Partagez
 

 [Stinger Industry] Ce que la raison ignore...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jade Highwind
Jade Highwind
Autres Races
Féminin Age : 36
Date d'inscription : 30/06/2013
Nombre de messages : 396
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 610

Techniques
Techniques illimitées : Tir Blaster, Garde améliorée, Boom Sonique
Techniques 3/combat : Choppe, Canon
Techniques 1/combat : Lance fulgure

[Stinger Industry] Ce que la raison ignore... Empty
MessageSujet: [Stinger Industry] Ce que la raison ignore...   [Stinger Industry] Ce que la raison ignore... ClockMer 28 Déc 2016 - 13:06
"Excusez-moi."
La dame à son bureau vit une touffe de cheveux orangés ébouriffées dépasser de son stand. Se penchant en avant, elle aperçut une petite mécano alien.
"Vous venez pour les travaux du 4ème ? Vous êtes en avance."
"Non, pardonnez-moi, je ne suis pas une employée." Elle fit glisser sur le pupitre la carte que le serveur de Tropicaland lui avait donné. "Je m'appelle Jade Highwind et je voulais m'entretenir avec v..."
La femme jeta la carte dans la poubelle après un bref regard. Jade étira un long visage déçu.
"Que voulez-vous ?"
"Eh bien..." Jade remonta ses lunettes, un peu perdue. "J'étais une invitée des funérailles de Monsieur Stinger... Et ses dernières paroles m'ont, comment dire... perdue." Elle releva les yeux vers la dame et vit qu'elle avait capté toute son attention.
"Asseyez-vous." Dit-elle en lui montrant un petit salon qui ressemblait à une zone de salle d'attente. S'attendant à y aller seule, elle fut surprise de voir que l'employée de Stinger Industrie l'avait suivit pur s’asseoir avec elle. Elle tapota sa propre épaulette et la porte du bureau se referma, laissant les deux femmes seules.
"Je n'ai pas eu la chance moi-même d'être l'une des élus et d'assister à ses funérailles. Vous devez être une proche, je ne pense pas en savoir plus que vous."
Jade en paru encore plus attristée.
"Justement non... Je venais de le rencontrer. Enfin... Je croyais."
Jade avait les yeux cernés. Il était clair que cela la perturbait profondément.
La femme lui sourit et lui tendit une main.
"Je m'appelle Muriel. Ravie de rencontrer une amie de mon regretté patron." Muriel était élégante et fine, le contraire absolu de Jade qui ressemblait à un sac à patate trempé dans l'huile. "A quoi ressemblaient ses funérailles ? J'ai entendu toutes sortes d'histoires extravagantes. Il parait que le monument en sa mémoire sur Métamol est digne d'une pyramide égyptienne."
"Egypti... quoi ?" Jade ajusta son col de pull nerveusement. "C'est assez gigantesque, digne d'un dieu ouais. Je crois même qu'il rivalise avec le temple métamole." Elle disait ça par politesse, elle avait aucun intérêt pour ce genre de détails. L'architecture, le paysage de Métamol, tout ça, c'était vraiment le cadet de ses soucis.
"Il... Vous a parlé ?" demanda Muriel, un peu émue.
Jade se sentait vraiment mal d'avoir eu ce privilège alors que d'autres, plus attaché à lui ne l'avait pas eu.
"Oui..."
"Haha, il est impossible, même dans la mort il aura réussi à faire mieux que les autres."
"Ouais, et même à me retourner les méninges et les tripes."
Muriel se reprit et l'invita à se calmer.
"Je me doute que vous ne pourrez pas trop me parler des projets sur lequel il avait travaillé... Je sais même pas pourquoi je suis là. Sans doute pour comprendre mieux son univers."
Elle regarda l'immense couloir qui menait à l'ancien bureau du boss. Muriel lui tendit la main à nouveau : elle la releva et l'invita à la suivre. Hors de question bien entendu de pénétrer dans le légendaire bureau du boss ! La secrétaire ouvrit une porte invisible sur le côté du couloir et se retrouva de l'autre côté du bureau du boss : de l'autre côté des aquarium à requins. En coulisse... Dans le domaine d'entretien du bassin.
Jade posa une main sur la vitre. Les poissons colossaux qui y nageaient semblaient eux-même en deuil.
"Cette salle est l'anti-chambre de son bureau : elle ne dispose d'aucun écran, et peu de technologie. Il venait ici pour se détendre, se couper un peu de ses obligations. Pour être honnête il venait rarement, c'était un bourreau de travail."
"Cela devait être difficile d'être sa secrétaire."
"Je ne me suis pas trop ennuyée en effet... Mais Stinger était un patron attentionné et attentif. Ma vie de famille était un priorité pour lui, je n'ai jamais eu à lui réclamer du temps pour moi."
Jade sourit. Difficile d'imaginer ce mafioso imbu de lui même aussi humain.
"Vie de famille... Et lui, il en avait une ?"
"Les relations avec son père n'étaient que cordiales mais il avait beaucoup d'admiration pour lui. C'était un grand solitaire."
"Pas même de compagnes ? Un homme de son importance pouvait multiplier les conquêtes."
"Non, aussi loin que remonte mes souvenir je ne lui remet aucune romance."
Jade sentit son coeur faire un bond dans sa poitrine. Pas de romance... Pas une seule.
"Il n'avait qu'un seul amour..." déclara Muriel souriant. "Son empire."
Jade sourit, gênée, avant de se tourner vers les requins. Ils ne restait que des jeunes, le plus gros étant mort en même temps que son maître : Jade n'aura jamais eu la chance de l'admirer.
"Ecoutez, j'ai une question délicate à vous poser mais... Est-ce que le nom de Enolc vous dit quelque-chose ? A-t-il travaillé avec Stinger ? Même il y a fort longtemps ?"
Muriel n'était pas habituée à divulguer la moindre information.
"Ce nom ne me dit rien." Avoua-t-elle tout de même.
Jade se laissa glisser contre la vitre et s'assit par terre. "Stinger... devait être trop maladroit avec les femmes..." Elle n'arrivait pas à lui pardonner de la laisser comme ça avec une révélation, un baiser et plus rien. Plus jamais rien. C'était cruel et inhumain. C'était la pire des choses possible à faire à quelqu'un !!
Elle releva les yeux et vit un tableau au mur. Un portrait de Stinger et son père ; Robert devait avoir 17 ou 18 ans là-dessus. Voir ce visage, celui qu'elle avait vu dans le tombeau lui retourna le coeur et sans qu'elle ne comprenne pourquoi ce n'était plus la rage qui l'inondait mais la tristesse. Beaucoup de tristesse. Et de la peur. De la panique même.
"Tout va bien ?"
Jade semblait sur le point d'exploser : elle lança un regard de détresse à Muriel, et réussit à éviter l'implosion en articulant :
"Comment a-t-il réussi à nous contacter post-mortem ?! Quel genre de pouvoir avait-il ?"
"Sa technologie me dépassait souvent, mais pour le coup il semble avoir en effet avoir dépasser les limites du possible. Il restera un mystère pour nous tous..."
"Un mystère !! UN MYSTÈRE ! J'ai jamais voulu me confronter à un mystère moi !!" Muriel avait sursauté. "Pourquoi je ne me rappelle pas ? pourquoi ?" Elle avait les yeux humides, ce qui surprit Muriel. Jade la regarda dans les yeux et sans pouvoir s'en empêcher elle se confia :
"Il m'a dit qu'on avait été amoureux, il m'a embrassé... Et je n'ai aucun souvenir de tout cas ! Et... Ce robot... RA-31... Je suis sûre... C'est moi..." Elle prit sa tête dans sa main, honteuse d'être dans cet état. "Je suis désolée, je... "
Muriel resta immobile. Le boss était mort et voilà qu'une compagne mystérieuse apparaissait dans un grand numéro mélo-dramatique. Était-ce une tentative de récupérer de l'héritage ? De s'inventer une vie puisqu'il n'y avait aucun témoin de ce que Stinger avait pu dire dans ce tombeau ? Muriel, dévouée même post-mortem à son patron, ne pouvait prendre aucun risque.
La métamol s'essuya les yeux sous ses lunettes et tenta d'arrêter de pleurer. Elle regardait dans tous les coins, à la recherche du moindre indice, du moindre souvenir, de la moindre once de logique à tout ça.
Elle n'avait aucun souvenir. Aucun. Et la timeline ne collait pas, c'était pourquoi elle pensait que Robert avait voyagé dans le temps, possiblement avec Enolc. Nate lui-même n'avait pas de machine à voyager dans le temps alors comment Stinger aurait-il pu autrement ? Sauf si...
"Nate..."
Sauf s'il n'avait jamais voyagé dans le temps. Qu'il ne l'avait jamais rencontré. ... Pas qu'il soit un menteur, mais qu'il se soit trompé. Ce n'était pas elle. C'était une mécano métamole qui avait utilisé sa technique sur RA-31. Une dénommée Jade Highwind... Mais d'une autre dimension.

Elle avait totalement ignoré Muriel et tournait en rond dans la pièce, réfléchissant à présent. Non, c'était trop capillotracté et elle râla contre elle-même dans un gémissement de frustration. Elle devait vraiment avoir perdu la mémoire, sinon pourquoi Stinger lui aurait avoué cet amour oublié ? Un homme capable de parler outre-tombe ne doit rien laisser au hasard.

"Il est temps de repartir mademoiselle, je pense que je ne peux pas plus vous aider." Muriel l'avait sorti de ses pensées.
"Merci à vous, désolée... C'était fort aimable de votre part de m'avoir accueillie ici."
Jade lança un dernier regard au portrait du Boss jeune, avant que Muriel ne la pousse vers la porte.
"Je vous raccompagne à la sortie."
Jade suivit la femme pour sortir de cette zone "privée". Elles passèrent devant des salles de travail où des ingénieurs surveillaient des infrastructures dans l'univers entier.
"Merci encore, et désolée pour mon cirque... je ..."
" Le décès d'un tel homme nous a tous troublés. Vous êtes secouée, je ne vous en veux pas. J'espère que vous trouverez ce que vous cherchez. Si vous dites vrai alors... nous nous reverrons possiblement. Je pense que Monsieur Stinger n'a pas dit son dernier mot. Je ne peux m'imaginer un monde sans son regard bienveillant." Dit l'employée, laissant Jade avec un goût amer malgré tout.
"... Mes condoléances." conclut Jade, sachant que Muriel était sans doute plus dévastée, ayant elle pour le coup des souvenirs de son cher patron.

Le reste de la marche fut silencieuse, jusqu'à ce que des voix s'élèvent d'une salle longeant le couloir. Les hommes et femmes s'y trouvant avaient l'air surexcités et ravis :
"Ils sont vivants !"
"De retour !"
Jade qui imaginait -à juste titre- qu'il s'agissait d'un escadron en mission se désintéressa de la nouvelle : Muriel, elle, lui fit signe d'attendre et rebroussa chemin pour passer la tête par la porte et demander quelle était la nouvelle.
"Muriel ! Notre annexe métamole vient de nous confirmer que le Coeur de Fer était réapparu dans leur orbite ! Ils sont enfin revenus !"
Muriel sourit alors que tous parlaient de membres de l'équipage qu'ils allaient retrouver. Jade n'avait que faire de ces personnes, elles n'étaient pas boss, mais son regard s'était tout de même illuminé.
"Le Coeur de Fer..." Elle sourit. "Le mot de passe !"
"Mademoiselle ?" lança Muriel en voyant la mécano prendre seule le chemin de la sortie.
"Merci Muriel !! Mais je viens de comprendre que Monsieur Stinger m'avait en réalité donné une piste !"
Elle continua sa course, sachant que les caméras s'assuraient qu'elle ne s'engouffre pas dans le complexe et sorte directement.
 
[Stinger Industry] Ce que la raison ignore...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» PROSPER AVRIL AVAIT RAISON !
» [Quête] Le roi scorpion
» Des textes que nous aimons...pour une raison ou pour une autre !
» Jim Ross en interview

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Métropole-