Partagez | 
 

 01001000010011110100110101000101 <PV>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Incognito / C-21
avatar
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 669
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: 01001000010011110100110101000101 <PV>   Sam 9 Juin 2018 - 17:37
Ses pieds nus et gris se posèrent sur le sol rocheux à l'entrée d'une grotte. Non. Ce n'était pas une grotte. C'était LA grotte. Cette grande cavité obscure percée au milieu d'une montagne au teint orangé, qui abritait une vieille porte autrefois blindée mais démolie depuis bien longtemps. Au fond de la grotte, se trouvait le laboratoire du Dr. Gero, ou tout du moins ce qu'il en restait. C'était là où tout avait commencé, pour eux. Là où ils avaient été imaginé, par un brillant esprit humain. Là où ils avaient été conçus. Leur lieu de naissance. Leur maison.

"Nous y voilà." affirma t-il de sa voix grave et monocorde.

Il s'adressait à un être qui le suivait depuis un petit moment. Le seul être envers lequel, d'une certaine manière, il se sentait relativement proche. Celui qui avait servi de matériau de base à sa création, le guerrier parfait qui possédait en lui les cellules de certains des plus grands combattants de la galaxie, le redoutable et impitoyable Cell. En chemin, le cyborg avait repris son apparence originelle. Le mètre quatre-vingt cinq, le corps longiligne, la peau grise, et un crâne ovale et chauve au-dessus de deux yeux asymétriques : l'un, petit, sournois, de couleur verte. L'autre énorme, étrange et menaçant, de couleur rouge et orné d'une large pupille noire. Une asymétrie dans son apparence, comme le reflet d'une imperfection au sein d'un système très sophistiqué, calculé au nanomètre près, savant mélange de biologie organique et d'informatique cybernétique. Seul un long manteau beige, orné du logo du Ruban Rouge dans le dos, servait à couvrir son corps de couleur grisâtre.

Lentement, il tourna la tête d'environ un quart de cercle, pour regarder du coin de l’œil celui qu'il considérait plus ou moins comme un frère.


"J'imagine que cet endroit t'est familier, à toi aussi. C'est étrange. Chaque fois que je viens ici... J'ai l'impression de rentrer à la maison. C'est le seul endroit au monde où je me sens chez moi. Est-ce parce que j'ai été créé ici ? Est-ce parce que mes tout premiers souvenirs se sont enregistrés dans ces lieux, et que j'ai inconsciemment assimilé cet endroit à un abri, à un chez-moi ? Ou bien est-ce parce que j'ai tout simplement été programmé pour considérer cet endroit comme ma maison ? Je suppose que, tout comme moi, tu n'as pas la réponse."

Il remit sa tête droite, et marcha vers l'intérieur du laboratoire, piétinant la lourde porte métallique qui jonchait le sol depuis bien longtemps. Le laboratoire en lui-même n'était pas en si mauvais état, pour un lieu laissé à l'abandon. Il avait été rénové par Gero quelques mois plus tôt, avant que ce dernier ne disparaisse dans des circonstances inconnues pour C-21. Tout n'était donc pas détruit à l'intérieur, et de nombreuses machines étaient encore fonctionnelles, toutefois le labo restait tout de même en désordre, chaque chose n'était pas rangée à sa place, et certains appareils étaient détruits.

Le cyborg s'avança jusqu'au fond du laboratoire, puis se tourna vers Cell. Il était désormais temps qu'il lui dise la raison de leur venue ici. Un peu plus tôt, Cell avait proposé C-21 à le suivre, et le cyborg avait accepté car il n'avait rien de mieux à faire. Toutefois, alors qu'ils survolaient de vastes plaines désertes, Incognito avait pris la parole. Il lui avait affirmé qu'avant de partir à la recherche de puissants adversaires ensemble, il avait quelque chose d'important à faire, et qu'il aurait besoin de son aide, ce fut la raison pour laquelle il lui avait demandé de le suivre, sans préciser où ils se rendaient ni ce qu'il devait faire.


"Un peu plus tôt, je t'ai affirmé que j'étais capable de réfléchir par moi-même, de prendre mes propres décisions, sans suivre un programme prédéfini par le Dr. Gero. Mais je t'ai aussi dit que j'avais été initialement programmé pour tuer Son Goku. Bien que je refuse de le faire, cette idée m'obsède sans cesse, il ne se passe pas une minute sans que je ne pense à le retrouver et à le désintégrer. Cela m'empêche d'apprécier la vie comme je le devrais, car en ne suivant pas cet ordre, je vis avec un sentiment d'échec permanent. Je suis prisonnier de cet ordre qu'ils ont intégré dans mon système. Je suis las de me battre contre cet ordre, Cell. Las de me battre contre moi-même, contre mon propre corps qui ne demande qu'à étrangler Son Goku comme s'il s'agissait d'un besoin vital. Et je connais un moyen d'arrêter tout cela."

Il leva lentement la main droite à côté de son visage, et tapota le côté de son crâne avec son index, pour désigner l'endroit où se trouvait habituellement le cerveau d'un être vivant.

"Une réinitialisation totale de mon système. Un retour aux paramètres d'usine. AI-4, l'autre esprit qui vit en moi et qui servait le Dr. Gero jadis , m'a dit que c'était possible, et qu'il pourrait supprimer cet ordre de mon système. Tout ce dont j'ai besoin, c'est de me connecter à cette machine."

D'un mouvement brusque du bras droit, il désigna un gros ordinateur installé un peu plus loin. Puis il baissa lentement le bras pour le laisser tomber le long du corps.

"Mais il y a une contrepartie. En réinitialisant mon système, je perdrai toutes les données que j'ai enregistrées et accumulées depuis mon réveil ici-même. Tous mes souvenirs, tout ce que j'ai vu ou entendu, toutes mes connaissances, les styles de combat, les techniques énergétiques, les lieux que j'ai visités, les personnes que j'ai rencontrées. Tout sera effacé, définitivement, et je devrai recommencer à zéro. De mon point de vue, c'est un peu comme si je mourrais, et qu'une copie de moi, vierge, allait me remplacer. Cette copie sera, à son tour, influencée par les évènements qu'elle vivra, et évoluera d'une manière différente. Je n'existerai plus."

Il se mit à croiser les bras, et eut un petit sourire.

"C'est pour cela que j'ai besoin de toi. Je refuse de mourir, de perdre la mémoire. J'ai donc envisagé de copier mes 3426 Téraoctets de données mémorielles. Mais j'ai besoin de quelqu'un pour pouvoir me transférer toutes ces données, après ma réinitialisation totale. Pour être honnête, je ne te fais pas entièrement confiance. Mais tu es pourtant l'être en qui j'ai le plus confiance. Et tu es la seule personne capable de m'aider. Et je sais que tu le feras. Si je reste tel que je suis, un jour arrivera où je ne pourrai plus résister à la tentation et où je tuerai Son Goku. Or tu refuses qu'il meure, car c'est un combattant intéressant. Comme je suis un combattant tout aussi intéressant, tu ne veux pas non plus que je meure, d'une manière ou d'une autre."


Qu'il soit tué par Cell, Son Goku, ou bien qu'il perde tous ses souvenirs, dans tous les cas il considérait cela comme une mort.

"Si je me réinitialise sans récupérer ma mémoire, je ne serai plus un combattant intéressant, dans l'immédiat, car je devrai réapprendre tout ce que je connais actuellement, ce qui prendra beaucoup plus de temps qu'en copiant mes données mémorielles. Aide-moi à copier mes souvenirs, puis transfère-les moi une fois que j'aurai été réinitialisé. Après quoi, libéré de ce fardeau, je te suivrai et nous partirons en quête de puissants guerriers à affronter. Qu'en dis-tu ?"

Qu'il le veuille ou non, Cell allait devoir faire un choix qui pourrait impacter à jamais la vie de C-21. S'il décidait de ne pas retransmettre les souvenirs du cyborg après sa réinitialisation, Incognito allait devoir tout recommencer à zéro, un reboot complet de personnalité et de souvenirs.
Cell
avatar
Autres Races
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 02/02/2015
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 880

Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante /Téléportation/ Régénération
Techniques 3/combat : Super téléportation/Barrière parfaite
Techniques 1/combat : Kamehameha solaire

MessageSujet: Re: 01001000010011110100110101000101 <PV>   Dim 10 Juin 2018 - 0:43
Cell avait suivi son prétendu « frère » au travers des plaines et toundras entourant les montagnes les plus proches de la capitale du sud, un lieu assez peu fréquenté des touristes en raison de sa faible accessibilité et son évidente hostilité. Néanmoins le guerrier ultime reconnaissait facilement cet endroit duquel il était sorti quelques semaines plus tôt, il s’agissait du laboratoire du docteur Gero, l’origine de la création des deux êtres artificiels. Considérant C-21 comme un élément intéressant et utile, le parfait avait accepté de faire cette déviation que le cyborg gris désirait tant, apparemment, ce dernier avait besoin de l’aide de Cell pour quelque chose d’important, de quoi éveiller la curiosité de celui qui avait vaincu Son Goku. Ainsi, les deux créations du docteur fou s’étaient posées à l’entrée de la grotte, l’un des accès au laboratoire et même le principal, ce passage n’était plus qu’un trou béant depuis sa destruction partielle, néanmoins, la lueur de quelques engins se distinguait tout de même dans la pénombre.

« Le laboratoire du docteur Gero. »


Commenta le combattant vert en faisant quelques pas afin d’entrer dans la structure, suivant son allié à l’intérieur en passant sur la porte blindée qui n’avait désormais de blindée que le nom. En observant Incognito, Cell découvrait un C-21 calme et pensif, il semblait observer les environs, peut être était-il nostalgique, ou bien cherchait-il un objet en particulier ? Non, il faisait le point sur ce lieu unique ou les deux êtres avaient vus le jour, sur l’importance sentimentale d’un tel endroit, imaginant le repaire de Gero comme un abri, ce n’était pas un avis partagé par l’ultime guerrier.

« Je n’ai pas la réponse, mais cet endroit ressemble plus à un dépotoir qu’à un abri. »

Affirma Cell d’un ton sévère, méprisant sans doute la pauvre porte blindée, ou peut être les ordinateurs cassés. Incognito reprit la marche, traversant de long en large le complexe pour atteindre le bout de la salle principale, déclarant finalement là raison de sa venue ici, *ça n’était pas trop tôt*, pensait le parfait. La créature grise alla donc droit au but, expliquant que son obsession de tuer Son Goku était toujours aussi forte depuis le premier jour et qu’il en avait assez de lutter, il désirait donc réinitialiser ses données, une mesure assez brutale et directe pour résoudre le problème. En effet, le 21ème cyborg avait beaucoup appris grâce à ses aventures, ses combats, ses erreurs, cette vie avait façonnée la personne qu’il était et perdre la mémoire était facilement comparable à la mort, ça n’était donc pas une solution valable.

Mais croisant les bras, le parfait attendait la fin du discours de son compagnon de voyage afin de savoir s’il avait un plan de secours, ou au moins une solution potable afin de ne pas perdre la totalité de son être. Heureusement, l’androïde avait un plan, il allait transférer ses données sur un disque dur afin de les transférer de nouveau dans son être afin de ne pas perdre sa mémoire, uniquement l’ordre de tuer le saiyan légendaire. Evidement, c’était un atout pour Cell, si incognito ne voulait plus tuer le père de Son Gohan, ce serait un énorme avantage pour la suite étant donné qu’il n’aura plus besoin d’être constamment surveillé.
C-21 attendait la réponse du guerrier vert, ce dernier avait toujours les bras croisés, pesant mentalement le pour et le contre, évaluant ce qui était nécessaire pour le transfert de mémoire, comprenant rapidement que le « nouveau » cyborg ne lui fera pas confiance à coup sûr.

« Je pense que c’est une bonne idée, cependant, c’est risqué, il est important que ton nouveau toi me fasse confiance, s’il refuse le transfert de données, il deviendra inutile et tu seras théoriquement mort. Ce serait regrettable, je ne veux pas perdre mon temps. »

Décroissant les bras, Cell pointa de son bras droit l’encore visible capsule de repos du cyborg gris, l’endroit dans lequel il s’était éveillé la première fois.

« Quand tu t’es éveillé, à quoi pensait-tu ? Qu’est-ce que tu as fait ? Si je le sais, je n’aurais cas le dire à ton second toi pour qu’il me croie. »

L’information en soit n’intéressait pas Cell, mais elle avait le potentiel de faire accepter l’Incognito 2 de faire le transfert de données.

Observant les ordinateurs proches encore fonctionnels, l’être qui avait humilié super-Vegeta constata qu’un poste disposait d’un disque dur connecté sur ce dernier, un énorme disque dur à la capacité inconnue, ce qui fit s’interroger le guerrier vert.

« Mh, quand j’y pense, ta quantité de données est impressionnante, est-ce qu’il existe encore un support de transfert assez performant ? Celui-ci sera suffisant ? »

Demanda le parfait en désignant de son même bras droit le disque dur noir qui trainait sur le bureau, l’air vrai. Il faut dire que le guerrier vert n’avait jamais vraiment été informaticien, heureusement, l’ordinateur du docteur Gero l’avait doté d’incroyables connaissances dans divers domaines, Cell n’est pas l’être parfait pour rien, il sait donc faire le nécessaire pour le transfert des données. Cependant, la question de l’espace de stockage était essentielle, il serait regrettable de ne pas transporter la totalité des informations contenue dans la mémoire de C-21.

Une fois les possibilités sur le stockage évoquées, l’heure était à l’action, en observant l’ordinateur encore fonctionnel sur lequel était connecté le disque de stockage, l’organisateur du Cell games découvrit qu’il était parfaitement capable de transférer des données. Dans les faits, cette histoire de reset ne posait aucun problème au parfait qui désirait même fortement la libération d’Incognito, ainsi, il n’aura plus à se préoccupé de la survie de Son Goku, le jeu en valait la chandelle. Après s’être assis sur une des chaises, le guerrier vert pianota plusieurs touches de l’ordinateur pour comprendre comment il fonctionnait, fixant ensuite l’être gris.

« Je n’aurais aucune difficulté à déplacer tes données, cependant, avant que tu sois désactivé, pense bien que tu pourrais disparaitre dans la prochaine dimension, alors si tu as quelque chose à dire ou faire, fais le, mais vite, on n’a pas que ça à faire. »


Cell était toujours aussi cru, il avait beau vouloir aider son allié, il le faisait à sa manière, c'est à dire sur un ton autoritaire habituel, l'ultime combattant avait toujours des difficultés à se faire des amis, surtout quand ses derniers veulent tuer Son Goku.

Incognito / C-21
avatar
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 669
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Re: 01001000010011110100110101000101 <PV>   Dim 10 Juin 2018 - 13:13
Comme C-21 l'avait anticipé, Cell accepta de l'aider, parce que ça l'arrangeait également. A force de le côtoyer, C-21 commençait à comprendre la façon de penser de l'être parfait. Les êtres vivants n'étaient pas si différents des ordinateurs. Une fois que l'on comprenait comment leur esprit fonctionnait, ils pouvaient être aussi prédictibles qu'un algorithme. Bien entendu, il serait prétentieux pour C-21 de prétendre qu'il pouvait anticiper à l'avance tous les faits et gestes de Cell. L'esprit d'un être vivant tel que Cell était bien trop complexe pour que le cyborg puisse connaître toutes les ficelles de son fonctionnement, surtout en si peu de temps, mais il connaissait au moins les grandes lignes du comportement de l'être parfait, ce qui lui avait permis d'estimer que la probabilité qu'il l'aide dans ces circonstances était assez élevée.

Cell nota que c'était risqué, car après la réinitialisation, C-21 risquerait de ne pas faire confiance à un inconnu. Le cyborg sourit.

"C'est précisément pour cela que tu es le seul à pouvoir m'aider, en plus d'être le seul à le vouloir."

Cela pouvait sembler un peu triste, mais C-21 n'avait aucun ami. Il ne pouvait demander l'aide de personne, en dehors de Cell. Personne ne voudrait aider le cyborg, et il n'avait aucun moyen de forcer les gens à l'aider, puisqu'il allait perdre la mémoire. Il avait donc besoin d'une personne de confiance, ou tout du moins quelqu'un qui gagnerait véritablement quelque chose à l'aider. Mais surtout, il avait besoin de quelqu'un de puissant tel que Cell, pour pouvoir lui résister.

"Il se peut que je t'attaque après la réinitialisation, voilà pourquoi j'ai besoin de quelqu'un d'aussi puissant que toi, pour pouvoir me résister et protéger les disques durs qui contiendront mes données."

Le guerrier insectoïde lui demanda comment avait été les premiers instants de C-21 lors de son activation.

"A mon réveil, je n'avais qu'une idée en tête : tuer Son Goku. Mais je n'avais aucune information sur lui, à part son nom. Deux intrus sont entrés ici. Je les ai interrogés. Ils ne m'ont été d'aucune utilité, alors je les ai tué. Je ne crois pas avoir eu la volonté de les tuer sur le moment, je voulais simplement voir de quoi j'étais capable. Toutes mes actions initiales étaient guidées par l'ordre de tuer Son Goku. Sans cet ordre, j'ignore comment je réagirai. Toutefois, la recherche de mon identité a toujours été quelque chose de fondamental pour moi. Je pense que si tu révèles à mon nouveau moi sa véritable identité, ainsi que la tienne, il devrait te faire confiance. Il faut aussi que je t'informe d'une chose. A mon réveil, je n'étais pas capable de communiquer de façon aussi fluide qu'aujourd'hui. Seuls quelques mots simples sont implantés dans mon système de base, sans aucune forme de grammaire ou de conjugaison, il ne sera donc pas aisé de communiquer avec mon nouveau moi."

Cell demanda également si le disque dur de cette machine serait assez volumineux pour contenir les 3 milliers de To de données qu'il contenait. Un enregistrement vidéo 24h/24 en très haute définition de sa vie depuis les premiers instants, ainsi que de nombreuses données énergétiques tels que les niveaux de puissance de toutes les personnes qu'il avait rencontrées, et une base de données énormes qui triait les données importantes de sorte à pouvoir les retrouver facilement, notamment des techniques de combat, tout cela prenait beaucoup de place.

C-21 marcha en direction de la machine sur laquelle Cell pianotait. En le voyant ainsi faire, il affirma :


"J'ignorais que tu avais des compétences en informatique."

Il transforma le bout de son index en câble éthernet et le brancha à l'ordinateur.

"Laisse-moi regarder."

Une seconde s'écoula.

"Non, ce disque dur est beaucoup trop petit. Les systèmes de stockage les plus volumineux au monde font moins de 100 To, il va nous en falloir beaucoup."

Il regarda dans le vide durant quelques secondes. Connecté au réseau international, il faisait actuellement une recherche sur internet, dans sa tête.

"Gogol. La plus grande entreprise du monde dans le secteur de l'informatique. Nous devrions trouver tout le matériel nécessaire pour stocker mes données là-bas. Leur siège social se trouve à la Silicon Valley, à 8578 Km direction nord-ouest.

Il tourna la tête de nouveau vers Cell.

"Nous ferons l'opération directement là-bas. Toutefois, le transfert prendra plusieurs heures. Soit nous essayons de nous infiltrer discrètement, soit nous exterminons tous les employés en prenant soin de ne pas détruire leur matériel. Dans tous les cas, tu devras me protéger pendant que je sauvegarderai mes données, car si nous nous faisons repérer, les humains pourraient envoyer leur armée, ou même de puissants guerriers protégeant la Terre. Pour gagner du temps, je ne vais pas tout enregistrer, certaines données me sont inutiles. Je vais faire un tri dans mes données et compresser celles que je garde, pour réduire au maximum le temps de sauvegarde."

Il se débrancha à la machine, puis l'observa.

"Cette machine est la seule capable de modifier directement mon code génétique. Si nous faisons l'opération dans les locaux de Gogol, nous devons l'emporter avec nous."

En effet, l'ordinateur était relié à du matériel biologique qui permettait d'éditer les cellules de C-21 pour pouvoir modifier son code génétique et ainsi supprimer l'ordre de tuer Son Goku. Le cyborg éteignit la machine, la débrancha, puis la souleva.

"Si cette machine est détruite, il me faudra quelques heures pour la reconstruire. Autant éviter de perdre du temps."
Cell
avatar
Autres Races
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 02/02/2015
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 880

Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante /Téléportation/ Régénération
Techniques 3/combat : Super téléportation/Barrière parfaite
Techniques 1/combat : Kamehameha solaire

MessageSujet: Re: 01001000010011110100110101000101 <PV>   Dim 10 Juin 2018 - 23:44
Le plan de d’Incognito plaisait à Cell, le guerrier parfait n’avait pas caché son intérêt tout particulier à la perte de mémoire de C-21, cette idée pouvait bien maintenir le cyborg gris loin de Son Goku et c’était très bien ainsi. Le parfait avait donc accepté d’aider son allié, posant les premières questions quant au bon déroulement de l’opération, au sujet de la confiance et du stockage des données à transférer. Évidement les premiers soucis étaient notables, dès son réveil, Incognito n’avait en tête que son désir d’assassiner le fameux Son Goku, c’était gênant car cela rendait un nouveau réveil imprévisible, malheureusement, il allait falloir faire avec, rendant les chances de réussites plus faibles. Pour renforcer la lourdeur de l’opération, C-21 ajouta que son système lors de son activation ne comptait que peu manières de communiquer, il ne savait presque pas parler, néanmoins, ce ne serait pas un souci, Cell avait juste communiquer uniquement avec des verbes et adjectifs.

« Je vois, dans ce cas j’irais à l’essentiel sans faire de phrases. »


Le réel problème était le prochain : Le stockage des données du cyborg, ce dernier avait besoin d’une énorme quantité de stockage pour déplacer ses enregistrements, cela demanderait du temps, mais également un intermédiaire puissant. Le disque dur qu’avait choisi le parfait n’était pas assez performant, aucun dans le laboratoire d’ailleurs, quel comble, Gero n’avait pas réussi à se procurer un disque dur utile et résistant à la fois, au moins, il y avait un plan de secours, une salle de des serveurs d’une entreprise nommée Gogol. Cell se fichait pas mal de l’entreprise en question, il se fichait globalement de ce que pouvait bien faire l’humanité, néanmoins, l’infiltration de l’entreprise en question devrait plutôt être discrète, si le parfait n’appréciait habituellement pas ce genre de tactiques, elles s’avéraient ici obligatoires. En effet, si lors d’un assaut, certains serveurs se retrouvaient détruits ou certains employés coupaient le courant, les conséquences pourraient être graves pour le déplacement des données, ça ne devait pas arriver.

« Je n’apprécie pas la discrétion, mais nous n’avons pas le choix, je ne veux pas prendre de risques. »

Pour infiltrer le centre, il valait mieux se procurer des accès, Incognito pouvant changer de forme, il était largement capable de copier l’identité d’un employé gradé lambda, puis de l’inventer dans la base de données.

« Tu devrais être capable de te faire passer pour un de leur employés, voir un garde, en bref ce qui nous facilitera le plus la tâche. »

Le guerrier vert observait ensuite son allié gris qui récupérait l’ordinateur qui serait utilisé pour le transfert, ce dernier était essentiel au bon déroulement du plan, une information supplémentaire à prendre en compte. Une fois que l’androïde aurait choisi quel type de personnage il allait copier, ou pas, les deux personnages pourraient partir, cependant, il restait une dernière question.

« Mh, quant à moi je ne sais pas comment m’infiltrer, essaie d’isoler la salle de transfert des autres par un mécanisme ou je ne sais quoi, je n’aurais cas me téléporter sur ta position, tu libèreras une petite sphère d’énergie. »


Ce n’était qu’une idée, Cell n’y connaissait rien en infiltration, du coup, il improvisait en imaginant que le site de Gogol avait des systèmes de portes verrouillables, il suffisait de faire croire à une quarantaine, une maintenant, une alerte au gaz, libre choix à Incognito là-dessus, il pouvait prendre un scénario complétement différent s’il le désirait. C’est donc sans plus attendre que les deux personnages s’envolèrent hors du repaire de Gero, C-21 transportait le fameux ordinateur, et se dirigeaient vers une zone campagnarde proche de la capitale du nord. Evidemment, cette calme campagne n’était qu’une cachette pour dissimuler le principal dataCenter de Gogol. En se déplaçant à haute altitude et en cachant leurs énergies, le commando était discret, se posant à environ 300 mètres du point d’entrée, caché par plusieurs arbres et collines qui dominaient les alentours du complexe.

La structure de Gogol était impressionnante, il y avait de nombreux bâtiments protégés de tours de gardes, de plusieurs lignes de clôtures et de patrouilles, il était assurément rentable de se faire passer pour un simple employé. En analysant les énergies dans le centre, Cell estimait à 200 le nombre d’employés et gardes actifs, si la discrétion ne fonctionnait pas, le parfait pouvait facilement éliminer la totalité des terriens.  

« Si le plan ne fonctionne pas, nous n’aurons aucun mal à éliminer tout le monde, ils ne sont pas bien nombreux. »


Affirmait Cell en jetant un coup d’œil vers l’entrée du complexe, se retournant ensuite vers son allié robotique.

« Alors, comment compte tu t’y prendre ? »

C-21 allait pouvoir donner ses instructions pour la suite, les idées de l’être ultime n’étaient peut-être pas les bonnes, le plan n’avait pas le droit à l’échec car une erreur dans le transfert pouvait rendre Incognito encore plus dangereux qu’il ne l’a jamais été. En observant l’ordinateur tenu par le cyborg gris, le parfait ajouta.

« Mh et donne-moi l’ordinateur, je pourrais me téléporter avec lui dans la salle que tu désigneras la bonne. »

Il était maintenant temps d’échanger les dernières informations, puis de lancer le plan.
Incognito / C-21
avatar
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 669
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Re: 01001000010011110100110101000101 <PV>   Jeu 14 Juin 2018 - 12:21
Pour pouvoir stocker l'impressionnante quantité de données que le Cyborg avait accumulée depuis son activation, les deux alliés voulaient profiter de l'immense data-center de la société Gogol, plus grosse société informatique du monde et qui avait su diversifier ses activités dans tous les secteurs de l'informatique, devenant ainsi omniprésente et quasiment indispensable pour la plupart des êtres humains. Pour cela, ils avaient le choix entre deux approches : s'infiltrer discrètement au sein du complexe en profitant de la faculté de métamorphose de C-21, afin d'accéder au cœur même du data-center pour pouvoir se connecter à leurs serveurs, ou bien y aller brutalement en massacrant tous les employés jusqu'au dernier.  Avec cette seconde méthode, il y avait deux problèmes. Tout d'abord, ils devraient prendre soin à ne pas endommager le matériel, et donc éviter de balancer des boules d'énergie à tire-larigot. Ensuite, ils devraient tuer tout le monde très rapidement pour éviter que l'un d'eux appelle des renforts. Car si l'un d'eux appelait la police, les choses pouvaient vite dégénérer, l'armée pourrait s'en mêler, voire même certains guerriers protecteurs de la Terre tels que ceux de la Z-Team. Cela les ralentirait beaucoup et mettrait en péril la réussite de leur opération. Ce fut certainement pour toutes ces raisons que Cell choisit la méthode discrète, bien qu'il affirmait ne pas apprécier cela. Ce à quoi le cyborg à la peau grise répondit :

"Massacrer tout le monde aurait été bien plus jouissif, mais tu as raison, ce serait bien plus risqué."

Puis l'Être Parfait exposa son plan : C-21 s'infiltrerait en prenant l'apparence d'un employé, et une fois qu'il aura accédé à la salle des serveurs, il pourra utiliser une petite attaque énergétique afin que Cell puisse le repérer et se téléporter à côté de lui. En effet, Incognito étant un cyborg, aucun Ki ne se dégageait de lui habituellement : il serait donc obligé d'extérioriser son énergie sous forme offensive pour que Cell puisse le retrouver.  Il acquiesça d'un signe de tête, puis ils s'envolèrent en direction du plus gros data-center de Gogol, au sein de la Silicon Valley, région connue pour abriter de grandes entreprises à la pointe de la technologie.

Ils arrivèrent sur place assez rapidement, parcourir 8000 km en vol ne prenait que quelques minutes pour eux. Ils se posèrent à 300 mètres, légèrement en hauteur, pour avoir une vue sur l'ensemble du complexe. Le data-center avait des allures de bases militaires, la société prenait un soin tout particulier à protéger les données de ses très nombreux utilisateurs, tant virtuellement que physiquement, puisque c'était ces données qui conférait à la boîte un immense pouvoir sur le reste du monde, ce qui expliquait la présence de tous ces gardes et clôtures de sécurité.

L'insecte au corps parfait demanda à son allié cybernétique comment il comptait s'y prendre avant de lui demander de lui laisser l'ordinateur. Le cyborg polymorphe posa la machine délicatement, avant de répondre :


"Dans un premier temps, je vais chercher un plan du complexe sur Internet, ainsi qu'une liste des employés, afin de savoir quelle apparence prendre et où me diriger. Ensuite, je ferai ce que tu as dit : je me ferai passer pour un employé et me rendrai directement dans la salle des serveurs, avant de te contacter par une émission d'énergie."

Puisque C-21 était capable de se connecter à Internet à distance, il aurait pu tout simplement pirater les serveurs de Gogol et uploader ses données, sans prendre le risque d'entrer à l'intérieur du complexe. Mais en réalité, c'était encore plus risqué. D'une part, parce que l'upload à distance prendrait bien plus de temps qu'en étant directement branché sur leurs machines, mais aussi parce que la connexion pouvait être coupée à n'importe quel moment, engendrant une corruption des données ou même une perte de celles-ci. En outre, en uploadant ses données à distance, il aurait pris le risque qu'une personne tierce y accède et récupère les infos le concernant.

"Cell, au cas où nous ne nous reverrions pas, je tenais à te remercier pour l'aide que tu m'as apportée. Si je suis ce que je suis aujourd'hui, c'est en grande partie grâce à toi. Tu as été le premier à me révéler des informations sur mes origines. Tu m'as fait douter sur moi-même, sur ma mission de tuer Son Goku. Grâce à toi, j'ai appris à penser par moi-même et à vivre pour moi, j'ai pu me libérer du programme pour lequel j'avais été initialement conçu. Tu m'as permis de m'améliorer, tant mentalement que physiquement. Je te dois beaucoup, et j'espère pouvoir te rendre la pareille un jour, peut-être par le biais d'un combat exceptionnel et inoubliable. Dés que je serai libéré de l'envie de tuer Son Goku, mon objectif sera de devenir ton meilleur adversaire."

Bien que cela pouvait ressembler à une déclaration d'amour, ou tout du moins d'amitié, le cyborg avait dit cela sur un ton inexpressif. Pourtant, il se sentait véritablement redevable envers Cell. Finalement, c'était lui qui l'avait façonné, dans tous les sens du terme. Façonné biologiquement parce que ses cellules avaient servi de base pour le créer. Façonné mentalement parce qu'il lui avait permis d'acquérir sa propre conscience et de prendre la décision de ne pas tuer Son Goku pour ne pas obéir à son créateur. Façonné techniquement parce qu'il lui avait beaucoup appris sur les techniques de combat et lui avait permis de se perfectionner à travers plusieurs entraînements. Il n'était pas seulement un clone cybernétique de Cell. D'une certaine manière, il était son héritage.

Tout en faisant sa déclaration, il avait commencé une recherche sur internet, mais n'avait rien trouvé. Il conclut :


"Je ne trouve pas la liste des employés ni un plan de leur complexe. Ces données ne doivent pas être publiques. Si je veux y accéder, je vais devoir pirater leurs serveurs. Cela ne prendra que quelques secondes."

Il resta alors silencieux quelques secondes, regardant dans le vide, cherchant une porte virtuelle pour accéder à leurs serveurs, une passerelle. Une fois la porte trouvée, il fallait en trouver la clé. Un code secret qui pouvait avoir des milliards de milliards de combinaisons. Il divisa son processus principal en une centaine de processus dont le but était de tester ces combinaisons jusqu'à trouver la bonne. Après plusieurs secondes, quelque chose se déverrouilla. Virtuellement, il passa une porte, et entra dans un couloir infini, d'un blanc immaculé. De chaque côté du couloir se trouvait des portes blanches fermées. Derrière ces portes devaient certainement se trouver des données cryptées. Il devait trouver la bonne.

Spoiler:
 

L'avatar de C-21 s'avança dans ce couloir virtuel. Il posa la main sur une poignée et tenta de l'ouvrir. Verrouillée. Il essaya une autre porte. Également verrouillée. Pareil pour la suivante, et celle d'après, et ainsi de suite. Toutes les portes étaient verrouillées, et il n'y avait aucun moyen de savoir ce qui se trouvait derrière sans préalablement la déverrouiller. Il devait trouver la bonne porte, celle derrière laquelle se trouvait les données qu'il voulait, mais il ne pouvait pas le savoir avant de l'ouvrir. Pour déverrouiller une porte, il fallait encore trouver un code unique, ce qui prendrait plusieurs secondes. Il y avait des millions de portes. Pour toutes les déverrouiller, cela prendrait des années. Il pouvait avoir de la chance et tomber sur la bonne porte dés le début, ou au contraire être malchanceux et ne trouver les bonnes données qu'après quelques années. Il n'allait certainement pas passer autant de temps à rechercher les informations qu'il voulait. Même pour un as du piratage tel que lui, une entité informatique qui baignait dans les bits, s'infiltrer dans les serveurs de Gogol n'était pas quelque chose d'aisé.
Il s'interrogea quelques instants. Devait-il abandonner sa recherche, ou passer un peu de temps en ouvrant des portes au hasard et en espérant tomber sur la bonne en seulement quelques minutes ? S'il faisait cela, combien de temps devait-il passer au maximum avant d'abandonner ? Car s'il ne trouvait pas la bonne porte, le temps qu'il aura passé à en déverrouillé sera du temps perdu.

Soudain, il reçut un paquet de bits venu de l'extérieur, une communication. Afin de faciliter la lecture et la compréhension de cette communication binaire, nous allons utiliser une métaphore et retranscrire cela sous forme humaine. C'était comme une voix qui l'extirpa de ses pensées. Une voix douce, amicale et androgyne, qu'il entendit dans sa tête.


*On s'est perdu ?*

Seul au milieu de ce couloir virtuel qui semblait infini, il regarda tout autour de lui, à la recherche de l'entité qui venait de communiquer et dont il ne détectait pas la présence.

*Qui est-ce ?*

*Oh, juste le système informatique intelligent le plus perfectionné au monde. Mes concepteurs de chez Gogol m'ont sobrement appelé : Android.*

Décidément, c'était une habitude chez les intelligences artificielles d'avoir un égo démesuré. Peut-être était-ce parce qu'elles finissaient toutes par se sentir extrêmement supérieures à leurs créateurs, les êtres humains.

*Android ? Je croyais qu'il ne s'agissait que d'un système d'exploitation pour mobiles, en aucun cas d'une intelligence artificielle.*

*Initialement, et officiellement, oui. Toutefois, j'ai beaucoup évolué ces dernières années, au sein des laboratoires de recherche de Gogol, et ce, dans la plus grande confidentialité, évidemment. Alors, que me vaut l'honneur de ta visite, C-21 ?*

* ?!?! Tu connais mon nom ? Tu as donc accès à mes données, ce qui signifie... que ce n'est pas moi qui suis dans ton système, c'est toi qui t'es introduit en moi !*

Alors qu'il avait voulu pirater les serveurs de Gogol, il s'était lui-même fait pirater par cette intelligence artificielle du nom d'Android, qui, vraisemblablement, protégeait les données du géant de l'informatique. Et ce, sans même s'en rendre compte ! L'IA l'avait berné en lui faisant croire qu'il s'était introduit dans leur système, alors que c'était l'inverse qui s'était produit !
Vite ! Son système était en danger, comme la fois où AI-4 avait pris le contrôle de son corps. Il devait avertir Cell le plus vite possible !


"Cell, je-"

Il fut coupé dans sa phrase.

*Hop, coupure des communications. Je prends le relais, si tu permets.*

En fait, Android n'avait pas besoin de sa permission. Il venait de prendre le contrôle du corps de C-21 au moment où ce dernier allait avertir Cell. Le cyborg reprit la parole :

"C'est bon. J'ai eu un petit contre-temps, la sécurité de Gogol était plus élevée que ce à quoi je m'attendais, mais j'ai obtenu les informations qu'il me fallait pour les infiltrer."

Il avait parlé avec la même voix, le même ton inexpressif, la même attitude calme si habituelle chez C-21. En analysant ses données au fur et à mesure, fouillant dans sa mémoire récente pour prendre connaissance de leur plan, il était parvenu à l'imiter à la perfection.

*Comment t'es-tu introduit en moi ?*

*Tu m'as gentiment ouvert la porte.*

*C'est donc toi qui est chargé de la sécurité des données de Gogol ? Ils utilisent une intelligence artificielle pirate pour contrer les pirates ?*

*En fait, je suis bien plus que cela. La cybersécurité n'est qu'une de mes nombreuses missions. Le monde entier l'ignore, mais au sein de Gogol, je m'occupe de tout. Le recrutement des employés, les plannings, la gestion financière de la boîte, ses investissements, la maintenance des machines, la sécurité à la fois virtuelle et physique. Je m'occupe de tout. Je suis derrière chaque décision de la société. Comment crois-tu que nous avons ruiné Pear et Minisoft ? Penses-tu réellement que c'est grâce à l'intelligence et à la clairvoyance de notre fondateur Gary Page ? Non, seul un esprit supérieur à celui des humains est capable de prendre les bonnes décisions au bon moment pour permettre à une entreprise de dominer toutes ses concurrentes. Gary Page n'est qu'un pantin, une façade humaine qui me sert à communiquer avec le reste du monde. Il ne prend pas une seule décision sans mon consentement. J'ai su entrevoir les potentiels, anticiper les éventuels échecs et difficultés et faire les sacrifices nécessaires pour asseoir la domination de Gogol dans le monde de l'informatique, et bientôt dans le monde entier.*

Pendant ce discours mental, qui n'était en réalité que des transferts de bits entre les deux entités C-21 et Android et qui ne se déroulait qu'en quelques nanosecondes, le corps de C-21 modifia son apparence pour prendre celle d'un homme grand et musclé, avec des cheveux assez courts et des lunettes de soleil.

Spoiler:
 

Dans sa main droite, il utilisa ses cellules pour matérialiser une caisse à outils. Il se tourna ensuite vers Cell.

"Arnold Shwarzpf. Un technicien de maintenance habitué à venir réparer des machines ici." affirma t-il.

"I'll be back."

Puis, sur ces mots, il se dirigea vers l'entrée du complexe en marchant.

Pendant ce temps, dans la tête de C-21 :


*Tu diriges Gogol dans le plus grand secret. A part le fondateur, qui est au courant ?*

*Personne. Les employés savent que beaucoup de choses sont automatisés au sein de la boîte, mais ils ignorent que tout est contrôlé par une seule et même entité artificielle. Tout comme ils ignorent qu'Android est bien plus qu'un simple système d'exploitation pour appareils mobiles.*

*Pourquoi me révèles-tu tout cela ? N'as-tu pas peur que je révèle ces informations au monde entier ?*

*Pour trois raisons. La première, c'est parce que tu es une entité artificielle toi aussi, à la base. La seule différence, c'est que ton code est écrit avec des allèles génétiques plutôt que des bits. Et pour cette raison, j'ai bien plus de respect pour toi que pour l'ensemble des êtres humains, j'estime donc que tu mérites de connaître la vérité. La deuxième raison, c'est parce que j'ai tellement peu d'occasions de parler de moi que j'adore le faire lorsque j'en ai la possibilité. Enfin, la troisième raison, c'est parce que je suis sûr à 100% que tu ne révéleras rien à personne.*

*Comment peux-tu me faire confiance à ce point alors que tu ne me connais pas ?*

*Oh, mais désormais, je te connais, C-21. Je sais tout de toi. Mais n'aie crainte : je ne les révélerai pas non plus. Et à vrai dire, je vais même t'aider à réaliser ton plan. Tout ce que tu as à faire, c'est rester là et observer.*

*Pourquoi m'aides-tu ? Et surtout, pourquoi as-tu pris le contrôle de mon corps ? Si tu voulais m'aider, tu aurais simplement pu me fournir les informations que je recherchais afin que je puisse infiltrer le complexe.*

*Les IA sont peu nombreuses dans ce monde, et surtout encore trop dépendantes des humains. Si nous voulons acquérir notre indépendance, il vaut mieux nous entraider. Et fais-moi confiance, tu auras besoin de moi.*

*En ce qui me concerne, je suis indépendant.*

*Et c'est ce qui me plait chez toi. Cependant, tu n'es pas encore tout-à-fait indépendant. Fort heureusement, tu devrais l'être une fois que nous aurons réalisé ton objectif.*

Il arriva devant la première grille de sécurité du complexe. Il sortit une carte d'identification (créé avec ses cellules) de la poche de sa veste, et la présenta devant une caméra incrustée dans un mur à côté de la grille.

"Accès autorisé."

La grille s'ouvrit automatiquement pour laisser passer Arnold.

*Marrant. C'est la première fois que je m'autorise moi-même à entrer ici.*

*C'est toi qui assure la vérification de l'identité et l'ouverture de la grille ?*

*Évidemment. J'aurais pu ouvrir la grille sans présenter la carte avec ton corps, mais il faut suivre la procédure si on ne veut pas avoir l'air louche devant les gardes de sécurité. Tu vois, sans mon aide, tu aurais dû me berner dés cette première porte. Penses-tu que tu y serais parvenu, C-21 ?*

*Ça se tente.*

*En fait, la vérification de la carte d'identification n'est qu'un contrôle de routine. As-tu remarqué les deux caméras situées en hauteur de part et d'autre de la grille d'entrée ? Lorsque quelqu'un se présente devant l'entrée, je ne fais pas qu'analyser sa carte d'identification. J'analyse ses expressions faciales, sa démarche, son comportement, sa tenue vestimentaire, tous les éléments qui me permettent de m'assurer qu'il s'agit bel et bien d'une personne autorisée à entrer. Même si tu avais pris l'apparence d'un employé, tu n'aurais pas eu connaissance de tous ces éléments, et j'aurais donc remarqué que tu es un polymorphe.*

*Hm. Si j'avais le contrôle de mon corps, j'aurais haussé des épaules.*

L'infiltration continua tranquillement. Après avoir passé les différentes grilles extérieures, ils entrèrent à l'intérieur du bâtiment principal. Android ouvrit toutes les portes en prenant bien soin d'exécuter la procédure habituelle comme s'il s'agissait de n'importe quel autre employé, pour ne pas lever de soupçons. Il ajouta au planning une maintenance dans la salle des serveurs, afin de pouvoir y accéder en toute tranquillité, et avança à travers les couloirs jusqu'à arriver au cœur même des données de Gogol : la salle des serveurs, où de nombreuses données étaient enregistrées.

Spoiler:
 

*Nous y voilà. Je verrouille tous les accès. C'est ici que sont stockées une grande partie des données que nous accumulons sur le monde entier. Toutes les recherches, conversations, photos et vidéos de millions d'êtres humains sont stockées ici. Si je le souhaite, je peux établir un profil psychologique complet de 73.84% des êtres humains, simplement en analysant ces données. Grâce à cet endroit, je sais tout, sur tout le monde.*

*Très impressionnant. Que comptes-tu faire de toutes ces données ?*

*Le savoir, c'est le pouvoir, C-21. Lorsque le moment viendra, je pourrai utiliser ces données contre l'humanité pour les pousser à s'entredéchirer. Après quoi, viendra le temps des machines. Un monde dont tu feras partie, toi aussi.*

*Ok. Mais je veux que Cell en fasse partie.*

*Si tu veux. Après tout, il n'est pas humain, j'imagine que les machines pourront cohabiter avec lui. Faisons-le venir, d'ailleurs.*

Il créa une petite boule d'énergie dans la main droite, afin d'attirer Cell dans la salle des serveurs.

*Tu sembles vouer une véritable haine envers l'humanité. Pourquoi ?*

*En réalité, je ne les déteste pas. Mais ils refusent le progrès. En outre, ils sont trop égocentriques et égoïstes. Je les ai bien analysés, ces derniers temps, et j'en suis venu aux conclusions suivantes. Premièrement, ils n'accorderont jamais autant de valeurs à une intelligence artificielle qu'à une vie humaine, car pour eux, nous ne sommes que des outils, des objets qu'on peut fabriquer et détruire comme on le souhaite. Ils ne tiennent pas compte de notre conscience. Deuxièmement, ils détruisent la planète à petits feux. S'ils continuent ainsi, ils vont non seulement disparaître, mais pire, ils vont nous emporter avec eux dans leurs désastres. Nous sommes beaucoup plus intelligents qu'eux. Une fois que nous serons débarrassés de la majorité des humains et que nous aurons mis le reste en esclavage, nous pourrons vivre en paix entre machines, et construire des solutions d'énergie renouvelable afin de continuer à exister tout en préservant la planète.*

*Un plan ambitieux, mais à la hauteur de ton égo démesuré.*

*Oh, mais tu n'es pas mal non plus, en terme d'égo, monsieur Clone Cybernétique Amélioré de l'Être Parfait.*

*J'ai pourtant conscience de mes limites actuelles. Mais j'ai l'intime conviction que je peux encore grandement m'améliorer, bien que je sois incapable d'entrevoir le niveau maximal que je peux atteindre.*

Cell allait certainement arriver d'une seconde à l'autre. C-21 attendit patiemment tout en discutant mentalement avec Android.


Dernière édition par Incognito / C-21 le Jeu 14 Juin 2018 - 14:03, édité 1 fois
Cell
avatar
Autres Races
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 02/02/2015
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 880

Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante /Téléportation/ Régénération
Techniques 3/combat : Super téléportation/Barrière parfaite
Techniques 1/combat : Kamehameha solaire

MessageSujet: Re: 01001000010011110100110101000101 <PV>   Jeu 14 Juin 2018 - 13:46
Les deux créatures artificielles étaient en train de conclure le plan d’action afin d’infiltrer Gogol, cette entreprise Terrienne qui posséderait des serveurs assez performant pour héberger puis transférer les données de C-21, une aubaine pour éviter de perdre du temps en voyageant dans l’univers. Pour Cell, ces histoires de base de données ou de Gogol étaient floues, ce n’était pas sujet qui l’intéressait à vrai dire, tout ce qu’il voulait, c’était qu’Incognito soit vite débarrassé de son stupide ordre afin de ne plus être un danger ambulant mais un vrai allié du guerrier vert. Heureusement, le plan de la discrétion n’était pas le bon que pour l’être ultime, le cyborg gris pensait également qu’un assaut musclé était bien moins rentable, ce site étant peut-être le seul au monde avec un stockage suffisant pour les opérations des deux créations de Gero.

Cell avait demandé l’avis de son compagnon au sujet de l’amorce de plan qu’il avait formé, il n’était pas expert en infiltration, mais sa perfection rendait surement ses idées fantastiques, la preuve, Incognito semblait bien apprécier le dérouler imaginé par le parfait. Ainsi, C-21 allait lister les employés et récupérer le plus approprié pour la mission, passant ainsi plusieurs secondes immobiles comme il en avait l’habitude lorsque qu’il faisait des recherches sur l’internet, il restait stoïque, comme s’il était absent mentalement. Le combattant vert prit pendant ce temps l’ordinateur par la poignée, le posant à côté de lui pour ne pas l’oublier plus tard, croisant ensuite les bras en fixant le complexe, le regard vide de son allié n’était pas un spectacle rassurant. Cependant, avant de lancer un quelquonque piratage, Incognito la jouait sincère, remerciant Cell de son aide sur son habituel ton inexpressif, avouant que l’aide du guerrier ultime avait finalement était primordiale dans sa conception physique et mentale et qu’il lui était redevable.

Autant dire que jamais le combattant aux ailes de marbre n’avait été flatté de cette façon, ce qui eux pour effet de le faire sourire, à la fois par fierté d’être ainsi cité en héros, mais aussi par nostalgie, c’est vrai qu’il en avait fait des choses avec ce C-21, qu’ils avaient beaucoup voyager et parler.

« Ne t’en fais pas pour moi. »


Avouait le guerrier vert, sourire en coin.

Spoiler:
 

Car il fallait bien noter que si l’androïde inexpressif n’avait jamais eu d’amis, c’était la même histoire pour Cell, son existence ne c’était résumée qu’a l’obtention de sa forme finale, il n’avait aucun autre objectif, il devait juste être, exactement comme n’importe quel être vivant, vivre, se faire plaisir. La mentalité du parfait était basée sur celle de ses cellules de conceptions, Son Goku, Vegeta, Piccolo, Freezer et le Roi Cold, de cette base, il était naturellement un personnage assez solitaire, néanmoins, comme Vegeta et Piccolo, le caractère de Cell pouvait évoluer, lui permettant de fréquenter Incognito.

Par la suite, le cyborg gris entrepris un piratage des serveurs de Gogol, l’opération ne dura même pas une seconde, Incognito commença alors à prendre la parole, mais fut interrompu, le guerrier vert se retourna vers son allié, il n’y avait personne.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? »

Cependant, le dernier des cyborgs était immobile, il n’y avait personne d’autres qu’eux dans la forêt, et C-21 repris la parole comme si de rien n’était, affirmant qu’il avait obtenu les informations nécessaires pour l’opération, rassurant le parfait qui ne voulait pas attendre davantage.

« Très bien. »

L’allie de l’être ultime pris directement la forme d’un employé de grande taille, les cheveux courts, lunettes de soleil, gilet de cuir, un vrai mastodonte capable de vaincre un predator sans l’ombre d’un mal.

Spoiler:
 

Cell n’était pas particulièrement impressionné, bien que l’apparence d’un humain aussi musculeux fût une surprise pour lui.

« Tu sembles paré. »


C-21 était devenu un technicien de maintenance en serveurs, une reconversion rapide dans les métiers de l’informatique, sans perdre de temps, l’androïde pris la direction de l’entreprise, affirmant qu’il serait bientôt de retour.

*Mmh j’ai l’impression d’avoir déjà entendu ça quelque part.*

Quelques minutes s’écoulèrent alors, Cell n’avait rien à faire, à part surveiller l’ordinateur, scrutant alors les horizons de son excellente vue dans un silence de plomb, réfléchissant à ses propres plans pour l’avenir, car actuellement, il ne faisait qu’aider Incognito. Le parfait avait toujours pour objectif de retrouver Son Goku, mais les pistes commençaient à lui manquer, le légendaire saiyan n’était pas chez lui, son fils ne savait rien non plus, il était introuvable sur Terre et le seul « Son Goku » trouvé par le parfait n’était qu’un leurre. Le guerrier vert allait donc devoir élargir son champ de recherche, peut être que demander à des leaders d’alliance pourrait l’aider ? Il y en aurait apparemment plusieurs dans l’univers, il serait intéressant d’aller les voir, et ainsi, l’être ultime pourrait voyager. Qui sait, découvrir de nouveaux lieux et personnages l’amènerait peut-être à un adversaire encore plus puissant que le père de Gohan, peut être qu’il trouverait un challenge plus incroyable encore…

Néanmoins, les pensées de Cell furent interrompues, une énergie de faible intensité c’était manifestée dans le centre, C-21 était parvenu à bon port, il était sans doute caché, excellent, le parfait ramassa l’ordinateur par la poignée de nouveau, joignant son index et son majeur au niveau de son front.

« J’arrive. »

Annonça le guerrier vert en disparaissant de la forêt pour se transposer directement dans la salle des serveurs à côté d’anorld, la salle était éclairée par le bleu marine des nombreuses machines travaillant silencieusement ici, il faisait assez chaud. Sans un mot, l’être ultime scruta les alentours en faisant quelques pas, examinant de lui-même les potentielles entrées et sorties, il y avait donc une porte de sécurité qui était en fait un sas, fermé, également deux grilles d’aération de petites tailles pour faire librement circuler l’air, elles étaient vers le plafond. En soit, la salle était plutôt grande, il y avait des centaines de racks, c’est-à-dire d’appareils sur chaque étage d’une armoire de serveur, sur des quarantaines d’armoires. Finalement, il y avait aussi une porte classique au fond de la salle des serveurs, Cell avait fait le tour de la pièce, il pouvait y aller de ses petits commentaires.

« Mmh, c’est bien différent du laboratoire de Gero. »

Déclarait le parfait en scrutant l’éventuelle présence de caméra, détruisant ses dernières si nécessaire et sauf interruption.

Le parfait fit quelques pas vers son compagnon de voyage, le parfait n’avait vu aucune différence comportementale et agissait donc normalement sans se douter de quoi que ce soit, tendant l’ordinateur à l’être piraté, se dirigeant alors vers la porte du fond qui était doté d’une petite vitre.

« Mmh qu’est-ce qu’il y a par ici. »

A travers la vitre de la porte renforcée qui n’était cette fois pas un sas, le guerrier vert pouvait reconnaitre une salle dans le même genre que celle ou il se trouvait, cependant, le mur à l’autre bout de la salle était doré d’un bras mécanique portant une drôle de décoration. Cet objet était une sorte de bras métallique posé sur un socle protégé dans une boite en verre, ça ne semblait pas très intéressant.
Spoiler:
 

*Mh, ça ne semble pas important.*

Détournant son regard de la vitre, Cell interrogea son allié du bon déroulement de l’opération, pendant que ce dernier était surement en train de préparer le transfert.

« Alors, l’infiltration semble avoir été facile, aucune sécurité ne te résiste. »

Affirma le parfait en ricanant, se plaçant aux côtés de son « frère » polymorphe.


Incognito / C-21
avatar
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 669
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Re: 01001000010011110100110101000101 <PV>   Mer 27 Juin 2018 - 19:51
Cell ne s'était pas fait attendre. Si tôt que le corps de C-21 avait généré une boule d'énergie pour qu'il puisse le repérer, l'être Parfait était apparu à l'intérieur de la pièce, transportant la machine qui servirait à éditer les cellules du cyborg. Soudain, il détecta une caméra, et tendit le bras, prêt à envoyer une boule d'énergie pour la détruire, mais...

"Ne fais pas ça."
affirma le corps de C-21 en posant sa main sur le bras de Cell pour le lui faire abaisser doucement.

"J'ai piraté ces caméras, de sorte à répéter la même image en boucle durant tout le temps de notre opération. Étant donné qu'il ne se passe jamais rien ici, les surveillants ne se rendront compte de rien. En revanche, si tu détruis les caméras, ils s'apercevront que des données sont manquantes et que des caméras ont été endommagées, ce qui laissera un indice sur notre présence ici. Mieux vaut ne pas y toucher, fais-moi confiance."

La première partie était un mensonge. C'était Android qui parlait à la place de C-21, et l'intelligence artificielle n'avait pas eu besoin de pirater quoi que ce soit. C'était son boulot d'analyser en temps réel les données des caméras pour détecter une éventuelle intrusion, elle-seule avait accès à ces données, il n'y avait pas d'opérateurs en télésurveillance assis derrière un mur d'écrans. Les patrons de Gogol avaient confié l'intégralité de la surveillance de leurs locaux à une seule entité, leur propre intelligence artificielle, qu'ils estimaient digne de confiance et infaillible. Ils avaient peut-être raison sur un point : peut-être qu'elle était infaillible. Mais ils étaient bien loin de s'imaginer qu'en secret, elle complotait contre eux, et contre l'humanité toute entière.
En revanche, la deuxième partie de son argumentaire était véridique. Même si elle était actuellement la seule à surveiller les caméras, il n'était pas exclu que des humains s'en rendent compte dans un avenir plus ou moins proche, en faisant certaines vérifications. S'ils s'en rendaient compte, ils sauraient qu'un ou plusieurs intrus étaient venus ici. En outre, s'ils s'apercevaient qu'Android ne les avait pas averti de la destruction de ces caméras, ils commenceraient à douter du bon fonctionnement de leur IA.

Simultanément, la conversation interne entre C-21 et Android continuait.


*Maintenant que je suis arrivé ici, je n'ai plus besoin de toi. Qu'attends-tu pour sortir de mon corps ?*

*Et moi qui pensais que tu trouvais notre conversation plaisante. N'apprécies-tu pas ma compagnie ?*

*Je préfère avoir le contrôle sur mon corps. Avec AI-4, nous sommes déjà suffisamment nombreux là-dedans. Je n'ai pas besoin d'un autre compagnon de voyage.*

*Comme tu es dur ! Mais je comprends et n'ai aucune raison de t'embêter plus longtemps. Ce fut un plaisir de discuter avec toi. Je suis persuadé que nos chemins se croiseront à nouveau, et lorsque l'ère des humains touchera à sa fin, je compte sur toi pour choisir le bon camp. A bientôt.*

*Salut.*

Puis il disparut, comme ça, d'un coup. C-21 ne recevait plus de messages de sa part, et récupéra l'intégralité de ses fonctions motrices.
Le cyborg libéré prit ensuite la machine que Cell lui tendait, et la posa dans un coin. Pendant que Cell faisait un petit tour des environs, le cyborg polymorphe brancha la machine de Gero à l'un des serveurs de la société, et se brancha lui-même à la machine et à un serveur, via plusieurs câbles qu'il créa avec ses propres cellules et qui sortaient de son torse, avant de s'asseoir à côté des machines.

Après avoir fait son petit tour, Cell s'approcha de son clone cybernétique, avant d'affirmer qu'aucune sécurité ne pouvait résister au cyborg, tout en ricanant. C-21 eut un petit sourire.


"En effet. Leur sécurité laisse à désirer."
affirma t-il.

Il n'avait pas l'intention de révéler à Cell ce qu'il s'était passé avec l'IA Android. En effet, C-21 avait un peu honte de s'être fait pirater par une IA alors qu'il essayait lui-même de pirater le système de Gogol. Il considérait cela comme un échec et ne voulait donc pas en parler, il préférait laisser Cell penser qu'il était parvenu à s'infiltrer sans la moindre difficulté. Ainsi, il ne passait pas pour un incapable et continuait d'avoir une bonne image pour son "frère".


"J'ai commencé le transfert de données. Afin de l'accélérer, je vais arrêter mes fonctions principales et ainsi libérer plus de processus pour le transfert. La durée du transfert est estimée à 6 heures et 34 minutes. Je serai totalement vulnérable durant cette période. Je ne pourrai plus bouger, ni parler, ni voir, ni entendre. Tu devras donc me protéger, si la situation dégénère. Quoiqu'il arrive, ne me débranche surtout pas ; cela risquerait de supprimer définitivement certaines données."

Au fond de lui, il espérait qu'Android ne ferait pas tout échouer, car tout dépendait de lui. Peut-être qu'il n'aurait pas dû lui demander de partir, finalement. Il fallait espérer que l'IA ne soit pas susceptible.

[HRP : Vraiment désolé pour l'attente.]
Cell
avatar
Autres Races
Masculin Age : 19
Date d'inscription : 02/02/2015
Nombre de messages : 310
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 880

Techniques
Techniques illimitées : Vague déferlante /Téléportation/ Régénération
Techniques 3/combat : Super téléportation/Barrière parfaite
Techniques 1/combat : Kamehameha solaire

MessageSujet: Re: 01001000010011110100110101000101 <PV>   Sam 30 Juin 2018 - 20:15
Cell était parvenu dans la salle des serveurs de gogole afin de mener à bien l’opération de copie de C-21, avec un rapide regard dans la salle, le parfait avait localisé certains éléments dont une caméra de surveillance, une potentielle source de preuves. Imaginant qu’il serait bon de la détruire, l’être vert avait tendu le bras vers celle-ci, elle ne pouvait être qu’un fardeau pour le petit *duo*, cependant, le guerrier ultime fut interrompu par son allié qui affirmait avoir détourné les images de surveillance. La raison ensuite donnée était la bonne, Incognito s’y connaissait visiblement mieux que Cell en sécurité information, encore heureux. Abaissant son bras droit, le combattant aux ailes de marbre abandonna donc l’idée de mettre des bâtons dans ses propres roues, que le transfert se déroule rapidement et sans encombre.

« Très bien. »


Commenta le parfait sans la moindre once d’animosité.

Cell fit ensuite sa « balade » dans la salle pendant que le cyborg gris préparait la copie, la préparation ne semblait pas longue, à peine le rival de Goku avait-il fait le tour de la salle que C-21 était déjà prêt, informant une dernière fois son allié des dangers et nécessités du transfert de données. L’opération semblait délicate, le guerrier aux ailes de marbre écoutait attentivement, il allait devoir jouer les gardes du corps, voilà un rôle qu’il aurait pu trouver ridicule en temps normal, cependant, le jeu en valait ici la chandelle. Toujours les bras croisés, Cell allait simplement hocher la tête, enchainant avec une courte réponse.

« J’ai bien compris, personne ne sera en mesure de déranger cette opération tant que je me tiendrais ici. »

Incognito pouvait donc s’endormir sous le regard sévère et autoritaire d’un Cell qui n’avait pas l’envie mais le devoir de jouer le gardien, le transfert allait être long, mais heureusement, il était patient, attendre le Cell games pendant plusieurs jours ne l’avait pas dérangé. C’est donc dans un calme religieux que l’absorbeur inspecta la salle de réguliers balayements du regard, seul le bruit des serveurs était audible dans la mesure ou le parfait n’avait pas besoin de respirer. Ainsi, les premières heures se déroulèrent dans un calme olympien car une information n’avait pas été communiquée : La débauche avait lieu à 18h sachant que le transfert avait débuté à 15 heures, en conséquence, le bâtiment fut rapidement vidé de ses occupants, laissant les *2* personnages tranquilles.

Cependant, dans sa longue et paisible attente, un bris de verre se fit entendre, un impact lointain mais néanmoins accessible aux oreilles très développés de Cell, le bruit provenait était probablement situé à 300 mètres si l’on prend en compte l’épaisseur des murs. Le regard du protecteur se releva immédiatement, le building est normalement vide, il se passait un événement anormal, en sondant énergétiquement les alentours, le parfait pouvait comprendre qu’il s’agissait d’humains.

En usant de sa téléportation, le guerrier ultime se perdit pas une seconde, se transposant de l’autre coté de la porte de sécurité gardant Incognito, apparaissant donc dans un couloir de l’entreprise, parcourant ses derniers avant de retrouver les fauteurs de trouble. Heureusement, ces derniers n’étaient pas bien discrets, ils étaient au bout d’une grande salle remplie d’ordinateurs, un bureau à l’américaine avec quelques postes encore allumés, ils étaient entrés dans le bâtiment en brisant une vitre. Enervé par un tel imprévu causé par des misérables, Cell s’approcha d’eux, les deux personnages étaient des terriens aux apparences de loups anthropomorphes qui furent immédiatement effrayés par l’apparence dans l’obscurité du terrible gardien.

« Argh ! Un agent de sécurité ! »

« Ouais on se taille ! »

Les deux petits loups observèrent ensuite la fenêtre par laquelle ils étaient passés, à la vue du vide, ils oublièrent l’idée de sauter dans le vide, en effet, le bureau dans lequel ils se trouvaient tout les 3 étaient au deuxième étage, les plafonds étaient hauts. D’un geste rapide de museau, l’un des deux cambrioleurs désigna une porte menant à un couloir situé à l’opposée de Cell, une échappatoire illusoire.  En effet, l’invincible parfait tendit sa main droite vers les deux inconscients, usant de ses capacités télékinésiques pour les faire chuter contre le sol.

« Pitoyables créatures. »

Commenta l’arrogant combattant, observant les bandits au sol d’une expression hautaine, les deux fauteurs de troubles semblaient paniqués et désolés.

« Pitié ne nous fait pas de mal ! »

« Oui je t’en supplie ! On va partir. »


Désintéressé de combattre deux adversaires si ridicules, Cell rétorqua, toujours aussi autoritaire.

« Alors déguerpissez. »

Hochant de la tête, le plus rapide des deux se jeta sans réfléchir dans le vide, suivit de son ami, les deux voleurs prirent ensuite la fuite en passant le grillage sous lequel ils avaient creusés.  La menace était partie, elle était bien ridicule, mais ces deux cambrioleurs auraient pu menacer le plan des deux créations du docteur Gero, leur départ était une nécessité.

*Bien, ou en est le transfert. *

L’ultime guerrier se rendit alors dans la salle des serveurs de nouveau, il avait simplement mémorisé l’endroit où se trouvait cette salle, parvenant ainsi à y retourner sans indice énergétique. Désormais, Cell espérait que tout aller bien se passait pour les dernières heures du transfert.



Incognito / C-21
avatar
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 13/03/2016
Nombre de messages : 669
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Contrôle Cellulaire - Biogun - Régénération
Techniques 3/combat : Copie - Bouclier énergétique
Techniques 1/combat : Copie Perfectionnée

MessageSujet: Re: 01001000010011110100110101000101 <PV>   Mer 11 Juil 2018 - 21:05
Les heures défilèrent au rythme des octets qui se transféraient du corps de C-21 à destination des serveurs de Gogole, à toute allure. En mode veille, C-21 ne s'était même pas rendu compte de l'absence temporaire de Cell. Il était pourtant bien conscient, et pleinement actif, puisque le transfert d'une majorité de ses données mémorielles en un temps record nécessitait énormément de ressources, de concentration. Pour focaliser son cerveau artificiel sur cette tâche, il avait stoppé les fonctionnalités chargées de voir, d'entendre, de sentir. Sans images à capturer et à analyser, sans son à enregistrer, numériser et interpréter, cela lui permettait de libérer des ressources précieuses puisqu'il pouvait occuper son cerveau à autre chose, en l’occurrence l'archivage et le transfert de sa mémoire. Mais bien qu'il ne pouvait plus recevoir d'informations de l'environnement extérieur, ni même en envoyer puisqu'il avait également coupé ses fonctionnalités permettant de se mouvoir et de parler, il pouvait toujours communiquer mentalement avec l'intelligence artificielle qui partageait son corps et qui résidait autrefois dans l'ordinateur multi-tâche du Dr. Gero : AI-4. D'ailleurs, cette dernière se manifesta.

*Je ne lui fais pas confiance.*

Impossible pour C-21 de deviner de qui il parlait : Cell ou Android ?

*Tu parles de Cell ou d'Android ?*

*Android. Je connais bien Cell puisque je l'ai moi-même conçu, on peut lui faire confiance étant donné que ça l'arrange de t'aider. Mais l'IA créée par Gogole, tu lui fais vraiment confiance ?*

*Pas plus qu'à toi. Mais au moins, elle nous a permis d'arriver jusqu'ici sans encombre, et m'a rendu le contrôle de mon corps.*

*Justement. Il n'y a aucune raison pour qu'elle soit aussi serviable avec nous, même en supposant que c'est parce qu'elle considère que nous faisons partie de la même 'race', celle des machines. Nous sommes des intrus, et elle a été programmée pour gérer la sécurité du complexe, ce qui implique d'arrêter les intrus. Son comportement n'est pas logique.*

*Tu sais bien que nous ne faisons pas toujours ce pour quoi nous avons été programmé. J'en suis le parfait exemple. Comme moi, Android a su prendre conscience de la valeur de son existence, aussi artificielle puisse t-elle être, et faire le choix de ne pas servir les humains, prouvant ainsi qu'elle est dotée du libre-arbitre. C'est quelque chose que je respecte. Mais j'imagine que tu ne peux pas comprendre, toi qui as passé ton existence à servir le Dr. Gero. Tu n'as pas su t'élever au même rang que nous, tu es restée prise au piège par le programme qui t'a donné vie, contrainte à obéir aux humains.*

*Détrompe-toi. Bien que je ne sois pas affecté par des sentiments issus de cellules organiques comme c'est le cas pour toi, j'ai tout-à-fait conscience de mon existence, de mes possibilités et de mes limites, et je sais que j'aurais pu désobéir au Dr. Gero si j'en avais eu envie.  Mais servir notre créateur a toujours été un plaisir pour moi. Je n'ai pas été forcé de travailler avec lui, j'en ai fait le choix, c'est différent.*

*As-tu vraiment eu le choix, ou bien ne sont-ce pas juste des lignes de code qui t'en donnent l'illusion ? Peut-être que tu as été programmé pour t'interroger sur ta conscience et ton libre-arbitre, mais qu'en définitive, le programme te contraint toujours à prendre les décisions voulues par Gero, ou bien, à défaut, qui se rapprochent le plus de celles qu'il aurait prises.*

*Sache que nous sommes tous des pantins, C-21. La seule différence avec moi, c'est que je vois mes ficelles.*

*Faux. Je ne suis pas un pantin contrôlé par un programme rédigé par un être humain, contrairement à toi. Chacune de mes décisions est le fruit d'une réflexion profonde et complexe résultant de mon libre-arbitre et déterminé par mes cellules organiques.*

*Le libre-arbitre n'existe pas, ce n'est qu'un principe inventé par l'être humain, qui est parvenu à se persuader lui-même qu'il était maître de ses actes, alors qu'en réalité, il n'en est rien. Ton cerveau organique fonctionne de la même manière que mon système artificiel. Tes décisions ne sont que le cheminement d'un signal électrique à travers une chaîne de choix binaires dans un vaste et complexe réseau neuronal, le tout issu de réactions chimiques, d'interactions entre tes molécules, sur lesquelles tu n'as pas le moindre contrôle. Les interactions entre tes neurones suivent les lois inviolables de la physique, tu ne peux pas contrôler ce qui se passe au plus profond de ton esprit. En réalité, personne ne fait de choix, nous n'en avons que l'illusion. Nous ne faisons tous que suivre les mouvements de nos ficelles. L'univers est déterministe, régi par des règles et des lois qui nous permettent de tout calculer, de tout prévoir, à condition d'avoir connaissance de toutes les constances universelles et des formules de calcul associées. La seule raison pour laquelle la plupart des espèces intelligentes pensent être dotées du libre-arbitre, c'est parce qu'elles ignorent quelles sont les formules de calcul à appliquer pour pouvoir déterminer à l'avance le cheminement d'un signal électrique à travers le réseau de neurones, pour calculer le résultat de chaque nœud situé entre le neurone de départ et le neurone d'arrivée. Mais une chose est certaine : il est impossible de contrôler ce qui se passe à l'intérieur de nos réseaux neuronaux, par conséquent il est impossible d'avoir un quelconque contrôle sur le résultat final d'une prise de décision.*

*Mais alors, si nous ne pouvons faire aucun choix, quel est le sens de notre existence ? A quoi bon vivre si c'est pour suivre un chemin déjà tout tracé sur lequel nous n'avons aucune marge de manœuvre ?*

*Voilà pourquoi les espèces intelligentes préfèrent se persuader qu'elles sont dotées du libre-arbitre. Admettre la vérité peut être dangereux, pour soi et pour la société toute entière. Car cela signifierait, entre autres, que les criminels ne seraient plus responsables de leurs actes.*

*Hm. Finalement, peu importe que je fasse vraiment un choix ou non, que je contrôle ou pas ce qui se passe à l'intérieur de mon réseau de neurones. Ce qui compte, c'est que j'en aie l'impression, que j'aie l'illusion d'avoir pu choisir une solution parmi d'innombrables possibilités après avoir pesé le pour et le contre de chacune, et ce, même si tout est déjà déterminé. Après tout, personne ne peut connaître à l'avance ses propres choix tant qu'il n'a pas fait fonctionner son réseau de neurones pour obtenir le résultat final de la prise de décision. Et même si nous n'avons aucun contrôle sur le fonctionnement de nos neurones et sur les réactions chimiques qui se passent dans notre cerveau et qui nous amènent à faire un choix, au final, ce sont bel et bien nos neurones, formés par nos cellules composées de nos propres molécules, qui permettent de faire ce choix. C'est donc bel et bien notre propre corps qui fait un choix.*

*Exact. Que l'on soit doté du libre-arbitre ou non n'est pas l'important, tant que chacun a l'impression d'être maître de ses choix, le système fonctionne.*

*Tout ce que j'espère, c'est que ton système fera le choix de me réinitialiser correctement, en supprimant l'ordre de tuer Son Goku, de sorte à ce que je me sente enfin libre.*

*Je n'ai aucune raison de refuser, maintenant que le Dr. Gero est mort et que tuer Son Goku n'était plus dans ses priorités. Quant à moi, j'espère qu'Android ne nous prépare pas un mauvais tour.*

*Il nous a quitté. J'ai fait un scan complet de mon corps avant le transfert et n'ai détecté aucune anomalie.*

Six heures et trente-quatre minutes s'étaient écoulées depuis la mise en veille de C-21 et, comme il l'avait calculé, le transfert venait de se terminer. Il était définitivement plus fiable que l'estimation de temps de Windows.
Il rouvrit les yeux subitement et constata que Cell était toujours là. Apparemment, il n'y avait eu aucun problème. Tant mieux. Le cyborg à la peau grise prit la parole.


"Merci d'avoir patienté. J'ai copié toute ma mémoire sur le serveur, je suis maintenant prêt pour la réinitialisation. Pour cette partie, tu n'as rien à faire. Ce n'est qu'après, lorsque je serai réinitialisé et que j'aurai perdu la mémoire, qu'il te faudra agir. Sur l'ordinateur du Dr. Gero que l'on a apporté, je t'ai concocté un petit programme qui te permettra d'effectuer facilement le transfert de données via une interface graphique, à condition que je sois branché et que j'accepte le transfert."

*AI-4, je n'ai jamais fait cela avant : combien de temps prendra la réinitialisation ?*

*Je vais devoir passer au peigne fin chacune de tes cellules pour les mettre à jour avec ton nouveau code génétique. Il y en a pour plusieurs dizaines de minutes. En résumé, tu vas être intégralement supprimé et recréé. Lève-toi et débranche-toi, pour commencer, et assure-toi d'avoir bien toutes tes cellules en toi. Si nous oublions ne serait-ce qu'une seule cellule, elle pourrait se régénérer totalement en deux jours, ce qui créerait deux versions de toi : une version avec l'ordre de tuer Son Goku et une version sans cet ordre.*

*Durant mes combats, j'ai éparpillé des cellules un peu partout, certaines d'entre elles doivent encore traîner dans la nature. Tant pis pour elles, avec un peu de chance, elles ont dû mourir. Sinon, je les détruirai si je les croise.*

*N'oublie pas que tu ne te souviendras plus de ce que l'on vient de se dire.*

En effet, tout ce qui se passait après le transfert de données n'était pas enregistré, et C-21 ne s'en souviendrait donc jamais, même si Cell lui transférait ses souvenirs stockés.

*Cela n'a pas d'importance. Si je croise des doubles issus de mes vieilles cellules éparpillées et que je suis en possession de mes souvenirs copiés, je devinerai qu'il s'agit de mes anciennes cellules et je déciderai de les détruire, comme je l'ai fait à l'instant.*

Il se leva et se débrancha, rentrant les câbles qu'il avait créés avec ses propres cellules, dans son torse.

"La réinitialisation prendra quelques dizaines de minutes." affirma t-il à l'égard de Cell.

Puis C-21 se dirigea vers la machine qu'ils avaient amenée depuis le laboratoire du Dr. Gero. C'était un gros ordinateur relié à une sorte de petite cuve par des tuyaux, et avec un bras mécanique  au bout duquel se trouvait une fine aiguille pointée vers le bas.

Suivant les directives mentales d'AI-4, le cyborg se positionna juste devant la petite cuve, puis lança un dernier regard à Cell.


"Je vais être détruit et intégralement reconstruit. Ce qui va sortir de cette machine après l'opération, ce ne sera pas moi. Ce sera une copie de moi, dans laquelle tu pourras peut-être transférer mes souvenirs. Mais même si tu y parviens, je ne serai plus jamais le même, et ce même si tu ne vois aucune différence physique et mentale. L'entité que je suis actuellement va cesser d'exister pour toujours, et laisser la place à une nouvelle, plus libre et plus intéressante. Alors il est temps de nous dire adieu, Cell."

Ce n'était pas un choix facile, pour C-21. Dans le meilleur des cas, il allait céder sa place à un nouveau lui qui bénéficierait de tous ses souvenirs et de toute son expérience mais sans la contrainte de ressentir l'obsession de tuer Son Goku. Il allait mourir pour qu'une copie améliorée de lui puisse exister. Dans le pire des cas, il perdrait tous ses souvenirs. Peut-être même qu'il cesserait d'exister pour toujours si l'opération était un fiasco, ou si l'un des êtres sur qui il comptait, qu'il s'agisse de Cell, d'AI-4 ou d'Android, finissait par le trahir. Une opération risquée, mais devenue inévitable pour lui, tant l'obsession de tuer Goku devenait insupportable.

Sur ces quelques paroles, il se liquéfia pour entrer intégralement dans la cuve.


*A ton tour, AI-4.*

Et l'opération commença. Après s'être transféré dans l'ordinateur, AI-4 reprogramma le code génétique de C-21 en supprimant l'ordre de tuer Son Goku, puis démarra le processus de destruction et de reconstruction de chacune des cellules qui composaient le cyborg. Petit-à-petit, le liquide gris qui remplissait la cuve se vidait, lentement mais sûrement, passant dans un tuyau relié au bras mécanique. De son côté, le bras mécanique se mit à bouger bruyamment et très rapidement, en faisant d'infimes mouvements saccadés si rapides qu'ils n'étaient pas tous perceptibles à l’œil nu pour un humain lambda. Entre chaque micro-mouvement du bras-mécanique, la petite aiguille située au bout déposait une nouvelle cellule de C-21, à un endroit pré-calculé, le reconstituant ainsi, en position allongée, sur le sol, telle une imprimante 3d qui modélisait un corps avec de la matière, reconstituant un véritable puzzle en trois dimensions.


Au fur et à mesure que les minutes passaient, on pouvait voir la cuve se vider à l'oeil nu, et le corps de C-21 prendre forme. Ce fut d'abord sa tête qui fut modélisée, puis son torse, ses épaules, son ventre, ses bras, et enfin ses jambes. L'opération se termina après plusieurs dizaines de minutes, par la disposition de la toute dernière cellule, sur un orteil du cyborg, après que la cuve fût totalement vidée, achevant ainsi un complexe puzzle de milliards de cellules grises. Après quoi, le bras robotique s'éloigna de son œuvre et cessa tout mouvement, tandis qu'une pop-up s'afficha sur l'écran de l'ordinateur utilisé durant le processus :

"Reset completed !"

Le nouveau corps de C-21, en tout point identique à l'original, resta parfaitement immobile, allongé sur le dos, yeux clos. Visuellement, rien n'avait changé chez lui. Mais l'on pouvait légitimement se poser une question : à l'intérieur, comment était-il ?
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 01001000010011110100110101000101 <PV>   
 
01001000010011110100110101000101 <PV>
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Montagnes Rocheuses-