Partagez
 

 Veuillez définir "Sadisme"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leech
Leech
Namek
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 221
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

Veuillez définir "Sadisme" Empty
MessageSujet: Veuillez définir "Sadisme"   Veuillez définir "Sadisme" ClockMar 23 Mai 2017 - 20:34



Je me réveillai dans la brume. Quand je dis dans la brume j’parlais bien entendu de mon esprit, j’étais un peu paumé en fait pour être franc avec vous. Pourquoi je dormais déjà ? A quel moment j’avais choisi de pioncer ? Non mais sérieux pourquoi je pionçais ? C’est pénible d’être dans le flou comme un idiot. Bref je bâillai gueule ouverte et béante, ce n’est pas comme si j’avais de la gêne à avoir, du moins ici, d’ailleurs j’suis ou la ? Putain ça craint ! Je crains ! Je sais même pas ou je suis et ce que je fais… Bon attends voir y a quoi autour, une zone verte, de l’eau… des anciennes traces de combats dont la nature commence à reprendre ses droits…. Ouais ouais cool vraiment je suis bien aidé, un vaisseau endommagé… Ah putain c’est bon ! Je me souviens maintenant j’étais venu ici pour retrouver la race de mon nouveau corps, et là j’étais tombé sur une méga baston ! Y avait Démigra d’ailleurs, je m’en souviens maintenant… Et je me suis endormie, sérieux, je suis vraiment irrécupérable… Ce n’est pas comme si j’avais été endormie durant des milliers d’années mais bon ce n’est pas comme si j’avais dormi durant toute ma pénitence. Ouais ce n’est pas une pénitence en soit, mais comme je suis un dieu ça se compare un peu quoi. Bref je me sens tellement d’attaque, hum voyons voir, le moins loin… Par là-bas.

Leech venait en fait de rechercher le village le moins loin. La guerre qui avait sévit ici était terminé surement depuis belle lurettes et personne n’avais prêté d’attention particulière au dieu-démon, quelle infâme êtres était ces méprisants ! Bref on s’en moque un peu après tout ce ne sont que des mortels dénués d’intérêt et de sens.

Bon bon bon… Par ou vais-je commencer ? Ah oui il me faut des infos sur ce corps c’est ça, d’après l’autre idiot les facultés de guérison de ce peuple sont incroyables et ce n’est apparemment pas les seules capacités, j’étais tout excité de tout apprendre et donc j’atterri en plein milieu du village

« Boooonjoooour ! »

Quelle entré stylée, j’étais fier de moi ! Avec ça il ne pouvait que m’aider aimablement, j’avais rien cassé et je les avais même salués ! Alors pourquoi bordel de merde ! Pourquoi il me regardait tous comme si j’étais le dernier des débiles ! Bon calme après tout j’ai la peau bleu nuit, et eux vert dégueu, ça doit être sans doute de la jalousie donc c’est normal après tout.

« Dites j’aurais besoin que vous m’expliquiez comment marche votre capacité de régénération, je sors d’un long sommeil et ça fait un moment que je n’ai pas pratiqué ! »

J’étais tellement crédible, c’était certain qu’il allait pas du tout se méfier de moi, j’veux dire j’avais l’air si naturel et pas du tout suspect.

« Tu n’es pas un Namek… Qui es-tu ? »

Zut ! Quelle perspicacité … Comment a-t-il pu… Non allez j’arrête de rire, c’était sûr qu’il me grille en fait.

« Tu es un petit génie toi hein ! Je suis Leech tout simplement. Maintenant qu’on se connait tu veux bien me dire ? »
« Pars d’ici démon… Je sens le vice en toi… »
« Pfff… J’ai pourtant demandé gentiment… »

A cet instant je disparu sous forme de brume, prenant plus d’espace autour du village mais surtout autour de ce namek qui avait eu le culot de donner un ordre à un Dieu, il méritait une petite punition pour avoir été si impoli alors que même moi le dieu démon avait fait l’effort de l’être. Schlaaack ! C’est le bruit que fit sa jambe quand je la tranchai en deux, j’avais repris forme derrière lui et avait matérialisé une épée sanguine issu de mon propre sang, bah oui ! Le namek perdit l’équilibre et s’écroula se tordant de douleur !

« Désolé, je voulais la jouer sympa mais c’est toi aussi la, tu n’as pas été sympa, bon allez je te regarde maintenant ! »

Je m’accroupi légèrement, tenant sur la pointe des pieds en ayant les jambes plié, mes mains posé sur mes genoux, une sourire au visage attendant que le namek se soigne, parce que oui je savais qu’il pouvait faire repousser son membre, l’autre la Tupac le faisait bien lui aussi. Au bout de quelques secondes, et après un cri de force la jambe du guerrier repoussa sous mes yeux ! Ah que c’était beau ! Finalement ce nouveau corps n’était pas si nul que ça !

« Oooh ! Il suffit juste de se concentrer et relâcher un peu d’énergie ! C’est simple comme un bonjour ! Ah remarque c’est peut-être pas si simple pour toi finalement ! Bon je suis dans un bon jour je te remercie de ta coopération salut ! »

Ah lala qu’est-ce que j’étais content ! J’aurais presque fredonné un air de musique sur le coup, mais bon j’suis quand même un Dieu avec un minimum de classe donc on va juste repartir en volant et… et… et… Putain pourquoi j’arrive plus à avancer ! Attends en fait je recule, je recule plutôt vite même ! Bordel qu’est-ce que…
Bon ce qui venait de se passer en fait c’est qu’un de ces putains de nameks venait de me saisir avec son bras ! J’avais oublié qu’ils pouvaient faire ça aussi. Bon je n’avais pas eu vraiment mal, mais il venait de me salir, et surtout remettre mon autorité et ma gaieté en cause, moi qui mettais tenue convenablement, j’avais agi poliment, je n’avais tué personne, mais il fallait quand même que ces mortels pètent plus haut que leurs culs ! T A N T  P I S !

« Je voulais me barrer gentiment sans effusion de sang mais vous trois vous voulez vous la jouer super-héros ? Très bien tant pis pour vous alors ! »

Ouais j’avais dit trois car en plus du spécimen à qui j’avais coupé la jambe deux autres était venu en renfort tandis que les autres habitants c’était regroupé plus loin, se tenant à l’écart, voilà la plèbe là-bas avait au moins compris ou se trouvait leur place, très bien il fallait donc leur donner un exemple, dressé ces limaces vertes pour que plus jamais elle n’ose mettre en doute mon rang. Toujours mon épée faites de sang en main je commençai la danse, chargeant directement vers ces trois pitoyables guerriers, je virevoltais autour d’eux, tandis que le rayon de ki de chacun partait à droite, à gauche, en haut, sur une de leurs maisons peut être bien ! Puis agilement je leur sectionnai chacun un membre, je pris soin de recoupé le pied de celui qui était devenu un peu plutôt unijambiste, tandis que les autres perdirent un bras et une main.

« Nipa eyi impure ẹjẹ ri iku… »

Vous ne comprenez pas c’est normal c’est une langue ancestrale perdue faisant appel à une profonde magie noire, comprenez ici « Par ce sang impur trouvez la mort ». La spécialité de Leech en tant que dieu-démon est relié à une partie de magie noire, qu’il utilise principalement dans ces combat pour infligé douleur, peine, mort et toutes autres sentiments néfaste

« Bien vous allez commencer à sentir votre corps vous abandonné petit à petit, puis avoir des petites hallucinations dû à la fièvre qui vont vous envahir, vous aurez l’impression que votre tête va exploser, mais rassurez-vous, vous ne vous en préoccuperez plus vraiment quand c'est vos muscles qui commenceront à être ronger de l’intérieur, cela va vous faire mal, très mal, mais là encore ça va puisque après vos muscles se seront vos os qui seront attaqué, la normalement vous devriez perdre connaissance pour l'éternité. Chouette mort n'est ce pas ! »

Les trois namekians étaient déjà en train de sentir une chose néfaste s’installé en eux, mon sang avait été en contact direct avec le leur, par le biais des cisaillements que j’avais effectué, il en avait pour quelques minutes avant de mourir, seulement j’avais parlé d’un seul exemple et je ne suis pas ce genre d’homme à revenir sur ma parole. Trifouillant dans mon blouson je sorte deux petites fioles.

« Voici deux antidotes, je les dépose ici. En les buvant les effets de ce poison s’atténueront, en vous ferons dormir pendant au moins une bonne journée, mais vous vous en sortirez, je vous laisse bien entendu décidé qui va payer pour avoir osé porté atteinte à ma personne, et puis c’est toujours plus drôles de vous voir vous battre pour survivre, après tout c’est dans la nature mortelle. »

Je commençai à me renvolé, constatant avec gaieté le visage d’effroi sur le village de la populace en retrait, les guerriers quant à eux semblait confus, il pouvait très bien ne pas me croire, mais de toute manière au bout de quelques secondes ils commenceront à comprendre que je ne leur ai jamais menti et à ce moment si cela deviendras rigolo.

« Ah oui j’ai oublié de vous dire, si vous tentez de vous partager ces deux fioles les effets seront atténué, pas dans la douleur malheureusement pour vous, mais dans votre temps de souffrance, buvez en chacun une part et ce sont des heures d’agonies qui vous attendrons au lieu de quelques minutes, bien entendu c’est l’option que je choisirai, mais comme je suis sympa je vous laisse être décisionnaire de votre destin ! »

Un rire de plus sadique m’échappa devant la foule anesthésié de peur, après tout leur plus puissant guerrier venait d’être mis à mal et sans gros effort, je me délectai de ce moment où chacun des trois se dévoué et tenté de convaincre ses compatriotes de prendre la fiole avant que le poison commence réellement à procurer des souffrances que leur pauvres et misérables vie n’avais jamais enduré, et c’est tout le temps à ce moment que leur esprit salvateur et fraternel disparait généralement, montrant le total paradoxes de leur paroles, à ce moment exact ou la douleur est si insoutenable, que les trois guerriers se battent entre eux pour être sauvé. Mon rire s’amplifia alors devant tant de désarroi, j’étais vraiment un démon !



Leech
Leech
Namek
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 02/09/2015
Nombre de messages : 221
Zénies : 1080

Techniques
Techniques illimitées : Corps Brumeux - Rayon oclaire - Parole noire "eje"
Techniques 3/combat : Parole noire "Majele" - Laser maléfique
Techniques 1/combat : Parole noire "Conjure"

Veuillez définir "Sadisme" Empty
MessageSujet: Re: Veuillez définir "Sadisme"   Veuillez définir "Sadisme" ClockJeu 1 Juin 2017 - 18:40



La dernière scène! Le bouquet final ! Le moment le plus savoureux du spectacle arrivait, le moment tant redouté ou la foule retient son souffle et ou les héros affronte l’horrible monstre ! Peut-être que la trentaine de la populace espérait y trouver une happy ending ! Hahaha les pauvres cons ! Ils étaient bien bêtes s’il pensait vraiment que cette histoire allait bien se finir pour les nobles guerriers qui avaient jeté corps et âme dans un combat perdu d’avance. Plus le temps continuait son chemin plus les trois namekian se tordait de douleur, chacun essayant de ne pas céder à l’antidote pour sauver ses frères au lieu d’y avoir recours lui-même. C’était beau cette fraternité, oui… mais je me délectai encore plus de leur souffrance. Comment je savais qu’il souffrait ? M’enfin leur cris était si exaltant pour mes oreilles que je plaçai même mes mains à leur niveau pour encore plus canalisé l’effet. Quelle cacophonie difficile à reproduire des plus amusante et délicieuse, c’était un vrai chef d’œuvre made by Leech !

Tiens un détail me vint directement en tête à ce même moment. Mes potaras… Putain ! Mais c’est pour ça que personne ne pouvait me remettre ! Le Kaioshin qui m’avait enfermé avait dû me les subtiliser et c’est vrai qu’en plus de 200 000 ans on ne pense pas forcément à tout ! Franchement non ? Je suis excusable hein ! De toute façon comme je suis un dieu c’est moi qui décide et je décidais que j’étais pardonnable, voilà. En revanche c’est bien beau tout ça mais il m’en fallait, parce que déjà ces petites boucles d’oreilles avaient un petit charme pas négligeable, et puis il fallait que je sois en mesure de montrer à tous ces piètres mortels mon rang ! C’est décidé, j’allais devoir rejoindre le MaKaioshinkai sans plus attendre, la vrai question était de savoir si je pouvais toujours faire comme auparavant, le rituel, le sacrifice tout ça tout ça… OH ! Mais oui, je n’ai qu’à essayer avec celui qui se sera dévoué de sa vie, une de ses trois la fera surement l’affaire, ils m’ont tout l’air d’avoir un cœur suffisamment pur pour ça !

« Bon mes braves ! Vous avez fait votre choix ? Faites pas genre dans quelque secondes vous allez vous acharner et vous allez sans doute noircir votre cœur pur, ce qui sera pas dans mon intérêt pour le rituel… »

Merde quel con ! Je venais de leur dévoiler mon plan comme un idiot ! Et si ces limaces voulez, ils savaient dorénavant comme faire pour empêcher ma « fuite ». Mais en fait je suis bête il me suffit juste de…
« Enfin, ça m’empêchera pas d’aller massacre le reste du village et d’en trouver un autre… Après tout c’est vous qui choisissez hein ! »

Bien avec ceci ça m’évitera d’aller massacrer le reste de la populace te perdre plus de temps, non pas que j’étais pressé mais je n’avais pas spécialement envie de faire des morts inutiles, je n’en n’avais jamais envie en fait, toutes mes victimes méritait en fait, pourquoi je me justifie… Toutes ces années dans la brume avait fini par EMBRUMÉE mon esprit ! J’étais moins sympa avant, j’allais devoir reprendre un peu la main dis donc ! Bon alors ils en étaient ou… Aucun ne voulait vraiment vivre ou quoi ? Après tout un mes suffisait mais si il voulait vraiment tous mourir pour la cau… AAAH non ça y est !!! Voilà que la douleur devenait trop intense apparemment puisque ils commençaient enfin à ramper vers les antidotes, mais là où était le génie c’est qu’il n’y en avait que deux ! Hahaha c’était si bon d’être méchant !

« Youhou ! Enfin ! Allez c’est parti !!! Et vous là-bas encouragé votre favori, je prends les paris si vous voulez, je pari que c’est le plus nabot des trois qui perds et vous ?»

Leur visage mélangeant colère, dépit, tristesse, peur et d’innombrables adjectifs néfastes amplifiait mon bon plaisir, pour leur plus grand déplaisir. Jouer avec eux était à mon sens tout naturel, la leçon n’en serait que plus bonne et sévère. Alors que le plus fort et costaud des guerriers avait pris la tête et tenait fermement sa fiole, les deux autres commençait alors à lutter au sol l’un contre l’autre, finalement leur cœur allait être corrompu par le plus grand désir mortel, celui de la vie… Tant pis j’allais faire mes courses dans la plèbe et me contenter de faire une deuxième victime innocente ! Ah bah non c’est pas ma faute ! Ils ont qu’à… Oh ! Bah ça pour surprise ! Voilà que le plus costaud des trois viens de vidé la fiole dans la bouche d’un de ses frères !

« Cher village ! Nous avons notre CHAMPIOOOON ! Veuillez applaudir votre sauveur ! »

Pas comme si je m’attendais vraiment à ce qu’il le fasse, m’enfin moi je l’aurais fait, au final ils leur sauvé probablement tous la vie avec ce geste de grande bonté ! S’il voulait insulter sa mémoire en gardant silence soit, décidément ces mortels sont stupides et ne comprennent vraiment rien. Continué à me trainer parmi eux allait finir par vraiment faire perdre toute ma gaïété !

« Allez champion ! Viens avec moi !»

Pas besoin de mettre à leur vue pour finir ce que j’ai commencé, et j’aurai du mal à croire qu’il tente de me suivre après l’horreur que je leur ai fait vivre, m’enfin si tenté qu’ils essayent, cette fois je n’aurais aucune pitié avec eux. Je déposai délicatement le guerrier namek qui ne faisait qu’hurler de douleur pour mon grand plaisir, j’agissais vite avant qu’il ne meure, sinon quoi, sa mort ne me servirais pas, je traçais au sol un sceau avec mon sang et y plaçai ensuite le namek a l’intérieur de la structure sanguine, dos contre sol, membres écarté, bien attaché à l’aide des pic ensanglanté produit par mon sang.

« Ẹnu-ọna ti awọn ijọba ibi! Gba yi ẹbọ ki o si jẹ ki emi lọ ninu rẹ den »

Si le namek était encore en vie la faible lueur d’énergie vitale allait lui être absorbée. Son corps allait se dessécher et mon sang qui marquait le pentacle ferrais fondre le sol. Je n’avais pas douté des anciens mots et l’ancienne magie noire, tout se passa comme prévu et je fus transporté, je senti mon corps léger partir au loin… Ce dernier acte atroce, voilà ce que trouverai les nameks les plus téméraires, n’est-ce pas Ukurui ?


 
Veuillez définir "Sadisme"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Namek :: Villages namek-