-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

Partagez
 

 La fin de l'autarcie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tytoon
Tytoon
Ange
Féminin Age : 32
Date d'inscription : 19/07/2006
Nombre de messages : 6481
Bon ou mauvais ? : pathétiquement neutre
Zénies : 940

Techniques
Techniques illimitées : orbe d'énergie maléfique, psy kiezan, bouclier d'énergie spirituelle.
Techniques 3/combat : premier soin, contrôle mental.
Techniques 1/combat : Psycanon

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  ClockSam 14 Sep 2013 - 16:22
Tytoon rentrait de son entrainement : elle était satisfaite de constater qu'elle avait encore de la ressource, et se sentait de plus en plus confiante quand à son futur. Même si elle élevait l'enfant du plus grand tyran de la galaxie, elle avait envie d'affronter un peu l'extérieur. Envie de revoir du monde...
Elle posa Anko dans son parc. Le grand écran de la mezzanine du château montrait les infos. La guerre continuait sur Freezer...
Elle se demandait si MV s'y plaisait, s'il rentrerait victorieux ou non. Elle espérait qu'il serait de bonne humeur du moins... Pour changer.

Freezer... C'était une planète importante dans le coeur de l'ange. La planète de glace était le cercueil de Crys.
L'ange eut un frisson. Le passé était derrière, il fallait avancer.

Maintenant dans sa chambre luxueuse avec Anko qui dormait, elle prit une douche bénéfique d'après entrainement. Elle passa ensuite des vêtements confortable pour aller dormir et s'apprêta à lire un peu. Son cerveau marchait à 100 à l'heure, elle n'était pas prête de trouver le sommeil.
C'est dans cette lumière tamisée qu'elle remarqua enfin qu'une diode clignotait parmi ses affaires. Son émetteur... Elle avait raté un message ?!

Elle sortit de la couette et escalada le matelas à genoux pour saisir l'objet et s'assoir avec au bout du lit. Ses cheveux dénoués tombaient autour de l'émetteur comme si elle s'isolait du monde de Kanasa pour écouter cette preuve de vie en dehors du chateau... Preuve qu'elle n'était pas si seule... Preuve que le dehors existait. C'était Valh ! L'ange, souriante, écouta malgré que la transmission soit très mauvaise.

"Salut c’est Valh, j’espère que tu vas bien. Je te contact car j‘ai besoin de connaître ta position, il semblerait qu‘un certain Enki avec son ami William veuille te voir. J‘ai également reçu un message d‘un type qui disait s‘appeler Peter. Bref, j‘aimerais que tu réponde très vite à ce message car j‘ai besoin d'en savoir plus et ces personnes ont l‘air d‘avoir vraiment besoin de te voir. Bon, à très vite !"

Le coeur de Tytoon fit un bond. Plusieurs en fait.
Enki... Cela faisait des lustres... Pas depuis des années. Elle se demandait ce qu'il devanait et pourquoi il la cherchait. D'ailleurs ce William, elle n'avait aucune idée de qui il était.
Mais ce n'était pas ce qu'elle retenu le plus... Valh avait reçu un message de Peter. De Peter... ?!!

Paralysée sur le lit, elle remit le monde en question. Elle avait beau avoir parcourut le monde depuis des années, elle n'avai jamais plus senti son aura. Peter était le genre de personne qui aime se montrer et faire parler de lui, et au vue de tous les drames qui avaient pris place dernièrement et le fait que Peter ne vienne pas s'y mêler avec son éternel sentiment d'être responsable de tout le monde et le sauveur des âmes en perdition, elle en avait déduit qu'il était disparut pour de bon.
Alors comment...

Son doigt se posta au dessus du bouton de rappel pour communiquer avec Valh... Mais tremblotante elle ne put se décider à appuyer.

" Eh, fantômes du passé... Je venais tout juste de me décider à avancer... "
Elle soupira et resta silencieuse, se demandant ce qu'il se tramait. Elle avait une horrible appréhension, comme une mauvaise intuition. Enki, Peter... C'était si lointain que les chances qu'ils se manifestent en même temps d'un coup étaient minces. Si c'était en rapport avec la guerre sur Freezer c'était bizarre qu'ils ne se soient pas bougés avant. Que se passait-il ? Et surtout... Avait-elle envie de mêler son fils, encore jeune, à tout ça ?
Espérant que Valh allait bien, elle jouait nerveusement avec le communicateur.

Il faisait nuit. La lune éclairait la pièce éclairée seulement par quelques bougies.
L'atmosphère chaleureuse lui parut d'un coup angoissante. Quelque chose venait. Le destin ? La fatalité ?
Elle fronça les sourcils, se disant que la retraite était finie.


La fin de l'autarcie.  Ams6410



La fin de l'autarcie.  13762610La fin de l'autarcie.  Tyt10
Merci à Charlo (et Frystia!) pour la signature. DON'T TOUCH THE CHILD !
Awards : Perso le plus romantique 2019, Perso le plus fort 2016, Perso le plus malchanceux 2015, Perso le plus maso 2015

Équipement : émetteur (AM), lunettes de soleil, vaisseau 5p, naginata (lance à lame courbe), dragonball (2 étoiles), capsule maison avec salle de gravité.

Capacités spéciales (ange):
--> Vous pouvez sauver un camarade dans un combat en le téléportant en dehors (sauf si porteur d'une dragonball).
--> Vous pouvez soigner vos camarades en dehors des combats.
Seishiro Kasai
Seishiro Kasai
Demon
Masculin Age : 39
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 2054
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 2025 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: Re: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  ClockSam 14 Sep 2013 - 23:56
La nuit était enfin tombée sur la planète Kanasa, chassant la lumière pour instauré une ambiance sombre possiblement angoissante, et enfin le démon se sentait dans son élément: l’obscurité. Là où la lumière n’avait pas sa place, c’était là que depuis toujours était la siennes. Mais un jour après avoir conquit les ténèbres, l’homme au chapeau noir seras le maître de la lumière. Cette soirée s’annonçait douce mais pouvait très bien devenir assez fraîche pour glacer la chair, et les frissons semblables aux coupures d’une lame tranchante, tout juste aiguisée…

Le dénommé Seishiro Kasai s’était volatilisé dans la nuit de Kanasa, quittant le village surnaturel pour se rapprocher plus près de l’endroit où il avait plus de chance de connaître des sensations fortes, celles qu’un assassin avait besoin de ressentir… Le meurtre. Le château de Kanasa était légèrement illuminé, il était presque aussi lugubre que ne l’était celui de Dark, c’était magnifique ! Les dents blanches du roi de Namek se mirent à briller seuls dans l’obscurité éclairé par la lune, contrastant avec le reste dissimuler par ses habits sombres dans cette noirceur ambiante. Il avait l’impression qu’il était chez lui. Quelque chose l’attirait ici, mais quoi exactement ? Il serait en tout cas bien imprudent de s’aventurer trop près de la porte principal de la demeure du maître des lieux, bien qu'elle faisait moins peur lorsqu’il était absent comme c’était le cas ce jour là. SK se trouvait vers l’un des murs des côtés du château, avançant telle une ombre traversant la nuit. Le démon finit par s’arrêter et leva la tête pour regarder tout en haut du mur, là où une fenêtre était ouverte, ce qu’il sentait était… Mais il fut interpeller par un bruit de pas sur sa droite et quelques secondes plus tard c’est lui qui fut interpellé, par un soldat kanasien faisant sa ronde autour du château.


"Eh là ! Pas un pas de plus toi ! Qui es-tu ?! Quiconque rôde dans les parages sans autorisation doit être exécuter sur le champ !"

Le démon aux yeux dorés garda son visage cacher par son chapeau, il resta droit face au kanasien sans bouger quelques instants, les bras tendus il avait l’air complètement apathique. Intrigué par le personnage qu’il avait en face de lui, le kanasien s’approcha lentement en pointant son arme vers lui quant soudain le démon sortit rapidement l’arme qu’il venait d’acheter à l’armurerie. Le manche en avant, sans lame, fut lancé par SK en direction du kanasien. Le soldat eut la gorge tranchée et mourut sur le coup, la lame de l’épée apparaissant juste au moment où elle percuta le cou de sa cible. Un sourire malsain se dessina sur le visage de Seishiro puis il repris son arme maculée de sang qu‘il n‘essuya même pas.

"Désolé, tu m’a dit de ne pas faire un pas de plus mais pas de ne pas t‘attaquer ! Héhé hé ! Personne n‘a le droit de rôder sans autorisation ?! Eh bien tu n‘avais pas la miennes…"

Sur ses mots, le démon étouffa un rire inquiétant avant d’être pris d’adrénaline et de faire un bon de plusieurs mètres, sans doute aidé par sa capacité à flotter dans les airs, et se retrouva accroupis au bord de la fenêtre, scrutant la pièce avec ses yeux dorés. Sur un lit se tenait une jeune femme absorbé par un appareil qu’elle avait entre les mains et qui ne l’avait sans doute pas remarqué. Mais elle sentirait bientôt une fraîcheur étrange parcourir la pièce, comme si la mort était venu la chercher. L’homme resta silencieux, observant un moment, il se déplaça en restant dans l’obscurité alors que le sang qui était resté sur son épée marquait le sol de traces rouges. Il avait là une véritable beauté, il continua à se tapisser dans l’obscurité avant de s’appuyer contre le mur du fond, tête baissée et bras croisés il venait de sortir une cigarette de la poche intérieur de sa veste. Le poing fermé il dégagea son pouce pour le mettre vers le bout de sa cigarette, le doigt créa une petite flamme qui provoqua un son susceptible d’attirer l’attention de la jeune femme. Le chapelier se retint finalement d’allumer sa cigarette lorsqu’il remarqua la présence d’un bébé dans la pièce. Il s’approcha lentement du lit, son visage finit par être légèrement éclairer mais pas assez pour voir distinctement son visage. Il avait repris son apparence normal depuis qu’il était arrivé vers le château sans qu’on ne sache pourquoi. Il ricana mais pas trop pour ne pas réveillé le bambin puis il pris enfin la parole alors que Tytoon avait dû le remarqué depuis qu’il avait faillit d’allumer sa cigarette.

La fin de l'autarcie.  Gilber11

"Les gens qui s‘opposent s‘attirent… Tu peux donner la vie, mais moi je préfère distribuer… LA MORT ! Dis-moi, que fais un démon lorsqu‘il rencontre un ange ?"

Des propos sombres et mystérieux, SK ne semblait pas étonné de voir cette femme face à lui, à la façon dont il la regardait ont pouvait croire qu’il l’avait déjà vue. Il resta debout en fixant Tytoon, l’air toujours aussi terrifiant, son sourire tout aussi présent. Il se rapprocha brusquement en posant un genou sur le lit pour saisir le menton de la belle et serra un peu ses joues avec ses doigts pour lui donner des difficultés à parler si jamais elle en avait envie.

"Inutile d’appeler des secours, ce serait comme sonner leur arrêt de mort. Cela ne te plairais pas d‘avoir des morts sur la conscience. N‘est-ce pas… Mon ange ?"
Tytoon
Tytoon
Ange
Féminin Age : 32
Date d'inscription : 19/07/2006
Nombre de messages : 6481
Bon ou mauvais ? : pathétiquement neutre
Zénies : 940

Techniques
Techniques illimitées : orbe d'énergie maléfique, psy kiezan, bouclier d'énergie spirituelle.
Techniques 3/combat : premier soin, contrôle mental.
Techniques 1/combat : Psycanon

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: Re: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  ClockDim 15 Sep 2013 - 18:43
( On devra pas trainer Wink Je suis attendue ! )

Comme elle l'avait pressenti, Tytoon, vêtue de sa tenue de nuit - un chemisier léger long et ample et un short court- sentit une ombre glisser dans la chambre. Elle posa l'émetteur sur son lit, sans se retourner, les sens alertés. L'aura était sombre, épaisse et oppressante... Un démon. Aucun doute possible. Elle resta immobile, prête à bondir mais curieuse, laissant l'inconnu s'enfoncer dans la pièce. Un type qui passe les gardes du château ne doit pas être un amateur, raison de plus pour le laisser dévoiler ses intentions. Sauf qu'il marchait vers le berceau : fait inacceptable pour la jeune mère, qui d'un simple regard lança une onde psychique devant le chapelier pour couper sa route : une très fine attaque, qui ne fit que frôler la cigarette éteinte pour la transpercer. Un avertissement froid et précis.
L'inconnu ricanait, d'un rire malsain et désagréable. Sans s'en rendre compte, le son qui sortait de la gorge de ce démon lui arracha une grimace tant c'était méprisable.

"Les gens qui s‘opposent s‘attirent… Tu peux donner la vie, mais moi je préfère distribuer… LA MORT ! Dis-moi, que fais un démon lorsqu‘il rencontre un ange ?... " Pas dégonflé, il fit volte-face pour marcher alors vers elle "Inutile d’appeler des secours, ce serait comme sonner leur arrêt de mort. Cela ne te plairais pas d‘avoir des morts sur la conscience. N‘est-ce pas… Mon ange ?"

Tytoon regarda l'homme : inconnu au bataillon. Il était plutôt bel-homme, si on lui enlevait son regard fou et son sourire malsain... Ouais, un petit pantin prétentieux sans doute, et bien courageux en plus d'être ignorant : car celle qu'il venait de défier n'était pas la première venue, et il allait vite le comprendre. Tytoon saisit d'un geste vif la main du ténébreux pour l'immobiliser.

" C'est pas mon genre d'appeler la garde, si tu cherchais une jeune demoiselle à hanter, tu viens de faire une très mauvaise pioche. J'ai certes donné la vie, mais je sais aussi l'ôter... Surtout quand on s'en prends à ma progéniture ou aux hommes de ma planète. " Elle parlait à voix basse, continuant à serrer le bras de son invité surprise. Elle avait l'air calme, confiante, presque souriante. C'était une première d'ailleurs, pour elle, de parler de Kanasa comme de SA planète : Mais ce vicelard avait réveillé en elle une colère rien qu'en menaçant la garde, avec qui elle avait appris à cohabiter depuis des mois. " Et pour répondre à ta première question, face à un ange, un démon se fait botter le cul. " Sur ce, Tytoon tira sur le bras de sa proie pour le faire tomber sur le lit et se posta au dessus de lui, l'immobilisant en se plaquant contre lui avec une clef de bras. Un genou plié sous elle, c'est penché pour être au niveau de sa nuque qu'elle continua son discours de bienvenu.
" Qui es-tu et que viens-tu faire ici vermine... J'espère pour toi que tu as une bonne excuse pour être entré sans permission dans mes appartements : Je suis pressée, et je suis prête à m'occuper rapidement de ton cas. "

Anko dormait encore plus loin. Dans la nuit, Tytoon se demandait pourquoi après des mois de calme elle était d'un coup rattrapée par 2 démons du passé, Enki et Peter, et un 3ème qu'elle n'avait jamais vu. Tout cela puait... Non... En réalité ça sentait le début d'une nouvelle aventure, d'un come-back de l'ange aux cheveux bruns. Tytoon sentait en elle bouillonnait le sang d'une guerrière depuis trop longtemps retirée. " Je n'ai pas combattu depuis un bail, ça me fera du bien de me défouler sur une fouine dans ton genre avant de reprendre la route. T'es pas le premier à m'avoir réveillé ce soir." murmurra-t-elle, le laissant possiblement se retourner et se dégager pour s'expliquer ; de toute façon elle était très -trop ?- confiante dans ses capacités pour craindre un jeune inculte qui la traite de faible femme.



La fin de l'autarcie.  13762610La fin de l'autarcie.  Tyt10
Merci à Charlo (et Frystia!) pour la signature. DON'T TOUCH THE CHILD !
Awards : Perso le plus romantique 2019, Perso le plus fort 2016, Perso le plus malchanceux 2015, Perso le plus maso 2015

Équipement : émetteur (AM), lunettes de soleil, vaisseau 5p, naginata (lance à lame courbe), dragonball (2 étoiles), capsule maison avec salle de gravité.

Capacités spéciales (ange):
--> Vous pouvez sauver un camarade dans un combat en le téléportant en dehors (sauf si porteur d'une dragonball).
--> Vous pouvez soigner vos camarades en dehors des combats.
Seishiro Kasai
Seishiro Kasai
Demon
Masculin Age : 39
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 2054
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 2025 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: Re: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  ClockDim 15 Sep 2013 - 23:50
Les entrées en scènes de SK étaient toujours très bien préparés, comme si son cerveau avait toujours plusieurs temps d’avance sur ce qu’il allait faire, tout était… Calculé. L’homme n’aimait pas laisser de place au hasard ou au destin, ça il n’y croyait pas. La seule vérité était la siennes, comment pouvait-il en être persuader ? La question était plutôt comment ne pouvait-il pas en être persuader ? L’homme, fou, et toujours sûr de lui ne craignait rien ni personne, sinon il ne serait sans doute pas venu jusqu’ici, dans cette chambre où passait la nuit une ange tout à fait magnifique mais pas n’importe laquelle. Il s’agissait de la mère de l’enfant du redouté Majin Vegeta. Alors quelle folie avait pu traversée l’esprit farfelu du démon au chapeau noir, en venant ici de lui-même au risque de s’attirer les foudres de l’un des plus puissants roi de l’univers, si ce n’était plus fort ?

L’homme aux yeux dorés avait vu sa cigarette transpercée par une onde de choc qui annonçait que la jeune femme n’était pas prête à se laisser faire. Sans doute avait-elle crût que le démon allait attaqué sa progéniture… c’était ridicule et SK en ricana avec son air narquois. Le démon n’agissait jamais sans raison et pour l’heure il n’avait pas besoin de mettre la vie du bambin en jeu. Il s’était approché de l’ange pour éviter qu’elle hurle afin que la garde ne vienne pas la chercher mais elle montra des capacités d’autodéfense.... inutiles. Seishiro avait disparu un laps de temps tellement court que Tytoon ne remarquerait peut-être pas et qui lui avait permis d’éviter qu’elle se saisisse de son bras qui aurait pu l’immobiliser. Il avait usé de sa technique de téléportation. La jeune femme lança une phrase qui laissait penser au démon qu’elle n’était vraiment pas du genre à crier au secours mais ça il s’en doutait. Le démon recula en se jetant en arrière pour se remettre debout. Regardant Tytoon de haut, il ricana, pas trop fort pour ne pas réveiller l’enfant. En fait il avait beaucoup aimé les répliques de Tytoon au point de vouloir les notés pour éventuellement recréer une pièce de théâtre semblable à cette situation, un jour. Cependant l’heure n’était pas à la comédie mais peut-être bien au drame, voir à l’horreur…


"Ho ho ho… Eh bien, qu’elle force de la nature… T‘aurais-je sous-estimer ? Mince alors, je devrais peut-être me retirer en sautant par la fenêtre tant qu‘il en est encore temps."

Là les propos de SK étaient bien entendu sarcastiques, se moquant clairement de la jeune femme bien que contrairement à ce qu’il disait, il ne la sous-estimait pas. Non, l’homme à la cigarette, qu’il jeta par la fenêtre finalement, savait plus de choses sur cette femme qu’elle ne le croyait, il savait qu’elle possédait une force incroyable et tout ceci n’était qu’une mise en scène pour laissée croire Tytoon qu’il la prenait de haut. La lame de son épée disparu et il rangea le manche dans sa veste. Le démon ricana encore, toujours aussi retenu pour ne pas déranger la nuit du bébé, il riait en fait à ce que venait de dire l’ange. Il la regarda en retenant un nouveau rictus, toujours avec son air narquois.

"TA planète ? C‘est vraiment ce que tu crois ? Que tu as ta place ici ? Haha ha ! Eh bien, quelle utopie ! Je n‘ai pas envie de te retirer le peu d‘assurance qu‘il te reste mais… Il me semble que l‘homme qui dirige cette planète est un puissant guerrier sayen qui peut être désigner par deux initiales lui aussi… Hum, comme c‘est étonnant."

Avec ses grands airs, le démon se reposa sur le lit, une jambe pliée, l’autre pied touchant le sol, il s’approcha de Tytoon en la fixant du regard, il donnait l’impression d’en savoir plus sur elle qu’on ne pouvait le croire. Il jeta un bref regard sur le gamin lorsqu’elle se permis de tenter de l’attraper et cette fois-ci elle réussit, bien que le démon se laissa faire. Il avait désormais le corps de Tytoon sur lui mais n’opposa aucune résistance, il gardait même son sourire étrange. Il l’écouta parler, visiblement elle était très remontée, c’était amusant de la voir ainsi. Il ricana en se remettant sur le dos tranquillement mais laissant l’ange au dessus de lui.

"Haha ha… Très bonne réplique mais n‘est-ce pas un peu indécent de faire cela à proximité d‘un enfant ? Moi, ça ne me dérange pas mais de préférence j'aimerais être au dessus. Mais si tu es pressée, tu as intérêt à faire vite, on saute les préliminaires j‘imagine ?"

Puis soudainement, avec l’une de ses mains il saisit fermement le cou de la jeune femme comme pour l’étrangler, mais c’était juste assez pour la déséquilibrer et inverser les rôles afin qu’il se retrouve au dessus d’elle. Il la plaqua avec beaucoup de forces puis ressortit son sabre pour glisser la lame sous la gorge de Tytoon. Il arqua un sourcil et fronça l’autre en affichant toujours son petit sourire. Il rapprocha son visage près de la joue de la belle puis la retira délicatement en gardant toujours une certaine pression sur elle.

"Hummm... Je préfère ça. Malheureusement tu es mal placée pour exiger des réponses. Toutefois moi aussi je n‘ai pas que ça à faire, je ne te retiendrais pas longtemps, promis… Tytoon !"

Le démon aux yeux dorés connaissait l’identité de la jolie jeune femme, cela ne faisait plus guère de doute mais était-ce grâce au pouvoir de son œil Shukumei ou bien… ? En tout cas, toujours aussi mystérieux, l’homme au sourire narquois n’ajouta pour l’instant rien qui pourrait donner des indications sur ses intentions en venant ici. Par contre ses dernières paroles pouvaient laissés penser qu’il n’en voulait pas à la vie de Tytoon, bien que cela pourrait changer selon l’attitude de l’ange.
Tytoon
Tytoon
Ange
Féminin Age : 32
Date d'inscription : 19/07/2006
Nombre de messages : 6481
Bon ou mauvais ? : pathétiquement neutre
Zénies : 940

Techniques
Techniques illimitées : orbe d'énergie maléfique, psy kiezan, bouclier d'énergie spirituelle.
Techniques 3/combat : premier soin, contrôle mental.
Techniques 1/combat : Psycanon

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: Re: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  ClockMar 17 Sep 2013 - 22:45

Certes, elle s'était laissé surprendre, mais si elle avait voulu elle aura pu se sortir de la prise de l'inconnu... Mais curieuse et sans peur, elle ne bougeait pas, le cou dans la main du démon, une lame menaçant sa peau. Il lui souriait, mystérieux et fou, et elle, elle lui rendait un sourire aussi : hors de question de montrer le moindre signe de faiblesse, puisqu'elle considérait ne pas en avoir. Ce type avait certes l'air habile de ses mains et de ses paroles, elle était loin d'être une amateur, et ce type pourtant devrait le savoir.

" Si tu connais mon nom, tu dois savoir qu'en me menaçant tu t'attaques à plus fort que toi... Enfin, j'ose espérer que ma réputation n'est pas si vite tomber dans les oubliettes. " Elle avait un air impertinent, détendu, comme si tout allait bien. L'étranger avait déclaré qu'elle n'avait pas à penser que sa place était gagnée sur Kanasa, la planète du tyran sayen. Elle en était satisfaite : cela sous-entendait possiblement que cet intrus aux yeux dorés ignorait qu'Anko était le fils du Roi si célèbre. Elle le regarda longuement dans les yeux : qui était ce type, il ne lui avait encore rien dit de ses intensions, mais ses façons d’œuvrer étaient plutôt assurés et trahissait une expérience certaine dans l'art de venir hanter des proies.
" Soit, faisons-vite alors... " Dit-elle avec un air de défi dans le regard. " Qui es-tu et que veux-tu ? J'imagine qu'on ne vient pas dans le château d'un puissant guerrier sayen sans raison ? J'aurai bien pensé que tu t'apprêtait à trouver un château sans résistance en ces temps de guerre, mais le fait que tu connaisses mon nom et que tu ne paraisses pas étonné de me voir ici gonfle mon égo : voilà que j'imagine que c'est à ma rencontre que tu venais... quelle immodeste je fais. " Elle avait l'air amusée, et fixait toujours son opposant, sans sourciller. " Ah non j'oubliais, je suis pas en position de demander des réponses... " Sur l'homme en manteau noir pourrait sentir son corps être basculé en arrière alors que l'ange faisait explosé son aura entre eux deux. Propulsé en arrière, l'onde de choc n'avait pas était assez grand pour vraiment blesser l'homme, simplement dorénavant, Tytoon était libérée. Anko qui avait le sommeil pourtant lourd commença à gigoter, et la mère tendit un bras en sa direction pour l'envelopper d'un bouclier d'énergie avec l'une de ses techniques. Hors de question que le chapelier s'approche de sa progéniture... Le petit garçon du haut de ses plusieurs mois ne pleurait pas, entendant sa mère non loin et sentant sa présence, il se contenta de remuer en regardant les ondulation de lumière sur la paroi du bouclier.

Tytoon debout face à son hôte surprise, ne l'attaqua pas contre toute attente : elle se contentait, de se tenir devant lui. Inutile de faire plus de vacarme, bien que cela lui démangeait de le plaquer contre le mur pour lui aligner quelques coups bien placés... Le nuit alerterait les gardes et puis si le gus était capable de se téléporter à volonté, ils pourraient jouer inutilement à chat un bon moment, ou pire, elle verrait se fouineur partir sans qu'elle n'ait compris ce qu'il faisait là.

" Eh bien, je t'écoute... Que veux-tu ? Au moins, si tu ne veux pas répondre pose-moi tes questions... Qu'on avance. " Le ton de la mère était sec et froid, et cela jurait avec le regard fou et le sourire narquois de son interlocuteur...



(désolée, c'est pas très long...)



La fin de l'autarcie.  13762610La fin de l'autarcie.  Tyt10
Merci à Charlo (et Frystia!) pour la signature. DON'T TOUCH THE CHILD !
Awards : Perso le plus romantique 2019, Perso le plus fort 2016, Perso le plus malchanceux 2015, Perso le plus maso 2015

Équipement : émetteur (AM), lunettes de soleil, vaisseau 5p, naginata (lance à lame courbe), dragonball (2 étoiles), capsule maison avec salle de gravité.

Capacités spéciales (ange):
--> Vous pouvez sauver un camarade dans un combat en le téléportant en dehors (sauf si porteur d'une dragonball).
--> Vous pouvez soigner vos camarades en dehors des combats.
Seishiro Kasai
Seishiro Kasai
Demon
Masculin Age : 39
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 2054
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 2025 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: Re: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  ClockMer 18 Sep 2013 - 23:46
(Pas de problème ^^)

En venant trouver Tytoon ici, dans la château de la personne qu’il ne valait mieux pas contrarier, Majin Vegeta, SK s’attendait à ce que l’attitude de celle à qui il venait rendre visite soit ainsi. Certains l’oubliait peut-être mais la mère du fils de Majin Vegeta n’était pas n’importe qui et Kasai le savait très bien. Cette femme avait participé à quasiment tous les événements les plus importants ces dernières années. Que ce soit avec son association avec l’Alliance des Défenseurs jusqu’au ralliement au camp de leur ennemi en se mettant au côté du roi de Kanasa, l’ange avait fait du chemin, bien plus que de nombreux guerriers. Alors oui, Seishiro savait à qui il s’attaquait, cependant le mot « attaquer » était-il le plus approprié ? Il était vrai que mis à part avoir éliminer un soldat tout à l’heure, le démon au chapeau noir n’avait pas vraiment fait preuve d’hostilité, se défendant surtout de la peur qu’il pouvait inspiré chez la jolie Tytoon. La preuve en était, même une guerrière aussi redoutable qu’elle  avait craint le nouveau roi de Dark. Il était vrai aussi que le démon adorait se mettre en scène, même si cela laissait redouter le pire…

L’ange se débattait, résistait au chapelier, mais pour lui c’était un délice… Sans doute était-ce la raison pour laquelle il la laissait croire qu’il était venu pour tuer. Quelle joie pour lui d’avoir une telle approche avec cette femme si belle et si puissante, le roi de Kanasa devait s’en réjouir. SK espérait qu’il la traitait bien. Tytoon avait cet air impertinent, comme si elle ne craignait pas Seishiro et pourtant c’est bien avec de la peur qu’elle essayait de se défendre, elle et sa progéniture. Elle rappela alors à l’homme portant un chapeau noir qu’elle n’était pas n’importe qui, qu’elle avait une réputation honorable, pourtant SK n’en n’avait jamais douté. Alors, au dessus d’elle, il lâcha quelques mots avec ce même sourire inquiétant.


"C’est là que tu te trompes, ma chère… Je ne te menaces pas ! Je sais très bien quelle réputation te précède…. Pour être honnête, j‘en sais bien plus encore…"

Tytoon le défiait toujours du regard, mais il aimait ça et il ne s’en priva pas, quel pied ! Elle demandait maintenant des explications puisque SK n’était pas venu pour lui ôté la vie, et qu’il n’avait même pas expliquer la raison de sa présence ici. L’ange s’interrogeait à voix haute avec des théories pas si idiotes que ça, puisque le démon avait tout l’air d’un assaillant. Conquête ? Meurtre ? Quelle était donc le but de Seishiro Kasai en s’aventurant dans la chambre de cette femme ? La belle finit par ironisé en disant qu’elle n’était pas en position d’avoir des réponses, ce qui fit ricaner SK qui se disait qu’un tel personnage serait absolument magnifique dans une pièce de théâtre, cela lui donnait envie de la capturer pour la connaître plus profondément. Elle avait un passé tourmenté, que lui-même semblait connaître en partie d‘ailleurs. Cette ange le fascinait et pourtant il n’était pas venu spécialement pour son cas ! Tout à coup il se sentit pousser en arrière, il se laissa faire en devinant que Tytoon était à l’origine de cela. Il resta droit et retomba sur ses pieds, comme si ont l’avait simplement poussé, il garda son arme dans sa main en fixant Tytoon avec son regard caché par son chapeau, toujours si souriant.


"Haha ha ! En effet, un peu d‘humilité ma chère ! J‘avais quelque chose à faire ici, je ne faisait que passé mais…" Il se rapprocha un peu d’elle alors qu’un champ de force avait été créer autour du gamin, il ricana de plus bel. "Quand j‘ai sentit ton aura délicieuse, je n‘ai eu qu‘une seule envie: venir à ta rencontre. Et puis ça tombait bien puisque j‘avais peut-être un autre truc à faire ici."

Il parlait en gesticulant avec son arme ce qui pouvait paraître inquiétant, mais le pire dans tout ça c’était qu’il était très habile avec donc s’il venait à toucher quoi que ce soit ou qui que ce soit ce serait certainement volontaire. Tytoon demanda de nouveau ce que voulait l’homme au chapeau noir, alors qu’il n’y répondait pas jusqu’ici, il continuait de ricaner.

"A vrai dire, je n‘ai pas vraiment de question à te poser, j‘en sait assez sur toi… Qui suis-je ? Haha ! Je suis une simple ombre se tapissant dans l‘obscurité, à veiller sur l‘univers… Enfin, ça, tu devrais déjà le savoir ! Mais ce n‘est pas grave, cela ne me dérange pas de rester dans l‘anonymat."Il se déplaça vers le bambin sans essayer de le toucher puis continua."Quel magnifique enfant… Hum, voilà quelque chose qui a dû changer la donne pour toi, et bien sûr c‘est la raison de ta présence ici. Enfin, je m‘égare…"

Il finit par se retourner vivement en regardant l’ange, son sourire de psychopathe scotché sur sa figure, il avait un regard de fou absolument abominable. Jusqu’ici il faisait durer le suspense, juste par plaisir, une mise en scène comme il les aimait, façon théatrale. Tout devait être parfait sinon ce n’était pas drôle. D’ailleurs le silence qui s’installa à ce moment là pouvait sembler pesant, alors au moment propice il décida de révéler certaines choses.


"Qui je suis ? Je suis l‘homme qui a succéder à ton ancien petit ami… Haha ha ! Lequel ? C‘est vrai, il y en as eu plusieurs et pas tous de la même espèce… ou du même bord. Il a été roi et a disparu, mais en cherchant un peu je suis sûr que tu comprendras." Il fit encore quelques pas pour se mettre en face du lit, devant Tytoon, tout sourire. "Ce que je veux ? Simplement délivré un message… au roi de la planète."

Puis il leva son épée au dessus de lui, qui d’une certaine manière était au dessus de Tytoon aussi, puis il se retourna et se mit à mettre des coups de sabre au mur du fond, de façon frénétique. La folie pure ! Si ont ne faisait pas attention à ce qu’il était en train de faire ont pourrait vraiment croire à de la démence mais en regardant de plus près il était en train d’inscrire des lettres avec le rouge sang qui coulait de son épée. Ont pouvait y lire « Tu n’es pas seul ».
Tytoon
Tytoon
Ange
Féminin Age : 32
Date d'inscription : 19/07/2006
Nombre de messages : 6481
Bon ou mauvais ? : pathétiquement neutre
Zénies : 940

Techniques
Techniques illimitées : orbe d'énergie maléfique, psy kiezan, bouclier d'énergie spirituelle.
Techniques 3/combat : premier soin, contrôle mental.
Techniques 1/combat : Psycanon

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: Re: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  ClockDim 22 Sep 2013 - 2:28
Tytoon, de marbre, écouta le fou gesticuler à chaque mot mystérieux qu'il prononçait. Il sous-entendait en savoir beaucoup, et faisait des allusion sur elle, son passé, et sur le fait que l'enfant la contraignait à rester ici. Elle ne réagit pas, habituée à la torture morale d'adversaire, ayant souvent eut comme arme son self-contrôle par le passé : ne pas montrer la moindre faiblesse à son opposant, ne pas douter une seconde de soi, et ne pas rentrer dans le jeu. C'était une véritable partie de poker, et l'ange n'avait pas du tout envie que le chapelier nocturne ne lise quelques émotions en elle.
De toute façon, elle ne le croyait pas vraiment. Tout ce qu'il devait savoir était facile à deviner ou des faits connus : certes, son nom n'était pas un secret, ses faits d'armes passés non-plus. Quant à l'enfant... Au final, cet illuminé n'avait rien déclaré de choquant. Autant ne pas lui donner raison, d'indice sur s'il se rapprochait ou non de la vérité, par des haussements de sourcils, des pincements de lèvres ou même d'autres paroles. Ainsi, Tytoon, immobile, droite comme une statue de pierre froide et insondable, le regarda sans mot dire faire son cinéma.
Puis l'intrus donne enfin plus d'info sur lui, ne pouvant s'empêcher pour cela de faire référence au passé de la jeune mère : le successeur d'un ancien compagnon de la guerrière... S'amusant du fait qu'il y en ait plusieurs, il parla alors d'un Roi disparut.
Kratos. Ce démon était donc le nouveau Roi de Dark. Tytoon détourna le regard vers la gauche, pensive, une fraction de seconde. Elle en voulait beaucoup à cet ange qui l'avait abandonné, après lui avoir causé tant de soucis. Certes par amour, mais la tendresse n'excuse pas la maladresse... Et les souvenirs de Noctis était encore douloureux au fond d'elle. Elle fit interrompue par le bruit d'une épée brandit contre elle dans le noir : Le drôle de Roi continua son laius, arme en main, vers le mur, exprimant sa volonté de laisser un message. Tytoon le laissa faire, toujours aussi blême et impassible, complétement blasé par le personnage loufoque, simplement pas d'humeur.
Les bruits d'épées contre le mur était insupportable et Anko se mit cette fois-ci à prendre peur. La mère fit un pas de côté pour se rapprocher de lui, mais toujours face aux inscriptions elle s'arrêta en chemin, lisant le nouveau slogan qui décorait sa chambre.

Elle eut un sourire, pour la première fois depuis le monologue de l'hurluberlu. Un petit, très fin, mais suffisant pour témoigner de l'intérêt qu'elle se mit à porter à l'étranger. " Je vois... " articula-t-elle amusé. " Il va adoré, c'est un grand romantique. Une âme solitaire en quête de compagnie. Cette déclaration mystérieuse va le combler. " s’amusait-elle en parlant du Majin, souriant doucement, la voix calme mais d'avantage teintée de tonalité que jusqu'à lors. Les alliance Dark/Kanasa... C'était du déjà vu pour elle. Enfin, si c'était bien ça le message... " Néanmoins, il veut mieux être seul que mal accompagné. Je me demande quel est le véritable fond de ton message : Toi qui joue le mystère, je n'ose imaginer que ces mots sont aussi simples qu'ils n'y paraissent. C'est un message bien facile pour qui compte semer la zizanie sans rien dire de constructif au final. " Peut-être que c'était justement une déclaration de guère, une manière de faire comprendre à Majin Végéta qu'il avait un espion infiltré aussi... Bref, elle n'y réfléchirait pas plus que ça : si ça se trouve MV connaissait bien l'homme et l'avait peut-être même mit lui-même sur le trône de Dark -bien qu'elle en doute vu la manière meurtrière que l'inconnu avait eu de rentrer jusqu'ici. Mais ça, à la rigueur cela ne la regardait qu'à moitié : MV était assez grand pour se démerder seul pour décoder les lettres de fans qui arrivaient chez lui.
L'ange fit un pas de plus enfin et alla baiser le front de son enfant pour le rassurer, en passant à travers le bouclier. Elle le prit sans ses bras pour le bercer, alors que ces pleurs s’atténuaient. " Oui, je sais mon bonhomme, moi non plus je n'aime pas la nouvelle déco que nous a fait ce drôle de monsieur. " Elle se tourna à nouveau avec un Anko calme face au noble de Dark. " Même si j'ai toujours rêvé d'une tête de lit bien destroy. " Elle se dit que pour un message destiné à MV, sa chambre n'était pas super judicieux : mais y faire allusion serait amener la discussion sur la présence ou pas du monarque titanique dans sa couche, et même si MV en effet ne passait pas ses nuits avec elle, ce n'était pas une raison pour l'avouer, honnête. Qu'il pense ou non qu'elle et MV aient une liaison, voire que l'enfant soit sang royal, elle préférait le laisser à ses suppositions et ne pas effleurer un sujet délicat avec un inconnu.
Elle posa Anko dans une sorte de couffin près du lit et s'adressa à nouveau à son hôte, plus sérieuse, à nouveau près de lui. " Sache que j'ai aussi du papier pour toi la prochaine fois : j'aime le côté théâtrale de la chose, mais les types qui dégainent leurs épées dans ma chambre sans y avoir été invité, d'ordinaire, il ne s'amusent pas autant que toi. " Elle reprit un air provocateur, mais avec une certaine retenue. " Si c'est tout ce que tu voulais, tu peux repartir... J'ai à faire. " dit-elle en pensant au message de Valh sur son émetteur.



La fin de l'autarcie.  13762610La fin de l'autarcie.  Tyt10
Merci à Charlo (et Frystia!) pour la signature. DON'T TOUCH THE CHILD !
Awards : Perso le plus romantique 2019, Perso le plus fort 2016, Perso le plus malchanceux 2015, Perso le plus maso 2015

Équipement : émetteur (AM), lunettes de soleil, vaisseau 5p, naginata (lance à lame courbe), dragonball (2 étoiles), capsule maison avec salle de gravité.

Capacités spéciales (ange):
--> Vous pouvez sauver un camarade dans un combat en le téléportant en dehors (sauf si porteur d'une dragonball).
--> Vous pouvez soigner vos camarades en dehors des combats.
Seishiro Kasai
Seishiro Kasai
Demon
Masculin Age : 39
Date d'inscription : 04/02/2011
Nombre de messages : 2054
Bon ou mauvais ? : Passionnément Mauvais
Zénies : 2025 (+1500)

Techniques
Techniques illimitées : Free Fire // Boomerang Effect // Teleportation
Techniques 3/combat : Breath of Death // Sneaky Shade
Techniques 1/combat : Massive Dark Clatter

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: Re: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  ClockMer 25 Sep 2013 - 23:42
Le château de Kanasa avait un invité d’honneur, et son roi n’en savait strictement rien… Pour  l’instant. SK s’était masqué dans l’ombre créé par l’obscurité de Kanasa, commettant le pire crime qu’il soit avant de monter, non pas au septième ciel, mais non loin de là peut-être. En effet, l’homme vêtu de noir était allé à la rencontre d’un ange, mais malgré son crime il n’avait pas peur du jugement des dieux, allant jusqu’au bout de sa folie…

L’homme, joueur, s’amusait avec des devinettes… Qui était-il ? Pourquoi était-il là ? Mais pire encore, il connaissait la jolie jeune mère qu’il était venu tourmenté ? Était-ce simplement du bluff ? Il ne serait pas étonnant que ce soit le cas, cependant… Il y avait sans doute une raison à cette mise en scène. Ce qu’il apprécia c’est le retour qu’il avait de la part de Tytoon: une résistance absolument délicieuse ! S’il ne se retenait pas, sans doute que l’homme au chapeau noir serait très vite devenu un vrai démon ! Enfin, se divertir était sans doute primordial pour SK, mais il n’en oubliait pas l’essentiel. Comme pris de folie, il avait osé marqué la chambre de l’ange avec son épée ensanglantée, délivrant un message tout ce qu’il y avait de plus mystérieux. « Tu n’es pas seul. ». Une phrase que l’on pouvait comprendre de divers façon, du bon, comme du mauvais côté. Il semblerait que Seishiro ne soit pas venu pour attaquer directement Majin Vegeta… Pourtant il venait d’éliminer l’un de ses gardes tout à l’heure. Ce message qu’il tenait tant à faire passer avec classe se révélait en fait plus confus alors qu’on s’attendait à avoir plus d’informations.

Tandis que SK achevait son œuvre, Tytoon s’était rapproché de sa progéniture qui ne semblait pas rassurer par les coups d’épées crissant contre le mur. Lorsqu’il se retourna Tytoon eu une réaction assez calme ce qui pouvait être surprenant, mais le démon la regardait avec ses yeux dorés perçant et son sourire étrange, restant mystérieux. Les phrases prononcées par la jolie compagne de MV amusait le roi de Dark qui ricana, il se doutait d’ailleurs qu’elle avait désormais compris qu’il avait succéder au disparu Kratos. Toujours sans prononcé le moindre mot, comme faire monter un peu plus la pression au moment de donner des explication, Seishiro redressa son épée lentement et sortit un mouchoir de sa veste pour essuyer son arme. Il resta de profil encore un moment, sans un mot, seulement pour bien essuyer la lame correctement, une attente qui pouvait être agaçante pour les plus impatients. Puis il se mit face à Tytoon et s’approcha d’elle lentement.


"Je n‘aime pas garder une arme tâchée trop longtemps. Habituellement je fais passer mes messages plus rapidement et de façon plus… Claire ! Mais vois-tu ma chère tu es différente et j‘aurai voulu que le temps te rafraîchisse un peu la mémoire. Mais ce n‘est pas grave…" Il se rapprocha encore un peu plus d’elle après avoir gesticuler avec sa main libre en parlant, toujours si expressif. Il leva son index en souriant. "Tu as raison, sur ce point là je suis bien d‘accord avec toi: il vaut mieux être seul que mal accompagner ! C‘est une certitude. En revanche, pour se tenir au sommet, il faut tirer des autres le meilleur… ou le PIRE !!"

Dit-il brusquement en insistant bien sur ce dernier mot, son visage était devenu terrifiant mais cela ne faisait qu’un peu plus épaissir le brouillard qui entourait la phrase qu’il venait d’inscrire sur le mur. Non, il ne s’était pas décidé à en dire plus à Tytoon. Peut-être jugeait-il que la seule personne qui devait comprendre ce message était le destinataire, à savoir, Majin Vegeta ? Il ricana de nouveau en entendant la phrase de Tytoon, ironique. Il avait regarder l’enfant pendant quelques instants puis reporta son regard sur l’ange de qui il s’était encore rapprocher et lui saisit délicatement le menton avec sa main, toujours sourire aux lèvres. Le roi de Dark rapprocha son visage, sa bouche de celle de l’ange pour y déposer un bref baiser avant de porter ses lèvres à l’oreille de Tytoon, lui chuchotant quelques mots qu’elle seule pouvait entendre. Sans doute était-ce un secret qu’il voulait garder entre lui et celle qu’il prétendait connaître. Il avait agit là en gentleman charmeur, laissant son regard meurtrier de tout à l’heure de côté. SK recula ensuite en fixant Tytoon, sûr d’avoir intrigué la jeune mère par ces mots qu’elle seule avait pu comprendre et qui ne sortiront sans doute pas de cette pièce. Kasai commença doucement à s’éloigner et il repris la parole.

"Bien… Si tu as une autre chambre à décorer fait moi signe ! Je me ferais un plaisir d‘en écrire les grandes lignes ! Haha haha ! La prochaine fois, je prendrais le temps de m‘amuser avec toi, mais j‘espère que tu sauras m‘accueillir… Encore désolé pour le dérangement… Mon ange !"

Il fit signe à Tytoon de la main en se dirigeant vers la fenêtre pour sortir, mais son corps disparaissait petit à petit dans une fumée violette avant qu’il n’y parvienne. Encore une mise en scène choisis avec style. SK avait quitté le château de Dark et se retrouvait un peu plus loin ou l’attendait deux de ses soldats pour le ramener au Crimson Ship. Finalement, on ne sauras pas vraiment ce qui avait amené SK ici, à la rencontre de la belle Tytoon à qui il mourrait d’envie de parler visiblement puisqu’il était aller jusqu’à marquer un message dans sa chambre. Quelques mots semble-t-il destiné au roi de Kanasa… A moins que le destinataire ne soit pas celui qu’on crois ?
Tytoon
Tytoon
Ange
Féminin Age : 32
Date d'inscription : 19/07/2006
Nombre de messages : 6481
Bon ou mauvais ? : pathétiquement neutre
Zénies : 940

Techniques
Techniques illimitées : orbe d'énergie maléfique, psy kiezan, bouclier d'énergie spirituelle.
Techniques 3/combat : premier soin, contrôle mental.
Techniques 1/combat : Psycanon

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: Re: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  ClockDim 29 Sep 2013 - 22:59
La silhouette du monarque dans l'ombre, auréolé de la lumière des étoiles du ciel de Kanasa, nettoyant son arme de profil d'un geste calme et savant... Celle de cette homme qu'elle trouvait jusque là banal, celle d'un prétentieux marginal, plutôt bel-homme mais trop extravagant à son gout... Cette silhouette, d'un coup, lui parut intrigante.
Le message sur le mur elle s'en moquait pourtant : il ne lui était pas adressé et même si elle s'inquiétait dorénavant des futures aventures du Majin, craignant pour sa "famille", elle n'y prêtait pas plus attention. Alors pourquoi voir ses contours dans la nuit, droit et élégant au pied de son oeuvre lui donnait une drôle d'impression ?
C'était un démon, après-tout, elle ne devait pas chercher plus loin ; ce type avait une aura viciée et il était normal qu'en tant qu'ange elle se sente dérangée par sa présence calme dans l'ombre de sa résidence.
Près du couffin d'où immobile Anko la regardait, sentant sans doute lui aussi la lourdeur de l'atmosphère, elle vit l'homme s'avancer vers elle. Elle le voyait en contre jour, et le dessin de sa silhouette semblait grandir en se rapprochant d'elle : il était peut-être un minable démon prétentieux, il savait y faire pour se mettre en scène, se dit-elle. Elle était presque enthousiaste face à ce nouveau personnage atypique qui venait de faire irruption dans les murs de Kanasa, et par conséquent dans sa vie. Il était le premier à part MV et son personnel kanasien à voir Anko... ce n'était donc pas anodin. Mais ces deux yeux d'or qui la transperçaient l'empêchait de se sentir aussi bien que plus tôt. C'est donc confiante mais avec un arrière gout étrange d’appréhension nouvelle qu'elle le laissa s'approcher de très près... trop près.
Il déposa un très léger baiser, plus maniéré que sincère, même pas pour la provoquer, encore moins l'émouvoir : Ce genre de baiser qu'un conquérant dépose pour marquer l'esprit de la destinataire, sorte de témoin de la proximité qu'il avait réussi à atteindre...  il était en effet dans la chambre de Tytoon, l'hôte de Majin Végéta... Cet affront était sans doute un délice, ou bien une simple transition vers l'esprit de Tytoon, pour mieux lui murmurer une parole à l'oreille.
Avant qu'il n'ouvre la bouche pour articuler, en réponse au baiser elle s'empressa sans un bruit et sans violence de plaquer une de ses mains contre lui. Ce n'était tendre, bien que d'un oeil extérieur, le bras de l'ange glissant sous le manteau du démon, ressemble à une accolade  : s'il tentait le moindre geste déplacé, il l'aurait compris, elle lui exploserait le ventre. Elle ne le repoussa cependant pas : l'expérience de ses combats, des complots politiques, de la mise en scène des fous manigançant leurs desseins... Laisser cet immonde mais fascinant pantin se coller à elle était un prix à payer pour voir la représentation jusqu'au bout, et connaître le mot de la fin. Le tombé de rideau ne tarderait pas et elle voulait le laisser jouer son rôle jusqu'au bout, curieuse. Le spectacle devait continuer.

Il prononça alors, presque de façon imperceptible, dans un sifflement d'air, quelques mots.
De simples mots.
Un nom, surtout. Un nom qu'elle ne connaissait pas... pas tout à fait.

Mais ce nom, il lui fit ouvrir de grand yeux, choquée, prise d'un doute. Il la fixa, ravi, et commença à se reculer ; elle continua à le fixer aussi, muette, commençant à froncer les yeux pour le distinguer dans la pénombre mais surtout pour exprimer son scepticisme. Ce qu'elle venait d'entendre... Elle n'y croyait pas.

Le démon dans un signe après un salut sarcastique, comme si de rien n'était, commença à s'évaporer. L'ange, toujours grimaçante dans ses doutes comprit alors qu'il allait lui échapper avant qu'elle ne se décide à savoir si oui ou non elle prenait au sérieux ce qu'elle venait d'entendre.

" Tu bluffes... "
murmura-t-elle sans conviction, le voyant commencer à disparaitre sur le bord de sa fenêtre. " Tu bluffes" répéta-t-elle plus fort pour se convaincre elle-même, faisant alors un pas en avant comme pour tenter de le retenir une seconde de plus. Elle ouvrit à nouveau la bouche sans savoir quoi dire mais déjà l'homme en par-dessus noir s'était volatilisé. Elle resta interdite, un peu bête, d'un coup seule avec Anko dans la pièce sombre.
Elle ne pouvait pas se résoudre à bouger... répétant dans sa tête qu'il était impossible que cet inconnu puisse lui avoir déclaré ce nom sérieusement. Cela ne voulait rien dire et surtout, même si ce nom était réel, il ne pourrait pas savoir que l'entendre mettrait l'ange dans une situation de doute et de trouble. Dans tous les cas, il était impossible que cet intrus, qui "passait par là", puis "en profite pour laisser un message à MV" pour finisse par lui glissé cette bombe à l'oreille puisse avoir eu autant de carte en main en si peu de temps, de manière hasardeuse : soit cette "rencontre hasardeuse" était calculée au millimètre près depuis des nuits, soit c'était simplement un ramassis de conneries aléatoires débité pour faire effet de style dans de grands mouvements de bras pour marquer les esprits. Tout n'était que bluff. Oui. Tout n'était que comédie.
Le roi de Dark était un fou, c'était la seule solution : il avait inventé une ânerie et l'avait glissé à son oreille pour voir sa réaction, c'était tout. C'était tout. Oui, elle devait s'en persuader.

Mais en même temps... S'il savait vraiment autant de choses... Le revoir, ce fou, et tirer ça au clair serait passionnant... effrayant surtout mais si instructif : une nouvelle aventure incertaine qui pourrait changer tout... l'incertitude... Ce nom... oui... Un nom...

Elle bougea enfin et regarda Anko. Elle avait peur de se lancer aveuglément à la poursuite d'information et d'énigmes aussi importantes maintenant qu'elle avait un rôle à jouer, une responsabilité qui l'engageait à ne pas déconner sur le long terme. Elle était faible moralement, elle le savait : La perte des défenseurs, les amourettes perdues, la trahison de Noctis envers ses derniers alliés, le décès de Crys et ... Et MV qui lui faisait perdre la tête, tant il la torturait autant qu'il la comblait. Avoir une nouvelle quête auprès d'un démon nocturne et omniscient, c'était le genre de truc qu'il valait mieux éviter.

" C'était... du bluff. "

Elle sourit, pour mieux se convaincre, et alluma une lumière tamisée : la pièce lui paraissait d'un coup trop sombre. Elle prit Anko dans ses bras et l'embrassa avant de l'habiller. Elle se changea aussi, enfilant une tenue de voyage, et prenant un sac contenant les affaires de son fils. Elle devait se re-concentrer.
Elle saisit l'émetteur laissé sur le lit et appuya sur le bouton de rappel, se remémorant qu'elle avait déjà une quête préoccupante à commencer : Enki et Peter referaient surface ?

Valh avait en effet des problèmes de transmission car Tytoon ne put pas obtenir de direct :

" Valh ? Valh ? ... Bon, je vois que tu as flingué mon émetteur, haha... " essaya-t-elle de répondre d'un ton décontracté pour se changer les idées. " Je sais pas où tu es mais j'ai besoin de retourner sur Terre. " elle avait décidé cette destination au moment où elle l'avait dit : la Terre était sa planète natale -du moins celle où elle avait grandit. Repasser là-bas était une envie motivée par plusieurs chose... L'envie simplement d'être chez elle, l'envie de montrer la plus belle des planètes à son fils et ... Le nom que SK lui avait donné la rendait un brin, comment dire... Nostalgique. " On peut se retrouver à la base de lancement de la Terre si tu veux : Je me mets en route. J'ai hâte de te voir ma chère amie, et j'espère que tu pourras être au rendez-vous." Elle coupa l'émetteur et resta un instant pensive, le regard perdu dans le vague. Elle finit par avoir un petit sourire nerveux à l'idée de tout ce qui l'attendait -des retrouvailles ? des révélations ?- mais elle avait envie de bouger, et aussi de faire voyager son fils.
Elle espéra que Majin Végéta se rentrerait pas entre-temps et serait déçu de ne pas trouver Anko à son retour, après cette longue absence.

Tytoon pris le couffin avec Anko dans ses bras, le sac sur son dos. " Mon cher petit, on part encore en vadrouille... Tu vas rencontrer une bonne amie à moi !" Elle sortit du château par la porte principal, sous les courbettes respectueuses des soldats. Elle donna quelques directives aux domestiques avant de s'envoler, digne et fière : Elle commençait à avoir l'air d'une Reine, de plus en plus... Et pourtant, même si le Majin avait demandé à son personnel de la traiter comme telle, elle n'avait pas ce titre officiellement.



La fin de l'autarcie.  13762610La fin de l'autarcie.  Tyt10
Merci à Charlo (et Frystia!) pour la signature. DON'T TOUCH THE CHILD !
Awards : Perso le plus romantique 2019, Perso le plus fort 2016, Perso le plus malchanceux 2015, Perso le plus maso 2015

Équipement : émetteur (AM), lunettes de soleil, vaisseau 5p, naginata (lance à lame courbe), dragonball (2 étoiles), capsule maison avec salle de gravité.

Capacités spéciales (ange):
--> Vous pouvez sauver un camarade dans un combat en le téléportant en dehors (sauf si porteur d'une dragonball).
--> Vous pouvez soigner vos camarades en dehors des combats.
Contenu sponsorisé

La fin de l'autarcie.  Empty
MessageSujet: Re: La fin de l'autarcie.    La fin de l'autarcie.  Clock
 
La fin de l'autarcie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Kanasa :: Château inconnu-