Partagez
 

 #1, You inspire me...Tenacity [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockMar 23 Jan 2018 - 20:25



Le rouquin la regardait du coin de l’œil d’un air inquiet. De toute évidence, il restait suspicieux par rapport à l’avenir depuis qu’elle avait pu retrouver son fameux Raditz. Il n’ignorait rien, Lavi savait très bien que les travaux de Nemor avaient tous été réalisé dans le seul but de pouvoir un jour retrouver ce cher sayen. Cela dit, tout cela n’était pas de bon augure vis-à-vis de ses enfants. Notamment sa fille, Lyra, qui ne peut pas la blairer de base… et par rapport à Akuma, qu’il appréciait comme un ami. Lavi savait où était sa place, mais il était conseiller et majordome de Nemor depuis aussi longtemps qu’elle était sur cette terre. Il se taisait simplement pour l’instant. Peut-être pas peur de s’attirer les foudres de sa patronne, ou bien de peur de la blesser. Toute cette histoire était loin de la laisser indifférente, bien qu’il fût inéluctable que rien ne comptait plus à ses yeux que d’avoir enfin récupérer Raditz auprès d’elle.


Récemment, Nemor avait reconnecter ses « fusibles » neurologiques lui faisant ressentir la tristesse et la souffrance. Effectivement, celle-ci les avaient déconnectés de son cerveau suite à la mort de ses jumelles…. Pas moins que par la main de Raditz, justement. Depuis, beaucoup de temps s’était écoulé et Queen se sentait capable d’endurer ce genre de souffrance gravé à jamais dans une personne. Bien sûr, car elle avait enfin pu retrouver le général et l’intégrer vraiment dans sa vie, lui faire comprendre son engouement pour lui… Si tel n’avait pas été le cas, Nemor aurait fini par devenir une coquille vide de tout sentiments. Elle aurait fini par débrancher la moindre émotion de son cerveau. Son majordome le savait… alors quelque part, il remerciait le ciel qu’elle n’en soit pas arrivé là, et que, grâce à Raditz, elle s’accroche à la vie.


Après avoir fait la petite emplette de Nemor au plus populaire des magasins de Dösatz, ils se dirigeaient forcément vers le grand complexe sportif du coin. Lavi s’étonnait de voir la scientifique acquérir un tel objet. En effet, il savait que dans son monde d’origine, elle était devenue extrêmement puissante. Mais depuis qu’elle était ici, la force brute ne l’intéressait guère. Cela s’expliquait logiquement par le fait qu’elle consacrait tout son temps à réunir les ressources nécessaires pour se faire une notoriété dans ce monde, entre autres. Tout ça pour pouvoir créer la machine qui lui permettrait de montrer à Raditz qu’il était le centre de sa vie, sans place au doute possible.


Cela ne paraissait donc pas absurde que, ceci étant maintenant fait, cette dernière trouve cela nécessaire que de passer du temps à s’entraîner. Nemor n’était pas assez imbus d’elle-même pour prétendre pouvoir arriver au niveau de certains autres guerriers, mais elle était prête à se donner pour valoir au moins quelque chose parmi toutes les autres puissances de ce monde. Ce n’était pas par vanité ou par ambition propre, mais plutôt parce qu’elle comptait être utile à son cher général sayen si besoin. Bien sûr, elle pouvait l’épauler grâce à sa grande intelligence et ses inventions, sa popularité, tous ses acquis sociaux valable à travers l’univers entier. Sur ce plan-ci, tout leur était assuré. Mais il fallait aussi savoir aller plus loin, et Queen savait que reprendre une certaine forme physique serait toujours utile pour aider son cher et tendre en cas de pépin.


« Alors vous faites ça pour Raditz, encore et toujours. » Dit-il d’un ton calme naturel, bien que l’on puisse comprendre qu’il s’inquiétait pour la Reine.


« La ferme. Je suis toujours officiellement mariée avec Akuma. Ne parle pas de Raditz comme ça hors de chez moi. » Dit-elle avec une froideur qui fit baisser les yeux de son majordome, l’air mal à l’aise. « Question idiote, réponse adaptée. Tu devrais plutôt t’occuper de tes affaires, Lavi. Nous sommes peut-être partenaires depuis des années, mais je ne suis pas prête à écouter les possibles remontrances que tu as l’air de vouloir me faire. Je sais ce que je fais, où je vais, depuis le commencement. » Nemor croisa les bras et continua de marcher, d’un air plutôt contrarié à présent.


« Je n’apprécie pas Raditz. » Dit-il, franc jeu. « Je sais que ça pourrait changer, mais c’est parce que je me suis attaché à ce bougre d’Akuma… à mes yeux, c’est un am… »


Nemor se retourna et lui envoya une gifle dans la figure qui projeta son visage sur le côté. Ce dernier la regarda d’un air à moitié surpris, et à moitié conscient du fait qu’elle aurait ce genre de réaction.


« Tu es sourd maintenant ? » Nemor l’attrapa par le poignet et le serra dans sa petite main pourtant bien dotée d’une force suffisante à lui briser les os. « Si tu cherches à rentrer en conflit avec moi, alors tu prends le bon chemin. » Son regard devint d’autant plus dur qu’elle remarquait une certaine détresse dans le regard de Lavi. « Tu es un Dieu de la mort et tu éprouves tellement de sympathie pour moi que cette situation te touche… » Cette dernière lui lâcha le poignet et soupira. « Nous sommes deux monstres, et pourtant je ressens la même chose. Je n’ai pas envie de poursuivre sur le chemin de la discorde avec toi… » 


Son majordome posa ses mains sur les épaules de Nemor, en douceur. « Ma vieille amie, je sais qu’il était le but de ta vie, mais Akuma… » il essayait de trouver son regard, mais cette dernière ne lui accorda pas ce privilège. « Tu es congédié jusqu’à nouvel ordre. » admit-elle, relevant son regard vers le sien cette fois. Elle voyait l’incompréhension dans le regard de son majordome. Ce dernier laissa ses bras retombés lourdement le long de son corps. Son visage était toujours épris d’un sentiment de doute, de douleur et de tristesse.


« Queen… »


Il ne sut pas quoi dire de plus. Nemor ferma les yeux un instant et se retourna pour lui faire dos, poursuivant seule son chemin jusqu’au complexe sportif. Lavi se contenta de la regarder partir avec la boule au ventre.


Une fois arrivée au centre d’entraînement, la Reine présenta sa carte pass. Beaucoup étaient étonné de la voir ici, c’était la première fois qu’ils la voyaient se pointer dans un tel endroit. La plupart étaient charmé d’avance de voir la jolie Reine moulée dans la tenue d’entraînement, d’autres curieux de voir ses habilités au combat. Cette dernière ignorait tout le monde, comme d’habitude. Elle s’inquiétait très peu de ce que pouvaient penser les autres de sa petite personne ou de ses actions… Notamment parce que son don très utile pour contrôler les foules lui servait à foison pour peaufiner sa réputation dans le bon sens.


La sayen attacha ses longs cheveux en une queue de cheval et enfila la combinaison de combat que lui prêtait la salle. Une fois prête, elle constata les différents endroits accessibles dans la salle. Nemor préférait commencer par la salle de gravité. Tout simplement parce que les entraînements sous une gravité intense permettaient, logiquement, d’obtenir plus vite un gain de puissance que dans des conditions normales. S’entraîner donc sous les conditions extrêmes d’un tel lieu lui permettrait d’acquérir une progression plus performante.


La Reine entra dans l’une des salles de gravité, laissant la porte ouverte mais avec un message dessus : « Seuls les grands guerriers sont autorisés à déranger Queen Nemor, autrement passez votre chemin, à moins que vous cherchiez à prendre une raclée. ». Au moins, le message était clair et concis, pas possible de se tromper. Queen ne semblait pas plaisanter : ceux qui n’avaient pas une force suffisamment grande à son avis s’attireraient ses foudres.


Puisqu’il y a énormément de petits malins dans le monde, Nemor venait de poser un dispositif scientifique à la porte. En effet, cette dernière scannait les individus qui essayeraient d’entrée. Si leur puissance était au-dessus d’un certain seuil, alors la porte se déverrouillerait. Sinon… ces derniers se verraient recevoir une décharge électrique.


Était-ce légal ? Sérieusement ? On parle de Queen Nemor, lecteur. Tu t’attendais à quoi ? Légal ou non, elle emmerde tout le monde puisqu’elle se les fous dans la poche. Qui oserait venir contester une action de la Reine en personne ?


La guerrière observa le panel et les « objets » d’entraînement à disposition. Des choses intéressantes pour bien débuter. Cela dit, elle devait dans un premier temps s’attarder sur un élément essentiel que beaucoup négligent : la méditation.


Au-delà de sa vertu qui consiste à apaiser un esprit et à prendre du recul sur les choses d’une manière générale, cette pratique permettait d’être disposer à faire le vide pour mieux accueillir la souffrance, élément que Nemor avait réintégré depuis peu dans son circuit neurologique. Apprendre par la sagesse à appréhender la souffrance, l’intériorisé comme l’extériorisé était important. Ainsi, on arrivait mieux à contrôler les effets sur notre corps lors de réel affrontement. Logique, si au préalable vous vous attardez à comprendre le moindre mécanisme de votre corps concernant ces sensations déplaisantes, et que vous étudiez pour apprendre à contrôler vos ressentis… afin d’être le plus zen possible lors des situations délicates.


La Reine monta la gravité au maximum. Elle fut plaquée au sol dès lors où son doigt poussa le bouton tout en haut. Cette dernière s’y attendait, donc elle ne fut pas surprise. Cela dit, c’était vraiment insupportable. Cette chaleur, cette oppressante masse pesant sur ses épaules et son corps entier…. Cette dernière serra les poings et tenta de se redresser, ce qui fut un échec cuisant à plusieurs reprises. Cela lui faisait faire des pompes très désagréables d’ailleurs, avec tout ce poids sur elle... C’était très, très vite épuisant. La sayen serra les dents et se servi de sa détermination inébranlable pour réussir à se mettre en tailleurs, le dos appuyer contre une paroi de la salle, sans quoi elle sera déjà retombée comme une masse par terre.


La Reine était prête à endurée. Elle ferma les yeux. Il fallait qu’elle arrive à infliger cela à son corps le plus longtemps possible. Bientôt, elle aurait une machine lui permettant d’exclure totalement le sommeil de son quotidien. En attendant, elle prenait un traitement qui lui permettait de dormir très peu (environ deux heures par jour), et qui s’était déjà avéré être très utile pour avancer sur des projets scientifiques en peu de temps. Cette dernière commençait à se détendre en pensant à des choses agréables, comme ses moments intimes auprès de Raditz, ses discussions avec son fils Takumi, les rares fois où Lyra démontrait qu’elle l’aimait… et cela fit détendre ses muscles malgré toute la pression ignoble sur son corps entier.


Une fois entièrement détendue physiquement et mentalement, Nemor se remémora alors toutes les situations dans lesquelles elle éprouvait des sentiments négatifs. Pourquoi ? Tout simplement pour apprendre à concilier ces situations avec une paix intérieur. Un calme intérieur. C’était le mode d’entraînement de très grands guerriers qu’elle avait étudié. Grâce à cela, ces derniers arrivaient à contrôler leur colère pour la sortir au bon moment dans un combat et la rendre plus efficace, par exemple. Il était primordial d’apprendre petit à petit à ressentir de la plénitude dans des situations où, auparavant, on se sentait émotionnellement mal ou hors de contrôle.


*Je tiendrais ma parole… Je me dois d’être la meilleure partenaire possible pour un être aussi magnifique que toi…Mon cher Raditz…*
 

Malgré l’intangible douleur qui se lisait sur les traits du visage de Nemor, un sourire se grava sur ce dernier. Des curieux qui étaient de passage s’accumulaient derrière la porte de la salle où se trouvait la Reine. Certains se prirent donc des décharges en tentant d’entrée, ce qui dissuada les autres d’essayer. D’autres se contentaient de l’observer faire tout en ayant quelques commentaires déplacés qui laissait suggérer qu’ils aimeraient bien tremper leur biscuit. Pourtant, personne ne pouvait l’atteindre. Personne sauf Raditz, qui même dans une telle situation lui servait de stimulation positive pour se pousser à aller toujours plus loin !


Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 12839
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 120 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockDim 15 Avr 2018 - 18:31
Après une rencontre avec le froid et une longue balade dans le temple de Metamol, le magma avait finalement réussi à trouver le temps pour continuer son entrainement. Fugma venait d’atterrir dans le fameux complexe d’entrainement de Dösatz. En se rendant sur cette planète, en plus de trouver une multitude de guerriers, il avait la chance de voir également une zone dédiée à l’entrainement. Il y avait plus large panel de matériaux pour s’entrainer. Mais ce qui avait le plus attiré l’attention du chef de la planète Magma, était les salles de gravités. Il n’avait pas eu la chance d’avoir ce genre de technologie dans la salle de l’esprit et du temps, là où il c’était entrainé. Il avait compensé ce manque par des poids, mais cela restait moins efficace qu’en augmentant la gravité, qui permettait ainsi de faire travailler l’ensemble du corps.
 
Fugma entre ce complexe, cherchant à présent un endroit pour s’entrainer. Il continua sa marche tranquillement, cherchant une salle de libre. Vu la popularité de cet endroit, il était logique de voir un grand nombre de salles utilisées. Le magma vit finalement au loin son graal, et se dirigea logiquement vers. Néanmoins, alors qu’il allait arriver à la salle de libre il vit sur une porte un étrange message. Le magma intrigué le lu alors à tue-tête :
 
« Seuls les grands guerriers sont autorisés à déranger Queen Nemor, autrement passez votre chemin, à moins que vous cherchiez à prendre une raclée. ». 
 
Le nom ne disait strictement rien à Fugma, ce guerrier n’était pas sur la liste des combattant au tournoi, donc il était difficile d’avoir un avis sur ce dernier. Il était en effet tout à fait possible, qu’une personne trop présomptueuse avait posé ce message. Ce genre de situation était très courante, surtout sur Terre. Fortement intrigué, et avec peut-être la possibilité de parfaire son entrainement, le magma se retrouva alors hésitant. Il n’avait pas non plus envie de déranger, ni de perdre son temps. C’est à ce moment-là qu’un homme bouscula le chef des Ganshou pour lui passer devant. C’était un grand gaillard, qui devait dépasser les deux mètres et bien baraqué. Vu son armure et son détecteur, il n’y avait peu de doute sur le fait qu’il soit un Saiyan, même si son crane dépourvu du moindre cheveu pouvait laisser un doute.
 
« Laisse-moi passer mauviette, je suis le grand Pytharovitch. Tu ne sais pas lire ? Seul les grands guerriers sont autorisés. Va plutôt aller dans le bac à sable, tu trouveras peut-être un gosse à ta taille, ahahah ! »
 
Fugma qui c’était fait passé devant, devait le reconnaitre, il était en effet grand. Néanmoins il ne faisait pas partie de ces gens trop présomptueux, le magma sentit une grande puissance en lui. Le guerrier à l’accent russe posa sa main sur la poignée de la porte, mais à ce moment-là une surprise se passa. Un étrange bruit se fit entendre, comme si la poignée de la porte était en train d’analyser la puissance du guerrier. Un autre bruit se fit entendre, et le guerrier se retrouva électrocuté sur place. Quelques secondes plus tard le guerrier se retrouva effondré au sol. Il se releva tant bien que mal, et partit en courant boitillant. Fugma se retourna et regarda le grand guerrier :
 
« C’est con tu n’étais pas à la hauteur. »
 
Annonça sarcastiquement le magma. Le grand chauve se retourna, et une grosse veine se fit apparaitre sur la tête du guerrier qui semblait touché dans son orgeuil. La colère lui donna des ailes, et il se dirigea avec son poing droit en direction de Fugma. Néanmoins le magma disparu soudainement du champ de vision du guerrier saiyan. Et pour cause il avait à présent ses deux pieds sur la tête de ce dernier.
 
« Trop lent, Pytharovitch. »
 
Fugma s’envola et se reposa au sol, et regarda son adversaire qui venait de comprendre son impuissance. Il resta bouche bée, hésitant entre retenter sa chance, ou éviter une nouvelle humiliation. Finalement c’est son propre corps qui lui donna sa réponse. L’adrénaline obtenu par la colère c’étant évaporé, le dur retour à la réalité fut un véritable foudroiement pour le guerrier de Vegeta qui tomba à genoux. Il se releva tant bien que mal et s’en alla en pleurant tout en annonçant :
 
« Finalement, faire des châteaux de sables, ce n’est pas si mal. »
 
Fugma se retourna pour regarder la porte. La personne à l’intérieur semblait un brin machiavélique, lui rappelant un certain Nate Kurusawu. Cela ne l’étonnerait pas que ce soit lui à l’intérieur, il aurait du genre à mettre ce genre d’appareil sur une porte. Le magma posa alors sa main sur la poignée, libérant au passage sa puissance. Finalement le bruit d’avant fit son retour, et le magma put entendre la porte se déverrouiller. Il poussa la porte, prêt à voir le visage de cet inconnu.
 
La porte était à présent grand ouverte et le magma fit ses premiers pas à l’intérieur de la salle, et rapidement le magma ressentit une grosse force faire pression sur lui. Il se retrouva à genoux, mais le chef de metamol fort de ses nombreuses années d’entrainement arriva à tenir le coup. Il se releva non sans mal, mais arriva à faire face à cette force qui l’avait un peu surpris. Il ne faisait donc aucun doute que vu la force exercé dans cette pièce par la gravité, que le guerrier ici présent devait sortir de l’ordinaire. Néanmoins il voyait mal Nate utiliser ce genre de processus. Le magma marcha tranquillement dans la salle, et il vit finalement une guerrière Saiyan lutter contre cette force. Fugma toujours debout prit alors la parole les bras croisés.
 
« C’est donc toi la fameuse Queen Nemor ? Comme tu le vois sans doute j’ai réussi à passer ton test. Pourquoi es-tu à la recherche de grands guerriers ? »
 
Le magma resta simple dans ses paroles, n’étant pas forcement adepte des longs discours. Il était essentiellement là pour étancher sa soif de curiosité, et pourquoi pas perfectionner son entrainement.


#1, You inspire me...Tenacity [PV] Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 3, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockLun 16 Avr 2018 - 21:27
La scientifique luttait en utilisant toutes ses forces pour réussir à engendrer des mouvements plus fluides à mesure du temps. La gravité était, d’après son expérience, une très bonne technique pour reprendre du poil de la bête. Dans son univers de base, Nemor avait des emploi du temps très chargé, et ceux-ci incluaient forcément un entraînement une fois par jour. Sa force d’antan n’était plus à son apogée ici, mais cela ne lui enlevait pas l’expérience, le fait qu’elle connaisse “le terrain” des entraînements, et comment elle doit s’y prendre pour évoluer au mieux.

Son regard vicieux se concentrait, cela dit, sur les différents guerriers qui défilaient pour tenter d’ouvrir la porte. Son rire cynique était pénible à entendre pour ceux qui se faisaient humilier, mais ils ne risquaient pas de l’entendre vu que ces idiots restaient bloqué derrière la porte ! Nemor se tordait intérieurement de rire au final, parce que rire à gorge déployé sous cette gravité écrasante était un véritable défi.

Le grand gaillard chauve qu’était Pytharovitch s’était lamentablement ramassé lui aussi: de toute façon c’est bien connu, les gros plein de muscles ont une petite… pas besoin de faire un dessin tout le monde connait la chanson ! Et donc, ce pauvre sayen n’était pas une exception.

Par contre… lui, il en est une.

Le visage de Fugma devant la porte lui rappela alors d’autres souvenirs de son monde. Elle avait bien connu le magma dans sa dimension, après tout il était ami avec Warui, qui était son émissaire lors des bal organisé par Nemor. Difficile à croire qu’ici ils s’entreturaient s’ils se croisaient, mais quand on étudie et qu’on comprend que toutes les variantes sont possibles d’un monde à un autre, on se dit que ce n’est que le fruit d’un hasard que les relations puissent autant diverger.

Elle n’ignorait pas que Fugma fréquentait une dénommée Alexandriel, inconnue pour Nemor même dans son monde. Elle était une ange, il était donc possible que comme elle était une création d’un Dieu de cette dimension, elle n’existe qu’ici et pas ailleurs. Queen se renseigne sur tout et tout le monde, ce n’était pas pour rien qu’elle avait passé autant de temps à peaufiner une machine exprès pour emmagasiner des informations. De plus, tout ce qui se passe sur Dösatz et aussi sur Terre, là où se trouve son ancien chez elle, est hautement surveillé par cette dernière.

Il n’était donc pas un secret pour Nemor ce qui était arrivé à l’ange dont le magma semblait être amoureux… et ça allait être un sujet sympathique de discussion.

Ce dernier passa sans mal le test de la porte, sans grande surprise pour la Reine qui se doutait qu’un guerrier de sa qualité franchirait le seuil de celle-ci sans mal. Grâce à sa machine pour localiser et analyser les guerriers les plus redoutables de ce monde, elle avait pu voir que Fugma était haut placé dans la liste. Elle ne pensait cependant pas tomber sur un grand guerrier durant son séjour d’entraînement ici, et la scientifique restait dubitative… était-ce réellement une bonne chose que de croiser sa route ? Il fallait espérer que Fugma soit assez conciliant dans sa manière de concevoir la vie et les choses, sinon elle pourrait se faire un ennemi rapidement…

Il s’approcha d’elle, debout et les bras croisés. Pas étonnant qu’il arrive à se déplacer facilement malgré la gravité au vue de sa puissance. Le regard inexpressif et les yeux de meurtrier de Fugma - malgré lui, après tout fallait pas choisir le physique de Light sinon haha ! - faisait sourire Nemor. Cela contrastait avec sa personnalité apparemment calme et distinguée dans ce monde-ci. Il commença à lui parler mais l’un de ses appareils se mis à sonner.

Un instant je te prie” dit-elle en levant sa main pour lui faire signe d’attendre: et bien que sa main avait peiné à se lever, Nemor ne désactiva même pas la gravité le temps de répondre à l’appel. Cette dernière voulait s’accoutumer totalement à cette gravité, et il fallait persister, peu importe la situation

Cette dernière sortit difficilement de sa poche un appareil ressemblant à un téléphone mais grandement amélioré. Elle appuya sur un bouton et l’appel fut transmis directement dans l’un de ses implants crânien, ce qui lui permettait d’entendre l’émetteur et de répondre sans maintenir un quelconque appareil près de son oreille. Naturellement, Fugma n’entendrait que ce que Nemor dirait.

Madame, je me suis permis de vous appeler car l’heure est gra…

Je t’ai dis que tu es congédier jusqu’à nouvel ordre, Lavi.

Mais… Nemor…La Stinger Industry… l’entreprise vient d’être totalement annihilée…

Un blanc de quelques secondes.

Est-ce à cause des clones ?

Non madame, le clone de Gilean remplissait parfaitement ses fonctions, et celui de Kym les siennes. Personne ne semblait avoir remarqué quoi que ce soit. Tous les agents de Stinger sont morts, la puce implantée dans leurs cerveaux s’est activée pour les assassiner. Seul l’agent H est toujours en vie puisqu’il est immortel. Ce dernier cherche d’ailleurs à vous contacter par rapport à RL, il faut qu’il trouve un endroit où la mettre en sécurité maintenant qu’il n’y a plus la Flèche d’Argent.... La Flèche d’Argent s’est écrasée sur Metamol.

La main droite de Nemor, tremblante à cause de la gravité écrasante de la salle, autant que de la gravité de la situation vint se poser sur son front un moment, pour redescendre lentement le long de son visage.

Renvoi un message holographique à l’agent H, je suis disposée à accueillir RL chez moi. Prépare son arrivée. Tu es bien sûr qu’il ne reste aucun autre agent de Stinger en vie ?

Pas à notre connaissance. Même le commandant Ellias est introuvable…

Et.... Rywal…

Désolé madame…

La scientifique ferma les yeux un instant. Elle n’était pas la meilleure amie de Rywal, mais ils avaient été les parents d’un projet fabuleux ensemble…

Je veux bien croire que Gilean n’est pas à l’origine de tout ça, mais alors comment….

Comme une évidence, un doute clair et bien présent… sa poitrine se serra alors qu’elle dit:

Sobek…?

Sa vision se troubla un instant. Tout était devenu noir, et elle ne vit que les yeux bleu de sa création apporter de la lumière dans cette vision ténébreuse. Nemor ravala difficilement sa salive et essaya de réunir correctement ses pensées afin de répondre à son interlocuteur.

J’imagine que tôt ou tard, si c’est bien lui… il viendra me rendre visite.” dit-elle à voix haute mais le regard perdu dans le néant. “Je… suis un peu sonnée par cette nouvelle comme tu l’imagines…” La scientifique se sentait à la fois troublée et inquiète, mais pas triste parce qu’elle avait fait sauté son câble lié à la tristesse depuis un bon moment déjà, grâce à ses machines. “ J’espère que Sobek et RA31 vont bien… eux aussi étaient affiliés à Stinger, j’ignore si le coup du “suicide collectif” peut les atteindre d’une quelconque manière que ce soit… même s’ils ne peuvent pas être désactivé simplement et facilement… je me fais du soucis pour mes enfants.

Je comprends madame. Je m’occupe des formalités et de l’accueil de RL, soyez tranquille.

Je…d’accord.

L’appel cessa quelques secondes après qu’elle ai donnée son approbation. Cette dernière se pencha en avant, à genoux et la paume des mains contre le sol. Ses longs cheveux recouvraient ses épaules et son buste, ainsi qu’une partie de son visage. Cette dernière serra les dents et se leva petit à petit, comme un misérable insecte. Avec un lot de failles dans ses démarches pour se mettre debout, Queen arriva à se relever et à s’adosser à l’une des paroies de la salle.

Navrée pour ce… petit contre-temps. On vient de m’apprendre la destruction totale de Stinger Industry… cela a dû en choquer plus d’un.” cette dernière commença à s’abaisser pour faire des squat en même temps qu’elle s’adressait à Fugma. Oui, Nemor c’est du chien, c’est hargneux ! Cette dernière ne comptait pas lâcher l’affaire, aussi difficile puisse être ses débuts sous cette gravité, elle voulait réussir.

Bon…” on entendait au son de sa voix qu’elle peinait à parler mais qu’elle s’accrochait. “Je cherche à me faire des connaissances, voir des amis… notamment pour le bien de mes proches, de ma race, et de mon… compagnon. Il est important d’apprendre à connaître les plus grandes forces de ce monde, je tiens à entretenir des relations cordiales avec ceux qui ont du pouvoir.

Celle-ci persévérait à vouloir exécuter des squat. Plusieurs fois, elle se ramassa, ce qui était drôle de voir Nemor dans une telle posture peu à son avantage. Cela dit, sa détermination la poussait à revenir à la charge. Cette dernière laissa un moment à Fugma, qui était sûrement assez choqué d’apprendre le déclin plus que total de la Stinger Industry lui aussi - et peut-être qu’il réfléchissait à l’avis qu’il allait se faire de Nemor, s’il voulait bien rester discuter un peu avec elle, s’entraîner même…

Une chose me surprend Fugma, cela dit….” finit-elle par dire sur un ton ironique. “Est-ce que tu sens encore l’aura de ton amie sur Dösatz ? Comme quelques guerriers qui sortent du lot, on reconnaît l’énergie des guerriers que l’on a déjà fréquenté, ou de ceux qui possèdent plus de potentiel que les autres mortels qui les entourent… alors elle ne doit pas être compliquée à repérer…
Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 12839
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 120 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockMar 1 Mai 2018 - 16:04
Le magma venait de faire son apparition dans la grande salle de gravité, se posant juste devant la Saiyan. Au fond, il aurait préféré trouvé une personne d’une autre race, les Saiyan étant une race omniprésente. Ce n’était pas grave, ce n’était pas l’appartenance à une espèce qui faisait une personne. Cette dernière reçu un appel soudain, coupant brusquement dans une conversation à peine entamé. Fugma prit son mal en patience et acquiesça en signe de retour.
 
Ce qu’il n’entendit n’était que du charabia pour le magma, parlant de Lavi, clones, agent H. Néanmoins c’est vers la fin de la conversation qu’il put enfin trouver une information. Il semblerait que les agents de Stinger ne soient plus en vie. Nate serait-il concerné ? Non cela faisait un moment qu’il ne travaillait plus pour lui. Bref tout ceci était peut-être lié à la mort tragique d’Ajito. Eux qui étés venus sur la planète Metamol pour redonner un second souffle à la planète furent les premiers à le perdre. La suite de la conversation évoquée des personnes qu’il ne connaissait pas, lui refit perdre tout intérêt à la conversation, et attendit donc patiemment que la Saiyan soit de nouveau disponible.
 
La conversation s’arrêta et cette dernière se redressa tant bien que mal. Elle confirma par vive-voix ce que le magma avait deviné via les propos de cette dernière : l’annihilation de la Stinger Industrie. C’était en effet choquant, et à la fois assez surprenant. Il était difficile d’imaginer une structure si grande et puissante arriver à se faire détruire. Ceci était une preuve qu’il fallait toujours rester sur ses gardes, car il existe aucun acquis. Il ne connaissait pas particulièrement les membres de cette organisation, réduisant la peine que Fugma pouvait avoir, néanmoins il ressentait un petit chagrin pour toutes ces personnes décédées.
 
« Toute mes condoléances. »
 
Annonça tout simplement Fugma, Nemor ayant sans doute perdu des proches dans cette tragédie. Juste ensuite cette dernière montra sa détermination en cherchant à faire des squats, alors qu’elle était déjà en train de lutter ici pour tenir debout. Le magma lui resta impassible, attendant de pouvoir voir le fond de la pensée de cette dernière. Son message restait toujours un mystère pour le magma, mais il allait bientôt avoir la réponse. La saiyan luttait, mais arriva tout de même à prendre la parole. Elle expliqua alors qu’elle cherchait tout simplement à élargir son cercle de connaissance, ce qui en soit n’était pas une mauvaise chose.
 
« En effet je conçois tout à fait, agrandir son cercle de connaissances permet d’avoir une meilleure vue de l’univers, et peut permettre également de réduire le nombre d’ennemies. On a tendance à moins juger une personne si on sait pourquoi il fait une action. Je suis déjà un allié des Saiyens, mais ma relation reste très primaire avec eux. Ce sera un plaisir d’entendre votre histoire, Queen Nemor. »
 
Nemor était toujours en lutte, mais se vianda à plusieurs reprises. Le magma ne fit aucun commentaire à ce sujet. Elle luttait à une gravité bien trop élevé pour elle, il était normal qu’elle trébuche à de nombreuses reprises. Le magma n’étant pas du genre à juger sur ce genre de chose, ignora tout simplement ses déboires.
 
Elle reprit finalement la conversation, et dès ses premiers mots le magma commença à la fusiller du regard. Il y avait quelque chose d’étrange, quelque chose qui sonnait faux. Il resta sur ses gardes, tout en restant inerte, se concentrant sur les mots lâchés par la Saiyen. Et plus la conversation avançait plus le malaise grandissait. Elle parla d’Alexandriel, évoquant son énergie. Le premier reflexe du magma fut bien entendu de se concentrer pour essayer de détecter l’énergie de cette dernière. Peu à l’aise avec ce genre de procédure le magma prit quelques secondes pour se concentrer et essayer de la sentir : mais rien. Pas la moindre once énergie de cette dernière.
 
Une goutte de sueur coulait sur le front du magma, la tension était en train de monter et à la sienne de chuter. Il ferma les yeux un cours instant histoire de bien vérifier, il était tout à fait possible que le précipitamment il avait mal vérifié. Il vérifia l’intégralité des auras, mais aucune n’avait la douceur de celle d’Alexandriel. Elle avait tout simplement disparu, alors que le magma était en train de se balader tranquillement sur Dosatz.
 
Il dirigea son regard vers la Saiyen, et sous la colère attrapa le cou de cette dernière et la plaqua contre un mur. Le regard du magma avait radicalement changé, toute bienveillance qu’on pouvait retrouver dans son regard avait à présent disparu. Malgré la gravité de la pièce le magma arriva à tenir Nemor debout contre le mur, l’étranglant en partie. Fugma prit finalement la parole après avoir fixé du regard pendant un moment la Saiyan, cherchant à interprété quelque chose.
 
« Comment connais-tu mon nom ? Comment sais-tu pour elle ? Mais surtout, dis-moi ce que tu as fait d’elle, car j’ai du mal à croire que tout ceci est une coïncidence. »
 
Dès que Nemor avait prononcé le nom du magma, ce dernier avait tilté. Certes il devenait de plus en plus connu, mais cela restait un signe bien étrange. A présent il attendait impatient une réponse de cette dernière, propulsé par la colère provoquée par l’amour qu’avait le magma pour Alexandriel. Il était prêt à tout pour récupérer celle qui avait fait bruler la flamme de son cœur.


#1, You inspire me...Tenacity [PV] Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 3, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockMer 2 Mai 2018 - 21:57
Le Ganshou venait d’honorer de sa présence la scientifique. Ce dernier était l’un des combattants les plus remarquables dans cet univers-ci, et Nemor ne pouvait que saluer sa performance guerrière. Ce dernier ne semblait pas très proche de la Stinger Industry en tout cas, ce qui était toujours bon à savoir: bien qu’il présentait ses condoléances, Fugma restait tout de même extrêmement impassible face à ce drame. Cette dernière acquiesça de la tête pour remercier ce dernier lorsqu’il lui souhaita ses condoléances. C’était surtout la mort de Rywal qui l’atteignait: ils avaient longuement travaillé de pair pour élaborer leur bébé, Sobek. Bien qu’ils ne s’accordaient pas sur tout et qu’ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde, Nemor avait du respect pour lui.

Concernant le clone de Gilean, de toute façon le “vrai” était déjà passé à la trappe… malheureusement. Puis Kym était une meurtrière instable, si elle avait périt avec tout le reste, au moins elle retrouverait peut-être son cher Boss. La scientifique savait faire preuve d’énormément de recul sur les choses: après tout, ce n’est pas comme si elle n’avait pas déjà tout perdu dans un autre univers donc… ce n’est pas comme si les sentiments négatifs s’amenuisent avec le temps, mais on arrive à mieux encaisser le choc. Et de toute façon, Queen est incapable de se sentir triste.

Au départ, le magma semblait plutôt réceptif et même sympathique. Lui qui avait pour habitude d’être stoïque quasiment 24/24, cette fois il apparaissait sous un visage plus amical. La scientifique apprécia se fait. L’entendre dire que sa relation était très primaire avec les saiyans tira un sourire fallacieux à Nemor. D’une part parce que “primaire” et “saiyan” dans la même phrase n’est pas du tout absurde au vue du passé de ces primates dégénérés… et de l’autre parce qu’ils ont toujours du mal avec le relationnel ces bougres. Rien d’étonnant donc, jusqu’ici.

Disons que mon peuple doit encore progresser concernant les formalités et le relationnel…Je devrais probablement être leur émissaire de bienséance.

La scientifique lâcha un petit rire amusé, malgré sa difficulté déjà à parler à cause de la lourde gravité de la salle qui appuyait sur sa “vieille carcasse” si bien conservée.

Nemor avait été très… tatillon avec Fugma. Soit il fallait être vraiment bête pour le provoquer de la sorte, soit… quelqu’un tentait d’analyser ses faiblesses. Visiblement, là voilà sa grande faiblesse à lui. Ce n’était pas qu’une simple supposition. La Reine continue de garder son sourire malicieux, même alors qu’il la fusil du regard et qu’elle sent qu’il est sous pression. Il met un peu de temps à venir l’agresser: il vérifie plusieurs fois la véracité des propos de la saiyan avant de lui sauter dessus pour l’étriper. Cette dernière n’arrive pas à rire: il fait trop lourd ici à force, mince alors… Et puis il la soulève en la tenant par le cou. Cette dernière s’étouffe à moitié dans la poigne puissante de son bourreau.

Il ne rigole pas le petit père ! Son air de sociopathe sanguinaire habite dorénavant son visage. Si ce n’était pas Nemor, d’autres de mes personnages auraient trouvé cela cruellement sexy… En même temps, on parle bien du superbe regard de tueur de Light Yagami huhu ! Bref, je m’égare…

Il la questionna, cohérent. Cette dernière se racla la gorge à plusieurs reprises pour lui signifier qu’il serrait un peu trop fort. Au final, elle usa de sa technique de cercle de téléportation psionique, ce qui s’avérait plus rapide pour qu’il la lâche. Le magma se retrouva téléporté à quelques pas de la scientifique, qui tomba lourdement à genoux en reprenant son souffle d’un air pittoresque.

P-pause… je suis pas superman moi…

Dit-elle sur le ton de la plaisanterie. Même alors qu’elle était susceptible de se faire latter par Fugma, elle restait arrogante. Cette dernière eut énormément de peine à se redresser convenablement, le dos appuyé contre l’une des paroi de la salle. Encore quelques instants, elle dû reprendre son souffle et stabiliser ce dernier pour ne pas trembler de la voix. Cette dernière fouillait dans son implant crânien pendant ce temps, à la recherche de la fameuse vidéo.

Je surveille l’intégralité de Dösatz. C’est ma maison principale maintenant, et je tiens à garder un oeil sur les moindres faits et gestes d’autrui sur cette planète qui est mon foyer. De plus, je suis une scientifique avant tout. Si je connais ton prénom, Fugma, c’est non seulement parce que j’ai créé une machine capable de localiser et de récolter des informations sur chaque forme de vie dans cette galaxie, mais aussi parce que je te connais bien. Ou plutôt… je t’ai bien connu.” Cette dernière soupira, c’était souvent débile à dire et dur à avaler ce genre d’histoires, tant pis s’il ne la croyait pas. “Je ne viens pas de cet univers à la base. Tu étais l’un de mes alliés dans ma dimension de base… Soit.” Son regard devint sérieux, sombre. “Tu es dans une sacrée merde. Ta copine, surtout. Au début, je n’ai pas compris qui était cet être séraphin qui est venu la cherché… et puis, à force de faire des recherches, je suis tombé sur quelques écrits…pour le moins passionnant.

Un écran holographique apparu devant Fugma à la demande de Nemor. Avec son implant, tout se passait directement dans sa tête, bien plus pratique que de devoir sortir un téléphone, une tablette ou un appareil électronique quelconque pour avoir accès à ses fichiers de surveillance. Elle démarre la vidéo, qui révèle Alexandriel en pleine promenade dans les rues commerciales de Dösatz… et tout d’un coup, la caméra capte une source d’énergie qui la fait presque défaillir. Cette source d’énergie écrasante se pose à côté de la jeune femme aux cheveux rouges.

C’est visiblement un homme habillé d’une lourde armure qui laisse penser qu’il est quelqu’un d’important, quelque part.

« Alexandriel ! Enfin je te retrouve ma sœur. Et tu vas venir avec moi ! » … Il est oppressant.

Il pose l’une de ses mains sur l’épaule de sa soeur. Alexandriel porte l’effroi sur son visage: elle n’ose même pas le regarder.  Sa main s’approche doucement d’une de ses poches et y sort son émetteur. Timidement, elle l’approche de ses lèvres.

« …Fug…ma… »

« Ne lui parle pas ! » Fulmine-t-il. « Je ne tolérerais plus que tu parles de lui en ma présence dorénavant ! » Il prend l’émetteur et le brise sans le moindre mal. « Tu reviens vivre parmi les tiens Alexandriel, et notre Seigneur m’a chargé personnellement de ton châtiment. Tu es peut-être ma sœur, mais tu mérites d’être sévèrement punie pour ton affront. » Sa voix perd de la tonalité, au moins il a cessé de s’exprimer en criant. « Allons-y maintenant. Ce monde de mortels ne pouvait que t’apporter des vices, je le savais. »

Les grandes ailes de son frère l’enveloppent et lui-même l’enlace dans son étreinte. Ensemble, ils décollent à folle allure en une direction méconnue. Fin de la vidéo.

Mes caméras sont suffisamment élaborer pour faire une analyse de chaque individu qu’elle repère, et…. Cet homme a une puissance fascinante. Je n’ai jamais vu un guerrier aussi fort parmi les mortels. Je suis désolée de te dire ça, mais pas même toi ne pourrait rivaliser avec lui.” La scientifique croise les bras difficilement avec la gravité. “Perturbée par un tel être, j’ai fait mes petites recherches. J’ai trouvé dans des livres écrit et amené par des anges, il y a de cela des décennies, des histoires sur le monde des anges… et devine quoi, mon pauvre Fugma. Ce grand gaillard n’est pas moins que leur “grand chef”; celui qu’ils nomment “L’Archange Suprême” ou encore “ La volontée de Dieu”. Visiblement, les anges sont à la botte d’une espèce de divinité, et ce type est le favori de leur Dieu. J’ai confirmé ces sales histoires en salle d'interrogatoire avec pas moins d’une centaine de sujet ange... ” Nemor ne mit pas l’accent sur le fait que c’était ses clones qui avaient enlevé tous ces pauvres gens pour les questionner. Pacifiquement la plupart du temps, néanmoins. “Apparemment tu as prit l’un des gros lot chez les anges. Cet homme à l’aura céleste s’appelle Astion, et comme tu l’a compris, Alexandriel est sa soeur. Mais les explications très… évasées et suspicieuses de certains des sujets anges que j’ai interrogé me laissent à penser… qu’il aime sa soeur plus qu’il ne le devrait. Et je crois que tu l’a vraiment contrarié en t’approchant trop près d’elle.

La scientifique déambule dans la salle en faisant les cent pas pendant qu’elle explique ses découvertes. Non seulement ça l’aide à parler et à réfléchir en même temps, mais aussi à s’habituer un peu plus à l’immonde gravité.

Je suis disposée à t’aider, je suis capable de retrouver la localisation du monde des anges, ce n’est pas impossible je pense… mais il me faut du temps. Et une promesse que tu me seras redevable. Tu étais peut-être mon allié dans une autre dimension, mais je ne te connais pas ici. Je ne sais pas à quel point tu es fiable… mais j’ai bien compris que tu tenais à Alexandriel.
Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 12839
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 120 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockJeu 17 Mai 2018 - 23:11
Quand une personne vit dans le néant pendant de si nombreuses années, et quand enfin ce dernier arrive enfin à y sortir, y retourner soudainement est sans doute la pire chose qui pouvait lui arriver. C’est précisément ce qui était en train d’arriver à Fugma qui à la vue de la perte de son être cher, risque de plonger tête première dans les abymes. C’est pour cette raison que le magma voyant en Nemor comme responsable de se méfait qu’il l’attrapa par le cou, qu’importe si cette dernière souffre, le magma cherchant à retrouver son souffle à travers sa souffrance.
 
Finalement le magma se retrouva téléporté ailleurs, permettant à cette d’être libéré. Fugma qui avait vu rouge reprit un peu ses esprits, et accepta d’écouter ce qu’elle avait à dire. Il aurait tout le loisir ensuite de réagir en fonction de ses propos. Quoi qu’il arrive, il ne comptait pas la laisser partir sans avoir la moindre réponse. Le magma croisa ensuite les bras, et c’est avec le regard dure qu’il surveilla les faits et gestes de cette dernière.
 
Elle expliqua alors qu’elle surveillait la planète Dösatz, afin d’observer l’intégralité des actions se produisant sur cette dernière. C’était possible, mais c’était pour le moment facile de se cacher derrière le mot, et il s’attendait à quelque chose de plus persuasif. Elle expliqua ensuite qu’elle vient d’une autre dimension. Cette histoire lui rappela celle de Kazama Kuro, un ancien membre de son alliance, qui comme elle c’était retrouvé dans une autre dimension. Par contre ce qu’il ne savait pas, c’est que Nate avait effectué également ce genre de manœuvre. Le magma resta donc convaincu par cette possibilité, mais sans pour autant enlever les doutes. Puis elle arriva au fait le plus intéressant, ce qui était en train d’arriver à Alexandriel.
 
Comme par magie un écran apparu devant le magma, lui permettant ainsi d’observer directement les images. Elle allait finalement apporter les preuves qu’il attendait. Très rapidement il se fit absorber par la vidéo, oubliant totalement ce qu’il se passait aux alentours, vivant comme s’il y était. C’est visiblement son frère qui venait de faire son retour. Plus la scène avançait, plus le visage du magma marquait le désarroi. Fuis, c’est le mot qui répétait en boucle dans la tête du chef des Ganshou. Finalement la vidéo se coupa, et le magma tomba à genoux et resta silencieux quelques secondes. Le silence, puis la douleur. Fugma cria, de toutes ses forces, relâchant la colère qu’il avait accumulé depuis son arrivé dans la salle. Des larmes commença même à s’écouler de la joue du magma, là ou avant se reposait les lèvres de sa douce.
 
Il aurait pu faire quelque chose, il aurait pu … non il aurait dû faire plus attention. Il le savait, que les personnes qui s’approchait de lui finissait par souffrir, elle lui avait dit avant de sortir de la salle de l’esprit et du temps qu’elle serait punie pour ça. Pourtant le magma n’en avait pas tenu rigueur, et l’avait laissé tranquillement lambiner sur Dösatz sans prendre garde à ce qu’il lui arrivait. Le magma payait sans doute de nouveaux pour ses crimes du passé, ce démon planant toujours au-dessus de lui.
 
Fugma essuya ensuite des larmes, ne pouvant hélas se permettre de rester dans cet état. Il se devait de faire quelque chose pour la ramener, c’était son devoir … non c’était juste normal. Il regarda ensuite la scientifique qui lui donna plus d’informations. Ce type serait donc un redoutable guerrier, connu pour être un des plus puissants anges, rien que ça. Il avait donc touché le gros lot, c’était bien sa veine.  Elle expliqua ensuite qu’elle pouvait retrouver le monde des anges, ce qui lui permettrait alors de retrouver Alexandriel. Elle allait peut-être lui permettre de la retrouver, donnant un dernier espoir à Fugma qui ne pouvait pas compter sur Nate pour l’aider dans cette tâche, ce dernier étant introuvable et qui ironiquement à créer un portail pour aller … dans le monde des démons.
 
Le moment était enfin venu pour le magma de réagir, lui qui est resté silencieux si longtemps suite au monologue de la saiyan qui lui a donné un tas d’informations.
 
« Déjà je tenais à m’excuser pour mon attitude agressive, mais tu comprendras que pris au dépourvu j’ai agis au plus rapidement. »
 
Le magma tenait en espèce à présenter ses excuses à cette personne, car au final c’est grâce à elle qu’il a pu apprendre la disparition d’Alexandriel et pourrait même l’aider à la retrouver. Maintenant que c’était fait il pouvait réagir au reste.
 
« Alors je ne te cache pas que suis très motivé pour pouvoir me rendre dans le monde des anges qu’importe le moyen pour y arriver. Et si tu es capable de me donner accès à ça, il serait normal que je te rende un service en retour. Néanmoins je préfère être honnête et le dire de suite mais la seule condition, est que cela reste dans la limite du raisonnable. » Même si le magma n’était pas un être pure, il avait des principes et il ne voulait pas les briser. « Si tu as besoin d’aide, je connais un brillant scientifique qui ferais sans doute un plaisir de t’aider, un certain Nate Kurusawu. »
 
S’il pouvait gagner du temps en utilisant le célèbre scientifique de la planète magma, il n’allait pas s’en priver. Il n’avait par contre plus qu’à espérer que ce dernier réapparaisse, ce qui n’était pas gagner.


#1, You inspire me...Tenacity [PV] Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 3, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockDim 20 Mai 2018 - 15:02
Inutile de t’excuser, j’aurais réagis de la même manière. Pour être honnête, mes manières suscitent souvent la rage chez mes interlocuteurs… à croire que je le fais exprès.” Sans blague. Peut-être un peu. Nemor est une vicieuse sur les bords.

Celle-ci a regardé le profond désarroi du magma sans bouger d’un cil. Son regard s’était perdu dans les larmes qui étaient venu habillé ses joues. Il était à genoux à terre, criant sa rage. Un pâle reflet de son propre passé, de sa haine infinie vouée aux Dieux de sa dimension d’antan. Tous ces enfoirés qui l’avaient laissé dominer la galaxie pour mieux tout lui prendre. Et pire encore: pour mieux la séparer de son idylle, son cher Raditz.

La saiyan se contenta de lui jeter un regard compatissant. Nemor n’était pas très douée pour réconforter les autres et, depuis un moment déjà, elle s’était fait sauté ses sentiments de douleur et de tristesse dans la caboche donc… La scientifique ressentait parfois des sentiments liés mais de façon minimale. Plus rien d’aussi significatif qu’avant, plus de souffrance aussi dure à vivre que dans le temps. Toutes ces difficultés de la vie avaient fini par l’écraser, elle la Dame de Fer, jusqu’à ce qu’elle soit obligé de consciemment faire en sorte de se retirer certains ressentis.

En vérité mon cher Fugma, je ne t’ai pas attendu pour commencer à pister le monde des anges. Pour moi ce monde n’était qu’autre que le Paradis. Il faut dire que c’est facile de tout confondre, les anges, le paradis, les démons, l’enfer… tout ça, ça semble logique… à la différence près que, les anges que j’ai interrogé, m’ont expliqué que le Paradis et l’Enfer n’est accessible qu’aux morts, et uniquement à eux. Alors que le Monde des Anges… et prépare toi bien - le Monde des Démons existent tout les deux ! Et ils sont bien accessibles par les vivants….” Elle ne cacha pas son sourire carnassier. “Cela serait une découverte plus que grandiose que de pouvoir localiser ces mondes. On pourrait enfin se défendre face à ces deux races qui se vantent souvent d’être supérieur à tout et tout le monde… Pour négocier des trêves, passer des deals dans le meilleur des cas… ou les remettre à leur place, bien sûr….

Allez savoir quel accueil les anges et les démons pourraient offrir à des étrangers. Tout dépend sur qui on tombe, mais…

Malgré les idées reçues, je pense qu’il serait pourtant plus prudent d’aller dans le monde des démons que celui des anges. Les anges semblent être des espèce d’élitiste de leur propre race, peu prompt à adresser la parole aux autres races parce qu’ils nous pensent inférieur…. Au moins, dans le monde des démons, c’est possible de négocier.

Cette dernière commença à marcher en rond dans la salle. Difficilement. Il fait une chaleur étouffante ici. On dirait qu’elle marche dans un marécage boueux ou dans du sable mouvant. Quel bordel. Mais elle se force à continuer d’avancer au ralenti. C’est alors qu’il lui propose une aide en retour. C’est toujours aimable. Il pourrait aussi juste l’extermine en levant le petit doigt. Alors la scientifique sourit paisiblement. Il parle de NATE. Le fameux scientifique, le plus grand, le plus splendide - bon ok, peut-être pas physiquement héhé- le plus doué de cette dimension d’après ce qu’elle sait de lui ici. Son sourire s’élargit.

N-nate ! évidemment ça serait un honneur de rencontrer le plus renommé scientifique de cette dimension. Je me demande même si un jour on pourrait partager des expériences ensemble…” Sa peine pour s’exprimer est risible. Il fait lourd ici, il faut dire. “... Mais je suis capable de le trouver et de le localiser moi-même, tu sais. Enfin, j’ai déjà cherché à le contacter… mais personne ne l’a vu depuis un bail. Il est peut-être parti voyager dans d’autres dimensions, qui sait. Je n’ai pas essayé de fouiner dans ses affaires. Les grands guerriers de ce monde sont effrayant, mais je crains bien plus le savoir scientifique de cet homme que la puissance d’autrui, je dois l’admettre.” Cette dernière forçait plus que jamais pour continuer à avancer sans faillir malgré la gravité, tout en parlant. C’est dire sa force mentale. “Fugma, tout comme toi, je tiens énormément à quelqu’un. Je préfère jouer franc jeu avec toi. Je ne crois pas que tu sois un traître, et si tel est le cas alors la grande dame Nemor aura failli à analyser ton “toi profond”.” La saiyan eut un petit rire: si elle faisait fausse route, et cette possibilité existe, alors elle l’aurait bien dans l’os. “Tout ce que je veux… C’est que tu respectes et que tu considères comme un ami Raditz. C’est mon…” Des larmes ? Elle sent ses yeux mouillés malgré elle. C’est pratique de ne plus ressentir la tristesse, mais du coup, ses émotions la submergent en tant que réaction naturelle de son corps sans prévenir. “C-c’est comme pour toi avec Alexandriel. J’aimerais que te mettes de son côté s’il en a besoin. C’est un homme bon. Il est très susceptible et il ne vaut mieux pas lui titiller les nerfs à vrai dire mais… Il fait tout pour son peuple. Il mérite d’être reconnu. Fugma, tu es quelqu’un avec une grande notoriété dans ce monde, tu es l’un des plus grands combattants que cette dimension connaisse. Alors si tu peux aider Raditz d’une quelconque manière si l'occasion s’y prête...on serait quitte.

La scientifique continuait d’avancer. Un peu plus aisément à mesure du temps, maintenant. La phase de pénibilité insurmontable commençait à s’atténuer un peu. Cette dernière avait un nouveau sourire sur le visage: si Fugma pouvait, le moment venu, porter assistance à Raditz, cela l’aiderait à redorer son blason. Et puis, le magma est populaire, il a bien quelques tours dans son sac pour promouvoir Raditz d’une quelconque manière, non ?

Au passage…. Quelles sont tes relations avec Warui ?” Une question fâcheuse dans ce monde-ci. “J’ai cru comprendre qu’il est dans une alliance opposée à la tienne dans cette dimension. Comme quoi, tout change réellement d’une galaxie à une autre… Dans la mienne, vous étiez alliés sous la même bannière.” Cette dernière scrutait du coin de l’oeil la moindre réaction du magma. “Par ailleurs tu étais plus jovial dans ma dimension, plus… expressif. Quand je te vois aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir affaire à un extraterrestre qui apprend à décrypter les “codes” humanoïdes pour discerner les expressions sentimentales des autres...C’est très drôle. Je suis passé par là aussi dans ma jeunesse. Je n’arrivais plus à cerner quelles expressions s'alliait à quels sentiments chez les autres…Hm, à ce propos, comment va Emerl ? J’ai étudié ce gizoïde chez Stinger Industry en profondeur, j’ignore ce qu’il est advenu de lui depuis le temps.

Beaucoup de questionnement à faire remuer les méninges de Fugma. Cette dernière ne savait pas comment il allait réagir en repensant successivement à tout ça, et c’était bien là le but: découvrir le magma sous tous ses angles….
Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 12839
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 120 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockMer 23 Mai 2018 - 0:14
Queen Nemor semblait compréhensive, ce qui allait au moins facilité la tâche du magma un peu gêné par son agressivité soudaine. Elle annonça être habitué à ce genre de réactions, elle devait être du genre à manquer de tacts, et quand on connait les personnes vivantes sur la planète Végéta … la réaction peut en effet être virulente, à n’importe quel moment tu peux entendre un cou se briser. Mais actuellement les Saiyans était le cadet des soucis du magma, les anges étaient sa priorité principale.
 
Fort heureusement pour le magma, la saiyan avait déjà commencé à chercher une piste. Très intéressant, cela permettrait alors de gagner du temps. Elle lui donna alors des informations importantes, le paradis était bien différent eu monde des anges, et c’était la même chose entre l’enfer et le monde des démons. Cela n’étonnait pas le magma, qui avait déjà il y a fort longtemps fait un petit séjour en enfer avait donc déjà tâté le terrain, avant d’être étrangement ressuscité.
 
« Ils ont un avantage certain sur nous, pouvoir venir chez nous sans qu’on puisse faire le chemin inverse. Cela équilibrerait totalement les choses. Multiplier les moyens pour se défendre de diverses menaces est une excellente chose. »
 
Fugma ne parla pas du passage sur l’égo des deux espèces, n’ayant que peu à faire de leur vantardise, préférant réagir aux menaces véritables menaces. Elle annonça que le monde des anges était bien moins accueillant que celui des démons. Sur le fond cela paraissait étonnant, mais suite aux explications cela tenait la route. Une espèce orgueilleuse, jugeant leur point de vue comme l’unique vérité. En effet il comprenait à présent un peu mieux les critiques lancés par Nemor juste avant. Dans tous les cas, la mission s’annonçait compliqué, mais le magma était prêt à braver n’importe quel danger sans se soucier de ses limites.
 
Elle évoqua ensuite Nate qui semblait uniquement connaitre de nom ce dernier. Il était en effet bien réputé même dans l’univers. Cela ne l’étonnait pas, les années qu’il a accumulé a permis de faire d’obtenir un savoir, que bien peu de personnes peuvent se vanter d’avoir. Elle alla jusqu’à dire que son savoir était bien plus dangereux que la forces de nombreux guerriers. En effet cela était bien vrai, le génie de Nate c’était déjà retourné contre lui, en créant en outre le Gizoid.
 
« J’espère qu’il va bien, cela fait un moment qu’il a disparu. »
 
Annonça le magma quand même un peu inquiété par sa soudaine absence. Néanmoins il savait qu’il était débrouillard, et qu’il s’en sortirait sans doute, mais surtout Fugma avec d’autres problèmes à régler. Le sujet se décala ensuite sur la demande de la reine. Elle annonça qu’elle cherchait absolument à protéger une personne qu’elle aimait. Sa quête était en effet pure, et rentrait tout à fait dans les critères du magma … à condition bien entendu que ce dernier n’agisse pas contre l’humanité.
 
« Je ne vais pas cacher qu’après les derniers évènements mon respect envers les Saiyan a grandement diminué, mais j’accepte tes conditions, s’il a besoin d’aide je lui tendrais ma main. Bien entendu du moment qu’il ne compte pas agir contre l’humanité je l’aiderais de la manière qu’il souhaite, mais vu que tu dis que c’est un homme bon, je n’aurais sans doute pas à m’inquiéter de ça. Et puis c’était le cas … je me chargerais de lui éviter la mort, et d’uniquement l’enfermer, c’est le mieux que je pourrais faire. »
 
Le magma resta braqué sur les principes qu’il voulait absolument garder, il ne voulait pas redevenir celui qu’il était, le passé devait rester qu’un mauvais souvenir. Il fouilla dans sa poche et il tendit le fameux émetteur de l’alliance Ganshou, néanmoins celui-ci ne pouvait interagir qu’avec Fugma, comme celui qu’avait donné le magma à Motta.
 
« Il lui faudra alors sans doute un moyen pour me contacter, donne lui-ça, il pourra me contacter quand il aura besoin de moi … à condition que je ne sois pas occupé à déplumer une certaine personne. »
 
Nemor évoqua ensuite un autre sujet, celui de Warui. Voilà un sujet bien étonnant en effet. A vrai dire sa relation avec le membre de l’alliance maléfique est bien particulière. Cela était en effet étonnant de le voir allié avec lui. Ironiquement c’est grâce à lui qu’il avait appris à dépasser ses limites, et devenu un héros en se débarrassant de lui avant de sombrer.
 
« Il y a très longtemps, Warui a débarqué sur la planète Magma avec ses soldats, dans le but de faire régner le chaos sur la planète, étant en désaccord avec la planète. Après un long combat contre lui, qui causa plusieurs pertes j’arriva finalement à le tuer. Depuis il est revenu à la vie, et garde envers moi une certaine rancune, étant un mauvais perdant. »
 
Au final, Fugma ne vit que brièvement son rival, si ce n’est pendant un interminable combat. Comme quoi un petit changement dans le temps peut avoir un impact considérable sur la suite. Elle annonça également que le magma était très différent de celui qu’elle avait connu dans l’autre univers.
 
« Si tu me connais également sous le nom de Fugma dans une autre dimension, c’est qu’Enolc a également modifié mon corps, Fugma n’est que le nom que ce scientifique m’a donné suite à son expérience me vidant de mon âme. Néanmoins j’ai absorbé un ami, et j’ai libéré l’âme d’un démon, du nom d’Akuma. Ce dernier garda le contrôle de mon corps pendant longtemps, je suppose que cela n’a pas dû arriver dans ta dimension, c’est doute grâce à Warui. Par la suite j’ai commencé à récupérer le contrôle de mon corps puis à me débarrasser de lui. Néanmoins son passage m’a laissé des traces. »
 
Le magma parla sans sourciller de son passé. Il avait réussi à vaincre tout ça, en parler n’étant pas un problème, il voyait là comme un échange d’informations. Il restait un point étrange, un peu sensible : Emerl.
 
« Emerl … était depuis mon retour dans mon corps, le premier véritable ami que j’ai eu. Néanmoins ce dernier a hélas subitement disparu. » Le magma ferma son poing droit avant de la rouvrir dans la foulée. « Le Gizoid, fut l’invention de Nate. Un dragon bleu, dont la puissance avait créé la crainte chez les magmas et fait passé Nate pour un fou. Par contre il a été suite aux évènements, directement intégré au corps d’Emerl. Je doute du coup que tu es pu l’observer dans cet univers. Tu l’as observé dans ta dimension, il est devenu quoi Emerl là-bas ? »
 
Peut-être qu’en apprenant ce qu’il était devenu dans une autre dimension il aurait des informations pour le retrouver ici. Mais c’était sans doute peine perdu, et il avait tellement de choses à faire. Mais il devait attendre que Nemor termine son portail. Le magma pensa de suite à un élément important : les dragon ball. Il devait absolument aller de l’avant, et mettre en place son plan.
 
« Nemor, je pense que je ne vais alors pas te déranger plus longtemps, histoire que tu puisses te remettre à tes recherches sur le monde des anges. »
 
Le magma attendit à présent une réponse de la part de cette dernière avant de pouvoir partir, sauf si elle avait une dernière surprise à montrer.


#1, You inspire me...Tenacity [PV] Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 3, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
Queen Nemor
Queen Nemor
Saiyan
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 01/08/2016
Nombre de messages : 246
Bon ou mauvais ? : Neutre, penchant mauvais à cause de ses actions
Zénies : 770

Techniques
Techniques illimitées : Cercle de téléportation psionique, Aliénation mentale, Arme métaphysique
Techniques 3/combat : Attraction et Automorphose
Techniques 1/combat : Échange d’esprit

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockSam 26 Mai 2018 - 21:24
La scientifique - qui continuait de s’infliger cette gravité plus que gênante - arrivait pourtant à concentrer son attention à la fois sur le magma et à la fois sur ses prouesses physique. En même temps, un esprit aussi élaboré que le sien pouvait aisément s’occuper de plusieurs tâches à la fois, tout comm un robot sophistiqué. Cette dernière avait finalement réussi à ranger Fugma dans sa poche au final, grâce - ou à cause - de cette fameuse histoire entre Alexandriel et son frère Astion. Cette dernière savait profiter de ce genre de situation: être une as en science et si plus avait ses avantages. La preuve. Le magma se souciait de Nate, et Nemor aussi. Ce type était un sacré inventeur et elle voulait le rencontrer ! Queen espérait donc également que sa vie ne soit pas en danger.

Cette dernière avait prit avec le plus grand soin l’émetteur d’alliance que lui avait confié le Ganshou. Cette dernière observa l’appareil un moment - tout en continuant à marcher au ralenti en rond dans la salle de gravité. Après quelques instants, Nemor appela l’un de ses robots grâce à son implant crânien. Queen désactiva la sécurité sur la porte d’entrée de la salle de gravité le temps que celui-ci vienne jusqu’à elle.

Avec une vélocité impressionnante, un petit robot volant débarqua dans la pièce. La scientifique confia à son tour l’émetteur des Ganshou au robot, qui repartit aussitôt avec, certainement dans le domaine de la scientifique où il serait bien gardé. La sécurité sur la porte s’activa de nouveau après le départ du robot - ce qui valu à un guerrier de se faire électrocuter en essayant de l’ouvrir. Haha, le débile. Cela tira un petit sourire à Nemor: toujours drôle de voir les imbéciles persister.

Laisse moi te préciser que je ne suis pas un larbin de mon peuple, alors tout comme toi je peux désapprouver certains de leurs actes. Mais je me préoccupe tout de même de leur bien-être, ce sont les miens après tout… Bref, merci pour mon cher Raditz, c’est très important pour moi qu’un guerrier de ta trempe l’ai dans ses bonnes grâces. Tu ne regretteras pas notre deal: je vais trouver ces anges. Je te contacterais quand j’aurais localisé précisément leur monde.

Cette dernière montrait une expression assurée. Nemor ne comptait pas échouer. Elle était maintenant la seule à posséder toute la technologie la plus avancée après la chute de Stinger. Queen avait travaillé pour eux depuis son arrivée dans ce monde et, au final, la scientifique avait ingérer de nombreuses connaissances en compagnie des équipes de Stinger. D’ailleurs, c’était plus qu’un bien puisqu’elle avait élaboré Sobek dans leurs locaux, en compagnie de ce cher Rywal.... Il ne restait donc plus que la saiyanne pour moduler correctement tout un tas de technologies futuristes - avec Nate bien sûr, mais il n’était pas là en ce moment pour s’intéresser à tout cet héritage.

Nemor avait bien fait de poser des questions au magma: ce dernier venait de lui apprendre des informations très intéressantes concernant sa vie dans ce monde. Cette dernière n’était plus étonnée de rien, et c’était un peu ça le hic quand on s’amuse à voyager de dimension en dimension - en plus d’être née dans une autre que celle où elle réside actuellement. La scientifique hocha de la tête en écoutant Fugma et son histoire. Cette dernière connaissait les grandes lignes puisque, comme il l’avait si bien dit, le Fugma de son monde avait eut à peu près le même lore, à quelque chose près que Warui ne s’était pas comporté de la même manière qu’ici envers ce dernier.

Lorsqu’il posa des questions à son tour à propos d’Emerl, Nemor se disait qu’il valait mieux rester vague. De 1, parce que dans son monde, Emerl était en quelque sorte “la mascotte” de la planète Magma, et de 2, parce qu’il avait été confiné en une archive secrète par la Stinger Industry de ce monde pendant pas mal d’années visiblement. Ils s’étaient amusé à l’étudier et à le copier, et c’était entre autre Nemor qui avait décrypté joyeusement ce petit être maintenant… mort.

Emerl était très apprécié des Magma dans mon monde. Il faisait même des pubs…” Elle se retenait de dire que c’était un destin ridicule, comparé à son passif de guerrier dans le monde de RPGDBZ. “Navrée que ton ami ne soit plus là. Heureusement, tu n’es pas si mal entouré que ça à en juger par ton cercle de “proches”...

En effet, Fugma avait quand même quelques connaissances bien utile. Et il n’était plus seul depuis quelques temps grâce à sa rencontre avec cette tordue, candide et petite ange nommée Alexandriel.

Ce dernier était sur le point de partir. Satisfaite de son offre, la scientifique alla même jusqu’à la porte - bon, difficilement, mais elle y arriva héhé - pour lui ouvrir. Un sourire sympathique sur le visage, Queen lui adressa quelques derniers mots.

J’ai été ravie de te rencontrer dans ce monde-ci, mais je dois te dire une dernière chose qui me semble importante…” En effet, la saiyan avait fait en sorte d’obtenir un maximum d’information sur la disparition d’Alexandriel. Non seulement car elle y avait vu une opportunité de passer un deal avec Fugma, mais aussi parce que trouver ce fameux monde des Anges pourrait s’avérer fructifiant… “Astion comptait... prendre en fiançailles Alexandriel d’après les derniers rapports des taupes que j’ai payé. Je crois que la petite va être dans un sale état quand tu vas la retrouver…. Désolée.

Sale histoire. Un frère amoureux de sa soeur qui s’est contenu toute sa vie durant pour ne pas l’approcher physiquement parce qu’elle était supposée ne jamais connaître d’amour charnel. La voilà déflorée par un mortel, et son frère profite de l'occasion pour en faire sa femme et la… erk. Nemor n’était pas très fan de l’inceste, bien que, créé directement par leur Dieu tout puissant, les archanges comme Astion ou Alexandriel n’ont pas de “vrai” parents - juste leur Créateur. M’enfin… ça reste pas très saint d’esprit tout ça !

Une fois le Ganshou parti, la scientifique poursuivait son entraînement. Après avoir fait le tour une bonne cinquantaine de fois en marchant dans la salle, ses pas se faisaient plus léger. Nemor continua alors ses précédents “tours de terrain” mais en trottinant. Encore quelques heures et elle pourrait courir, éventuellement… Mais il faudrait qu’elle rentre surtout s’occuper des affaires scientifiques et politiques - s’entretenir physiquement, c’est bien. En avoir dans le crâne et utiliser sa matière grise pour être productif, c’est encore mieux !



Après quelques heures supplémentaires dans la salle, Nemor quitta les lieux.


Dernière édition par Queen Nemor le Mar 29 Mai 2018 - 17:22, édité 1 fois
Fugma
Fugma
Administrateur
Masculin Age : 32
Date d'inscription : 15/01/2007
Nombre de messages : 12839
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 120 (+150 pour alliance)

Techniques
Techniques illimitées : Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat : Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat : Shounetsujigoku

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] ClockDim 27 Mai 2018 - 21:58
La discussion n’avait pas encore terminé qu’il n’attendait qu’une seule chose : que le portail de Queen soit déjà disponible. La conversation continua son cours, et Queen Nemor le rassura en disant qu’elle restait quand même extérieur aux siens. En soit c’était une bonne nouvelle, Fugma ayant perdu confiance en ce peuple. Quoi qu’il en soit le deal était respectable, et il était donc satisfait de cet échange de bons procédés. En tout cas elle semblait bien confiante en elle, le magma pouvait donc être optimiste. Prochainement il ira dans le monde des anges, quitte se mettre toute une espèce à dos. Après tout … ce ne serait pas une première.
 
La discussion dériva ensuite sur Emerl. Ah ce bon vieux Emerl qui fut un des fondateurs des Ganshou. Cela restait difficile de ne plus entendre son ‘maitre’, même si au fond ça le gonflait de l’entendre l’appeler comme ça. Queen Nemor lui annonça donc qu’il était apprécié sur la planète Magma. Tant mieux c’est ce qu’il méritait, néanmoins il ne le voyait pas vraiment faire des pubs, c’était assez perturbant.
 
« Je suis content s’il a au moins pu vivre comme il le souhaitait. »
 
Annonça tout simplement Fugma déjà assez perturbé par les évènements en cours. Mais en effet il était bien entouré, mais une nouvelle il perdait quelqu’un, c’était un éternel recommencement. Il comptait cette fois-ci ne pas abandonner et pour une fois arriver à récupérer cette personne. Rien n’allait lui empêcher de garder la motivation, la victoire sera cette fois entièrement sienne.
 
Queen s’approcha de la porte, prête à laisser partir le magma, qui n’avait pas forcement la tête à discuter tranquillement. La Saiyen lui expliqua qu’Astion, cette anflure en avait profité pour prendre sa sœur en fiançaille. C’était répugnant, ce type n’allait pas s’en sortir comme ça. Le magma comptait bien faire couler son sang sur ses mains, et d’arrêter les larmes de sa douce de couler. Fugma donna un coup de poing, violent, dans le mur qui résonna dans la pièce.
 
« Merci pour tous, on se reverra dès que possible. Si ta besoin d’aide, tu sauras comment me contacter. »
 
Le magma s’en alla, dos à la guerrière qui retourna vaquer à ses entrainements. Fugma lui avait confiance en ses capacités, il c’était fortement entrainé pendant une année. Oui, il pouvait bien dépasser les limites à présent, et ce n’est pas cet Astion qui pourrait se mettre sur sa route. Astion .. ce nom qui restait gravé d’une encre indélébile dans la tête du magma, tout comme ces images de l’enlèvement d’Alexandriel.


#1, You inspire me...Tenacity [PV] Fugma10

Sac : clef maison Magma, livre magma
objet : Radar Metamol, Senzu 3, capsule téléportation, Dragon Radar
Vaisseau 10 places : l'Ange de feu
Contenu sponsorisé

#1, You inspire me...Tenacity [PV] Empty
MessageSujet: Re: #1, You inspire me...Tenacity [PV]   #1, You inspire me...Tenacity [PV] Clock
 
#1, You inspire me...Tenacity [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPGDBZ :: RPG :: Dösatz :: Complexe sportif :: Salle de gravité-