Partagez
 

 Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tamanegito
Tamanegito
Saiyan
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 30/01/2016
Nombre de messages : 788
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1850

Techniques
Techniques illimitées : Arme Élémentaire, Invisible Guard, Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Contrôle Mental, Puissance Colossale
Techniques 1/combat : White Lightning

Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] Empty
MessageSujet: Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz]   Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] ClockMer 5 Juil 2017 - 18:07
La chose qui rendait les saiyans supérieurs au combat, c’était leur habilité à toujours revenir plus fort après avoir frôlé la mort. Tamanegito n’avait jamais expérimenté ce boost de puissance avant le combat contre son ancien partenaire Ionon. S’il devait vraiment être honnête avec lui-même, il se dirait qu’il ne voyait aucune différence dans sa puissance. Mais à la place, il préférait avoir espoir que cette montée de puissance se manifesterait dans peu de temps. Beaucoup de gens auraient pu penser que cette naïveté dont faisait preuve Tama allait probablement le tuer, un jour. Mais, l’espoir fait vivre, n’est-ce pas ?

Dans tous les cas, Tamanegito avait ressenti le besoin de tester sa puissance, après qu’il fût soigner sur Végéta. Logiquement, il décida d’aller à l’endroit où les guerriers les plus puissants de l’Univers se trouvaient, Dösatz. Habituellement, cette planète était simplement une planète commerciale, où les guerriers passaient de temps en temps pour renouveler leur équipement, mais le Tournoi de Dösatz attirait des guerriers de partout dans l’univers. Même des tyrans diaboliques comme Majin Végéta y participait. C’était une occasion en or de tester ses capacités, même s’il ne participait pas au tournoi. C’est pourquoi il avait quitté Végéta, le temps d’un voyage.

La prochaine étape serait de trouver le complexe des tournois. Habituellement, le saiyan à la visière se fiait à la détection de Ki pour retrouver son chemin. Mais là, tous ces Ki en action, toutes ces puissances qui s’entrechoquaient, ça brouillait ses perceptions. Normal, des guerriers se battant tous à pleine puissance, ça faisait de l’effet. Il aurait pu essayer de se fier à sa visière-détecteur, mais Tamanegito n’était pas un imbécile. Tous ces guerriers, tous ces combats, son détecteur aurait presque instantanément explosé à sa figure. Pourtant, son détecteur était à la pointe de la technologie sayenne. Il était même un des seuls sur Végéta à sa connaissance à posséder une visière en guise de détecteur. Bref, étant donné que ses sens étaient un peu brouillés quand il essayait de ressentir des Ki puissants, donc il devait se fier à son sens de l’orientation.

C’est ainsi qu’il dû se diriger vers la métropole, tournant dans des coins de rues au hasard, demandant de l’aide à des passants. Il croisa quelques saiyans qu’il connaissait de l’armée. L’armée, aaah, l’armée. C’était un sujet assez sensible avec lui, pour diverses raisons. Premièrement parce qu’il n’a jamais pu saisir l’augmentation dont il avait tant rêvé. Il n’avait jamais pu faire ses preuves auprès du Roi Végéta et la seule fois où il a pu faire ses preuves devant l’un des rois actuels – en l’occurrence, le Roi Sharotto –, il n’était même pas encore roi. Deuxièmement, les missions auxquelles ils étaient assignés étaient toutes ennuyeuses. Il n’irait pas jusqu’à dire indigne de sa puissance, mais il préférait avoir des missions un peu plus corsées. Maintenant qu’il y pensait, c’était l’armée qui lui avait ravi ses parents. C’était eux qui leur avaient ordonné de se rendre sur Freezer. C’est à cause de lui qu’ils sont morts. Le Roi Végéta.

Ces réflexions l’avaient totalement enlevé de la réalité. Il ne savait plus où il allait, il ne prenait plus en compte les gens qui étaient dans son chemin. Il bousculait n’importe quelle personne qui était dans son chemin, et il ne faisait pas attention aux remarques des gens. Bizarrement, il semblait plus déterminé que jamais de montrer sa puissance, ce qui n’était pas une bonne réaction, ce n’était même pas une réaction normale. Imaginez-vous bien que vous travaillez pour des gens qui ont causé la mort de vos parents. La première chose à laquelle vous pensez, ce n’est probablement pas de vous battre. Même en tant que saiyan, c’était une réaction anormale. Pourtant, c’était la réaction qu’avait Tama. Peu lui importait de trouver le complexe sportif à présent, tout ce qui lui importait c’était de tester ces capacités. Peu importait que son adversaire soit infiniment plus fort ou plus faible que le neveu de Motta. C’est donc comme ça qu’il continua à marcher – presque courir – dans les rues de Dösatz, bousculant les gens en espérant trouver un adversaire pouvant lui faire face.
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] Empty
MessageSujet: Re: Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz]   Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] ClockSam 8 Juil 2017 - 10:36
Une croissance accélérée, un vécu inventé de toute pièces, des puces insérées dans la tête pour contrôler les mémoires et possiblement plus. L'esprit de Raditz était concentré sur ces informations fraîchement gagnées avec sa seconde rencontre avec Nemor, plus précisément sur comment formuler son rapport envers ces rois. Il ne supportait pas la Dyarchie, leur façon de gérer la politique de leur peuple était pour lui complètement idiot! Mais il restait un caporal loyal de l'armée sayenne, et le mal que Nemor pourrait représenter pour toute son espèce avec son armée de guerriers nées dans un laboratoire était indéfiniment plus grand que l’idiotie combiné de Pythar et Sharotto. Si ces puces pouvaient supprimer à souhait la mémoire d'autrui, il n’est pas farfelu que ces dernières puissent en créer pour les manipuler ou voir même complètement contrôler leurs corps comme de vulgaires machines envoyés au casse-pipe. Les sayens sont une race guerrière basé sur la conquête mais c’est de leur plein gré et leur fierté, et que cela puisse être forcé dégouter le combattant pragmatique. Nemor pourrait d’un simple clic de retourner un nombre indéfini de guerriers contre son propre peuple pour regagner le trône qu’elle a apparemment perdue avec sa dimension.

Alors qu’il avançait parmi la foule compact de Dösatz, il commençait à taper ce fameux message pour la dyarchie, pour les prévenir du potentiel danger que la fameuse scientifique pouvait être pour leur peuple et également pour confirmer si la couronne était au courant pour l’influx d’hommes offert par la reine.


“Ici le Caporal Raditz, j’ai un message important pour la Dyarchie. Premièrement, j’aimerais confirmation sur la participation de la scientifique Queen Nemor pour le recrutement de guerriers pour l’armée sayenne. Deuxièmement, les guerriers qu’elle nous envoient ont été sujets à une croissance accélérée dans des laboratoires et ont des souvenirs fabriqués. Ils sont équipés d’une puce pour s’assurer qu’ils ne réalisent pas que leurs mémoires sont faux mais je doute que ce soit la seule fonction de cette puce. Si je peux donner mon avis, je conseille un check-up médical pour tous nos soldats actifs et pour toute les nouvelles recrues et une investigation sur les affaires de Nemor avec l’armée. Merci de prendre connaissance de ce message le plus rapidement possible.”

Le message avait été envoyé vers Sharotto, Pythar et le général des armées sayenne, Motta. Il ne lui restait plus qu’à espérer que ces supérieurs prennent connaissance de ces informations le plus rapidement possible. Mais sa contribution a été faite pour le moment, maintenant le but était de trouver ce Charlo rapidement avant qu’il part. Le seule problème était que la métropole de Dösatz était gigantesque et les informations qu’il avait reçu de la machine de la possible traître était au mieux vague. Il traversait la foule tout en gardant un oeil ouvert pour le guerrier mais dans un coin de son esprit, il commençait à se questionner. Il était connu pour sa faiblesse mais pour avoir été le premier contact sayen avec son frère et de son plan pour envahir la planète bleue. Sauf si le participant au tournoi de Dösatz était aussi indulgent que prévu, c’était tout simplement foutu. Bordel, il aurait dû y penser avant de partir chercher Charlo.

Ces pensées furent interrompu par un sayen qui l’avait bousculé dans une course folle parmi la foule. Raditz attrapa le bras du jeune irrespectueux, le bloquant court dans sa lancer. Il pouvait maintenant voir à quoi il ressemblait. Il avait une armure assez unique pour un soldat de l’armée sayenne et sa visière l’était davantage. Il avait entendu parler de ces derniers mais il avait jamais prêté beaucoup d’attention sur eux. Les scooters de base était suffisant pour trouver les cibles et estimer la puissance de ces adversaires. Il serra davantage le bras du gamin en le regardant directement dans les yeux, un regard sérieux et froid qu’il donnait au caporal un air supérieur, cette air qu’il aimait tant afficher.


“Et où tu vas mon petit à bousculer un caporal de l’armée sayenne? Identifie toi sur le champ!”

Son ton était fier mais coléreux. Le pauvre l’avait troublé dans des pensées auquel ces plans d’entrainements pourrait foirer et la possibilité que sa seule personne auquel il se sentait confortable avec pouvait être un traître à sa race. Le jeune inconnu allait devoir bien s’expliquer s’il voulait s’en sortir sauf.
Tamanegito
Tamanegito
Saiyan
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 30/01/2016
Nombre de messages : 788
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1850

Techniques
Techniques illimitées : Arme Élémentaire, Invisible Guard, Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Contrôle Mental, Puissance Colossale
Techniques 1/combat : White Lightning

Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] Empty
MessageSujet: Re: Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz]   Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] ClockMer 12 Juil 2017 - 17:27
Après réflexion, le jeune saiyan trouvait sa réaction assez anormale. Malgré cela, il continuait à marcher rapidement dans les rues de la métropole, bousculant tout ceux en travers de son chemin. Il finirait bien par trouver quelqu’un d’assez arrogant pour ne pas se laisser faire. Ah, l’arrogance était la solution à bien des problèmes. Plus précisément l’arrogance des autres était la solution à tous les problèmes. Malheureusement, de plus en plus de gens commençait à être « réfléchi » être « moins impulsif » ou encore « modeste ». Toutes ces qualités rendaient les gens moins arrogants. Sauf chez les saiyans, les saiyans étant les rois de l’arrogance. Les saiyans hypocrites diraient que c’est de la fierté, et non de l’arrogance. Pourtant, les saiyans savaient bien qu’ils étaient arrogants, pourtant ils qualifiaient cela comme de la fierté. Peut-être Tama était-il trop con pour se rendre compte que ça l’était.

Plus les pensées de Tamanegito se bousculaient dans son esprit, plus il en oubliait son objectif principal, c’est-à-dire de trouver le complexe sportif de Dösatz. Ça lui était complètement sorti de le tête, mais quelque chose lui rappela vite pourquoi il était venu ici. Après quelques minutes,il sentit une pression sur son bras, après avoir bousculer quelqu’un. Il ne se débattait pas, au contraire, il se délectait de l’odeur d’arrogance dans l’air. La mélodie de la combativité dans ses oreilles ! Bien sûr, il n’avait aucune intention de tuer. Surtout pas si c’était un saiyan. Mais une petite correction ne pouvait pas faire grand mal, surtout si c’était un saiyan. Tama eût un petit sourire en coin, quasiment indétectable, avant de reprendre son expression imperturbable. Cette expression lui venait de son oncle, Motta. Pendant son entraînement avec lui et le Roi Sharotto, il avait remarqué que pendant toute la durée des combats, Motta ne laissait paraître aucune expression sur son visage. En toute circonstance, son visage était impassible. Même quand son neveu s’est transformé en super saiyan ! Pas que ce soit quelque chose de très impressionnant, c’est une transformation assez commune chez les saiyans, mais tout de même ! C’est comme ça que Tamanegito avait compris la vulnérabilité qu’on pouvait faire preuve lorsqu’on laissait l’adversaire déceler nos émotions. Mais penser à Motta n’était pas la meilleure chose pour calmer ses ardeurs en ce moment.

Tamanegito tourna un peu sa tête pour regarder son opposant. Celui-ci le regardait dans le blanc des yeux. Tama faisait de même, il ne voyait pas pourquoi il devrait flancher. Ses yeux étaient froids et sérieux. L’archétype saiyan. Plutôt, l’archétype que les saiyans voulaient faire paraître. Des hommes sérieux, froids, distants. Alors qu’au fond tout le monde sait qu’ils ne sont pas du tout comme ça. Mais bon, pourquoi le juger parce qu’il a honte de ce qu’il est ? Ça ne ferait qu’aggraver son état. L’homme portait une armure à épaulette assez grandes. C’était une armure sayenne assez traditionnelle. L’habit ne fait pas le moine, mais Tama se demanda s’il n’était pas attaché aux anciennes valeurs sayennes. Tuer, dominer, et tout le tralala qui venait avec. Ce n’était que des suppositions. Le saiyan serra le bras de Tama encore un peu plus, mais ça ne l’impressionnait pas, il gardait son expression imperturbable.

“Et où tu vas mon petit à bousculer un caporal de l’armée sayenne? Identifie-toi sur le champ!”

C’était bien ce que Tama pensait. Cet homme, ce saiyan était sacrément arrogant. Tout dans sa phrase le démontrait ! Le ton de la voix, l’intonation, le fait qu’il appuie bien sur le fait qu’il soit caporal. Probablement que son grade dans l’armée lui faisait croire qu’il était supérieur.

*Et je ne peux pas lui en vouloir, je serais fier moi aussi*

D’une question arrogante sortait une réponse arrogante. Mais ce que Tama adorait pour énerver quelqu’un, c’était de répondre à une question par une question. C’était tellement insatisfaisant pour l’interlocuteur.

« En quoi le fait que vous soyez caporal m’empêche de vous bousculer ? Il serait temps de redescendre sur Végéta. D’ailleurs, lâchez mon bras. »

Il avait prononcé la dernière phrase d’un ton autoritaire. Si là il n’était pas tenté de régler ça sur un ring, à coup de poings, Tamanegito ne savait pas quoi faire. Son grade de caporal lui montait à la tête, à celui-là, il était temps de lui faire comprendre qu’il y a toujours plus fort que soi dans le monde. Bien qu’il fût assez provocateur, Tama n’était en aucun cas comme la personne qui avait répondu au caporal. Il avait besoin de se défouler, il ne voulait pas entretenir de mauvaises  relations avec le caporal (même si ce n’était pas bien parti pour ne pas entretenir des relations très amicales).
Raditz
Raditz
Saiyan
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 09/10/2016
Nombre de messages : 761
Bon ou mauvais ? : Saiyan
Zénies : 1900

Techniques
Techniques illimitées : Shining Friday / Double Sunday / Image rémanente
Techniques 3/combat : Saturday Crush / Weekend
Techniques 1/combat : Vacation Delete

Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] Empty
MessageSujet: Re: Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz]   Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] ClockJeu 13 Juil 2017 - 16:13
Arrogance et fierté peuvent être souvent confondu mais c'est due que l'un enduira l'autre d'un moment à l'autre. Et malheureusement pour Raditz, il était tombé sur un sayen bien trop arrogant pour son goût. La notion même du grade d'un supérieur était généralement suffisant pour ramener un guerrier de son espèce au calme, le respect de la hiérarchie militaire de Vegeta était particulièrement forte parmi les soldats, les grades n'étant pas donné au premier venu, mais si cela peut être sujet à discutions depuis l'arrivée au pouvoir de Sharotto et de Pythar, après tout, ils avaient laissés un Namek rejoindre leurs rangs! Mais pour le jeune irrespectueux, ceci ne semblait rien y faire. Ils étaient à peu près la même taille et ils se regardaient droit dans les yeux mais l'inconnu souriait, il était certainement en recherche d'une telle confrontation. Une envie de se prouver auprès de l'armée ou une idiotie sans précédent? Dans l'esprit du Caporal, les deux étaient plausible mais peu importe la vraie raison, il avait une opportunité en or devant lui. Il perdrait du temps à chercher Charlo dans la métropole et davantage si ce dernier refusait son offre de l’entraîner même après qu'il est fait part de son association avec le roi Pythar. Il avait dans sa main un partenaire de combat avec assez d'audace pour le provoquer malgré son rang, dans un sens, il aimait cela et de son expression neutre venait de naître un sourire sadique. Il allait apprendre le respect à cette orgueilleux si ce dernier cherchait vraiment un confrontation avec lui. En tenant encore le bras et d'un coup sec, il le rapprocha de lui quasiment face à face, le caporal fixant le jeune guerrier directement dans les yeux, un regard sérieux et supérieur.

"Je ne sais pas si tu es tout simplement idiot ou si tu cherches l'affrontement mais si c'est le dernier, félicitations, c'est gagné. Je comptais justement utiliser les installations de cette planète pour m’entraîner, tu me suis jusqu'à une salle d'entrainement et je te ferais apprendre le respect, jeune orgueilleux! Mais si tu refuse ma proposition, ne t'estime plus sayen."

Le ton ne pouvait pas être plus autoritaire, il voulait son entrainement et même si c'était pas le dénommé Charlo, défoncer un gamin qui se croyait au dessus de l’autorité fera quand même un bon workout. Il finisse par lâcher le bras de l'inconnu mais il le poussa dans la foule dans la même occasion, ça devrait pas le gêner, il semble adorer bousculer les gens. Il marcha vers lui avant de le dépasser en direction du fameux centre d'entrainement de Dösatz. Il le suivra si c'est véritablement un guerrier, sinon, il pourra refaire un essai contre ces drones.

[HRP: RP court mais j'ai pas grand chose à dire. Je ferais le sujet pour le prochain poste après que tu es posté ta réponse.]
Tamanegito
Tamanegito
Saiyan
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 30/01/2016
Nombre de messages : 788
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1850

Techniques
Techniques illimitées : Arme Élémentaire, Invisible Guard, Tsuchi Maho
Techniques 3/combat : Contrôle Mental, Puissance Colossale
Techniques 1/combat : White Lightning

Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] Empty
MessageSujet: Re: Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz]   Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] ClockJeu 13 Juil 2017 - 18:35
Les gens étaient parfois très impulsifs, et par chance Tamanegito ne rencontrait que ce genre de gens. Pourquoi était-ce de la chance ? Les gens impulsifs sont les plus faciles à manipuler. En faisant n’importe quoi vous pouvez faire en sorte qu’ils fassent ce que voulez. Ça peut tourner en votre faveur, tout comme ça peut tourner à votre désavantage. En tout cas, ce soi-disant Caporal me proposait d’aller faire un affrontement dans une salle d’entraînement. Il l’avait d’ailleurs dit en se rapprochant tout près de mon visage. Tama ne jugeait pas, il était très tolérant et ouvert avec les homosexuels, tant qu’ils ne l’emmerdaient pas il n’avait aucun problème. Mais là justement il l’emmerdait. Il dû résister à la tentation de lui donner un coup de boule. Mais ça aurait été très lâche de faire cela et c’est une des choses que Tamanegito détestait le plus, la lâcheté. C’était le plus gros défaut qu’un saiyan pouvait avoir et pour une fois le saiyan à la visière était d’accord avec son interlocuteur. Si je refusais cette proposition ce serait une honte de m’appeler saiyan, donc je vous laisse deviner ma réponse. Il me poussa ensuite dans la foule. Je me mis à léviter pour reprendre mon équilibre plus facilement. J’avais bien poussé deux ou trois personnes. Mais qui en avait quelque chose à faire d’eux, honnêtement ? Le Caporal dépassa Tamanegito et se dirigea vers le complexe sportif. En tout cas, il supposa que c’était la direction du complexe sportif. Il n’en avait aucune idée, donc ce Caporal pourrait très bien l’emmener dans une ruelle sombre et faire une attaque surprise. Mais s’il faisait cela, c’était le pire des lâches, en plus d’être arrogant. Tamanegito commença à suivre son futur adversaire dans les rues de Dösatz. Ce combat risquait d’être très intéressant, c’était tout de même un caporal. Personne n’était nommé dans l’armée pour rien. Tama n’hésiterait pas à utiliser le super saiyan. L’homme en face maîtrisait probablement cette transformation, étant caporal dans l’armée sayenne. En plus, ça permettrait au neveu de Motta de se remotiver à combattre ! Étant donné son inactivité physique depuis quelques mois, ça lui ferait du bien de combattre un adversaire digne de ce nom !
Contenu sponsorisé

Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] Empty
MessageSujet: Re: Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz]   Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz] Clock
 
Le Caporal et le Soldat [PV: Raditz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raiser de Perse [Ex-Soldat]
» Nive [Soldat]
» Soldat Gondor
» Demande d'un -presque- Caporal
» Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Métropole-