Partagez
 

 Le Futur s'écrit aujourd'hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockVen 30 Déc 2016 - 14:20

Alors que cette colonie faisait maintenant partie intégrante de l’histoire des saiyans c’était réellement la première fois ou Sharotto y pointait le bout de son nez. Une fois sortit de la station de voyage spatial ces premières impressions à la vue de l’apparence de cette planète était tout d’abord ses couleurs. Le ciel avait un couleur mauve, tandis que les structures et les édifices n’avaient rien n’a envié à la planète mère. La gravité semblait être de même force que sur sa planète natale, il y faisait juste un peu plus froid que sur Végéta. Cela faisait bien longtemps que le saiyan n’avais pas bougé de Végéta… Cela remonte à l’époque où il agissait encore comme un bête saiyan, sous les ordres du Roi Végéta, annexant et détruisant des planètes juste pour le profit… Tout ceci n’aurait peut-être pas évolué sans tous les malheurs qu’il avait subi, quoi qu’il en soit, maintenant qui était aux commandes il avait le pouvoir de changer ça, changer l’image de son peuple, l’image de barbare ne pensant qu’aux meurtres et aux conquêtes. Cela ne serait pas facile… Les vieilles habitudes ont la peau dure faut croire… L’orgueil saiyan est coriace, néanmoins il y a une règle que les saiyans suivent en général, celle de la force.

N’ayant pas vraiment connaissance de l’itinéraire à suivre, un petit groupe de soldats saiyans se proposèrent de m’escorter jusqu’au quartier militaire, lieu ou allait se déroulé ses quelques jours les épreuves militaires. Chaque saiyan faisant partie de l’armée rêvait secrètement de se faire un nom en son sein, et quoi de mieux pour cela que de monter les échelons et montrer à tous sa force. Ah oui la force ! C’est vrai que cela était très importants pour les saiyans, mais il ne fallait pas se concentrer seulement sur cette qualité-là, le leadership, l’intégrité, la force d’esprit tactique… tout ceci comptait également, c’est pour cela que l’armée ne comptais pas seulement que sur la force pour élever quelqu’un en grade. Convier par un certain lieutenant Mobba, c’était avec plaisir que Sharotto avait décidé de venir assister à cette représentation.

Une fois arrivé à destination le groupe de soldats qui suivait le monarque et qui, au fur et à mesure de la route avait grossi, laissa le souverain saiyan, sans doute qu’il était là pour l’épreuve. Sharotto monta alors dans une des loges du quartier, celle réservé au haut commandement de l’armée, là où l’attendais certainement le lieutenant tantôt cité. Lorsqu’il pénétra dans la partie supérieure du quartier, le nouveau monarque resta assez étonné… Il n’y avait personne, se demandant même si il était au bon endroit à tel point c’était désert. Un homme entra à son tour dans la salle de réunion, un air assez neutre, des cheveux courts en pointes avec une queue de cheval et une bebar digne d’un bucheron canadien. C’était assez marrant de reconnaitre quelques traits entre ce saiyan et le général Motta.
Spoiler:
 

« Pardonnez mon léger retard mon Roi »
« Ce n’est rien, dites-moi plutôt comment cela se fait que cette salle soit si vide… »


Le lieutenant marqua quelques secondes de vide avant de répondre

« Ce n’est pas anormal pour être franc avec vous. La plus part de nos haut gradé ont péri durant la guerre contre l’Alliance maléfique et il ne reste que très peu de gradé désormais, c’est pourquoi il est nécessaire de nous réapprovisionné »

Sharotto n’avais pas remarqué à quel point la guerre contre Majin Végéta avait engendré de perte, il était clair que la mort de Toma n’étais guerre la seule préoccupation de l’armée, il était nécessaire de vraiment rendre à l’armée une nouvelle image.

« Je vois… J’espère vraiment que nous allons trouver de bon saiyans durant ces recrutements. Puis je avoir le planning des épreuves prévues ? »

« Bien entendu, les voici. »

Le lieutenant Mobba tandis un dossier à Sharotto dans lesquelles il pourrait voir sur quels critères les sélections allait porter. Celui-ci plongea directement son œil dessus pour voir de quoi il en retourné. La première épreuve était une épreuve de vitesse, chaque saiyan doit affronter 3 saibaman et s’en défaire le plus vite possible. La deuxième était une épreuve classique saiyanne, un match à 1 contre 1 et la troisième était une épreuve de coopération, un groupe de trois contre trois dans un nouveau combat.

« Vous ne faites plus passer de test écrits ? »

« Vous parlez des test que l’on donnait aux élites ? »
« C’est bien ça. Je veux que vous rajoutiez un test écrit, la force est une chose, mais j’ai aussi envie d’avoir des gradés qui savait réfléchir. »

« Très bien, une formulaire de 10 questions doit être possible. »
« Parfait, je vais personnellement accueillir et souhaiter une bonne chance à tous les soldats présents à cet évènement »


Le Roi sortit ensuite des loges et se dirigea vers l’immense salle ou tous les saiyans était réuni. Depuis un balcon qui surplombait la salle le Roi pris une inspiration avant de parler d’une voix vive

« Très chers soldats ! Vous êtes ici aujourd’hui pour prouver votre fidélité et votre force. Chacun d’entre vous ici convoite une place de choix dans l’armée. Donnez le meilleur de vous, soyez concentrez et sortez vos tripes. Bonne chance à tous. »



Dernière édition par Sharotto le Mar 3 Jan 2017 - 15:40, édité 1 fois
Muri Sejin
Muri Sejin
Namek
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Umpercut Ki & Rayons occulaires (Rayon d'une extrême précision)
Techniques 3/combat : Final Impact (Rayon destructeur transpercant) & Bouclier d'énergie
Techniques 1/combat : Strengh Ancestral (Invocation jusqu'à 4 clones sans division de force)

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockVen 30 Déc 2016 - 21:16
Après que le combat avec l'officier Pratai se soit terminé sur un match nul, Muri re-gagna alors la partie centrale du quartier militaire où tout les candidats étaient réunis écoutants s'exprimer le Roi.
Un homme qui inspirait une très grande motivation et l'on sentait sur son visage que l'abandon ne fesait pas vraiment partie de son univers, quelqu'un qui avait très clairement certains atouts lui donnant un clair avantage en combat et également  un impact sur les autres.

Bref, Muri se rendit alors vers un tableau où il y avait les différents tests de séléction, la première épreuve ne lui semblait d'ailleurs pas très compliqué puisque il fallait alors se défaire de trois adversaires le plus rapidement possible, c'est surement que les adversaires n'avaient pour avantage que le nombre mais malgré tout ne sachant pas vraiment la différence de force, Muri ne prévoyait pas forcément d'y aller tout doux mais utiliser son sens tactique pour se débarasser d'eux.

Il s'assit alors afin d'attendre que son tour arrive, fermant les yeux et se concentrant sur les énergies et l'issu des combats, analysant tout comme un véritable stratège, il partirait alors sur un avantage dans le sens où il saurait dejà un peu à quoi s'attendre.
Et il semblait d'ailleurs qu'un certain nombre de candidat ayant une force de combat assez correcte manquant de jugeote et d'intelligence ne passaient pas cette étape.
Ne voulant pas être surpris Muri prévoya de ne pas prendre à la rigolade ses adversaires.
Son tour s'approchait alors il enleva tout ses poids à travers ses différents accessoires et attendit alors debout son tour.


Le tour à Muri arriva enfin pour débuter cette première épreuve, sous l'oeil du Roi qui assistait à tout les tests de recrutement.
Celui-ci, consistait à se défaire de trois saibamans le plus vite possible, d'ailleurs Muri se rendit compte très rapidement que ses adversaires n'étaient que des bestioles sans réel intelligence ne partageant en commun que le combat brut.
D'après Muri le Roi avait peut-être dejà perçu que le Namek ne pensait pas qu'avec ces poings et ne semblait pas également être du genre à laisser ses émotions se mêler à ses décisions des points qui si s'avéraient vrais plairait peut-être au Roi.

L'épreuve débuta peu après, d'un côté Muri et de l'autre ses trois adversaires.
Ces adversaires lancèrent l'assaut en premiers, celui de devant s'élança pour contourner Muri et se placer derrière lui mais Muri ne sauta pas directement sur lui, le second s'élança droit sur Muri pour l'attaquer et au même moment le troisième profita pour lui aussi contourner Muri.
Au même moment il lança sur le troisème Saibaman un unique rayon occulaire qui le transperça le laissant mort sur le sol, et quasi coup sur coup infligea au deuxième qui s'élançait sur lui un coup d'pied au menton
qui l'envoya valser dans les airs, et puis il saisit enfin le premier  par le visage en allongeant son bras gauche pour l'envoyer dans les airs au même endroit où était situé le troisième, lesquelles il executa au même moment grâce à deux rayons occulaires sortant de son regard.

Le Futur s'écrit aujourd'hui 4eun7z10

Tout ça c'était passé en l'espace de quelques secondes à peine et il avait juste suffit à Muri de comprendre la technique de placement de ses adversaires pour mettre en place la sienne et la mettre en execution.
Celà aurait pu être une perte de temps si il avait foncé tête baissé mais encore une fois son sens tactique et ses aptitudes psychiques lui ont permis d'être à des années lumières de ses adversaires pourtant des êtres n'étant pas inoffensives du tout.
Muri se disait que d'ailleurs le Roi avait surement compris que le potentiel qui émanait de l'intelligence et du pouvoir de Muri pourrait servir lors de missions périlleuses, mais il voulait surement malgré tout en savoir plus sur sa force car ces premiers adversaires étaient vraiment d'un niveau basique et l'univers regorgeait de menaces dépassants encore les guérriers de l'armée sayen.
Enfin tout ceci ne sont que des suppositions, des analyses qui sont celles de Muri.
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockLun 2 Jan 2017 - 13:18
Vegeta II, cette colonie était rapidement devenu le centre militaire du peuple sayen, et c'était facile de voir pourquoi. Une température rude et glaciale contrairement à la température chaude voir aride de celle de la mère planète en faisait un excellent terrain pour endurcir les guerriers. Depuis l’ascension de Sharotto et de Pythar au pouvoir, c'était devenu le centre de recrutement auquel n'importe qui désireux de rejoindre l'armée ou de monter en grade était la bienvenue pour tester leurs forces. Pour un homme voulant prouver sa puissance à ces confrères et taire son passé, c'était une occasion en or! Un tel homme était Raditz, sa rencontre avec Nemor lui a fait réaliser que s'il voulait que son nom ne soit plus associé avec sa faiblesse, il devait agir directement, et quoi de mieux qu'un bon rang parmi l'armée sayen?

Il était arrivé au quartier militaire, rejoignant la masse de recrues cherchant également à se faire un nom parmi les siens, il remarqua même certains qui s'étaient entraînés dans la tour de combat, mais aucun qu'il avait croisé durant son escapade avec Nemor, dommage, il aurait adorer de les humilier un seconde fois durant les épreuves 1 vs 1 ou 3 vs 3. Et enfin, la première moitié de dyarchie se montra au public passionnant de prouver leurs valeurs, d'un plafond surplombant toute la salle pour sortir le plus typique des discours possible. C'était lui qui avait vaincu le Roi Vegeta? Il était vraiment devenu faible, il méritait de se faire virer. Et en plus, son fils ne pourra plus aucune forme d'autorité sur lui, le karma est tellement bon. Dommage que la nouvelle royauté suivait la logique terrienne que la conquête est mauvaise...

Les épreuves commençaient enfin, et un par un, les guerriers effectuaient la première épreuve, un combat contre le temps, le plus rapidement la confrontation est réalisé, le mieux s'était. Mais parmi les soldats présents dans le recrutement était un Namek? Qu'est-ce que ça voulait dire? On allait pas intégrer des limaces parmi les rangs du peuple le plus puissant connu de la galaxie. Il avait plus à espérer que les gradès n'avaient pas perdu leurs esprits à l'accepter parmi l'armée, surtout en tant que haut-gradé!

Il était temps pour Raditz de passer l'épreuve, une simple confrontation contre trois Saibaimans. Il était dégouté par ces créatures sans cervelles, dire qu'il était aussi faible qu'eux avant sa mort, aussi faible que de simple plantes. Dès que le test commença, Raditz envoya un Double Sunday vers deux Saibaimans, les prenant par surprise et les désintégrant aussitôt, laissant le troisième seul contre le sayen. Aussitôt, le saibaiman se lança vers Raditz l'attaqua, même il réalisa que plus tard qu'il s'attaquait à une image rémanente de sa cible alors ce dernier était derrière lui. Le guerrier à la longue chevelure prie sa victime par le cou, le soulevant du sol et après une seconde prise par pur sadisme, écrasa la cou du Saibaiman, finissant ainsi l'épreuve. Le sayen souria, attendant la prochaine épreuve, en espérant au fond d'avoir un adversaire facile pour la prochaine épreuve, il ne pourra qu'en savourer son humiliation davantage.
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockLun 2 Jan 2017 - 17:30

Le tout nouveau Roi des saiyans été convié. Depuis son avènement au trône, Sharot n’avais plus de temps à lui, alors bien qu’il s’était chargé personnellement de l’affaire Wulhut cela ne l’empêchait pas d’avoir agi comme un leader. Ainsi excepté ce petit détour sur Kanasa, le Roi n’avais plus fait d’exercice depuis quelques jours, durant son fameux combat d’entraînement contre le nouveau général des forces saiyannes. Aujourd’hui, spectateur des épreuves de gradation, il n’allait surement pas reprendre d’activité physique.

Assis aux côtés du seul haut gradé de la planète, le lieutenant Mobba, il assistait à tour de rôle à la première épreuve. Les quartiers militaires étant très grand, plusieurs espaces avaient été créées pour enchaîner les matchs contre les Saibamans plus rapidement. Beaucoup d’entre eux ne parvenait pas, ou avec bien du mal à se défaire de leurs adversaires, naturellement il restait beaucoup d’anciennes basses castes voulant enfin s’offrir le luxe de la renommée. Les prétendants se succédait, les quelques rares saiyan qui passait survolait plutôt bien l’épreuve tandis que les autres était éliminé prématurément.

Alors que le spectacle devenait banal, sur un des terrains se présenta une personne non saiyanne. Un grand guerrier de peau verte qui était masqué dans la foule. Qui était-il ? Pourquoi venait-il passé ses tests au juste ? L’armée saiyanne n’est pas exclusivement composé de saiyans, mais généralement les extra-terrestres occupé des postes de gérance comme employé à la base de lancement, ou chargé de s’occupé des cuves de soin en salle de régénération. Dans l’armée à proprement parlé, il n’y avait que des saiyans. Jamais dans l’histoire une autre espèce n’avait imaginé s’engager chez eux… Cela avait réussi à attirer l’intérêt du Roi. Sharotto se moquait totalement de savoir qu’un extraterrestre concoure, ce qu’il craignait c’était les saiyans eux même. Imaginé un saiyan sous les ordres d’un « étranger », même Sharotto était assez réticent à cette idée en l’imaginant, alors est que vraiment les saiyans pourrait suivre un autre que l’un des leur ? Enfin pour le moment l’homme vert s’avança dans la petite arène pour en découdre, qu’avait-il dans le bide.

Les saibamans réagirent immédiatement à la vue de cet être, sans doute que l’habitude de côtoyé les saiyans les rendait moins vigoureux, mais là, les trois petits monstres se mirent en mouvement très rapidement se ruant vers leur adversaire. Strictement calme et droit l’extraterrestre ne bougea qu’au dernier moment et en l’espace de quelques enchaînement rapide il vint à mettre à terre les trois.

« Vous avez des informations sur lui ?»

« Muri Sejin, il s’est inscrit plutôt dans la matinée, j’en étais le premier surpris, en principe les nameks sont un peuple pacifique »
« C’est surprenant en effet… »


Ce qui était encore plus surprenant c’est qu’à l’heure actuelle ce fameux namek donc venait de passé premier au classement. Il était celui qui avait éliminé ses adversaires le plus rapidement possible, et laissa la plus part des saiyans un peu sans voix. Il était clair que niveau orgueil, beaucoup allait être touché.

La séance se poursuivait tranquillement, toujours avec des échecs et des réussites, quand soudain un énergie un peu plus au-dessus de toute celle précédemment passé surgit, elle ne resta que de courtes durée puisque le combat était aussitôt finit, en y jetant un œil Sharotto aperçu un saiyan, type massif, avec une grande chevelure noire. Ce saiyan lui disait quelque chose, comme si son existence ne lui était pas méconnue, mais pourtant il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il attendit que le tableau d’affichage puisse dévoiler son prénom, puisque à la vitesse ou il avait réalisé l’épreuve il allait sans doute se trouver tout en haut du classement, dépassant enfin ce namek qui occupait le leadership depuis son passage. Le tableau créa une nouvelle case (1) et le nom de « Radditz » s’afficha au-dessus de tous. Le gaillard sortit de l’arène avec nonchalance et durant la fin de cette première épreuve personne ne passa devant lui.

« Il n’y a que très peu de retenue pour les 3 contre 3, mais au moins ceux qui ont réussi à passer plus ou moins bien sorti. »


Après une entracte, le temps de laissé à un ordinateur de trié et tiré au sort les groupes, les noms s’affichèrent sur les écrans un peu partout dans la salle, Sharotto s’arrêta dessus, et il fut un peu déçu, l’ordinateur n’avais pas mis les deux premiers l’un contre l’autre… Néanmoins, il n’était pas tombé ensemble non plus. Sharotto voulais assister à un combat plus palpitant que l’hors d’œuvre qui venait d’être terminée.
Muri Sejin
Muri Sejin
Namek
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Umpercut Ki & Rayons occulaires (Rayon d'une extrême précision)
Techniques 3/combat : Final Impact (Rayon destructeur transpercant) & Bouclier d'énergie
Techniques 1/combat : Strengh Ancestral (Invocation jusqu'à 4 clones sans division de force)

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockLun 2 Jan 2017 - 21:27
Alors que la toute première épreuve venait de se terminer et que la seconde  était sur le point de s'entamer, Muri portait encore interêt à l'énergie qu'il avait ressenti peu de temps après son passage aisé sur la première épreuve, elle était relativement élevé par rapport à celle des autres candidats mais surtout également très dangereuse puisque l'énergie de ce dernier  semblait à Muri être de nature cruelle et agressive cacheant surement derrière ça un autre pitoyable défaut mais quel était ce défaut, Muri s'interrogeait encore un peu dessus jusqu'au moment où il était temps pour lui de se vider la tête de ses pensées afin d'appréhender la suite, un combat en équipe où Muri semblait être au dessus de ses opposants comme de ses coéquipiers d'ailleurs.
Néanmoins en face il y avait un guerrier qui pourrait poser beaucoup de problèmes et mettre  très clairement en péril l'accès à l'ultime épreuve convoîté par Muri. Enfin bon les choses étaient telles qu'elles étaient et il était d'ailleurs trop tard pour chercher plus de tactiques à adopter puisque les deux équipes se fesaient dès-maintenant demandés pour le début de l'épreuve.
Chacunes d'un côté les deux équipes entrèrent alors sur le terrain et l'épreuve débuta très rapidement, aussitôt Muri saisit le jeu de la provocation par par ces cornes  pour déstabiliser ses adversaires par de fausses et ridicules paroles qui tuaient complètement le sérieux de l'affrontement.


                                                    « Alors les nains de jardin,
                       vous êtes sûrs d'avoir l'âge requis pour vous permettre d'user la violence ?»

                                                                         

L'amour propre de ces guerriers sayens était touchés, deux d'entre-eux n'hésitèrent pas à se lancer avec un extrème mépris sur Muri qui lui s'envola pour les embarquer avec lui et faire gagner du temps à ses coéquipiers qui se trouvaient maintenant tout les deux contre un seul   adversaire.
Muri lui était à pleine vitesse pour rester devant ces deux là, il devait d'ailleurs opter pour certains passages pour les mettre en confusion, quelque chose qu'il réussit avec brio  à trois reprises  mais malheuresement la quatrième était la fois de trop puisque il se trouvait alors bloqué des deux côtés au milieu de  l'allée d'une montagne, les deux sayens déferlèrent sur lui des boules d'énergies bien trop puissantes pour qu'il puisse s'en défaire simplement, il activa alors sa meilleure technique défensive son bouclier d'énergie pour résister à ces attaques énergétiques qui lui consommait par contre de son endurance, cependant le réel affrontement pour Muri à inferiorité numérique allait enfin commencer puisque toujours bloqué Muri n'avait pas d'issu pour éviter la confrontation et pour surtout faire gagner encore du temps à ces coéquipiers mais étant doté d'un grand courage il avait pris ce risque, pourquoi car il n'était pas égoïste et ne pensait pas uniquement à sa propre victoire.
Aussitôt ils se lancèrent sur Muri, le rua de coup dont certain qu'il arrivait à contrer mais très vite ils prirent l'avantage sur lui et l'envoya s'écraser au sol, le namek était clairement en grande difficulté face à eux et était sur le point de perdre, mais alors que ses adversaires allaient lancer un nouvel assaut ses coéquipiers attaquèrent par surprise de pleins fouets les deux sayens qui se tenaient droit devant et dominaient Muri.
Le Namek saisit alors l'occasion pour aller aider l'un d'entre eux qui se trouvaient contre le plus fort des deux adversaires restants, ils réussirent très aisément et rapidement à eux deux à l'envoyer s'écraser dans des montagnes.


                                                 « Laisse-le moi j'ai une revanche à prendre,
                                                   va aider l'autre ! »              


Le coéquipier présent aux côtés de Muri rejoigna alors l'autre afin de l'aider, et Muri poursuivit son combat à la régulière, il déchaina aussitôt toute sa puissance en un enchainement dont son adversaire qui était essouflé en subissait la totalité , il termina  cet enchainement par un coup de poing dans le foie qui lui coupa complètement la respiration il profita de ce moment pour se téléporter instantannément derrière lui pour porter un coup dans la nuque mettant ainsi inconscient son adversaire.
Il rejoigna alors ses coéquipiers sur place mais leur adversaire venait d'abandonner, ne pouvant pas dejà triompher face à deux adversaires alors trois ça paraissait en effet pour lui impossible. L'équipe gagnante sortit alors du terrain pour laisser place aux autres participants, certainnement satisfaits d'accéder à la dernière épreuve les deux coéquipiers du Namek démontraient une grande fierté n'acceptant pas d'avoir réussi l'épreuve aussi grâce à l'aide d'un étranger.
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockLun 16 Jan 2017 - 18:30
Plusieurs écrans de grande taille étaient dans la salle d'attente, affichant le classement du premier test. La majorité des participants les observaient attendant leurs tours ou la prochaine épreuve, et pour la grande joie d'un certain sayen, son nom s'affichait fièrement au top du classement suite à sa performance. Le sourire de Raditz ne faisait que s’agrandir plus longtemps ou il restait en premier place. Bien que la troisième place fût sujet à des changements, la seconde place était aussi intouchable que la première, affichant le nom d'un possible rival pour Raditz dans ces épreuves militaires, Muri Sejin. Un nom étranger à la culture Sayen, Raditz fit rapidement la connexion et devina aisément que c'était l'identité du participant Namek. Autant que son ego était caressé tendrement par sa position au classement, autant que le fait que ces congénères ne pouvaient pas détrôner un étranger de la seconde place le frustrait. La guerre contre l'Alliance maléfique avait certainement fait des dégâts parmi les siens, la plus notable étant la mort de Toma, mais au point de rendre les survivants des incapables ayant des difficultés contre des Saibamans et de virer un pacifique du haut du classement! C'était absurde, les sayens sont les meilleurs guerriers de toute la galaxie et ils bloquaient face à une putain de limace?

La seconde épreuve fut annoncé, l'affrontement en équipe 3 contre 3, et les équipes furent affichés sur tous les écrans de la salle. Raditz fut soulagé de ne pas être dans la même équipe que Muri mais déçu de ne pas pouvoir l'affronter, pas dans l'espoir d'un bon défi mais dans celui de lui apprendre sa place. Il semblait avoir suffisamment de temps avant que ce soit son tour pour trouver ces deux partenaires pour former une simple stratégie pour avoir un avantage direct sur leurs adversaires. Un combat en trio lui semblait être un avantage, il était expérimenté pour combattre dans ces conditions, ayant passé des années à conquérir planètes après planètes avec l'ancien Prince Vegeta et Nappa, néanmoins, il y avait une différence majeur qui pouvait lui coûter cher. Dans le passé, il était juste un support pour les deux monstres qu'étaient ces partenaires, il avait développé Saturday Crush et Vacation Delete dans le but de pouvoir mieux les assister en immobilisant les adversaires particulièrement dangereux à distance, et maintenant les rôles vont être certainement renversé. Il était à la fois fier de cela, ça allait le mettre sur un piédestal mais il avait également peur. Peur d'être dépassé sans soutien, peur de ne pas pouvoir compter sur ces alliées pour se gérer eux-mêmes. Mais bon, il voulait prouver à ces confrères de sa puissance, il allait devoir passer cette épreuve, peu importe les circonstances.

Son stratagème fut donc le suivant, étant le premier sayen à avoir vaincu le plus rapidement les Saibamans, il était assez logique de deviner qu’il était le meilleur parmi ses deux autres compagnons de combat. Ainsi il aurait un autre atout à jouer que celui d'assistant, bien que ces techniques avaient pour but premier d’entraver ses adversaires, elle pouvait très bien lui servir en arme offensive, couplé à sa puissance brute Raditz devrait donc pouvoir s’en sortir. Les deux sayens semblait galvanisé d’être tombé avec le favori, un point essentiel au moins il comptait bien écouter la tactique qui allait être mise en place. Une fois celle-ci posé, il ne leur manquait plus qu’à attendre leur tour, Raditz eu des échos des autres participants, apparemment le Namek avait remporté son combat, une nouvelle qui agaça encore une fois le fils de Bardock. Son combat était annoncé alors il se reconcentra rapidement avant d’entrer sur le ring.

"Je répète la première épreuve ou quoi, vous valez à peine ces trois Saibamans ! Allez, venez, voyons si vous durez plus longtemps qu'eux ! Je n’ai besoin de personne pour vous flanqué la rouste de votre vie !"

Alors qu’on pensait à une stratégie de groupe, Raditz venait de surprendre l’ensemble des guerriers par ce soupçon d’orgueil. Les trois principaux laissèrent apparaître un rictus sur leur visage, comme un signe de sureté et de satisfaction.

"Faudrait pas oublié qui tu es, Raditz le faible, on va te faire ravalé ta grande gueule, allez les gars !"

Le leader du groupe adverse venait de prendre la parole et venait d’accédé à la requête du sayen. Positionné au centre ce sont d’abord les deux sayens sur les côté qui se ruèrent vers l’ancien de basse caste. Raditz fit briller des mains d’une lueur mauve, c’était bien entendu son traditionnel Double Sunday, très efficace lorsque l’adversaire est proche, mais contre toute attente les deux adversaires se décalèrent évitant l’attaque

"On connait tous tes grigris idiot "!

Totalement en position vulnérable, ses adversaires qui avaient habillement anticipé son attaque exécutèrent une attaque combinée, deux kicks très rapides arrivant sur les côtés, le choc provoqua un bruit sourd mais anormal. En réalité les deux sayens s’était entrechoqué, pourquoi ? Eh bien il s’agissait d’une autre technique de Raditz : AfterImage, puisqu’en réalité le véritable lui se situait juste au-dessus d’eux avec à nouveau ses mains scintillante de lueur roses. Une décharge de ki partit en direction des deux sayens désemparée par la fausse vision de Raditz, comme il était groupé le tir le toucha tout deux et ils furent paralysé, tel est l’utilité principale du Saturday Crush.

"Maintenant !"

Raditz surpris encore une fois la foule avec ce simple mot, ce simple mot oral était un signal, ses deux compagnons jusqu’à lors ignoré avait emmagasiné leur ki et venait d’envoyé chacun un énorme laser d’énergie sur les cibles totalement à leur merci. Inutile de dire qu’il venait de réalisé un coup de maître, il avait feinté un combat en un contre trois pour attirer l’attention sur lui et avais finalement inversé le combat en un trois contre un.

"Salop !!"

Pris de rage le dernier sayen bondit vers Raditz qui avait piqué le sourire moqueur de ses adversaires. Il avait absolument prévu tout le déroulement du combat, y compris cet excès de rage, du coup ses deux compagnons prirent l’énergumène assoiffé de haine par surprise en lui portant a leur tout un double kick qui fit mouche cette fois. Raditz suivit le sayen qui fut propulsé en contre sens et lança avec force son poing dans le ventre de celui-ci afin qu’il s’écrase au sol lourdement. Raditz lui adressa un dernier regard de supériorité, lui qui l’avait traité de faible était au sol dans l’incapacité de pouvoir bougé, puis Raditz descendit du ring, comme pour montrer qu’il savait que le combat était d’ores et déjà terminé.
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockVen 20 Jan 2017 - 20:01

Un entracte avait été de mise, pour permettre au dernier participants de soufflé si besoin, mais également pour laisser la machine et la technologie, tiré de manière totalement au hasard les groupes et les affrontements. Sharotto ne savait pas ce que pensait le lieutenant de ses sélections mais les seuls qui avaient eu un soupçon de réussite dans le sens où il avait franchi l’épreuve haut la main se comptaient sur les doigts d’une seule justement. Le nouveau Roi pouvait constater que beaucoup de basses castes étaient présentes suite à son annonce en tant que nouveau leader. Voilà pourquoi peu d’entre eux avec réussi à attirer l’attention.

Sharotto qui n’avais pas bougé de sa place attendit la deuxième épreuve qui allait tout juste commencé à vrai dire et quelle surprise de voir que le Namek allait rentré en premier sur la piste. C’était maintenant qu’il allait pouvoir vérifié si les autres saiyans allait accepter ou pas un « étranger » dans leur rang. Le namek usa directement de provocation pour attirer l’attention sur lui, enfin c’est ce que Sharotto pensait, mais il se pouvait qu’il soit au final aussi orgueilleux qu’un saiyan. Sa petite phrase fit mouche, en même temps se faire insulté ouvertement devant tant d’autres guerriers et qui pie est par un Namek, c’est sûr que pour un saiyan c’était un affront redoutable. Lorsque deux d’entre eux se jetèrent sur lui mais que celui-ci s’envola et sortit du quartier militaire, Sharot ne compris pas vraiment à quoi il jouer, c’était un examen pour observer et testé leur habilité, pourquoi partait-il ?

« Bon… Je vais les suivre pour assisté à leur combat, si tenté qu’il y en est un, reste ici pour observer les autres.»
adressa le roi au lieutenant

Sharotto suivait leur ki grâce à son détecteur, il ne s’était pas dirigé loin, seulement en dehors du bâtiment, près d’une montagne de neige, climat atypique semblait-il de cette planète. Le saiyan à la cape se trouvait au-dessus du combat afin de rester discret et de simplement observé le combat. Le duel a deux contre un semblait inégal, ce namek avait peut-être surestimé sa force, ou simplement sous-estimé celle de ses adversaires. Il subissait des assauts répétés, pas si violent, mais qui finirai par l’avoir à l’usure. Alors que la situation s’envenimait pour lui, son détecteur lui signala que deux forces étais en approche de sa position, il s’agissait des alliés de Muri qui avais finalement réussi à gagner leur combat.
Ce revirement stratégique renversa la vapeur et quelques minutes, le combat fut scellé. Le Roi repartit alors les suivit alors afin de rentré au camp militaire.

« L’équipe #1 est sorti victorieuse. Néanmoins dès à présent il vous sera interdit de quitter le ring de combat, nous devons vous observer. »


Le groupe victorieux s’étonnera peut être de la présence du Roi dans leur dos si il n’avait pas senti son observation, en tout cas celui retourna à sa place, il faisait confiance au lieutenant pour le combat intérieur auquel il n’avait pas assisté. Les autres trois contre trois s’exécutèrent, dans l’ensemble les combats était long et était arrêté avant de trouver l’issu d’un vainqueur, ce n’étais pas non plus un match à mort. Soudain les tableaux d’affichage annoncèrent le combat de l’équipe numéro 9, celle qui avait le premier de la précédente épreuve, Raditz. Ce nom disait toujours quelque chose au Roi, sans pour autant qu’il puisse mettre les points sur les « i ». Sharotto gardait sa dans un coin de la tête sans s’en soucier vraiment, actuellement il voulait voir son rendement en combat en équipe. Même stratégie que Muri ? A un détail prêt, Raditz semblait si sûr de sa force qu’il laissa entendre très clairement qu’il compter se faire les trois saiyans à lui seul. Audacieux, mais le but de cette épreuve n’étais pas de démontré sa force, mais de démontré ses talents de tacticien et de coéquipier. Raditz engagea alors seul le combat et à la surprise du roi et certainement de beaucoup de guerriers présent, il marqua un « go » pour ses coéquipiers qui jusqu’à la avait été invisibles, envoyèrent au tapis deux adversaires, le dernier saiyan bavait de rage, et pourtant il était tombé dans le piège de la provocation de Raditz. Le combat se termina finalement très rapidement, sans que l’équipe soit touchée.

Un nouvel entracte s’amorça, cette fois le repos n’était pas la seule raison, puisque le Roi et le Lieutenant se retirèrent un moment dans la salle du haut commandement.

« Je ne sais pas ce que tu en penses, mais personnellement je n’ai vraiment retenu que deux participants. Bien entendu il y a quelques guerriers qui ont le niveau pour devenir chef d’escadron, mais potentiellement Raditz et ce namek… Muri c’est ça ? Ce sont les deux seuls à avoir clairement survolé les épreuves. »

« Je suis assez d’accord… C’est quand même incroyable de voir un Namek tenir tête à des guerriers saiyans…»
« Tu sais le monde connait des guerriers de toute race, et j’ai déjà vu des monstres dépassant de loin le niveau saiyan, y compris le mien… »
Sharotto faisait référence aux monstres qu’il avait vu durant la guerre sur Végéta il y a environ deux ans de cela maintenant.
« Je te propose d’oublié la dernière épreuve, nous pouvons déjà annoncer les promus non ? »

« C’est vous qui décidez mon Roi.»

Les deux hommes sortirent finalement après quelques minutes de bavardages, la foule attendait l’annonce de la dernière épreuve, allaient-ils être surpris ?

« Après délibération, nous avons décidé de suspendre la dernière épreuve. »

La foule se mit à faire plus d’écho, chacun parlait, et Sharotto ne pouvais pas comprendre ce qu’il en pensé.
« Nous avons déjà les noms des promus au rang de Chef d’escouade, ils auront alors la possibilité d’avoir à leur ordres trois autres guerriers. Les promus sont donc, Azuki, Oishi, Buretto et Porusi. Félicitations à eux !»


Les promus était vite fait apercevable du fait que les saiyans formait de petit cercle autour pour les encensé. Certain dépité quittèrent immédiatement la zone de combat surement déçu d’avoir passé le premier tour, mais n’ayant pas réussi à s’imposé ensuite, il restait néanmoins beaucoup de saiyan, et ceux qui n’était pas encore parti allé voir en réalité un tout dernier combat.

« Bravo encore à vous quatre pour votre promotion ! Cependant il reste encore un dernier combat auquel nous allons assister.»

Le silence revint tout d’un coup dans la salle, l’attention était portée sur le souverain et sur sa future annonce.

« Le lieutenant Mooba et moi avons supervisé deux autres guerriers qui sont sorti du lot durant des épreuves, il s’agit de Raditz et Muri. Je suis très intéressé par vos talents, ainsi le seul combat à un contre un sera le vôtre. »

Les saiyans reprirent directement du poil et de la bête à l’idée d’assisté à ce combat, il était clair qu’il était les deux meilleurs guerriers aujourd’hui, et qu’un combat entre eux deux semblait inéluctable.
Le Roi suivit du lieutenant fit signe aux deux concerné de les suivre, puisqu’il sortait du QG militaire.

« Afin d’être à votre aise, nous n’allons pas limiter le combat sur un ring, vous vous affronterez en extérieur, montrez-moi ce que vous avez dans le ventre. »


Les saiyans qui étaient à l’intérieur avais suivit, et formé comme tout combat un large cercle entourant les guerriers, bon il pouvait voler et en sortir si il le voulait donc tout était bon. Sharotto attendis que les deux adverse final soit en place, puis il lança lui-même le début du combat.
Muri Sejin
Muri Sejin
Namek
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Umpercut Ki & Rayons occulaires (Rayon d'une extrême précision)
Techniques 3/combat : Final Impact (Rayon destructeur transpercant) & Bouclier d'énergie
Techniques 1/combat : Strengh Ancestral (Invocation jusqu'à 4 clones sans division de force)

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockSam 28 Jan 2017 - 15:03
Durant ce temps libre où avait encore lieu la seconde étape que le Namek avait lui passé haut la main, il en profitait assis les jambes et bras croisés au sol pour se concentrer sur les énergies aux alentours celles de tout les combattants qui entrèrent pour effectuer l'épreuve, il suivait ça de très près.
Parmi les participants il avait ressenti une poignée de saiyans un peu au dessus du lot mais rien qui semblait l'égaler simplement en matière de force pour pouvoir inquiéter Muri même si évidemment il n'était pas du tout du genre à se fier seulement sur ce facteur-ci.
Continuant son analyse si on peut dire, un changement venait de s'afficher sur le visage du Namek puisque après temps de temps il finit par sourire et ouvrir à la fin de l'épreuve ses yeux.
Il avait une nouvelle fois ressenti cette énergie qui l’intérressait fortement pour sa puissance bien qu'il ne voyait encore une fois son hôte comme une vermine.

Peu de temps après, déçu au départ d'entendre que la dernière épreuve avait été suspendu par le Roi et n'entendant pas son nom dans la liste des promus, il se posa dans la tête de Muri pendant un court instant une intrigue prononcée.
Mais enfaite il en était rien il faisait parti des deux guerriers qui iraient combattre afin de se départager car ils étaient tout les deux les seuls à sortir du lot et à ce moment il pensa à l'autre force qui n'était pas comme les autres et s'en réjouit.
En se faisant escorter pour l'ultime combat de ce test, il côtoya enfin l'adversaire qu'il considérait comme pouvant être à la hauteur entre tout ces participants.

Arrivé à l’extérieur au milieu d'une foule en délire dont Muri ne faisait même pas attention le combat fût lancé par le Roi, il débuta le combat par un assaut avec assurance mais toujours avec une extrême concentration en fonçant face au Saiyan en le frappant de plein fouet avec un Umpercut Ki en reculant très rapidement tout d'suite après par lévitation et lâchant au même moment deux boules d'énergies une devant et une légèrement plus puissante derrière lui donc dans son dos, naturellement la foule s'était éloigné pour suivre le combat car celà devenait trop dangereux et le Namek avait montré qui étaient les combattants ici.
Ensuite Muri se téléporta à beaucoup de reprises très brièvement à plusieurs endroits et d'un coup se téléporta derrière Raditz auquel il porta un coup d'pied dans la nuque.
Le Futur s'écrit aujourd'hui Gohanp10 Le Futur s'écrit aujourd'hui Stepof10

Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockMer 1 Fév 2017 - 20:19
Le roi s'était retiré avec son lieutenant, laissant la foule de sayens spéculer entre eux sur l'impression laissé par leurs performance sur la royauté. Pour Raditz, c'était simple, il avait réussi son épreuve haut-la-main sans se fouler, il était impossible que la dyarchie ne l'ai pas remarqué son talent évident au combat, un rang élevé dans l'armée était quasiment garanti. Il était fier, Raditz, oh qu'il était fier de soi-même, il avait dominé toutes les épreuves jusqu'à présent et rien ne lui semblait être une menace pour le combat un contre un... Enfin, presque rien. Muri le Namek avait attiré l'attention du Sayen depuis la première épreuve, il semblait être des ligues en avance des autres participants et aurait été le guerrier dominant de ces épreuves si ce n'était pas pour le frère de Kakarot. S'il se faisait battre contre un étranger en face du Roi et de tous ces congénères, ils laisseraient jamais ce moment mourir et il en entendrait encore les échos de cette défaite pour les années à venir... Il ne pouvait pas laisser cela arriver.

Alors que Raditz se faisait toute une histoire des conséquences de perdre face à une limace une seconde fois dans sa vie, Sharotto et le lieutenant Mobba firent leur retour, la salle était devenu silencieux pour l'annonce qui en laissant plusieurs déçu, la dernière épreuve fut annulé. Aussitôt, la salle auparavant silencieuse partit en une cacophonie bruyante. Le Sayen à la longue chevelure ne put s’empêcher de penser que ces prouesses avait convaincu le roi que lui était digne d'un rang parmi ces incapables, entretenant son ego surdimensionné.

"Nous avons déjà les noms des promus au rang de Chef d’escouade, ils auront alors la possibilité d’avoir à leur ordres trois autres guerriers. Les promus sont donc, Azuki, Oishi, Buretto et Porusi. Félicitations à eux !"


"QUOI?"

Alors que les quartes gradués se faisait entourer par ces confrères, Raditz était complètement paralysés par cette annonce, pourquoi il était pas gradué? Après sa performance dans ces épreuves, il allait être mis sur le coté. Envahit par la colère, il était sur le point de partir, surement détruire une planète en toute discrétion pour se passer les nerfs de cette injustice mais alors qu'il ouvrait les portes pour faire sa sortie, le souverain annonça une petite surprise. Un combat singulier entre Raditz et Muri. Un sourire s'afficha aussitôt sur ces lèvres , comment avait-il pu être aussi impatient... Une confrontation avec le Namek comme dernière épreuve pour avoir son grade? En même temps, quoi de mieux pour revigorer le moral de sa race que de voir une victoire dominante contre l'anomalie de ces tests? Raditz n'allait pas décevoir!

Dehors et entouré des participants, les deux adversaires étaient prêt au combat et Raditz ne voulait qu'une seule chose, humilier son adversaire à la gloire de la race sayenne! Plus il le regardait, de plus en plus il le detestait, il ne pouvait pas dés-associer ce namek à celui qu'il a affronté sur Terre, ce combat sera une sorte de rédemption pour sa mort il y a plusieurs années de ça. Avant même que le roi annonce le début du combat que la limace lança son offensive, fonçant directement vers Raditz. Réactif, il se déplaça rapidement en laissant une image remettante prendre le coup à ça et se faufilant derrière lui, envoya à l'instant-même un Double Sunday dans la direction du Namek, détruisant la boule de ki qu'il avait envoyé auparavant. Raditz avait du mal à percevoir si les deux vagues déferlantes avaient touchées leur cible ou non, son adversaire se téléportait dans tout les sens et bien que Raditz faisait de son mieux pour suivre les déplacements frénétiques de l'alien, il prit le coup de pied dans sa nuque. La douleur se faisait sentir après un tel coup mais il y avait encore de la route avant qu'il soit vaincu, surtout par le représentant d'un peuple aussi pacifique qu’inintéressant.

Il tourna sur lui-même rapidement en attrapant la jambe de son adversaire avant de l'envoyer directement au sol neigeux de la colonie sayenne. Alors que son opposant était encore au sol, de l’électricité de couleur pourpre commencé à parcourir la paume de Raditz, une seconde plus tard, il tandis son bras vers le Namek et utilisa son Shining Friday, englobant sa victime dans la boule de ki. Aussitôt l'attaque fini, il recula en arrière et se mis à position défensive, ces bras protégeant sa face. Autant qu'il aimerait que son adversaire soit vaincu aussi rapidement pour son prestige parmi les troupes et pour booster le moral de l'armée après une victoire aussi glorieuse, c'était peu probable que ceci suffise face à la limace.


(HRP:Pas beaucoup d'offense de ma part, je suis pas spécialement inspiré pour le moment, désolé)
Muri Sejin
Muri Sejin
Namek
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Umpercut Ki & Rayons occulaires (Rayon d'une extrême précision)
Techniques 3/combat : Final Impact (Rayon destructeur transpercant) & Bouclier d'énergie
Techniques 1/combat : Strengh Ancestral (Invocation jusqu'à 4 clones sans division de force)

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockDim 5 Fév 2017 - 17:40
Le combat se poursuivait pour ce dernier combat opposant les deux meilleurs potentiels de l'examen Muri et Raditz, bien que le Saiyan avait réussi à riposter avec brio sur la seconde offensive du Namek, il faudrait une technique bien plus puissante si il souhaitait vraiment l'inquiéter puisque après que Muri ait reçu la technique précédente de Raditz il vint à se relever tranquillement avec un petit sourire, un signe qui sur son visage signifiait lors de ses combats qu'il se réjouissait un minimum du sens tactique de son adversaire mais la trêve semblait de courte durée puisque presque aussitôt après avoir regagné les airs il fit allonger ses bras de manière surprenante saisissant sans hésitation ni respect cette vermine de par ces jambes et l'envoyant se heurter dans les montagnes les plus proches. Après l'avoir rejoint instantanément là-bas coup sur coup il utilisa aussitôt ses rayons occulaires en direction de son torse afin qu'il se bouge puisque bien qu'il ne doutait pas de son potentiel, pour le moment il semblait gesticuler plus qu'il épatait.
Mais dans tout les cas ces faits n'influençaient en rien la concentration du Namek, encore moins en temps de combat où c'est bien connu on se fait généralement peu de cadeau.
Et il s'élança alors de nouveau en direction de son adversaire afin de lui porter un enchaînement au corps à corps avec un direct du gauche puis du droit, un crochet du gauche, un Umpercut Ki et un coup d'pied au plexus avant de se retirer en bondissant vers l'arrière.
Le Futur s'écrit aujourd'hui Rayons10 Le Futur s'écrit aujourd'hui Gohanp10

( HRP : Pas d'inspi, ça fait 3jours que j'dors plus la nuit et qu'j'ai des coliques... )

Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockDim 12 Fév 2017 - 23:37
L'offensive s'était passait à la perfection, le Namek n'avait pas réussi ne serait-ce à parer une attaque de Raditz et il se retrouvait par terre parmi la poussière. L'ego du sayen ne faisait que gonfler suite à ce brillant enchaînement, bien qu'il affrontait une race inférieur à la sienne, le simple fait que ce dernier n'a rien pu parer démontré ces capacités au combat sans reproche et vu que le publique était composé de ces congénères et du nouveau roi, la taille de la planète paraissait minuscule à la fierté du guerrier, décorant son visage d'un sourire aussi arrogant qu'agaçant. Mais l'alien se releva tranquillement tout en souriant bêtement comme si les dégâts étaient minime mais sa posture ne mentait pas, il était blessé après s'être pris autant de dégats.  Pour Raditz, ce visuel était de l'or en barre! Un Namek, une limace dont la seule utilité était la création de Dragon Ball, tentait de sauver son honneur en se relever et en souriant comme s'il ressentait du plaisir à cette confrontation alors qu'il tenait à peine debout, comme si le sayen allait y croire!

"Tu ferais mieux de jeter l'éponge, Namek, il n'y a aucune honte à cela pour un être de ton espèce!"

Jubilant et rire en pensant d'avoir clairement l'avantage sur sa compétition, Raditz ne se rendit pas compte que son adversaire avait dèja pris les airs, et n'ayant peu de temps pour réagir, le Namek le pris par ces jambes et l'envoya dans une montagne, créant ainsi un creu auquel le guerrier était engouffré. Ces bras élastiques, pouvant s'allongir à souhait, le sayen avait oublié cette attribut parmi ces limages anthropomorphique, certainement pratique pour le combat mais cela n'allait pas le sauver contre la supériorité sayen.

Aussitôt que son adversaire réapparu en face de lui, Raditz utilisa directement Shining Friday pour se défendre de quelconque offensive de son adversaire, un réflexe qui le sauva des rayons oculaires de Muri se heurtant sur la grand boule de Ki. Aussitôt, le sayen se dégagea du creux où il était encastré, dégageant au passage de la roche éboulant le reste de la montagne enneigé, mais avant que le sayen puisse entièrement se remettre, le Namek repris l'attaque. Autant que le sayen réussis à esquiver les premières attaques, l'Umpercut Ki le pris par surpris et laissant le sayen ouvert au kick du Namek. Le coup de pied avait coupé brièvement le souffle du sayen mais ce dernier n'avait pas causé énormément de dégâts mais cette Uppercut, Raditz ressentit pas la douleur au niveau de son menton, lui donnant l'impression que son cou était bloqué pour un instant. Comment un sous-être osait le blesser ainsi, ce salaud n'allait pas s'en sortir ainsi sans aucune conséquence pour ces actions. Aussitôt repris, le Sayen se déplaça à une vitesse hallucinante, frappant de toute ces forces dans le ventre du Namek, avant d'attraper ce dernier par la tête et l'envoyer directement au sol. Après ceci, ce dernier se mit à voler rapidement dans le ciel et une fois à une distance sur, il utilisa son Week End sur le Namek, peu importe si ce dernier se fasse vaporiser par l'attaque, ce n'était un alien qui ne bénéficierait en rien la glorieuse armée sayenne! Dès que les deux vagues de Ki touchèrent le sol et possiblement Muri, une énorme explosion se produit, relevant ainsi beaucoup de poussière et projetant plusieurs petits bouts de roches dans tout les sens, suffisamment rapide pour blesser grièvement un être humain.

Produire autant de destruction envers une espèce autre que les siens, Raditz ne pouvait être plus heureux.


[HS: Tu devrais faire ta fiche, Muri, ceci nous aiderait beaucoup pour connaitre l'effet exacte de tes attaques.
Aussi, tu devrais penser à contrer mes attaques dans ton RP sauf si tu veux que ton personnages encaisse tout.]
Muri Sejin
Muri Sejin
Namek
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Umpercut Ki & Rayons occulaires (Rayon d'une extrême précision)
Techniques 3/combat : Final Impact (Rayon destructeur transpercant) & Bouclier d'énergie
Techniques 1/combat : Strengh Ancestral (Invocation jusqu'à 4 clones sans division de force)

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockDim 19 Fév 2017 - 2:37
Mais qu'est-ce qu'il croyait ce lâche ? Pensait-il vraiment pouvoir abattre le meilleur espoir en terme de combat  du peuple Namek à l'aide de cette attaque ? En tout cas c'est ce qui semblait s'afficher sur le visage de cette crapule!
En tout cas à coup sûr cet idiot était tombé dans le piège que notre fin stratège avait employé pour lui faire gagner en confiance, il n'en avait vu que du feu et pensait surement que l'attaque qui avait touché Muri, modifierait l'issu du combat à son avantage.
Peu de temps après c'était bien ce qu'il se confirmait à travers les paroles de ce gros tas en armure sans charisme, et comme toujours l'intuition du Namek ne faillait pas.
Ce qui lui a valu par la suite de se faire surprendre par une offensive des plus simples et classiques de Muri, montrant à quel point ce débile pouvait se faire déstabiliser par un adversaire.
Quel dommage qu'un guerrier avec un potentiel de combat pourtant pas si mauvais soit aussi frustré avec lui-même, c'était la pensée du Namek.
Pourtant si ça s’avérait vrai il n'était pas suffisamment bête pour ne pas le remarquer sinon il n'aurait pas survolé les épreuves et ne serait pas arrivé au stade de se mesurer à Muri.

Enfin bref alors qu'il était sur le point d'atteindre le ventre du Namek grâce à un coup d'poing, Muri réussit à l'amortir en partie en le saisissant, avant d'être propulsé vers le Sol lequel il rejoigna aisément en attérissant sur ses pieds. Durant ce court instant il avait prit du recul pour charger une attaque sur Muri, mais il était bien trop court pour que le Namek ne s'en rende pas compte et n'improvise rien, alors que sa technique allait atteindre le sol et Muri, notre guerrier activa son bouclier d'énergie qui engloba Muri à l'abri le défendant de l'impact de sa technique puis ce téléporta à trois reprises, une plus loin sur le côté, une se projetant vers les hauteurs camouflé dans la fumée et ensuite loin au dessus de Raditz.
La technique avait crée une explosion assez conséquente, elle était assez puissante pour mettre en réel danger le Namek mais d'ici qu'elle l'atteigne de la distance où elle avait été lancé, il aurait vraiment fallut qu'il soit sur-dominé et c'était loin d'être le cas dans ce combat!
Muri se fit malgré tout le plaisir de le regarder voir les conséquences de son attaque qui n'avait était pour cette fois malheureusement d'aucune utilité à part soulever de la poussière et abîmer la terre de cette belle planète Vegeta, enfin c'était avant que Muri se projette vers le bas en dévoilant à peine au dernier moment son Ki (précédemment caché) à travers un coup de coude derrière la nuque et à peine projeté vers le bas, il entoura avec son bras très rapidement et complètement le Saiyan après l'avoir rattrapé suite à son coup porté à la nuque.
Autant dire que ce pauvre Raditz était à la merci de Muri et il semblait vraiment mal barré surtout qu'il chargea aussitôt sur lui une des techniques qui faisait partie de ces plus puissantes puisque qu'il s'agissait tout de même du Final Impact, largement assez pour lui refaire complètement l'estomac et se débarrasser définitivement de cet enfoiré si il la recevait.

Il serait alors réjouit de montrer au Roi l'étendue de sa puissance, et ne sentirait aucune honte à voir mourir cet homme qui était plus de mauvaises intentions que du contraire, des informations que si le Roi n'avait pas totalement perçus, Muri lui en ferait évidemment part quoi qu'il arrive.
Pour des aspirations qui le ferait finir en enfer, pourquoi ne pas l'y envoyer de suite et l'empêcher qui l'ait encore la possibilité de nuire.


[ HRP : Regarde mon wiki, tu verras un peu la description de mes techniques et je me suis pas pris grand chose comme attaque calmos aha ]
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockLun 27 Fév 2017 - 18:14
La poussière se dissipait enfin et Raditz pouvait enfin admirer le cratère formé par le Week End sur la colonie sayenne d’un air hautain dégoulinant de son amour propre, il était fier que des dégâts réalisés par sa technique, les spectateurs de cette confrontation ne pouvait plus pas dénier son pouvoir, néanmoins sur ce magnifique tableau manquait un élément important, un être absurde de couleur verte affalait au milieu de l’impact. Autant que Raditz aimerait que son adversaire se soit fait vaporiser, particulièrement pour exhiber son pouvoir envers ces congénères, ceci aurait été bien trop beau pour être vrai. Autant que c’était un Namek, il avait mis en misère les autres guerriers Sayens durant les deux épreuves et il était impossible que son peuple soit devenu faible au point d’être humilié par un être tellement faible que son corps ne pouvait pas tenir deux vagues déferlantes. Il se retourna rapidement pour voir le Namek chargeait vers lui, avec le peu de temps qu’il avait, il amortissa vaguement le coude avec les mains et prenant le coup sur la joue gauche. Malgré sa tentative de bloquer l’attaque, la douleur se faisait ressentir et donnait l’impression que sa mâchoire était en train de brûler.

Il n’allait pas laisser la douleur le troublait néanmoins, il allait sûrement enchaîner avec un autre attaque, aussitôt le coup de coude reçu, il changea rapidement de place à vitesse grand V en laissant une image rémanente derrière pour le Namek a attrapé. Suivant cela, le sayen à la longue chevelure s’arrêta, après avoir mis de la distance entre lui et son adversaire, se massant la joue gauche pour calmer la douleur. Pour un putain de pondeur de Dragon Balls, il savait faire mal, Raditz pouvait au moins lui donner cela. Aussitôt, le scooter du sayen commençait à paniquer, le Namek semblait préparer une attaque particulièrement puissante. Raditz se retourna directement en envoyant son Saturday Crush en direction de la limace anthropomorphique, le paralysant avant que ce dernier puisse finir de charger son attaque. Le sayen enchaîna directement avec un uppercut au niveau du menton, profitant que son adversaire soit brièvement neutralisé par sa technique, suivi un enchaînement de coups sur lui sans membres particulièrement ciblées puis fit une seconde image rémanente pour se glisser dans le dos de l’alien insolent et le frapper directement avec un Double Axe Handle pour l’envoyer directement au sol.

Aussitôt Raditz atterrit à grande vitesse et écrasa avec ses deux pieds le foie de son adversaire, marquant définitivement sa domination sur son adversaire. Il lança un regard rapide vers sa victime avant de rire joyeusement et brièvement, il était vraiment fier de lui d’avoir imposé sa puissance sur son opposant, ces confrères ne pourra plus se moquer de lui pour être un guerrier faible. Il pointa sa main vers la tête du Namek, prêt à l’achever avant de stopper quelque secondes avant de tourner son regard vers sa Majesté, avec un sourire cynique et fier.


“Est-ce suffisant ou dois-je l’achever?”

[HS: Voici une explication du Double Axe Handle
Ce n'est pas une technique, c'est juste une attaque de base ici.]
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockLun 13 Mar 2017 - 17:19

Voilà ceux dont l’ensemble des restants, et ce dont le Roi voulait enfin voir, le match de clôture, la « finale », les deux meilleurs guerriers des épreuves allait s’affronter l’un contre l’autre. Ce qui étais déjà certains c’est qu’ils allaient écoper d’un rôle dans l’armée, supérieur à celui de chef d’escouade, mais peut être que l’un d’entre eux pourrait se faire encore plus remarqué et obtenir un rang encore plus convoité au sein de l’armée. Bref, le but de cet affrontement était là, voir leur techniques et leur stratégie, leur manière de se battre, d’anticiper.

Sharotto était attentif au combat qui débutait sous ses yeux attentifs, il ne laissait aucun détail lui échappait. Les deux adversaires semblaient se jauger simplement durant la première minute du combat, tactique absolument banale mais nécessaire pour ne pas directement tomber dans le piège en fonçant comme un gros débile. Puis après seulement quelques échanges c’est Raditz qui accéléra le premier le duel, provoquant une grosse explosion suite à une de ses techniques. Muri quant à lui semblait plus instinctivement sur la défensive et la contre-attaque, c’était une tactique comme une autre, le Roi lui-même apprécier se battre suivant cette méthode la quand il le fallait. Les coups était rendu l’un envers l’autre, toujours de manière plus forte et plus violente, à tel point que le combat prenait une tournure de « règlement de compte ». Sharotto remarqua derrière les railleries du saiyan, un soupçon de dégoût, comme si au-delà de ses mots il pensait vraiment ce qu’il disait. Cela ne l’étonna que peu pour tout dire, un saiyan reste un saiyan, mais cela lui laissa une pointe d’amertume, puisque comparé à la plus part des soldats Raditz présentait de très bonnes qualité d’esprit.

Le combat s’intensifia encore et ce fut sans doute le moment d’intervenir. Dans un nouvel élan de force, la saiyan à la longue chevelure s’esclaffa avec orgueil s’il devait en terminer avec la vie de son compatriote, puisque oui Muri faisait partie de l’armée.

« Pourquoi ? Ton objectif est de l’éliminer ? »

Le nouveau gouverneur se trouvait en réalité juste en dessous du kick de Raditz, l’avant-bras pliait et levait au-dessus de son visage. Raditz avait peut être tourné la tête pour parler au Roi, mais en réalité il ne voyait là-bas qu’une image qui reste sur la rétine. Le Roi s’était transposé pour bloquer le dernier assaut de Raditz, et s’en prendre en compte comment Muri allait s’en sortir, il avait bien put esquiver, ou être parer à encaisser. S’il était intervenu c’était simple, il en avais assez vu.

« Ce match est terminé. Raditz, Muri, suivez-moi, je vais vous parler de votre promotion.»

Le Roi pris ensuite direction de nouveau vers le quartier militaire, sous des clappements de main de la foule qui félicité les deux promus qui devait suivre Sharotto. Là où il les amenait était une zone réservé à un certain grades, autrement dit, personne ne viendrais ici les déranger.

« Félicitations, vous avez complétement survolé les épreuves, votre force est prometteuse et vous avez un certain esprit tactique dans l’art du combat. C’est pourquoi j’ai décidé d’élever votre rang à celui de Caporal au lieu de basique chef d’escouade.»

Le saiyan était attentif à leur réaction, particulièrement à celle de Raditz si il en avait une. Puis se tourna vers Muri
« J’aimerais dire quelques mots à part Raditz en privé, si tu n’as pas de question avant cela. Et si bien entendu tu es d’accord.»



(Si tu acceptes de continuer à m’écouter)
Maintenant qu’il se retrouvait seul avec le nouveau caporal il allait pouvoir lui demander très franchement si ses doutes étaient confirmés. Depuis le début de l’examen il avait noté un comportement un peu sur les nerfs de Raditz, qui s’était confirmé par son duel final face au namekian. Ce genre de comportement peut être potentiel néfaste selon les situations.

« Tu as le niveau pour obtenir le grande au dessus de caporal, cependant j’ai comme l’impression que tu n’acceptes pas l’idée de voir un Namek se battre avec les nôtres… Mais ce n’est pas seulement ça le problème hein ?»

Le but de cette intervention était de voir ce que Raditz voulait, mais pas que, il voulait savoir ce que Raditz comptais faire en s’engageant sachant que Muri était officiellement un membre de l’armée et onc un frère d’armes.
Muri Sejin
Muri Sejin
Namek
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Umpercut Ki & Rayons occulaires (Rayon d'une extrême précision)
Techniques 3/combat : Final Impact (Rayon destructeur transpercant) & Bouclier d'énergie
Techniques 1/combat : Strengh Ancestral (Invocation jusqu'à 4 clones sans division de force)

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui ClockDim 19 Mar 2017 - 18:08
Alors que Muri avait prévu d'user une ultime fois son bouclier d'énergie, l'englobant dans une quasi-invincible sphère d'énergie qui l'aurait très certainement repoussé, le Roi Saiyan s'interposa en personne pour parer le dernier coup de Raditz et annoncer que le combat s'achevait là puisque il concluait avoir vu ce qu'il devait voir.
Il était d'ailleurs clair que l'un pour l'autre, les deux guerriers s'attachaient peu d'estime puisque ils avaient aucun problème à essayer de se débarrasser l'un de l'autre, en tout cas le Namek lui avait une raison qui avait été pistée depuis le début des épreuves.
Tout d'suite après avoir été accompagné dans une zone réservé dans le quartier militaire, Sharotto promut les deux combattants au rang de Caporal, Muri n'en attendait pas à plus à vrai dire puisque dans sa tête il y avait des guerriers partout avec pour lui des puissances inimaginables à l'heure actuelle mais il était satisfait de ce qu'il avait fait en terme de combat, et ne doutait en rien de son potentiel puisque depuis né il avait toujours réussi jusqu'à aujourd'hui à s'imposer face aux épreuves de la vie comme parmi les meilleurs et afficha dès alors un sourire en regardant droit dans ses bottes le Roi qui arborait comme les fois précédentes
un sérieux et surtout une fierté à toute épreuve, derrière une froideur apparente certainement un meneur de qualité s'y dissimulait.
Même si démons du froid et autres guerriers de l'espace comme certains saiyans aussi avaient dejà étaient investigateurs d'oppressions portés au peuple Namek, le gouvernement saiyan avait opté pour aux yeux de Muri une bonne voie en terme d'humanisme et pour ça également il allait contribuer à ce développement positif en étant sous les ordres de leur armée et également pour poursuivre la formation en tant que combattant pour son futur de justicier.
Il souhaitait posait une question au Roi :

« Merci tout d'abord pour ce rang, me voilà désormais Caporal je profite de votre présence et pour vous dire que je cherche à m'informer sur le fonctionnement de l'armée, si j'étais rattaché par exemple à un organisme en particulier ou à un de mes supérieurs ou même que je puisse connaître un endroit où obtenir de futures éventuelles missions, si vous pouviez me répondre.
Si vous acceptez après que vous aurez parlé avec Raditz, j'aimerais également brièvement m'entretenir avec vous en privé. »
Contenu sponsorisé

Le Futur s'écrit aujourd'hui Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui Clock
 
Le Futur s'écrit aujourd'hui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta 2 :: Quartier Millitaire-