Partagez | 
 

 Un hurlement de haine [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bo.
avatar
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 12/12/2010
Nombre de messages : 42
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1 000 Z.

Techniques
Techniques illimitées : Kaïkaï - Kiaï - Kokyugata no
Techniques 3/combat : Henka bimu - Cho kamehameha
Techniques 1/combat : Chikyu hokai no ichigeki

MessageSujet: Un hurlement de haine [libre]   Jeu 16 Déc 2010 - 14:04
Un souffle glacial balayait la surface du lac gelé et y faisait glisser des centaines de millions de cristaux de glaces minuscules. À perte de vue s’étendait la gigantesque plaque de glace, si lisse qu’on eut dit qu’elle avait été polie par une machine. L’eau qui se trouvait sous l’épaisse couche de cristal de glace devait être terriblement froide, surtout avec l’hiver qui approchait et se retrouver immergé à l’intérieur ne devait pas être une partie de plaisir.

C’est ce qu’en pensait Boo, flottant dans un ciel de coton, tel une plume bercée par la brise, il était immobile et scrutait les environs avec un drôle d’air. On aurait dit qu’il cherchait quelque chose, ou quelqu’un d’ailleurs. Le petit être rose passait presque inaperçu dans l’immensité du paysage qu’il troublait alors. Ses pupilles rouges allaient et venaient d’un bout à l’autre de ses yeux, ne dénichant toujours pas la moindre trace d’une activité que Boo aurait pu réaliser. Il se résigna à s’amuser pour le moment et se laissa tranquillement descendre vers la surface du lac. Le vent qui soufflait régulièrement et qui imposait une température largement inférieure à zéro n’importait pas au démon. Il ne ressentait pas la chaleur, c’était peut être un avantage… peut être un défaut… Il n’en avait que faire. Ses pieds touchèrent bientôt le sol dans un petit tintement cristallin. Le masse du Majin ne troubla pas le moins du monde la couche de glace qui le supportait. Sa légèreté était impressionnante et en d’autres conditions que celles-ci, notamment en combat, elle lui permettait de se mouvoir très rapidement et avec une agilité presque sans borne.

Se tenant droit au beau milieu du lac, Boo n’était pas décidé à partir d’ici sans y avoir posé son empreinte. Il avait enfin trouvé un moyen de se divertir et rien que le fait de penser à la joie qu’il allait prendre à exécuter son désir, il jubilait. Un sourire malsain se peignit sur son visage, en parcourant toute la largeur de son petit crâne et ses sourcils se froncèrent en signe de contentement. Il se relâcha soudainement et laissa pendre quelques instants ses bras le long de son corps, sans rien faire. Puis se ressaisissant, il se cambra sur l’arrière et se mit à aspirer une quantité d’air phénoménale, son ventre gonflait à vue d’œil et l’air froid qui l’entourait pénétrait dans ses poumons, qui se gonflaient sans cesse. Après de longs instants d’inspiration, l’humanoïde rose bloqua sa respiration et se mit à sourire de plus belles. Il attendait avec hâte la suite de sa propre action. Le vent continuait de sévir sur la surface du lac et les flocons de neiges qui y roulaient se déplaçaient avec des crissements très sourds et aigus.

Alors que le calme plat régnait dans la contrée et qu’il n’y avait pas une habitation à des kilomètres à la ronde, un grondement terrifiant s’éleva du lac. Boo relâcha tout l’air qu’il avait inspiré dans un cri monstrueux. La haine qui s’en dégageait exprimait de manière très explicite les ambitions du Majin. Sous la violence de son Kiaï, la couche de glace qui constituait la surface du lac éclata immédiatement en des centaines de milliards de fragments translucides qui s’élevèrent dans le ciel et qui s’y dissipèrent sous l’effet du vent. Le cri perçant du démon avait retenti à plusieurs kilomètres alentours. Il se tenait à présent en suspension à quelques centimètres d’une eau glaciale qui venait lui lécher les pieds. Sa tête dodelinait sur son épaule et ses pupilles regardaient vers le haut. Dans un rictus maléfique, le rire du terrifiant Boo se fit entendre alors.

« Gwouuuuaaaaaahaaahaahahaha ! »

Et il sursautait de lui-même avec les bras écartés. Il avait l’air heureux. Heureux du malheur qu’il causerait bientôt à la Terre. Il écraserait la moindre trace de population de cette planète avant de la faire exploser elle aussi… Du moins c’était ça son but !
Hiyanô
avatar
Autres Races
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 15/12/2010
Nombre de messages : 45
Bon ou mauvais ? : Tout dépend de son humeur
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Rayon Mortelle (équivalent de rayon de la mort mais bleu)/Enchainement Dévastateur/Boule Denji
Techniques 3/combat : La tornade de glace/Rayon Mortelle Final
Techniques 1/combat : Les 100 Coup Mortelle

MessageSujet: Re: Un hurlement de haine [libre]   Jeu 16 Déc 2010 - 14:37
Hiyanô venait juste de se posait sur cette planète inconnue...l'ordinateur de bord du vaisseau qu'il avait voler indiquer que cette planète s'appelait la Terre...Le change-forme sentait le climat agréable de cette planète..Hiyanô était connue sous le surnom de Iceberg par se que son cœur était aussi froid que la glace, la pitié pour lui t'était qu'un vulgaire mot sans valeur...Hiyanô ferma les yeux et utilisa son pouvoir sensorielle pour capter les énergie qui se trouvaient sur cette planète...Ils sentit d'innombrable aura surpuissante...Si Hiyanô s'appelait aussi Iceberg c'est qu'il aimer beaucoup le climat hivernal et froid...le guerrier décida donc de se rendre a l'endroit le plus froid de cette planète.Il prit son envole et disparut dans les airs tel un Météore...Sur le chemin Hiyanô passa devant deux avion a réaction qui fessaient quelques essai de vol..Sa fessait longtemps qu'il ne c'était pas un peut amuser, Hiyanô s'arrêta d'un coup ! la pression de l'air a son arrêt crée une petite onde de choc qui déstabilisa les avions.Le Change-forme se retourna brusquement et se jeta sur les deux Avions, il les attrapa tout les deux par un de leur ailes et commença a descendre en piquet vers le sol...A seulement 20 mètres du sol il les lâcha violemment et envoyer deux rayons mortelle dans leur moteurs...Les avions explosèrent et les pilote fut carbonisait...Hiyanô fit un sourire montrant qu'il était content de lui et repartit...Au bout de une demi heure Hiyanô atteint un énorme glacier, a l'intérieur du glacier se trouvait un lac immense...Il se posa délicatement et commença a marcher sur la glace..Tout a coup il sentit une aura anormal cette Aura ne contenait pas une once de gentillesse seulement du mal...était il possible un être maléfique a 100% ? Hiyanô voulue en avoir le cœur net il s'approcha et masqua son énergie..Et a sa grande surprise se tenait devant un lui un petit homme de couleur rose qui ne devait pas dépasser les 1mètres20...Le petit être semblait préparait quelque chose il gonfla ses poumon et poussa un cri énorme !!! Hiyanô avait du mal a tenir debout.le change-forme impressionner par cette énergie s'approcha du monstre...

"Eh bien...Je vois que tu est énervé des raison pour être aussi en colère ?"


Hiyanô N'eut même pas finit sa phrase que toute une armée se ramena des avion des char des soldat déboulaient de partout...Hiyanô levita en l'air et les pointa tous du doigt...


"Pff bande de cloporte..."

L'extrémité de son doigt devin tout bleu, Hiyanô se concentra et envoya des milliers de rayons mortelle qui détruisaient toute l'armée qui fut impuissante..Il redescendit et s'approcha de monstre qui semblait aimait le Chaos et les explosion...
Bo.
avatar
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 12/12/2010
Nombre de messages : 42
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1 000 Z.

Techniques
Techniques illimitées : Kaïkaï - Kiaï - Kokyugata no
Techniques 3/combat : Henka bimu - Cho kamehameha
Techniques 1/combat : Chikyu hokai no ichigeki

MessageSujet: Re: Un hurlement de haine [libre]   Ven 17 Déc 2010 - 8:57
|Ça me dérange un peu que tu fasses intervenir des soldats dans ton post, je prévoyais quelque chose de super calme Neutral . Mais bon, on fera avec !|


Le Majin était en suspension au dessus de l’onde glacée, au beau milieu du grand lac lorsqu’une aura qui lui était inconnue se révéla, tout près… Il s’agissait d’un grand potentiel. Boo estima que pour parvenir jusqu’à lui sans se faire repérer à déjà plusieurs kilomètres, il avait du masquer son Ki avec une réalisation presque parfaite. Mais troublé dans son heure de gloire, le petit être rose était assez déçu et il se mit à ronchonner contre cette intervention invisible, dont il n’avait pas encore pu identifier l’auteur. Il parlait dans un langage étrange, composé essentiellement d’enchaînements de syllabes incompréhensibles et qui semblaient ne rien vouloir signifier. Il se tournait et se retournait, constamment aux aguets et scrutant en vain les alentours du lac à la recherche de la source d’énergie qui avait interrompu son plaisir. Mais ce fut d’elle-même que la grande créature bleuâtre se présenta à Boo, lui paraissant alors immense.

« Eh bien...Je vois que tu est énervé des raison pour être aussi en colère ? »

La question que venait de poser cette chose était tout à fait légitime, mais Boo n’y prêta pas la moindre attention. Il était fasciné par cet étrange et mystérieux arrivant dont le potentiel énergétique s’avérait assez impressionnant. Tout en le dévisageant, le Démon se demandait si la meilleure chose à faire alors n’était pas d’absorber son interlocuteur, et ainsi de s’approprier ses pouvoirs ! Cela ne lui paraissait pas une si mauvaise idée après tout. Sans cesser de s’attarder à regarder l’extraterrestre qui se tenait devant lui, le Majin imaginait déjà sa nouvelle puissance… Monstrueuse. Et toujours aucune réponse ne s’extirpait de sa bouche, à vrai dire, il avait même oublié la question. Et alors qu’il s’apprêtait à ingérer le géant bleu, il fut de nouveau troublé. Quelque chose d’autre arrivait, ou était déjà arrivé en fait. Il se tourna d’un geste vif vers la berge qui faisait face à la chose bleue et aperçût, non sans un sourire débordant de haine et d’aversion, de nombreux soldats terriens qui se pressaient au bord du lac. Les troupes étaient nombreuses et sur la berge, elles grouillaient à présent telles des fourmis. Le démon rose était prêt à les anéantir lorsqu’il perçut que son interlocuteur allait agir. Ce n’était pas une mauvaise chose que de voir ce qu’il valait. Il le laissa donc s’occuper seul des terriens.

L’extrémité de l’index de l’extraterrestre, qu’il tendait d’ailleurs en direction de la rive s’éclaira d’une vive lumière azure. Et bientôt, de nombreux kikohas fusaient de son doigt sous forme de rayons qui s’avéraient mortels pour tous les terriens. Les soldats tombaient les uns après les autres, ressemblant alors plutôt à des mouches qu’à des fourmis. Les rayons bleutés les transperçant de part en part provoquaient de nombreuses explosions sur le bord du lac. Le Majin dut alors reconnaître que la chose bleue se débrouillait bien… Cela ne l’impressionnait pas vraiment, cependant ça l’excitait au plus haut point. Il aimait avoir à faire à des adversaires ou même à des connaissances puissantes. Il attendit que la chose redescende un peu vers la surface aqueuse glaciale car elle s’était élevée pour mieux affronter l’armée et on put voir apparaître sur son visage un terrifiant rictus qui mêlait à la fois joie, haine et folie.

Boo avait toujours aimé la guerre, le chaos, la souffrance. Voir des hommes tomber, s’effondrer, perdre leur âme et se faire briser les os était devenu sa principale activité, et son principal divertissement par la même occasion. Il fixait droit dans les yeux le géant bleu qui ne le quittait pas des yeux non plus. Il avait envie de lui montrer ce qu’il pouvait faire également. Il tendit son petit bras rose et musclé en direction des carcasses de char et des cadavres terriens, amplifiant à chaque seconde qui passait son sourire malsain. La main ouverte, il concentrait son énergie sur sa paume. Bientôt, sa main s’illumina d’un drôle éclat rose et qui dégageait une certaine puissance. Une sphère d’énergie se matérialisa à quelques centimètres de la paume du Démon, qui sans aucune émotion et sans faire aucun mouvement l’envoya droit sur les décombres de l’armée. La boule d’énergie fusa au dessus de l’eau du lac, soulevant dans son sillage des remous d’eau glacée et faisait siffler l’air par les frottements qu’elle lui imposait. Elle vint s’écraser sur la berge et un flash d’une lumière blanche éclatante signifia qu’elle venait d’être désintégrée. Boo fixa quelques secondes le point d’impact de son attaque et après avoir constaté qu’un morceau de berge avait disparu, emportant avec lui le cimetière de machines de guerres et de soldats, il se tourna vers le grand homme bleu en levant la tête vers lui.

« Kih ih ih ih ih ! »

Puis, il son corps s’allongea et le petit crâne rose de Boo s’éleva de plus en plus haut, jusqu’à dépasser d’une trentaine de centimètres celui de l’extraterrestre aux rayons mortels. Toujours souriant de satisfaction, le démon posa ses poings serrés sur ses hanches comme pour signifier la fierté personnelle qu’il tirait de cet « exploit » et fixa de plus belle l’être bleu qui ne s’était toujours pas présenté le moins du monde. Il attendait…
Bo.
avatar
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 12/12/2010
Nombre de messages : 42
Bon ou mauvais ? : Mauvais.
Zénies : 1 000 Z.

Techniques
Techniques illimitées : Kaïkaï - Kiaï - Kokyugata no
Techniques 3/combat : Henka bimu - Cho kamehameha
Techniques 1/combat : Chikyu hokai no ichigeki

MessageSujet: Re: Un hurlement de haine [libre]   Jeu 23 Déc 2010 - 22:27
Cela faisait déjà plusieurs longues minutes que le petit Majin fixait le grand extraterrestre bleu qui se dressait tel un mur devant lui. Et dans ce cas là, le mur n’avait dit mot, aucune expression ne trahissait ce qu’il aurait pu penser et Boo était agacé d’avoir à attendre aussi longtemps pour une simple discussion. En face d’eux, sur la berge du lac, fumaient encore quelques carcasses de chars militaires que l’étendue aqueuse n’avait encore engloutis. Les débris qui jonchaient le sol étaient surmontés de cadavres humains si et là, mais il n’y avait aucun survivant. Pourtant le démon se serait fait un plaisir d’absorber la moindre parcelle de puissance qui aurait abrité quiconque aurait réchappé à l’attaque de la chose bleue couverte de plaques blanche luisantes comme de l’acier. Fatigué de cette conversation de sourds muets, Boo repris sa forme d’origine, son corps malléable se rétractant sur lui-même. Jetant un dernier regard malsain, débordant de haine et d’aversion en direction de l’être à la peau bleutée, le petit être rose se résigna finalement à entamer quoi que ce soit avec lui et finit par lui tourner le dos.

Boo siffla entre ses dents tout en faisant quelques pas pour s’éloigner de l’extraterrestre. Il était déçu… extrêmement déçu de cette attitude que lui avait montrée la chose. Il la détestait à présent. Il ne la connaissait que depuis quelques minutes mais déjà elle lui inspirait du dégoût, il haïssait ce mystérieux arrivant du plus profond de son cœur de glace, si s’avérait qu’il possède un cœur. Il commença à s’élever dans les airs comme par magie et ne se retourna pas même pour voir si la chose bleue avait réagis. Elle ne l’intéressait plus de toute manière… Une grimace qui exprimait parfaitement le ressentit de Boo se dessina sur son visage, le déformant de la pire manière qui soit. Une fois qu’il fut très haut dans le ciel, il pivota sur lui-même et aperçût très loin en bas, mais distinctement la silhouette de ce qui avait été durant l’espace d’un instant son interlocuteur. Il avait toujours la même expression vide sur le visage. Le vent souffla de plus en plus fort sur le glacier et cela en faisait presque trembler le petit homme rosâtre.

Toujours en train d’observer l’extraterrestre qui paraissait si petit à présent en contrebas, Boo avait fait son choix. Il ne l’intéressait plus… Même l’absorber lui semblait inutile. Il tendit alors de manière nonchalante son petit bras rose vers l’être bleu et émis une sorte de bruissement qui ressemblait à la fois à un sifflement et à la fois à un soupir.

« Kssssssss… Boom ! »

La main ouverte de Boo s’illumina et s’emplit d’un éclat rose et très clair. Il préparait la même technique que lorsqu’il avait désintégré une partie de la berge, mais cette fois, il ne se retenait pas… une telle attaque pouvait détruire la région entière à présent ! Une boule d’énergie parfaitement ronde grossissait devant sa paume, prenant de plus en plus de volume. Lorsqu’elle eut atteint la taille parfaite et qu’elle fut extrêmement concentrée en énergie vitale, Boo lui donna une impulsion qui la propulsa en direction de l’extraterrestre. Peu lui importait le sort de ce dernier, il ne s’attarda pas à observer le Kikoha fondre sur lui et se retourna, commençant à partir vers un endroit où il s’amuserait sûrement plus. Il ne vit pas la boule d’énergie percuter violemment la surface du lac, ni même si elle avait atteint sa cible. Mais il entendit clairement la déflagration d’une violence inouïe qu’elle produisit à son impact avec le sol. Un nuage, un mélange de poussière, de débris naturels et de vapeur d’eau s’éleva derrière le Majin qui avançait à une allure réduite et le champignon de fumée crée par l’explosion monta dans le ciel de coton qui surplombait le lac. Un rictus de satisfaction put se lire sur le visage de Boo et il quitta les lieux sans même attendre de voir si l’extraterrestre était mort ou non. Quoi qu’il en soit, il comprendrait qu’il aurait du se présenter. Il accéléra et sa vitesse devint fulgurante. À la vitesse où il fendait l’air, il trouverait rapidement de quoi s’occuper, cela ne faisait aucun doute...
 
Un hurlement de haine [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» L'Attaque du Wookie !!!! [Libre]
» Le début d'une haine sans fin [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Lac gelé-