, elle ne semblait pas lui redonner le sourire. Il décida donc de trouver certaines personnes qui pourraient l’aider à retrouver la voie du bonheur, à savoir son frère et sa mère.

Son arrivée dans ce lieu saint avait remué certains guerriers qui avaient autant soif de combat que Charlo lui-même de son vivant. Tous épiaient le guerrier de loin. Ses exploits imposaient le respect et sa réputation semblait avoir franchi les frontières des mortels. Néanmoins, son jeune âge faisait évidemment douter certains des plus éminents guerriers face à la vraisemblabilité des légendes à son sujet. Le Demi-Saiyan ne tarda pas à arriver dans une plaine où plusieurs combattants pratiquaient leurs arts, les races étaient nombreuses, dépassant le nombre de particuliers que Z-Fighter ne pourrait rencontrer dans la vie comme dans mort. Il s’arrêta, le regard passif, il attisait les regards et il semblait que certains commençaient à révéler leurs auras, bien que certains aient des niveaux incroyables, aucun ne pouvait espérer égaler le guerrier.

C’est alors que ce qui devait arriver arriva. Plusieurs individus se ruèrent sur le bras droit de la Z-Team. Il leva à peine le regard, restant passif face à la situation. Il bougea à peine. Un écran de fumée se leva autour du guerrier, les mouvements des nouveaux assaillants ayant généré un rideau de poussière. Quand celle-ci s’effaça, la plupart des guerriers étaient déjà au sol, autour de Charlo. Il ne lui avait fallu qu’un instant pour les mettre KO. Cette performance attira encore plus les regards, certains maîtres visiblement plus expérimentés levèrent alors leurs regards vers cette nouvelle pousse qui venait de faire son entrer dans le panthéon. À leurs tours, ils chargèrent vers le fils de Rycelo. Certains guerriers plus jeunes n’étaient pas assez confiants pour tenter une confrontation directe, ils préféraient apprendre en regardant.

Plusieurs coups pleuvaient sur le jeune frère de Serori. Il esquiva habilement en se servant d’une bête image rémanente pour berner l’ennemi. Ses adversaires n’étaient pas des bleus, ils connaissaient pour la majorité cette technique. Alors que certains se retournaient pour foncer de nouveau vers le Demi-Saiyan, quelques-uns utilisaient plutôt des projectiles pour tenter de l’avoir à distance.


‘’Il va falloir faire mieux si vous voulez m’avoir..’’ Se chuchota-il à lui-même.

D’un déplacement d’air, il balaya tous les projectiles se dirigeant vers lui, et par la même occasion une majorité de ses assaillants. Beaucoup avaient esquivé son attaque et se retrouvaient déjà en train de l’encercler. Une fois de plus, il se retrouvait prit au piège face à une pluie de coups puissants. Pourtant, son agilité lui permettait aisément d’esquiver tous les coups ou presque, ce qu’il ne pouvait pas éviter, il le parait. Ses assaillants voulaient le pousser dans ses derniers retranchements, son appartenance à la race Saiyan n’était plus un secret pour personne, tous se doutaient que comme les plus de cette race, il devait avoir percé le mystère du Super Saiyan. Qu’il pouvait décupler sa force en se transformant. Charlo ne jugeait pas cela nécessaire, son entraînement chez Whis & Beerus avait perfectionné sa forme de base, il était déjà très fort même sans se transformer.

Pourtant, ses adversaires ne semblaient pas le lâcher, voulant absolument que le Demi-Saiyan les affronte avec son vrai potentiel. Exaspéré, Charlo dévoila une partie de sa puissance. Faisant apparaître son aura blanchâtre. L’explosion de son énergie repoussa la totalité de ses opposants, tous à terre devant une telle quantité de puissance. Il ne s’était pas transformé, il n’avait fait qu’atteintre les limites de sa forme de base. Si de nombreux guerriers ici pouvaient encore lui tenir tête, même à ce niveau, nul ne pouvait se cacher que Charlo cachait encore un niveau bien au-dessus. Il était connu aujourd’hui pour avoir vaincu Majin Vegeta, l’un des plus puissants guerriers de l’époque actuelle.


‘’Si vous n’avez rien de plus à proposer, je vais passer mon chemin.’’


Il n’avait toujours pas de sourire, ces affrontements n’avaient pas réveillés la passion en lui. Les plus jeunes comme les plus vieux étaient maintenant tous hésitants face à un nouveau combat avec le fils d’Aby. Beaucoup avaient maintenant compris que l’âge n’était pas toujours synonyme de puissance, la corrélation n’était pas aussi simple.

Les plus vaillants combattants avaient du courage à revendre, ils étaient prêts à se surpasser, ils se placèrent alors tous en gardes, prêts à affronter Charlo en groupe ou bien en face à face, nul doute que le Paradis regorgeait de personnages exceptionnels.
Yukko
avatar
Demi-Sayen
Féminin Age : 21
Date d'inscription : 08/01/2012
Nombre de messages : 8439
Bon ou mauvais ? : Esprit libre
Zénies : 3830

Techniques
Techniques illimitées : Kamehameha - Zanzōken - Taiyōken
Techniques 3/combat : Shunkan Idō - Sōryūdan
Techniques 1/combat : Chō Kamehameha

MessageSujet: Re: L'éternel repos de l'ultime champion [PV]   Mar 15 Mai 2018 - 2:58


Le Paradis était véritablement un endroit magnifique où les plaines verdoyantes se chevauchaient succinctement, ne laissant que rarement place à quelques édifices brillant de par leur prestance et liés par de sublimes allées pavées qui n’étaient pas sans rappeler ce qui se faisait de mieux sur Terre. Une atmosphère aussi enivrante que pérenne avait fait de ce lieu son domaine et bientôt, Yukko allait se rendre compte que la réalité de la chose n’avait rien à envier aux nombreux écrits qui essayaient plus ou moins maladroitement de décrire ce royaume de privilégiés. Ce fut en effet en abusant des capacités de sa technique de déplacement instantané que la demoiselle fit son apparition au beau milieu d’une ruelle parsemée de monde, dont l’accès n’était usuellement réservé qu’aux heureux élus choisis par Enma. La demi-Saiyan se doutait que sa présence en ces lieux ne devait aucunement ennuyer le Roi du Poste des frontières puisqu’elle n’allait après tout pas passer l’éternité de son séjour dans l’au-delà sur la ridicule planète du maître Kaio. Arrivant sur les lieux, l’adolescente ne pouvait que s’extasier du grandiose de la scène qui s’offrait à elle, mais sans non plus s’y attarder indéfiniment.

Beaucoup venaient au Paradis en quête du repos éternel, cherchant à récupérer de la rudesse de leur vie passée, mais il n’en était rien pour la demoiselle. Sa course expéditive ne lui laissait par ailleurs guère le temps de profiter du décor idyllique de l’endroit car même si l’envie de profiter de l’une des nombreuses commodités qui se présentaient à elle se fit ressentir à plusieurs reprises, une pulsion bien plus forte que toutes les autres la condamnait à poursuivre son chemin. L’esprit inlassablement attiré par une grande concentration d’énergie dont la source ne pouvait qu’être un groupe de puissants guerriers auxquels elle mourait d’envie de se frotter, ses pas la menèrent finalement jusqu’à une grande steppe qui avait manifestement été l’hôte d’une bonne castagne. Encerclé par une bonne dizaine de combattants, un seul individu semblait être la cible de leurs assauts combinés dont les résultats n’avaient rien de probants. Après un mouvement éclair qui terrassait la totalité des assaillants avec une efficacité surprenante, Yukko eut l’occasion de mieux apercevoir l’auteur de cette humiliation collective qui n’était autre qu’un guerrier de l’espace plutôt jeune.

L’adolescente, contrairement à la majorité des athlètes ici présents, ignorait l’identité de Charlo, n’avait aucunement connaissance de son passé et de ses nombreux exploits qui avaient justifié son accès au Paradis. Elle ne voyait en lui que ce que le jeune homme laissait paraître, c’est à dire un combattant d’exception à même de se défaire de plusieurs guerriers entraînés simultanément. La gamine frémissait en voyant ce brave jeune adulte à la queue de singe bouger avec une assurance et une précision telle que nul n’était capable de lui porter un coup propre. Le fait que même les prétendus maîtres en Arts Martiaux qui s’étaient abattus sur lui ne parvinrent à réellement l’atteindre le classait vraiment dans un univers à part entière en termes de puissance, et lui-même avait l’air de le savoir puisque le garçon à la chevelure imposante fit connaître sa déception concernant les quelques braves âmes qui avaient osé l’approcher. Aucun ne semblait capable de lui arriver à la cheville mais Yukko restait persuadée d’avoir toutes ses chances face à lui. Bousculant allègrement les quelques individus qui la séparait du champ de bataille, s’attirant de ce fait bon nombre de griefs de la part de ces derniers auxquels elle ne prêta nullement attention, ses pas l’amenaient à s’interposer entre le grand groupe de combattants et le puissant Artiste Martial. Sa mine, exempt de toute appréhension malgré la spectaculaire démonstration de force du demi-Saiyan, fixait ce dernier d’un air mêlant confiance et détermination.

« Laissons ces incapables faire mumuse entre eux, s’écriait-elle avant de s’attirer quelques lamentations de la part du groupe qui ne voyait pas quelle chance la jouvencelle avait si eux-mêmes n’avaient pu lever la main sur le garçon aux cheveux noirs. Je serai ton adversaire. »

L’un des guerriers les plus zélés cru bon de tenter de repousser la gamine auréolée avant de se faire traverser par un frisson d’effroi lorsque son geste forcené ne parvint à la faire broncher, trahissant la différence de niveau entre les deux individus qu'il n'eut le discernement de remarquer plus tôt. Heureusement pour lui, son acte ne s'attira pas de réponse de la part de la Terrienne au sang mêlé, l'attention de cette dernière déjà pleinement captivée par le héros de la planète bleue. Elle se positionnait en face du garçon au veston vert, adoptant sa pose de combat sous le regard largement incrédule du reste du publique qui, pour la plupart, questionnait la santé mentale de la demoiselle tant son assurance était troublante. Les plus avisés d’entre eux parvinrent à percevoir que le potentiel de Yukko était bien au delà de ce qu’elle n’osait montrer mais sans nul doute était-ce également le cas du Champion des Terriens. La lycéenne en était bien consciente mais l’optique de pouvoir affronter un adversaire d’un tel niveau, notamment dans ce contexte dénué de tout risques, outrepassait très largement l’angoisse d’une possible défaite.

D’un coup, un grondement se fit entendre, accompagnant la soudaine enveloppe d’or dont s'embellissait la demoiselle. Ses épais cheveux ambrés défiaient les lois de la gravité et sa puissance qui, loin d’atteindre son maximum, n’avait déjà plus rien à voir avec la pauvre aura qu’elle dégageait auparavant et attirait tour à tour des ovations de la part des spectateurs les plus enjoués et des silences de mort venant des plus abasourdis. Les traits de son visage désormais nettement plus insistants montraient un faciès pleinement concentré mais néanmoins habillé d’un léger sourire narquois. Son regard émeraude farouche fixant son futur adversaire, le toisant d’une audace qu’il ne serait pas incorrect de qualifier de démesurée. La Super Saiyan était prête à faire bouger le Paradis.
 
L'éternel repos de l'ultime champion [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'éternel repos de l'ultime champion [PV]
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» Champion d'Acajou
» Champion de Rivamar
» Champion de Voilaroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: L'autre monde :: Paradis-