Partagez | 
 

 Prèt du lycée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Prèt du lycée   Mar 24 Mar 2009 - 21:35
Le petit robot arriva près d'un batiment situé en centre-ville,il s'agissait d'après la pancarte du lycée orange star,un endroit ou les jeunes terriens,appelés élèves ou étudiants,allaient apprendre diverses chosses pour renfocer leur culture.Emerl ne savait que faire,il décida donc de s'arréter et de s'adosser contre le mur.Blotti dans sa cape noire à capuche,personne ne voyait un robot ni son épée,les gens devaient s'imaginer qu'il était une jeune mendiant ou un dealer à l'entrée d'un lycée.Mais emerl se foutait de l'opinion des gens,il était tourmenté par cet "empereur ix" et le clan nocturnus,ils le voulaient lui,surement pour le dragon azur.Et pourquoi voulaient-ils le dragon azur alias gizoid?Surement pas pour jouer à la baballe avec lui,emerl et le gizoid avaient ce sentiment commun,pour une fois ils étaient en accord,leur destinée était intimement liée à celle d'ix et de ses serviteurs et tot ou tard,il faudrait combattre.


Dernière édition par Emerl le Mer 25 Mar 2009 - 20:54, édité 2 fois
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Mer 25 Mar 2009 - 16:17
Elle était à peine sortit du laboratoire… vêtue d’une simple chemise blanche lui arrivant à mi-cuisse. Elle marchait dans la ville… elle avait mal à la tête. Elle se tenait le front d’une main, remontant quelques mèches de ses cheveux rosâtres et cachant son œil gauche. Les gens s’écartaient tous quand ils la voient venir avec ses cornes sur la tête, ses yeux rouges et sa différence… cette différence… se regard effrayant cachant la personne inoffensive qu’elle est. Du sang avait taché sa chemise blanche qui laissait un arrière goût de ce qui c’était passer dans le laboratoire. Encore un nouveau monstre, devaient penser les gens qui fuyaient en la voyant.

Pourtant, elle avait été crée il y a de cela plusieurs années en arrières… mais sa création était différente de toutes les autres, elle ne possédait pas les mêmes capacités que les autres cyborg, bien que son être soit comme eux. Elle resserra sa main contre son crâne avant de se tenir la tête à deux mains et de trembler, semblant se battre contre elle-même. Les objets autour d’elle se mirent à se briser, d’autres à valser plus loin. Elle venait sortir d’un laboratoire, après maintes expériences. Mais où était-elle ? Elle se sentait mal, tellement mal…

Pourquoi ? Pourquoi l’avoir fait revenir à la vie ? Elle voulait mourir pour lui… mais voilà que des scientifiques, encore des maudits scientifiques, venait de la ressuscité, en quelques sortes. Ils avaient donc préservé son corps, son être, c’était certain… C’était déjà trop tard pour ses humains qui venaient de mourir. Elle finit par se calmé, quelques minutes après. Elle marchait la tête baissée, ses cheveux cachant ses yeux. Un petit garçon s’approcha d’elle en pleurant, celui-ci explosa avant qu’il ne puisse lui adresser la parole. Elle n’avait de pitié pour personne. Que ce soit des hommes, des femmes, des enfants, c’était pour elle la même chose. Ils ne méritaient pas de vivre, comme les humains la détestaient et qu’il lui avait détruit l’existence. Ils l’avaient crée afin de l’utiliser pour arme, pour refaire une terre à leur manière.

Mais ils avaient oublié un détail… juste un petite détail, qui aurait pu paraitre sans importance… Lilium était un androïde capable de ressentir, d’avoir des sentiments… par conséquent d’aimer. C’était ce qu’avais fait ce cyborg qui était pourtant le plus sadique et agressif d’entre eux. Mais c’était également celui qui avait une morale propre. Elle l’avait aimé comme elle n’avait jamais aimé personne, dans le monde cruel où elle avait vécu auparavant, c’était le seul l’ayant accepté tel qu’elle était. D’une manière ou d’une autre, elle était à présent seule sans repaire, dans ce monde qui – même ayant développé sa technologie – restait le même.

Elle venait de refaire un demi-tour pour recommencer à zéro. Ignorant qu’il existait d’autres planètes, des personnes qui venaient donc de ses autres planètes, elle se croyait encore seule dans ce cas. A vrai dire, on l’avait gardé enfermer pendant si longtemps… et elle venait tout juste de sortir de ce laboratoire, ne connaissant rien au monde actuel qui ressemblait tellement à celui d’autrefois. Toute les personnes les plus proches d’elle venait à être démembré, à être couper en deux horizontalement ou verticalement… en gros, à crée des marres de sang qui se réunissait pour former une rivière de sang. Les gens criaient affoler, autour du massacre.

Elle marchait dans le sang des gens mort, sans se soucier d’où elle allait. Elle continua de traverser la ville, jusqu’à ce qu’une ligné d’homme armé de fusil lui tirent dessus. Toutes les balles tombaient avant d’atteindre leur objectif. Ses bras transparent, appeler des vecteurs la protégeait. Toute les têtes des tireurs furent exploser une à une, rependant leur cerveau en désastre sur le sol souillé. Elle continua son chemin, balançant les voitures sur les gens autour, restant traumatisé sur place afin de les faire dégager.

Elle déboucha finalement en centre ville, après avoir marché plusieurs minutes. Il y avait beaucoup de bruit et surtout, du peuple. Elle continua de s’avancer, traçant sa marche de ses pieds imbibés de sang. Alors qu’un homme la pointa du bout d’une table, discutant avec plusieurs personnes, l’une d’entre elle partit vers elle et l’interpela :

-Hey ! Jeune fille, tu va bien ?...

Lilium s’arreta et tourna sa tête vers lui. Un trou se forma alors à l’emplacement de l’endroit où le cœur de l’homme se trouvait, son cœur fut propulser en arrière et s’écrasa au sol sous le regard traumatiser des gens se trouvant autour. Lilium retourna sa tête lentement devant elle, le visage toujours caché par ses cheveux rosée. Elle reprit sa marche vers l’inconnu, comme si elle espérait retrouver quelqu’un. Quand elle fut arrivée approximativement près du lycée Orange Star, les jeunes à la sortit de l’école la regardait étrangement. Alors qu’une fille se moqua d’elle ouvertement, le haut de la mâchoire de la jeune fille partit d’un seul coup en arrière, coupant sa tête en deux au niveau de ses dents du bas. Les élèves partirent eux aussi en courant.

Elle passa devant le lycée, puis, elle entendit un bruit de tir derrière elle. Une balle percuta son arcade, ce qui la fit tomber au sol sur le coup. C’était une balle beaucoup plus grosse que les autres. Au sol, ramenant ses genoux contre sa poitrine, elle se redressa à l’aide de ses paumes de mains. L’homme qui avait tiré s’approcha d’elle et lui donna un coup dans la mâchoire qui lui fit relever la tête.

Ses yeux avaient changé : ils avaient prit un air apeuré et elle dégageait un air d’impuissance. Elle se releva alors en courant et aperçus au loin une personne adosser contre un mur qui était resté là. N’ayant pas de point de refuge et étant inoffensive, elle partit se cacher contre l’inconnu recouvert d’une cape noire et d’une capuche de la même couleur. Elle se mit accroupit contre Emerl et l’entoura de ses bras en tremblants, des larmes coulaient sur ses joues blanchâtres. L’homme s’approcha d’Emerl et de Lilium, le fusil dans la main droite, pointé vers la tête de la jeune androïde

-Ne restez pas là, cette jeune fille n’est pas humaine !

Il avait dit ça avec un air insistant afin qu’Emerl parte au plus vite. Vu que l’homme ne savait pas qui se cachait sous cette capuche, il ne fit que menacer Lilium de son fusil, pour le moment.
Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Mer 25 Mar 2009 - 21:14
Emerl sentit une grande force,il ressentit comme un malaise lorsque cette fille à la longue chevelure rosatre tua sans pitié une ou deux personnes,le petit ètre mécanique ne vit pas réellement toute la scène.Le robot caché dans sa capuche noire commença à dégainer son imposante épée,il ne voulait pas que des innocents soient tués,il avait l'impression de se retrouver quatre milles ans auparavant quand lui enfin le gizoid tuait sans pitié sur les champs de batailles.Bref tout ça pour que le petit robot se tenait prèt à protéger les humains,c'est ce qu'aurait voulu sonic,son ami hérisson bleu ou timbo,le gamin à la peau sombre qui l'avait sauvé d'une funeste alliance avec le monstre li-shéron.Cependant emerl ne comprit pas du tout les évènements qui suivirent,la jeune fille aux cheveux roses semblait maintenant terrifiée,un homme clamait haut et fort qu'elle n'était pas humaine,ça emerl l'avait compris et il se tenait prèt à la tuer avec un revolver.Le petit robot n'appréciait pas ce comportement,il regarda un instant celle qui avait arraché un coeur humain,ses pulsions meurtrières semblaient calmer.Emerl ne répondit pas encore à l'homme,il repoussa violemment la jeune fille non humaine et s'approcha de l'homme tout en lui cachant son visage.Le robot attrapa l'arme à feu de l'homme ou plutot lui arracha des mains puis il la broya d'une seule main avant de jeter par terre des miettes de métal.Alors le petit robot prit la parole.

-"L'humanité,que ce soit selon ton point de vue ou le mien,cette fille n'est pas humaine.Et vu ce que tu t'apprétais à faire,selon mon point de vue,tu n'es pas plus humain qu'elle."

Après ce très bref discours,emerl se tut,il n'attendit pas la réponse de l'homme qui n'avait plus de revolver et aida la jeune fille en blouse blanche à se relever.Qu'allait-il se passer maintenant?
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Mer 25 Mar 2009 - 22:36
Après tout, n’était-ce pas le sort qu’ils méritaient ? Lilium les avaient tué parce qu’ils l’avaient tué. Alors elle se vengeait, tuait leur race, petit à petit. Ce n’était que des jouer sans importance, à présent. Peu importe ce qu’ils sont, bien qu’on les dit humains, ils n’ont pas de cœur. Pour elle, ils sont tous les mêmes, quel qu’ils soient. Il n’y avait plus personnes… ni Yuka, ni Kouta, ni Nana… elle était seule, empirant son instinct de tuer. Ils avaient agit contre sa volonté, ils l’avaient réanimé. Ils étaient donc bien fous de vouloir la ramener à la vie.

Ne savaient-ils pas qu’elle reviendrait faire se carnage, vue qu’ils avaient déjà détruit sa vie ? Ils sont donc si débiles, ces humains… elle ne se trompait pas. Sa douce folie n’était que le fruit d’autrui. De ceux qui l’avait fini à petit feu. Et la revoilà, dans un monde soit disant différent, mais qui au fond, n’a pas changer les humains. Ses pertes de contrôle étant fréquentes quand on la frappe, elle se perd facilement en tant que Nyu, n’étant pas réellement elle-même, mais une pauvre fille qui ne sait dire que Nyu et deux trois mots.

C’était vraiment différent de Lilium… qui avait bien conscience de ce qui se passait. Quand elle se sentait apeurée, elle venait à se cacher n’ importe où ou elle pourrait se sentir en sécurité. Ce qui arriva avec Emerl. Peut-être avait-elle sentit une différence chez lui… et puis, c’était le seul encore présent, hormis quelques personnes au loin qui regardaient la scène, pétrifiés. S’étant blottit contre le robot, elle avait fixé de son regard pleins de larmes l’homme s’approcher d’eux, celui qui voulait la ramener au laboratoire, même abîmée.

Quand Emerl la repoussa assez violemment doit-on dire, elle se referma contre elle-même, les yeux plissés. Elle crut alors que l’homme allait la tuer, ou bien qu’Emerl allait le faire, mais rien ne se passa. Elle entendit alors qu’il lui parlait, et releva timidement son visage embué de larmes. L’homme sous la cape noire avait arraché des mains le fusil que tenait l’homme et avait complètement broyé l’arme d’un seul coup. Un peu plus rassuré, mais toujours tremblante de peur, elle tourna ses yeux noyer par les larmes vers Emerl, bien qu’elle ne voyait pas son visage.

Il l’aida à se relever, elle se releva lentement, tenant à peine sur ses jambes tellement elle tremblait. L’homme serra les dents et les poings. De plus qu’il fut complètement retourné qu’Emerl ai pu broyer son arme aussi facilement. Il se dégagea des deux individus et se tourna vers une troupe d’hommes derrière lui.

Homme : Tuez-les ! Ils ne sont pas humains, nous ne pouvons pas prendre le risque de les capturés !

L’homme se mit à terre, les hommes derrières se mirent à charger leurs armes puis à tirer. Voyant qu’ils allaient tirer, Nyu alias Lilium prit la main d’Emerl et le tira contre elle avant qu’il ne puisse réagir. Après les tires en rafales de la ligné d’hommes, un nuage de poussière se souleva. Mais une fois que celui-ci se dissipa, ni Emerl ni Lilium n’était blessé. Comme elle se sentait en danger et qu’il l’avait protégé, elles les avaient protégés de l’assaut de ses vecteurs.

Elle ne savait pas que l’homme sous la cape était capable d’éviter ça facilement, alors, elle avait agit pour le bien, en quelques sorte. Il l’avait lui-même protégé avant, de toute manière. Elle avait les yeux fermés, avait gardé la main d’Emerl dans la sienne, la serrant par peur. Quand les hommes virent qu’ils ne les avaient pas touchés, ils commencèrent à s’enfuir pour appeler du renfort. Nyu lâcha doucement la main d’Emerl et tourna la tête autour d’elle, avant de voir l’homme qui avait voulu la tuer, encore à Terre et qui venait de se relever.
Homme : Nous vous aurons, androïdes ! Les renforts vont bientôt arriver, vous êtes fait comme des rats ! S’exclamât-il

C’est alors que quelques minutes après, ils furent encercler par des hommes armé. Nyu baissa la tête, continuant de pleurer, étant dans le centre de l’encerclement. L’homme en profita pour la prendre par la nuque et la souleva. Elle pausa ses mains sur celle de l’homme, puis, il se mit à rire. Tout d’un coup, la main de l’homme se coupa en deux.

Se sentant en danger, elle venait de changer de personnalité, une fois de plus. L’homme lâcha un cri de souffrance, puis ses yeux explosèrent. Elle était entrain de lui afficher la pire des souffrances : la torture. Suite à ça, il se fit lentement démembré…lentement, sous les yeux des hommes impuissants autour. Puis, elle fit exploser son corps en divers morceaux. Elle s’approcha alors d’une lignée d’hommes qui commencèrent à lui tirer dessus… La ville était braqué contre eux.
Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Jeu 26 Mar 2009 - 15:38
La curieuse jeune femme venait de protéger emerl,le petit robot voyait ce qui l'avait sauvé,il s'agissait de bras invisibles avec une assez longue portée.Emerl fut touchée par le comportement ede cette jeune fille.Plusieurs hommes,eux aussi armés arrivèrent à leur tour.Ils semblaient avoir compris pour les pouvoirs d'emerl et semblaient déjà connaitre cette jeune fille à la chevelure rose,le petit robot comprit alors que la fille n'était plus tout à fait elle-mème.Emerl vit alors cette fille changer du tout au tout lorsqu'elle fut mise en danger de mort,elle n'était plus la mème et venait d'abattre sans pitié un des hommes qui s'était attaqué à elle,cet homme n'était plus qu'une marre de sang avec quelques morceaux d'os et de chair.Là le petit robot aurait eu envie d'attaquer la jeune fille aux cheveux roses mais il avait compris que chez elle,il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond,soit elle avait tout simplement un sérieux problème de dédoublement de personnalité soit comme lui elle était habitée par un puissant et maléfique démon qui donnait sa force aux prix de l'humanité pour sauver son hote.Quoi qu'il en soit,emerl se sentait obligé de sauver à la fois la jeune fille et à la fois les pauvres humains qui n'avaient aucune chance de gagner en combattant ainsi.Au fond emerl aurait bien activé le pouvoir du dragon azur en lui et ainsi raser cette foutue ville et régler ce problème mais cela revenait à ressembler au clan nocturnus et à l'empereur ix dont il avait un souvenir,il se devait de protéger le monde,comme il l'avait promis à gérald robotnik,qui avait crée une ame innocente pour empécher une mauvaise utilisation de la force du gizoid.Emerl opta alors pour utiliser la technique du dome d'énergie,comme quoi cette violente confrotation contre cet affreux amguf aura été utile.Le corps d'emerl s'enoura alors de plusieurs éclairs bleus pendant un cours instant.Emerl se concentra,alors une sphère d'énergie bleue entoura juste emerl et la jeune fille,laissant les soldats hors du champ de force,et la paroi énergétique arréat tous les tirs ennemis.Aucune balle ne pouvait percer ce champ de force.Emerl s'approcha alors de la jeune fille,il retira alors sa capuche,laissant ainsi apparaitre son visage de métal.Le petit robot prit alors la parole.

-"Je ne laisserai personne commaitre d'aussi atroces meurtres sous mes yeux.Maintenant on va s'expliquer toi et moi,j'aimerais savori ce que sont ces changements de personnalité violents et pourquoi torturer un mec alors que tu peux le repousser simplement.Nous sommes à l'intérieur de mon dome,si tu veux te défouler vas-y mais ne t'attends pas à ce que je sois gentil."

Après ce discours,emerl se tut,il attendait simplement une réponse de la part de cette étrange créature de laboratoire qu'était cette jeune fille à la longue chevelure rose et avec deux cornes osseuses sur le crane.Le petit robot sentait que les regards de la foule à l'extérieur du dome n'était plus sur la tueuse mais sur le petit robot,ils étaient terrifié mais fascinés par ce champ de force mais l'ètre de métal ne prit aucunement en compte les regards de tous ces gens.
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Jeu 26 Mar 2009 - 20:45
Devait-elle juste oublier ? Après tout, le passer n’allait pas revenir à la surface d’un jour à l’autre… il était beaucoup trop tard pour faire marche arrière. Une nouvelle fois, se retrouvant bloquer dans ce monde, dans cette dimension sans intérêt, Lilium finirait par vraiment perdre la tête. Elle ne reconnaissait rien, plus rien, sauf les humains, toujours eux. Les décores extérieurs, leurs habitations, leur technologie, tout était différent, mais au fond, c’était la même chose. Ils n’avaient aucunement évolué dans leur humanité… pourquoi les appeler humains ? Ils n’étaient pas ce qu’ils prétendaient. Elle le savait… elle les avait bien connus.

Elle pouvait constater qu’ils resteraient toujours les mêmes, quoi qu’il arrive… ils ne servent à rien, autant les tuer. Elle était programmée pour ça, au fond. Enlever, biologiquement modifiée, puis, on lui avait déjà tracé une vie. Une vie où elle sera là pour tué sous la volonté d’un homme égoïste qui prétendait être leur père. Leur père à tout ces cyborgs qui ne valaient plus rien. C’était lui qui les avaient tous détruit, au départ. Maintenant, elle accomplissait son devoir… elle tuait. Elle rayera la race humaine si elle le voudrait, très certainement, car ce n’est pas avec de simple arme à feu qu’ils vont réussir à la touchée. En vérité, c’était inutile de perdre son temps à les tuer. Mais où était-elle ? Elle n’avait plus de repère, alors…autant libérer sa rage.

Sa rage qu’elle avait contenue. Elle avait tout perdu. Elle n’avait donc plus rien à perdre… De son côté. Elle avait la tête toujours en direction du sol, cachant son visage à sa victime qui n’était qu’autre que l’homme qui avait voulut leur faire du mal, à Emerl & elle. Elle ne connaissait pas le petit robot qui l’avait aidé, mais il se trouvait qu’il voyait juste dans sa façon de parler - de toute manière, qui pouvait-elle bien connaitre à cette époque ? L’homme ayant explosé, sa chair et son sang c’était rependu lentement sur le sol, éclaboussant les alentours. L’état de sa courte chemise de laboratoire ne faisait qu’empirer. Le sang de ses victimes empiétait sur la couleur autrefois blanche comme neige de sa chemise. Elle qui n’était pas vraiment pudique, cela ne la gênait pas d’être dans cette tenue. Même nue, elle n’aurait ressentit aucune gêne.

De toute manière, elle n’a rien à cacher : elle est faite comme les autres femmes d’un point de vue global. Elle n’avait aucune pitié envers les autres, vu qu’elle était la race supérieure, c’était ce que les humains avaient dit. Comme quoi, en plus d’être plus forte qu’eux, elle avait hérédité d’une certaine fierté qu’elle mettait en valeur juste pour rabaisser ces êtres inutile qui ont détruit sa vie. Autrement, ce n’était pas vraiment le type de personne à avoir une fierté à mettre de côté. Après que l’homme soit fait mort – et même pire que mort – un cercle bleuté entoura l’androïde et le robot, seulement eux. Ce qui stoppa une affalé de balles en même temps, tirer par les compagnons de l’homme en ruine. Lilium resta un moment sans bouger, les bras pendant le long du corps, comme si ses muscles avaient lâché.

C’est Emerl qui vint à elle, sans qu’elle ne bronche. Jusqu’à ce qu’il lui parle. Il bavait des paroles qu’elle avait déjà entendu, de la bouche de Kouta, même si ce n’était pas exactement les mêmes. Elle leva alors lentement la tête, toujours regardant devant elle, puis se tourna doucement vers le petit robot. Elle vit alors qu’il était lui aussi robotiser. Ce qui la surpris est qu’il est une intelligence supérieur, comme celle d’un humain, à priori. Les yeux de la jeune androïde reflétait une tristesse indescriptible, caché par un voile de haine.

Il n’y avait qu’elle pour avoir un regard pareil, avec sa couleur d’yeux rouge représentant la mort. Pourtant, elle ne pleurait pas, pas comme son autre personnalité et, ce n’était pas de la peur, pas le même sentiment. Ses vecteurs flottaient au dessus d’elle, bien que transparent, on pouvait ressentir leurs aura. Elle ne bougea pas pour autant, ne tentant pas de blesser Emerl. Elle se mit alors à parler, pour la première fois, depuis bien longtemps.

-Je ne tue pas par plaisir personnel, crois moi… dit-elle calmement, j’accompli juste le châtiment qu’ils méritent tous d’avoir… Je suis morte de l’intérieur… Je termine la volonté de mon créateur en libérant ma haine…

Elle marqua un temps de pause, ne détachant pas son regarde de celui du robot. Quelques gouttelettes perlaient encore de ses yeux, descendant sur son visage trempé par la tristesse.

-Toi aussi tu es différent… D’où viens-tu ?... Tu peux parler, penser et agir comme autrui alors que tu es physiquement ce qu’ils appellent un être robotique…

Elle cligna des yeux, les libérant de ses larmes s’écrasant contre le sol. Les hommes qui étaient hors du cercle bleuté semblaient ne pas savoir quoi faire. Leurs tires étaient inutile, ils n’étaient pas en position avantagée
.
Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Jeu 26 Mar 2009 - 21:38
Emerl regarda la jeune fille à la longue chevelure rose,son regard laisssait paraitre une très grande tristesse,le petit robot avait donc quelques points communs avec cette jeune fille.Elle prit ensuite la parole,elle dit qu'elle se considérait elle-mème comme morte donc qu'elle tuait par devoir et par loyauté envers son créateur.Emerl comprenait tout,absolument tout.Ensuite,la fille voulut en apprendre plus sur lui.Lui il avait utilisé le pouvoir du puissant gizoid et s'en était servi pour détruire la moitié de la station spatiale ark cinquante ans auparavant.Il avait manqué d'abattre son meilleur ami mais ses points communs avec cette fille,il ne pouvait pas laisser tuer les gens ici,mème si certains méritaient surement une bonne rouste.Le petit robot prit alors la parole très calmement,il voulait éviter le combat.

-"Moi,je suis un robot qui a été crée sur une planète lointaine par un savant à moitié fou.En vérité,ce savant a attrapé une entité maléfique appelé gizoid alias le dragon azur et l'a implanté dans le corps robotique le plus perfectioné possible.Je suis emerl moi,une ame artificielle créee par gérald robotnik,j'ai été crée dans le seul but d'empécher la fureur du dragon azur de se déchainer.Enfin c'est ce que je croyais jusqu'à ce que gérald me dise que j'étais son fils.Ensuite,quatre millénaires auparavant sur terre,le pouvoir du gizoid a été exploité par un empereur maléfque appelé ix.Mon envellope charnelle a donc tué de nombreux innocents.Je ne veux plus qu'il y ait de meurtres,c'est pour cette raison que je stopperais ix sans le tuer.Je comprends ta colère et ta haine mais cela ne mènera à rien,tu tueras jusqu'à ce qu'on te tue,trouve autre chose,tu as surement une personne qui t'aime dans ce bas-monde.Et mème si cet ètre aimé est mort,tu penses qu'il aimerait te voir tuer?Ensuite,sache que le vrai pouvoir ne peut ètre utilisé que pour défendre ce qui nous est cher,ce fut ma dernière leçon par mon meilleur ami.Il n'a pas à hésiter à m'affronter malgré toutes les blessures qu'ils avaient et m'a vaincu.Moi la chose que j'ai à défendre pour l'instant,c'est cette ville,c'est pourquoi si tu veux t'en prendre à eux,il faudra d'abord me vaincre.Je vaincrai les ètres malfaisants qui tenteront de massacrer cette belle planète et son peuple."

Puis emerl se tut,attendant une réponse de la jeune fille,il espérait qu'il n'aurait pas à l'attaquer.
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Dim 29 Mar 2009 - 22:01
Le fait qu’elle accomplisse le but de son créateur… n’était ni une sorte de reconnaissance, ni une sorte de remercîment… N’est-ce pas ? Il l’avait créé pour repeupler le monde d’être biologiquement modifié comme elle. C’était un plan suicidaire, évidemment, mais il avait prit tellement de confiance en lui et en ses créations qui n’aurait jamais pensé… que sa dernière œuvre était loin d’être aussi docile qu’il aurait pu le penser. Il l’a constaté dès le début… Cette gamine avait quelque chose d’anormal, elle en avait prit conscience… et avait pour propre but d’en faire payer les conséquences. Elle aurait crut trouver à cette époque la Terre avec un peuple comme elle… mais apparemment, les scientifiques qui l’avaient conservé n’avait pas voulut donner les secrets de la fabrication de se prototype… ils avaient donc bien renoncé à continuer sur cette longueur d’ombre avec ce genre d’androïde.

C’étaient quand même de bons chiens, ceux-là… Ils s’étaient enfin rendu compte de leurs erreurs. C’était un peu tard… Ils avaient voulut la ramener à la vie et la voilà une fois de plus perdue, nulle part, pour elle. C’est étrange comme le temps change… Il nous fait perdre ce que l’on a, puis regretter le passer. Vos mieux d’ailleurs, ne pas vivre dans le passé, à moins de rester bloquer éternellement sur un même point. C’était le cas de Lilium. Mais tout semblait si soudain… Pourquoi entendait-elle toujours ces voix dans sa tête ? C’était ce qui la nourrissait de sa tristesse qu’elle rejetait comme haine. La haine l’avait fait avancer et avait tracé son chemin… et cela allait continuer. Il ne lui restait plus que ça, après tout. L’être robotique en face d’elle lui faisait penser aux outils de métal que les scientifiques se servaient pour certains implants…

Elle se demandait si se petit être pouvait ressentir autant de chose que les autres, réellement. Lui aussi était différent et, cela la laissait bouche bée. Il ne semblait pourtant pas être une création de ses stupides créatures que sont les humains… Elle l’écouta alors dans le plus plat des silences, comme le bruitage extérieur au champ de force ne le traversait pas. Il lui détailla d’où il venait. Il n’était donc pas biologiquement modifier à partir d’un humain, apparemment. Mais il conversait en lui une autre force également. Il voulait faire le « bien » sans tuer… comment pourrait-il faire ça ? La mort résolue bien de problèmes… Elle-même le sait plus qu’une personne ordinaire. C’est ce qu’elle à fait… toute sa vie… De son enfance jusqu’à ce qu’elle soit une adulte. Elle a vécut dans le sang, dans l’angoisse et finalement…

Elle était atterrit dans l’échec. Un être aimé ? Pourquoi lui parlait-il de ça ? Cela n’avait plus rien à voir maintenant… cela n’était plus que poussières et ne pourrais pas faire surface cette fois. On ne pouvait plus rien y faire… le temps avait tout balayé. Elle était toujours aussi calme, mais ne comprenait pas comment quelqu’un pouvait avoir une façon de penser telle que celle qu’Emerl avait. Elle continua de le fixer, ses grand yeux rouges dévoilant la faible jeune femme derrière la couverture de se caractère sanglant.

-Je ne suis donc pas seule à être différente… Mais, comment dire… une personne qui tient à moi ? Même vivante, elle finirait par me fuir… La seule personne que j’aimais n’est plus de ce monde et ne peut rien pour moi. J’ai tout perdu, je n’ai plus rien à perdre. Alors je veux que la race humaine paye pour ce qu’elle est… Ils ne méritent pas de vivre, si c’est pour détruire la vie des autres. Peu importe qui ils sont, ils ne se sont pas préoccuper de qui j’étais. Je n’ai personne à défendre, rien, n’y personne. Je ne suis pas là pour faire régner le mal… mais pour venger les personnes qu’ils m’ont prit… Je n’ai pas d’autres chemins que celui-ci à prendre. Dit-moi, être robotique, pourquoi la vie des autres peut te rester sur la conscience ? L’innocence n’a rien à faire ici… regarde, dit-elle en tournant sa tête vers les hommes armés, Est-ce que tu crois qu’eux n’on jamais fait souffrir personne ? Crois-tu réellement qu’ils ne peuvent pas, eux, faire souffrir les autres par autre chose que la souffrance physique ? Ils sont capable du pire eux aussi… cela ne sert à rien que de les protéger. Pourquoi risquer ca vie pour ces gens, là-bas, alors qu’eux ne cherchent même pas à comprendre ? Ils veulent juste préserver leur propre sécurité… Ils sont tous égoïste. Dit-elle toujours aussi doucement, marquant un temps de pause. Je ne comprends pas, reprit-elle, Tu n’es pas à la base une sorte de vie humaine… alors comment est-ce que tu peux penser, parler, comme autrui ? Tu n’es pas un simple robot, je sais… mais, toi aussi tu peux ressentir les choses ?... Comment est ce que tu peux avoir plus de sentiment que moi… Alors que je suis censé être qu’une humaine transformer en machine et me rapprochant le plus de leur race…

Elle restait neutre, dans ses faits et gestes. Elle ne cherchait pas la bataille, elle cherchait juste un repère. Elle avança lentement sa main vers Emerl et la pausa contre la peau métallique de celui-ci.

-Tu peux ressentir autant de chose que sur une peau humaine ? C’est tellement… étrange… Dit-elle tout bas, comme pour elle.

Elle qui n’aurait jamais crut voir un jour de ses propres yeux un spécimen comme Emerl, qui renfermait pourtant tellement de secrets de réalisation… elle ignorait ce qu’était qu’être comme lui, enfin, c’était si étrange à ses yeux… Il était appeler robot et pouvait avoir un résonnement comme toute autres personnes…
Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Lun 30 Mar 2009 - 14:09
Emerl écouta attentivement le long discours de la jeune fille à lui,elle aussi semblait ressentir beaucoup de souffrance,il avait du vivre seule longtemps.Elle avait eu quelqu'un qu'elle aimait mais ce quelqu'un était apperement mort à l'heure qu'il est et de plus elle semblait croire dur comme fer que personne ne pourrait l'apprécier dans la durée,elle voulait aussi comprendre pourquoi les meurtres commis pouvaient rester sur la conscience.Elle prenaitles sales types qui voulaient sa peau et éventuellement celles du robot mème si littéralement parlant,un robot ne peut pas avoir de peau.Elle toucha ensuite l'envelloppe de métal d'emerl,la jeune fille semblait étonnée d'ètre en présence d'une telle créature.Elle voulait apperement savoir pourquoi emerl pouvait avoir des sentiments.Le petit ètre de métal prit alors la parole,calmement sereinement.

-"Tu as surement raison,les types là-bas ne sont que des bètes,ils n'hésiteront pas à te buter dès que l'occasion se présentera.Cependant tuer tous les salauds,cela revient à ressembler à un salaud.Autrement dit,si tu butes tous les types armés qui cherchent à te descendre et qu'en plus tu impliques des innocents dans ce combat,tu es comme eux qui veulent te tuer.C'est vrai que c'est étonnant qu'un robot puisse ressentir les sentiments mais je pense que c'est ce que voulait gérald robotnik.Malgré le fait que j'ai tué ses proches en perdant le controle du dragon bleu,il a continué à me soutenir.Je pense que j'ai compris ce qu'il voulait,il veut que je protège cette planète de la destruction.Cependant si j'ai rencontré des gens qui tiennent à moi une première fois puis je les ai perdu.Ensuite,j'ai rencontré d'autres amis,si je ne les avais pas rencontrés je serais surement devenu comme toi,un un tueur.Je pense que tu n'as mème pas conscience de la gravité de tes actes,il est temps pour toi de réfléchir à tout cela ainsi qu'aux conséquences qu'auront tes actes."

Puis emerl se tut,il attendait que réponde son interlocutrice.
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Mer 15 Avr 2009 - 0:15
( ça fait une paye =/)

Misérables humains. Pourquoi naître parmi eux si c’est pour l’autodestruction ? Démuni de toutes logiques… ils n’ont pas de place dans ce monde. Ils sont une sous-race par rapport aux êtres capable de leur exploser la tête d’une main. Mais ils vivent. Des gens les protègent. Pourtant, ils ne sont pas si inoffensifs qu’ils le paraissent… Pourquoi persister à les aider ? Ils ne sont d’aucune utilité… ils vont juste se détruite, petit à petit. Laissons-les s’engouffrer dans leur noir délire… Pendant que les autres suivent pour survivre.

Il faut savoir quitter le troupeau avant de périr stupidement comme ses bestioles fragiles que sont les humains. Ce robot semblait visiblement avoir une vue tellement à l’opposer de la sienne au sujet des humains. Cela était juste inutile. La jeune femme robotisée commençait à perdre esprit peu à peu. Dans ses pupilles, des vaisseaux rouges explosaient lentement, rendant ses yeux couleur rouge encore plus effrayant qu’à l’origine. Cependant, même si elle commençait à vaguement perdre la tête, elle écouta le robot. Avoir un être devant elle qui voulait faire régner une sorte de paix la mettait hors d’elle. Pourquoi ce mettre en travers de son chemin ? La souffrance dans l’enveloppe corporelle de Lilium n’était pas encore terminée…

- Mais… tu vois… je crois qu’eux n’ont plus ne mesures pas la gravités de leurs actes… au point de détruire l’enfance d’une petit fille… n’est-ce pas monstrueux d’appliquer maintes expérience sur des enfants qui servaient de cobaye ?... Je ne leur ressemble pas… je ne leur ressemblerais jamais… Parce qu’ils ont fait de moi un monstre… Celui qu’il voulait pour créer la future lignée de prototype dans mon genre… Mais ils n’ont rien comprit… Ils ne sont même pas capable de se défendre contre ce qu’ils ont soit disant créer… Regarde-les… Dit-elle en tournant son regard vers celui d’un des hommes à l’extérieur qui prit panique, Ils ressentent la peur… parce que nous ne leurs ressemblons pas… Mais ils veulent juste nous tuer, parce qu’ils pensent que cela est plus juste… Alors qu’ils ne comprennent rien… Je ne suis pas encore venger, je ne retrouverais pas le repos avant… Il faut que ses souvenirs sortent de ma tête…

Elle cacha son visage dans ses mains, reprenant ses tremblements. Elle s’effondra à genoux, se repliant contre elle-même. Ce qui se passait dans sa tête n’était qu’autre que quelques traces de son passer… Cette double personnalité n’était pas du tout gérer et laissait la plaie ouverte. Au bout de quelques minutes, quand la crise fut passé – ou plutôt le pétage de plombs – revenant à être accroupit, elle leva la tête vers Emerl. Son visage avait reprit un doux rictus d’une innocence carte entièrement blanche. Le sang qui résidait sur la chemise boutonné s’était encré dans le tissu, rendant la couleur nacre.

Elle regarda autour d’elle, la sorte de sphère ou elle se trouvait entre autre emprisonner avec le robot. Ne comprenant évidemment pas la situation, elle se colla contre Emerl et lui tira doucement le bras en sortant des « Nyu » par-ci par-là, faisant comprendre au gizoïd qu’il n’était plus en face d’une personne qui pourrait lui parler normalement. Il se retrouvait une fois de plus avec la gentille petite femme apeurée qu’était le double de Lilium… étrange histoire.


Flash back ~ Le Développement de la double personnalité.


- Comment croyez-vous que nous allons pouvoir procéder ? Il n’y a d’autres issus que de lui faire un lavage de cerveau ! Cette gamine est une vraie pourriture, elle ne répond pas aux ordres !

- Soit. De toute manière, vous avez raison. Si nous ne l’obligeons pas à adopter son caractère de base, elle finira par être totalement incontrôlable. Autant lui effacer ses souvenirs maintenant.

- Bien. Préparez la table d’opération et enfourcher-lui une deuxième dose, au cas où.

Quittant la pièce de surveillance et rejoignant la pièce surveillée, ce fut le début de la folie. Une machine, des seringues, du sang, un lavage de cerveau. Puis, plus rien, le néant. Lilium avait eu de vagues aperçus de ce qui c’était passer, alors ils avaient dût doubler la dose. C’est comme ça que sa marchait. Une fois sortit du laboratoire, le prototype Lilium se réveilla dans la même chambre que celle où il avait été transporté à sa création. Le cyborg avait subit des traumatismes violent, la faisant souffrir psychiquement. Les scientifiques avaient découvert que ses souffrance mentale était le fait qu’un lavage de cerveau sur se cyborg avait fait faillite de sa double personnalité, entre autre de son double. Cependant ils préféraient rester silencieux à se sujet en remettant la vie d’autrui en jeu pour tester leur cobaye. Expédier à bord de la nouvelle famille, elle n’y resta qu’un temps.

Introduction du passer – Alliance de schizophrénie.

- Je l'ai ! Regarde espèce de monstre !

Dans l’école où se trouvait Lilium, son cercle de camarades la détestait à cause de sa différence. Un jour, on lui avait retiré son bonnet et tous avaient découvert ses cornes. Etant une fille trop renfermée et réservée pour se défendre, elle n’y fit rien. Vu que son seul ami, Kouta, n’étant pas dans la même classe qu’elle à cette année n’était pas là pour la défendre, elle restait souvent dans son coin. Elle se fit d’ailleurs un « ami », un petit chien qu’elle gardera toujours avec elle. Un soir, lorsque tous les élèves furent sortit, elle attendait qu’ils sortent tous pour ne pas être embêter, trois d’entre eux la prit par surprise. L’un la tenait, l’autre tenait son chien, le troisième le tuait. Du sang… sur les murs, sur le sol, dans leurs mains. Le chiot était mort, entaille profonde dans le ventre, balancer contre un mur. L’impuissance… jusqu’à ce que… la peur, le désespoir, la tristesse… un goût amer se mélange pour fonder le seul sentiment qui résidera toujours en elle. La haine. Du sang jaillit derrière elle. Celui qui la tenait… sa tête venait d’exploser, entièrement. Seul une marque rouge et dégoulinante sur le mur jaune… les autres y étaient passés aussi. Horrible massacre… elle pleurait derrière tout se désastre. Mais une seule question se pausait : « Pourquoi la terre me rejette ? ». La réponse ? Seuls les monstres qui l’avaient détruite le savaient, à ce moment. Le soir, sur la place de la fête foraine. Un alcoolo la fait tomber au sol et la traite, comme quoi elle n’a pas fait attention… son bonnet tombe… ses cornes sont mises à jour. L’alcoolo tombe sur le cul, les gens commencent à s’éloigner. Dans sa tête… son autre elle. Une fille avec un bandage recouvrant entièrement son visage et son crâne. Elle lui tend la main. Elle veut l’alliance entre-elles. Elle la rassure, la protégera, lui montrera le sort qu’ils méritent. Elle prend sa main dans la sienne… Ce n’est que le début du massacre.

Fin d’Introduction.

Le sujet féminin de la nouvelle génération de prototype fut localiser et capturer. Transféré dans un laboratoire de haute surveillance, ils lui avaient implanté de nouvelles choses, de nouveaux atouts montres pour cette nouvelle gamme… ils l’avaient gardé jusqu’à ce qu’elle est une vingtaine d’année, puis… sans suivis que tout cela s’avérait de débuter, en massacre, une nouvelle fois.

Fin du Flash Back.

A l’extérieur de lu champs de force, les soldats gardaient – ou plutôt essayaient – de garder leurs sang froid. Un chef de l’ordre arriva pour commander les troupes. Bien qu’ils tirent, leurs balles ne traversaient rien. En mauvaise posture, ils placèrent des hommes sur les toits avec des fusils à lunettes, attendant qu’ils sortent de leur sphère. Lilium prit la main d’Emerl, abaisser à côté de lui et regardant, à travers l’enveloppement d’énergie, les hommes prêt à mettre feu au quartier pour tuer les deux êtres différents… Les humains sont donc si stupide…
Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Mer 15 Avr 2009 - 15:13
Emerl écouta le long discours prononcé par la jeune fille face à lui.Malheureusement,il y avait une grosse part de vérité dans ce qu'elle disait,elle blamait les humains et avait plusieurs raisons de le faire,elle avait servi de cobaye pour d'horribles expériences,son enfance avait été anéantie par eux,elle disait vouloir se débarrasser de ses souvenirs.Après ces paroles,elle se remit à trembler,il la regarda avec plus d'attention.Cette jeune fille-là regardait emerl avec des yeux innocents,elle semblait innocente,infantile et elle prononçait simplement nyu comme unique son.Tout semblait se passer pour le mieux dans le meilleur des mondes,les hommes ne tiraient plus,ayant compris qu'ils ne traverseraient pas le champ de force.Ils semblaient mème ètre partis.Emerl flairait le piège mais il ne savait pas quand les soldats passeraient à l'attaque pour porter leur estocade dans le dos.Le petit robot regarda attentivement autour de lui,il ne voyait pas clairement mais sentait plusieurs sources de faibles énergies mais ils ne les localisaient pas,il s'agissait peut-ètre d'innocents civils qui ne voulaient pas ètre impliqués.Bon,emerl n'avait pas l'intention de rester éternellement dans ce dome.Le petit robot allait surement prendre un risque en annulant son dome d'énergie mais il n'avait pas le choix.Emerl se concentra quelques secondes et fit alors disparaitre le dome d'énergie en un instant.Le petit robot se mit devant "nyu",il dégaina ensuite son arme à la lame blanche avec une pierre bleutée au milieu de la lame,il s'attendait à un assaut violent ou alors à rien mais un homme,enfin un robot,averti en vaut deux.Le petit ètre de métal prit alors la parole calmement,fixant la jeune fille.

-"Reste derrière moi,si jamais tu entends un coup de feu,cours sans te retourner.Je me chargerai de les finir."

Puis,emerl se tut,il attendait une réaction de la part de la jeune filel et il espérait qu'il n'y avait plus de soldats dans le coin,sion il serait obligé de montrer ses pouvoirs à des humains et à se faire détester à nouveau.
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Jeu 16 Avr 2009 - 22:36
Wabiuke venait d'arrivé, quand il sentis une forte... deux fortes puissances non loin de là.

* Deux anomalies... n'y à-t-il donc aucun univers normal *

Wabisuke dans son esprit accentua particulièrement le mot normale, après tout il ne l'étais plus lui même.
Un homme, un soldat s'approcha de lui pour dire que c'étais dangereux, et Wabisuke n'y fit pas attention, l'homme sûrement apeuré sortis son revolver et le pointa sur Wabisuke lui répétant de ne pas avancer.
Wabisuke posa sa main sur le revolver qui tombas à terre, démonté.
la main qui avait touché le revolver étais étrangement tatoué, du bout de ces doigts à son épaule, sa main et son bras étais tatoué.
c'étais en vérité un implant technologique qui permettais une légère télékinésie ainsi que la possibilité de ce connecter à une machine.
Il approchait des anomalies quand il remarqua qu'un grande nombre d'unité étais posté en hauteur.
une balle fusa, vers l'homme qui l'esquiva de justesse, la balle avait fais tomber son bandeau qui révélat un oeil qui contrairement à ce que l'on pouvait penser n'étais pas écorché, ou quoi que ce soit d'autre.
Non, mais à mesure que cette oeil s'ouvrais l'autre se refermait.
Quand son oeil fut totalement ouvert, il étais face à Emerl et Lilium. Il ouvrit l bouche pour parler alors que les balles n'allait pas tarder à fuser, créant un véritable enfer.

" Enchanté, je suis l'anomalie borgne, et mon nom est Wabisuke. "

il ne souriait pas, et les tirs n'allait pas tarder à pleuvoir.
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Sam 2 Mai 2009 - 14:25
Il existait ce temps où elle ne souhaitait pas existé. Ce temps où elle se demandait pourquoi était-elle née. Comment une enfant de sa trempe pouvait penser autre chose ? C’était un monstre, une expérience de laboratoire, un androïde créé pour obéir. Elle avait souhaité disparaitre. Tendre les mains aux lasers et s’extasier. Mais tout cela était impossible… Elle devait vivre. Coute que coute, c’était son destin. Elle qui avait souffert pour devenir une simple machine destiner à l’autodestruction. Ce n’était toujours pas fini… Quand cela finirait-il par s’arrêter ? Elle qui désirait juste une vie à la normale, la routine…. Vivre en toute liberté. Elle ne pouvait pas. Il y aurait toujours de ces scientifiques pour l’en empêcher. Désemparer et profondément blesser, le seul recourt était de se venger. La vengeance ? C’est stupide en effet. Mais c’était la faute de la race humaine. Cette race avait moins d’humanité qu’on ne pouvait l’espérer… Même les plus grands, du côté du mal, n’était certainement pas insensible. A moins de ne plus avoir de sentiment… ne plus rien espérer de la vie que de gagner du pouvoir, celui qui vous fera gouverner le monde, celui qui vous servira d’éternel ennuis par la suite. Elle qui ne cherchait ni le pouvoir ni la vie, cherche juste à proclamer justice. Ces actes n’étaient pas de simples avances de sadisme envers la race la plus faible… Fallait-il juste la connaitre. C’était une personne juste, malgré ce qu’elle était devenue. Cyborg ou pas, il lui reste toujours une conscience – ce qui manque, par ailleurs, à pas mal de personne d’autres races. Dire adieux à tout ça ? Comment y arriver seule à présent ? Ce n’était pas si facile à faire. Maintenant, sous forme de cette femme apeuré, caché derrière Emerl, elle tremblait accroupit, sa chemise mit-ouverte laissant une vue assez bien dégager sur son intimité. Cependant cela ne l’avait jamais inquiéter. Bien au contraire, c’était même une exhibitionniste. Entre autre parce qu’elle juge que nous sommes tous fait pareil et que cela ne la dérange pas vraiment. Il y a des choses beaucoup plus importantes à s’occuper. Il lui avait conseillé de s’enfuir, au cas où tout se compliquerait. Elle n’avait pas vraiment le choix, après tout. Il n’y avait plus aucune sphère autour d’eux, et sous cette forme elle se trouvait incapable d’utiliser quelconque pouvoirs. En plus de ça, un étrange homme s’approcha d’eux. Il était grand, très grand, et possédait une carrure bien rangé. Il était étrange, mais en même temps, ne semblait apparemment pas chercher la petite bête. Comme il l’avait dit, c’était une anomalie borgne. Son nom se trouvait être Wabisuke, un peu étrange, bien que Lilium ne soit pas non plus le dernier nom à la mode. Une anomalie ? Pourquoi disait-il ça ? Ils devaient les prendre comme des anomalies face aux humains, tout simplement.

C’est certain, sa se voyait clairement qu’il n’était lui non plus pas humain, ou pas tout à fait, voir pas du tout. De plus l’expression sur son visage neutre de sourire effrayait Lilium, entre autre Nyu qui le regardait de ses grands yeux ouvert, rejetant une expression terroriser, comme paralyser. Elle passa timidement sa tête du côté gauche d’Emerl, afin d’observer ce qui se tenait devant eux. Les résistances étaient armées de bouclier à présent. Ils croyaient que cela allait leur sauver la mise ? Un homme avec un cigare dans la bouche et avec une coupe de mafiosos à la Hidan se rapprocha du terrain et devança ses hommes. Il portait un costar arranger et des chaussures cirer pendant certainement des heures. Tout en fumant, laissant la fumer s’évaporer de sa bouche, il ne sembla pas perdre son sang froid et regarda les trois individus qualifier d’anomalie comme le disait si bien Wabisuke.

Homme: Et bien regalder moi tous ça les compagnionès, ces trois indivildus nè sont pas normal, celtes. Cependant nous qui sommes chalger de lécupélé la fille, nous avons devant nous deux autles spécimenès en plime. Ne faites pas les pouléttès et tlaquer moi ces bestiolès de foire insignifiantes !


( Traduction xD : Et bien regarder moi tous ça les compagnons, ces trois individus ne sont pas normal, certes. Cependant nous qui sommes charger de récupéré la fille, nous avons devant nous deux autres spécimens en prime. Ne faite pas les poulettes et traquer moi ces bestioles de foire insignifiantes !)


On doit bien l’avouer, cet homme avait un axent propre à lui. Déjà qu’il roulait les R et qu’il transformait des mots pour prononcer en –ès, c’était le comble. L’homme se retira tranquillement derrière la fouler d’hommes. Nyu se contenta de rester derrière Emerl, essuyant avec ses poings les gouttelettes coulant de ses yeux. Il fallait toujours qu’elle pleure celle-là… Alors que les fusils des hommes s’élevèrent en direction d’Emerl et des deux autres protagonistes et que les tirent se mirent à fuser, deux hommes sur un toit voyant la petite Nyu les yeux fermer, entourant la taille d’Emerl de ses bras, se mirent à parler plan pour lui lancer une de leur balle de fusil à lunette dans la tête. Déjà fallait-il bien viser. De plus, camoufler dans le noir, on ne pouvait pas les distinguer au premier coup d’œil, à moins d’avoir une grande capacités de repérer le Yoki ( ou l’énergie corporelle), surtout que celle des humains étant très faible était peu divulguer. L’un des deux hommes braqua finalement son fusil, allonger sur le toit en direction de la tête de la jeune fille, constatant que de toute manière cela ne la tuerait pas, il voulait juste la mettre au sol en agonie pour éviter qu’elle ne les tue après ça.

Une fois le pointeur régler correctement vers celle-ci, il tira une des plus grosse balle de ce lourd fusil en sa direction. Lilium eu a peine le temps de tourner sa tête, remarquant le danger arrivé, qu’elle se prit la balle dans le front, ce qui la propulsa par terre. Pendant ce temps là, des hommes arrivèrent de côté vers Wabisuke et Emerl, histoire de les encercler une nouvelle fois. Un des hommes sur le toit tira également une balle vers le borgne Wabisuke, ignorant de quoi il était capable et voulant prendre des mesures de sécurité. Voyant que le corps de la cyborg ne bougeait pas, l’un des hommes sauta du toit avec sa combinaison spécial en vitesse, assuré par l’autre homme en haut. Il prit la jeune femme par la taille et dès cet instant, sa tête explosa. Puis son corps s’extériorisa en morceaux. La capacité de changement de personnalité était certes, rapide et changeait après plusieurs minutes. En temps général, elle restait plus longtemps dans l’une des deux personnalités, mais lors de combat, cela changeait constamment. Enfin tout dépend de quel genre de combat… Mais en étant surpasser par ses souvenirs, elle ne se contrôlait pas. La balle dans son front fut repoussée sur le sol. Elle avait beau être un androïde, elle possédait cependant le corps futile d’un humain, bien qu’elle ne puisse pas mourir d’une simple balle dans le front. Le sang se mit à couler sur son visage, ses yeux regagner par cette expression macabre de tueuse. Deux marques de mains violentes étaient visibles sur le sol. Quant à elle, elle était en se moment dans les airs et venait d’arracher le cœur de l’autre homme qui avait assuré celui qui n’était plus rien. Toujours en l’air, elle se tourna à l’aide de ses vecteurs la portant en direction des autres hommes sur les toits, prête à aller les tuer. Sur le sol terrestre, les armées renforcer tiraient toutes leurs munissions sur Emerl et Wabisuke, comptant bien les tuer, peu importe le prix, visiblement.
Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Dim 3 Mai 2009 - 18:42
Emerl constata qu'un nouvel individu venait d'arriver,il s'agissait d'un homme borgne à la carrure impressionnante pour un homme.Ce qui était bizarre c'était que cet homme se nommait lui mème "l'anomalie borgne" et ne semblait pas terrifié par la présence d'un ètre de métal et d'une jeune fille avec des cornes sur le crane,au contraire,il était presque chaleureux avec l'étrange duo et il semblait se fiche des militaires royalement.Emerl ne craignait pas du tout ces humains avec leurs jouets,il avait plus peur pour la fille aux cheveux roses que pour lui.Le petit robot semblait avoir calmé les pulsions meurtrières de la fille mais imprévisible comme elle était,il serait probablement contraint de la vaincre pour la stopper et ce dans le but de sa propre sécurité mais également des autres habitants de satan city qui n'avaient pas forcément envie de se voir impliqué dans un massacre sanglant causé par une simple fille.Car pour emerl,quoi qu'en pense la jeune fille,elle était pour lui une enfant perdue,une enfant qui avait besoin qu'on la protège des autres mais surtout d'elle-mème,de la bète sauvage qui sommeillait en elle,une bète crée par la folie des hommes,par leur comportement égoiste.Tout comme le dragon azur qu'hébergeait emerl,qui lui était consistant mais avait été crée par la folie d'un magma avide de pouvoir.Si la terre avait oublié,les méfaits du dragon azur restaient dans les archives,en effet le gizoid avait sur un coup de colère massacré deux cents savants qui travaillaient dans la station spatiale ark et avait détruit la moitié de cette station.Malgré cet acte,gérald robotnik avait pardonné le gizoid,il l'avait mème aidé en le créant lui:l'ame artificielle emerl.Cette fille avait besoin tout comme lui d'ètre pardonnée,c'était peut ètre une des clés pour calmer cette folie passagère:l'amour et le pardon.Emerl répondit alors calmement à celui qui disait s'appeler wabisuke.

-"Enchanté moi je suis emerl,j'héberge en moi le dragon azur:gizoid.Malheureusement tu arrives dans un moment plutot mal choisi,là je dois régler un problème de taille."

Après le discours du réceptacle du dragon azur,les actions s'enchainèrent à toute vitesse.La fille qu'il tentait de protéger s'était faite tiré dessus,au niveau du front et elle se faisait emmener par les soldats,bref la situation ne s'arrangeait pas,bien au contraire,elle s'empirait seconde après seconde.Pour ne rien arranger,le mauvais coté de la jeune fille venait de s'éveiller encore une fois,maintenant rien ne pouvait ètre pire,venaient s'ajouter les tireurs qui vidaient leurs chargeurs dans le but de le plomber,lui et wabisuke.Emerl vit les balles arriver,il poussa violemment l'homme et se plaça devant lui.Ainsi,toutes les balles rebondirent sur le corps du robot,ne laissant aucune trace.Oui emerl avait un alliage venant de la planète magma,il était spécialement fait pour le combat,de misérables armes humaines ne lui feraient rien,absolument rien.Emerl sentit ensuite deux auras maléfiques relativement élevés qui s'approchaient très lentement,il s'agissait des soldats nocturnus,des envoyés de l'empereur ix.La situation était là vraiment au pire point.Emerl regarda wabisuke et lui parla.

-"Bon deux types risquent d'arriver d'ici quelque temps,ils en auront après moi,laisse-moi les finir.Reste ici,je vais faire ce que je peux pour aider cette fille et empécher un massacre inutile.Au fait,je suis désolé de t'avoir bousculé mais l'alliage de métaux dont je suis fait est presque indestructible."

Après ses quelques paroles,emerl dégaina une imposante épée de dessous sa cape noire.Il tenait la lame du gizoid à une main.C'était une belle arme dont la lame semblait faite de diamant d'un blanc immaculé mème si en réalite elle était faite des mèmes métaux que son actuel porteur,bref il s'agissait d'une arme autrement plus forte que les joujoux de ferrailles des humains.Autre détail important sur cette arme,au centre de la lame se trouvait une sphère bleue foncée contenant le surplus d'énergie du dragon azur.Emerl comprit que la fille avait l'intention de tuer les hommes sur le toit tout comme elle avait fait pour les masses rouges qui pendouillaient en l'air.Le porteur du gizoid s'envola alors,il attrapa la fille aux cheveux roses par les hanches mème s'il avait conscience qu'elle se débattrait puis il atterit sur le toit du batiment,face aux soldats qui avaient manqué de peu de se faire littéralement pulvérisé par la créature qu'ils avaient eux mèmes crées.Emerl pointa alors la pointe de son arme en direction des soldats et prit la parole calmement,sereinement.

-"Ce monstre est celui que vous avez crée,je comprends ce que vous avez enduré à cause d'elle.Cependant des gens malintentionnés se sont servis des pouvoirs qu'elle possédait pour en faire une arme.Aujourd'hui le monstre qu'ils ont crées revient pour les tuer.Moi aussi j'ai été utilisé ici sur terre pour servir d'arme mais gérald robotnik m'a crée,moi une ame pure et innocente pour empécher le dragon azur de tous vous détruire.Ne m'obligez pas à vous tuer."

Suite au discours du petit robot,le type à la gueule d'un mafioso apparut et regarda celui qui venait de parler dans les yeux,signe qu'il n'avait pas peur et il prit ensuite la parole calmement mais d'une voix forte,suffisament forte pour se faire entendre de tous les soldats présents ainsi que de la jeune fille et du réceptacle du gizoid.

-"Ce que tu dis est vrai gizoid,j'ai connu personnellement gerald robotnik.Il était complètement abruti,après le biolizard,il s'est mis à créer des armes qui ne battaient pas:shadow le hérisson noir,toi il t'a inséré un programme qui te rend gentil et serviable,il n'a jamais voulu exploiter les quatre millénaires de souffrance du dragon azur.Il s'est fait éxécuter plus tard pour "crime contre l'humanité",il était vraiment craint.Je sais aussi qu'il t'a programmé de façon à ce que ton potentiel caché réponde à tes émotions,donc si je t'énerve,nous aurons droit au réveil d'une bète sanguinaire."

Puis,suite à ce long discours l'homme s'en alla,il y avait un hélicoptère dans lequel il prit place et il s'éloigna de la zone des combats.Emerl était étonné,qui était cet homme réellement?En tout cas,il était impliqué dans l'histoire étrange de cette jeune fille.
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Lun 4 Mai 2009 - 21:47
La jeune fille se cachait dérrière le petit robot qui partais, il venait de parler ainsi que l'homme qui semblais être le chef des hommes qui allais tirées.
Wabisuke n'avait rien écouté, une balle de sniper fut tiré, sauvé par ces réflexe il l'ésquivat de justesse. son sang coulait de sa joue.
D'autres hommes se mirent à tirées en rafale, Wabisuke avançait vers leur bouclier énérgétique en évitant les balles, pas toutes, car bien qu'en très grandes formes sont corps était éssentiéllement humain.
Il saignait d'un peu partout, il jurat tout en se disant qu'au corps à corps il n'avait aucune faiblaisse.
Il arrivat au bouclier qu'il touchat de" sa main tatoué, aussitot il controlat le système du bouclier et le détruit.
Une autre balle le touchat, la 22 ém.
La colère commencat à l'emporter mais il se containt avançant vers les hommes dont il commencait à désactiver les armes par simple contact. Il ne voulait pas tuer, pas de vrais humains.
Il étais une anomalie et n'avait pas le droit de tuer d'humain.
Aussie ne dégainat-il pas son sabre avec lequel il aurait pourtant pus arréter les balles. Il ne voulait pas que de vrais humains meurt.

par ailleur, les humains que Lillium avait "tuée" n'étais pas mort, Wabisuke les avait sauvés de justesse se prenant l'attaque de Lillium.

Il s'approchat d'elle gravement bléssé par elle et les soldats puis lui dit

" nous ne devons pas tuer les humains, c'est mal. Nous sommes plus fort qu'eux, nous devons les protéger. "

Il s'arrétat de parler constatant qu'il saignait abondamment, mais que du bras gauche en vérité, car le reste de son corps couvert u sang de son bras n'étais pas bléssé.
Il se dit que la fonction aimant de l'ordis dans son bras l'avait sauvé des balles.

Il répétat se qu'il avait déja dit à Lillium.

" nous ne devons pas tuer les humains, c'est mal. Nous sommes plus fort qu'eux, nous devons les protéger. "
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   
 
Prèt du lycée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Manifs de lycéens réprimées au gaz lacrymogène
» Mon arrivée dans un nouveau lycée
» Lycée Kaijou
» La petite visite du lycée! [PV/Ryôma et Mikieru]
» Émoi au Lycée Pandora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Lycée Orange star-