Partagez
 

 Arnaquer les gens c'est mal m'voyez !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Arnaquer les gens c'est mal m'voyez ! Empty
MessageSujet: Arnaquer les gens c'est mal m'voyez !   Arnaquer les gens c'est mal m'voyez ! ClockLun 14 Avr 2014 - 20:57

Apparence d'Ombre dans ce post:
 


J'avais décidé de prendre l'apparence d'un homme d'une trentaine d'années,de petite taille, les cheveux noirs, brossées sur le côté, un visage assez carré, un nez pointu, et une barbe mal rasée. J'avais décidé de me mettre en costard de couleur marron, un ensemble de chez Brucefield, une paire de mocassin noire dont je ne connaissais pas l'origine. J'avais mis une petite cravate rouge, histoire de faire effet sur l'acheteur car oui, j'allais effectuer une transaction financière. J'étais assis dans une petite chaise en bois. J'étais dans la partie la moins éclairée de la petite pièce, en face de moi, il n'y avait qu'un bureau et une chaise, tout le reste était vide. J'avais posté des gardes aux entrées du batiment, et j'avais encore le plan en tête. Il y avait trois issues, l'entrée principale, celle de derrière, et l'issue de secours située sur la face est. La seule pièce encore éclairée était celle où je me tenais et j'attendais mon "partenaire". Il ne se fit pas attendre. J'entendis des bruits de moteurs, des claquements de portières et des voix d'hommes. Ils étaient bruyants, mais je ne m'inquiétais pas, j'avais choisis un endroit éloigné de toutes habitations. Je les entendis monter les escaliers. Comme prévu, le mercenaire que j'avais engagé tapa trois fois à la porte avec un intervalle de deux secondes entre chaque coup.

" Entrez. " lui dis-je.

La porte en bois de chêne s'ouvrit en grinçant. Kiepovic, celui qui devait m'acheter la marchandise se tenait derrière. Il était énorme, au moins deux mètres, le crâne rasé, les yeux complètements noirs et minuscules, un nez énorme et une petite bouche sur laquelle je devinais un sourire narquois. Il avait une carrure imposante. Il était vêtu d'un costume trois pièce de couleur blanche. Avec ma main, je lui fis signe de s'asseoir en face de moi. Il dit quelque chose en russe à ses hommes qui restèrent devant la porte. Kiepovic avança, referma la porte en la claquant et retourna la chaise avant de s'y asseoir.

" Toi m'avoir dit beaucoup marchandise. Moi pas voir aucune marchandise ici. "

" La marchandise est ici. Je dois d'abord vous expliquer comment elle fonctionne, et cela en détails. " Je sortais une énorme feuille que je dépliais sur la table " Il s'agit de brouilleur pour cyborg, mais je dois vous prévenir qu'ils ne fonctionnent que sur les cyborgs de première génération. Le brouilleur a une forme sphérique et il est doté d'une fonction adhésive, ce qui je pense, le rend plus pratique. A l'intérieur comme vous pouvez le voir sur le plan, il y a trois parties : l'émetteur magnétique qui crée les ondes qui vont brouiller les systèmes des cyborg, l'amplificateur qui permettra à l'onde de se propager sur plusieurs dizaines de mètres, et la coquille de protection qui rend le tout très solide. Comme je vous l'ai dit, la marchandise est là, je n'attend que l'objet que je vous avais demandé. "

Kiepovic écouta avec attention et fit semblant de lire. Je savais qu'il était illettré mais j'ai préféré ne pas faire de commentaire. Il cria alors quelque chose en russe, et un de ses hommes poussa la porte. Il ressemblait à Kiepovic, il était juste un peu plus petit. Mini Kiepovic tenait une mallette qu'il posa en face de moi et qu'il ouvrit. Elle était presque vide. Sur les trente centimètres carrés, seuls dix étaient utilisés : il y avait dans la mallette une plaque en bronze. Le genre de plaque qui valait de l'or, une plaque qui pouvait servir à faire des faux billets. Je n'en avais pas vraiment besoin, mais je savais que certaines personnes payaient très cher pour obtenir ce genre d'objet. Mini Kiepovic referma la mallette. Ce qu'ils ne savaient pas, c'est que je ne comptais pas leur donner une quelconque marchandise. Les brouilleurs étaient à l'abris, bien loin d'ici, et je n'avais pas l'intention de leur donner. Je claquais des doigts : c'était le signal pour dire au mercenaires de déguerpir en vitesse. Kiepovic ne comprit pas ce qu'il se passait et il me demanda. Naturellement, je l'ignorais. Je pointais mon doigt vers Mini Kiepovitch. Celui-ci sourit alors, mais son visage se décomposa lorsqu'il vit que de la lave giclait de mon doigt et fonçait vers lui. Il n'eut pas le temps d'éviter le jet de lave qui l'atteignit au visage. J'en profitais pour lui arracher la mallette des mains et cracher une boule de lave sur un mur. J'avais déjà tout préparer, un trou apparut et je sautais à travers pour me retrouver dehors.

" Mac Mahon vous passe le bonjour ! " criais-je à Kiepovic.

Mac Mahon ? Je n'avais aucune de qui il s'agissait, mais on m'avait dit que c'était un ennemi de Kiepovic. Oui... je suis parfois méchant.
 
Arnaquer les gens c'est mal m'voyez !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Zone désaffectée-