Partagez
 

 Une bouffée d'Opium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Quatre
Quatre
Autres Races
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 03/10/2017
Nombre de messages : 131
Bon ou mauvais ? : Artistique !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pas de bol ! / Inspiration / Palette
Techniques 3/combat : Coup critique / Échec critique
Techniques 1/combat : Chef d'oeuvre

Une bouffée d'Opium Empty
MessageSujet: Une bouffée d'Opium   Une bouffée d'Opium ClockDim 15 Oct 2017 - 18:41

Une fumée s'élève dans le ciel de Freezer. Parmi tous ceux qui portaient des lourds manteaux à fourrure, un personnage se distinguait, et pourtant, personne ne lui prêtait attention. Personne ne semblait vouloir aller vers celui qui se nommait Quatre. L'artiste s'était bien entendu aventuré, toujours armé de ses fameux cigares, à la recherche qui sera bien entendue accompagnée d'une mise en peinture de Beelax. Cependant, ce dernier était, actuellement, accompagné d'autres individus, et malgré son nom, Quatre n'était qu'un seul contre trois. Il aurait était le quatrième acteur de cette rencontre qui aurait mal tourné pour lui. Alors il attendait. Bientôt, deux autres personnages allaient s'aventurer, sans savoir pourquoi, vers lui. Il avait un plan.

N-17
N-17
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 18/06/2017
Nombre de messages : 56
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Salve de tirs; Attaque à la vibrolame; Explosif à impact
Techniques 3/combat : Lance flammes; Gantelets électriques
Techniques 1/combat : Roquette de JT-12 amélioré

Une bouffée d'Opium Empty
MessageSujet: Re: Une bouffée d'Opium   Une bouffée d'Opium ClockSam 28 Oct 2017 - 17:39
Après avoir fait part de leurs ordres de mission au caporal Jesse, à présent sous son exclusif commandement, N-17 avait pris deux capsules originaires de cet univers afin de passer un minimum inaperçu le temps de la durée de la mission. Sur le chemin, dans le vide intergalactique, lui et Jesse faisaient le point sur la situation actuelle de la planète Freezer.

"Je pense qu'on a tout monsieur.", annonça finalement le caporal après près de deux heures de recherches.

"Je vous écoute Jesse."

"Bien. La planète Freezer, nommée par le nom d'un éminent démon du froid qui en fut à la tête pendant de nombreuses années, est actuellement sous le contrôle de Majin Vegeta, l'un des plus puissants hommes de cet univers paraît-il, au sens littéral comme figuré. Malgré cela, il reste, notamment dans l'immense désert gelé de la planète, quelques sympathisants au Cold, ceux que vous avez affrontés en arrivant. Pour ce qui est de sa démographie, la grande partie de la population est concentrée dans la cité principale et autour du château. Le désert où se trouve notre cible est plus que vide, et il n'y a quasiment aucune chance de voir de témoins. L'emprise officieuse du Majin semblant encore très faible, les forces de l'autorité sont peu présentes et peu impliquées dans leur travail."

"Bon travail caporal, autre chose à me dire ?"

"Négatif monsieur, arrivée sur zone dans 13 minutes."

"Parfait.", conclut simplement l'ARC Trooper, alors qu'il commençait à apercevoir la planète blanche devant lui.

Une quinzaine de minutes plus tard, les deux clones sortaient de leur capsule, et, en se dirigeant vers la sortie, N-17 stoppa brusquement son avancée. Se tournant vers l'homme en trench coat noir qui fumait un volumineux cigare, a moitié caché par son chapeau, il inclina la tête, puis prit la parole, au travers de la foule qui semblait ne même pas remarquer son étrange interlocuteur.

"Tu devrais vraiment t’intéresser à quelqu'un d'autre que moi l'ami, simple conseil."
Calor
Calor
Autres Races
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 14/06/2016
Nombre de messages : 84
Zénies : 410

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Une bouffée d'Opium Empty
MessageSujet: Re: Une bouffée d'Opium   Une bouffée d'Opium ClockDim 29 Oct 2017 - 21:03
Le commandant des armées déchues de Warm était de retour à la base de lancement de Freezer. Il avait hâte de partir de cette planète pourrie, vraiment hâte. Encore et toujours, cette planète éveillait en lui des sentiments extrêmement négatifs. À chaque fois qu’il se posait sur Freezer, il grommelait dans son casque des insultes aux démons du froid et à leur planète, Techniquement, leur planète était la sienne, mais il ne préférait même pas y penser. Penser à cette guerre contre les démons du froid le faisait frissonner de nostalgie. Tellement plaisant d’imaginer tous ces démons du froid qui se faisaient défoncer. Mais bon, il n’était pas encore le temps de penser à la domination de cette planète.

Calor arrivait à la base de lancement, et il se dirigeait vers son vaisseau, Le Tyrannique. Il allait entrer dans son vaisseau lorsque son attention se fit attirer par deux hommes en armure. Ils avaient l’air très bien équipé… Il voyait de loin leur attirail, et il était très intéressé. S’ils se l’étaient procuré sur cette planète, il devait savoir où. Il devait simplement savoir où ils s’étaient procuré cet équipement. Il s’approcha donc d’eux, masquant son énergie. Ils semblaient tout juste débarqués, donc il était probable que leur équipement ne proviennent pas de cette planète.

« Hé, vous là, les types en armure, d’où provient votre équipement ? » C’était assez brute comme approche, mais commandez des armées pendant toute votre vie et ça se reflétera dans votre attitude. Calor était quelqu’un de ferme, il n’était pas du genre à attendre que quelqu’un prenne une décision. Il dirigeait et il n’aimait pas se faire diriger. Après avoir interpellé les deux hommes en armure, son regard se fit attirer par un homme au chapeau et au cigare, qui restait là, à les regarder. Le démon de chaleur n’aimait pas être épié.

« Allez, dégage, le clodo. » Dit-il en se tournant vers l’homme au chapeau. Les passant ne semblaient pas le remarquer et si les sens de Calor étaient moins affinés, il l’aurait probablement ignoré aussi. Que faisait-il là ? C’était la base de lancement, pas une maison d’accueil pour SDF. Peut-être attendait-il que quelqu’un arrive. Mais dans ce cas pourquoi semblait-il intéressé par l’homme à l’armure ? Étaient-ils alliés ? Calor n’en était pas sûr, mais celui qui semblait être le leader avait parlé au clodo au chapeau.
Quatre
Quatre
Autres Races
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 03/10/2017
Nombre de messages : 131
Bon ou mauvais ? : Artistique !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pas de bol ! / Inspiration / Palette
Techniques 3/combat : Coup critique / Échec critique
Techniques 1/combat : Chef d'oeuvre

Une bouffée d'Opium Empty
MessageSujet: Re: Une bouffée d'Opium   Une bouffée d'Opium ClockDim 29 Oct 2017 - 23:09

Ainsi donc deux étranges personnes s'étaient aventurées vers Quatre. Deux personnes dans des armures tout aussi étranges. Tout aussi sombres de même. Quatre ne les avait pas observé, ni l'un ni l'autre. Son regard ne fixait rien. Il semblait perdu dans le vide. Dans la toundra qui s'offrait face à lui. Ce panaché de blanc et de bleu était ravissant, il était vrai. Malgré les bruits environnants, on pouvait ressentir une certaine tranquillité en ce lieu.

L'un des deux personnages choisis pour son plan était un soldat clone, d'une guerre inconnue et qui ne concernait pas l'artiste. Il avait été élevé d'une façon qui pourrait déplaire à un individu normal, et avait un bon millier de meurtres confirmés dans sa maigre vie. C'était un personnage intéressant. C'était un personnage qui pouvait servir.

L'autre était un Démon de Chaleur, provenant d'une dimension parallèle, ou quoi que ce soit. Quatre ne semblait pas être principalement intéressé par l'Histoire de cette civilisation. Il savait juste que ces derniers allaient prendre une place bien plus importante dans cet univers, à présent. Comment le savait-il ? C'est ce que nous ne savons pas.

Soudainement, la voix grave de celui qui portait un magnifique chapeau se fit entendre. Elle résonna, même. Mais pourtant, personne ne semblait y prêter attention. Personne, hormis nos deux autres protagonistes. Il ouvrit de même les bras lors de son premier mot, et du vent souffla dans son manteau, ce qui donna un air dramatique à son discours.

"Messieurs ! J'imagine que vous ne me connaissez pas, et cela est toujours fort heureux de me rencontrer d'une façon autre que de l'autre côté d'une arme. Je me présente : aux ordres du Beau Jack, assassin de haute classe du Nouvel Ordre, je suis Quatre. Artiste en tout genre, que ce soit mutilation, castration, décapitation, le compte est bon et les cibles sont légion.

Il avançait devant lui, en lâchant avec la ferveur d'un Cyrano ses paroles. Soudainement, il était à côté du Clone.

À la solde de Palpatine se distingue un professionnel au nom inexistant, mais au matricule qui fait des ravages dans les esprits rien qu'à sa mention. Quel est donc ce soldat clone qui chercherait à abattre une guerrière à la maîtrise de la Force particulièrement excentrique, et qui ne sait pourtant que cette dernière est actuellement accompagnée, par le même Démon du Froid qu'il me faut massacrer ? Peut-être qu'une alliance lui plairait, une alliance qui bénéficierait nos deux employeurs associés ?

Il était à présent à côté de Calor. Sa canne plantée dans le sol était prête à le protéger de toute balles qui seraient envoyées sur lui de la part d'un clone bien trop méfiant.

Il existe également dans le mètre carré qui m'entoure un Démon de Chaleur en armure menaçante, et un frère fatigué de faire des recrutements perpétuels pour un Roi qui commence un peu à l'ennuyer. Un subalterne qui aimerait faire autre chose, et qui serait bien chanceux de pouvoir être recruté parmi cette nouvelle alliance qui commence déjà à faire parler d'elle. Oh, mais quelle pourrait être cette chance, hormis de l'aide envers deux chasseurs ? Car la tête d'un Démon du Froid tout comme celle d'une Jedi Grise ne seront plus sur des épaules ce soir. Mais il y en a un troisième. Un troisième qui les aide ? Et qui serait bon pour annihiler un troisième ? Un troisième tueur, bien sûr !"

De nouveau, en étant au centre des deux personnages, il les enlaça de ses bras, comme on le fait à des vieux camarades.

"Mes amis, que diriez-vous de former une coalition afin de terminer trois cibles respectives. Les récompenses seront les mêmes, et l'amusement sera présent. Et nous savons bien entendu que l'union fait la force. Surtout contre d'autres unions. Que dîtes-vous, N-17, Calor ? Que dîtes-vous ?"

Un dé venait de tomber. Un coup critique de charisme. Il faudrait une grande force pour détruire la loi du hasard.

N-17
N-17
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 18/06/2017
Nombre de messages : 56
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Salve de tirs; Attaque à la vibrolame; Explosif à impact
Techniques 3/combat : Lance flammes; Gantelets électriques
Techniques 1/combat : Roquette de JT-12 amélioré

Une bouffée d'Opium Empty
MessageSujet: Re: Une bouffée d'Opium   Une bouffée d'Opium ClockLun 30 Oct 2017 - 23:07
Décidément, pour N-17 qui pensait se poser, faire son travail et repartir, les mise en valeurs successives dont il était la cible commençait à se faire trop nombreuses, et trop agaçantes à son goût. Après la fixette qu'avait faite l'homme au chapeau sur lui c'était à présent une espèce de tête de bi... de démon du froid aux couleurs alternatives qui lui commandait d'un ton autoritaire de lui indiquer la provenance de son équipement, et de celui du caporal Jesse.

"Pour engager une conversation, on commence par dire bonjour le givré. Ensuite, on enchaîne avec monsieur, ou messieurs dans ce cas-là. Ai-je besoin de te refaire tout un cour de rhétorique ou vas-tu apprendre à formuler plus poliment une foutue phrase avant que j'te colle mon poing sur la gueule ?", lâcha le Null, avec toute sa délicatesse et sa diplomatie habituelle.

Il remarqua par la suite que ce type était néanmoins la seule personne, en dehors du clone lui-même, à avoir remarqué l'étrange fumeur, que n'importe lequel des autres passants, pas même le caporal Jesse, ne semblait ne serait-ce que voir. Là encore, le démon de chaleur lui adressa la parole avec le plus grand des mépris, allant même jusqu'à le traiter de clochard. Ce dernier cependant, ne sembla pas lui en tenir rigueur, et se leva, écartant les bras, toujours dans une indifférence quasi générale. Sa voix grave et puissante, retentit par la suite dans toute la base de lancement, mais encore une fois, seul le Null et le démon de chaleur semblèrent l'entendre.
Le dénommé Quatre procéda donc à une petite présentation, et ce dans les règles de l'art. N-17 en retenue qu'il avait affaire à un tueur expérimenté mais légèrement déséquilibré sur les bords. En même temps pensa-t-il, aucun individu sain d'esprit n'irait exercer le métier d'assassin. Le Null apprit également avec une relative surprise que cet homme disait travailler pour le Nouvel Ordre, alliance à laquelle Palpatine et ses hommes disaient appartenir. Enfin, et c'est ce qui faisait, en dehors de son extravagance générale, la petite touche de folie de ce bonhomme, il considérait tous ses meurtres et assassinats comme des œuvres d'art.
Avant que le clone n'ai eut le temps de commenter la présentation du masque de fer, ce dernier se retrouva soudainement à ses côtés. N-17 dégaina son fusil à pompe, le faisant rapidement rouler autour de son doigt, pour finalement le pointer sur l'extravagant orateur, qui exprimait à présent la situation du clone comme s'il n'était qu'un narrateur extérieur à la vie de ce dernier. Enfin, pas exactement. Il conclut son second discours en proposant une alliance au Null, lui apprenant que lui-même était en route pour abattre une cible qui semblait alliée à la jedi. À l'instant où il eut fini sa phrase, le premier membre de l'escouade d'N-17 vint lui annoncer une importante nouvelle.

"Monsieur, je ne sais pas à qui vous parliez, mais je viens d'avoir accès à notre droïde-sonde sur place, et il semblerait que la jedi soit accompagnée de deux individus."

"Je viens de l'apprendre Jesse.", soupira le caporal.

Il rangea son arme à feu et concentra de nouveau son attention sur Quatre, à présent près du démon de chaleur. Il en fit une sommaire description également, au cours de laquelle N-17 apprit du démon de chaleur le nom de sa race, sa fonction de recruteur, et le fait qu'il devait en réalité être un prince qui servait son frère, le roi de son peuple. Quatre lui proposa donc de les aider à affronter leurs deux cibles, non pas directement, mais bien en tenant occupé, voir en tuant, ça fera moins de témoins, le troisième membre du trio adverse. En échange de quoi, Calor aurait accès à une alliance avec les dirigeants du Nouvel Ordre, ainsi qu'à une relative indépendance.

L'homme au chapeau enlaça ensuite brièvement ses deux auditeurs, leur proposant une coalition qui leur permettrait de faire d'une pierre trois coups.

"J'accepte, tu as l'aura des vrais assassins, et si un type comme toi vient demander de l'aide, c'est que nos adversaires doivent être sacrément dangereux. Quant à toi Calor, ne t'inquiète pas, si tu nous aides, je te confierai la technologie dont je dispose, et même plus. Si tu veux tout savoir, j'ai pris quelques armes sacrément archaïques sur moi pour éliminer ma cible, mon véritable arsenal regorge d'armes bien plus efficaces dans des circonstances plus basiques.", il marqua une pause "Il faudra qu'on ait une petite conversation par la suite Quatre, tu sais beaucoup de choses, un peu trop même. Oh et si tu pouvais permettre au caporal Jesse ici présent de te voir, ça aiderait pour la suite de la mission."

N-17 n'avait rien de plus à dire pour le moment, et il attendait toujours la réponse du dénommé Calor, qui lui semblait maintenant être légèrement plus intéressant que l'imbécile hautain pour lequel il l'avait pris en premier lieu.
Calor
Calor
Autres Races
Masculin Age : 16
Date d'inscription : 14/06/2016
Nombre de messages : 84
Zénies : 410

Techniques
Techniques illimitées :
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat :

Une bouffée d'Opium Empty
MessageSujet: Re: Une bouffée d'Opium   Une bouffée d'Opium ClockMar 31 Oct 2017 - 2:03
Bien que ça ne plairait pas à Lava, Calor était finalement bien content d’être tombé sur ces deux hommes. Ces étrangers même, ils ne ressemblaient en aucun cas aux démons du froid. L’un était accompagné d’un subalterne, l’autre semblait beaucoup plus solitaire. Après qu’il eût abordé celui qui ressemblait à un soldat, celui-ci répondit de façon bien agressive. Bon, la politesse n’était pas la principale qualité de Calor, mais de là à le menacer, le soldat ne savait pas qui il avait en face. Bien évidemment qu’il ne le savait pas, personne, dans cet univers dominé par la corruption, la guerre et le chaos, ne savait sur quelle armée il avait autrefois régné ici. D’un regard quasiment indifférent – ce n’était pas la première fois qu’on proférait des menaces devant Calor – il répondit à l’homme en armure.

« Bonjour, Mesdames, auriez-vous l’honneur de me dire où vous vous êtes procuré votre équipement ? Ce serait dommage de repartir de cette planète sans votre tête n’est-ce pas ? »

De son ascension royale, Calor avait toujours eu l’habitude de parler de manière polie, même en menaçant des gens, mais ça c’était de la fausse politesse. Avant qu’il ne puisse continuer à menacer l’homme à l’armure, la voix de Monsieur Cigare résonna dans la base de lancement. C’était une voix grave, assez charismatique, elle imposait le respect. Pourtant personne, à part le Null et Calor, ne semblait le remarquer. Celui-ci commença par se présenter, une habitude que Calor se devait de reprendre dans cet univers. Il disait travailler pour « Le Nouvel Ordre. ». Cette affirmation laissait Calor… dubitatif. Il n’avait pas réussi à amasser beaucoup d’informations sur ce nouveau monde, mais jamais, au grand jamais, le nom du Nouvel Ordre n’avait été mentionné. En tout cas, il serait intéressant pour Calor et Lava d’approcher cette organisation, dans cet endroit il valait mieux avoir des amis que des ennemis. C’est sûr que traiter un de leurs membres de clodo, mais bon, nous faisons tous des erreurs, n’est-ce pas ? Ce Nouvel Ordre était donc dirigé par un certain Jack, ou en tout cas il en faisait partie. Ne donner qu’un prénom n’aiderait pas Calor à trouver cette personne et ce serait problématique s’il devait approcher cette alliance. Il pouvait toujours le faire par le biais du dénommé Quatre, mais il préférait agir par lui-même. C’était donc un assassin, un assassin un peu dérangé même. Ça ne dérangeait pas le commandant des armées de Warm, qui en avait vu pires. Il parlait de meurtre avec allégresse et enthousiasme, ça n’indisposait pas Calor, au contraire, il était réjoui de voir que les gens de ce monde n’étaient pas TOUS des fragiles. Avant que Calor n’ait pu le temps de réagir, Quatre se retrouvait à côté du présumé soldat.

Il lui parlait comme s’il était le narrateur de sa vie, le Démon de Chaleur était intrigué par ce charismatique mais étrange personnage. En assumant que ce qu’il disait était vrai, Calor apprit de l’homme à l’armure qu’il était à la solde d’un autre zigotto appelé Palpatine – par contre s’ils continuaient de se référer aux gens qu’avec leur prénom, Calor ne pourrait pas suivre – et que, toujours en interprétant les paroles de Quatre, l’homme était un soldat, plus précisément un vétéran d’une ancienne guerre. C’était donc un vétéran, et probablement un héros de guerre. Malgré leurs récents différents, Calor respectait ça. Le vétéran était donc en chasse, plus précisément en train de chasser une « utilisatrice de la force » ? L’intuition de Calor lui disait qu’ils ne parlaient pas simple de la force de brute. Quatre enchaîna en mentionnant un mot qui fit esquisser à Calor un petit mouvement de tête. Si ce Quatre cherchait à éliminer un démon du froid, leurs opinions conversaient dans la même voie. Donc, pour résumer, le vétéran ici présent chassait une « utilisatrice de la force » qui se trouvait avec un démon du froid que Quatre cherchait donc à éliminer, il lui proposait donc une alliance. Mais que venait faire Calor là-dedans ?

Jusqu’à maintenant, le commandant avait la certitude que, aussi bien informé que puisse l’être son interlocuteur, il ne pourrait avoir que de minimes informations sur lui. Quelle surprise il eût quand il se retrouva près de lui et qu’il commença à parler de choses que seul le Démon de chaleur pouvait savoir. Il mentionna son agacement par rapport aux nouvelles recrues, par rapport au Roi, et il mentionna même subtilement le fait qu’il n’était que le « frère » présentement et rien de plus. Malheureusement, il fit une erreur dans son discours. Calor ne voulait pas être recruter. Il voulait avoir la chance de s’allier avec cette « organisation montante », mais être recruter ne lui convenait pas. C’était un dirigeant et pas un dirigé. Malgré cette faute, Calor lui laissa continuer son discours, mystérieusement intéressé par ce protagoniste au cigare. Il lui proposa de les aider dans leur quête de meurtre, en les aidant à se débarrasser d’un troisième antagoniste, qui les gênerait dans leur mission. Le commandant des armées déchues de Warm en avait marre de rester dans un vaisseau toute la journée à rien faire, il était bien content de cette proposition. Si ça pouvait lui accorder des relations diplomatiques avec ce « Nouvel Ordre », tant mieux.

"Mes amis, que diriez-vous de former une coalition afin de terminer trois cibles respectives. Les récompenses seront les mêmes, et l'amusement sera présent. Et nous savons bien entendu que l'union fait la force. Surtout contre d'autres unions. Que dîtes-vous, N-17, Calor ? Que dîtes-vous ?"

Celui qu’il supposait être N-17 commença par répondre par l’affirmative à l’énigmatique Quatre, promettant même au commandant une partie de la technologie dont il disposait. Il lui confia que l’arsenal qu’il portait sur lui présentement avait été spécialement choisi pour abattre sa cible, ça expliquait peut-être pourquoi il n’avait jamais vu ce genre de choses. Il continua en disant à Quatre qu’il savait un peu trop de choses, ce à quoi Calor acquiesçait, il en savait trop sur le démon de chaleur pour que ce soit naturel. N-17 se tut ensuite, laissant la parole au démon de chaleur. Cet homme qu’il avait commencé par prendre pour un arrogant irrespectueux était devenu un vétéran un peu plus digne de respect.

« Je vous aiderai, si en échange un de vous deux pourriez me porter au chef du Nouvel Ordre. Je connais bien cette planète, je pourrais vous aider, mais un peu plus d’informations serait utile pour mieux me préparer à les abattre. Premièrement, qu’est-ce qu’une utilisatrice de la Force ? Je me doute bien que vous ne parliez pas de force brute. Et puis, qui est cette troisième personne leur tenant compagnie ? Toi qui semble en savoir beaucoup, Quatre, tu pourrais me renseigner sur leurs niveaux de puissance respectif. Si vous êtes pressés d’éliminer vos cibles, nous pouvons parler de ça en nous dirigeant vers leur position, ce que j’aimerais aussi savoir, ou alors si vous préféreriez prendre le temps nous pourrions aller dans mon croiseur là-bas, il y a une salle de réunion et des hommes à ma disposition. »

Bizarrement, Calor semblait accorder beaucoup de confiance à ce Quatre, qui en savait beaucoup trop sur lui.
Quatre
Quatre
Autres Races
Masculin Age : 15
Date d'inscription : 03/10/2017
Nombre de messages : 131
Bon ou mauvais ? : Artistique !
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Pas de bol ! / Inspiration / Palette
Techniques 3/combat : Coup critique / Échec critique
Techniques 1/combat : Chef d'oeuvre

Une bouffée d'Opium Empty
MessageSujet: Re: Une bouffée d'Opium   Une bouffée d'Opium ClockMar 31 Oct 2017 - 21:44

Le masque de Quatre sembla se tordre sous l'effet d'un maigre sourire. Si ce n'était pas son visage bien entendu. Son coup critique de persuasion avait fait effet sur son entourage. Que ce soit un vétéran taciturne ou bien un Démon de Chaleur méprisant, personne ne résistait au charme du mystère. Ou bien était-ce le sensationnalisme de ses cigares ? C'était comme si le hasard qui décidait de la rencontre de Quatre n'existait pas. Comme s'il y avait une sorte de scénario écrit à l'avance. Les éléments ne s'écrivaient pas aux alentours du Masque de Fer. Ils l'étaient déjà, et semblait-il depuis un long moment. Ou bien était-ce juste une impression ? Qui dit que le narrateur est fiable ?

"J'espère que vous ne voyez pas de mal à mes versions de l'histoire. Il se pourrait qu'il y ait des erreurs dans mon écriture. Après tout, quand on doit prendre la parole à l'improviste des idioties et des étourderies peuvent s'immiscer de façon quelque peu accidentelle. Mais de toute façon, vous semblez être convaincu par ma démarche et mon parler, et je lis dans votre regard que je n'eus aucune raison d'avoir cette première inquiétude. N'est-ce pas, chers amis ?"

Il était temps de répondre aux questions, jusqu'à présent. Après deux tours sur lui-même comme le danseur maître d'un ballet de haut niveau, d'une façon dramatique absolument nécessaire, son manteau virevoltant au vent, il se retrouva face à Calor.

"Imagine une force qui régit chaque partie du monde, du plus minuscule des atomes au plus majuscule des trous noirs. Est-ce la force magnétique ? La force nucléaire forte ? La faible ? Serait-ce la force gravitationnelle ? Il semblerait bien que ce soit une sorte de mélange. La Force qui régit la vie. La Force qui est liée à toute plante et tout animal, et la Force que certains ici appellent... Ki...  Nos adversaires, outre cette chère madame qui semble vaguement pouvoir faire tournoyer l'énergie vitale des individus comme d'autres manieraient l'eau dans des bouteilles de plastiques, sont un démon du froid idiot, et un cyborg dont les multiples incarnations se propagent de partout et sont différentes les unes des autres. Il est déjà mort deux fois, mais il ne semble pas vraiment en avoir quelque chose à faire. Les morts ne veulent pas retenir des tas de ferraille. Il ne dégage pas de Ki, ne se fatigue pas, mais par contre est un flot incessant de sarcasme et d'amour pour soi. Sachant que notre camarade ne portant qu'un matricule se chargera de celle qui utilise ses pouvoirs de force, et que je compte moi-même me charger du jeu d'acteur du Démon du Froid lors de la perte de toute vie, il te sera convié d'annihiler toi-même la machine. Mais, ne t'inquiètes pas, il n'est pas si fort. Si au moins il ne disparaissait pas toutes les semaines."

Il sembla laisser s'échapper un rire. Son regard tourné vers N-17, il prit la parole en face du clone.

"Je vous remercie pour vos compliments. Sachez que je ne suis pas réellement invisible. Ils ne font qu'inconsciemment m'ignorer. Cela m'évite des ennuis parfois inutiles. Quant au pourquoi de mes connaissances..."

Les dizaines et dizaines de passant qui circulaient aux alentours du groupe s’arrêtèrent tous à l'unisson, semblable à des statues. Ils fixèrent pendant deux bonnes secondes N-17 comme Calor.

"... J'ai mes raisons..."

Claquement de doigts. La circulation reprit son cours normal. Avec bonne humeur, l'excentrique se tourna vers le caporal Jesse, reprenant sa canne plantée sur le sol depuis quelques minutes.

"Mon brave, quand pouvons nous aller au massacre ?"

Quatre cependant se retourna à nouveau vers ses camarades. Il semblait avoir autre chose à leur dire.

"Mes amis, on dirait bien que nos cibles respectives se soient séparées. Notre camarade démon de chaleur devra donc aller annihiler l'Androïde seul, dans le désert de glace. Tandis que ta cible, mon brave Clone, ainsi que la mienne, s'approchent des bases de lancement. Nous n'allons pas avoir beaucoup de voyage à faire.


N-17
N-17
Autres Races
Masculin Age : 18
Date d'inscription : 18/06/2017
Nombre de messages : 56
Bon ou mauvais ? : Mauvais
Zénies : 0

Techniques
Techniques illimitées : Salve de tirs; Attaque à la vibrolame; Explosif à impact
Techniques 3/combat : Lance flammes; Gantelets électriques
Techniques 1/combat : Roquette de JT-12 amélioré

Une bouffée d'Opium Empty
MessageSujet: Re: Une bouffée d'Opium   Une bouffée d'Opium ClockMer 29 Nov 2017 - 15:27

"Mon brave, quand pouvons nous aller au massacre ?"





Le caporal Jesse était perplexe: un homme en long manteau portant un masque de fer venait d'apparaître en face de lui, lui parlant comme s'ils étaient au milieu d'une conversation. Pour autant, apparaître n'était peut être pas le mot exact, car l'ARC Trooper avait comme le sentiment que son interlocuteur avait toujours été là. Le fil de ses pensées fut interrompu par les paroles de son officieux officier de commandement.

"Suivons le Jesse."

Le caporal acquiesça d'un hochement de tête, puis suivi l'homme chapeauté, avant de s’arrêter quand celui-ci se retourna pour leur annoncer que leurs cibles s'étaient séparés. Il continua en citant un démon de chaleur, que Jesse reconnu vite à ces seuls mots. Il finit en disant que la cible du Null se rapporchait de la base de lancement dans laquelle ils étaient en ce moment même, puis se remit en marche.

"Monsieur ?"

"Je te débrieferais sur le chemin Jesse, pour l'instant mettons nous en route."

Ainsi, les deux clones quittèrent ce coin-ci de la base de lancement, leur chef adressant un signe de main à Calor.

"On te recontactera."
Contenu sponsorisé

Une bouffée d'Opium Empty
MessageSujet: Re: Une bouffée d'Opium   Une bouffée d'Opium Clock
 
Une bouffée d'Opium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Freezer :: Base de lancement-