Partagez
 

 Le quatrième ordre du malin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Renko
Renko
Autres Races
Masculin Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2016
Nombre de messages : 953
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 2570

Techniques
Techniques illimitées : Télékinésie // Dimension sôdô // Kiaï Gan
Techniques 3/combat : Kaikai // Kami Retsuzan
Techniques 1/combat : Kaminari

Le quatrième ordre du malin Empty
MessageSujet: Le quatrième ordre du malin   Le quatrième ordre du malin ClockLun 18 Déc 2017 - 3:30
C'était à mon tour de passer à l'action. J'avais enfin reçu un ordre. Celui-ci était le suivant: "tuez l'être le plus cher à vos yeux". La première chose que je me suis demandée quand j'ai vu ça, c'était: "est-ce qu'il se fiche de nous?". En effet, personnellement, j'étais bien embêté par cet ordre car je n'avais tout simplement pas d'être cher à mes yeux. J'étais seul, continuellement. L'on pourrait croire que la personne la plus chère à mes yeux serait mon maître, étant donné qu'il me dispense de son enseignement si précieux à mes yeux. Cependant, je ne lui vouais que de l'indifférence. Ce que je convoitais par dessus tout, c'était son poste de Mâ Kaiô Shin. J'attendais simplement mon heure, avant de lui chiper la place, de gré ou de force. Du coup, qui pourrait-ce être?

J'étais là, dans mon vaisseau à me torturer l'esprit afin de trouver cette personne si chère à mes yeux. J'eus alors un souvenir d'une jeune femme. Elle était d'une beauté sans pareille. Son visage au teint éclatant la rendait si rayonnante. Ses sourcils parfaitement taillés surplombaient le lac bleu de ses yeux. Sa chevelure, d'un magnifique doré, tombait jusqu'au bas de son dos. Bref, une femme spéciale. C'était bien sûr un souvenir provenant de ce saiyajin avec qui j'avais fusionné. C'était sans nul doute la personne la plus précieuse à mes yeux, c'était aussi la seule. Si mes souvenirs étaient exacts, cette femme habitait sur Terre, dans un petit village reculé. Je savais parfaitement où il se trouvait et j'y serais en un rien de temps une fois sur Terre.

Pour l'heure, je venais de quitter Vegeta 2 et le voyage jusqu'à la Terre durerait encore plusieurs jours. De ce fait, je partis dans ma salle d'entraînement afin d'améliorer mes aptitudes. Je profitai de ces quelques jours pour me renforcer physiquement et je pus même maîtriser une technique que j'appris par moi-même et sur laquelle je travaillais depuis un bon moment. Les terriens et autres races de l'univers la découvriraient en temps voulu.

Me voilà dans l'atmosphère terrestre. Je pus poser mon vaisseau sans encombre, non loin du village, et en sortis. C'était une fraîche journée d'hiver. Un vent glacial soufflait et une fine couche de neige recouvrait le sol gelé. Je m'envolai jusqu'au village et déambulai quelques minutes avant de reconnaître la petite maisonnette que je recherchais. Je m'approchai de la porte d'entrée, levai mon poing et frappai doucement. Une jeune femme m'ouvrit alors la porte. C'était cette femme, la même que dans mon souvenir. Comment s'appelait-elle déjà?

"Qui êtes-vous?"

Je tentai le tout pour le tout.

"C'est moi, Renko!"

Elle fut évidemment surprise.

"Renko? C'est réellement toi? Tu as beaucoup changé. C'est quoi ces boucles d'oreille? C'est à la mode? Et ces cheveux blancs? Où est passée ta queue?"

"Je t'expliquerai tout."

"Attends. Comment pourrais-je être sûre que c'est Renko en face de moi?"

Quelques bribes de souvenirs me revenaient progressivement en mémoire. Je les usai au mieux afin de la convaincre qu'elle avait bien son cher et tendre en face d'elle.

"Nous nous sommes rencontrés alors que j'étais mourrant. Tu as pris soin de moi chaque jour qui a suivi, jusqu'à mon départ."

"Quel est mon plat préféré?"

"Les ramen."

"Ma boisson préférée?"

"Le vin rosé."

Elle commençait à me saouler avec ses questions stupides. J'aurais pu la tuer sur-le-champ mais quelque chose m'en empêchait.

"Maintenant, une question à laquelle toi seul peut répondre: quelle est la phrase que tu m'as dites juste avant ton départ?"

"Un jour, je reviendrai, je te le promets. Nous vivrons alors heureux sur cette planète. Nous nous marierons, nous aurons des enfants et nous vivrons en parfaite harmonie, loin de toutes ces guerres. Quand je serai de retour, j'aurai apporté la paix sur ma planète natale et dans l'univers tout entier."

Je n'en revenais pas que ce saiyajin ait pu dire quelque chose d'aussi niais.

"Exact. C'est donc toi. Es-tu venu tenir ta promesse? Cela veut dire que la paix règne sur Vegeta et dans l'univers tout entier?"

"Bien sûr."

Elle enroula ses bras autour de mon cou et m'embrassa. Quel était ce sentiment qui naquit en moi? J'en étais sûr. Malgré mon changement de nature de par ma fusion potara, j'étais encore très attaché à cette femme. C'était si profond que ces sentiments n'avaient pas évolué. Néanmoins, je devais accomplir cette rude tâche afin de rester en vie. En somme, c'était elle ou moi.

Elle me fit signe d'entrer et me servit à boire avant de me demander de raconter ce qu'il s'était passé et comment j'avais apporté la paix. Bien sûr, j'inventai des bobards aussi gros que le kraken que j'avais eu à affronter sur Métamol. Elle avait l'air admirative. Elle aussi était éperdument amoureuse de Renko.
Après quelques heures passées à discuter, elle se leva et m'invita à la rejoindre dans la chambre. Nous passâmes une folle nuit d'amour avant de nous endormir.

J'ouvris les yeux et contemplai la femme à côté de moi, dormant à poings fermés. Je devais la tuer. Cependant, depuis que je l'ai vue, il m'en était impossible. Encore à ce moment, je fis apparaître une lame de ki dans mon bras gauche et voulus la lui planter en plein coeur. Néanmoins, je freinai mon geste. Chaque minute passée était insupportable. Je n'arrivais tout simplement pas à mettre fin à ses jours. Un conflit intérieur naquit en moi. D'un côté, je voulais continuer ce jeu et rester en vie. De l'autre, j'étais prêt à me sacrifier, à laisser ce macabre démon prendre ma vie, en échange du bonheur de cette femme, ma femme. Durant plusieurs jours, j'eus plusieurs occasions pendant qu'elle avait le dos tourné mais jamais je ne pus terminer mon geste.

Un jour, alors que nous étions dans la chambre. Elle me fixa durant quelques secondes. Elle demeura silencieuse. Puis, elle s'approcha de moi, me pris les mains et me dit d'un ton calme:

"Pourquoi veux-tu me tuer? J'ai remarqué dès la première nuit que tu hésitais à me tuer."

Elle avait tout compris. En plus de sa beauté, elle était très perspicace. Je ne trouvais plus les mots face à cela. Si elle savait que je tentais de la tuer, pourquoi réagissait-elle aussi calmement?

"Explique-moi, s'il te plaît."

Je la regardai droit dans les yeux et lui expliquai:

"J'ai été choisi pour participer à un jeu macabre. Le maître de ce jeu nous donne des ordres à éxécuter. Sinon, il nous tue. Le mien consiste à tuer la personne la plus chère à mes yeux."

"Je vois... Donc, tu suis les ordres de ce type?"

"Tu ne comprends pas qu'il va me tuer si je n'exécute pas son ordre? "

"..."

"Mais je n'y arrive pas. Je ne peux pas te tuer. Je suis déchiré. Je suis torturé. Vas-tu m'aider?"

"Bien sûr, tout ce que tu veux."

Elle serra mes mains un peu plus fort. Puis, je fis jaillir une lame de mon bras droit, qui vint se loger directement dans son coeur.

"Merci."

Elle tomba, inanimée, sur le sol. Je ne pouvais cependant pas la laisser comme ça, gisant sur le sol. Elle méritait d'être enterrée. Je la pris dans mes bras et l'emmenai dans le petit jardin derrière la maison. Avec mes pouvoirs télékinésiques, je creusai un trou. Toujours avec ces pouvoirs, je confectionnai un cercueil en bois, dans lequel je mis son corps. Malgré mon soulagement, les larmes se mirent à couler toutes seules.

C'était terminé. J'avais accompli l'ordre du malin. Cette personne qui, au final, m'étais si chère était à présent morte et enterrée.
 
Le quatrième ordre du malin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'vais avoir Layr malin si j'prends pas du galon.
» Ordre, Vide et Chaos
» JOUR DU DRAFT ET ORDRE DU DRAFT 2008
» Les chroniques du Fennec
» Zinade Asura, Ecuyer de l'ordre de Rhodium

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Terre-