Partagez
 

 Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alicia Runhour
Alicia Runhour
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time /Localized Time Control
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : Looper

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockDim 3 Juil 2016 - 14:31
Satan City n'était pas une ville où Alicia avait pour habitude d'aller. Selon elle, c'était beaucoup trop grand, et elle avait tendance à s'y perdre facilement. De plus, la capitale mondiale se trouvait également très éloignée de chez elle. Elle n'y allait donc qu'en cas de nécessité, généralement une fois par an. Cette ville disposait tout de même d'un intérêt qui forçait Alicia à y venir : elle possédait le plus grand et le meilleur hôpital du monde.

Alicia vivait dans un petit village isolé, comprenant environ une centaine d'habitants, et situé à environ quatre heures de train de Satan City. Elle avait d'abord dû prendre un bus à proximité de chez elle, pour rejoindre la gare la plus proche au terme d'un trajet d'une demi-heure, puis avait ensuite pris le train pour Satan City. A partir de là, elle avait dû prendre le métro ligne 3 direction Grand Stade, arrêt Hôpital Général, où elle avait enfin pu retrouver le plein air. Elle aurait eu des milliers d'occasions de se perdre, n'ayant pas beaucoup le sens de l'orientation, mais fort heureusement, elle avait bien préparé son voyage à l'avance, en notant tous les horaires de tous les transports qu'elle devait prendre ainsi que leurs arrêts, et était restée attentive tout le long du trajet, ce qui était plutôt rare chez elle. Ce n'était pas non plus la première fois qu'elle faisait ce long périple, mais la dernière fois remontait à un an, on ne pouvait donc pas dire qu'elle y était habituée.

Au terme de ce voyage, elle arriva devant un très grand bâtiment, les yeux rivées sur une carte de la ville qu'elle tenait entre ses petites mains pâles. Elle leva la tête et put lire en toutes lettres le nom du bâtiment : Satan General Hospital.


*Hm... Je pense que c'est ici.*

"Je déteste ces examens médicaux..." soupira t-elle.

A ce moment-là, un oiseau noir venu du ciel se posa sur un lampadaire en face de l'hôpital, et regarda la jeune fille entrer dans l'immense bâtiment. Cela n'avait pas été facile pour lui de la suivre au travers de tous ces transports en commun, n'étant pas autorisé à entrer dans le train ni dans le métro. Heureusement qu'il savait voler, et qu'il connaissait la destination d'Alicia. En effet, cet oiseau noir n'était ni plus ni moins que son ami, le corbeau qui veillait sur elle depuis tant d'années, et grâce à, ou à cause de qui elle avait obtenu son pouvoir, don, ou malédiction, elle ne saurait vraiment le définir. Il attendit donc patiemment qu'elle sorte du bâtiment.

Après avoir patienté plusieurs dizaines de minutes, assise dans la salle d'attente, elle fut enfin appelée par une secrétaire.


"Mademoiselle Runhour ?"

Alicia se leva aussitôt et se dirigea vers la dame qui l'avait appelée. Cette dernière haussa un sourcil d'incompréhension.

"Excusez-moi, jeune fille, mais comment vous appelez-vous ?"

Surprise et gênée, Alicia eut un petit moment d'hésitation.

"Oh, heu... Et bien, je m'appelle Alicia, Alicia Runhour, madame."

La secrétaire fronça des sourcils.

"Mais... Permettez-moi d'en douter ! D'après ce carnet, Mlle Runhour est âgée de 112 ans, et vous semblez être une adolescente alors..."

Gênée, Alicia ne savait pas vraiment quoi répondre et ne songea pas à lui présenter sa carte d'identité située dans son petit sac à main blanc. Fort heureusement, son médecin habituel, qui la connaissait assez bien, arriva dans les couloirs à ce moment-là.

"Ah ! Vous voilà, Alicia ! Suivez-moi, je vous prie."

Sans un mot, Alicia suivi le médecin sous les yeux ébahis de la secrétaire qui, visiblement, ne comprenait pas comment cette jeune fille pouvait être âgée de 112 ans. Elle n'aimait pas beaucoup parler de son âge, pour d'évidentes raisons, alors son médecin, soumis au secret professionnel, était l'une des seules personnes à le connaître.
Ils entrèrent dans le cabinet du médecin.


"Alors, comment vous sentez-vous, Alicia ?"

"Heu... Un peu stressée, je dois dire..."

"Oh, n'ayez crainte ! Nous allons juste vous faire passer les examens habituels, rien de bien méchant ! Comme chaque année, nous voulons juste voir si tout est OK au niveau de votre santé, et s'il y a eu des changements concernant votre corps."

Le fait qu'Alicia ait cessé de vieillir depuis l'âge de 16 ans était quelque chose d'inhabituel, d'inédit même, dans le milieu médical. Aucun médecin ne savait pourquoi, c'était quelque chose qu'ils ne comprenaient pas, et c'était pour cette raison qu'elles devaient passer des examens annuels pour voir si la situation évoluait ou non. Ils devaient également savoir si cela était dû à une maladie inconnue ou autre, et s'il y aurait des répercussions à terme. Bien entendu, Alicia n'avait jamais parlé à personne de ses pouvoirs. Si elle disait qu'elle avait cessé de vieillir depuis qu'elle avait fusionné avec une relique ancestrale lui donnant le pouvoir de manipuler le temps, et que c'était un corbeau parleur qui lui avait dit de le faire, tout le monde la prendrait pour une folle.

Et plusieurs heures plus tard, Alicia se retrouva avec un dossier contenant tous les résultats de ses examens divers, et eut un dernier entretien avec son médecin pour discuter de ces résultats.

Le médecin lui sourit.


"Bon, et bien Alicia, tout est normal, comme l'an dernier. Vous n'avez aucun problème de santé, aucun connu en tout cas, vos résultats sont quasiment exactement les mêmes que ceux d'il y a un an. C'est plutôt une bonne nouvelle, non ?"

"O... Oui, sans doute."

"Malheureusement, nous sommes toujours incapables de déterminer la raison qui empêche le vieillissement de votre corps. Vous êtes vraiment un cas exceptionnel. Vous êtes peut-être l'avenir de l'humanité, la clé de l'immortalité !"

"Oui, ou bien son passé... Mais si je suis une clé, où se trouve la porte, docteur ?"

Il sourit.

"Ça, c'est à nous de le découvrir. Grâce à ces différents examens et à nos laboratoires qui analysent votre sang, peut-être qu'un jour nous découvrirons votre secret, et que nous pourrons combattre le vieillissement !"

Alicia réfléchit quelques instants, le regard perdu dans le vide.

"En tout cas, ça risque de créer un problème de surpopulation..."

"Remarque très pertinente !"
répondit le médecin en riant.

Après des remerciements et des salutations polies, Alicia quitta la salle d'entretien, puis sortit de l'hôpital. Aussitôt, le corbeau vola jusqu'à elle et se posa sur son épaule.


"Ah, te voilà Monsieur Corbeau !"

"Crow !"

Le corbeau ne parlait que lorsqu'il était seul avec Alicia, le reste du temps, il émettait de simples croassements significatifs de l'animal qu'il était.

"Bon, maintenant, direction l'hôtel !"

Compte tenu de la durée du voyage, Alicia ne comptait pas faire l'aller-retour en une journée, elle avait donc réservé une chambre dans un hôtel.

Après une heure de transport en commun, elle parvint enfin à trouver l'hôtel Crésus, où elle avait réservé. Alors que la nuit était tombée et que les lampadaires éclairaient la rue, Alicia s'approcha de la grande entrée de l'hôtel. Elle s'arrêta et tourna la tête vers le corbeau sur son épaule.


"Tu devrais t'envoler, M. Corbeau, je te ferai entrer par la fenêtre de ma chambre."

Il obéit et quitta aussitôt son épaule. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à faire un pas vers l'entrée, une main se posa devant sa bouche pour l'empêcher de crier, et elle fut tirée en arrière par un homme vêtu de noir et cagoulé.
En quelques secondes, elle se retrouva à l'intérieur d'une voiture noire. Le kidnappeur s'assit sur le siège arrière à côté d'elle, referma violemment la portière et s'exclama au conducteur :


"Allez fonce, fonce !"

Aussitôt, la voiture démarra en trombe pour s'éloigner le plus vite possible de l'hôtel, et roula à toutes vitesses entre les ruelles malfamées de la ville. Prudente, Alicia accrocha sa ceinture, puis d'un ton parfaitement calme et innocent, elle demanda:

"Excusez-moi messieurs, est-ce que l'on se connaît ? Où m'emmenez-vous ?"

"La ferme !" s'exclama le malfaiteur assis à côté d'elle.

Ce dernier se mit alors à fouiller dans le sac à main d'Alicia, qui le regarda faire d'un air neutre. Après quelques secondes, elle affirma :


"Oh vous savez, vous ne trouverez pas grand chose dans mon sac, il y a surtout des affaires de fille. Mais si vous cherchez quelque chose, n'hésitez pas à me le demander, je pourrai peut-être le trouver plus facilement que vous. Au fait, vous devriez accrocher votre ceinture vous aussi, c'est plutôt dangereux sinon."

"Mais elle va la fermer !"

Le malfaiteur qui fouillait dans son sac sortit sa carte d'identité et la fixa attentivement en haussant un sourcil.

"Hé, mec... t'es sûr qu'on s'est pas gouré ?"

Le conducteur regarda Alicia au travers de son rétroviseur intérieur.

"Adolescente, peau blanche, longs cheveux clairs, c'est forcément elle ! En plus elle est habillée comme une bourgeoise !"

"En fait, cette robe ne m'a pas coûté très chère, mais je l'ai depuis très longtemps. Dites... Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Si je vous ai nui d'une quelconque manière, sachez que j'en suis sincèrement désolée."

Les kidnappeurs l'ignorèrent, et celui qui regardait la carte d'identité répondit au conducteur :

"Mais sur sa carte d'identité, son nom de famille c'est Runhour, alors que ça devrait être Birkin !"

"Fais-voir."

Le malfaiteur à l'arrière passa la carte au conducteur qui la tint d'une main tout en tenant le volant de l'autre main, son regard alternant entre la carte et la route de façon imprudente.

"Pfff c'est sûrement une fausse, pour brouiller les pistes ! Regarde son âge, 112 ans, ça colle pas du tout ! T'inquiète, man, c'est bien la fille de ces richards de Birkin, on va leur demander une rançon de 3 millions s'ils veulent revoir leur fille et ces crétins vont payer sans se poser de questions !"

"Oh, mes parents sont morts depuis très longtemps vous savez. Et ils n'étaient pas particulièrement riches."

Le conducteur la fixa alors dans le rétroviseur et s'écria :

"Mais ferme ta putain de gueule et ait au moins l'air un peu effrayée !!!"

"Putain mec regarde la route !!!" s'exclama son acolyte sur le siège arrière.

En effet, juste à ce moment là, un chien décida de traverser la route sans faire attention. A moins que ça ne soit un homme, ou peut-être un peu des deux, qui sait ?
Qui que ce soit, le conducteur réagit juste à temps pour donner un grand coup de volant sur le côté et l'éviter de justesse, puis il perdit le contrôle du véhicule, et la voiture finit sa course en percutant violemment un mur de pleine face. Le conducteur passa au travers du parebrise, et le malfaiteur du siège arrière se prit violemment le siège devant lui en pleine poire, ce qui l'assomma sur le coup. Alicia étant la seule à avoir accroché sa ceinture, elle s'en sortit indemne, avec juste une petite douleur au niveau de la ceinture qui avait bloqué son corps pour l'empêcher de se cogner. En regardant les malfaiteurs, elle soupira.


"Je leur avais pourtant dit de mettre leur ceinture..."

Elle se détacha, récupéra sa carte d'identité ainsi que son sac à main, et sortit de la voiture comme si de rien n'était. Elle regarda autour d'elle et constata qu'elle était complétement perdue.

"Bon... Maintenant, il faut que je retrouve mon chemin ! Je me demande qui était cet individu qui a traversé la route sans regarder."

Ce fut à ce moment là que le corbeau, qui avait suivi la voiture en volant, se posa de nouveau sur son épaule.

"Ah te revoilà Monsieur Corbeau ! Et bien, que d'aventures nous avons vécu, n'est-ce pas ?"

"Crow !"

"Oui c'était plutôt divertissant, mais maintenant il nous faut retrouver l'hôtel."
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockDim 3 Juil 2016 - 20:27
La ville de Satan-City semblait toujours très animée. Doki paraissait à contre temps de toute cette agitation, avec sa flegme habituelle qui l'amenait à prendre son temps en toute circonstance, même là où il y avait des centaines de personnes qui vivaient à cent à l'heure, toujours pressé par leurs divers occupations. L'homme-chien connaissait pourtant très bien la vie dans les grandes villes, il avait vécu sur Dösatz où il devait encore posséder un domicile et il y avait autant, voir plus, d'agitation là-bas qu'ici. D'ailleurs, s'il sen souvenait Doki serait probablement là-bas à l'heure actuelle mais sa perte de mémoire récurrente l'empêchait une nouvelle fois de vivre normalement. C'était peut-être pour ça que depuis son arrivée sur Terre il se traînait souvent en ville. Il avait l'habitude de cette foule et ces building, bien qu'il faisait tâche à sursauter en voyant un feu passer au rouge et lorsqu'il entendait des coups de klaxonnes des automobilistes irrités par leur impatience. En effet, le moojuu était resté très « nature » et semblait redécouvrir à chaque fois le monde, pour chacun de ses pas. Encore un sale coup de ce pouvoir qu'il possédait et qui lui posait plus de soucis qu'autre chose.

L'espèce de peluche ambulante de plus de deux mètres de haut avait quitté Alexandriel, Thalie et Geburah, il les avait peut-être déjà oubliés, d'ailleurs. Et comme toujours il avait l'air d'avancer sans but dans la ville, comme il en avait l'habitude. En quittant le restaurant où il avait rencontrés les trois anges il avait attrapé une affiche collé à un mur et il se déplaça en la lisant. Son air sérieux avec ses lunettes de soleil et le cigare qu'il ne fumait jamais laissait à penser que cette affiche comportait des informations très grave. Peut-être une annonce d'une personne ayant besoin d'aide ? Cela arrivait souvent que quelqu'un fasse des annonces pour retrouver un petit chat par exemple ou bien finir le dernier jeu Mario. Doki continua à marcher, puis, ce qui devait arriver arriva : il fonça brutalement sur quelque chose... Il ne regardait pas devant lui.

"Oh, pardon popom. Je n'ai pas fait attention."

Dit-il sans regarder devant lui. Puis, intrigué par le fait qu'on ne lui réponde pas il fronça les sourcils et releva la tête, prêt à donner une bonne leçon à la personne impoli qui daignait lui adresser la parole alors qu'il s'était gentiment excusé. Cependant, lorsqu'il releva la tête, il comprit... Qu'il venait de se payer un poteau. Ce dernier ne risquait pas de lui répondre, sauf s'il s'agissait d'un potoman, l'un des habitants de la planète Poto. Mais puisque cette planète et ces habitants n'existaient pas il n'y avait pas trop de risques pour que cela arrive. Bien heureux de ne s'être pas fait sermonné par le poteau, Doki Dulicki continua sa route en essayant de déchiffré ce que pouvait contenir cette affiche mais il semblait avoir beaucoup de mal à savoir de quoi il s'agissait alors il décida de demander à un passant qui passait par là. Puisque c'est ce que font en principe les passants.

"Bonjour. Dites donc monsieur..."

Il ne pu poursuivre sa phrase qu'il eu une réponse rapide, ce passant était-il devin et savait ce qu'il allait lui demander ?
"Je suis une madame..."

"Oh excusez-moi. Pourriez vous me dire ce qu'il y a écrit sur cette affiche ?"

"Vous la tenez à l'envers..."

"Oh, je vois. Bizarre qu'on marque ça sur une affiche, vous ne trouvez pas ? Mais c'est en quelle langue au juste ?"

"Non, mais vous tenez votre feuille à l'envers ! C'est pour ça que vous ne comprenez pas..."

"Ah mais oui ! C'était donc ça ho ho ho ! Merci beaucoup !"

"Non, mais pas comme... ça..."

Doki était déjà parti sans écouter les derniers mots de la femme, content d'avoir trouvé qu'il fallait tourner la feuille pour pouvoir lire. Mais très vite il se rendit compte qu'il y avait une autre difficulté : oui de l'autre côté il n'y avait rien de marqué ! Le moojuu n'avait en fait pas compris que la passante lui disait qu'il avait prit la feuille à l'envers, dans le sens de bas en haut et non au verso de l'affiche comme il l'avait fait juste à l'instant. Il se disait alors qu'une autre énigme se dressait sur son chemin. Après la noix de coco et le mini chapeau de Lucky trouvé dans un kinder surprise, voilà donc une énième énigme à résoudre. Et si tout était en fait lié ? C'était en pensant à tout ça que Doki traversa la route, même pas sur le passage piéton et alors que le feu n'était pas au rouge pour les voitures ! Heureusement, le conducteur braqua subitement pour ne pas percuter l'homme-chien mais cela lui fit perdre le contrôle de son véhicule et provoqua un accident qui assomma deux des passagers. Doki releva calmement la tête en entendant du bruit, il n'avait rien capté à ce qui venait de se passer.

"Oh non ! Un accident ? Mais que s'est-il passé ?! Popom ?"

Doki ne s'était pas rendu compte qu'il était à l'origine de cet accident, et il ne se doutait même pas qu'il avait permis à une fille de se délivrer des griffes de deux malfaiteurs. Elle était d'ailleurs sorti de là indemne, mais les deux autres passagers ne tenaient pas une forme olympique par contre. Le moojuu rangea son affiche dans son long manteau et s'approcha de la fille.

"Oh ben... Oh ? Est-ce que ça va ? Les gens ne savent pas conduire de nos jours. Le système de sécurité routière va vraiment droit dans le mur !" Doki regarda de plus près la jeune fille, il y avait un corbeau sur son épaule."Waouh, magnifique !"

Avec ses lunettes de soleil on ne pouvait pas savoir ce que l'homme-chien regardait exactement mais en vérité il était intéressé par le corbeau. Pourquoi, me direz-vous ? Eh bien parce que ça lui donnait faim. Tout volatile dans ce genre là est plutôt bon bien cuit en principe. Doki se demandait si cette fille l'élevait pour le manger plus tard.
Alicia Runhour
Alicia Runhour
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time /Localized Time Control
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : Looper

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockDim 3 Juil 2016 - 22:12
La jeune (vieille ?) fille était en train de remettre un peu d'ordre dans son sac à main tout en y rangeant sa carte d'identité, car cet inconnu à la cagoule y avait mis un sacré zouk. Plus rien n'était en place, et c'était devenu impossible de retrouver quoi que ce soit. Son regard plongé dans son sac, elle n'avait plus conscience de ce qui l'entourait, lorsque soudain une silhouette colossale se posta devant elle, projetant une grande ombre sur elle en cachant la lumière du lampadaire le plus proche. Elle leva alors la tête, et fut surprise tout d'abord par la taille du géant. Elle ne mesurait qu'1m62, alors la différence de taille entre les deux personnages rendait cet individu encore plus imposant. Puis, un deuxième détail la frappa : il avait une tête de chien !
C'était la première fois qu'elle voyait un chien qui parlait, un chien humanoïde de surcroît. En effet, même si ce genre de créatures était courant même sur Terre, Alicia n'avait côtoyé que des homo sapiens tout au long de sa longue vie, c'était surtout parce qu'elle n'avait jamais beaucoup voyagé et qu'il n'y avait que des êtres humains dans le village où elle habitait.

Le géant à tête de chien sembla être inquiet et lui demanda si ça allait. Elle lui sourit poliment et répondit :


"Bonjour ! Oui, ça va très bien, merci, et vous ?"

Elle avait dit cela de façon innocente, comme si la demande de son interlocuteur était complétement détachée du contexte de la situation. Comme si elle ne venait pas de se faire kidnapper par deux malfaiteurs qui l'avaient vraisemblablement confondue avec quelqu'un d'autre, et qu'elle n'était pas à l'instant sortie d'une voiture accidentée.
Lorsqu'il parla d'accidents et de sécurité routière, elle tourna la tête en direction de la voiture accidentée. Elle soupira suite aux paroles de l'homme-chien.


"Vous avez raison, c'est vraiment dangereux de vivre dans les grandes villes."

Le colosse en costard se pencha vers elle pour la regarder de plus près, et sembla la complimenter sur son apparence. Alicia baissa les yeux sur sa robe, avant de relever la tête vers le chien et de lui sourire.

"Oh merci, c'est très gentil. J'aime aussi beaucoup cette robe ! Elle est un peu vieille.. mais je ne trouve plus ce genre de robes de nos jours, ça ne doit plus être à la mode, alors je garde celle-ci."

Elle ne se rendit pas compte qu'elle était complètement à côté de la plaque, car elle ne savait pas qu'il parlait en réalité de son corbeau.
Elle analysa quelques secondes ce curieux personnage, et fut soudainement prise d'un doute. Un long manteau noir et un costard, des lunettes de soleil même en pleine nuit, un cigare... C'était soit un détective, soit un type du FBI comme dans les Experts ! Il était probablement venu suite à l'accident pour enquêter... quoiqu'il semblait être arrivé un peu tôt, mais ça se pourrait s'il était super-rapide.


"Dites, vous êtes de la police ou quelque chose comme ça ?... Parce que si c'est le cas, autant que je vous le dise tout de suite : je ne connais pas ces deux hommes dans la voiture et je n'ai pas très bien compris ce qu'ils me voulaient. Tout ce que je sais, c'est que le conducteur n'a pas regardé la route quelques secondes, et soudain il a perdu le contrôle et a foncé dans un mur. Il a peut-être essayé d'éviter quelque chose, je ne sais pas... A vraie dire, je regardais ailleurs."
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockLun 4 Juil 2016 - 18:10
Traverser la route sans regarder était dangereux et on en avait eu la preuve à l'instant avec cette voiture, qui avait dû modifié sa trajectoire au dernier moment pour éviter de foncer sur le moojuu, qui marchait inconsciemment là où il ne devrait pas. D'habitude il essayait quand même de faire un peu attention mais de toute façon il lui arrivait toujours de se mettre dans des situations dangereuses ou improbable. Lorsqu'il était concentré comme il l'avait été sur le bout de papier il était difficile d'attirer son attention et ce coup-ci aurait pu lui être fatal... Ou pas. Doki possédait une force au dessus de la moyenne tout de même et ses capacités étranges le rendait aussi mystérieux. Pas sûr que de se faire faucher par une voiture à pleine vitesse risquait de le tuer. Cependant, sa maladresse l'avait amené à provoquer un accident avec quelques victimes et ça c'était inquiétant. Doki pouvait être un danger public parfois et il pouvait s'estimer heureux de ne pas avoir fait plus de dégâts.

Comme toujours, Doki captait que dalle à ce qui se passait autour de lui, ou peut-être qu'il le faisait exprès ? Enfin ce serait quand même extraordinaire qu'il devine que la fille se soit fait kidnappée par des malfaiteurs. Avec lui, on ne savait jamais. On ne pouvait même pas clairement cerner ses intentions, même si là il était venu voir si la fille qui s'était tirée de la voiture accidenté allait bien. Elle n'avait pas l'air plus affolée par la situation, elle aussi, et répondit à Doki naturellement comme si rien de tout ça n'était arrivé. Elle avait l'air un peu naïve mais elle avait sans doute rencontré quelqu'un d'encore plus benêt. Elle demanda gentiment au moojuu si lui aussi allait bien.

"Oh ben moi ça va, popom ! Je n'étais pas dans la voiture, ouf ! Par contre ceux qui étaient à l'intérieur doivent avoir un mal de chien !"

En disant cela, son odorat fut attiré par quelque chose, il y avait de la fumée. Un barbecue ? Évidemment c'est ce à quoi il pensait mais il s'agissait en fait de la voiture accidenté qui dégageait des petits nuages de fumée. Le chien avait écouté la fille aux cheveux clair lui parler de sa robe. Il n'avait pas trop compris pourquoi elle lui parlait de ça, les deux ne s'étaient pas compris, mais il trouvait l'histoire assez cool. Il hocha simplement de la tête sans dire le moindre mot. Puis, remarquant que la fumée s'intensifiait il se rapprocha de la voiture. Le moojuu sembla inspecter le véhicule en se mettant parfois dans des positions ridicules comme assis à l'arrière de la voiture, vers les essuies-glace et il toussa un peu en mettant bêtement sa tête là d'où provenait la fumée. Puis il sorti les deux hommes de la voiture pour les mettre à l'écart et écouta ce que la fille avait à lui dire. Elle pensait qu'il était de la police et en entendant ça il se gratta le menton.

"La peau lisse ? Non, pas vraiment."Il se gratta ensuite la tête et répondit à la jeune femme."Vous étiez donc dans le véhicule ? Mais vous ne les connaissez pas ? Mais alors, que faisiez vous avec eux ? Ne me dites pas qu'ils vous ont forcé à les suivre ?" Doki croisa un peu les bras et reprit un air sérieux en se touchant le menton."Je vois. Ils avaient peut-être besoin d'être trois dans la voiture... Peut-être avaient-ils besoin de quelqu'un pour leur indiquer la route ? Ils n'avaient pas de carte j'imagine ? À moins qu'ils vous aient prise pour une auto-stoppeuse ? Oh ! Mais ! Ne me dites pas que vous êtes une auto-stoppeuse ? "

Doki réfléchissait. Oui, ça lui arrivait. Surtout que là il avait prit un gilet réfléchissant qu'il avait trouvé dans la voiture. Il avait trouvé ça cool alors il l'avait mit sur lui automatiquement. Les lampadaires aux alentours le faisaient bien briller en plus. On est jamais trop prudent au bord d'une route. Mais ce qui l'intriguait dans cette histoire c'est que le conducteur avait subitement perdu le contrôle de la voiture, qu'est-ce qui avait bien pu provoquer ce changement ? Le mystère restait entier pour Doki et la jeune fille ne semblait pas en savoir plus, elle avait regardé ailleurs à ce moment là...
Alicia Runhour
Alicia Runhour
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time /Localized Time Control
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : Looper

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockLun 4 Juil 2016 - 21:58
Les agissements de cet étrange personnage gigantesque confirmaient les soupçons d'Alicia à propos de son métier. En effet, il s'approcha du véhicule et l'examina sous tous les angles, comme s'il enquêtait sur les origines de l'accident et constatait les dégâts. Pendant ce temps, Alicia le regardait faire, silencieusement, en restant debout, les mains croisées devant elle, et les bras baissés le long de sa robe blanche. L'homme-chien sortit les deux hommes du véhicule fumant pour les éloigner et les posa sur le sol, avant de s'approcher de nouveau d'Alicia. Ce fut à ce moment-là qu'elle lui demanda s'il était de la police, et lui raconta vaguement ce qu'il s'était passé. L'homme-chien répondit qu'il n'était pas vraiment de la police, ce qui étonna un peu Alicia, mais elle le crut sur paroles. Puis, le géant lui posa alors de nombreuses questions à propos de cet accident, ce qui laissait encore plus à penser qu'il travaillait dans une sorte de police. La jeune fille pensa alors qu'il devait être un détective, après tout, les détectives n'étaient pas vraiment des policiers, mais ils enquêtaient souvent et avaient l'habitude de poser des questions aux témoins d'accidents. Cela correspondait parfaitement à son cas, ça ne faisait aucun doute.

Il lui demanda ce qu'elle faisait dans cette voiture, et enchaîna en demandant s'ils l'avaient emmenée de force.


"Et bien, c'est-à-dire que..." commença t-elle.

Néanmoins, le chien humanoïde ne lui laissa pas le temps de répondre, et commença à émettre différentes hypothèses. Sa première hypothèse fut qu'ils avaient besoin d'elle pour lui indiquer leur chemin. En y réfléchissant, Alicia se dit que cette hypothèse tenait la route, contrairement à la voiture. En effet, l'un des deux malfaiteurs avait fouillé dans son sac, peut-être à la recherche d'une carte ? Justement, le détective se demanda s'ils avaient une carte, ce à quoi Alicia répondit par la négation en hochant la tête de droite à gauche et de gauche à droite. Par contre, elle, disposait d'une carte, celle qu'elle avait utilisé pour ne pas se perdre durant son long voyage. Tout commençait à faire sens à présent, et elle comprenait enfin quelles étaient les intentions de ces deux hommes, probablement des touristes perdus et un peu énervés !
Mais l'imposant monsieur à tête de chien partit aussitôt sur une autre hypothèse, en lui demandant avec insistance si elle n'était pas une auto-stoppeuse.


"Oh, non, je suis en voyage mais j'utilise les transports en commun. Toutefois, votre précédente hypothèse fait sens, Monsieur le détective ! Comme je ne connais pas très bien la ville, j'ai pris une carte avec moi, et justement, l'un de ces deux hommes était en train de fouiller dans mon sac. Je suis sûre qu'il cherchait la carte pour retrouver son chemin !"

Aussitôt, elle ouvrit son sac et fouilla dedans jusqu'à en sortir une feuille pliée en quatre. Elle la déplia et la tendit au détective : c'était une carte de la ville, avec de nombreuses annotations d'Alicia sur les arrêts de bus et métros et leurs horaires afin qu'elle soit sûre de ne rien rater pour trouver facilement l'hôpital puis son hôtel.
Elle réfléchit quelques instants pour remettre en ordre ses récents souvenirs, ceux juste avant l'accident.


"Maintenant que j'y pense... Il me semble avoir vu une grande silhouette traverser la route juste avant que le conducteur ne perde le contrôle, il a sûrement voulu l'éviter !... Zut, j'ai oublié des documents dans la voiture, je reviens !"

Elle laissa la carte au détective, et accourut vers la voiture fumante. D'ailleurs, le moteur de ce véhicule accidenté venait de prendre feu, ce qui semblait plutôt dangereux, mais cela ne semblait pas inquiéter Alicia plus que cela. En fait, il était très probable qu'elle ne l'ait pas remarqué au moment de s'engouffrer de nouveau à l'intérieur du véhicule. Sur la banquette arrière se trouvait un dossier avec ses différents résultats d'analyses médicales qu'elle avait oubliés ici. C'était quand même assez important donc il valait mieux qu'elle ne les égare pas. Mais au moment où elle posa la main sur le dossier, un bruit sourd s'échappa du moteur. Et une seconde plus tard, le moteur explosa, comme dans un film de Michael Bay.

A cet instant précis, le temps sembla se compresser pour Alicia. Elle put très distinctement voir les flammes s'échapper du moteur, et une partie d'entre elles se diriger vers l'intérieur du véhicule où elle se trouvait, accompagnée de nombreux projectiles qui étaient projetés dans tous les sens. Du point de vue d'Alicia, tout se déplaçait très lentement.


*Je ferais mieux de me dépêcher...* pensa t-elle en soupirant, tandis que les flammes se rapprochaient très lentement, mais tout de même dangereusement, de son corps chétif.

Alicia, et les objets et créatures qu'elle touchait, étaient les seules choses qui n'étaient pas affectées par ce ralentissement du temps. Elle voyait les choses déplacer lentement, car le temps s'écoulait beaucoup plus lentement qu'habituellement, mais elle était capable de réfléchir et de se déplacer sans être affectée par ce ralentissement. Elle prit le dossier avec elle, quitta le véhicule avant que les flammes ne l'atteignent, puis s'éloigna de la voiture en reculant, tout en se déplaçant latéralement de sorte à ne pas se trouver sur la trajectoire des projectiles soufflés par l'explosion, qu'elle voyait également se déplacer au ralenti.

Une fois l'explosion terminée et les projectiles tous esquivés, le temps reprit son écoulement normal pour elle. Pour Alicia, il s'était écoulé plus d'une minute, mais pour toutes les autres personnes, il ne s'était écoulé que quelques secondes. Personne n'avait eu conscience du ralentissement du temps à l'exception d'Alicia, par conséquent, si des protagonistes l'avaient regardée durant ce court instant, ils auraient simplement eu l'impression de la voir se déplacer extrêmement vite.

Elle retourna auprès de celui qu'elle prenait pour un détective, son dossier médical en main.


"Il était temps, ce dossier a bien failli prendre feu !" affirma t-elle.

A l'entendre, on pouvait penser qu'elle n'avait même pas eu l'impression d'être en danger.
Elle leva la tête vers l'homme-chien, puis demanda d'un air intrigué :

"Dites, Monsieur le détective, est-ce que vous êtes un chien ? Je n'avais encore jamais rencontré de chiens qui parlent, et encore moins qui se tiennent aussi bien sur leurs deux pattes !"

*Ni avec des vêtements ! ... Et ni avec des lunettes de soleil !... Et encore moins des chiens fumeurs de cigare !*

Mais bon, elle gardait ces autres détails pour elle, car elle ne voulait pas le vexer, et cette question était tout à fait innocente. En aucun cas elle ne voulait lui manquer de respect, elle était juste curieuse.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockSam 16 Juil 2016 - 22:51
Une nouvelle énigme s'était trouvée sur le chemin de Doki, sans même qu'il n'ait put avoir le temps de résoudre les précédentes. Cette fois-ci il s'agissait d'un accident de la route qui avait fait deux blessés et dans lequel se trouvait le seul témoin de cet accident. Il s'agissait d'une jeune fille un peu perdue qui n'avait malheureusement pas vu ce qui s'était passé dans cette dangereuse situation. Le moojuu s'était improvisé détective sans trop savoir pourquoi, il lui arrivait souvent de s'impliquer dans des histoires qui ne le concernait absolument pas et dont il ne savait rien. C'était peut-être dû à sa perte de mémoire récurrente, qui lui faisait se retrouver dans des situations qu'il ne comprenait plus au bout de quelques minutes puisqu'il en manquait des éléments dans son esprit. C'était sûrement pour ça qu'il faisait toujours comme si tout était normal, craignant de provoquer l'incompréhension également chez ceux qui étaient autour de lui. Là c'était pareil, il se prenait peut-être pour un détective en pensant qu'il s'était fait passé pour tel pour on ne sait quelle raison. Et ça pouvait être une mission qu'on lui avait donné alors il valait peut-être mieux qu'il joue le jeu.

Guidé par son rôle de détective, le moojuu se lança dans quelques hypothèses au sujet de ce mystérieux accident survenu un peu plus tôt dans la soirée. Il s'était demandé si les deux hommes cherchaient une carte pour pouvoir se localiser dans cette grande ville et ils avaient peut-être chercher à avoir de l'aide de la fille aux cheveux clairs en l'emmenant dans leur voiture. Cela mit Doki sur la piste de l’auto-stoppeuse, cette fille portant une vieille robe en était-elle une ? L'homme-chien n'avait pas tardé à lui demander si c'était le cas mais elle lui répondit que non, et qu'elle préférait se déplacer avec les transports en communs. D'ailleurs elle avait bien raison de faire ça, de nos jours entre les trains, bus et autres taxis il y avait de quoi se déplacer facilement sans qu'il y ait trop de voitures en ville et ainsi il y avait moins de pollution. Cette fille était très écolo en fait, un peu comme Geburah le purificateur, que Doki avait rencontré. C'était une bonne chose de voir que la santé de la planète préoccupait les gens. Mais revenons-en plutôt à nos moutons. La jeune fille pensait que les deux conducteurs étaient bel et bien à la recherche d'une carte puisqu'ils avaient fouillé dans son sac, elle la sortie d'ailleurs et la déplia devant celui qui avait des lunettes de soleil.

"Je vois, popom. Ce doit sûrement être ça. Il y a plein d'annotations sur cette carte en plus, c'est génial. Ils sont forts pour avoir su que vous aviez une telle carte en votre possession. C'est étrange. Oh ! Mais ! Peut-être qu'ils étaient à la recherche de cette carte en particulier. Est-ce que cette carte a beaucoup de valeur ? Où l'avez vous trouvée ? Il y a peut-être une énigme derrière tout ça..."

Encore une énigme ? Décidément Doki les collectionnait, ou bien il les inventait... Mais ce qui était le plus intéressant dans cette histoire c'est que désormais la jeune fille se souvenait que le conducteur avait dévié de sa trajectoire lorsqu'une énorme silhouette était apparue sur sa route. Il ne faisait aucun doute que cette chose en question était à l'origine de l'accident. Voilà un élément très intéressant dans cette enquête. Mais qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Le mystère restait entier et l'homme-chien au cigare se gratta le menton en y réfléchissant... Ou bien il avait juste besoin de se gratter le menton. Il était tellement distrait qu'il n'avait pas fait attention à ce que la fille aux cheveux clairs lui dise qu'elle allait chercher un dossier dans la voiture mais à peine eut-il le temps de tourner la tête qu'il la retrouva en face de lui avec un dossier... Et seulement quelques instants plus tard la voiture explosa, le moteur étant gravement endommagé. Malgré le bruit et le souffle impressionnant Doki resta droit et se contenta d'un petit sursaut, comme s'il avait juste entendu un faible bruit qui avait réussit à le surprendre. Mais ce qui l'étonna plus c'était la rapidité de la fille à entrer puis sortir de la voiture. Est-ce que c'était elle The Flash ? Après tout elle a les cheveux clairs et ont dit que The Flash se déplace en un éclair. Tout s'explique. Par contre normalement c'est un mec, il est habillé en rouge et puis ça sort d'un comics. Ce n'était pas exactement une description qui s'appliquait à la jeune fille. Doki était confus et se gratta la tête, peu sûr d'avoir bien compris ce qu'il s'était passé, et comme il était toujours à l'ouest il se disait que tout ceci pouvait être dû à sa perte de mémoire. Mais avant qu'il ne puisse lui en demander davantage elle avait prit les devants en questionnant celui qu'elle prenait pour un véritable détective. Elle voulait savoir s'il était un chien. Ainsi, il y avait encore des gens sur Terre pour être surpris de voir des personnes avec une telle apparence. La réponse de Doki fut simple.

"Non, je suis un moojuu ! Nous sommes une race semblable aux humains mais nous ressemblons tous à des animaux poilus marchant sur deux pattes. Il y en a de toutes sortes mais notre espèce est devenue très rare."Doki se gratta une nouvelle fois la tête, il buga pendant quelques instants puis se souvint par miracle qu'il devait lui poser une question. Tout à l'heure elle avait fait un truc étrange, comme si elle était super rapide. "Est-ce que vous aimez les barbecues ?" Euh non ce n'était pas vraiment cette question qu'il était supposé demander. Il sembla réfléchir de nouveau avant de reprendre la parole."Mais comment avez-vous fait pour allez et sortir rapidement de cette voiture ? C'est incroyable ! Vous avez échappé belle !" Ah ben voilà !! Et en disant ça Doki ne parlait pas de l'émission de découverte de France 5.
Alicia Runhour
Alicia Runhour
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time /Localized Time Control
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : Looper

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockDim 17 Juil 2016 - 15:08
Pressée à l'idée de ne pas récupérer ses dossiers médicaux qui lui paraissaient être quelque chose d'important, Alicia n'avait pas pris le temps de répondre aux questions du grand détective au cigare à propos de cette fameuse carte. Elle s'était empressée de retourner dans la voiture pour y récupérer ses précieux documents, et s'était retrouvée en un clin d’œil devant l'homme-chien, après que le moteur de la voiture ait explosé. Pour Alicia, il s'était écoulé quelques minutes en réalité, car de son point de vue, elle n'avait pas eu l'impression de se dépêcher plus que ça, elle avait juste marché un peu rapidement, mais c'était le temps autour d'elle qui s'était ralenti. Elle n'avait donc pas fait de véritables efforts physiques, dans le cas contraire elle aurait très certainement été essoufflée.

Elle était donc revenue auprès de ce géant au visage canin afin de lui demander ce qu'il était exactement, car de toute évidence il n'était pas un humain. Il affirma être un Moojuu, Alicia ne connaissait pas ce terme mais apparemment c'était une race qui ressemblait à des animaux bipèdes. Elle réfléchit quelques instants, et se souvint vaguement avoir lu quelque chose à propos de ça dans la bibliothèque où elle travaillait autrefois, mais cela remontait à plusieurs dizaines d'années alors elle n'en était pas sûr. A cause de son âge avançait et de son pouvoir, Alicia avait quelques problèmes de mémoire, tout comme Doki. Comme elle avait souvent utilisé son pouvoir pour remonter le temps, et qu'elle se souvenait à chaque fois des différentes réalités qu'elle avait vécues, elle avait du mal à se souvenir de ce qu'il s'était réellement passé, et de ce qu'elle était la seule à avoir vécu. De plus, son cerveau humain avait naturellement des limites en terme de "stockage de données", ses souvenirs s'effaçaient au fur et à mesure et seuls les plus marquants demeuraient, mais ça, c'était pareil pour tout le monde, à l'exception peut-être des Cyborgs. Enfin, bien qu'en général elle n'avait aucun mal à se souvenir des évènements récents (mis à part les détails, il ne fallait pas lui demander ce qu'elle avait mangé la veille par exemple), le fait qu'elle soit peu attentive à son environnement faisait qu'elle ne pouvait pas se souvenir de choses qu'elle avait vues ou entendues un peu plus tôt, juste parce qu'elle avait la tête ailleurs.

Plongées dans ses pensées et dans ses souvenirs pour essayer de se souvenir de si elle avait déjà lu des choses à propos des Moojuu par le passé, elle en sortit lorsqu'elle entendit la question du grand monsieur. Il lui demanda si elle aimait les barbecues, elle était un peu étonnée qu'il demande ça comme ça, alors elle se dit qu'il avait peut-être faim et comptait l'inviter à dîner ?


"Oui, c'est plutôt bon ! Mais je n'aurais pas aimé finir en barbecue dans cette voiture, si vous voulez tout savoir."

Et en parlant de la voiture, le Moojuu lui demanda comment elle avait fait pour sortir rapidement de cette voiture avant qu'elle n'explose. Mince, en général, elle faisait en sorte de ne pas utiliser son pouvoir devant des témoins afin de ne pas devoir faire face à ce genre de questions gênantes, mais là, étant donné qu'elle aurait été morte si elle ne l'avait pas utilisé, elle n'avait pas vraiment réfléchi à cela. Elle haussa simplement des épaules et répondit en souriant gentiment :

"Oui, c'était assez dangereux alors je me suis un peu dépêchée."

Elle se souvint ensuite des questions du détective à propos de la carte qu'elle avait sortie.

"Ah, oui, excusez-moi mais je ne vous ai pas répondu à propos de la carte, j'étais tellement pressée. Non, elle n'a pas beaucoup de valeur et je l'ai trouvée chez moi. J'ai écrit toutes ces annotations afin de ne pas me perdre, mais finalement, je me suis quand même perdue."

Elle soupira d'un très léger désarroi. Puis elle montra au Moojuu un endroit sur la carte, c'était l'hôtel où elle avait réservé une chambre pour la nuit.

"Vous voyez, je dois aller ici, mais je n'ai aucune idée de l'endroit où je me trouve depuis que ces hommes m'ont emmenée avec eux. Dites, est-ce que vous voulez bien m'aider à retrouver cet hôtel ? Nous pourrons même manger un barbecue en chemin si vous voulez, il commence à se faire tard et je n'ai pas encore dîné."

Ce fut à ce moment-là que l'on entendit un petit râle de douleur. L'un des deux malfaiteurs, celui qui était auparavant sur la banquette arrière et qui s'était juste cogné le front contre le siège passager devant lui, reprenait doucement connaissance. Il se releva lentement, difficilement et péniblement, avant de regarder autour de lui et de comprendre petit à petit ce qu'il s'était passé. Soudain, tout lui revint en tête, la fille de bourges qu'ils avaient prévu de kidnapper pour avoir une rançon, le type qui avait traversé sans faire attention, l'accident, tout... Il reconnut alors la fille, et la vit en compagnie de celui qui avait provoqué l'accident, cela provoqua en lui un sentiment de fureur. Aussitôt, il sortit un pistolet rangé entre son pantalon et son dos et le braqua sur le Moojuu et la fille, alternant entre les deux, tout en s'exclamant d'un ton enragé :

"Espèce de sale cabot, c'est de ta faute si on s'est foutu dans un mur ! Toi la gamine, amène-toi tout de suite !"

Puis il tapa légèrement son partenaire encore inconscient avec le bout de son pied, tout en disant :

"Hé, réveille-toi, mec ! Faut pas qu'on reste là !"

Mais son partenaire restait inerte et silencieux, allongé sur le sol.

"Vous ne devriez pas pointer cette arme sur les gens, c'est dangereux, vous pourriez blesser quelqu'un vous savez." affirma Alicia sur un ton innocent.

"Sans déc' captain Obvious ? Pour qui tu m'prends ?! Allez grouille toi de venir ici ou je te tire par les cheveux, on n'a pas que ça à faire !"

Alicia ne bougea pas, elle resta calme et pensive.

*Je me demande bien ce que j'ai pu faire de mal pour qu'il soit autant en colère après moi.*

"Je suis désolée monsieur, mais je viens de proposer à cet homme de dîner et je dois retourner à l'hôtel. Nous pouvons vous aider à retrouver votre chemin si vous voulez, mais je dois garder cette carte avec moi car demain je dois faire le trajet inverse pour rentrer chez moi."

Le criminel eut un air interrogateur, il ne comprenait rien à la situation lui non plus, et avec ce coup sur la tête, il n'avait plus les idées claires, d'autant plus qu'il se sentait particulièrement énervé.

"Putain tu me gonfles !!! Tu vas me suivre illico ou j'te flingue !!!"

Et pour accompagner ses paroles, il braqua son arme à feu sur le Moojuu, et, dans sa fureur, appuya sur la détente. Un coup de feu retentit et une balle se dirigea tout droit en direction du pauvre détective canin qui n'avait rien demandé à personne !
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockLun 18 Juil 2016 - 23:42
Voir la jeune fille échappé à l'explosion de la voiture était vraiment surprenant mais Doki resta assez tranquille, il avait juste demandé comment elle avait fait ça. Oui, parce que ça l'intriguait quand même cette histoire. Aux yeux du moojuu c'était comme si elle s'était déplacée très très très rapidement mais il ne savait pas quel était son véritable pouvoir. Il se demanda d'ailleurs quel était l'intérêt de prendre une voiture si elle pouvait aller aussi vite. C'était quand même bizarre. Il attendait des réponses de la part de la fille aux cheveux clair mais elle ne sembla pas prête à parler de tout ça. Pensait-elle vraiment être passée inaperçue en usant d'une telle technique ? Tout ce qu'elle dit c'est qu'elle avait dû se dépêcher. Au moins elle était consciente du danger, c'était déjà ça. Doki se gratta la tête, mais il n'était pas du genre à laisser tomber ! Il était détective après tout, il devait rassembler des informations pour que l'enquête soit complète. Il allait lui soutirer ces importantes informations en répétant la question jusqu'à ce qu'elle avoue qu'elle a un pouvoir surnaturel ! Peut-être qu'il allait lui mettre de la lumière dans les yeux pour la faire parler ? Ou bien pire, la terrible torture des chatouilles ? Qui sait ?

"Bon, d'accord popom !"

Non, en fait Doki n'est pas si tenace que ça. Il y avait même des chances pour qu'il oublie dans quelques temps qu'elle ait fait ça. Finalement elle changea de sujet pour répondre aux questions que lui avait posé le moojuu tout à l'heure. Selon elle, cette carte n'avait pas tant de valeur que ça, c'était d'ailleurs elle qui avait écrit toutes ces annotations pour ne pas se perdre et finalement... Elle s'était perdue. Cette fille aux habits vintage était un peu comme Doki en fait, elle s'égarait même avec les meilleurs outils du monde. Elle lui montra l'endroit où elle devait se rendre. C'était un hôtel. Et elle lui demanda s'il pouvait l'accompagner. L'homme-chien n'avait pas vraiment de raison de refuser, il s'était déjà sans doute paumé lui aussi, et puis à deux ils pourraient unir leur force et avec un peu de chances ils se perdraient encore un peu plus dans la ville. En plus elle aimait les barbecues elle aussi, c'était une chance ! Vous imaginez ? Quelle chance y avait-il pour qu'il tombe sur quelqu'un aimait les barbecues ? Oui, la probabilité est assez élevée en fait.

"Barbecue ? Oh mais avec plaisir !"

Mais avant qu'ils ne puissent partir tout les deux à la recherche de cet hôtel, ils furent interrompu par un homme dangereux, excité et qui semblait avoir prit un coup sur la tête: il braquait carrément une arme sur eux ! Oui bon, d'accord, il avait réellement prit un coup sur la tête mais de toute façon à la base c'était un méchant, sauf si kidnappée une jeune fille en pleine ville est le nouveau bizutage chez les pom pom girl du lycée du coin. En tout cas le type avait l'air très énervé et la situation devenait délicate, Doki lui-même semblait stressé, une goutte de sueur traversait son visage.

"Mince alors..."Il regarda en haut, au dessus de lui."Je me suis mit juste en dessous d'une gouttière qui fuit !"

En effet, il y avait une gouttière juste au dessus de lui qui laissait s'échapper quelques gouttes d'eau de temps en temps et l'une d'elle lui était tombé dessus. C'était pour ça qu'on avait cru le voir suer. Mais quand un chien transpire ça ne se voit pas voyons ! Tu t'es fais avoir cher lecteur. Mais parlons de choses plus importantes. Ce type était dangereux, il avait une arme ! Et pas n'importe laquelle, c'était un flingue ! On serait quand même plus rassuré s'il s'agissait d'une cuillère ou d'une panière à pain. Le sale type tira même sur Doki ! Le moojuu allait-il avoir la présence d'esprit de régir ? Oui ! Il se téléporta en un instant et se retrouva derrière son agresseur, puis d'un seul coup il frappa l'arrière de la tête de ce dernier, ce qui l’assomma sur le coup et il tomba sur son acolyte qui était en train de se réveiller. Étrangement, ce coup de Doki était un peu bizarre, il avait gardé l'index levé comme pour montrer quelque chose et d'ailleurs il gardait son bras levé...

"Oh, regardez ! Ce ne serait pas ça que vous cherchez ?"

En fait il semblerait que Doki n'ait pas fait exprès de frapper le malfaiteur, il s'était retourné un peu trop vite et dans son mouvement avait percuté le type en voulant montrer à le jeune fille quelque chose. Restait à savoir pourquoi il avait eu besoin de se téléporter pour ça... Mais qu'importe, ce qu'il désignait du doigt avait l'air important. Et ce qu'il montrait était... Un bâtiment à quelques pas d'ici, avec une grosse installation lumineuse en rouge et bleu où l'on pouvait lire « Hot Hell ». Il s'agissait peut-être d'un bar ou d'un club douteux. Doki était une nouvelle fois à côté de la plaque. Il retourna calmement vers la jeune fille et lui adressa de nouveau la parole.

"C'est pas ça que vous cherchez ?" Il se gratta la tête, vérifia les alentours puis pensa à un truc. Si si ça lui arrive... Je crois. "Mais au fait, comment vous appelez vous ? Moi c'est Doki."

Il disait cela innocemment, comme s'il ne venait pas de mettre à terre un type dangereux, juste après avoir évité en un clin d’œil un tir de pistolet qui aurait pu le blesser.
Alicia Runhour
Alicia Runhour
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time /Localized Time Control
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : Looper

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockMer 20 Juil 2016 - 1:58
La balle filait à une vitesse avoisinant les 300 mètres par seconde, et seulement 10 mètres séparaient le canon de l'arme à feu du Moojuu. En d'autres termes, il ne faudrait que 3 centièmes de seconde pour que la balle percute ce colosse canin en plein torse. Mais pourtant, dans la ligne temporelle d'Alicia, cela faisait déjà 10 secondes qu'elle observait cette balle qui se déplaçait si lentement dans leur direction.

*Ça alors ! Il a tiré ! Il devait vraiment être paniqué pour faire une chose pareille.*

Elle observa attentivement la trajectoire de la balle, et fit un pas de côté, par précaution.

*Hm, la balle n'a pas l'air de se diriger vers moi. Mais alors... ? Oh non, elle va percuter ce pauvre toutou ! Heu, Moojuu, plutôt.*

C'était lors de ces moments si particuliers, et extrêmement rares dans la vie plutôt tranquille de la jeune fille, qu'il fallait faire preuve de sang froid et prendre bien le temps de réfléchir. Et du temps, miraculeusement, elle en avait. Enfin, il fallait quand même faire vite, puisque la balle avait déjà parcouru plus de la moitié du chemin.

*C'est triste, il était plutôt gentil et puis on devait manger un barbecue... Oh mais attends ! Je peux quand même le sauver, il suffit que je le pousse sur le côté !... Hm, non, que suis-je bête ! Il est tellement grand, il sera beaucoup trop lourd pour moi.*

Elle fit une moue un petit peu triste en regardant la balle se rapprocher du Moojuu millimètre par millimètre.

*Mais oui ! C'est évident, il suffit que je pousse cette balle vers une autre trajectoire ! Mais je vais encore montrer mon pouvoir aux gens...*

Elle soupira de plus belle. Devait-elle utiliser son pouvoir devant ces témoins pour sauver le Moojuu, ou bien devait-elle ne pas intervenir et laisser la triste réalité se produire ? C'est vrai, la mort de ce Moojuu serait plutôt triste, mais bon, c'était comme ça. La mort était inéluctable et dans un sens, elle faisait partie de la vie, en tant que destination finale de toute créature. Mais il y avait quand même le barbecue... Et puis il devait la raccompagner à l'hôtel, comment allait-elle faire sans lui ? De toutes façons, même s'ils voyaient son pouvoir, qui serait assez fou pour les croire ?

*C'est vrai, je ne vais pas laisser ce pauvre homme se faire tuer ou blesser alors que je peux l'empêcher.*

Mais au moment où elle s'apprêta à se diriger vers la balle dans le but de la dévier, le colosse à la tête de chien disparut soudainement. Il ne s'était pas déplacé, sinon Alicia l'aurait vu bouger, non il avait tout simplement disparu. Effacé de la réalité. Il était là et puis l'instant d'après, pouf, disparu !

*Ça alors, c'est incroyable ! Comment il a fait pour disparaître ? Est-ce que c'est un magicien en plus d'être un détective ?*

Bon, puisque le danger était passé, elle n'avait plus besoin d'activer son pouvoir. L'onde sonore du coup de feu atteignit ses tympans en même temps que la balle passe juste à côté d'elle, traversant l'espace vide où se trouvait un instant plus tôt le détective au cigare qu'il ne fumait pas. Puis la balle termina sa course dans une benne à ordure un peu plus loin.

Au même moment, elle entendit un bruit de coup puis le Moojuu s'exclamer qu'il avait trouvé quelque chose. Elle regarda dans sa direction et écarquilla les yeux. Il venait d'assommer l'homme armé tout en pointant dans une direction. Non seulement il était sain et sauf, mais en plus il avait disparu puis était réapparu dix mètres plus loin ! C'était prodigieux, elle n'avait jamais rien vu de tel auparavant.


"Incroyable ! Vous êtes un véritable magicien !" s'exclama t-elle avec stupéfaction.

Pendant ce même laps de temps, le Corbeau avait observé la scène attentivement, tout comme Alicia, et avait bel et bien vu le Moojuu se téléporter.


*Ce gars-là, ce n'est pas n'importe qui.* pensa t-il.

Contrairement à Alicia, le Corbeau n'était pas dupe ni même naïf. Ca se voyait que ce Moojuu avait de l'expérience et une certaine puissance, il se demandait même s'il ne faisait pas exprès de cacher son jeu en se faisant passer pour un benêt.

Puis, le Moojuu lui demanda si ce n'était pas ce qu'il pointait du doigt qu'elle recherchait. Elle regarda dans la direction pointée, et fronça légèrement les sourcils en réfléchissant.

"Hmmm... Cela ne ressemble pas à mon hôtel, mais s'ils servent des repas chauds, ils feront peut-être du barbecue !"

Et oui, puisque ça s'appelait Hot Hell, il devait certainement y avoir des plats très chauds, et peut-être même grillés. Ils semblaient donc avoir trouvés un endroit pour dîner, c'était déjà une étape de faite.

*J'espère qu'ils ne servent pas de Hot-Dog !*

Puis le magicien détective Moojuu se présenta sous le nom de Doki, un nom plutôt simple à retenir et c'était pas plus mal. Elle aurait eu beaucoup plus de mal à le retenir et à le prononcer s'il s'appelait Hikaritatsu, par exemple. Puis Doki lui demanda son nom à elle. Elle répondit du tac-au-tac :

"Je m'appelle Popom ! Heu, non, je voulais dire... Je pensais que vous pensiez que je m'appelais Popom puisque vous m'avez appelée deux fois comme ça tout à l'heure... mais en vrai, les autres gens m'appellent Alicia, et vous ?"

Elle se rendit compte aussitôt de sa bourde puisqu'il venait de lui dire son nom, alors ça ne servait à rien de lui demander à nouveau.

"Heu, pardon, oui, Doki, vous venez de me le dire, c'est bien Doki oui ?"

*Doki oui, c'est marrant, ça fait kiwi.*

Elle eut un petit sourire gênée à cause de sa maladresse à communiquer. Il faut dire que ce géant était plutôt impressionnant, d'autant plus qu'il était magicien et qu'elle avait toujours été fascinée par la magie.

"Allons donc dîner, Monsieur Doki ! Je suis sûre que ce restaurant Hot Hell sera très bon !"

Puis elle commença à marcher dans la direction pointée par Doki. En chemin, elle reprit la parole.

"En tout cas, je suis contente que vous ayez évité cette balle, Monsieur Doki ! Votre tour de magie était très impressionnant. Aaah, les jeunes, de nos jours, ils ne savent plus se tenir. Ils jouent avec de vraies armes, et ensuite ils blessent des gens et puis ils se plaignent !"

Elle parlait des deux malfaiteurs comme de jeunes gens, alors qu'en apparence ils avaient l'air d'avoir au moins 10 ans de plus qu'elle.

"Ahlala, on devrait confisquer ce genre de jouets, vous ne croyez pas ? Je trouve ça dangereux quand même de laisser les gens se balader avec ça."

Après quelques minutes de marche où Alicia avait été obligée de faire des petits pas précipités pour suivre l'allure du géant qui avait des jambes bien plus grandes que les siennes, ils arrivèrent enfin devant ce fameux club qu'ils prenaient pour un restaurant ou un hôtel.

"Nous y voilà !"

Le Corbeau sur l'épaule d'Alicia leva la tête et fixa la pancarte lumineuse durant quelques secondes.

*Alicia... Dans quoi vas-tu encore te fourrer ?*

Il savait bien que c'était le genre d'endroits qu'elle n'avait pas l'habitude de fréquenter, et qu'elle n'était même pas au courant de ce qui se passait à l'intérieur de ce club. Mais comme à son accoutumée, il resta silencieux, car s'il parlait en compagnie du Moojuu ça ferait trop suspect. Il se contenta de s'envoler de son épaule car les animaux ne seraient probablement pas acceptés, et décida de l'attendre sur le rebord de la pancarte clignotante.

"A tout à l'heure, Monsieur Corbeau !" s'exclama t-elle en le voyant décoller.

Ils entrèrent dans le club, et une femme à moitié nue et aux formes généreuses vint les accueillir. Alicia la regarda d'un air intrigué.

*Comme j'envie cette dame, elle n'a vraiment pas de quoi complexer sur son corps !*

"Bonjour Madame, une table pour deux s'il vous plait !"

La serveuse leur demanda de la suivre et les guida jusqu'à une petite table qui se situait dans une grande pièce obscure avec des lumières rouges et jaunes. Il y avait de nombreuses tables de ce genre un peu partout, et au milieu de la pièce se trouvait une scène avec plusieurs barres de pole dance et des strip-teaseuses qui dansaient autour de ces barres.

"Quel endroit étrange, n'est-ce pas Monsieur Doki ? Je me demande s'ils font du barbecue ! En tout cas, ces femmes ont de la chance de se sentir aussi bien dans leurs corps. Moi, je serais bien incapable de faire ça."

Alicia se sentait un peu envieuse, car elle restait bloquée dans son corps de 16 ans et n'aurait jamais le corps d'une vraie femme adulte. Elle regarda la carte des menus mais ils avaient l'air de servir surtout des boissons. Elle attendit alors la réponse de Doki.

[HRP : si j'ai avancé trop loin ou que quelque chose te gêne, n'hésite pas à me le dire et j'éditerai. Smile ]
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockJeu 21 Juil 2016 - 23:56
Un miracle ! C'en était sans doute un d'échapper à une balle tirée d'un pistolet comme venait de le faire Doki Dulicki. Sauf que dans ce monde là, ce n'était pas si exceptionnel que cela. Non, il y a désormais beaucoup de guerriers et autres individus possédant des pouvoirs surnaturels de toute sortes, que ce petit événement n'était pas tellement surprenant en fin de compte. Doki s'en était tiré parce que, malgré tout, il devait bien avoir conscience de certaines choses et le danger était là bien réel. Quoique, s'il avait de tels pouvoirs peut-être qu'une simple balle d'une telle arme ne pouvait rien faire à un moojuu comme lui. Bien que d'allure distrait et un peu gauche, l'homme-chien semblait avoir des capacités qui pouvait très bien faire de lui une sorte de guerrier. On ne savait que peu de choses à son sujet finalement, il était mystérieux et ce n'était pas seulement dû à ses superbes lunettes noir ultra classe qui devait cacher de superbes yeux ! Enfin peut-être qu'il portait ces lunettes pour qu'on ne remarque pas qu'il louchait ? Ou bien était-ce pour empêcher un rayon laser de sortir de ses pupilles ? Ah non ça c'est dans X-men. Bref, je disais donc que notre cher Doki cachait peut-être plus de choses qu'il ne voulait le faire croire. Ou qu'il tentait de faire croire qu'il voulait cacher plus de choses qu'on ne le croit.

Doki avait mit à terre l'homme au flingue, c'était assez classe, mais il avait directement porté toute l'attention sur autre chose, un bâtiment plus loin avec écrit « Hot Hell ». Avait-il vraiment mit hors d'état de nuire involontairement le kidnappeur ? Difficile à dire mais visiblement cela ne l'intéressait plus trop. Par contre, il s'était téléporté et cela avait susciter l'admiration de la jeune fille aux cheveux clairs. Elle s'était exclamée en pensant que le moojuu était un magicien. Ce n'était pas vraiment ça, même si on pouvait dire que les pouvoirs dans cet univers étaient magiques. Doki s'était retourné, se grattant la tête il répondit à la jeune fille.

"Un magichien ? Non, un moojuu, popom."

Avait-il répondu simplement, comprenant mal ce qu'elle venait de dire il l'a reprit en pensant qu'elle s'était trompée en disant le nom de sa race. Et puis c'était tellement tentant de parler de « magichien » que je n'ai pas pu m'empêcher de l'ajouter au scénario. Ensuite, la jeune fille annonça que ce que l'homme-chien avait trouvé n'était probablement pas l'hôtel qu'elle cherchait mais supposa qu'il s'agissait peut-être d'un restaurant où ils faisaient des barbecues. Après tout le nom de l'enseigne pouvait très bien laisser penser ça. Rien qu'à cette idée ça faisait déjà saliver Doki, mais ce dernier avait commencé à faire les présentations et il apprit qu'elle s’appelait Alicia. C'était un joli prénom. Mais elle s'était plus ou moins embrouillée pour se présenter. C'était marrant parce que d'habitude c'était à Doki qu'arrivait ce genre de choses. Il avait déjà même carrément oublié son nom à cause de sa perte de mémoire et on l'avait parfois appelé « popom » par erreur en croyant que c'était comme ça qu'il se nommait. Mais il s'agissait juste d'un tic verbal, qui avait d'ailleurs créer la confusion dans l'esprit d'Alicia... Et chez Doki du coup. Il ne remarquait pas qu'il disait ça souvent alors il ne comprenait pas ce qu'elle voulait dire par là. Il se gratta la tête encore en essayant de trouver une réponse.

"Ah bon, popom ? Oui c'est bien le kiwi, c'est bon popom. J'espère qu'ils en auront."

Encore une fois il n'avait rien pigé, il avait répondu ça en croyant qu'elle lui disait qu'elle aimait le kiwi et qu'elle espérait en trouver dans ce « restaurant », le fameux « Hot Hell ». Ils semblaient tout les deux d'accord pour aller voir quelle était la spécialité de cet établissement, Doki avait acquiescer vivement, il avait hâte de pouvoir se régaler. Pendant le trajet Alicia parlait, elle était revenue sur ce qu'avait fait le moojuu à lunettes tout à l'heure mais il resta assez évasif à ce sujet.

"Oui, il faut faire attention ça aurait pu être dangereux. J'ai eu de la chance, popom. Les armes c'est pas bien, c'est pour ça qu'on apprends aux gens à se battre pour se défendre."

Ils s'étaient mit en route, abandonnant carrément l'enquête que le supposé détective devait mené sur cet accident, tout ça comme si de rien n'était. Ils étaient tous les deux bien plus intéressés par ce « Hot Hell » qui promettait de faire monter un peu plus la température. Ils arrivèrent devant le bâtiment avec cette inscription tape à l’œil puis ils rentrèrent innocemment dedans après qu'Alicia ait salué le corbeau, que Doki avait totalement zappé. À l'intérieur ils furent accueillit par une jolie hôtesse et elle était tellement charmante que Doki fixa un moment sa poitrine... Oui il y avait deux machins blancs qui faisait penser à de la merengue pour cacher vite fait les obus, alors forcément Doki avait la bave aux lèvres. Alicia avait prit les devant, pas du tout rebuté par l'aspect du club, elle ne devait pas avoir compris ce qui se passait là, tout comme l'homme-chien en costard, et demanda une table. Ils prirent place non loin d'une scène où se déhanchait une jeune femme. Mais évidemment, Doki n'avait d'yeux que pour Alicia : c'était elle qui avait le menue dans les mains. Il en frétillait déjà d'avance... Et fut bien déçu de comprendre qu'il n'y avait que des boissons ici. Encore une fois il commanda un Dom Peri, et il s'adressa à Alicia.

"Vous avez trouver une boisson au kiwi ?" Il pensait toujours qu'Alicia aimait le kiwi après ce qu'elle avait dit tout à l'heure. Puis, il ajouta en se frottant le menton."C'est bizarre qu'il n'y ait pas de plats sur le menu. Regardez ! Il y a pourtant des barres sur la scène, je suis certain qu'ils font de bons kebabs. C'est cool qu'ils engagent des jeunes filles pour nettoyer les barres avant qu'ils mettent la viande vous ne trouvez pas ? Mais quand même, je ne vois et ne sens aucune viande par ici. C'est bizarre, je ne vois pas ce qu'il y a de chaud non plus."

À défaut de trouver un barbecue par ici il espérait que ce soit des vendeurs de kebabs. Cela lui faisait envie aussi d'ailleurs. Doki mangeait de tout de toute façon, même les trucs qu'il ne devrait pas et ça lui avait valu déjà bon nombre de mésaventures. Mais voir qu'il n'y avait pas de menu pour manger l'interpellait et il commençait à s'inquiéter. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas manger ! Peut-être trois ou quatre heures...
Alicia Runhour
Alicia Runhour
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time /Localized Time Control
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : Looper

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockSam 23 Juil 2016 - 19:36
Bien qu'elle lui avait dit son prénom, Doki continuait de l'appeler Popom, elle se demandait bien pourquoi. Enfin, cela ne la dérangeait pas plus que cela, elle pensait qu'il s'agissait d'un surnom qu'il lui avait donné et elle trouvait ce nom plutôt marrant. Elle ne comprit pas non plus pourquoi il lui parla de kiwi, mais elle se dit qu'il avait probablement mal compris sa phrase et décida de ne pas insister. Un peu plus tard, alors qu'elle lui avait parlé du danger de la possession et de l'utilisation d'armes à feu en pleine ville, le détective vêtu comme un Man in Black acquiesça. Il semblait être du même avis qu'elle, jugeant que les armes à feu étaient dangereuses, et affirma que c'était la raison pour laquelle on apprenait aux gens à se battre. Alicia se demandait ce qu'il voulait dire par là, car elle n'avait jamais appris à se battre et elle pensait qu'une minorité de personnes en étaient capables.

Ils étaient ensuite entrés dans ce qu'ils prenaient pour un restaurant, Alicia prenant les devants pour demander une table et être installée. Aussi avait-elle remarqué l'intérêt que portait Doki à la poitrine de la serveuse, qu'il avait fixé un petit moment avec la bave aux lèvres. Cependant, cela ne la choqua pas, ni ne la dérangea. Il était évident que Doki était un mâle, ça s'entendait rien qu'à sa voix, donc c'était tout à fait normal qu'il soit intéressé par les femmes. Elle se dit qu'il devait probablement être célibataire, tout comme elle. En effet, ça ne devait pas être facile pour lui de trouver la compagne idéale sur Terre, avec sa tête de chien ! Alicia avait un peu le même problème, puisque son corps avait cessé de vieillir à l'adolescence, les seuls garçons susceptibles d'être intéressés par elle étaient beaucoup trop jeune pour elle. Mais bon, Alicia s'en fichait de tout cela, et elle ne se permettrait pas d'émettre un jugement négatif à propos de Doki. En plus, elle était totalement à côté de la plaque puisqu'il était en fait intéressé par les trucs qui lui rappelaient de la meringue.

En parcourant la carte des menus, Alicia fut surprise de constater qu'il n'y avait pas de nourriture, au grand désarroi de Doki. Ils ne servaient que des boissons apparemment. Doki lui demanda si elle avait trouvé une boisson au Kiwi. Elle chercha dont le mot "kiwi" dans les ingrédients des cocktails, et trouva une boisson avec du Kiwi et d'autres fruits, ça s'appelait un "California Dream". Elle répondit alors :

"Oui, regardez ! Le California Dream, il y a un mélange de fraise, de banane, d'orange et de kiwi. Est-ce que vous en voulez ?"

Puis Doki émit une hypothèse : puisque des femmes nettoyaient les barres verticales sur des podiums, il devait certainement faire des kébabs. Pour Alicia, c'était l'évidence même, après tout un aussi grand détective ne pouvait pas se tromper.

"Mais oui vous avez raison ! Enfin, ça n'explique pas pourquoi ces jeunes femmes sont si peu habillées... A mon avis, il doit sûrement faire très chaud en cuisine."

Ce fut à ce moment-là qu'elle vit un peu plus loin un groupe de jeunes garçons tendre des billets à l'une des nettoyeuses de barre. Cette dernière prit les billets, puis dévoila un peu plus son corps en retirant un vêtement. Alicia se dit alors que c'était à ces femmes qu'il fallait adresser les commandes.

"Regardez là-bas, ces clients donnent des billets aux femmes qui nettoient les barres, c'est donc certainement auprès d'elles qu'il faut commander !"

Elle tourna alors la tête vers la strip-teaseuse la plus proche, et lui demanda :

"Excusez-moi, mademoiselle, quels sont les tarifs des menus ?"

"Pour 50 Zénies, je t'emmène dans une cabine privée derrière et je te fais mon show spécial, et pour 100 Zénies, tu peux toucher la marchandise, ma belle !"

Alicia eut un air un peu perplexe en écoutant cette réponse. Toucher la nourriture, est-ce qu'elle voulait dire la manger ? C'était sûrement ça, mais pourquoi faire un "chaud spécial" si elle ne pouvait pas le manger directement ? Au final, le repas allait coûter 150 Zénies, ce n'était pas donné tout de même.

"Qu'est-ce qu'un chaud spécial ? Est-ce qu'on est bien rassasié avec ça ?"

"Crois-moi, tu en auras pour ton argent !"

Elle tourna alors la tête vers le Moojuu.

"Qu'est-ce que vous en dites, Monsieur Doki ?"

Au même moment, deux hommes entrèrent dans le club. Il s'agissait des deux malfaiteurs qui avaient essayé de kidnapper Alicia un peu plus tôt, ils avaient retrouvé leurs esprits et s'étaient également dirigés vers ce club, mais ils ne portaient plus les cagoules noires qu'ils avaient plus tôt.

Ils s'assirent à une table à quelques dizaines de mètres d'Alicia et Doki.


"J'arrive pas à croire qu'elle soit parvenue à nous échapper !"

"J'y peux rien, mec ! Je t'ai dit, j'ai tiré sur le chien, et quelqu'un m'a assommé par derrière, j'ai rien pu faire !"

"Ce qui me chiffonne quand même, c'est où est passé le chien, si tu as tiré dessus. Il aurait dû être blessé, agonisant sur le sol !"

"Je sais pas, je l'ai peut-être manqué, j'étais en panique !... En tout cas, le patron va être furax, comment on va expliquer ça ? On est même pas capable de kidnapper une petite fille de bourges alors qu'on savait exactement où elle allait se pointer ! Si seulement t'avais pas foncé dans un mur !"

"Hé ferme-la, c'est toi qui m'as fait peur, et puis ce clebs s'est jeté sous mes roues, j'allais quand même pas l'écraser ! Tu sais à quel point j'aime les chiens !"

"Oui mais quand même... T'aurais dû rester concentré sur la route, maintenant le patron va nous tuer !"

Soudain, le malfaiteur qui était au volant de la voiture plus tôt écarquilla les yeux, en reconnaissant la fille à une table non loin d'eux.

"J'y crois pas, man ! Elle est là ! La fille est là !"

"Quoi ? Comment c'est possible ?!"

"Et le type qui est avec elle, c'était pas celui que tu m'avais dit que t'avais flingué ?"

L'autre criminel se retourna et reconnu également Doki.

"Mais si c'est bien lui ! Merde alors, j'ai dû tirer à côté ou alors il avait un gilet pare-balles ! Mais pourquoi il l'a amenée ici ?"

"Y a qu'une seule explication possible... Ce type bosse pour le patron, et on en savait rien. Il a donc fini le boulot à notre place, en la ramenant ici, puisque c'était là qu'on devait la ramener à la base."

Et oui, à en croire ces deux hommes, ce club douteux appartenait apparemment à leur patron, un type louche qui faisait aussi dans le kidnapping pour des raisons obscures. Et Doki et Alicia avaient mis les pieds ici sans même se douter que c'était l'endroit où les malfaiteurs avaient voulu la conduire initialement !

"Merde, j'espère qu'il va pas garder l'argent pour lui tout seul, c'est nous qui avons fait le plus gros du boulot !"

"Ouais, allons le voir."

Les deux malfaiteurs se levèrent et se dirigèrent vers la table de Doki et Alicia. Ils s'arrêtèrent à côté d'eux et fixèrent le Moojuu.

"Bien joué mec, t'as fini le boulot, on savait pas que le patron t'avait également payé pour la ramener là. Mais j'espère que tu comptes partager la prime, parce que c'est quand même nous qui avons parcouru le plus gros du chemin et qui avons pris tous les risques ! Alors on va partager en trois, ok ? Le patron doit être dans son bureau, suivez-nous."

Au fond de la salle, il y avait une petite porte avec un écriteau "privé - accès interdit" qui menait à un escalier menant à l'étage, au bureau de leur patron.
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockLun 25 Juil 2016 - 18:46
Le fameux « Hot Hell » n'avait rien à voir avec un hôtel ou même avec un restaurant, comme l'avaient imaginés Alicia et Doki. Pourtant, malgré l'évidence qu'apportait une petite visite dans cet établissement, le duo semblait toujours aussi paumés. On ne trouve pourtant pas des filles à moitié dénudées dans chaque bar ou restaurant que l'on trouve, même dans la rue on... Ah si en fait de nos jours c'est aussi la mode de montrer son nombril à tout le monde. Enfin, pas autant qu'ici, il fallait le préciser. Celle qui avait accueillit Alicia et Doki ne portait quasiment rien et le seul haut qu'elle avait donnait envie à l'homme-chien de manger de la meringue. Heureusement pour elle qu'il ne l'avait pas fait car sinon il ne lui aurait pas resté grand chose comme vêtements. C'était probablement ce que s'était dit le moojuu et c'était pour ça qu'il n'avait pas essayer de croquer dans qui n'était en fait que deux bouts de tissu.

Alicia et Doki Dulicki s'étaient installés près d'une scène, plutôt bien placé mais ils ignoraient tout de ce qu'était réellement ce lieu et ils allaient peut-être au fil du temps le découvrir. Malgré le menu proposé, qui ne contenait que des noms de boissons, la jeune fille et le chien continuaient de croire qu'il s'agissait d'un restaurant. Mais l'absence de nourriture les interpellaient, quand même. C'était déjà ça. Doki essayait de comprendre, il regardait aux alentours tandis que Alicia lui demanda s'il voulait un California Dream, une boisson qui contenait beaucoup de jus de fruits.

"Oh, non merci, popom. Je préfère éviter de prendre des boissons trop fruités."

En effet, Doki évitait de manger trop de fruits, cela lui avait valu à une époque un surnom peu flatteur. Mais l'homme-chien n'avait pas tardé à commander et à commenter aussi. En effet, ce qu'il se passait ici l'intriguait, aucune viande à l'horizon à part ces jeunes filles peu vêtues mais les moojuus ne mangeaient pas les humains. Il pensa qu'il s'agissait peut-être d'un endroit où ils vendaient des kebabs puisqu'il y avait de longues barres de fer. Par contre il se demandait quand ils allaient amener la viande et comment ils allaient la faire chauffer. L'hypothèse du moojuu semblait être évidente pour Alicia qui suivit la logique de son compagnon de route. Elle lui fit d'ailleurs remarquer que des gens donnait des billets aux filles qui étaient sur scène et pensa que c'était probablement à elle qui fallait passer commande.

"Mais c'est bien sûr ! Bien vu, Alicia. Je sais, il doit y avoir une partie bar et une autre kebab, le service doit être séparer en deux, popom."

Il ne fallait pas trop compter sur Doki pour avoir un éclair de génie, ils faisaient la paire tout les deux à ne rien comprendre à ce qui se passait vraiment dans cet endroit. Alicia eut le courage, ou plutôt l'innocence d'aller demande à la première serveuse les tarifs et la réponse de la demoiselle ne fut pas comprise par le duo, évidemment. Elle parlait d'un show, la jeune fille ne comprenait pas mais apparemment Doki avait une idée de quoi il s'agissait.

"Je pense que c'est pour la cuisson. Ils doivent avoir une façon spéciale de faire. Mais normalement ils ne demandent pas ça les vendeurs de kebabs, c'est bizarre. Ce qui se passe ici est très étrange. Et en plus c'est bien trop cher !" Doki avait un air dur, c'était accentué par ses lunettes de soleil bien sûr, mais en vérité il n'était peut-être pas si remonté que ça."C'est inadmissible ! Nous n'allons pas payer tout ça juste pour un bon kebab ! Même s'il est le meilleur au monde. Je veux voir le patron!"

C'est à ce moment là que les deux bandits de tout à l'heure s'amenèrent jusqu'à Alicia et Doki. Mais ils ne pouvaient pas les reconnaître puisqu'ils ne portaient plus leurs masques. Cependant, Doki reconnaissait leurs odeurs grâce à ses sens de moojuu sur-développés. Néanmoins, sa mémoire étant défaillante il avait oublié à qui elles appartenaient. Peut-être que ça lui reviendra. En attendant, les deux hommes s'adressèrent à l'énorme peluche ambulante qui accompagnait Alicia, ils le félicitèrent d'avoir attraper Alicia. Doki ne comprenait pas tout, et en plus de cela il buga en plein milieu de leur petit discours, ce qui fit qu'il comprit encore moins ce qu'ils leur voulaient. En revanche, un mot était bien parvenu jusqu'aux oreilles de la bête. Ils avaient parlé du patron, alors ils pensa qu'ils étaient des hommes de la sécurité venu l'interpeller comme il avait hausser le ton tout à l'heure.

"Le patron ? Justement, j'ai deux mots à lui dire ! Il y a des façons de faire qui ne sont pas très correcte."

Finalement, Doki était un petit peu remonté quand même. Après tout on parlait de bouffe et c'était quand même sacré pour lui. Les deux malfaiteurs semblèrent un peu intimider par le moojuu, ils n'avaient pas l'habitude de voir quelqu'un parler comme ça, sans peur, de leur patron. Ils pensèrent donc que Doki était quelqu'un de très redoutable. Ils les dirigèrent jusqu'à un accès privé où se situait le bureau de leur boss. Ils montèrent à l'étage et il était intéressant de noter que le moojuu avait eu l'incroyable capacité de se retenir de se viander. Oui, il était parfois un peu maladroit alors monter un escalier pouvait être dangereux mais il n'avait rien fait de grave finalement. Très vite ils se retrouvèrent dans le bureau du patron du club, il était calme, cheveux grisonnant et portait une moustache. Il fumait même un cigare et regarda les deux invités avec un air suspicieux. Doki n'attendit pas pour prendre la parole.

"Dites donc ! Vos prix sont indécents ! On ne devrait pas avoir besoin de payer des kebabs à ce prix là. Je veux des explications !"

Doki s'était avancé de quelques pas, l'air toujours aussi dur et il croisa les bras en attendant une réponse. L'homme-chien ne se laissait pas marcher sur les pieds lorsqu'il s'agissait de nourriture et il n'allait pas lâcher l'affaire si facilement... Enfin si, peut-être, sur un malentendu.

(Je te laisses le loisir de jouer tes PNJ Wink )
Alicia Runhour
Alicia Runhour
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time /Localized Time Control
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : Looper

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockMer 27 Juil 2016 - 20:51
Le boss prit son cigare entre ses deux doigts, l'éloigna de ses lèvres, et cracha un cercle de fumée grise avant d'écraser le bout de son cigare au milieu d'un grand cendrier noir qui devait valoir une fortune. Son regard suspicieux alternait entre le Moojuu, la petite fille, et les deux malfaiteurs qui les avaient conduits ici. Derrière ce petit groupe se trouvaient également deux vigiles, de grands hommes baraqués mais tout de même un peu plus petit que Doki, qui se tenaient un peu plus tôt devant l'entrée du bureau avant que les deux malfaiteurs ne leur demandent de les laisser passer en prétextant que c'était urgent.

"Des Kébabs...?" répéta le boss après la plainte du Moojuu.

Il avait dit ça sur un ton suspicieux, il avait une voix assez grave et un peu cassée qui laissait envisager les effets néfastes que procuraient ses cigares sur sa gorge et ses cordes vocales.

"C'est comme ça que tu oses les appeler ?... Ces filles, mon gars, ce sont les mieux foutues de toute la région, de vraies bombasses qui viennent bosser toute la journée ici, dans mon club, et qui sont prêtes à perdre toute dignité avec pour seul objectif, celui de satisfaire le moindre de vos désirs ! Et tu oses appeler ça des Kébabs ?!"


Son discours laissait penser que ce boss avait une sorte de grand respect pour ces femmes qu'il employait pourtant en tant qu'objets sexuels, ce qui était plutôt paradoxal avec sa fonction de gérant d'un tel club. On sentait qu'il perdait son calme au fur et à mesure de son discours, et qu'il était plutôt agacé. Il y avait plusieurs raisons à cela. Tout d'abord, il détestait qu'on vienne le déranger dans son bureau, sans même demander la permission au préalable. Mais en plus de cela, un client venait le voir sans même se présenter, et se plaignait des tarifs tout en se permettant d'insulter ses charmantes employées !

"Ecoute-moi bien mon gars, si t'es pas satisfait de la marchandise, t'as qu'à aller voir ailleurs. Tu veux des filles pour pas cher ? Y en a plein au coin de la rue là-bas. Mais ici, c'est un club respectable, un club de luxe, et ces filles, en bas, qui bossent pour moi, ce sont de vraies poulettes de compétition qui font passer ces autres catins des rues pour de la véritable pisse de chat ! Alors je t'interdis de leur manquer de respect !"

Alicia ne se sentait pas très bien. Ce type un peu énervé commençait à lui faire un peu peur. De plus, elle n'aimait pas déranger les gens, et elle n'avait pas été très enthousiaste à l'idée de se plaindre auprès du patron. Elle se demandait même comment elle avait pu atterrir ici, et repassa tout le film dans sa tête. Elle se souvint que Doki était en train de s'irriter à cause du prix des menus, lorsque deux hommes étaient arrivés à côté d'eux. Leurs vêtements ainsi que leurs voix rappelaient quelque chose à Alicia mais elle n'était pas parvenue à s'en souvenir. Elle ne comprit pas grand chose au discours de l'homme mais apparemment, Doki avait été payé pour apporter quelque chose dans ce club. Ça expliquait sans doute pourquoi il avait voulu venir ici. A moins que ça soit elle qui lui avait proposé ? Difficile de s'en souvenir. En tout cas, il avait accepté aussitôt l'idée de voir le patron, au grand désarroi d'Alicia. Apparemment, ils voulaient se partager une prime. Elle s'était contentée de les suivre en restant silencieuse, ils avaient pris une porte au fond du restaurant puis avaient monté des escaliers avant de se retrouver face à deux colosses. Les deux hommes qui les avaient conduits ici étaient ensuite parvenus à convaincre les deux vigiles de les laisser entrer, et c'était à ce moment-là qu'Alicia s'était souvenue de la raison pour laquelle leurs voix lui rappelaient quelque chose. C'était les mêmes hommes qui lui avaient demandé la route et qui avaient eu un accident de voiture !
Mais avant même qu'elle ne puisse le dire à voix haute, ils s'étaient retrouvés à l'intérieur de ce bureau, et depuis elle n'avait plus osé dire un mot.

Après son petit discours, le boss posa son regard sur l'un des vigiles, puis lui ordonna :


"Raccompagnez ces deux clients mécontents à la sortie."

Puis il tourna la tête vers les deux malfaiteurs :

"Bon, qu'est-ce que vous voulez vous deux ?"

Les deux malfaiteurs se lancèrent des regards hésitants, puis l'un des deux commença à parler :

"Heu... Monsieur... On vous a ramené cette fille, comme vous nous l'avez demandé... Et on... On croyait que vous aviez engagé ce type à tête de chien aussi !"

Alors que les deux vigiles commençaient à faire pression sur la fille et le Moojuu pour les inciter à quitter le bureau, leur patron lança un dernier regard aux deux clients mécontents. Il en était certain : il ne connaissait pas du tout ce Moojuu et ne l'avait jamais engagé pour quoique ce soit. En outre, il ne connaissait pas non plus cette fille et ne savait même pas ce qu'elle faisait là, ce qui était sûr, c'était qu'elle n'était pas du tout celle qu'il leur avait demandé de kidnapper.
Mais il y avait plus important encore. Ses deux sous-fifres parlaient de leurs affaires illégales devant des témoins, sans aucune retenue, et ça, il ne pouvait l'accepter. Après tout, il se devait de passer pour un type honnête et personne ne devait être au courant qu'il trempait dans des affaires louches. Ce fut la raison pour laquelle il haussa un sourcil, et répondit d'un air innocent :


"Je n'ai aucune idée de ce dont vous parlez, et je ne connais pas du tout ces gens, ce sont juste deux clients mécontents. Allez, fichez-moi le camp, tous autant que vous êtes."

Le boss se dit alors qu'il allait devoir éliminer les deux malfaiteurs, pour leur incompétence, mais il ne pourrait pas faire cela devant deux témoins, alors ça attendrait un peu.
Mais alors que les vigiles s'apprêtaient à faire sortir Doki et Alicia du bureau, le Moojuu mécontent allait-il en rester là ?
Doki Dulicki
Doki Dulicki
Moojuu
Masculin Age : 102
Date d'inscription : 04/03/2015
Nombre de messages : 317
Bon ou mauvais ? : Neutre popom
Zénies : 945 popom

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation -Stogie Punch - Hakkeshou Kaiten
Techniques 3/combat : Amnesia - Daïchi Retsuzan
Techniques 1/combat : Cat-A-Clysme

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockJeu 28 Juil 2016 - 19:57
Face aux prix indécents proposé par cet établissement pour ce que Doki croyait être des kebabs, le moojuu s'était quelque peu emporté et avait accepté d'être conduit jusqu'au gérant de la boîte pour s'expliquer avec lui. Bien sûr, il y avait un énorme malentendu avec l'homme-chien et la jeune fille aux cheveux clairs mais ce qui suivit ne leur permis pas de mieux comprendre la situation. En effet, le boss avait également mal compris ce que Doki entendait par « kebabs ». Le toutou semblait vraiment penser que c'était la spécialité ici et que les prix ne correspondaient pas à la valeur réel du produit, alors que le patron avait compris qu'il parlait de ses employées comme de la viande. Vu sous cet angle là il y avait de quoi être énerver et le boss commença à défendre ses « filles » devant le moojuu. D'ailleurs, Doki se demandait bien pourquoi il utilisait ce terme là pour désigner de la bouffe, oui, parce qu'il pensait toujours qu'il était question de nourriture.

"Des poulettes, popom ? Ah c'était donc ça. Elles doivent être vachement spéciales alors !"

Il semblerait que Doki n'ait toujours rien compris, mais il sembla s'être calmé. De toute façon le chien aux lunettes de soleil ne restait jamais énervé bien longtemps et il sembla en fait bien rapidement résigné. Ou peut-être qu'il était juste satisfait de s'être plaint, au moins il montrait qu'il ne se laissait pas marcher sur les pieds. Déjà parce que ça fait mal et puis parce que ça salit les chaussures aussi. Enfin bref, le patron du club demanda à ses gorilles de ramener les deux clients à la sortie. Doki n'était pas contre, après tout il avait fait ce qu'il avait à faire et ne pouvait pas faire grand-chose de plus. Il se gratta la tête puis regarda Alicia.

"Bon ben on a qu'à aller voir ailleurs, non ? C'est vrai que le poulet c'est bon, en plus là c'est des poulettes de compétition, vous vous rendez comptes ! Je comprends que ce soit un peu cher. Dommage c'est bon le poulet."

Doki était retourné vers Alicia en disant cela et il se dirigeait calmement vers la sortie. Mais avant ça il y avait cette drôle d'histoire avec les deux malfaiteurs. Ces deux là croyaient que Doki avait été engagé par leur patron et que la fille qu'ils avaient ramené était bien Alicia. Mais en vérité rien de tout ça n'était vrai, c'était encore un malentendu. Comme quoi ça arrivait à beaucoup de gens par ici. Ou bien c'était Doki qui attirait ce genre de personne. Le moojuu s'en fichait un peu de tout ça, mais avant de quitter le bureau il lâcha tout de même quelques mots en direction du patron de la boîte.

"On s'en va, mais attention ! On ne reviendra pas ! C'est quand même un peu cher, popom. Bonne continuation !"

Les paroles de Doki avaient commencés sur un ton dur mais c'était terminé avec beaucoup plus de respect. Comme quoi il n'y avait que la bouffe qui risquait de faire sortir le moojuu de ses gonds. Lui et Alicia furent reconduit jusqu'à la sortie. Finalement ils ne mangeraient pas ici. De toute façon il n'y avait rien à manger mais pour l'homme-chien c'était quand même une déception. Il s'était fait à l'idée de manger un bon kebab et voilà qu'il ne pouvait pas car cet endroit était trop luxueux pour eux. Quel dommage. Doki et Alicia étaient alors devant le fameux « Hot Hell » lorsqu'il s'adressa à la jeune fille.

"Bon ben désolé, je pensais qu'on aurait pu manger ici mais en fait non. Il a dit qu'il y en avait d'autres dans les rues, c'est sympa. En fait il était gentil ce monsieur, je n'aurai pas dû lui crier dessus. Vous voulez qu'on cherche ailleurs ?"

Demanda-t-il tout simplement. Maintenant qu'il avait l'idée d'aller trouver un endroit pour manger, le moojuu allait rester sur cette pensée... À moins qu'il ne perde une nouvelle fois subitement la mémoire sans prévenir, ce qui était plutôt probable. Mais Alicia voudrait peut-être avant tout trouver son hôtel, à défaut d'avoir pu manger dans cet Hot Hell.
Alicia Runhour
Alicia Runhour
Terrien
Masculin Age : 30
Date d'inscription : 29/06/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 2420

Techniques
Techniques illimitées : Slow Time / Stop Time /Localized Time Control
Techniques 3/combat : Backward / Past Jump
Techniques 1/combat : Looper

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki ClockLun 1 Aoû 2016 - 0:00
Cette histoire était quand même intrigante. Le restaurant s'appelait Hot Hell, alors ils devaient probablement faire de bonnes grillades bien cuites. Et pourtant, il n'y avait aucune odeur de nourriture, et aucun plat n'apparaissait sur la carte des menus, ils ne semblaient vendre que des boissons ! Il y avait des barres métalliques verticales juste à côté des tables des clients, mais elles n'étaient même pas chauffées et des filles à moitié nues dansaient autour. Finalement, cet Hot Hell n'avait rien de particulièrement chaud, et Alicia était plutôt déçue. En plus, le gérant du restaurant parla de filles et de poulettes, c'était vraiment de plus en plus étrange. Elle ne prêta pas attention à la suite de la conversation avec les deux hommes qui l'avaient kidnappée, puis elle suivit Doki tandis que deux vigiles les raccompagnaient à la sortie. Ce ne fut qu'en récapitulant tous ces éléments dans sa tête et en repassant devant les tables, la scène en hauteur, les barres de pole dance et les strip-teaseuses que la réalité éclata enfin aux yeux d'Alicia.

Une fois dehors, Doki s'excusa puis proposa d'aller trouver de la nourriture ailleurs.


"Oui c'est une bonne idée. Après réflexion, je crois que ce restaurant est en fait plutôt une sorte de lieu de perversion... Une sorte de club de strip-tease, je présume... Je ne comprends pas comment je n'ai pas pu m'en rendre compte plus tôt. On en voit parfois dans les films ou séries policières !"

Mais le plus étonnant dans tout ça, c'était qu'un grand détective comme Doki lui-même n'avait su reconnaître un tel endroit et avait confondu avec un spécialiste de Kébabs. Pourtant, en tant que détective, il devait être habitué à interroger les méchants dans des lieux comme celui-ci, comme dans Les Experts. C'était peut-être différent sur la planète des Moojuus. C'est vrai, Alicia l'avait oublié l'espace d'un instant, mais il ne faisait aucun doute que Doki venait d'une autre planète, quelque part au milieu des étoiles scintillantes dans la nuit.

Ce fut à ce moment là que le Corbeau se posa de nouveau sur l'épaule de la jeune fille.


"Crow !" s'exclama t-il dans un croassement banal.

"Que dis-tu, Monsieur Corbeau ?"

"Crow ! Crow !"

"Vous entendez ça, Monsieur Doki ? Monsieur Corbeau a trouvé un endroit où ils font du barbecue ! C'est super ! Nous te suivons, Monsieur Corbeau !"

Et oui, pour Doki et toutes les personnes présentes, ce corbeau qui n'avait rien de spécial avait simplement croassé, et pourtant, Alicia donnait l'impression qu'elle avait compris ce qu'il voulait dire, comme s'il s'était exprimé en langage humain. Personne en dehors d'Alicia ne l'avait jamais entendu parler. Ce Corbeau était-il réellement doté de paroles, ou bien n'était-ce là que l'imagination de la jeune fille ? Et si les fois où Alicia avait entendu le Corbeau s'adresser à elle avec le langage humain, c'était en fait cet animal qui contrôlait son esprit afin de lui faire croire qu'il était doué de paroles et ainsi pouvoir communiquer plus facilement avec elle ? Mystère !

Aussitôt, le Corbeau décolla et vola en direction d'une baraque à frites en restant à 2 mètres de hauteur, Alicia le suivit avec des pas précipités, et probablement Doki également. Cependant, très vite, le géant Moojuu se retrouva encerclé par trois prostituées qui tentèrent de l'aguicher, sans même qu'Alicia, partie légèrement devant, ne s'en soit rendue compte.
Contenu sponsorisé

Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Empty
MessageSujet: Re: Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki   Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki Clock
 
Les incroyables mésaventures d'Alicia et Doki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre :: Satan-City-