Partagez
 

 Trois sayens et un ring

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37116
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockVen 20 Mai 2016 - 23:44
Le retour de Motta sur Vegeta était bien plus paisible que lorsqu'il avait été forcé de quitter la planète, emmené dans l'autre monde au bout d'un combat terrible qui avait également emporté son ennemi. La mort d'un guerrier sayen était rarement faite en douceur. Le combat étant toujours la motivation principale d'un individu de cette race, il était logique qu'il soit aussi la meilleure manière de sceller sa vie. La guerre était passée et s'était achevée après que la vie de Motta vienne à son terme. Cette bataille laisserait encore une marque dans l'histoire parmi les nombreux affrontements que se livraient les différents camps depuis des années. Mais finalement que retiendras-t-on de celle-ci ? Quelle fut bien semblable aux précédentes ? Que cette fois les plus puissants guerriers qui y ont participé ont trépassés ? Qu'une Dragon Ball fut dérobée ? La réponse était difficile à exprimer et demanderait du temps avant qu'elle ne soit réellement déterminée. Une chose était certaine cependant, Motta était toujours là, vivant, et il comptait bien ne pas lâcher ce qui faisait parti des choses les plus importantes de sa vie: son peuple, cette planète. Tant qu'il sera là il faudra toujours compter sur la puissance des sayens.

Le ring de combat, c'était le lieu qu'avait choisit le colonel des armées sayens après avoir quitté la ville. Il s'était envolé et s'était retrouvé assez rapidement ici. Auparavant, il venait tout juste de faire la connaissance de Sharotto et de rencontrer Tamanegito qui prétendait être son neveu. Après une discussion avec les deux autres sayens Motta avait décidé d'accepter de leur faire suivre un entraînement. Mais pourquoi avait-il choisi le ring de combat ? C'était un endroit où étaient régulièrement organisés plusieurs combats afin de jauger les nouvelles recrues... L'explication était sans doute celle-ci. C'était le lieu parfait pour tester de nouveaux guerriers, bien que la planète Vegeta comptait un nombre incalculable de surfaces de combat pour s'entraîner. En effet, la salle de gravité aurait pu être un bon endroit pour les aider à devenir plus fort, la tour de combat et le stade étaient aussi idéal pour s'exercer. Même un petit tour dans le désert aride de la planète aurait pu être parfait pour un entraînement. Mais ce sera donc le ring de combat, là où aurait dû avoir lieu l'échange en bon et du forme entre les boules de cristal et le morveux de Majin Vegeta. Il fallait croire que cette histoire n'avait pas touché le colonel pour qu'il revienne aussi tôt ici. Enfin, c'était bien connu que les sayens ne s'attardaient pas trop sur le côté sentimental.

Le guerrier à l'armure verte, toujours bras croisé regarda les alentours, il y avait déjà plusieurs guerriers sayens dans les environs, et d'ailleurs certains d'entre eux avaient remarqué la présence du haut gradé qui s'était placé au centre du ring. Voir l'un de leur supérieur hiérarchique était parfois un petit événement pour les guerriers sayens lambda, même si ça ne valait pas la prestance du Roi Vegeta que tout le monde respectait et vénérait, même si ce dernier s'était fait plutôt rare ces derniers temps. Motta marcha encore un peu alors que son scooter annonçait l'arrivée des deux autres guerriers. Motta pouvait repérer leur présence sans cet engin, il savait d'ailleurs exactement leur position depuis qu'ils étaient parti de la ville sayen. Mais porter le détecteur était comme une tradition et surtout il permettait d'informer ceux qui le portait de nombreuses choses, que pouvaient se transmettre tous les guerriers sayens qui en étaient équipés. Il était devenu un outil quasiment indispensable pour un guerrier de cette espèce. Une fois que Tamanegito et Sharotto furent arrivés, Motta prit la parole.

"Si vous m'avez demandé un entraînement c'est que vous êtes prêts. Dans ce cas je vais vous dire ce que vous allez faire. Dans un premier temps, vous allez vous affronter tous les deux. Votre objectif est tout simplement de mettre l'autre à terre ou hors ring. Je regarderais votre combat depuis l'extérieur du ring. Vous allez faire ça, puis j'interviendrais si le combat se prolonge trop longtemps sans vainqueur. Entendu ? "

Motta prit une impulsion pour s'envoler dans les airs. Toujours les bras croisés, il regarda les deux autres guerrier de son air impassible, puis il hocha de la tête pour lancer le début de l'affrontement. Il était curieux de savoir quel niveau avaient ces deux sayens mais aussi de connaître quel genre de techniques ils possédaient, leur façon de se battre.


Trois sayens et un ring Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Tamanegito
Tamanegito
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 30/01/2016
Nombre de messages : 788
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1850

Techniques
Techniques illimitées : Arme Élémentaire, Invisible Guard, Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Contrôle Mental, Puissance Colossale
Techniques 1/combat : White Lightning

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockMar 24 Mai 2016 - 23:54
J'allais devoir affronter Sharot, d'après ce que disait Motta. Il était bien supérieur à moi, je ne pourrais le vaincre sous aucun prétexte. Il s'éloigna les bras croisés, tout en hochant la tête pour démarrer le combat. Le ring était assez grand pour bien nous battre, et ça me rappela quelque entraînements faient avec Motta, quand j'étais plus jeune.

*J'ai appris de mes erreurs. Plus de clones. Ils me pompent trop d'énergie et ne sont pas assez efficace. Pourtant, ils sont bien pratiques pour esquiver les attaques. Et il ne faut pas que je fasse comme le combat contre Aki. Il faut que je ne relâche pas toute ma puissance d'un coup.*

Après le petit débriefing que je me suis fait dans ma tête, j'observa Sharot. Il n'avait pas l'air d'être du genre à attaquer directement, donc je fonça vers lui pour lui enfoncer un coup de poing au niveau de l'épaule pour ensuite me téléporter loin derrière lui en ne baissant pas ma garde une seconde. D'un bras je me protégais et de l'autre je commença à matérialiser un Kienzan de sorte à ce qu'il soit bien cacher dans mon dos et qu'il ne puisse pas le voir.
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockSam 28 Mai 2016 - 14:54
Les paroles quelque peu osé de Sharotto à l’égard de son colonel firent mouche. Celui-ci écouta attentivement puis répondit dans le pas, emboîtant la question de l’ex guerrier d’élite, par une réponse concise et franche qui résonna dans la tête de Sharot comme une première victoire. C’était une occasion unique de lui montrer de quoi il pouvait être capable, et également de se faire connaitre au sein de son peuple. Motta remarqua également la hausse d’énergie perçue par le détecteur de Sharot, mais celui-ci ne s’alarma pas, il était simple d’en déduire qu’il s’agissait de quelqu’un de non-hostile.

La détermination qu’avaient suscitée les précédentes paroles du chef des armées saiyan chez Tamanegito semblait sans faille. Celui-ci ne manqua pas de perdre plus de temps pour s’afféré à la reconquête des souvenirs de son oncle et s’éloigna légèrement du trio de discussion qui était désormais instaurée au milieu de la ville. Il en revient rapidement avec un énorme rocher qu’il avait dû trouver dans le coin, la surface de Végéta comprenait roche et sable du coup rien de bien difficile à trouver, même en ville. Il exécuta une manœuvre au-dessus des deux autres guerriers qui le regardait et explosa le bloc de roche grâce à trois rayons d’énergie ciblé. Celui-ci voulait démontrer sa maîtrise de sa technique mais à la fois il avait mentionné le fait que c’était Motta qui lui avait enseigné.
Le regard du colonel resta toujours neutre, Sharotto remarqua que comme lui, peu de choses, voir peut être aucune ne sortait le colonel de sa concentration, cependant il avoua que finalement Tamanegito avait beaucoup de chances d’être en effet de sa famille, puisque cette technique étais une de ses spécialités. C’est suite à ça que Sharot avait suivi le colonel à sa demande, comme tout saiyan désormais il empruntait aisément la voie aérienne pour se dirigé vers l’emplacement des rings de combat, célèbre arène des saiyans qui servait à l’époque de Sharotto aux démonstrations et aux passages de classe sociale. En effet, lorsqu’un saiyan se sentait apte à évoluer, il devait affronter un supérieur de classe hiérarchique et prouver sa valeur dans le combat. La défaite n’était pas éliminatoire, le style de combat et les valeurs formait un tout, et le jugement final revenait à seulement 20% de l’issu du combat.

Sharotto était nostalgique, il se souvint de la première fois où-il venu ici, à l’époque il n’était âgée que de quatorze ans, et ce n’étais pas pour cela qu’il avait épargné l’adulte qui avait été désigné pour l’affronter. Ce n’étais qu’après ça qu’il fut admis à la classe d’élite du peuple, quelle fierté que de recevoir ce titre si jeune répétait son père, et même Sharot étais fier et heureux de sa prestation… Au jour d’aujourd’hui il trouvait ce système dépassait, et surtout très injuste et non égalitaire, Sharot avait finalement bien changé, lui qui avant obéissait sans se poser de question du moment qu’il y avait de la baston, réfléchissait désormais et arrivé à porter un regard global sur le régime saiyaniste.

Maintenant il n’avait aucune idée de ceux à quoi pouvait bien servir cet endroit. La salle de gravité est devenu le lieu d’entrainement favoris des guerriers saiyans, laissant ces lieux remplit d’histoire assez vide, il ne trouvait pas ça triste, à vrai dire vu qu’il était contre l’idée des classe sociales de forces à présent, il se moquait un peu beaucoup de cet arène qu’il l’avait toujours fait rêver. Il atterrit quelques secondes après le colonel, les quelques saiyans des environs avait tout juste constaté l’arrivé du renommé Motta et déjà cela donnait lieu à des chuchotements quant à sa présence ici à ce moment même surement. Sharotto qui étais à ses côté actuellement au centre du ring allait donc sans doute également susciter l’intrigue et il gagnerait peut être en réputation, en tout cas c’est ceux qu’il pensait à ce moment.

Il fut déçu quand le colonel avoua qu’il ne serait que spectateur pour le moment, et qu’il allait devoir affronter son neveu. C’était sans doute pour juger, à voir un premier abord des guerriers que le colonel faisait ça, néanmoins Sharot ne devait pas en montrer trop pour pouvoir surprendre Motta par la suite du combat mais également montré à la foule de quoi l’ex-élite pouvait faire. Choix crucial pour le coup, il ne connaissait pas la valeur maximale de Tamanegito mais actuellement son détecteur lui confirmait qu’il était au-dessus. Cette information n’était pour lui pas très importante, il savait que la plus part des gens pouvait contrôler leur ki, et se concentrer sur ça était le meilleur moyen de perdre un combat, néanmoins la géolocalisation de force intégré dans l’appareil lui permettais de savoir ou se situait son adversaire et c’était la raison qui le poussait à toujours utilisé cet appareil qui au final faisait partie de lui.

Bref, son regard se porta sur Tamanegito, il décroise les bras au moment où Motta annonça d’un signe de tête le début de l’échange. Le point fort de Sharotto était la contre-attaque et l’analyse, bien entendu il savait également donner du rythme à un combat, mais par chance Tamanegito fonça pour débuter l’hostilité, par expérience le bras en retrait préparé généralement l’élan d’une frappe, alors de façon symétrique Sharotto leva le bras et son poing pour couvrir le flanc gauche de sa tête et encaissé la frappe de Tamanegito et avait déjà prévenu le contre coup avec son autre poing de libre, seulement alors qu’il visait le thorax de Tama’ celui-ci disparut et son détecteur bipa deux coup pour signaler que celui-ci était dans son dos.

« Tu ne perds pas ton temps hein ! Mais si tu souhaites on peut être deux à jouer à ça »

Sharot évalua son niveau de force à un niveau au-dessus de celui qu’il préserve habituellement, et se positionna face à son adversaire du jour qui n’est autre qu’un membre de la famille du colonel. Famille ou pas, cela n’empêcherait pas Sharot de se battre comme il doit se battre. Alors il arma de ses deux mains de l’énergie doré, il préparait bien entendu son Buster ray, ayant joué sur la feinte de son up d’énergie, il en avait profité pour se transpositionné derrière le neveu de Motta afin de frapper dans son dos, mais il trouva la quelque chose dont il n’avait pas prévu, en effet il reconnut la technique du Kienzan qui est assez répandue dans l’univers et qui est très meurtrière, il ne rigolait pas quand même… Il était prêt à blessé sérieusement Sharot. Sa feinte raté, l’image de lui faisant son Buster ray avait dû être découvert par Tamanegito qui avait déjà du détecté l’arrivé du saiyan à l’armure noire dans son dos. Il fallait réagir dans un court laps de temps, alors toujours en position de frapper dans le dos de Tama’, Sharot se transposa à nouveau pour revenir en face de son frère d’armes mais cette fois çi au corps à corps, ou il enfonça brutalement un de ses genoux dans le buste du guerrier saiyan qui devait être perdue suite à tant de mouvement et totalement le souffle coupé suite au coup, et pour enchaîner en beauté Sharotto place un coup de coude derrière le crâne du guerrier vert auxquels il ajouta son ki explosif pour former un petite explosion supplémentaire en plus du coup, le but : faire chuter au sol son partenaire de combat.

Afin de de se préparé à une contre-attaque possible, Sharotto s’envola et cette fois ci lança sans feinte son Buster Ray sur le jeune Tamanegito qui avait subi son précédent enchaînement. Il n’y était pas allez de mains mortes, mais il n’était pas encore au maximum de ses capacité, il espérait que ce petit enchaînement est déjà son effet sur le foule, et mieux que ça, aux yeux du colonel.
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37116
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockMer 1 Juin 2016 - 23:42
Prendre du recul, de la hauteur, cela pouvait être utile dans bien des cas, et forcément lorsqu'il s'agissait de suivre un match, un combat entre deux guerriers que Motta venait de rencontrer, cela avait assurément son utilité. Le colonel s'était élevé pour flotter dans les airs, les bras croisés et le regard neutre, à l'image de son supérieur hiérarchique à qui il ressemblait comme deux gouttes d'eau. Il leur avait annoncé qu'il se contenterait d'être spectateur pour l'instant et à vrai dire ce n'était pas si étonnant. Même s'il était un sayen et qu'il avait forcément une grande envie de se bastonner, qu'importe la raison, en tant que colonel il devait se retenir de succomber à ses désires personnels afin d'évaluer ces deux combattants qu'il avait rencontré en ville tout à l'heure. Sans doute qu'il allait ensuite prendre part au combat, on ne savait pas encore de quelle manière puisqu'ils étaient trois, mais il y avait des chances pour qu'il se pose à son tour sur le ring. Pour le moment, il voulait savoir ce que valait ces deux guerriers et avoir la certitude qu'ils avaient un potentiel hors-norme.

En fait le colonel faisait cela assez rarement, tester par lui même des soldats, Sharotto et Tamanegito pouvaient donc s'estimer chanceux d'avoir des cours particuliers avec le sayen à l'armure verte. Le colonel s'était longtemps contenté de suivre son supérieur hiérarchique, Toma, à qui il vouait un grand respect et une grande admiration. Il avait beaucoup apprit à ses côtés et c'était aussi grâce à lui que Motta était devenu le guerrier qu'il était aujourd'hui. Le suivre dans ses aventures lui avait permis de se battre, d'affronter des monstres de puissances face auxquelles il fallait se surpasser. C'était ce que le colonel avait toujours fait, en bon sayen, devenir plus fort, encore et encore. Il avait surmonté les difficultés, s'était parfois confronté à l'échec mais il s'était comme toujours relevé. Encore aujourd'hui, après sa mort face au tyran Majin Vegeta, il s'était relevé et n'avait en tête qu'une seule chose : devenir encore plus fort pour ne pas commettre les erreurs qu'il avait pu commettre. Il voulait toujours autant protéger son peuple mais il avait compris que seul il ne pouvait pas arriver à grand chose. C'était bien connu, les sayens étaient plus forts lorsqu'ils se battaient en groupe. Voilà pourquoi il avait prit une grande résolution : aider ses semblable à s'élever à un niveau extraordinaire. C'était la meilleure manière pour que les siens puissent se protéger de toute attaque ennemie. Motta avait d'ailleurs commencé à faire quelques entraînements à ses troupes, il avait fait un entraînement avec Pratai aussi et préparait visiblement un groupe de sayens mais on ne savait pas encore ce qu'il comptait faire avec ceux là. Sharotto et Tamanegito allaient eux aussi faire parti des troupes d'élites sayennes, le colonel comptait bien qu'il en soit ainsi.

D'un hochement de tête, le sayen au bouc avait lancé le combat et à vrai dire il ne fut pas étonné de voir Tamanegito se lancer en premier dans la bataille. Il avait l'air d'être le plus impulsif et le plus fougueux des deux. Sharotto avait l'air plus poser et il ne fut pas affolé de voir son adversaire se ruer sur lui. Etait-il du genre calculateur et imaginait des stratégies pour vaincre ses opposants ? C'était l'impression qu'il donnait en tout cas. Le colonel remarqua que Tamanegito avait des techniques semblables aux siennes et il se battait avec l'envie de bien faire. C'était une bonne chose. Mais Sharotto avait lui aussi du répondant et sa réactivité était assez intéressante. Motta esquissa un sourire en se disant que ce combat risquait d'être très intéressant. Il n'en attendait pas moins d'eux.


Trois sayens et un ring Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Tamanegito
Tamanegito
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 30/01/2016
Nombre de messages : 788
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1850

Techniques
Techniques illimitées : Arme Élémentaire, Invisible Guard, Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Contrôle Mental, Puissance Colossale
Techniques 1/combat : White Lightning

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockJeu 2 Juin 2016 - 12:48
Je me pris tout ses enchaînements sans broncher mais sans montrer que ça faisait mal. PARCE QUE ÇA FAISAIT MAL SA MÈRE !!!! Par contre, je vis son espèce de rayon machin truc dont je ne connaissais pas le nom et je compris que cette fois ce n'était pas une feinte. Pourquoi feinter deux fois de suite ? Pour l'éviter, je m'élevai dans les airs pour aller à sa hauteur. Je lança deux Kienzan vers lui pour ensuite me téléporter derrière lui et de faire un autre Kienzan.

Je voulu savoir si il préparais quelque chose donc en quelques millièmes de secondes je ne vis rien de particulier sur Sharot. Je frappa ensuite d'un grand coup de genou dans son dos. Puis je levai mes mains pour frapper sur sa tête et essayer de le faire tomber sur le sol. Je leva mes trois doigts en criant

"GRIFFES DU TIGRES !"
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockMar 7 Juin 2016 - 10:58


(HRP : Tu n’as pas la téléportation en technique Tama tu ne peux donc pas te téléporter dans mon dos mais du coup j’ai quand même pris en compte tes attaques de dos )
La rapidité d’exécution du combo de Sharot n’était pas moindre. Malgré son physique fort comparé à la moyenne saiyanne, le guerrier à l’armure noire n’en demeurait pas moins rapide pour autant et il venait de le démontrer à la barbe de Tamanegito. Toutes ses attaques était passé avec succès, ou du moins il était sûr d’avoir touché, après quant au résultat des coups il n’en savait rien. Ceci dit avant de lancer son Buster Ray, il jeta un coup d’œil à sa droite durant son ascension, en direction du colonel, et il remarqua enfin une évolution dans l’expression de celui-ci. Il avait enfin abandonné son visage sérieux et fermée pour laisser se dessiné un subtil sourire de coin qui n’échappa pas à la vigilance que tenais l’ex membre de l’élite envers son supérieur hiérarchique.

Cependant le jeune Tamanegito, qui était au final pas si jeune que cela comparé à Sharot montré une nouvelle fois sa détermination et une ténacité des plus exemplaires puisqu’il ne permit pas au guerrier vêtu de noir de se concentrer à une contre-attaque. Il était difficile de jauger l’état de son adversaire puisqu’il chargea directement après le Buster ray accompagné de deux joli Kienzan bien tranchant. Sharotto ne put faire mieux qu’une translation pour éviter de se faire couper en deux et laissa sur lui une image de lui-même se faisant découpé. Le vendetta du neveu du colonel ne s’arrêta pas à ça puisqu’il enchaina directement par une attaque furtive dans le dos de Sharot qui eut juste le temps d’armer un Buster Ray pour dévier un nouveau Kienzan qui arrivais dans son dos.

« J’utilisais cette technique quand j’avais six ans, t’as vraiment rien de mieux à montrer à ton oncle ? »

Sharot étais un adepte de la raillerie et de la provocation, d’autant plus contre d’autres saiyan qui réagissent en principe directement à la provocation. Ceux qui étais important à noter ici, est que cette technique bien que meurtrière était très facile à éviter dû au fait de sa vitesse d’exécution, Tama devrait comprendre qu’il devrait trouver un nouvelle tactique rapidement, puisque Sharot n’allait plus lui faire de cadeau. A nouveau l’attaque passa dans son dos, décidément il aimait bien se battre comme un lâche il fallait lui apprendre les bonnes manières. Bien qu’il soit agile Sharot ne put pas évité le coup dans le dos et la frappe du marteau, il perdit de la hauteur mais réussit à arrêter sa chute avant de s’écrouler sur le ring.

Le combat pouvait être très long à ce rythme, et ce n’étais pas le but recherché par cet exercice, depuis le début du combat Sharot avais seulement jaugé son adversaire, il ne se battait qu’à 50% de ses capacité, sans savoir réellement si son adversaire lui étais au maximum de sa puissance, en tous cas à la moitié de sa force, Tama jouait avec lui sur un pied d’égalité, ni l’un, ni l’autre saiyanjin ne pourrait prendre le dessus dans cette optique. L’ex élite passa alors à nouveau un cap en élevant considérablement sa force une nouvelle fois, désormais une aura blanche avec des reflets azur l’imprégnait, une aura typique de saiyan pur. Bien qu’il ne comptait pas trop en montré, il dut à nouveau passé encore une fois un stade pour pouvoir en terminer au plus vite, Tama quant à lui avait déjà amorcer l’attaque qu’il avait antérieurement utilisé pour aider son oncle à se souvenir de lui, sauf que la cible cette fois ci n’était pas qu’un simple rocher, mais bien Sharotto. Les griffes du tigre, un nom sympa mais qui permet de déduire la nature de l’attaque, en effet les trois rayons d’énergie transpercèrent Sharotto au niveau de l’épaule droite, de l’’épaule gauche et au niveau du nombril sans le moindre problème, puisqu’encore une fois il s’agissait d’une simple image qu’avais laissé Sharot de lui-même. Ou était-il ? Eh bien quelques millièmes de secondes après que les rayons transpercèrent le leurre, Sharot se retrouva nez à nez devant Tamanegito, et encore plus près que ça puisqu’il lui mit un coup de tête en plein visage, visant principalement le nez. Sharot saisi l’armure de Tama’ au niveau du pec pour l’empêcher de subir un effet de recul suite à son coup.

« Moi j’attaque de face ! Et ça marche très bien ! »

Il voulait l’enchainer d’une manière plus sévère à présent et imprégna son poing libre de son ki explosif et il le balança sur la joue de Tama qui explosa suite au coup, puis il tira sa main qui tenait l’armure de Tama vers le bas tout en remontant son genou vers le haut. Vous l’aurez compris il plaça un méchant coup de genou dans le ventre de son adversaire du jour pour lui ôté la respiration et lui bloqué toute tentative d’escape veine. Pour finir Sharot plongea à toute vitesse vers le sol du ring, tout en gardant sa poigne sur l’armure verte du saiyan qu’il affrontait. Le but faire écraser Tamanegito sur le sol d’une manière violente afin qu’il ne bouge plus et qu’il remporte le combat.

Le choc fut terrible à tel point quel le sol de l’arène avait volait en éclat et un cratère causé par Tama venait de naître.

« Tu es à terre, ne te relèves pas ça m’éviteras de devoir en montrer d’avantage. »

Il était bien conscient que Tamanegito était loin d’être hors-jeu, le but n’étais pas non plus de le tuer, Sharot respectait plus que tout au monde les saiyans, sa famille. Il était juste un autre homme durant un combat, peu de choses doivent compter, trop réfléchir c’est mourir, pas assez c’est mourir, il fallait concilier le combat et les sentiments sinon si on se laisse emporter par les sentiments, il ne sert plus à rien de combattre.
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37116
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockLun 13 Juin 2016 - 17:44
Peut-être que c'était dû à l'expérience de combat supposée plus grande de Sharotto qui lui permettait de réagir plus facilement aux tentatives de Tamanegito mais en tout cas le guerrier à l'armure noire arrivait à toucher son adversaire. C'était pour l'instant le résultat de cet affrontement, où Sharotto semblait avoir un petit avantage sur le neveu de Motta. Mais le colonel des armées sayenns savait que Tamanegito ne baisserait pas les bras, ce dernier avait un tempérament fougueux et il arrivait à se remettre rapidement au combat. C'était bien. Les sayens sont des combattants souvent hargneux qui ont, souvent à cause de leur fierté, du mal à abandonner et c'était pour cela que les oppositions entre deux individus de cette race promettait un duel serrer, tendu jusqu'à la fin.

La fougue du neveu, d'ailleurs, posait quelques soucis à son opposant, on voyait que Tamanegito utilisait souvent les mêmes techniques, il comptait peut-être avoir son adversaire à l'usure ? Ce pouvait être une tactique utile lorsqu'on a l'impression d'affronter un adversaire plus puissant que soi mais l'écart entre lui et Sharotto n'était peut-être pas si grand. De plus, le sayen à l'armure sombre savait souvent réagir et il utilisait aussi la provocation pour déstabiliser l'autre combattant. Est-ce que cela allait marcher ? On allait très vite le savoir. Des petits détails de ce genre pouvaient quelque fois fonctionner dans un combat où deux guerriers étaient à peu près du même niveau.

Pour le moment les deux guerriers semblaient se jauger et Motta pensa que si le combat durait trop il devrait y mettre un terme lui-même, sans vainqueur. En effet c'était également une possibilité. Il n'avait pas l'intention de laisser les choses s'éterniser, s'il les observait pour le moment c'était pour voir de quoi ils étaient capable. Donc un vainqueur n'avait pas vraiment d'importance, il voulait juste s'assurer que ces deux là avaient le niveau pour prétendre être la future garde d'élite de l'armée sayenne. Pour l'instant il était assez satisfait de ce qu'il voyait, l'un comme l'autre avaient un potentiel certain. Il remarqua aussi quelque chose chez Tamanegito : sa technique des griffes du Tigre n'étaient pas comme celle de son oncle. Oui, elle avait beaucoup moins de puissance, il pouvait sans doute l'utiliser plus souvent mais il ne pourra pas forcément porter un coup fatal à son adversaire en l'utilisant. On l'avait d'ailleurs vu lorsqu’il l'avait utilisé et que Sharotto avait pu l'esquiver assez aisément avec une technique de transposition. Soudain, Sharotto lança une contre-attaque qui pouvait le donner vainqueur. Comment Tamanegito allait-il réagir ?

(Suivant le poste de Tamanegito je posterais peut-être tout de suite après lui ^^)


Trois sayens et un ring Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Tamanegito
Tamanegito
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 30/01/2016
Nombre de messages : 788
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1850

Techniques
Techniques illimitées : Arme Élémentaire, Invisible Guard, Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Contrôle Mental, Puissance Colossale
Techniques 1/combat : White Lightning

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockJeu 16 Juin 2016 - 12:37
Toute les attaques que le saiyajin à l'armure noire me fit subir marchèrent. Il finit par me mettre au sol sur l'arène. J'avais bien encore de la force pour me relever mais je décide de rester à terre. Je n'étais probablement pas un vrai saiyan. J'imagine que j'ai été adopté et que mes parents m'ont collé une queue. Un vrai saiyan se serait relevé et aurait continuer à se battre. Mais ce combat ne servait plus à rien maintenant. J'avais jaugé sa puissance. Je suis ptêt pas un saiyan. Où alors j'ai plus de jugeote que les habitants de Vegeta. Je restais à terre, sans bouger, attendant une réaction quelle qu'elle soit de la part de l'ex-élite ou de mon oncle.

[HRP: Post le plus court du monde mais j'ai pas grand chose à dire.]
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37116
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockJeu 23 Juin 2016 - 0:42
Ce petit affrontement entre Sharotto et Tamanegito organisé par Motta n'était pas comme les autres. Ce n'était pas un simple duel où tout les coups étaient permis, comme n'importe quel combat. L'objectif des deux guerriers que le colonel observait était de mettre à terre son adversaire, sur le ring ou bien le mettre hors-ring. Cela ressemblait un peu aux règles de combats de luttes par exemple, ce n'était pas très "sayen" comme affrontement en fait. Les individus de cette espèce préféraient plus souvent se battre jusqu'à la mort, puiser dans ses ressources, se surpasser pour vaincre avec gloire ou perdre avec honneur. D'autant plus que c'était ça qui les rendait plus fort, même si chaque combat permet aussi à un sayen de s'améliorer. Cependant, il ne s'agissait pas là d'un combat pour terrasser l'ennemi à tout prix. Il ne fallait pas oublier pourquoi le colonel des armées sayennes faisait tout ça : c'était tout simplement pour tester les deux sayens qu'il avait rencontré en ville. Ainsi, un petit jeu avec des règles comme celui-là était intéressant pour voir comment ils se comportaient. Prendre conscience de leur potentiel bien sûr, puisqu'il s'avérait que tout d'eux en avait, mais aussi de comprendre leur sens tactique et comment ils se comportaient lorsqu'on leur donnait des limites. Motta avait pu remarquer que chacun des deux guerriers avaient respecté comme ils le devaient les éléments imposés par le haut gradé. C'était une bonne chose, il fallait de bons guerriers mais aussi disciplinés.

Motta n'avait pas prévu de s'éterniser sur ce petit test. Il était prêt à mettre fin lui même au duel si cela durait trop longtemps. Le colonel attendait de voir comment les choses se passaient. Apparemment les deux guerriers en question étaient d'un niveau assez proche l'un de l'autre, ce qui rendait difficile un pronostique sur ce duel. Ils avaient chacun leurs qualités et leurs défauts et une façon bien différente de se battre. Motta avait regardé tout cela avec attention, jusqu'à ce que le dénouement de ce combat se déroule sous ses yeux. Sharotto, suite à un enchaînement dont il avait le secret fini par mettre son adversaire au sol, comme il devait le faire pour être déclarer vainqueur. Toujours bras croisés, Motta, qui flottait dans les airs descendit lentement jusqu'à ce que ses pieds touchent le sol. Il se dirigea vers les deux guerriers, passa vers Sharotto à qui il fit une tape sur l'épaule en hochant de la tête. Puis, il continua de marcher et se retrouva debout face alors que Tamanegito ne se relevait pas. Il ne faisait aucun doute que le neveu du colonel ait encore du jus, il était un de ces sayens qui se donnait à fond et pouvait combattre pendant des heures. Et pourtant il restait à terre... Etait-il à ce point affecté par sa défaite ? Les sayens avaient leur fierté et il était logique de penser que c'était cela qui gardait le sayen possédant un détecteur avec visière par terre.

"L'objectif n'était pas de déterminer qui de vous deux était le plus fort. Je voulais voir de quoi vous étiez capable, et je n'ai pas été déçu. "Il se baissa un peu, toujours avec un visage impassible et tendit sa main à Tamanegito puis le releva d'un coup avec force. "Vous avez tous les deux bien combattus. "

Conclut-il sobrement en regardant l'un après l'autre chacun des deux guerriers. Il fallait féliciter les deux combattants, il était inutile d'accabler un perdant et d'encenser un vainqueur. Ce n'était pas le but de cet affrontement. Sharotto et Tamanegito avaient semblent-il fait bonne impression aux yeux du guerrier à l'armure verte, bien qu'il était évident qu'ils avaient encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir se mesurer sérieusement aux membres les plus aguerris de l'alliance Maléfique. Mais c'était un bon début. Maintenant qu'allaient-ils faire ? Motta allait-il à son tour entrer dans la danse ? Allait-il affronter l'un après l'autre les deux guerriers ? Avait-il prévu de montrer sa puissance seulement au vainqueur ? Cette dernière supposition paraissait quand même peu probable étant donner ce qu'il avait dit précédemment. Il continua à marcher et cette fois-ci c'était pour s'éloigner un peu des deux guerriers. Il se tourna vers eux et leur annonça la suite.

"Je vais vous affronter tout les deux. Ce sera un deux contre un ! Les règles sont les mêmes : mettre l'adversaire hors du ring ou le plaquer au sol. Vous avez le choix, soit faire chacun de votre côté ou travailler en équipe, mais je vous conseil la dernière option. Je rajoute tout de même une difficulté, vous devrez utiliser qu'une seule de vos techniques face à moi, et j'en ferais de même... Mais je risque de vous réserver une surprise. "

C'était ce qu'avait annoncé le colonel, avec à la fin un petit sourire. Voilà donc ce qu'avait préparé Motta, qui ne comptait évidemment pas mettre l'un de ces deux guerriers sur la touche. Ceci allait donner lieu à un combat où il y aurait sans doute beaucoup de corps à corps. Mais qu'allaient faire Sharotto et Tamanegito pour tenter de remporter la victoire ?


Trois sayens et un ring Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockMar 5 Juil 2016 - 11:08



Sharot étais brusqué, bien que c’est lui qui lui avais demandé, il ne s’attendait pas à ceux que Tama’ reste collé au sol. A dire vrai sa remarque était surtout une nouvelle forme de provocation envers son compatriote de test, lui qui commençait à voir le neveu du colonel comme un saiyan à l’esprit déterminé était assez déçu. Sharot baissa son niveau d’énergie et son aura disparu. Il ne savait pas si le neveu du colonel était vraiment touché par le combo qu’il venait de donner, mais il espérait que celui-ci ai choisi volontairement de rester au sol, car peut être lui aussi avait compris qu’il valait mieux ne pas dévoiler toutes les cartes qu’il avait sous sa manche.

Le saiyan qui portait toujours son armure brisé suite au combat face à Serori, tourna sa tête et lança un regard vers Motta qui observait toujours le combat, il était facile de deviner que sur son expression se traduisait l’envie d’en découdre enfin avec le chef de l’armée. Son appel fut entendu, le colonel décroisa pour la première fois du combat ses bras, et se posa lentement sur le sol du ring. Motta tapota l’épaule de Sharotto en signe d’acclamations suite à la réussite de l’objectif qu’avais imposé le colonel puis avec une phrase des plus sympathiques à entendre de la part de son supérieur hiérarchique il releva son neveu d’un coup sec. Sharotto resta sérieux bien qu’heureux des propos tenu à son égard, mais il le savait désormais il devait être infaillible car le combat qui l’attendait ne serait plus le même, son cœur battait fort, c’était ce sentiment saiyan unique et propre à cette race qui l’animé. Affronter quelqu’un de redoutablement plus puissant que lui était si excitant que garder son calme devenait presque plus dur qu’un combat.

Motta s’éloigne un peu avant d’annoncer ce dont le guerrier à l’armure noire attendait tant, un fameux 2 vs 1. Il était clair que seul la côte du colonel serait approché très peu de 1, mais en deux contre un il est possible de poser des soucis à son adversaire, même si il s’agit du colonel, d’autant plus que la restriction au niveau des techniques jouait en la faveur du binôme puisque Motta lui ne pourrait qu’en utilisé une seule. Il fallait faire preuve de tactique de sagesse et de vision de combat pour réussir à surprendre leur très expérimenté chef alors il s’approche de Tamanegito afin de lui parler doucement, pour peut-être échafaudé un plan.

« Autant être franc, il va falloir s’entre aider si nous voulons remporter ce défi, rien n’est impossible même si il s’agit de notre supérieur. Personnellement tu as du le constater, je suis un expert du combat au corps à corps et avec la restriction de technique qu’il nous impose cela joue en notre faveur. Je suppose que tu as su garder en toi des surprises pour ton oncle, moi-même je n’ai montré que mes quelques techniques banales, mais je sais désormais laquelle va me servir durant ce combat. Je vais l’attaquer de front directement afin de jauger sa force et aussi essayé de lui faire dévoiler la capacité qu’il aura choisi pour ce combat, tiens-toi en embuscade prêt à agir de ton côté. »

Après cette brève petite mise en place Sharot rehaussa son niveau d’énergie comme lors de son combat contre Tamanegito, le but de la manœuvre était de faire croire au colonel qu’il s’agissait là de son seuil maximum, alors qu’en réalité il se situait à 65/70% de sa véritable force. Il fonça droit sur le colonel qui étais déjà prêt à le cueillir, bien entendu il était logique que celui ai une posture défensive, le choc de l’avant-bras de Sharot contre celui du colonel marqua ainsi le début du combat, un début sonné par cette charge puissante du jeune ex-élite, le coup souleva de la poussière sans que celle-ci ne cache vraiment la visibilité, mais cela donné une idée du combat qui allait se déroulé !

Tamanegito
Tamanegito
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 30/01/2016
Nombre de messages : 788
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1850

Techniques
Techniques illimitées : Arme Élémentaire, Invisible Guard, Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Contrôle Mental, Puissance Colossale
Techniques 1/combat : White Lightning

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockMar 19 Juil 2016 - 16:05
Mon affrontement entre moi et Sharotto a été de courte durée. Dès que j’avais jaugé sa puissance, je me mis à terre, de façon à ce que l’entraînement se finisse. J’avais compris son style de combat. Esquive, contre-attaque, provoque. Et ça continuait pendant tout le combat. Sachant que de base, je n’avais aucune chance de gagner ce combat, son style m’aurait seulement déstabilisé et j’aurais été toujours plus impulsif. Ce combat m’avait fait prendre conscience de quelque chose. Je n’ai pas de stratégie de combat. Enfin, oui j’en ai une, mais elle terriblement nulle. J’attaque impulsivement. Je ne fais qu’attaquer et je ne prends pas le temps d’analyser mon adversaire. Ce qui me vaut tout le temps de perdre. Le combat avec Pyrown d’il y a quelque mois. J’avais gagné d’un point de vue physique, mais dès la fin du combat je fus écroulé, quasi dans le coma. Pendant le combat contre Aki, j’avais utilisé toutes mes techniques d’un coup ce qui m’a valu de perdre lamentablement. Mais bon, je ne vais pas compter tous les combats contre mon père.

"L'objectif n'était pas de déterminer qui de vous deux était le plus fort. Je voulais voir de quoi vous étiez capable, et je n'ai pas été déçu. "

Il me tira par le bras pour me lever d’un coup de force. Pour qui se prenait-il ? Je suis capable de me lever tout seul. Je restais à terre seulement pour voir leurs réactions, en tant qu’élite de l’armée il aurait tout à fait pu comprendre ça ! Mais non, il me tirait comme si j’étais un vulgaire objet… Je fis des gestes de mains sur mon armure pour la dépoussiérer, puis je lui lançai un petit regard noir. Tout en m’abstenant de faire une remarque bien sûr…

"Vous avez tous les deux bien combattus. "

« Mon œil… »

Je chuchotais ceci, mais tout en faisant en sorte qu’il m’entende dire cette remarque. Cet entraînement ne faisait que me décourager sur mon cas. Je ne pensais pas pouvoir faire partie de l’élite. Surtout dans ma situation actuelle. Motta s’apprêtait à nous dévoiler le prochain entraînement, et il avait l’air plutôt fier de le dévoiler. Surtout que je discernais de la confiance dans ses paroles…

Il annonça que l’exercice serait un combat deux contre un. Jusque-là, tout paraissait normal mais il annonça que nous n’aurions le droit qu’à une techniques… UNE TECHNIQUE ?!?! MAIS C’EST QUOI CET ENTRAÎNEMENT ?!?! DANS AUCUN COMBAT AVEC ENJEUX TON ADVERSAIRE VA T’INTERDIRE D’UTILISER TES TECHNIQUES !!! Je grinçai des dents en fronçant les sourcils... Cet entraînement n’avait aucun sens. Je réfléchissais à une technique que je pourrais utiliser pour m’en sortir dans cet entraînement. Sharot m’approcha pour me parler du combat. Il disait que nous devions nous entraider pour gagner, qu’il était un expert au corps à corps et que je devais me tenir en embuscade. L’embuscade quoi ! POURQUOI CE SERAIT MOI L’EMBUSCADE !?!?!!? Je grinçais des dents, tout en m’éloignant vers la gauche du terrain, J’avais trouvé la technique qui allait nous faire gagner. Une technique dévastatrice… mais je ne pourrais l’utiliser plus de trois fois. Après ces trois utilisations, je n’aurai plus d’énergie… Je mis en position de défense, prêt à toute éventualité. Le vrai entraînement commençait.
Motta
Motta
Modérateur
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008
Nombre de messages : 37116
Bon ou mauvais ? : Mystérieusement neutre
Zénies : 3515

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation// Kienzan // Dodompa
Techniques 3/combat : Final Flash // Griffes du Tigre
Techniques 1/combat : Supernova

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockVen 22 Juil 2016 - 18:14
La première partie de l'entraînement était terminée, Motta n'y avait pas participé et s'était contenté d'un rôle de spectateur. L'unique but de cette manœuvre était de jauger les capacités des deux guerriers que le colonel des armées sayennes avait rencontré en ville tout à l'heure. Cette première manche n'avait pas durée longtemps, Tamanegito était resté au sol pour signifier la victoire de Sharotto. Cette attitude interpella le colonel qui se demanda où était passé la détermination de celui qui disait être son neveu. Un guerrier sayen n'accepte jamais la défaite, même lors d'une confrontation comme celle-ci où le nom du vainqueur n'avait absolument aucune importance. C'était logique. Mais voir Tamanegito perdre toute l'envie dont il faisait preuve depuis qu'ils s'étaient rencontrés était surprenant. Motta espérait qu'il réagisse en voulant montrer tout son potentiel mais sa façon de faire était pour le moins étrange.

Motta avait relevé le jeune guerrier d'un coup, non pas pour lui infliger une autre humiliation comme il sembla le comprendre mais bien pour s'enquérir de son état. Ils étaient après tout dans le même camp et puisqu'il s'agissait apparemment de son neveu, il n'était pas anormal que le sayen au bouc porte une attention toute particulière à la santé de Tamanegito, qu'ils soient sayens ou non. Les propos de Motta pour rassurer l'autre sayen n'eurent pas l'effet escompté, il sembla plus dépité qu'autre chose, comme si ce que venait de faire le colonel était la pire des humiliation. Qui était Tamanegito pour réagir de la sorte ? Le Prince des sayens ? Non. Être relevé par un autre guerrier pouvait certes touché un peu son orgueil mais lorsque c'était son supérieur hiérarchique, quelle honte y avait-il à cela ? D'autant que Motta n'était pas un inconnu pour lui, il ne s'agissait pas d'un combattant plus faible qui lui faisait une faveur par pitié, loin de là. Visiblement ce petit affrontement avec Sharotto  avait entamé la confiance de Tamanegito et il semblait désormais dans de curieuses dispositions pour poursuivre l'entraînement. Motta l'avait remarqué mais il resta silencieux, ne prêtant même pas attention au chuchotement du guerrier à la visière. S'il avait quelque chose à dire, qu'il le dise haut et fort, pas en se cachant comme un lâche. Mais tout ceci n'était pas forcément une mauvaise chose, peut-être que cette frustration de Tamanegito allait le pousser à révéler son véritable potentiel.

"Si vous avez des choses à prouver, c'est le moment... "

Déclara simplement Motta lorsqu'il s'était éloigné des deux guerriers. Il avait dit ça sans même les regarder, mais ces paroles étaient un peu plus destinés à Tamanegito, dont l'attitude avait radicalement changée depuis qu'il avait été mit à terre par Sharotto. Le sayen à l'armure verte avait donné ses directives pour poursuivre l'entraînement, se donnant lui-même un certain désavantage face aux deux guerriers. Ainsi, ils auraient plus de chances de lui poser des problèmes et les motiverait à donner tout ce qu'ils ont. Motta aimait bien s'entraîner avec des contraintes durant un entraînement, cela permettait de s'améliorer, c'était plus intéressant que de s'entraîner en ayant déjà tout d'acquis et puis c'était plus amusant.

"Quand vous voulez."

Motta était prêt et il le fit savoir, il laissait à ses deux camarades le soin de débuter cette deuxième partie de l'entraînement et les observa. Sharotto était venu parler à Tamanegito, complotaient-ils déjà contre le colonel ? Ils étaient sans doute déjà en train de se mettre d'accord pour se battre ensemble ou chacun de leur côté. Pour Motta il était évident qu'ils seraient plus efficaces en se battant côte à côte et il espérait que ce soit la solution opté par Sharotto et Tamanegito. Mais pour le moment c'était bien le premier nommé qui se lança dans la bataille, au corps à corps. Puisqu'ils étaient limités à une seule technique utilisable c'était prévisible et Motta était prêt. Le sayen au bouc para le premier coup avec son avant-bras, il pu tout de même sentir que son adversaire n'y était pas allé avec le dos de la cuillère avec ce premier coup. Motta afficha un sourire et commença un enchaînement, plusieurs coups de poings furent distribuer à une vitesse très élevée puis il repoussa Sharotto d'un coup de pied avant de reprendre appuis pour lui mettre un grand coup de pied dans la hanche. Motta commençait à s'amuser et il attendait de voir ce que Sharotto allait faire, tout comme Tamanegito, qui lui resta sur la défensive pour l'instant.


Trois sayens et un ring Motta_11
Spoiler:
 

Fiche de Motta
Général des armées sayennes.

Truth:
 


Transformations:
- Gorille Géant
- Super Sayen 1
- Super Sayen 2
- Super Sayen 3

Objets: Armure sayen, détecteur, boules de cristal à 1 et 4 étoiles, 2 senzus, émetteur Alliance Ganshou, cape rouge.
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockVen 22 Juil 2016 - 20:02


Le guerrier à l’armure noire tremblait d’excitation depuis l’instant ou son colonel avait posé le pied sur le ring à son tour. Enfin très exactement, il n’appartenait plus à l’armée saiyan et donc ce n’étais pas à proprement parlé « son colonel », lui a qui il ne restait qu’une ruine en guise de maison avait reçu l’insigne privilège d’affronter le meilleur des guerriers saiyan et déjà pour Sharot c’était une victoire. Il faut dire que son aspect psychologique est bien différent d’avant ou il faisait partie des meilleurs guerriers de la planète. Il avait subi ce choc la pendant la guerre qui avait amené l’Alliance maléfique aux portes de leur planète Végéta. Depuis il lui fallait regagner l’estime des meilleurs, et si il pouvait gagner l’estime DU meilleur cela était encore bien plus beau.

La réaction du colonel face à son neveu fut perçue de la part de Sharot d’une manière assez sobre et classique, avec même une touche d’encouragements, mais cela sembla indirectement agacée le jeune neveu qui tira une vilaine tête. Ce n’était pas bon pour la suite, c’est-à-dire le combat à deux contre un qu’annonça Motta. Dans un combat le sang-froid est une arme et il espérait que Tamanegito transfèrent cette mauvaise énergie en bonne. Cependant suite à sa proposition le saiyan ne semblait toujours pas ravi et au contraire il semblait frustré… Mais comme le combat commençait et que celui-ci ne prononça pas un mot, Sharotto pensait qu’il agirait selon cette petite tactique et fonça ainsi sur le colonel.

Ainsi le combat débuta et bien qu’il ne semblait pas très séduit à l’idée du plan d’attaque Tama avais volontairement laissé Sharot jaugé le colonel au corps à corps, et il ne fut pas déçu !
Suite au premier choc entre les deux guerriers l’expérience du combat des deux hommes leur laissait deviné à chacun que l’intensité du combat serai élevé d’entrée de jeu, ayant été privé par l’utilisation de leur technique le chef des armées de Végéta voulait un combat hargneux et acharnée, ou le poids des poings et des kicks jouerait un rôle majeur dans les échanges. Alors suite au premier choc, Sharotto avait directement amorcé son second poing qui étais en retrait et celui rentra directement ne conflit avec le poing du colonel ceux qui provoqua une bonne secousse. L’échange étais pourtant loin d’être terminée entre les deux hommes en armure, puisqu’il ne semblait pas vouloir s’arrêter là, l’un comme l’autre enchainait les droites et les gauches, la plus part du temps contré par le coup de l’autre, tantôt passant a travers le barrage de coups, mais le colonel décida de s’extirper, ou plutôt d’extirper lui-même son assaillant à l’armure noire en le balayant d’un kick. Sharotto encaissa le coup puissant et se fit repousse légèrement, le coup était fort mais encaissable, le colonel ne se battait bien entendu pas à fond.

Sharotto souriait de plaisir, mais trêve de paix, Motta n’en n’avais pas terminé et aussitôt dégagé, celui pris appui d’une jambe avant de fracasse l’autre sur le flan ouvert du guerrier qui avait reculé. Le choc fut sec, mais Sharot aimait le corps à corps et l’encaisse volontairement pour directement bloqué la jambe du colonel avec son bras, gardant ainsi sa jambe collé à sa hanche et directement passa sa main libre derrière la tête du colonel, en passant du côté ou il tenait la jambe, donc en retournant sa main à l’envers, manière de faire une saisie de corps à corps au guerrier vert. Immédiatement dans la foulé il scanda « Tama ! » pour donner le signal à son compatriote que c’était le moment et plaça un coup de genou dans le buste du colonel en prenant appui sur sa nuque pour se donné un point de vitesse supérieur à un coup normal, ne laissant toujours pas le luxe au colonel de se défaire il retira sa main de sa nuque de façon à attraper à deux mains le bout de la jambe du guerrier au bouc. Avec un mouvement de rotation de 180° degré, c’est-à-dire dans son dos, ou se situait normalement Tamanegito, il envoya avec force le colonel, comme un vulgaire projectile. C’était maintenant à Tama’ de rentrer enfin dans la danse et de ressortir sa petite frustration pour donner de l’impact dans ses coups !
Tamanegito
Tamanegito
Saiyan
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 30/01/2016
Nombre de messages : 788
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1850

Techniques
Techniques illimitées : Arme Élémentaire, Invisible Guard, Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Contrôle Mental, Puissance Colossale
Techniques 1/combat : White Lightning

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockJeu 28 Juil 2016 - 21:20
[Frystia je te déteste]

Depuis que mon oncle avait posé annoncé le début du combat, je mourrais d’impatience. Pas de combattre mon oncle, mais que le combat se finisse. Je n’avais pas envie de me faire battre, bien que ça serait normal étant donné que Motta fait partie de l’élite des saiyens. Mais étant donné la petite honte que j’ai eu en restant à terre contre mon adversaire devenu coéquipier, je n’avais pas envie de perdre deux fois de suite. Ce serait… perdant. Je n’ai pas vraiment d’autres mots pour le décrire, seulement ”perdant” semble suffire pour moi. Je pourrais aussi dire pathétique mais ça ne me semble pas assez… méchant envers moi. J’ai l’air carrément masochiste en disant ça… Mais bon ce n’était pas vraiment l’important sur quoi il fallait se focaliser. Je penchais les jambes, prêt à me propulser vers l’élite à l’armure verte. Sharotto fonçait vers lui pour lui mettre un coup violent, que Motta repoussait d’un simple coup de pied. L’enchaînement s’en suivit puis quand Motta s’extirpa Sharot cria mon nom comme pour me donner le signal d’attaque, ”d’embuscade”.

Je m’étais préparé à ce signal en établissant ma stratégie dur ce combat, et en me préparant à foncer sur le colonel. Je pariais plus sur ma vitesse que sur ma puissance dans ce combat. Si j’avais eu mes clones ça aurait été plus efficace mais trop tard, je ne pouvais changer comme ça. Je commençais à foncer vers mon oncle tout en gardant mon poing gauche serré. Juste à ce moment je remarquai que Sharotto l’avait envoyé vers moi, pour encore plus de puissance dans mes coups. En arrivant j’essayais d’enfoncer mon poing dans le buste du colonel. Tout de suite après cet essai, j’essayai de prendre l’avant-bras droit de Motta avec ma pour le faire tournoyer et l’envoyer vers Sharotto comme un objet. Il fallait qu’il prenne le relai, il avait plus de puissance de frappe que moi et sa stratégie était meilleure. Quelle était sa stratégie ? J’avais oublié, mais elle était probablement meilleure que la mienne. C’était une déduction forte probable. Pendant que Motta était supposé être parti virevolter, j’haussais ma puissance à environ 50 ou 55% de ma puissance maximale, qui était probablement ridicule face à celle de Sharotto et de Motta.

Je faisais un peu tache dans ce combat. Les deux autres saiyens avaient de l’expérience un faisait partie de l’élite. Moi je n’étais qu’un saiyan qui était parti comme un lâche avant la guerre. Être le neveu d’un héros ne signifie pas être un héros... Tout ceci me mettait en rogne. Les roches du ring abandonné volaient autour de moi et ma puissance augmentaient sans que je le veuille vraiment, j’étais passé à environ 80% de ma puissance maximale. Sans me demander si ça allait faire du mal ou non à Sharotto, j’appuyais sur le bouton sur la droite de ma visière de droite pour repérer Motta. En le repérant, je tendis ma main droite devant moi. Une boule un peu mauve, de la même couleur que mon ki, se créa. Sa taille augmenta d’un coup puis elle partit comme une flèche vers Motta. Le Super Big Bang Attack. Peu importe si Motta esquivait ou parait, ça créerait une assez grosse explosion pour le déstabiliser er permettre à Sharotto de l’attaquer. Sauf si je l’avais pris avec Motta dans l’explosion, je n’y avais pas vraiment fait attention.
Nayria
Nayria
Saiyan
Féminin Age : 33
Date d'inscription : 11/06/2014
Nombre de messages : 328
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Puissance colossale / Kienzan / Télékinésie
Techniques 3/combat : Burning Attack / Gekiretsu Madan
Techniques 1/combat : Big Bang Attack

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring ClockSam 30 Juil 2016 - 10:24
Arrow Vient d'ici

Le moment que j’ai passé en compagnie de Pythar a été très agréable, il faut le reconnaître et à présent que je me retrouve seule, je ne peux m’empêcher de penser à Sharotto. Mon inquiétude pour ce dernier est toujours aussi grande et j’ignore où commencer mes recherches. Je n’ai plus eu de nouvelles de lui depuis que la planète a été attaquée et j’espère qu’il n’est pas tombé au combat. Peut-être que j’aurai du demander à Pythar de rester, histoire d’éviter de me morfondre et de m’inquiéter pour Sharotto. Cependant, cela ne se fait pas d’utiliser une autre personne pour se changer les idées et ce n’est pas mon genre d’agir de cette façon, sans oublier que le Sayen s’est montré très gentil avec moi. Je n’oublierai jamais ses moments passer en sa compagnie et j’espère qu’il m’acceptera comme amie.

Après avoir quitté le guerrier, ai-je réellement envie d’aller me coucher ? Pas vraiment car je suis certaine de ne pas trouver le sommeil. Je décide de quitter les lieux en m’envolant dans les airs pour réfléchir sur ce que je compte faire et c’est en pensant non loin du ring de combat que je remarque que ce dernier est occupé. Pourquoi ne pas aller jeter un coup d’œil ? Cela m’occupera un peu et je pourrai peut-être améliorer mes techniques en observant les autres. En voilà une excellente idée et suite à cela, j’amorce doucement ma descente pour aller voir les différentes protagonistes qui s’affrontent. Quand je me pose dans les gradins, assez proche du combat, je me fige en reconnaissant immédiatement le Sayen que je recherche.

« Sharotto… »

Affichant un sourire ravi, je suis soulagée de voir que le guerrier va bien et des larmes commencent à voir le jour sur mon visage. Les effaçant rapidement d’un geste de la main, je dois de me ressaisir pour éviter de paraître faible aux yeux des autres Sayens. Dans tous les cas, j’espère pouvoir parler avec Sharotto après son entraînement.

[Hj: Vu qu'on m'a autorisé à participer à ce rp, je me permets de poster Smile )
Contenu sponsorisé

Trois sayens et un ring Empty
MessageSujet: Re: Trois sayens et un ring   Trois sayens et un ring Clock
 
Trois sayens et un ring
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Ring de combat-