Partagez | 
 

 Prèt du lycée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Mar 5 Mai 2009 - 17:53
Comme un goût amer dans l’atmosphère… C’était le résultat d’une guerre, qui, si elle débutait, n’aurait aucune fin. Les humains sont les seuls qui peuvent battre, au final, le monstre. Faudrait-il déjà qu’ils apprennent à trouver ce qui l’extériorisa. Mais seul, pour le moment, un monstre peu en tuer un autre… Ainsi les humains sont en bas de l’arbre et se font écraser comme de vulgaires vermines. Ils ne représentent rien face à ces êtres issu d’une tout autre morphologie. Comme une mutation de cellules, originaire d’ailleurs, mais certainement pas d’ici. Elle revenait à son état de tueuse, elle qui possédait en général un calme plat. Ce n’était plus la même personne. C’était cette tragédie sadique qui la regagnait pour éliminer autrui.

Peu importe qui ils sont, peu importe, d’où ils viennent, peu importe s’ils ont une famille ou pas. Puis ce qu’ils n’ont aucune importance à ses yeux, tout comme elle représente un monstre pour eux. LE monstre qui avait décimé la population à l’époque. Qui avait tué ses semblables, ces gamins éphémères qui avaient été eux aussi utilisé comme cobaye. Mais aussi utiliser pour la tuer. A ses yeux, elle ne comprenait pas comment les autre androïde de racine humaine croyait que le fondateur pouvait être leur père. Un père ? Il se servait plutôt d’eux comme des marionnettes… Vu qu’il était même venu à transformer sa propre fille en monstre. Mariko, la création aux diverses vecteurs, celle qui était apparu après Lilium. Il parait qu’elle était beaucoup plus réussite. C’était une gamine en fauteuil roulant, possédant une infinité de vecteurs et qui était monté comme une poupée. Quand on lui arrachait un membre, elle le perdait comme s’il se déboitait.

C’est aussi comme ça on acquit le pouvoir. Bien que le cyborg aux cheveux roses ne soit pas la dernière des perfections, à cause de son corps aussi vulnérable qu’un humain, elle est cependant intouchable aux armes à feu, lors d’un combat. De plus, elle est capable de se protéger de toute décharge d’énergie grâce à ses vecteurs. Ce qui fait d’elle une très bonne alliée de défensive. Il faut faire des pieds et des mains pour l’atteindre. Cependant, comme elle est aussi faible physiquement qu’une humaine, si elle faille, on risque de lui faire très mal. Mis à part les balles, même s’ils trouent son corps, comme ce ne fera que traverser sa peau, ça ne la tuera pas. De plus que la régénération de petites blessures comme ça est inclus dans son système. Breffons. Le plus important est la survie constante du sujet…

Regagnant donc les abords du toit ou d’autres hommes qu’elle allait tuer étaient arrivé, le borgne répondant au nom de Wabisuke les protégea et se fit donc éclater le bras gauche. Lilium ne comprit pas tout de suite se geste, mais il n’avait pas peur du feu. Cependant le mafioso avec le cigare dans la bouche venait de ramener son cul alors que l’androïde était en plein nettoyage. Après qu’Emerl eu parlé, il raconta à son tour un bout de ce qu’il savait. Comme quoi il avait connu le General Robotnik qu’Emerl en disait son propre créateur. Et cet animal que le gizoid renfermait en lui… Tout cela était bien étrange, lui qui avait l’air juste innocent et protecteur. Apparemment ils étaient tout les deux liée d’une certaine manière. Elle avait l’impression d’avoir déjà vu la gueule de mafiosos à l’autre homme quelque part… Mais comment cela pouvait-il être possible ? Cela fait des siècles… Et pourtant ce mec semblait en savoir beaucoup.

Voyant qu’il repartait en hélicoptère, elle grinça des dents. Si elle n’avait pas eu l’intuition qu’ils se reverraient, elle aurait déjà attrapée le transport et l’aurait fait redescendre. Revenant à ses moutons, elle se tourna vers Wabisuke qui lui avait débité une phrase comme une connerie à la minute. Elle lui mit un coup de poing dans le visage, d’un coup, imprévisible, mais pas très fort, juste assez pour le faire basculer. Déjà qu’il avait l’air d’un géant… Puis elle s’approcha de lui, calmement, mais la colère semblait planer autour d’elle. Elle le regarda de haut, soulever à nouveau par deux de ses armes transparente.

- Pourquoi faut-il toujours que d’autre s’en mêle ? … Je ne veux pas tuer des gens inutilement… Ta mort ne me servirait pas… La mort de ses humains incorrigibles cependant… Apaiserait ma soif de sang… Va-t-en, ce sera tout à fait convenable. Dit-elle en tournant sa tête vers les hommes ayant été protégés, derrière ce dernier, marquant un temps de pause avant de reprendre en guise de dernière phrase : Mais si jamais… tu te remets en travers de mon chemin… je serais dans l’obligation de t’éliminer.


Son visage teinté du noir reflet de la nuit, laissant juste ses yeux mitrailleurs de la couleur du rouge septembre. Un homme dans son dos voulu lui transpercer le dos, cependant sa tête se coupa en deux horizontalement, une trace de main laisser par un de ses vecteurs sur son habit noir. Ce qui faisait bien ressortir la couleur du sang. La chemise de laboratoire que portait la jeune femme était toute déchirée et tâché, du sang gouttant toujours sur celle-ci. D’un mouvement gracieux, celle-ci tomba au sol. Ses longs cheveux couleur fleur de cerisier recouvrant son corps, elle se laissa propulser dans les airs du côté de l’assembler d’homme avec leur espèces de bouclier qui attendaient serrer les uns contre les autres. Elle se laissa tomber juste en face d’eux. Les quatre premier devant elle n’avaient déjà plus de tête. La marre de sang commençait a nouveau à se reformer. Elle fonçait dans la foule, les hommes tentaient de l’atteindre. Elle c’était enfoncer dans cette foule dense qui tentait de fuir pour la majorité, mais qui se faisait tous rattraper par la mort. Tranchant leurs jambes, les faisant languir comme des rats. Mais tout ce passait si soudainement… Est-ce que quelqu’un allait venir l’affronter pour sauver la vie de ces militants ?
Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Mar 5 Mai 2009 - 22:16
La fille se libéra,emerl ne put la tenir en vérité que quelques instants.La jeune fille à la longue chevelure repartit vers des soldats armés de boucliers et s'engouffra dans la foule.Elle risquait de faire un sacré carnage si on ne l'arrétait pas en vitesse.Ce que wabisuke disait était vrai,les fortsdevaient protéger les faibles et selon lui,eux trois qui étaient bien plus forts que les ètres humains avaient pour devoir de les protéger eux et leur faiblesse,ce n'était pas vraiment ce que faisait la fille à la longue chevelure rose,au contraire elle les détruisait,les tuait mais sans plaisir apparent,elle semblait le faire car elle croyait qu'il s'agissait de son devoir.Emerl était attristé par le fait de voir un ètre avec tant de haine dans le coeur,elle était comme le gizoid,guidé par la colère,le sentiment de vengeance.Le petit robot la comprenait,si il avait du rester seul il serait entré en osmose parfaite avec le dragon bleu et aurait tout détruit.Cependant le gizoid semblait adouci du fait d'ètre en cohabitation avec emerl dans le mème corps.Le petit ètre de métal ne porta pas d'attention à wabisuke,il était obsédé par un seul sentiment,il voulait sauver les humains mais également sauvé la fille et il devait y arriver pour protéger la planète de timbo mais également la planète de gérald robotnik.Emerl suivit donc la jeune fille qui semblait motivé pour tuer des humains.Lorsqu'il arriva dans la foule,il ne vit que du sang et des humains en miettes avec au milieu cette fille ou plutot ce démon.Emerl sentit alors une grande colère monter en lui mais à la fois une grande compassion.Il ressera sa poigne sur le manche de son épée.

Dans l'esprit d'emerl,le gizoid s'éveillait.Le petit robot conversait avec le dragon azur,il lui faisait confiance.En fait il était guidé par la colère,il ne savait pas pourquoi mais il n'avait aucune envie de tuer la jeune fille amis plutot de l'aider mais d'un autre coté,il ne pouvait laisser la mort de ces pauvres gens impunis.En regardant les cadavres atrocement mutilés,il pensa à la tristesse des proches de ces pauvres humains,si son corps de métal avait pu pleurer alors il l'aurait fait mais les pluers de son esprit étaient là,ils allaient entrer en contact avec quatre millénaires de souffrance et le phénomène qui avait eut lieu lors du combat contre enolc allait se répéter.Le réveil non pas du gizoid mais leur haine,leur colère.Emerl l'avait compris lors des trois jours passés dans les ténèbres de la planète magma,le seule clé qui lui permettait d'utiliser les pouvoirs du gizoid,c'était ce déferlement de haine et de colère.Derrière cette apparente désinvolture,le dragon bleu était donc triste,lui aussi avait des souvenirs liés à magma mais aussi aux nocturnus.Le gizoid et emerl se communiquèrent alors leur souffrance commune et le début du désastre commença.

En effet,toute la frèle envelloppe de métal s'entoura d'un puissant halo bleu nuit,à la limite du noir.Une sorte de cocon noir envellopa alors entièrement le petit robot.La puissance d'emerl grandissait,grandissait.Le cocon noir disparut alors dans une colonne d'énergie bleu suivie d'un immense tourbillon.Pendant quelques instants,,on put distinguer très nettement dans le ciel un immense dragon bleu foncé.Il s'agissait du gizoid,dragon azur.Le dragon poussa un hurlement monstreux qui n'avait absolument rien d'humain,un cri qui mélait à la fois haine et chagrin,colère et souffrance.Puis le dragon se dispersa en petits confettis bleus qui rentrèrrent alors tous dans le corps de métal,il y eut alors une explosion importante et les cadavres furent propulsés au loin par le vent.Le dragon azur était réveillé et quelques changements étaient notables chez emerl,ses yeux ainsi que la pierre sur sa corne était maintenant d'un bleu si sombre qu'on pouvait le confondre avec le noir.Le petit robot était également entouré d'une puissante aura sombre.Le gizoid prit alors la parole d'une voix forte et malsaine.

-"Vois faible créature,vois notre pouvoir,le pouvoir du dragon azur et d'emerl.Vois l'osmose de deux souffrances différentes mais tout aussi grandes.Vois ce que tu as réveillé et meurt en enterrant ta haine pathétique.Ta haine ne vaut mème pas la moitié des souffrances que j'ai enduré.Oui la mémoire me revient!J'ai servi de cobaye à toutes les expériences de l'empereur ix et du clan nocturnus!"

Puis,le petit robot marqua un blanc dans son discours et fixa le ciel avant de reprendre la parole ou plutot d'hurler quelques paroles.

-"VOIS IX LE MONSTRE QUE TU AS CREE SERA EGALEMENT TON BOURREAU!OU QUE TU SOIS JE TE TROUVERAI ET JE TE FERAI SOUFFRIR TU PAIERAS TOUS TES CRIMES!"

Après,ces quelques mots,le gizoid fixa la jeune fille,il n'avait pas l'intention d'attendre que cette dernière réagisse,il allait prendre l'initiative.Le gizoid leva son imposante épée,elle était entouré d'une aura bleue et il donna un vif coup dans l'air.Mais ce coup ne fut pas anodin,en effet,une lame d'énergie azurée fonçait vers la jeune fille.Il avait l'intention de venger ses pauvres humains et il allait le faire avec toute cette haine et cette tristesse dont il tirait de la force,beaucoup mème énormément de force.
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Jeu 7 Mai 2009 - 22:24
* Les autres anomalies sont-elles donc toutes dépourvue d'intelligence ? *

Wabisuke pensait cela alors qu'il venait de détruire l'attaque du robot avec sa main grâce à sa destruction de points, l'attaque disparut dans les aires et Wabisuke sortis finalement son katana.

" Abrutie de robot dépourvue de cervelle ! remballe la bestiole qui est en toi ! "

hurla Wabisuke visiblement en colère. Son oeil qui étais autrefois couvert d'un bandage brillait légèrement, l'anomalie borgne allait se battre pour de vraie

" Deux mains invisible protége cette fille, si elle avait ne serait-ce que dévié de quelque millimètre ton attaque, ou si elle l'avait simplement esquivé, combien pense-tu que tu aurais tué de ces hommes ! barre toi avant de faire d'autre connerie plus grosse que celle de cette fille ! "

Wabisuke dégaina son arme et fonça vers la fille, esquivant les deux bras grâce à sa prédiction amélioré, il forcait sur son oeil uniquement pour approcher le plus vite histoire d'empêcher les hommes de mourir.
Arrivé à la hauteur de Lillium il agrippa son poignet et grâce à la force magnétique de son implant il envoya valsé la fille le plus loin possible des hommes.
Son oeil cessait de briller, de retour à la normale.

" Deux mains invisible d'une porté de 20 mètre au maximum, l'oeil des origines reste extrêmement pratique malgré le fait qu'il me pompe toute mon énergie. "

il soupira et reprit

" Si tu accepte de partire et de laisser la vie à ces humains, je t'en serais reconnaissant, mais si tu t'approche à nouveau d'eux, je te tuerais. "

Il attendais la réaction de la fille, il ne voulait pas ce battre, mais si elle faisait un pas de plus en diréction des humains, il la tuerais, il ce chargerait aussi du robot si il n'arrivait pas à freiner son éspèce de dragon interne, bien qu'il ne savait pas comment si prendre vu que sa prédiction amélioré ne fonctionnerais qu'une fois.

* au pire je mourrais pour laisser la place à l’un des six autres.*
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Lun 11 Mai 2009 - 17:18
( Elle possède quatre vecteur pas deux. De plus on ne sait pas exactement la porter de ses bras puis ce qu’elle peut les multiplier. ^^)


:: Scéènee ThèMe SöOnG ::

Alors qu’elle venait de trancher les deux jambes d’un militant, celui-ci en appela à dieu. Elle le regarda de haut avec un sourire peu rassurant. Elle s’approcha de lui tranquillement et le souleva par la tête avec un de ses vecteurs pour qu’il soit en face d’elle. « Pourquoi parles-tu de ton Dieu ? Est-ce que tu crois vraiment que si celui-ci existait il laisserait ses créations mourir aussi stupidement ? Ton Dieu n’existe pas, je l’ai tué. Admire... ». Un de ses autres vecteurs passa dans la bouche de l’homme et lui arracha la langue. Celui-ci ne pouvant que se débattre laissa la grand plonger de sang couler le long de sa bouche avant de se rependre dans sa nuque. Elle le laissa tomber à terre, le laissant dans une position de souffrance jusqu’à ce qu’il soit tué. Ou sauver ? A quoi cela-servirait-il ? S’il survivait, il n’aurait plus de jambe et plus de langue. Mieux vos mourir tout de suite. Elle ferma un instant les yeux et se tourna vers un homme qui venait de tirer une balle d’un fusil un peu plus gros. On peut les prédire si facilement… Toujours la même chose. Elle attrapa le fusil avec l’un de ses vecteurs et s’en servi pour lui exploser le ventre.

Elle balança ensuite l’arme inutile sur elle dans un mur au loin. Les hommes avaient presque tous fuis en sens inverse, vers Emerl et Wabisuke, paniqué par la situation. Ils fuyaient comme des lâches laissant leurs coéquipiers se démerder… Quel esprit d’équipe. Les derniers tentaient quand même de la toucher avec leurs armes, mais tiraient sans réussite. Elle s’approcha du groupe d’hommes. Ceux-ci voulant s’enfuir ne réussirent pas. Elle les tenait avec ses vecteurs. Ils suaient à grosse goutte, attendant leurs morts prochaines. Elle les regarda tous un par un, fixement. « C’est courageux de voir qu’il y a des gens de votre espèce qui sont capable de protéger leurs camarades… Alors qu’ils s’enfuissent… Quitte à mourir n’est-ce pas ? Alors rejoignez Satan » Tous les vecteurs se retiraient d’un coup transperçant la nuque de tous les sujets qui s’écroulèrent aux pieds de l’androïde qui regardait fixement Emerl voyant que son aura était en train de fortement augmenter. Le sang giclant devant elle donnait l’aperçus d’épouvante de se « pouvoir ».

Et maintenant il ne semblait plus être ce robot inoffensif comme il l’était auparavant. Il avait fait l’alliance avec son dragon azur apparemment. Même si elle ne savait pas grand-chose à se sujet, elle avait une très bonne mémoire en tant que cyborg. Il commença par libérer son étonnante puissance, puis visiblement s’énerver en quelque sorte. Il était en colère après Lilium pour ce qu’elle avait fait… Tout retomberait toujours sur elle finalement… Les humains se font protéger par des êtres qu’ils ont créés… Étaient-ils donc tous sans morale et abrutis ? Il lui dit qu’elle n’avait pas souffert un quart de ce qu’il avait enduré. Quitte à le croire, elle s’en balançait un peu en réalité. Lui non plus de connaissait ni son passer ni son histoire. Tout d’eux connaissaient ce qu’étais l’influence des scientifiques en tant qu’expérience. Mais comme il était en colère, il ne devrait surement plus se contrôler. Quant il lança son attaque de couleur bleutée, elle fut stopper par le borgne qui était apparut devant Lilium. Lui aussi s’énervait. C’était la fête aujourd’hui…

Après un discours pour sermonner le robot, acte qui n’était peut être pas très utile dans son état, il fonça bêtement vers la cyborg. Il avait divulgué des informations sur ce qu’elle possédait actuellement. Mais il était encore loin du compte…. S’il pensait vraiment que c’était sa limite. Elle ne réagit pas, ayant été balancé en direction d’un mur, elle enroula un de ses vecteurs autour d’un potto ce qui la rattrapa de justesse. Elle resta au loin et fixa les deux protagonistes d’un air vide, comme si de toute manière, elle serait toujours poursuivis pour ses actes qui n’était que rendre la pièce, de son point de vue.

- Pourquoi vous mêlez-vous de ce qui ne vous regarde pas ? Ces humains… ce ne sont pas votre peuple. Vous n’êtes pas leurs semblables. De plus, m’attaquer de près est une grosse erreur… je pourrais facilement t’arracher les membres, car ta lecture de mes vecteurs ne te servira bientôt plus à rien… Et toi Emerl… c’est dommage que tu possède autant de colère… Tu ne devrais pas te contenir longtemps. C'est dommage de devoir se battre contre des personnes assez stupides pour protéger ces personnes perfides…

Visiblement, le cyborg avait appris à se contenir après ses nombreux passages de schizophrénie à force, bien qu’au début elle laisse sa rage avide de sang agir. Alors qu’elle allait monter sur un toit, une personne en fauteuil roulant s’approcha d’elle. Quel type de fou pouvait bien venir jusqu’à elle ? Bien qu’elle semblait beaucoup plus calme comme dans son caractère normal que sa machine tueuse, elle n’était pas tout à fait remise des pulsions sanglantes et pouvait rebasculer à tout moment. Bien qu’elle ne soit pas vraiment une psychopathe, quand le sang giclait pour une raison valable pour elle, elle ne se privait pas d’apprécier la scène. Un homme le faisait avancer vers elle plutôt, conduisant le fauteuil vers cette dangereuse fille. Elle se retourna calmement et fixa l’homme sur la chaise. Il avait une moitié de face complètement robotisé, le corps recouvert d’un grand habit blanc. Son autre moitié de visage était comme celle d’un humain. Cette expression si colérique… Lilium, toujours la tête baissée, la releva assez pour que l’on voyer l’un de ses yeux, qui s’élargit à la vue de l’homme. Etait-ce vraiment lui ? L’homme derrière celui dans le fauteuil roulant le fit avancer près de Lilium qui ne bougea pas, mais qui visiblement était dans un pitoyable état moral. Elle libéra ses vecteurs en une explosion de colère renversa l’homme de son fauteuil avant de l’attraper par la nuque pour le soulever en l’air. Le vieux ne semblait pas broncher, un sourire sur le visage. Celui qui tenait le fauteuil roulant ne bougea pas non plus, apparemment conscient qu’il devait laisser agir son supérieur.

-Vous… Comment pouvez-vous être encore vivant ? Dit-elle en serrant les poings, levant sa tête vers l’homme qu’elle tenait en l’air.

-Tu n’as pas changé N°6, Lilium. La raison pour laquelle je suis toujours vivant est évidente. Je me suis fait robotisé de sorte que je puisse vivre des siècles anormalement, jusqu’à ce qu’on me tue. C'est-à-dire que je peux vivre autant de temps que je veux du moment que je suis en sécurité… tu vois ? L’homme que tu as vu tout à l’heure, je sais que tu le connais. Tu l’as déjà vu. Lui aussi est robotisé de la même façon que moi. Même si nous restons aussi fragile que des humains, il n’a pas froid aux yeux… ni moi d’ailleurs. Je devrais peut-être plus m’inquiéter de ma situation, car ni Mariko ni Nana sera là pour me sauver comme autrefois. De plus j’ai été retiré de tous mes droits scientifiques pendant des années lumières. Cependant nous avons un laboratoire qui continue les recherches…

-Les recherches ? Dit-elle en le secouant avec le vecteur qui le tenait, Vous cherchez à créer d’autres monstres dans mon genre c’est ça ? Dit-elle en le resserrant avec violence, essayant visiblement de contenir ses excès de colère

-Toujours aussi violente Lilium… Pour répondre à ta question, Cette fois-ci, nous ne cherchons pas à créer des êtres semblables à toi… Mais des tueurs professionnels qui seront chargé de détruire les monstres dans ton genre. Ce fut une grave erreur de te créer finalement. Tu étais trop parfaite pour l’être vraiment… Ou plutôt tu possède une volonté de fer d’après moi… Cependant tu reste quelqu’un de très fragile mon enfant, ma création, je te connais…Ces individus qui viendront te tuer sont actuellement quatre. Plus le numéro est grand, plus le monstre est fort. Alors ce ne sera pas tâche facile pour toi de les tuer, ma petite… Un rire maniaque s’échappa de la bouche du vieux. Ce qui ne dura que quelques instants avant que le vecteur commence à se resserrer autour de sa gorge. Tu peux me tuer… va y… Mon disciple que tu as croisé tout à l’heure, c’est lui ma succession ! Il continua de rire de se rire maniaque. Elle le relâcha au sol. Celui-ci, étonner lui pausa cette question : Mais qu’es ce que tu fais ? Tu as été confectionné pour tuer pauvre idiote ! Ne l’oublie pas, tu es le monstre à la vue de tous ! Il est trop tard pour que tu te rattrapes !

-J’en suis consciente… Mais il n’est jamais trop tard, vous verrez, j’obtiendrais le pardon de Dieu, il sait que j’attends justice… Mes péchés ne seront pas nettoyer… Mon âme appartient au diable par votre faute… dit-elle avec un calme tellement avide qu’il laissa une lueur d’épouvante dans les yeux du fondateur qui ne comprit pas, Mais le monstre entre nous, reste celui qui a eu cette idée ingénieuse de prendre la place de Dieu… Alors, vous venez d’agir contre lui. Vous allez donc allez où j’irai. Rejoindre Satan… Il n’aura pas pitié de vous.

L’homme qui avait transporté le fondateur là, se fit couper les deux bras avant qu’il ne puisse tirer de balle. Il s’écroula au sol de douleur. Quant au fondateur, il s’appuyait de ses avant-bras tout en voyant sa création s’avancer vers lui. Elle était debout, au dessus de lui, le regardant de haut comme elle le faisait si bien, avec son regard de tueuse. Un de ses vecteurs s’avança vers le visage de l’homme qui étouffa un « non ! » Avant que son œil du côté humain explose. Elle arracha l’autre œil renfoncé dans l’appui métallique, puis coupa les deux jambes vraisemblablement paralysé de l’homme. Elle les coupait de bout en bout, lentement, laissant l’extrême jouissance de la douleur l’envahir. Quand elle eu découpé ses jambes jusqu’à son bassin, l’homme réussi juste a articuler « N° 4 viendra » puis elle lui ouvrit lentement la gorge sans se soucier de ses paroles. Un dernier cri s’arracha de la bouche de l’homme avant que le sang gicle à nouveau. Elle pencha la tête sur le côté, ramenant ses longs cheveux collés sur une moitié de son visage, façon psychopathe. Son seul œil visible fixait d’un air de suprême sadisme le cadavre. Ses vecteurs se mirent à lui ouvrir le ventre, sortant un à un ses organes pour les broyer. Elle arracha ensuite son cœur envelopper de métal et le ramena devant elle.

Elle se mit à fredonner des paroles d’une langue perdue. « Os iusti meditabitur sapientiam, Et lingua eius loquetur indicium. » chantait-elle à voix basse, tout en exécutant une pression si forte sur le cœur qu’il explosa. Elle regarda ensuite la dépouille, toujours la face penché, « Beatus vir qui suffert tentationem, Quoniqm cum probates fuerit accipient coronam vitae. ». Elle décida de laisser l’homme aux deux bras couper agoniser, tout en levant sa tête en direction du ciel. Elle était sûr qu’ils allaient revenir… ils seraient au courant. « Kyrie, ignis divine, eleison… » Dit-elle toujours en regardant le ciel, puis elle rabaissa sa tête en direction d’Emerl et du borgne. Toujours dénudée, son corps recouvert de sa longue chevelure rosée, elle s’avança vers eux, tout en continuant « O quam sancta, quam serena, quam benigma, quam amoena, O castitatis lilium » Effectivement, elle venait de prononcer son prénom, ou plutôt celui qu’on lui avait donné, en rapport avec cette chanson. Cela voulait dire Lys dans cette même langue. Dans son dos, on voyait des mouvements flous. Puis un raz-de-marée de vecteur s’arracha de son dos, sans lui provoquer de blessure. On ne pouvait pas vraiment les distinguer, mais la force qu’ils dégageaient laissait à dire qu’il avait triplé. Elle avançait vers eux, faisant reculer les hommes armés qui attendaient les hélicoptères, sans quoi ils seraient foutus. Elle comptait bien affronter le borgne s’il le fallait… Elle répéta une deuxième fois les mêmes paroles. Puis quand elle arriva juste à quelques centimètres du borgne, la tête toujours baissée, elle la releva pour croiser son regard tout en prononçant « Kyrie, ignis divine, eleison… ». Cette phrase voulait dire « Mon dieu, feu divin, aie pitié... », Ce qui collait avec son raisonnement. Les hélicoptères allaient-ils arriver une nouvelle fois ? Ou est-ce que la manigance scientifique allait laisser ces hommes périr ? Quelques secondes après, elle ferma les yeux. Le vent s’était mis à battre plus fort. Les hélicoptères… une bonne dizaine de ses engins dans le ciel s’étaient pauser autour du groupe des trois individus… Que comptaient-ils faire ?





Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Lun 11 Mai 2009 - 21:19
La première offensive d'emerl avait été un sacré échec,en effet wabisuke avait paré l'attaque lancé par le petit homme de fer à l'aide de son imposante épée.Apperement,le borgne craignait qu'emerl ne puisse controler sa nouvelle force et blesse ou tue des innocents qu'il avait l'intention de protéger.Au moins,l'autre épéiste semblait ètre prèt à affronter la jeune fille si nécessaire.Pour emerl,le fait de voir wabisuke affronter la fille sans la tuer était une forme de courage.La fille aux cheveux roses continuait tout de mème ses affreux meurtres,elle semblait tuer de sens froid.Le gizoid assista ensuite à une scène assez terrible ou il apprit le vrai nom de la fille:"lilium".Les deux personnages qui venaient d'ètre tués semblaient avoir quatre monstres en réserve,quatre monstres qui tueraient lilium.Bref,les ennuis continuaient et dans son état de colère,emerl ne verrait que des ennemis.Lilium semblait chanter,elle chantait bien mais dans unelangue ancienne,emerl se rappela alors vaguement une leçon de gérald robotnik,elle chantait en latin et semblait prier pour un dieu miséricordieux.Des hélicoptères arrivèrent ensuite,il y en avait une bonne dizaine,s'agissait-il d'un convoi avec un ou plusieurs des quatres monstres précédemment évoqués?Le vent faisait lever la cape noire d'emerl,lui donnant un air de démon avec son aura sombre et son arme.Deux individus pour le moins étranges apparurent alors,ils étaient sur le toit d'un hélivoptère,cote à cote.Le gizoid les reconnut de suite et à leur vue,il serra plus fort le manche de son arme.Les deux créatures portaient une armure noire cachant l'intégralité de leur corps,ils étaient de la mème taille que le gizoid,leurs casques semblaient ètre des tètes de hérissons,ce qu'ils étaient.L'un des deux soldats nocturnus prit la parole,fixant le gizoid.

-"Salut gizoid,tu as l'air de bien t'amuser,tu t'es fait de nouveaux amis?Tu as l'air en forme.En fait l'empereur ix veut que tu viennes avec nous,soit tu nous suis docilement soit on te ramène en pièces détachées?
-D'abord les nocturnus,je ne viens pas avec vous et ensuite vous faites l'erreut d'écouter ix,il vous envoie à la mort.
-Bon d'accord gizoid,le pouvoir du dragon azur sera à notre maitre et avec ce pouvoir tous les pathétiques humains seront enfin anéantis et notre gloire sera rétablie!
-Approchez!!"

Après ce bref dialogue,les deux nocturnus foncèrent vers leur opposant,ils attaquaient de front et de manière brutale,ils espéraient surement gagner avec une simple attaque en équipe mais cela ne prenait pas avec lui.Le gizoid les envoya juste valser quelques mètres plus loin avec son champ de force qu'il fit immédiatement disparaitre.Les deux hérissons en noir se relevèrent et tirèrent immédiatement deux boules d'énergie,ils espéraient attaquer le petit robot quand il aurait encaissé les deux attaques.Le petit robot tendit une de ses mains libres et absorba la première salve,la seconde il para d'un violent coup d'épée.Le gizoid fonça alors sur un des nocturnus qui tenta de l'attaquer avec son poing mais il se fit vite stopper par le réceptacle du dragon azur qui le fixa de ses yeux sombres.Il prit ensuite la parole d'une voix forte mais calme.

-"Meurt sans souffrir nocturnus,toi qui n'est qu'un pion dans la vaste armée d'ix."

Après sa phrase,le gizoid trancha le coup du soldat sombre sans réfléchir.Le corps s'écroula et le robot lacha la tète.Le robot constata ensuite que l'autre soldat nocturnus avait profité de l'affrontement avec l'autre pour aller se planquer plus loin,surement au milieu des humains mais pour le gizoid seul comptait l'extermination des nocturnus et mème s'il devait tuer d'autres humains.Puis emerl lança un regard neutre à lilium puis ce mème regard fut porté sur wabisuke.Emerl se rapprocha de ses deux ètres sans se soucier des hélicoptères et il prit alors la parole calmement,s'adressant à ses deux interlocuteurs.

-"Mon véritable ennemi,c'est l'empereur ix et son armée.L'autre soldat est allé se cacher plus loin en ville,je ne gagnerai rien à détruire la ville entièrement,il pourrait esquiver.J'irai le chercher après quand ce problème sera réglé.C'est à dire quand tout ces trucs volants seront anéantis!Ma haine me donne la force dont j'ai besoin,emerl est trop gentil,maintenant place au dragon azur!Je vais tout détruire d'un seul coup!Vous allez voir ma véritable apparence!"

Après sa tirade,le gizoid commença à se concentrer.Il prononçait des paroles dans la langue des magmas,le seul mot reconnaissable était "gizoid".Ses incantations permettaient une libération totale du gizoid,c'est à dire que le dragon bleu allait venir et tout détruie.Au fur et à mesure que le petit robot prononçait ses paroles,son aura s'iintensifiait,sa force augmentait et des flammes bleues foncées émanaient de tout son corps.Il était possible de bloquer le processus vu qu'en se conentrant,le gizoid faisait abstraction du monde et qu'il ne pouvait pas bouger avant la fin de lla libération.Wabisuke comprendrait-il le danger avec son pouvoir spéciale?Qu'allait-il donc se passer?
Shinrei
avatar
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 385
Bon ou mauvais ? : ca depend de celui qui se met en travers de mon chemin
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : cristaux de la planete de l eau;dragons d'eau;le sabre dansant
Techniques 3/combat : l'eau du dragon;dragons vermeils
Techniques 1/combat : larmes de sang des dragons

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Dim 17 Mai 2009 - 19:55
[pourquoiiiiii des vecteurs, j ai controle longs de maths apres demain de 4 heures.]
Shinrei arriva sur son dragon de glace .
Il en descendit, et le fit disparaitre.
Puis il s approcha de wabisuke et lui dit:
"Hello, je suis shinrei, le disciple du highlander, et je maitrise toute les formes aqueuses.
Tu as l air seul contre ces deux energumenes, et j aime pas les injustices alors I came to help.
What s your name?"
Invité

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Sam 6 Juin 2009 - 23:50
Un autre homme, elle venait d’en tuer encore un autre et cela ne plaisait guerre à Wabisuke. Elle venait de dire qu’elle étais supérieur à dieu, ce qui eu pour effet d’impressionner la plus part des humains présent. Wabisuke devait réagire mais il étais en mauvaise posture. D’autres hommes furent tué, des hommes courageux essayant de permettre aux autres de fuirent, des hommes qui n’hésitèrent pas malgré la peur qui pouvait se lire dans leur yeux, des hommes qui pour sauver les autres n’avait pas reculé malgré le fait que ce monstre continuait d’avancer. Il ne cédait rien, pas un pouce de terrain malgré leur faible condition d’être humain. Wabisuke fut pris d’un sentiment de honte profonde car lui possédait un pouvoir, un grand pouvoir mais il ne bougeait pas, il avait peur. Peur et non pas de la mort mais de lui même, peur de tuer des humains comme il y a si longtemps. Il respirait avec difficulté n’osant toujours pas bouger. Wabisuke avait presque prié pour que la cyborg ne revienne pas à l’assaut, pour qu’elle s’en aille mais non, rien, elle étais toujours là, imperturbable avançant tuant tout sur son passage. Wabisuke ne bougeait pas espérant un miracle.
Enfin, une voix le tira de son état léthargique, Lillium se mit à parler. Wabisuke écouta attentivement avant de lui demander :

" qu’est-ce que tu en sait, oui comment peut-tu parler de chose que tu ne sait pas ? Je suis, ou plutôt j’ai été un de leurs semblables. oui bien avant de recevoir ces pouvoirs maudit, je fus l’un des leurs ! et le plus drôle petit cyborg c’est que j’ai moi même crée des êtres comme toi ou comme le petit robot las-bas "
il montrait Emerl. Puis il continuat de parler à Lillium.

" Si tu haïs ces hommes car il reflète ce que tu est devenue, sache que je représente bien plus ce que tu haïs que tous ces soldats. Alors je te le demande une dernière fois. Laisse les partire."

Lillium ne l’avait peut-être pas entendue, car elle étais occupé avec un homme en fauteuil roulant, une anomalie se dit Wabisuke d’après ce que son œil pouvait déceler. Aussi ne bronchat-il pas quand elle souleva l’homme mais ce contenta d’observer ce qui allait suivre. Car c’étais une sorte de calme avant la tempête qui allait éclater sous peu. Le cyborg semblait étonné. L’homme étais supposé être mort d’après ce que Wabisuke pouvait comprendre. L’homme expliqua la raison de sa survie et Wabisuke se dit qu’il s’agissait encore de l’un de ces malades qui c’étais changé en monstre pour essayer d’être meilleur.
Lillium sembla se montrer violente quand l’homme parlat de continuer les expériences.

elle pense donc comme moi, elle ne veux pas que d’autres monstre soit crée mais alors pourquoi, oui pourquoi tuer des humains normaux.*

Wabisuke ne bougeait toujours pas car de toute façon l’homme qu’elle tenait n’étais qu’une anomalie. Elle semblait sérieuse quand elle dit que dieu le pardonnerais, oui elle semblais sérieuse, mais Wabisuke ne pouvait savoir ce qu’elle pensait vraiment, elle semblait changer d’humeur toutes les cinq seconde. Wabisuke réfléchissait et attendit la suite des événement avant de choisire quoi faire. Quand elle tua l’humain qui étais un garde du corps Wabisuke qui n’avait pas été assez rapide voulut s’interposer mais il n’eut pa le temps, trop rapide, encore une fois. Il ne bougeait pas malgré tout quand l’homme anomalie se fit tué par Lillium, car ce n’étais pas un humain. Wabisuke remarquat finalement soulagé que le garde du corps n’étais pas mort aussi s’apliquat-il à lui confectionner un bandage. Il soupira quand il remarqua deux autres anomalies à visage d’hérisson avant de lacher un juron. Il venait de finire le bandage de l’homme, il lui avait stoppé l’hémorragie, une bonne chose de faite. Il parlait de tuer les humains pour devenir les maîtres. Wabisuke en avait marre, on aurait dit qu’en ce lieux tout les mauvaises anomalies possible et imaginable s’étais donné rendez-vous et là s’en étais véritablement trop. Un combat commença entre ces anomalies. Au moins Wabisuke n’aura pas à s’occuper de tout le monde, de toutes les façon il n’aurait sûrement pas pus. Mais son soulagement fut de courte durée car le petit robot se mit à concentrer son énergie comme si il voulait tirée en plein dans les humains pour toucher l’anomalie contre qui il se battait. Quand soudainement d’un coup, une anomalie arriva, encore une… Pauvre Wabisuke qui croyait vraiment avoir débarqué sur un monde de dingue. Heureusement l’homme dit qu’il voulait aider Wabisuke. Il restait donc un espoir. Wabisuke sourit, il avais un plan, un plan relativement simple. Il sourit légèrement et s’approchat de la machine qui permettait de générer un champs de force, celle qu’il avait désactivé plus tôt et posa la main tatoué dessus et grimacent de douleur à cause des balles toujours dans son bras il le réactiva et le déplaça de façon à ce que tout les humains soit protégé des deux fou furieux qu’étais Emerl et Lillium.
Il ne savait pas combien de temps ce barrage de fortune allait tenir aussi il dit à Shinrei :

" Shinrei empêche le robot de briser ou d’essayer de passer à travers de ce bouclier car il veux tuer les humains qui ce trouve de l’autre côté, pendant ce temps je vais essayer de m’occuper de la fille. "

Il se retourna et regarda calmement la fille. Il leva sa main et dit alors qu’apparaissait un grand écran blanc devant lui

" passage en mode manuel. "

son bras tatoué émit une lumière et Wabisuke se mit à taper sur l’écran une série d’instruction .

" Tu sais petit Cyborg, mon œil me permet de tout voir, mais mon cerveau doit réfléchire pour interpréter ces information. Je suis malheureusement une véritable machine à tué, mais mon potentiel ne se révèlent que lorsque mon instinct me guide, mais dans ces moments là, je deviens un simple tueur, assoiffé de sang. Je n’aime pas être comme cela aussi je garde ma force véritable sous scellé. "

Il sourit largement avant de reprendre

" Pour toi, éxéptionnelement je vais me battre pour de vraie sans ce sceau et nous allons voire qui saura imposé sa raison, qui du tueur ou du sauveur saura imposé sa vision des choses. "

L’écran disparut et Wabisuke se mit à trembler sa puissance grimpait en flèche, son œil brillait de mille feux alors qu’il fonçait vers Lillium avec son agilité ces réflexe et ces prédiction de mouvement amélioré. Il courait vers Lillium esquivant ces bras et s’approchant d’elle dangereusement. Quand il laissa, une ouverture alors qu’il étais presque sur elle.

( éxcuser moi du temps que j'ai mi pour poster ainsi que du fait que mon post est pas génial, mais en ce moment, j'ai la tête ailleur. )
Shinrei
avatar
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 385
Bon ou mauvais ? : ca depend de celui qui se met en travers de mon chemin
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : cristaux de la planete de l eau;dragons d'eau;le sabre dansant
Techniques 3/combat : l'eau du dragon;dragons vermeils
Techniques 1/combat : larmes de sang des dragons

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Lun 22 Juin 2009 - 17:47
*emerl lilium vous nous echapperez pas comme ca alors hurry up de poster que je vou eclate*
Emerl
avatar
Cyborg
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2008
Nombre de messages : 1051
Bon ou mauvais ? : aux ordres de mon maitre
Zénies : 1450

Techniques
Techniques illimitées : Flammes du Gizoid, Libération 2, libération partielle
Techniques 3/combat : Gizoid libération totale, libération inversée
Techniques 1/combat : Ultra libération, Blue archangel

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Mer 1 Juil 2009 - 10:20
HRP:lilium as-tu oublié ce topic?C'est ton tour,si tu passes signale-le s'il te plait.
Shinrei
avatar
Terrien
Masculin Age : 24
Date d'inscription : 07/02/2009
Nombre de messages : 385
Bon ou mauvais ? : ca depend de celui qui se met en travers de mon chemin
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : cristaux de la planete de l eau;dragons d'eau;le sabre dansant
Techniques 3/combat : l'eau du dragon;dragons vermeils
Techniques 1/combat : larmes de sang des dragons

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   Mer 1 Juil 2009 - 17:03
En fait si je ne m'abuse, lilium ne vient plus sur le rp...
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Prèt du lycée   
 
Prèt du lycée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Manifs de lycéens réprimées au gaz lacrymogène
» Mon arrivée dans un nouveau lycée
» Lycée Kaijou
» La petite visite du lycée! [PV/Ryôma et Mikieru]
» Émoi au Lycée Pandora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Lycée Orange star-