Partagez
 

 Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Piccolo Daimao
Piccolo Daimao
Namek
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 27/10/2017
Nombre de messages : 45
Bon ou mauvais ? : Je suis le mal incarné
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Makosen--Rayons occulaires--Téléportation
Techniques 3/combat : Ponte--Kikoha avec la bouche
Techniques 1/combat : Désintégration

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockMar 7 Nov 2017 - 16:26
Les festivités mortelles
Les festivités mortellesAprès sa résurrection, Piccolo Daimao avait changé de dimension et s'était dirigé vers sa planète natale : la Terre. Avide de pouvoir, le namek avait commencé à semer la panique sur terre, précisément dans la ville de Ginger town. Désormais, il était le maître absolu de cette région, mais il craignait quand même qu'une révolution éclate dans le but de l'éliminer, il convoqua alors toutes les personnes pouvant lui nuire dans une arène pour les tester puis les tuer. Les habitants furent saisis l'effroi à cause de cet événement et les plus fort combattants de la ville furent comme prévu dans l'arène indiquée, ils attendaient l'intervention du maître des lieux en espérant être assez fort pour triompher du mal. Après quelques minutes d'attente, Piccolo Daimao intervint enfin et dit aux participants de sa voix diabolique : "Alors on y va ? Enfin, je veux dire vers la mort ! "La mort allait bientôt rendre visite à ses experts en combat. Les festivités avaient commencé, piccolo Daimao était en face d'un homme sûr de lui, il avait un sourire provocateur aux lèvres. Il avait une musculature développée, de grandes mains, un gros nez rouge et était imposant.
Spoiler:
 
Le combat fut déclenché par le bruit assourdissant d'un flingue. Piccolo voulait tester cet être inférieur, il se concentrait alors pour effectuer sa technique spéciale.Sous le regard horrifié du Terrien, le namek fit sortir un œuf de sa bouche, celui-ci éclosit pour faire naître un immonde monstre.
Spoiler:
 
Le démon était petit mais fort, il était jaune et avait des ailes rouges, il possédait également une dague. Ce pauvre humain allait être la victime de ce démon sanguinaire. Le Terrien fonça sur le démon à mains nues, il attaquait sans relâche, malheureusement pour lui, là créature esquivait facilement ses attaques. La création de Piccolo Daimao riposta en plantant son sabre profondément dans la poitrine de son adversaire qui s'écroula pour mourir, le regard vide. Le combat se fini par un éclat de rire de Piccolo et le cadavre fut sur place dévoré par le petit démon sous le regard des Terriens terrifiés. Après plusieurs combats d'affilée Piccolo Daimao commençait à s'ennuyer, il eut alors une merveilleuse idée. Le namek commençait à détruire le bâtiment soudainement, il savait qu'après cette destruction, seul les meilleurs resteront vivant. L'arène s'effondrait rapidement, et causa la mort de plusieurs Terriens. À présent, il ne restait que 3 candidats. Ces trois individus étaient identiques, par contre leurs teints étaient différents, l'un était noir l'autre brin et le troisième était blanc. Ces trois personnages étaient puissants et le Namek pouvait le sentir, d'ailleurs en s'unissant ces trois Terriens pouvaient écraser Piccolo Daimao, ils formaient une véritable menace pour le démon. Le roi Piccolo aveugla temporairement l'adversaire blond par le biais de ses rayons oculaires. Il profita de ce moment de faiblesse pour propulser son adversaire vers les cieux et se téléporta derrière celui-ci. Il terrassa le Terrien en lui lançant un Makosen puis ouvrit la bouche pour lancer un super Kikoha qui réduit en miettes son opposant. Les deux autres adversaires étaient moins rassurés, ils attaquèrent soudainement le namek à l'unisson et prirent le dessus. Ils saisirent les mains de Piccolo et les étendirent au point de les enlever d'une manière sanglante. Piccolo Daimao éclata de rire, se concentra et fit renaître ses mains.Il étendit ses nouveaux membres, prit les têtes de ses adversaires et les éjecta dans une autre direction. Le namek regarda les deux terriens qui étaient en l'air et lança un rayon destructeur sur ses derniers. Il avait usé de son ultime technique : la désintégration.Les deux humains n'avaient aucune chance de survie, ils étaient pris au piège. Arrivé vers sa cible, le rayon provoqua une explosion colossale qui annihila toute la zone. Quant à Piccolo Daimao, il admirait ce spectacle en souriant. Malgré cela, il était inquiet, comment des créature aussi inférieures pouvaient lui résister, en tout cas le namek devait s'entraîner pour survivre. Après ce rude combat, Piccolo se dirigea vers sa demeure, se fit soigner, et se reposa. Mais même s'il avait éliminé les plus fort, il se posait quand même des questions, comment ferait-il si des personnes aussi fortes que celles-ci l'attaquaient ? Cette question était une raison de plus pour devenir plus fort.Il appela alors son serviteur Meito et lui demanda une solution qui pourrait le fortifier. Piccolo Daimao s'était adressé à la bonne personne car Meito fesait d'un peuple de combattants et il avait la meilleure réponse que le namek pouvait avoir. Le serviteur répondit à Piccolo qu'il fallait combattre de puissant adversaire, le namek fut satisfait de cette réponse, il décida alors d'attendre, il y aura sûrement un étranger qui voudrait se venger de lui.




Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Casquette-symbole-piccolo-daimao-s-kanji-bleue

Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Inversion de Personnalité / Free-Water / Dodging Bullets
Techniques 3/combat : Copie / Furie
Techniques 1/combat : Leviathan

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockMar 12 Déc 2017 - 21:15
Mardi.

Martis ouvrit doucement les yeux. Les rideaux marrons de la chambre filtraient les rayons de l'aube de sorte à plonger la pièce d'une douce lueur orangée. Il faisait ni trop clair, ni pas assez. C'était parfait. Petit à petit, il reprenait ses esprits, découvrant au fur et à mesure où il était, après une semaine d'absence. Il constata rapidement plusieurs choses. Premièrement, il était dans un lit assez confortable, ce qui était assez fréquent le mardi matin en fait. Deuxièmement, il était complétement nu, la couverture le couvrait toutefois jusqu'en bas du dos. Cela aussi, c'était fréquent. Troisièmement, un bras poilu était enroulé autour de sa hanche alors qu'il était allongé sur le côté. En effet, Martis n'était pas seul dans le lit, il était allongé à côté d'un homme, également nu et collé contre son corps. Grimaçant légèrement, il prit le bras de l'inconnu par la main et le repoussa délicatement afin de se libérer de son étreinte visiblement affectueuse, puis soupira.


"Lunae..." murmura t-il sur un ton un peu agacé.

L'autre homme continuait de dormir paisiblement. Martis se redressa doucement en position assise, puis s'étira longuement avant de regarder l'heure affichée sur le radio-réveil posé sur une table de chevet à côté du lit. Il était sept heure du matin.


*Bon, pas de temps à perdre !*

La motivation trouvée quasiment dés le réveil, l'homme aux cheveux noirs finit par se lever complètement, et marcha jusqu'à la salle de bain. Il fallait bien enlever la crasse et surtout la sueur laissées par sa prédécesseur. Martis aimait être propre sur lui. Mais la salle de bain, d'environ neuf mètres carré, était trop petite à son goût et vraiment pas luxueuse. En fait, l'état complet de ce qui semblait être un appartement laissait à désirer, lui qui aimait vivre dans le luxe et la démesure. Malheureusement pour lui, Lunae était bien moins regardante sur les endroits où elle pouvait satisfaire son appétit sexuel.
Après avoir fini sa douche, l'homme aux yeux dorés revint dans la salle de bain. D'un claquement de doigt, il fit apparaître un costume trois pièces parfaitement plié ainsi que des sous-vêtements, au bord du lit, et une paire de chaussure classieuse sur le sol. Puis il s'empressa de s'habiller, sans se soucier de l'être avec qui il avait involontairement passé la nuit.

Martis était en train de finir de boutonner sa chemise lorsqu'il entendit un marmonnement, une sorte de léger grognement d'un être qui a du mal à se réveiller de bonne heure. Puis une voix, celle de l'homme qui était encore allongé dans le lit, et qui tâtonnait la place vide où se trouvait un peu plus tôt Martis, avec sa main.


"Hmgnnh... T'es déjà levée... poupée...?" marmonna t-il sans même ouvrir les yeux.

"Et oui ! Il ne faut pas abuser des bonnes choses. J'ai beaucoup à faire." répondit Martis de sa voix grave.

L'autre type, surpris d'entendre une voix d'homme, ouvrit brusquement les yeux, se redressa brusquement en se reculant légèrement, et s'exclama sur un ton à la fois agressif et étonné :


"Putain t'es qui toi ?! Qu'est-ce que tu fous chez moi et où est passée la fille d'hier soir ?!"

Martis soupira de nouveau.

"Arf... longue histoire. Je n'ai pas le temps de te la raconter. Enfin, tout dépend. Combien es-tu prêt à payer pour obtenir ces informations ?" répondit-il d'un ton calme et avec une grande assurance, alors qu'il était en train d'ajuster sa cravate.

L'homme situé dans le lit fronça des sourcils et serra des poings tout en se levant à son tour du lit, alors qu'il était toujours complétement nu.


"Tu te fous de moi ?! La diablesse avec qui j'ai passé la nuit disparaît, toi tu entres chez moi par effraction et je devrais payer pour comprendre ce qui se passe ?!"

"Rectification, il n'y a pas eu d'effraction, en réalité. Et hélas, rien n'est gratuit en ce monde."


S'énervant de plus en plus, l'autre homme commença à faire le tour du lit afin de se rapprocher de Martis qui était de l'autre côté.

"T'as intérêt à me dire ce qu'il se passe, espèce d'enfoiré ! T'es qui au juste ? Un tueur à gages ? Un gars du FBI ? Tu l'as kidnappée, c'est ça ?! J'espère pour toi qu'il ne lui est rien arrivé, sinon je-"

"Ne t'en fais pas, elle va bien."
fit Martis en lui coupant la parole.

"Et elle t'aura sûrement très vite oublié alors laisse-moi te donner un petit conseil, et ce sera le seul : ne perds pas ton temps à penser à elle et reprends ta vie en main. Tu devrais trouver un boulot qui paye mieux. C'est un vrai taudis ici."

"De quoi j'me mêle monsieur le sale petit fils à papa d'mes deux ?! Tu te prends pour le roi du monde parce que t'as un poste important dans une grosse boîte, c'est ça ?!"


Martis recula d'un pas alors que l'homme essaya de s'approcher de lui d'un air menaçant.

"J'vais t'apprendre moi à - waaahp !"

Alors qu'il avait voulu se rapprocher de Martis dans le but très probable de le frapper, il venait de trébucher en se prenant un pied dans un bout de la couverture qui trainait sur le sol, et était tombé juste devant Martis qui avait reculé d'un pas supplémentaire pour l'éviter pleinement et qui s'était contenté de regarder la scène en croisant les bras. Le démon hocha la tête de droite à gauche et inversement, visiblement un peu consterné par cette maladresse.

"Fais chier ! Je vais te - aouch !"

Alors qu'il jurait et proférait des menaces, l'homme nu, en tentant de se relever précipitamment, se cogna dans la table de chevet située à côté de lui, si fort qu'il fit basculer la lampe de chevet sur le côté. En effet, la lampe de chevet avait été rapprochée du bord de la petite table par la couverture lorsque le type avait tiré dessus en trébuchant. Il ne suffisait que d'un coup pour la faire basculer complétement et tomber sur le sol. Sauf que la lampe n'était pas tombée sur le sol... Elle était tombée directement sur la tête du mec, qui venait de tomber juste à côté de la table de chevet. Ce qui lui causa une grande douleur. C'était vraiment pas de chance pour ce type ! D'abord, il trébuchait en se prenant les pieds dans la couverture, déplaçant par la même occasion la lampe de chevet en tirant sur une partie de la couverture qui avait touché la lampe, puis en essayant de se relever, il s'était cogné le coude contre la table, achevant de faire tomber la lampe, en plein sur sa tête ! C'était comme si les évènements s'étaient enchaînés pour l'empêcher de s'en prendre à Martis, comme si la malchance s'était abattue sur lui !

En fait, c'était presque exactement ce qu'il s'était passé. L'une des techniques illimitées de Martis, "Luck Control", lui permettait de contrôler la chance des gens qu'il touchait. Chaque personne avait un pourcentage de chances, qui était une moyenne de la chance que la personne avait tout au long de sa vie, et qui variait généralement de 35 à 65% selon les individus. C'était ce qui faisait que certains étaient plus ou moins chanceux. Avec "Luck Control", Martis pouvait voler, ou au contraire donner, une partie de cette chance, de façon temporaire. Lorsqu'il avait doucement retiré le bras du type autour de sa hanche en le prenant avec sa main, il lui avait volé un assez bon pourcentage de chance, juste au cas où. Ce qui avait eu pour effet de rendre l'autre homme très malchanceux pour les prochaines heures ! Cela signifiait qu'il avait de plus fortes probabilités que le sort s'acharne sur lui, mais également plus de probabilité de faire des erreurs, des petites bourdes, des maladresses. Il fallait également noter qu'en tant que manipulateur de la chance, Martis était, lui, naturellement très chanceux.

Le démon aux yeux jaunes le regarda avec mépris bien qu'un petit sourire en coin se dessinait sur son visage et, tout en terminant de fermer les boutons de manchette de son costume, il dit :


"Cela n'a pas l'air d'être ton jour de chance. Je n'essayerais pas de me relever si j'étais toi. Diantre, je viens de te donner un deuxième conseil. Hm, normalement tu aurais dû payer pour l'avoir."

Soudain, son regard doré se porta sur le porte-feuille de l'homme, posé imprudemment sur la table de la cuisine. Le sourire de Martis s'élargit. Il marcha d'un pas un peu précipité vers le petit objet de cuir, puis l'ouvrit pour voir ce qu'il y avait à l'intérieur. Mille zénies, voilà de quoi bien commencer la journée.

"Bon, je vais prendre ça, pour les conseils que je t'ai donnés, et en guise de dédommagement pour le temps que tu m'as honteusement fait perdre." fit-il en glissant les billets dans une poche intérieure de son costume.

"Enfoiré ! Tu me piques mon fric en plus !"

Malgré le conseil de Martis, le type se dépêcha de se relever, et...

"Aouille ! Putain !"

En tombant sur sa tête, la lampe de chevet et l'ampoule qu'elle contenait s'étaient brisées. Il venait de marcher sur les bouts de verre éparpillés sur le sol, à pieds nus.

"Hé attends !" s'exclama t-il.

Il se mit à poursuivre Martis qui se dirigeait calmement vers la sortie, tout en sautant sur un pied pour éviter de s'appuyer sur le pied dans lequel il s'était planté des bouts de verre. Sauf qu’évidemment, il perdit l'équilibre et se vautra de nouveau. En tombant, il attrapa maladroitement une chaise pour essayer de se retenir, ce qui ne fonctionna pas, naturellement. La chaise bascula elle aussi, et tomba sur la tête de l'homme, pour l'assommer, cette fois-ci.

Le démon au costume noir sortit de l'appartement et descendit les étages en sifflotant, les mains dans les poches.


Trois heures plus tard...

Un taxi de couleur jaune s'arrêta à quelques centaines de mètres de l'entrée de Ginger Town, sur le côté de la route. A l'intérieur de ce taxi, Martis était assis, à l'arrière, les jambes croisés et les mains posées sur un genou. Le chauffeur du taxi se retourna vers lui et dit :


"Je n'irai pas plus loin. C'est trop dangereux depuis qu'un démon a pris le contrôle de la ville. Ça fera 150 Zénies, pour la course."

Martis fronça des sourcils, visiblement exaspéré.

"Vous plaisantez ?! Je vous ai demandé de me conduire jusqu'au centre-ville de la ville la plus proche, et vous me faites descendre ici alors que nous ne sommes même pas encore arrivé en ville ! Il est hors de question que je paye pour un service non rendu !" s'exclama le démon avant de quitter le taxi.

"Connard !" répondit le chauffeur, avant de s'empresser de faire demi-tour et de s'éloigner de la zone dangereuse le plus vite possible.

Martis hocha la tête de façon consternée.


*Les services de transport de nos jours, ce n'est vraiment plus ce que c'était... Enfin, une chance que je n'ai pas payé pour ça. Je suppose que je peux bien marcher un peu.*

Il marcha alors quelques minutes, à allure modérée, toujours en ayant les mains dans les poches, et entra dans la ville. Il continua son chemin, en regardant autour de lui. La ville semblait déserte et était silencieuse, il ne croisait personne, et tout autour de lui était fermé. C'était comme si cette ville était abandonnée. En outre, il y avait à de nombreux endroits des traces de luttes et d'explosions.

*On dirait une ville fantôme... Ce n'est pas ici que je vais pouvoir m'enrichir... D'un autre côté, si elle n'appartient à personne, je peux m'approprier ces lieux, les rénover, et en faire un endroit touristique empli de casinos et d'hôtels de luxe, et engendrer des milliards de bénéfice ! Oh ouiiii !*

Mais cette ville était-elle aussi déserte qu'elle en avait l'air ?

[Les 1000 Zénies trouvés sont ceux avec lesquels on commence l'aventure. C'était juste un prétexte pour les avoir.]
Josuke Higashikata
Josuke Higashikata
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 28/10/2017
Nombre de messages : 76
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : 1CRAZY DIAMOND ! DORARARA !!! 2Restauration
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : CRAZY DIAMOND ! ZA WARUDO !

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockMer 13 Déc 2017 - 0:24
De base j'étais chez moi tranquille en train de jouer aux jeux vidéo parce que tous mes potes étaient partis en vacances, ah les enfoirés comment ils m'ont lâché. Du coup voilà, je faisais mon insociable en jouant à la console tout seul. Jusque-là tout va bien, ma vie est passionnante et je m'amuse tellement. Je m'amusais tellement sauf que ma mère n'avait pas l'air d'accord avec cet amusement on dirait et donc, elle me gronda en disant que je devrais faire quelque chose de plus constructif. Sauf que sur le moment je n'ai rien trouvé de constructif à faire tout seul. Étant saoulé, j'éteins ma console pour aller me bouffer la moitié d'un biscuit en laissant l'autre moitié traîner dans la cuisine pour finalement sortir de la maison en m'étirant. Je suis resté environ 5 minutes devant ma porte en me demandant où pourrais-je aller et pour faire quoi.

"Gureto Daze... OH ! Et si j'allais me bouffer un vrai truc chez Tonio ? Ouais, je vais faire ça."

Bon d'accord, parlez tout seul c'est bizarre et ça fait passer pour un fou mais ça aide pas mal à réfléchir. Bref, je vais donc au restaurant de Tonio et il me fait un de ces plats de folie dont seul lui possède le secret. Après un bon repas, je le paye parce que je suis pas un profiteur et je me casse avec un grand sourire aux lèvres tellement c'était bon. Ensuite, je suis sorti du restaurant pour me diriger vers ma maison. Je tombe nez à nez avec un gars louche sur le chemin qui me suivait apparemment. Naturellement, je lui demande ce qu'il me veut.

"Hmmm ?"

"Josuke ? Josuke Higashikata ?"

"C'est moi. Pourquoi ?"

"Tenez."

"Euh ouais mais... MAIS ATTENDEZ !"

Apparemment le gars n'avait rien à me dire d'intéressant car après m'avoir filé une lettre, il s'est barré en courant. Le gars avait un imperméable qui me faisait penser à un pédophile donc je m'en sors bien du coup, à moins que ce soit un des gars de la fondation Speedwagon qui a pour mission de me donner un message que personne ne doit intercepter. Non, ce n'était pas ça sinon mon cher neveu Jotaro m'aurait tout simplement appelé. Comme je ne suis pas du genre patient, j'ouvre la lettre d'un coup pour voir ce qu'elle contenait. C'était la photo d'un démon vert assez spécial avec quelques explications sur une petite feuille. Je cite :

Coucou Josuke, c'est moi Joseph, ton père. Je t'écris pour te dire que j'ai une mission à te confier. J'ai écrit une lettre car Jotaro est en vacances et que je m'en sors pas avec vos nouvelles technologies.

Je sais pas si je dois pleurer du fait que même Jotaro se met bien ou que mon père ne sait même pas se servir d'un simple téléphone...

La mission : Sauve la ville de Ginger Town du Namek qui se l'est approprié et qui sème la terreur aux alentours. bye, ton père qui t'aime.

Quoi c'est tout ? Même pas un peu d'argent de poche pour me payer le trajet ? Nan je déconne. J'aurais quand même aimé plus de détails sur ce fameux démon. Mais bon, grâce au stand de mon père je sais à quoi il ressemble. Bien que cela me déplaise, je vais quand même aller faire cette petite mission. De toute façon, j'ai rien d'autre à faire alors bon. Je passe vite fait à la maison en expliquant à ma mère que j'ai un truc à faire sans trop lui dire et que je rentrerais plus tard. Il est maintenant temps que je me dirige vers Ginger Town grâce à la petite carte qui se trouvait également dans la lettre. Après un voyage plus ou moins long et désagréable, j'arrive enfin dans les environs de Ginger Town. Cette ville était bien différente de Morioh. Quelques personnes qui avaient devinés que je m’apprêtais à entrer dans cette ville voulaient m'avertir du danger que cela engendrais.

"N'y allez pas c'est trop dangereux !"

"C'est l'enfer là-bas !"

"Le diable hante les lieux !"

"Ne vous inquiétez pas pour moi."

En vrai je m'en foutais pas mal de leurs avertissements, il fallait bien que je m'occupe de toute façon. Du coup, j'entre dans cette fameuse ville et là, le malaise s'installe car en fait c'est un petit peu trop calme à mon gout et on pouvait apercevoir que plusieurs combats avaient eu lieu dans cette ville qui était quelque peu endommagée. Bref, je voulais pas perdre de temps donc je me suis mis à courir tout en criant que j'allais libérer cette ville pour savoir si quelqu'un allait se montrer. Je me demande ce qu'il va se passer maintenant.
Piccolo Daimao
Piccolo Daimao
Namek
Masculin Age : 17
Date d'inscription : 27/10/2017
Nombre de messages : 45
Bon ou mauvais ? : Je suis le mal incarné
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : Makosen--Rayons occulaires--Téléportation
Techniques 3/combat : Ponte--Kikoha avec la bouche
Techniques 1/combat : Désintégration

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockMer 13 Déc 2017 - 22:40
Les festivités mortelles
Après avoir commis un massacre plaisant piccolo daimao, se rendit compte que depuis sa mort les choses ont bien évolués, il avait eut quelques difficultés à faire face a un puissant trio d'humain, mais heureusement, celui-ci s'etait fait plaisir en désintégrant. 
En effet cette victoire l'avait rendu plus fort, d'ailleurs, il voulait tester la puissance qu'il avait acquis lors de son combat, mais également celle qu'il avait acquis dans l'autre monde.
Il avait transforme la ville attractive qu'était Ginger town en ville fantôme.
Le massacre que Piccolo Daimao avait encastré n'avait pas suffi à assouvir sa soif de sang.
Il s'ennuyait, là, assis sur son trône, soudain, il ressentit deux personnes pénétrer dans sa zone, enfin , le démon allait pouvoir s'amuser, mais pour cela, il allait les tester, il réfléchit deux minutes et pondit deux œufs.
La résurrection de Piccolo Daimao a également provoque la résurrection de ses démons, en effet, de ces deux œufs, deux démons qui ont déjà servi le namek font leurs apparitions.
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Symbal et Tombourin allaient tester les deux imprudents qui ont osé pénétrer dans la ville fantôme.
Cymbal allait s'occuper du type avec une coupe de cheveux ridicule, quant à Tombourin, il s'occupera du beau gosse. 
Piccolo Daimao allait avoir un malin plaisir grâce a l'imprudence de ces deux humains.

Comment allait réagir ces deux humains ? Allait-il être des ennemis ou des amis du Namek ?

[HRP: désolé du peu de mots, je n'ai pas vraiment eut le temps sinon, les démons ne meurent qu'avec une technique *3 ^^]


Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Casquette-symbole-piccolo-daimao-s-kanji-bleue

Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Inversion de Personnalité / Free-Water / Dodging Bullets
Techniques 3/combat : Copie / Furie
Techniques 1/combat : Leviathan

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockSam 16 Déc 2017 - 13:17
[HRP : Je suppose que je joue le "beau gosse" et que Josuke est le type à la coupe de cheveux ridicule xD ]

Alors que Martis marchait dans la ville, il entendit quelqu'un crier au loin, en affirmant qu'il allait libérer la ville.

*Hm, on dirait bien que quelqu'un a envie de jouer au héros.*

Il continua toutefois son chemin, en marchant à allure normale, tout en continuant d'observer les alentours. Il s'arrêta quelques instants en posant son regard sur des maisons délabrées, et prit son menton entre son pouce et son index en réfléchissant.

*Ici, il faudrait tout raser, et mettre un immense parking payant à la place. En face, je verrais bien un gigantesque centre commercial. Avec un parc d'attraction, et un cinéma.*

Il se tourna dans une autre direction vers laquelle il pointa son index et reprit sa phase de réflexion :

*Par là, il y aurait des dizaines d'hôtels de luxe, juste à côté du centre commercial, afin que les gens fortunés ne perdent pas trop de temps en déplacement et puissent directement accéder aux magasins. Il faudrait également une gare à proximité. Pour les plus modestes, il y aurait des hôtels médiocres à l'autre bout de la ville.*

Il calcula à la louche combien tout cela pourrait lui coûter en investissement, et combien ça pourrait lui rapporter à moyens et longs termes. Martis était très doué en calcul mental, il était également excellent pour deviner approximativement la valeur d'un bien matériel ou son coût.

Il fut toutefois interrompu dans sa phase de réflexion par une bestiole ailée qui passa au dessus de lui avant d'atterrir à une dizaine de mètres. Martis se tourna vers lui et l'observa. C'était un être qui ressemblait à l'image qu'avaient les terriens d'un Démon. En réalité, il y avait des démons avec toute sorte d'apparence. Il y en avait des beaux, des laids, des monstrueux, certains ressemblaient même à des anges. En tant que Prince de l'Enfer, Martis, ou plutôt Mammon de son vrai nom, en avait côtoyé des milliards au fil des millions d'années qu'il avait passées en Enfer. D'ailleurs, si actuellement les sept frères et sœur des pêchés capitaux abordaient une apparence humaine, c'était parce qu'ils avaient été enfermés dans un corps humain et n'étaient plus capables de retrouver leurs apparences d'origine. Mais en réalité, ils avaient tous les sept des apparences très différentes. Léviathan, par exemple, ressemblait à un géant serpent des mers. Lucifer quant à lui avait l'apparence d'un ange muni de trois paires d'ailes gigantesques. Mammon, quant à lui, ressemblait à rien de connu... il avait une forme assez monstrueuse et laide, très éloignée de sa forme humaine actuelle.

L'être qui lui faisait face possédait donc certaines caractéristiques que les humains prêtaient aux démons : des ailes proches de celles des chauve-souris avec des pointes en haut, des oreilles pointues et des griffes acérées. Sa peau était verte et rappelait un peu celle des Nameks bien qu'elle avait un aspect écailleux. Il avait une petite crête vert foncé au-dessus de la tête tel un punk. Il était torse nu et portait un pantalon souple de couleur mauve, avec un tissu orange enroulé autour de sa taille et attaché par un nœud. Il avait une morphologie globale d'athlète avec une musculature fortement développée.


"C'est toi, le démon qui contrôle cette ville ?" demanda Martis.

"Non, moi je suis celui qui va lui livrer ta tête !"
répondit le démon à la peau verte.

Sur ces mots, Tambourine fonça à toute vitesse sur Martis pour lui donner un puissant coup de genou dans le ventre, forçant le beau gosse à se plier en deux. Puis, le fils du Namek enchaîna d'un coup de coude à l'arrière de la nuque de l'avare. Martis, le souffle coupé, tomba à genoux alors que Tambourine venait de passer derrière. Le démon vert avait été très rapide et efficace dans son enchaînement, Martis n'avait rien vu venir. Il fallait tout de même noter que Martis n'était pas un combattant, contrairement à Solis qui maîtrisait certains arts martiaux, ou encore à Saturnis et Jovis qui étaient assez bagarreurs et plutôt adeptes du combat de rue. Martis était un homme d'affaire avant tout, il excellait quand il s'agissait d'embobiner des gens pour les arnaquer, ou encore de spéculer sur la bourse, assis bien au calme dans un bureau derrière un ordinateur. Mais il n'était pas un homme de terrain et il n'aimait pas l'affrontement physique. En fait, il n'aimait pas se salir les mains. Et s'il était autrefois un démon très puissant en tant que Mammon, il avait perdu la majeure partie de ses pouvoirs en étant enfermé dans un corps humain, à l'instar de ses frères et sœurs.


"Argh... J'ignore combien ton maître te paye pour que tu lui livres ma tête, mais laisse-moi te faire une proposition. Associons-nous pour renverser ton maître et récupérer cette ville. J'ai de super projets de rénovation pour faire de cet endroit un lieu à la fois touristique et commercial, et je peux t'assurer qu'en quelques mois nous deviendrons millionnaires. Considère cela comme un investissement sur le long terme."

Tout en parlant, Martis s'était relevé pour faire face à son adversaire. Ce dernier rétorqua :

"Pas de bol pour toi ! La seule chose qui m'intéresse, c'est servir mon maître et tuer pour lui !"

"Ah, je vois. Tu es vraiment très limité..." répondit celui qui était obsédait par l'argent.

Sur ces mots, Martis fit un bond en arrière pour éviter de justesse un coup de griffes qui déchira légèrement sa chemise blanche. Tambourine ouvrit alors la bouche et cracha un rayon d'énergie en direction du démon à l'apparence humaine. Ce dernier se jeta sur le côté pour éviter l'attaque, mais le rayon parvint tout de même à lui toucher le bras gauche, ce qui le blessa tout en déchirant une partie de la manche de son costume et de sa chemise.


"Mon costume !!!" pesta Martis, furieux.

En retombant sur le côté, le démon aux yeux jaunes fit apparaître un révolver doré dans  sa main droite. C'était sa technique Golden Gun, une technique puissante qu'il pouvait utiliser trois fois en combat. Alors que Tambourine se jeta sur lui, Martis le visa rapidement puis tira. Le canon du pistolet d'or envoya un petit rayon d'énergie jaune, qui percuta la tête de Tambourine et la fit exploser en morceaux ! Le corps sans tête du démon vert retomba mollement devant Martis, tandis que ce dernier se releva. Il fit disparaître son révolver magique, épousseta ses vêtements, puis regarda avec mécontentement la blessure qu'il avait au bras gauche, et surtout les déchirures sur son joli costume.


"Bon sang, ce costume coûte la peau des fesses !" ragea t-il, visiblement plus dégoûté d'avoir abîmé son costume que d'être blessé.

*Une chose est sûre, le démon qui règne sur cette ville n'a rien d'amical. Je me demande si celui qui criait qu'il allait libérer la ville est toujours en vie. Si je veux transformer cette ville en centre commercial attractif, il va falloir que je m'associe à l'un des deux, ou que j'attende qu'ils s'entretuent.*
Josuke Higashikata
Josuke Higashikata
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 28/10/2017
Nombre de messages : 76
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : 1CRAZY DIAMOND ! DORARARA !!! 2Restauration
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : CRAZY DIAMOND ! ZA WARUDO !

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockDim 17 Déc 2017 - 4:06
Franchement, courir c'est juste trop chiant. En plus personne ne répondait quand je criais comme un mongol. Du coup, j'avais décidé de prendre une petite pause parce que je le valais bien. Bref, à peine j'ai le temps de m'asseoir que je vois un gros porc de démon vert qui se ramène vers moi en volant. Je tiens à préciser que je me demande toujours comment il fait pour voler avec de si petites ailes pour un corps lourd et volumineux. C'est un vrai mystère ça et j'aime pas trop les mystères. La réaction de quelqu'un de normal et censé se dirait : "Oh non ! Un démonnnnn aaaaah !" Moi j'étais plus en mode : "Cool, mon taxi est là !" Enfin bon, c'est un exemple comme un autre vous allez me dire mais ... Vous avez raison. Je reviens à mon histoire si vous le voulez bien. Donc, je disais, le gros démon bien gras se ramenait vers moi. Je l'avais regardé d'un air un peu méchant pour l'intimider mais je voyais bien que sa marchait pas. Quand il est arrivé devant moi, il m'a raconté que de la merde c'était incroyable. Blahblahblah mon maître m'envoi te tester et je vais te battre parcequ...

"Hmm. ta gueule !"

"Mais... Mais..."

"Je m'en fous de toi et de ce que tu veux me raconter gros tas. Amène-moi ton maître que je lui montre mon talent 'à tester'."

"Petit insolent... Maître Piccolo est bien trop fort pour toi ! Viens là que je te montre le respect sale gosse !"

Décidément, ce démon légèrement enveloppé était encore bien plus con que je ne le pensais, c'est incroyable. J'avais réussi à faire en sorte qu'il me dise le nom de son maître. Je suis trop intelligent en vérité. Bref, je vous rappelle que l'histoire se finit pas là, t'a cru quoi ?

"Gureto Daze... Toi viens là. Tu as peur ou quoi ?"

"Espèce de..."

"CRAZY DIAMOND ! DORA !"

Il s'est jeté sur moi direct après une vieille provocation enfantine. Il est vachement prudent le gros. Du coup, pendant qu'il me fonçait dessus en essayant de m'insulter, j'ai fait apparaître mon stand pour lui foutre une grosse patate de forain dans la mâchoire histoire de lui montrer c'est qui le papa. Je lui ai même pas laissé le temps de parler à cette ignoble créature bien laide. Il était au sol, je lui ai envoyé un coup gentil pour jauger sa résistance au cas où parce que le tuer en un coup m'aurais saoulé car j'avais besoin de ce gros tas.

"Bon, dis moi où est ton maître et on en parle plus."

"Jamais !"

Oui, il arrivait encore à bien parlé pour le moment car je ne lui ai pas encore brisé la mâchoire.
GROS SPOIL ATTENTION:
 


"Tu sais quoi ?"

"Quoi ?"

Ma réponse omg clique:
 


Je vais vous évitez tout les détails croustillants mais en gros, je l'ai défoncé parce qu'il faisait trop le beau.

"DORARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARA !!!"

Ouais voilà. Je l'avais martelé de coups de poings avec une grosse rafale à plus de 320 Km/h. Tu vois le genre ? Nan ? M'en fous. Son corps avait vibré et il aurait pu assommer des gens à coup de bourrelais. C'était un truc de dingue. Pour le finir, je lui ai mis un de ces crochets à la Mike Tyson en plein dans la mâchoire pour la briser et crois-moi, elle s'est brisée. Quand je parlais de finir, je parlais de finir mon combo hein nan mais parce que le démon était fini depuis longtemps.

"Gureto Daze... Je t'ai bien calmé. Démon de pacotille. Bref, amène-moi à ton maître et promis je te soigne la mâchoire. Une offre pareille ne se refuse pas."

Il ne pouvait pas parler donc il avait tourné la tête pour dire 'non'. Du coup, je l'ai obligé à le faire quand même et il pouvait rêver pour sa mâchoire. Quel idiot. Je le chevauchais (Comme s'il n'était pas déjà assez lourd pour ses petites ailes.). On survolait la ville et j'étais sur mes gardes au cas où il tenterait un mauvais coup. Allait-il m'emmener chez son maître ? Allait-il me faire un coup foireux ? La suite au prochain épisode les enfants.



Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Med10
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Inversion de Personnalité / Free-Water / Dodging Bullets
Techniques 3/combat : Copie / Furie
Techniques 1/combat : Leviathan

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockSam 6 Jan 2018 - 22:46
Après son bref combat contre un démon assez costaud à la peau verte, l'avare démon reprit sa route en marchant tranquillement. Soudain, il entendit des cris et des bruits qui laissaient penser qu'un combat avait lieu un peu plus loin, à quelques rues d'ici. Puis plus rien. Le type qui voulait jouer au héros et qui criait à tout bout  de champ comme quoi il allait libérer cette ville avait certainement dû faire face à un autre démon du même genre que celui que Martis avait affronté. Mais il était impossible de savoir s'il avait gagné ou s'il s'était fait bêtement tué. Le démon en costard s'arrêta subitement de marcher, et coinça son menton entre son index et son pouce tout en fixant le sol devant lui. Il réfléchit quelques instants.

Le démon qu'il venait d'affronter était parvenu à le blesser, et Martis avait été obligé d'utiliser son Golden Gun, une puissante technique qu'il ne pouvait utiliser que trois fois avant de se reposer, pour pouvoir l'exécuter. Il était fort probable que son chef, le démon qui disait régner sur cette ville - bien que son royaume soit quelque peu désertique - soit encore plus puissant. L'avare préférait éviter le conflit avant tout, les affrontements physiques, ce n'était pas son truc même s'il savait tout de même se défendre comme tout bon démon qui se respecte. Si le Héros s'était fait tuer par l'autre démon, alors Martis serait seul face au chef. Il avait l'intention d'essayer de le convaincre de faire affaire avec lui, mais étant donné que le chef démon avait déjà envoyé un sbire pour l'éliminer, il était fort probable qu'il ne soit pas du genre à écouter sa proposition. C'était assez fâcheux. Est-ce que tout cela en valait vraiment la peine ? Il pouvait se faire des millions de Zénies en créant un centre commercial et tout un parc touristique ici, à la place de cette petite ville totalement désertée. Mais ce démon qui était en travers de sa route représentait un grand danger. Devait-il tenter sa chance ou renoncer et trouver un moyen moins risqué et plus rapide de s'enrichir ? D'un naturel plutôt joueur, il confia cette décision au hasard. Et pour se faire, il allait tout simplement jouer à pile ou face. Il sortit une pièce argentée d'une poche intérieure de son costard, mais s'interrompit soudainement avant de la lancer, alors qu'une ombre se mit à le recouvrir. Il leva les yeux au ciel et vit un gros monstre vert voler en battant rapidement de ses petites ailes avec difficulté. 

*Zut, en voilà un autre qui arrive. Ce doit être celui qui s'est attaqué au type qui se prenait pour le héros. Si le démon est là, c'est qu'il a dû s'en débarrasser. Mince ! Il faut absolument que je le tue avant qu'il ne me voie et ne se décide à m'attaquer moi aussi.*

De là où il était, Martis ne voyait pas que quelqu'un était sur le dos de la grosse bestiole qui volait dans le ciel. Persuadé qu'elle était à sa recherche et qu'elle allait l'attaquer si elle le voyait, le démon de l'avarice décida de ne pas lui laisser le temps de le repérer et de se débarrasser de lui pendant qu'il avait peut-être encore l'avantage de la surprise.


Sans perdre une seconde, il matérialisa à nouveau son révolver en or dans la main droite, et visa avec grande précision la créature ailée en tenant compte de sa trajectoire et de sa vitesse. Il tira une balle dorée qui se logea parfaitement dans le cœur de la bête avant de provoquer une petite explosion qui éclata le gros démon vert en morceaux ! Il avait bien entendu utilisé une fois encore sa puissante technique Golden Gun qui lui permettait de tirer avec une précision infaillible.


Toutefois, il haussa d'un sourcil lorsqu'il vit un autre corps tomber du ciel. Ce fut à cet instant qu'il comprit sa bourde ! Il se dit que l'humain qui était en train de tomber devait probablement être le héros, et qu'il était monté sur le dos de la grosse bestiole peut-être en le forçant à l'emmener vers son chef ! Heureusement, c'était la créature ailée qui s'était pris l'attaque de plein fouet et qui avait explosé, le type qui la chevauchait n'avait pas dû se prendre beaucoup de dégâts de la part de l'attaque, mais était-il capable de survivre à une telle chute ?


Il se hâta vers l'endroit où l'homme était tombé ou avait atterrit, il n'avait pas vraiment vu si l'atterrissage s'était passé en douceur ou non. Autour, sur le sol, se trouvait les résidus et morceaux du gros démon qui avait explosé. Martis s'approcha de l'homme qui était tombé, tout en dématérialisant son pistolet d'or.

"Je suis navré, vraiment ! Je n'avais pas vu que tu étais sur le dos de ce... de cette chose. J'ai cru que cette créature allait m'attaquer. Ça va, rien de cassé ? C'est toi qui es venu pour libérer la ville ?"
Josuke Higashikata
Josuke Higashikata
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 28/10/2017
Nombre de messages : 76
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : 1CRAZY DIAMOND ! DORARARA !!! 2Restauration
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : CRAZY DIAMOND ! ZA WARUDO !

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockLun 8 Jan 2018 - 1:29
Après avoir bien calmé un gros lard de démon vert qui avait pour but de me tester, je l'ai chevauché tant bien que mal pour que celui-ci puisse me conduire vers son maître, un autre démon vert mais plus mince que lui. Bref, il était en train de m’amener à l'endroit où le combat de boss allait se passer pour que je puisse valider ma quête auprès de la Fondation Speedwagon (Les gars chelou qui m'ont donné cette mission.) ainsi qu'auprès de mon père. MAIS ! Oui, il y a et il y aura toujours un mais parce que la vie n'est pas si facile que ça. Je reprends ma narration après de si belles paroles. Mais, il fallut que le gros porc explosât d'un coup alors qu'on était en train de voler assez haut quand même. Du coup, je suis donc tombé car je n'avais pas le pouvoir de voler. Pendant le bref instant entre l'explosion du gros et mon inévitable rencontre avec ce charmant sol, j'ai pu réfléchir longtemps à comment m'en sortir sans me casser quelque chose. Je n'avais rien trouvé de pertinent si ce n'est qu'utiliser CRAZY DIAMOND pour attraper quoi que ce soit mais on volait au beau milieu d'une grande rue donc je n'ai pas eu d'autres choix que de m'écraser comme une merde. BIM BOOM BAM ! Imitation de qualité ! Bref, je me suis bien éclaté sur le sol. En me relevant, j'ai pu apercevoir qu'un homme se tenait non loin de moi, il était en costard et tout. Pas mal mais je trouve mon uniforme de lycéen plus classe ! JE NE SUIS PAS JALOUX ! Il m'adressa la parole le premier en demandant si j'allais et en s'excusant car il ne m'avait pas vu. J'en déduisis donc que c'est lui qui est à l'origine de l'explosion. Bien que mon épaule était cassée avec une bonne grosse coupure des familles qui sortait de je ne sais où et bien que je saignais aussi de la tête dû au choc, je ne lui en voulais pas. J'avais pris une pose très très très naturelle avant de lui répondre :

"Argh c'est pas grave ne t’inquiète pas. Je vais bien, juste une épaule cassée et des petits maux de tête mais j'ai connu pire. Le seul truc chiant dans cette histoire c'est que maintenant je suis obligé de chercher son maître... Et oui c'est moi qui ai eu pour mission de libérer cette ville. Mais, et toi ? Que fais-tu ici ? Tu ne pas l'air d'être avec le démon vert."

Je restais quand même un peu sur mes gardes au cas où car il ne faut pas oublier le fait qu'il a explosé le démon d'un coup et sans que je puisse l’arrêter ni même le prévoir. Qui sait, peut-être qu'il allait devenir mon allié ou mon ennemi ou... rien de tout ça.

"Bon, je sais pas pour toi mais moi je compte aller lui régler son compte au petit bonhomme vert. À toi de choisir si tu me suis ou pas."

Et oui, j'étais déterminé à vite finir ma mission pour continuer ma partie sur Call Of Duty mais fallait déjà le trouver. Comme je suis quelqu'un d’extrêmement intelligent, j'ai décidé que j'allais continuer de suivre la trajectoire du gros démon vert aux petites ailes car je savais qu'il allait m'y emmener et que comme il vole, baaaaah il va tout droit vers sa cible ! Je crois que je tiens quelque chose là ! Bref, reste à voir si le gars aux cheveux noirs et au costard noir allait me suivre.



Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Med11
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Inversion de Personnalité / Free-Water / Dodging Bullets
Techniques 3/combat : Copie / Furie
Techniques 1/combat : Leviathan

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockLun 15 Jan 2018 - 20:25
Martis haussa un sourcil interrogateur en voyant l'état déplorable de l'homme qui venait de tomber, alors que ce dernier affirmait qu'il allait bien. Ce n'était pourtant pas ce que disait l'état de son épaule complétement cassée, on pouvait même presque voir un bout d'os en sortir. En outre, il était couvert de sang. Mais ça ne semblait pas l'affoler plus que ça.

*Ce type doit avoir une incroyable tolérance à la douleur...*

Finalement, il prit plutôt bien la bourde du démon avare, et c'était tant mieux car ce dernier n'avait pas très envie de se battre. Il confirma qu'il était bel et bien le mec envoyé ici pour libérer la ville, puis lui demanda ce que lui faisait là.

"Moi ? Non, je ne suis pas avec le démon vert, ha ha ! En fait, l'un de ses domestiques a essayé de me tuer, comme pour toi, j'ai l'impression. J'ai appris récemment que la ville avait été attaquée par un démon et que tous les habitants avaient disparu ou probablement péris dans l'attaque, alors je suis venu voir l'étendue des dégâts et estimer le prix des travaux de rénovation."

Le type affirma qu'il avait l'intention de régler son compte au petit bonhomme vert. Il semblait être bien plus informé que Martis à son sujet puisqu'il avait l'air de savoir à quoi ressemblait l'auto-proclamé roi de cette ville. Il lui demanda s'il comptait le suivre ou non.

*Hm, une fois que cette ville sera débarrassée du démon, je devrais pouvoir user d'un vide juridique pour m'approprier ces lieux en toute légalité, puisqu'elle n'appartiendra plus à personne. Il me suffira alors de négocier quelques prêts pour rénover la zone et en faire un immense et attractif centre commercial. C'est parfait.*

"Et bien, tu as l'air très motivé et je ne vais certainement pas te ralentir. En plus, ça m'arrangerait bien d'être débarrassé du type qui a envoyé l'un des siens pour me tuer. Je te suis, mais ne compte pas sur moi pour te prêter main forte, j'aimerais éviter autant que possible de me battre. Je doute de toutes façons que tu aies besoin de mon aide, tu m'as l'air sûr de toi."

Soudain il eut comme un éclair de génie.

*Maintenant que j'y pense... Rien n'est mieux qu'une bonne histoire de Héros pour attirer les gens ! Si ce type arrive bel et bien à se débarrasser du démon, cet endroit pourrait bien devenir un lieu très touristique, les gens se bousculeront pour visiter le champ de bataille où ce Héros s'est débarrassé du démon qui avait pris possession de la ville et éradiqué la population ! On pourrait même ériger une statue à son effigie. Ce type pourrait bel et bien devenir le nouveau Mr. Satan ! Avec une bonne opération de com', je pourrai faire de lui une marque, et vendre des tonnes de produits dérivés.*
Josuke Higashikata
Josuke Higashikata
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 28/10/2017
Nombre de messages : 76
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : 1CRAZY DIAMOND ! DORARARA !!! 2Restauration
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : CRAZY DIAMOND ! ZA WARUDO !

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockMer 24 Jan 2018 - 22:15
Ouais, donc, du coup, ouais. Il avait confirmé le fait qu'il n'était pas avec le fameux démon vert de la photo et il m'avait même expliqué le fait qu'il avait, lui aussi, été attaqué par un serviteur du grand méchant de cette histoire. Cependant, un détail avait attiré mon attention. En effet, celui-ci avait l'air d'être plus préoccupé par l'argent que par le reste. Bon, en vrai, je m'en fous pas mal finalement. Bref, il avait accepté de me suivre dans ma folle envie d'en découdre bien qu'il voulait éviter le plus possible de se battre. En plus, il me trouvait motivé et sûr de moi ! Héhé ! Je passe sûrement pour un héros totalement puissant du genre full stuff légendaire à ses yeux ou alors je pouvais aussi passer pour l'idiot qui se sent trop fort alors qu'il n'en est qu'au tutoriel... Nan nan, je suis un dur moi ! Je vais leur montrer de quoi je suis capable, hein CRAZY DIAMOND qu'on va leur montrer ce qu'on vaut. Par contre, mes blessures piquaient trop ! Ça fait un mal de chien de chien, ça viens d'où d'ailleurs ? Je parle de l'expression hein.

"Bien, allons-y." répondis-je sur un ton sérieux.

Et voilà comment on fait en sorte de paraître badass alors que notre seul envie c'est de chialer comme une merde car notre épaule est éclatée. C'était sûrement la douleur qui m'avait donné cet air sérieux car je voulais vite en finir. Du coup, moi et mon '''Allié''' on était en train de se diriger vers le boss final du jeu SAUVER CETTE VILLE FANTÔME SVP tout en espérant que la partie était en mode facile. Plus on avançait, plus il y avait des cadavres entassés sur le sol avec de plus en plus de sang partout comme si, au fur et à mesure que l'on avançait, les gens étaient morts de plus en plus atrocement. On était enfin arrivé devant un endroit louche qui abritait sûrement le bonhomme vert après avoir vu autant d'atrocités.

*Aussi puissant et utile que je puisse être, s'il y a bien une chose que CRAZY DIAMOND ne peut réparer est la vie...*

Ces pensées me traversaient l'esprit à la vue des corps meurtris de ces pauvres gens qui n'avaient rien demandés. Hommes, femmes et enfants s'étaient fait massacrer en toute impunité et c'est pour ça que j'allais personnellement m'occuper de ce démon pitoyable !

"Je crois qu'on est arrivé. Il est temps pour moi de faire mon devoir en sauvait cette ville du désespoir. Recule. CRAZY DIAMOND ! DORA !"

Et oui, je venais de faire apparaître mon stand pour donner un grand coup de poing dans la porte et la brisée d'un coup.


Enervé:
 

"PICCOLO !!! RAMÈNE TON CUL ICI ET TOUT DE SUITE !"

Là, il était clairement temps pour lui de répondre de ses actes en bouffant mes poings parce que j'étais furieux et qu'il allait le sentir passer. Allait-il rivaliser avec CRAZY DIAMOND ? Ça, on va le voir maintenant !

Piccolo se tenait devant moi, j'avais dû entrer par la force et je pense que ce vieux bonhomme tout vert bien louche devait m'attendre de pied ferme après s'être levé de ce qu'il pouvait appeler trône ? Mais putain il est trop moche son trône ! Même sa salle, même ses serviteurs, même sa tronche ! Comment est-ce possible ?

Bref, il venait de me faire perdre pas mal de temps et l'impatience additionnée ou multipliée, c'est comme vous voulez hein mais moi j'ai jamais été très fort pour les équations, à la douleur bah ça donne grave envie de l'enc.... Ouais !

Du coup, je m'étais avancé tout doucement vers lui avec un air graaaaaave badaaaaaass comme dans les films tu vois ? Bon, là je te le dis comme ça tranquille pépère et détendu mais sur le moment, je rigolais moins, beaucoup moins. J'avais oublié le monde qui m'entourait. J'avais laissé place à la colère en laissant le reste de côté. Je ne voyais plus que moi et Piccolo, seul à seul, entre hommes nan nan nan stop ! Je demande un time out please ! Entre homme et... euh... Chose incroyablement belle à voir ? Mouais. Bon, il est temps de le cogner non ?


" CRAZY DIAMOND ! ZA WARUDO !!! TOKI WO TOMARE !"

Et là, PAF ! Le temps s’arrête ! Je ne pouvais le faire que pendant 2 sec mais 2 sec Jojo équivaut à 2x les 5 min de Freezer qui équivaut à 8 épisodes de 30 min dans la vraie vie. Oh wait... Non, ça marche pas comme ça finalement. Pendant que le temps s'était stoppé, j'en avais profité pour lui donner une bonne droite dans la mâchoire avant que le temps reprenne son cours.

"DORA ! Le temps reprend son cours..."

Juste après que le temps ait repris son cours, il était temps pour moi de lui montrer directement la force et la vitesse de CRAZY DIAMOND bien que je venais de lui démonter la mâchoire comme avec son gros tas de sous-fifres.

"DORARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARARA DORAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !"

Après un tel enchaînement, je ne pouvais que penser le fait qu'il ne puisse pas continuer le combat. Les 320 km/h de mon stand étaient redoutablement puissants. Bye Piccolo.

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! ÇA PIQUE ! MAIS BOUFFE MES POINGS SALE ENFOIRÉ !"

Voilà, je m'étais plus ou moins calmé bien que mes blessures étaient bien ouvertes et ça piquait ouais donc voilà, j'avais rekt Piccolo comme il le fallait.

La ville était enfin libérée !



Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Med12
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Inversion de Personnalité / Free-Water / Dodging Bullets
Techniques 3/combat : Copie / Furie
Techniques 1/combat : Leviathan

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockVen 26 Jan 2018 - 23:00
Ce bon vieux Martis avait donc suivi le héros de notre histoire dans sa quête de libérer la ville. Dans le fond, ça arrangeait bien ses petites affaires, qui irait visiter et faire du shopping dans un lieu où résidait un démon meurtrier de masse ? Pour transformer cette ville en un lieu attractif, il fallait se débarrasser de ce petit problème. Sur la route, ils purent voir l'étendue de la cruauté du roi démon, qui avait laissé de nombreux cadavres déchiquetés, ça et là. Si la vue de ces atrocités avait pu choquer ou attrister le héros, il n'en était rien pour Martis. Ce dernier semblait, en effet, complétement détaché de ce spectacle morbide, comme si tout cela ne l'affectait pas. Pour un humain, voir un autre être humain rester aussi impassible face à un décor aussi cauchemardesque pouvait paraître bizarre. Mais malgré son apparence humaine et son élégance, il ne fallait pas oublier que Martis n'était rien d'autre qu'un démon, un démon qui masquait bien son jeu, certes, mais un démon tout de même. Et pas n'importe lequel. En tant que démon de l'avarice, Mammon de son vrai nom, était l'un des Princes de l'Enfer, régnant sur le deuxième cercle de l'enfer. Un cercle, c'était en réalité une partie de l'enfer, un territoire délimité par des frontières. L'Enfer était un lieu immense, probablement infini, découpé en de très nombreux territoires plus ou moins connus, où régnaient divers démons. Dabra était l'un d'entre eux, il régnait sur une vaste partie de l'Enfer. Mais il y avait de nombreuses autres zones sur lesquelles il ne régnait pas. Parmi elles, la zone des pêchés capitaux, divisée en sept cercles, et autrefois géré par les sept démons des pêchés. Mais depuis qu'ils avaient été enfermés dans un corps humain suite à une malédiction, il n'y avait plus personne pour s'occuper de ces cercles, et ce devait être l'anarchie. Bref, dans chacun des cercles étaient rassemblés les âmes damnées et torturées de ceux qui avaient gravement fauté en s'adonnant à l'un des pêchés capitaux. Dans celui de Mammon, c'était bien évidemment les avares. Attention, il ne suffisait pas d'être radin pour que notre âme damnée se retrouve coincée dans ce cercle pour l'éternité. Seuls ceux qui avaient commis des crimes par avarice y étaient envoyés. Et puisque Mammon avait la charge de s'occuper d'eux, c'est-à-dire principalement de trouver les méthodes de torture adéquates, on pouvait aisément comprendre que quelques cadavres humains ne suscitaient chez lui que de l'ignorance.

Le temps de faire gonfler le nombre de mots de ce post en faisant du character building, et les voilà qui arrivèrent devant l'entrée du château de Piccolo ! Le héros affirma qu'il était temps de faire... des trucs de héros.


"Fais donc, je t'en prie." répondit Martis d'un air amical, en désignant la porte d'un léger geste de la main pour lui laisser la priorité.

Le héros fit apparaître une bête étrange, une sorte d'humanoïde qui semblait avoir la chair à vif mais qui était recouvert d'une sorte de carapace claire et brillante à certains endroits, et qui portait un casque sur la tête avec un motif de cœur. Cet être donna un puissant coup de poing dans la porte pour l'exploser, puis ils entrèrent à l'intérieur. Et là, le héros se mit à hurler pour que Piccolo se ramène. Bon, on ne va pas continuer à l'appeler le héros jusqu'à la fin du sujet donc, en attendant que Piccolo vienne, Martis lui demanda :


"Au fait, quel est ton nom ?"

Comme ça, au prochain post, on pourra l'appeler par son nom et ce sera mieux.
Puis Piccolo arriva. Le héros se mit à hurler des choses dans une langue étrangère puis enchaîna le roi démon grâce à son ami la créature bizarre qui s'appelait apparemment Crazy Diamond.


*Qu'il est bruyant...* pensa Martis qui n'était là qu'en tant qu'observateur, restant légèrement à l'écart, tout en regardant le spectacle les bras croisés.

Après s'être bien défoulé, le héros en avait fini avec Piccolo dont il ne restait plus grand chose. Il avait tapé si fort qu'il semblait s'être lui-même fait mal.
L'avare sourit et clapa à trois reprises dans ses mains, pour l'applaudir.
Clap. Clap. Clap.


"Bien, une bonne chose de faite." conclut Martis, en s'approchant légèrement du héros, tout en restant calme, contrastant complétement avec son allié qui ne faisait que hurler à tout bout de champ.

*J'ai bien fait de miser sur le bon cheval.*

Il s'arrêta de marcher lorsqu'il fut juste à côté de son allié.

"Félicitations, tu es le héros du jour ! Dis-moi, ça t'arrive souvent de faire ce genre de choses ? Tu dois être un peu célèbre, non ?"


Dernière édition par Seven Deadly Sins le Sam 27 Jan 2018 - 11:15, édité 1 fois
Josuke Higashikata
Josuke Higashikata
Terrien
Masculin Age : 20
Date d'inscription : 28/10/2017
Nombre de messages : 76
Bon ou mauvais ? : Bon
Zénies : 1000

Techniques
Techniques illimitées : 1CRAZY DIAMOND ! DORARARA !!! 2Restauration
Techniques 3/combat :
Techniques 1/combat : CRAZY DIAMOND ! ZA WARUDO !

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockSam 27 Jan 2018 - 7:28
Après avoir mis une bonne grosse raclée à ce Piccolo, je m'étais retourné vers celui qui m'avait suivi sans être réellement mon allié, c'est compliqué de le cerner celui-là. Ensuite, j'ai sorti, d'une façon assez naturelle, un peigne en le passant dans mes cheveux en me disant qu'il m'avait posé une question il y a quelques instants je lui réponds donc :

"Mon nom est... Josuke, Higashikata Josuke. Et toi quel est ton nom ?" Dis-je en me calmant.

En plus, le gars en costard m'avait applaudi et ça c'était la classe ! Bon d'accord, il n'a applaudi que trois fois et de façon à dire que c'était enfin fini mais bon laissez-moi rêver.

*J'ai bien fait de miser sur le bon cheval ? Que veut-il dire par là ? Compte-t-il vraiment rénover toute la ville ? Ce gars est vraiment étrange.* C'est exactement ce que je me disais à ce moment précis de l'histoire.

Nan mais sérieusement... C'est qui ce type ? Je ressentais le besoin de rester sur mes gardes bien qu'il n'avait pas l'air dangereux. Les apparences sont parfois trompeuses et ça, je le sais bien. C'est pour cela que je me devais de rester prudent. Il me demanda ensuite si le fait de jouer au héros était dans mes habitudes et si j'étais un peu célèbre. C'était de très bonnes questions.

"Pour être franc, on m'a donné une mission à faire et voilà. Après, si j'étais venu me promener dans les parages en voyant ce bordel, j'aurai directement agi pour le bien. Disons que ce n'est pas mon habitude de jouer les héros bien que je m'efforce de protéger ma ville et de faire des études de policier mais je ne me considère pas comme un héros, loin de là. Oh et non, je ne suis pas du tout célèbre car, avec mon neveu Jotaro, on agit très très souvent dans l'ombre des regards car sinon c'est le bordel. Voilà. Tu as d'autres questions ? Moi j'en ai une. Que comptes tu faire de cette ville maintenant ? La rénover entièrement ? Je te conseille vivement de changer le nom car il est bien moche, enfin bref tu fais comme tu veux hein, c'est toi le boss. Je te laisse la ville en esperant que tu ne fasses pas n'importe quoi ou je vais devoir venir te botter les fesses."

Les paroles parlent d'elles mêmes. Josuke, philosophe à mes heures creuses, creuses comme la tête de Piccolo en ce moment ou depuis le début même. Je lui avais laissé le temps de me poser d'autres questions s'il en avait l'envie et j'y répondrais volontiers. Je me demande vraiment ce qu'il va faire de cette ville maintenant que cette histoire est réglée. Quant à moi, je comptais rentrer chez moi et pioncer comme un bébé, avec le sourire et les poings fermées après avoir fait mon rapport à la fondation Speedwagon.



Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Med13
Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Inversion de Personnalité / Free-Water / Dodging Bullets
Techniques 3/combat : Copie / Furie
Techniques 1/combat : Leviathan

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockSam 27 Jan 2018 - 11:46
[HRP : Par contre la phrase avec "miser sur le bon cheval" c'était en pensées, pas en paroles. Mais c'est pas grave. ^^ ]

Après le combat, si toutefois combat il y avait eu, cela ressemblait plutôt à une correction, le héros donna enfin son nom au démon : Josuke Higashikata. Puis il lui demanda son nom à son tour.

"Moi, c'est Martis, enchanté de faire ta connaissance."

Puis le démon de l'avarice lui posa quelques questions pour savoir si ça lui arrivait souvent de jouer aux héros et s'il était célèbre. En effet, Martis n'avait pas oublié qu'il pouvait utiliser l'image de marque de Josuke pour en faire un business. Un peu comme M. Satan, qui avait su faire un véritable business après avoir, selon lui, débarrassé le monde de Cell. Il avait ainsi pu vendre plein de produits dérivées à son image, et était devenu milliardaire. Martis voulait faire exactement la même chose avec Josuke.
Cependant, la réponse de ce dernier fut quelque peu décevante pour notre démon. Josuke n'avait fait que remplir une mission qu'on lui avait donnée, mais ça lui arrivait parfois de sauver des gens quand il voyait qu'ils étaient en danger. En revanche, il ne se considérait pas comme un héros et n'était pas célèbre. Puis notre héros demanda au démon ce qu'il comptait faire de cette ville tout en lui conseillant de ne pas faire n'importe quoi.


"En effet, j'ai l'intention de rénover entièrement cette ville pour la transformer en un merveilleux parc touristique attractif qui sera constitué d'un gigantesque centre commercial et de plusieurs hôtels et casinos. J'ai déjà songé à un nom... Fortune Paradise, qu'en penses-tu ? Ou bien Fortuna City, j'hésite encore."

En gros, il voulait créer un équivalent à Las Vegas de notre monde. Mais il n'avait pas les moyens pour l'instant, il allait devoir embobiner quelques banquiers pour avoir de nombreux prêts, et faire quelques arnaques. Heureusement, il était très bon dans ce domaine. En fait, la principale difficulté était qu'il n'allait pouvoir travailler sur son projet qu'un jour par semaine, et que les six autres risquaient de faire n'importe quoi le reste du temps.

"Pourquoi agir dans l'ombre ? N'as-tu vraiment pas envie de devenir célèbre ? Cela a plutôt bien réussi à M. Satan, tu pourrais devenir extrêmement riche. Si tu veux, je peux être ton manager, je peux gérer ta carrière. Tiens, ce château par exemple. Nous pourrions en faire un musée en ton honneur, dans lequel nous relaterions tes plus grands moments. Je verrais bien une statue de toi au centre de ce hall d'entrée. Et si nous commencions par contacter les médias pour les informer de ta prouesse d'aujourd'hui ?"

Seven Deadly Sins
Seven Deadly Sins
Demon
Masculin Age : 42
Date d'inscription : 28/11/2017
Nombre de messages : 128
Bon ou mauvais ? : Individualiste
Zénies : 1583

Techniques
Techniques illimitées : Inversion de Personnalité / Free-Water / Dodging Bullets
Techniques 3/combat : Copie / Furie
Techniques 1/combat : Leviathan

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] ClockSam 24 Mar 2018 - 11:03
Tic tac tic tac tic tac.
Le temps passait à une vitesse incroyable, les précieuses secondes défilaient les unes après les autres jusqu'au précipice de l'oubli, où elles se perdaient à jamais. Chaque seconde de perdue était une seconde durant laquelle Martis ne s'enrichissait pas, une seconde gâchée durant laquelle il n'avait fait aucune activité, une seconde qui n'avait véritablement servi à rien et qu'il ne pourrait plus jamais rattraper, car le temps s'écoulait continuellement, et qu'il n'y avait aucune façon de faire marche arrière. On ne pouvait pas rattraper le temps perdu. Une seconde où il ne faisait rien, c'était une seconde où il ne gagnait rien, et s'il ne gagnait rien, alors c'était un mauvais investissement. Voilà pourquoi Martis détestait perdre son temps, et il détestait attendre. D'autant plus qu'il savait que son temps était limité. Il n'avait droit qu'à une seule journée par semaine, 24 heures et pas une seconde de plus. Cela rendait le temps encore bien plus précieux à ses yeux, et il était hors de question pour lui d'en perdre davantage.


Il avait attendu la réponse du jeune héros qu'il avait rencontré, voyant en lui un bon investissement, une marque avec laquelle il pourrait faire de bonnes affaires. Mais le héros semblait hésiter un peu trop longtemps à sa proposition, et Martis eut l'intuition qu'il n'était, finalement, pas un si bon investissement. Soudain, le jeune homme au costard leva son bras gauche dans un mouvement brusque, puis le replia de sorte à placer son poignet un peu en dessous du visage. Il baissa les yeux et consulta les aiguilles de la montre en or qu'il avait autour du poignet gauche. Il fit une moue un peu déçue, puis finit par s'exclamer :

"Bon, malheureusement, le temps passe, et comme tu le sais sûrement, le temps, c'est de l'argent ! Je vais donc te laisser réfléchir à ma proposition et retourner à mes affaires. A plus tard !"

Il tourna ensuite les talons et quitta ce château et cette ville. Pour pouvoir investir et la transformer en gigantesque parc commercial, il avait besoin d'argent.

[Je quitte le sujet car mon perso est bloqué.]
Contenu sponsorisé

Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Empty
MessageSujet: Re: Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]   Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort] Clock
 
Des festivités mortelles [Libre: sans combat à mort]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saloon, alcool et bagarre [LIBRE]
» Images des festivités du carnaval 2013 au Palais Sans-Souci et au Cap-Haitien
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-