-92%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur – ...
1.59 € 20.94 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un cauchemar bien réel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Celerya
Celerya
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 18/09/2015
Nombre de messages : 824
Bon ou mauvais ? : Loyal bon
Zénies : 2980

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation / Image rémanente / Trancheuse
Techniques 3/combat : Impulsion / Kai'Smash
Techniques 1/combat : Super Canon Garric

Un cauchemar bien réel Empty
MessageSujet: Un cauchemar bien réel   Un cauchemar bien réel ClockVen 7 Oct 2016 - 12:20


Le monde s'est arrêté, les anges sont las de nous veiller, nous laissent comme un monde avorté, suspendu pour l'éternité, le monde comme une pendule qui s'est arrêtée. Vous l'avez compris, c'est à ce moment précis que le monde s'est arrêté de tourner pour la jeune sayenne qui s'était perdue hors du temps. Plus rien ne fonctionne à présent, tout s'est stoppé autour d'elle, seul le silence régnait encore. Considérez cela comme une hallucination, un cauchemar ou bien un rêve, cela n'est autre qu'un passage très flou de son histoire... de leur histoire.

Que s'est-il passé ? Ou suis-je ? Ce sont les deux premières questions que nous nous sommes posées en ouvrant les yeux. Du sable, de la pierre... il n'y avait que ça à perte de vue, nous pouvions regarder partout autour de nous mais rien n'y faisait. Du sable, de la roche, du sable et encore de la roche. Comment étions-nous arrivées là ? Serait-ce notre instinct qui nous aurait poussées à nous isoler ? Alors notre conscience ne ce serait donc pas complètement éteinte à ce moment … ? Oui, non ? Pourquoi n'obtenions-nous pas de réponse lorsque nous en avions le plus besoin ? Perdues dans le monde, perdues dans les pensées, perdues dans l'âme... était-ce donc le début de la fin ? Est-ce que le sérum noir allait complètement nous consumer comme il l'a fait avec les autres sujets de test ? Ce serait ridicule... dire que ce dopage avait été synthétisé pour améliorer la puissance de notre espèce, voilà maintenant qu'il nous dévore de petit à petit de la même manière qu'un parasite.

Soudain, le monde nous semblait s'être assombri autour de nous. Les nuages noircissaient le ciel mais aucun d'entre eux ne produisait de pluie ou de foudres. Le sol semblait se fissurer au fur et à mesure que notre esprit se déchirait alors qu'une silhouette nous apparaissait au loin. Elle nous semblait familière mais restait pourtant méconnaissable à cette distance. Nous furent alors obligées d'avancer l'une vers l'autre avant de pouvoir nous distinguer l'une de l'autre. Vous l'aurez compris, cette silhouette, c'était nous, nous venions de nous rencontrer pour la première fois, l'une face à l'autre. Nous ne saurions vous dire exactement laquelle des deux nous étions mais c'est à ce moment que nous nous sommes croisées. Nous étions à la fois si semblables et différentes que notre frustration grandissait au fur et à mesure que l'une avançait vers l'autre. Nous avions alors échangés des coups, des attaques de KI mais aucune de nous deux n'arrivait à la victoire.

Nos gestes étaient exactement les mêmes, notre puissance était exactement la même, notre détermination était exactement la même mais il restait encore une chose que l'une ne pouvait pas copier sur l'autre : notre façon de penser n'était pas du tout la même, nous étions deux parfaits axes opposés tout comme le Yin et le Yang ; l'équilibre du bien et du mal était trouble, notre conscience se consumait de plus en plus vite alors que ce combat sans fin continuait, aucune d'entre nous n'avait l'impression de pouvoir gagner dans ces luttes répétitives et agaçantes. Nous fatiguions toutes les deux mais aucune d'entre nous ne voulait encore lâcher prise. Pas avant d'avoir gagner hein... malheureusement, la victoire n'est revenue à aucune de nous deux. Une spirale s'était formée au beau milieu de notre champ de bataille, cette chose absorbait le sable, la roche, les nuages et même nous. Nous étions impuissantes face à cette chose qui nous privait de tout mouvement. Le monde s'assombrissait autour de nous jusqu'à ce que nous ne puissions plus le voir, nous étions au fond du gouffre, privées du peu de lumière qu'il nous restait.

Alors... cela ne pouvait pas vraiment s'expliquer mais un puissant sentiment de frustration est monté en nous à ce moment. Alors que ce monde venait de sombrer avec nous ; notre joie, notre chagrin, notre peur, notre amour, notre colère,  notre ego, notre détermination... tout ses sentiments ne faisaient plus qu'un, c'était comme-ci l'une d'entre nous s'était attachée à l'autre au point au point que nous  formions plus une seule et même entité. Notre frustration grandissait dans le silence, elle devenait incontrôlable à un point que nous n'aurions jamais pu imaginer et c'est alors que la lumière jaillissait de nouveau. Celle-ci ne venait pas du ciel non, elle venait de nous. Un tout nouveau pouvoir était en train de nous envahir alors que la lumière se propageait tout autour de ce corps engourdi. Finalement, l'une d'entre nous se détacha de l'autre et s'éloigna dans l'obscurité. Nous avions récupéré notre individualité mais nous savions que tout cela n'allait pas durer et cette pensée m'attristait alors que l'autre semblait folle de joie à cette idée.

Lorsque j’ouvris de nouveau les yeux,  je pu alors considérez que le monde était resté tel qu'il était : les nuages étaient là, le sable était toujours là et le monde ne s'était pas plongé dans l'obscurité permanente cependant, mon corps était encore envahi par la lumière. Mes cheveux enveloppés par la lumière pointaient en direction du ciel alors qu'une force incroyable émergeait du plus profond de mon être. Était-ce donc cela que l'on appelait le destin ? Je sentais mon ego s’accroître en même temps que ma bestialité alors qu'un sourire de satisfaction s'affichait sur mon visage. Je ne savais pas vraiment ce qu'il s'était passé et encore moins si tout cela était réel mais si une chose pouvait être  sûre, c'est que j'avais accompli quelque chose dont je n'avait pas encore prit conscience. Le sang qui parcourait mes veines semblaient bouillant, javais l'impression de brûler de l'intérieur mais cette sensation me faisait un bien fou. Était-ce donc cela que l'on appelait l'éveil d'un nouveau pouvoir ?
 
Un cauchemar bien réel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta :: Désert-