Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – ...
2.97 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le Futur s'écrit aujourd'hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockLun 20 Mar 2017 - 21:40
« Pourquoi ? Ton objectif est de l’éliminer ? »


Cette phrase suffit à changer l'expression de fierté mal-placé du sayen en effroi, réalisant que son roi venait de bloquer le coup et était en dessous de sa godasse. Il se dégagea rapidement pour laisser son supérieur se relever, ne voulant pas s'attirer ses foudres. Le message était néanmoins clair, le nouveau Roi avait décidé que la confrontation était fini et que la vie du Namek sera épargné, une décision qui déplaisait au sayen, après l'humiliation que la limace avait causé au peuple Sayen, sa mise à mort aurait surement remonter le moral des soldats et l'expression déçu et agacé de certains membres du public montrait clairement que le sentiment du frère de Kakarot était partagé. Le roi ordonna ensuite au deux combattants de le suivre pour parler de leurs promotions suivi rapidement d’applaudissements de la part du public, certains audiblement plus amers que d’autres. C’était clair que Muri allait recevoir un grade militaire parmi les sayens, une idée qui déplaisait visiblement à Raditz, suivant d’un oeil noir son futur collègue pour quelconque dérapage ou tentative d’attaque, il ne pouvait pas faire confiance à un étranger, encore moins un qui pouvait tenir la distance contre lui, et sa loyauté envers la race sayenne était encore loin d’être prouvé, du moins lui concernant. Néanmoins, il pouvait comprendre pourquoi Sharrotto voudrait un guerrier de ce calibre, qu’importe ses origines, dans l’armée. La guerre contre l’Alliance Maléfique avait fait énormément de dégâts et reconstruire la puissance militaire de Vegeta allait prendre du temps si on ne comptait uniquement sur la population de la planète et de sa colonie . Après avoir humilié le reste des participants, permettre à cette étranger de les rejoindre était un mal nécessaire à ce point, autant l’accepter maintenant, même si c’est avec toute l’amertume du monde.

Le trio venait d’arriver dans un zone réservé pour les haut-gradés de l’armée, l’aura dégageait par ce simple fait et l’architecture du lieu en général était suffisamment pour intimider l’ancien guerrier de classe moyenne, son visage montrait subtilement cela. Jamais aurait-il imaginé à l’époque auquel il était sous la botte du Prince Vegeta et de Nappa qu’il serait dans un tel lieu, en dehors du fait que Vegeta et la race sayenne en général avait été détruite,la différence de pouvoir entre lui et ces deux compères accompagné par leurs humiliations constantes l’avait fait croire qu’il n’aurait jamais l’honneur de marcher dans ces lieux réservés au meilleur que la race sayenne avait à offrir…

« Félicitations, vous avez complètement survolé les épreuves, votre force est prometteuse et vous avez un certain esprit tactique dans l’art du combat. C’est pourquoi j’ai décidé d’élever votre rang à celui de Caporal au lieu de basique chef d’escouade.»


Toute la stupeur qu’il avait pu ressentir disparu aussitôt en attendant son nouveau grade, remplacé entièrement par sa fierté mais également un sens de justice. Il avait, dans un sens symbolique, vaincu Vegeta et Nappa, il était devenu un membre important de son peuple alors que le Prince était maintenant haïs de ces confrères. Son sourire, bien qu’orgueilleux, indiquait clairement cela. Le sayen se mit à genou et le poing droit contre le sol par simple respect envers son roi.

« J’aimerais dire quelques mots à part Raditz en privé, si tu n’as pas de question avant cela. Et si bien entendu tu es d’accord.»


“Je serais à votre écoute, Votre majesté”

Raditz resta ensuite dans sa position en attendant que le Namek veuille bien quitter la salle, si Sharrotto voulait un discussion privée avec lui, ceci devrait être important, et c’était certain que ça s’agissait de ces propos envers la limace ou concernant le manque de respect envers la nouvelle Dyarchie que ce dernier avait annoncé en présence de Nemor, il n’aurait pas été choqué si cette dernière aurait reportée ce comportement auprès de la royauté pour s’amuser davantage avec ces nerfs. Enfin le Namek se retira des lieux et il était face à face, seul, avec le nouveau roi.

« Tu as le niveau pour obtenir le grade au dessus de caporal, cependant j’ai comme l’impression que tu n’acceptes pas l’idée de voir un Namek se battre avec les nôtres… Mais ce n’est pas seulement ça le problème hein ?»



“Votre majesté, je peux comprendre votre décision de laisser un étranger à notre race de rejoindre notre armée et je le tolérerais dans nos rangs et lui donnerait le respect qui vient avec son rang. Néanmoins, êtes vous sûr que nos confrères acceptent cela? Il a prouvé sa puissance durant les épreuves en écrasant les performances de tous les candidats présents mais pensez vous que les soldats acceptent d’être dirigé au combat par un Namek? Si je peux me permettre de vous conseiller, votre majesté, les changements que vous avez apportés à votre arrivé au pouvoir ont déjà aliéné une majorité de la population, je vous demande de réfléchir davantage à donner autant de pouvoir à Muri dans notre glorieuse armée.”

Bien que Sharrotto était connu pour être moins violent que l’ancien Roi Vegeta, n’ayant pas encore tuer quiconque ayant un avis différent du sien, Raditz restait néanmoins nerveux d’avoir osé dire à voix haute cette proposition, s’opposant directement aux idées de la royauté, risquant son grade fraîchement acquis mais surtout sa propre vie.
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockMar 21 Mar 2017 - 19:15

Au terme de cet ultime affrontement, les deux derniers protagonistes de l’épreuve suivirent le Roi comme il leur avait demandé. Maintenant qu’il avait été promu a un grade au-dessus de simple soldat, une partie du quartier militaire leur été ouvert, pour ne pas dire quasiment l’intégralité. Il restait encore quelques salles ou seul le très haut commandement pouvait avoir accès, mais il ne s’agissait en général que de salle de réunion privée pour la plus part. Bref c’est donc avec un namek et un saiyan qu’il regagnait le quartier.

Après avoir pris soin de les félicité et de les encourager pour leur promotion, Raditz s’agenouilla devant Sharot comme la tradition royale l’exigeait sous le règne de l’ex-Roi. Sharotto avait toujours un de mal avec ça, lui qui se considéré comme l’égal de n’importe quel autre saiyan, ainsi il montra à Raditz que celui pouvais se relever aussitôt et d’un simple regard et d’un geste lui fit habilement comprendre qu’il n’était pas obligé de ployé devant lui, même si c’était un geste apprécié. Muri prit la parole ensuite, n’ayant pas coutume de comment l’armée fonctionnait.

« C’est assez simple, n’importe quel autre homme ayant un grade plus élevé que le tien peut avoir recours à toi quand il le souhaite. De ton côté tu peux commander une dizaine de soldat si le besoin en est. Pour les missions tu peux te renseigner auprès de la maison des missions pour trouver du boulot, mais également proposer ton service. Si cela ne te déranges pas de patienter, je serais à toi après dans ce cas sinon tu peux allez voir le Lieutenant Mobba, c’est celui qui étais à mes côtés durant les épreuves.»


Sharotto se dirigea alors dans une autre salle, en compagnie de Raditz seulement. Là il lui avoua avoir remarqué son attitude assez hostile vis-à-vis de l’homme qui n’était pas autochtones à Végéta 2, mais plus que ça, il voulait savoir ce que pensait Raditz de tout ça, et notamment du nouveau régime. Instinctivement Raditz avait fait le rapport avec la question indirecte posé par le Roi, cela démontrais deux choses, Raditz était perspicace et possédait un esprit largement plus aiguisé qu’un saiyan classique, et la seconde que sa promotion était méritée. Sharotto écouta alors la façon de voir les choses de Raditz, il l’écouta sans l’interrompre, l’avis des siens comptait beaucoup et il devait savoir comment le peuple voyait tous ces changements. Les remarques de Raditz ne le surprirent pas tant que ça au final.

« Malheureusement tu dis vrai… Il est certain que beaucoup de saiyan n’aimeront pas l’idée de voir un étranger au-dessus d’eux.»
Le Roi fit quelques pas dans la salle au moment où il entama cette discussion puis s’arrête pour poursuivre.
« Néanmoins ce namek est coriace, pas seulement par son physique imposant, il a quand même ridiculisé une bonne centaine de soldat aujourd’hui en leur démontrant à tous que n’importe qui peut être plus fort qu’un saiyan, et même si c’est dur à dire, j’ai moi-même vu des personnes durant la guerre possédant un niveau d’énergie incroyable…»
Sharotto regarda en direction de Raditz, jusqu’à lors il regardait à travers un hublot les quelques saiyans présents dans le quartier en train de repartir à l’entrainement après avoir échoué.
« Muri est caporal, il ne possède que très peu d’influences avec ce titre, cela reste assez bas dans la hiérarchie. Si je l’ai promu c’est pour voir comment il va s’en sortir, les saiyans suivent la voix de la force, si il parvient à s’imposer, j’espère qu’il se fera respecté.»


Sharotto était également intrigué par Muri. Pourquoi un namek voudrait faire la guerre avec les saiyans ? Selon le lieutenant, il s’agissait d’un peuple pacifiste, mais il était clair qu’un gaillard comme lui était taillé pour se battre finalement, au même titre que n’importe quel guerrier. Alors oui, Sharot l’avais accepté afin de comprendre et d’observer son comportement futur.

« C’est important pour moi d’écouter les conseils, qu’importe la personne qui les donne, je ne suis de base qu’un saiyan comme toi. Dis-moi, que penses-tu toi des changements apporté avec ce nouveau régime ?»


Sharotto savait que la suppression des élites avait été mal vu par les plus forts, mais plus ou moins apprécié par les basses castes, soit 90% du peuple. En revanche la fin des conquêtes et des exterminations avait dû être un sujet sensible fissurant l’avis du peuple en deux partie, ce préférant lutter principalement contre l’Alliance Maléfique avant de penser à tuer pour tuer, et ceux qui appréciais cette violence gratuite et rémunéré. En tout cas Sharotto était curieux de voir ce que Raditz pensait de ça, il attendit alors sa réponse.

Muri Sejin
Muri Sejin
Namek
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Umpercut Ki & Rayons occulaires (Rayon d'une extrême précision)
Techniques 3/combat : Final Impact (Rayon destructeur transpercant) & Bouclier d'énergie
Techniques 1/combat : Strengh Ancestral (Invocation jusqu'à 4 clones sans division de force)

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockSam 25 Mar 2017 - 0:46
Après que les trois hommes s'étaient réunis dans une salle et que Muri reçut promptement les renseignements qu'il espérait, il rejoigna ensuite une autre salle patientant pour converser à son tour avec le Roi puisque il était actuellement occupé avec Raditz.

Il ne manquait plus que lui comme le Namek lui savait dejà à quel sujet en particulier il souhaitait s'entretenir pour fermer cette toute première entrée en matière dans son rôle dans l'armée saiyenne.
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockMar 28 Mar 2017 - 14:08
La question du Namek avait été répondu par le roi des Sayens, le pointant vers le Lieutenant Mobba si ce dernier ne pouvait pas attendre son retour avant de rejoindre une autre salle d'audience pour avoir sa conversation privé avec Raditz. Ce dernier suivit le dirigeant de son peuple dans une pièce assez identique à la précédente, et répondit à sa question avec le plus grand respect. À la surprise du caporal fraîchement promu, son roi se mit à défendre sa décision d'intégrer un étranger parmi les rangs de l'armée par la parole, contrairement à l'ancien Roi Vegeta qui l'aurait certainement supprimé au premier signe d'opposition.

Le nouveau dirigeant expliqua à son nouveau caporal que la possibilité que ces soldats ne soient pas heureux suite à cette décision ne lui était inconnu et que les exploits du Namek lui avait donné envie de le mettre à l'essai et voir si ce dernier pouvait s'imposer par la force parmi les sayens. Il n'était pas faux que le peuple sayen se soumettait à la loi du plus gros mais Raditz avait du mal à visionner ceci dans le cas de Muri. Son peuple était fier et orgueilleux, et la majorité des guerriers préféreraient mourir face à un alien plus puissant qu'eux qu'à la place de devenir leurs sous-fifres. Néanmoins, la limace était protégé sous la hiérarchie... Le sayen préféra ne pas communiquer directement la possibilité que les soldats sous le Namek se révolte contre lui, ceci ne ferait que tourner en rond un débat qui ne pourrait pas bien se finir, surtout avec le sujet de conversation dans la pièce d'à côté. Son regard se tourna vers l’hublot que le roi observait précédemment, il pouvait voir plusieurs sayens passés, certains optimistes et joyeux mais d’autres en colère mais clairement motivés à s'entraîner. Peut-être avait-il autre chose que le roi refusait de dire concernant la promotion de Muri.


“Quoiqu’il en soit, avoir un caporal Namek dans nos rangs peut être le coup de fouet nécessaire à nos guerriers les plus fiers pour qu’ils s'entraînent davantage.”

Le colère est un motivateur des plus efficaces, particulièrement chez les sayens et un sentiment d’injustice et de trahison forcera certains de se mettre à fond pour prendre la place de leur supérieur étranger. Si ceci était voulu de la part du Roi, Raditz ne pouvait qu’applaudir son ingéniosité mais dans tous les cas, l’armée sayenne pourraient s’en sortir avec des soldats plus puissants grâce à cette petit expérience.

“Dis-moi, que penses-tu toi des changements apporté avec ce nouveau régime ?”


Cette question prit le caporal par surprise, avoir le roi lui-même lui demandait son opinion sur son règne, plus particulièrement sur des changements qui avaient divisés les avis de son peuple, était pour le moins peu inattendu. Raditz prit un moment à réfléchir, tournant son poignet droit dans le sens anti-horaire, répertoriant ce qu’ils avaient à dire mais surtout, comment le dire. Sharrotto se montrait pour le moment à l’écoute, mais rien l'empêcher de le tuer au milieu de son discours après avoir été contrarié.

“Les changements que vous avez apportés m’ont laissés, pour du moins… Mitigés”

Le caporal arrêta à tourner le poignet et regarda son roi dans les yeux.

“Commençons avec le positif. La suppression des castes est une excellente initiative pour permettre à notre race de devenir plus fort. Autant que je déteste parler de lui de façon positive, mon frère, Kakarot, est le meilleur exemple pour démontrer que ce système était idiot.”

Raditz n’avait pas dit tous son avis sur la suppression des castes, il restait un point important qu’il voulait parler mais ceci pourrait être utile à dire plus tard dans le dialogue entre les deux sayens. Il faut toujours garder des cartes dans ces manches, ils peuvent toujours venir à l’aide à l’avenir. Il se mit à croiser ces bras.

“Néanmoins, votre revue sur les conquêtes me laisse perplexe, Votre majesté. Ceci me paraît complètement régressif de limiter nos assauts planétaires à des possible tyrannies. Notre peuple vit de ces accords de reventes planétaires et nous avons notre place dans la galaxie grâce à eux, nous avons notre technologie grâce à eux! Expliquez moi, Roi Sharrotto, en quoi ces changements aide le peuple sayen?”

[HRP: RP relativement faible, désolé, je suis en peine de motivation récemment]
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockMar 28 Mar 2017 - 17:11

L’entrevue avec le nouveau Caporal de l’armée avait démarré depuis peu. Le fraichement promu avait accepté s’entretenir avec Sharotto à huit clos. Après avoir constaté une certaine déplaisance de la part du saiyan suite à l’élection égale de titre d’un extra-saiyan, Sharotto voulait s’assurer, mais plus que ça, s’informer du schéma de pensée de Raditz. Il ne lui avouerait sans doute pas pour le moment, mais il méritait bien plus qu’un titre de caporal, et bien au-delà d’un titre, Sharotto voyait en Raditz un futur haut gradé. Il était différent de l’ensemble des guerriers, malgré son égo, il savait peser le pour et le contre d’une situation et faire passer ses obligations avant ses propres raisons. Ce genre d’attitudes montrait qu’il faisait preuve d’esprit, une qualité essentielle pour devenir une figure emblématique de l’armée. En acceptant d’une certaine manière l’idée de voir un namek à son niveau, et en suivant le schéma de penser du Roi, il démontrait aussi une ouverture d’esprit intéressante, chose indispensable pour pouvoir prétendre à plus encore.

Mais Muri n’étais pas la seule raison pour laquelle le Roi avais voulu testé Raditz aujourd’hui après la partie physique, car oui Sharotto s’entretenait avec Raditz actuellement, l’examen continuait en quelque sorte, le nouveau dirigeant des saiyans avait opté pour un dialogue privé, la couverture idéale pour en apprendre d’avantage sur le saiyan. Pour le roi il était essentiel de savoir comment son peuple se portait et surtout comment il encaissait les nouvelles mesures politiques mise en place c’est bien vrai, cela aurait pu tout aussi bien être une question anodine, mais ici en plus de ça c’était de pouvoir comprendre comment Raditz voyer la suite des choses.

Le nouveau caporal prit alors la parole suite à la question directe du Roi au sujet de ces nouveautés. C’est avec la suppression des castes qu’il commença, attestant sans l’affirmer de vive voix être d’accord sur la revue de ce système. Il cita le nom de Kakarotto, un nom inconnu du Roi, mais qui devait surement l’être ailleurs. Comme ceux-ci semblaient sur la même longueur d’ondes sur ce point, Sharot ne dit rien de plus. Puis vint le tour de la réforme des conquêtes, ou plutôt la « suppression » de celle-ci. C’est sur e point-là que Raditz incita le plus, mettant en avant ses arguments. Le Roi écouta jusqu’au bout avec une mine un peu triste avant de répondre à celui-ci.

« Il est simple de connaître la réponse à ta question, mais je dois d’abord te parler de notre histoire, l’histoire de nos ancêtres, il faut que tu saches la vérité.»

Le Roi s’assit sur une des chaises de la salle et invita Raditz à en faire de même si il le souhaitait. L’histoire serait un peu longue.
« Comme tu le sais peut être maintenant, nous étions principalement deux peuples à vivre sur Végéta, nous les saiyans et les Tsufuls. Nos ancêtres ont massacrés les tsufuls car ils monopolisaient la planète et nous privé de leur connaissance, nous considérant comme des bêtes sauvages. Juste après notre révolte, nous nous sommes emparés de leur technologie, et c’est encore la même qui régit actuellement les planètes de nos jours.»
Sharotto faisait référence au capsule de voyage et au base de lancement entre autres utilisé sur les planètes les plus influentes de l’univers. Le but était de démontrait à Raditz que l’invasion planétaire n’avais pas un but technologique mais seulement lucratif.

« La n’est pas tout, tu le sais, très vite notre planète fraichement renommé a été pris pour cible par Freezer, qui as fait de nous c’est petit toutous… A l’époque nous étions trop faible pour pouvoir refuser la politique de ce tyran, et c’est de la que le peuple saiyan est devenu un race de génocidaire, tuant et réduisant la vie de peuple pacifiste au seul profit de la personne qui as jadis détruit la planète et nous autres… Autant notre lutte contre les tsufuls était justifiable, mais qu’en est-il pour les personnes qui vivaient en paix chez eux ? Nous avons débarqué, et semer le chaos…»
Sharotto était triste en parlant de ce sujet, même si il n’était qu’un gosse à l’époque et qu’il se moquait bien de savoir qui il tuait, sa fougue et son envie de combat l’aveuglait, il ne voyais pas ce qu’il devenait, et c’est le jour où son frère fut tué qu’il put enfin comprendre que tout ceci n’apportait rien que peine et désolation.

« Alors dis-moi Raditz… En quoi sommes-nous différent de Majin Végéta si nous continuons à massacrer des peuples libres ? En quoi nous valons mieux que Freezer si nous suivons toujours l’optique de règne de celui qui nous as tous tué ?... Non, nous ne valons pas mieux que ce que contre quoi nous avons juré de nous battre si par derrière nous agissons comme ces monstres…  Ai-je besoin de répondre à ta question maintenant, ou as-tu compris ?»


Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockJeu 30 Mar 2017 - 23:45
Le Caporal était clairement pour continuer les conquêtes, peu importe si la cible était pacifique ou sous un régime tyrannique, et il avait commencé calmement en mettant en avant des raisons s'approchant plus du politique que ces véritables motivations à vouloir conserver ce système. Et il était déterminé à convaincre son roi de retourner en arrière et malgré sa question à la fin de son court discours, il était véritablement peu intéressé par les raisonnement donné par son Roi, en dehors de les contredire et pousser en avant ses idées. Le guerrier avait d'ailleurs remarqué l'expression triste sur la visage de Sharotto, l'agaçant légèrement de voir ce qui est être leur dirigeant, et par proxy le meilleur que la race pouvait offrir, avec une telle expression. La réponse de sa majesté ne se fit pas attendre et c'était à travers un cours d'histoire sur leur peuple. Le sayen s’assit suite à la proposition de son locuteur et écouta son récit attentivement.

L'histoire des sayens n'était pas quelque chose de nouveau pour Raditz. Passer plusieurs années avec votre Prince après que son peuple soit défunt vous permet d'en apprendre énormément sur les événements entourant cette civilisation, plus que le roi actuel semblait connaître. Il racontait la révolution contre les Tsuful et insinuait que la technologie sayenne venait uniquement de ce conflit. Cette déclaration laissa Raditz pour le moins perplexe, et son expression indiquait bien cela. Suivi alors Sharotto pointa le régime de Freezer sur la race sayen était la raison pourquoi la race était devenu génocidaire, Raditz était relativement amusé par cela mais son expression ne changeait aucunement. Montrer au roi qu'il ne prenait pas son discours sérieusement rendrait ce débat inutile. Le discours se finit de la même manière que celui de son interlocuteur, le questionnant sur la validité de leurs combats contre l'Alliance Maléfique et Freezer s'ils faisaient des atrocités du même niveau. Ceci aurait paru comme un excellent point pour la majorité des personnes dans divers civilisations à travers la galaxie connue, particulièrement celles influencés par la manière de penser terrienne.

Néanmoins...

“Permettez moi de vous raconter davantage l’histoire de notre peuple, il semblerait qu’il y a des passages que vous semblez ignorer. Avant Vegeta, les sayens vivaient sur une planète nommée Sadla. Nous avons dû l’abandonner suite à des dégâts causés par  des conflits internes et nous avons réussi à rejoindre la planète Plant que nous avons pris contrôle en détruisant les Tsufuls.”

Raditz se rapprocha du bord de la chaise, les coudes au niveaux des genoux mais en gardant le regard fixé sur son roi.

“Avant d’être annexé parmi le royaume de Freezer et suite à la guerre contre les Tsufuls, nous avons été contactés par les Arcosians. Contre la conquête d’une planète, ils nous offert de meilleurs technologies, et le deal a été fait sans aucune plainte. Un an plus tard, nous avons rejoint l’armée de Freezer et ils nous a trahi en détruisant la planète…”

Raditz se leva sur le coup, envoya la chaise un mètre en arrière au passage avant de marcher quelques pas pour se retrouver à côté de sa majesté.

“Et en mentant au nez des trois derniers survivants sayen qui était encore sous son ordre sur la raison de la destruction de leur planète et l’extinction de leur race. Ces trois guerriers était l’ancien Prince Vegeta, Nappa et votre nouveau Caporal, Raditz. Alors je pense pouvoir parler aisément de mes opinions sur le démon du froid. Freezer est clairement une menace pour notre peuple. Menteur et traître, il nous avait détruit par peur de la puissance de notre peuple.”

Raditz se remémora son temps sous la botte de Freezer, de tout l'abus et moqueries que le trio subissait de sa part. Il serra sa main en repensant être si facilement dupé par celui qui avait détruit son monde, il soupira lourdement et relâcha son poing. Il parti se rasseoir sur sa chaise, maintenant éloigné de Sharotto, avant de prendre un air sérieux.

“Nous avons toujours été des conquérants génocidaires, bien avant que nous rencontrons Freezer. C’est dans notre sang, guide chacune de nos actions et en aucun cas nous devrions avoir honte de cela. Ceci est notre force, et si l’histoire que je vous ai dévoilé ne vous suffit pas pour vous convaincre…”

Raditz ouvrit sa main et dans la palme de sa main se formait une petite boule de Ki blanc, sensé représenter une lune mais en aucun cas ceci pourrait enclencher la transformation Oozaru. Il la regarda quelques secondes sans mot avant de tourner son regard vers son interlocuteur.

“Je n’ai pas besoin de vous préciser qu’est-ce qui arrive quand nous regardons la pleine lune. Nos instincts prennent le contrôle et notre puissance se multiplie de façon formidable, nous permettant de vaincre quelconque ennemis contre nous!”

Raditz ferma sa main lentement, englobant la lumière avant de refermer sa main, faisant ainsi disparaître la boule de ki. Il posa sa poing au niveau de la bouche et envoya son regard du coté du hublot, l'air penseur, avant de retourner son regard vers Sharotto avec un sourire relativement sinistre se dessinant sur le coin de ces lèvres.

“Mais dites moi, ma majesté, à quel point valons nous mieux que Majin Vegeta alors que nous avons kidnappé puis exécuter son fils pour une Dragon Ball, lançant la guerre contre eux?”
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockVen 31 Mar 2017 - 17:36

Sharotto était fermement décidé à défendre son idée d’arrêt d’annexions. Enfin pas vraiment d’annexions, seulement le massacre de planète libre et pacifique. Tuez des personnes faibles, semer la mort, répandre le chaos, vendre les survivants comme esclaves… Il n’y avait aucun honneur ni aucune preuve de force dans ce genre de manière et c’est ce que le Roi voulait faire comprendre à Raditz par le biais de cet entrevue. Le Roi avais commencé a parlé par l’histoire de son peuple afin d’apporter son idée et ses arguments sur la façon dont il voyait les massacres gratuits. Raditz avait choisi de s’assoir pour l’écouter et Sharotto put finalement parler seul jusqu’à a amener son idée. Raditz semblait l’écouter attentivement.

Le Roi se remémorait la mort de son frère pendant qu’il parlait de la conquête, et le fait que sa mort était en parti du à une mission d’annihilation. Après avoir fini de parler il remarqua qu’il avait dû montrer un mine assez triste au nouveau caporal et ce n’étais pas la meilleure manière de convaincre quelqu’un. Sharot devait se montrer fort, il devait l’être pour n’importe lequel des siens, surtout maintenant qu’il occupait le trône. Le Roi avait achevé son temps de parole par une question avec une tonalité assez rhétorique laissant une déduction logique et un simple chemin de réponse.

Raditz pris alors la parole à son tour comme il en était convenu, Sharotto laissait bien entendu celui-ci s’exprimer, comme il était sage d’entendre plusieurs avis, surtout quand celui-ci n’allait pas forcément dans son sens. Raditz repris alors une partie de l’histoire saiyanjin dont Sharotto n’avait jamais entendu parler avec autant de précision, il savait pour la première planète mais sans savoir pourquoi les saiyans avaient changé pour Planter. Le dirigeant de Végéta écouta et laissa Raditz finir, jusqu’à la fin, Raditz évoqua le passage « mercenaires » de saiyans au profit des arcosians avant que Freezer ne devienne le seul commanditaire, et Sharotto nota dans les paroles de son caporal, la haine que celui avait pour le tyran qui avait jadis détruit la planète. Il savait depuis peu, c’est-à-dire depuis l’examen, que Raditz étais l’un des rares rescapé du génocide, et le fait qu’il soit affilié à l’ancien prince expliqué pourquoi il connaissait aussi bien l’histoire. La fin de son argumentaire ce termina sur une question ritournelle à l’égard du Roi, celui pensant contre-attaqué sur la question du Roi qui avait été habillement évité par le saiyan, habillement… ou pas, puisque si une question est évité c’est souvent car la réponse a donné ne satisfait pas. Mais faisons dans l’ordre.

« Je n’avais pas autant d’informations que toi pour la planète Sadla, c’est vrai que je suis étonné de te savoir en connaissance de ceci, cependant cela prouve que les saiyans ont évolué, maintenant nous tirons notre force de notre cohésion.»
Le Roi avais évoqué une évolution ce qui allait l’amener à expliquer d’avantage sa démarche politique pour stopper les génocides. Mais il était obligé de revenir sur sa dernière question
«Vois-tu, je ne cautionne pas le fait de se servir d’un gosse comme monnaie d’échange. Cela ne prouve rien si ce n’est la lâcheté, et malgré tout ce qu’aurait pu devenir le fils de Majin Végéta, je ne pense pas que cela est était la meilleure solution.»
Sharotto avait un regard sérieux et calme, il parlait avec une voix forte, pas dans l’intensité, mais plutôt d’une voix sure et ferme à présent.
« Cependant j’ai remarqué que tu as simplement évité ma question, et d’après ce que tu viens de me dire, tu éprouves, comme nous tous si ce n’est plus, une certaine rancœur envers Freezer. Alors pourquoi vouloir faire comme lui ?»
Sharotto tenait le regard de Raditz qui celui-ci tenait malignement depuis sa question, comme pour lui montrer qu’il pouvait donné une sensation encore plus malaisante que lui, mais surtout pour lui montrer qu’il refusé d’accepter l’idée de faire ce qu’il n’encaissait pas qu’on lui fasse. Le Roi se leva ensuite après ça et s’approcha de Raditz tout en parlant
« Je comprends tes pulsions Raditz. J’ai été comme toi et je faisais ça en y prenant du plaisir. Je ne compte pas réduire totalement cet aspect qui fait partie de nous comme tu l’as dit, mais détruire des peuples pacifistes… En quoi est-ce une démonstration d’honneur ou de force ?»
Sharotto était arrivé à hauteur de l’ancien guerrier de 1er classe et posa une main sur son épaule.
« J’aimerais juste que tu y réfléchisses pour le moment. Tu sais des planètes gouverné par des monstres il y en a et tu pourras très bien faire appliquer notre loi a ce genre de personnes. Maintenant si tu le veux bien je dois te laisser, je dois en plus parler à Muri qui attends.»
Le Roi se dirigea vers la porte en compagnie surement du nouveau caporal de l’armée, et finit par ses derniers mots.
« On ne dirait pas suite à cette discussion, mais je trouve que tu as un excellent potentiel pour gravir rapidement les échelons de l’armée, j’ai apprécié entendre ton avis.»


Sharotto tendit sa main envers Raditz, lui démontrant qu’il le tenait en estime au même rang que lui ou n’importe quel autre saiyan.

Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 23
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockMar 4 Avr 2017 - 13:55
Raditz avait pensé que sa question allait faire réfléchir son roi concernant la question de la valeur moral des Sayens contre celle de ces adversaires, particulièrement dans les cas de l'Alliance Maléfique et Freezer. Pour lui, la question n'avait pas lieu d'être pour commencer, le peuple Sayen n'avait pas besoin de tel notion pour progresser, uniquement la dominance et la force est nécessaire pour avancer, pas ces valeurs clairement terriennes. Il commençait d'ailleurs à se demander comment Sharotto pouvait adhérer à ces idéologies ou plus précisément, quel événement lui avait causé cela. Kakarot avait reçu un coup sur la tête et après avoir oublié les instructions, il s'était laissé fait influencer par la culture terrienne, au point d'en devenir leur protecteur. Vu la tête que le Roi avait fait durant son discours, c'était quelque chose de plus personnel. Raditz allait devoir creuser pour trouver la raison mais autant éviter de demander directement au dirigeant des Sayens, une chose lui disait que le questionner directement sur ceci pourrait rouvrir un blessure pouvant être fatal pour son rang de Caporal, voir plus.

Sharotto pris la parole, commençant d'abord par admettre son ignorance de l'histoire de Sadla et profita de remarquer que ceci prouve que le peuple sayen avait évolué énormément depuis et que leur cohésion était maintenant leur force. Raditz n’était pas surpris de cela, cette histoire était peu connue en dehors de la famille Vegeta et la seul raison pourquoi l’ancien Prince avait raconté cette événement était dans la certitude que son peuple était mort de bon. Néanmoins, la remarque sur l’évolution sayen laissa Raditz particulièrement perplexe,à ces yeux, la seule raison pourquoi le peuple sayen ne s’était pas autodétruit une seconde fois était car ils avaient des cibles étrangers à affronter, évitant ainsi la confrontation entre eux . Le roi enchaîna directement en répondant à sa question concernant le conflit contre l'Alliance Maléfique et Raditz soupira que ce dernier n'avait pas compris ce qu'il voulait insinuer par la question. En même temps, pour le survivant de la première destruction de Vegeta, il s’en moquait pas mal que l’assassinat d’un gamin pouvait être perçu comme lâche. La victoire à tout prix, que ce soit d’égorger un gamin lentement à devoir prétendre de se rendre pour éviter la mort, aucune tactique était suffisamment sale pour ne pas être utilisé à ces yeux.


« Cependant j’ai remarqué que tu as simplement évité ma question, et d’après ce que tu viens de me dire, tu éprouves, comme nous tous si ce n’est plus, une certaine rancœur envers Freezer. Alors pourquoi vouloir faire comme lui ?»


Le regard du roi venait directement cogner avec celui de Raditz, signifiant clairement son opposition aux ces idées. Le caporal était relativement intimidé par cela mais il appréciait clairement le moment. C’est ce qu’il voulait voir du Roi des sayens, ce regard et une allure de leader et pas une expression de chien battu quand on pointe l’idiotie de ces réformes. Dommage qu'il ai fallu qu'il devienne intimidant avec une question aussi idiote. Il se pencha davantage sur sa chaise tout en gardant le contact oculaire avec Sharotto et procéda de répondre avec un ton agacé.

“Vous avez raison, c’est pour cela que je ne fais aucune alliance avec des gens que je prévois de trahir et détruire par peur de leurs potentiels.”

Raditz avait encore beaucoup de choses en tête à dire son souverain, particulièrement concernant le stupidité de limiter une pratique aussi importante que la conquête planétaire car elle pouvait être associer avec l’un de leurs ennemis. A ce stade, autant interdire le voyage interstellaire et dissoudre l’armée sayenne car ces pratiques étaient similaire à celles de Freezer mais il se refusait de le dire. Il avait l’impression qu’il commençait à épuiser la patience du Roi et même si ce dernier était plus calme que le reste de son peuple, il restait néanmoins un sayen qui pouvait en avoir marre d’avoir son égo insulté par un guerrier encore bas dans la hiérarchie. Et le fait qu’il venait vers lui en le confrontant davantage sur les conquêtes sur les peuples pacifique en gardant ce regard confirmait ce sentiment. Le roi avait mis la main sur l’épaule de son caporal, ce qui avait été accueilli initialement par de la crainte, l’invitant de se questionner sur les mérites de ces attaques sur des peuples pacifique et en le rassurant qu’ils restent encore beaucoup de planètes à mettre sous la loi sayen. Aussitôt que le roi se dirigea vers la porte voulant finir cette entretien avec le nouveau promu, il le suivit dans le silence, préférant éviter d'aliéner son supérieur. Avant qu’il ne sortit, son roi avait des derniers mots à dire à son caporal, lui disant qu’il avait le potentiel de gravir rapidement les échelons, le discours inverse de ce que Vegeta et Nappa lui avait raconté pendant des années, et lui tendit sa main. Raditz resta immobile deux secondes avant de saisir la main de son roi et de la secouer.

“Merci…”

Le ton ne pouvait être davantage sincère, les moments auquel il était encouragé étaient rares et charies. Aussitôt qu’il lâcha la même qu’il s'agenouilla, en respect pour le grade de son Roi.

“Votre majesté.”

Il se releva ensuite, quittant la salle. Sur le chemin, il lança un dernier regard, mélangeait de fierté et d’hostilité vers le Namek avant de continuer sa route. Enfin dehors du quartier militaire, le sayen ne put se retenir de soupirer de soulagement avec un franc sourire sur sa face, il décida de visiter la colonie avant de partir. Après tout, il parait qu’il y a un parc d’attraction bien amusant pas loin d’ici.
Muri Sejin
Muri Sejin
Namek
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Umpercut Ki & Rayons occulaires (Rayon d'une extrême précision)
Techniques 3/combat : Final Impact (Rayon destructeur transpercant) & Bouclier d'énergie
Techniques 1/combat : Strengh Ancestral (Invocation jusqu'à 4 clones sans division de force)

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockMar 4 Avr 2017 - 20:20
Alors que le combat final de l'ultime épreuve du recrutement saiyan opposant Raditz et Muri s'était terminé sur un match nul puisque stoppé directement par le Roi Sharotto lui-même, suivit d'un entretien entre le Roi et ses deux finalistes dans lequel arguments et opinions s'étaient notamment échangés et une obtention de renseignements pour la part de Muri.

Le Namek maintenant integré à l'armée saiyenne attendait désormais comme il lui était demandé dans une salle pour s'entretenir à son tour en privé avec le Roi et une fois les deux en face à face Muri pencha son buste vers l'avant en avançant son bras droit et le pliant vers l'intérieur avant de reprendre une posture normal afin de prendre la parole et déballer si on peut dire ce dont il avait été témoin.


" Je tien d'abord à dire que je n'ai aucune mauvaise intention et chacun de mes témoignages seront faits sur les bases d'une véritable honnêteté et vous pourrez toujours compter sur ma loyauté à l'avenir dans le sens où vous m'offrez un rang parmi les vôtres et surtout une expérience enrichissante que je comptais dejà entreprendre depuis un bon moment, mais je ne prend rien comme finalité puisque j'ai également de puissantes aspirations de paix et de justice qui s'étendront un jour dans tout l'univers mais vous devez savoir encore bien mieux que moi que l'utilisation de la force est souvent nécessaire pour défendre les siens et aussi les autres. Enfin ce n'est pas réellement pour ça que je souhaitais m'entretenir avec vous à vrai dire depuis le début des épreuves j'ai ressenti comme lorsque je patiente à mes habitudes les yeux fermés une énergie qui était très abondante certes mais qui dégageait par contre clairement une nature d'une cruauté sans précédent et peu après comme je m'en doutais c'est lui que je retrouvais pour le combat final et je ne suis en aucun cas présent pour remettre en question vos choix et visions mais si il y a bien quelque chose pour lesquelles nous nameks avons du flair c'est bien pour percevoir l'intention des personnes, voilà sur quoi je voulais vous faire part, et bien que je n'oserai jamais douter de vos hommes laisser moi tout de même me laisser me méfier de Raditz bien qu'à l'avenir si l'on doit coopérer ensemble il va de soi que vous pourrez compter sur moi pour donner du mien."


Presque aussitôt son discours terminé puisque il avait été franc et ceci très directement avec le Roi, ne pouvant s'empêcher de faire part de son analyse et brièvement aussi présenter ses aspirations les plus profondes il reprit sa position originelle qu'il arborait fièrement par une tête haute et et ses bras positionnés dans son dos.
Sharotto
Sharotto
Saiyan
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 24/09/2014
Nombre de messages : 918
Zénies : 4230

Techniques
Techniques illimitées : Transposition, Lien d'altruisme, Ki Explosif
Techniques 3/combat : Souffle de ki, Mouvements Intuitifs
Techniques 1/combat : Berzerk 100%

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockJeu 6 Avr 2017 - 12:12

Le temps s’écoulé au fur et à mesure que le fraichement promu ai été invité par le Roi a discuté. Sharotto avait souhaité entendre dans un premier temps ce qu’il semblait avoir compris chez le saiyan à la longue chevelure. Raditz restait comme des nombreux saiyans sur cette optique-là. C’était bien dommage, parce qu’il possédait un esprit plus aiguisé que ses semblables et le but réel de cette entrevue était de faire compris à l’ancien guerrier de basse caste la réforme que voulait apporter l’ancien élite. Mais le temps passait et Sharotto compris que Raditz resterait ancré sur l’ancienne idéologie du peuple saiyan, est-ce qu’il pouvait vraiment lui en vouloir de refuser l’idée de changer ? Lui-même avait été dans ce système la durant toute sa vie et lui-même ne se plaignait pas lorsqu’il était envoyé sur une planète avec pour unique ordre le meurtre. Mais depuis de l’eau avait coulé sous les ponts, son frère, sa rencontre avec Nayria, avec le colonel maintenant devenu Général… Si Sharot avait choisi d’aller affronter l’ex-Roi Végéta ce n’étais pas pour devenir comme lui, ce n’étais pas pour être comme lui, ce n’étais pas pour reprendre ce qu’il avait construit. Non, il était convaincu que cette image de guerrier barbare sans cerveau devait prendre fin. Il fallait être aveugle ou borné pour ne pas s’apercevoir que ses pratiques étaient en tous points identiques aux actes de l’alliance maléfique. Mais pour quelle différence ? Le profit ? L’argent ? Ce n’était pas forcément une meilleure raison, à l’inverse de Majin Végéta qui faisait ça pour le plaisir, les saiyans eux était payés… En quoi cela est plus honorable…

Le Roi raccompagna alors Raditz pour mettre fin à cette discussion, il gardait au fond de lui un espoir que le guerrier saiyan trouve le temps de s’apercevoir qu’on ne peut pas combattre une idéologie en prônant la même idéologie. Si Raditz détestais Freezer ou même l’alliance maléfique pour les actions sur notre peuple, pourquoi il acceptait de faire subir le même sort à d’autres planètes… C’était dommage de relever un côté si égoïste dans la personnalité du nouveau Caporal. Le Roi n’avais pas ouvert tous ses arguments, il avait cité le plus importants et cela n’avait pas suffi à ébranler la conviction de Raditz pour le meurtre gratuit, cependant il se souviendra de sa dernière phrase : « c’est pour cela que je ne fais aucune alliance avec des gens que je prévois de trahir et détruire »
Cela avait au moins le plaisir de faire comprendre que s’il avait choisi de rejoindre l’armée il acceptait toutes même les nouvelles règles établi. Même si il n’appréciait pas la rupture des conquêtes génocidaires, le Roi pouvait espérer qu’il s’y tienne pourtant à rigueur.

Raditz s’agenouilla à nouveau devant lui après lui avoir serré la main. Sharotto fit un salut militaire en témoignage de respect envers lui, et ce malgré toutes les différences idéologiques qu’il avait étalé. Il sortit et Sharotto fit signe a Muri de pouvoir rentrer dans la salle. Il avait encore un peu de temps a consacré au second caporal, après ça il devrait aller s’entrainer, depuis sa prise de pouvoir il n’avait pas eu le temps à lui, entre les affaires civils, le démon du froid Wulhut, et cet examen. Le namek pris place dans la salle et commença à parler, puisque c’était lui qui voulait s’adresser au Roi. Le namek se montra très éloquent en matière de tournure de phrases et sa première partie priva d’une future question le Roi : Pourquoi un namek voudrait-il rejoindre l’armée des saiyans ? Selon ses mots le namek cherchait une nouvelle expérience et également à devenir plus fort, ses intentions allait être difficiles à atteindre mais elle avait le mérite de plus rentrer dans la ligne de vue des pensées du Roi que celle de l’autre caporal. Même si Sharotto ne souhaitait pas une paix totale, surtout parce qu’il savait que c’était impossible, mais également qu’une part de son cœur saiyan ne pouvais imaginer un monde sans combat tout de même. Pour ce qui est de cette véritable demande d’entrevue, le namek pointa du doigt son nouveau compagnon et frère d’armes en la personne de Raditz, bien qu’il était notamment facile de constater que Raditz n’avais pas apprécié l’idée de voir un extra-saiyan se présentais. La situation était cocasse alors, puisque aucun des deux caporaux ne semblait s’apprécier, mais du côté du saiyan celui-ci avait seulement de l’amertume pour le namek, alors que Muri venait vraiment pour discréditer le saiyan, allant même jusqu’à accusé une potentielle nature cruelle. Sharotto était un peu fatigué de voir ce genre de comportements les uns envers les autres, bien que ce soit plus justifié pour Muri, celui-ci passait en second et cela pouvait lui porter préjudice.

« Il n’est nul besoin d’être un namek pour s’apercevoir de ça… Et tu voudrais me faire croire que seul Raditz t’a paru mauvais durant l’examen ? Un saiyan reste un saiyan, et malgré tout ce qu’il peut arriver, certains ne changerons pas. C’est un fait. »
Le Roi gardait l’infime espoir que Raditz évolue un peu sa manière de voir les choses, il misait beaucoup sur lui mais ça c’était privé et en aucun cas Muri ne le recevrait en tant qu’argument.
« Si nous avons fini. »


Sharotto aurait surement questionné Muri comme dit plus haut, mais le namek avait peut-être anticipé l’interrogation du roi à son sujet, tout cela n’était pas plus mal, il faisait gagner un peu plus de temps au Roi. Sa dernière phrase invitait donc le namek à mettre fin à cette rapide entrevue, à moins qu’il n’est encore quelque chose à dire.
Muri Sejin
Muri Sejin
Namek
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 05/12/2016
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Téléportation, Umpercut Ki & Rayons occulaires (Rayon d'une extrême précision)
Techniques 3/combat : Final Impact (Rayon destructeur transpercant) & Bouclier d'énergie
Techniques 1/combat : Strengh Ancestral (Invocation jusqu'à 4 clones sans division de force)

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 ClockVen 7 Avr 2017 - 22:37
Le temps était venu pour tout le monde de repartir à ses occupations puisque désormais et en répondant à cette dernière et unique interrogation du Roi il se retirait pour aller de l'avant et prendre au sérieux son rôle dans l'armée saiyenne afin d'y contribuer du mieux possible.

Dans la salle où étaient les deux hommes, le Roi Sharotto semblait assez déçu du fait que les deux plus hauts promus ne s'apprécient pas mais du côté du saiyan à la longue chevelure il s'agissait surtout de discriminer un étranger en réalité alors que du côté du namek c'était certes une impression lié à son intuition donc sa sensibilité, mais il faisait preuve de sincérité en avouant au Roi qu'il ressentait une énergie dejà prenant une voie du banditisme et qui pourrait qui sait l'emmener à une rebellion enfin bon il ne pouvait pas faire de telles suppositions puisque ça serait comme faire des accusions et Muri sait très bien grâce à son côté de sagesse que tout homme voudrait changer mais à ses yeux il devait faire part de ses impressions afin que peut-être ses supérieurs le prennent en considération.

Le Namek vint peu après à répondre à l'interrogation de Sharotto :



« Il n’est nul besoin d’être un namek pour s’apercevoir de ça… Et tu voudrais me faire croire que seul Raditz t’a paru mauvais durant l’examen ? Un saiyan reste un saiyan, et malgré tout ce qu’il peut arriver, certains ne changerons pas. C’est un fait. »

" Disons qu'à mes yeux il est sorti du lot en terme d'agressivité, j'ai compris que vous portez une grande fierté vous saiyans et c'est quelque chose que je respecte car celà peu être une qualité lorsque que c'est fait pour le coeur, lorsque j'utilise ce terme (précédemment cité) il ne s'agit pas de parler de combat mais de nature et disons qu'on ressent qu'il y a une certaine compétitivité entre les uns et les autres mais lui il s'agissait au delà du rapport de force comme une méchanceté et de l'agression en tout cas c'est ce que j'ai compris de cet homme lors de ces épreuves. "

Les dernières importantes paroles que le namek avait besoin de transmettre au Roi, lui étaient alors transmises et il pouvait dès-maintenant disposer.

" Si vous me l'accordez j'aimerais maintenant me retirer, je compte entreprendre ailleurs s'il vous plaît "

Exerçant ces paroles afin de clôturée cette discussion qui semblait être dérangeante pour le Roi, en gardant ces mains derrières le dos par marque de respect pour lui.
Contenu sponsorisé

Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Futur s'écrit aujourd'hui   Le Futur s'écrit aujourd'hui - Page 2 Clock
 
Le Futur s'écrit aujourd'hui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Vegeta 2 :: Quartier Millitaire-