Partagez | 
 

 [Tournoi du destin, 1er tour] Rellum vs Riki.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaito Shan
avatar
Demi-Sayen
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 31/05/2016
Nombre de messages : 7081
Bon ou mauvais ? : Divinement Bon.
Zénies : 3365

Techniques
Techniques illimitées : ✞ Kaikai ✞ Rayon bonbon ✞ Sōzō ✞
Techniques 3/combat : ✞ Light Hawk Wings ✞ Volonté ✞
Techniques 1/combat : ✞ Kami No Ryūken Bakuhatsu ✞

MessageSujet: [Tournoi du destin, 1er tour] Rellum vs Riki.   Jeu 28 Juin 2018 - 1:07
Voilà donc le second combat du tournoi, accueillant cette fois un robot contre un saiyan. En plus, ce robot haïssait les saiyans au plus au point en prime d'être un serviteur du démoniaque Freezer ! Mais cette fois, le combat allait donner une chance aux deux participants, laissant les forces de chacun à un niveau d'une égalité parfaite. Rellum étant un robot, ce n'était pas un bracelet, mais plutôt un brouilleur qu'il allait devoir supporter. Après l'entrée en scène des deux participants, le combat pourrait aussitôt commencer.

"Bien le bonjour messieurs ! Vous êtes ici pour participer à un combat titanesque ! Vos forces sont de niveau égal, mais j'espère que vous allez offrir un combat remarquable. La seule règle est de ne pas tuer votre adversaire ! Vous êtes prêts ? Allez-y !"

Retournant en dehors de l'arène, le combat pouvait désormais commencer.
Rellum
avatar
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 237
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Rellum vs Riki.   Jeu 28 Juin 2018 - 16:44
Comment Rellum arrive (optionnel):
 

 
La foule s’impatiente, elle vient juste de déguster un succulent combat qui viens à peine d’étancher leur soif de spectacle. Quel combat était-ce ? Qui en est le ou le vainqueur ? Peu importe, il en faut davantage. Bien heureusement l’arrivée de deux combattants bien frais vient de calmer leur faim dévorante. D’un côté, se dresse fièrement un robot massif à la solde du terrifiant mais légitime roi galactique Freezer. Celui-ci, dressé sur ses deux mètres et treize centimètres, observe avec méprise son opposant qu’il vient de découvrir. Quelle heureuse et hideuse surprise à la fois.
 
En toute vraisemblance, on pourrait confondre cet humanoïde musclé mais élancé avec un humain. Néanmoins, cette tignasse aussi noire que le pétrole, cet air dédaigneux, ce style d’armure qui été plagier honteusement sur l’armée Cold, et surtout cette aura qui trahit une odieuse bestialité raciale. C’est une certitude, ce malandrin n’est autre qu’un sayan, la pire espèce de l’univers. Peu importe qu’ils soient sensiblement bon ou drastiquement mauvais, ces être futiles ne font que ravager inutilement l’univers. Leur existence n’est bonne qu’à se faire réduire à néant. Et dire que le seigneur Freezer eut la bonté d’esprit et la magnanimité de leur accorder une seconde chance. Des ingrats, tous autant qu’ils soient ! Et celui-ci dont l’allure fait atrocement écho à cet impertinent de Son Gohan ne fait point exception.
 
L’arbitre, dont le ki semble étrangement inexistant et dont l’apparence fait aussi drôlement référence à la famille de Son Goku, fit un bref rappel du règlement avant de donner le GO du combat et s’éclipser et laisser les deux protagonistes se disputer la victoire. Malgré le gong sonné, Rellum, muet, ne fit pour le moment physiquement rien a part se mettre en garde. Il préfère débuter par scanner visuellement le vil chimpanzé et élaborer une stratégie rapide et efficace. Bien que les sayans soient des brutes vicieuses, ils n’en restent par moins de farouches combattants dont la puissance peut vite faire une ascension fulgurante, mais au dépit d’un gaspillage d’énergie colossale. Faire le premier geste serait donc une erreur. Reste maintenant à savoir combien de temps le robot peut supporter l’insupportable présence de cette aberration cosmologique.
 
Soit approximativement six secondes.
Riki
avatar
Saiyan
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 204
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1375

Techniques
Techniques illimitées : Ki Barrier; Image Rémanente; Maximum Flasher
Techniques 3/combat : Renforcement; Tempête éclaire
Techniques 1/combat : Final Flasher

MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Rellum vs Riki.   Dim 8 Juil 2018 - 22:30
C'était une belle journée qui se déroulait sur Vegeta à la suite de cet attentat meurtrier en plein centre-ville. Malgré la température estivale, l'ensoleillement idyllique et la fraîche brise qui serpentait dans les rues, ces dernières restaient désespérément vides. La récente attaque de Mark II et de Brolya persistait dans les esprits de tous, soldats comme civils. Ainsi, les premiers avaient reçu l'ordre d'intensifier les patrouilles dans les rues de leur planète mère, tandis que les seconds restaient pour la majorité cloîtrés chez eux, entre rage et anxiété. Riki lui, malgré le quartier libre qu'on lui avait accordé à lui et au reste des survivants de l'escouade d'intervention, suivait le mouvement, et patrouillait également en solo dans les alentours du palais, vêtu de sa toute nouvelle armure. Celle-ci avait été spécialement désigné par Riki et par un armurier de Vegeta pour répondre à quelques exigences. Ses couleurs sombres garantissaient une meilleure furtivité, le fait qu'elle recouvre l'intégralité du corps de son porteur, à l'exception de sa tête, assurait une protection contre le froid, et l'absence d'épaulettes et de protège-hanches donnait une meilleure mobilité au grand sayan.C'est ainsi que Riki fut soudainement ébloui par une vive lumière en passant juste devant l'entrée du château royal. Étonnamment, aucun des gardes en poste, dont le nombre avait été rehaussé suite aux récents événements, ne sembla apercevoir la même chose, et ils furent tous étonnés de voir Riki exécuter un saut de cinq mètres en arrière, armant son bras droit au bout du quel s'accumulait de l'énergie, pendant que le gauche passait devant ses yeux pour réduire la quantité de lumière reçue. Aussitôt, l'intensité de ce flash constant diminua pour ne devenir qu'une faible lueur concentrée dans une petit orbe verte.

"Toutes mes excuses pour t'avoir surpris jeune sayan, je suis venu ici an nom des dieux eux-même te proposer de participer à leur grand tournoi rassemblant des participants de tous horizons. Le vainqueur repartira chez lui avec de nombreuses récompenses parmi lesquelles..."

"Ok."

L'interruption paru hautement surprendre et contrarier l'orbe, même si elle était dépourvue de visage et donc d'expressions. Une feuille de papier tomba de nulle part entre les mains de Riki, qui la regarda un instant avant de reporter son regard sur l'orbe.

"Hum... alors euh, oui, tu dois infuser ton ki dans cette feuille afin de la brûler et de rejoindre ce tournoi, où t'attendent..."

Riki relâcha immédiatement une grande quantité de ki dans la feuille, qui se vaporisa instantanément, alors que le guerrier était téléporté ailleurs, sous le regard incrédule des gardes.

"Il a un vrai problème ! Tant pis pour lui, il n'aura pas d'explications là bas, il ne les mérite pas. Pas vrai les gars ?"

Devant le manque de réaction d'hommes qui ne pouvaient ni le voir, ni l'entendre, l'être divin soupira, puis disparu.
Riki lui, s'était retrouvé dans une salle visiblement infinie, au centre de laquelle se trouvait une porte, qui semblait ne donner sur rien. Riki, pas plus confus que ça, se contenta de l'ouvrir, pour découvrir sans surprises une arène derrière, ressemblant à celle du Tenkaichi Budokai auquel il avait participé sur Terre, mais en beaucoup plus grande. Beaucoup de gens auraient été choqués par ce concours d’éléments tous plus étranges les uns que les autres, mais Riki n'avait jamais réellement compris pourquoi les gens acceptaient qu'un être puisse respirer dans l'espace ou se changer en singe géant sans pour autant réussir à assimiler que la magie ouvrait beaucoup d'autres portes et n'était pas qu'affaire de lapins et de chapeau.
Ainsi, le soldat se retrouvait en face d'un robot haut d'approximativement deux mètres et d'une dizaine de centimètres, et et à côté d'un sayan qui, à la vue de son discours, était probablement l'arbitre. Il avait également remarqué l’apparition d'un bracelet élastique au niveau de son poignet, qu'il rehaussa sur son biceps pour en faire un brassard. Il entendit dans sa tête la voix de la lueur précédemment rencontrée, qui lui fit comprendre que cet accessoire égalisait sa force et celle de son adversaire, et en déduit que le vainqueur serait le plus technique et tactique. Cela allait très bien à Riki, mais la nature de son adversaire s'avérait problématique pour de nombreuses raisons. Malgré une puissance supposément égale, cet automate avait de nombreux avantages sur Riki. Premièrement, il ne ressentait probablement pas la douleur, ou alors son concepteur était réellement stupide. Secondement, il ne ressentait pas la peur, du moins pas autant que les êtres organiques, car il avait surement des fonctionnalités de détection de danger, mais Riki aurait plus de mal à l'impressionner et à le leurrer pour le forcer à esquiver ou à parer une attaque par exemple. Troisième avantage du dénommé Rellum, et pas des moindre, sa capacité d'analyse en temps réel et en avance qui, toute machine qu'il était, était probablement supérieure à celle de la plupart des organiques. Riki déduisait cependant, et à son avantage, que le blindage de son adversaire pourrait restreindre sa vitesse et son amplitude de mouvement, ce qui serait probablement le seul facteur sur lequel il pourrait compter.
Pendant son analyse, il avait intégralement ignoré le rapide discours de Kaito, n'entendant que son signal de départ.

Riki ne se fit pas prier, et parti directement à l'assaut de la machine, bombardant d'une demi-douzaine de kikohas son adversaire pendant qu'il s'en rapprochait en ligne droite. À cinq mètres de ce dernier, il utilisa une image rémanente pour faire croire au robot qu'il venait de frapper en plein torse, alors qu'il était en réalité passé derrière lui pour loger un coup de talon dans la partie découverte de la hanche gauche de l'automate, avant de réutiliser une image rémanente pour reparaître en face de ce dernier, à deux mètres du sol afin de loger un Maximum Flasher dans ce que Riki avait identifié comme étant le seul et l'unique capteur optique de la machine. Cela fait, il utilisa une barrière de ki concentrée sur l'avant de son corps puis recula vers sa position initiale, lâchant une nouvelle rafale de kikohas vers son adversaire. Cette attaque courte mais intense n'avait eu pour but que de jauger la réactivité et les réactions de son opposant, ainsi que de trouver d'éventuels points faibles. Il ne voulait pas dépenser trop d'énergie, car si un simple concurrent ne saurait pas forcément profiter de son épuisement pour asséner une contre-attaque dangereuse, une machine comme Rellum ne se ferait pas attendre. Le combat venait de débuter, et il s'annonçait, au goût du soldat, bien trop compliqué pour un simple match de premier tour.
Rellum
avatar
Cyborg
Masculin Age : 28
Date d'inscription : 27/08/2017
Nombre de messages : 237
Bon ou mauvais ? : Idéologique
Zénies : 1240

Techniques
Techniques illimitées : Rayon oculaire / Barrière cinétique / Hologramme
Techniques 3/combat : Idéologie / Distorsion
Techniques 1/combat : Insignifiance

MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Rellum vs Riki.   Mar 10 Juil 2018 - 16:52
Ça y est, les hostilités sont lancées, et comme convenu c’est le sayan qui se lance tête baissée la première à l’assaut. Parfait, ainsi il s’expose tout seul au danger comme tout bon macaque de son espèce. Après tout, la grande majorité d’entre eux ne sont des bourrins écervelés qui pensent pouvoir faire primer leur force bestiale à une tactique efficace. Durant sa course virile, le jeune homme mitrailla l’androïde de quelques boules de ki aux trajectoires chaotiques et sans qu’aucune ne masque l’arrivé du lanceur. Si le robot pouvait soupirer d’exaspération, il l’aurait fait.
 
*Puéril.*
 
De sa main gauche d’acier trempée, Rellum fit dévier les projectiles en les giflant de droite à gauche générant ainsi un faible couloir d’explosion sur les côtés de l’arène. Dès lors, les spectateurs s’enflammèrent se mirent à applaudir pour si peu. Visiblement cela fait un moment que les gradins attendaient ce combat de gladiateurs dont un simple effet pyrotechnique les a faits submerger d’euphorie. Le cyborg ne conte nullement s’abreuvoir de ces applaudissements injustifiés et inutiles, il préfère rester concentrer l’arrivée tonitruante de son adversaire qui fuse poing en avant. Un posture offensive imbibée de failles qui trahissent bien l’incompétence du macaque. De son membre haut gauche, l’androïde riposta simplement d’un coup de haut en bas qui devrait cogner le coude de l’attaquant. Ainsi ce dernier serait blessé et dévierait contre terre où il se fera bêtement piétiner. Un bon plan en soit.
 
Si ce n’est que la contre-attaque traversa littéralement l’humanoïde avant que ce dernier ne s’évapore. Un instant d’incompréhension s’écoula, que s’est-t-il donc passé ? Durant ce cours laps de temps à déterminer ce qui cloche, un coup sec heurta la hanche de l’être mécanique renforçant ainsi la confusion. Normalement n’importe qui aurait céder à la panique, mais l’expérience de l’androïde prit le dessus. Ce genre de subterfuge, il le reconnait. Un passé honteux ressortit des fichiers clos pour faire apparaître le visage d’un autre sayan indésirable : David ! Un de ces chimpanzés, désormais en cendre, qu’il avait autrefois affronté à plusieurs reprises. Celui-ci usait maladroitement d’une technique d’illusion similaire qui consistait à laisser une image factice tandis que l’authentique puisse frapper ailleurs. Comme quoi, même les plus infâmes défaites peuvent servir à s’améliorer.
 
L’automate privilégia alors ses capteurs de ki que visuel. Oui, la présence de l’antagoniste est non loin derrière lui, mais plus à portée de frappe. Puis la seconde d’après, cette puanteur simiesque se déplaça rapidement pour arriver de face et légèrement au-dessus de Rellum tout en canalisant une puissance inquiétante. Le cyborg releva légèrement la tête et toisa l’opportun du regard. Visiblement, cet énergumène tient plus du génie non méritoire de Goku que de la stupidité d’un trouffion sayan lambda. Les éloges s’arrêtent ici, tandis que la bête s’apprête à lancer sa vague d’énergie. Il est trop tard pour annuler l’agression et les deux belligérants trop proches pour envisager une esquive, la seule solution est donc de contrer de manière astucieuse.
 
L’épais rayon blanchâtre est lancé directement en direction de la lentille écarlate du cyborg. Cela semble bien pensé de prime abord, mais c’est sans compter sur les compétences unique de Rellum. Car celui-ci usa justement de son orbite pour tirer un puissant rayon oculaire. Le fil carmin alla s’impacter précisément vers le centre bas de la vague d’énergie laiteuse. Ce choc précis fit du coup dévier l’offensive vers le haut, passant de très prêt du crâne inhumain de l’androïde. Tout en maintenant ce flux constant, le colosse de métal en profita pour tenter de cogner la cuisse du jeune homme qui se trouvait proche et en lévitation. Il le tenait !
 
Mais à nouveau, l’adversaire fit preuve de raison en stoppant son attaque énergétique pour dresser immédiatement une étrange paroi imprégnée de ki. En conséquence, le poing d’acier ricocha contre cette défense qui disparut tout aussitôt. Bien que la rage commence tout doucement à monter, une pointe de curiosité fit également son apparition.
 
*Une technique d’assaut, d’illusion et de protection utilisées en quelques secondes de la part d’un alien de bas étage ? Voilà qui est intriguant.*
 
Sur ce, le fougueux sayan voulut battre en retraite en arrière vers le sol, sans doute pour reprendre un instant son souffle, tout en canardant à nouveau l’automate de kikohas. Pour Rellum, il est hors de question de laisser respirer ce petit effronté. Il a osé jouer avec le feu en abimant le mastodonte de fer, il est maintenant temps qu’il se brule, de manière littérale. Tout en poursuivant l’être de chair, celui de rouages attrapa de sa main droite l’une des sphères meurtrières pour la renvoyer directement vers la seconde. Les deux globes explosèrent entrainant par hérédité l’explosion de la troisième qui se trouvait derrière et ainsi de suite. Cette file indienne de détonation remonta jusqu’à la petite dernière de la série de mitraillage, soit proche de la main tendue du sayan. Bien entendu, cela ne lui causera aucuns dégâts majeurs, mais cela aura au moins le mérite de le déstabiliser un tant soit peu. Par la même occasion cela permet au cyborg de rattraper drastiquement en distance son adversaire qui ne peut plus reculer en ligne droite, car ce dernier se mouvait du ciel vers terre.
 
De la musique:
 

Désormais, c’est Rellum qui a l’ascendant et compte bien en profiter. Il tenta de filer un violent crochet du gauche qui vise de manière létale la mâchoire carrée du macaque. Nul doute que s’il se prend un pain de cette ampleur à cet endroit du corps, il en pâtirait sévèrement pour la suite. Mais est ce qu’il parera ? Malheureusement pour lui ce ne sera pas la bonne solution. Cette agression-ci est parfaitement inoffensive, car ce bras gauche-ci n’est pas réel. Il s’agit d’un membre holographique créé par le fourbe robot. Ce subterfuge servit non seulement à donner un os en plastique à ronger au poilu, mais elle permit également de camoufler habilement la réelle agression. Le vrai bras gauche d’acier, caché par le membre factice, se trouve dans l’angle mort du sayan et alla se loger directement dans son flanc, juste sous l’armure. Les doigts cybernétiques étant tendues, c’est comme si on plantait une fourchette aiguisée dans un steak cuit à point.
 
Le cyborg ne voulut même pas laisser son opposant lâcher ne serait-ce qu’un hoquet de douleur. Dès que le contact se fit, l’androïde déferla tout son mépris envers cette sous-race. Il déclencha pour la première fois de ce combat son idéologie. Des éclairs aux reflets sanguins et aux zébrures carnassiers slalomèrent à travers la carcasse massive du robot. Etant au toucher avec le sayan, ce dernier subira une violente électrocution qui ne le laissera pas de marbre.
 
Mais ce n’est pas fini ! Toujours dans son premier élan forcené et désormais munie d’une force du tonnerre, Rellum voulut faire basculer le pauvre hère corps contre le sol dallé de l’arène. Ainsi fait, et souhaitant parfaire la durée temporaire de l’idéologie, l’automate fit raclée son prisonnier contre le marbre du terrain et cela sur plusieurs mètres, créant un sillage de caillasse, de foudre et de sang. Le tout sous la surveillance d’un œil carmin paré à tirer un laser oculaire punitif en cas de tentative de libération. Et que toute cette machination ne fonctionne ou pas, le docteur ne put résister à exprimer sa haine et son dédain envers son nouveau patient.
 
"Voila comment vous devriez être, vous sayan ! La gueule à manger le gravier et à voir de si bas ceux qui mérite la gloire de si haut. Votre espèce n’a fait que trop de mal au concept même de l’existence de la vie dans le cosmos !"
 
Mais est-ce que le vaillant jeune homme parviendra à s’extirper à temps et sans blessures face à cette combinaison d’attaques féroces ? Est-ce qu’il fera rabattre le caquet de cette invention de l’humain qui rabaisse ceux de sa lignée ? Son adresse, sa puissance, son imagination et son égo sont mis à rudes épreuves.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Tournoi du destin, 1er tour] Rellum vs Riki.   
 
[Tournoi du destin, 1er tour] Rellum vs Riki.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ➸ Tournoi d'Été - tour 1 (Mars)
» ➸ Tournoi d'Été - tour 1 (Lyra)
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Event !! Tournoi, premier tour [The Rainbow's Girls VS Sadique Empire]
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: RPG Flashback-