Partagez
 

 Où suis-je encore tombé? [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 953
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2570

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Kami Retsuzan
Techniques 1/combat : Kaminari

Où suis-je encore tombé? [Solo] Empty
MessageSujet: Où suis-je encore tombé? [Solo]   Où suis-je encore tombé? [Solo] ClockMer 22 Nov 2017 - 16:33
Cela faisait plusieurs jours que j'avais quitté la Terre à bord de mon superbe vaisseau. Je devais me rendre sur Métamol pour poursuivre mon entraînement. En attendant, je ne m'étais pas tourné les pouces à l'intérieur de ma frégate. En effet, j'avais continué mon entraînement physique et à la méditation. Dès lors, je méditais de mieux en mieux et j'avais superbement progressé physiquement, à tel point que mes poids de 600 kilogrammes ne constituaient presque plus une gêne. Néanmoins, même si l'entraînement était quelque chose de vital, j'avais envie de combattre. Il me fallait un adversaire digne de ce nom. J'espérais le trouver sur Métamol. J'avais d'ailleurs entendu que ce peuple possédait une redoutable technique. Peut-être pourrais-je les obliger à me l'enseigner?

Soudain, je fus pris dans une bataille spatiale. Des échanges de tirs avaient lieu. Et ces guignols visaient tellement bien que le seul vaisseau qui fut touché était le mien. Une partie de mon moyen de transport était endommagé et je devais me poser d'urgence sur la planète la plus proche. Je regardai sur la carte de mon vaisseau et en vit une du nom de Wei'Shalor. Je me posai donc sur cette planète et sortis de mon vaisseau. Il fallait que je trouve quelqu'un capable de le réparer. Je déambulai sur la planète et vis, à ma grande joie, que c'était un endroit très développé au niveau technologique. Ainsi, peut-être pourraient-ils m'aider. D'ailleurs, c'était bizarre mais cet endroit me faisait beaucoup penser à la Terre avec ses grandes villes, ses grands bâtiments mais aussi sa verdure. Aussi, dans les différentes villes, plein de grandes affiches sur lesquelles il était écrit "Gloire à Jûru" étaient placardées. Je supposai donc que c'était leur souverain et ne prêtai pas plus attention à cela.

Soudain, je vis un mouvement de foule. Tous s'agglutinaient autour d'une espèce de grand-place. Au milieu, il y avait un drôle de type portant un chapeau bizarre qui cachait jusqu'à ses yeux. A ses côtés se trouvait un homme à genoux. Les deux se tenaient sur une espèce d'estrade qui les surélevait par rapport à la foule. L'homme au chapeau s'adressa à la foule:

"Bonjour à tous. Aujourd'hui nous sommes réunis pour cet homme. En effet, ce dernier a osé blasphémer contre notre sauveur à tous, le grand et le magnifique Jûru!"

Encore ce nom? Il fallait croire que ces gens lui vouaient un véritable culte. L'homme continua sa tirade:

"En effet, il a osé critiquer notre ultime souverain sur sa politique. De ce fait, cet homme sera exécuté."

Après son discours, une femme apparut sur l'estrade, au grand bonheur de la foule, qui l'acclamait. Elle saisit le visage de l'homme avec sa main droite et l'obligea à le regarder dans les yeux. Dans un cri de douleur, ce dernier se métamorphosa lentement en pierre. Puis, un coup de pied de la femme suffit à briser la statue en mille morceaux, mettant fin à la vie de l'homme. Cette action fut acclamée du public. Sur le coup, la seule chose que je me dis était:

"Eh bien, la liberté d'opinion n'est pas une vertu sur cette planète."

Puis, l'homme au chapeau s'adressa à nouveau à la foule:

"Mes amis, soyez heureux! Aujourd'hui est un grand jour. Le maître a décidé de faire une apparition. Il souhaiterait vous dire quelques mots."

Puis, dans un grand bain de lumière, un grand type au cheveux blonds fit son apparition. Il portait un étrange dispositif sur sa bouche. Il s'adressa à son tour à la foule, qui se mit à genoux à son arrivée:

"Mes amis, merci de votre fidélité. Je vous suis reconnaissant de m'accorder votre confiance. Je..."

Il se tourna vers moi, la seule personne de la foule qui n'était pas à genoux et me dit:

"Toi, là! Pourquoi n'es-tu pas à genoux comme les autres?"

"Pourquoi me prosternerais-je devant un bouffon tel que toi?"

"Pardon?! Un bouffon, moi? Vous avez entendu ce blasphémateur? Je veux que vous l'attrapiez et que vous me l'ameniez. Je m'occuperai personnellement de son cas."

Dès lors, tous se sont retournés vers moi et me fixaient avec agressivité. Puis, telle une armée bien entraînée à suivre les ordres comme des toutous, ils foncèrent sur moi. A ce moment précis, je me demandai dans quel endroit j'avais encore bien pu tomber...
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 953
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2570

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Kami Retsuzan
Techniques 1/combat : Kaminari

Où suis-je encore tombé? [Solo] Empty
MessageSujet: Re: Où suis-je encore tombé? [Solo]   Où suis-je encore tombé? [Solo] ClockVen 24 Nov 2017 - 1:16
Ces abrutis obéissaient aveuglément aux ordres de leur "gourou" et couraient dans ma direction. J'étais prêt à tous les exterminer quand de la fumée apparut. Je ne voyais plus personne. Puis, un type entra dans mon champ de vision et me demanda de le suivre. Je décidai d'accepter. Après tout, peut-être pourrait-il m'aider avec mon problème de vaisseau. Je courus derrière l'homme et ce dernier s'arrêta, souleva une espèce de plaque d'égout et me fit signe de rentrer. En descendant, je vis une petite masse de gens. Ils avaient élu domicile dans ces égouts moches et puants. Mais tout cela ne m'intéressait guère. Je voulais juste trouver quelqu'un de qualifié pour mon vaisseau.

L'Homme qui m'avait fait descendre ici me demanda si j'allais bien. Je répondis à sa question par une autre:

"Est-ce que l'un d'entre vous est capable de réparer un vaisseau?"

L'Homme me désigna un jeune homme, une espèce de prodige en mécanique. Il apparaissait intimidé. Je croisai les bras et lui demanda:

"Es-tu réellement capable de réparer un vaisseau?"

Il me répondit avec un ton faible dans la voix:

"Oui, je pense pouvoir. Il faudrait juste que je voie de quel modèle il s'agit."

Parfait, j'avais eu de la chance d'être tombé sur des êtres à peu près intelligents parmi tous ces imbéciles fanatiques. Je me tournai, prêt à partir, quand il ajouta sur un ton un peu plus confiant:

"Cependant, je n'accepterai de vous aider que si vous nous débarrassez de cet horrible tyran!"

Ce gamin allait m'énerver, je le sentais. Je tâchai de rester calme tout en prenant un ton ferme.

"Mon petit, c'est moi qui pose les conditions. Et puis, qui te dit que je suis capable de renverser tout une population à moi seul?"

"Je sais pas, c'est une intuition. En tout cas, si vous ne nous aidez pas, je ne vous aiderai pas en retour!"

Je m'approchai du gamin et le saisis par le col de son pull avant de répondre:

"Tu vas m'aider, que tu le veuilles ou non."

"Hors de question. Plutôt crever! Vous ne repartirez jamais d'ici si c'est le cas."

"Je pourrai toujours trouver un moyen..."

Je m'apprêtais à charger un kikoha quand une jeune femme me tint par le bras en me suppliant de le lâcher. J'écartai cette dernière et jetai le jeune homme contre le mur. Tous, désormais, me dévisagèrent avec effroi. Néanmoins, je me rendis compte que je n'avais pas d'autre choix que d'accepter la requête du jeune homme. En temps normal, j'aurais trouvé un moyen par moi-même mais dans ce cas-ci, j'étais pris par le temps. Je devais rejoindre Métamol le plus vite possible. Je me tournai vers les gens et le jeune homme en particulier et dis:

"Très bien, je vais vous débarrasser de tous ces nuisibles."

Puis, sans ajouter un mot, je m'envolai et sortis de ces égouts. J'étais de retour au milieu de la ville. La population s'était déjà dispersée. J'allais pouvoir commencer le bain de sang. J'avouai avoir pensé à ma technique de contrôle mental pour obliger le gamin à réparer mon vaisseau sur-le-champ. Mais je devais avouer que de nouveaux combats m'excitaient bien plus. Et puis, le maître pouvait bien attendre quelques heures de plus.

Je m'élevai dans les airs et lançai un premier kikoha qui heurta un bâtiment, le faisant exploser. Ce dernier fut suivi de plein d'autres. En quelques minutes à peine, j'avais déjà détruit une petite partie de la ville et tué pas mal de gens. De toute façon, ce genre de vie n'avait aucune valeur à mes yeux. Enfin, la réaction que j'attendais ne se fit pas attendre. L'Homme au drôle de chapeau qui avait participé à l'exécution de tout à l'heure fit rapidement son apparition. C'est alors que je remarquai quelque chose à laquelle je n'avais pas fait attention: ses yeux étaient cachés par une espèce de visière.

Je regardai cet homme pendant quelques instants et lui dis calmement, avec un large sourire:

"Alors, c'est donc toi, ma prochaine victime..."

Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 953
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2570

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Kami Retsuzan
Techniques 1/combat : Kaminari

Où suis-je encore tombé? [Solo] Empty
MessageSujet: Re: Où suis-je encore tombé? [Solo]   Où suis-je encore tombé? [Solo] ClockSam 25 Nov 2017 - 1:09
L'Homme face à moi se mit à sourire. Puis, son sourire se transforma en rire.

"Tu penses réellement pouvoir me battre?"

"Cela ne fait aucun doute."

Je fonçai sur lui à pleine vitesse et lui donnai un coup de poing. Il ne put me suivre et mon coup de poing vint transpercer son torse. Le sang coulait à flot et, après une ou deux secondes, il s'effondra. Je l'avais tué en un seul coup. Pour un type qui faisait le fier tout à l'heure, il n'était pas si fort. Après cet assassinat, je supposai qu'il ne restait que la femme au regard qui tue et le gourou lui-même. Je continuai donc à massacrer les habitants jusqu'à ce que ladite femme fasse son apparition. Elle, je ne devais absolument pas croiser son regard. Je décidai donc, en me fiant à mon entraînement, de fermer les yeux et de combattre uniquement en me concentrant sur son ki. Une fois les yeux fermés, je me posai au sol, face à elle, et le combat put commencer.

Je me concentrai et sentis qu'elle faisait un mouvement vers ma gauche pour me frapper. Je parai son coup et ripostai d'un grand coup de pied. Je ressentis un impact qui marqua que je l'avais atteinte. J'enchaînai ensuite avec un kikoha qui dut la toucher également. Elle fit monter légèrement son ki et je sentis qu'elle se déplaçait. Son énergie passa au-dessus de moi et tomba derrière. Elle préparait donc une attaque dans le dos. Je parai sans difficulté son coup et ripostai à nouveau, cette fois-ci avec un coup de poing.

"Tu sais que tu ne peux pas me battre."

"C'est ce qu'on va voir!"

Elle sauta et tenta un nouveau coup. Cette fois-ci, je l'esquivai et ripostai avec un kikoha assez puissant à bout portant. J'entendis son cri de douleur. Je l'avais donc une nouvelle fois touchée. Ensuite, je m'approchai d'elle à toute vitesse, attrapai son visage avec ma main et poussai pour la mettre à terre.

"Ton arme, c'est ton regard, hein?"

Je tendis deux doigts et tentait tant bien que mal de les plonger dans ses yeux. Cela dut être bon car je les sentis s'enfoncer légèrement et j'entendis en même temps ses cris de douleur. Ensuite, je farfouillai un peu et arracha enfin ses yeux de ses orbites. Je jetai les globes oculaires et pu enfin rouvrir les yeux. Maintenant que les siens étaient crevés, elle ne pouvait plus rien faire. Son arme principale n'était plus et elle ne pouvait pas ressentir mon ki. Elle souffrait donc d'un double handicap.

"Toute ta force se résume à ton regard. Une fois celui-ci retiré, tu es totalement inoffensive."

J'utilisai mes pouvoirs de télékinésie pour l'étrangler. Elle était donc légèrement surélevée par rapport au sol, suffoquant. Je tins la pression pendant de longues minutes, jusqu'à ce qu'elle finisse par mourir étouffée. Ensuite, je relâchai la pression et l'envoyai valdinguer au loin.


"Bien, je suppose qu'il ne reste plus que le boss..."

Je m'envolai et, une fois en l'air, je me concentrai pour détecter le ki de ce fameux Jûru. Après quelques secondes d'intenses recherches, j'en détectai un légèrement supérieur aux autres. Je m'empressai donc de le rejoindre et j'atterri près d'un gigantesque palace. Je défonçai la porte et y pénétrai. Là, des gardes m'attendaient. Ils ne firent pas le poids et furent tous tués en un instant. Je dus monter quelques étages avant de me retrouver face à une grande porte, que je défonçai aussi. En pénétrant dans la salle, je vis le chef de cette planète assis derrière un grand bureau.

"Enfin, je vous trouve!"

"Q-Quoi?"

Il avait l'air surpris de ma présence. Peut-être s'attendait-il à ce que ses sous-fifres m'éliminent. Dommage pour lui, j'étais d'une autre classe.

"Surpris de me voir? Pensiez-vous réellement que vos combattants de seconde zone puissent me faire quoi que ce soit?"

"Ainsi, tu les as tués. Quel genre de monstre es-tu?"

"Un monstre, moi? De la part de quelqu'un qui laisse mourir un peuple qui le suit aveuglément, de la part d'un imbécile qui condamne une partie de son peuple juste pour une diversité d'opinion, ça me fait doucement rigoler."

Je marquai une courte pause avant d'ajouter:

"Qui est donc le monstre entre nous?"

"T-Toi, bien sûr!"

"Oh, vraiment? La bêtise des mortels est vraiment sans limite"

"Tu te prends pour un dieu, ou quoi?"

"Mon cher, JE SUIS un dieu !"

Je pris ensuite appui sur le sol et sautai dans sa direction. Je l'attrapai par le col de sa chemise et le levai avant d'ajouter:

"Une dernière volonté, peut-être?"

Il sourit puis ouvrit grand sa bouche. Un cri strident se fit entendre, si strident et insupportable que je dus le lâcher et me boucher les oreilles. Il me donna un coup de pied qui me fit reculer.

"Cela ne sert à rien de te boucher les oreilles. Mon cri ne passe pas par tes tympans mais directement par le cerveau."

Son attaque était déstabilisante et provoquait une vive douleur à quiconque l'entendait.

"Tu m'as pris par surprise mais tu ne m'auras pas deux fois."

Je me déplaçai à vitesse maximale et utilisai à nouveau la télékinésie pour l'étrangler. Une fois la gorge obstruée, il lui était impossible de crier. Je tins ensuite mon autre main bien droite, déployée et l'enfonçai au niveau du coeur de mon adversaire. Il cracha du sang par la bouche et quand je ressortis ma main, elle fut pleine de sang également. Ensuite, une fois qu'il fut au sol, je mis un pied sur son torse et je l'attrapai par les cheveux. Puis, je tirai de toutes mes forces, jusqu'à ce que sa tête se sépare de son corps. Après, je m'envolai et retournai aux égouts, là où se trouvait mon billet de sortie. Je montrai la tête du tyran aux autres en guise de preuve et fit un signe de tête au gamin pour qu'il vienne réparer mon vaisseau. Celui n'eut pas l'air de vouloir venir. Il m'en dit la raison:

"J'ai vu ce que vous avez fait. Vous avez tué des innocents. Par conséquent, je ne vous aiderai pas!"

"Très bien. D'accord. Tant pis pour toi..."

Je tuai le peu de personnes qu'il y avait autour de nous, en prenant bien soin d'épargner le jeune garçon. Ensuite, je lui dis:

"Si tu avais coopéré dès le départ, tu aurais pu éviter toutes ces morts. Maintenant, tu viens avec moi!"

Je le saisis par son pull et m'envolai avec jusqu'à mon vaisseau. Une fois arrivés, je lui ordonnai de se mettre au travail, ce qu'il refusa, bien évidemment. De ce fait, j'utilisai mes pouvoirs pour le contrôler et, une fois cela fait, il se mit aussitôt au travail. Je dus attendre quelques heures seulement pour qu'il parvienne à tout remettre à neuf. Ces quelques heures, je les utilisai pour tuer le reste des habitants de cette planète. Une fois revenu et le travail de réparation terminé, je vérifiai la qualité de celui-ci et, une fois assuré que le vaisseau fonctionnait parfaitement, je balançai un kikoha qui tua sur le coup le garçon. Puis, je décollai et partis pour de bon de cette planète à présent déserte.
Contenu sponsorisé

Où suis-je encore tombé? [Solo] Empty
MessageSujet: Re: Où suis-je encore tombé? [Solo]   Où suis-je encore tombé? [Solo] Clock
 
Où suis-je encore tombé? [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis un oiseau, qui est tombé de haut...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »
» je ne suis pas bavard, je peux quant même? mwhaha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Planètes-